AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Rhellaya
Le Monde de Dùralas a précisément 2749 jours !
Dùralas, le 10th Mai 2021, 23:39
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le Deal du moment : -69%
Mallette pour PC portable 15,6 pouces
Voir le deal
7.99 €

 

 Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Holy
Symphonie onirique

Holy

Messages : 819
Expérience : 3701
Féminin Âge RP : 19

Politique : 49
Métier : Forgeron d'A. - Experte
Titres:
 

(Lune, âme d'Holy [Modifié] +400, v+400, dissuasion : évite la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua] 644535102430/2430Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua] 242396barresante02  (2430/2430)
Vitesse: 1213
Dégâts: 610

Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua] Empty
MessageSujet: Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua]   Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua] Empty14th Avril 2021, 15:40
Séparation du contenu
 


☽ ♪ ☾

Plusieurs jours c’était écoulé depuis le fâcheux incident de la plage. Ce jour-là où nous avions rencontré cette arlequine chantant au bord d’un rocher une bien triste mélopée. Surplombant la mer, elle paraissait si belle et si malheureuse à la fois que je n’ai pu m’empêcher de l’accompagner. C’était un piège évidemment, mais peut-être que ses intentions n’étaient pas mauvaises. Nous l'avons découvert plus tard, lorsque nous l’avons emmené jusqu’à la ville de Guillaëd, blessée et couverte de son sang. Elle était seulement noyée dans la tristesse et la désolation.

Greil l’avait fort heureusement raté, il s’en était fallu de peu pour que son coup de dague ne hotte la vie à cette pauvre femme. Il avait parlé d’un moindre mal, d’une totale absence de regret si par mégarde il l’avait tué. Maintenant avec une totale nonchalance la nécessité de son acte. Fort heureusement la muse se remit très vite de sa convalescence et comme pour donner raison au général, les habitants de la ville ne tardèrent pas à me mettre moult fois en garde contre les pouvoirs démoniaques de la créature.

Le cœur brisé elle n’hésitait pas à elle-même prendre la vie de ses victimes, comme si en se nourrissant de leur cœur le sien serait réparé. Je ne voulais pas vraiment y croire, j’étais persuadée qu’avec un peu d’aide les penchants meurtriers de l’arlequine pourrait être diminué, voire même effacer. Il devait bien y avoir un moyen de repentir cette âme désolée.

Voilà pourquoi à l’aube de cette matinée je suis allé taper à la porte d’Hellébore afin de lui demander de m’accompagner jusqu’au rocher de l’abyssale. Dans un premier temps pour vérifier son état, s'était-elle complètement remise de ses blessures ? Puis dans un second temps pour essayer de la raisonner.

« Merci de bien vouloir m’accompagner Hellébore. Je tiens à m’excuser une nouvelle fois de vous avoir tiré du lit mais je ne me voyais pas aller quémander l’aide de Greil, surtout pas en ce moment ! » Dis-je d’un ton plein de rancœurs tout en pataugeant dans le sable fin.

Le soleil se levait à peine, je devais bien avouer que le sommeil m’avait quitté depuis plusieurs heures déjà et que tourner en rond dans la chambre que je louais à la petite auberge de quartier n’avait fait qu’attiser ma détermination. Lune me suivait silencieusement, certaine que ce n'était pas une bonne idée, quel genre d'accueil allait-elle nous faire ? De plus il fallait marcher un moment dans le sable, entre la mer et la forêt dense de La Mazonie. Sur quels genres de créatures nous pourrions tomber en chemin ? C'était bien pour cela que j'avais demandé à l'elfe de nous accompagner ! Avais-je répondu à la louve de brume grognon.

☽ ♪ ☾

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Saigo
Élu de Marihser

Saigo

Messages : 344
Expérience : 2943
Masculin Âge RP : 26

Politique : 10
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Corbac, corbeau de Saigo [Modifié] +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua] 644535102317/2317Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua] 242396barresante02  (2317/2317)
Vitesse: 876
Dégâts: 1472

Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua] Empty
MessageSujet: Re: Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua]   Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua] Empty17th Avril 2021, 16:04
Séparation du contenu
Saigo était frustré. Très frustré, même. Ses souvenirs étaient clairs. Après avoir rallié Wystéria, sa quête de puissance devait le mener à Ao Shin, le dernier Maître de la Voie. Ce dernier devait lui apprendre à maîtriser parfaitement l'Incarnation de Mahriser. Puis, une fois ce savoir acquis et maîtrisé, le stryge noir devait trouver le barde maudit, être millénaire et gardien du temple perdu. Il n'aurait qu'à le vaincre pour accéder à une nouvelle source de savoir. Se rapprocher un peu plus de son but. Atteindre le statut d'Exécuteur Parfait.

Cela faisait des semaines qu'il avait débarqué sur la plage de Wystéria, faussant compagnie à ses compagnons de traversée, trop pressé de trouver le légendaire Ao Shin. Pourtant, depuis des semaines... rien. Nul être à Guillaëd n'avait su lui donner le moindre indice. L'Exécuteur avait traversé à plusieurs reprises la Mazonie, se perdant à de nombreuses reprises dans la jungle hostile, à la recherche du Maître. Mais ni ce dernier, ni le barde maudit ne se révélèrent à lui. Saigo se retrouvait bloqué sur cette île, hésitant à rentrer sur le continent. Peut-être n'était-il pas encore digne. Pas encore assez fort. Peut-être n'était-il pas encore prêt.

Il s'entraînait chaque jour un peu plus dur. Explorait chaque jour un peu plus longtemps. Il n'hésitait pas à dormir dans les arbres, au mépris du danger. Plusieurs fois il avait été réveillé en sursaut par un prédateur. Plus d'une fois il avait dû se résoudre à fuir. D'autres fois il avait pu triompher et affirmer sa supériorité. Mais à force d'attendre, de chercher, de tout donner pour avancer sur la Voie, le stryge noir commençait à perdre espoir. Finalement, y avait-il seulement un quatrième maître ? Après tout, Katsuo lui avait bien dit, peu avant son départ, que le légendaire Ao Shin était probablement mort. Il était le premier, possiblement le seul Exécuteur Parfait a avoir un jour été capable de communier en parfaite harmonie avec Mahriser. Aussi légendaire était-il, il se murmurait que le Maître était âgé de plusieurs centaines d'années. Et contrairement aux elfes ou aux vampires, les stryges noirs ne jouissaient pas de la vie éternelle.

Alors, proche de la résignation, Saigo déambulait sur la plage. Il venait de finir de s'entraîner. Se battre les pieds dans le sable était un exercice différent, très bénéfique pour la tonicité des jambes. Il était debout depuis l'aube. Il retournerai dans la forêt après avoir avalé une petite collation. Mais alors qu'il regagnait son campement, aux abords de Guillaëd, le stryge noir tomba nez à nez avec deux silhouettes familières. Ses yeux se posèrent sur la musicienne, source de son mépris. Son regard se fit dur, sa voix elle, était glaciale.

Décidément... moi qui espérais ne jamais te revoir...






Soon they will all remember...

:mort::mort:Everybody Dies:mort::mort:

...Just how terrifying I really am.
Revenir en haut Aller en bas
Doppel
Guetteur

Doppel

Messages : 344
Expérience : 2074
Politique : 90
Métier : Forgeron - Novice
Titres:
 

(Konigin Wilhelmina, Oeil volant de Doppel [Modifié], +400, v+400, Dissuasion : évite la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua] 644535101927/1927Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua] 242396barresante02  (1927/1927)
Vitesse: 1578
Dégâts: 843

Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua] Empty
MessageSujet: Re: Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua]   Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua] Empty26th Avril 2021, 04:24
Séparation du contenu
Doppel, toujours sous les traits de l'elfe noir, suivait de prêt la jeune virtuose, tout en restant aux aguets. Wystéria n'était pas connu pour la douceur de sa faune, et les habitants eux-mêmes n'étaient pas toujours une partie de plaisir. Et c'était sans compter les éventuels visiteurs. Hellébore essayait tant bien que mal de se convaincre que les vicissitudes de la jungle n'étaient pas bien différentes du labyrinthe des rues sombres d'une grande ville.

« Merci de bien vouloir m’accompagner Hellébore. Je tiens à m’excuser une nouvelle fois de vous avoir tiré du lit mais je ne me voyais pas aller quémander l’aide de Greil, surtout pas en ce moment ! »

Ce qu'Holy ne savait pas, c'était qu'à ce moment là, Hellébore ne dormait pas, bien au contraire. Mais le djöllfulin avait repris son apparence, chose qu'il n'avait pas fait depuis son départ du continent. C'était une chose qu'il avait à coeur de faire, ne serait-ce que par principe : il n'est pas bon de rester trop longtemps dans la peau d'un autre. Toujours était-il que les coups à sa porte avait fait sursauter Doppel, lui qui pensait profiter de la tranquillité nocturne.

- Ce n'est rien, j'ai le sommeil léger de toute façon.

L'elfe noir ne releva pas la pique à l'encontre de leur ancien camarade, Greil. Il est vrai que sa dernière action avait marqué la jeune thérianthrope, mais depuis le groupe s'était séparé. Mais partir à l'aventure, c'était aussi s'exposer à des surprises, et cette fois, celle-ci se manifesta en la personne de Saigo, qui les avait accompagné durant la traversée. Comme à son accoutumée, il avait un physique affuté, au moins autant que son regard.

Décidément... moi qui espérais ne jamais te revoir..., dit-il à l'adresse d'Holy.

Hellébore ne comprenait pas l'origine de l'animosité du stryge noir envers Holy. Il resta muet, même s'il rapprocha très doucement sa main de son arme. Il ne pensait pas qu'il allait les attaquer, mais... on n'était jamais assez prudent.




Couleur des dialogues : Mandarine

RP en cours :
I / II / III

Hors RP en cours :
I

Combats d'arène :
Libre
Libre
Libre
Revenir en haut Aller en bas
Urua
Paladin

Urua

Messages : 517
Expérience : 3849
Masculin Âge RP : 28

Politique : 141
Métier : Forgeron d'armure - Maître Absolu
Titres:
 

(Diagoras, Mouss'queterre de Urua [Modifié][Emblème de la GZ]  +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua] 644535106037/6037Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua] 242396barresante02  (6037/6037)
Vitesse: 575
Dégâts: 1370

Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua] Empty
MessageSujet: Re: Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua]   Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua] Empty30th Avril 2021, 16:03
Séparation du contenu
On peut l'assommer deux fois mais pas trois...
Après avoir rencontré le fabuleux combattant en compagnie de ses camarades, tous si différents mais tous animés de la même ferveur de développement d'eux-mêmes, Urua était resté sur l'île. Il avait à cœur de découvrir les terres de ses ancêtres. Ses parents lui avaient appris qu'une partie de sa famille venait de Wystéria. Ils n'avaient pas voulu s'épancher sur le sujet, aussi ne savait-il pas s'il lui restait de la famille ni dans quelle direction chercher. Depuis combien de temps son aïeul était-il parti ? Quel était son nom ? Le peu de Löwens qu'il avait pu approcher n'avaient pas pu le renseigner sur la question, aussi s'était-il mis en tête de retrouver toutes les tribus et d'y aller demander s'ils avaient connaissance d'un de leurs congénères qui s'était exilé sur le continent.

Malgré sa force prodigieuse, Urua ne disposait pas d'une réserve illimitée d'énergie. Quelques fois, il lui arrivait de prendre un moment de repos et d'aller s'allonger sur la plage, profitant du bruit des vagues, des cris des mouettes et du vent dans son pelage afin de se ressourcer. Aujourd'hui était un de ces jours de relâche. En général, les plages n'étaient pas tellement fréquentées mais cette fois-ci, il lui semblait renifler des odeurs familières et entendre des voix indistinctes portées par le vent.

En sortant des fourrés proches du sable, ses yeux de fauves mirent peu de temps à s'adapter à la luminosité et le spectacle devant ses yeux l'étonna grandement. Non loin des rochers où ses compagnons et lui avaient malencontreusement assommé deux fois une chanteuse un peu folle, se tenaient deux personnes connues d'Urua, accompagnés d'une femme à l'aspect étrange. En s'approchant, Urua entendit plus distinctement la conversation et avança à pas de loup, ou de lion plus précisément, dans le dos du combattant, imposant son ombre de plus en plus.

- Toujours aussi agréable à ce que je vois. lança-t-il d'une voix grave et froide. Il n'avait aucun doute sur le fait que la personne visée se reconnaitrait.

- Holy, quelle surprise ! Comment te portes-tu ? Tu es en affaire dans les parages ?

Il était en effet agréablement surpris de rencontrer un visage familier et apprécié en ces terres. Une de ses consœurs de la Garde Zéphyr. Il se demanda brièvement s'il devait s'inquiéter qu'elle l'ait suivi mais se rassura rapidement. L'île attirait bien des curieux et des aventuriers en manque de frisson.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua] Empty
MessageSujet: Re: Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua]   Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua] Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Quand tu chante comme une casserole et que tu joue comme un pied... [Pw Saigo, Doppel, Urua]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Île de Wystéria :: Les sables de Lonnes-