AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Rhellaya
Le Monde de Dùralas a précisément 2749 jours !
Dùralas, le 10th Mai 2021, 23:35
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le deal à ne pas rater :
Forfait 5Go à 3€ par mois – Pas que la 1re année et sans ...
3 €
Voir le deal

 

 "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valphégas
Fantôme sanglant

Valphégas

Messages : 883
Expérience : 2956
Masculin Âge RP : 23

Politique : 131
Métier : Mineur - Compagnon
Titres:
 

(Nalphégius, pégase de Valphégas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 644535101105/1105"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 242396barresante02  (1105/1105)
Vitesse: 889
Dégâts: 1453

"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty
MessageSujet: "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona]   "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty19th Avril 2021, 18:49
Séparation du contenu
L'aube pointait doucement le bout de son nez, éclairant d'une lumière chaude les alentours du Lac Fresha, et avec elle l'immense dent noire s'élevant parmi les cieux, pilier carbonisé au milieu de cette étendue glacée. Après plusieurs heures de vol depuis Kastalinn, là où j'étais allé exécuter un contrat pour le compte de la Matriarche, j'étais finalement arrivé à destination. J'étais de retour à la Tour Noire.
Cela faisait presque un mois que je n'étais pas revenu dans le lieu qui m'avait vu grandir, trop occupé à gérer mes réseaux d'informateurs et à assassiner des cibles de contrat. Habituellement, il fallait une autorisation spéciale pour avoir le droit de s'éloigner aussi longtemps de la Tour Noire, mais être l'un des assassins de la Matriarche possédait quelques avantages. Ainsi, je pouvais continuer à oeuvrer pour la prospérité de mon peuple tout en continuant ma quête d'influence auprès de la Congrégation. Je devais cependant revenir de temps en temps, pour faire un rapport à la Matriarche et au besoin prendre mes nouvelles directives pour le mois. Je n'avais pas à me plaindre, cela me permettait de saluer, de temps en temps, mes vieux parents de toute façon trop occupé pour se rendre compte de mon absence.

Voyant que mon fier pégase écarlate fatiguait, je décidai de faire une ultime hâte non loin de la Tour afin de m'arrêter à une étape. Il y avait plusieurs tavernes aux alentours de la Tour Noire, afin d'accueillir les stryges noirs sur le retour, ou les quelques rares étrangers souhaitant visiter les lieux. Je fis atterrir ma monture à côté de l'une d'elle, attachai sa bride à l'une des rambardes prévues à cet effet, et rentrai dans l'établissement, laissant la semi-obscurité du début de journée faire place à la chaleureuse lumière d'un foyer. Mon but était simple, et ne différait pas de beaucoup des nuits que je passais: me reposer, me sustenter, m'amuser si possible. Et heureusement pour moi, ça l'était souvent.
Je m'approchai donc du comptoir, détachant de ma ceinture ma bourse bien remplie. Devant moi, derrière le comptoir, se tenait un stryge, entre la cinquantaine et la soixantaine, l'air préoccupé par le nettoyage d'une chopine qu'il tenait dans les mains. A ses côtés, une jeune stryge, d'environ mon âge, peu vêtue pour une habitante du Lac Fresha. Elle venait visiblement de passer le balai, comme en témoignait ledit outil posé juste à côté d'elle, et l'absence de poussière dans la pièce. Il n'y avait actuellement aucun client dans la salle, je décidai donc de m'asseoir au bar, conscient que mes seuls interlocuteurs de la matinée seront par dépit mes deux compatriotes derrière le comptoir.

Je lançai alors que le vieux stryge levait un sourcil interrogateur, probablement désireux de prendre ma commande:

"Un lait de chèvre, un gigot de blango, et une chambre je vous prie. Envoyez la note à l'Intendant de la Matriarche."

Je sortais un écusson d'une des poches de mon armure en cuir noire, preuve de mon statut privilégié d'assassin haut placé de la Confrérie Noire. Le tavernier, peu expressif, hochai simplement la tête alors que je déposai devant moi ce que j'estimais être le prix de ma commande. Puis il posai sa chopine et se dirigeai d'un pas décidé vers ce que j'imaginais être la cuisine, me laissant seul avec la jeune serveuse. Elle était mince et vêtue léger, ce qui permettait d'apercevoir des muscles fins et des formes bien proportionnées. Ses cheveux noirs coupés courts lui donnait un air un peu strict, et pourtant je pouvais percevoir dans ses yeux un semblant de gaité et de fraîcheur. Décidant d'en avoir le cœur net, je me penchai sur le comptoir et lui lançai, de mon éternelle voix suave:

"Bonjour ma chère. Et bien, il n'y a pas l'air d'y avoir beaucoup d'activité par ici. Vous ne vous ennuyez pas trop?"

Cela était une amorce comme une autre. Je pris une pièce d'or du tas que j'avais déposé face à moi et commençai à la faire léviter et tourner sur la paume de ma main, habitude que j'avais pris pour entraîner ma télékinésie et ma concentration en arrière-plan. Il était toujours temps de rendre la conversation plus intéressante après coup.
Revenir en haut Aller en bas
Tamel Alona
Nouvel(le) habitant(e)

Tamel Alona

Messages : 21
Expérience : 285
Âge RP : 24 ans

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 64453510115/115"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 242396barresante02  (115/115)
Vitesse: 45
Dégâts: 261

"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty
MessageSujet: Re: "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona]   "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty22nd Avril 2021, 08:57
Séparation du contenu
"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Cxfr

Le réveil avait été difficile, Tamel avait un peu trop traîné la veille et quand son père avait tambouriné à la porte, elle avait eu bien du mal à retrouver tous ses esprits. Elle savait ce qu’elle avait à faire et c’était bien trop vite à son goût qu’elle avait été se laver, s’habiller sommairement et était descendue dans la taverne.

La jeune stryge avait remonté les bancs et les chaises sur les tables après avoir nettoyé chacune d’entre elles. Elle avait ensuite débarrasser la cheminée des cendres et remis en ordre les bûches pour enfin créer un feu accueillant. Elle n’aimait pas particulièrement être du matin, mais elle avait fait ça tellement souvent que ses gestes avaient été machinaux et sans qu’elle ait besoin de réfléchir. Elle avait ensuite attrapé le balais et réinstallé les chaises et bancs au fur et à mesure de son passage.

Il n’y a encore personne, ce qui était logique par rapport à l’heure, mais Tamel n’aime pas vraiment se lever si tôt pour… rien. Mais à peine a-t-elle le temps de poser son balais contre le mur que la porte d’entrée s’ouvre. Elle fronce d’abord des sourcils. Les habitués n’arrivaient pas si tôt. Elle fixe quelques secondes l’homme tout juste débarqué et détourne vite les yeux en constatant qu’elle ne le connaît pas.

Son père, debout à côté d'elle, ne semble pas du tout dérangé ni même surpris, il lui lance un regard interrogateur et le nouveau venu lui donne sa commande. Il hoche la tête et baisse les yeux quelques instants sur l'écusson. Le vieil homme s’abstient de tout commentaire mais jette un peu vers Tamel comme pour lui signifier de ne poser aucune question. Il la connaît suffisamment pour savoir qu’elle en avait déjà plusieurs en tête.

La jeune femme laisse un léger soupire franchir ses lèvres quand elle comprend la demande silencieuse de son paternel tandis qu’il s’eclipse dans la cuisine. Docilement, elle reprend le balais pour éloigner la poussière en direction de l’arrière boutique mais la voix de l’homme s’adressant directement à elle l’interrompt.

Sa voix était… agréable, peut-être qu’il en jouait un peu d’ailleurs, mais ce n’était pas déplaisant. Elle relève les yeux vers lui et s’autorise enfin à le regarder, le regarder vraiment. Un peu plus pâle que d’autres mais pas blafard qui tranche tout de même avec le noir de ses ailes, de long cheveux noirs, sans doute plus que les siens, Tamel ne répond pas immédiatement. Elle a du mal à se faire une idée… Est ce un.. sympathique ? Ou une menace ? Si on en juge par l'écusson, plutôt une menace.

- Bonjour, finit-elle par répondre, il est très tôt, c’est pour ça. Les habitués vont finir par arriver, et là, je ne serais plus inactive.

La jeune femme baisse le regard vers la pièce qui lévite. Mieux vaut ne pas le contrarier, se dit-elle en arborant un sourire qui se veut amical.

- Mais non, je … Quoi que si, je m’ennuie un peu, parfois, mais je ne reste pas ici toute la journée. Et vous ? Vous venez de loin ? Je dis ça parce que vous semblez fatigué de si bon matin. Vous retournez à la tour ?

Elle n’a pas pu retenir sa question, d'autres se bousculent déjà dans sa tête. S’il connaît la Matriarche, il doit avoir accès aux étages du haut… Elle avait bien envie d’en savoir plus… Mais d’une seconde à l’autre son père arriverait avec la commande sur un plateau et la clef d’une chambre.




"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Jbrv
Paroles : #74A1F4
Revenir en haut Aller en bas
Valphégas
Fantôme sanglant

Valphégas

Messages : 883
Expérience : 2956
Masculin Âge RP : 23

Politique : 131
Métier : Mineur - Compagnon
Titres:
 

(Nalphégius, pégase de Valphégas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 644535101105/1105"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 242396barresante02  (1105/1105)
Vitesse: 889
Dégâts: 1453

"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty
MessageSujet: Re: "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona]   "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty22nd Avril 2021, 16:25
Séparation du contenu
Dans un premier temps, et sans surprise, la jeune femme me jaugea, cherchant à savoir qui j'étais. Probablement était-elle habituée à des clients plus bourrus et moins enclin à discuter qu'à exiger. Tel n'était pas mon cas. Ici et maintenant, en tout cas. Elle finit par répondre:

"Bonjour, il est très tôt, c’est pour ça. Les habitués vont finir par arriver, et là, je ne serais plus inactive."

Elle jeta un coup d'oeil à ma pièce, probablement intriguée, et arbora alors un léger sourire, avant de répondre à ma question initiale, créant ainsi le terreau fertile d'une conversation moins bateau:

"Mais non, je … Quoi que si, je m’ennuie un peu, parfois, mais je ne reste pas ici toute la journée. Et vous ? Vous venez de loin ? Je dis ça parce que vous semblez fatigué de si bon matin. Vous retournez à la tour ?"

Je lui rendis son sourire avant de réfléchir, rapidement, à ce que je pouvais bien lui répondre. Exécuter des tâches pour la Matriarche était un honneur, pas quelque chose dont on se cachait. En revanche, pour ce qui était des détails, il était de bon aloi de se les garder pour soi. Surtout quand on était assassin de la Confrérie Noire. Je cessai de faire tourner la pièce dans ma main, puis l'attrapai alors qu'elle chutait sur le comptoir, d'une main vive et dextre, avant de lancer, le ton amical:

"Je suis allé exécuter un contrat à Kastalinn, pour ne rien vous cacher. Heureusement, mon fidèle pégase à l'entrée est bien utile pour raccourcir les temps de trajet. Et oui, je retourne à la Tour, j'ai à faire avec la Matriarche. Et vous, comment occupez-vous vos journées, quand vous ne servez pas des saoûlards ou que vous n'écoutez pas de jeunes assassins de la Confrérie Noire raconter leur voyage dans le Nord?"

Je gardais mon sourire amical au coin des lèvres, sans cesser de la fixer droit dans les yeux, quand je sentis quelque chose s'éveiller à l'intérieur de ma psyché. Mon frère venait d'émerger de la sorte de transe dans laquelle il était la majorité du temps.
"Oh non... Pas encore de tes mièvreries pour amadouer une future compagne. Je préfère dormir encore quelques dizaines d'années que de supporter tes courtoisies."
Roh, fais pas ton rabat-joie Nalph. C'est une des nôtres, et ça fait longtemps que j'ai pas fricoté avec une stryge.
"Tu ne peux pas faire comme tout le monde et te focaliser sur le prochain contrat, la prochaine torture, le prochain meurtre?"
Ne t'en fais pas, je sais faire les deux. De toute façon, la Matriarche ne va pas me recevoir aussi tôt le matin. Je peux bien me payer une tranche de bon temps avant de prendre mes directives.
"Pfff... Fais comme tu veux, et préviens moi quand tu as fini. Je n'ai pas envie d'émerger au pire moment."

Cet échange, qui ne dura qu'un court instant d'à peine une seconde, ne transparut pas sur mon visage qui affichait toujours mon habituel sourire en coin, amical de prime abord, et qui se changeait parfois en sourire carnassier si nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Tamel Alona
Nouvel(le) habitant(e)

Tamel Alona

Messages : 21
Expérience : 285
Âge RP : 24 ans

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 64453510115/115"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 242396barresante02  (115/115)
Vitesse: 45
Dégâts: 261

"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty
MessageSujet: Re: "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona]   "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty22nd Avril 2021, 17:02
Séparation du contenu
"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Cxfr

Tamel se tait, elle l’écoute. Elle ne sait pas si elle n’est pas allée trop loin, si elle a poser une question de trop. Cela ne semble heureusement pas le cas, car il répond assez simplement et sans détour. Un contrat à Kastalinn. Ce n’est effectivement pas à coté et s’il a fait le voyage toute la nuit, elle comprend totalement le besoin de poser. Surtout s’il avait rendez vous avec la… haute. Un décrassage, un repas correct n’est pas superflu.

Quand il parle de son pégase, elle se penche un peu en avant pour essayer de le voir au travers une fenêtre. Mais elle n’est pas sûre de le voir, elle n’en a… peut-être même jamais vu alors...  

- Vous… Vous côtoyez vraiment la Matriarche alors ?

Son regard est à présent impressionné. Il avait l’air jeune.. il était sans doute né déjà là haut pour avoir cette chance… ou alors tout simplement que lui n’avait pas été lâchement abandonné siffle une voix dans sa tête.  Elle hoche distraitement la tête en pensant à sa place à elle dans la caste… Mais elle secoue rapidement la tête pour sortir de sa rêverie.

- Moi ? Enfin oui moi… Et bien je suis apprentie. J’aimerais devenir Joaillère.

La jeune femme fouille dans l’une de ses poches pour en sortir un petit bijou. Il n’est pas exceptionnel, pas régulier et encore moins bien poli que sa pièce. Elle le place au creux de sa main et la tend vers lui.

- Je travaille dessus en ce moment, c’est un peu long mais ça me plait. Peut-être qu’un jour on se croisera à la tour, vous pour… un contrat. Et moi pour une commande.

Elle allait poursuivre quand le pas caractéristique de son père lui parvient. Elle sourit au jeune homme en se décalant pour laisser son père déposer la commande.

- Tenez monsieur, la chambre c’est la 1ere porte à l’étage. Tamel ! J’aimerais que… Quoi ? T’as pas encore ramasser…

Il jette un regard à l’assassin en soupirant. Puis, il demande à sa fille de finir de ramasser les poussières et de ranger les verres tandis que lui, irait décharger la charrette à l’arrière. De nouveau seul, Tamel esquisse un sourire d’excuse en s’accroupissant derrière le comptoir pour tout mettre dans la petite pelle.

- Oui, donc je suis apprenti joaillère ce qui me permet de ne pas… faire ça toute la journée. Et c’est sympa d’écouter les voyageurs. Au moins, j’ai l’impression de voyager un peu… Et pas d’être ici encore… et toujours. Vous voyez ce que je veux dire… non ?

Finit-elle en se relevant les cheveux un peu en bataille et la pelle pleine de poussière à la main. Elle déverse le contenu dans la grande poubelle à l’entrée du cagibi et s'essuie les mains sur un torchon qui traînait là.

- Bon appétit !





"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Jbrv
Paroles : #74A1F4
Revenir en haut Aller en bas
Valphégas
Fantôme sanglant

Valphégas

Messages : 883
Expérience : 2956
Masculin Âge RP : 23

Politique : 131
Métier : Mineur - Compagnon
Titres:
 

(Nalphégius, pégase de Valphégas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 644535101105/1105"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 242396barresante02  (1105/1105)
Vitesse: 889
Dégâts: 1453

"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty
MessageSujet: Re: "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona]   "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty22nd Avril 2021, 17:44
Séparation du contenu
Après avoir jeté un coup d'oeil à la fenêtre à la mention de mon fidèle pégase, la jeune serveuse me répondit, l'air impressionnée: 

- Vous… Vous côtoyez vraiment la Matriarche alors ?

Je voyais dans ses yeux qu'elle rêvassait, certainement à l'idée qu'elle ait en face d'elle quelqu'un d'aussi haut placé. En vérité, mon travail était moins prestigieux qu'on ne pouvait l'imaginer, et je ne connaissais que très peu la Matriarche. Personnellement en tout cas. Je savais juste qu'elle aimait bien les tulipes, information que j'avais glané au détour d'une conversation, avant qu'elle me donne ses directives. Ce qui était, au final, bien peu de chose. J'étais juste une de ses nombreuses lames, parcourant les terres de Dùralas pour éliminer les cibles gênantes, les déserteurs de la Tour ou encore les stryges blancs un peu trop véhément à l'égard de notre Matriarche. Rien de plus que les autres assassins de la Confrérie. Si ce n'est que j'effectuais mes contrats sur ordre de la Matriarche elle-même.
Mon interlocutrice finit par sortir de ses rêveries, et me répondit, reprenant doucement ses esprits:

"Moi ? Enfin oui moi… Et bien je suis apprentie. J’aimerais devenir Joaillère."

Je haussai un sourcil curieux alors qu'elle sortait un petit bijou de sa poche pour me le faire voir. Il n'était pas très régulier, et la pierre ne semblait pas d'une qualité exceptionnelle, mais c'était bien plus que je ne sois capable de faire. Aussi hochai-je la tête dans sa direction, l'air de la féliciter silencieusement. Elle reprit, l'oeil s'allumant à la mention de la joaillerie qui était visiblement une de ses passions:

"Je travaille dessus en ce moment, c’est un peu long mais ça me plait. Peut-être qu’un jour on se croisera à la tour, vous pour… un contrat. Et moi pour une commande. "

Je souris avant de lui répondre, amusé:

"Il y a bien peu de chance que vous me croisiez à la Tour pour un contrat. Quand quelqu'un doit être éliminé au sein de la Tour, c'est mon père et sa Phalange Sombre qui s'en charge..."

Je n'eus pas le temps de finir ma phrase que le vieux tenancier arrivait avec ma commande, tout en lançant:

"Tenez monsieur, la chambre c’est la 1ere porte à l’étage. Tamel ! J’aimerais que… Quoi ? T’as pas encore ramasser…"

Je le remerciai d'un signe poli de la tête, alors qu'il me jetait un regard en soupirant. A mon tour, je jetai un regard à la dénommée Tamel, sans bien comprendre ce qui se tramait. Le tenancier n'appréciait-il pas qu'elle parle pendant son service, ou n'appréciait-il pas qu'elle me parle? Je finis par hausser les épaules alors que le vieux stryge donnait ses directives à sa serveuse, qui se mit à sa besogne en s'accroupissant derrière le comptoir afin de nettoyer la poussière. Elle me lança, alors que je me mettais doucement mais sûrement à manger:

"Oui, donc je suis apprenti joaillère ce qui me permet de ne pas… faire ça toute la journée. Et c’est sympa d’écouter les voyageurs. Au moins, j’ai l’impression de voyager un peu… Et pas d’être ici encore… et toujours. Vous voyez ce que je veux dire… non ?"

J'acquiesçai alors qu'elle finissait de nettoyer, me lançant alors que je croquais dans une cuisse de blango un poli "Bon appétit !" Cette jeune femme avait soif d'aventure, et ça se voyait. Elle était également forte physiquement, même si ses muscles étaient assez discrets. Transporter des caisses de victuailles, des plats et nettoyer devait nécessairement accroître la masse musculaire, j'imaginais. Peut-être avait-elle ses chances en parcourant le vaste Dùralas, là-dehors, après tout? Je finis ma bouchée et lui répondit, toujours sur un ton sympathique:

"Je comprends votre envie de voyager, Tamel. Sachez cependant que Dùralas recèle des régions dangereuses, et que les voyageurs errants finissent rarement bien. Si vous êtes prête à prendre le risque, cependant, alors faites. Allez voir votre employeur, dites lui que vous démissionnez, et partez découvrir le monde. Rien ne peut vous contraindre à rester ici, rien ne peut vous contraindre tout court, si ce n'est la volonté du Dragon."

Je me félicitai de ma réplique inspirante. Je n'avais pas vraiment l'habitude de pousser les gens à accomplir leur rêve, j'étais même plutôt du genre à couper court à toute ambition en tant qu'assassin. Mais il s'agissait là d'une stryge noire, une de mes comparses, et elle méritait d'accomplir ce qu'elle désirait. Une idée germa alors dans mon esprit alors que je réfléchissais. Si elle voulait tant que ça voir du pays, pourquoi ne pas lui proposer tout simplement de m'accompagner quelques temps? Ainsi, je pourrais lui présenter la Congrégation de l'Ombre, l'épauler pendant ses débuts et en faire une assassin confirmée, et une membre dévouée de la Congrégation, le jour où j'aurais tout à fait le pouvoir? J'enchaînai donc:

"Vous savez quoi? J'ai toujours une place sur mon pég-..."

Je fus coupé dans ma réponse par l'intrusion de trois individus dans la taverne. Ils étaient rentrés en faisant grand bruit, aussi m'étais-je retourné pour voir de qui il s'agissait. C'était là trois stryges noirs, dans la trentaine, l'air un peu patibulaire. Rien qui n'aurait su m'effrayer. Ils s'approchèrent du comptoir en roulant des mécaniques, et l'un d'eux ricana grassement à ce que j'imaginais être une blague chuchottée par un de ses comparses. Ils ne prirent même pas le temps de me calculer et s'assirent juste à côté, proche de la dénommée Tamel. L'un d'eux, couvert de suie de la tête au pied - caractéristique des mineurs - lança à mon interlocutrice:

"Trois chopines de brune, ma mignonne. Avec un bisou de courtoisie, si possible."

Il lui fit un clin d'oeil qui se voulait charmeur - et en la matière, je le surclassais largement - alors que ses camarades éclataient d'un rire goguenard qui me donnait envie de les tuer afin de soulager mes oreilles. Visiblement, notre conversation était terminée, aussi fis-je un hochement de tête à Tamel, lui faisant comprendre que je la laissais vaquer à ses occupations, avant de me remettre à manger et à boire. Je pouvais attendre la fin de son service, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Tamel Alona
Nouvel(le) habitant(e)

Tamel Alona

Messages : 21
Expérience : 285
Âge RP : 24 ans

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 64453510115/115"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 242396barresante02  (115/115)
Vitesse: 45
Dégâts: 261

"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty
MessageSujet: Re: "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona]   "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty22nd Avril 2021, 18:26
Séparation du contenu
"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Cxfr

Tamel, après avoir essuyé ses mains, se mit à ranger les verres comme le lui avait demandé son père. Elle ne quitte pourtant pas vraiment le stryge des yeux pour pouvoir l’écouter convenablement. Elle hoche la tête de temps en temps. Il avait raison, franchement raison même. Le monde n’était pas… enfin il pouvait largement regorger de danger.

Mais étrangement, elle n’a pas l’impression qu’il essaie de l’en dissuader. Elle ne ressent pas le sermon d’un type qui pense qu’elle est à sa place derrière un bar. Et elle apprécie. C’est vrai qu’elle avait envie de monter dans la tour, d’évoluer comme joaillère pour pouvoir aller plus haut et tenter de trouver quelqu’un qui pourrait la reconnaître… Mais les récits des voyageurs étaient aussi attirants… Et un petit morceau d’elle voulait voyager, pour retrouver Ogar et qu’il lui enseigne l’art de parler aux esprits.

Elle dépose le dernier verre sur l’étagère, en se disant qu’il a raison après tout, seul le grand Marihser pouvait l’empêcher de faire quoi que ce soit. Un sourire commence à naître sur son visage alors qu’elle réalise qu’elle peut effectivement tout plaquer pour partir… mais partir où ? Elle était en train de réfléchir à ça en se trouvant un peu bête de ne pas avoir de but quand il reprend la parole. Mais il est vite interrompu par la porte qui s’ouvre à la volée.

Trois hommes entrent et Tamel soupire. Elle les connaît, ils font partie des habitués… mais de ceux dont elle n’apprécie pas la compagnie. D’ordinaire, son père est là et c’est lui qui se charge d’eux… Elle lève les yeux en l’air avant d'adresser un regard chargé de dépit en direction de la seule personne normale dans cette pièce.

- Trois chopines de brune, ma mignonne. Avec un bisou de courtoisie, si possible.
- Bonjour, trois chopes, d’accord.

La stryge sait ignorer ce genre de personnes, elle se dirige vers les étagères alors que les trois Stryges se balancent des petites insultes minables et quelques boutades sur le fait qu’elle les ignore. Elle écoute, mais ne dit rien et finit par poser devant eux les bières.

- Et le baiser ? C’est possible ma puce ?
- Non. J’en avais qu’un et il a été pris. Mais je peux.. je peux cracher dans votre verre si vous voulez ?

Les deux compagnons ricanent assez grassement alors que le premier se contente de ronchonner. Ils n’étaient visiblement pas totalement sobre, ils avaient dû bosser une partie de la nuit mais cela n'excuse pas leur comportement. Tamel se déplace donc vers l’autre client, un sourire plus sincère aux lèvres.

- Vous n’avez besoin de rien d’autre ?

Elle jette un regard vers les trois compères qui trinquent bruyamment. L’un d’eux se moque du premier et assez vite les voix remplissent toute la taverne au grand désespoir des clients qui entrent petit à petit. La jeune femme se mets alors en piste, elle prend les commandes, fait le service, repousse habillement la main de l’un des mineurs qui tentent de se saisir d’elle, débarrasse et nettoie les tables. Elle rend la monnaie mais n’évite pas la caresse sur ses ailes du mineur un peu trop éméché. Elle sait rester de marbre. Elle doit rester de marbre. Elle reste de marbre, mais au fond d’elle… elle prit le grand Dragon-blanc de faire revenir son père au plus vite.

- Désolée, c'est pas toujours comme ça...

Lance-t-elle pendant un moment de répit à l'assassin. Il n'y avait pas beaucoup de monde, moins d'une dizaine, mais ils n'étaient pas tous venu en groupe...





"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Jbrv
Paroles : #74A1F4
Revenir en haut Aller en bas
Valphégas
Fantôme sanglant

Valphégas

Messages : 883
Expérience : 2956
Masculin Âge RP : 23

Politique : 131
Métier : Mineur - Compagnon
Titres:
 

(Nalphégius, pégase de Valphégas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 644535101105/1105"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 242396barresante02  (1105/1105)
Vitesse: 889
Dégâts: 1453

"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty
MessageSujet: Re: "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona]   "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty22nd Avril 2021, 19:25
Séparation du contenu
La jeune serveuse, qui ne se laissa pas décontenancer, leur répéta la partie de la commande qu'elle pouvait - et voulait - régler avant de s'activer, laissant le groupe de mineur en seule compagnie de leur humour vaseux. Elle revint bien vite, avec les chopines demandées, et rembarra immédiatement la proposition non voilée du lourdingue, non sans une touche d'assurance que je ne pouvais que louer. Elle se tourna vers moi alors que les mineurs continuaient leur boucan juste à côté, et me demanda avec un sourire moins de facade:

"Vous n’avez besoin de rien d’autre ?"

Je lui fis gentiment signe que non, et déjà j'entendais derrière la porte de la taverne s'ouvrir alors que cette dernière commençait à se remplir. Bon, c'était visiblement râpé pour mon entrevue en privé avec la serveuse pour le moment. Je continuai donc mon repas et ma boisson, gardant sur moi la frustration de ne pas faire taire les trois idiots à côté de moi. Plusieurs fois, alors que, sans but précis, je faisais déambuler mon regard dans la pièce, je vis les mineurs tenter des gestes à l'encontre de mon interlocutrice précédente, qui parvint presque à chaque fois à les esquiver. Les autres clients, eux, mangeaient dépités leur plat ou buvaient silencieusement leur bière, exaspéré par le comportement du groupe de mineurs. Ma patience était mise à rude épreuve, mais une goutte d'eau finit par faire déborder le vase.

Alors que j'achevais tout à fait ma bière et mon repas, je vis l'un des mineurs caresser l'aile de Tamel, l'air lubrique, et elle m'envoya un regard gênée teintée d'espoir:

"Désolée, c'est pas toujours comme ça..."

Je hochai la tête, m'essuyai les quelques traces de sauce sur ma bouche et me levai, lui répondant un bref

"Je me charge de ça."

Je n'étais pas vraiment ce que l'on pouvait appeler un justicier. Quoi qu'à certains égards je rendais justice à Marihser, je ne me préoccupais pas vraiment du bien-être des gens, à l'exception de certains stryges noirs qui m'avaient l'air sympathique, ou de certains collègues de la Congrégation. Et aider cette jeune serveuse n'était là qu'une raison supplémentaire de faire déguerpir ces intrus qui gâchaient mon repas. Raison que je ne tardai pas à brandir, me plantant devant l'un des mineurs en lui disant, froid et sec:

"Tu n'as pas compris la dame la première fois? Tu ne l'intéresse pas, pas plus que les deux tas de merdes qui te servent de potes."

Mon interlocuteur - celui qui jusqu'alors avait tenté d'assouvir son désir sur la pauvre Tamel - se mit à rire avant de me lancer, l'air amusé:

"Sinon quoi, hein? Tu crois que c'est ton armure en cuir qui me fait peur? J'en ai vu d'-"

Je plantai ma dague dans sa main droite, qu'il avait - et allait désormais - laisser sur la table. La réaction fut sans appel: il se mit à hurler, et ses camarades se levèrent, poings dressés, alors que les autres clients se retournait tous vers nous, étonnés que la voix du mineur porte plus que d'ordinaire. Je ne laissai pas le temps aux deux mineurs de réagir, et d'un geste vif écrasai la trachée de l'un d'un coup de paume, tout en mettant un coup de boule bien senti au deuxième. Le troisième, remis du coup de dague dans la main, commençait à serrer le poing dans le but évident de me l'envoyer au visage. Voyant que je ne pourrais l'éviter, je profitai du fait qu'il ne connaissait rien de mes capacités pour faire continuer la course de son poing vers son visage, à défaut d'abîmer le mien. Il se mit K.O tout seul, et glissa lentement le long du comptoir alors que je retirais ma dague ensanglantée, que je tendis vers les deux autres, l'air menaçant. Je lançai d'une voix sans appel tout en jetant mon écusson sur le comptoir, alors que le silence s'était installé:

"Le prochain que je vois emmerder la serveuse finira avec un traitement moins miséricordieux. Vous deux, cassez vous et amener cette flasque d'alcool sur patte avec vous. Je ne veux pas vous revoir."

Les deux mineurs, ayant bien compris le message et à qui ils avaient à faire, se retirèrent sans un mot de plus en transportant avec eux leur ami inconscient, laissant une petite traînée de sang jusqu'à l'entrée. Je jetai un coup d'oeil à la pièce, et tous avaient compris par ce simple écusson qui j'étais. Ils baissaient les yeux et évitaient mon regard, effrayés par cette démonstration de force. Je fis alors un léger sourire, et lança maintenant que les trois lourds avaient été évacués:

"Amusez-vous mes braves, maintenant que les casse-couilles sont partis. J'offre une tournée."

La foule, d'abord intriguée par mon invective, finit par me remercier et l'ambiance repartit comme si aucun mineur mal intentionnée n'était venu la perturber. J'essuyai le sang de ma dague sur mon armure avant de la rengainer, et je dis à Tamel, l'air amical:

"Désolé pour l'agitation, les traces de sang et la fente sur la table. Voilà de quoi me faire pardonner."

Puis je sortis quelques pièces, que je posai sur le comptoir, juste à côté de la fente et de la tâche de sang que j'avais provoqué. Une fois les commandes servies, peut-être aurais-je désormais l'occasion de finir ma discussion?
Revenir en haut Aller en bas
Tamel Alona
Nouvel(le) habitant(e)

Tamel Alona

Messages : 21
Expérience : 285
Âge RP : 24 ans

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 64453510115/115"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 242396barresante02  (115/115)
Vitesse: 45
Dégâts: 261

"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty
MessageSujet: Re: "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona]   "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty22nd Avril 2021, 20:43
Séparation du contenu
"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Cxfr

Tamel est sur le point de lui répondre que ce n’est pas la peine, qu’une fois parti, elle se sentirait mieux et plus libre de ses mouvements, mais elle n’en eut simplement pas le temps. Vif, le voyageur s’était déjà levé et la pauvre serveuse suivit impuissante le spectacle. Les autres clients, comme elle, n’osaient même pas intervenir. Elle ne peut s’empêcher de grimacer quand la main se retrouve clouée au comptoir. Son père allait forcément l’engueuler…

Elle recule d’un pas comme si le bar ne la protège pas suffisamment et regarde la bagarre. Il savait rudement bien se battre, elle ne pouvait nier… Après tout, c’était quand même un assassin non ? Quoi que… elle se dit que les assassins doivent quand même être plus discrets dans leurs actes non ? Oui, mais peut-être pas dans ce genre de bagarre… En tout cas, elle se rendait compte qu’elle avait bien fait de pas le contrarier.

La jeune femme regarde alors les hommes quitter l’établissement, puis le sang… la traînée de sang qui lui donne envie de pleurer. Non pas qu’elle ait de la peine pour un connard, non. Elle a de la peine pour elle-même qui se retrouvera à nettoyer tout ça… et de préférence avant le retour de son père… Ses yeux se tournent ensuite vers la partie du comptoir défoncé et se passe machinalement une main sur le visage.

Elle lève ensuite les yeux vers l’inconnu. Elle ne sait pas encore quoi lui dire… merci… ou le sermonner. Certes ils étaient lourdingues… Mais c’était des clients assez réguliers qui n'avaient pas la main crispée quand il s’agissait de payer. Bon, ce n’était pas non plus les meilleurs clients mais…

- Mais…

Quand il déclare qu’il paye sa tournée, elle secoue la tête en levant les yeux au ciel. Ce n’était pas une chose très courante que de payer un coup à tous les présents, mais elle n’allait pas le refuser, s’il avait de quoi payer, son père en serait même content. Elle croise son regard quand il dépose des pièces prêt du trou.

- Mh…

Elle soupire en détournant les yeux, elle avait été impressionnée par son agilité et sa rapidité de mouvement, mais elle ne peut pas se cacher la petite pointe de “m’as-tu vu” qui grandissait dans ses pensées. L’assassin aurait pu totalement gérer ça dans le calme non ? La jeune femme passe de l’autre coté du comptoir pour aller chercher chacune des commandes et faire le servir rapidement. Une fois fait, elle attrape un seau et une serpillère pour nettoyer la salle. En passant à côté de lui, elle dit tout bas quelques mots.

- Merci… Mais s’il vous plaît, plus de sang partout…

Rapidement, mais en frottant un peu tout de même, elle se débarrasse du sang au sol et sur le bar. Elle redresse l’un des tabourets qui est tombé et ramasse les chopes vides pour commencer à les nettoyer à quelques pas de l’assassin.

- Vous vous battez souvent ?

Toute l’agitation lui a fait oublier qu’il avait commencé à lui parler de voyage et de liberté.





"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Jbrv
Paroles : #74A1F4
Revenir en haut Aller en bas
Valphégas
Fantôme sanglant

Valphégas

Messages : 883
Expérience : 2956
Masculin Âge RP : 23

Politique : 131
Métier : Mineur - Compagnon
Titres:
 

(Nalphégius, pégase de Valphégas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 644535101105/1105"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 242396barresante02  (1105/1105)
Vitesse: 889
Dégâts: 1453

"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty
MessageSujet: Re: "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona]   "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty27th Avril 2021, 12:03
Séparation du contenu
Je vis bien au regard de mon interlocutrice que mon intervention ne l'avait qu'à moitié arrangé. Après tout c'était elle qui allait devoir nettoyer ce bazar et servir tous ses clients a qui j'avais offert une tournée. Cependant je ne regrettais pas mon geste. Sûrement m'en aurait elle bien plus voulu si j'avais simplement ruiné l'ambiance sans la relancer. C'était en tout cas ce que je pensais et la raison de cette tournée générale. Alors qu'elle finissait de servir et qu'elle s'apprêtait a nettoyer les tâches de sang, je repris mon écusson en l'attirant a moi par le pouvoir de la pensée, et elle me répondit:

"Merci… Mais s’il vous plaît, plus de sang partout…"

Je souris en coin et haussai les épaules, l'air de dire "Pas si ce n'est plus nécessaire". Elle avait de la chance que je n'ai pas tout simplement tuer les malotrus. Cela m'aurait peut-être attiré quelques ennuis mineurs - et c'était le cas de le dire - mais rien que je n'aurais su gérer. Cela aurait cependant fait un peu tâche pour reprendre la discussion après coup. Si les stryges noirs côtoyaient et vénéraient souvent la mort, les citoyens lambdas n'assistaient pas souvent à des meurtres en bonnes et dûes formes.
La jeune serveuse, qui avait presque fini de nettoyer les tâches de sang et qui s'occupait actuellement des chopines des trois couards précédents juste à côté, me lança :

"Vous vous battez souvent ?"

Je pris un petit temps de réflexion avant de répondre. Il arrivait parfois lors d'un contrat que la cible que je pensais pouvoir tuer furtivement me repère avant que je ne le choisisse, aussi il m'arrivait dans ce cas là de devoir me battre pour remplir a bien ma mission. Mais je ne pensais pas que c'était là le propos de Tamel. Elle voulait sûrement savoir si je me battais souvent de la sorte, dans les tavernes ou dans la rue. Je lui répondis donc, toujours avec mon petit sourire en coin qui était pour moi presque devenu mon visage par défaut:

"Oh cela m'arrive de temps en temps, quand des gens viennent me chercher des noises ou gâchent mon repas" Je ne lui avouais pas que c'était bien souvent parceque j'avais courtisé la mauvaise dame. "Mais non on ne peut pas dire que ca soit si fréquent que ca. Et vous Tamel, vous êtes vous déjà battu? Personnellement je n'ai pas votre patience. Ces trois guignols se seraient déjà mangé une mandale s'ils m'avaient parlé aussi crûment."
Revenir en haut Aller en bas
Tamel Alona
Nouvel(le) habitant(e)

Tamel Alona

Messages : 21
Expérience : 285
Âge RP : 24 ans

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 64453510115/115"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] 242396barresante02  (115/115)
Vitesse: 45
Dégâts: 261

"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty
MessageSujet: Re: "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona]   "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty30th Avril 2021, 09:05
Séparation du contenu
"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Cxfr

Une fois nettoyé et essuyé, Tamel range les chopes. Elle voit qu’il réfléchit à sa question comme s’il cherchait une bonne formulation. Est ce qu’il faisait partie de ses assassins un peu barbares ? Mais elle avait du mal à lui mettre cette étiquette. Il semblait plutôt calme… Elle relève cependant les yeux vers lui quand il commence à répondre.

La jeune femme hoche la tête. Il n’avait heureusement pas cherché à mentir. Pas qu’elle l’aurait remarqué cela dit, mais elle savait qu’il était franc. Quand il lui retourne la question, elle secoue la tête de gauche à droite en cherchant quand elle aurait pu se battre. Ou du moins, quand c’était une bagarre sérieuse et pas enfantine.

- Je ne crois pas… enfin pas de cette façon. J’ai bien quelques souvenirs de bataille avec mes sœurs…

Elle s’interrompt dans sa phrase en se pinçant les lèvres. C’est vrai que ce n’était pas vraiment ses sœurs… Mais elle les considérait encore un peu comme telle.

- Enfin bref, non, jamais à ce niveau là. Généralement, ils ne m'embêtent pas trop quand mon père est là.

Tamel détourne les yeux du jeune homme pour répondre à un appel à l’autre bout du bar, elle sert la commande avant de revenir vers lui.

- Dites moi… Vous qui allez plus haut… C’est comment les étages supérieurs ? Ça m'a toujours intrigué…

Alors qu’elle pose sa question, son père revient avec une caisse pleine de bouteille. Il passe un coup d'œil dans la salle qui paraît bien calme mais ne voit pas le matériel détérioré. Il sourit et fait signe aux clients qu’il connaît depuis bien longtemps avant de se rendre dans la pièce de stockage intérieur. Tamel soupire. Elle sait que son père n’aime pas quand elle parle de ça. Pour lui chacun est à sa juste place et qu’il faut bosser dur pour espérer changer de vie, et encore ce n’est pas toujours sûr.





"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Jbrv
Paroles : #74A1F4
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty
MessageSujet: Re: "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona]   "Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona] Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

"Les corbeaux entre eux ne se crèvent pas les yeux." [PW Tamel Alona]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [upotobox ] Windtalkers, les messagers du vent [DVDRiP]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Est de Dùralas :: Lac Fresha :: La Tour Noire-