AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Dame Ara
Le Monde de Dùralas a précisément 2831 jours !
Dùralas, le Sam 31 Juil 2021 - 13:13
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le Deal du moment : -42%
Mi Home Smart4u Casque de vélo avec ...
Voir le deal
40 €

 

 [EVENT] Le débat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baldwin Nuussian
Bibliothécaire ♦ Bras droit de Doleh ♦ Maître d'armes

Baldwin Nuussian

Messages : 688
Expérience : 3639
Masculin Âge RP : 24 ans

Politique : 241
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Athear, hippogriffe de Baldwin [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
2489/2489[EVENT] Le débat 242396barresante02  (2489/2489)
Vitesse: 834
Dégâts: 3645

[EVENT] Le débat Empty
MessageSujet: [EVENT] Le débat   [EVENT] Le débat EmptyJeu 29 Avr 2021 - 1:49
Séparation du contenu
Dans la grande Bibliothèque de la capitale humaine, Stellaraë, un petit atelier est sur le point de commencer. En effet, alors que le soleil de plomb du désert, amoindri par le bouclier protecteur de la ville, sévit à l'extérieur des fenêtres, une salle a été mise en place afin d'accueillir des individus d'origines diverses et variées, une sorte de ''coin lecture'', au premier étage. Le silence habituel de ces lieux, troublé principalement par les bruits de pas et les pages qui se tournent en temps normal, se brise alors que chacun arrive. Ils se font accueillir par le bibliothécaire qui va gérer cet événement, et sont enjoints à s'asseoir autour d'une grande table en bois massif, sur des chaises confortables, avant d'attendre patiemment que tout le monde soit présent.

S'étant inscrits au préalable avec leur choix de livre, ces derniers sont présents au milieu de la tablée, accompagnés d'un tas de parchemins vierges, de flacons rempli d'encre et de plumes, afin que les participants puissent prendre des notes s'ils le souhaitent. Rapidement, tous sont là, @Ragnör Lüpusànghrën, @Elizabeth Pot-en-Beurre, @Cthonyak Chathoth, @Aeden, @Dagon, @Talya, Hélène, l'amie de @Thauthaudarmafur, @Kaïna Garnet et @Tamel Alona, il était donc l'heure de lancer l'activité. L'homme s'assoit alors, et s'adresse à tous, souriant et amical.

« Et bien, bonjour à vous ! Tout d'abord, je tiens à vous remercier de votre présence en ces lieux, et de votre intérêt pour cet atelier. Vous souhaitez donc chacun nous présenter l'un de vos livres préférés de notre collection, le faire connaître aux autres et pourquoi pas leur donner envie de le lire à leur tour. Ne perdons donc pas plus de temps, je vous laisse la parole, une personne après l'autre. Qui souhaite s'exprimer en premier ? »

Que le débat commence !




[EVENT] Le débat Drapea12[EVENT] Le débat Baldwi12[EVENT] Le débat Drapea10

Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...

[EVENT] Le débat Rp_110[EVENT] Le débat Rp_213[EVENT] Le débat Rp_313


Merci à Mohana pour mon avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Tamel Alona
Habitant(e)

Tamel Alona

Messages : 53
Expérience : 431
Âge RP : 24 ans

Politique : 00
Métier : Chasseuse - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
125/125[EVENT] Le débat 242396barresante02  (125/125)
Vitesse: 55
Dégâts: 271

[EVENT] Le débat Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Le débat   [EVENT] Le débat EmptyVen 7 Mai 2021 - 9:33
Séparation du contenu
[EVENT] Le débat Cxfr

Tamel pince les lèvres. Elle n’aime pas particulièrement parler en premier, ni même être le centre de l’attention, mais si personne ne se lance, et qu’elle même est… assez motivée, elle le fera. Un autre petit instant de silence la pousse alors à s’éclaircir la gorge.

- Bonjour, je suis Tamel et je viens vous présenter un chapitre du livre des Adeptes du Dragon. Ici, le Dragon blanc, Marihser.

Elle fait une courte pause pour regarder rapidement les personnes attablés. Si tous l’écoute, elle peut commencer. Elle jette un regard vers le Bibliothécaire pour avoir son approbation et prend une grande inspiration. Elle est prête.

- Pourquoi j’ai choisi ce livre… honnêtement, un peu par hasard la première fois que je l’ai ouvert, j'avais envie d’en savoir plus, sur plein de sujets. Il a fait partie de la pile de livres sélectionnés pour satisfaire ma curiosité. Mais il est le seul qui a vraiment retenu mon attention.

Elle baisse les yeux sur le livre pour caresser la couverture et le feuilleter.

- Maintenant, pourquoi j’aime ce livre ?  Parce qu’il parle de mon peuple, et qu’il y a toujours des choses à apprendre sur son propre peuple, et je trouve ça… enrichissant. Ce livre en particulier traite des Adeptes de Marihser, donc de la religion des Stryges. Mais pas de ce qu’elle prône ou du message qu’elle veut faire passer… mais de son fonctionnement, de sa manière de s’organiser au sein même de la tour mais également dans le monde.

La jeune femme agite un peu ses doigts sur la couverture qu’elle vient de refermer.

- Quand on ne connaît pas quelque chose, il est bien plus facile de le juger, de le juger de manière négative. Ici, grâce à cet ouvrage, vous pourrez comprendre un peu plus, et donc ne plus juger si facilement les miens.

Elle lève les yeux vers certains participants, n’osant pas encore tous les regarder en face, mais c’est pourtant à l’ensemble des personnes présentes qu’elle s’adresse.

- Qui d’entre vous est capable de me dire qu’il y a trois branches dans l’organisation ? Je pense même pas une poignée. Pourtant c’est intéressant de le savoir et même, je dirais, important.  

Elle fait une courte pause avant de reprendre.

- Pas important dans le sens où il est important de connaître l’organisation complexe mais utile de notre culte… mais important de constater que ce n’est pas qu’une bande de brute comme les rumeurs peuvent le laisser croire.  Finalement, si vous êtes curieux et que vous n’avez pas peur de changer votre point de vue sur les autres,  je vous conseille ce livre. Il est facile à lire et à comprendre.

Une fois terminée et après un bref sourire, elle se mord la lèvre et baisse les yeux quelques secondes. Prête à écouter les autres.





[EVENT] Le débat Jbrv
Paroles : #74A1F4
Revenir en haut Aller en bas
Kaïna Garnet
Habitant(e)

Kaïna Garnet

Messages : 52
Expérience : 434
Féminin Âge RP : 22 ans

Politique : 00
Métier : Forgeronne d'A. - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
515/515[EVENT] Le débat 242396barresante02  (515/515)
Vitesse: 132
Dégâts: 185

[EVENT] Le débat Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Le débat   [EVENT] Le débat EmptySam 15 Mai 2021 - 10:31
Séparation du contenu
Kaïna, s'ennuyant à Ishtar avait décider d'aller se changer les idées à Stellaraë. Là-bas, un événement littéraire avait lieu. Ce n'était pas franchement son fort mais, le but étant de s'occuper, sortir de ses habitudes devrait lui permettre de passer le temps. De plus, à l'annonce de l'événement, elle avait dû parcourir les rayons pour trouver un livre à défendre. Seuls deux l'avaient interpelés. L'un portait sur l'alcool et le deuxième sur les chants. Elle choisit les chants car elle pourrait ainsi en apprendre de nouveaux. Pour l'alcool, le livre ne permettait pas de les déguster alors, il n'y avait pas vraiment d'intérêt.

Le jour du débat arriva et malgré un léger retard, elle n'avait rien manqué. Kaïna s'assit sur la première chaise devant elle et, sourire aux lèvres, salua tout le monde sur un ton assez familier. Elle aurait bien commencé mais, comme elle était arrivée au dernier moment, elle préféra laisser la main. Ce fut une certaine Tamel qui commença. Kaïna l'écouta attentivement puis, elle rétorqua:

"Salut, moi c'est Kaïna. Ma foi, Tamel, ce fut très intéressant. Toutefois, tu dis que ce livre devrait permettre aux gens de moins juger ton peuple. Est-ce que le meilleur moyen de ne pas juger un peuple ne serait pas de le rencontrer? De plus, ici, on parle d'un peuple mais, il ne faut pas oublier que chaque individu a son identité et son caractère qui lui sont propres. Je suis humaine mais, si tu étudies le peuple humain, tu ne me connaîtras pas pour autant. Pour moi, si je veux connaître les stryges noires, je vais aller parler avec des stryges noires. Je dis bien des et non une car toutes sont différentes et il me faudra plusieurs rencontre pour avoir une vue d'ensemble."

Kaïna marqua une pause. Elle exposait sa critique. Elle exprimait son point de vue mais, si pour l'instant il semblait plutôt négatif, ce n'était qu'une apparence. Elle reprit alors:

"Loin de moi l'idée de dénigrer ce livre. Il a sans doute son intérêt mais, je préfère parler de vive voix. En somme, tu dis que ce livre pourrait décoincer les gens à votre sujet mais, ce n'est pas contre toi, plutôt contre eux, les trous de flèche qui vous jugent, crois-tu qu'ils vont lire un livre à votre sujet? Je ne pense pas. De mon côté, je trouve cela intéressant mais, j'ai expliqué pourquoi les livres sur les peuples, c'était pas mon truc."

Elle adressa un sourire amical à Tamel. Elle regarda ensuite le reste de l'assemblée. Elle sourit de nouveau mais, c'était un sourire déterminé. Elle posa sur la table le livre qu'elle comptait défendre. Elle le désigna de la main et reprit la parole.

"Ce livre est consacré aux chants de différents peuples et groupuscules. Bien que je le trouve fort incomplet, je tiens à le défendre. C'était ça ou un livre sur l'alcool mais, l'alcool, je préfère le boire que le lire. Revenons en à nos chansons. Si ce livre me parle c'est parce que c'est un ouvrage populaire. On y trouve des chants de différentes cultures et, quoi de mieux pour s'intégrer dans un groupe que de connaître ce qu'il chante? Moi je dis que si quand tu rentres dans une taverne et que tu connais la chanson entonnée par les convives, ils vous feront tout de suite une place à leur table."

Kaïna ne put s'empêcher de lâcher un petit rire, repensant à toutes les fois où elle s'était retrouvée à une tablée de pirates à se faire payer des bières parce qu'elle avait poussé la chansonnette avec eux. Elle ajouta alors:

"J'ai même trouvé dans cet ouvrage une chanson que j'ai souvent chantée avec mes camarades. Il s'agit là du "chevalier du roi". Ce qui est plaisant aussi dans ce livre, c'est qu'on apprend l'histoire des chansons en question. Et croyez moi qu'on ne me surprendra plus à la chanter ou en tout cas, je n'entonnerai pas les derniers vers. J'ai compris en lisant ce livre que derrière chaque chanson se cachait une histoire et qu'il fallait faire attention à ce que l'on chantait. Toutefois, même si j'ai trouvé ce livre fort intéressant, je dois bien vous l'avouer, j'ai constaté qu'il manquait cruellement de chansons à boire et de chansons pirates."

Kaïna rit de nouveau. Elle doutait fort que l'assemblée aime autant les chansons pirates qu'elle mais, c'était, il fallait bien l'admettre des chansons sacrément plus entraînantes que celles-ci. Bon, la jeune fille n'étant pas une férue de lecture n'avait guère plus d'arguments à ajouter. Elle l'annonça et laissa la parole à qui voudrait la prendre.




[EVENT] Le débat Kazcna11
Kaïna's theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dagon
Néophyte

Dagon

Messages : 17
Expérience : 130
Autre / Ne pas divulguer Âge RP : 6 mois

Politique : 00
Métier : Chasseur - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
265/265[EVENT] Le débat 242396barresante02  (265/265)
Vitesse: 169
Dégâts: 15

[EVENT] Le débat Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Le débat   [EVENT] Le débat EmptyMar 18 Mai 2021 - 10:00
Séparation du contenu

Nombreux sont les informateurs des Abysses qui peuplent la surface, soient-ils liés par des contrats dont seules les deux parties connaissent les termes exactes, ou par simple adoration des Dieux Anciens qui dorment dans les citées dissimulées au regard des êtres qui ne savent pas nager. Souvent, ils transmettent leurs informations aux poulpes, premiers agents intelligents des Abysses dont le rôle est de recueillir les pensées des individus pour ensuite les transmettre aux profondeurs.

Dans cette organisation complexe, orchestrée par les Poissons-Prêtres et les Filles de la Tempête, les Dagons sont de petits princes, chéris et protégés par les espèces marines sympathiques à Natsuhydr. Naturellement, ce Dagon, dans sa quête de découverte du monde d'au-dessus, appris l'existence d'un conclave à Stellarae (nouvelle ville non répertoriée par les siens), qui d'après ses suppositions devait réunir l'élite intellectuelle des hommes et serait en conséquent une occasion sans précédent de se fondre parmi eux pour extraire le plus de données quant à leur civilisation !
Ce Dagon, se pensant ingénieux, remonta donc à la surface, après qu'un rendez-vous ait été agencé avec un pécheur honoré de recevoir le fils de la Calamité Natsuhydr, et lui demanda qu'il fut transporté jusqu'à ce "Débat".

Ni une ni deux, le pécheur, un vieil homme édenté et en proie à des visions récurrentes après avoir contemplé les lumières des Dieux qui sommeillent au-delà des rêves et du temps, prenait ce Dagon dans un bocal et faisait route vers Stellarae.
Sur la route, il expliquait les modalités de participation au Dagon et ensemble ils élaboraient la manière la plus efficace d'infiltrer le gratin littéraire de Dùralas. Certainement, même si les créatures simiesques de la surface étaient dénuées de grandes capacités analytiques, leurs plus avisés spécimens devraient être difficiles à tromper ; mais qu'à cela ne tienne, ce petit prince des profondeurs avait plus d'un tour dans son sac.

Apparence du vieil homme au turban:
 

Le vieil homme entrait dans la librairie en titubant, le jour du débat, et se heurtait à une étagère, à quelques centimètres de la porte d'entrée.
Oups.
Totalement contrôlé par le Dagon, dissimulé dans son bocal qu'on avait pris soin d'entourer d'un turban afin de le cacher aux yeux de ceux-qui-ne-respirent-pas-sous-l'eau, le vieux pécheur édenté avait l'allure que ce Dagon lui donnait. Véritable marionnettiste avec ses appendices psychiques servant de fils, il avait accès aux yeux de son serviteur, ses muscles, ses pensées, sa bouche, mais ce n'était pas pour autant qu'il était très expérimenté à l'exercice du contrôle mental.

Le corps de l'homme, faisant un étrange volte-face à 180 degrés, s'avançait machinalement, ses pas ressemblant à des secousses plutôt qu'à une allure naturelle (bien que ce Dagon considérait qu'il imitait plutôt bien un humain), et avançait jusqu'à la table de discussions où se trouvaient des créatures toutes plus étranges que les autres ; dont l'une qui possédait une paire d'ailes.
Une paire d'ailes ?!
Mais ?
Intriguant !

Tentant de s'assoir, mais une fesse loupant l'assise (quelle position des moins naturelle), le vieil homme failli chuter, mais au dernier moment le Dagon envoyait un de ses bras s'abattre sur la table et enfoncer ses ongles dans le bois afin de résister à la pesanteur.
Voyant le vacarme qu'il produisait, il fit parler sa marionnette :


- Je suis un être humain si vieux que mes jambes ne savent plus me porter. Et j'adore les chaises, qui les a inventées ? Je vous en prie, procédez et ne faites pas attention à moi, simple vieil homme qui aime la pêche et... qu'est-ce que les humains aimaient d'autre ?!!!! L'oxygène ! Oui, l'oxygène de cette pièce est délicieux ! Hmmm regardez comme j'inspire ! Exquis, vraiment, n'est-ce pas mes frères bipèdes ?

Au cours de son interaction avec les autres êtres de la table, que le Dagon jugea parfaite, il avait réussis à trouver une position confortable et naturelle ; commandant au vieil homme d'adosser son dos au dossier prévu à cet effet, mais ne sachant pas vraiment quoi faire de ses jambes, il les avait ramenées contre son torse et les enserrait de ses bras. Oui, cela devait être une position très humaine. Et ainsi il écoutait ce que disaient les intervenants, très fier de son numéro de théâtre sans failles.

Il ne compris rien à cette histoire de cultures, et fort heureusement, un spécimen femelle répondit à la créature ailée (il avait avancé son cou au plus près d'elle pour pouvoir la renifler, et notait que son odeur se rapprochait de celle des pingouins, avec un je-ne-sais-quoi d'algues parfumées) avant d'entamer un sujet sur lequel il était expert ; les chants.
Il écoutait donc ce qu'elle disait, ondulant parfois des bras et prenant soin d'inspirer et d'expirer de manière exagérée afin qu'on remarque qu'il respirait -et pour que son hôte ne meurt pas par faute d'oubli- et lorsqu'elle eut fini, évoquant malheureusement un chant totalement inconnu pour ce Dagon, il décidait de se lancer.
Que d'excitation ! Il allait dialoguer avec des gens de la surface !

Ne remarquant pas que lorsqu'il se perdait dans ses pensées le vieil homme voyait ses traits se détendre, ses yeux se fermer et sa bouche s'ouvrir et baver, il prit la parole :


- Bravo à toi, dénommée Kaïna ! Quel alignement de mots plein de sens ! Ton oralité est tout à fait formidable je tiens à te féliciter pour la facilité avec laquelle les sonorités sortent de ton orifice buccal ! J'adore moi-même parler et le fait tous les jours, en plus de respirer, marcher, et... me servir de mon nez pour diverses activités humaines ! Pour m'insérer dans le débat, permets moi de te dire que les chants sont chez moi un véritable exercice communautaire et je rejoins ton avis sur le fait qu'ils permettent de comprendre les civilisations nouvelles. De là d'où je viens on chante par exemple pour attirer un partenaire de reproduction dont on juge les caractéristiques physiques les plus adaptées à assurer la survie de l'espèce. Peut-être après ce débat pourrais-tu m'en apprendre plus sur cette culture obscure que sont les "pirates" ? Oh oui, l'ouvrage que j'ai choisi, un instant je vous prie, camarades dotés de bras.

Ce Dagon, à nouveau ravi de la facilité déconcertante avec laquelle il mimait un comportement bipède naturel, dirigeait les bras du vieil homme vers le livre qu'il avait lu. Situé dans la poche de la robe de sa marionnette, il fut plus difficile à saisir que prévu, les doigts des hommes ne fonctionnant pas comme les tentacules. Par trois fois, il essayait de l'aplatir entre ses paumes, mais il glissait à chaque fois, il décidait donc de former une coupe avec ses paumes et de le porter sur la table. Encore une réussite.
Il posait mécaniquement le livre sur la table, essayait d'en ouvrir les pages, mais sans plier les doigts, échouait, et se ravisait.


- L'ouvrage que j'ai sélectionné va, j'en suis absolument certain, vous surprendre de part  la description des créatures récemment découvertes qu'il fait avec brio ! Il s'intitule : "Les chiens, nos fidèles compagnons" et a été une révélation pour moi, à tel point que je souhaitais aujourd'hui vous partager mes suppositions quant à cette espèce formidable que sont les chiens ! Tout d'abord, je pense que tous ici autour de cette table nous demandons "qu'est-ce qu'un chien ?" ou encore "où puis-je en trouver un spécimen à étudier de plus près ?" n'est-ce pas ? Eh bien c'est très simple, frères d'oxygène, saviez-vous qu'il existe au sein même de votre ville de Stellarae des chiens ? Leurs mensurations exactes ne ne sont pas inscrites dans le livre, mais j'estime qu'on peut les reconnaître à leur poil, leur dentition qui diffère par exemple de celle des requins, et surtout, un détail tout à fait curieux a leur propos, la bave qu'ils sécrètent constamment ! Quelles créatures absolument nouvelles et formidables n'est-ce pas ? J'ai eu peur que beaucoup d'entre nous ne choisissent ce livre, car il est un véritable almanach scientifique à qui s'intéresse à la biologie des espèces, mais fort heureusement jusqu'ici j'en suis l'unique défenseur ! En outre, j'ai un fait historique et remarquable à partager ; les chiens existent depuis très longtemps et ont su s'adapter en fonction de leur milieu afin de mieux s'insérer dans la relation symbiotique qu'ils ont développé avec vous... nous autres humains ! Excusez le bafouillage, je suis encore très ému d'avoir eu la chance de lire cet ouvrage que je considère, à titre personnel, comme une véritable révolution dans les considérations scientifiques et naturelles établies ! Si d'autres s'intéressent à la zoologie et au recensement de nouvelles créatures, je serais ravi de dénicher un spécimen canidé en votre compagnie à la fin de ce débat !




[EVENT] Le débat Oklf
Revenir en haut Aller en bas
Cthonyak Chathoth
Animiste

Cthonyak Chathoth

Messages : 108
Expérience : 1590
Masculin Âge RP : 44

Politique : 00
Métier : Mineur - Expert
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1632/1632[EVENT] Le débat 242396barresante02  (1632/1632)
Vitesse: 740
Dégâts: 1126

[EVENT] Le débat Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Le débat   [EVENT] Le débat EmptyMar 18 Mai 2021 - 16:03
Séparation du contenu
J'aime lire
“Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose.”
Après mon arrivée en ces terres, j'ai du me documenter sur toutes les races et leurs coutumes aussi étranges que bizarres. Si on veut défaire ses ennemis, il convient de les connaître à fond dès le départ. Ce qui m'avait le plus frappé, c'était la différence de religions pouvant exister dans un territoire aussi partagé où toute les races, bien que venant de contrées différentes, arpentaient le plus souvent les routes et se rencontraient les unes les autres.

Lorsque j'ai entendu parler d'un débat autour des cultures et religions du continent, je m'en suis fait une joie. Je pourrai enfin poser mes questions sur des points qui me turlupinaient et parler de certains ouvrages qui m'ont plus marqué que les autres. Je m'inscrivis donc et me présentai au Canari jaune, drôle de nom soit dit en passant, afin de discuter avec des membres éminents de la société Dùralassienne.

Quelques participants parlèrent d'ouvrages qu'ils avaient choisi et lorsqu'un petit poulpe passablement répugnant finit son exposé, je me levai et pris la parole. Autant en finir vite pour discuter plus amplement ensuite.

- Bonjour à tous, si je suis ici aujourd'hui, c'est tout d'abord pour échanger mes points de vues avec vous. Toutefois, comme il semble de coutume de présenter un ouvrage en se présentant, je ne vais pas déroger à la tradition.



Qu'est-ce que je parlais bien quand je le voulais. On aurait presque dit que j'étais à l'aise avec les discours devant une foule qui restait pendue au moindre de mes mots.

- Je me nomme Cthonyak et je vais parler des Cultes Vampiriques par Azriel. Tout d'abord, afin de mieux comprendre le livre, il nous faut savoir qui l'a écrit. Azriel est lui-même un vampire, disciple d'un grand chercheur. Il sait donc de quoi il parle. J'ai récemment appris qu'il avait fondé le Cirque. Il a donc une grande expérience des coutumes du monde et peut en disserter à aisance.



J'étais inarrêtable. Intarissable. En même temps, quel personnage fascinant, quelle culture, quelle allure !

- Dans cet ouvrage, Azriel nous décrit concisément et efficacement la différence entre les deux grands cultes de Vampires pratiqués dans les monts de Spelunca. Je ne ferai pas ici un résumé du livre mais je peux vous assurer que n'importe quelle créature sachant associer des lettres pour en faire des mots parviendra à saisir l'essence du texte. Malgré une petite subtilité en fin d'explication, l'auteur nous met à portée une compréhension parfaite des pratiques et dangers à approcher sa race.



N'ayant plus énormément d'informations à donner si je ne voulais pas leur révéler le contenu, je levai l'ouvrage pour le présenter aux membres de l'assistance.

- Et pour la petite note artistique, c'est quand même le bel objet. Relié totalement en cuir de Mi très fin, la douceur en main à elle-seule vaudrait qu'on le lise.





[EVENT] Le débat Signa10
Revenir en haut Aller en bas
Ragnör Lüpusànghrën
Technophile

Ragnör Lüpusànghrën

Messages : 470
Expérience : 3117
Masculin Âge RP : 112

Politique : 212
Métier : Bûcheron - Compagnon
Titres:
 

( G.O.L.E.M +360, 150, v+290, contre-coup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
3334/3334[EVENT] Le débat 242396barresante02  (3334/3334)
Vitesse: 1036
Dégâts: 1894

[EVENT] Le débat Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Le débat   [EVENT] Le débat EmptyDim 23 Mai 2021 - 0:16
Séparation du contenu
Ragnör était attablé, sur sa chaise, regardant les autres s'exprimer. Il tenait dans sa main l'ouvrage qu'il devait présenter. Il avait les mains légèrement tremblotantes, malgré son assurance habituelle et sa centaine d'années passées. Ce n'était pas le plus à l'aise pour s'exprimer en public. Il aimait partager ses idées, découvrir, mais c'était une tâche plus ardue que de débattre et convaincre. Le tout était de convaincre l'auditoire avec la raison, et de persuader la foule en la prenant par les sentiments. Un exercice de style comme dirait le célèbre érudit André Keunot.

La première personne à prendre la parole était une stryge noire. Elle s'appelait Tamel. La demoiselle de la Tour noire présenta une oeuvre sur son peuple, et plus précisément sur les castes. Il y avait trois branches principales chez les hommes aux ailes noires : une caste politique, une caste militaire, et une caste plus citoyenne que les autres. Ragnör les connaissait en partie, il n'avait pas d'affinités avec ce peuple, mais il connaissait certains stryges blancs, qui eux aussi étaient composés de trois castes similaires.

Une nouvelle femme, humaine cette fois d'après l'odeur qu'elle dégageait, prit la parole. Elle se faisait nommer Kaïna, elle parlait vite et semblait emprunt d'une fougue certaine. La jeune femme organisa son discours, léger mais direct, autour d'un livre sur la chanson, où elle évoqua sa mélodie préférée, et qu'elle développa brièvement afin de convaincre les autres (ou persuader, ahah).

La troisième personne était un vieil homme au turban. Il semblait similaire aux marchands itinérants que l'on pouvait trouver aux abords d'Ishtar, ce qui expliquait peut-être l'odeur âpre de poisson qui émanait de son visage et qui écœurait l'odorat développé du Lüpusànghrën. Il présenta quant à lui un livre sur les chiens. C'était à la fois amusant et fascinant. L'animal était connu par toutes les races, ou presque, et était particulièrement proche des humains. Pourtant le vieillard en parlait comme s'il n'en avait jamais vu, c'était tout à fait amusant. Son discours tenait la route toutefois, malgré ses exclamations émerveillées.

Vint ensuite un individu plus froid et plus distant. Avec ses grandes cornes rougeâtres il avait tout d'un Djöllfulin, ces habitants du nord des sombres montagnes de Kanaan. Lui aussi présentait un ouvrage sur les vampires. Mince, Ragnör avait maintenant peur de faire doublon avec son exposé vampirique, et se mit à trembloter un peu plus des mains. Il faut dire qu'il stressait déjà, là c'était un coup en plus. Heureusement la présentation de l'adepte du trithéisme était courte, et ne portait pas sur le même ouvrage que celui du lycan au pelage blanc.

Ce fut enfin à son tour. Il toussota et prit la parole.


- Eh bien, bonjour à tous. Que les étoiles vous entourent, et toutes les modalités que vous souhaiterez. Je suis Ragnör Lüpusànghrën, je viens du mont des Baldors, et je suis heureux d'être rassemblé avec autant d'admirateurs de la lecture.

Vous avez tous proposé des ouvrages intéressants, et j'ai bien peur de faire un peu doublon avec messire Cthonyak ici présent car je voulais vous parler d'un livre sur les vampires, également. L'ouvrage s'intitule Études Anthropologiques : Les Vampires, et je me concentrerai uniquement sur son premier chapitre, qui se nomme Introduction aux différents types de vampires (premier tome d'une tétralogie).

J'ai d'abord apprécié la calligraphie de ce tome. L'écriture est belle, travaillée, un peu vieillie, et semble être tout droit sortie des cavernes de Spelunca. Le style est assez ancien, pourtant les propos semblent présents. La prose également m'a plu. On pourrait avoir peur que pour une étude anthropologique les mots soient trop pompeux, mais il n'en est rien. Tout est très clair et pourtant instructif, c'est très intéressant.

Brièvement, le livre va vous exposer sous la forme d'un incipit l'origine des vampires, avant d'expliciter en décrivant les différents types de vampire. On pourrait presque évoquer des castes, mais elles sont tout à fait différentes des castes strygiennes parce qu'elles concernent des clans/familles de vampires, et l'ordre est hiérarchisé par le sang. Un vampire n'aura pas la même importance s'il est mordu ou par héritage, si sa transformation est plus ou moins prononcée, et s'il est plus ou moins ancien. On retrouve d'abord les Originels et les vampires alphas, soit des vampires très anciens et très sages. Puis les bêtas, qui sont des guerriers, paysans, etc. Viennent ensuite les goules, des transformations ratées, qui ont ressuscité mais n'ont pas repris complètement leurs esprits.

Le livre m'intéresse car, en tant que lycanthrope mordu, j'y retrouve des similitudes avec les peuplades thérianthropes de Spelunca. Ils ont beau être des ennemis dans une guerre raciale sans fin, il n'en reste pas moins qu'ils sont pareils sur plusieurs points. Le livre montre tout de même bien qu'il existe des différences, comme le fait que les vampires utilisent des goules comme esclaves, tandis ce que chez les lycans, il y aura cette notion d'alpha, mais les autres individus sont à peu près sur un pied d'égalité.

Ce tome est conseillé si vous voulez vous intéresser à la race des vampires. Peut-être serez-vous intéressé(e)s par les autres tomes, qui développent d'autres traits des vampires.

Voilà, c'est tout pour moi. Des questions ?





[EVENT] Le débat Drapea24

Couleur des dialogues : #008080

RP en cours :
:lgarou:-  :lgarou: - :lgarou:

Triple-compte de Dilon
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.forumactif.org
Aeden
Nouvel(le) habitant(e)

Aeden

Messages : 20
Expérience : 364
Masculin Âge RP : 82 ans (jeune adulte)

Politique : 20
Métier : Mineur - Novice
Titres:
 

(Pòm cheval d'Aeden +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
215/215[EVENT] Le débat 242396barresante02  (215/215)
Vitesse: 133
Dégâts: 107

[EVENT] Le débat Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Le débat   [EVENT] Le débat EmptyMar 1 Juin 2021 - 13:11
Séparation du contenu
Le réveil avait été brutal, l’esprit embrumé, les paupières lourdes de sommeil, je ne dormais pourtant pas quelques instants plus tôt. Le soleil pointait le bout de son nez depuis un moment déjà au travers des grandes vitres de la bibliothèque… De la quoi ? Mais qu’est-ce que je faisais là ? Encore un sale coup de mon Bis… Évidemment. Celui-ci dormait si profondément dans un coin de notre esprit que je ne le sentais pas proche de ma conscience.

Ma grande capuche sombre immanquablement relevée sur mes oreilles d’elfes et mon visage de porcelaine, je me renfrognais tout en tentant de comprendre ce qui m’entourait. Je clignais rapidement des yeux, j’étais assis sur une chaise, à une grande table où nombres d’inconnus siégeaient également. Ils discutaient, chacun semblait présenter quelque chose… Un livre ? Tout le monde en avait un et moi également, le titre m’indiqua son contenu. Bien qu’à première vue, je ne connaissais aucune des deux espèces… Le mot thérianthrope m’évoqua pourtant quelque chose de sombre et de détestable. Je ne m’en formalisais pas pour autant.

Mon attention fut piquée au vif lorsqu’un homme portant de grandes cornes parla de vampire, c’était ce que j’étais ! Alors il existait des ouvrages sur les vampires ? Cet Azriel semblait être un grand connaisseur de notre race. Je rangeais le désir de lire ce livre dans un coin de mon esprit, le dire à voix haute m’aurait convaincu de ce que j’étais, ce que je ne désirais pas pour le moment. Peut-être ne le désirerais-je jamais d’ailleurs. Suite à cette présentation, on parla une nouvelle fois de mes semblables. Décidément mon espèce semblait populaire. Je frissonnais à l’évocation des goules, j’aurais pu devenir une telle créature ? Il fallait que j’en sache plus ! J’écrivis une nouvelle note dans mon esprit, ce livre aussi pourra mettre très utile pour en apprendre davantage sur moi-même et ce que je cherchais à Spelunca. Je gardais pourtant mes questions pour moi, toujours pas près à avouer ma curiosité sur le peuple vampirique.

Un long silence suivit dans l’assemblée, je parcourus rapidement le livre sur la table dans l’espoir d’en comprendre le sujet, et le sens. Heureusement il était plutôt court et très compréhensible, en quelques lignes je compris ce qu’était chacune des deux espèces. Retirant ma capuche par politesse, je fis le tour de l’assemblée d’un regard vermeil. La marque de sang sur mon front presque invisible du fait du calme olympien de mon Bis. Je m’éclaircis la gorge avant d’articuler le plus clairement possible.

« Hum… Bonjour, vos présentations étaient toutes très constructive… Heu… Voilà mon livre. Heu pardon, je m’appelle Aeden, avec un A, mais on le prononce pas, enfin comme vous voulez. Bref, voilà mon livre s’appelle « Différencier Hybride et Thérianthrope ». Vous vous demandez peut-être pourquoi je l’ais choisis… Eh bien moi aussi parce que c’est pas vraiment moi qui l’ais choisis mais c’est pas très important… »

Sentant que je commençais à m’égarer, je fis une pause pour respirer et mettre en ordre mes idées. Évidemment, l’autre ne viendrait pas à ma rescousse, comme souvent après avoir pris le contrôle de notre corps pendant un moment, il « dormait » profondément. Considérant mes pensées comme étant sous contrôle, je repris.

« Mais je dois dire que c’est un livre très intéressant et très bien écrit, détaillé sans trop de fioritures, en quelques lignes seulement on sait de quoi on parle sans ambiguïté. Et pour un ouvrage qui décrit les différences entre deux espèces souvent amalgamé, c’est important d’être clair et concis.

Vous est-il déjà arrivé de croiser une créature avec un buste humain et un corps de cheval dans la rue en vous demandant s’il s’agissait d’un hybride ou d’un thérianthrope ? Eh bien grâce à cet ouvrage, vous ne ferez plus jamais l’erreur car il donne de nombreuses particularités propre à chacun. De plus il existe une multitude d’hybrides listé en bonus que j'ai découvert avec beaucoup de curiosité, de plus, tout est joliment illustré.
»

Ma connaissance du livre s’arrêtait là, j’espérais que cela suffise à mon auditoire pour lui donner envie de le lire et après avoir scruté les visages afin de tenter d’y lire une quelconque émotion, je conclus.

« Voilà, c’était tout pour moi. Merci de m’avoir écouté. »




[EVENT] Le débat Holyva13
Revenir en haut Aller en bas
Talya
Pugiliste

Talya

Messages : 119
Expérience : 1410
Féminin Âge RP : 18 ans

Politique : 01
Métier : Forgeronne d'A. - Compagnonne
Titres:
 

(Livre magique, +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
1285/1285[EVENT] Le débat 242396barresante02  (1285/1285)
Vitesse: 644
Dégâts: 891

[EVENT] Le débat Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Le débat   [EVENT] Le débat EmptyMar 1 Juin 2021 - 15:59
Séparation du contenu
Talya se l'avouait, elle était en désaccord mitigé avec cette fameuse Kaïna... mais uniquement parce que la pugiliste elle-même était une exception. Son peuple faisait partie était constitué d'une ligne homogène de personnes, certes, avec des goûts différents, des pensées différentes et même des habits différents, cependant, tout le monde croyait en la même déesse, avaient les mêmes rituels, gardait une vision très pointilleuse du combat et du corps, tout ça, sans compter que Talya avait vécu dans une société purement matriarcale. Pour l'heure, elle resta silencieuse, elle reviendrait sur son point le moment venu.

Chacun passa donc à son tour, même si rien n'était défini. Elle eut quelques sourires timides devant les présentations, elle ne connaissait pas les chansons, encore moins les chansons de pirate... à part une qu'elle avait entendu au détour d'Ishtar, parlant d'un hurluberlu avec un balais dans le... Le plus étrange, non, flippant, c'était bien l'être humain si vieux que ses jambes n'arrivaient plus à le porter, mais qui trouvait un grand intérêt à respirer. Chacun avait ramené son petit bout de savoir et la pugiliste était aux anges.

Sur ceux, elle sortit son livre, se leva, avant de le laisser retomber sur la table dans un geste qui manquait de contrôle, si bien que la table trembla.

-Moi c'est Talya. Commença-t-elle comme si de rien était. J'ai beaucoup de choses à dire et je n'ai pas envie de me présenter très longtemps. Droit au but, on s'en tape. Rentrons dans le vif du sujet : les Tréorcs et le Vaudou. Je n'avais qu'à peine entendu parler du Vaudou avant de lire ce livre... je vais vous avouer quelque chose, je ne m'attendais à rien, mais je ne suis pas déçue.

Et pour peu dire, il y avait une branlée de choses à baratiner dans ce bouquin.

-Avant tout, les Tréorcs, c'est une religion, le culte associé et la culture qui suit derrière. C'est l'une des premières choses qui est écrit et c'est important de le souligner, le Vaudou est un tout qui forme une culture dans son intégralité.

Point important, dommage qu'elle n'avait pas fait de petites fiches de révisions, elle se serait sentie peut-être un peu moins brouillon dans le début de sa présentation.

-La deuxième chose de frappante avec ce livre, du moins, ce qu'il est écrit à l'intérieur. Là où, personnellement, les religions dont j'ai entendu parler posent leurs bases sur du polythéisme, ou monothéisme avec un ou des êtres supérieurs qui ont un rôle soit neutre, soit bienveillant, la religion... pardon, non, la croyance Tréorcs se base, elle, sur la crainte et le respect des Laos.

Mais dis donc Jamy !

-Alors la question est : qu'est-ce qu'un Lao ? En un mot : esprit. On en trouve plusieurs. Comme le Vaudou est principalement basé sur « l'Immatériel », c'est une croyance qu'il est dur de considérer sans être bercée par la culture Tréorc. Les esprits les plus faibles n'ont pas la... dirons-nous... « puissance » de se manifester dans le monde physique, mais ils sont bien là, autour de nous et... elle plissa les yeux, balayant son auditoire d'un air mystérieux, ils nous observent. Nan, je rigole... 'fin, peut-être, je sais pas.

Qu'est-ce qu'elle pouvait en savoir, elle n'était pas Prêtresse Vaudou.

-Bref, parmi tous les Laos, on en trouve plusieurs grands groupes qui, pour chacun, peuvent prendre une forme physique selon leur puissance. Les Primordiaux, qui prennent la forme de la faune locale, je n'ai pas tout compris, mais ils sont reliés à, je cite, fit-elle en ouvrant le livre à la bonne page, « l'éther onirique de Dùralas ». Vous prenez, vous ne prenez pas, personnellement, j'ai pas compris. Ensuite il y a les Élémentaux qui, comme leur nom l'indique, prennent une forme élémentaires : feu, eau, roche et cetera. Certains Maîtres Vaudou peuvent invoquer ses esprits. Et il y a les Ancestraux qui sont en fait les esprits défunts des Tréorcs les plus puissants, car la croyance veut que certains esprits peuvent être jaloux des vivants et exigent des sacrifices de sang pour atténuer leur colère. Puis elle admit. La culture Tréorc est charmante. Elle inspira. Enfin, il existe les « autres » Loas. On y trouve un peu de tout, du Loa le plus faible, aux démons en passant par les entités liées aux Calamités, c'est un point qui reste très... sombre... le tout semble tourner autour des possessions et des rituels dangereux.

Vraiment charmante cette culture, mais elle y venait.

-Ces esprits semblent être formés de ce qu'ils nomment le Mojo ou l'E'ko. Une force que chacun possède, elle est manipulable et.... étrangement stockable ?... ça confère des pouvoirs.

Pas grand chose à ajouter là-dessus, les forces mystiques tout droit sortie de vos entrailles, stockables et utilisables pour procurer des pouvoirs, ça n'a rien d'incroyable.

-Techniquement, il y a beaucoup de choses à ajouter, mais tout tourne autour des Loas. J'aimerai tout de même embrancher sur deux points : La mort, les transes et la musique... ça fait trois points. Bref. La mort est une partie importante des croyances : comme je vous l'ai dit, il y a le Mojo et chacun voit son esprit s'envoler dans l'immatériel. Des rites tournent autour de ça. Des sacrifices sont fait pour laisser l'esprit partir sans être harcelé par les autres, faire couler le sang suffit, une entaille dans le paume pour distraire les Laos malfaisants, le tout, sans jamais passer par la crémation. Après la mort, c'est l'embaumement. Pour ce qui est des morts ennemis à la tribu... euh... dois-je définir le cannibalisme, ou on est tous d'accord sur la définition ? Considérons que nous sommes tous d'accord sur la définition. Bon. Bien. C'est une manière comme une autre de se protéger de potentiels esprits frappeurs.

Elle y était venue, je vous l'avais dit. Elle se gratta frénétiquement le coude en blayant du regard chacun des individus. Maintenant elle s'en rendait compte, elle agissait bizarrement avec le stresse de l'auditoire.

-Les Chamans sont des gens très puissants. Admit-elle en continuant de se gratter le coude. S'ils ne sont pas capables de faire revivre les morts, il peuvent rentrer en transe pour offrir leur corps aux esprits. Je n'ai pas grand chose à dire, parce que c'est un point que je voulais aborder. Rien n'est précisé, les Chamanes offrent leur corps à des entités immatérielles, sauf que le temps de la possession n'est pas précisé, ni pourquoi ils font ça, le tout sans dire s'il y a des répercussions. Je suppose que l'écrivain manquait d'informations.

Ou alors, les dites informations se trouvaient dans un autre livre.

-Il reste un dernier point et important, qui plus est. Tous les rites que j'ai décrit et la vie des Tréorcs en général est guidée par la musique. Je pense que je vais me contenter de citer le livre : « La musique a une place au moins aussi importante que le vaudou dans la culture Tréorc, et les deux sont intimement liés. En effet, la danse et la musique font partie intégrante de la formation des féticheurs et des maîtres vaudou, car elles permettent d'attirer l'attention et les faveurs des loas, que ce soit pour recevoir une augure, pour préparer une bataille ou pour témoigner de la reconnaissance à un esprit. » Voilà.

Sur ce, elle soupira, presque libérée.

-J'ai l'impression d'ennuyer tout le monde, alors terminons ça simplement. Ce livre est un condensé de tout ce qui pourrait se dire et se décrire sur le Vaudou parmi les Tréorcs. Malgré une encyclopédie consistante, j'ai l'impression qu'il manque des bouts, certains Chamanes sont nommés, certains Loas aussi, mais jamais réellement décrits et très vite éclipsés. Néanmoins, je suppose qu'il existe d'autres livres quelque part dans cette bibliothèque qui pourraient compléter celui-ci.

Puis, alors qu'un large sourire se dessina sur son visage pour réchauffer un auditoire sûrement refroidi par une gamine qui parle un peu trop vite en plus de leur gerber à la tronche ce qu'elle avait appris, elle tourna son regard vers la pirate.

-Je vais donc conclure sur un point que tu as mis en avant Kanaillou... Kanaï... Kaïna, pardon, Kaïna. Un individu est un individu, certes, mais la culture c'est une partie de l'individu. Alors, évidemment, si aujourd'hui je rencontre un Tréorcs, il ne sera pas identique à son confrère. Cependant, il y a une idéologie, une manière de penser et de considérer le monde qui est fournie durant l'enfance et dans l'éducation qui sera et restera similaire entre les personnes qui composent la tribu, le peuple, la ville ou... ou autre. Pour ne pas faire de jaloux. La culture est une partie de la personne, la personne est une partie de la culture.

Point à la ligne, elle s'écroula sur son siège.
Revenir en haut Aller en bas
Thauthaudarmafur
Arlequin

Thauthaudarmafur

Messages : 730
Expérience : 3609
Masculin Âge RP : 52

Politique : 120
Métier : Forgeron d'A. - Maître suprême
Titres:
 

(Hélène, compagnonne de Thauthaudarmafur [Humaine] - 50% des stats et effets (hors spé et artefact))

Stats & équipements
Vitalité:
2025/2025[EVENT] Le débat 242396barresante02  (2025/2025)
Vitesse: 1420
Dégâts: 515

[EVENT] Le débat Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Le débat   [EVENT] Le débat EmptyDim 6 Juin 2021 - 17:28
Séparation du contenu
Hélène déposa ses yeux émeraude sur le parchemin sur son genou droit, destiné à ce qu'elle y appose les notes qu'elle pourrait prendre. Sa cheville posée contre sa cuisse gauche, elle soupira alors que l'assemblée patientait les derniers participants, portant son regard jusqu'à la charpente suspendue au-dessus de leurs têtes. C'était la première fois pour la pirate qu'elle pénétrait la prestigieuse Bibliothèque de Stellaraë, condamnée durant son enfance à l'admirer depuis l'extérieur des remparts.

Une jeune femme dont le faciès ne lui était pas étranger finit par rejoindre le groupuscule littéraire et ainsi débuta le fameux "Débat" auquel la gabière avait tenu à participer, intriguée à l'idée de rencontrer de nouvelles figures emblématiques du continent. Elle ne pouvait prétendre être déçue : elle ne connaissait en réalité que deux êtres autour de la table. La première, Elizabeth, faisait partie du Ruby, un équipage pirate subordonné à l'Ombre des Côtes qu'elle avait pu diriger avec Thauthaudarmafur dans le cadre d'une mission diplomatique. La seconde se trouvait être une adolescente qu'elle avait croisé lors d'un abordage, son équipage n'ayant pas payé la taxe à la faction marine. Ses traits firent tiquer la rouquine, lui remémorant une vieille connaissance, anciennement Ombre de la Congrégation...

Hélène fut tirée hors de cette réflexion par la première présentation. Celle-ci fut tenue par une stryge noire qui, bien que semblant timide, dressa une peinture concise et claire d'un récit narrant vraisemblablement la culture d'un peuple. L'humaine eut un léger rire à la conclusion ponctuée. Une stryge noire clamait la tolérance, voici une pensée qu'elle n'aurait jamais cru voir se réaliser sous son nez. La pirate entama quelques applaudissements à la fin du discours, mais, mimant une moue peu satisfaite, finit par se raviser. Les protagonistes n'avaient pas beaucoup de tolérance et d'amabilité, en l'occurrence.

La seconde femme à parler, celle qui fut en retard, amusa réellement l'apprentie du Banni. Sa critique franche tenait la route, bien qu'elle diverge du but de leur réunion. Son propos porta sur des chants, ce qui provoqua définitivement une certaine affection chez la pirate. Elle haussa légèrement un sourcil en estimant que la sympathique Kaïna, qu'elle avait aperçue -elle s'en souvenait à présent- dans les ruelles d'Ishtar, n'aurait aucun mal à devenir un membre d'équipage pirate. Hélène se munit de la plume sur son genou et nota son nom et quelques traits représentatifs, jugeant que le nain serait intéressé par ce genre d'informations.

La relève fut prise par un vieillard qui fit frémir la pirate. Un brin louche, semblant totalement désarticulé, voire certainement sous substance, le vieil homme semblait marquer un point d'honneur à être encore en vie. Ses mimiques laissèrent Hélène mal à l'aise et fuyant son regard. Elle nota tout de même son intérêt pour les pirates ainsi que pour les chiens, bien que sa gestuelle lui rappelle le teeban ayant perforé son abdomen il y avait quelques mois. Elle rajouta à ses notes qu'il était véritablement à éviter, car bien trop malsain.

Cthonyak, un Djöllfulin, enchaîna avec une éloge à Azriel, le vampire arlequin qu'elle avait rencontré sur le bateau en destination de Wystéria. La jeune femme, perdue dans ses souvenirs, manqua le fond de sa présentation, mais hoqueta lorsqu'il décrivit la reliure du livre. Un détail n'en est qu'un uniquement pour ceux qui n'y portent aucun intérêt, après tout.

Vînt ensuite le tour d'un stressé jeune être répondant au nom de Ragnör. Du moins, il avait une apparence jeune, mais la culture dont il respirait n'était pas celle d'un enfant, loin de là. Hélène, culpabilisant de s'être précédemment déconcentrée, prit la référence de l'ouvrage, intéressée par celui-ci. Elle était profondément inculte des histoires de Spelunca, et cette brève entrée en matière la renseigna notamment sur les types de vampire. Elle notifia également les détails de la calligraphie, bien que portant un intérêt bien moindre sur ce domaine.

À nouveau, ce fut au tour d'un anxieux jeune homme, Aeden, de prendre la parole. Le présentateur bégaya quelques secondes avant de littéralement se tirer une flèche dans le pied, mais se lança très vite sur le fond de son propos. La pirate fronça les sourcils à sa question. Effectivement, elle ne s'était jamais posée la question pour Elymus et, par là-même, pour les satyres de leur fratrie d'armes. Étaient-ils des hybrides ou des thérianthropes ? En réalité, elle n'y portait aucun intérêt, mais écrivit la référence sur son parchemin, désireuse d'être capable de le savoir à l'avenir.

De nouveau dans ses notes et noyée dans la nébuleuse de ses songes, la gabière manqua le début du discours de Talya. Cette dernière allait par ailleurs à un rythme soutenu qui rendit difficile la tentative de raccrochage de la rouquine. Un instant, celle-ci se posa et patienta une pause qui ne survînt que plus tard, et elle put rallier la cavale de l'humaine. Malheureusement, elle se trouva en pleine supposition de fiction, ne parvenant pas à retrouver le contexte du livre. Alors que l'adolescente décrivait une dernière notion, la pirate nota la référence du livre afin d'y revenir par la suite, achevant son écriture au moment du propos quelque peu philosophique de la présentatrice. La pirate entrouvrit les lèvres, mais se ravisa car, déjà, Talya rejoignait son siège.

Une moue rapide se fondit dans ses traits, puis Hélène posa son parchemin sur la table. D'un petit saut, elle ramena ses deux pieds sous ses cuisses, se positionnant en tailleur sur sa chaise. S'apercevant qu'un ange s'était installé, elle se permit de rompre le silence en souriant.



- Que de belles présentations ! Merci à vous tous, même si je me suis un peu perdue dans certaines... Je reviendrai vous poser des questions, c'est certain ! Je me présente, je suis Hélène, et je suis originaire de cette cité, Stellaraë, centre de Dùralas et véritable croisée des cultures du continent. Pour tout dire, je rejoins Kaïna sur le fait qu'il n'y a qu'en côtoyant une culture qu'on apprend à la connaître, bien qu'il faille avoir des... échantillons, si je puis dire ainsi, représentatifs.

En venant jusqu'ici, vous êtes obligatoirement passés par l'une des cinq portes ouvrant la muraille et protégeant les différents quartiers, les différentes populations de la capitale. Peut-être vous êtes-vous arrêtés un instant pour découvrir en surface ce lieu cosmopolite, mais même si cela est le cas, je vous conseille "La Culture Humaine" de Dougal Keane, qui saura compléter votre expérience. Il me semble important de mentionner que Monsieur Keane est le Gardien en Chef au sein de la Garde, son point de vue est donc à la fois expert et subjectif.

Pour autant, dans le chapitre portant sur Stellaraë, il demeure très neutre, décrivant factuellement, dans un premier temps, l'organisation géographique de la capitale, à savoir comment les quartiers sont agencés, mais également pourquoi. Prépondérante dans l'économie de toutes les cités, Stellaraë se devait d'être pensée efficace et accueillante, et Keane peint ici les différences entre les quartiers, différences dues à des objectifs différents. Par la suite, il s'attarde sur la culture mondaine de la capitale, y référençant les plus hautes autorités. J'attire cependant votre attention sur le lien étroit à ne pas négliger entre Garde et Royauté : la faction est rattachée au roi, mais il n'en est pas le direct dirigeant.

Maintenant, afin d'être tout à fait transparente, je me dois d'apporter mon avis critique. Pour avoir grandi en ces quartiers, je trouve que l'auteur s'est imposé ce que j'appellerais des visières morales. Il précise les dangers des résidences des sables d'une manière trop peu développée, tout comme il a décidé d'ignorer le monde souterrain du quartier commercial, l'hautaineté des résidences d'argent ou encore les différentes rixes du quartier des tonneliers, comme, par exemple, la tentative d'assassinat d'un autre Gardien en chef par la Congrégation au Canari Jaune, à deux pas de leur quartier général. Volonté de lisser l'image de la capitale, ou choix réfléchi ? Aveuglement volontaire, ou réelle illusion imposée par sa charge ? Voire, qui sait, une lassitude ou un manque d'entrain face aux réels problèmes ? D'après mon humble point de vue, un ouvrage intitulé "La Culture Humaine" devrait dépeindre toutes les facettes de celle-ci.

Mention spéciale au Capitaine de la Garde, dont le nom saurait vous rendre mélancolique des forteresses naines. Je vous laisserai le découvrir !



Hélène marqua une pause, jouant de ses doigts sur la ficelle de son armure de cuir, patientant que l'assemblée assimile sa propre critique. Finalement, elle leva les yeux au plafond, modifiant au dernier moment le sommaire de sa présentation.


- Par la suite, l'auteur nous laisse découvrir davantage en détails les castes sociales humaines, et également les personnalités publiques, comme notre Roi Brendan III, et plus fantasmées, comme Beldorn que d'aucuns appellent "Le Juste Ours". Même pour moi, qui ai pourtant eu cette culture dans les veines depuis toute jeune, j'ai découvert certaines notions dans ce document, comme l'inquisition humaine, dont j'avais entendu vaguement parler, mais Keane n'est guère avare, ici, de détails et de renseignements. Mention spéciale aux Chevaliers Blancs, qui semblent être réels d'après l'auteur, mais qui dans mon enfance ont toujours été décrits comme légende.


Hélène secoua la tête, amusée de ses propres mots. Ses bouclettes rousses retombèrent bien vite sur ses épaules alors qu'elle dévisageait chacun des êtres de son temporaire public. Arrivant à sa conclusion, elle inspira une nouvelle fois avant de dresser une dernière critique.


- Tout cela porte donc principalement sur la culture de Stellaraë, vous l'aurez compris. En réalité, l'ouvrage de Keane se veut bien plus complet, mais je dois vous faire une confidence. Si je devais n'écouter que la pirate en moi, je qualifierais l'auteur d'être un véritable poivron. Voilà bien des mois que je réside aux alentours d'Ishtar, et il se trouve que sa plume devient sensiblement Gardienne. On ressent clairement que l'absence d'une présence Gardienne dérange Keane, et c'est sans doute la raison pour laquelle une balise d'avertissement ponctue le livre. En effet, il est précisé que seuls les chapitres sur Stellaraë sont complets. Je suppose que l'éditeur de la Bibliothèque voulut corriger le manque d'objectivité du Gardien.

En conclusion, et bien que je le tiraille depuis tout à l'heure, je vous avoue avoir eu un coup de cœur pour cet ouvrage. Exposer toute une culture, d'autant plus une aussi complexe que celle des humains, est une véritable épreuve à laquelle je n'aurais pas eu le courage de me confronter. Monsieur Keane tenta l'exercice, et ma culture générale s'en est retrouvée décuplée. Les apports de ce document surpassent très largement les quelques défauts que j'ai pu lui trouver. Par ailleurs, je suis convaincue que lecture et expérience sont complémentaires, aussi n'hésitez pas à vous arrêter et découvrir par vous-même une culture en parallèle de quelconque culture. Et si, d'aventure, votre parcours vous amène à Ishtar, n'hésitez pas à venir me retrouver à la Digue du Fût, je vous ferai découvrir les chants pirates et la culture côtière !




~ Puisse Grungni veiller sur votre honneur ~




État des slots d'arène : Disponible | Disponible | Disponible



:dwarfe:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[EVENT] Le débat Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Le débat   [EVENT] Le débat Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

[EVENT] Le débat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Ville de Stellaraë :: Au Canari jaune [Zone communautaire]-