AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Philyros
Le Monde de Dùralas a précisément 2878 jours !
Dùralas, le Jeu 16 Sep 2021 - 18:18
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le Deal du moment : -15%
Manette Xbox sans fil Pulse Red
Voir le deal
50.99 €

 

 Lewiss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
+2
Sobek E. Grey
Lewiss
6 participants
AuteurMessage
Lewiss
Habitant(e)

Lewiss

Messages : 7
Expérience : 185
Masculin Âge RP : 22

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 

(Chat commun +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
Lewiss 64453510170/0Lewiss 242396barresante02  (170/0)
Vitesse: 145
Dégâts: 66

Lewiss Empty
MessageSujet: Lewiss   Lewiss EmptyJeu 26 Aoû 2021 - 23:59
Séparation du contenu



Nom : Lewiss

Âge : 22

Sexe : Masculin

Race : Humain

Classe envisagée : Animiste

Métier envisagé : Je ne sais pas encore ! Pour le moment, il est pêcheur.

Capacité magique : Quand il ouvre les yeux, Lewiss perçoit des choses que les autres ne voient pas. On lui a expliqué qu'il s'agissait du monde des âmes et que c'était un grand don. Lui, il voit surtout des couleurs qui clignotent et des animaux à la place des gens. Pour l'utilité, on repassera.

Mode hardcore : Oui






Se nourrissant surtout du fruit de sa pêche, Lewiss est plutôt du genre sec et léger. Il mesure un mètre soixante-dix environ et est à peine plus musclé que la moyenne. Sa peau est tannée par le soleil, ses cheveux et ses poils sont noirs et pas spécialement soignés. Il porte quelques cicatrices aux bras et aux pieds. Néanmoins, il a l’air en bonne santé.

Il a des traits plutôt communs, pas grand chose à dire là-dessus. On remarquera en revanche son air négligé : il est complètement aveugle et ne sait pas vraiment à quoi il ressemble. Ses yeux, donc, sont fermés la plupart du temps ou couverts par un bandeau. Parfois, il fait quelques efforts pour ordonner ses cheveux avec ses doigts, il se lave aussi le visage et les mains quand il sait qu’il va rencontrer du monde, mais la plupart du temps, sur les routes, c’est un bon vieux vagabond qu’on sent arriver de loin. À force d'entraînement, cependant, il est arrivé à comprendre comment se raser à peu près uniformément et on le verra généralement glabre.

Il s’oriente à l’ouïe et au toucher, promenant devant lui un bâton de marche avec lequel il repère les obstacles. À bien y regarder, c’est peut-être plutôt une canne à pêche...D’ailleurs, accroché à ses habits déchirés, il y a un matériel de pêcheur d’eau douce, c’est-à-dire quelques petits filets, de la corde et des couteaux de travail. Il est agile, a le pas léger et discret, mais il lui arrive de trébûcher sur un obstacle qui a échappé à son bâton.

Sa voix est claire et vive, son ton honnête. Si on le laisse approcher, on verra vite qu’il n’a pas de mauvaises intentions, car son expression est franche elle aussi. S'il a un doute sur l'attitude de celui qu'il rencontre, il soulèvera peut-être son bandeau et ouvrira les paupières, dans ce cas on pourra voir qu'il a des iris d'un vert trouble qui n'ont rien à voir avec des yeux d'aveugle ; d'ailleurs, ils semblent briller dans le noir. Malgré tout, il n'y a aucun doute sur le fait qu'il n'y voit rien du tout, et ses yeux, à part leur aspect bizarre, sont parfaitement inoffensifs.






La pêche, sur terre, est une activité calme et solitaire. Lewiss l'a pratiquée toute son enfance et en a tiré un tempérament plutôt tranquille, attentif et prudent. Il aime le silence, être environné par les bruits de la nature, sentir le bout de sa ligne se tendre sous la morsure d'une prise qui ne l'a pas repéré dans son immobilité.

Du coup, la foule, ce n'est pas vraiment pour lui. Maintenant qu'il est aveugle, il trouve qu'il est trop difficile de naviguer dans la multitude de ses semblables et n'aime pas les environnements trop chargés pour son ouïe. Il est curieux de son prochain, mais un à la fois.

Le pêcheur ne se sent pas trop concerné par les convenances, habitué à être regardé comme un vagabond excentrique. Il se promène partout dans les mêmes habits choisis au hasard, ville ou forêt, taverne ou palais, insensible aux charmes visuels du luxe. Dans l'eau, il est chez lui partout, mais ailleurs que dans les marais d'Hukutav où on connaît peut-être encore son nom, il est un étranger, de toute façon. Ce n'est pas grave : la liberté de se promener comme on veut où on veut, ça a ses avantages.

On lui a enseigné la prudence, mais il sait que sa curiosité et son bon coeur le perdront. Il aime aider et ne rejette pas l'inconnu. Comme il est aveugle, on tentera bien de profiter de lui, d'ailleurs c'est déjà arrivé ; mais bon, on ne se refait pas...






Piteusement, Lewiss regardait le corps de sa grand-mère dériver sur son radeau de fortune.

La vieille femme, qui n’était pas vraiment de sa famille, l’avait apparemment trouvé un jour en faisait le tour de ses filets, abandonné entre deux touffes de roseaux. Il ne portait pas d’objet familial, pas de jouet, juste quelques langes sales, elle avait donc abandonné l’idée de retrouver ses parents et elle avait décidé de s’occuper elle-même de ce bébé égaré. C’est elle qui l’avait élevé dans sa petite hutte sur pilotis perdue au fin fond d’Hukutav, qui dépassait des brumes du marais d’un mètre à peine. Elle lui avait appris à pêcher, à saluer quelqu’un poliment, quelques notions de géographie et d’histoire ; mais surtout, elle lui avait enseigné à quels risques on se déplaçait dans les marais d’Hukutav et comment on pouvait s’en sortir tout de même en étant discret et malin, tant qu’on ne s’approchait pas du territoire des nagas, en tout cas.

- Ce sont des prédateurs de nature qui ne pensent qu’à verser le sang des autres pour leur horrible dieu, disait-elle. Tiens-toi loin d’eux !

Le garçon avait donc grandi en arpentant sa parcelle de marécages du matin au soir, parfois même la nuit, accompagné d’abord de sa tutrice et de ses conseils avisés, puis seul lorsqu’il sut se débrouiller pour relever lui-même ses filets (et éviter les pièges des monstres du marais). Malgré sa grande liberté, jamais il n’osa approcher les ruines d’Alquateraze ni le Temple naga.

Aujourd’hui, Lewiss avait treize ans, et sa grand-mère venait de rendre son dernier souffle. Comme elle ne lui avait pas appris de rite funéraire, il avait improvisé et s’était débrouillé pour la rouler jusqu’à une embarcation fabriquée en catastrophe avec quelques flotteurs de verre et des bouts de bois. Autour d’elle, il avait placé ses objets personnels, une petite lanterne et ce qu’il avait pu trouver comme fleurs dans les marais, c’est à dire surtout des algues. Puis il l’avait poussée dans un courant en tâchant de rester digne. Il se doutait bien qu’elle n’arriverait jamais jusqu’au delta en une seule pièce, mais au moins, elle serait présentable au moment de retourner sa chair au marais qui l’avait nourrie toute sa vie. De se faire bouloter par un troll, quoi.

Malgré les récits que sa grand-mère et les quelques voyageurs qu’ils croisaient parfois lui avaient fait du monde au-delà d’Hukutav, il n’eut pas envie de quitter sa petite cabane tranquille. On prenait plus de grenouilles que de poissons, ici, mais il y avait assez pour manger, et même pour se faire quelques piécettes au marché d’Endorial s’il avait besoin un jour de renouveler un équipement.

Le temps passa. Lewiss avait quinze ans et contrevenait maintenant à deux règles fondamentales que sa grand-mère lui avait inculquées : il fumait la pipe occasionnellement, ayant trouvé un nécessaire dans une caisse poussiéreuse au fond de leur cabane, et il s’était mis à pêcher sur le territoire des nagas.

Le domaine sur lequel il se rendait habituellement appartenait à une prêtresse du Basilic nommée sœur Erzulie. Tout le monde savait qu’elle était un peu sorcière et qu’elle aimait torturer chez elle ses offrandes au dieu-serpent, qui arrivaient généralement au temple Naga dans un état assez spectaculaire. Offrandes disait-on qu’elle ne se gênait pas pour choisir parmi ceux qui approchaient de sa hutte sans son consentement.

Nourris à la viande, les poissons, par chez elle, étaient plutôt en forme.

Lewiss craignait évidemment sa voisine, mais il était confiant dans ses capacités à ne pas se faire attraper. Après tout, ça faisait dix ans qu’il se baladait dans le marais au nez et à la barbe des dévoreurs, des trolls et des golems, il savait se faire discret. En effet, en ne s’aventurant dans les parages de la maison d’Erzulie que la nuit, en cachant bien ses pièges et en se dirigeant à la lumière de la lune, il parvenait pour le moment à déjouer la vigilance de la prêtresse.

C’est par une de ces nuits que son histoire commença vraiment.

***

Accroupi sur un petit îlot, à peine visible entre les roseaux, il promenait un hameçon dans l’eau trouble depuis quelques minutes quand il sentit qu’il avait accroché quelque chose. Il pensa à un gros mollusque, mais la ligne opposait une résistance inhabituelle. Il la ramena doucement pour ne pas la briser. Accroché à son hameçon, il trouva un paquet de tissu solidement ficelé qu’il posa sur ses genoux. Un objet perdu ?
Avec un petit couteau à écailles, il coupa la cordelette qui fermait le tout et écarta les pans de tissu. La surprise lui arrondit les yeux. Le paquetage contenait une jarre de verre bleu fermée par un épais bouchon de liège, au centre de laquelle dansait un étrange feu follet. Hypnotisé par la lueur, il tapota la surface du récipient du bout de l’index et le verre lui renvoya une note cristalline.

- En voilà des manières.

Lewiss poussa un cri et lâcha sa trouvaille dans l’eau.

- C’est malin, ça. Tu vas pas t’enfuir quand même ?

Le pêcheur se pencha au-dessus de la jarre. Le petit feu follet s’agitait sous la surface du verre, projetant des rais de lumière bleue dans la brume du marais. Il jeta un œil par-dessus ses deux épaules et repêcha le récipient bombé.

- Milles excuses, chuchota-t-il. C’est que je ne suis pas censé être ici, vous voyez. Si je me fais attraper...

- Je sais, nous sommes sur le territoire de la Sœur Erzulie. Je suis sa prisonnière, c’est elle qui m’a cachée là. Écoute-moi bien car nous avons peu de temps...ton nom ?

Sous les yeux de Lewiss, le feu follet avait pris la forme d’un fœtus aux contours troubles. Sa voix aïgue lui parvenait à travers le verre, étouffée.

- Heu...Lewiss, juste Lewiss. Et vous ?

- D’accord, Louwisse, enchantée. Déjà ouvert un ouvrage interdit sur les arcanes supérieurs de la nécromancie ?

Le jeune home secoua la tête négativement.

- Alors mon nom ne te dira rien. Donc : la sœur Erzulie me tient prisonnière dans cette jarre depuis plus de dix ans car elle convoite des enseignements que je refuse de lui donner. J’ai besoin de ton aide pour m’échapper. Accepterais-tu de m’aider ?

- Ma foi, oui.

Lewiss porta la main au bouchon de liège et commença à tirer. Le fœtus poussa un hurlement qui arracha un frisson catastrophé au pêcheur :

- Surtout pas, malheureux !! Si tu ôtes ce bouchon, tu briseras le milieu créé par Erzulie et je serai dissoute dans l’air instantanément. Je suis une âme vagabonde, un fantôme si tu veux. Pour survivre à l’extérieur, il me faut de la tangibilité, un rituel, un réceptacle, quelque chose. Tu as bien quelques notions de magie de l’Immatériel ?

- C’est à dire que...Je suis pêcheur, moi...non ?

- Évidemment. Bon, Louwisse. Si tu essayes de m’emmener avec toi loin de cette marre, Erzulie le sentira et elle te prendra en chasse, autant dire que tu ne vivras pas assez longtemps pour voir le soleil se lever. Je te propose un marché. Tu me donnes juste un petit bout de toi, je m’incarne dedans, et je me charge de semer la sorcière pendant que tu prends tes jambes à ton cou. N’importe quoi fera l’affaire. Je ne sais pas, moi, tes yeux, disons.

La méfiance rida le visage du pêcheur. Même quand on ne connaît rien du monde, il est assez facile de deviner que la règle n°1 quand on s’adresse à un objet parlant non identifié qui commence à proposer des pactes, c’est d’agir prudemment.

- Si je vous donne mes yeux, je vais pas devenir aveugle ?

- Oui, tu perdras la vue dans ce monde-ci. Mais je ne suis pas une sauvage : si tu me donnes tes yeux, je te donne les miens. Je dirais que c’est plutôt équitable. As-tu idée de ce qu’on voit avec des yeux de fantôme ?

Lewiss ouvrit la bouche et la referma. Le fœtus poursuivit sans l’attendre :

- Ah...comment t’expliquer en des termes que tu pourrais comprendre ? Nous pourrions échanger nos mains ou nos cœurs, bien sûr, mais tu ne saurais pas quoi en faire. Alors qu’avec mes yeux, rien qu’en ouvrant les paupières, tu pourrais contempler les fenêtres par lesquelles l’énergie originelle se déverse dans ton monde, les âmes qui dorment sous la chair, les esprits protéiformes qui errent à la surface de Dùralas parmi les mortels, un spectacle que certains se damneraient pour contempler l’espace de quelques minutes !! Pour deux petits yeux, ce n’est pas très cher payé.

- Ça vous arrive, de reprendre votre souffle ?

- Non. Je suis un fantôme.

Voyant que le pêcheur ne savait plus quoi répondre, l’embryon monstrueux reprit d’une voix mielleuse :

- Allez, quoi. Fais juste un essai.

Le jeune homme hésita une seconde, se mordant l’intérieur des joues. Peut-être qu’il valait mieux rejeter la jarre à l’eau, décamper et laisser à Erzulie le soin de s’occuper de cette petite chose bavarde. Mais pouvait-il la laisser à son sort, maintenant qu’il savait qu’elle était prisonnière ?

- Je pourrai voir les fantômes, alors ?

- Je vais prendre ça pour un oui. Alors écoute moi bien : tu vas poser la jarre sur un endroit sec et tu vas dessiner autour exactement ce que je te dirai. Si tu te trompes, il y a une chance non négligeable qu’on se fonde l’un dans l’autre au moment de l’échange pour former la chimère la plus hideuse et la plus dysfonctionnelle de la création, donc ouvre grand tes oreilles. Et rappelle-toi : presto ! Erzulie va le sentir quand...

- Quand je vous sortirai de la marre, j’ai compris. Lewiss transporta la jarre, légère comme une plume, jusqu’à un plus grand îlot. Allez-y !

Le fœtus, sans hésitation, lui fit tracer dans la boue avec une brindille la forme de trois cercles concentriques, donnant des précisions compliquées sur leurs rayons et l’espacement de leurs circonférences. En mesurant avec ses doigts, Lewiss s’en sortit à peu près, mais il n’avait pas compris grand chose. Les occasions d’utiliser l’algèbre et la géométrie n’étaient pas légion dans les marais.

- Bon...Voilà. Et maintenant ?

- Je m’occupe du reste. Penche-toi bien au dessus de la jarre et...débouche.

Le pêcheur s’exécuta. Le bouchon émit un « pop » d’un autre monde. À ce moment-là, les roseaux de l’îlot se couchèrent brusquement, comme soufflés par un vent imperceptible. Lewiss eut juste le temps de plonger les yeux dans l’ouverture, d’un noir sans fond, avant de voir deux petites mains vertes fondre vers son visage.

Un éclair froid mordit l’intérieur de ses orbites, puis ce fut l’obscurité.

***

Lewiss se releva en titubant. Un rire de femme résonnait à côté de lui. Il avait plaqué ses mains sur ses yeux par réflexe quand celles du fœtus avaient plongé dans ses orbites, mais il ne sentait plus rien maintenant. Il les baissa et battit des paupières avec curiosité.

La vision lui pénétra le crâne si profondément qu’il resta tétanisé. Des formes aux couleurs éclatantes s’emmêlaient et se démêlaient devant lui, parcourues de battements, de tressaillement. Certaines éclataient et disparaissaient, d’autres se divisaient encore et encore. Il croyait voir des yeux s’ouvrir et se refermer, des bras se tendre depuis le sol avant de se faner comme des fleurs.
Au milieu du flot de couleurs exubérant, une silhouette se tenait devant lui, haute de deux mètres peut-être. Les nouveaux yeux de Lewiss balayèrent la créature. Le long corps boursoufflé, affublé de deux rangées de bras de bébé qui se tortillaient sans but, était surmonté d’une tête d’insecte aux orbites vides. L’adolescent hurla et se jeta en arrière.

- Attention, près de vous ! Il y a un monstre !

La voix de la femme, calme, lui répondit.

- C’est mon âme.

- Une chenille ?!

- Aujourd’hui, oui. Mais peut-être que si je parviens à me nourrir assez...

- Mais c’est horrible !

L’ectoplasme se pencha et approcha sa face effrayante du visage du pêcheur.

- Ah, forcément, ce doit être un peu intense pour un novice. J’avais négligé ce détail. Je te conseille d’y aller doucement au début si tu ne veux pas devenir fou. Oh et au fait, des spectres risquent d’essayer de passer par tes yeux pour s’incarner dans ton corps, maintenant, si j’étais toi je me trouverais un bandeau sacré fissa.

Lewiss, tombé dans l’eau boueuse, se débattait avec son propre manteau. Il parvint à se remettre debout et tâtonna l’îlot à la recherche de la jarre. Il n’existait plus aucune correspondance entre ce que voyaient ses yeux et ce que lui disaient ses autres sens.

- J’en ai vu assez ! Je veux refaire l’échange !

Son interlocutrice secoua la tête avec un air désolé.

- Je vais quitter cet endroit, à présent, et je te conseille d’en faire autant. Avec le boucan qu’on fait, il y a fort à parier qu’Erzulie est déjà en chemin. Quand je l’aurai semée, elle se mettra peut-être à ta recherche, mais elle ne sortira pas du marais. Voyage vite et tu pourrais lui échapper. Adieu !

La chenille se contorsionna et se mit à s’éloigner à grande vitesse, lévitant bizarrement au-dessus du sol sans forme. Lewiss, à qui le balai des couleurs donnait la nausée, referma les paupières. L’obscurité fit un bien fou à son esprit. Il tendit l’oreille, mais la femme, dans sa course, ne produisait pas de bruits de pas dans la boue.

Il retomba sur son séant dans un soupir fébrile. Autour de lui, il n’y avait que le vrombissement des insectes, le coassement des grenouilles et le grincement des branches des arbres. Sa main trouva la forme de la jarre à côté de lui et il la jeta au loin, écœuré. Qu’est-ce qu’il était censé faire, maintenant ?

...

Ah, oui. Courir.

Lewiss attrapa sa canne à pêche dans son dos et se tâta le corps. Il avait encore ses filets et ses couteaux. Se servant de son outil comme d’un bâton pour sonder le sol irrégulier, il se mit en marche, les bras en avant. Chaque foulée maladroite dans la boue lui donnait l’impression de faire plus de bruit qu’un probotyre dans une baignoire. Au bout de la troisième fois qu’un buisson épineux attrapa son manteau, il cessa de croire que c’était les griffes d’Erzulie et se concentra sur la route. Connaissait-il assez bien le domaine de la sorcière pour le quitter dans l’obscurité complète ? Et les marais ?

Sa fuite fut effrayante et laborieuse, mais quand le soleil se leva, il avait la certitude de se trouver en terre étrangère. L’air était différent, le chant acerbe des batraciens avait été remplacé par celui, mélodieux, d’oiseaux qui lui rappelaient de vagues souvenirs. Il se trouvait dans la forêt de Sylfaën. Loin d’Erzulie.

Avec un soupir soulagé mais épuisé, il se laissa tomber sur place et se recroquevilla autour de ses jambes. Il sentait, au-dessus de lui, l’ombre d’un grand arbre protecteur. Gagné par un fragile sentiment de sécurité, il laissa son menton reposer sur ses genoux, puis s’endormit.

***

Le temps passa encore. Sa mésaventure avec la jarre lui valut sept ans de malchance, pendant lesquels il vécut en vagabond entre les grandes villes Dùralassiennes. Il apprit à vivre avec sa cécité et à pêcher en dehors de son marais pour subsister. Il effectua aussi quelques petits boulots d’infirme ici et là, mais son naturel solitaire et son habitude de la nature le poussèrent à éviter de se poser trop longtemps au même endroit. Il avait bien vite abandonné l’idée de retrouver lui-même la trace de la chenille : quand il demandait autour de lui si on n’avait pas vu passer par là deux yeux flottant dans le vide ou un monstre insectoïde qui volait en ondulant comme un serpent, à la limite un genre de bébé verdâtre avec une voix de femme, on le prenait généralement pour un original et on lui donnait une pièce.

Un mage qui pose ce genre de questions, passe encore, mais un clochard, ça sent l'araignée au plafond.


Quant à ses nouveaux yeux, il ne les ouvrait que rarement. De toute façon, il ne comprenait rien à ce qu’il voyait, et la perspective de laisser la chance à un esprit malveillant de s’y engouffrer à son insu ne lui plaisait pas tellement. D’ailleurs, suivant les conseils du fœtus, il s’était fait bénir un bandeau par un purificateur aussi tôt que possible (lui aussi lui avait donné une pièce) et ne l’avait presque plus jamais enlevé depuis.

Aujourd’hui, les choses en sont là. Lewiss parcourt les routes à l’aveuglette, l’oreille tendue et le pas alerte, guettant ici et là la rumeur du passage d’un fantôme aux yeux bleus venu d’Hukutav. Le souvenir de sa nuit de cauchemar dans le domaine d’Erzulie commence à s’adoucir dans son esprit. Peut-être qu’il est prêt à essayer de s’intéresser à son pouvoir...Les mots du spectre qu’il a croisé son gravés à jamais dans sa mémoire : ouvrages interdits, immatériel. Mais par où commencer ?

Où chercher ?






Dans la position de Lewiss, on prend ce qui vient. Mais il est en train de se décider à essayer d'en découvrir plus sur son pouvoir. Il se demande s'il peut réussir à le dompter pour aider son prochain, même si ça ne lui réussit pas trop, en général.
D'autre part, il a bien retenu cette histoire de nécromancie. Il en a entendu parler une fois ou deux à voix basse dans les tavernes depuis. D'accord, c'est contre l'éthique, ça donne des résultats aléatoires, tout ça. Mais peut-on lui reprocher de vouloir revoir sa grand-mère au moins une fois, puisqu'il en a peut-être les moyens ?



(Merci aux auteurs du rayon magie pour leurs idées fabuleusement inspirées)

Derrière l'écran


Prénom ou pseudo : Lilou/Axe
Âge : 18 ans
Pays/Région : France
Tes occupations préférées : Écrire, dessiner, le jdr, la randonnée.

Code du règlement : Ivoirien - validé par Dilon.

Comment as-tu connu le forum, ou par qui ? Par moi-même.
Tes premières impressions sur Dùralas : On y revient toujours !
As-tu déjà été sur un forum RP ? Oui


Dernière édition par Lewiss le Sam 28 Aoû 2021 - 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sobek E. Grey
Saint Sobek de Spelunca

Sobek E. Grey

Messages : 307
Expérience : 2580
Autre / Ne pas divulguer Âge RP : ?

Politique : 118
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Le Livre de Guthemberg, Familier de Ziggy ; +100, v+200 : Chaque tour, le livre magique tourne une page, octroyant un nouveau bonus à son maître uniquement, ou un malus à ses ennemis, cumulable (un ensorceleur peut contrer l'un de ces tours))

Stats & équipements
Vitalité:
Lewiss 644535102217/2217Lewiss 242396barresante02  (2217/2217)
Vitesse: 1165
Dégâts: 951

Lewiss Empty
MessageSujet: Re: Lewiss   Lewiss EmptyVen 27 Aoû 2021 - 9:42
Séparation du contenu
Mon Dieu mais qu'as-tu fait ?

C'est si beau, si bon, si merveilleux, si bien écrit, je me roule à mon réveil par terre en hurlant de joie, ayant même négligé d'en faire couler mon café, happé par cette prose sans failles, et maintenant en écoutant du Jefferson Airplane (sérieusement, très très bon choix) je puis vaquer à mes occupations.

Tu te doutais bien que t'allais me pêcher à la manière de la jarre de Louwisse, avec ces thématiques liées à l'Immatériel. Ton personnage, un aveugle, vagabond, solitaire, qui rencontre un fantôme (vraiment ? un fantôme ? avec ce pacte et ce rituel ? En plus on sait bien que l'humour est lié aux méchants dans Dùralas ! J'ai hâte de savoir quelle horreur il a encore déchaîné sur le monde) donne à l'histoire une symbolique toute éthérée. On va pas disserter sur les topos de l'aveugle, que tu as marié à l'Immatériel pour en faire le voyant ultime, celui qui est capable d'outrepasser les notions illusoires du réel pour contempler la vérité des âmes -très ingénieux, mais c'est toi j'en attendais pas moins-.

Le récit en lui-même, est parfaitement narré, assez concis pour pas qu'on s'ennuie, parcouru ça et là par des pointes d'humour qui m'ont fait me marrer, surtout quand il lui demande s'il reprend jamais son souffle, et le personnage tout à fait crédible. Bon par contre tu vas me faire le plaisir de mettre ton avatar en 200x400, tu peux pas me faire ça, pas toi, tu veux pas me donner une crise d'anxiété à chaque fois que je verrais -SOUVENT, j'espère- Lewiss.
Euh bah gg.
Franchement.
Award de la meilleure fiche de 2021 pour moi. :keur:




Lewiss Giphy.gif?cid=790b761185cf39370d710c3c609bb31d1762c557747720fc&rid=giphy
Revenir en haut Aller en bas
Talya
Pugiliste

Talya

Messages : 120
Expérience : 1410
Féminin Âge RP : 18 ans

Politique : 01
Métier : Forgeronne d'A. - Compagnonne
Titres:
 

(Livre magique, +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Lewiss 644535101285/1285Lewiss 242396barresante02  (1285/1285)
Vitesse: 644
Dégâts: 891

Lewiss Empty
MessageSujet: Re: Lewiss   Lewiss EmptyVen 27 Aoû 2021 - 15:44
Séparation du contenu
Bon retour l'affreuse.

Je sais, je suis dans le genre sentimental, essuis cette larme au coin de ton œil.

J'aime ta fiche.

Check de coude.


Edit : J'aime énormément ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6727
Expérience : 6103
Masculin Âge RP : 36

Politique : 296
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Dragonnet magique de Dilon Deraborne (+600, 150, v+400 ; +{nombre_inscrits} stats/tour)

Stats & équipements
Vitalité:
Lewiss 644535104732/4732Lewiss 242396barresante02  (4732/4732)
Vitesse: 788
Dégâts: 3555

Lewiss Empty
MessageSujet: Re: Lewiss   Lewiss EmptyVen 27 Aoû 2021 - 18:19
Séparation du contenu
Bonjour Axe/@Lewiss et Re-bienvenue par ici ! :dragon:

Une nouvelle fiche, j'en conclus que le double-compte abyssal est complètement mis de côté. Clin d'oeil

La fiche est sympathique et bien écrite. C'est intéressant cette histoire de personnage non-voyant qui voit au final mieux que la norme.

L'animiste semble être la classe parfaite à mes yeux pour Lewiss, qui correspond bien à sa situation et devrait pouvoir lui fournir la vue qu'il n'a pas.

Concernant le personnage je vois que tu veux le mettre en mode hardcore. Veux-tu également lui mettre la blessure liée à la cécité, c'est-à-dire le malus qui impacte les CC ? Ou bien veux-tu laisser la chose seulement rp ?

Quoiqu'il en soit, je pré-valide ton pêcheur. Je cache le code du règlement et te donne ta couleur. Tu n'auras plus qu'à attendre la venue du Tribun.

Concernant le bonus pour avoir amené Kraho, tu le préfères sur Axe ou ce nouveau compte ?

À bientôt !




Lewiss 1496547651-banniere
Lewiss Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Lewiss Drapea12 - Dragonnier de Bronze Lewiss Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lemondededuralas.org
Lewiss
Habitant(e)

Lewiss

Messages : 7
Expérience : 185
Masculin Âge RP : 22

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 

(Chat commun +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
Lewiss 64453510170/0Lewiss 242396barresante02  (170/0)
Vitesse: 145
Dégâts: 66

Lewiss Empty
MessageSujet: Re: Lewiss   Lewiss EmptySam 28 Aoû 2021 - 14:07
Séparation du contenu
@Sobek E. Grey, merci pour ces chauds compliments !! j’avais évidemment tes livres sur l’immatériel en tête en écrivant. D’ailleurs je me rends compte je ne te crédite pas dans la fiche, ni les autres auteurs qui ont écrit sur la magie des âmes, et je vais immédiatement corriger cette FAUTE.

Même s’il y a un petit côté méta amusant à ce que l’avatar de Lewiss soit absolument pas présentable,  je vais penser à ceux qui ont des yeux et le mettre à la bonne taille Clin d'oeil

@Talya, merci à toi aussi l’affreux, je compte sur toi pour recommencer à m’abreuver de recommandations musicales o/

@Dilon Deraborne, le projet DC abyssal est complètement avorté oui ! Pour le malus sur les CC, c’est ok pour moi. Et pour les récompenses liées à Kraho, je les voudrais sur Axe, s’il te plaît. Merci DD
Revenir en haut Aller en bas
Dame Ara
Parangon de Bienveillance

Dame Ara

Messages : 124
Expérience : 1193
Féminin Âge RP : 152 ans

Politique : 00
Métier : Bûcheronne - Maîtresse
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Lewiss 644535101645/1645Lewiss 242396barresante02  (1645/1645)
Vitesse: -137
Dégâts: 463

Lewiss Empty
MessageSujet: Re: Lewiss   Lewiss EmptyDim 29 Aoû 2021 - 16:11
Séparation du contenu
Je lisais tranquillement ta fiche lorsque soudainement :
@Lewiss a écrit:
Chaque foulée maladroite dans la boue lui donnait l’impression de faire plus de bruit qu’un probotyre dans une baignoire.


Oh ! Ce n'est pas très gentil ! Ce n’est pas facile d’être discret passé une certaine masse !

Blague à part, j’ai beaucoup apprécié lire ta fiche qui est très propre et très bien écrite. Cette Sœur Erzulie me semble également tout à fait sympathique, soit dit en passant. C’est vrai, qui n’aime pas torturer des pauvres âmes en détresse comme sacrifice au Dieu Basilic ?

Enfin, le choix d’animiste semble très logique et cohérent pour un aveugle percevant le monde des fantômes. Surtout que (si je comprends bien), il ne faudra pas s'étonner de voir Lewiss être possédé par une entité surnaturelle si jamais il perd son bandeau sacré. Vous allez être quelques-uns de cette classe suite au choix de Tamel.

Ara n’a pas eu l’occasion de croiser Axe, mais elle aura peut-être l’occasion de croiser ce Louwiss ?

Je te souhaite de bien t’amuser avec Lewiss, j’imagine qu’il fera pas mal de voyage avec Kraho sur les routes de Dûralas !




La Dame Ara discute en #cc6699
Une aventure en cours ! Une place pour un RP.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Holy
L'Aubergiste ♦ Symphonie onirique

Holy

Messages : 942
Expérience : 4243
Féminin Âge RP : 19

Politique : 89
Métier : Forgeron d'A. - Maîtresse
Titres:
 

(Lune, âme d'Holy [Modifié] +400, v+400, dissuasion : évite la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Lewiss 644535102772/2772Lewiss 242396barresante02  (2772/2772)
Vitesse: 1265
Dégâts: 662

Lewiss Empty
MessageSujet: Re: Lewiss   Lewiss EmptyDim 29 Aoû 2021 - 20:51
Séparation du contenu
Coucou Axe et bienvenue à Lewiss sur Dùralas !
Eh bien je sais pas trop quoi dire d'autre que les autres ont pas dit... Timide  J'ADORE ce personnage ! "^" L'histoire est juste au top du top, la fluidité, les pointes d'humour, l'intrigue, je suis fan <3

J'aime déjà beaucoup lire les aventures de Axe (d'ailleurs ça fait longtemps que je voulais te proposer un rp avec Holy mais j'ai jamais eu l'occasion et j'ai jamais de slot de libre x)) et du coup il me tarde de pouvoir suivre celles de ce tout nouvel animiste, avec sa vue toute particulière, c'est une super bonne idée !

Bravo pour cette fiche et bon voyage à Lewiss, tombe pas dans un trous de guêpe géante ! :O
Revenir en haut Aller en bas
Lewiss
Habitant(e)

Lewiss

Messages : 7
Expérience : 185
Masculin Âge RP : 22

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 

(Chat commun +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
Lewiss 64453510170/0Lewiss 242396barresante02  (170/0)
Vitesse: 145
Dégâts: 66

Lewiss Empty
MessageSujet: Re: Lewiss   Lewiss EmptyDim 29 Aoû 2021 - 21:46
Séparation du contenu
Merci beaucoup à vous deux ! Je suis sûre que Lewiss sera très content d'être escorté par une protectrice et/ou de croiser la route d'une experte des âmes quand il sera validé Sourire

Ara, je viens de passer sur ta fiche et j'aime beaucoup ton personnage. L'idée de raconter son histoire via des chroniques avec plusieurs points de vue est super aussi.

Holy, ton livre est aussi à remercier pour la conception de la fiche ! n'hésite pas à me faire signe si tu vois une opportunité de rp avec Axe. Tu peux même venir lui faire un coucou dans Rivière d'Or, c'est pas parce que dans deux secondes on est peut-être tous pulvérisés en cendres qu'on peut pas se faire des nouvelles copines.
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6727
Expérience : 6103
Masculin Âge RP : 36

Politique : 296
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Dragonnet magique de Dilon Deraborne (+600, 150, v+400 ; +{nombre_inscrits} stats/tour)

Stats & équipements
Vitalité:
Lewiss 644535104732/4732Lewiss 242396barresante02  (4732/4732)
Vitesse: 788
Dégâts: 3555

Lewiss Empty
MessageSujet: Re: Lewiss   Lewiss EmptyVen 3 Sep 2021 - 15:31
Séparation du contenu
Re-bonjour @Lewiss aka Axe aka Celui-qui-voit-mieux-sans-voir,

Voici tes récompenses pour le début de ton aventure :

x 180 points d'expérience

x 100 pièces d'or

x Tonfa du paysan : 36 dégâts ; +15 de vitalité ; -30 vitesse ; coût : 65 pièces d'or

x Bottes de cuir : +36 vitesse ; coût : 45 Pièces d'or

Puisse le sort et l'oeil t'être favorables !

Si tu as des questions, n'hésite pas. Clin d'oeil





Lewiss 1496547651-banniere
Lewiss Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Lewiss Drapea12 - Dragonnier de Bronze Lewiss Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lemondededuralas.org
Contenu sponsorisé




Lewiss Empty
MessageSujet: Re: Lewiss   Lewiss Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Lewiss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Présentations des membres-