AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Philyros
Le Monde de Dùralas a précisément 2878 jours !
Dùralas, le Jeu 16 Sep 2021 - 18:07
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
-12%
Le deal à ne pas rater :
Carte cadeau Cdiscount : payez 220€ et recevez 250€ à dépenser
220 € 250 €
Voir le deal

 

 Mowgl'ia l'enfant du désert.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mowgl'ia
Nouvel Arrivant

Mowgl'ia

Messages : 1
Expérience : 0
Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 


Mowgl'ia l'enfant du désert. Empty
MessageSujet: Mowgl'ia l'enfant du désert.   Mowgl'ia l'enfant du désert. EmptyDim 12 Sep 2021 - 0:40
Séparation du contenu



Nom : Mowgl’ia

Âge : 24 chandelles.

Sexe : Femelle.

Race : Orc de la tribu Gronarah, mais elle a été adoptée par un petit clan de Thérianthrope.

Classe envisagée : Archère ou Guetteuse.

Métier envisagé : Forgeronne d'armes.

Capacité magique : Communication animale : fonctionne de façon télépathique et elle est décrite par Mowgl'ia comme une forme de communication de type télépathique, entre elle et les autres animaux, lui permettant ainsi de comprendre parfaitement l'animal qui se trouve devant elle. De plus, cette magie qui l'entour semble calmer les petits animaux, comme si sa présence n'était pas vu comme un danger, les rongeurs, les oiseaux ou encore certains canins et félins de petite taille.

Mode hardcore : Non merci.




Mowgl'ia à la peau d’un vert qui tire quelque peu sur la couleur sable. C’était comme si le fait qu’elle avait grandi dans le désert de Harena avec un petit clan de Löwen. Plusieurs cicatrices marquent son corps de jeune femme, des vestiges d’une jeunesse entourée par les enfants-lion, malgré leurs différences, elle ne s’empêchait pas de se chamailler avec eux, griffant et mordant les endroits sensibles comme il le faisant avec elle. Mowgl'ia possède des perçants yeux verts foncés, qui sont quelque peu en amande, elle les plisse souvent, surveillant l’horizon pour un quelconque danger. Ses oreilles sont quelque peu plus longues que celle habituelle des Orcs, rien de bien grave, mais elles sont plus difficiles à camoufler sous un capuchon et de dos, on la prend souvent pour une Elfe. Il y a plusieurs anneaux de métaux ou de fines breloques d’os et de bois colorés qui marquent ses dernières, tout comme son épaisse chevelure d’un brun chocolat foncé qui est souvent tressée sur le haut de son crâne. Elle dégage régulièrement ses côtés de tête, le rasant avec une lame bien aiguisée. Un anneau argenté perce le dessous de son nez.

Mowgl'ia est plutôt de petite taille par rapport au sien, mesurant 1m75 pour 85kg, elle possède une silhouette plus fine et élancée que la plupart des orques. Tout comme les siens, elle possède des deux canines sur sa mâchoire inférieure qui sortent et qui remonte fièrement vers le ciel. Elle est d’ordinaire capable de bien fermer ses lèvres, ne laissant pas apparaître le restant de sa denture. Pour ce qui est de ses vêtements habituels adaptés pour le désert chaud, elle s’enroule dans des peaux récupérées sur les proies, ou des tissus colorés, mais terni par le temps et le soleil. Elle enveloppe parfois son corps de bijoux d’os et des bois, offrant une petite touche plus colorée à son style vestimentaire rudimentaire. Des lanières de cuir marquent presque en permanence ses avants-bras, cachant les stigmas qui sont le résultat d’une nervosité douloureuse.

Au niveau de son dos, des scarifications professionnelles ont été faites, dessinant sur ses épaules, ses omoplates et une partie de son dos, un immense arbre aux racines noueuses qui semblent s'enfoncer dans ses reins. Les branches et les feuilles s’étirent quelque peu sur ses clavicules et sur ses biceps. Quand on lui pose la question, elle dit que cette image la hante dans ses rêves, qu’il lui rappel quelque chose de chaleureux et de sécuritaire. Cette image qui semble gravée dans son esprit n’est nulle autre que le signe que portait sa mère en tant que Guérisseuse du clan, pour les croyances de cette Orc, cet arbre était l’arbre de la vie et il est maintenant gravé sur le cœur de sa fille comme mémento silencieux.  




Malgré sa nature d’Orc, Mowgl’ia est plus réservée que les siens. Quelque peu enfermée sur elle-même à un traumatisme ancien, la demoiselle parle peu avec les autres. Toutefois, si vous réussissez à entrer dans son monde, elle vous parlera plus ouvertement et elle s’illuminera facilement tout en dévoilant ses passions. Passions qui sont assez particulières. Mowgl’ia adore créer des armes  simples pour les autres, d’où son choix de vouloir faire des armes différentes pour les autres. De plus, elle semble adorer découvrir la texture de nouveaux matériaux, expérimentant parfois pour créer des armes pour les femmes et enfants Löwens. Cette artivité semble lui apporter une certaine paix d'esprit. Elle aime passer énormément de temps avec Mas’ru, il est comme un animal émotionnel, qui l’a aidé a passé au travers le trauma de la perte de sa famille. Elle est au courante qu’il est en partie coupable pour l’attaque contre sa famille, mais elle a compris la peine que son geste lui à occasionnée et elle l’accepte comme ceci. Elle ne lui en veut pas, parce qu’elle croit qu’il a fait amande en acceptant de la prendre et de l’éduquer. Elle dévoile une intelligence impresionnante pour sa race, absorbant les connaissances que veut bien lui apprendre les sage Löwen, de plus, elle dévoile une certaine autodidacte, voulant que Mas'ru soit fière d'elle. Quand elle ce sens bien avec elle-même, il lui arrive souvent de chantonner, marmonnant des bride de chansons inventé ou des chansons du clan.

Il n’est donc pas rare de la voir accrocher après le Löwen, buvant ses paroles, brossant sa barbe et sa crinière pour la tresser. Elle semble prendre un malin plaisir à s’assurer qu’il est la plus belle crinière de la tribu. Sinon, il essaye de lui apprendre la chasse, toutefois, elle ne semble pas être aussi doué que lui, du moins, c’est ce qu’elle déclare. Elle se plaît grandement en présence des Löwens et des Lions géants, elle a particulièrement cette race en préférence, du fait que son paternel en avait un lui-même. C’était une magnifique créature donc la crinière était identique à Mas’ru et elle passait son temps à le cajoler ou à dormir avec lui. Parfois, elle agit davantage comme un animal qu’eux-mêmes, plusieurs Löwens, c’étaient poser la question si elle n’était la réincarnation d’une quelconque bête qui avait eu la malchance de tombée sur un corps humanoïde.

Toutefois, malgré son côté introverti, il ne faut pas croire qu’elle n’a pas de caractère, elle a juste beaucoup plus de patience que les siens du fait qu’elle a passé beaucoup de temps avec les jeunots Löwens. Si réellement, vous réussissez à lui faire lever le ton et à attirer une attention non voulue, la demoiselle se révèle être un être rancunier qui ne pardonne pas facilement. Elle devient quelqu’un de sournois qui cherchera différentes manières de vous nuire, elle deviendra un ennemi persistant qui en voudra à votre mort tout dépendamment de la gravité du mal que vous lui avez fait. Elle dévoile une facette hargneuse qui ferait blanchir les cheveux de plusieurs.

Outre ce côté malsain d’elle-même, elle est plutôt douce, calme et très attentive à son environnement. Quand elle ne se trouve pas avec Mas’ru, elle semble toujours sure ses gardes, comme s’il était le seul être envers qui elle pouvait avoir confiance. Tout ceci vient du fait que durant sa jeunesse, peu après qu’ils l’ont récupérés, ils ont essayé de la refiler à plusieurs tribus d’Orc, mais la gamine fuguait toujours pour revenir auprès de Mas’ru. Après plusieurs fugues qui furent dangereuses pour elle, ils abandonnèrent l’idée de la redonner aux Orcs et la gardèrent avec eux. Elle apprend donc certaines coutumes des Löwens ainsi que leur langue, un Dùralassien parfait et avec les voyages qu’il lui est imposé pour les échanges commerciaux, elle a commencé à apprendre l'Harenien avec l’aide d’un Orc qui semble être intrigué par sa présence et qui essaye tranquillement de l’éduquer aux coutumes des Orcs.

Mais avec le début de son voyage en compagnie de Mas'ru, elle va se découvrir de nouvelle facette, apprécier encore plus les heures de voyage, et finalement devenir un être à part entière.




Tout débute par une chaude journée d’été, où ses parents devaient traverser le désert d’Harena pour se rendre à un autre clan pour aller retrouver un peu de famille. Après un mariage arrangé, la famille avait malheureusement été séparée, toutefois, ceci ne les empêchait pas de se retrouver, interchangeant les lieux de rencontre pour éviter que ce soient toujours les mêmes gens qui voyagent. Comme à leur habitude, les parents de Mowgl'ia, actuellement âgés de trois ans et demi, s’occupèrent de faire les bagages, de sceller le loup du désert de Zadral, sa mère et le lion géant de son père Krom. Son père, avait la réputation d’être un bon chasseur et sa mère d’être un shaman de renom qui pouvait apaiser les douleurs avec quelques pommades. Ils n’étaient pas indispensables au clan, ce qui leur permettait ce genre de voyage. Toutefois, Krom avait un don, don qu’il avait partagé avec sa fille sans même le savoir, il savait parler aux bêtes, ce qui l’avait beaucoup aidé dans son élevage et dans l’entraînement de leur monture.

Tandis que ses parents s’occupaient des tâches des plus importantes, la petite Mowgl'ia faisait ce qu’elle faisait de mieux, passer du temps avec les bêtes, taquinant avec sa présence d’enfants le Lion géant. Sans la moindre crainte, elle vient s’installer entre les puissantes pattes de la bête, tirant quelque peu sur la crinière du monstre. Pendant que la bête penche la tête sur elle, l’observant de son regard bleu, elle s’agrippe à ses grosses canines et il l’aide à la soulever. Une fois sur ses jambes, elle plonge les mains dans sa bouche, attrapant sa langue qui grouille dans tous les sens. D’un simple coup de mâchoire, il pourrait lui sectionner les deux bras, il pourrait d’un seul coup de mâchoire, avaler la moitié de la gamine qui joue avec lui, mais il est patient et il adore la petite. Il finit par la repousser avec son museau et elle tombe sur les fesses. Il lui assène ensuite un large coup de langue baver qui lui refait le portrait et qui remonte son toupet, offrant une nouvelle coiffure à la petite Orquette qui éclate finalement dans un grand rire. Le Lion géant pousse un grognement amusé qui attire l’attention de Zadral. La Shaman sourit tendrement avant de venir soulever la gamine de terre.

« Ne fais pas la vie dure à Trakk, tu sais bien qu’il se fait vieux. »
« Ami ! »
« Je sais bien, mais ne mets pas tes mains dans sa bouche, tu pourrais te blesser et puis… Toute cette bave ! »
« Humm… Tu ne devrais pas la couver autant, de plus Trakk ne lui ferais jamais de mal. » Marmonne Krom qui installe les sacs de voyage sur le Lion au pelage clair.
« Mais elle est si jeune… Et si petite… » Souffle Zadral.
« Et à cause de ceci, les autres rirent d’elle, alors tu n’aides en rien son cas. » Continu Krom sans colère dans ses paroles.

Il passe à côté de sa femme, une orc de bonne stature, mais qui n’avait aucun don particulier de combat, toutefois, c’était la meilleure femme de maison qu’on pouvait rêver. Il l’embrasse sur le front et caresse les cheveux de son enfant avant de récupérer les sacs pour la louve du désert. Tandis qu’il s’approche de Kehzal, une louve au pelage sable et crème, sa femme dépose la petite qui se jette à nouveau sur le Lion. Elle se rapproche de son époux, un air soucié.

« Krom… Restons à la maison, j’ai un mauvais pressentiment… Ça me tord les entrailles depuis quelques jours déjà. » Commence-t-elle.
« Non, tout se passera bien, les chasseurs mon assuré que tout était beau sur le chemin, la traversée sera facile. » Grogne l’homme fermement.
« Mais… » Commence Zadral.
« Il n’y a pas de mais ! Nous quittons, ils nous attendent et ils veulent rencontrer la gamine, depuis mon frère attend son premier enfant. » Réplique Krom en coupant court sa femme.

Cette dernière grogne, mais sous le regard mauvais de son mari, elle ne souffle plus aucun mot. Elle voyait bien dans son regard que rien ne ferait changer son mari d’idée. De plus, elle comprend que quelque chose occupe l’esprit de son mari. Elle ne pose aucune question, sachant qu’il parlerait seulement quand il serait prêt. C’est donc en silence, qu’ils terminèrent les préparatifs du voyage pendant que les rires de la petite remplissaient la hutte et elle s’occupait avec le Lion.


-En cours de fabrication-
Mowg'li - Green Pea
Krom - Dark blue
Zadral - Pigment Indigo





Étant donné sa timidité et de sa naïveté, Mowgl'ia n’a pas de projet proprement forgé encore. Elle désire pour l’instant découvrir le monde aux côtés de Mus’ra, continuer ses rencontres avec ce mystérieux Orc qui lui apprend les coutumes et les us des Gronarah, continuer d’apprendre sur la fabrication des armes, ou encore la découverte des matériaux, de continuer à trouver des chansons et des chanter… Comme on peut le remarquer, ses envies sont plutôt simples et enfantines, il lui faudra du temps pour découvrir ce quel désir, mais ce qui est sûr, c’est qu’elle a hâte de découvrir les paysages sauvages qui se dessinent devant elle.


Derrière l'écran


Prénom ou pseudo : Miss ?
Âge : 30 vieilles lunes, soyez gentil avec moi.
Pays/Région : Canada - Québec - Lavaltrie
Tes occupations préférées : Infirmière (aide-soignante)

Code du règlement :  Citrouille... Je lève mon chapeau pour l'idée ou vous l'avez cachés !

Comment as-tu connu le forum, ou par qui Par un autre joueur enthousiame !
Tes premières impressions sur Dùralas : Wow et très complèxe.
As-tu déjà été sur un forum RP Oui, plusieurs même.
Revenir en haut Aller en bas
 

Mowgl'ia l'enfant du désert.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Présentations des membres-