AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Hisokarte
Le Monde de Dùralas a précisément 3212 jours !
Dùralas, le Mar 16 Aoû 2022 - 22:02
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le deal à ne pas rater :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en français : où le ...
Voir le deal

 

 Traque aux morts sous un soleil ardent [PW Baldwin, Cylicia, Neivin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Thauthaudarmafur
Arlequin

Thauthaudarmafur

Messages : 796
Expérience : 4230
Masculin Âge RP : 52

Politique : 140
Métier : Forgeron d'A. - Maître suprême
Titres:

(Hélène, compagnonne de Thauthaudarmafur [Humaine] - 50% des stats et effets (hors spé et artefact))

Stats & équipements
Vitalité:
Traque aux morts sous un soleil ardent [PW Baldwin, Cylicia, Neivin] 644535102355/2355Traque aux morts sous un soleil ardent [PW Baldwin, Cylicia, Neivin] 242396barresante02  (2355/2355)
Vitesse: 1500
Dégâts: 535

Traque aux morts sous un soleil ardent [PW Baldwin, Cylicia, Neivin] Empty
MessageSujet: Traque aux morts sous un soleil ardent [PW Baldwin, Cylicia, Neivin]   Traque aux morts sous un soleil ardent [PW Baldwin, Cylicia, Neivin] EmptySam 6 Nov 2021 - 18:58
Séparation du contenu
Les premiers rayons de soleil envahirent la salle de la taverne, créant une atmosphère brumeuse dans laquelle poussière et grains de sable du désert s'assimilaient. Petit à petit, la luminosité s'imposa aux ténèbres de la nuit, se reflétant jusque dans les iris sombres du nain au comptoir, sur son tabouret trop grand. Le guerrier fixait le panneau en arrière-boutique avec une intensité camouflant bien davantage de la fatigue et de l'alcoolémie que d'intérêt. Non loin de cette pancarte, le tavernier s'affairait à nettoyer quelques chopes, s'étirant régulièrement la mâchoire entre deux chantonnements d'une mélodie récemment récurrente. Tout autour, des corps gisaient ci-et-là, la plupart brondissant paisiblement. La nuit fut bonne pour l'aubergiste, dont les ventes avaient explosé.

Thauthaudarmafur baya et grommela d'un même trait puis claqua sa paume contre le bois, saluant le gérant et quittant son poste. Prenant la direction de l'escalier, il se remit à psalmodier doucement le chant de beuverie qu'il avait appris aux clients nocturnes.



- ♫♫♫ C'eeest ma tatiiie, la graaande Krigaaaaa, toute belle toute jouasse...♫ Oh, mais c'est vrai qu'on doit partir à l'aube ! Hey, Hélène ! Bordel...


Abandonnant son chant, le guerrier runique se mit à escalader à toute vitesse les marches, déboulant en furie dans l'étage. Encore largement alcoolisé, il frappa du pied la première porte qu'il trouva, chutant lamentablement dans un placard de rangement. Injuriant les différents draps et outils de nettoyage, le nain, invoquant toutes les barbes de ces différents ancêtres, parvînt à s'extirper de ce bourbier et chancela jusqu'à la porte d'après. Cette fois-ci, il prit le temps de vérifier qu'il s'agissait d'une chambre, enfonçant à nouveau la porte mais bondissant en arrière pour éviter les balais. La porte s'ouvrit en grand. Tel un enfant, le nain sourit, victorieux, et sauta dans la chambre.


- ♫♫♫ C'EST MA TATIIIIIIIE LA FORTE KRIGAAAAA ♫♫♫

- Aaaah Thauthau'! Mais, mais ça va pas ?!

- Debout Kriga, c'est l'heure d'y aller ! 'Fait jouuuur !

- Moi, c'est Hélène... Et dégage de là, je suis pas habillée !


Thauthaudarmafur éclata de rire, esquivant l'oreiller lancé par sa compagne, mais ne vit pas celle-ci venir le plaquer. Ils chutèrent et roulèrent sur quelques mètres avant que le rire du Banni ne devienne contagieux. Celui-ci, bientôt suivi par la rouquine, poursuivit sa quête, chantonnant.


- ♫♫♫ C'eeeest ma tatiiiie, la forte Krigaaaa ! De sooooon marteauuuu, elle te matraaaaque ! ♫♫♫


Arrivé devant la seconde porte, le nain sourit stupidement à sa sœur d'armes et l'ouvrit doucement, sagement. Repérant la longue chevelure claire, il ricana et s'avança silencieusement, gloussant d'ores et déjà de sa plaisanterie. Plaçant soudainement ses mains sur le drap, il se mit à hurler.


- DEBOUUUUUT BALDWIN, C'EST L'HEUUUUURE ! Hein ? Mais... T'es pas Bald', toi.

- C'est Cylicia, Thauthau', Baldwin est allé...

- Et c'fumier t'a laissée dormir seule ?! J'm'en vais lui apprendre les bonnes manières moi ! Hélène, rappelle-moi d'lui apprendre qu'on laisse pas sa dame comme ça.

- Thauthau', ils ne sont pas... Oh et puis zut, navrée Cylicia, on vous attend en bas... Et bonjour...


La gabière sourit tristement à la stryge, se voulant la plus désolée possible. L'instant d'après, elle courut rejoindre le nain, déjà parti pour la prochaine chambre. Il patientait poliment devant celle-ci, regardant Hélène comme un gamin regarderait ses parents avant de faire volontairement une idiotie. Cette fois-ci, Hélène prit les devants, toquant doucement à la porte et interpellant le quatrième compagnon.


- Ahem... M. Neivin ? Nous sommes levés, et allons bientôt y aller. Nous vous attendons en...

- ♫♫♫ C'EST MA TATIIIIIE LA GROOOOSSE KRIGA ! BIEN GROSSE BIEN GRASSE, C'EST UN GROS TAAAAAS ! ♫♫♫

- bas... À tout de suite...


L'ancienne serveuse se retourna vivement, laissant sa longue chevelure rousse danser autour de ses épaules, et lança un regard noir au nain déjà parti. Ce dernier avait dégainé sa hache et jouait les commandants, indiquant le sens de marche. Il surprit alors un détail qu'il s'empressa de gratter pour le faire disparaître : du sang séché sur sa lame. Il avait sans doute oublié de nettoyer son arme avant de partir d'Ishtar...

Une fois dans la salle de la taverne, Hélène grogna et démontra à son ami que ses agissements ne pouvaient pas durer.



- Thauthau', tu ne peux pas débarquer comme ça dans leurs chambres, on ne les connaît pas ! Tu ne voudrais pas qu'on ait une bonne réputation pour une fois ? On pourrait se dire que cette fois, on ne fait pas d'écart, pas de remous, pas d'accidents ? Hein ?

- J'pensais qu'c'était Baldwin. 'L'est quand même gonflé c'lui là.

- Mais ils ne sont pas ensembles, Thauthau' ! Qu'est ce qui te fait dire le contraire à la fin ?

- 'Z'ont la même tronche, les mêmes ailes, et les mêmes pensées.

- Félicitations, tu as remarqué que c'étaient des stryges blancs ! Ça ne veut pas dire que...

- 'Z'avaient rendez-vous rien qu'tous les deux dans une taverne, ça t'suffit pas ?

- Dois-je te rappeler que ta première rencontre avec Axe s'est faite dans une taverne ? Ça n'veut pourtant pas dire que...

- Gyargh garh ! Alors ça, gamine, t'en sais fout' rien ! C'est une longue histoire avec cette damnée tarée !


Hélène allait répondre mais la venue de leurs compagnons la coupa. Dès lors, elle se replia dans l'ombre de Thauthaudarmafur, demeurant muette. Le nain afficha un grand sourire au thérianthrope ainsi qu'à la stryge, et s'engouffra dans la sortie, s'arrachant la mâchoire dans un bâillement profond. Il rumina quelques propos en KazharSpråk, mais fut coupé par un nouvel élément. À une vingtaine de mètres, des Gardiens géraient un attroupement, dispersant la légère foule. Bon citoyen, le nain alla jeter un coup d'œil, curieux de savoir la raison de cet intérêt. Se frayant un passage, il finit par arriver devant l'un des soldats qui le repoussa.


- Cette ruelle est interdite pour la matinée, veuillez circuler maître nain.

- Ta cousine l'imberbe, m'appelle pas maître, gamin, que s'passe t-il ?

- Je... Je ne vous autorise pas, Nain. Dégagez d'ici, il y a eu un meurtre. La Garde boucle le périmètre pour investiguer.


Les sourcils du nain se froncèrent alors que des images de la nuit s'imposaient de nouveau à lui.


Souvenirs de la nuit de beuverie:


Thauthaudarmafur se souvenait désormais d'avoir amené ce stupide cartographe jusqu'à cette ruelle, dans laquelle il lui avait arraché les informations qu'il désirait. La mère d'Ulfrys avait succombé quelques semaines après une nouvelle expédition contres les gobelins. Ce fut l'un des premiers cas d'une nouvelle forme bien plus violente de la Vitrieuse. Ulfrys avait alors trouvé l'appui d'un mineur, de ce Dralfbor, pour tenir à la fois le deuil et la taverne. Ils avaient fini par officialiser leur union quelques mois à peine avant l'arrivée du cartographe. Celui-ci n'avait eu cependant aucune information concernant Zartys, le Thane et le Maître des Runes de la forteresse -ainsi que l'ancien mentor de Thauthaudarmafur-, ni concernant Whuurtad, le roi d'Ogh-Hen-Kìr. Thauthaudarmafur avait fini par trancher la gorge de l'humain, récupérant dans un second temps certaines de ses cartes. Toute information peut avoir de l'importance si bien employée.

Le guerrier runique renifla et acquiesça aux demandes répétées du Gardien de quitter les lieux. Tapotant son sac contenant les cartes, il rejoignit ses compagnons. À sa connaissance, seuls les clients de la taverne l'avaient vu avec la victime. Des témoins soit endormis, soit ayant quitté la taverne il y a de cela plusieurs heures. Ils seraient tranquilles en quittant les lieux.



- Que se passe t-il ?

- Comme tu m'avais dit, les résidences des sables sont toujours malfamées. 'Y'a eu un meurtre, là-bas. Les Gardiens gèrent ça, on peut y aller.


Le nain dépassa sa comparse, marmonnant dans sa barbe que, de toute manière, ces Gardiens malpolis refusaient l'aide d'étrangers. La rouquine fronça les sourcils. Elle connaissait désormais le nain sans doute mieux que quiconque. Celui-ci arborait une attitude qui la faisait tiquer. Elle laissa son regard contempler les cheveux secs du guerrier, puis la foule au bout de la rue. Qu'avait-il réellement fait ? Elle n'eut guère le temps de l'entretenir à ce sujet que, déjà, il allait harceler le thérianthrope.


- T'nez, M'sieur Neivin, pendant qu'on r'joint la porte Ouest, j'aurai une question. 'M'semblez érudit, aussi j'vous l'demande : pourquoi tous les individus d'toutes les foutues races appellent les nains "Maître" ?


Thauthaudarmafur, comme inconsciemment, lança la petite troupe vers l'axe Ouest, enjoignant Neivin à le suivre. La gabière soupira et jeta un regard désespéré et empli de fatigue à Cylicia. D'un coup de tête, elle lui proposa de les suivre afin de rejoindre Baldwin à la grande porte, avec beaucoup de retard.




~ Puisse Grungni veiller sur votre honneur ~




État des slots d'arène : Disponible | Disponible | Disponible



:dwarfe:
Revenir en haut Aller en bas
Cylicia Condoris
Chapelaine de l'Ordre du Sacrifice

Cylicia Condoris

Messages : 1060
Expérience : 4537
Féminin Âge RP : 29

Politique : 01
Métier : Mineuse - Expert
Titres:

(Litanies du Sacrifice, Livre magique de Cylicia, +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Traque aux morts sous un soleil ardent [PW Baldwin, Cylicia, Neivin] 644535102653/2653Traque aux morts sous un soleil ardent [PW Baldwin, Cylicia, Neivin] 242396barresante02  (2653/2653)
Vitesse: 768
Dégâts: 1211

Traque aux morts sous un soleil ardent [PW Baldwin, Cylicia, Neivin] Empty
MessageSujet: Re: Traque aux morts sous un soleil ardent [PW Baldwin, Cylicia, Neivin]   Traque aux morts sous un soleil ardent [PW Baldwin, Cylicia, Neivin] EmptyVen 21 Jan 2022 - 14:36
Séparation du contenu
Comme chaque matin, Cylicia s'était levé extrêmement tôt afin que ses rites religieux n'empiètes pas sur les devoirs de la journée. Comme à l'époque elle stationnait au Canari Jaune, elle avait eut le temps, au fil des semaines, de se fabriquer un petit hôtel dédié au Dragon Noir dans sa chambre. Là, devant cette hôtel de fortune, agenouillée sur un petite bande de graviers, elle s'adonnait à une séance de prière, ayant terminés la veille les divers préparatifs pour sa mission. Elle saisit alors un étui de cuir disposé sur l'hôtel et le déroula devant elle. Une multitude d'aiguilles de toutes tailles se présentait à elle, laissant présager un bien sombre rituel.

Par Sa Lumière et Son Amour,
Puisse-t-il guider le Juste dans les ténèbres,
Et que nos souffrances, à rebours,

La purificatrice saisit alors une des aiguilles les plus fines, se concentra sur sa respiration et s'apprêta à l'insérer au dessous de son ongle auriculaire.

Fuit nos corps et nos vertè...

Un brouhaha se fit entendre dans le couloir, ce qui stoppa net le geste de notre héroïne. Elle se releva, tout en saisissant son épée, prête à découdre avec qui de droit, avant d'entendre l'amusante réalité.

- ♫♫♫ C'EST MA TATIIIIIIIE LA FORTE KRIGAAAAA ♫♫♫

- Thauthau... Souffla-t-elle en souriant, rassurée.

Rapidement, la Purificatrice éteignit les quelques bougies et les deux bâtons d'encens qu'elle avait allumé, puis se glissa dans son lit, le sourire jusqu'aux oreilles. La prévenance de cette dame allait jusqu'à éviter de décevoir l'action du nain. C'était là la moindre des choses pour le remercier de l'amusement qu'il lui avait procuré la veille, bien qu'elle ne fut pas très en accord avec les quantités d'alcools qu'il ingurgita avant une mission de ce calibre. Là, faisant mine de dormir, elle attendit patiemment l'approche du nain rythmé par cette chanson des plus... exotiques.

- DEBOUUUUUT BALDWIN, C'EST L'HEUUUUURE ! Hein ? Mais... T'es pas Bald', toi.

Résisté à l'envie de rire sembla plus difficile pour elle que le rite de l'aiguille. Elle se retourna le sourire aux lèvres et vit Thauthau, secondé par Hélène. L'une étant visiblement gênée par l'autre.

- C'est Cylicia, Thauthau', Baldwin est allé...

- Et c'fumier t'a laissée dormir seule ?! J'm'en vais lui apprendre les bonnes manières moi ! Hélène, rappelle-moi d'lui apprendre qu'on laisse pas sa dame comme ça.

- Thauthau', ils ne sont pas... Oh et puis zut, navrée Cylicia, on vous attend en bas... Et bonjour...

Cylicia, qui s'était fortement amusé du duo, finit par leur remettre la politesse.

- Bonjour Thauthau, bonjour Hélène! Alors que le nain était déjà repartit, elle rassura sa compagne désoeuvrée. Psst ne t'inquiète pas, elle souleva alors sa couverture, elle ne lui manquait plus que ses pièces d'armurerie pour être paré à l'aventure. Je suis réveillée depuis une bonne heure en réalité. Allons, haut les coeurs!

Hélène repartit à la poursuite de son nain sauvage tandis que Cylicia en profita pour terminé de se préparer sous les chants alcoolisés de Thauthau. Une bonne dizaine de minutes plus tard, elle était prête, ayant rassemblés tout son attirail dans son sac de voyage, accrochés ses parchemins rituels à sa ceinture et vérifiés que toutes ses sangles étaient bien sanglés. Une fois en bas, elle retrouva Neivin et le tavernier, fidèle au post, qu'elle accueillit très chaleureusement en cette nouvelle journée.

- Bonjour camarades, j'espère que le réveil n'aura pas été trop difficile! Fit-elle amusée.

Une fois que les politesses matinales, inconnues pour certains, furent faites, ils sortirent de l'auberge et tombèrent sur un spectacle des plus désolants. Ils ne leur fallut pas longtemps pour comprendre qu'un homme avait été lâchement assassinés alors qu'ils se reposait tranquillement non loin de là.

Cette journée qui avait commençait dans la joie et l'amusement avait finalement prit une tournure bien dramatique. Les augures nous sont défavorables... Pensait naïvement Cylicia, loin de se douté que le meurtrier était dans leur rang.
Revenir en haut Aller en bas
 

Traque aux morts sous un soleil ardent [PW Baldwin, Cylicia, Neivin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sous un soleil ardent [PW : Siyas Baeren]
» Un voyage sous le soleil [P.W Veronia]
» Sous le soleil de Wystéria [Pw Ara, Elijah et Cthonyak]
» [Coupe animalière] Baldwin - Cylicia - Greil
» [Terminé]La menace fantôme [PW:Neivin, Thauthau & Baldwin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Le désert d'Harena-