AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Aëgnor
Le Monde de Dùralas a précisément 3006 jours !
Dùralas, le Sam 22 Jan 2022 - 22:05
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !

 

 Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée Empty
MessageSujet: Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée   Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée EmptyDim 7 Nov 2021 - 21:59
Séparation du contenu



Nom : Eleanor Burns

Âge : 25 ans humaine - 245 ans vampirique

Sexe : Femelle

Race : Vampire mordu

Classe envisagée : Assassin

Métier envisagé : Forgeron d'armures (+ fabricant de poisons une fois dans la C.O.)

Capacité magique : Omichlikinésiste et Devin

Mode hardcore : Ha ha ha ha... Heu... Nope !




Eleanor est une vampire, de ce fait, son apparence reflète celle de la jeune femme de 25 ans qu'elle était autrefois. Du haut de ses 1 m 77 et de ses 69 kg, elle possède une taille ni trop fine, ni trop large, ce qui fait qu'elle possède le corps parfait pour faire tourner les têtes. Légèrement musclé grâce à ses entraînements, gratifiée d'un 90 C pour la poitrine, un fessier charnu, rebondi et la peau lisse sans éraflures ou défauts de peau, voilà en quoi Eleanor tire sa beauté.

En ce qui concerne son visage, partant de haut en bas, elle possède des sourcils fins de la même couleur que ses cheveux, des yeux séducteurs couleur pomme verte, pas trop foncés, tirant plus sur du clair. Un nez légèrement fin tiré très peu vers le haut et une bouche sensuelle, envoûtante, pulpeuse à souhait. Pour le reste du visage, elle a les joues un peu creusées et des pommettes légèrement hautes. En tout cas, l'ensemble de son visage reste en parfaite harmonie pour qu'elle attire l'attention des autres.

Pour le reste du corps de la vampire et de ses autres atouts, du fait de sa transformation, sa peau est devenue pâle, un rosé mal vieilli. Elle garde néanmoins une multitude de petits grains de beauté qui lui parsèment le visage, du nez jusqu'aux pommettes. Mais ce qui fait la fierté de la demoiselle, c'est sa chevelure, longue jusqu'aux fesses qu'elle raccourcie en faisant un chignon, cependant, à l'avant, elle garde une mèche de côté qui lui masque l'œil gauche, de quoi la rendre plus mystérieuse et plus désirable. Loin d'être dans la normalité, la couleur de ses cheveux tire sur un roux puissant, à la limite du châtain très clair, une couleur de feu qui embrase et subjugue la foule.

Le reste du corps est très banal, des mains normales, fines et sans cals, comme les pieds. Eleanor est droitière, mais sait très bien utiliser sa gauche quand il le faut. Pour ce qui est de sa douce voix, autant, quand elle était humaine, elle tirait vers du fluet, très timide, douce, autant maintenant, depuis sa transformation, c'est une voix de femme confiante, provocatrice, douce et sensuelle qui saura vous faire voyager longtemps. Si elle se lâche, vous pourrez peut-être entendre son rire, joyeux, cristallin, tel un ange qui vous parle dans vos rêves.

Pour ce qui est de ses vêtements, elle est vêtue d'une chemise blanche en lin en guise de sous-vêtement et d'une armure complète en cuir blanc, du plastron en passant par un pantalon long, des gantelets aux bottes. Pour se couvrir les mains, la tête et le visage, elle s'est faîte coudre sur son armure une capuche et des gants en soie blanche, pour son visage, elle a un masque en cuir blanc aussi, représentant le visage d'un démon, c'est sa signature en tant que future assassine. Au niveau des armes, elle combat avec deux dagues qu'elle peut cacher aisément dans les plis de ses gantelets avant de dégainer rapidement si le besoin s'en fait sentir.

Outre son matériel, elle possède un sac de voyage avec du matériel de premier secours, bandages, onguents et une flasque remplie de sang animal. Tous ces biens, elle les a obtenues grâce à sa maîtresse, son mentor, qui au fil des ans, lui a procuré les ingrédients, comme les peaux de bête blanches ou directement l'objet en question.

Armure de cuir blanc et masque en cuir:
 

Vous l'aurez compris, la vampire est une beauté naturelle. Naturelle oui... Mais sauvage !

-5 lignes minimum-





"Le destin ne se donne pas, il se prend !"

Voilà le style de pensée, de philosophie de vie que la vampire a adopté. Si dans sa vie humaine, elle était passive, timide, légèrement introvertie, sa vie vampirique marqua le début du contraire, d'une confiance débordante, extravertie pour mieux tromper son monde, elle cumule les défauts par excès comme la nonchalance, la jalousie et l'égoïsme. Elle se croit au-dessus des autres, quelle que soit la race et elle le fera savoir. En un mot, la "connasse" de service !

Mais comme tout, il y a une raison à ce changement, et la première survient lors de sa transformation en vampire. La peur de mourir, la fragilité de n'être rien comparé à des forces plus mystérieuses et au choc d'être rejetée par tous les êtres qu'elle aimait, ce fut la première fois qu'elle ressentait un tel abandon.

La seconde fut lors de la disparition mystérieuse de son mentor, elle venait juste de retrouver la "paix" intérieure, de retrouver foi en des émotions positives et on le lui enlève du jour au lendemain. Eleanor a souffert une deuxième fois et ce coup-là fut beaucoup plus dur, car elle était prise d'affection pour son mentor, un genre d'amour maternel qu'elle avait oublié depuis longtemps. Du désespoir naît la colère, la haine et c'est une véritable haine qu'Eleanor voue au monde, ce monde où on lui a arraché des êtres chers.

Son expérience lui a appris à devenir méfiante envers tout le monde, à ne jamais baisser sa garde, à ne jamais croire personne, à ne jamais montrer ses faiblesses. Eleanor à endurci son cœur et s'est isolée sur elle-même, pensant fermement que se lier lui ferait plus de mal que de bien.

Mais en réalité, même si elle ne se l'avoue pas à elle-même, son âme crie de solitude et un profond sentiment d'espoir reste emprisonné en elle. Elle vendrait son âme au diable pour être aimée pour ce qu'elle est et non pour ce qu'elle a fait, ou fait, vivre la vie qu'on lui a volé tout simplement. Même si l'idée d'engendrer sa propre descendance lui est impossible, maintenant, elle rêve toujours d'avoir des enfants avec son ou sa partenaire, même si c'est par l'adoption d'orphelins.

En résumé, Eleanor est un mur infranchissable en apparence et il sera très dur d'obtenir sa confiance ou son affection, mais si vous y arrivez, vous découvrirez une jeune femme romantique et attentionnée, prête à défendre par les armes ce à quoi elle tient. Une main de fer dans un gant de velours.

-5 lignes minimum-





"L'Homme" oubliera peut-être mon nom, mais pas "l'Histoire"... Et c'est Eleanor Burns !

Au plus loin de ses souvenirs, Eleanor était une jeune femme humaine promise à un bel avenir. Une situation modeste sans pour autant être aisée, un futur mariage heureux, une vie remplie de routine, voilà la vie qu'elle allait mener. Il suffira d'une nuit pour tout bousculer. Un homme venu d'une contrée bien lointaine et dont le charisme charma la jeune femme au point d'y perdre, durant la première nuit, sa "pure innocence" et sa vie. Sa vie ? Non... L'homme était un vampire et décida de la transformer pour son propre plaisir avant de la laisser pour "morte" et de disparaître du village. Après avoir vécu les heures les plus sombres et les plus froides de sa vie, Eleanor se réveilla et rentra chez elle avant de s'apercevoir qu'elle était l'objet de tous les regards, et pas les plus chaleureux. Sa famille prit peur et la rejeta à l'extérieur, son futur époux l'injuria de monstre et les habitants du village la chassèrent hors de leurs terres. Désormais isolée et comprenant qu'elle était devenue une vampire à son tour, elle n'eut pas d'autres choix que de se nourrir dans un faubourg voisin quitte à faire un véritable carnage cette nuit-là.

Durant plusieurs années, elle vécut reculée du monde, allant de villages en villages et se nourrissant sur place avant de disparaître à nouveau. Le chagrin d'avoir été rejetée ne lui donnait pas assez de force pour aller de l'avant, juste le sang quotidien lui suffisait tel un alcoolique qui ne peut arrêter la boisson.
Sa situation changea quand elle fut repérée et approchée par un individu, une femme, à la voix, car elle était masquée de la tête aux pieds. Elle lui proposa de la rejoindre en échange de s'entraîner durement afin d'être prête pour de futurs boulots. Aussi, outre les "obligations", elle pouvait l'aider à maîtriser sa soif de sang, devenir "pacifiste" en ne se nourrissant que de sang animal et ne plus vivre seule. Elle accepta en étant mitigée dans ses réflexions, était-ce une bonne idée de la suivre ou non ?

Elle accepta la proposition, elle avait une chance de ne plus errer sans but et le duo se dirigea dans la forêt de sapins, proche d'une petite grotte, à l'Est de Stellaraë. Pendant plusieurs années, la maîtresse d'Eleanor l'entraîna sur différents points, d'abord sur son corps en le rendant plus athlétique, plus musclé, puis après sur l'assassinat. Ce n'était pas du combat au corps-à-corps, mais bien de l'assassinat, ne pas laisser la chance à l'ennemi de se retourner et de contre-attaquer.

De temps en temps, le mentor de la jeune vampire devait partir pendant quelque temps, plusieurs semaines en raison de son "boulot" comme elle aimait à le dire, et Eleanor resta sur place pour continuer son entraînement, seule. Sur ce sujet, Eleanor ne connut jamais le visage de son mentor, toujours caché par un masque, même si à de nombreuses reprises, elle tenta de le lui enlever, et ce, même en tentant d'être discrète, mais la maîtresse était une dure à cuire et elle intercepta chaque tentative. Au final, c'était devenu presque un jeu entre maître et élève, à qui réussira son coup. Tout ce dont se souvient la vampire, c'est la voix de son mentor, une belle voix de femme, douce, rassurante, Eleanor pouvait en rester accrochée pendant des heures. Concernant son corps, la vampire se souvenait de la fois où elle l'avait espionné en douce pendant qu'elle prenait une rapide douche sous une cascade. C'était la première fois qu'elle voyait un corps nu de femme autre que le sien et ce n'était pas pour lui déplaire, même si l'idée homosexuelle ne lui avait pas traversé l'esprit sur le coup, elle avait aimé ce corps svelte et sculpté à souhait, légèrement bronzé pour lui donner un rose éclatant, sa longue chevelure blonde révélant des oreilles pointues et la grâce de ses mouvements. Là aussi, elle ne put voir le visage de sa maîtresse qui reste et qui restera mystérieux jusqu'au bout. La seule certitude qu'elle venait de voir, c'était qu'elle était une elfe.

En revenant de ses boulots, le mentor s'assurait des progrès de sa protégée et la félicita à chaque fois, Eleanor était disciplinée, travailleuse et perfectionniste, chaque minute devait être utilisé pour devenir meilleure. Petit à petit, dans la relation entre les deux femmes, il y avait quelques choses des plus profondes, des plus intimes, on ne parlait pas d'amour pure, mais d'un rapprochement entre une mère et sa fille, la maîtresse agissait plus intimement, caressant de sa main, la joue de la vampire, la prenant vers elle doucement pour la cajoler quand ça n'allait pas. Il y avait une réelle fusion et Eleanor ne savait pas pourquoi elle fondait pour elle, pourquoi tout était si simple, pourquoi elle aimait au plus profond de son cœur cette femme qu'elle ne connaissait, en réalité, pas si bien que ça. Effectivement, la jeune femme était mystérieuse, ne parlait pas de son passé, ni de son travail et vivait recluse du monde qui l'entourait. Tout ce qu'Eleanor avait besoin de savoir, c'était qu'elle était le rêve dont le mentor espérait avoir depuis longtemps et qu'elle devait être bien préparée pour survivre dans ce monde. Tant de paroles énigmatiques que la vampire ne comprenait pas, pour l'heure.

Bien des décennies passèrent et Eleanor était devenue une vraie assassine, son entraînement était terminée et avec le temps, sa maîtresse lui avait appris deux trois choses en terme de magie, le fait de pouvoir utiliser la fumée sous différentes formes et le don de divination. Deux choses essentielles qui pouvaient aider dans ce "métier". Quand la vampire fut prête, les deux femmes remontèrent dans le nord afin de chasser des bêtes pour récupérer leurs fourrures blanches. Le mentor savait pertinemment qu'Eleanor était une vampire et pour mieux l'aider à voyager, elle voulait lui fabriquer une armure en cuir blanc qui pourrait la protéger efficacement contre le soleil. Après des années à récupérer du matériel rare, elles partirent en ville pour trouver un forgeron et payer la commande. Dans le même temps, Eleanor devint l'apprentie du forgeron pour apprendre les rudiments du métier d’artisan. En peu de temps, elle en apprit beaucoup, mais la meilleure façon de s'améliorer était de pratiquer, à l'avenir.

Quand la commande fut prête plusieurs semaines plus tard, le duo repartit de la ville et Eleanor reçut, en cadeau, deux dagues de la part de sa maîtresse, un symbole qui signifiait la fin de son apprentissage. Elles retournèrent à la grotte de la forêt de sapins et vécurent, un moment, tranquilles. Mais comme toute bonne chose, il y a une fin.

Le mentor devait partir pour un boulot, mais quelque chose n'allait pas, un fort sentiment de doute s'empara de la vampire concernant l'avenir, était-ce une intuition via son don de divination ? Quelque part, elle le savait, elle savait que sa maîtresse ne reviendrait pas, que quelque chose de sombre se profilait à l'horizon. Elle voulait hurler, crier, la supplier de ne pas partir, mais sa gorge resta nouée. Tout le long de la soirée, aucune des deux femmes ne parla, l'ambiance était froide et solennelle, c'est comme si le mentor savait qu'il se passerait quelque chose, aussi. C'est le lendemain matin qu'elle partit, mais pour la première et dernière fois, elle offrit son écharpe à sa protégée avant. Plusieurs semaines passèrent, plusieurs mois, plusieurs années et Eleanor ne revit plus sa maîtresse. Son monde s'écroula subitement, comme un coup de massue à l'arrière du crâne. Cris, pleurs, rage, désespoir, haine, injustice, tout s'entremêlait pour la vampire qui ne supportait pas la possible perte de celle qu'elle aimait. Elle devint presque folle et commença à changer radicalement de personnalité, elle s'enferma sur elle-même et dégagea une prestance froide, impénétrable auprès du monde extérieur.

À ce stade, Eleanor avait environ qu'une trentaine, quarantaine d'années maximum en terme de vampirisme et elle passa les deux siècles suivants à chercher la trace de son mentor, sans succès. Aucune trace d'elle, que ce soit par rumeurs ou par confirmation de son trépas. Elle savait que c'était une elfe, mais la rencontre envers les différentes tribus elfiques ne se firent pas sans agressivité. Eleanor était un monstre pour les différentes races, il était normal qu'elle se fasse rejeter, mais avec de la persévérance, de la patience, elle reçut, néanmoins, quelques informations possibles de l'aider, mais là aussi, sans succès apparent.

Elle venait de passer deux siècles à chercher, elle pensait avoir usé de toutes les méthodes, mais celle qui était le plus à portée, cela ne lui avait pas effleuré l'esprit. Depuis qu'elle était en âge de comprendre et jusqu'au début de sa vie vampirique, les rumeurs de mercenaires et d'assassins qui se regroupaient dans le sud fleurissaient à travers le monde. C'était le tout début de la Congrégation de l'Ombre. Maintenant, l'organisation avait plus de deux cents ans, c'était le lieu idéal pour se remettre à flots, gagner de l'argent et continuer les recherches sur sa maîtresse. Oui, c'était décidé, elle partirait là-bas, elle affronterait ce monde, par amour, pour l'amour, mais aussi pour détruire, tuer ce monde pourrit qui l'avait séparé de la seule personne auquel elle tenait.

-10 lignes minimum-





Eleanor n'a qu'un seul but : retrouver son mentor. La Congrégation de l'Ombre est le lieu d'avenir de la vampire qui s'assurera de punir les personnes pourries de ce monde comme il se doit. Elle trouvera le ou la responsable de la disparition de sa maîtresse et le lui fera payer cher. Mais le monde est plein de surprises, l'aventure nous dira si un événement incongru poussera Eleanor à adopter une autre vision de son avenir.


Derrière l'écran


Prénom ou pseudo : Papy Reika
Âge : 30 ans
Pays/Région : Aquitaine
Tes occupations préférées : Les jeux vidéos et le rp

Code du règlement : Citrouille

Comment as-tu connu le forum, ou par qui ? Top site
Tes premières impressions sur Dùralas : Très complet, mais les textes sont écrits petits je trouve
As-tu déjà été sur un forum RP ? Oui
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6871
Expérience : 6344
Masculin Âge RP : 36

Politique : 299
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée 644535104752/4752Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée 242396barresante02  (4752/4752)
Vitesse: 808
Dégâts: 3575

Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée   Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée EmptyMer 10 Nov 2021 - 21:00
Séparation du contenu
Bonjour @Eleanor Burns et officiellement bienvenue sur Dùralas ! :dragon:

Alors voyons voir ce nouveau personnage. Vampire mordu, pourquoi pas... Assassin, c'est classique mais peu fait depuis un certain temps donc chouette... forgeronne d'arme et de fabricante de poison... On est dans la continuité... Et ensuite je vois qu'elle est omichlikinésiste et devin. Elle est bien lotie ! L'omichlikinésie me semble logique et possible du fait de sa future profession, mais concernant le côté voyante, comment s'exerce cette capacité ? En parcourant ta fiche un peu plus tard, on voit que ta maîtresse t'aurait appris le "don de divination"... Mais du coup si c'est un don c'est inné, non ? :hem:

Enfin, j'aurais bien voulu savoir plus précisément quels sont tes talents de divination en fait, à quel niveau. Sachant que comme tu commences niveau 1, les capacités magiques sont censées être assez "faibles" au début, et se développer petit à petit au fur et à mesure de l'aventure. A lire ce

Citation :
Légèrement musclé grâce à ses entraînements, gratifiée d'un 90 C pour la poitrine, un fessier charnu, rebondi et la peau lisse sans éraflures ou défauts de peau, voilà en quoi Eleanor tire sa beauté.

> On dirait que tu décris une instagrammeuse. :rire: Plus sérieusement, je ne compte pas les mensurations concernant la taille et le poids parce que même si on est dans un monde médiéval avec des gens normalement plus petits qu'IRL, il se peut qu'avec des gènes de Nordiens/Géants/Elfes, il puisse y avoir des humains plus grands ou élancés que la moyenne. Par contre, le "90C" me dérange dans le sens où il est complètement anachronique et ne me semble pas vraiment approprié ici.

Pour le reste eh bien le personnage en lui-même me convient, même si certains détails me dérangent un peu : par exemple La relation avec la maîtresse elfe est un peu fleur bleue. Ton personnage semble être attirée par elle... Mais en tant que vampire, ce ne serait pas plutôt une proie à tes yeux ? Même si la soif de sang est maîtrisée.

Sinon, suite à son départ, la Congrégation de l'Ombre me semble être une bonne option.

Je te pré-valide en t'ajoutant la couleur des vampires. Tu n'auras plus qu'à attendre que @Le Tribun vienne t'attribuer tes bonus de départ et en attendant, tu pourras modifier les éléments qui peuvent et/ou pourraient être remontées à la suite de ta fiche.

Si tu as des questions, n'hésite pas !




Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée 1496547651-banniere
Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée Drapea12 - Dragonnier de Bronze Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lemondededuralas.org
Mohana Dharitri
Administratrice ♦ Chamane

Mohana Dharitri

Messages : 2248
Expérience : 4921
Féminin Âge RP : 26

Politique : 272
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Hibou de Mohana +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée 644535105417/5417Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée 242396barresante02  (5417/5417)
Vitesse: 1265
Dégâts: 2662

Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée   Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée EmptyMer 10 Nov 2021 - 21:55
Séparation du contenu
Bienvenue... Eleanor.

Ton écriture est très correcte, fluide, peu de fautes. Les quelques scènes décrites s'imaginent bien également. Vampire assassin, comme dit au-dessus par Dil, c'est plutôt cliché mais vu qu'on n'en a pas vu depuis quelque temps, c'est un cliché appréciable.

Par contre une question me taraude... C'était pas trop compliqué à gérer l'érection durant la rédaction de la partie physique de ton personnage ?
Non parce que honnêtement, je parie ma place d'admin que tu es un mâle derrière le clavier. Disons que là niveau cliché masculiniste de la vision de la beauté féminine, ça y va. 90C, sérieusement ? Depuis quand une mesure de soutien-gorge est un élément important dans une fiche RP ? D'autant que c'est anachronique. Sans parler des mensurations, de la nana pseudo"parfaite" que tu décris. Honnêtement je trouve ça plutôt triste, quoique pardonnable si tu es un adolescent qui n'a pas encore trempé son biscuit.
Sans oublier le cliché presque lesbien avec sa mentor, je suis presque même déçue de ne pas avoir eu de scène sensuelle saphique sous l'eau didonc !

En bref, on l'a compris, tu veux qu'Eleanor soit une femme fatale, sauvage, sensuelle. Soit, ça me va totalement. Néanmoins, je pense que tes descriptions seraient à revoir un poil, histoire que ça fasse un peu moins cliché du gamer qui bave sur des personnages irréels de jeux vidéos ou de manga. Limite tu me sortirais un personnage de DoA j'aurais pas été surprise !

J'en conviendrais que tu ne prennes pas très bien ce commentaire que tu risquerais de percevoir comme agressif mais... Voilà, sorry not sorry, comme on dit ! Pour le bien-vivre de la population féminine de Dùralas, qui m'est chère, je me dois de dire ce qu'on risque toutes (et tous, je les vois mes copains PDs sourire à ce message) de penser tout bas.
Revenir en haut Aller en bas
Aeden
Mage

Aeden

Messages : 57
Expérience : 694
Masculin Âge RP : 82 ans (jeune adulte)

Politique : 20
Métier : Mineur - Compagnon
Titres:
 

(Pòm cheval d'Aeden +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée 64453510291/291Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée 242396barresante02  (291/291)
Vitesse: 103
Dégâts: 282

Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée   Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée EmptyMer 10 Nov 2021 - 22:28
Séparation du contenu
Bienvenue parmi nous Eleanor Sourire

Une vampire assassine ça fait longtemps qu'on n'en a pas vu, je trouve ça plutôt chouette, future recrue de la CO en plus, ça va étoffer un peu les rangs de la faction :p

Par ailleurs, je rejoins Dilon et Mohana.

D'une part, j'aimerais aussi en savoir un peu plus sur ces dons de voyance. Comment ça fonctionne ? Quelles en sont les limites ? Comment exactement son mentor les lui as transmits ?... etc

D'autre part, eh bien, je pensais être la seule à avoir tiqué sur cette vision un peu... Étroite de l'idéal féminin, mais comme je vois que mon sentiment est partagé, je me lance également ^^

L'idée est bonne, une femme fatale, aux formes parfaites. Pourquoi pas, mais j'avoue que préciser le tour de poitrine (tous les mecs ne bavent pas devant un 90C faut pas déconner non plus) et les tournures de phrase utilisé me laisse pantoise. On ressent une sorte de gêne en lisant ces lignes et je n'ais donc pas ressenti la beauté que devrait dégager Eleanor.

Peut-être qu'une petite reformulation plus élégante ne serait pas piquée d'un hanneton Sourire

Par contre j'ai pas compris la relation entre la vampire et son mentor alors je me contenterais juste de soulever le fait que ce n'est pas très clair ^^'

En tout cas bienvenue sur Dùralas et au plaisir de te croiser en rp, sache qu'il n'y a que ce qui ne font rien qui ne font jamais d'erreur et les remarques que l'on peut te faire n'ont pour but que d'être constructive Chapi chapo




Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée Holyva13
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée   Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée EmptyMer 10 Nov 2021 - 22:59
Séparation du contenu
@Mohana Dharitri a écrit:
Par contre une question me taraude... C'était pas trop compliqué à gérer l'érection durant la rédaction de la partie physique de ton personnage ?
Non parce que honnêtement, je parie ma place d'admin que tu es un mâle derrière le clavier. Disons que là niveau cliché masculiniste de la vision de la beauté féminine, ça y va. 90C, sérieusement ? Depuis quand une mesure de soutien-gorge est un élément important dans une fiche RP ? D'autant que c'est anachronique. Sans parler des mensurations, de la nana pseudo"parfaite" que tu décris. Honnêtement je trouve ça plutôt triste, quoique pardonnable si tu es un adolescent qui n'a pas encore trempé son biscuit.
Sans oublier le cliché presque lesbien avec sa mentor, je suis presque même déçue de ne pas avoir eu de scène sensuelle saphique sous l'eau didonc !

En bref, on l'a compris, tu veux qu'Eleanor soit une femme fatale, sauvage, sensuelle. Soit, ça me va totalement. Néanmoins, je pense que tes descriptions seraient à revoir un poil, histoire que ça fasse un peu moins cliché du gamer qui bave sur des personnages irréels de jeux vidéos ou de manga. Limite tu me sortirais un personnage de DoA j'aurais pas été surprise !

J'en conviendrais que tu ne prennes pas très bien ce commentaire que tu risquerais de percevoir comme agressif mais... Voilà, sorry not sorry, comme on dit ! Pour le bien-vivre de la population féminine de Dùralas, qui m'est chère, je me dois de dire ce qu'on risque toutes (et tous, je les vois mes copains PDs sourire à ce message) de penser tout bas.

Est-ce donc comme ceci que vous accueillez vos joueurs et joueuses ? Sans même connaître leurs vies IRL, leurs passés ? Effectivement, je suis un homme et je n'ai pas peur de dire que je suis fier de l'être, mais si j'avais été une femme, est-ce que cela aurait changé ta petite vision étroite de la sexualité ? Doit-on être "obligatoirement" catégorisé de "pervers" parce-que l'on est un homme ? Si tu savais le nombre de femmes lesbienne et bi, que je connais, qui aurait décrit de la même façon mon personnage, parce-que pour elles aussi, c'est une image "parfaite" de la femme d'aujourd'hui.

De nous deux, je ne me demande pas qui est le plus pervers, le plus "extrémiste" sur la façon dont on voit les gens, mais je me demande réellement à quelle niveau de compréhension, d'ouverture d'esprit, d'intelligence et de tolérance tu te situes ! J'ai de la peine pour toi si ta vision des "hommes" se résume à ce que tu vois en un seul message, qui plus est une présentation de personnage.

Je rebondis également sur l'histoire que j'ai développé, tu parles de clichés concernant l'homosexualité de mon personnage, mais là aussi, as-tu bien lu "correctement" mon histoire ? Je me pose de sérieuses questions concernant ton sérieux et ton impartialité sur des questions de société, qui parfois, peut prendre place sur un forum rp.

Du peu que je vois, j'ai l'impression d'avoir été jugé par une féministe extrémiste qui en voit qu'en l'homme, rien de moins qu'un déchet de l'humanité. Cela me fait aussi réfléchir réellement sur l'envie de continuer sur votre forum. De toute façon, j'imagine bien qu'avec une telle mentalité, si je devais partir, ce ne serait qu'un "bon débarras".

Si tu as un peu de jugeote et de courage, je t'invite donc à venir me parler sur discord afin d'échanger nos points de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Selsya Åsa
Baronne d'Aràn ♦ Jarl de la Milice ♦ Envoûteuse glaciale

Selsya Åsa

Messages : 498
Expérience : 5122
Féminin Âge RP : 117

Politique : 162
Métier : Forgeron d'A. - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Orrur, chouette de Selsya +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée 644535103222/3222Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée 242396barresante02  (3222/3222)
Vitesse: 547
Dégâts: 3495

Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée   Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée EmptyMer 10 Nov 2021 - 23:26
Séparation du contenu
Je t'invite à lire les autres présentations de personnage pour voir que non, nous, et en l'occurence JE, n'accueille pas tout le monde ainsi. Je te demande de ne pas mettre tout Dùralas sur le même plateau, et mon message me concerne moi, personne d'autre (quand bien même j'ai eu quelques échos depuis).

Alors "ma petite vision de la sexualité" se place exclusivement selon TA façon de décrire les choses, ce qui est drôle c'est que ma comparse, Holy sous le personnage Aeden ci-dessus a ressenti les mêmes sensations. Oh... J'entends dans l'oreillette qu'une autre personne de sexe féminin a perçu la même chose.
Sommes-nous donc, toutes trois, des féministes extrémistes à la sexualité et l'esprit étriqué ? Je ne pense pas.
T'ai-je catégorisé de pervers ? Pas directement. J'ai juste dit que ta façon de décrire la "perfection féminine" est pitoyable. Et accessoirement, on ne côtoie pas les mêmes cercles de bi et lesbiennes, car elles auraient été encore plus choquées que moi ! Une image "parfaite de la femme d'aujourd'hui", ben didonc.. C'est bien triste. Mais effectivement, vu toutes ces connaissances bi et lesbiennes que tu cites, je comprends mieux pourquoi tu ne comprends pas ce que j'avance.

Je suis perverse, je ne m'en cache pas, bien au contraire. Je connais aussi mon lot de pervers, et clairement leurs écrits et descriptions ne sont pas aussi gênantes dans le fond.
J'entends parfaitement tes doutes quant à ma compréhension, ouverture d'esprit, intelligence et tolérance, et je ne chercherais pas à les étaler devant toi, on ne se connaît pas. Néanmoins, ici je ne juge pas "les hommes", je juge une présentation d'un personnage qui ne me plait pas, car il relève d'une vision étriquée de ce qu'est la beauté féminine et "parfaite". Car ici, tu catégorises toi-même les hommes de pervers et de fermés avec des termes comme "le corps parfait pour faire tourner les têtes" et j'en passe. Donc tu catégorises toi-même les hommes à travers ce texte. Je ne suis qu'un vagin objectif qui montre du doigt les failles de ta façon de décrire un personnage féminin. Si tu te sens jugé personnellement, je suis navrée de piquer ta susceptibilité, mais ceci n'est pas de mon ressort !
En tout cas je trouve amusant, comme un homme taxe tout de suite une femme d'extrémiste quand elle relève ce genre ce souci. Ça aime les femmes sauvages et fougueuses, néanmoins il faut qu'elles soient d'accord et tenues en laisse, et ne viennent surtout pas remettre en question une vision acquise par ceux qui "aiment les femmes".

Oui j'ai lu "correctement " ton histoire, merci.
Tu peux encore une fois te poser ces questions, ce questionnement te regarde toi, moi je sais parfaitement où je me place, notamment sur les questions de société. Et accessoirement, si j'étais aussi peu sérieuse ou impartiale, je pense que je ne serais pas une des têtes administratrices du forum depuis 7 ans, et que j'aurais très peu d'amis sur ce forum, constitué majoritairement d'hommes.  

Ton jugement est ici erroné, car je ne suis en rien une féministe extrémiste, j'ai même dû être un mec dans une autre vie. Il y a néanmoins des choses que je ne souhaite plus tolérer ou lire, parce que quand c'est trop, c'est trop, et je le dis. Je n'ai aucun tact, je le sais, et c'est tant pis.

J'aime beaucoup la façon dont tu procèdes à cette "invitation", ça me fait sourire !
Et je note néanmoins que tu n'as pas pris la peine de souligner les propos de Dilon et d'Aeden, qui de façon plus subtile soulèvent les mêmes points que moi. Mais bon, c'est vrai, une vilaine féministe extrémiste a attaqué ta masculinité Chapi chapo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée Empty
MessageSujet: Re: Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée   Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Eleanor Burns, the white silent assassin - Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» [UPTOBOX] Ninja Assassin [DVDRiP]mp4
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone Flood et H.S :: Les Archives-