AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : lynxaly
Le Monde de Dùralas a précisément 3131 jours !
Dùralas, le Ven 27 Mai 2022 - 2:06
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €

 

 Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Marania
Diva des Abysses

Marania

Messages : 90
Expérience : 807
Féminin Âge RP : Environ 1300

Politique : 00
Métier : Sculptrice - Compagnonne
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] 64453510440/440Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] 242396barresante02  (440/440)
Vitesse: 178
Dégâts: 70

Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] Empty
MessageSujet: Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach]   Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] EmptyDim 27 Mar 2022 - 15:07
Séparation du contenu
Sitlantà était en pleine effervescence, l’agitation gagnait les grandes demeures des citoyens suite à une nouvelle aussi excitante qu’amusante. Les éclaireurs de la capitale abyssale revenaient de leur expédition, ils avaient été déployés rapidement à la suite de courants marins extrêmement agités. Le protocole exigeait que les alentours soient systématiquement fouillés à la suite de tels événements naturels et climatiques, et pour de multiples raisons, comme par exemple contrôler que la barrière de corail était intacte. Il était également nécessaire de vérifier ce qu’avait pu amener avec lui le courant (créatures, bancs de poissons…). L’attente fébrile était la même à chaque fois, qu’est-ce que la Muse ou la Tempête va bien pouvoir nous réserver cette fois-ci ?

C’était toute la question qui faisait débat dans le jardin d’algues, de coraux et de mollusques de l’ancienne chanteuse principale de l'amphithéâtre, épouse de militaire, nouvellement inscrite à l’école de magie, mère, grand-mère, et peut-être un jour aquamancienne de son état, la vedette Marania. La diva grignotait quelques tranches de poulpes en discutant avec son amie, l’ancienne danseuse Airoanana, une abyssale neutre dont l’aspect physique évoquait largement la méduse. Elles avaient toutes les deux leurs espérances respectives sur ce que le courant devait amener. Pour Marania, tout sauf des calamars gigantesques (elle rappelait l’anecdote du millénaire passé, où ces drôles de créatures étaient arrivés à cause de ces mêmes courants), alors qu’Airoanana souhaitait des poissons d’une espèce bien spécifique, extrêmement bon à manger, mais très rare à trouver.

Marania pouvait bien s’amuser à faire des supputations délirantes sur les courants marins, elle avait un avantage sur tout le reste de la ville. C’est son mari, le fameux Tangaroa, qui chapeautait les troupes d’éclaireurs, et dès son retour, il lui indiquerait en avant-première ce qui avait été trouvé. Situation bien savoureuse, n’est-ce pas ? Savoir que l’on peut obtenir des informations importantes avant tout le monde aidait à notre diva à se sentir encore d’une certaine importance dans la société Sitlantéenne. D’ailleurs, en parlant du narval, voici Tangaroa qui arrive pour rejoindre les deux amies, toujours confortablement installées sur le mobilier de jardin aquatique.

- UN NAVIRE ???

Marania crie de joie toute excitée par cette idée. Son mari et Airoanana bondissent pour la faire taire, l’information est confidentielle, et sa grande voix risque bien de trahir cette notion de confidentialité. Elle se reprend et fait signe à Tangaroa qu’elle a compris, elle va parler à voix basse, histoire que les voisins ne puissent pas entendre.

- Cela fait si longtemps que nous n’avions pas eu un navire échoué ! Personne ne le sait encore ? Où est-il ? Juste en dessous de la barrière de corail ! Incroyable !

Les yeux de Marania scintillent de mille feux, et pour cause. Les navires des pieds-secs naviguent rarement à vide, ou avec peu de matelots à bord. Quiconque arriverait le premier sur l’épave, aurait le droit de récupérer ce qu’il veut dans les cales, les appartements privés des capitaines, et sur les corps des pauvres marins échoués. Voilà, tout ce qu’il fallait prendre en considération lors d’un tel drame. Evidemment, dans ce cas précis, le malheur des uns faisait le bonheur des autres. La diva n’avait pas eu beaucoup l’occasion de se rendre directement sur les épaves, mais son voyage au pays des pieds-secs avait exacerbé son désir de faire des choses nouvelles, et pourquoi pas à braver le danger. Surtout que lors de la dernière fouille de navire (il y a quelques années de cela), les troupes avaient trouvé des pierres précieuses dans la cale. Elle avait dû payer une scandaleuse taxe pour en récupérer pour ses bijoux et tenues. La décision était irrévocable, elle irait là-bas avant tout le monde.

- Airoanana, est-ce que tu veux venir avec moi ? Il y aura peut-être des tissus elfiques dans l'épave ou sur les cadavres. Tu sais, ceux que tu achètes à un prix d’or et que les commerçants n’arrivent plus à trouver.

La méduse étant aussi superficielle que la murène, l’argument touchait la danseuse en plein cœur, et acceptait de se joindre à son amie. Elle était sans doute convaincue que Marania savait ce qu’elle faisait, ce qui n’était absolument pas le cas. Tangaroa temporise, indiquant que les chercheurs arriveraient sans doute peu de temps après elles pour effectuer les fouilles. En réalité, il était amusé de voir sa conjointe devenir aussi téméraire. Elle ne risquait pas grand-chose, mais il fallait tout de même un certain courage pour partir ainsi à l’aventure.

Ni une ni deux, Marania attrape les essentiels de l’expédition, maquillage, brosse à cheveux, tenue de rechange et ses coquillages de compagnie. Ni trois ni quatre, Tangaroa récupère le sac pour le remplacer par un autre, contenant cette fois un vrai nécessaire, quelques provisions, des armes coupantes et un sac encore plus grand pour ramener le futur butin. Quelques rapides coups de nageoires plus tard, les deux amies s’en vont vers la barrière de corail. Que vont-elles trouver sur place ?

Illustration d'Airoanana:




Marania chante en #7FFFD4
Une représentation en cours !


Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] Signat10
@Montage par Tamel
Revenir en haut Aller en bas
Unda Selach
Néophyte

Unda Selach

Messages : 14
Expérience : 336
Masculin Âge RP : 250

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] 64453510240/240Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] 242396barresante02  (240/240)
Vitesse: 166
Dégâts: 30

Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] Empty
MessageSujet: Re: Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach]   Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] EmptyLun 28 Mar 2022 - 22:10
Séparation du contenu
Unda n'avait pas laissé son aileron dorsal apparaître alors qu'il suivait le navire marchand, il était peut-être doté de canons qui auraient été un problème. De plus, l'inexorable allait se produire donc il n'avait aucun intérêt à tenter de l'accélérer. Les vagues que produisaient l'embarcation à chacun de ses déplacements ne pouvaient être plus claires, l'océan allait avaler tout ce bâtiment et les âmes qui logeaient en son sein. Cela faisait plusieurs jours que la créature des abysses attendait patiemment que les éléments ne s'occupent de sa proie pour lui. Contrairement à de nombreuses croyances populaires, les requins ne sont pas des prédateurs inarrêtables du fait de leur vitesse ou de leur force, mais du fait des sens qui leur permettaient toujours de détecter les proies les plus faibles et les plus facilement dévorables. Il fut récompensé lorsque plusieurs vagues successives firent se retourner l'immense véhicule en bois.

C'est à ce moment qu'il décida de se rapprocher de la surface jusqu'à ce son aileron n'avertisse les marins de sa présence. Cela ne fit qu'ajouter à leur état de panique. Une odeur de peur flottait dans l'air et infiltrait l'océan, ce qui fit frémir d'excitation le corps du chasseur. Sa simple présence sapa toute motivation chez l'équipage qui craignait de ne pouvoir s'échapper une fois que le bâtiment aurait trop commencé à couler. Certains s'empressèrent de prendre le contrôle des canaux de sauvetage et s'échappèrent en laissant les autres dans leur vaine tentative de sauvetage du navire. Sa faim le fit presque se projeter sur un des marins emportés par le courant mais il ne voulait pas se laisser distraire. Après plusieurs heures à tourner en rond autour du désastre, la mer finit enfin par avaler le navire et à le tirer vers les abysses. L'homme-requin s'empressa de le suivre dans les profondeurs.

Unda connaissait ces mers. Elles étaient proches de la plus grand ville abyssale, mauvais signe. Certains avaient sûrement été alertés de la présence de l'épave en création. Et certains prédateurs similaires à lui sentiraient l'odeur de noyage et de mort, ils s'approcheraient alors de sa cible. Toutefois, sa prédiction lui avait au moins permit de disposer d'une longueur d'avance. Alors même que la chute vers les fonds marins était toujours en cours, le corps allongé du vagabond s'élança vers un trou dans la coque afin d'explorer l'intérieur de l'endroit. À peine entra-t-il dans l'enceinte boisé, il fut accueilli par un cadavre en perdition. D'un violent coup, il le repoussa contre le mur et s'enfouit plus loin jusqu'à la cabine du capitaine afin de l'explorer. Les objets les plus rares se trouveraient sûrement ici. Il refarma la porte derrière lui afin de ne pas se faire surprendre.

Il trouva rapidement des cartes que des pirates ou corsaires s'arracheraient, mais Unda n'y voyait aucune utilité. De toutes façons, l'eau commençait déjà à effacer l'encre qui avait été utilisée pour tracer les chemins marins et côtes terrestres. Les mains du requin humanoïde attrapèrent les pièces qu'ils pouvaient trouver, il les cacha dans les poches de son vêtement pendant que la flexibilité des extrémités sur lesquelles reposaient ses yeux lui permettait d'observer simultanément tous les endroits de la pièce. Les pierres précieuses subirent le même destin que la monnaie. Il supposait que d'autres objets plus extravagants qu'il observait avaient sûrement une grande valeur aussi, mais ils était moins facilement stockables et il les laissa donc sur place. Ils avaient l'air aussi de fonctionner avec un mécanisme complexe, qui ne survivrait peut-être pas à l'eau et à la pression marine.

Après avoir pris ce qui l'intéressait dans la pièce maîtresse, il ouvrit la porte afin d'explorer le reste du navire. L'entrepôt des marchandises risquait de contenir des choses intéressantes aussi après tout. La prochaine cible serait le pont inférieur où dormaient les marins et cachaient leurs prises personnelles, afin de les protéger de la convoitise de leurs supérieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Marania
Diva des Abysses

Marania

Messages : 90
Expérience : 807
Féminin Âge RP : Environ 1300

Politique : 00
Métier : Sculptrice - Compagnonne
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] 64453510440/440Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] 242396barresante02  (440/440)
Vitesse: 178
Dégâts: 70

Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] Empty
MessageSujet: Re: Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach]   Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] EmptySam 2 Avr 2022 - 12:29
Séparation du contenu
Le courant marin était d’un calme plat, chose qui arrivait fréquemment après une telle tempête. Les deux amies nageaient rapidement et en rythme vers la barrière de corail, il fallait se presser puisqu’elles souhaitaient arriver les premières sur la fameuse épave. Marania avait hâte de découvrir les trésors cachés, eh puis, c’était l’occasion pour elle de montrer à Airoanana qu’elle avait bel et bien appris des choses sur la terre ferme. Par exemple, comment se rapprocher d’un endroit de manière discrète et efficace sans être repéré. Merci Cécile pour les recommandations.

La murène en tête, elle se frayait un passage parmi les coraux les plus impressionnants de la vaste forêt qui les séparaient des abysses. Ainsi, protégées par les larges branches, elles arriveraient en surplomb du bateau avec l’indéniable avantage d’avoir un point de vue imprenable et invisible aux éventuels pilleurs déjà sur place. Le plan se déroula comme prévu, dans un silence surprenant et improbable lorsque l’on connaît le manque de discrétion de notre diva abyssale. Postées à la limite de la barrière de corail, Marania et Airoanana regardaient de loin le navire échoué qui tenait en suspens sur un autre aplomb rocheux.

- Il risque de tomber dans les abysses à tout moment. Nous devrions nous presser. Personne ne semble encore être sur place, allons-y !

En effet, de l’extérieur, Marania avait bien raison, pas d’autres abyssaux en vue, juste quelques poissons un peu trop curieux. Les autres créatures dormant dans les tréfonds ne semblaient pas encore être réveillées ou attirées par l’odeur de la mort des matelots. Toujours dans un souci de discrétion, les deux abyssales neutres arrivaient sur l’épave par la proue. Quelques furtifs regards plus tard, et elles s’engageaient à l’intérieur de l’épave, cœurs battant et adrénaline grimpant en flèche. Le spectacle devant elles était extrêmement exotique pour Airoanana qui découvrait l’architecture navale des pieds-secs. Marania avait une petite expérience des lieux, elle avait chanté pour Sitlantà à bord d’un des navires de pirates.

- Mince, nous sommes à l’opposé des quartiers de supérieurs. Je crois que cette porte mène aux stocks de munitions, tant pis, regardons déjà par ici.

Le bois de la porte avait gonflé avec l’eau salée, Marania et Airoanana tentaient de jouer avec la poignée de la porte, sans succès. Il fallait forcer la porte pour l’ouvrir, et les deux artistes se questionnaient sur la bonne façon de faire. Après quelques instants de réflexion intensive, Eurêka ! Elles n’avaient qu’à défoncer la porte manu militari pour pouvoir passer de l’autre côté. Oh non, ne vous méprenez pas, la murène et la méduse millénaires n’allaient pas foncer sur la porte de toutes leurs forces, non, une petite hache rangée dans le sac de Marania suffirait à détruire le bois récalcitrant.

- Han, regarde moi ça Airoanana ! Tous ces trésors de guerre !

La méduse était tout aussi enthousiasmée par la grandeur de la pièce, mais surtout parce qu’elle contenait. Il s’agissait là de la salle des armes, avec des stocks de munitions et d’armes blanches. Marania pouvait lire aussi des parchemins magiques au mur, probablement des incantations pour protéger le navire, douce ironie de la situation vu l’état de l’épave et de ses habitants. Les deux acolytes se partagent les tâches, Airoanana fouille les sacs en tissus lorsque Marania tente d’ouvrir les coffres en bois et d’en extraire le contenu. Ce n’est clairement pas ce dont elles avaient rêvé, mais récupérer des armes pour Sitlantà leur était soudainement d’une importance capitale au nom de l’effort de guerre.

- Ce sont des sortes de sabre dans ce coffre-là. Vue la quantité, soit ils n’étaient pas précautionneux de leurs affaires, soit ils comptaient attaquer un autre navire.

Les armes, toutes protégées par des étuis en cuir, étaient d’une bonne taille et Marania n’avait qu’à déplacer tous les étuis dans un grand sac. De son côté, la méduse ne trouvait rien d’intéressant pour le moment. des boulets de canon, des sortes de mèches pour allumer un canon, un sac fermé sur lequel était inscrit “poudre à canon”... Airoanana, dans sa curiosité bien naïve, s'apprêtait à ouvrir le sac lorsque Marania vu son amie et le geste malheureux qu’elle s’apprêtait à faire.

- AIROANANA NON N’OUVRE PAS CE SAC PAR LA MUSE ET LA TEMPÊTE !

La pauvre méduse se fige sur elle-même, comme glacée, la voix de la diva tranchant l’eau dans une spontanéité qui évoquait un danger immédiat et mortel. Marania se tient maintenant à ses côtés, regardant le sac qui est encore fermé et étanche. Un long soupir de soulagement plus tard, la murène s’explique sur sa crise de panique.

- C’est de la poudre à canon. Les pieds-secs sont suffisamment idiots pour fabriquer ça, mais une fois au contact de l’eau, la poudre prend feu ! Il faudra garder un œil sur ce sac, je ne compte pas cramer ici.




Marania chante en #7FFFD4
Une représentation en cours !


Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] Signat10
@Montage par Tamel
Revenir en haut Aller en bas
Unda Selach
Néophyte

Unda Selach

Messages : 14
Expérience : 336
Masculin Âge RP : 250

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] 64453510240/240Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] 242396barresante02  (240/240)
Vitesse: 166
Dégâts: 30

Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] Empty
MessageSujet: Re: Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach]   Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] EmptyLun 25 Avr 2022 - 0:33
Séparation du contenu
Son inspection et son pillage étaient loin d'être subtiles, il n'avait aucune raison d'être discret après tout. Ses griffes lacérèrent les draps et les murs, tentant de révéler une quelconque cachette dans laquelle pouvait se dissimuler des trésors dignes de sa convoitise. La sournoiserie des pirates et marins était pour une fois source de déception. Personne sur ce navire n'avait eu l'audace de subtiliser une partie des butins et trouvailles par simple cupidité ? Une compression de l'air dans ses poumons répandit sa frustration dans l'eau aux alentours, la faisant vibrer au rythme de ses battements. Après une dizaine de minutes à chercher dans les moindres recoins, il s'extirpa de cette pièce alors que l'épave continuait de tomber vers le sol sous-marin. L'eau caressait sa peau dure pendant qu'il usait de ses sens pour tenter de détecter un autre endroit intéressant. Peut-être que l'endroit où le sang était le plus concentré serait celui où les choses les plus intéressantes se trouvaient ? Il n'eut même pas le temps de détecter cet hypothétique endroit qu'il entendit des cris de l'autre côté du bateau :

-"Quelque chose d'intéressant par là-bas, une proie a réussi à rester ?"

Les coins de ses lèvres se soulevèrent et l'eau s'engouffra dans sa bouche désormais béante. Il redirigea son corps dans la direction approximative du son et d'un mouvement de sa queue se propulsa à travers un mur. Ses bras se placèrent devant son visage afin de protéger ses yeux des potentiels éclats de bois. Il ne lui fallut que quelques instants pour traverser les cinq murs qui le séparaient de sa destination. Le bruit occasionné par la destruction annonçait très certainement son arrivée, mais il était dans son élément et n'était pas dérangé par la perte de l'élément de surprise cette fois.

Unda replaça son corps à la verticale et étendit ses bras sur les côtés ainsi que ses doigts, afin de laisser la taille de ses griffes être pleinement visible. Il laissa l'air en lui créer un battement par second qui s'accélérait progressivement comme pour signifier ses intentions guerrières. Il fut surpris par la compagnie qu'il rencontra. Il s'attendait à retrouver quelques marins en pleine noyade, mais se retrouva finalement nez à nez avec deux membres de son espèce, dans une moindre mesure. Au moins l'une des deux semblait plus proche de la Muse que des Tempêtes. Toutefois, ce genre de préoccupations ne l'intéressaient pas vraiment. Il n'avait jamais ressenti une appartenance particulière à son espèce et ne se considérait donc pas lié par les rivalités séculaires :

-"Déjà un autre groupe... Je pensais pouvoir profiter de cette opportunité un peu plus longtemps que ça."

Un de ses yeux fixait la créature la plus humanoïde alors que l'autre œil était concentré sur ce qui lui semblait être une méduse. Son corps était sur ses gardes, il n'avait après tout aucune idée de qui était ces Abyssaux ni de la réaction qu'elles allaient avoir à sa vue.
Revenir en haut Aller en bas
Marania
Diva des Abysses

Marania

Messages : 90
Expérience : 807
Féminin Âge RP : Environ 1300

Politique : 00
Métier : Sculptrice - Compagnonne
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] 64453510440/440Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] 242396barresante02  (440/440)
Vitesse: 178
Dégâts: 70

Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] Empty
MessageSujet: Re: Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach]   Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] EmptyMer 4 Mai 2022 - 21:45
Séparation du contenu
Les explications de Marania au sujet de la poudre à canon donnent la chair de poulpe à Airoanana qui se félicite tardivement de ne pas avoir ouvert le sac contenant cette bombe à retardement. Les dégâts auraient pu être dramatiques, l’ensemble de l’épave se serait enflammé en un battement de cœur, et les deux amies piégées par la détonation seraient sans doute mortes carbonisées en plein océan à l’heure actuelle. Vivre plus d’un millénaire pour mourir d’une façon aussi bête, quelle mauvaise ironie du sort ! La méduse regardait Marania d’un air admiratif pour ses connaissances sur la science des pieds-secs, mais avait également peur d’un autre danger, qui avait pu l’entendre hurler de la sorte ?

- Heureusement que tu étais là ! Tu m’as fait tellement peur à crier aussi fort! Est-ce que tu crois que nous sommes repérées ?
- Bien sûr que non, nous sommes seules à fouiller dans ce navire. Ne fais pas ta méduse d’eau douce voyons, tout va bien se passer, nous avons trouvé des armes, maintenant, à nous les bijoux et les étoffes !


Marania était optimiste sur la solitude présumée de deux comparses dans l’épave. Pire, elle était orgueilleuse et ne voulait certainement pas admettre qu’elle venait de les mettre en danger à cause de sa voix trop puissante pour être discrète. Surtout qu’elle aurait simplement pu envoyer à Airoanana une image télépathique de danger, qui aurait été largement suffisante pour stopper la méduse dans son mouvement. Néanmoins, il était désormais trop tard, le mal était fait, et notre diva s’aveuglait comme d’habitude sur ses responsabilités et ses erreurs. Elle n’avait plus qu’une idée en tête, trouver le butin le plus intéressant avec les pierreries et les tissus terrestres. Malheureusement pour la chanteuse, l’instinct d’Airoanana avait été juste, elles étaient bel et bien repérées et un sinistre bruit de bois perforé provenant de l’autre extrémité du bateau.

- Reste calme.

Cette fois-ci, Marania avait jugé utile d’user de télépathie pour communiquer avec la méduse. Elles ne savaient pas ce qui les attendait, le bruit du bois défoncé se faisait de plus en plus assourdissant au fur et à mesure des secondes. Après la première secousse, une autre suivit, puis une autre, encore une autre qui résonnait si fort qu’il était évident qu’il s’agissait bien des planches de la pièce d’à côté. Jusqu’à ce que la menace fit finalement irruption dans la salle des armes en fracassant le mur dans un terrible brouhaha.

Une fois les décombres du mur et du plafond remontant à la surface, Marania put enfin observer la créature qui leur faisait désormais face, griffes et dents aiguisées largement en vue. Il s’agissait d’un abyssal de la Tempête, de bonne taille avec sa carrure imposante et sa tête aussi large que les épaules. C’était un rejeton du tyran croisé à un requin, ces chasseurs de sang, en perpétuelle avidité de proie et de traque. En-tout-cas, c’était bien l’imaginaire de nos deux sitlantéennes, la murène écarquillant ses grands yeux phosphorescents, surprise de rencontrer un tel abyssal, lorsque la méduse ouvrait grand la bouche, tenaillée par la crainte de se faire violenter. Encore davantage lorsque ce nouveau venu engagea la discussion.

- Faites attention à vous, jeune abyssal de la Tempête. Il y a derrière nous de la poudre à canon, une arme chimique des pieds-secs qui, une fois libérée, explose au contact de l’eau. Ne vous avancez pas vers nous.

La voix de Marania ne tremblait pas, aucune peur ne transparaissait dans son ton rempli d’assurance. La réalité était tout de même bien différente, puisqu’elle avait dû user de ce stratagème pour forcer le demi-requin à rester à bonne distance. Surtout, cette même voix que Marania pouvait moduler à loisir grâce à ses techniques vocales, laissait largement entendre qu’elle n’était pas une combattante, ni une guerrière, elle était bien trop haut perchée. En parcourant du regard le corps du requin, elle constata qu’une de ses mains tenait un sac rempli. Assez ironiquement, il lui semblait que le requin fût tombé sur les pierreries, lorsque les deux artistes avaient trouvé les armes. Cela pouvait constituer un point de négociation possible entre les abyssaux. Tant pis pour les armes à destination de Sitlantà, les bijoux d’abord ! Il fallait avoir le sens des priorités.

- Je vois que vous avez déjà trouvé beaucoup de choses, n’est-ce pas ? Est-ce que nous avons des chances de trouver d’autres babioles dans cette épave ?

Marania tentait une approche faussement chaleureuse avec l’Abyssal. Avec un peu de chance, il allait lâcher les bijoux pour s’emparer des armes, et chacun repartira chez lui dans la joie d’un pillage fructueux et réussi.




Marania chante en #7FFFD4
Une représentation en cours !


Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] Signat10
@Montage par Tamel
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] Empty
MessageSujet: Re: Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach]   Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach] Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Sous l'océan ! Murène et Requin [PW : Unda Selach]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Unda Selach [Terminée]
» La Fable de la Murène et de la Stryge [PW Yharnam]
» Un requin peut en cacher un autre [PW Thurg'naz]
» [Quêtes estivales 1 & 2] Velouté de crabes sur son lit de requin [PW Dougal & Shakti]
» [Quêtes estivales 1 & 2] « Reprendrez-vous un peu de requin avec votre crabe ? » [PW Nova & Rethe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Mers & Océans :: La mer Van Hallen :: Les Abysses-