AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Caïn Tawdry
Le Monde de Dùralas a précisément 3255 jours !
Dùralas, le Mer 28 Sep 2022 - 5:06
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
-50%
Le deal à ne pas rater :
Nike Sportswear Club Fleece – Sweat à capuche
29.97 € 59.99 €
Voir le deal

 

 Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Sobek E. Grey
Saint Sobek de Spelunca

Sobek E. Grey

Messages : 364
Expérience : 3313
Autre / Ne pas divulguer Âge RP : ?

Politique : 158
Métier : Chasseur - Maître absolu
Titres:

(Lazarus, chat sphinx (modifié) de Sobek +350, v+300, 150))

Stats & équipements
Vitalité:
Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] 644535102279/2279Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] 242396barresante02  (2279/2279)
Vitesse: 1271
Dégâts: 888

Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] Empty
MessageSujet: Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo]   Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] EmptyDim 8 Mai 2022 - 10:02
Séparation du contenu

Onyxia Ventress.

Ce spécimen de la race Stryge, au sobre titre de "Main de la Mort", se trouvait dans une délicate position, observait Sobek Elpoemer Grey tandis qu'il scrutait attentivement une réplique à échelle moindre de la Tour Noire dans la tente qu'il avait faite installer au cœur de l'oasis.

Dehors seul le vent battant les sables, sous une lumière lunaire implacable, émettait de son. Il n'y avait que le silence, complet, et le crépitement du brasier magique éternel -copyright des Laboratoires Impériaux Spelunciens- de l'habitacle luxueux pour troubler la concentration de l'Empereur autoproclamé.

Onyxia Ventress.
Les yeux de Styx prirent une courbure étrange, à la fois moqueuse et dangereuse, de celle qu'ils ne revêtaient qu'en des circonstances exceptionnelles; comme lorsqu'il avait jadis scénarisé l'éviction d'Alrun. Deux goules en tenue de la congrégation, amalgames de dizaines de bras, jambes, et à la taille colossale, postées derrière lui, l'Empereur plongeait un peu plus chaque seconde dans les limbes de ses pensées. Qui convergeaient inexorablement vers Onyxia Ventress.

Elle était la clé de voûte d'événements qui pourraient potentiellement être très profitables à l'Empire Speluncien; comme dans chaque jeu auquel il jouait, les objectifs s'entremêlaient, à la façon de fils d'araignée invisibles, et, à celui qui parvenait à les capter, il était possible de tirer sur les bons pour influencer l'intrigue.

Quelques jours plus tôt, il avait détaché un peloton suicide pour attaquer et détruire un convoi Naga à destination de la Tour Noire. Bien évidemment, lorsqu'il avait posté le contrat à la Congrégation, l'usurpateur divin s'était retenu de divulguer l'efficacité des gardes Nagas qui veillaient sur la marchandise. Du poison, en l'occurrence, qu'achetaient les Exécuteurs afin de parfaire leur arsenal meurtrier et dont la supervision transactionnelle était assurée par nôtre charmante Mademoiselle Ventress.
On pourrait croire qu'au vu des relations de coopération entre la Congrégation, la famille Vhahweyar et la Tour Noire ce raffut était tout à fait invraisemblable de contre productivité. Toutefois, mettre la main sur un haut dignitaire des Exécuteurs, êtres habitués au monde implacable du crime et entraînés depuis l'enfance à l'art de la guerre, s'avérait délicat. C'était donc sur suggestion de Saigo et Shakti que la ruse de saboter un convoi avait vu le jour.

Le convoi détruit, leur alliée Naga, la magnifique Shakti Vhahweyar, pourrait exiger à s'entretenir avec Ventress et alors leur piège se refermerait.
Le fil se nouerait autour d'Onyxia.

Styx qui avait placé une griffe à la manucure parfaite sur le haut de la Tour Noire, fit germer une étincelle du bout des doigts.
L'édifice se mit à brûler, se consumer, jusqu'à s'écrouler sur lui-même.

La capture d'Onyxia confirmerait les rumeurs selon lesquelles la Matriarche avait commandité la mort de Saigo, Sobek en était persuadé, comme la moitié du monde criminel de Dùralas. Toutes ses informations convergeaient en ce sens, et alors, lorsque la funeste vérité éclaterait au grand jour, son allié le plus proche serait peut-être enclin à régler son compte à la dirigeante de sa race; soit par honneur, soit par revanche.
Comme il était curieux de constater qu'en Dùralas ce n'étaient ni les armes ni les dés qui infligeaient le plus de dégâts, oh non, Sobek l'avait compris il y a bien longtemps. Pour réellement porter atteinte à l'ordre, il fallait se mouvoir subrepticement, serpenter silencieusement, la gueule ouverte, pour tomber au moment opportun sur l'occasion qui permettrait de générer le chaos le plus total.
La véritable arme de destruction massive résidait dans l'égo des habitants de ces terres, et le plus grand pouvoir de la Congrégation résidait dans le fait de pouvoir les exploiter à leur propre avantage.

Aujourd'hui débuterait la partie d'échecs la plus destructrice à laquelle Styx eut le privilège de jouer. Sans bouger, toujours les yeux perdus dans les braises de la Tour Noire, il parla aux ombres de la tente d'une voix où aucune émotion réelle n'existait :


- Onyxia arrivera avec une escorte, en plus de sa garde rapprochée. Je veux que vous les abattiez tous au moment où j'en donnerais le signal mental. Postez-vous en hauteur, utilisez les dunes à votre avantage, un tir, un mort. Abattez ceux qui échouent, nous n'avons pas le droit à l'erreur, si elle s'échappe la guerre éclatera entre la Congrégation et la Tour Noire. Compris ?

Des figures encapuchonnées, aux vêtements brodés de la Rose Rouge, blason de l'empire Speluncien, jaillirent de la pénombre pour s'agenouiller face à leur lige. Les assassins sous le commandement de Styx avaient tous la langue coupée, dès leur naissance dans les orphelinats de Château-Rouge, et maniaient des arbalètes aux carreaux empoisonnées en plus de savoir conjurer la magie des ombres propre aux vampires.
En cas de capture, des runes magiques gravées à même leur chair s'activaient pour désagréger leurs tissus.
Les pions parfaits.


- Disparaissez. Goules, vous aussi, suivez-les, ils auront besoin d'une ligne de front. Qu'on me laisse seul, je ne désire nullement inspirer la menace face à notre cible. Et souvenez-vous, la Couronne doit prévaloir, si les hommes de Shakti ou Saigo représentent une quelconque forme de nuisance abattez-les.

L'Empereur congédia ses serviteurs et croisa les jambes en s'allumant une pipe d'herbe elfique. Il ne restait plus qu'à attendre et observer.
Sur ses genoux, Lazarus Howard Phillips -ayant sans doute humé l'air chargé de violence- s'éveilla et se mit à ronronner: ses yeux réduits à deux fentes prédatrices étaient emplis d'excitation.




Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] Giphy.gif?cid=790b761185cf39370d710c3c609bb31d1762c557747720fc&rid=giphy
Revenir en haut Aller en bas
Saigo
Élu de Marihser

Saigo

Messages : 466
Expérience : 4210
Masculin Âge RP : 26

Politique : 35
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:

(Corbac, corbeau de Saigo [Modifié] +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] 644535102677/2677Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] 242396barresante02  (2677/2677)
Vitesse: 1205
Dégâts: 1842

Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] Empty
MessageSujet: Re: Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo]   Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] EmptyJeu 12 Mai 2022 - 18:32
Séparation du contenu



Onxyia Ventress.

Dès l'instant où Saigo avait retrouvé ses premiers souvenirs, le nom de l'actuelle Main de la Mort était arrivé en tête de sa liste de gens à tuer. Seule rescapée de l'insurrection qui avait eu la peau du Parricide, elle s'était, des dires de Katsuo, retrouvée catapultée Main de la Mort suite à une rédemption express. Clamant soudainement haut et fort que celui qu'elle avait aidé à tuer était finalement bel et bien digne du Trône des Cranes et qu'elle le reconnaissait comme l'Exécuteur-en-Chef malgré son trépas. Des courbettes de politicienne véreuse indigne des cachots, tant et si bien que l'Élu soupçonnait fortement la marionnettiste d'avoir usé de ses pouvoirs pour convaincre son auditoire. L'actuelle occupante du trône, Kova Nabsci, avait combattu aux côtés de Saigo lors du jour fatidique. L'autre Main, Katsuo Shibata, s'était également dressé contre les rebelles et avait été le premier mentor du stryge noir sur la Voie de l'Exécuteur Parfait. Pourtant, il esquivait inlassablement la question de la prise de pouvoir d'Onyxia.

Lorsque Styx avait lancé un contrat visant à saboter un convoi naga en direction de la Tour Noire, Saigo avait immédiatement pris la direction des opérations. Il avait contribué à l'élaboration du plan. L'idée de nuire aux Exécuteurs ne lui plaisait pas particulièrement, mais c'était un mal nécessaire pour le bien de tous. Il ne s'agissait pas seulement d'une vendetta personnelle. La trahison n'avait jamais été tolérée au sein des cachots et Ventress ne devait pas faire exception. Alors il avait choisi ses hommes, décidé du point d'embuscade et mis au point leur plan.

Les convois nagas partaient des marais. Pour rejoindre la Tour Noire, le plus simple était de passer par le désert, en faisant halte à Stellaraë pour refaire le plein de provisions. Puis la seconde moitié du voyage faisait traverser le reste du désert d'Harena, sillonner un pan de la forêt de Sapin, avant de bifurquer légèrement au sud en direction du Lac Fresha. C'était peu avant ce carrefour que les mercenaires de la Congrégation s'était positionné. Saigo lui-même ne pouvait pas participer à l'embuscade, il ne pouvait pas risquer d'être vu. Si Onyxia avait vent de son implication ou ne serait-ce que le moindre doute, tout le plan tomberait à l'eau. Alors l'Exécuteur avait revêtu une longue tunique noire, masquant ses ailes. Il avait noué ses cheveux en chignon et les avaient dissimulé sous un chapeau. Il avait posé un masque sur son visage et des gants sur ses mains. Il n'était qu'une ombre au milieu des épais sapins.

Les mercenaires avaient fait ce qu'ils avaient à faire. Le Parricide les avait entraîné sans relâche, leur avait fait répéter l'exécution de leur plan jusqu'à l'épuisement, chaque jour. Il avait fait monter le camp à deux heures de marche du point d'embuscade et faisait courir toute son équipe à l'aller et au retour, chaque jour. Ses méthodes n'avaient pas été appréciées, mais lorsque le moment fut venu d'attaquer le convoi des nagas, l'exécution fut parfaite. Comme prévu, aucune victime ne fut à déplorer. Sur les quatre gardes, trois furent fait prisonnier et emmenés à Lédéhi en attendant de savoir quoi en faire. Le dernier, complice de l'opération, avait été renvoyé à Shakti pour donner le signal. Le piège pouvait se refermer.

La rencontre se ferait au cœur de l'oasis, une zone en apparence neutre, à mi-chemin entre les fiefs nagas et stryges. Là encore, Saigo se faisait des plus discrets. Il avait rapidement rencontré Styx et Shakti pour une ultime mise au point, avant de se retirer dans une cabane, habilement dissimulée dans l'un des rares arbres locaux. À nouveau, si Onyxia le voyait, elle n'hésiterait pas à ordonner le massacre de toutes les personnes présentes ou pire, à s'enfuir. Cela, il ne pouvait pas se le permettre. Il détestait rester loin de l'action, mais il le devait, pour le bien du plan.

Son heure viendrait. L'heure des cris, des pleurs et du sang. Pour l'heure, l'Élu devait laisser les jolis visages appâter leurs proies. Avant de s'éclipser, il avait rappelé une dernière fois à ses alliés de longue date.

Onyxia est assez puissante pour entraver les mouvements de plusieurs cibles, mais sans doute pas pour asservir totalement plus d'une personne à sa volonté. Restez alerte. Et ne la regardez pas trop longtemps dans les yeux.






Soon they will all remember...

:mort::mort:Everybody Dies:mort::mort:

...Just how terrifying I really am.
Revenir en haut Aller en bas
Axe
Maîtresse d'armes

Axe

Messages : 905
Expérience : 3987
Féminin Âge RP : 18

Politique : 197
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:

(Manticore d'Axe +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] 644535102434/2434Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] 242396barresante02  (2434/2434)
Vitesse: 694
Dégâts: 3289

Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] Empty
MessageSujet: Re: Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo]   Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] EmptyVen 3 Juin 2022 - 15:28
Séparation du contenu
Quatre ans auparavant, une enfant avait souhaité la mort d’Onyxia Ventress.

Cette enfant était l’élève de Saigo, Exécuteur-En-Chef de la Tour Noire et main droite de l’Ombre, un homme puissant mais contrariant. Elle appartenait également à la Congrégation.

Onyxia Ventress était l’organisatrice de l’attentat qui, au printemps de cette année là, avait brutalement mis fin aux jours de Saigo.

Quelque chose dans cette affaire avait immédiatement dérangé la jeune pupille. Elle était affectée par la mort de son mentor, certes, mais ce n’était pas tout. Saigo avait été assassiné à la Tour Noire et plusieurs stryges importants comme Ventress avaient été impliqués dans l’action. Comment un complot pareil avait-il pu échapper à Zéphalia, la Matriarche ? Pourquoi faisait la morte depuis ?

Pourquoi, alors que le deuxième homme de la Congrégation avait été assassiné sous son toit, n’avait-elle pas un seul mot, un seul geste, un seul regard en direction de la faction...?

Même en supposant que Zéphalia n’avait rien à voir avec le meurtre, ce qui était improbable car elle détestait notoirement Saigo, elle était mortellement incompétente, et elle insultait chacun des membres de la Congrégation de l’Ombre par son attitude – Styx son chef en particulier.
L’enfant avait fait part de cet avis au vampire. Celui-ci, convaincu, lui avait promis qu’ils feraient s’abattre tous les feux de l’enfer sur la Tour Noire, sur Zéphalia, sur Ventress et sur tous leurs sympathisants, que les stryges noirs puissent voir ce qu’il en coûte de s’attaquer à la faction qu’ils avaient osé considérer comme une alliée.

Malheureusement, Styx était mort peu après dans les circonstances que l’on connaît. L’enfant seule n’avait pas le pouvoir de faire tomber la Matriarche. La puissance de sa faction dégringolant, il était désormais inenvisageable de s’attaquer à la Tour Noire, et, ployant l’échine, elle avait été contrainte de passer à autre chose. Elle avait grandi.

***
Axe rongeait la couture de son gant en observant attentivement le reflet du ciel nocturne dans l’eau de l’Oasis. La lune approchait de son Zénith, ce qui signifiait qu’Onyxia n’allait plus tarder. Aussi étonnant que cela puisse paraître au vu de la haine féroce qu’elle nourrissait à l’encontre de la stryge, elle ne l’avait jamais rencontrée en personne, et se demandait si l’enchanteresse ressemblerait à l’image qu’elle s’en était faite au gré des descriptions qu’on lui avait données.

Onyxia, elle, devait connaître son signalement. La liste de ses signes distinctifs s’était largement répandue en Dùralas durant sa régence et elle ne doutait pas qu’on savait à quoi elle ressemblait à la Tour Noire. Comme, toutefois, elle n’avait jamais donné à Ventress de raisons de croire qu’elle représentait une menace, ce qui aurait eu de trop grandes implications diplomatiques, il était possible que l’enchanteresse ait oublié, surtout depuis que la louve s’était retirée de la tête de la Congrégation. L’eau coule vite sous les ponts à Dùralas.

La lycanthrope remua un peu pour trouver une position plus confortable. Le muret sur lequel elle était assise était trop étroit, mais il avait l’avantage de se trouver près de l’eau et d’être très peu remarquable. Depuis cette position, plongée dans l’obscurité (grâce à sa nyctalopie elle n’avait pas besoin de lumière), elle pouvait guetter l’arrivée de Shakti et d’Onyxia sans risquer d’attirer l’attention des agents qui, elle en était sûre, avaient été envoyés par l’une et par l’autre pour s’assurer que le lieu de rendez-vous était sûr. Même en zone neutre, on n’est jamais assez prudent.

D’ailleurs, aucun agent de la Congrégation n’était présent pour l’opération, qui reposerait uniquement sur les talents des assassins personnels de Styx et, bien sûr, sur ceux des quatre anciens amants de Dame Fortune positionnés dans l’Oasis. Axe n’avait pas vu d’objection à ce que les mercenaires de sa faction sabotent eux-mêmes le convoi de Shakti, mais il était hors de question qu’ils soient impliqués dans les évènements de ce soir : si la rumeur se répandait que la Congrégation de l’Ombre se permettait des attaques en zone neutre, il serait impossible d’organiser des rencontres diplomatiques avec qui que ce soit à l’avenir, et cela, la faction ne pouvait pas se le permettre.

Axe elle-même avait pris soin de couvrir ses arrières. Officiellement, cette nuit, elle participait à une soirée musicale à Sitlantà où une fille qui lui ressemblait suffisamment lui tenait lieu d’alibi. Pour le reste elle s’était déplacée par des moyens solitaires, n’était arrivée sur place qu’au dernier moment et faisait confiance à son voile léger pour dissimuler, pour l’instant, son identité aux regards indiscrets. L’Oasis étant grande et cosmopolite, cela suffisait amplement pour une humaine d’un gabarit commun comme le sien.

Pour dire la vérité, la louve n’était pas venue parce qu’elle pensait Styx, Saigo et Shakti incapables de capturer seuls Ventress, mais plutôt pour sa satisfaction personnelle. Apparemment, la Main de la Mort avait tenté de se racheter auprès de Saigo en lui proposant un poste, mais elle devait bien se douter que les jours étaient comptés avant que le guerrier bafoué ne tente quelque chose pour se venger. Serait-elle réellement surprise du guet-apens tendu par Styx et Shakti ? Axe voulait voir de ses propres yeux l’instant où elle comprendrait ce qui était en train de lui arriver, si elle comprenait.

Dix ans était le délai au-delà duquel elle estimait que toute entreprise de vengeance devenait un peu pathétique. Grâce aux résurrections de ses deux mentors, elle allait pouvoir punir les actions de la Tour Noire bien avant cette échéance fatidique, et, oui, elle était soulagée. Si sa colère, dans les premiers temps, avait été assez rationnelle, elle devait bien admettre que cette affaire était devenue, les années passant et la frustration grandissant, entièrement personnelle. Il était grand temps de refermer ce chapitre.

Impatiente, Axe cessa de triturer son gant et riva les yeux sur la berge opposée. Après quatre ans d’attente, c’était ces dernières minutes qui la séparaient de la capture d’Onyxia qui lui paraissaient les plus longues...

Elle espérait que l’Enchanteresse allait faire honneur à la ponctualité légendaire des stryges noirs.




Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Shakti Vhahweyar
Maîtresse d'armes

Shakti Vhahweyar

Messages : 501
Expérience : 6036
Féminin Âge RP : 24

Politique : 00
Métier : Bûcheronne - Maîtresse Absolue
Titres:

(Inanna, manticore de Shakti +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] 644535106382/6382Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] 242396barresante02  (6382/6382)
Vitesse: 828
Dégâts: 2452

Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] Empty
MessageSujet: Re: Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo]   Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] EmptyVen 5 Aoû 2022 - 20:23
Séparation du contenu
Les premières bribes du plan qui se jouait avaient été élaborées à la volée il y avait des mois de cela, au cours d'une nuit où deux anciens camarades de la Congrégation de l'Ombre se croisèrent d'une façon des plus improbables. Ce soir là, ils avaient pris pour cible deux têtes : celle du bouffon Equinoxe et celle d'Onyxia Ventress.

Pour ce qui était du premier, son compte avait été vite réglé. Mais concernant Oxynia Ventress, il avait fallu réfléchir plus en amont et élaborer une stratégie où plusieurs intervenants précieux seraient conviés. Shakti avait eu beaucoup de mal à croire au retour de Styx, mais celui-ci, increvable, s'était incarné dans un homme et tel un cancer, avait pris possession de son hôte. Quelle joie que de retrouver son inestimable jumeau de coeur et de le convier à ce funeste projet. Il était évident que Saigo et Shakti avaient été sur la même longueur d'ondes quant à la présence et l'implication de Sobek. Pour ce qui était d'Axe, Shakti faisait confiance à Saigo et elle le laissait se charger du rôle qu'il souhaitait lui offrir. La naga n'avait jamais été proche de la louve, elles avaient quelques fois combattu ensemble et Shakti savait reconnaître sa valeur.

Le plan était soigné et avait un objectif concis : capturer et éliminer Onyxia Ventress.
À vrai dire, Shakti n'avait rien à l'encontre de ce personnage. Au mieux, elle l'indifférait, au pire, elle l'exaspérait parfois lors d'échanges épistolaires concernant le commerce entre nagas et stryges noirs. Néanmoins, elle comprenait le besoin viscéral de Saigo de perpétrer sa justice et de réguler ce qu'il estimait être de la vermine au sein de la Tour Noire. Pour Shakti, que ce soit Onyxia ou quelqu'un d'autre à ce rôle, elle n'en avait cure.

La première partie du plan s'était déroulée sans encombre, Sobek ayant avec brio joué son premier rôle, tout comme Saigo. La naga n'était pas sur place, elle était restée à son palais, attendant que l'un de ses hommes qui était dans la confidence vienne la prévenir qu'il était temps qu'elle rejoigne le point de rencontre où serait attendue Onyxia. Shakti avait été rassurée néanmoins de savoir que les nagas qui avaient participé au convoi étaient tous en vie et qu'on les menait à Lédéhi. Shakti n'avait pas vraiment de pitié, mais si elle pouvait conserver sa main d'œuvre, cela l'arrangeait. Elle saurait en discuter le prix avec Sobek, le moment venu.

Au point de rendez-vous, les nagas devaient ériger une tente, qui servirait de lieu à l'abri pour discuter avec Onyxia des pertes subies des deux côtés et revoir l'arrangement, ainsi que de déterminer qui avait le plus perdu. Un jeu d'échec devrait se jouer à cet instant, Shakti devrait feindre de désirer régler des affaires, tandis que ses comparses se préparaient à l'assaut. Jusqu'à ce qu'ils se manifestent, Shakti devrait les ignorer et agir le plus normalement possible.

Lorsqu'elle arriva sur les lieux, Shakti était satisfaite de l'arrangement réalisé par ses troupes : on y retrouvait le confort nécessaire à une tente d'escale de la noblesse naga. Voilà qui enverrait de la poudre aux yeux à la stryge noire. Elle serait bien évidemment méfiante, Oxynia n'était pas un personnage dénué d'intelligence, de ruse et de scepticisme. Shakti se mit à l'aise, ayant une pensée pour ses acolytes subissant le climat désertique tandis qu'elle profitait de l'ombre et qu'elle se sustentait selon ses désirs. Il fallait prendre patience, Onyxia se trouvait à deux jours de route, d'après les éclaireurs.


Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] Snake_10


Le temps avait filé lentement, trop lentement. Mais on avait enfin donné l'alerte, le convoi d'Onyxia approchait. Shakti s'affaira et sortit de la tente, prête à accueillir la stryge noire.
Celle-ci était antipathique au possible. Elle était svelte, élancée. Elle possédait de longs cheveux blonds, presque blancs, remontés en chignons. Ses traits étaient émaciés. Shakti comprenait maintenant pourquoi on la surnommait "le vautour des Baldors".


- Je vous souhaite la bienvenue, Onyxia.

Jouant parfaitement la comédie de l'hôte chaleureuse, Shakti accueillit la stryge noire de façon mielleuse. L'invité tant attendue adressa un air hautain à la naga, avant de la gratifier d'un signe de tête radin.

Onyxia observait les alentours. Elle semblait presque dégoûtée par tout ce qui l'entourait, que ce soit la présence des nagas, le lieu dans lequel elle était accueillie ainsi que le fait de poser les pieds dans le sable brûlant. Shakti l'invita à entrer dans la tente. Le départ de la seconde partie du plan élaboré avec Saigo, Sobek et Axe venait de sonner.




Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] Shakti12
Histoire | Généalogie | Dialogue : RosyBrown
Revenir en haut Aller en bas
Sobek E. Grey
Saint Sobek de Spelunca

Sobek E. Grey

Messages : 364
Expérience : 3313
Autre / Ne pas divulguer Âge RP : ?

Politique : 158
Métier : Chasseur - Maître absolu
Titres:

(Lazarus, chat sphinx (modifié) de Sobek +350, v+300, 150))

Stats & équipements
Vitalité:
Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] 644535102279/2279Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] 242396barresante02  (2279/2279)
Vitesse: 1271
Dégâts: 888

Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] Empty
MessageSujet: Re: Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo]   Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] EmptyMer 10 Aoû 2022 - 9:39
Séparation du contenu
La tente -et l'attente- dans laquelle se trouvait Saint Sobek, Roi Vampire et Empereur Speluncien, lui fit nécessiter distraction au beau milieu du désert Harenien. Une bien problématique mesure, lorsqu'on était entouré de servants (tous très chiants) et de sable.

Il décidait donc de se munir d'un calice de vin, d'une pipe bourrée d'herbe elfique, er plaçait une pile de formulaires devant lui ; traités marchands, abrogations, et rapports d'espionnage ne demandaient qu'à être lus et approuvés, tamponnés aussi, et le régent trouvait la paix d'âme en ces nouvelles tâches.


- Dis, Goulicia, tu sais qu'estampiller mon blason sur des lettres ça me rend vraiment heureux ?
- *Grognement approbateur*
- Hmm, bonne observation. C'est vrai que je pourrais déléguer, j'ai juste un peu de mal à décrocher de cet emploi de rêve qu'est être riche et influent.  
- *Râle circonspect*
- Comment ? Le taux de travail hebdomadaire du Massif devrait être allégé afin de permettre l'accomplissement personnel en même temps qu'accorder de quoi subvenir aux besoins primaires des habitants ?
- *Asthme extatique*
- Quelle plaisantine tu fais, gourgandine ! Hahahah !

Une boule de feu allait oblitérer la créature trop libre intellectuellement, et le Roi retournait à lire ses courriers en secouant la tête, amusé. Réduire le temps de travail, vraiment, la petite effrontée ! Ne manquait plus qu'à demander des congés, et il aurait sur les bras un problème d'ordre social qui ferait frémir d'effroi le plus intraitable des dictateurs.
Pas qu'il en soit.
Non, si Styx devait se catégoriser parmi la caste des dirigeants, il se positionnerait volontiers en tant que tyran.

Trêve d'oisiveté ; l'heure approchait. Un sablier en or, posé aux côtés des décrets, termina son écoulement, vidant son ultime poussière dorée, et Sobek Elpoemer Grey tapota la bague à son index.
L'éclair vif de la rose rouge trancha les ténèbres de sa tente royale pendant un court instant, puis il n'y eut plus que le sourire de l'Empereur autoproclamé et l'éclat de ses yeux si similaire à la brillance sanguine des roses Spelunciennes.



Dehors, le convoi d'Onyxia attendait, posté face aux forces de Shakti, aussi statique que défiant à l'égard de ceux dont ils n'étaient pas convaincu de la fiabilité. Une pleine escouade d'Exécuteurs, ça avait de quoi effrayer : si la capacité des Stryges Noirs a tuer était avérée comme un véritable art au sein de leur espèce, les applications de leur physionomie dans l'exercice étaient tout aussi formidables. On pouvait deviner les années d'entraînement dont chaque homme et chaque femme qui gardait la Main Noire jouissait ; leurs corps étaient grands, fermes, et les mouvements -ne serait-ce leur manière de tourner la tête au moindre bruit- félins.

Coordonnés, ils effectuaient des rondes millimétrées, s'échangeant les positions de manière à n'avoir aucun point mort et chronométrées de telle manière à ce que la surveillance de leur cible soit aussi parfaite que totale.
Au moindre faux-pas, ce serait un bain de sang.

Au beau milieu de la nuit, l'une des Stryges fit part à ses collègues d'une manifestation environnante de magie de type arcanique. Styx le savait, à avoir autant côtoyé Saigo, la magie et les emplumés faisait deux ; là où ses laquais auraient été à même d'identifier très exactement le sort en question, la garde d'Onyxia n'était capable que de cerner les contours de sa sorcellerie. Un simple émetteur de signal mental.
Une fréquence légère, discrète, mais impérieuse.
L'heure de tuer était venue, et lentement, la malice de Styx l'Usurpateur, gagna chaque goule assujettie à son pouvoir.

Le premier bras décharné et pourri jaillit de sous les sables pour empoigner le garde le plus éloigné, en charge de surveiller la voiture. Des mains griffues battirent violemment l'air, à l'aveuglette, tandis qu'en un mouvement aérien le Stryge esquivait sans mal l'assaut avant de scander à ses camarades l'attaque dont il faisait la cible.
Trop tard, de tous les côtés, terrés dans les sables d'Harena, les morts-vivants sortaient, gauches et traînants, affluaient comme une rivière pestilentielle, guidés par la volonté de leur souverain.

Voyez, l'œuvre de Dieu !

Si au départ les Stryges n'avaient eu aucun mal à esquiver les mains molles et les gestes sans coordination, il y eut plus d'un mort aux mains des serviteurs de Sobek, et pour cause, ils étaient nombreux et ne s'arrêtaient jamais. On coupait bras et jambes aux zombies, mais ils persévéraient, menés uniquement par leur rage d'assouvir la volonté du maître, et n'hésitaient pas à se servir mutuellement de support pour se grimper dessus et atteindre les Exécuteurs qui volaient.

De leur côté ses assassins d'élite avaient à l'émission du signal abattu les francs-tireurs postés stratégiquement autour de l'oasis, et canardaient désormais ceux que les goules ne parvenaient pas à entrainer avec elles dans leur marée purulente.

Et, toujours assis sur son trône, un verre à la main, l'usurpateur du Dieu Vampire, Dévoreur de Dieux, et Empereur Speluncien, riait à gorge déployée en admirant le spectacle dont il avait eu le loisir de la mise en scène.

Il manquait néanmoins un détail d'importance qu'il lui convenait directement de traiter. Onyxia ne tarderait pas à réagir, sans doute l'avait-elle déjà fait, et si elle leur échappait tout ceci serait du même niveau d'amateurisme que les plans d'Equinoxe.
Styx sortit de sa tente, para l'assaut à l'épée d'un Exécuteur d'une main griffue et étonnamment puissante, brisant la lame d'un simple mouvement de poignet avant de décocher au triste Sire un carreau à bout portant, et s'éleva progressivement dans les airs.

Sous ses yeux, ses goules mordaient, déchiraient tendons, s'abreuvaient dans les crânes, aspirant cervelles et creusant le dos de leurs ennemis pour en extraire la moelle, et les cris résonnaient dans le noir de la nuit Harennienne. Il rit, à nouveau, en érigeant tout autour de l'Oasis une barrière grâce à ses fameux cristaux Spelunciens.

Voilà. Une prison de mort et chaos.
Tout étant en place, le vampire décida de rester à léviter en admirant les gens mourir, se disant qu'il fallait bien laisser à ses copains de quoi s'amuser.

Et puis la labeur manuelle c'était si prolétaire...




Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] Giphy.gif?cid=790b761185cf39370d710c3c609bb31d1762c557747720fc&rid=giphy
Revenir en haut Aller en bas
Saigo
Élu de Marihser

Saigo

Messages : 466
Expérience : 4210
Masculin Âge RP : 26

Politique : 35
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:

(Corbac, corbeau de Saigo [Modifié] +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] 644535102677/2677Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] 242396barresante02  (2677/2677)
Vitesse: 1205
Dégâts: 1842

Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] Empty
MessageSujet: Re: Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo]   Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] EmptySam 20 Aoû 2022 - 0:05
Séparation du contenu
L'attente était interminable pour Saigo, bloqué dans sa cabane qui s'assimilait de plus en plus à une prison. Plutôt un cercueil, tant l'absence de mobilier et de décoration se faisait oppressant. En tout et pour tout, il y avait une simple cloison menant à un coin cabinets, une table sur laquelle était disposés des vivres pour quelques jours, un tabouret et une ouverture creusée dans le bois. Un poste d'observation, qui pouvait être dissimulé par un discret tissage de feuillage, permettant également de limiter les incursions du vent parfois froid des nuit hareniennes.

L'Exécuteur aurait voulu sortir, s'entraîner, revenir sur certains détails du plan qu'ils élaboraient depuis des mois. Il n'en fit rien, le moindre faux pas était interdit. Si un éclaireur d'Onyxia venait repérer les lieux, si un guetteur l'apercevait, tout pouvait capoter. Alors l'Élu prenait son mal en patience, méditant pendant de longues heures et passant le reste de ses journées à scruter l'oasis, observant les allées et venues des forces de Shakti et Sobek. Il gardait aussi un œil sur Axe, silhouette fantôme dissimulée aux abords de l'eau. Son mirador était le point d'observation parfait, quand bien même Saigo détestait se trouver si loin de l'action.

On n'attend plus que toi, Ventress... murmurait-il à longueur de journée.

Il se souvenait de chaque détail du jour fatidique qui avait mené à son trépas. Chaque visage des insurgés qui remettaient en cause son ascension sur le trône des cranes. La démonstration des pouvoirs d'Onyxia, qui avait à elle seule neutralisé la garde rapprochée de Saigo. La manière dont le Parricide avait surmonté le contrôle mental dont était capable le vautour des Baldors.

Il avait mis du temps à comprendre pourquoi à la suite de cette journée, Onyxia Ventress avait échappé à une exécution sommaire.

Le clan Ventress était de ceux qui comptaient à la Tour Noire. Émancipés de la tutelle de la Matriarche, cette riche famille avait établi ses quartiers à Hukutav, où elle menait des activités commerciales et diplomatiques entre les peuples stryges et nagas. Onyxia était sans nul doute le joyau du clan. Une tortionnaire de génie, une magicienne de renom, et désormais Main de la Mort. Saigo n'avait pas eu de mal à mettre discrètement la main sur plusieurs rapports de mission de sa proie. Il connaissait tout du vautour, de son chef-d'œuvre de torture de la noblesse stellaroise à son mode opératoire. Talons aiguilles empoisonnés, rapière dissimulée dans une ombrelle, gantelets aiguisés au point de devenir des griffes, le tout constamment enduit du poison fourni par le clan Vhahweyar. Si le tournoi que l'ex-Exécuteur-en-Chef avait envisagé pour désigner ses bras droits s'était déroulé comme prévu, Ventress aurait eu toutes ses chances de l'emporter.

Il n'était pas nécessaire d'être un génie pour comprendre que la notoriété du clan Ventress avait permis d'éviter la mort à Onyxia. Pour ce qui était de son ascension au rôle prestigieux de Main de la Mort, c'était une autre paire de manche. L'actuelle occupante du Trône de Cranes, Kova Nabsci, ainsi que la seconde Main, Katsuo Shibata, s'étaient tout deux dressés contre l'insurrection visant Saigo. Ils avaient littéralement affronté Ventress ce jour-là. Pourtant, non seulement la traîtresse avait été conservée dans les rangs des Exécuteurs, elle avait même été promue. Maintes fois, Saigo avait voulu questionner Katuso, son mentor sur la Voie, au sujet de la manipulatrice. À chaque fois que le sujet était abordé, le regard du guerrier changeait et il bottait en touche. Il n'en fallait guère plus au Parricide pour se douter de la supercherie. D'une manière ou d'une autre, Onyxia exerçait sa magie de marionnettiste sur les deux Exécuteurs les plus importants des cachots.

Ne restait alors plus qu'une seule question : à quel point la Matriarche Noire était-elle impliquée dans les affaires des Exécuteurs ? La relation entre Zéphalia et Saigo avait été chaotique, et ce dès l'accession de l'Élu au trône de cranes. Les excellentes relations entre les Ventress et la famille royale étant bien connues, il n'était pas insensé de supposer qu'Onyxia agissait comme émissaire de la Matriarche au sein des cachots. Le genre de complots qui étaient devenus la marque de fabrique des deux clans. Le genre de manigances que Saigo comptait bien faire payer.

Mais il ne se lancerait pas dans une telle entreprise sans la confession expresse de Ventress. Voilà pourquoi il se tenait si loin de l'action. Voilà pourquoi capturer le vautour vivant était absolument indispensable.


Enfin, le convoi des Exécuteurs faisait son apparition dans l'oasis. Assis sur son tabouret, Saigo ne perdait pas une miette des mouvements de ses congénères. Toutefois, à la seconde où il aperçut Onyxia, ses poings se serrèrent, et il sentit une veine battre contre sa tempe. Son cœur s'accélérait : il devenait le rapace, et elle serait bientôt la carcasse dont il se repaîtrait.

L'attente dura quelques minutes de plus, tandis qu'Onyxia entrait dans la tente de Shakti. Il fallait bien maintenir l'illusion, mais l'Exécuteur, lui, trépignait d'impatience. Il voulait sentir le désespoir, la colère gagner le visage sévère de Ventress.

Quelques instants après que l'Exécutrice se soit isolée avec Shakti, les troupes de Styx firent leur entrée en scène. Les carreaux des tireurs d'élite prirent les Exécuteurs par surprise, tandis qu'au même moment, l'armée de goules décharnée s'extirpait de l'oasis, de toute part. Cette fois, le cœur de Saigo se serra un instant, tandis qu'il serrait dents et poings. Il n'avait que très rarement fait preuve d'empathie vis à vis de ses congénères, mais la vue de ces Exécuteurs, certains qu'il connaissait, se faisant submerger par la marée de chair putréfiée... elle lui faisait mal. Il aurait voulu éviter ces morts, tant la force des Exécuteurs était une ressource inestimable à ses yeux. On avait estimé que leur affiliation, de gré ou par magie, à Ventress les rendaient impossible à sauver.

Au fond de lui, Saigo était d'accord... mais s'ils entendaient Onyxia avouer ses péchés, ne pourraient-ils pas se rallier à leur cause ?

Ce n'était pas dans le plan initial, mais l'Exécuteur, contre toute attente, ne supportait pas de voir les siens se faire décimer. Il pouvait éviter des morts inutiles. Face aux goules, dépourvues de cerveau, Onyxia ne pouvait faire usage de ses pouvoirs. Styx était un mage bien trop accompli pour être contrôlé telle une vulgaire marionnette. Quant à Shakti et Axe, Saigo les avaient perdues de vue. Alors, l'Élu écarta son rideau de feuillage et se lança dans la mêlée.

La combinaison des goules de Spelunca et des cristaux magiques bloquant tout échappatoire rendait l'utilisation du Zéphyr d'une simplicité enfantine. Il y avait des particules résiduelles absolument partout dans l'oasis, elles tombaient littéralement du ciel. Il fallut moins de deux secondes à Saigo pour apparaître dans la mêlée. Son coude l'une des goules, qui explosa à l'impact sans pour autant cesser son inexorable marche en avant. Se retournant vers un Styx lévitant, le regard rougit par la frustration face à cette scène, les poings tremblants face à la haine que lui inspirait la scène, l'Élu hurla en direction de son vieil ami.

ASSEZ !

Mais déjà, la poignée d'Exécuteurs encore en vie tentait de contourner la marée de goules pour abattre le traître qu'il représentait à leurs yeux. Saigo n'eut d'autres choix que de se défendre, virevoltant entre les lames de ses camarades. Le Zéphyr le rendait bien plus rapide, l'Armure Vivante lui permettait d'encaisser les quelques coups qui se rapprochaient trop dangereusement de sa chair. Mais il refusait de tuer ceux qui auraient dû être ses alliés.

Tout ce qu'il espérait, c'était qu'une fois la poussière retombée, certains d'entre eux puissent survivre et se repentir après les aveux d'Onyxia...






Soon they will all remember...

:mort::mort:Everybody Dies:mort::mort:

...Just how terrifying I really am.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] Empty
MessageSujet: Re: Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo]   Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo] Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Fumée et miroirs [PW Shakti/Saigo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [PNJ] Shakti - Eldariàn
» [PNJ]Shakti Vhahweyar - G.L.A.D.I.A.T.O.R
» Un vœu aux racines de Kalpavriksha [PW Shakti |
» Un peu de ragoût de farfadet ? [PW Shakti]
» All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Le désert d'Harena :: Oasis-