AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Sylhsilscesth
Le Monde de Dùralas a précisément 3160 jours !
Dùralas, le Dim 26 Juin 2022 - 1:05
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le Deal du moment :
Sexy Cosplay Doll : Tome 8 Collector de Sexy Cosplay ...
Voir le deal
10.80 €

 

 Le calme après la tempête... [pv Talya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Veronia Pyraethus
Guerrière

Guerrière
Veronia Pyraethus

Messages : 505
Expérience : 961
Féminin Âge RP : 242

Politique : 00
Métier : Bûcheronne - Apprentie
Titres:

(Aigle des Baldors de Veronia, 200 vitalité ; 200 vitesse ; 100 dégâts ; Férocité : Les dégâts du joueur sont augmentés de 20% au premier tour)

Stats & équipements
Vitalité:
Le calme après la tempête... [pv Talya] 644535102805/2805Le calme après la tempête... [pv Talya] 242396barresante02  (2805/2805)
Vitesse: 58
Dégâts: 838

Le calme après la tempête... [pv Talya] Empty
MessageSujet: Le calme après la tempête... [pv Talya]   Le calme après la tempête... [pv Talya] EmptyDim 15 Mai 2022 - 17:50
Séparation du contenu
Le combat était terminé. A contrario de la jeune fille dont elle ne connaissait pas encore le nom, Veronia était à l'autre bout du champ de bataille... Enfin, sur l'instant, n'importe quel voyageur perdu en cette petite clairière aurait eut raison de qualifier le coin de cimetière. Une dizaine de cadavres jonchaient désormais le sol ; c'était presque à croire que l'intervention des deux femmes avaient été néfastes que les actions des braconniers désormais inertes. Il ne fallait pas s'y tromper, les purges, naturelles ou non d'ailleurs, étaient parfois indispensables pour permettre le retour à un équilibre naturel parfait. En ces lieux, c'était un mal pour un bien, si l'on réfléchissait sur le long terme du moins. Ainsi, la centauresse s'approcha de la seule et unique victime en ces lieux ; le cerf royal éventré et dépecé par ses faquins d'humains. Elle murmura quelques mots à son attention.

Dans le chaos, l'ordre. Dans la violence, l'espoir. Dans la terreur, la Justice. Puisse ton âme reposer en paix, maître des bois.

Soudain, un craquement perceptible en périphérie du campement se fit entendre. L'un d'entre eux n'était pas mort, Veronia pouvait le jurer. Se retournant, elle arma son bras, sa lance parfaitement équilibrée. La cible fut identifiée. Probablement l'un d'entre n'ayant été qu'assommé, il était encore en vie et, prenant ses jambes à son cou, tenta de prendre la fuite. Le sifflement qui, habituellement était annonciateur d'une morte imminente, ici ne fut qu'un moyen d'immobiliser le couard. La chair de son mollet se déchira à la pénétration de la lance, son os peut-être même se fendit, tandis que sa jambe droite fut clouée au sol par la force de l'impact.

La centauresse avança au pas en direction de cette engeance, sa main droite prête à dégainer son épée. Le braconnier retira la lance de son mollet, ce qui valut une levée de sourcil pour l'équidé qui lui aurait presque prêtée une once de virilité sur cet acte désespéré. Il hurla de douleur, mais il ne sembla pas regretter son geste, au contraire il eut suffisamment de culot pour retourner l'arme de la centauresse contre elle, du moins avec la force qu'il lui restait. Le sifflement n'était pas aussi caractéristique que le précédent, le pauvre malandrin venait sûrement de puiser dans ses dernières forces pour essayer de retourner la situation. Veronia retira sa main de la garde de son épée sachant pertinemment que rien ne pourrait lui arriver. Et en effet, la lance percuta un mur invisible qui se matérialisa tel un bouclier d'énergie cyan, avant de rebondir et choir non loin de la centauresse. Le braconnier en perdit le souffle tandis qu'un sabot vint s'écraser sur sa blessure. Cette fois elle se saisit de sa lame et lui trancha la gorge sans davantage de formalités.

Elle se tourna vers la jeune fille avant d'ajouter.


Vous et moi... n'avons pas bien commencé cette rencontre. Mais il va sans dire que vous êtes une féroce combattante.

Pour la première fois depuis leur rencontre dans cette forêt, elle laissa s'échapper un léger sourire sur son minois entaché par le sang de ses adversaires. Elle demanda.

Êtes-vous blessée ?


Dernière édition par Veronia Pyraethus le Dim 15 Mai 2022 - 20:07, édité 1 fois (Raison : Correction de fautes.)
Revenir en haut Aller en bas
Talya
Pugiliste

Talya

Messages : 131
Expérience : 1601
Féminin Âge RP : 18 ans

Politique : 01
Métier : Forgeronne d'A. - Compagnonne
Titres:

(Livre magique, +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Le calme après la tempête... [pv Talya] 644535101305/1305Le calme après la tempête... [pv Talya] 242396barresante02  (1305/1305)
Vitesse: 684
Dégâts: 951

Le calme après la tempête... [pv Talya] Empty
MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... [pv Talya]   Le calme après la tempête... [pv Talya] EmptyDim 5 Juin 2022 - 9:30
Séparation du contenu
La mentalité Dùralassienne était changeant, jamais la même, n'était-ce pas ce qui faisait son charme ? La divergence des pensées amenait toujours à un renouvellement des mentalités et la diversité de morale que pouvait trouver la guerrière ici était ce qui lui donnait la force de continuer son voyage. Cependant, certaines mentalités sont faites pour disparaître, car le renouveau entraîne souvent la disparition des précédents aventuriers et l'idée stupide de voir le monde comme une ressource exploitable sans contre coup, n'attendant rien d'autre que la soumission de la nature avait tout à fait à disparaître.

Mais Talya essuya le sang le long de sa tempe, glissant sa paume sur sa mâchoire pour récolter, presque précieusement, le liquide carmin qui s'échappait de cette plaie sale. Elle s'était bien battue, mais pas aussi bien qu'elle ne l'aurait espérée, elle avait l'impression de faire du sur place, son pouvoir, seul escabeau pour atteindre le ciel. L'arène s'enfonça lentement dans le sol, reprenant petit à petit sa forme initiale de terre aplanie par le pas naïf de l'Homme.

Quand son regard se tourna vers l'âme en peine, fuyant ses responsabilités, elle ne comprit pas sur le moment ce qui arrivait. Sortant tout juste d'une sorte de transe guerrière, il lui fallut quelques instants pour comprendre, pour que sa vision revienne à quelque chose de plus perceptible, du temps pour sentir à nouveau pleinement la vie sous ses pieds. Hélas, il n'y avait guère plus que du sang qui imbibait et souillait cette terre fertile, abreuvant les racines de ce liquide corrompu. Elle tendit le bras en direction de Veronica, tentant vainement de dresser un monolithe entre elle et sa proie, mais son pouvoir, après tant d'effort, venait à faillir et elle ne put empêcher le funeste destin de ce pauvre bougre. Un « Non... » masqué dans un soupire lui échappa alors que ses yeux, finalement, retombèrent sur le sol où des corps sans vie gisaient au milieu des adversaires assommés de l'ifrienne.

Une forte frustration, suivi d'une grande colère imprégna son esprit, alors que la centauresse semblait déjà passer à autre chose, laissant l'homme, sans rite, sans respect, sans honneur. Peut-être n'en méritait-il pas, cependant il l'aurait traitée exactement de la même manière, si les places avaient été inversées, alors qui valait plus que l'autre ?

-Oh, vous croyez ? Fit-elle, sans cacher le moindre sarcasme. Je pense que nous avons commencé cette rencontre exactement comme Elle l'a dictée, centaurenne... centaurienne... centau... madame. Et encore, rien ne lui assurait d'avoir raison avec cette énonciation. Mes plaies vous importe autant que la vie des misérables, misérables desquels vous faites entièrement partie sans vous rendre compte.

Elle s'approcha de l'équidé d'un pas décidé, visage furibond, ses yeux pétillaient d'une certaine frustration, elle qui pensait faire le bien, elle n'avait semé que désolation et mort. Son talon s'écrasa dans le nez d'un des braconniers, un de ceux qu'elle avait calmé, pour le faire dormir une bonne fois pour toute. Elle était arrivée à seulement un petit mètre inconfortable de Veronica, la taille lui faisait grandement défaut, mais elle savait pertinemment -et innocemment, bande de gros.se.s dégueulasses- que la taille ne faisait pas tout. Les yeux dressés vers le ciel, les iris étincelantes, les pupilles pleines d'amertumes, elle hésita une seconde, ne sachant même pas par où commencer.

-Vous pensez-vous supérieure aux lois de la nature ? Aux règles fondamentales qui régissent notre existence ? Seriez-vous en train de donner raison aux mécréants qui apportent Désolation aux terres fertiles qui vous ont vus naître ? Et bien et bien, une Talya qui parlait bien était une Talya en colère, et la guerrière salait ses mots avec finesse. Tuer ces hommes n'est pas une solution, s'il n'y a pas de moral à ressortir d'une leçon, alors la faute sera commise à nouveau, sans hésitation. Et les survivants, eux, ne retiendront que vôtre haine et vôtre soif pour le sang, alors ils reviendront, peut-être pas ici, mais sur ces terres et ils la bafoueront à nouveau, préparés, prêts à vous revoir. Ce que vous venez de faire, ce n'est qu'un coup de pied dans une fourmilière.

Elle se tourna ensuite à nouveau vers ce charnier à ciel ouvert. Ce sang avait coulé pour Ifri savait quel rien. Son sang coulait le long de sa peau de bronze pour rien. Aucune prière ne pouvait excuser cela et, même si Talya avait su se montrer indifférente à la mort de certains bandits et autres malandrins, elle avait l'impression d'avoir échoué à sa tâche de défenseure de la fertilité.
Revenir en haut Aller en bas
 

Le calme après la tempête... [pv Talya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le calme après la tempête... ou avant celle-ci ? [LIBRE]
» [BANQUET 1/2]Le calme avant la tempête
» Chasse aux sangliers
» Une forêt bien calme [PW Carendol]
» Une controverse inique [PV : Talya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ouest de Dùralas :: La forêt Sylfaën-