AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  Dernières imagesDernières images  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Eddy
Le Monde de Dùralas a précisément 3324 jours !
Dùralas, le Mar 6 Déc 2022 - 2:09
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EB12.5 : commander le coffret ...
Voir le deal

 

 Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Sslozmek Hann
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
Sslozmek Hann

Messages : 218
Expérience : 712
Masculin Âge RP : 38

Politique : 00
Métier : Forgeron d'armes - Compagnon
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] 64453510485/485Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] 242396barresante02  (485/485)
Vitesse: 43
Dégâts: 282

Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] Empty
MessageSujet: Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet]   Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] EmptyVen 7 Oct 2022 - 23:29
Séparation du contenu
   Les derniers bateaux aux lignes de flottaison basses s’amarrèrent aux quais alors que le Soleil offrait ses derniers rayons sur le port. Assis sur une des jetées, les jambes dans le vide, l’Homme Lézard contemplait pour la première fois de sa vie la plus grande étendue d’eau qu’il lui ait été donné de voir. Les embruns iodés soufflaient dans ses quelques plumes et amenaient des parfums de poissons, d’algues, de sel et de sable, inconnus jusqu’à lors de Sslozmek. Il admirait la conception des immenses navires aux coques lourdes, épaisses mais néanmoins élancées et lisses. Il était stupéfait de voir de telles masses flotter, mues uniquement par la force du vent et d’avantage encore à l’idée qu’elles  transportent des tonnes de vivres et marchandises. L’homme lézard avait passé la majeure partie de la journée à contempler les allées et venues au port. Il s’était amusé à suivre certains bateaux jusqu’à ce qu’ils disparaissent à l’horizon. Il s’était alors demandé où se rendaient les équipages, pour combien de temps, allaient ils seulement revenir ? Sslozmek ignorait tout de l’Océan. Il n‘en avait entendu parler que rarement. Autrefois, il pensait que, passé quelques kilomètres dans les eaux, le bout du Monde était atteint. Visiblement il s’était trompé. En écoutant les conversations de certains marins, l’homme lézard appris que la plupart des équipages voguaient pendant plusieurs mois avant de mouiller à nouveau dans un port. Certains allaient pêcher, d’autres exporter ou importer des biens et ressources et d’autres encore piller ces dits biens et ressources. Ainsi, les voleurs et les malfrats ne se contentaient pas du rivage.

   Lorsque le Soleil eut disparu de l’horizon, l’homme lézard retourna dans la ville aussi vivante la nuit que le jour. En s’éloignant du port, les maisons prestigieuses en pierres taillées laissaient place aux bicoques en bois et en torchis. Il rejoignit les quartiers les plus pauvres de la ville et s’engouffra dans les ruelles étroites, sombres et infestées par la vermine. Il garda une main sur sa dague en la dégainant à moitié lorsqu’il croisait des passants aux allures de brigands. La plupart passaient leur chemin sans même le regarder, d’autres avisaient son sac puis détournaient la tête devant le Naga qui les dépassait tous à peu près d’une tête. « Ou alors ce n’est que partie remise » pensa-t-il.

   Après un long moment à se perdre dans les rues presque désertes, il suivit les bruits familiers de cliquetis de couverts, de chocs de choppes sur les tables ainsi que des conversations plus ou moins animées. Il arriva enfin devant une auberge alors que son ventre criait famine. Il lut l’enseigne branlante à haute voix :

-Au rat d’égout lub…

   Il ne s’embêta pas à lire la suite et leva les yeux au ciel tout en poussant la vieille porte de la bâtisse. Le brouhaha était encore plus assourdissant à l’intérieur. D’autant plus que certains clients semblaient être bien trop joyeux pour en être qu’à leur première pinte. L’Homme lézard se rendit au comptoir, commanda une bière ainsi qu’un repas puis demanda une table la plus éloignée possible de tout ce raffut d’ivrognes. Un serveur lui montra une minuscule table longeant l’un des murs en bois de l’auberge. A en juger par l’état des tables ébréchées, des poutres amochées et des mûrs aux multiples griffures et éclaboussures, les bagarres devaient y être très fréquentes. A vrai dire, l’homme lézard avait choisi de passer la nuit dans l’auberge la moins chère de tout Ishtar sans prendre en considération le type de fréquentation qu’un tel lieu pouvait avoir. Il s’assit donc sur le tabouret bancal de la petite table ronde et sortit de sa grosse sacoche l’épais livre de Srishti qui l’accompagnait toujours. Une chaîne était solidement attachée au livre et s’enroulait autour de son cou afin qu’aucun voleur ne puisse le subtiliser. Il déposa le lourd ouvrage inachevé sur la table, caressa la couverture en écailles bleues et vertes de sa bien-aimée puis l’ouvrit enfin. Il le feuilleta, lu en travers quelques prières et s’arrêta sur une histoire comptant plus en détail ce que Srishti décrivait comme la « Grande Eclosion » : lorsque le peuple Naga vit le jour. Aujourd’hui où en étaient-ils après des centaines d’années de sacrifices? Le Basilic, la Mère de tous les Nagas, n’était toujours pas revenue et cela commençait à peser lourdement sur ses enfants. Mais Sslozmek n’était pas venu à Ishtar pour chercher une piste sur le Basilic, il était peu probable qu’il se trouve enfermé sous la ville. Cela dit, tout était possible. La perfidie et la complexité des elfes n’avaient pas de limites. Ecarter cette hypothèse serait une erreur.

   Il tourna les pages unes à unes puis finalement retourna le livre pour arriver directement à la fin. Il arracha une page vierge avec précaution qu’il posa sur la table. Il rangea l’ouvrage dans sa sacoche et en sortit à la place une plume ainsi qu’un petit pot d’encre. Il s’attela alors à écrire une description succincte de sa fille. « Une jeune femme-lézard-Naga avec des écailles noires et rouges, de longues plumes rouges, des yeux jaunes aux pupilles verticales, deux longues cornes droites, trois autres paires bien plus petites derrière ses joues, grande, élancée et musclée, âgée de… » Un homme s’écroula sur la table, renversant la bière, l’encre et la page sur le sol qui était devenu un torchon illisible. L’homme lézard hoqueta de surprise avant d’aviser deux autres hommes armés de gourdins qui venaient de frapper le malheureux à ses pieds. L’ambiance de la taverne s’était dégradée. Beaucoup de groupes se battaient entre eux et quelques utilisateurs de magie étaient également de la partie. Sslozmek regarda l’homme à terre qui semblait assommé puis les deux agresseurs tour à tour, sans dire un mot.

-Qu’est-ce qu’il a la face de hareng ?Interrogea l’un d’eux.

   Il serra les poings alors que son interlocuteur révéla un sourire édenté en se préparant à frapper. « Sslozmek, tu ne fais pas le poids, ce n’est pas la peine. ». Il prit une grande inspiration, indiqua avec des gestes qu’il n’en avait rien à faire de l’homme à terre et sortit en trombe de l’auberge sans oublier ses affaires. Là, il relâcha toute sa colère ce qui fit ressortir d’avantage son accent :

-Sssat’tanés humains !

   Il donna un coup de pied dans une cagette vide.

-Sssat’tanée ville !!

   Cette fois ci, il jeta son dévolu sur une caisse qui vola dans la ruelle.

-Et fout’tue gamine !!!

   Il frappa un tonneau plusieurs fois jusqu’à s’en abîmer les mains. Il tenta alors de se calmer. Mieux valait ne pas trop attirer l’attention sur lui. Il prit une profonde inspiration et se laissa glisser contre un mur où il s’assit sur les dalles humides. Puis, il dégaina sa dague en forme de serpent ondulant et la fixa un moment avant de marmonner :

-je n’y arriverais pas Mère. Ni à vous sauver, ni à retrouver Drishelzee. Je ne sais pas ce que Srishti a vu en moi, mais elle a eu tort.
Revenir en haut Aller en bas
Kaïna Garnet
Voleuse

Kaïna Garnet

Messages : 348
Expérience : 2279
Féminin Âge RP : 22 ans

Politique : 23
Métier : Mineuse - Compagnonne
Titres:

(Hibou +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] 644535102046/2046Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] 242396barresante02  (2046/2046)
Vitesse: 1008
Dégâts: 810

Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] Empty
MessageSujet: Re: Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet]   Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] EmptyDim 9 Oct 2022 - 2:28
Séparation du contenu
Kaïna venait de rendre le canasson qu'elle avait loué aux écuries et se dirigeait vers l'Âme du Vent. Tandis qu'elle arrivait au port, elle croisa Pevar qui se dirigeait vers la ville. L'homme lézard la salua et dit:

"Hey capitaine, tu es revenue! Mais, le nain est pas avec toi? Il en avait déjà marre d'être pirate?

-Non, on a reçu une missive par oiseau messager. Il s'agissait d'une commande de minerais d'un certain Sslozmek. J'ai chargé Thorfin de l'honorée à ma place. Non seulement j'avais la flemme mais, il semblait quand même content de revoir ses compagnons. Cette fois, il pourra les quitter le coeur léger quand il reviendra.

-Je comprends. C'est pas trop mon truc les affaires de sentiments mais, depuis que j'ai rejoint ton équipage, je commence à m'y faire. Je dis pas que je serais triste si je devais m'en aller mais, je n'en ai pas envie. J'allais en ville boire un coup, je suppose que tu voudras m'accompagner.

-Demande à un aveugle si c'est de l'ivoire!"

Pevar ne comprit pas tout de suite. Il avait un instant oublié que Kaïna se mélangeait tout le temps à chaque fois qu'il s'agissait de sortir une expression. Bon cela dit, cette fois, elle faisait fort. Cela n'avait absolument aucun sens. Il préféra toutefois ne rien répondre et ils prirent tous les deux le chemin des troquets. Kaïna sautillait à moitié plus qu'elle ne marchait et se retournait régulièrement pour regarder où en était son compagnon, percutant ainsi "malencontreusement" certains passants. Elle s'excusait alors avant de se remettre en marche toute guillerette et les poches un peu plus lourdes. Si Pevar savait à quoi elle jouait, lui-même n'était pas parvenu à la surprendre. Si on lui avait dit qu'un jour, il rencontrerait une voleuse aussi douée tout en étant aussi peu discrète, il n'y aurait pas cru. C'était pourtant son indiscrétion qui faisait sa discrétion. En effet, personne ne se méfiait d'une gamine qui s'agitait dans tous les sens en criant à tout va.

Les deux compagnons marchaient chacun à leur allure, Kaïna ralentissant parfois pour ne pas perdre son camarade. C'est alors qu'il s'arrêta devant une taverne dont la jeune femme n'eut pas besoin de regarder l'enseigne pour en connaître le nom. En effet, elle connaissait presque tous les troquets d'Ishtar. Si elle venait parfois ici, c'était uniquement parce que le nom l'amusait. En effet, ni la nourriture ni l'alcool n'y était bon et si les rats n'y étaient pas si lubriques que ça, ils pullulaient. Kaïna avaient beau n'avoir rien contre les rongeurs, elle avait déjà dû balancer le contenu de sa chope à la face du tavernier car il y avait une crotte de rat dedans et que ce dernier ne voulait pas lui la changer. Lorsque Pevar se dirigea vers l'entrée, elle soupira. La jeune femme passait certes son temps à boire mais, gaspiller son or dans de la piquette ne lui plaisait guère. D'autant qu'ils avaient sur le bateau quelques fûts du meilleur rhum de tout Dùralas. Enfin, il paraissait que boire de l'alcool avec un ami le rendait meilleur. Elle allait bien voir.

Sur le chemin du bar, Kaïna salua quelques visages familiers. Elle reconnut même des membres de l'équipage de son père. Il était évident toutefois que Gustav ne serait pas là. Tout comme sa fille adoptive, il avait en horreur les breuvages servis en ces lieux. Lorsqu'il furent face au tavernier, celui-ci devint blême en voyant la petite blonde. Celle-ci dit alors:

"Fais pas c'te tête, je vais pas te jeter ta bière à la tronche! Sers moi ce que tu as de meilleur et plus vite que ça!

-Mouais... A chaque fois que tu mets les pieds ici, ça se finit mal. Tu me demandes vraiment de te faire confiance?

-Je t'ai pas demandé de me faire confiance mais, de me servir ton meilleur alcool. Et si tu te dépêches pas, non seulement ça va mal finir mais, ça ne va pas bien commencer non plus.

-Tu crois peut-être que tu me fais peur?

-Arrête ton cirque! On croirait que je t'ai menacé... J'ai juste soif bordel! Alors sers moi ce que tu as de mieux pour moi et aussi pour mon ami bien entendu!"

Le tavernier s'exécuta finalement et revint avec deux pintes remplies de rhum. En tout cas, c'est ce que laissait penser l'odeur. Pevar avait été surpris par l'échange entre sa capitaine et le tenancier. Il dit alors:

"Je ne savais pas que tu n'aimais pas cette taverne. On aurait pu aller ailleurs si tu me l'avait dit.

-Personne n'aime cet endroit. Mais bon, les prix sont presque aussi bas que la qualité des produits qu'on y trouve. On peut donc boire à foison pour presque rien. Allez, levons plutôt nos verres!"

Ils trinquèrent alors et burent. Kaïna recracha aussi sec, prenant soin de viser le tavernier. Celui-ci saisit alors une bouteille vide sous le bar et tenta de l'abattre sur la jeune femme. C'était sans compter sur Pevar qui vint stopper son geste avant de lui asséner un violent coup de tête qui le projeta au sol, à moitié ko. Aussitôt, quelques clients rappliquèrent et tentèrent de passer par dessus le comptoir pour dérober des bouteilles. Malgré qu'elle n'aimait pas ce rade, Kaïna avait grandi dans une taverne et il y avait une règle d'or. Même si le tavernier est mêlé à la bagarre et fini à terre, personne ne dépouille le bar. Si cette règle est respectée, c'est pour que le tavernier puisse se réapprovisionner ensuite et ne pas épuiser le filon. Hors, ces types étaient en train de manquer à la règle. Aussitôt, elle se jeta sur eux et commença à distribuer des pains. Pevar lui emboîta le pas et une bagarre générale se déclencha alors. Grâce à son agilité, elle parvenait à esquiver la plupart des coups. L'homme lézard quant à lui les encaissait sans broncher avant de projeter ses adversaires au sol.

La baston continuait bon train quand Kaïna remarqua un autre homme lézard qui se dirigeait vers la sortie. Elle fit signe à son compagnon et le lui désigna. Ce à quoi il répondit:

"Un autre homme lézard? Oui et alors? J'en ai rien à secouer!

-Mais non, idiot! Même si ça avait été un probotyre, je te l'aurais montré. C'est bizarre la façon dont il fuit la baston.

-Je ne vois pas...

-Je vais le voir, tu viens avec moi?"

Sans même attendre de réponse, elle s'extirpa de la bagarre et se dirigea vers la sortie où elle espérait pouvoir rattraper l'inconnu. Pevar soupira et la suivit. Dehors, ils ne tardèrent pas à le trouver, assis, jouant avec une dague d'assez belle facture. Vu le foutoir alentour, il avait dû pester et passer ses nerfs sur la caisse qui se trouvait proche d'eux. En fait, Pevar l'avait entendu. Il roulait les "s". Sans doute avait-il grandi aux côtés de pairs. Le lézard pirate avait été élevé par des humains et avait vite perdu cette manie. Il salua l'étranger le premier en disant:

"Salut, on dirait que tu n'es pas du coin. Ici, les bagarres dans les bars sont monnaie courante, tu vas devoir t'y faire! Et ne maudits pas les humains ainsi. A Ishtar, il y a de tout. C'est le hasard si ce sont des humains qui te sont tombés dessus. Dans ce rade, la plupart sont des parias, s'ils t'ont regardé de travers, c'était seulement pour t'inciter à te battre.

-C'est bon, t'as fini? Bon, toi là, le pleurnichard! Tu vas ranger cette dague, c'est une baston de taverne, on va pas commencer à s'entretuer. Et puis, quand tu auras fini de t'apitoyer sur ton sort, tu pourras peut-être me dire ce qui t'arrive. Enfin, quand tu m'auras suffisamment raconté ta vie ou quand j'en aurai marre, on retournera à l'intérieur et on ira péter la gueule à quelques bouffons. Si tu t'en sors bien, je t'emmènerai dans un endroit plus calme avec des produits de meilleure qualité. Tu en dis quoi?"

Elle tendit alors la main à l'homme lézard. A côté, Pevar gardait l'oeil rivé sur son congénère. Rien ne garantissait qu'il n'allait pas tenter quelque fourberie. C'est alors que la capitaine se rendit compte qu'elle avait oublié de se présenter. Elle dit alors en souriant:

"Capitaine Kaïna Garnet, à ton service! Et toi, tu as un nom ou je dois t'en trouver un?"




Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] Kazcna11
Kaïna's theme:
Revenir en haut Aller en bas
Sslozmek Hann
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
Sslozmek Hann

Messages : 218
Expérience : 712
Masculin Âge RP : 38

Politique : 00
Métier : Forgeron d'armes - Compagnon
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] 64453510485/485Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] 242396barresante02  (485/485)
Vitesse: 43
Dégâts: 282

Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] Empty
MessageSujet: Re: Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet]   Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] EmptyVen 14 Oct 2022 - 23:35
Séparation du contenu
   L’homme Lézard leva la tête vers les deux individus qui étaient sortis de la taverne peu après lui. Ils  l’avaient abordé en violant à peu près toutes les règles de politesse et le faisaient passer pour plus dérangeant que la bagarre de taverne. L’homme lézard supposait que la plupart de ceux qui désiraient profiter d’un tel lieu préféraient d’avantage boire dans une ambiance de camaraderie et se reposer d’une journée de dur labeur plutôt que de se battre. Apparemment il avait tort.

   Sslozmek s’attarda sur son homologue. Il parlait comme les humains, s’habillait comme eux et n’avait jamais fait son apparition au temple. Au début, l’homme lézard aurait pu imaginer qu’il fasse partie d’un de ces peuples situés dans une caverne extrêmement difficile à trouver dans les chaînes de montagnes bordant Ishtar. D’après les légendes la dite grotte serait en réalité une sorte de Monde souterrain abritant une vie dangereuse et insolite et protégée par ses ancêtres lointains. Du plus loin qu’il se souvenait, sa famille avait cultivé la terre dans les marais d’Hukutav depuis au moins trois ou quatre générations avant son père. Du moins, c’est ce qu’il lui avait raconté à l’époque. L’homme lézard qui le faisait face ne semblait pas venir d’une civilisation de la caverne mystérieuse. Il serait certainement bien moins familiarisé avec le langage Dùralassien à moins qu’il ne l’ait apprit étant tout jeune.

-[...]Et ne maudits pas les humains ainsi. A Ishtar, il y a de tout. C'est le hasard si ce sont des humains qui te sont tombés dessus. Dans ce rade, la plupart sont des parias, s'ils t'ont regardé de travers, c'était seulement pour t'inciter à te battre.

   Certes, Sslozmek avait remarqué qu’il y avait bien d’autres espèces présentes à Ishtar. Mais la majorité de la population locale était tout de même composée d’humains tout comme l’ensemble de Dùralas. Ils pullulaient dans toutes les villes et se répandaient tel un virus dans toutes les contrées. Ils étaient la source de bien des maux et leur mode de vie s’était imposé à toutes les autres races civilisées. Mais pour avoir passé des journées à Stellaraë et voyagé entre Ishtar et Baldorheim, ce n’était pas toujours un mal et le monde tournai à peu près rond. De plus, il ne pouvait pas haïr une espèce entière et encore moins celle qui était la plus présente sur le Monde. En revanche il enviait leur expansion, leur influence et leur prospérité. Il aimerait au fond de lui que l’on parle des Nagas comme un grand peuple et non plus qu’il soit considéré comme une « bande de serpents fanatiques se terrant dans un marais ».

-C'est bon, t'as fini? Bon, toi là, le pleurnichard! Tu vas ranger cette dague, c'est une baston de taverne, on va pas commencer à s'entretuer. Et puis, quand tu auras fini de t'apitoyer sur ton sort, tu pourras peut-être me dire ce qui t'arrive. Enfin, quand tu m'auras suffisamment raconté ta vie ou quand j'en aurai marre, on retournera à l'intérieur et on ira péter la gueule à quelques bouffons. Si tu t'en sors bien, je t'emmènerai dans un endroit plus calme avec des produits de meilleure qualité. Tu en dis quoi?"

   Sslozmek s’intéressa à présent à la jeune femme qui faisait preuve d’une insolence clairement volontaire qui frôlait la provocation. L’homme lézard serait probablement entré dans son piège en se montrant outré si l’effrontée qu’il avait en face de lui ne lui rappelait pas sa propre fille. Elle était tout de même mieux éduquée et il s’en félicitait mais elle était tout aussi impulsive, directe et manquait parfois de tact. Il regarda alors la jeune femme droit dans les yeux avec un léger sourire. Son humeur exécrable venait de s’améliorer.

-Capitaine Kaïna Garnet, à ton service! Et toi, tu as un nom ou je dois t'en trouver un?"

   Soit le Monde n’était pas si grand que Sslozmek l’imaginait, soit le hasard faisait bien les choses, soit le basilic l’avait guidé jusqu’à elle. Quoi qu’il en soit, l’homme lézard fut surpris que ce soit ce visage qui correspondait à Kaïna Garnet la mineuse. Elle était à l’exact opposé de ce qu’il imaginait être une femme extrayant durement du minerai.  Il pensait d’avantage qu’il aurait affaire à une géante ou une naine et non à une jeune humaine fluette. « Mais avec un fort caractère » se dit l’homme lézard. Dès les premiers instants de cette rencontre, il s’avérait que ce petit bout de femme était plein de surprise et brisait tous les codes. Ssolzmek détacha son regard d’elle pour s’attarder sur sa dague qu’il rangea dans son fourreau sous les conseils avisés de la jeune Kaïna. Il lui répondit ensuite d’un ton calme et chaleureux :

-Sslozmek Hann, ton fidèle client. J’ai une contre-offre à te faire : d’abord nous allons casser la gueule à quelques gredins avant qu’ils ne se soient déjà tous assommés à coup de bouteilles, choppes ou pied de table et ensuite, une fois que nous nous serons passé les nerfs, oui, je vous accompagnerai volontiers vers un lieu plus…convivial.  

   Son sourire s’élargit alors qu’il saisit la main de la jeune femme avec poigne et se releva en s’appuyant sur le mur derrière lui. Assis, il ne devait pas être très impressionnant mais une fois ses longues jambes dépliées et son buste droit, il dominait une bonne partie des badauds ainsi que Kaïna qu’il devait dépasser de près d’une tête et demie. Il avait plusieurs questions à lui poser comme ce que voulait dire le grade de capitaine. Elle n’avait pas l’air de faire partie d’une force armée, mais Sslozmek préféra ne pas émettre de conclusions trop hâtives. Il aura tout le temps de converser avec elle mais dans un premier temps, place à la baston !
Revenir en haut Aller en bas
Kaïna Garnet
Voleuse

Kaïna Garnet

Messages : 348
Expérience : 2279
Féminin Âge RP : 22 ans

Politique : 23
Métier : Mineuse - Compagnonne
Titres:

(Hibou +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] 644535102046/2046Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] 242396barresante02  (2046/2046)
Vitesse: 1008
Dégâts: 810

Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] Empty
MessageSujet: Re: Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet]   Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] EmptyJeu 20 Oct 2022 - 14:40
Séparation du contenu
Ainsi donc, l'homme lézard face à Kaïna était son meilleur client. Pour être franche, elle n'était que partiellement surprise. Certes, elle ne s'attendait pas à le rencontrer ainsi mais, le grand nombre de S dans son nom laissait penser à un naga ou autre espèce reptile. Ainsi donc, à ce sujet elle ne s'était pas trompée. En tout cas, la réaction de Sslozmek en apprenant l'identité de la pirate semblait s'améliorer. Il tint même des propos qui laissait transparaître une motivation nouvelle. Il avait cessé de s'apitoyer sur son sort et semblait même déterminé à retourner se battre. Kaïna sourit alors et dit:

"Alors tu es mon plus gros client? Enfin bon, si tu es motivé à aller te battre, on parlera de cela plus tard!"

Une fois que Sslozmek fut debout, elle se rua vers la taverne sans attendre. Même si Pevar n'y tenait pas plus que cela, il suivit Kaïna. Après tout, c'était lui qui avait amené sa capitaine ici et tout cela était donc en partie sa faute. Toutefois, il savait très bien qu'elle n'avait pas besoin de lui pour semer la pagaille. Même si Kaïna avait un bon fond, son côté explosif attirait pas mal d'ennuis. Cette fois encore, elle n'avait pas dérogé à ses habitudes.

Le groupe avait donc rejoint la taverne et Kaïna se mit à distribuer des coups à tout va, faisant seulement attention de ne pas s'en prendre au deux hommes lézards. Les coups fusaient dans tous les sens et divers objets volaient de ci de là. Bien que la jeune capitaine recevait quelques coup, elle maîtrisait mieux le combat qu'eux. Enchaînant les adversaires, elle commençait à se lasser. Elle fit donc en sorte de se rapprocher de ses camarades et elle dit à leur attention:

"Bon allez, moi je m'ennuie, on se casse? En plus, y a rien de décent à picoler ici!"

Sur ces mots, elle envoyait valser tous ceux qui rentraient dans son périmètre, attendant la réponse de ses compagnons.




Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] Kazcna11
Kaïna's theme:
Revenir en haut Aller en bas
Sslozmek Hann
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
Sslozmek Hann

Messages : 218
Expérience : 712
Masculin Âge RP : 38

Politique : 00
Métier : Forgeron d'armes - Compagnon
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] 64453510485/485Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] 242396barresante02  (485/485)
Vitesse: 43
Dégâts: 282

Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] Empty
MessageSujet: Re: Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet]   Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] EmptyJeu 10 Nov 2022 - 0:32
Séparation du contenu
   Kaïna ne se fit pas prier et sa désinvolture envers Sslozmek s’effaça pour laisser place à la castagneuse qu’elle était. L’auberge grouillait encore de bagarreurs à moitié ou complétement saouls. Certains s’étaient placés ou avaient été placés sous des barriques tandis que d’autres ouvraient le robinet pour que la mauvaise bière se déverse directement dans leurs gosiers.

   L’établissement plongeait de plus en plus dans le chaos : Les tabourets volaient, tout comme les choppes, les bouteilles et toutes sortes de choses tranchantes ou contondantes pouvant faire mal.  La jeune femme plongea dans la mêlée avec Pevar. Sslozmek hésita quelques secondes avant qu’un homme-félin au poil revêche ne vienne s’en prendre à lui avec une demi-bouteille brisée. Il essaya de la lui planter dans le torse, mais l’homme lézard parvint à esquiver sans grande difficulté le coup maladroit. Il attrapa le bras de son assaillant et l’envoya contre deux autres clients de la taverne. Ceux-ci eurent moins de pitié envers l’homme félin qui se retrouva matraqué au sol par les deux individus. Ils se tournèrent ensuite vers celui qui leur avait envoyé le projectile ambulant. L’un était un orc à la peau brune couturée de multiple cicatrices, l’autre un humain moins grand mais à la musculature qui n’avait rien à envier à son confrère. Les deux compères marchaient à moitié en titubant vers l’homme-lézard. S’il y avait bien un avantage qu’il avait contre tous ces ivrognes c’est que lui au moins était tout à fait sobre. C’est bien pour cette raison qu’il se pensait parfaitement capable de se défendre contre les deux individus qui semblaient néanmoins être bien plus habitués que lui à se battre. Sslozmek ne semblait cependant pas vraiment être dans son élément.  Il avait pour habitude de faire preuve de discrétion en surprenant son adversaire avec des feintes et des pas sur le côté. Mais dans cette taverne bondée et exigüe où le moindre geste déplacé provoquerait une autre personne, il était loin d’être à l’aise. Surtout que d’habitude c’était avec sa dague qu’il se battait et non avec ses poings.

   L’orc, probablement le plus impétueux des deux, visa son visage. Sslozmek esquiva son attaque, lui saisit le bras et tira de toutes ses forces pour l’envoyer dans une autre direction. Il réussit à l’envoyer contre un mur mais pas avec assez de force pour que cela le mette hors de combat. L’ami de l’orc profita que l’homme lézard soit occupé et lui donna un violent coup de matraque dans les côtes. Sslozmek poussa un glapissement de douleur et se retourna vers son nouvel assaillant. Il contra un nouveau coup avec ses bras et arracha l’arme des mains de l’homme pour s’en servir contre lui. Heureusement qu’il était saoul, l’homme lézard parvint à en venir à bout plutôt rapidement avec quelques coups bien placés. Mais un hurlement de rage venant de derrière lui l’empêcha de se satisfaire de sa victoire contre l’humain. L’orc était revenu à la charge et le poussa contre un pilier. Il lui donna ensuite un puissant coup de tête en évitant ses cornes et enchaîna avec un coup de poing dans le ventre.

   Acculé et à moitié sonné, l’homme lézard s’effondra à terre entre les corps inanimés des clients cuvant leurs boissons ou assommés après une rixe. Lui, n’avait pas eu l’occasion de boire une goutte, mais son esprit était embrumé après le choc d’un crâne orc visiblement plus solide que le siens. Les sensations étaient identiques à un état d’ébriété d’autant que des effluves d’alcool et de tout type de fluides corporels parvinrent jusqu’à ses narines. Sentir ce cocktail d’odeurs nauséabondes eut l’effet d’une gifle et lui remit les idées en place. A moins que ce ne soit plutôt Pevar. Ce dernier lui tendit la main que Sslozmek saisit fermement. Il chercha des yeux l’orc mais il gisait à ses pieds. Le pirate lui avait déjà réglé son compte. Toujours désorienté, il bafouilla un remerciement et se prépara à affronter un nouvel adversaire. Ce fut sans compter sur Kaïna qui s’était finalement rapprochée d’eux et força sur sa voix pour couvrir le brouhaha :

"Bon allez, moi je m'ennuie, on se casse? En plus, y a rien de décent à picoler ici!"

   Sslozmek hoqueta de surprise en voyant la pile de corps d’hommes et de femmes hébétés qui entouraient la jeune capitaine. Un peu honteux en comparaison des deux seuls individus qu’il était parvenu à vaincre, il préféra ne pas s’en vanter auprès d’elle de peur de paraitre ridicule. Visiblement il avait des choses à apprendre de cette petite. Il malaxa son abdomen et ses côtes encore douloureux et acquiesça lentement.

- Bonne idée, allons-nous-en, dit-il d’une voix rauque qui trahissait sa souffrance.

   Encore une fois, il avait sous-estimé ses adversaires, se croyant plus supérieur en étant sobre. Toutefois, l’humain et l’orc semblaient avoir leurs esprits intacts bien qu’ils sentaient aussi fort l’alcool l’un que l’autre. L’homme lézard essayait de se trouver des excuses pour avoir échoué aussi lamentablement à se passer les nerfs. Non seulement sa colère était revenue mais pour couronner le tout il se sentait maintenant impuissant.

   Sslozmek sortit en premier et pris une grande bouffée d’air frais, ce qui le changea drastiquement de l’atmosphère étouffante et viciée de l’auberge. Il fut rapidement suivit par les deux pirates qu’il laissa passer devant lui pour ensuite leur emboiter le pas. Ne connaissant pas encore suffisamment la ville, il préféra suivre la jeune pirate qui semblait savoir où elle allait. Il regardait néanmoins autour de lui, vérifiant que les ivrognes qui avaient subis plusieurs roustes par leur petit groupe -surtout par Kaïna et Pevar- ne les aient pas suivis. Il crut par ailleurs apercevoir plusieurs silhouettes sortir de l’auberge et se fondre subrepticement dans les ombres. Bien que se sentant protégé par les deux pirates, il était encore loin d’être serein et avait hâte d’arriver dans un lieu plus chaleureux où il pourra discuter autour d’une bonne pinte et d’un bon feu de cheminée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] Empty
MessageSujet: Re: Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet]   Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet] Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Bières, pirates et distribution de pains, avec un lézard. [PW Kaïna Garnet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alcool, pirates et distribution de pains [feat Garzvorgh] [Terminé]
» [POULE C] Kaïna Garnet - Ġor
» [Condamnation #007] Kaïna Garnet
» [POULE C] Dranosh - Kaïna Garnet
» [POULE C] Lashgob - Kaïna Garnet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sud de Dùralas :: Ishtar :: Ishtar-