AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Mephistopheles
Le Monde de Dùralas a précisément 2647 jours !
Dùralas, le Jeu 28 Jan 2021 - 3:13
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le Deal du moment :
-20€ dès 299€ en plus des SOLDES
Voir le deal

 

 [Domestiquer l’opiniâtre bête de selle] Brâve Beyte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Urua
Paladin

Urua

Messages : 459
Expérience : 3511
Masculin Âge RP : 28

Politique : 121
Métier : Forgeron d'armure - Maître Absolu
Titres:
 

(Diagoras, Mouss'queterre de Urua [Modifié][Emblème de la GZ]  +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
[Domestiquer l’opiniâtre bête de selle] Brâve Beyte 1559870510-barre-vie-gauche5937/5937[Domestiquer l’opiniâtre bête de selle] Brâve Beyte 1559871461-barre-vie-rouge  (5937/5937)
Vitesse: 555
Dégâts: 1340

[Domestiquer l’opiniâtre bête de selle] Brâve Beyte Empty
MessageSujet: [Domestiquer l’opiniâtre bête de selle] Brâve Beyte   [Domestiquer l’opiniâtre bête de selle] Brâve Beyte EmptyMar 24 Nov 2020 - 16:29
Séparation du contenu
Une (f)âme en peine
Euî'Gan n'avait pas menti. Dara était effectivement au bord du lac, elle était effectivement entrain de tapoter sur un tambourin de peau très fine et claire, tendue sur un cerceau de bois plus foncé, et elle était effectivement magnifique. Ses yeux rouges sang semblaient flamber dans l'océan de glace que représentait sa peau d'une pâleur bleutée. La puissance du rougeoiement cloua Urua sur place alors qu'il s'approchait et qu'elle l'aperçut. Ses cornes semblaient deux stalagmites volant au vent sans un parallélisme parfait avec ses oreilles. La même impression de douceur et de timidité que celle d'Holy, la consœur d'Urua au sein de la Garde Zéphyr, émanait d'elle. Toutefois, il ne ressentait pas la même attraction envers la jeune femme qu'envers la djöllfulin. Ici,l'attirance était presque irrésistible.

Lorsqu'il eut rassemblé assez de courage pour reprendre sa marche, il espéra ardemment que la beauté ne l'avait pas trouvé étrange à s'arrêter pour rien en pleine avancée. Il arriva enfin près d'elle et dut se concentrer une minute pour formuler les phrases les plus simples.

- Bonjour, Euî'Gan m'a dirigé vers vous. Il dit que je dois faire mes preuves. Je suis Urua.

Quand on parle de phrase simples, on ne pense généralement pas aussi simples mais c'était tout ce qu'il avait pu sortir de ses tripes. Au moins sa voix n'avait-elle pas tremblé ni n'avait-il bafouillé. Il serait sans doute reparti d'où il était venu sans même attendre la réponse.

- Bien, viens avec moi.

Le ton était tout aussi laconique mais Urua doutait que ce fut pour les mêmes raisons. Si son caractère ressemblait un tant soit peu à celui d'Holy, elle devait certainement être incapable de sortir plus de quelques mots à des inconnus avant de les avoir fréquenté pendant un temps appréciable. Ils se mirent donc à marcher en silence, Urua essayant tant bien que mal de ne pas laisser son regard trop accrocher la créature de rêves qu'il avait à son côté.

- Entre, je vais te montrer.

Ils étaient arrivés à une sorte d'enclos qui abritait une créature unique. Elle était seule oui, mais son unicité tenait à plus que ça. Elle ressemblait à un magnifique hongre mais portait sur la tête des cornes étrangement similaires à celles des djöllfulins. Urua réprima un sourire quand la pensée de la création de ces créatures certainement hybrides traversa son esprit. Ce n'était pas l'endroit pour faire de l'humour qui pouvait vexer les habitants.

Dara entra donc dans l'enclos en sautant lestement la barricade, puis s'approcha doucement de la bête en reprenant son tambourinage. Seuls ses ongles caressaient parfois la peau tendus, laissant sortir une sorte de léger bourdonnement, puis elle se mettait à jouer un rythme rapide du bout des doigts. L'animal, quant à lui, la regardait avec curiosité, puis avec sympathie au fur et à mesure que la musique prenait forme et qu'il semblait en comprendre les accords. Cette scène était tellement peu banale pour Urua qu'il resta derrière la barrière, les yeux écarquillés, n'osant déranger cette improbable union d'âmes.

- À ton tour.

Il avait été tellement absorbé par ce qu'il venait de voir qu'il ne s'était pas aperçu que Dara avait cessé de jouer et qu'elle se tenait maintenant face à lui, une simple barricade de bois les séparant. Elle lui tendait son tambour, qu'Urua saisit du bout des coussinets, de peur de l'abîmer. C'était un objet magnifique, d'une grande finesse et il sentait qu'il n'avait pas intérêt à faire de dégâts.

Sans comprendre, il la regarda. Elle devait vraiment le prendre pour un abruti. Toutefois, avec une patience infinie, elle lui fit signe de rentrer dans l'enclos. Elle semblait vouloir qu'il joue, lui aussi, pour le cheval étrange. Sans poser de question, il s'exécuta et escalada la clôture, tenant toujours le petit tambour, absolument incertain de pouvoir s'en servir correctement.

Fiche de combat :
 

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
 

[Domestiquer l’opiniâtre bête de selle] Brâve Beyte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Les sombres montagnes de Kanaan :: Le village des Djöllfulins [Zone restreinte – Djöllfulins + invités]-