AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Herbier  

Le Monde de Dùralas


Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Nous sommes actuellement en l'An 810 du Ve Âge.
Bienvenue à notre dernier membre : Fëanor
Le Monde de Dùralas a précisément 3823 jours !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Dùralas, le Jeu 18 Avr 2024 - 6:44
La Spécialisation de classe s'obtient à Wystéria.
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Le Deal du moment : -29%
PC portable – MEDION 15,6″ FHD Intel i7 ...
Voir le deal
499.99 €
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Baskets Nike Air Huarache Runner
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

 

 Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Caelan
Nouvel(le) habitant(e)

Caelan

Messages : 38
Expérience : 326
Masculin Âge RP : 20

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 64453510110/110Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 242396barresante02  (110/110)
Vitesse: 110
Dégâts: 78

Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] Empty
MessageSujet: Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme]   Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] EmptySam 30 Mar 2024 - 15:46
Séparation du contenu
Vol à la ville
FEATURING. Mademoiselle Charme
Après son entretien avec Redaka, à la "Queue de Phénix", Caelan voulait se perdre dans Stellaraë. Toute sa vie durant, on lui avait inculqué un patriotisme fanatique, enseignant que mourir en défendant Stellaraë était le plus grand des honneurs auxquels il puisse aspirer. Toutes ses épreuves, la discipline, les fois où il avait frôlé la mort pour se surpasser, étaient pour la grandeur de la race humaine et la défense de cette cité.

Maintenant qu’il y était, il ne savait pas trop quel effet cette ville lui faisait. Peut-être ne s’avouait-il pas qu’il était déçu. Il s’était fait une vague image de Stellaraë avec ses souvenirs nébuleux de son enfance et des sermons de ses mentors durant l’agogée. Ses impressions et ses souvenirs se mêlaient en une mélancolie un peu douloureuse.

Les rues étaient bondées de monde, représentant bien là le cosmopolitisme de Dùralas. Des marchands avaient exposé leurs boutiques sur les bords de cette grande rue, à même le sol. Épices, quincaillerie, livres, bijoux, tout était en vente et les commerçants usaient de leurs cordes vocales pour se faire entendre et alpaguer de potentiels clients.

La foule était compacte dans l’étroite ruelle et Caelan jouait du coude avec cette masse d'inconnus pour continuer sa déambulation innocente.

Il était surpris du nombre de non-humains également. Mercer, son mentor attitré, qui l’avait particulièrement martyrisé durant ses entraînements intenses, était xénophobe au dernier degré. Pour lui, un non-humain était clairement une menace, latente ou imminente. On avait prodigué à Caelan et ses frères de conditions bien des cours sur la race humaine, comment ses ancêtres avaient construit Stellaraë, l’anatomie, la stratégie, la philosophie, etc. L'ambiance dominante de l’agogée ne laissait aucune place à l’étude et à la compréhension des autres races, ce qui laissait présager à Caelan que le mélange racial était banni à Stellaraë.

Pas du tout. Fort heureusement, Caelan n’avait pas hérité du racisme exacerbé de son mentor.

Caelan n’avait alors qu’une hâte : quitter cette rue bondée de monde et bruyante pour découvrir d'autres quartiers de cette cité. Il devait par moment s’arrêter, le temps que le trafic se fluidifie, essayant de glisser entre deux passants, espérant retrouver du calme.

Il sentit la peur le gagner, comme celle instillée par Mercer durant toutes ces années. Cette peur qui se logeait dans son ventre et l’affaiblissait de toute son énergie.

"Je dois sortir d’ici…" pensa-t-il, respirant profondément pour ne pas céder à cette émotion.
MALICE




«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.»






Mes Pensées pour moi-même sont en italique et en #9e0b0b


Dernière édition par Caelan le Dim 31 Mar 2024 - 19:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mademoiselle Charme
Néophyte

Mademoiselle Charme

Messages : 19
Expérience : 260
Féminin Âge RP : 24

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 64453510105/105Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 242396barresante02  (105/105)
Vitesse: 141
Dégâts: 48

Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] Empty
MessageSujet: Re: Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme]   Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] EmptySam 30 Mar 2024 - 19:56
Séparation du contenu
C'était sans rien,
que l'épicurien,
bravait, de ses manières,
la grande cité de Stellaraë.
Dans ces murs anciens,
de sa démarche guerrière,
marchait un stoïcien.
Quid des tensions,
et des aversions
que cette rencontre,
pouvait faire naître ?
L'un confrontait son passé,
l'autre fuyait Ishtar, lassée.


Cela faisait quelques jours qu'elle bravait la prestigieuse Stellaraë. Même la beauté des cieux semblait bien fade face à la magnificence de ses murs. Elle se faufilait dans l'ombre des tours et des maisons qui surplombaient les rues pour se faire oublier des regards, mais aussi de la chaleur d'Harena. Éternellement couverte d'une capuche, pour fuir le roi des cieux, et de son éventail, pour chasser cette touffeur, la douce ajusta son masque brodé pour couvrir son regard d'émeraude. Elle était vêtue d'un attirail plus léger qu'à Ishtar pour survivre aux températures locales. Son esthétique restait fidèle à elle-même.

Bien qu'elle était ravie de s'être écartée d'Ishtar et ses rues, la brise maritime lui manquait déjà. D'autant plus qu'il lui fallait trouver un moyen de charmer la population locale. C'est bien la première fois qu'elle paraissait intimidée par ce condensé de cultures différentes. Certes, elle était une habituée des carrefours commerciaux puisque la ville pirate en est un. Néanmoins, un pirate alcoolique, quel qu'il soit, était une proie plus facile que tout ce qui pouvait bien joncher les sols de la place. Oser une voix mielleuse à un homme-loup lourdement armé ? Non, elle tenait trop à sa vie. De charmantes œillades à l'orc ensorceleur du coin ? Non plus, elle ne voulait pas s'en faire un ennemi. Mais il lui fallait de quoi survivre et ce n'étaient pas ses talents de divinatrice qui allaient attirer du monde, là où personne ne la calculait. C'est ainsi que lui vint une idée.

Cette idée se dressait avec incertitude parmi la foule, l'allure pataude. Elle semblait oppressée par la foule et désirait s'en acquitter au plus vite. Cette opportunité n'était autre que Caelan. Son imposante silhouette, déstabilisée par les passages impatients de la population, dépeignait une scène des plus pittoresques. Ce sont les esprits songeurs, les meilleurs à subtiliser. Ainsi, elle le suivit et slaloma entre les différents obstacles vivants pour se rapprocher de sa personne. Lorsqu'il flânait, elle attendait. Quand il doutait, elle patientait. Et alors qu'il s'immobilisa, elle lui déroba sa bourse.

D'un geste habile, une lame cachée s'échappa de l'armature boisée de son éventail puis, d'un coup agile, elle détacha la corde qui la liait à son possesseur pour la récupérer avec finesse. Naturellement, c'était là le plan qu'elle avait envisagé si tout se passait sans accroc. Dans le cas contraire, c'est sous sa capuche et noyée par la foule qu'elle espérait se faire oublier. Et si aucun des plans qu'elle avait envisagé ne se déroulait correctement ? Il ne restait plus qu'à espérer que Caelan soit le stoïcien qu'il compte devenir.

[Tentative de vol à la tire sur Caelan.]




Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 77698_s

« Mon charme, mon arme,
envoûte ton âme,

Pour que, sans mes lames,
Ton or, je réclame. »


Dernière édition par Mademoiselle Charme le Sam 30 Mar 2024 - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
Le Destin

Messages : 12182
Expérience : 40213

Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] Empty
MessageSujet: Re: Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme]   Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] EmptySam 30 Mar 2024 - 19:56
Séparation du contenu
Le membre 'Mademoiselle Charme' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Humain' :
Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] Cr_hum10
Revenir en haut Aller en bas
Caelan
Nouvel(le) habitant(e)

Caelan

Messages : 38
Expérience : 326
Masculin Âge RP : 20

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 64453510110/110Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 242396barresante02  (110/110)
Vitesse: 110
Dégâts: 78

Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] Empty
MessageSujet: Re: Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme]   Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] EmptyDim 31 Mar 2024 - 19:25
Séparation du contenu
Vol à la ville
FEATURING. Mademoiselle Charme
Les odeurs, le brouhaha, les légères bousculades, les humeurs, l’énergie chaotique… Toutes les composantes d’une foule agglutinée autour de Caelan constituaient un désagrément pour le jeune Gardien, élevé à la dure dans le climat aride des Terres Désolées du Sud. Il avait relevé des défis mortels, subi une éducation des plus rudes, mais il n’avait jamais été préparé à se mêler à la foule de la sorte. Hormis sur un champ de bataille, bien rangé aux côtés de ses frères. Ici, seul, il n’était pas du tout à son aise. Ses sens et ses réflexes conditionnés à l’agogée lui faisaient presque tourner la tête tellement il y avait trop d’informations. Il se dit aussi que dans cette foule dense, il faisait une proie facile. Ce désordre représentait à n’en point douter une aubaine pour la malveillance des assassins ou même de simples larcins. Un voleur un minimum entraîné se glisserait aisément jusqu’à sa bourse en cuir et…

Il perçut l’absence de poids à sa ceinture et son cœur balança instantanément une charge d’adrénaline qui se répandit dans tout son corps.

Malgré le trop-plein d’informations qui parvenait aux sens exacerbés de Caelan, il s’était fait surprendre par des mains habiles. Dans son dos, la petite lanière de cuir qui soutenait sa maigre fortune avait été sectionnée par un inconnu. Ou plutôt une inconnue.

Caelan fit volte-face en un éclair pour découvrir une silhouette encapuchonnée, mais dont les contours indiquaient clairement une femme humaine.

Caelan était embarrassé en posant le regard sur la jeune femme, dont peut-être celle-ci partageait sa gêne d’être prise sur le fait. La fureur de ses émotions était redescendue après quelques respirations et lui permit de formuler une réponse claire et neutre :

Vous n’avez pas choisi la bourse la plus remplie de ce côté de la ville, dit-il, amusé à l’égard de la fraudeuse.

Par chance pour la pickpocket, la foule ne semblait pas vraiment avoir compris le déroulé de la situation, même quand Caelan prit la parole. Certainement que dans leur scénario, il manquait le fameux appel à l’aide “AU VOLEUR ! AU VOLEUR !” pour provoquer la réaction adéquate. Ce que le survivant des Terres Désolées ne fit pas, démontrant ainsi l’ampleur de son stoïcisme.

Stoïque, certes, mais pas impassible, et encore moins passif.

En vérité, le jeune guerrier attendait la réaction de sa malfaitrice. Il essayait de capter son regard à travers son voile de manière à voir à qui il avait affaire. Si celle-ci décidait de fuir, Caelan la poursuivrait. Non, par nécessité, ni angoisse de perdre sa maigre dot, mais par amusement pour le défi. Les voleurs avaient de bonnes foulées. Indispensables pour multiplier les larcins et conserver leurs mains également. En grand athlète qu’il était, cela le challengerait peut-être un peu.

Si toutefois elle décidait de lui rendre son dû, ce dernier aurait bien quelques curiosités à partager avec elle sur la motivation de ses actions.
MALICE




«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.»






Mes Pensées pour moi-même sont en italique et en #9e0b0b
Revenir en haut Aller en bas
Mademoiselle Charme
Néophyte

Mademoiselle Charme

Messages : 19
Expérience : 260
Féminin Âge RP : 24

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 64453510105/105Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 242396barresante02  (105/105)
Vitesse: 141
Dégâts: 48

Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] Empty
MessageSujet: Re: Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme]   Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] EmptyDim 31 Mar 2024 - 23:04
Séparation du contenu
Elle se pensait tirée d'affaire. Elle s'était immobilisée. Caelan allait poursuivre son chemin et la vague de vivants l'engloutirait. Ni vue, ni connue, elle demeurait une belle inconnue. Mais ô malheur, voilà qu'il s'était retourné pour plonger son regard dans le sien. Il savait. Être prise la main dans le sac, que c'en était décevant, frustrant mais surtout énervant. Le malaise qu'ils échangeaient tous deux était palpable. Sans un mot, ni un mouvement, le duo, couvert par le brouhaha ambiant, se regardait. Il ne va sans dire que la jeune femme bouillonnait d'amertume. Elle détestait perdre. Mais son masque impassible ne se brisait point. Jamais.

“Vous n’avez pas choisi la bourse la plus remplie de ce côté de la ville” s'amusa-t-il à dire pour briser ce silence embarassant. Quelqu'un venait de lui dérober une bourse et il s'en amusait ? Était-ce là de l'arrogance ou un surplus d'assurance ? Cela surprit la voleuse qui avait entre ses fins doigts, la bourse de Caelan. Elle ne répondit pas de suite. Elle l'observait, l'analysait de la tête aux pieds, sans aucune vergogne, sans une once d'émotions. Puis, après une poignée de secondes, et quelques battements de cils, elle insuffla du courage à son visage : son plus beau sourire espiègle illumina sa face, et une envoûtante voix s'échappa d'entre ses lèvres amusées.

« Conservez votre bave, mon brave, car comment une jouvencelle telle que moi aurait pu voler un grand gaillard tel que vous ? soyez rationnel. Ce n'est pas là votre bourse mais la mienne. » certifia-t-elle en agitant son éventail dénué de lame. Dans cette douce gestuelle, elle s'offrait un brin d'air ou de grands airs, assurée. Sa voix se voulait douce mais théâtrale. « Ne voyez-vous pas que vous gênez ? »  demanda-t-elle sans attendre de réponse. Effectivement, le duo immobile, au milieu de cette foule écrasante, gênait les nombreux passants. Cette question rhétorique n'était qu'un prétexte à Charme pour brouiller l'esprit de son interlocuteur. Voilà qu'elle reculait, pour se confondre dans la foule, pour la contourner, et pour semer Caelan. Dans un gloussement, elle se jouait du stoïque et l'incita à valser avec tous ces passants. L'agréable senteur de fleurs qui émanait de son sillage pouvait remettre Caelan sur la piste. Si ce n'était plus grâce à ce délicat parfum, alors c'est sa taille plus imposante qui lui permettait de la conserver dans sa ligne de mire. Il y avait bien des façons pour ne pas la perdre, ne restait plus qu'à utiliser ses talents. Parfois, elle accélérait le pas. À d'autres moments, elle ralentissait pour s'oublier derrière quelques décors ou passants imposants. Ses foulées étaient réfléchies. Peut-être faisait-elle exprès de ne pas le semer ? Peut-être se jouait-elle simplement de lui ? Lui qui était si gêné dans ce bain de foule, voilà qu'il était contraint d'y nager davantage. Dans tous les cas, Charme trouvait toujours le moyen pour le ramener sur sa piste, avec finesse. Ainsi, si tant est qu'il possédait un égo, il ne serait pas fâché de constater que la roublarde le laissait gagner.

Ce jeu ne dura guère longtemps. Une minute, tout au plus. Mais cette minute-là paraissait bien longue dans l'inconfort. Une fois extirpée de la place centrale pour regagner la taverne du coin, Charme déposa une main contre sa hanche, arborant un air fier. Elle fixait la devanture de l'échoppe pour écouter ses arrières. L'avait-elle semé ? Au fond d'elle, elle savait qu'il était encore là et, de toute évidence, il valait mieux qu'il la retrouve. Cet individu paraissait plus cordial que la garde du coin.

« Owh, il semblerait que vous m'avez déjà rattrapée. » dit-elle en lui faisant dos. Par dessus son épaule, elle l'admira avant de s'orner d'un autre sourire malicieux. « Pour me faire pardonner, laissez moi vous offrir un verre. Je crois qu'ehm... » tout en poursuivant ses dires, elle fouilla la bourse de Caelan, un peu trop à ses aises. « j'ai de quoi vous inviter. »

À ses mots, elle fit face à Caelan pour mieux l'observer, de sa bouille amusée.




Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 77698_s

« Mon charme, mon arme,
envoûte ton âme,

Pour que, sans mes lames,
Ton or, je réclame. »
Revenir en haut Aller en bas
Caelan
Nouvel(le) habitant(e)

Caelan

Messages : 38
Expérience : 326
Masculin Âge RP : 20

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 64453510110/110Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 242396barresante02  (110/110)
Vitesse: 110
Dégâts: 78

Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] Empty
MessageSujet: Re: Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme]   Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] EmptyLun 1 Avr 2024 - 18:16
Séparation du contenu
Vol à la ville
FEATURING. Mademoiselle Charme
La jeune femme, à première vue à peine plus âgée que Caelan, était d’humeur fanfaronne, énergique et joueuse. D’une parfaite désinvolture aux yeux du commun des mortels. Caelan trouva dans son comportement une sorte de curiosité, un amusement certain. Quand on a été sculpté dans le bois brut de la rigueur comme Caelan, observer la désinvolture chez autrui avait quelque chose de divertissant. Voire attirant. C’était un chemin jamais emprunté par Caelan et ses frères. Si Caelan avait opté pour ce genre de comportement durant l’agogée, il n’aurait clairement pas survécu.

“Je suis rationnel, ma chère, mais c’est vous qui tenez mon dû et non moi le vôtre.”

Elle avait un certain goût pour le spectacle, avec une gestuelle très théâtrale, ce qui participait à la rendre davantage sympathique malgré son arrogance de façade.

Quant à sa remarque, Caelan répondit par un sourire amusé.

“Vous êtes douée. Ce n'est pas votre premier larcin, c'est sûr”, conclut Caelan.

Soudain, elle tourna les talons, le porte-monnaie de Caelan toujours en main, et s’enfonça parmi la foule. L’adrénaline toujours dans ses veines, le jeune homme entama sa première foulée avec l’énergie de la foudre. L’excitation de la surprise, de la course, avait eu le don de dissiper son malaise de la foule. Les deux jeunes effrontés, chacun aux antipodes d’un chemin de vie différent, se lancèrent dans une course poursuite dans les rues de la capitale. Suivant de quelques mètres le sillage de grâce de la demoiselle voleuse, le jeune Gardien s’amusait beaucoup en cet instant. Elle avait fait remarquer qu'ils gênaient au milieu de la foule, maintenant ils couraient à travers la foule, l’une avec délicatesse féminine telle une danse, l’autre avec rigueur martiale telle des esquives. Caelan percevait également un délicat parfum floral qui émanait d’elle, de ses cheveux ou de ses vêtements. Elle prenait garde de ne pas semer le jeune guerrier, même s'il la suivait de près et qu'il était bien loin de déployer ses réelles capacités physiques. Il conclut qu'elle s'amusait aussi à savoir qu'il était proche d'elle.

Elle s’arrêta finalement près d’une taverne, la main sur la hanche, usant de nouveau de charme à l’adresse de son poursuivant, même pas essoufflé. Elle lui proposa un verre à la taverne. Une habitude étrangère à Caelan que de boire de l’alcool à la taverne.

“Et vous n’avez pas volé le plus habitué de ce genre d’endroit, non plus.”, répondit Caelan, à la limite du rire.

Caelan ne buvait pas d’alcool. Parce qu’il n’aimait pas ça et que durant sa formation élitiste cela était proscrit. Peut-être était-ce parce que c’était proscrit que le goût lui déplaisait ?

Un léger courant d’air fit danser la tignasse de l’éphèbe, dévoilant l’intensité de son regard qu’il posait sur la demoiselle. C'étaient des yeux emplis de bienveillance, mais aussi qui témoignaient déjà d’une vie de souffrance dont il était revenu. Une vie de souffrance qui l’avait fait grandir. Une âme déjà très éprouvée et lumineuse dans le corps d’un jeune homme de 20 ans. Là résidait toute la complexité de Caelan. Il avait traversé des océans de colères, de rage, d’injustice, de frustration, de peine, de tristesse, et malgré tout, il demeurait du bon côté de la vie. Là où nombre de ses frères ont plongé dans les abîmes de la fureur guerrière assoiffée de sang.

Caelan tendit une main ouverte à la jeune femme, signifiant qu’il désirait reprendre sa bourse, maigrement remplie.

“Je doute qu'il y ait suffisamment pour une pinte à la taverne, ni même pour quoi que ce soit d'ailleurs. En revanche, j'achèterais bien le nom de la voleuse sous ce capuchon, si quelques pièces de cuivre suffisent”, dit-il en essayant d’accrocher le regard de son interlocutrice.
MALICE




«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.»






Mes Pensées pour moi-même sont en italique et en #9e0b0b
Revenir en haut Aller en bas
Mademoiselle Charme
Néophyte

Mademoiselle Charme

Messages : 19
Expérience : 260
Féminin Âge RP : 24

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 64453510105/105Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 242396barresante02  (105/105)
Vitesse: 141
Dégâts: 48

Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] Empty
MessageSujet: Re: Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme]   Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] EmptyLun 1 Avr 2024 - 23:46
Séparation du contenu
« Je suis vexée que vous puissiez penser que voler fait parti de mon quotidien. » dit-elle, alors qu'elle mimait de regarder dans la bourse subtilisée. Elle la referma pour écouter Caelan. Ce qu'il ignorait, c'est que les pièces qui y reposaient n'étaient plus. Elle était remplie de sable et de cailloux, mais juste assez pour ne pas en modifier le poids. Elle paraissait aussi maigre et légère qu'avant. Son contenu devait déjà se trouver dans la bourse de la comédienne, dissimulée à sa taille, sous son corset. Ce jeu de filature était un prétexte pour qu'elle puisse se servir dans les maigres économies de l'ascète. «  Awh, et voilà que vous refusez mon invitation. Vous ne buvez point, vous ne réprimandez pas et par dessus tout, vous n'êtes pas violent. C'est que vous êtes un homme à marier... » Le fait qu'il ne buvait pas d'alcool l'avait grandement étonnée. Cette première tentation fut balayée avec brio par Caelan. Pourra-t-il faire preuve de résilience à toute épreuve ?

À ces mots, l'humiliation et la rancune qu'elle pouvait ressentir s'envolèrent au gré du léger courant d'air. Ses prunelles masquées s'oubliaient dans celles de Caelan alors qu'un éternel sourire espiègle marquait ses lèvres. C'est ainsi, que sans le savoir et sans un mot, le duo s'opposait. L'un s'était réfugié dans le stoïcisme, une vie d'ascète et de règles strictes pour ne pas succomber aux vices de son passé, et l'autre dansait avec la débauche et les artifices pour oublier ce qu'elle avait endurées. Peut-être n'étaient-ils pas si différents que ça, dans le fond.

« Vous voulez dire que vous êtes prêt à acheter mon nom pour quelques cuivrées ? » demanda-t-elle en s'approchant lentement. Chacun de ses pas étaient présagés. Ses bottes embrassaient le sol, façonnant cette mélodie particulière des talonnades. Sa silhouette s'animait au gré de sa démarche, alors qu'elle prenait soin de refermer l'éventail sur lui-même. Elle s'approchait bien trop. Elle voulait braver son intimité ; seuls quelques centimètres séparaient les deux individus. Elle claqua sa langue contre son palais alors que son regard s'était acquitté du sien. Tous ces yeux lubriques qui la déshabillaient sans cesse par le passé, l'avaient tant traumatisée, qu'elle savait les reproduire à la perfection. C'est dans une fausse concupiscence qu'elle admirait la toge de Caelan. « Sachez que... » commença-t-elle à dire, laissant planer un léger suspens. « Pour une bourse bien remplie, c'est bien plus que mon nom qu'il vous est possible de vous offrir. » s'amusa-t-elle à dire, tandis que l'extrémité de son éventail replié taquinait l'une des joues carrées du soldat. Les deux billes d'émeraude qui lui servaient de regard osèrent provoquer en duel celles marrons de Caelan. Tout ceci n'était qu'une mascarade pour déstabiliser ses valeurs. Innocent qu'il semblait être, elle savait qu'il n'oserait jamais s'oublier dans la débauche. Qu'il dirait non. Et c'est parce qu'elle en était convaincue qu'elle se permettait tant d'aisance, telle l'Empousa.

Si aucun geste violent n'était à déplorer, c'est dans un sourire, presque carnassier, qu'elle brisa ses taquineries pour enfin répondre à son appel. Sans plus tarder, mais avec délicatesse, elle lui rendit sa bourse qu'elle délaissa dans sa paume tendue, en espérant que son esprit fut suffisamment troublé, pour ne pas la vérifier. « Mademoiselle Charme. Mais pour vos beaux yeux, Charme suffira. »




Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 77698_s

« Mon charme, mon arme,
envoûte ton âme,

Pour que, sans mes lames,
Ton or, je réclame. »
Revenir en haut Aller en bas
Caelan
Nouvel(le) habitant(e)

Caelan

Messages : 38
Expérience : 326
Masculin Âge RP : 20

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 64453510110/110Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 242396barresante02  (110/110)
Vitesse: 110
Dégâts: 78

Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] Empty
MessageSujet: Re: Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme]   Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] EmptyMer 3 Avr 2024 - 13:23
Séparation du contenu
Vol à la ville
FEATURING. Mademoiselle Charme
La jeune femme s’amusait de Caelan, ce qui n’était pas pour déplaire à ce dernier. Il s’amusait aussi de ses numéros, ses déambulations, ses tournures de phrases et ses jeux de séduction à peine subtile dont elle usait pour amadouer le jeune soldat au passé spartiate. Elle s’amusait des réponses du stoïcien, à savoir qu'il n'était pas habitué à ce genre d'endroit et ne consommait pas d'alcool ni d'autres substances.

« Les gens boivent pour oublier, rarement pour célébrer. Je tiens à me rappeler de tout. Même du visage des jolies jeunes femmes qui en veulent après mon maigre pécule », dit-il calmement, mais avec conviction.

Elle était belle. C’est un fait que Caelan ne pouvait ignorer, surtout à la distance où elle se trouvait. Si proche, espérant le faire sortir de ses schémas comportementaux. En vain, bien entendu. L’absolu contrôle de lui-même avait été le cœur de son enseignement rude qu’il avait reçu durant toute son enfance. Un simple jeu de séduction ne pouvait chambouler ses hautes murailles. Malgré une attirance physique certaine, elle ne viendrait jamais à bout de sa raison.

Dévoilant un peu plus son numéro de séduction en lui proposant certainement des services d'ordre plus intimes, Caelan afficha un léger rictus, comme amusé par le déroulé du spectacle.

« Vous ne reculez devant rien. C’est une bonne chose. La question que je me pose en revanche est : est-ce que cette vie-là vous conduit sur des routes qui en valent la peine ? », demanda-t-il en entrant dans son jeu.

La proximité avec la jeune voleuse à la beauté fatale ne le gênait pas du tout. C'était la première fois d'ailleurs de sa vie qu'il goûtait à ce genre de jeu. Il plongea ses yeux ardents dans ceux de la séductrice.

« Est-ce réellement la vie que vous avez choisie ? Celle de voler ? De mentir ? De boire ? Est-ce là votre plaisir ? », dit-il presque dans un murmure empli de séduction.

Ses questions n’étaient pas délivrées avec une intention de dénonciation ou de culpabilité. La fille n’en était plus là depuis longtemps. Plus avec une réelle curiosité à son égard, voire même une fascination. Comment se passait la vie de l’autre côté du spectre dans lequel était la voleuse ? Cette jeune femme y demeurait fièrement. Elle lui caressa la joue de son éventail. Caelan choisit de ne pas réagir tel un roc, fier encaissant les vagues que lui envoyait la demoiselle.

Elle brisa ce moment en reprenant son sourire carnassier et en se présentant sous le nom de Charme.

« Joli surnom », pensa-t-il pour lui-même, se doutant bien qu’il ne s’agissait que d’un nom d'emprunt et pas de sa vraie identité.

Caelan reprit donc son dû, non sans méfiance. Malgré un charme qui opérait, le spartiate conservait son esprit lucide sur la situation : il discutait avec une voleuse qui usait de séduction pour parvenir à ses fins. Quand bien même le moment était agréable pour Caelan, il conservait cette vigilance en sous-texte.

Il palpa discrètement la bourse de cuir tout en soutenant le regard de Charme. Il sentit une texture granuleuse et une forme inhabituelle pour des pièces de cuivre, mais habilement de même poids. Elle était très douée. Sans surprise, elle lui avait subtilisé ses derniers deniers.

Il afficha de nouveau un large sourire, à la limite du rire.

« Nous avons donc conclu un honnête marché, Mademoiselle Charme. Mes pièces de cuivre en échange de votre nom. Enfin, votre nom d’emprunt, mais je me contenterai de cela pour cette première rencontre. Il est possible de commercer, même avec une chapardeuse », ironisa-t-il, très satisfait du déroulement de la situation tout en déversant le nouveau contenu de sa bourse sur le sol.

Il avait délivré ces quelques mots sur un ton charmeur.

Il était clairement rentré dans son jeu de séduction à présent, tout en conservant son stoïcisme, bien entendu. Au-delà de cette philosophie, c’était également la nature profonde de Caelan qui s’exprimait : calme légendaire, maîtrise accrue de ses émotions et esprit lucide.

Caelan attendait avec impatience les réactions de Charme...

MALICE
[/color]




«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.»






Mes Pensées pour moi-même sont en italique et en #9e0b0b
Revenir en haut Aller en bas
Mademoiselle Charme
Néophyte

Mademoiselle Charme

Messages : 19
Expérience : 260
Féminin Âge RP : 24

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 64453510105/105Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 242396barresante02  (105/105)
Vitesse: 141
Dégâts: 48

Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] Empty
MessageSujet: Re: Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme]   Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] EmptyJeu 4 Avr 2024 - 13:11
Séparation du contenu
Charme se délectait de ses réactions. Elles étaient comme imaginées. Il était là, grand et fier, figé dans ses valeurs. Malgré tout, elle en était interpellée. Ce n'est pas tous les jours qu'il était possible de croiser telle pureté d'âme. Ou du moins, telle ténacité. Quand bien même ses taquineries n'auraient jamais abouti, qu'elle aurait trouvé la finesse d'esprit pour lui échapper s'il avait osé un oui, sa résilience piqua de curiosité son regard. Elle l'écoutait en le fixant intensément, comme pour percer tous les secrets que voilait ce paraître. Qu'il espérait lui dissimuler. Néanmoins, la douce était experte à ce jeu là, et elle comprit certainement qu'il avait abandonné une partie de lui pour s'adonner à ses respectables principes. Elle ignorait ses buts, son histoire et les raisons de sa sévérité personnelle. Quel individu voudrait s'infliger, de lui-même, autant de discipline, autant de rigueur, sur des terres aussi cruelles que celles de Dùralas ? C'était là ce qu'elle pensait, derrière ce masque joueur. Et sans le briser, elle déplia le tissu de son éventail pour couvrir le bas de son visage. Derrière ce délicat tissu se dissimulaient ses lèvres, desquelles s'échappa un gloussement lorsqu'il complimenta son apparence. Était-elle sincèrement touchée, ou bien trop habituée au point de surjouer ?

Charme détestait bien des choses. Il faut dire que pour agir avec autant de désinvolture, il ne fallait plus prendre au sérieux les enjeux de la vie. Mais ce qui la répugnait davantage, c'étaient celles et ceux qui se pavanaient avec leurs valeurs et leur moral. Ces gens là qui se pensaient meilleurs. Alors que tout n'était qu'une question de chance, et de destinée. Elle qui tirait les cartes, à longueur de journée, elle le savait bien. Les dés du destin sont injustes. C'est pourquoi, le fragment d'une seconde, ses prunelles se teintèrent de mépris face à celui qui posait trop de questions. Mais elle comprit, bien assez vite. Elle comprit qu'il ne la jugeait pas et que ce jeune candide s'interrogeait simplement. Lui qui semblait préservé des vices de ce monde. C'est ce qu'elle croyait, en tout cas. Alors qu'il usait d'une voix suave pour se prêter au jeu, elle fit mine de tomber sous ses charmes, repliant son éventail pour lui dévoiler son visage. « Vous inquiéteriez-vous de mon passé ? » demanda-t-elle ironiquement. Elle n'attendait pas de réponse, là non plus. « Ooooh, comme c'est touchaaaaant. » affirma-t-elle en se mordant la lèvre inférieure avant d'en rire.

« Quelle idée malheureuse, que de croire, qu'une demoiselle pernicieuse, livrerait ainsi son histoire. Néanmoins, connaître celle du valeureux ferait bien des heureux. » avoua-t-elle en se désignant d'un geste de la main, sans s'acquitter de cette théâtralité qui faisait son identité. « Je désire connaître tous de vos mal-êtres car je sais discerner le regard des damnés et de ceux aux plus grandes destinées. » dit-elle en accentuant les rimes qu'elle prononçait. C'est à ses mots qu'elle brisa enfin cette proximité pour rendre à Caelan son espace. Elle recula d'un pas, rengaina son éventail, désormais endormi et accroché à sa taille par une ficelle, et retira sa capuche pour profiter de l'ombre, fabriquée par la devanture de cette taverne. Sa longue chevelure étouffait en une natte parfaitement coiffée, qu'elle libéra, en retirant le lien qui la maintenait. Puis, après quelques jeux de mains et de tête, ses mèches brunes regagnèrent de leur prestige et de leur grâce, pour envelopper l'ovale de sa figure masquée.

« Un roublard ne commerce jamais, mais vous finissez toujours par croire que c'était un échange équitable. Néanmoins, force est de constater que j'ai été vaincue, et bien que mon égo ait pu en prendre un coup, vous m'avez certainement évitée les ennuis avec la garde. » se confia-t-elle en passant une main dans sa chevelure. Elle se pavanait encore. Peut-être que, malgré ce qu'elle osait dire, Charme usait toujours de ses séductions pour s'assurer que Caelan était fidèle à ses convictions. Tout en dégainant un pâquet de cartes, elle demanda avec fausse arrogance : « Intéressé par les mystères de son avenir, bellâtre ? en échange de votre "nom". » Le dernier mot prononcé était ironique, puisqu'elle savait qu'il ne lui donnerait qu'un surnom. Après tout, l'échange serait inéquitable s'il se livrait totalement.

Elle lui proposait une séance de divination. Reste à savoir si c'était là un réel talent, ou des paroles de charlatan.




Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 77698_s

« Mon charme, mon arme,
envoûte ton âme,

Pour que, sans mes lames,
Ton or, je réclame. »
Revenir en haut Aller en bas
Caelan
Nouvel(le) habitant(e)

Caelan

Messages : 38
Expérience : 326
Masculin Âge RP : 20

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 64453510110/110Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 242396barresante02  (110/110)
Vitesse: 110
Dégâts: 78

Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] Empty
MessageSujet: Re: Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme]   Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] EmptyLun 8 Avr 2024 - 13:57
Séparation du contenu
Vol à la ville
FEATURING. Mademoiselle Charme
Quelle aubaine pour la voleuse d’être tombée sur Caelan. Elle n’avait pas eu à endiguer un quelconque excès de violence qui se serait soldé par une course poursuite avec la garde. Elle s’en serait sortie de toute évidence étant habile à ce jeu-là. Au lieu de cela, elle s'était confrontée à la sagesse de ce dernier. Voire même, au vif intérêt que lui témoignait le jeune homme, que ce soit pour son attitude, son mode de vie et aussi pour sa beauté. Tout comme Caelan, elle désirait savoir son passé, ses blessures. Chacun demeurait sur une extrémité de la balance sans véritablement oser un pas vers l’autre. L’un ne céderait jamais aux mensonges de l’autre, et l’autre ne céderait jamais à la vérité de l'un.

Choisir la vertu comme mode de vie n’est pas une contrainte, ni un fardeau, du moins pour Caelan et pour tous ceux ayant réellement compris les principes du stoïcisme. Le vrai danger réside dans l’excès de confort ou de plaisir. Un plaisir comme celui de l’alcool peut être un plaisir ponctuel, mais devenir un véritable enfer. Le plaisir en appelle toujours plus jusqu’à devenir une torture. Pourquoi cette dose d’alcool ne me procure plus autant de plaisir qu’auparavant ? Pourquoi dois-je en boire 3, 4, 10 fois plus pour avoir que de maigres effets ?

“L’addiction. Tout simplement.” pensa-t-il tout en admirant la beauté de son interlocutrice qui continuait son numéro d'envoûteuse.

Dans le cas de Mademoiselle Charme, le principe demeurait le même. La satisfaction de berner son auditoire ne lui donnerait qu’une paix éphémère et traîtresse. Elle attise la guerre et le conflit. Qui peut, dans un premier temps, tout autant l’amuser, mais qui va finir irrémédiablement par la précipiter dans un enfer qu'elle aura elle-même construit. Avait-elle conscience de cette funeste perspective ? Se moquait-elle de son propre sort ? Avait-elle conscience qu’une autre voie était possible ici-bas ?

Couplée à cette fascination qu’il éprouvait pour la demoiselle de peu de vertu, s’ajoutait une empathie bien réelle.

“Ce n’était pas mon but de heurter votre ego. J’en suis navré.” dit-il avec sa sincérité absolue.

Il continuait de la fixer dans les yeux avec son regard intense et bienveillant. Il réfléchit. Jusqu’à maintenant, il donnait le faux nom de “Kaliclès” à toute personne qu’il rencontrait afin de dissimuler son identité à quiconque pourrait remonter jusqu’à lui. C'était peut-être pas la meilleure solution dans l'optique où Caelan cherchait à retrouver n’importe quel membre de l’agogée. De plus, donner son véritable nom à cette fille qui attisait tant sa curiosité et son âme lui était une perspective enchanteresse. Il se fiait toujours à son ressenti et son instinct : jamais l’un ou l'autre ne lui avait fait défaut.

“D’ordinaire je donne un faux nom tel que le vôtre afin de dissimuler ce qui doit l’être. Je suis un piètre menteur et quoi de plus beau qu’une vérité absolue pour contrebalancer tant d’espièglerie : Mon nom est Caelan et c’est à vous, ‘Mademoiselle Charme’,  dit-il en reprenant son ironie utilisée plus tôt, que je livre mon identité qui pourrait attiser d’autres curiosités que la vôtre dans cette ville. Et des curiosités bien moins agréables, je le crains.”dit-il avec une conviction chaleureuse.

C’était ce qu’on appelait un risque calculé. Ses recherches n’avaient rien donné et son nom semblait être oublié. Caelan était gagnant dans tous les cas : soit elle choisissait d’avancer vers Caelan, dans cette relation surprenante, soit elle trahissait sa confiance en vendant son nom à des oreilles peu recommandables qui l'amèneraient devant ses anciens mentors. Caelan se reconcentra sur le présent car ses pensées avaient furtivement dévié vers la possibilité qu'elle le trahisse, ce dont il était préparé, mais il percevait déjà la déception empreinte d’une légère tristesse.

“Je crois donc être éligible à une séance de divination par vos soins. Parfait. Cependant, je ne suis pas très porté sur la chose. Je préfère le moment présent, dit-il, se rapprochant de mademoiselle charme, que connaître un hypothétique avenir toujours en mouvement qui ne se produira jamais.”

Il continuait de mélanger son regard au sien et le ton de sa voix était devenu plus intimiste.
MALICE




«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.»






Mes Pensées pour moi-même sont en italique et en #9e0b0b


Dernière édition par Caelan le Mar 9 Avr 2024 - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mademoiselle Charme
Néophyte

Mademoiselle Charme

Messages : 19
Expérience : 260
Féminin Âge RP : 24

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 64453510105/105Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 242396barresante02  (105/105)
Vitesse: 141
Dégâts: 48

Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] Empty
MessageSujet: Re: Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme]   Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] EmptyMar 9 Avr 2024 - 13:25
Séparation du contenu
Ce qu'il ignorait, c'est qu'elle appréciait les conflits autant que la duperie, car elle savait qu'elle n'avait plus à jouer son propre rôle. Cette immense mascarade qu'est la vie n'était que son terrain de jeu, dans lequel elle s'amusait, gloussait et provoquait sans dévoiler son vrai visage, pour ne jamais, ô plus jamais, ressentir une once d'humiliation. Caelan était peut-être l'âne venu sans son masque à ce bal déguisé ? Peut-être étaient-ce là les raisons de cette envie de guerre éternelle. C'est dans ce champ de bataille qu'elle s'exprimait le mieux et où elle s'épanouissait le plus. La magie qu'elle maîtrisait n'était autre que sa beauté. Son bouclier se dressait en une silhouette encapuchonnée et un visage masqué. Et, enfin, ses armes se traduisaient en des sourires charmeurs et espiègles, ainsi qu'en une voix envoûtante. Lors de ses vols à la tir et de ses charmes provocateurs, elle quérissait la chaleur d'une douce et ennivrante adrénaline. Elle appréciait son étreinte dans la crainte d'être repérée, d'être rattrapée dans ses fuites et d'être brusquée lorsque acculée. C'était ce qui la rendait encore vivante. Peut-être que les pensées de Caelan étaient avérées. Peut-être qu'elle n'était pas mieux que l'ivrogne du coin qui espérait trouver le réconfort d'une cinquième pinte, dans l'unique espoir de ressentir la nostalgie de sa toute première lampée ? Peut-être était-elle devenue addicte à ce sentiment qui lui insufflait la vie ? Mais, et lui, alors ? était-il mieux que la roublarde ? Sa vertu était-elle, véritablement, sans contrainte ? Rien ne prouvait que sa philosophie de vie était la vérité absolue. Tout n'était pas aussi blanc et noir que chacun pensait.

Il était ce rocher, posé là, au milieu d'une rivière, qui appréciait le courant d'une eau agitée, pour enlacer sa fraîcheur, pour embrasser la vie qu'elle emportait, mais sans jamais s'abandonner à sa danse incessante et à sa tumultueuse personnalité, pour toujours être ce qui l'avait façonné : stoïque. Peut-être que l'eau n'avait rien à lui envier ? Que lui faisait croire que l'imprévisible courant n'était pas heureux d'être à la merci des désirs de la météo ? Les saisons l'enserraient de mille et une couleurs, lui offrant tantôt le mystère de l'hiver tantôt la gaïeté d'un été. Elle animait la vie qui dansait au gré de ses courants, pour nager librement. Cette liberté dont elle jouissait finissait toujours par l'emporter jusqu'à de plus grands bassins. Tandis que le rocher effleurait la vie sans jamais s'y adonner totalement. S'il bougeait subtilement, aurait-il peur de s'y noyer ? Que craignait-il en s'abandonnant au plaisir d'une existence ? Se confronter à la rigueur du rocher destabilisait l'eau animée, qui se devait de la contourner. Si elle ralentissait faiblement, pour comprendre sa retenue, aurait-elle peur d'en être emprisonnée ? L'un comme l'autre ne désirait, pour rien au monde, échanger les roles. Quid de cet entre-deux qui pourrait unir ces extrêmes en une philosophie parfaite ? Un jour, peut-être, auront-ils le courage, tous deux, d'ouvrir les yeux, pour observer toutes les possibilités qui s'offraient à eux. Rien ne les obligeait à s'enfermer dans de tels extrêmes. Pourtant, c'est là dedans qu'ils trouvaient réconfort. Etait-il raisonnable de parler de mensonges et de vérités ?

Pour les prénoms échangés, cela était possible, en tous cas. L'un n'était qu'un nom de scène, l'autre, une clef pour découvrir tout un passé. Et le regard de Caelan balayait les doutes que Charme pouvait éprouver. Ce n'était pas un mensonge réfléchi pour abaisser sa garde. Ici, c'est lui qui, approchant, offrait un parfait angle de tir, pour le trahir, si là était son désir. Malheureusement pour Caelan, il ne restait qu'un homme bon parmis tous les mauvais qu'elle avait pu rencontrer avant lui. Et sa touchante sincérité n'émouvait guère la voleuse qui restait fidèle à son personnage. Alors, le voyant peu charmé par ses cartes, elle rengaina le pâquet dans l'une de ses bourses. Il était là, non loin d'elle, après avoir brisé la distance qu'elle venait d'imposer. Ses délicates mains vinrent chercher l'une de ses paluches, certainement rustre et forgée par la terre, pour en dévoiler sa paume. Sans un mot, alors qu'il achevait ses dires, elle analysait les lignes qui façonnaient sa chair. Ses ongles longs et limés, qui pouvaient servir de griffes tant ils étaient entretenus, suivirent leurs traces pour mieux les comprendre. Un silence se glissa entre le duo. Peut-être gênant, apaisant ou même encore ennivrant. Tout demeurait à l'appréciation de chacun. La chiromancienne était concentrée.

« "L'homme pauvre n'est pas celui dont les mains sont vides, mais celui dont l'âme est dénué de désir." » dit-elle pour briser le silence. Il comprendra là ce qu'il désirera comprendre. Elle pensait à haute-voix, simplement. Voix qui était moins surjouée mais toute aussi douce, dans son personnage jusqu'au bout. Ses mains bercèrent celles de Caelan alors que Charme le fixait, désormais. « Les lignes de votre paume parlent plus que ce que vous ne pouvez imaginer. Mais n'allez point croire que je vous offrirai ma pleine confiance juste parce que vous avez eu la grâce de ne pas appeler la garde pour sauver ma face, et de m'offrir votre véritable nom. » affirma-t-elle en relâchant sa main pour porter les siennes jusqu'à ses joues carrées. Taquine, ses lèvres approchaient dangereusement pour narguer celles de l'ascète, alors qu'elle se dressait sur la pointe des pieds. « Car ce qui est désirable doit rester inatteignable, n'est-ce pas, Caelan ? » elle le défiait dans un murmure, ne laissant que son souffle embrasser sa chair. Il avait raison. C'était à force de désirs assouvis que l'intérêt se mourrait. Charme comptait bien semer cette graine de curiosité en lui, pour, à jamais, rester la belle inconnue qui lui avait volée ses quelques cuivrées. Elle lui rendit sa liberté, sans un baiser ni même une bise, avant de le fuir de quelques pas, s'il lui en laissait le luxe. Quelques gloussements s'envolèrent au gré de la brise pour se taire dans l'air. Elle s'extirpa de l'ombre dans laquelle elle se plaisait pour braver le soleil puis fit volte-face. Elle le regardait, de ses yeux bercés par les lueurs du roi des cieux. Charme était prête à partir pour le laisser tranquille. Elle n'avait plus aucune raison de le malmener davantage. Certes, son désir de mieux le connaître subsistait, mais il était encore trop tôt pour s'enticher de quelqu'un. Peut-être avaient-ils besoin, tous deux, d'une prochaine rencontre que la destinée s'amuserait à plannifier ? Sauf si Caelan désirait la retenir pour assouvir sa curiosité.

C'est la main sur sa hanche qu'elle le fixait, son visage de face, mais sa silhouette de profil. Elle attendait ses réactions. Allait-il mener la danse ou la laisser s'envoler ?




Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 77698_s

« Mon charme, mon arme,
envoûte ton âme,

Pour que, sans mes lames,
Ton or, je réclame. »
Revenir en haut Aller en bas
Caelan
Nouvel(le) habitant(e)

Caelan

Messages : 38
Expérience : 326
Masculin Âge RP : 20

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 64453510110/110Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] 242396barresante02  (110/110)
Vitesse: 110
Dégâts: 78

Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] Empty
MessageSujet: Re: Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme]   Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] EmptyMar 9 Avr 2024 - 19:51
Séparation du contenu
Vol à la ville
FEATURING. Mademoiselle Charme
Accepter les choses telles qu'elles arrivent. Tel était l’un des mots d'ordre du stoïcisme, comme l'avait fait Caelan en découvrant la voleuse. Il aurait pu céder à la panique et appeler la garde, succomber à la colère et brutaliser la jeune femme, se lamenter sur sa malchance, maudire l’univers d'avoir perdu sa maigre bourse, mais non. De son tempérament placide avait découlé cette étonnante rencontre, et cela valait mieux que tous les autres scénarios possibles. C'était ce que le jeune homme avait préféré. L’étude de cette philosophie demeurait l’un des rares souvenirs heureux et positifs de son enfance. Le reste de son entraînement, aussi martial que cruel, était l'aspect pratique de la théorie stoïcienne. Il en connaissait un rayon sur le contrôle de soi, ayant vu bon nombre de ses congénères céder à la folie.

Il ne s'agit pas de manichéisme, d'absolue vérité, ou d'imposer une quelconque vision à qui que ce soit, mais d'équilibre intérieur. L’intérêt réside dans le fait d’être inondé d'une multitude de couleurs car la vie est ainsi faite, mais surtout, de revenir au blanc. On peut être traversé par du rouge de la colère, du bleu de la dépression, du jaune de la joie, et bien d'autres. Un blanc pur, ancré, lumineux pour accueillir les prochaines couleurs issues des expériences de vie. Bien peu de personnes cultivaient cet état, du moins celles rencontrées par Caelan.

Mademoiselle Charme s'était emparée de sa main et lui livrait donc une brève séance de chiromancie. Caelan eut un certain plaisir à sentir les doigts agiles de la jeune femme courir le long de sa paume. Il en eut quelques frissons qu’il s'efforça, bien sûr, de garder pour lui. Il entendit la phrase sur un autre ton de la jeune femme, mais sans réellement l’écouter. Il savoura l’instant, comme l’adolescent n’ayant jamais connu les bras d’une femme qu’il était.

Dans tous les cas, l’âme de Caelan était bien loin d'être dénuée de désir. Rien qu'en cet instant, Caelan désirait très fort étirer ce moment aussi longtemps que possible. Pour la jeune femme, il ne s'agissait que d'un jeu amusant comme elle en avait déjà fait des centaines, mais pour Caelan, c'était la première fois qu’il partageait autant avec une femme.

Là encore, Mademoiselle Charme se rapprocha et se hissa à la pointe des pieds pour murmurer des mots qui le submergèrent d’un délicieux frisson qui envahit d'abord tout son dos avant de descendre le long de ses jambes. Exquis. Voilà qui contrebalançait grandement tous ces ecchymoses à répétition, ses blessures, ce sang versé, ses larmes de douleur, ces humiliations, ce désespoir enduré durant ces longues années. À travers ce jeu de séduction, elle venait de délivrer un baume des plus agréables à Caelan.

Il afficha un sourire à la suite de ses derniers mots avant de répondre :

“Certes.” pour confirmer la nature de l'inatteignable, effectivement désirable.

Il la regarda s’en aller et le fixer de sa position favorite, c’est-à-dire la main sur sa hanche. Elle lui avait peut-être subtilisé ses derniers deniers, mais elle lui avait donné bien plus en échange.

“Merci, Mademoiselle Charme.” dit-il tout simplement.

Il y avait presque de la tristesse dans son remerciement sincère, comme toujours. Une tristesse qui laissait entendre que le peu qu’elle venait de lui accorder était beaucoup pour le jeune homme qui n’avait connu que la souffrance. Elle était peut-être une de ces personnes qui s’offraient en échange d’argent, comme Redaka à la “Queue de Phénix”, une voleuse, menteuse, charlatane, peu importait pour Caelan : ce moment était authentique pour lui. Il n’y avait là aucune naïveté, aucune crédulité, à partir du moment où Caelan avait parfaitement conscience de la situation et de la personne qu’était Charme. Un candide aurait été abusé allègrement par Charme et se serait laissé dépasser par ses émotions à plus d’une reprise. Caelan était complètement détaché, malgré ce moment hors-du-temps qu’ils avaient traversé.

“Alors demeurons inatteignables”, conclut le jeune Gardien avant de s’éloigner à son tour.
MALICE




«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.»






Mes Pensées pour moi-même sont en italique et en #9e0b0b
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] Empty
MessageSujet: Re: Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme]   Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme] Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mademoiselle Charme
» Petite rencontre à Ishtar [PW Mademoiselle Charme]
» Meurtres en ville [ft Alienor]
» La chaleur de la ville [ PW. Moradund Marteau-de-Fer ]
» Cécile Sharentil arrive en ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Dùralas :: Centre de Dùralas :: Stellaraë-