AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Adrardas
Le Monde de Dùralas a précisément 2554 jours !
Dùralas, le Mar 27 Oct 2020 - 15:09
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dragoholt Campbell
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 277
Expérience : 2073
Masculin Âge RP : 27

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Maître
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559870510-barre-vie-gauche2571/2571Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559871461-barre-vie-rouge  (2571/2571)
Vitesse: 487
Dégâts: 885

Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Empty
MessageSujet: Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]   Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] EmptyMar 23 Jan 2018 - 19:20


Un massacre. Hevoria venait d'oblitérer le barde maudit en une seconde. Juste avant, ce dernier avait désarçonné tout le monde avec sa mélodie stridente insupportable. Les ondes, à la fois sonores et magiques, m'avaient forcé à poster un genou à terre, les deux mains sur mes oreilles. Undvik semblait également sensible à cette magie. Le Géant semblait calmé, après avoir fait son petit caca nerveux quelques minutes plus tôt. Quant à Axe, je l'avais perdu de vue un instant, mais je ne doutais pas qu'elle soit suffisamment résistance pour tenir le coup.

La partie bagarre était donc terminée, et Hevoria, encore elle, avait eu accès aux informations que nous désirions tous. La vestale, visiblement instable mais indubitablement indispensable, tenait entre ses mains la suite de nos aventures. Elle ne semblait pas prévoir de nous trahir, ce qui n'était pas pour me déplaire. Lui faire confiance était toujours assez tendu, compte tenu de ses pouvoirs incommensurables, mais j'en étais arrivé à un point où je ne craignais presque plus un coup de couteau dans le dos.

C'est donc dans ce... Temple Kashay, que se trouvent les réponses et les pouvoirs que nous cherchons ? Demandais-je en faisant un pas vers la vestale. Avez-vous appris son emplacement ? Mort, ce barde ne pourra pas vraiment nous guider.

A moins qu'en plus de contrôler des esprits, Hevoria ne soit aussi une nécromancienne. Ce qui sera doublement dérangeant. Ses pouvoirs me donnaient la chair de poule. Malidios n'était pas bien rassuré non plus. Mais je décidais de rester fidèle à moi-même, et de jouer le rôle de médiateur dans notre petit groupe.

Vous pouvoir sont impressionnants. D'où tenez-vous cette puissance ? Elle surpasse même celle d'Undvik, qui pourtant m'a plus d'une fois impressionné par son aura...

Ne pas être doué de magie ne m'empêchait pas d'y être sensible. Auprès de Syeda, j'avais eu un premier aperçu de ce que la magie pouvait faire. Peut-être était-ce l'ultime sort que ma bien-aimé avait jeté sur moi, sacrifiant sa vie dans le processus, qui me permettait de ressentir la puissance magique d'un individu ? Ou bien peut-être les deux mages qui m'entouraient étaient si puissants que leur aura était perceptible par tout le monde.

Axe, ressentez-vous cette puissance, vous aussi ? Je serais curieux de le savoir.

Passé cette petit inquisition sur la magie, il fut grand temps de ce mettre en route. Nous suivions tous Hevoria. De manière assez intéressante, Undvik n'était plus à la traîne. Resté dans sa forme magique, le Géant parvenait sans peine à suivre la cadence, alors que son pas était toujours aussi lourd...
Revenir en haut Aller en bas
Undvik
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 204
Expérience : 2443
Masculin Âge RP : 69

Politique : 46
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559870510-barre-vie-gauche3344/3344Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559871461-barre-vie-rouge  (3344/3344)
Vitesse: 426
Dégâts: 54%

Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Empty
MessageSujet: Re: Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]   Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] EmptyMar 23 Jan 2018 - 19:31


Bon ! On a gagné, le barde est en bouillie, on sait où on doit aller... ça se passe plutôt bien cette petite excursion à Wystéria !


En plus, comme Undvik a boudé, il a même pas eu à se fatiguer sur ce coup ! Il y avait juste ce barde qui jouait atrocement mal. Je pense que même Undvik est plus doué de ses doigts.

Oh ça, Undvik possède un doigté sans pareil !


Bien évidemment Rouxcool, je me permet de rappeler que malgré notre statut de transformés, Hevoria peut toujours nous entendre.

Et bien... peut-être qu'elle sera tentée par une nuit avec Undvik, maintenant qu'elle sait qu'il est habile de ses doigts ?


ET DE MON GROS CHIBRE !

Je me permet de douter très, très fort de cette hypothèse. Surtout qu'Undvik vient de lâcher cette phrase sans aucune forme de contexte, les deux autres doivent rien comprendre.

Boarf, ils rangeront ça dans la catégorie "truc incompréhensible qu'à fait et dit Undvik". Un de plus, un de moins.

Ouai c'est vrai. En attendant, c'est reparti pour de la randonnée !

Très chiant. On va encore être en retard, ça va prendre des plombes... On peut pas faire une sieste plutôt ?

WARP ZONE !

Mais non ! Grâce à cette technique formidable qu'on a déjà utilisé dans nos aventures avec Darrö, on peut suivre la cadence avec aisance !

C'est quand même formidable, la corruption... Allez, en route vers de nouvelles daronne à soulever !

OUAIIIIIII
Revenir en haut Aller en bas
Hevoria
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 1005
Expérience : 5677
Féminin Âge RP : 25 ans

Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559870510-barre-vie-gauche3802/3802Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559871461-barre-vie-rouge  (3802/3802)
Vitesse: 766
Dégâts: 2757

Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Empty
MessageSujet: Re: Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]   Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] EmptyVen 26 Jan 2018 - 15:49

Décidément, ce barde avait le sac bien rempli. Tout le monde semblait y avoir trouvé son compte et s’équipa de leur récente trouvaille avant de reprendre la route. Casques et armures d’excellente facture, puissants artefacts... Un adage du continent disait qu’on revenait toujours changé d’un voyage sur cette énigmatique île tropicale. Alors en lévitation à quelques centimètres du sol, Hevoria observa attentivement le puissant pendentif Wystérien qu’elle venait de trouver, puis esquissa un sourire. Étais-ce un signe que cet objet soit tombé dans ses mains en particulier ? Elle ne put réprimer un rire amusé en y songeant, avant de se reconcentrer sur leur objectif.
Tandis qu’ils progressaient plus profondément dans la Mazonie, là où bien peu d’êtres avaient posés le pied, et encore moins en étant ressorti indemnes, le médiateur du groupe s’avança vers Hevoria, visiblement préoccupé.

C'est donc dans ce... Temple Kashay, que se trouvent les réponses et les pouvoirs que nous cherchons ? Avez-vous appris son emplacement ? Mort, ce barde ne pourra pas vraiment nous guider.
Tout juste Auguste ! Faut suivre le sentier balisé et on tombera sur le temple. Répondit la vestale, volant autour de Dragoholt. On va y entrer, accomplir la prophétie, détruire le gardien et devenir des légendes ! Cool hein ? Elle marqua un temps, songeuse. Ou alors on va déclencher une apocalypse par inadvertance qui va raser le continent et provoquer la fin des temps… C’est au choix. Acheva-t-elle joyeusement avant de poursuivre sa route.

Vous pouvoirs sont impressionnants. D'où tenez-vous cette puissance ? Elle surpasse même celle d'Undvik, qui pourtant m'a plus d'une fois impressionné par son aura... Renchéris l’homme.
Et bien et bien… Vilain flatteur, et curieux avec ça. Mais on a tous nos petits secrets, n'est-ce pas ? Disons que c’est un don. Un don de mon éternelle génitrice… Fermant les yeux un instant, elle posa une main délicate sur son sternum d’où une douce chaleur se diffusait à travers son corps avant d’adresser quelques prières à celle que l’on nommait Kalumbra la nébuleuse. On a tous besoin de croire en quelque chose, pas vrai ?

Ses quelques explications délivrées, Hevoria se retourna ensuite vers Undvik, alors en plein débats avec ses locataires crâniens. La vestale les écouta patiemment, puis intervint télépathiquement.
Ooooh… Désolé de vous décevoir mes chouchous, mais vous êtes pas clairement mon style. Ah et n’oubliez pas ! L’émasculatiooon… Acheva-t-elle en leur adressant un clin d’œil taquin.

C’est sur ces joyeusetés que notre petit groupe d’aventuriers désaxés arriva finalement au bout de la piste clairsemée de totems. Ils traversèrent une épaisse étendue tropicale, puis écartèrent une touffe de hautes herbes avant d’apercevoir… Un immense temple ancestral envahit par la végétation.

Coucou toi...


Dernière édition par Hevoria le Mar 13 Mar 2018 - 16:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Axe
Maîtresse d'armes

Axe

Messages : 854
Expérience : 3100
Féminin Âge RP : 17

Politique : 172
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manticore d'Axe +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559870510-barre-vie-gauche2374/2638Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559871461-barre-vie-rouge  (2374/2638)
Vitesse: 654
Dégâts: 3259

Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Empty
MessageSujet: Re: Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]   Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] EmptyMer 7 Fév 2018 - 23:07

Une fois le barde mûrement mis en pièce par les soins d'Hevoria et fouillé de haut en bas par les trois compagnons d'Axe, qui manifestement ne perdaient pas le nord, la localisation précise de leur objectif fut encore une fois révélée au petit groupe par la délicieuse divinatrice ; esprits taquins et écrans de fumée éthérés, projections magiques, le spectacle était à présent presque familier. Puisque les autres avaient déjà joyeusement profané la dépouille de feu leur adversaire, Axe s'autorisa à retourner quelques unes de ses poches également tandis que les deux guerriers et leur guide en lévitation s'éloignaient un peu, curieuse de voir ce que le Maudit trimballait pour chasser l'aventurier ; globalement plus grand chose d'intéressant, ses compagnons de voyage étaient des pillards efficaces. Une jolie petite chose dorée finit par retenir son attention et elle emboîta le pas à ses camarades, tenant haut devant elle le bijou pour le faire luire un peu au soleil. De l'or pur à priori. Et de belles incrustations de rubis...

... Mais dégoulinant de magie. Son ancien propriétaire n'était pas un maître de finesse.

Sublime et envoûtant, le pendentif était encore plus gorgé de magie parasite que le gri-gri qu'on lui avait filé à Kastalinn pour récompenser ses talents de chasseuse. Pour qu'Axe s'en rende compte si vite, il fallait que l'enchantement soit lourd. Aussi évita-t-elle de le boucler à son oreille trop vite.

"Axe, ressentez-vous cette puissance, vous aussi ? Je serais curieux de le savoir."

La mercenaire cessa de faire jouer le petit miracle d'orfèvrerie entre ses doigts en reconnaissant la voix de Dragoholt, un sourcil levé. Sentait-il aussi la magie du bijou d'où il était ? C'était problématique, cela aurait signifié qu'il était bien plus puissant que prévu, potentiellement dangereux donc. Elle fut rassurée en constatant que le regard du barbare était centré sur Hevoria.

"Si tu parles de notre amie vestale, oui. Elle rayonne. Pire qu'Undvik quand il se transforme, en fait, mais lui rend ça visible pour que tout le monde puisse constater qu'il a la plus grosse aura magique."

Elle haussa les épaules.

"Du reste, je triche aussi. Les lycanthropes sentent ça, leur instinct aime moyennement les savoir trop près des mages et autres machins surnaturels dùralassiens. Allez savoir pourquoi vu qu'on en fait clairement partie."

Passé cet interlude, Axe se décida à boucler sa trouvaille à son oreille gauche, curieuse. Aucun changement notable ne se produisit sur le moment ; prudente, elle avait gardé une main à sa hauteur pour pouvoir l'arracher en cas de réaction inattendue de son métabolisme, mais tout allait bien. Le semblait, tout du moins. La boucle d'oreille n'était visiblement pas de ces trésors maudits qui changeaient leur propriétaires en bêtes ou les possédaient pour en faire leurs pantins, c'était...bien. Ses inquiétudes n'étaient pas encore entièrement dissipées, cela dit, mais la possibilité de lui découvrir un pouvoir intéressant et de la conserver commençait à se profiler, ce qui l'excitait un peu ; Hevoria venait de lui prouver que l'occulte avait son charme au combat.

Finalement, la jungle qu'ils traversaient s'effaça vite pour laisser place à un chemin très bienvenu, presque dépourvu de lianes et de racines. Le passage serpenta un peu entre les grands arbres de la Mazonie, puis, les quatre aventuriers s'aidant de leurs armes -quand ils en avaient- sur les derniers mètres, déboucha sur un vaste espace pavé et envahi d'herbes hautes. Un peu plus loin se dressait une entrée aux ornements semblables à ceux des totems mystiques qu'Axe et ses compagnons avaient croisés sur leur routes. Ils y étaient ! S'étirant avec satisfaction, la mercenaire quitta l'abri des arbres et s'avança vers le grand édifice tapissé de plantes sauvages et invasives, bâti à l'aide de gros blocs de pierre de taille.

Anciennement grandes et épaisses, ses portes de bois avaient été défoncées par quelques curieux peu soucieux de l'état dans lequel il laisseraient le bâtiment après leur passage, pillards ou aventuriers venus comme Axe, Dragoholt, Undvik et Hevoria, visiter le vieux sage. Comme le géant encore une fois, ils s'étaient sans doute focalisés sur l'aspect "briser la mâchoire du vieux et discuter ensuite" de leur quête. C'était un choix.

"Je n'entre jamais dans la démesure, déchiffra-t-elle avec un sourire, De moi dépend la formation..."

Elle plissa les yeux pour mieux décrypter l'inscription gravée au-dessus de la grande entrée, étonnée de la trouver dans la langue.

"Et l'on m'estime quand je porte un coup. Ha ! Malin, le grand-père."

Prenant les devants un court instant, elle gravit les marches qui menaient à l'entrée du temple et attendit que ses compagnons la rejoignent, pianotant avec empressement sur le manche du coutelas à sa hanche. Le combat approchait ! Et la récompense aussi, par conséquent. Portant un regard arrogant sur les deux mâles qui peinaient à l'arrière, elle accueillit Hevoria et lui céda la tête du groupe avec un sourire.

"Passez devant, Hevoria ! Je crois que les ruines relèvent plus de vos compétences que des miennes."
Revenir en haut Aller en bas
Dragoholt Campbell
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 277
Expérience : 2073
Masculin Âge RP : 27

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Maître
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559870510-barre-vie-gauche2571/2571Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559871461-barre-vie-rouge  (2571/2571)
Vitesse: 487
Dégâts: 885

Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Empty
MessageSujet: Re: Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]   Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] EmptyMer 14 Fév 2018 - 2:56


L'immense temple. Là, enfin se révélerait tout les secrets que nous cherchions depuis notre arrivée en Wystéria. Malgré l'immense dangerosité de la tâche à venir, je ne pouvais m'empêcher de ressentir une forte excitation. Un combat de cette ampleur, je n'en avais plus vécu depuis... ma dernière visite en Perracie. Ce jour-là, j'avais perdu Caomh et Syeda. Un frère et une femme. Les derniers souvenirs de ma vie passé. Depuis mon réveil, j'errais sans but en Dùralas, incapable de retrouver mon niveau passé. J'avais rencontré Moradund Marteau-de-Fer, un Kazharien, l'Imperator même ! Un homme que je pensais pouvoir admirer, prendre en exemple... mais qui ne s'était révélé être qu'un moins que rien. Azura, en qui j'avais cru voir une amie ? Une imbécile naïve et à la limite de la schizophrénie. Capable de tuer pour un simple combat amical... Ory, disparu dans la nature, avec lui une foule de questions sur ce qu'il était vraiment. Ne restait que Végace, espiègle et maligne, mais plus réaliste face au monde que tout ceux que j'ai pu croiser.

Soudainement, un hurlement bestial se fit entendre dans le ciel. Levant immédiatement les yeux, je découvris une wyverne, gigantesque, apparaître et fondre sur nous. Je n'eus pas le temps de réagir, que son bec acéré perfora mon armure, m'envoyant lourdement au sol quelques mètres plus loin. Même pas le temps de me relever que le monstre plantait ses serres dans ma chair. Je voulus hurler, mais j'en fus incapable. L'air me manquait, le poids de la wyverne sur mon corps m'empêchait de respirer. Puis un grand rayon de lumière m'aveugla.

Quand je fus à nouveau capable de voir, la wyverne n'était qu'un petit tas de chair fumante et d'ossements. Transformé, essoufflé, Undvik baissait tout juste les bras, après une attaque qui lui avait demandé beaucoup d'énergie. Malheureusement... il était trop tard. Mes plaies étaient trop profondes et cette fois, pas de Syeda pour me venir en aide. La douleur était pire que tout, le sang quittait mon corps en même temps que la vie. Mais pourtant c'est un sourire qui se formait sur mon visage. J'allais les revoir. Tous. Mon père, tombé dans l'anonymat pour permettre ma fuite et celle des nôtres. Hyeon mort en sauveur dans notre première excursion en Perracie. Caomh, mon frère d'arme, mon ami le plus proche, mort brisé mentalement par Motch'Hollow. Syeda, ma chère femme, tombée le même jour que son frère de sang, pour me sauver la vie. Dolgarinn, mon vieux maître, celui qui m'a tout appris. Des larmes coulèrent sur mes joues. Mobilisant mes dernières forces, je levais un bras faible vers la lumière à l'horizon.

Je suis désolé... je n'ai pas pu sauver ce monde... avant de vous rejoindre...

Mon bras retomba lourdement sur la terre de Wystéria. Je mourais si loin de chez moi.

Les amis... j'arrive...
Revenir en haut Aller en bas
Undvik
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 204
Expérience : 2443
Masculin Âge RP : 69

Politique : 46
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559870510-barre-vie-gauche3344/3344Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559871461-barre-vie-rouge  (3344/3344)
Vitesse: 426
Dégâts: 54%

Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Empty
MessageSujet: Re: Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]   Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] EmptyMer 14 Fév 2018 - 3:02


Bordel mais c'est quoi cette merde !

C'est une wyverne, et elle a eu Dragoholt !

NOOOOOOOOOON !

Il faut l'aider, vite, vite, vite ! Undvik, Rouxcool, avec moi !

FINAL EJACULATROOOOOOOOOONNNNNNNNNN

Bordel, j'ai jamais vu un flux aussi énorme ! Mais... c'est normal que le fluide en nous soit vide ?

Merde... on a trop forcé. On va y passer aussi.

Pardon ? Genre... on va mourir. Merde... Bon, au moins on a sauvé Drago... ah non.

Tous ça pour ça...

HEVORIA. MERCI POUR AIDE COMBAT, TOI COOL. TOUJOURS LA POUR LE FUN.

Il... fait ses adieux ?

AXE. SAIGO SOUVENT PARLER DE TOI. TOI FORTE, POTENTIEL INFINI IL DIT. JE PENSE QUE SI IL ETAIT LA... IL TE DIRAIT DE PAS FAIRE DE LA MERDE, ET DE CONTINUER A T'ENTRAINER. ET IL TE DONNERAIT SUREMENT LE MAAAAASQUE.

J'ai envie de pleurer Wammu... Pourquoi ça s'arrête maintenant ?

Le fluide corrompu est épuisé. Ce qui signifie... que toutes les MST d'Undvik vont se répandre à la vitesse de l'éclair, après avoir été contenue tout ce temps. Il ne s'en sortira pas.

C'est si triste. Alors... autant partir en beauté vous ne pensez pas ?

Je ne peux pas vous refuser ça, après tout, c'est l'essence même d'Undvik. De ce qu'il est.

MAINTENANT LES FILLES... VOUS VOULEZ PAS ME SUCER ?
Revenir en haut Aller en bas
Hevoria
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 1005
Expérience : 5677
Féminin Âge RP : 25 ans

Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559870510-barre-vie-gauche3802/3802Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559871461-barre-vie-rouge  (3802/3802)
Vitesse: 766
Dégâts: 2757

Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Empty
MessageSujet: Re: Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]   Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] EmptyLun 19 Fév 2018 - 0:55

Axe venant de lui céder courtoisement le passage, Hevoria guillerette commença à inspecter les lieux. Aucune source magique ne semblait dissimulée dans les parois, aucun piège mécanique n'était en vue... Seule une aura d'une puissance captivante semblait provenir des tréfonds du temple.
Son analyse terminée, la vestale s'apprêtait à en informer le reste du groupe, quand un remue-ménage sans nom résonna soudain sur ses talons. Elle se retourna alors subitement tandis qu'un féroce rugissement suivit de cris résonnaient, faisant frémir les parois de pierre du temple.
Ça... C'était pas prévu au programme. Devant les yeux des deux jeunes femmes attendant à l'entrée du bâtiment sacré, une énorme wyverne venait de surgir des cimes de Wystéria. Cette dernière, animée d'une puissance furieuse avait éviscéré Dragoholt avant qu'il n'ait eu le temps de riposter et s'en prenait maintenant à Undvik et ses locataires crâniens.

Celui-ci, déjà épuisé par la marche à travers la jungle ainsi que leur précédent combat, jeta alors ses dernières forces dans la bataille. Mais… Sa magie… Hevoria pouvait la sentir… Il n'en avait plus. C'est avec sa propre énergie vitale qu'il combattait. Malheureusement, au vu de ce qu'il avait déjà dépensé, il était déjà trop tard pour tenter quoi que ce soit afin de le sauver.
Sachant qu'il ne pourrait l'emporter sans en réchapper, Undvik concentra sa puissance dans un ultime assaut. Le géant lia son corps corrompu à celui de l'immense reptile, avant de faire ses adieux à ses compagnonnes de routes. Mais même dans un moment pareil, il trouva le moyen, par une proposition incongrue dont seul son esprit en compotes connaissait le secret, de rester inoubliable.

MAINTENANT LES FILLES... VOUS VOULEZ PAS ME SUCER ?

La phrase, malgré le tragique de la scène, provoqua l'hilarité de la vestale.
Non, désoléééé ! Mais merci pour les compliments mon chou ! Des bisous à vous aussi les squatteurs ! Répondit Hevoria du tac au tac avec un sourire sincère. Toutefois, malgré son refus, la jeune femme était désireuse de récompenser celui qui l'avait fait rire de leur première rencontre jusqu'à leurs adieux. Elle concentra sa magie avant de projeter un esprit farceur dans l'esprit du géant, un esprit contenant une vision bien particulière…

Finalement, Undvik se fit exploser, emportant la wyverne avec laquelle il avait fusionné dans une déflagration de magie noire soufflant la végétation aux alentours. Le calme étant revenu, l'ensorceleuse se tourna vers la thérianthrope, perplexe.

Je lui ai montré... des hommes musclés avec des pagnes qui volent au vent et qui prennent la pose… Ça lui plaira tu penses ?

Haussant finalement les épaules, elle descendit alors les marches du temple. L'espace d'un instant elle ressentit une étrange perturbation vibrant au loin, par-delà, l'océan... Comme si une flamme brûlant d'une lueur sanguine essayait péniblement d'éviter de s'éteindre, avant qu'une violente bourrasque ne la souffle pour de bons.
Arrivée en bas de l'escalier de granit usé par les âges, la prophétesse s'approcha du cadavre de Dragoholt, éventré. Elle observa silencieusement les alentours… avant de ressentir l'âme du guerrier à la chevelure ardente errer, psalmodiant les noms de ses camarades tombés au combat. Les blessures d'un passé tourmenté qui jamais ne furent pansées. Hevoria rapprocha sa paume droite de sa bouche puis souffla un vent de magie spirituelle en direction de l'esprit du guerrier tombé au champ d'honneur, afin qu'il puisse rejoindre les âmes de ses proches dans l'au-delà.

Les derniers sacrements rendus à feux ses anciens compagnons, elle rejoignit Axe.
C'est dommage… Ils me faisaient bien rire ces deux-là. Mais bon. C'est la vie. Manger ou être mangé. Acheva la veuve noire tout en jonglant avec quelques esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Axe
Maîtresse d'armes

Axe

Messages : 854
Expérience : 3100
Féminin Âge RP : 17

Politique : 172
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manticore d'Axe +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559870510-barre-vie-gauche2374/2638Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559871461-barre-vie-rouge  (2374/2638)
Vitesse: 654
Dégâts: 3259

Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Empty
MessageSujet: Re: Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]   Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] EmptyDim 11 Mar 2018 - 1:17

La mort, une fois de plus.

Décidément cette petite excentrique lui collait aux basques.

Occupée à tenter de déterminer la logique étonnante avec laquelle sa compagne de toujours ponctionnait les vies sur leur chemin commun, Axe, un sourcil relevé et les mains croisées sur la garde de son épée,  observait le terrain dévasté qui s'étendait devant elle, les dépouilles plus ou moins éparses qui y gisaient et sa dernière compagne de voyage en vie, Hevoria, incantant dans une langue étrangement musicale à quelques pas de sa propre position. Volages et éthérés, ses sortilèges dansaient encore sur le champs de bataille, honorant à titre posthume un Undvik en pièces ; son baroud d'honneur explosif avait laissé un profond cratère derrière lui, ainsi que quelques de lambeaux de chair éclatés et calcinés qui avaient volé dans toute la carrière. Allons bon, me voilà mélancolique.

"Je lui ai montré... des hommes musclés avec des pagnes qui volent au vent et qui prennent la pose… Ça lui plaira tu penses ?"

Pleine de malice, la voix d'Hevoria la tira soudain de ses réflexions. La vestale semblait en avoir terminé avec ses sorts occultes, un sourire insolent barrant son visage tatoué d'une oreille à l'autre et faisant parfaitement écho à son ton guilleret ; sa bonne humeur insensée raviva un fond d'espièglerie au fond du regard d'Axe, qui ne bougea pas pour autant.

"Un peu prude à mon goût, mais...assez fort, le vent était une bonne idée."

Puis, alors que la vestale filait s'occuper des âmes de feu leurs deux compagnons, Axe tourna le dos à la scène et entreprit d'étudier les portes défoncées qui la séparait de son objectif. La brèche béante qui les barrait dans toute leur largeur était suffisamment conséquente pour être passée sans grand mal, mais présentait des bords hérissés d'échardes et avait été en partie colmatée par la végétation qui envahissait le temple. Saisissant son épée à deux mains, la mercenaire s'occupa de remédier à ce dernier problème, puis gratifia les vieux battants de quelques coups de pieds volontaires ; le bois céda avec un gémissement et une ouverture parfaitement abordable se profila enfin. Axe essuya une goutte de sueur sur son front et renifla un coup. Elle se sentait un peu mieux.

"C'est dommage… Ils me faisaient bien rire ces deux-là. Mais bon. C'est la vie. Manger ou être mangé."

"Mouais...je suis plutôt de ceux qui mangent."

Prudente, la mercenaire passa la tête par la brèche et jeta un oeil à l'intérieur du bâtiment avant de s'y engager toute entière faute de menace évidente. Elle laissa Hevoria la rejoindre et put profiter de la lumière spectrale qui auréolait ses esprits malicieux, découvrant partiellement l'aspect de la grande salle dans laquelle les deux aventurières venaient de pénétrer. Nef païenne et démesurée, elle comptait une douzaine de piliers rectangulaires et gravés avec le même style étonnant que les totems croisés plus tôt, des figures tribales stylisées s'enroulant autour des grands pilastres de pierre ; une fresque de bas-reliefs étonnants mêlant divinités inconnues à la mercenaires et créatures de la jungle s'étalait sur toute la longueur de ses quatre murs, reprenant les mêmes motifs que ceux dont les pierres abîmées au sol étaient décorées ; filtrant pas une ouverture circulaire au plafond, enfin, un large rais de lumière illuminait le centre de la pièce, insuffisant pour en éclairer tous les recoins mais intense et doré. Il tombait sur une chaire aux airs de siège au pied de laquelle reposaient plusieurs offrandes d'une autre époque, lesquelles n'avaient visiblement pas été renouvelées depuis un certain temps.

L'endroit était absolument vide.

"Voilà autre chose, grommela Axe en s'avançant sur le sol érodé. Hé ! Y'a quelqu'un ?"

Dans un premier temps, seul l'écho de sa voix lui répondit, répercuté entre les grands piliers répartis de part et d'autre de la pièce. Puis un mouvement soudain dans l'ombre attira son attention et l'arrêta net. Une silhouette...

"Qui êtes-vous ? Et pourquoi avez-vous défoncé les portes ?"

C'était un homme dans la fleur de l'âge, l'air méfiant et les épaules drapées dans une robe de bure brune et jaune. Axe le jaugea depuis sa position et répondit d'une voix maussade, l'oeil sombre. Se défouler sur les portes n'avait qu'à moitié soulagé son humeur.

"Parce que ça s'ouvrait pas."

"Évidemment puisque c'est la réponse à l'énigme qui les déverrouille, soupira nerveusement son interlocuteur. Vous êtes les deuxièmes à nous faire le coup...C'est à se demander pourquoi on a pris la peine de la mettre là."

"Oh. Axe de Cälvenberg, je viens pour m'entretenir avec le sage qui habite ici. Vous la voulez quand même la réponse ?"

L'homme lui adressa un regard navré et se détourna, invitant les deux nouvelles venues  le suivre d'un geste du bras.

"...Pour le Maître, c'est par là."


Dernière édition par Axe le Mar 13 Mar 2018 - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hevoria
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 1005
Expérience : 5677
Féminin Âge RP : 25 ans

Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559870510-barre-vie-gauche3802/3802Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559871461-barre-vie-rouge  (3802/3802)
Vitesse: 766
Dégâts: 2757

Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Empty
MessageSujet: Re: Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]   Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] EmptyMar 13 Mar 2018 - 15:39


Virevoltant dans les airs autour d'Axe et du moine guerrier qu'elles venaient de rencontrer, Hevoria observait avec une excitation certaine l'intérieur du temple. Ses gravures, ses statues, sa lumière. Il s'en dégageait une atmosphère... mystique ? Eheheh. Non... Non. C'était tellement plus grand que ça... La vestale ressentait l'aura incommensurable qui émanait de cet endroit. Un espace à la croisée des mondes et des cultures, confluence des innombrables puissances balayant le monde des vivants comme des morts. Tout semblait à la fois partir d'ici... et y converger.

Attirée par le puits de lumière illuminant le centre de la salle, la vestale s'y engouffra. Alors que les rayons solaires caressaient sa peau d'albâtre, elle inspira profondément, gorgeant ses poumons de l'essence éthérée qui flottait dans les airs... Puis se mordit la lèvre inférieure jusqu'au sang... Avant de se mettre à rire. Tout cela... Tout ce pouvoir... Elle pouvait presque le toucher du doigt. Au fond d'elle, Hevoria ressentait les fragments de son cœur brisé se mettre à vibrer. Il n'y avait plus de doutes : ce lieu était le remède, la clef de voûte afin de reconstituer son kaerta, reprendre en main son titre spolié et recouvrer la quintessence de sa puissance. Ne faire qu'Une… avec Kalumbra.

N'arrivant plus à contenir son excitation, une onde de choc s'échappa subitement de son corps tandis que ses tatouages luisaient de plaisir. Ça allait être trop BON ! Sous la force de l'impulsion, sols, murs et piliers adjacents se virent alors scarifiés de nombreuses fissures… Pour le plus grand plaisir (ou pas) de leur guide en ces lieux.

Mais vous voulez vraiment tout casser ou quoi ?! S'écria-t-il, visiblement irrité qu'on s'en prenne, même par inadvertance, à un temple sacré millénaire.
Du calme mon cher disciple. Du calme… Remémore-toi mes enseignements.
Excusez-moi maître, je me suis emporté. Le jeune homme salua alors son tuteur avant se mettre en tailleur afin de méditer.
Bienvenue aventurières… Il s'avança vers elles d'un pas léger, le bruit de ses getas de bois résonnant sur le sol de marbre de la salle. Une maîtresse d'armes et une ensorceleuse. Voilà qui n'est pas commun.
Oooooh ! Surprise, Hevoria lévita jusqu'au nouveau venu : un vieillard à l'aura si pure qu'elle en était éblouissante, même pour elle. Son visage à quelques centimètres du maître des compétences, elle le dévisagea avec des yeux ronds comme des billes, l'observant sous tout les angles afin d'analyser ce pouvoir qui lui était inconnu.

Et bien et bien, quel accueil ! Malgré l'attitude incongrue de la vestale, le vieux sage semblait imperturbable. Sans doute le résultat d'un entraînement zen des plus intenses.
Si vous êtes ici, c'est que vous avez su résoudre et braver tout les dangers qui se dressaient sur votre route... Je vous en félicite. Peu nombreux sont qui atteignent cet endroit reculé de tout et… Un rictus amusé se dessina sur son visage ...Je dois dire qu'un peu de visite de temps en temps ne fait pas de mal, n'est-ce pas cher disciple ?
Hum… En tout cas, votre parcours initiatique ne leur a pas inculqué les bonnes manières.
Heyyy ! On a quand même rangé les cadavres de nos ex-compagnons de route. Rétorqua Hevoria, vexée. L'entrée de votre temple est toute propre maintenant… Enfin presque. *Soupire* Oui booon... Doit y avoir deux-trois bouts qui traînent par-ci par-là...
Je… Le moine se pinça les yeux, exaspéré par le niveau délirant qu'avait atteint cette entrevue.

Aventurières… Une seule étape vous sépare dorénavant du pouvoir que vous convoitez tant : un dernier combat. À ces mots, Hevoria sourit avant de reculer de quelques mètres.
Axe… Prépare-toi. Ce vieillard…Eheheh. C'est un sacré guerrier.
Désolé de te décevoir ma petite, mais ce n'est pas moi auquel vous devrez faire face pour cette ultime épreuve.
Quoi ? Le sourire de la jeune femme retomba comme un vieux fond de sauce. Mais ça allait être épique et tout. Elle se figea soudainement, comme frappée d'une illumination. Attendez… Mais si c'est pas vous qu'on affronte, alors… Son visage se tourna lentement vers le disciple du maître, lui dévoilant son plus beau sourire carnassier.
C'est exact. Vous devrez faire face à mon disciple. Si vous vous parvenez à l'emporter sur son enseignement martial alors je vous accorderais ce que vous êtes venus chercher. Le discours de son maître achevé, le moine guerrier se releva solennellement, puis les guida vers une nouvelle pièce dissimulée plus profondément dans le temple : une salle de combat rituel. Outre les gigantesques fresques en bas-relief tapissant les murs, d'innombrables statues tribales à l'effigie de dieux mystérieux semblaient fixer le centre de la pièce, également éclairé par un puits de lumière.

Le disciple s'avança alors au sein du rayon solaire puis se mit en position de combat, fixant ses deux opposantes d'un regard sévère.

Très bien. Que le combat commence !


Pour le Juge :
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 6917
Expérience : 23432
Féminin

Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Empty
MessageSujet: Re: Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]   Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] EmptyMar 13 Mar 2018 - 22:27

Combat Axe & Hevoria – Disciple du Maître

Les joueurs débutent le combat.

Vitesse des joueurs : 2239

@Axe : 2530
Vitesse : 748
Dégâts : 1638
Bonus : Coiffe dùralassienne : La première attaque est réduite de 25%.
Boucle d'oreille gauche de Sire Ümmen : Les personnages ennemis de sexe masculin perdent tous 20%/stats au début du combat(activé)
Poison : -15 de vie/tour.

Hevoria : 3727
Vitesse : 691
Dégâts : 2687
Bonus : Ensorceleuse : Peut bloquer une capacité sur chaque ennemi.
Voile d’Ether : La première attaque subie est réduite de 25%.
Puissance de Kalumbra : peut lancer deux actions par tour.
Pierre d'âme noire : Invoque un Xen en tant qu’allié.
Apocrypha : Une fois pendant le combat, Hevoria peut activer son bâton en attaquant. Le tour se termine normalement mais l'Ensorceleuse sera la seule à attaquer au prochain tour

Xen {Créature invoquée} : 800
Apparence:
 
Vitesse : 800
Dégâts : 400
Bonus : Embrochement : Si vous êtes touché, vos dégâts sont divisés par deux pendant toute la durée du combat. [Ne fonctionne pas sur le disciple]

--------VERSUS-----------

Ennemis :

Vitesse du groupe : 577

Disciple du Maître : 5840 (-20%)
Vitesse : 577 (-20%)
Dégâts : 0
Bonus : Mantra : Gagne 1 point de dégât tous les 10 points de vie perdus [Imblocable]
Revenir en haut Aller en bas
Axe
Maîtresse d'armes

Axe

Messages : 854
Expérience : 3100
Féminin Âge RP : 17

Politique : 172
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manticore d'Axe +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559870510-barre-vie-gauche2374/2638Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559871461-barre-vie-rouge  (2374/2638)
Vitesse: 654
Dégâts: 3259

Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Empty
MessageSujet: Re: Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]   Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] EmptyMar 13 Mar 2018 - 22:46

- C'est exact. Vous devrez faire face à mon disciple. Si vous vous parvenez à l'emporter sur son enseignement martial alors je vous accorderais ce que vous êtes venus chercher.

Axe se reconcentra à se moment-là de la discussion passionnée que menait Hevoria avec le vieux sage qui venait de faire son entrée. Subjuguée d'abord par la prestation de la vestale, dont la puissance pulsait encore dans l'air chaud du temple, puis par l'aura que dégageait le vieux, elle n'avait suivi que le strict minimum. À savoir qu'elles étaient les bienvenues, et qu'à condition de refaire convenablement le portrait au gars qui les avait accueillis, elles auraient accès à toute la puissance que le maître pourrait leur offrir. Un instant, Axe imagina le monstre qu'Hevoria deviendrait une fois "augmentée" par leur hôte et frissonna d'excitation. Cette femme était un phénomène.

- Très bien. Que le combat commence !

Le regard d'Axe glissa lentement vers le disciple, qui les attendait sous le halo lumineux doré qui nimbait le centre de la pièce. L'heure n'était pas aux rêveries...il était temps de décrocher ce pour quoi elle avait bravé Wystéria.

- Hevoria, tu permets que je te le prépare un peu ? Fit-elle doucement, dardant un regard de fer sur son adversaire.

À vrai dire, elle n'attendit pas l'approbation de sa coéquipière. Dégainant une unique rapière dans un sifflement métallique, elle s'avança d'un pas félin vers le pugiliste dont la garde s'affaissa soudain ; la bouche entrouverte, il se reprit juste à temps pour éviter un premier coup d'estoc meurtrier et trébucha au moment de se réceptionner, essuyant une sévère brimade de son maître.

- Hé bien, garçon !
- C'est elle, maître, balbutia-t-il avant de secouer la tête violemment, le visage décomposé par la honte. Pardonnez-moi.

Son attitude changea un peu, mais son expression demeura troublée. Axe de son côté était restée en mouvement et lui tournait autour avec un regard mauvais, fouillant sa garde d'un oeil inquisiteur à la recherche d'une faille exploitable ; elle trouva et sa lame fusa une nouvelle fois, esquivée proprement par le disciple. Le violent coup de genou qui suivit, en revanche, atterrit droit dans son estomac et le propulsa en arrière à défaut de le mettre à terre comme il en aurait été d'un adversaire classique. Le vieux maître se leva soudain, brandissant une main autoritaire.

- Il n'est pas dans son état normal, admit-il, une ombre ténue sur le visage. Ses longues années de recueillement tenaient bon et semblaient avoir encore de beaux jours devant elles avant de céder à la surprise et à la crainte. Arrêtez !
- Non non, répondit Axe, on va danser un peu.
- S'il désire se coucher, jeune fille, il est en droit de le faire. Bien que ce serait une première...
- C'est insensé ! Je continue, enfin !

Le disciple se redressa furieusement et fonça vers la mercenaire, qui sourit. Le voilà qui s'énerve ! Alors que le tranchant de la main du guerrier s'abattait vers sa trachée - coup bas ! -, elle bondit à son tour en arrière et essuya la salve de coups qui déferla sur elle, fruit de la frustration de son adversaire. Elle-même ignorait la cause de sa confusion. Les émanations magiques puissantes d'Hevoria, peut-être ? Non...Passant sur la désagréable sensations qu'elle avait d'avoir la réponse sur le bout de la langue, elle para un coup de talon sec et grogna sous le coup de la douleur ; désorienté ou pas, il cognait fort, plus fort que la plupart des adversaires auxquels elle avait fait face depuis Saigo. Mais il n'avait pas tous ses esprits et, pour la première fois sûrement depuis plusieurs années d'entraînement et de méditation, il se laissait aller à ses émotions...Mauvaise idée. De sa main libre, Axe lui asséna un puissant crochet et crispa la mâchoire en sentant ses phalanges gémir douloureusement. Le coup porta ses fruits ; il était sonné et recula d'un pas ou deux. Axe en profita pour bondir en avant et terminer de l'étourdir en saisissant sa robe brune au col et en abattant son front au milieu de son visage tanné.

Un nez craqua. Pas le sien.

Le disciple s'écarta avec une exclamation douloureuse, l'arête en miettes. Il pinça le cartilage disloqué pour éviter un éventuel saignement et écarquilla les yeux, quittant enfin l'état second dans lequel il semblait plongé depuis le début de l'affrontement, et voulut enchaîner. Mais c'était trop tard ; un crochet à la mâchoire et un nez brisé étaient suffisants pour déstabiliser le plus solide des gaillards, fut-il le disciple d'un génie martial comme le vieillard qui lui servait de maître. Il tituba.

- Maître, puis-je passer à la magie ? S'il-vous plaît...
- Tu en auras besoin pour l'autre de toute manière, répondit son mentor avec bienveillance. Montre-moi que tu as appris de tes derniers affrontements, maintenant que tu as repris tes esprits.

Le regard du vieux sage se durcit un peu en se posant sur Axe, mais la mercenaire sut immédiatement qu'elle avait fait sa petite impression.

- Quant à toi, tu as fait tes preuves, poursuivit-il d'un ton étonnement approbateur. Violence et précision impitoyable, ton style me rappelle quelqu'un...mais ton don sera bien différent, huhu ! Mets-toi donc à l'écart et ne reviens que si ta partenaire est en mauvaise posture.

Surprise, Axe mit quelques instants à baisser son épée et à s'écarter. Elle était prête pour la botte suivante, qui, si elle avait touché, aurait causé une sale blessure ventrale au disciple ; peut-être le vieux l'avait-il vue venir et avait jugé préférable de conserver l'abdomen du jeune homme dans un état convenable pour ce qui allait suivre. Quittant le large rayon doré, Axe avisa Hevoria qui s'avançait à son tour et lui adressa un grand sourire tandis que, derrière elle, le disciple effectuait une chorégraphie étrange. Nul doute que les assauts de la vestale seraient cent fois plus destructeurs que les siens...

Oh, ç'allait être un spectacle formidable.

Axe s'assit en tailleurs tandis que sa compagne de voyage entrait en jeu, menaçante. C'est alors qu'elle remarqua la chaleur sanguine qui se diffusait au niveau de son oreille gauche. Portant une main au bijou qui l'ornait, elle fut surprise de constater la tiédeur quasi-charnelle du rubis et décida le laisser à sa place ; la sensation était agréable...et certaines connexions commençaient à s'établir dans son esprit électrisé par le combat.

[attaque le disciple]


Dernière édition par Axe le Ven 23 Mar 2018 - 22:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
Personnage Non Joueur

Le Destin

Messages : 7228
Expérience : 26869

Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Empty
MessageSujet: Re: Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]   Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] EmptyMar 13 Mar 2018 - 22:46

Le membre 'Axe' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Thérian.' :
Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Cr_thy10
Revenir en haut Aller en bas
Hevoria
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 1005
Expérience : 5677
Féminin Âge RP : 25 ans

Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559870510-barre-vie-gauche3802/3802Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559871461-barre-vie-rouge  (3802/3802)
Vitesse: 766
Dégâts: 2757

Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Empty
MessageSujet: Re: Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]   Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] EmptySam 24 Mar 2018 - 14:33

Allongée sur sol, Hevoria regardait la maîtresse d'armes se battre. La précision avec laquelle elle portait ses coups était une performance qu'il convenait de souligner. Son adversaire, pourtant rompu aux arts martiaux, n'était cependant pas dans son état normal, comme perpétuellement désorienté. Alors qu'il recevait un énième coup au visage – qu'il aurait pu esquiver ou bloquer - la vestale distingua une pulsation étrange provenant de la thérianthrope. Légère, subtile, elle se mêlait à l'air environnant tel un arôme subtil et enivrant. Mais à bien l'observer, ce pouvoir avait tous les atours d'un insidieux poison.
Cette boucle d'oreille… Axe l'avait ramassée sur le cadavre encore chaud du barde maudit. Peut-être la thérianthrope ne s'en était pas encore rendu compte, mais elle semblait... affaiblir le métabolisme des êtres masculins. Un pouvoir retord, sournois, ressemblant fortement à la magie des succubes.

Alors que les passes d'armes se poursuivaient, Hevoria se mordit la lèvre inférieure… avant de commencer à griffer frénétiquement le sol. Elle aussi voulait combattre elle aussi. À vrai dire… Elle en mourrait d'envie. Cette attente était un véritable supplice et plus d'une fois elle avait songé à affronter directement le maître des compétences afin de combler cette pulsion. Plus l'on prive quelqu'un de faire quelque chose et plus son envie de transgresser les règles sera grande non ?
La phrase salvatrice annonçant la fin du premier duel et le début du second résonna enfin aux oreilles d'Hevoria, qui se redressa par une pirouette avant de s'étirer.

Tandis que les deux jeunes femmes échangeaient de place, la vestale lança un petit clin d’œil à sa partenaire de combat afin de saluer sa prestation. S’avançant gracieusement vers son adversaire, elle passa également devant le maître des compétences, à qui elle en profita pour lui souffler ces quelques mots :
Je préfère vous prévenir… Je suis plutôt joueuse.
Oh je n'en doute pas. Rappelez-vous juste que ce n'est pas un match à mort.
Eheh... J'y songerais. Lança-t-elle en s'éloignant, passant une langue rosée sur ses dents acérées.


Là où la vestale foulait le sol semblait se distordre la réalité. Au fur et à mesure qu'elle avançait, l'air alentours se fissurait, créant des brèches étranges d'où émanait vapeurs spectrales et chuchotements malsains… Quant à ses tatouages, amalgame d'yeux, créatures irréelles et symboles ésotériques : ils s'animaient spontanément, serpentant et se réagençant sur sa peau comme s'ils étaient dotés d'une conscience propre. Ils sentaient l'appel du combat et savaient bien quels étaient les enjeux de cet affrontement pour leur maîtresse.

Une goutte de sueur perla sur le front du disciple, décontenancé par cette engeance éthérée qui s'approchait de lui. Mais il n'allait certainement pas se dégonfler maintenant, pas après tout ces entraînements, pas après tout ces efforts et ces sacrifices. Psalmodiant quelques cantiques sacrés, il inspira profondément puis joignit subitement les mains tout en poussant un cri martial. Une large aura dorée apparue dans son dos et teinta ses yeux. Puis l'éventail lumineux se sculpta, s'affina, pour finalement prendre la forme de multiples bras solaires aux reflets d'ambre, disposés à la manière d'une queue de paon.

Sublime…
Tout le monde est en place ? Très bien. Résonna la voix du maître. Que le second combat commence !

Fendant le sol en prenant appui sur ce dernier, Hevoria se propulsa soudainement vers le disciple. Ce dernier se mit immédiatement en position défensive. Mais alors qu'il s’apprêtait à encaisser le choc, le jeune femme se volatilisa à quelques centimètres de lui.
Que… Il n'eut le temps de terminer sa phrase qu'un portail magique apparu dans son dos.
Surprise ! Surgissant de la faille, la vestale l'attrapa par le crâne avant de l'écraser contre le marbre de la salle, qui se brisa sous la force du coup. L'arcade du moine s'étant ouverte sous le coup de l'impact, un filet de sang se mit à ruisseler sur son visage. Sans dire un mot, il essuya sa blessure puis se releva... afin d'envoyer l'un de ses poings de Ki vers son adversaire. Le bras d'énergie fractura le sol, manquant de peu sa cible qui s'était de nouveau téléportée.

Loupé ! Hihihi… Attrape-moi si tu peux. Lui susurra Hevoria, se payant le luxe de lui souffler sa provocation dans les oreilles, avant d'esquiver un nouvel assaut de sa part.
Tu ne m'échapperas pas éternellement… Animant ses innombrables extensions de magie par la seule force de sa volonté, le moine changea de posture de combat… pour faire s'abattre sans discontinuer ses poings de Ki à travers toute la salle, traquant sans relâche cette petite impudente.

Hmmm… Observant attentivement la scène, le maître des compétences apposa sa main au sol, érigeant alors une sphère de protection magique autour d'Axe et lui. Au vu de l'énergumène en train de combattre, mieux valait prendre quelques précautions. Restait à savoir si son disciple tiendrait le coup.

Passant de portails en portails, Hevoria riait, esquivant aisément le torrent d'assauts lui étant destiné comme si ce n'était qu'un jeu pour elle.
À mon tour ! S'extirpant d'une faille à quelques centimètres du pugiliste, elle contracta son poing et le frappa violemment au visage, avant de disparaître… puis réapparaître sur sa droite, frappa à nouveau… sur sa gauche, en haut, derrière, devant. Surgissant constamment dans l'angle mort de son adversaire, la jeune femme lui expédia un déluge de coups impossibles à anticiper… l'envoyant finalement s'écraser à l'aide d'une violente impulsion de magie contre l'un des piliers du temple.

Alleeeeez ! Relève-toi. Je veux encore m'amuser moi !
Étalé au milieu de la poussière et des débris, le moine se redressa péniblement avant de jeter un regard furieux à la vestale plantée au centre de la salle. Tout en lui adressant son plus beau sourire, elle se mit à léviter à quelques mètres du sol, puis claqua des doigts. Un large portail s'ouvrit soudain derrière elle, un portail d'où surgit une nuée d'esprits farceurs.

Saaalut mes chouchous ! Vous voyez ce type là-bas ? Ce serait super si vous alliez lui faire un gros câlin, d'accord ?
Dans une harmonie de rires désaxés, les êtres de magie spirituelle fusèrent vers le moine. Ce dernier, voyant ces étranges entités lui foncer dessus, bondit instinctivement derrière la coursive de piliers faisant le tour de la salle… évitant de justesse l'explosion de l'un d'eux dans une large déflagration.
Des bombes spirituelles ?!
Elle sont trognon hein ? Mais gare à toi si elle t'attrape trésor ! Se relevant précipitamment, le disciple couru de colonnes en colonnes, tournant autour de la pièce en expédiant des salves de Ki sur la vestale qui, hilare, le bombardait d'esprits explosifs tout en absorbant les attaques lui étant destiné.

Au bout de quelques minutes, les détonations se calmèrent, laissant les larges nuages de poussière soulevés à travers toute la salle retomber lentement sur le sol. C'est à ce moment que le disciple, surgissant de la fumée par un bond de plusieurs mètres dans les airs, se précipita vers Hevoria, son auréole de poings de Ki prête à la frapper en plein vol.
Adorable... D'un petit portail magique jaillit un étrange bâton autour duquel semblait se tordre la réalité. Mais je commence à m'ennuyer… Au moment où les doigts de la vestale entrèrent en contact avec l'arme nommée Apocrypha, une puissante sphère arcanique envahi les trois-quarts de la salle… Figeant littéralement le temps en son sein.

Tel une étoile suspendue dans le ciel, le moine aux mille poings de lumière scintillaient dans les airs, pétrifié en pleine action. Amusée, Hevoria virevolta autour de lui, scrutant l'expression de détermination gravée sur son visage pendant quelques secondes… avant de dévorer la quasi-totalité de son Ki.
Une fois repue, elle concentra alors une puissante sphère d'énergie spirituelle dans sa main droite avant de l'enfoncer dans l'estomac du moine. Lentement, l'orbe s'écrasa contre son torse, grignotant sa tunique, puis faisant légèrement onduler la peau de son ventre sans que le reste du corps ne puisse réagir.

Descendant gracieusement au sol, l'ensorceleuse rejoignit nonchalamment Axe et le maître des compétences, dont le disciple était toujours suspendu dans les airs.
Ne vous en faites pas. Je lui ai laissé juste assez de magie pour s'en remettre. Par contre pour les murs, j'ai rien pu faire.
Les murs ?
Hevoria claqua des doigts, permettant au fil du temps de reprendre subitement son cours au sein de la sphère arcanique. Retrouvant sa mobilité, le moine n'eut pourtant pas le temps réagir : l'orbe d'énergie spirituelle écrasée contre son abdomen le propulsa à une vitesse inouïe à travers la salle, puis lui fit traverser une demi-douzaine de parois rocheuses avant de terminer sa course dans les tréfonds du temple.

Tadaaa !

À la vue du chaos sans nom causé par la jeune femme, le vieux sage se frotta les yeux avant de soupirer.
Une catastrophe ambulante hein… Mais le résultat est indéniable. Il se retourna alors vers les deux prétendantes.

Félicitations. Vous avez triomphé de cette épreuve avec brio.

[Met K.O. le disciple]


Dernière édition par Hevoria le Mar 3 Avr 2018 - 3:31, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
Personnage Non Joueur

Le Destin

Messages : 7228
Expérience : 26869

Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Empty
MessageSujet: Re: Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]   Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] EmptySam 24 Mar 2018 - 14:33

Le membre 'Hevoria' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Humain' :
Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Cr_hum10 Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Cr_hum10
Revenir en haut Aller en bas
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 6917
Expérience : 23432
Féminin

Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Empty
MessageSujet: Re: Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]   Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] EmptyLun 2 Avr 2018 - 23:27

Fin du combat

Les joueurs l'emportent. Ils gagnent 200 points d'expérience + 5 minerais de diamant + 5 bois de baobab + 1 écaille de wyverne + 1 spécialisation au choix parmi 3 + 1 titre rappelant aux admins que vous avez acquis cette compétence chacun (qui sera le titre de la spécialisation).

Le Maître des Compétences s'approche alors des trois vainqueurs, en jetant un coup d’œil là où le Disciple se trouvait quelques minutes auparavant :
-"Apprendre, encore tu dois. Pugiliste, tu devrais être !"
Se tourne vers les compagnons :
-"A chacun de vous, je vais donner l'un de mes secrets, une spécialisation, quelque chose qui pourra vous mettre sur la voie par la suite, dites-moi, parmi ces propositions, laquelle vous aimeriez la plus apprendre, je vous ferai part de mon savoir."


Choix des spécialisations pour vous trois :

Axe:
 

--

Hevoria:
 


(Choisissez-le par un dernier message RP, ou par un Mp).
Revenir en haut Aller en bas
Axe
Maîtresse d'armes

Axe

Messages : 854
Expérience : 3100
Féminin Âge RP : 17

Politique : 172
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manticore d'Axe +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559870510-barre-vie-gauche2374/2638Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559871461-barre-vie-rouge  (2374/2638)
Vitesse: 654
Dégâts: 3259

Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Empty
MessageSujet: Re: Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]   Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] EmptyVen 27 Juil 2018 - 21:32

"Félicitations. Vous avez triomphé de cette épreuve avec brio."

La voix du vieux maître retentit alors que les protections qu'il avait levées s'évaporaient dans l'air moite, inutiles. Axe, l’œil pétillant et l’air satisfait, croisa les bras et sentit un contentement agréable bomber son torse. Cette bonne Hevoria avait été absolument formidable. Joueuse comme un chat, terrible comme la magicienne foutrement capable qu’elle était déjà. Quant à ce qu’elle avait des murs du temple…À défaut de mettre en valeur ses compétences d’amatrice d’antiquités, la manœuvre avait au moins eu le mérite de mettre les points sur les i quant à la puissance qu’elle était capable de déployer. Axe jeta un regard circonspect aux cloisons effondrées et aux voûtes qu’elles soutenaient. Le temple était solide, mais elle faisait moins confiance à sa capacité à encaisser son grand âge à présent que la vestale l’avait un peu secoué.

À son oreille, le joyau serti s’était rendormi, refroidissant sensiblement et cessant de diffuser la chaleur qu’Axe avait remarquée à la fin de son propre affrontement. Il semblait réagir à son environnement indépendamment ou presque du ressenti de sa propriétaire, et rejoignait probablement à ce titre la large famille des artefacts dotés d’une certaine forme de volonté propre ; la mercenaire en avait déjà croisé quelques-uns et n’avait pas détesté ce qu’elle en avait vu, assez amusée par les personnalités atypiques qui animaient souvent ce genre d’objets. Son rubis ensorcelé, lui, ne semblait pas être de ceux qui s’exprimaient oralement. Pour autant, était-il totalement dénué de volonté de communiquer avec son porteur ? Rien n’était moins certain. Axe gardait en mémoire ses étranges pulsations et le sentiment grisant qui l’avait emportée lors de son combat contre le disciple, période qu’elle devinait être celle qui avait vu le joyau commencer à « rayonner ».
Oui, elle avait eu le temps de cogiter un peu pendant qu’Hevoria démontait méticuleusement le pauvre moine. Ses conclusions étaient partielles et brouillées par le nombre surprenant de stimulations auxquelles son environnement l’avait soumise depuis son entrée dans le temple, dont l’apogée avait été le spectacle son et lumière assez déconcertant que venait de lui offrir la vestale, mais elle avait à présent une idée de la manière dont le bijou agissait en l’exemple du disciple et de son trouble étrange. Et cette idée n’était pas pour lui déplaire.

Après avoir invectivé ledit disciple toujours étendu une petite dizaine de salles plus loin – était-il au moins assez conscient pour l’entendre ? –, le vieux se tourna soudain vers les deux comparses souriantes et prit la parole une nouvelle fois, les mains croisées dans le dos.

"A chacun de vous, récita-t-il, je vais donner l'un de mes secrets, une spécialisation, quelque chose qui pourra vous mettre sur la voie par la suite. Dites-moi, parmi ces propositions, laquelle vous aimeriez la plus apprendre. Je vous ferai part de mon savoir."

Axe passa une langue joyeuse sur ses lèvres. La victoire appelant une récompense… Elle écouta patiemment la liste des possibilités que le maître était disposé à lui soumettre puis à lui enseigner, ainsi que celles qu’il exposa à Hevoria, qui lui parurent aussi techniques qu’occultes. Toutes ouvraient un arbre des possibles satisfaisant, spécifiques mais malléables. À quel point ? Elle en discuterait sans doute avec lui le moment venu. La mercenaire s’apprêtait d’ailleurs à délivrer une ou deux questions au vieil homme lorsqu’une voix caverneuse résonna dans son crâne, lui arrachant un frisson pénible.

"Toi, pas un mot. Je sais déjà ce qu’il te faut."

Un sourcil relevé, soudain moins joyeuse, la lycanthrope resta interdite. Qu’est-ce que ça voulait dire ?

« Ta main, je te prie ! reprit le vieux à voix haute. Puis il s’adressa à Hevoria avec un clin d’oeil. Ça ne prendra qu’un instant. »

« Je vous préviens, grommela Axe, pas d’entourl… »

« Naturellement. Ta main ! »

Axe hésita un instant, désarçonnée. Quoi que le vieux fabriquât, ce n’était pas à son goût…Mais elle n’avait pas fait tout ce chemin pour l’envoyer paître alors qu’il s’apprêtait à lui délivrer sa récompense. Lentement, elle se déganta et lui tendit une main volontaire, le regard dur.

« Ce n’est pas ce qui était prévu. »

Le vieillard balaya sa remarque d’un geste de la main et saisit son avant-bras fermement, puis s’éclaircit la gorge. Une note longue et puissante s’éleva dans l’air moite du temple. Puis la note se changea en mélopée, portée par la voix grave et marquée par le temps qui filtrait doucement des lèvres entrouvertes du maître, mélismatique et étonnamment entraînante. Surprise, Axe reconnut le dialecte guttural qu’elle avait entendu certains wystériens utiliser à Guillaëd, une langue commune et peu accentuée. Un chant traditionnel ? Sentant ses pensées se troubler au fur et à mesure que l’air se complexifiait, elle secoua la tête sans remarquer que ses paupières s’étaient abaissées d’elles-mêmes. La mélodie ne tarda pas à envahir ses réflexions jusqu’à les noyer tout à fait dans une succession de moins en moins ordonnée de notes et de paroles incompréhensibles, désinhibant son imagination et terminant de brouiller ses repères. Temps, lieu, déroulement, départ et arrivée, autant de concepts que le chant engourdit comme une berceuse et laissa divaguer en arrière alors qu’il entraînait leur jeune propriétaire loin du temple et de son architecture régulière, dans des rêveries qui eurent sans grand mal pu durer une heure ou une éternité.

Il n’en fut rien.

***

« Étrange engeance que celle des guerriers. Redoutables et dérisoires, forts et insignifiants, le badin est souvent tenté de situer leur champ d’action en deçà de celui des maîtres de l’intangible car on considère qu’ils ne possèdent en tout et pour tout que la force de leurs bras face au monde ; un poing, tout implacable soit-il, n’est rien à l’échelle des forces qui régissent l’univers ; une épée est une bonne plaisanterie au mage qui contrôle ces forces. Qu’est-ce qu’un guerrier, alors, si ce n’est un bélier parmi les moutons, un coq parmi les poules, un bâton parmi les brindilles ? Et qu’est-ce qu’un bélier face à un loup, un coq face à un dragon, un bâton face à la mort ? Bien peu de chose en vérité. Ainsi le guerrier n’est-il après tout à l’homme que ce que le molosse est au roquet, et pourtant - et pourtant il a triomphé du loup, et pourtant il a triomphé du dragon, et pourtant il a triomphé de la mort. Autant d’exploits incroyables et inaccessibles au commun, qui alimentent les légendes et n’ont rien à envier aux déferlements de puissance ni aux miracles qu’on attribue aux magiciens. Toi aussi, petite, sans avoir jamais effleuré l’ombre d’une maîtrise volontaire des fluides immatériels, tu as dompté toutes sortes de loups, dominé un dieu de feu et de mort, soumis maintes fois à tes plans ce qu’on nommerait par chez toi le Destin ; comment ? »

La voix se tut comme dans l’attente d’une réponse, qui ne vint jamais.

« C’est une énigme, bien évidemment. »

Silence.

***

Axe s’éveilla au son d’un claquement de doigt, le bras toujours fermement enserré par la poigne de fer du vieil homme. Elle passa sa main libre sur son visage et ouvrit les yeux, rencontrant tout d’abord le regard impénétrable du maître, qui affichait un air étrange. Elle jeta un œil autour d’elle. Un sol noir et lisse s’étendait à perte de vue dans l’obscurité de l’endroit, seul élément notable. Malgré l’absence apparente de source de lumière, elle y voyait comme en plein jour.

La mercenaire baissa le regard vers son bras prisonnier et écarquilla les yeux.

Sa peau et ses muscles étaient translucides, découvrant un réseau de filaments lumineux qui pulsait lentement, enrobé autour de ses os bleutés. Fascinée, elle se dégagea. Rouges, jaunes et bleues, les veines luminescentes s’entrecroisaient, s’emmêlaient entre elles, créaient des nœuds dont les subdivisions s’étendaient en une toile de dentelle scintillante sur toute la longueur de ses bras, qu’elle tendit devant elle. Elle entrevit la silhouette du vieux sage à travers sa main gauche et frémit, troublée par l’étrangeté ensorcelante de la vision. 

« Qu’est-ce que vous leur avez fait ? »

« À tes bras, rien. Mais j’ai ouvert tes yeux pour qu’ils puissent entrevoir ce que je désire te montrer. Avec quelques années d’entraînement, je parviendrais à te faire voir également les fluides magiques, les réactions électriques, les transferts d’énergie chimique qui s’y opèrent - mais pour un regard débutant, rien de plus accessible et instinctif qu’un réseau d’énergie vitale. Tu le vois bien, n’est-ce pas ? »

« Ma foi… »

Le vieillard mima un applaudissement.

« Alors étendons un peu ton champ de vision. Que dirais-tu de faire la connaissance de tes organes, petite ? »

Ce disant, le vieil homme initia une brève série de gestes de la main et adressa un large sourire à sa jeune locutrice, qui lassa échapper un « Oh. » maîtrisé lorsque l’intégralité des canalisations énergétiques qui parcouraient son corps nu se dévoila à ses yeux, extension parfaite de celui qu’elle avait constaté au niveau de ses bras. Instinctivement, elle se mit à se contorsionner pour inspecter son corps et l’étrange état auquel les talents du vieillard le soumettait, lequel laissa échapper un gloussement jovial.

« Pas spécialement pratique, n’est-ce pas ? Attends voir. »

Lentement, il leva un index autoritaire vers le torse de la jeune femme et le rabattit vers la droite, la main auréolée d’une lueur dorée. Axe ne sentit rien, pas plus qu’elle ne vit l’état du réseau lumineux qui tapissait ses bras évoluer vraiment. Ce fut lorsqu’elle décida de jeter un œil dans la direction que pointait le maître pugiliste qu’elle découvrit le résultat de sa manœuvre étrange, son double parfait et immobile, sous la peau duquel elle devinait une activité énergétique semblable à la sienne. Le vieillard...avait créé un mannequin à son image.
Voyant que son allocutaire ne se décidait pas à se rapprocher de sa reproduction, le vieil homme ordonna au pantin d’effectuer quelques pas vers son modèle et rejoignit lui-même l’étrange couple que formaient les deux jeunes femmes luminescentes, l’une sensiblement plus déstabilisée par la vision de sa compagne que l’autre. 

« Eh bien, petite, tu ne t’es jamais regardée dans un miroir ? »

Interdite, un sourcil relevé, Axe leva la main et effleura l’épaule de son double, rétractant ses doigts vivement à la sensation de la tiédeur de la peau translucide du mannequin. Elle adressa un regard réprobateur à son interlocuteur, qui ricana. 

« On n’est jamais trop fidèle lorsqu’il s’agit d’offrir un sujet d’étude à des yeux curieux. N’aie crainte, elle n’est ni vivante, ni...éveillée. C’est une illusion particulièrement poussée, voilà tout. Mais je t’avais promis tes organes, laisse-moi…-Une fois de plus, il effectua de la main droite une de ses étranges chorégraphies et un signe fugace apparut au-dessus de sa paume tendue. -…Voilà, nous y sommes. »

Alors que la rune disparaissait, la peau et les muscles translucides du mannequin s’effacèrent tout à fait et découvrirent une nouvelle structure de tissus et de canaux incandescents, qui connectaient entre eux trois foyers lumineux à l’éclat diffus ; le premier, relié à au reste du réseau par ce qu’Axe devinait être sa moelle épinière, se trouvait au niveau de son crâne ; le second rougeoyait dans la poitrine du clone, contracté par des pulsations régulières ; le dernier, enfin, reposait au creux de son bassin. Profitant de ce que la jeune femme demeurait interdite, absorbée par la contemplation de ce nouveau système, le maître désigna les trois centres énergétiques tour à tour et prit la parole.

« La tête, les actions raisonnées. Le cœur, les actions cruciales. Le ventre, les actions instinctives. Dans ton cas, un cœur et une tête forts, signe d’une personnalité chaotique. »

« Comment le dîtes-vous ? » 

« Grâce à la place qu’ils prennent, tout simplement. Regarde comme ton ventre s’efface devant ces deux-là. Le maître ignora le regard dubitatif de la jeune femme. S’ils avaient tous été forts comme ton cœur et ta tête, tu aurais été caractérielle. Au contraire, si les trois avaient été faibles, tu aurais été une personnalité effacée. Une tête forte et les deux autres faibles, une intellectuelle détachée. Un cœur fort, courageuse et inflexible. Un ventre dominant, une impulsive. Tête et ventre, une âme torturée, cœur et ventre, un électron libre. D’une logique implacable, n’est-ce pas ? »

D’un geste de l’index, le vieux maître invita Axe à se rapprocher de sa réplique et attira son attention sur la partie supérieure gauche de sa poitrine. Niché au creux des veines lumineuses qui s’y entremêlaient, un cœur incandescent y palpitait paisiblement ; d’un rouge intense et aveuglant, nimbé de bleu, il semblait être le carrefour maître des canaux de lumière de cette partie du corps du clone immobile. Envoûtée, Axe tendit la main vers l’aura d’azur nitescent et effleura la projection sous le regard patient de son interlocuteur. Il reprit son discours lorsqu’elle décida d’avorter son geste, la chaleur électrique qui environnait l’organe irritant ses doigts curieux. 

« L’ascendant des organes se détermine donc en fonction de la puissance de leur aura, et leur alignement en fonction de la proportion des différentes couleurs qu’on y trouve. Bleu pour la noblesse, rouge pour la passion, et jaune pour l’empathie. »

« Je comprends…attendez, quel jaune ? »

« Précisément. »

La vieux gloussa devant l’expression réprobatrice de son interlocutrice, très convaincu par sa petite plaisanterie. Il lui laissa à nouveau un court temps de réflexion. L’ange désiré passé et éloigné, il la saisit par l’épaule et la tira en arrière pour l’arracher à la contemplation de son cœur, puis désigna tour à tour les mains de leur objet d’étude. Axe remarqua que, de la même manière que sa tête, son ventre et sa poitrine, elles possédaient chacune une dominante chromatique ; côté cœur, le même bleu que celui qu’elle avait aperçu plus tôt ; à l’opposée, un rouge brûlant.

« À droite, la main du jugement, à gauche, celle du châtiment, dit le maître alors qu’il lâchait l’épaule de la maîtresse d’armes. De la passion dans tes jugements, de la noblesse dans tes châtiments. C’est amusant...habituellement, la main gauche partage l’ascendant du cœur et la droite celui de la tête. Petite excentrique. »

Vieux salaud. 

Axe détacha son regard des mains de sa réplique pour suivre les nouvelles indications que son interlocuteur déroulait mécaniquement, trop heureux de pouvoir partager ses connaissances à une paire d’oreille neuve. 

« À droite, la jambe du conquérant, à gauche, celle du vagabond. Ambition et curiosité désintéressée. »

Rouge brûlant et bleu intense. Docile, Axe, après avoir détaché son regard des pieds de son double, laissa le vieil homme poursuivre son inspection de la projection et s’intéressa de son côté aux boyaux violacés qui luisaient au niveau de son bas-ventre. Elle en avait déjà vu quantités par le passé, éparpillés hors de la panse crevée de –feu, le plus souvent– leur propriétaire, mais la vision que ses propres trippes lui offraient était…inédite. En place, elles ressemblaient assez à un long serpent endormi, boursoufflées et terriblement organiques. Tout comme son cœur, elles étaient vivantes et tressautaient lorsque l’énergie affluait vers elles depuis les canaux qui étoilaient tout autour ; portant à son terme le geste qu’elle avait abandonné au moment de toucher le muscle brûlant, Axe enfonça sa main entre les veines d’énergie et écarta les boucles sinueuses de ses entrailles, dégageant un foie à l’éclat ténu, une vessie, un pancréas. Les organes étaient effacés et elle les devina d’importance moindre que la masse pourpre de ses intestins. 

Elle retira sa main et les boyaux retrouvèrent d’eux-mêmes leur position initiale. Même dans les tréfonds vacillants de cette symphonie de rouges, de bleus et de violets improbables, toujours aucune trace du jaune évoqué par le vieil homme. Son empathie semblait déserter également le moins affirmé de ses centres énergiques principaux. 

Alors qu’elle cherchait des yeux un autre point à étudier, oubliant presque la présence du vieux maître à ses côtés, une main calleuse se posa sur son bras droit.

«  Les yeux sont les premiers des organes mineurs en ce qui concerne l’énergie. Leur influence est négligeable. Magiquement et spirituellement, ils seraient aussi importants que le sont ici la tête, le cœur et le ventre, mais…je m’égare. Jette un œil aux tiens, si je puis dire. Héhéhé. »

Axe se redressa, curieuse. Sous l’effet d’un sceau lumineux d’une blancheur éclatante dans l’obscurité de l’endroit, tracé par le vieux directement sur le front de sa réplique alors qu’elle se concentrait sur ses intestins, le centre énergétique de son crâne s’était effacé pour révéler deux globes oculaires à la présence inégale ; rayonnant, son œil gauche éclipsait intégralement son voisin à la lueur sanguine ténue, auréolé de veinules vertes qui couraient sous la peau de son crâne, descendaient par son cou jusqu’à son torse et convergeaient vers son bras puis sa main droite. L’index du vieil homme suivit le chemin inverse et s’arrêta sur la pommette gauche du double immobile, qu’il tapota.

« L’œil gauche… »

« Sullivan. L’œil noir, la porte par laquelle le reflet du monde nous parvient, inversé. À droite, Gwyn, l’œil blanc, celle par laquelle nous projetons nos impressions une fois l’image redressée et interprétée par notre psyché. C’est un registre très différent de celui de celui que nous travaillons en ce moment, plus lyrique et moins factuel, mais dans ton cas…hé ! hé hé ! Dans ton cas, ils sont particulièrement présents énergiquement. Et ton œil gauche est chargé d’empathie pure. En d’autres termes, ne te seront jamais naturellement chers que le théâtre du monde et le spectacle qu’il te renvoie, grandiose et terrible ! »

Complice, le regard du vieil homme glissa vers celui d’Axe alors qu’un sourire malicieux s’esquissait sur ses lèvres ridées.

« …Il n’y a pas à dire, tu es frappée. »

Il se racla la gorge.

« À titre informatif, les plus grands artistes ont souvent la même particularité, mais au niveau de l’œil droit. »

Interdite, un sourcil relevé, Axe ne répondit pas immédiatement. Ses yeux s’étaient plantés dans ceux de sa réplique. Dans son œil gauche particulièrement, dont la lueur jaune rayonnante concurrençait presque celle de son cœur en termes de puissance et d’intensité.
Ce vieillard…
Aussi soudainement qu’elle s’était figée, la mercenaire prit une inspiration et cligna des yeux pour s’arracher à la vision étrange que lui renvoyait son double. Elle tourna la tête vivement.

« À quoi cela nous mène-t-il ? »

« Mes explications ? À rien. Mais j’estime que ce genre de connaissance est toujours bon à avoir. Non, je voulais attirer ton attention sur autre chose, mais je me suis laissé emporter. »

Le vieil homme essuya une nouvelle œillade sévère de la mercenaire et son expression s’assombrit. Il planta un index sévère sous son plexus.

« Tu as beaucoup forcé sur ton corps, petite, pour obtenir une force qui te coûtera dans quelques années des douleurs inimaginables et une invalidité certaine. Tes os, tes cartilages, tes tendons…ils sont tous foutus si je puis me permettre. En sursis tout du moins. Vers la fin ton foie ne sera pas beaucoup plus beau à voir, par ailleurs, mais je te laisse avec ce genre de problèmes. Le fait est que tes canaux énergétiques sont dans un état désastreux. Des nœuds, des interruptions, des surcharges, des déviations…j’ignore quel genre d’entraînement tu t’es fait subir, mais ton état actuel ne reflète rien de bon malgré son efficacité apparente. »

Puis, après avoir laissé Axe assimiler ses paroles dans un silence grave, il entreprit de signer sa poitrine et marmonna quelques mots. Aussitôt, sa propre peau s’effaça et sa jeune allocutrice se couvrit les yeux, aveuglée par l’éclat qui fusa soudain de son corps marqué par le temps alors que sa robe de bure se désagrégeait comme une illusion inutile, découvrant muscles et organes dans leur intégralité. Les yeux plissés, Axe baissa la main et entrevit le flux énergétique qui courait paisiblement entre ses différents tissus, les veines colorées sous sa peau, aussi régulières qu’un travail de broderie, ses trois centres lumineux égaux et la lueur blanche qui les nimbait avec une opacité laiteuse ; les rétines agressées, elle détourna le regard et le vieil homme claqua des doigts, redonnant à sa peau et à sa robe leur apparence d’origine.

« Je vais te soigner et t’offrir mieux et plus durable, cela va de soi. Mais la transition va être particulièrement brusque…Il soupira. Enfin. J’imagine que tu t’es infligé pire. »

***

Là gît la liberté, là se fuit le néant 

Réponse au nihilisme que chantent les démons dans ton sillage 

Ta course te maudit, ton destin te ressemble et ton ombre te suit,

Lève les yeux et de deux boucles un huit tu te heurteras au mensonge de l’infini ;

« Il » est à ta mesure et n’y sont pas les cieux.


Axe grommela, la tête lourde. Une lumière dorée filtrait à travers ses paupières mi-closes. Tâtonnant d’une main le drap qui reposait sur sa poitrine, puis le matelas doux sur lequel elle était étendue et le sol à côté d’elle, la maîtresse d’armes plissa le front puis expira paisiblement en sentant ses doigts se refermer sur le fourreau d’une épée déposée non loin de sa couche. Un fourreau familier. Sans lâcher l’arme, elle se hissa sur ses coudes et se redressa lentement jusqu’à pouvoir s’adosser au mur de pierre qui jouxtait sa literie rudimentaire. L’air était doux, l’endroit silencieux. Un réveil autrement plus agréable que ceux qui avaient précédé.

Ne te presse pas pour répondre, celle-ci est un tantinet plus ardue.

Axe eut un léger sursaut alors que la voix qui l’avait tirée de son sommeil retentissait à nouveau, caverneuse. Papillonnant des yeux et levant une main en visière sur son front pour les protéger de la lumière qui baignait les environs, elle aperçut la silhouette du maître assis en tailleur non loin et grommela une salutation d’une voix éraillée. Ce à quoi le vieil homme répondit d’un ricanement amusé, avant de saisir le cruchon posé à sa droite d’une main et de s’aider de l’autre pour se mouvoir jusqu’au lit de la jeune femme, qui déposa son épée sur ses genoux. 

Le salut.

Le vieillard opina négativement et lui tendit le cruchon.

Bien tenté. Bois !

Avec un reniflement, Axe s’exécuta et vida le récipient d’une traite, assoiffée. Ses sourcils se froncèrent brusquement et elle abaissa son bras, puis se mit à soupeser la cruche, le regard inquisiteur. Elle semblait légère comme une plume.

Tu as dormi longtemps, très longtemps, fit le maître avant qu’elle ait pu l’interroger au sujet du récipient de terre cuite et répondant d’avance à la seconde question qui germait dans son esprit. Plusieurs jours, pour être précis.

« Précis » et « plusieurs» s’accordent rarement, grand-père.

Bah ! À vivre comme moi on perd l’habitude de compter, répliqua l’intéressé. Moins d’une semaine !

Axe reposa le cruchon et passa une main sur son front trempé de sueur. 

Hevoria ?

Elle a reçu sa récompense, puis je t’ai amenée ici et je t’ai veillée. Elle peut être ici comme ailleurs.

La mercenaire laissa échapper un soupir, puis repoussa ses draps et entreprit de se relever sous le regard attentif de son vieil interlocuteur. En d’autres termes, elle serait probablement livrée à elle-même durant son trajet de retour jusqu’à Guillaëd. Elle ne connaissait pas assez la vestale pour prendre le risque de parier sur le fait qu’elle l’avait attendue et rôdait encore quelque part aux alentours. Les bras croisés, elle dépassa le vieillard sans lui accorder un regard et se mit à faire les cents pas dans la pièce exigüe qui lui avait vraisemblablement servi de chambre les quelques jours précédents, légèrement vaseuse mais tonifiée par le cruchon d’eau du maître. Elle ne possédait pas de carte, mais il lui restait des armes de bonne facture et sa débrouillardise - elle n’avait jamais eu besoin de plus. Quant aux vivres, elle pouvait en demander à son hôte et à son disciple, qui devaient bien se nourrir d’une manière ou d’une autre.
Une chose était sûre, elle ressentait un besoin irrationnel et pressant de quitter les lieux.

Dans l’optique de s’exécuter rapidement, elle balaya l’endroit des yeux à la recherche d’une issue et pivota sur ses talons une fois l’ouverture qui perçait le mur nord de la pièce aperçue et constatée, regagnant sa couche d’un pas vif. Elle y rafla son épée, se retourna à nouveau et se figea dans un sursaut, les doigts contractés autour du fourreau de l’arme à s’en blanchir les articulations. Elle pâlit.

Bien, nous y sommes.

Le vieux roula des épaules et entreprit de se relever avec lenteur.

…Nous y sommes ?”, marmonna Axe en baissant les yeux vers ses mains, qui avaient retrouvé leur apparence charnelle d’origine. Constat qui semblait valoir pour l’intégralité de son corps, sobrement habillé d’une tunique sale - celle qu’elle portait en pénétrant le temple.

L’épée était trop légère, elle aussi. Ses jambes trop énergiques pour un corps censé avoir passé les derniers jours allongés dans une transe profonde. Mais ce n’était pas tout.

Il y avait quelque chose d’étrange dans la façon dont elle se mouvait depuis son réveil, quelque chose de plus remarquable encore que la vigueur qui habitait ses jambes et allongeait sa démarche, quelque chose d’étonnamment...habituel malgré sa nouveauté. Axe grimaça, portant une main à sa tempe. C’était ce sentiment de familiarité qui la déconcertait le plus. Comme un souvenir enfoui et remplacé alors qu’il n’aurait pas dû l’être, ou une réminiscence instinctive et inconsciente d’une nature bafouée. Infiniment agréable, parfaitement banal et absolument dissonant tout à la fois. Une angoisse sourde s’insinua dans son esprit. Elle avait assez goûté à ces échos étranges durant ses délires pour avoir appris à les craindre intensément, mais d’une manière ou d’une autre, le sentiment lui paraissait cette fois-ci différent.

Durant son sommeil, c’était le souvenir de se sentir vivre physiquement qui la hantait et la taraudait à chaque fois qu’elle ouvrait les yeux pour se découvrir gisant dans une pièce différente, allongée, assise, attachée, libre, réveillée par des incantations occultes marmonnées à la lumière d’un cercle de bougies ou par la douleur de son sang bouillant dans ses veines et de ses os qui se tordaient et se distordaient inlassablement, habités d’une volonté étrangère, tandis qu’elle s’époumonait - elle entendait encore ses hurlements de fillette se répercuter dans les boyaux de la grotte gigantesque - et qu’on chuchotait avec inquiétude non loin de son lit ; parfois, c’était la demi-obscurité d’un cachot qui l’accueillait, et la douleur était concentrée dans son épaule ; parfois l’endroit était irréel, insensé, et elle n’avait pas mal du tout. À chaque fois, le maître était présent.
Axe frissonna. « Pas mal du tout. »

L’absence totale de douleur. Un rêve pour elle et pour d’autres, et pourtant un cauchemar en pratique, qui l’avait chaque fois un peu plus convaincue qu’elle avait définitivement égaré son corps quelque part derrière elle, autour d’elle. Une demi-certitude seulement, qui allait et venait au fil de ses comas et de ses temps éveillés. C’était ainsi qu’elle passait d’une divagation à une autre, soufflée hors du fantasme dès lors qu’elle réalisait que ses douleurs étaient factices - du moins elle en avait l’impression, mais il lui semblait que quelques fois, elle restait là un moment à contempler son corps qui se tordait sous les affres d’une force dont elle avait perdu le goût et oublié le nom, déconcertée.

Axe ouvrit les yeux, le regard lointain, et se mit à faire jouer ses poignets, ses épaules, son cou. Aucune douleur. Le sentiment l’avait peut-être effleurée à son réveil, mais elle ne s’en était pas accommodée immédiatement. 

Depuis son enfance jusqu’à son arrivée au temple, il ne s’était pas écoulé un jour sans qu’une courbature impitoyable tiraille l’un ou l’autre de ses muscles, lui vrille tel ou tel tendon. Ses articulations la faisaient souffrir. Elle avait toujours une plaie mal refermée, une cicatrice rouverte sur le tard au picotement désagréable. Elle souffrait de maux de crânes. Autant de conséquences désastreuses du rythme qu’avait eu à soutenir son corps d’enfant lorsqu’elle avait fui le nord et s’était réfugiée chez les lycans, avant de recevoir leur morsure et de muter avec difficulté, sa constitution hybride rejetant paradoxalement le virus qu’on avait cherché à lui faire assimiler. Puis étaient venu l’entraînement, les combats, l’alcool, les blessures et les rémissions, aux séquelles plus insidieuses mais non moins implacables. Elles faisaient partie d’elle. Leur fatalité était une compagne de route plus fidèle encore que la mort, preuve de chaque instant du chemin accompli et de la volonté qu’Axe avait déployée pour l’emprunter.

Pourtant elles avaient disparu.

Le gouffre creusé par leur absence était troublant, obsédant. Mais d’une certaine manière, il était moins affolant que les soupçons sourds et insupportables auxquels il l’avait soumis avant son réveil. Avait-elle réellement émergé pour de bon ? Était-ce la fin de ces scénettes insensées ? Elle soupira de soulagement, nerveuse. Elle sentait un changement. Pas la fin du doute, mais bel bien l’apparition d’une certitude.

Elle était finie. Elle vivait et mourrait, et aucun ange ni aucun dieu n’y pourrait rien. Elle fondrait un jour dans le néant, s’éteindrait définitivement, irrémédiablement. Axe gronda et s’abandonna aux convulsions nerveuses qui agitaient son torse, les yeux humides et le teint pâle, tandis que les pas du vieil homme qu’elle avait fini par oublier s’éloignaient pudiquement dans le couloir attenant à la chambre. Haletante, repliée autour de ses bras crispés contre son ventre, elle resta là un moment à attendre que le brouillard nerveux et sifflant qui avait investi son crâne se taise et la laisse reprendre le fil de ses pensées. Il lui fallut un moment, mais elle se détendit et la tension baissa dans son corps transi, qui fut investi d’un étrange bien-être malgré les frissons qui le parcouraient toujours de temps à autre. Elle souffla un peu et rassembla assez de volonté pour se redresser, puis essuya ses yeux d’un index engourdi. 

Grands dieux, ce qu’elle détestait la folie. Ce qu’elle la craignait et ce qu’elle la chérissait. Et ce qu’elle détestait, craignait et chérissait la vie. Ce qu’elle détestait, craignait et chérissait la mort. Mais de tout ce qui l’entourait qui pouvait être pensé, détesté, craint et chéri, car tout l’était, de tout ce qu’elle portait en elle, tractait sur son passage ou laissait dans son sillage, de tout ce qu’elle poussait pour avancer et écartait comme on écarte l’argile en creusant pour éprouver sa volonté à décider de son chemin dans la mélasse  véritablement physique de l’existence, poursuivie par le destin, son âme damnée, la folie demeurait invariablement, de toutes, celle envers qui ses sentiments étaient les plus brûlants. 

Elle l’aimait d’une haine sans nom.

Son souffle restauré, Axe sentit soudain une idée lui venir et prit une grande inspiration, tentant à tout hasard de s’adresser à l’obscurité du couloir dans lequel s’était enfoncé le vieux.

« Le grâce ou la démence ! »

D’abord, elle n’entendit rien d‘autre que sa propre voix qui résonnait assez modérément dans le boyau, puis une réponse s’éleva dans l’air moite.

« Raté. C’est un nom masculin. »

Une moue agacée sur le visage, Axe s’élança dans le couloir et ne tarda pas à rejoindre le vieux maître, qui s’était adossé au mur en l’attendant. Dans l’obscurité, ses yeux enfoncés étaient pratiquement invisibles à l’exception d’une lueur humide et organique dissimulée sous l'ombre de ses sourcils broussailleux, aussi la mercenaire ne remarqua-t-elle pas la gravité de son regard - elle n’y avait de toute façon pas prêté attention. 

« Par où est-ce, maintenant ? »

Le vieillard, plongé dans ses pensées, cligna des yeux et s’excusa d’un geste de la main.

« Tout droit jusqu’à la porte, répondit-il presque mécaniquement. Tu déboucheras dans la grande salle où tu as affronté mon disciple. Tu y trouveras tes vêtements. À partir de là, tu es libre d’aller comme bon te semble. Le monde est grand, petite ! »

Axe haussa un sourcil.

« Vous ne venez pas ? »

« Hm ? Je...non. As-tu réfléchi tout ton saoul ? »

« Il me semble. »

Le vieillard renifla.

« Alors tu sais ce qui a changé dans ton métabolisme, et dans quelle mesure ? »

« Je suis plus forte. Vous avez corrigé mes erreurs et augmenté ce qui pouvait l’être, à commencer par mon énergie vitale. Mon métabolisme a été changé en conséquence. »

Le vieil homme hocha la tête, mais ne répondit pas. Il se passait quelque chose lorsque cette petite était aux alentours. Quelque chose de terrible. C’était à la fois diffus et puissant, lattant et tangible comme une pulsation. Le malaise intense dans lequel « cela » le plongeait avait d’abord été ténu, insignifiant. Lorsqu’elle avait affronté son disciple, par exemple. Et lorsqu’il l’avait plongé dans la transe qui avait servi de chrysalide à son corps, désormais augmenté de bien des manières qu’elle aurait à découvrir par elle-même. Et « cela » n’avait lisiblement rien à voir avec la breloque ensorcelée qu’elle portait à son oreille, dont le pouvoir, bien qu’important, lui faisait l’effet d’une piqûre de moustique. Non. C’était autre chose, c’était indicible et cela venait d'être décuplé.

C’était la réponse à sa première énigme.

« Exact. Va, maintenant ! »

Puisant dans sa bienveillance et dans tout ce qu’il avait de volonté, le vieil homme sourit et fit mine de chasser la petite d’un geste de la main. Celle-ci s’en allant d’un bon pas vers la sortie du couloir, il poussa un profond soupir de soulagement et passa une main sur son front, harassé.

Pour la première fois depuis maintes années, il doutait d’avoir eu raison de révéler un aventurier. 

***

Axe émergea de la fente qui barrait les portes défoncées du temple, habillée et l’épée au côté. Elle fit quelques pas sur la petite esplanade qui la séparait de la série de marches depuis laquelle elle avait assisté au massacre de ses compagnons de voyage, dont les traces étaient encore visibles dans la clairière où l’attaque avait eu lieu. Continuant d’avancer, elle s’assit sur la première marche de la descente de pierre et renversa la tête en arrière, laissant les rayons du soleil impitoyable de Wystéria caresser son visage. Il faisait bon. Elle expira paisiblement et décida d’attendre un peu qu’Hevoria se manifeste, ce qui malgré tout n’était pas exclu. Peut-être la vestale avait-elle décidé de rôder quelques temps autour du temple ou d’investiguer le vieux bâtiment pendant le sommeil de sa jeune comparse, après tout.
Si ce n’était pas le cas, peu importait, Axe prendrait la route seule vers le continent. Elle sentait qu’elle avait encore beaucoup à y faire. Des âmes à prendre, des destins à effleurer, une route à tracer vers un but qu’elle finirait bien par voir se profiler un jour où l’autre.

La mercenaire sourit. L’existence avait son intérêt, il allait tout de même falloir qu’elle repense à cette histoire de finité.

...Et dire qu’elle devait cette aventure à ce gros balourd d’Undvik.

[Axe demande la deuxième spécialisation, "Force naturelle"]




La violence sans institution est un plaisir éphémère.

Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Captur22
Revenir en haut Aller en bas
Hevoria
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 1005
Expérience : 5677
Féminin Âge RP : 25 ans

Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559870510-barre-vie-gauche3802/3802Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] 1559871461-barre-vie-rouge  (3802/3802)
Vitesse: 766
Dégâts: 2757

Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Empty
MessageSujet: Re: Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]   Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] EmptyJeu 16 Aoû 2018 - 21:47

Le combat terminée, leur quête était sur le point de s’achever. Sur les quatre membres du groupe ayant initié ce périple, seule la moitié en avait réchappé. Un sombre bilan, mais ce genre de traversée étaient loin d’être des promenades de santé. Après tout, n’est-ce pas ce que l’on appelait la « sélection naturelle » ? Quoi qu’il en soit, alors qu’Axe venait d’être plongée dans une profonde torpeur par le vieux maître des compétences, Hevoria, allongée sur le ventre à quelques mètres du sol et paumes sous le menton, observait la scène avec un mélange d’intérêt et d’amusement. Ainsi donc, le vieux la soumettait à une épreuve d’introspection avant de lui octroyer ses nouveaux pouvoirs hein. Aaaaah… Les vieillards et leurs énigmes.

La lycanthrope en pleine analyse de son soi intérieur, le maître des compétences soupira avant de se retourner la vestale, qui le dévisageait avec un grand sourire.
Bien… Maintenant que nous sommes entre-nous et au vu des derniers événements, je suppose qu’un « Madame » est de rigueur non ?
Boarf. Souffla Hevoria, appuyant ses dires d’un geste nonchalant de la main. Appelez-moi comme vous voulez. C’est pas comme si le protocole m’importait.
Comme vous voudrez Oracle. Acheva-t-il, la mine radieuse en l’invitant à le suivre dans les tréfonds du temple. Quoi qu’il en soit, je crois que c’est à votre tour d’obtenir ce pourquoi vous êtes venu non ?
Chic chic chic ! S’esclaffa Hevoria en tapotant son sternum de ses doigts filiformes aux ongles pourpre. Vous vous y connaissez en puzzle ?
Et bien… Je me débrouillais pas trop mal dans ma prime jeunesse.
Attendez ? Vous pouvez répéter ? Dans votre quoi ?
Décidément, votre délicatesse n’a d’égal que votre sens de l’humour Oracle. Railla le vieillard, amusé.
Héhéhé ! Je prends ça comme un compliment.

Ce qui se passa dans le temple ce jour ci-demeurerait un mystère, mais Hevoria ressortit du temple invariable transformée. Les tatouages recouvrant son corps s’étaient complexifiés tandis que de nouveaux avaient fait leur apparition. L’Immatériel devenait définitivement son terrain de jeu favori. Outre une élévation drastique de sa puissance spirituelle, de sa maîtrise des esprits et des âmes et de ses capacités à annuler tout type de magie dans un rayon donné, un nouveau champ de possible s’était ajouté à son arsenal magique. L’environnement, et même la météo semblaient dorénavant affectés par sa nouvelle aura, tant et si bien, que la vestale devait dorénavant refréner ses pouvoirs sous peine de créer encore plus de catastrophes qu’elle ne provoquait déjà.

Sorti du temple bien longtemps avant Axe, Hevoria se balada à travers ce qui était dorénavant son deuxième chez-soi, chassant, traquant, explorant et se reposant, avant de retourner sur le parvis de l’antique bâtisse avec une petite surprise pour la maîtresse d’armes. Brisant le tissu de la réalité d’un revers de main, elle réapparut brusquement à quelques mètres de la jeune guerrière.

Coucou ! Alors tu vois ? Je ne t’avais pas menti… On l’as trouvé ce temple finalement. Et sans encombres… ou presque héhé. Cette traversée s’était révélée particulièrement amusante et pleine de rebondissements. Mais toutes les bonnes avaient hélas une fin.
D’humeur joviale, Hevoria claqua des doigts, brisant la réalité comme une vitre à trois endroits différents. Devant les deux jeunes femmes se tenait dorénavant trois portails vers l’Immatériel, portails de la surface trouble et turquoise desquels s'échappaient d'inquiétants chuchotements.

Je me suis bien éclaté alors... Cadeau ! Trois passages dimensionnels, trois destinations ! De gauche à droite : Ishtar, Guillaëd et le dernier… Elle marque un temps, un sourire en coin. Lui je sais même pas où il donne à vrai dire. Tu rentres dedans et POUF ! Mystère ! … Ouai, c’est dangereux, mais c’est marrant. Après... si tu préfères rester classique... La vestale haussa les épaules. tu peux retraverser la jungle, à toi de choisir. Mais fait vite, les portails se refermeront dans cinq minutes.

Sur ce… Sa proposition terminée, Hevoria lui lança un clin d’œil avant que son corps se dématérialise en des dizaines d’esprits farceurs, qui se dispersèrent dans la jungle dans un ricanement éthéré.

Tchao Tchaoooo...


Fin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Empty
MessageSujet: Re: Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]   Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Il va faire tout noir ! [PW Undvik, Axe et Hevoria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» [UPTOBOX] L'éclair noir [DVDRiP]
» Hentaï
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Île de Wystéria :: La grotte Hirador :: Archives-