AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Adrardas
Le Monde de Dùralas a précisément 2557 jours !
Dùralas, le Ven 30 Oct 2020 - 18:17
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 Etonnante rencontre [PW Veronia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1864
Expérience : 4028
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559870510-barre-vie-gauche3242/3242Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559871461-barre-vie-rouge  (3242/3242)
Vitesse: -721
Dégâts: 4059

Etonnante rencontre [PW Veronia] Empty
MessageSujet: Etonnante rencontre [PW Veronia]   Etonnante rencontre [PW Veronia] EmptyDim 28 Juin 2020 - 22:47

La soirée commençait doucement à s'installer alors que l'inauguration d'Egide prenait fin, et que les recrues avaient été invités à prendre place au sein des quelques chambres et dortoirs qui avaient été reconstruis à temps. Mes collègues kazhariens dévoués, que j'avais embauché pour organiser tout ça, s'occupait de tout, et après avoir souhaité la bienvenue au plus de personne, j'avais fini par quitter Fort-Justice, laissant le tout aux mains de Gribouille, un de mes fidèles hommes de la B.A.K que j'avais nommé Grand Intendant provisoire d'Egide, et était reparti pour BaldorHeim, sans trop faire de vague, afin de me réfugier au Fourré à la Myrtille. Si la compagnie ne me dérangeait pas - et je parlais bien de la compagnie d'autres personnes - j'avais décidé de m'isoler ce soir-là afin de ressasser un peu tout ce qui m'avait emmené à refonder la compagnie - Egide, cette fois - et à en devenir le capitaine. La trahison de Barathorn. La réponse que je lui avais soumis, en lettres de sang. La destruction de l'ancienne Egide. Des souvenirs plus heureux, comme ma rencontre et la camaraderie qui en suivi avec Periel, Caliom et Olyanna. Suivi de souvenirs plus douloureux, comme la mort de cette dernière, de mon mentor Gorgrim ou celle du capitaine Boldyn. Tout ceci s'enchaînait et se mélangeait dans mon esprit songeur, et je fus coupé dans mes réflexions par une jeune naine qui vint me voir alors que j'étais attablé dans un coin de pièce:

"Je vous sers quelque chose, messire Grabuge?"

Je commençais à avoir une certaine notoriété à BaldorHeim, ainsi qu'au Fourré à la Myrtille où j'allais souvent déloger les soulards ou tout simplement passer un peu de temps, alors je ne me formalisai pas qu'elle connaisse mon nom. Elle ajouta tout en jetant un coup d'oeil à Hal, le patron:

"Monsieur Hal me fait vous dire qu'il vous offre une chopine, exceptionnellement, ce soir, pour service rendu. C'est en lien avec la création d'Egide, non?"

Moi qui avait voulu mettre le sujet de côté pour me remémorer des souvenirs plus antérieurs, c'était râpé. Je souris néanmoins à la jeune serveuse, ne lui en voulant pas le moins du monde, et lui répondit d'un ton bienveillant:

"Probablement. Et bien, va pour une brune dans ce cas là. Remercie bien Hal de ma part, et dis-lui que mes nouvelles fonctions ne m'empêchera pas de venir occasionnellement virer les emmerdeurs d'ici héhé."

Elle sourit légèrement, réceptive, et acquiesça avant de s'éclipser sous le regard attentif de Hal qui essuyait une chope depuis le comptoir. Nos regards se croisèrent, et un simple hochement de tête commun nous suffit à nous faire comprendre. J'admirais Hal pour son calme et son talent réel en tant que tavernier. Le Fourré à la Myrtille était après tout la taverne la plus réputée de BaldorHeim, et tout ceci grâce à la patience et au travail d'un unique homme. Avec les années nous avions appris à nous respecter mutuellement, et j'étais probablement un des rares gobelins qui avait eu l'insigne honneur de se faire offrir une chope par le tenancier.

Alors que la serveuse était partie chercher ma commande, il se produisit un évènement que je n'aurais pu prévoir. J'écarquillai les yeux en apercevant la silhouette s'approcher de moi, et ne sut rien faire d'autre que de rester là, presque bouche bée, devant la personne que j'avais maintenant sous les yeux, une personne que je ne pensais jamais revoir et qui était pourtant là, en chair, en os et en cuir. Veronia Pyraethus. Camarade de l'ancienne Egide.
Revenir en haut Aller en bas
Veronia Pyraethus
Habitant(e) bavard(e)

Habitant(e) bavard(e)
Veronia Pyraethus

Messages : 463
Expérience : 523
Féminin Âge RP : 242

Politique : 00
Métier : Chasseuse - Apprentie
Titres:
 

(Vautour géant, 200 vitalité ; 200 vitesse ; 100 dégâts ; Férocité : Les dégâts du joueur sont augmentés de 20% au premier tour)

Stats & équipements
Vitalité:
Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559870510-barre-vie-gauche2395/2395Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559871461-barre-vie-rouge  (2395/2395)
Vitesse: 45
Dégâts: 537

Etonnante rencontre [PW Veronia] Empty
MessageSujet: Re: Etonnante rencontre [PW Veronia]   Etonnante rencontre [PW Veronia] EmptyMer 1 Juil 2020 - 11:37

Voilà un discours qui avait redonné un peu de couleur dans l'existence de Veronia. Pouvoir oublier, temporairement, une perte douloureuse datant de quelques mois, au profit d'une renaissance prometteuse qui faisait écho à une bonne partie de sa vie, durant les deux derniers siècles. Le gobelin des forêts avait toujours été une personne d'éloquence, capable de rassembler et mettant toujours au premier plan ses convictions et son respect profond pour la Justice dans ce monde. Une telle annonce n'avait donc pas étonné la centauresse. Ce qui l'avait d'autant plus touchée, c'était la manière dont il avait purifiée Égide de la mauvaise graine qui s'était insinué sournoisement à sa tête. Barathorn, le déviant. Elle n'en était pas blessée, mais plutôt fière. Elle avait connu ce dernier lors de ses jeunes années adolescentes, lorsqu'il intégra la compagnie avant même qu'il ne soit affublé d'un sobriquet qui le marqua à vie ; Grabuge. Elle sourit lorsqu'il expliqua ce qu'il avait fait, et pourquoi il l'avait fait. Aujourd'hui peut-être que la centauresse ne l'aurait pas fait de cette manière, mais à une époque plus lointaine, c'est sans aucune hésitation qu'elle aurait également agit en ce sens.

Ainsi, connaissant quelques-unes des ses habitudes, elle s'était rendue dans une taverne locale, bien connue du peuple des montagnes du Baldor, pour tenter de mettre la main sur Grabuge. Fort heureusement, ces deux là avaient eu maintes occasions de combattre ensemble au profit d'une cause juste. Et même si leur chemin s'étaient finalement séparés, il était temps pour la centauresse de revenir aux sources. Cela lui permettrait de remettre un peu d'ordre dans sa vie, de se ressaisir et de rattraper sa fougue et ses erreurs d'antan. Portant son accoutrement habituel, armures, armes et équipements, elle appréciait bien cette taverne relativement spacieuse. Elle n'avait qu'à baisser la tête pour y entrer et les dimensions intérieures étaient relativement agréables pour qu'elle puisse progresser sans mettre le foutoir à chaque déplacement... Elle salua le tavernier qu'elle connaissait bien, Hal, d'un simple hochement de tête avant de s'arrêter net, percevant ainsi au loin la raison de sa présence ici.

Le gobelin des forêts venait d'avoir un échange avec une serveuse de la taverne. Cette dernière s'en détachant, Veronia se saisit de l'opportunité, s'approchant au pas de Grabuge. Elle réfléchit à ce qu'elle pourrait lui dire, une fois nez à nez, mais à mesure qu'elle avançait elle se rendit compte que le plus estomaqué des deux fut très certainement la peau verte. Elle s'en amusa intérieurement bien que son joli minois humain ne laissait rien paraître, et se présentant devant lui, à moins d'un mètre de distance, elle ajouta avec un ton solennel et respectueux.


Capitaine Rorkan. J'ai ouïe dire que vous étiez à l'origine d'une nouvelle ère.

Me permettriez-vous de me tenir à vos côtés à compter de ce jour, et ce, jusqu'à ce que Magnésie me rappelle auprès d'elle ?

De maintenir l'Ordre lorsque le Chaos tentera de rompre l'équilibre de la vie ?

D'écarter la violence au profit d'un Espoir sincère ?

Et d'endiguer la terreur pour promouvoir, ensemble, le droit que chacun a d’obtenir Justice ?

Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1864
Expérience : 4028
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559870510-barre-vie-gauche3242/3242Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559871461-barre-vie-rouge  (3242/3242)
Vitesse: -721
Dégâts: 4059

Etonnante rencontre [PW Veronia] Empty
MessageSujet: Re: Etonnante rencontre [PW Veronia]   Etonnante rencontre [PW Veronia] EmptyJeu 6 Aoû 2020 - 2:56

La réponse du revenant que j'avais en face de moi me surpris, et je ne me souvenais pas de sa capacité à faire des envolées lyriques faisant référence à notre credo:

"Capitaine Rorkan. J'ai ouïe dire que vous étiez à l'origine d'une nouvelle ère. Me permettriez-vous de me tenir à vos côtés à compter de ce jour, et ce, jusqu'à ce que Magnésie me rappelle auprès d'elle ? De maintenir l'Ordre lorsque le Chaos tentera de rompre l'équilibre de la vie ? D'écarter la violence au profit d'un Espoir sincère ? Et d'endiguer la terreur pour promouvoir, ensemble, le droit que chacun a d’obtenir Justice ?"

J'eus un léger sourire en coin, comprenant néanmoins que son désir vif de Justice ne s'était jamais éteint. Je me souvenais plutôt d'une centauresse un peu rude, qui était là depuis bien longtemps mais qui avait gagné les faveurs de ses camarades. Tout le monde ne l'appréciait pas dans le camp, pour sa rudesse ponctuelle, mais tout le monde la respectait, ça c'était une certitude. Je ne me souvenais pas d'échanges précis que j'avais eu avec elle, je me souvenais juste qu'elle donnait du fil à retordre à ma chère Olyanna pendant leurs quelques entraînements communs, et que cette dernière ne tarissait pas d'éloge sur ses compétences à la lance. Je me souvenais également qu'elle était sergent d'arme, plus haut grade avant de devenir lieutenant, et qu'elle semblait l'avoir toujours été.
Je finis par répondre, après quelques secondes à replonger dans les vieux souvenirs qui revenaient:

"Bien sûr, Veronia. Ca serait un honneur de vous avoir sous mes ordres, et je n'aurais jamais imaginé un tel cas de figure par le passé. Je suis content de vous savoir en vie, et toujours aussi fervent défenseure de la Justice. Mais assoyez-vous, je pense que nous avons beaucoup à nous dire depuis tout ce temps. Peut-être, par exemple, voulez-vous des précisions sur la chute de l'ancienne Egide?"

C'était après tout pour ça que je pensais la revoir de prime abord, même si elle venait de me démontrer que tel n'était pas son objectif initial. Cependant, elle avait le droit de savoir. Dans le détail, si besoin. Et puis, cela m'ôterait peut-être d'un fardeau qui me hante toujours. Après tout, je n'avais jamais pu deviser vraiment avec qui que ce soit de ce sujet. Et Veronia, une de mes anciennes camarades, était sûrement la confidente la plus appropriée pour cette affaire.
Dans le même temps je sortis ma pipe et ma tabatière et me mis à tasser le tabac, habitude que m'avait donné le vieux lieutenant d'arme Gorgrim que Veronia connaissait sûrement bien par le passé. Encore un fardeau à ajouter à la longue liste que je me traînais. Sa mort avait été pour moi un déchirement. J'avais perdu à ce moment là ce qui s'apparentait le plus à un père, mais j'avais au moins eu le bonheur de constater qu'il était mort en servant Egide. Dans tous les cas, fumer avec sa vieille pipe avait été jusque là un moyen de lui rendre honneur, lui qui aimait, après l'entraînement, tirer paisiblement sur sa pipe, assis sur une souche ou un tronc renversé. Veronia ne remarquerait sûrement pas l'artéfact que je venais de sortir, mais peut-être qu'elle aussi se souvenait de Gorgrim, quoi qu'elle avait dû voir passer bon nombre de camarades et de lieutenants depuis son intégration à l'ancienne Egide, que j'imaginais être pas longtemps après sa création.
Revenir en haut Aller en bas
Veronia Pyraethus
Habitant(e) bavard(e)

Habitant(e) bavard(e)
Veronia Pyraethus

Messages : 463
Expérience : 523
Féminin Âge RP : 242

Politique : 00
Métier : Chasseuse - Apprentie
Titres:
 

(Vautour géant, 200 vitalité ; 200 vitesse ; 100 dégâts ; Férocité : Les dégâts du joueur sont augmentés de 20% au premier tour)

Stats & équipements
Vitalité:
Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559870510-barre-vie-gauche2395/2395Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559871461-barre-vie-rouge  (2395/2395)
Vitesse: 45
Dégâts: 537

Etonnante rencontre [PW Veronia] Empty
MessageSujet: Re: Etonnante rencontre [PW Veronia]   Etonnante rencontre [PW Veronia] EmptyVen 7 Aoû 2020 - 21:44

Veronia sembla très attentive aux paroles de son nouveau Capitaine. Elle le connaissait plutôt bien à dire vrai, notamment par tout ce qu'elle avait pu entendre et voir de lui. Ces deux là n'avaient pas eu de relation très fusionnelle, c'était un camarade des plus admirables, mais les évènements n'avaient jamais réellement permis qu'ils apprennent à mieux se connaître. Pour autant elle n'avait point de doute quant aux capacités de commandement du gobelin. Il était à l'écoute des siens, diplomate, bienveillant et dont la détermination n'avait pas échappé à la centaure.

Tandis qu'il lui apporta une réponse après un léger moment d'absence, qu'elle supposa perdu dans ses pensées, elle s'interrogea. Un honneur vraiment ? Elle leva un sourcil amusée, alors qu'il lui signifiait son réconfort de la voir encore vivante, avant d'ajouter.


J'ai ouïe dire votre discours d'inauguration de la nouvelle Égide, Capitaine. Vous avez toujours su faire montre d'éloquence...

Je n'ai eu d'autres choix que de m'y pencher ces dernières années auprès d'un vieil ami mais ne vous attendez pas à ce que mon sale caractère et ma franchise s'efface au profit d'une brebis bien disciplinée.

Elle le regarda sans broncher sans toutefois paraître agressive. Il ne fallait pas oublier qui elle était. Oui, comparé à l'époque Veronia avait su prendre davantage sur elle, apprenant à y mettre les formes, mais ça ne serait pas toujours ainsi et il valait mieux en avoir conscience. Elle ne changerait pour rien au monde qui elle était pour les beaux yeux de qui que ce soit. Encore moins lorsque la situation devait être claire comme de l'eau de roche. Ainsi, ne pouvant s'assoir, c'est une jument... elle resta face à son nouveau chef, légèrement décontractée en ajoutant.

Et bien, je serai à mon tour honorée d'écouter ce que vous avez à me dire.

Quel que soit le sujet, si vous estimez cela utile de clarifier quelques points à mes côtés, je suis tout ouïe.
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1864
Expérience : 4028
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559870510-barre-vie-gauche3242/3242Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559871461-barre-vie-rouge  (3242/3242)
Vitesse: -721
Dégâts: 4059

Etonnante rencontre [PW Veronia] Empty
MessageSujet: Re: Etonnante rencontre [PW Veronia]   Etonnante rencontre [PW Veronia] EmptyJeu 13 Aoû 2020 - 15:40

Ma vieille camarade répondit alors que je commençais à tirer sereinement sur ma pipe, content de pouvoir converser avec une consoeur de l'ancien temps:

"J'ai ouïe dire votre discours d'inauguration de la nouvelle Égide, Capitaine. Vous avez toujours su faire montre d'éloquence... Je n'ai eu d'autres choix que de m'y pencher ces dernières années auprès d'un vieil ami mais ne vous attendez pas à ce que mon sale caractère et ma franchise s'efface au profit d'une brebis bien disciplinée."

Je ricanai légèrement, me souvenant de la langue bien pendue de notre chère centauresse, et commentai amicalement:

"J'y compte bien, Veronia, j'y compte bien."

Puis elle ajouta, semblant se mettre dans une position plus décontractée, quoi que c'était difficile à dire vu qu'elle ne pouvait s'asseoir:

"Et bien, je serai à mon tour honorée d'écouter ce que vous avez à me dire. Quel que soit le sujet, si vous estimez cela utile de clarifier quelques points à mes côtés, je suis tout ouïe.
"

Je me raclai la gorge alors que la serveuse revenait avec ma commande, et lui répondis simplement:

"Merci ma brave. J'ai là une amie qui a sûrement grande soif, et j'insiste pour lui payer une boisson. Que veux-tu, Veronia?"

Attendant la réponse de la concernée, je pris une petite gorgée de la bière brune que j'avais commandée, me délectant de cette boisson fraîche que j'avais pris l'habitude de boire, notamment lors de cette sombre passe entre la destruction de l'ancienne Egide et mon recrutement chez les kazhariens. Une fois la commande passée, je répondis donc à Veronia, prenant un ton un peu plus sérieux:

"Et bien déjà nous ne devons pas avoir les mêmes souvenirs ma chère. Je me souviens que dans ma jeunesse, j'étais plutôt impulsif et peu loquace. C'est lors de ma première mission avec mes vieux camarades que j'ai fait sauter un entrepôt de contrebandiers ici-même, à BaldorHeim, et c'est ce fait d'arme qui m'a valu le surnom que j'ai gardé jusqu'à aujourd'hui. Mais c'est vrai que je me suis assagi avec le temps, comme tout le monde. Et peut-être que j'ai développé un certain talent pour haranguer les troupes, en prenant du galon. Concernant la chute de l'ancienne Egide, je ne me souviens plus bien. Tu es partie quand exactement, déjà? Avant ou après la prise de capitannat par Barathorn?"

C'était là une question primordiale pour savoir par où commencer. Avait-elle assisté au lent déclin des principes fondamentaux d'Egide ou était-elle partie bien avant?
Revenir en haut Aller en bas
Veronia Pyraethus
Habitant(e) bavard(e)

Habitant(e) bavard(e)
Veronia Pyraethus

Messages : 463
Expérience : 523
Féminin Âge RP : 242

Politique : 00
Métier : Chasseuse - Apprentie
Titres:
 

(Vautour géant, 200 vitalité ; 200 vitesse ; 100 dégâts ; Férocité : Les dégâts du joueur sont augmentés de 20% au premier tour)

Stats & équipements
Vitalité:
Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559870510-barre-vie-gauche2395/2395Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559871461-barre-vie-rouge  (2395/2395)
Vitesse: 45
Dégâts: 537

Etonnante rencontre [PW Veronia] Empty
MessageSujet: Re: Etonnante rencontre [PW Veronia]   Etonnante rencontre [PW Veronia] EmptySam 15 Aoû 2020 - 15:20

Un sourcil levé Veronia sembla intriguée par le petit ricanement de Grabuge, pensant alors avoir fait preuve d'humour. Mais les quelques mots prononcés par le dirigeant de la nouvelle Égide rassura la centauresse. Ainsi les choses clarifiées le gobelin lui proposa de boire quelque chose. Sans grande connaissance culinaire pour les boissons alcoolisées, et par respect pour ce dernier, elle demanda la même chose que lui. Elle ne trouvait habituellement aucun intérêt à ce genre de divertissement gustatif, ça ne commencerai sûrement pas aujourd'hui. La commande fût prise tandis que son interlocuteur enchaîna.

Et bien déjà nous ne devons pas avoir les mêmes souvenirs ma chère. Je me souviens que dans ma jeunesse, j'étais plutôt impulsif et peu loquace. C'est lors de ma première mission avec mes vieux camarades que j'ai fait sauter un entrepôt de contrebandiers ici-même, à BaldorHeim, et c'est ce fait d'arme qui m'a valu le surnom que j'ai gardé jusqu'à aujourd'hui. Mais c'est vrai que je me suis assagi avec le temps, comme tout le monde. Et peut-être que j'ai développé un certain talent pour haranguer les troupes, en prenant du galon. Concernant la chute de l'ancienne Egide, je ne me souviens plus bien. Tu es partie quand exactement, déjà? Avant ou après la prise de capitannat par Barathorn?

Les mêmes souvenirs ? Probablement pas. D'un regard d'hybride, le gobelin n'était qu'un adolescent, un jeune adulte tout au plus. Mais il ne fallait pas s'y tromper, il n'en était rien. Les souvenirs et leurs vécus avaient certainement différés à certains moments de leurs existences respectives, mais l'ancienne Lieutenant avait déjà constaté le potentiel de la recrue verdâtre à l'époque. Après une estimation rapide de la date de son départ, elle ajouta.

Á dire vrai... je pense avoir quitté le navire assez rapidement après la prise de pouvoir de Barathorn, quelques mois tout au plus.

Il faut bien s'imaginer qu'avec le temps passé sous différents capitanat on se rend bien vite compte de la nature profonde du Capitaine en place. Il y a des signes qui ne trompent pas. Égide n'était déjà plus au mieux de sa forme depuis quelques années déjà, mais Barathorn... ce fut le coup de massue, la mort officielle d'une compagnie renommée, autrefois.

Un silence s'installa. Juste assez pour marquer une pause et permettre à Veronia de replonger dans ses souvenirs des années glorieuses et revigorantes de la compagnie. Une certaine mélancolie l'envahit sur l'instant mais elle su se ressaisir assez rapidement. Elle pensa enchaîner avec autre chose dont il n'avait peut-être jamais eu connaissance, et qui méritait d'être évoquée à l'occasion de cet échange privé, mais elle préféra attendre la fin de ses explications.
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1864
Expérience : 4028
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559870510-barre-vie-gauche3242/3242Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559871461-barre-vie-rouge  (3242/3242)
Vitesse: -721
Dégâts: 4059

Etonnante rencontre [PW Veronia] Empty
MessageSujet: Re: Etonnante rencontre [PW Veronia]   Etonnante rencontre [PW Veronia] EmptyDim 16 Aoû 2020 - 21:16

Veronia répondit assez vite à ma question, l'air plus investie:

"Á dire vrai... je pense avoir quitté le navire assez rapidement après la prise de pouvoir de Barathorn, quelques mois tout au plus. Il faut bien s'imaginer qu'avec le temps passé sous différents capitanat on se rend bien vite compte de la nature profonde du Capitaine en place. Il y a des signes qui ne trompent pas. Égide n'était déjà plus au mieux de sa forme depuis quelques années déjà, mais Barathorn... ce fut le coup de massue, la mort officielle d'une compagnie renommée, autrefois."

J'acquiesçai, l'air plus sombre, et un petit silence s'installa alors. J'aperçus la mine de Veronia devenir soucieuse, l'espace d'un instant, mais elle redevint rapidement stoïque. Le lent déclin de la compagnie Egide devait lui peser lourd, elle qui semblait avoir été toujours dans la compagnie. Moi-même, à l'époque, j'arrivais à ressentir cette sorte de mélancolie quand je parlais aux vétérans, qui avaient connu sinon l'âge d'or d'Egide, une époque où la compagnie ne manquait pas de contrat et d'influence. Mais le temps avait apparemment fait son oeuvre, et j'avais rejoins une Egide sur le déclin, survivant grâce aux efforts colossaux de feu le capitaine Boldyn et de ses lieutenants. Même Barathorn, à une certaine époque, avait dû croire en la compagnie, sinon il n'aurait jamais atteint le poste de Porte-Etendard, et encore moins celui de capitaine. Mais sa dévotion en la justice n'avait pas dû être aussi forte que celle des autres, et comme l'avait annoncé Veronia, son capitanat fut le coup de massue, la mort officielle d'une compagnie renommée. Je pris finalement la parole après quelques instants, l'air plus sérieux qu'auparavant:

"Tu dis vrai, Veronia. L'élire capitaine fut une erreur, erreur à laquelle nous avons majoritairement participé. Le poste de porte-étendard est une marque de prestige, et de respectabilité. Nous n'aurions pas pu nous attendre à ce qui allait advenir. Tu était déjà partie à ce moment, me semble-t'il, mais Barathorn a commis l'erreur de trop il y a de cela quelques années."

Je repris ma pipe et tirai un coup dessus, me remémorant les souvenirs du moment où la compagnie a basculée. J'enchaînai alors que de la fumée s'échappai de mes narines:

"Certains frères et soeurs d'arme avaient déjà quitté la compagnie à ce moment là, pour des raisons diverses. Certains par soucis économique, d'autre parcequ'ils avaient fait leur temps. Mais nous étions encore soudés à cette époque, malgré les finances qui n'étaient pas au beau-fixe, les contrats qui se faisaient de plus en plus rare, et la gestion un peu chaotique du capitaine Barathorn. Mais un jour, alors que nous croisions une caravane marchande, Barathorn a disjoncté. Il nous a ordonné d'attaquer les marchands et de prendre leurs possessions."

J'eus un petit soufflement du nez, comme un début de rire jaune, et imitai le souvenir que j'avais de la voix du capitaine Barathorn:

""On les protège de la famine depuis des siècles, qu'ils nous renvoient la pareille!" qu'il a dit. La plupart n'ont pas osé s'exécuter, mais certains parmi les nouvelles recrues ont suivi Barathorn. Ils ont tenté de prendre les marchandises par l'intimidation, et sont parvenus à tout leur piquer sans encombre. Dans le campement, c'était le chaos. Tout le monde se demandait ce que fabriquait le capitaine, s'il n'avait pas perdu la tête. Ce jour là, plus de la moitié des effectifs d'Egide ont désertés, trouvant ce comportement intolérable. J'ai hésité longuement, mais j'ai finalement conclu que je ne pouvais pas laisser la compagnie s'entâcher ainsi. Je suis donc resté, évitant à tout prix de participer à ce genre d'acte qui s'est répété, de plus en plus fréquemment, à mesure que le temps passait. Arriva même un moment où le capitaine finit par ordonner de tuer les marchands pour qu'ils ne puissent pas aller prévenir les autorités. Dans le même temps, Barathorn organisa des recrutements massifs, revoyant tous nos critères passés à la baisse. Rapidement, la compagnie s'était transformé en repaire de marauds, et tous les frères et soeurs d'arme qui avaient hésité à partir s'étaient envolés, leur limite ayant été dépassée depuis longtemps. J'étais désormais seul pour lutter contre les exactions de Barathorn. Mais j'avais un plan. Un soir, alors que tout le monde était assoupi après une beuverie, j'ai assassiné les gardes de camp, puis ceux qui devaient les relayer. En une heure, j'étais parvenu à égorger la majorité de ses chiens, sans qu'aucun ne puisse alerter les autres. Je connaissais les rondes, les postes pourvus, absolument toute l'organisation, et personne ne s'attendait à ce que je passe à l'action ainsi. Une fois mon sale travail achevé, car j'ai eu aussi à tuer les quelques rares frères d'arme qui avaient dû s'adapter, et que j'avais vu virer de bord, j'ai lancé des torches embrasées sur toutes les tentes, puis sur celle de Barathorn que j'avais gardé pour la fin. Il est rapidement sorti, me demandant ce que c'était que ce bordel, et pourquoi tout le campement était en flammes. Je l'ai alors défié en duel singulier, et après quelques blessures, j'ai fini par le tuer. Suite à quoi j'ai rapidement quitté le vallon dans lequel le campement était en train de brûler, je me suis affalé sur une colline alentours, et je suis resté là un bon moment, brisé. Je n'avais qu'une idée en tête: la Justice devait prospérer, malgré la destruction de la compagnie. Petit à petit, cette idée a pris forme, et j'ai pensé à refonder Egide moi-même, avec les réelles valeurs de la compagnie, celles que Boldyn, Gorgrim, et tous les autres m'avaient inculqués. S'en est suivi une longue pente descendante. J'ai écumé les tavernes de nombreux mois, à boire jusqu'à ne plus me souvenir de rien, à enchaîner les chasses de prime pour subsister. Puis finalement, alors que j'avais fait escale à BaldorHeim, alors que j'essayais de me ressaisir et d'arrêter de boire comme un trou, j'ai fait la rencontre de Jûken'Maw. C'était un djöll'fulin, et ce soir là il m'a aidé à défaire une bande de brigand que j'avais pris en chasse, et m'a proposé de rejoindre les kazhariens avec lui. Selon lui, l'union faisait la force, et les kazhariens pourraient m'aider à venir à bout de mes projets. J'y ai longuement réfléchi, je l'ai écouté, et j'ai commencé à faire mes classes chez les kazhariens. Le début a été difficile, car personne ne connaît les gobelins des forêts ici, bien différents en terme de mentalité aux gobelins des roches avides et cupides. Beaucoup me méprisaient pour ce que j'étais, mais avec les années, je suis parvenu à me faire un nom, et désormais tous mes camarades kazhariens me regardent avec respect. Ils sont devenus ma deuxième famille, alors que je pensais ne jamais en retrouver, et grâce à mon efficacité, j'ai atteint le plus haut grade que j'aurais pû espérer. Je suis l'un des bras droit de l'Impérator, et de ce fait il m'a été facile de lui demander l'acquisition d'un fortin que nous avions repris aux mains d'un groupe de chevaliers rénégats il y a quelques mois. Avec toutes les économies que j'avais fait depuis mon arrivée chez les kazhariens, en comptant les quelques chasses à la prime solitaire et les quelques fois où j'ai prêté mes bras aux bûcherons du coin, je suis parvenu à mettre en place mon plan. J'ai envoyé des missives et des affiches dans tout Dùralas, j'ai reconstruit le fort et j'ai embauché quelques camarades kazhariens pour m'aider dans la fondation de la nouvelle Egide. Et me voilà maintenant, à la tête d'une compagnie refondée, après avoir sué sang et sueur pour arriver à ce but. Voilà ce qu'il est advenu depuis que tu es partie. Je n'ai jamais recroisé d'anciens frères ou soeurs d'arme. Probablement que beaucoup se sont rangés, et j'espère qu'ils vivent une belle vie désormais. Mais moi, j'ai encore du travail qui m'attend. Le crime ne se repose pas, et moi non plus."
Revenir en haut Aller en bas
Veronia Pyraethus
Habitant(e) bavard(e)

Habitant(e) bavard(e)
Veronia Pyraethus

Messages : 463
Expérience : 523
Féminin Âge RP : 242

Politique : 00
Métier : Chasseuse - Apprentie
Titres:
 

(Vautour géant, 200 vitalité ; 200 vitesse ; 100 dégâts ; Férocité : Les dégâts du joueur sont augmentés de 20% au premier tour)

Stats & équipements
Vitalité:
Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559870510-barre-vie-gauche2395/2395Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559871461-barre-vie-rouge  (2395/2395)
Vitesse: 45
Dégâts: 537

Etonnante rencontre [PW Veronia] Empty
MessageSujet: Re: Etonnante rencontre [PW Veronia]   Etonnante rencontre [PW Veronia] EmptyVen 21 Aoû 2020 - 1:50

En grande partie Veronia connaissait l'histoire et les détails que venait de lui compter Grabuge. Á une différence près. Cette fois-ci il ne s'agissait plus de racontars et d'informations soutirées sous les effets de la torture... Elle était enfin certaines du déroulement des évènements, et notamment des raisons qui justifiaient de tels actes, aussi drastiques fussent-ils. Mais si peu n'allait guère émouvoir la centauresse dont les années et l'expérience avaient suffit à lui forger une solide carapace contre de tels extrêmes. Elle ajouta comme pour l'aider à supporter ces décisions, bien que désormais il semblait serein, elle préféra lui montrer qu'il n'avait pas été seul à faire le sale boulot.

J'entends et comprends bien vos actes, Capitaine Rorkan. Je n'oserai porter un jugement sur vos décisions, d'autant plus que je suis loin d'être innocente. Á dire vrai, vous avez agi en précurseur de ma volonté. Mon départ a bien entendu était délibéré au vu de la situation. Et ce souhait de purge, je l'ai emporté avec moi, indépendamment d'Égide.

Elle réceptionna la chope que venait de lui apporter la serveuse et lui sourit bien lasse en hochant la tête pour la remercier. Portant le récipient à ses narines, il resta en suspend quelques secondes avant qu'elle ne daigne en siffler une gorgée. Puis elle regarda de nouveau son supérieur dans les yeux.

Si vous n'aviez pas fait ce que vous avez fait cette nuit là... je l'aurai fait. Plus lentement, certes, mais tout de même.

Cela faisait plusieurs années que j'établissais une liste de tous ceux qui portaient atteinte, tant par leur image que par leur acte, à notre bien aimée Égide.

Elle haussa les sourcils, se souvenant qu'elle ne fabulait pas et que le capitaine souhaiterait probablement une preuve à tout ça. Déposant la bière sur la table, elle fouina dans sa besace latérale et en sortit un long parchemin qui se déroula bien sur deux mètres. Tous les noms de ceux qu'elle estimait néfaste à la compagnie étaient affichés, pour la plupart désormais rayés, mais quelques-uns subsistaient. Elle n'avait eu que peu de besogne en comparaison de la nuit meurtrière perpétrée par Grabuge... mais il en restait, et cette engeance devait disparaître.

Même si je n'étais plus officiellement de la compagnie, elle n'en restait pas moins ma priorité, tout comme vous. J'y ai passé près de deux siècles en interne, c'est dire la folle admiratrice que je suis de cette dernière.

Malheureusement, j'ai pris un peu de retard, une nouvelle fois, mais l'on ne se relève que difficilement de la perte d'un être cher... La liste n'étant pas clôturée, vous avez toutefois eu le bon sens de reformer cette glorieuse famille, lavée de ses vieux démons.

Elle sourit sincèrement cette fois, comme apaisée profondément avant d'écouler une nouvelle gorgée du breuvage mousseux. Un moment d'absence suffit à lui faire perdre l'éclat de son joli minois. Se trouvant entre deux feux, il fallait qu'elle lui avoue quelque chose, cela lui permettrait de comprendre parfaitement cette liste, et sa pleine implication durant des décennies dans Égide.

Mais dîtes-moi Capitaine, vous connaissez sans nul doute l'un de nos anciens dirigeants, Yolen Main Rouge, mais avez-vous déjà entendu parlé des Chasseurs de Têtes ?
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1864
Expérience : 4028
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559870510-barre-vie-gauche3242/3242Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559871461-barre-vie-rouge  (3242/3242)
Vitesse: -721
Dégâts: 4059

Etonnante rencontre [PW Veronia] Empty
MessageSujet: Re: Etonnante rencontre [PW Veronia]   Etonnante rencontre [PW Veronia] EmptyJeu 17 Sep 2020 - 21:09

Veronia m'avait écouté en silence et respectueusement, jusqu'au bout, et avait visiblement bien compris tout ce qui avait pu se dérouler depuis qu'elle était partie. Je pris une petite gorgée de bière et tirai une nouvelle fois sur ma pipe alors qu'elle prenait la parole:

"J'entends et comprends bien vos actes, Capitaine Rorkan. Je n'oserai porter un jugement sur vos décisions, d'autant plus que je suis loin d'être innocente. Á dire vrai, vous avez agi en précurseur de ma volonté. Mon départ a bien entendu était délibéré au vu de la situation. Et ce souhait de purge, je l'ai emporté avec moi, indépendamment d'Égide."

La serveuse arriva à ce moment pour déposer la commande devant Veronia, qui hésita un instant avant d'en boire un petit peu, visiblement peu habituée aux boissons alcoolisées. Ce n'était pas vraiment un mal, car les souvenirs que j'avais de ma période de beuverie après la destruction d'Egide étaient flous. L'alcool n'était pas bon pour la concentration, c'est pourquoi je ne buvais jamais ni avant ni pendant le service. J'étais content, cependant, d'apprendre que mon désir de "purge" - car tel était le mot employé par ma vieille soeur d'arme - n'était pas individuel. Elle ajouta:

"Si vous n'aviez pas fait ce que vous avez fait cette nuit là... je l'aurai fait. Plus lentement, certes, mais tout de même. Cela faisait plusieurs années que j'établissais une liste de tous ceux qui portaient atteinte, tant par leur image que par leur acte, à notre bien aimée Égide."

Elle haussa un sourcil en même temps que moi, et je pris conscience alors qu'il se tramait sûrement beaucoup de choses dans les hautes sphères d'Egide sans que je ne sois au courant. Après tout, je n'étais à l'époque qu'un sergent d'arme, à la tête d'un petit groupe de frères d'arme, et non pas un lieutenant en charge de toute la compagnie. Elle sortit et me tendit alors une feuille, que je découvris être la liste dont elle me parlait. Je me mis à lire les noms avec une curiosité non dissimulée, envieux de savoir qui ont bien pû être ses cibles. Je reconnus plusieurs noms, beaucoup étant les nouvelles recrues que j'avais mentionné précédemment, celles qui avaient suivi la prise de pouvoir de Barathorn. Certains des noms affichés, en revanche, étaient des frères d'armes qui avaient désertés, officiellement. D'autres, encore, ne m'étaient pas connus, mais cela n'était guère surprenant. Sur la totalité des membres d'Egide, je ne les avais pas tous connus, et certains de ses noms devaient même être antérieurs à mon arrivée dans la compagnie. Je hochai la tête et de la griffe de mon index je barrai quelques noms supplémentaires, parmi ceux que je savais avoir tué lors de ma dissolution d'Egide. Faute d'avoir une plume et de l'encre à portée de main. J'ajoutai tout en lui rendant la liste: "Voilà qui est plus exact.". Elle reprit alors:

"Même si je n'étais plus officiellement de la compagnie, elle n'en restait pas moins ma priorité, tout comme vous. J'y ai passé près de deux siècles en interne, c'est dire la folle admiratrice que je suis de cette dernière. Malheureusement, j'ai pris un peu de retard, une nouvelle fois, mais l'on ne se relève que difficilement de la perte d'un être cher... La liste n'étant pas clôturée, vous avez toutefois eu le bon sens de reformer cette glorieuse famille, lavée de ses vieux démons.[/center]"

Elle sourit et je sentis la sincérité dans son geste, ainsi elle trouva écho avec mon sourire, bienveillant, que je lui adressai. Elle but une gorgée de sa chope et cessa subitement de sourire, et je plissai les yeux, croyant un instant que l'alcool n'était pas du tout à son goût. J'allais m'enquérir de la situation quand elle me demanda, soucieuse:

"Mais dîtes-moi Capitaine, vous connaissez sans nul doute l'un de nos anciens dirigeants, Yolen Main Rouge, mais avez-vous déjà entendu parlé des Chasseurs de Têtes ? "

Je haussai un sourcil à cette étrange question, et pris une nouvelle gorgée de bière avant de faire refluer les souvenirs que j'avais des anciens dirigeants d'Egide. Yolen Main Rouge. Je ne l'avais pas connu personnellement, n'ayant connu que deux capitanats au cours de ma vie de mercenaire d'Egide. Mais le règne de Yolen Main Rouge était bien connu de tous les membres, à travers l'inquiétante légende qu'il avait suscité. Beaucoup l'avait craint par le passé, et des gens avaient disparus sous son commandement, et beaucoup le suspectait de les avoir simplement éliminés. Mais certains parmi les plus vieux membres d'Egide avaient un avis plus mitigés sur Yolen. Ils disaient que la période où il avait prit le pouvoir était une période sombre, où beaucoup d'ennemis de la justice avaient tentés d'infiltrer la compagnie. Pour eux, Yolen, avait dû se salir les mains pour assurer la pérennité de la compagnie. Si, dans ma jeunesse, je n'avais pas vraiment prêter attention à ce genre de considérations, les responsabilités arrivant, j'avais vite compris que ces détails avaient leur importance. Quand on était en charge d'hommes, et plus généralement d'une compagnie, on se devait de tout faire pour en assurer la cohésion et l'harmonie. Et tout les moyens n'étaient pas vertueux pour arriver à ce but. Yolen avait sûrement dû agir de la sorte, et son départ précipité ne faisait que confirmer cet hypothèse. Faute de l'avoir connu, je ne pouvais qu'imaginer les problèmes qu'il avait eu, et les dilemmes qu'il avait dû trancher. Je répondis donc à Veronia, après avoir réfléchi un moment:

"J'ai entendu parler de l'étrange capitanat de Yolen, oui. Si j'en crois mon expérience, désormais, je peux affirmer que Yolen a dû faire des choix difficile pour assurer le maintien de l'ordre dans la compagnie, d'autant plus quand on sait la période trouble que c'était. Pour ma part, je pense qu'il a le droit à la reconnaissance de tout capitaine d'Egide, mais faute de l'avoir connu je ne peux pas avoir d'avis fixe sur lui. Par contre, je n'ai jamais entendu parler des chasseurs de tête non. Peut-être peux-tu m'éclairer sur ce sujet?"
Revenir en haut Aller en bas
Veronia Pyraethus
Habitant(e) bavard(e)

Habitant(e) bavard(e)
Veronia Pyraethus

Messages : 463
Expérience : 523
Féminin Âge RP : 242

Politique : 00
Métier : Chasseuse - Apprentie
Titres:
 

(Vautour géant, 200 vitalité ; 200 vitesse ; 100 dégâts ; Férocité : Les dégâts du joueur sont augmentés de 20% au premier tour)

Stats & équipements
Vitalité:
Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559870510-barre-vie-gauche2395/2395Etonnante rencontre [PW Veronia] 1559871461-barre-vie-rouge  (2395/2395)
Vitesse: 45
Dégâts: 537

Etonnante rencontre [PW Veronia] Empty
MessageSujet: Re: Etonnante rencontre [PW Veronia]   Etonnante rencontre [PW Veronia] EmptyDim 27 Sep 2020 - 18:46

Cette fois-ci elle posa sa chope. D'une part ce n'était pas à son goût, et d'autres part ce qui allait se dire ici ne devait pas être embrumé de quelque manière que ce soit par la boisson alcoolisée. Bien qu'il y avait peu de chance pour ça avec un tel breuvage. Mais bon, c'est certainement plus crédible qu'elle prit la parole, en commençant par éclairer le manque de connaissance du présent Capitaine.

Son état de corrompu lui valut de nombreuses craintes et insubordinations à son encontre. Il fut difficile pour un ancien membre de croire au bien fondé d'un tel individu, si bien évidemment nous nous arrêtions uniquement à sa condition physique et magique.

Mais rapidement, chacun d'entre nous purent constater sa farouche détermination pour préserver la vie. Il était à la portée de tous, d'abord pour combattre cette image négative qu'on avait de lui, mais surtout parce qu'il était naturellement enclin à écouter ses membres, cherchant à les protéger, tout en cherchant à maintenir les valeurs ancestrales de la compagnie.

Veronia ne berça pas son interlocuteur par une envolée lyrique, avec un teint enjouée et une voix mielleuse, non. Elle resta de marbre, sachant retranscrire cette époque avec clairvoyance. Il n'était pas question d'enjoliver l'histoire, juste de la servir telle qu'elle fut jadis. Á cela, elle ajouta la partie moins glorieuse.

Comme vous l'avez très justement soulevé ce fut un capitanat difficile. La notoriété de notre famille s’élevait à travers le monde et les volontaires affluaient en nombre et de toutes parts. Cela eu pour résultat une baisse considérable des critères de recrutement, et ce qui devait arriver, arriva. Une tentative de mutinerie. Un membre de la Congrégation de l'Ombre avait investi nos rangs et répandit sa noirceur dans l'esprit des indécis.

Elle marqua une courte pause avant de reprendre, laissant le temps à son supérieur d'assimiler convenablement les informations.

Fort heureusement, notre ancien Capitaine, paix à son âme, avait vu le coup venir à l'aide de quelques éclaireurs. La menace fut enrayée mais nombreux prirent la fuite. Et c'est ainsi qu'une troupe secrète du nom de Chasseurs de Têtes fut créée... Nous étions sept. Un lieutenant, deux majors et quatre sergents.

Elle regarda son interlocuteur dans les yeux, sans broncher et ajouta pour conclure et levant le nez en direction de sa liste.

Je ne vous fais pas un dessin de ce dont il était question, vous l'aurez compris...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Etonnante rencontre [PW Veronia] Empty
MessageSujet: Re: Etonnante rencontre [PW Veronia]   Etonnante rencontre [PW Veronia] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Etonnante rencontre [PW Veronia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Est de Dùralas :: Ville de BaldorHeim :: Au Fourré à la myrtille [Zone communautaire]-