AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Mephistopheles
Le Monde de Dùralas a précisément 2647 jours !
Dùralas, le Jeu 28 Jan 2021 - 2:33
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le Deal du moment : -33%
PewinGo Fontaine pour Chat Chien, 2L, Silencieuse
Voir le deal
22 €

 

 Zone Interdite [PW Rowtag]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ziggy Zolero
Main de l'Immatériel

Ziggy Zolero

Messages : 217
Expérience : 1128
Masculin Âge RP : 228 ans

Politique : 3
Métier : Forgeron - Compagnon
Titres:
 

(Le Livre de Guthemberg, Familier de Ziggy ; +100, v+200 : Chaque tour, le livre magique tourne une page, octroyant un nouveau bonus à son maître uniquement, ou un malus à ses ennemis, cumulable (un ensorceleur peut contrer l'un de ces tours))

Stats & équipements
Vitalité:
Zone Interdite [PW Rowtag] 1559870510-barre-vie-gauche1885/1885Zone Interdite [PW Rowtag] 1559871461-barre-vie-rouge  (1885/1885)
Vitesse: 307
Dégâts: 568

Zone Interdite [PW Rowtag] Empty
MessageSujet: Zone Interdite [PW Rowtag]   Zone Interdite [PW Rowtag] EmptyVen 18 Déc 2020 - 16:18
Séparation du contenu

Il faisait plutôt doux en Ishtar, et ce malgré la saison hivernale qui battait son plein. Loin des températures drastiques du Nord, le Sud se targuait de conserver des températures accommodantes, et je remerciais mes parents de ne pas avoir été de ces fous qui ont émigré pour s'installer dans les Fjords. J'avais accosté avec Sval, quittant l'Ombre des Côtes pour refourguer la came qu'on avait produite cette semaine et dont l'inventaire se comptait en kilos. Il y avait des galettes lunaires, de la poudre, des skoobiscuits, et même de l'acide.

Nos clients comme à l'accoutumé, désormais bien plus dociles que lors des premières transactions (l'usage de la force avait été nécessaire pour instaurer un dialogue convenable avec ces roublards) nous payèrent en or que l'on trouvait dissimulé dans le conteneur 666 du dock, et nous déposions les sacs d'amusement physique dedans, ensuite nous allions nos poser à la Taverne du Digue du fût en profitant du soleil couchant. On parlait longtemps de ce que nous avions accompli jusqu'ici, des premières heures où nous nous étions rencontrés Sval et moi sur les sables rouges plus à l'est jusqu'à l'embarcation à bord de l'Ombre des Côtes grâce à l'élimination de ce trafiquant d'humains détestable. Je mentirais en disant qu'un plaisir de justice ne m'avait pas gagné tandis que ceux qu'il tenait autrefois en laisse se chargeait de lui trancher la gorge lorsque nous le laissions, pieds et mains liés, attachés à un poteau dans les favelas Ishtariennes.
Il l'avait cherché, me confirmait Sval, et j'approuvais. Mon camarade m'affirmait aussi ne pas s'être aussi bien senti que lorsqu'il avait accompli cet acte de bienfaisance, et me glissait comme idée de continuer à œuvrer, tant qu'on était au centre de la Piraterie, à démanteler les réseaux esclavagistes.  Ma mine se renfrognait.


- Nous sommes des marchands, Sval. Pas des héros.
- Ah donc on va s'contenter de laisser tous ces gens se faire exploiter par ces connards ? Y'a des garçons qui s'font tripoter pendant qu'on parle, Ziggs, des filles qui doivent faire l'tapin aussi. Tu es ok avec ça ?
- Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit, jeune ami. Tu sais très bien que je partage ton point de vue, mais si on se met à dos des futurs clients...
- Tu me casse les couilles. J'me barre, profite bien de l'or que t'as amassé vu que c'est la seule chose qui compte à tes yeux, Monsieur le Magicien.

J'essayais de le rattraper mais il me dégageait d'un coup d'épaule, je retombais sur ma chaise, et protestais.

- Je suis un Ensorceleur, si tu permets la correction ! Et puis... il est parti. Cool, cool. Cool cool cool. Je me retrouve tout seul. Super.

Je soupirais avant de fixer le plafond, ma pinte en main. Mes pieds allaient et venaient sur le banc de la taverne qui me semblait désormais tout à fait inconfortable. Mon ami avait raison, devais-je admettre. Toutes ces années passées en tant que vampire et homme de lettres m'avaient rendu terriblement pragmatique et je pesais à présent la passivité de mes mots face à l'horreur du commerce d'humains.
Je ne comptais pas rester ici à me morfondre néanmoins, et lorsque je montais dans la chambre que j'avais réservée, peinant à trouver le sommeil, j'interrogeais mon grimoire magique a propos des têtes mises à prix par la Couronne. Je tombais très vite sur un Harwey Winstin, et recopiais soigneusement toutes les données qui le concernaient, jusqu'à ce que le travail me fit oublier ma dispute avec mon ami.
Qui n'avait d'ailleurs qu'à bien se tenir, j'allais lui ramener de quoi me pardonner.

Le lendemain je partais pour la Red Sun Belt et ses plages rouges, qui ne cessaient de me remémorer Sval. Toutefois je n'étais plus triste à l'idée de l'avoir fâché, mais plutôt excité de la traque que j'entreprenais.


- Dis Guthemberg, tu me trouve égoïste ?
- Eh bien... c'est surement l'un de tes principaux défauts, Ziggs. Tu sais les années passées à pas te soucier de la mort, voir tout le monde vieillir sauf toi, vagabonder à droite à gauche, ça n'a surement pas arrangé ton rapport aux autres. Oh et puis il y aussi cette horrible manie que tu as de jamais prendre d'initiatives genre "ouh je suis un écrivain je dois observer" bah non en fait tu peux aussi casser des bouches et être maître de ton destin. Tu as peur de l'engagement en fait. Par rapport à toi, par rapport aux autres ! Je crois que j'ai mis le doigt sur...
- Hé oh, je t'ai posé une question pas besoin de dérouler le tapis de psychanalyse. Mais merci, je crois que j'ai encore beaucoup à apprendre, en effet. Peut-être serait-il temps pour moi de devenir un peu plus actif au sein de ma propre histoire et arrêter de me cantonner à un rôle d'observateur.
- Et qu'est-ce que tu as en tête ?
- De l'action.

J'arrivais près de l'embarcation d'un certain Hugou après deux heures de marche au travers des paysages paradisiaques de la Red Sun Belt. C'était selon mes données un ami de Winstin, et un sacré connard condamné deux fois pour viol. Assis avec ses hommes sur le ponton à jouer aux dés, je les observais un moment avant de réajuster mes deux poignards cachés dans mes manches, et de tester mes pouvoirs de télékinésie conférés par l'Immatériel sur un cailloux de la taille de mon poing à mes pieds. La pierre se soulevait et allait voler jusqu'à une dune plus loin, sans bruit. Parfait. C'était l'heure de mener un petit interrogatoire.




Zone Interdite [PW Rowtag] Hnps
Revenir en haut Aller en bas
Rowtag
Voleur

Rowtag

Messages : 131
Expérience : 714
Masculin Âge RP : 52 (25)

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Apprenti
Titres:
 

(Cheval décédé, +200, v+200, Vitesse macabre : Les debuffs de vitesse (équipements, pouvoirs, météo, etc.) n'ont aucun effet sur le propriétaire. En contrepartie, les buffs de vitesse n'ont pas non plus d'effet sur lui/elle)

Stats & équipements
Vitalité:
Zone Interdite [PW Rowtag] 1559870510-barre-vie-gauche599/599Zone Interdite [PW Rowtag] 1559871461-barre-vie-rouge  (599/599)
Vitesse: 370
Dégâts: 693

Zone Interdite [PW Rowtag] Empty
MessageSujet: Re: Zone Interdite [PW Rowtag]   Zone Interdite [PW Rowtag] EmptyVen 18 Déc 2020 - 21:36
Séparation du contenu
Cela n’avait pas été simple de remonter la trace de ses anciens tortionnaires, mais Rowtag s’était armé de persévérance et il avait eu particulièrement de la chance. En effet, il était difficile, voire impossible, d’enquêter avec le peu d’éléments qu’il détenait, d’autant plus qu’il n’était pas inspecteur, mais la chose devenait nettement plus aisée quand la personne était recherchée par la capitale dùralassienne ! Ainsi, après plusieurs investigations au sein de la cité humaine, non sans faire usage de quelques petits tours facilitant bien des choses, le stellarois avait été en mesure de déterminer avec plus ou moins de précisions les traces d’Harwey Winstin.

Cet humain, qui avait rejoint la sombre activité de l’esclavagisme, n’était sûrement pas un des acheteurs des amis du djöllfulins. Néanmoins, l’illusionniste avait retenu ce nom, dans les vagues souvenirs de son séjour au cachot. Alors avec un peu de chance, se dit-il, peut-être qu’il réussirai à mettre la main sur les autres acteurs du réseau afin de localiser ses compagnons, mais aussi de découvrir qui était à la tête de tout ce manège. Mené par une furieuse avidité de retrouver Winstin, Rowtag prit tout de même son mal en patience et décida de s’équiper comme il se devait avant de se lancer dans une telle opération. Il retrouva donc son nouvel allié Ran, un elfe noir sauvé d’un démon de la Convergence. N’ayant plus d’objectifs après cela, ce dernier s’installa à son compte dans la capitale en qualité d'apothicaire.

Comme il voulait venir en aide à celui qui lui permit d’échapper à un supplice éternel, l’alchimiste dévoué avait préparé plusieurs petites choses qui ne manqueraient pas de faire leur effet…

-Herbes médicinales. Essence soporifique, très efficace, agit en quelques secondes seulement, attention à ne pas t’endormir toi même…La fameuse fumigène, au cas où tu te retrouves à court de magie, fit l’elfe en pointant du doigts successivement les différents objets présentés sur son comptoir. Et enfin…la gargoulue en fiole !  
-Hein ? Ran gigota de malice et d’excitation.
-Hihihi ! C’est mon petit bébé ! Les gargoulues sont des plantes géantes des marais capables de digérer quiconque marchant sur elles. J’ai trouvé le moyen d’en miniaturiser une dans une fiole qu’il te suffit de lancer sur la tête de quelqu’un, par exemple. La plante lui fera un sacré ravalement de façade, crois-moi ! Ahaha ! Le djöllfulin lui darda deux pupilles intriguées. Il n’était pas sûr pour le dernier objet, mais il savait qu’il s’en sortirait bien mieux avec cet attirail.
-Merci beaucoup…Fit-il avant de s’emparer des différentes potions, sans plus de cérémonies.
-Tu te prépares pour un gros morceau ? Demanda l’autre, curieux. Le cambrioleur se figea quelques instants. Lui qui était si remué par ses pensées ces derniers temps, il commençait tout juste à percevoir un semblant de lumière au bout du tunnel. Il savait néanmoins le chemin jusqu’à cette dernière parsemé d’épines et il pressentait que ce n’était pas la décision de le franchir qui allait le guérir instantanément. Il ne fallait pas s’illusionner : sa cage avait peut-être été ouverte, son esprit n’en restait pas moins emprisonné. Il venait seulement de réaliser cet état de fait, c’est tout.
-Disons que j’ai trouvé une cible plus intéressante…En disant cette phrase, un sourire fendit sa face et ses yeux d’ambres brillèrent. Il devait se l’avouer : il avait une relation on ne peut plus particulière avec le danger. D’autant plus que son objectif, comme à chacun de ses larçins, n’était pas de tuer, mais de dérober. Il désirait « seulement » ôter à l’esclavagiste la moindre chance d’avoir un avenir financier, balayant dans un même temps son joyeux commerce d’êtres vivants. *Ou de… « marchandises »* pesta-t-il intérieurement, en se remémorant une énième fois le verbe acerbe de ses anciens propriétaires. Ce faisant, et quittant la boutique de l’apothicaire, il ne perdit pas plus de temps et se mit en route.

Le voyage jusqu’à la Red Sun Belt s’était fait à dos de cheval cadavérique et l’illusionniste eut prit soin de recouvrir sa monture d’un drap noir afin de camouflé ses plaies en décomposition  (comment se pouvait-il qu’il bouge encore ? Il fallait qu’il questionne ce marchand suspect stellarois…). Par ailleurs, il était important de préciser que le voleur avait gardé son chapeau en cuir pour camoufler ses cornes et sa nature de djöllfulin, un masque pour dissimuler le haut de son visage, ses gants de scène recouvrant son ceste discret et un long manteau garni de lames, fioles et autres réjouissances. Ayant jusqu’ici, fait un sans faute dans le déroulement de son plan, il repéra avec peu de difficultés le navire de Winstin qui s’apprêtait à partir de la berge. Tout juste avant son départ, l’homme réussit à se hisser à bord sans éveiller de soupçons…pour l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Ziggy Zolero
Main de l'Immatériel

Ziggy Zolero

Messages : 217
Expérience : 1128
Masculin Âge RP : 228 ans

Politique : 3
Métier : Forgeron - Compagnon
Titres:
 

(Le Livre de Guthemberg, Familier de Ziggy ; +100, v+200 : Chaque tour, le livre magique tourne une page, octroyant un nouveau bonus à son maître uniquement, ou un malus à ses ennemis, cumulable (un ensorceleur peut contrer l'un de ces tours))

Stats & équipements
Vitalité:
Zone Interdite [PW Rowtag] 1559870510-barre-vie-gauche1885/1885Zone Interdite [PW Rowtag] 1559871461-barre-vie-rouge  (1885/1885)
Vitesse: 307
Dégâts: 568

Zone Interdite [PW Rowtag] Empty
MessageSujet: Re: Zone Interdite [PW Rowtag]   Zone Interdite [PW Rowtag] EmptyLun 21 Déc 2020 - 13:50
Séparation du contenu
J'étais resté caché derrière la dune où je réfléchissais à un plan d'action lorsque du raffut sur la plage silencieuse attirait mon attention.

Ils partaient.

Ayant anticipé qu'à un moment ou à un autre ils pourraient lever les voiles, j'avais pris soin d'envoyer ma plume graver sur la coque une glyphe runique, qui me servirait à me téléporter sur le navire en cas de besoin, ou de le traquer à travers Dùralas au cas où mon plan tournerait au vinaigre. Les voiles à présent déployées, le "Chasseurs de Minettes" (je vous jure...) voguait en direction des Mers Maudites. Je rompais la chaîne d'or qui reliait Guthemberg d'une main, tandis que de l'autre ma plume se mettait à écrire rapidement sur les pages vierges du grimoire enchanté.


"Un pirate qui désire un navire aborder, ferait mieux d'à bord se hisser"

Des étincelles dorées allaient et venaient tout autour de moi, et mes vêtements, soufflées par l'énergie arcanique issue de l'Immatériel exécutaient une danse folle l'espace de quelques instants. Puis j'étais réduit à un clignotement ambré sur le sable rouge.

L'instant d'après j'ouvrais les yeux sur le pont du Chasseur de Minettes (... !) et constatait la surprise avec laquelle me dévisageaient les matelots de Hugou. L'un d'entre eux, le plus proche de moi, au niveau du mât, tirait un sabre de son fourreau mais je l'envoyais par dessus bord comme mon état de communion avec l'Intangible permettait à mon esprit d'user de télékinésie. Il décrivait un arc de cercle, hurlait, puis était réduit au silence par le fracas des vagues sur la coque. Désormais au nombre de cinq, les autres membres commençaient à m'encercler et afin d'éviter d'avoir à affronter un groupe qui aurait raison de ma personne seule, j'ouvrais un trou dans le pont où s'engouffraient deux autres louveteaux de mer. Je faisais parti de l'Ombre des Côtes, et avait grandement progressé en combat depuis mon adhésion, et je constatais joyeusement les fruits de mes entraînements. Une fois mon piège ayant avalé le duo d'imprudents, je refermais le trou pour les garder enfermés dans le deck inférieur.
De derrière moi, j'entendais la détonation d'un tromblon, mais Guthemberg avait levé un bouclier magique tout autour de moi. La balle ricochait, allait se perdre dans le ciel d'azur, et l'instant d'après ma plume rendue hargneuse par l'agression furtive du coupe-jarrets allait lui sectionner les doigts qui avaient tenu son pistolet.

ll ne restait plus que deux hommes, sur le pont, mais aucun d'entre eux n'était Hugou. Ils tiraient chacun un poignard de leur mains et faisaient mine de m'attaquer par des petites feintes rapides, de sous mes pieds je percevait qu'on chargeait quelque arme à poudre, et si je n'avais pas reculé rapidement le tir qui créait un trou dans le bois du navire m'aurait transpercé.
J'aurais pensé que la chute les aurait assommés, mais maintenant je me retrouvais en une bien difficile position. Un binôme juste en face de moi, un autre en-dessous, et je percevais encore deux autres présences sur ce bateau. Hugou et... une autre aura, plus familière, comme un inconnu que j'aurais croisé quelque part sans que je me rappelle vraiment où.

L'un des hommes au couteau avançait, et Guthemberg fonçait droit sur sa face dans le but de le mettre hors d'état nuire. La charge fonctionnait, à ma grande surprise, et le marin après avoir craché un peu de sang, se relevait, titubait, levait un doigt, et s'effondrait à nouveau.


- Ohohoh ! Voilà le poids de la culture, infâme pourceau !

Je n'étais pas tiré d'affaire pour autant. Sous mes pieds j'entendait distinctement de l'agitation, et devinais que les deux hommes pris au piège remonteraient très prochainement. Face à moi, mon adversaire bien que dans une attitude passive devait se faire la même réflexion puisqu'il arborait à présent un sourire édenté aux traits mauvais. Qui plus est, Hugou devait être au courant de l'attaque et se joindre à nous à n'importe quel instant.




Zone Interdite [PW Rowtag] Hnps
Revenir en haut Aller en bas
Rowtag
Voleur

Rowtag

Messages : 131
Expérience : 714
Masculin Âge RP : 52 (25)

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Apprenti
Titres:
 

(Cheval décédé, +200, v+200, Vitesse macabre : Les debuffs de vitesse (équipements, pouvoirs, météo, etc.) n'ont aucun effet sur le propriétaire. En contrepartie, les buffs de vitesse n'ont pas non plus d'effet sur lui/elle)

Stats & équipements
Vitalité:
Zone Interdite [PW Rowtag] 1559870510-barre-vie-gauche599/599Zone Interdite [PW Rowtag] 1559871461-barre-vie-rouge  (599/599)
Vitesse: 370
Dégâts: 693

Zone Interdite [PW Rowtag] Empty
MessageSujet: Re: Zone Interdite [PW Rowtag]   Zone Interdite [PW Rowtag] EmptyDim 27 Déc 2020 - 19:10
Séparation du contenu
Immiscé sur l'embarcation criminelle, le clandestin avait réussi à s'infiltrer dans les compartiments inférieurs par une fenêtre maladroitement laissée entrouverte. Par chance, aucun de ces hommes ne paraissait être dans la pièce où il se trouvait et, bien que ce bateau n'était pas immense, le djöllfulin qui s'était attendu à voir plus de monde trouvait cela étrange...Alors sans un bruit, il progressa plus en avant. Rendu devant une porte étroite, il aperçut par la serrure un homme qui était à son bureau, plongé dans la paperasse. Tandis qu'il l'espionnait, Rowtag entendit du grabuge en haut, ce qui manqua de lui faire lâcher un hoquet mais il se retint et demeura tapi dans un recoin du passage, derrière la porte, quand l'homme quitta la pièce et traversa ce même couloir pour enquêter sur l'origine du boucan.

Le djöllfulin pénétra alors le bureau et y jeta un coup d'oeil, repérant quelques écrits intéressant. Il se rendit vite compte qu'il n'était pas sur la propriété de Winstin, et cela expliquait ses premières impressions dans cette opération, mais de celle d'Hugou, un de ces chiens de garde. Il se blâma alors, lui qui s'était lancé dans une telle aventure, il était loin d'avoir mis la lumière sur toutes les zones d'ombres et il réalisait une fois de plus son ignorance. Ce n'était pas bien grave, il prenait pour cible un réseau criminel, il était  loin d'être au bout de ses révélations. Mais alors qu'il ne savait plus réellement quoi faire, n'ayant prévu une telle tournure dans les événements, il discerna d'autres bruits, cette fois-ci, plus proches, provenant d'un compartiment juxtaposant le bureau.

Le cambrioleur ouvrit la seconde porte de la pièce, mais à peine eut-il balayé du regard ce qui se trouvait de l'autre côté qu'il la referma aussitôt. Deux pirates le virent et tentaient désormais de forcer la poignée. Le djöllfulin essayait difficilement de les retenir et la surprise s'empara de lui lorsqu'un sabre traversa la paroi les séparant. Il devait réagir, vite, avant de payer très cher son indiscrétion. Cédant consciemment aux pillards il les accueillit sous un visage peu commode, qui en ferait pâlir plus d'un. Des flammes livides sortirent de tout son corps tandis que ses traits semblaient être ceux de la Liche même : un squelette imposant et macabre, dégageant une aura malsaine, leur susurrant des paroles d'outre-tombes dans le creux de l'oreille. La mort en une image animée et parlante, avançant sa main d'os vers les enfants de chair, venue réclamer sa portion d'énergie vitale. Immédiatement, leurs faces blêmirent tandis qu'ils se figèrent. Leur faisant presque des cheveux blancs, l'effroi inondait leurs pauvres âmes de mortels et ils détalèrent en sens inverse, traversant le deck inférieur en poussant des cris insensés. Puis, une fois sur le pont, ils passèrent par dessus la rambarde, se jetant à la mer pour tenter de retrouver les sables rouges dans l'hystérie la plus totale.

Le petit diable reprit sa forme normale, pas peu fier d'avoir mis au point ce petit tour pour les clients du Cirque de l'Éclipse friands d'horreur et de frissons. Suivant le chemin qu'avaient emprunté les malheureux, il se retrouva à son tour sur le pont pour découvrir enfin ce qui se tramait ici. Le chapeauté écarquilla les yeux en voyant une tête connue. Il put également reconnaître Hugou qui avait dégainé sa rapière et tentait de venir en aide à ce qui semblait être le dernier de ses hommes aptes à combattre. Un livre qui parle, une plume volante et des airs chics, il ne pouvait y avoir aucuns doutes quant à l'identité de l'extravagant. Visiblement, ce Ziggy Zolero avait prit de la graine depuis leur dernier combat d'arène puisqu'il les avait déjà presque tous rétamé ! Aussi le djöllfulin comprit alors comment le duo précédent s'était retrouvé en dessous et discernait bien là la magie mesquine de cet humain farfelu.

Farfelu...et dangereux. Il ne fallait pas oublier qu'il avait tenté de l'éborgner à BaldorHeim, alors même qu'il ne s'agissait que d'un simple duel. Au moins le cornu eut pris sa revanche en décrochant la victoire, mais sur les mers il y avait encore moins de règles que sur le sable, pour ne pas dire aucune, et l'illusionniste savait pertinemment qu'il mettait les pieds en terrain inconnu. Aussi avait-il prit le soin de garder son accoutrement, et, lors de leur dernière rencontre, une illusion avait dissimulé ses cornes. Néanmoins, il n'était pas dupe et suspectait le poète mystique de pouvoir le reconnaître à son aura.

-Encore toi ? fit-il pour illustrer sa surprise tandis que son attention se déporta sur le capitaine de bateau et son acolyte. Ce dernier, d'ailleurs, prit d'un regain de courage du à la présence de son chef, se précipita maladroitement sur les assaillants, couteau en main. Mais alors Rowtag en profita pour prendre part aux festivités, fonçant sur lui pour lui éclater son poing gantelé en pleine mâchoire. Il ne fallut pas de plus de violence pour le faire plonger dans l'inconscience. Ainsi restait-il trois hommes toujours debout sur ce bateau. Le poète, le capitaine et l'illusionniste. Hugou empoignait fermement sa rapière, bien qu'acculé. L'homme masqué se tourna vers l'ensorceleur, perplexe. Ziggy et lui avaient peut-être les mêmes ennemis cette fois, mais que venait-il faire ici ? Les évènements s'étaient enchaînés très rapidement et il restait encore à interroger le commandant des pourceaux cependant le cornu devait se préparer à l'éventualité de combattre à nouveau l'arcaniste, puisqu'il n'était pas dit que ce dernier ne faisait pas partie des rouages sombres de l'esclavagisme.
Revenir en haut Aller en bas
Ziggy Zolero
Main de l'Immatériel

Ziggy Zolero

Messages : 217
Expérience : 1128
Masculin Âge RP : 228 ans

Politique : 3
Métier : Forgeron - Compagnon
Titres:
 

(Le Livre de Guthemberg, Familier de Ziggy ; +100, v+200 : Chaque tour, le livre magique tourne une page, octroyant un nouveau bonus à son maître uniquement, ou un malus à ses ennemis, cumulable (un ensorceleur peut contrer l'un de ces tours))

Stats & équipements
Vitalité:
Zone Interdite [PW Rowtag] 1559870510-barre-vie-gauche1885/1885Zone Interdite [PW Rowtag] 1559871461-barre-vie-rouge  (1885/1885)
Vitesse: 307
Dégâts: 568

Zone Interdite [PW Rowtag] Empty
MessageSujet: Re: Zone Interdite [PW Rowtag]   Zone Interdite [PW Rowtag] EmptyJeu 7 Jan 2021 - 10:55
Séparation du contenu
Rowtag Ex Machina ! Alors que la situation semblait tourner au vinaigre pour moi tandis que l'équipage lubrique du Chasseur de Minettes (...?!) commençait à m'encercler, la présence familière que j'avais ressentie quelques instants plus tôt est apparue sous les traits mystérieux et camouflés d'un illusionniste qui ne m'est plus tout à fait inconnu. D'un revirement de situation très favorable, la brigue s'est soudainement équilibrée tandis que nos adversaires, pour la plupart hors d'état de nuire, se réduisent à l'effectif de son seul capitaine.

Ah ! La réalité est parfois plus épique que le plus travaillé des ouvrages !


- Encore toi ?

Tandis que je me tiens sur le pont principal, l'Immatériel encore chaud dans mes veines et Guthemberg prêt à lancer son prochain sort, c'est ma plume qui reconnait d'abord mon interlocuteur alors que je cherche dans mes souvenirs qui peut bien se cacher derrière ce timbre familier. Je l'arrête en vol, à l'aide du pouce et de l'index, alors qu'elle s'apprêtait à foncer à la gorge de ce dernier.

- Rowtag ! Voilà le nom que je cherchais ! Cesse de vouloir le saigner toi, navré mon brave, Plume est d'un naturel bien plus belliqueux que moi et Guthemberg. Vous renversez le cours des événements, une fois n'est pas coutume ! Grandiose !
- C'est pas comme si c'était toi qui avait commandé mentalement à la plume dans l'A...

D'un geste prompt, je refermais mon grimoire fort bavard et m'inclinait devant Rowtag. Un des brigands, celui qu'avait assommé mon encyclopédie, en profitait pour se relever et d'une pichenette chargée de télékinésie je l'envoyais heurter le bord du navire et je priais pour que le bruit de craquement qui avait donné suite à l'action ne fut pas celui de son cou. Oups.

- Bon, j'adorerais converser avec vous mais le récit demande à ce que j'interroge tout d'abord ce cher Hugou sur l'emplacement de son ami violeur/esclavagiste/pédophile/probablement dévoreur d'enfants avant tout.

Le capitaine avait décidé de marcher à quatre pattes vers une embarcation de naufrage, mais d'un geste de la main je le ramenais entre moi et Rowtag, le retournais sur le dos, et le plaquais fermement au sol. Puis j'allais l'enfourcher, plaçant mes genoux sur ses avants-bras, avant que Plume n'aille malicieusement se planter à quelques millimètres de ses organes en un vrombissement menaçant, et que Guthemberg de se place au niveau de sa tête et fasse tourner ses pages avec violence sur son visage buriné.

- Mes amis de l'Ombre des Côtes préconisent une torture des captifs bien trop sanglante à mon goût, cher Hugou. Bien que votre nature, et le nom de votre navire, m'inspire un dégoût sans égal, je rejette la violence gratuite, et connais des moyens bien plus ludiques de faire parler un homme. Rowtag, voulez-vous bien vous munir de Guthemberg et de penser à l'ouvrage le plus barbant que vous ayez jamais lu ?
- Oh Ziggs, t'es vraiment un monstre parfois !

Autour de moi une aura doré grandissait, et décrochant ma Plume des plissures du pantalon de mon prisonnier, j'allais poser délicatement sa pointe ambrée sur le front d'Hugou qui se débattait en poussant des hurlements apeurés.

"L'obscurantisme fait en Dùralas des ravages, voilà pourquoi, Hugou décide de lire tout entier un ouvrage. Sur l'idée de Rowtag, Hugou plein de fièvre littéraire, avec son bouquin contemplera les vagues. Seul moyen de rompre la malédiction, un petit acte de délation..."

Un petit éclair éthéré traversait ma main, filait au travers de ma Plume d'oie Dorée et s'en allait parcourir l'esprit d'Hugou lequel hurlait à présent à la mort.

- NON PAS LA LECTURE!!!!!!!!!




Zone Interdite [PW Rowtag] Hnps
Revenir en haut Aller en bas
Rowtag
Voleur

Rowtag

Messages : 131
Expérience : 714
Masculin Âge RP : 52 (25)

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Apprenti
Titres:
 

(Cheval décédé, +200, v+200, Vitesse macabre : Les debuffs de vitesse (équipements, pouvoirs, météo, etc.) n'ont aucun effet sur le propriétaire. En contrepartie, les buffs de vitesse n'ont pas non plus d'effet sur lui/elle)

Stats & équipements
Vitalité:
Zone Interdite [PW Rowtag] 1559870510-barre-vie-gauche599/599Zone Interdite [PW Rowtag] 1559871461-barre-vie-rouge  (599/599)
Vitesse: 370
Dégâts: 693

Zone Interdite [PW Rowtag] Empty
MessageSujet: Re: Zone Interdite [PW Rowtag]   Zone Interdite [PW Rowtag] EmptyDim 24 Jan 2021 - 22:02
Séparation du contenu
La voix de l'ensorceleur était comme celle que Rowtag avait connu au sein de BaldorHeim, lui indiquant qu'il ne se trompait définitivement pas. Cette fois-ci, il ne se laisserait pas avoir par les manières de l'homme : sa politesse semblait plus être là pour embellir un rôle que véritablement sincère. Cela ne le rendait pas détestable, l'illusionniste avait bien souvent également recours à ce genre de stratagème, mais il savait que derrière la courtoisie du poète se cachait de terribles pouvoirs. Aussi cette pensée trouva un écho sinistre lorsqu'il eut (presque ?) tuer un des hommes qui se relevait en un simple mouvement de l'index.

Ainsi le djöllfulin resta en retrait quelques instants, surveillant avec méfiance autant Hugou que Ziggy. Il ne se laisserait pas berner par ces élogieuses retrouvailles et gardait en tête l'objectif de sa venue. D'ailleurs, le capitaine tenta de leur fausser compagnie, mais l'écrivain prit les devants et le ramena vers eux tout en l'immobilisant. Un spectacle entre lui et ses deux artefacts magiques se mit alors en place et le cornu se demanda bien quel genre de torture réservait-il à l'esclavagiste. Il observait, songeur, lui serait sûrement passer à la violence gratuite justement, au risque d'être classique, celle-là s'avérait souvent assez utile. D'autant qu'un mal psychologique ou magique pouvait être, à sa manière, plus cruel que quelques coups de poings.

"L'obscurantisme fait en Dùralas des ravages, voilà pourquoi, Hugou décide de lire tout entier un ouvrage. Sur l'idée de Rowtag, Hugou plein de fièvre littéraire, avec son bouquin contemplera les vagues. Seul moyen de rompre la malédiction, un petit acte de délation..."

Un sourire fendit le visage du djöllfulin qui fut tout à fait surpris, agréablement. En effet, cela semblait être une délicieuse façon de lui mettre la pression, bien qu'il doutait de l'efficacité de cette méthode. La complainte de la victime de ce sort l'encouragea cependant à se prêter au jeu. *Très bien, se dit-il, essayons cela et si ça ne marche pas, j'explose son crâne.* Il prit une dizaine de secondes pour fouiller dans sa mémoire l'arme littéraire parfaite.

Au village des djöllfulins, il y a de cela bien des années, il arrivait au trio d'ami de fréquenter le grand frère de Leyun'ar. Enfin, fréquenter, cela était vite dit, car le concerné était d'un naturel peu social. Il passait le plus clair de son temps à peindre, calligraphier et écrire des livres. Aussi s'exprimait-il d'une façon peu courante ce qui amplifiait encore plus le fossé entre lui et le reste de la société. Au village, il était plutôt respecté par ses connaissances infinies et sa dévotion envers Kar'Magûl ainsi que quelques oeuvres ayant fait un petit succès, mais au final, peu lui parlait véritablement et certains l'évitaient. Respecté mais seul. Cela n'avait pas l'air de le déranger plus que cela.

Ainsi les jeunes djöllfulins venaient le voir. À certains moments tout se passait bien, à d'autres, ils tentaient de le fuir dès que la situation devenait trop ennuyante. Ce souvenir se base sur l'un de ses ouvrages, qu'il leur fut compté avec ardeur par la verve de son auteur passionné.

"...Un vieil ermite, dans la brume lointaine qui s'évapore dans les contrées insolubles et incertaines du volcan. Départ mystifié par la recherche personnelle d'un but dont on pourrait questionner la nature narcissique mais qui est là, et s'affirme. Oh, prompte analyse qu'il serait de dire cela car la quête est avant tout spirituelle. Néanmoins, ne se cache-t-il pas le narcissisme dévorateur en chaque prière ou toute autre inclinaison de l'esprit vers son créateur divin ? Passionnante question qu'il serait intéressant de parcourir en long et en large dans d'autres circonstances.

Regardons plutôt l'homme ramolli par la vie se hisser péniblement entre les marches escarpées infernales du paradis. Qui oserait défier ce coeur bouillant et éjaculatoire, débordant d'amour et de haine, de sang vivant et de mort calcinée. L'aventure est un doux euphémisme pour parler d'une telle ruine. La ruine qu'engendre cette entité mais également la ruine qui se trouve en chacun de nous. La ruine qui nous grignote à chacune de nos pensées auto-destructrices. La ruine, tapie en nous, se repaît aussi bien de nos espoirs les plus inspirés car un acte de création est intrinsèquement un acte de destruction. En ce moment j'écris ces lignes et je détruis la blancheur virginale du papier, ou une voix résonne dans vos têtes, si ce texte est dictée, alors la pureté sonore de l'air est bafouée. Mais revenons au héros qui transgresse les limites de nos petits corps déconfits avec sa sacro-sainte illumination transcendantale.

Les striures sur sa peau font de lui une véritable antiquité monolithique de nos générations antérieures, mais il la saccage tel un sauvageon des fjords en se perforant de la sorte sur la pierre. Par Lagmarù cet homme est-il fou de penser que son maître se fera plus disponible s'il se tord l'échine, s'empale sur les pointes obscures et incandescentes pour finalement se réduire à l'état de statue de cendre. Un de mes confrères stellarois disait : "Il n'y a pas de Dieu pour les morts, la substance divine n'existe que grâce à ses vivants penseurs." Ma culture djöllfuline me force à nuancer ses propos, mais il est néanmoins intéressant de s'interroger sur ceux-ci. La religion requiert-elle la croyance pour tous ? Nos dieux rouges sont bien là, et pourtant, les autres peuples hors du village ont parfois besoin de se persuader de l'existence des leurs. Entre autre ces considérations se trouve celle de la mort. En effet, si notre moine passe de vie à trépas pour son dieu, sera-t-il sanctifier de la même manière ? Son sacrifice en vaudra-t-il le coût ? Nous connaissons Lagmarù pour ses élans de colères, mais il n'est sanguin que pour nos assaillants et je ne pense pas qu'il soit avare de chair au point de sentir son égo reluire pour chaque sacrifice vain en son nom, sans vouloir écrire en son nom.

Passons sur ces velléités théologiques, car le vieil emboîtement osseux et rachitique avance. Après avoir atteint la petite grotte qui lui permit d'implorer son seigneur sans s'écrouler sous les vapeurs toxiques et les coulées de flammes insatiables, l'homme y resta quelques tours d'astre à moins que la brume opaque ne lui jouait des tours. Aussi préféra-t-il se mettre au voyage intérieur d'emblée avant qu'un destin empli de magma ne l'attende. Il ferma aussitôt les pupilles et fit de grands gestes de ses bras faisant presque une danse ritualiste s'il n'était pas aussi misérable. Mais il était fort quand même, ayant surmonté cette ordalie humainement impossible.

Il n'a pas le corps d'un fils du dieu golem mais l'esprit taillé dans la roche, aiguisé par le temps avec autant de patience et de méthodologie qu'un meurtre au cure-dent. Les plissures sur sa face grise se firent plus intense et le voilà parti. Il resta extatique dans les limbes éthérés de la sorte, à tenter de décrypter les champs énergétiques en abondance dans ce temple de la colère. Qu'il serait austère de dire simplement le mot méditation, comme si la seule évocation de ce terme signifiait tout ce que cela implique. Si c'est votre cas, gardez-vous de penser de la sorte, naïf et bête, vous qui ignorez les impulsions du corps et de l'esprit. Cela est simple à expliquer mais difficile à comprendre. Tout est comme un château de cartes, se construisant en trouvant un équilibre idéal entre chaque pièce. Néanmoins, si l'une d'elle fait défaut, alors tout s'écroule. Il s'agit de reprendre le commandement sur la moindre particule parcourant son organisme et trouver cet équilibre intérieur. Le moine est maître de l'enveloppe charnelle que la création lui a prodigué. Il s'agit ensuite de reprendre en main le flot de pensée. Le moine est maître de son esprit et ne saurait être parasité par des idées nuisibles ou déconcentrantes. Enfin, il s'agit d'affermir ses possibilités sur les flux immatériels, ce qui requiert une totale symbiose avec les deux points précédents. Le moine est maître de son âme, il doit accepter pleinement qui il est comme un don suprême et c'est par cette pleine conscience de l'entièreté de son être qu'il sera en mesure d'influer sur les énergies spectrales. S'il veut agir sur le continuum espace-temps, alors il doit d'abord maîtriser le continuum vital de toute son entité.

Après tout ce temps, notre martyre arriva donc à l'apogée de son périple dans le monde éthéré. Mais rien n'y fait. Il décida finalement de redescendre, désoeuvré et en piteux état ! Quelle folie se dit-il alors même qu'il était si pieu et sacrificateur. Mais il se reprit bien vite, écarta loin de lui ces idées égocentriques et sa ferveur reprit de plus belle. "Il me teste, encore et encore, et je lui montrerai que je ne lâcherai pas." se renfrogna-t-il. D'autant plus qu'il alla quérir l'oracle pour lui demander conseil, cette dernière l'encouragea davantage à recommencer un peu plus tard, prétextant que c'était des aléas divins.

Alors, cette fois-ci sera la bonne ? Nous voilà reparti, quelques semaines suivantes à ces événements, pour une nouvelle ascension du Vulkar. Il disparu, avec son sac, et ses bandages, dans la brume lointaine qui s'évapore dans les contrées insolubles et incerta..."
-Extrait des Récits métaphysiques

Les yeux injectés de sang, Hugou faisait défiler les pages du livre magique qui restait comme aimanter à ses mains. Une détresse immense tiraillait ses traits à chaque fois qu'il commençait un paragraphe indigeste de l'ouvrage. Pris au piège sur son propre bateau, l'ennui et le désespoir l'accompagnant déliait un peu plus sa langue.

-Tu sais ce qu'on veut, insista Rowtag, lui rappelant que tout son malheur pouvait cesser par un acte aussi facile. Cela faisait déjà un quart d'heure qu'ils attendaient et le djöllfulin commençait à perdre patience. Il lança un regard à l'attention de Ziggy, comme pour le prévenir que cela ne marchait pas et qu'une séance de bourre-pifs s'imposait, mais comme s'il eut sentit les pulsions de haine s'emmagasinant dans le poing de l'homme au chapeau, Hugou céda, pour son plus grand soulagement.

-Arhhh !! Très bien ! Je vous montre l'emplacement de son bateau et vous me foutez la paix ?! Le cambrioleur qui avait alors subtiliser une carte à son bureau la-lui montra. Ils sont partis direction sud-est, ils sont sûrement encore à quelques lieues marines de là...Immédiatement, le tortionnaire cisela le point désigné sur la carte avec une dague tandis que le livre invoqué disparu.C'est bon ?! L'air désabusé et vulgaire de leur victime eut raison du voleur qui balança son poing dans son abdomen.
-Silence...fit-il à celui qui se tordait de douleur. Une fois calmé, il s'adressa à Ziggy. Bien, qu'allons nous faire de lui ? Je pense qu'un pirate doit savoir nager...

La face d'Hugou blêmit. Rowtag, lui, voulait le faire payer de sa vie, mais il se résignait à le tuer directement. Ce n'était pas à cause d'un code d'honneur ou autre chose du genre. Le meurtre était trop simple, en plus de faire des tâches, il ne saurait être suffisant pour laver les crimes du passés. Son existence misérable ne pesait pas bien lourd dans la balance du cornu. En revanche, brûler son Chasseur de Minettes, le déposséder de tout pouvoirs, richesses et biens, jusqu'à même l'abandonner sur une île, une plage ou une barque, nu comme un ver, sans rien, voilà qui était bien plus amusant. Il se garda cependant de dire tout cela, voulant au préalable sonder l'avis du poète.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Zone Interdite [PW Rowtag] Empty
MessageSujet: Re: Zone Interdite [PW Rowtag]   Zone Interdite [PW Rowtag] Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Zone Interdite [PW Rowtag]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sud de Dùralas :: Red Sun Belt-