AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Rhellaya
Le Monde de Dùralas a précisément 2749 jours !
Dùralas, le 10th Mai 2021, 23:44
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !

 

 Un exilé sur la plage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thomasran
Néophyte

Thomasran

Messages : 7
Expérience : 73
Masculin Âge RP : 22 ans

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Un exilé sur la plage 64453510100/100Un exilé sur la plage 242396barresante02  (100/100)
Vitesse: 100
Dégâts: 25

Un exilé sur la plage Empty
MessageSujet: Un exilé sur la plage   Un exilé sur la plage Empty16th Avril 2021, 23:52
Séparation du contenu
Il se réveilla, fourbu et abattu, sur une plage au Nord de ce qui avait été son foyer, son clan, sa famille. Marqué par l'effort et par les ressentiments des dernières heures, sans toutefois être triste ou se laisser abattre, il semblait désormais méditer et réfléchir alors qu'il observe l'espace environnement d'un air las...

Depuis quand mon frère avait il pour projet de nous détruire ? Depuis 3 ans ? 10 ans ? Depuis toujours ? Je suis seul, mais désormais il va me falloir agir... Et lorsque le temps le permettra, me venger de cet affront et laver l'honneur de mon clan... Il me faudra donc des alliés, de quoi m'équiper convenablement et reprendre ce qui m'appartient de droit... Mais le plus essentiel en premier... D'abord il me faudrait me nourrir et trouver un abri sûr... Le reste attendra.

Il se redressa, en quête d'un abri lui permettant de dormir quelques nuits... Il rechercha un endroit convenable et sûr pendant quelques heures et finit par tomber sur une petite caverne quelques kilomètres à l'Ouest de sa position.

Une grotte qui fera l'affaire, cela devrait être suffisant... De quoi manger désormais...

Il ressortit et se dirigea droit vers l'océan. Les Nagas étant d'excellents nageurs, il espérait trouver des poissons frais ou à défaut des crustacés croustillants près des rochers bordant la côte... Après quelques minutes, adroit malgré son chagrin et sa fatigue, il revint dans la grotte qu'il avait auparavant prit soin d'aménager en camp sommaire mais fonctionnel. Il déposa près d'un feu crépitant les rares poissons et crabes attrapés lors de sa dernière petite chasse, puis les fit cuire, patientant, son ventre commençant déjà à émettre des gazouillis annonçant une faim naissante... Il mangea ensuite la moitié de ses maigres prises en songeant...

C'est un début... Au moins l'endroit semble sûr et je n'ai vu aucun des hommes d'Osomosran dans les parages... Peut être faudrait-il partir en repérage plus tard, sur la côte... S'ils sont trop nombreux je devrais rebrousser chemin et changer de camp, mais sinon... Ils n'auront aucune clémence de ma part... Mais...

Encore en proie à ses pensées, une vague subite de fatigue s'abattit sur lui, et alors repu, il se laissa aller dans un sommeil sans rêve, sans prendre la précaution de d'installer des pièges ou de dissimuler son camp... Ce qui pourrait attirer un visiteur indésirable...




"Kis tarss hutasins zaras, kis tikas hutasins dorizis was diâs kis monhuras hutasins soru'ijas"...

:glorysword:
Revenir en haut Aller en bas
Hissaëyia Min'Arinth
Nouvel(le) habitant(e)

Hissaëyia Min'Arinth

Messages : 27
Expérience : 266
Féminin Âge RP : 105 ans

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 

(Chat commun +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
Un exilé sur la plage 64453510160/160Un exilé sur la plage 242396barresante02  (160/160)
Vitesse: 93
Dégâts: 221

Un exilé sur la plage Empty
MessageSujet: Re: Un exilé sur la plage   Un exilé sur la plage Empty17th Avril 2021, 01:07
Séparation du contenu
Hissaëyia marchait sous les étoiles, ses pas marquant le sable rouge fugacement, car les marées auraient suffisamment tôt fait d’effacer la moindre de ses traces sur cette plage martienne. Tandis qu’elle avançait, elle se perdait dans les pensées joyeuses de Feuille. La jeune renarde jouait aux alentours, l’excitation des vagues marines et des quelques animaux qu’elle arrivait à attraper. Elle avait déjà ramené une petite tortue marine, trouvée échouée sur la plage, aux pieds de l’immense elfe.

Oui, immense était le mot, avec ses deux mètres vingt de haut, encore rehaussés d’ailleurs par la capuche du grand manteau noir qui la couvrait jusqu’à mi-tibias, ne laissait visible du reste de sa tenue que ses bottes de cuir noir, qui elles aussi réhaussaient un peu encore la silhouette de la sylvaine.

Elle ne portait pas son masque, il était soigneusement rangé dans la sacoche qui pendait à sa hanche gauche, camouflée de fait, sous son manteau. Elle y tenait beaucoup, et il lui serait très utile, mais le porter en permanence risquait d’assez rapidement se montrer contre-productif. Des gens grands en manteau noir, on en croisait des dizaines, mais des gens grands en manteaux noirs avec un masque, surtout aussi spécial, ne couraient pas les rues.

Un sourire étira soudain ses lèvres, ses yeux regardant dans le vague de la nuit. Une nouvelle sensation d’excitation avait jailli dans son esprit. Sa petite renarde avait repéré un rongeur, qui venait de sortir prudemment d’un terrier un peu plus loin sur la plage, et s’était mise à le pourchasser. La joie de la chasse parcourait donc deux réseaux sanguins : celui de la vulpine et de son apparentée.  

Mais, avant que la  traque ne s’achève, une lumière pointa dans le champ de vision d’Hissaëyia. Un feu, d’après la couleur et la façon d’en quelque sorte “clignoter”, de la lueur. Prudence, ce fût le sentiment qu’elle transmit à sa Feuille pour qu’elle revienne près d’elle. Si il y avait des humanoïdes dans les parages, un renard aussi éloigné de tout type d’abris végétaux ne ferait probablement pas long feu. Elle tenait bien trop à sa jeune partenaire pour lui risquer ça.

Et tandis qu’elle continuait à avancer le long de la plage vers le feu de camp, la renarde revint crapahuter entre les jambes de son elfe, jusqu’à ce qu’elles atteignirent enfin le bivouac de Thomasran. L’animale eût tôt fait de vouloir s’intéresser à cette alléchante odeur de poisson grillé, et de fouiner à la recherche de restes, alors que l’humanoïde s’intéressa plutôt à l’être reptilien qui semblait endormi près du feu. Elle le jaugea silencieusement, remarquant des muscles exercés, sans en être devenus encombrants cependant. Une peau orange sur son abdomen et son torse, et noire sur son dos… Elle avait vaguement entendu parlé d’une espèce venimeuse de serpents de la région reprenant ces couleurs, mais sans plus, ça ne l’inquiéta pas.

Elle ne pensait pas s’attarder. Elle était sûre de ne faire aucun bruit, mais Feuille trouva du poisson à manger, et émit un glapissement sonore, rappelant en même temps à l’elfe qu’elle non plus n’avait pas mangé depuis plusieurs heures.

Mais cela fut le cadet de ses soucis. Elle garda son regard figé sur le naga. Allait-il se réveiller ? Feuille glapit une nouvelle fois, Hissaëyia resta neutre, retirant sa capuche, elle doutait de la réaction du reptile si elle paraissait menaçante, déjà qu’elle était outrageusement grande et belle, si en plus elle était encapuchonnée…

Elle cru capter un mouvement des doigts de Thomarsan. Elle glissa une main sous son manteau, sur le pommeau de sa dague....

Ma camarade s’est entichée de vos poissons, dormeur. Elle vous a réveillé. Inutile de vous sentir menacé, restez calme.

Elle ne connaissait pas cet homme, mais son corps démontrait d’une pratique physique qui avait de grandes chances d’êtres guerrières, pour ce qu’elle connaissait de Dùralas, alors autant rester sur ses gardes.




SLOTS RP : 2/2

Un exilé sur la plage Signat10

Fiche personnage : Une Ombre Automnale
Journal de bord : L'Ombre et la Feuille

" Il n'est de plus douce quiétude que celle de l'Ombre. "
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Thomasran
Néophyte

Thomasran

Messages : 7
Expérience : 73
Masculin Âge RP : 22 ans

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Un exilé sur la plage 64453510100/100Un exilé sur la plage 242396barresante02  (100/100)
Vitesse: 100
Dégâts: 25

Un exilé sur la plage Empty
MessageSujet: Re: Un exilé sur la plage   Un exilé sur la plage Empty17th Avril 2021, 12:38
Séparation du contenu
Alors assoupi, confortablement installé dans ce camp de fortune en tous points semblable à sa hutte lorsqu'il était encore dans son clan, Thomasran se permit de rêver... Dans ce rêve il se revit quelques jours auparavant, lors de cette tragique nuit où son petit frère avait décimé sa famille. Son apparence avait changé, il avait désormais l'aspect d'un énorme cobra noir qui serpentait entre les cadavres de sa famille alors que les peaux vertes qui l'entouraient étaient désormais semblables à des cafards boursouflés et bouffis...

" Tu es ssseul désormais, et tu es le dernier obssstacle entre moi et le pouvoir abssssolu sssur le clan... Je ne risssquerais aucune contessstation possssible..."

Sa voix était devenu plus sifflante que le vent alors qu'il s'avançait en ouvrant sa gueule de manière démesurée, suffisamment grande pour engloutir Thomasran en entier, avant qu'une autre voix, bien plus tranquille et féminine, ne le réveille...

"Ma camarade s’est entichée de vos poissons, dormeur. Elle vous a réveillé. Inutile de vous sentir menacé, restez calme"

Il se redressa lentement, malgré le cauchemar, de toute sa hauteur, fixant l'inconnue avec des yeux trahissant une pointe d'inquiétude et d'agressivité. Des elfes, il avait pu en voir lors des rares pillages auxquels il avait participé avec le clan, mais aucune n'était semblable à l'inconnue: pour commencer elle était immense, plus grande que lui lorsqu'il se tenait debout sur terre, avec un grand manteau noir qui masquait son corps. Son visage semblait assez séduisant, avec cette peau très claire et ces yeux d'un bleu étincelant. Ses lèvres étaient rouges et pulpeuses et sa chevelure semblable aux couleurs d'un brasier descendaient sur ses épaules. Si elle ne semblait pas agressive, il remarqua que l'elfe avait la main posée sous son manteau, peut être sur une arme, alors qu'un renard à ses pieds semblaient lorgner sur ses prises de la veille. Il s'en voulut de ne pas avoir camouflé son camp, de s'être allé au repos si vite, de manière à ne pas attirer des visiteurs potentiellement nuisibles.

Mhh... Mieux vaut la jouer tranquillement ici... La tête me tourne... Je suis encore trop faible pour risquer un combat avec quelqu'un d'apparemment armé. En général les elfes ne sont pas agressifs de prime abord, et puis celle ci semble assez... Intéressante. Et puis, elle aurait pu me tuer dans mon sommeil, si elle ne l'a pas fait, c'est qu'elle ne cherche pas querelle... Voyons...

Il s'affaissa en une révérence sobre, puis en profita alors penché pour pousser légèrement de la main un des poissons à l'attention de la vulpine, montrant là qu'il n'était pas animé d'intentions de nuire, bien au contraire. Il se redressa ensuite lentement comme dans ses habitudes, calme malgré un possible danger, puis se tint droit passant une main sur un de ses tentacules pour venir jouer avec un de ses bracelets alors qu'il observait désormais l'elfe d'un air tranquille, sans inquiétude ou agressivité désormais. Les paroles de l'elfe l'avaient pour le moment convaincu de ne pas se montrer hostile...

" Mes poissons peuvent être vôtres, si vous le désirez, je ne cherche pas querelle. Je peux vous assurer avoir bien d'autres préoccupations. C'est une zone qui peut être inhospitalière pour qui ne prend pas garde... Il y a quelques êtres non fréquentables dans le coin. Puis-je vous demander ce qui vous attire par ici... Mais j'en oublie les politesses d'usages. Je suis Thomasran Gueule-de-Cendre, enchanté. "

Il avait pris sa voix claire et posée, sans aucune animosité, en feignant un sourire doux. Mieux valait s'attirer la sympathie plutôt que créer un conflit, il était seul et dépourvu d'armes. Aussi sembla-t-il contenir une légère nervosité derrière ses airs accueillants et ses manières polies.




"Kis tarss hutasins zaras, kis tikas hutasins dorizis was diâs kis monhuras hutasins soru'ijas"...

:glorysword:
Revenir en haut Aller en bas
Hissaëyia Min'Arinth
Nouvel(le) habitant(e)

Hissaëyia Min'Arinth

Messages : 27
Expérience : 266
Féminin Âge RP : 105 ans

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 

(Chat commun +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
Un exilé sur la plage 64453510160/160Un exilé sur la plage 242396barresante02  (160/160)
Vitesse: 93
Dégâts: 221

Un exilé sur la plage Empty
MessageSujet: Re: Un exilé sur la plage   Un exilé sur la plage Empty17th Avril 2021, 15:28
Séparation du contenu
Le naga se relevait, lentement et sans gestes brusques. Hissaëyia appréciait ce genre de mouvements, pleins de prudence, et trahissant bien souvent un doute quant à l’état de la situation. Cela rendait les choses plus faciles, bien que quand elle croisa le regard de l’homme-serpent, elle lut non seulement de l’inquiétude, mais également une pointe d’agressivité.

Les yeux aux pupilles fendues de Thomasran l’analysèrent. Ça ne dérangeait pas l’elfe d’être détaillée ainsi, non seulement car elle en avait fait de même avant qu’il ne se réveille, mais également parce-que son large manteau masquait toute information qu’il pourrait exploiter. Il ne connaissait pas sa corpulence, hormis sa hauteur, ni ce qu’elle pouvait bien cacher sous sa cape de jais. Lorsque ses yeux descendirent sur feuille cependant, la main de l’elfe se crispa sur son arme, bien qu’elle n’en laissa rien paraître. Elle ne lâcha pas des yeux le naga au dos noir, même pendant qu’il s’inclinait, jusqu’à ce qu’il pousse un poisson en direction de la petite renarde, qui glapit de joie quand ses pensées et celles d’Hissëyia confirmèrent d’union : Cadeau., et elle bondit sur le petit morceau de viande marine proposé par le naga et commença à le mâchonner avec joie.

Alors la sylvaine se détendit, et retira sa main de son manteau, lâchant sa dague bien rangée dans son fourreau, d’autant plus que l’attitude du naga changeait. Son regard était désormais apaisé, il avait fallu peu de temps pour que la surprise d’être réveillé par une étrangère laisse place à des pensées plus apaisées, et la future guetteuse sourit intérieurement. Elle était curieuse de connaître sa situation…

Mes poissons peuvent être vôtres, si vous le désirez, je ne cherche pas querelle. Je peux vous assurer avoir bien d'autres préoccupations. C'est une zone qui peut être inhospitalière pour qui ne prend pas garde... Il y a quelques êtres non fréquentables dans le coin. Puis-je vous demander ce qui vous attire par ici... Mais j'en oublie les politesses d'usages. Je suis Thomasran Gueule-de-Cendre, enchanté.

Après l’avoir écouté calmement, l’elfe toucha son front du bout de ses index et majeurs droits, avant de décrire un geste de bras gracieux du bras en ouverture, de haut en bas, vers Gueule-de-Cendre, en guise de salut. Elle prit une voix qu’elle voulait neutre, tâchant de se détacher de sa froideur habituelle. Elle savait déjà que l’air naturellement sévère de son visage jouait le jeu pour elle.

Merci pour le poisson, Thomasran Geule-de-Cendre. Je suis Hissaëyia Min’Arinth, et si je suis ici, c’est à cause d’un voyage qui me mène sur le monde entier.

Autant ne pas lui mentir, la vérité est suffisamment vague comme ça… Et éviter tout problème avec lui pourrait peut-être s’avérer utile.

Elle reprit, en faisant apparaître un minuscule sourire en coin sur son visage, ignorant si ça la rendrait sarcastique ou joyeuse cependant, bien que la phrase qu’elle prononça le laissa pas la place au doute :

Par contre je dois avouer que les remarques sur les dangers de la zone sonnent assez drôles, venant de quelqu’un qui était endormi à côté de l’unique feu de camp visible à plusieurs kilomètres à la ronde. Mais je m’égare, quelle est votre raison pour vous retrouver à bivouaquer aussi précairement sur la plage ?

Elle plongea ses yeux dans ceux du reptile, sa réponse l’intéressait plus qu’elle ne l’aurait pensé, se faire un associé semblait être une bonne idée, après tout, il faudrait bien commencer quelque-part. Et elle avait un étrange sentiment à son propos…

Au pied des deux humanoïdes, une renarde se remplissait toujours la panse joyeusement, jetant parfois des regards à son elfe tandis qu’elle captait ses changements d’humeurs, et le fond de ses pensées.




SLOTS RP : 2/2

Un exilé sur la plage Signat10

Fiche personnage : Une Ombre Automnale
Journal de bord : L'Ombre et la Feuille

" Il n'est de plus douce quiétude que celle de l'Ombre. "
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Thomasran
Néophyte

Thomasran

Messages : 7
Expérience : 73
Masculin Âge RP : 22 ans

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Un exilé sur la plage 64453510100/100Un exilé sur la plage 242396barresante02  (100/100)
Vitesse: 100
Dégâts: 25

Un exilé sur la plage Empty
MessageSujet: Re: Un exilé sur la plage   Un exilé sur la plage Empty18th Avril 2021, 13:10
Séparation du contenu
Attentif, il vit la main de l'elfe se crisper sur son arme alors qu'il offrit le poisson au compagnon de la dame et dut fournir un petit effort pour ne pas prendre ça comme une menace potentielle, mais, voyant que la renarde accepta son don de nourriture et que sa maîtresse sembla se détendre, il émit un bref soupir et se détendit à son tour, désormais satisfait des intentions de l'elfe à son égard.

L'elfe lui envoya ce qui devait être un salut bref pour son peuple, aussi Thomasran en fit il de même en réalisant le salut propre à son clan, se redressant de toute sa hauteur alors qu'il croisât lentement ses bras renforcés par l'effort sur sa poitrine avant d'exécuter un hochement simple de la tête. l'elfe sembla alors s'exprimer d'une manière moins hostile ou froide qu'auparavant.

“Merci pour le poisson, Thomasran Geule-de-Cendre. Je suis Hissaëyia Min’Arinth, et si je suis ici, c’est à cause d’un voyage qui me mène sur le monde entier.”

Une voyageuse donc... Peut être une exploratrice ou une cartographe... Voilà qui pourrait être intéressant, il va me falloir des informations sur le monde au Nord si je veux réaliser ma tâche à bien... Et j'avoue que la solitude ne m'attire guère. On pourrait coopérer, si nous avons une confiance mutuelle...

Il perçut un infime sourire, à peine perceptible, sur le visage de l'elfe et le lui rendit, bref et sobre, lui aussi. La situation semblait désormais prendre des tournures plus amicales. Légèrement et très subtilement, il adopta une posture moins droite ou crispée pour revenir à une attitude plus sereine, moins sur la défensive qu'auparavant.

“Par contre je dois avouer que les remarques sur les dangers de la zone sonnent assez drôles, venant de quelqu’un qui était endormi à côté de l’unique feu de camp visible à plusieurs kilomètres à la ronde. Mais je m’égare, quelle est votre raison pour vous retrouver à bivouaquer aussi précairement sur la plage ?”

Hmpf... En effet mon camp est assez voyant malgré tout... Et elle ne semble rien savoir des problèmes du Sud... Autant jouer la carte de l'honnêteté... Après tout, elle même semble assez honnête désormais...

Il prit alors une voix assurée, bien que légèrement peinée, souhaitant s'attirer désormais la sympathie de l'elfe et lui prouver une certaine franchise.

"Je ne crains pas les dangers par ici, car je les connais bien, peut être mieux que quiconque, à vrai dire j'ai installé ce camp sommaire pour les surveiller à bonne distance, dans le cas où l'on me pourchasserait. Mais ceux à qui j'ai pour le moment échappé semblent avoir abandonné la traque, probablement par fainéantise ou par suffisance... A terme, je compte bien leur faire payer cette erreur... Voyez vous, Dame Min'Arinth, il se trouve que je me retrouve dans une position des plus fâcheuses depuis peu. Pour résumer, mon clan, les Gueules-de-Cendre, se trouve pus au Sud d'ici, dans les îles, à moins d'une journée de nage. Après un pillage qui a mal tourné, mes parents, parmi lesquels le chef du clan, ont été tués. Ceux responsables de cette attaque sont en fait des mercenaires peaux-vertes engagés par mon plus jeune frère, qui, avide de pouvoir, souhaitait dérober la place de futur chef de clan à mon frère aîné. peu de temps après avoir dévoilé sa supercherie, ce dernier a été tué de la main même d'Osomosran, le plus jeune frère donc. Il m'a alors laissé le choix entre l'affrontement ou la fuite. Choqué et n'égalisant pas la puissance de mon frère, et ne pouvant vaincre les mercenaires engagés, j'ai alors fui. Je suis alors arrivé sur la plage où j'ai depuis monté mon camp que vous voyez. Entretemps j'avais remarqué être espionné par ses hommes, et ai dû me débarrasser d'un couple d'entre eux, heureusement sans grand mal. Les peaux vertes-ne sont pas habiles en milieu marin, par chance. La suite, vous la connaissez déjà je pense..."

Subtilement alors qu'il parlait, Thomasran sembla se passer en mémoire les évènements des derniers jours, ce qui sembla l'attirer dans une certaine tristesse à peine dissimulée, allant alors soupirer en se passant la main dans les nageoires sur sa tête d'un air las... Avant de reprendre d'un ton légèrement contrarié alors que ses yeux se font plus agressifs en repensant à son frère fourbe.

"Depuis je ne cherche plus qu'à avoir ma vengeance pour moi et mon clan... Et laver l'affront fait à ma famille. Par ordre de transmission, le clan me revient désormais de droit. Et pour cela je vais avoir besoin de toute l'aide disponible..."

Une certaine détermination alliée aux souvenirs violents des derniers jours put alors se voir sur les traits du Naga, qui sembla cependant se calmer avant de reprendre un air plus détaché.




"Kis tarss hutasins zaras, kis tikas hutasins dorizis was diâs kis monhuras hutasins soru'ijas"...

:glorysword:
Revenir en haut Aller en bas
Hissaëyia Min'Arinth
Nouvel(le) habitant(e)

Hissaëyia Min'Arinth

Messages : 27
Expérience : 266
Féminin Âge RP : 105 ans

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 

(Chat commun +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
Un exilé sur la plage 64453510160/160Un exilé sur la plage 242396barresante02  (160/160)
Vitesse: 93
Dégâts: 221

Un exilé sur la plage Empty
MessageSujet: Re: Un exilé sur la plage   Un exilé sur la plage Empty18th Avril 2021, 16:29
Séparation du contenu
Après avoir effectué elle-même son salut, elle observa tranquillement celui du naga. D'après la nature du salut, il était pour elle évident qu'il venait d'un lieu ou la tradition guerrière était au moins présente, si ce n'est importante, se dit-elle en voyant se gonfler les bras de Thomasran sur son torse. Il n'y avait désormais plus de doute sur l'exercice qu'il avait entretenu et probablement sur l'entraînement guerrier qu'il avait subi. Elle ne savait pas exactement à quel point il était expérimenté dans le domaine, mais il connaissait sans doute les bases, au moins, du combat.

Elle remarqua pendant qu'elle parlait qu'il s'était détendu, et elle conclut que sa tentative de paraître plus accueillante avait fonctionné. Elle préférait pouvoir lier une relation de confiance avec lui, au moins pour l'instant, et elle l'écouta pour ça avec attention...

Il vient des îles, je pourrais en apprendre sur cet endroit avec lui... Ses parents morts dans un raid, une mort orchestrée par son frère ? Je suppose qu'il renferme une bonne part de rancune en lui, si il a la moindre fierté...

Intérieurement, elle se félicita de son analyse quand elle remarqué la hargne dans les yeux du reptile, après un accès de tristesse certes, mais la tristesse alimentait la hargne mieux que quoi que ce soit, Hissaëyia en avait fait l'expérience. Aussi n'eût-elle aucun besoin d'entendre sa dernière phrase pour savoir de quoi il parlait, bien qu'elle l'écouta quand même, parfois qu'il serait plus surprenant qu'elle ne l'escompterait, bien que ce ne fût pas le cas. Deux précautions valent mieux qu'une.

Quand elle remarqua qu'il se détachait de ses émotions, elle prit la parole avec le même ton neutre qu’auparavant.

Thomasran, je pense comprendre votre sentiment. Et votre besoin de récupérer votre clan. J’ai moi-même quelques connaissances par rapport à la vengeance sur les traîtres… Et je pense que ce sentiment est une bénédiction, tant que sa disparition ne signifie pas se retrouver désœuvré.

La rousse prit en main sa longue tresse, à peu près à hauteur de son fessier, bien que la natte elle-même arriva plus bas sur ses jambes, et la fit passer par dessus son épaule, afin de pouvoir la caresser d’un air distrait, en effectuant quelques pas pour se positionner un peu plus près du feu de camp : l’air marin était frais la nuit.

Ressentant un changement dans les humeurs de la sylvaine, et ayant fini son poisson pendant la tirade du serpent, Feuille vint se glisser entre ses jambes, et se frotta affectueusement à ses mollets avant de river ses yeux sur leur interlocuteur. Feuille connaissait bien la façon de penser d’Hissaëyia, après tout les deux partageaient en quelques sortes un esprit commun… Elle ne comprenait pas spécialement le monde des humains, et elle assimilait plus toutes ces manigances à une sorte de guerre de territoire… Bien qu’elle n’ait pas tort, on pouvait difficilement résumer la politique et l’envie de pouvoir d’Hissaëyia aussi simplement… Et la renarde s’en rendait plus ou moins compte, mais suivait le pas de son elfe.

Pendant ce temps, la grande du duo n’avait pas cessé de parler.

Cette hargne qui vous pousse de l’avant, bien canalisée peut vous faire accomplir des miracles… Et rien de tel que de l’utiliser également pour vous regarder profondément et comprendre vos envies les plus profondes. Une fois cela accompli de manière équilibrée, on en ressort avec une étonnante quiétude, une quiétude portant pourtant autant la hargne que la vengeance… Étrange ?

Elle marqua une légère pause, un sourire énigmatique s’affichait désormais sur son visage, tandis que son ton s’était fait doucereux, presque malgré elle, alors qu’elle revivait en même temps son entraînement avec son maître, l’expérience et la connaissance qu’elle en avait gagné, et la douce quiétude qu’elle avait justement décrite lorsque tout s’était terminé… Un ton doucereux, et amical, presque affectueux.

Hissaëyia regarda quelques instants les flammes, qui dansaient comme les tentacules d’une créature millénaire, comme la vie du monde entier, comme une volonté brûlante, fascinante.
Et pendant les quelques secondes de fascinations, Hissaëyia entrevit plus clairement le futur qu’elle voulait accomplir. Le sorouri sur le visage de l’elfe s’élargit légèrement, tandis que les lueurs des langues de feu créaient des ombres mouvantes sur son visage, illuminant l’éclat blanc qui venait de pointer entre ses lèvres qui s’étaient entrouvertes. Elle se tourna vers Thomasran, ses yeux, son regard, plein de reflets ardents, semblait porter une promesse, une promesse grandiose et inébranlable. Une promesse que le naga n’aurait qu’à saisir...

Oui, c’est peut-être bien étrange, après tout… Pour ceux qui n’ont pas connu la vengeance, qui n’ont pas connu cet instant où elle fait battre le cœur et bouillir le sang, c’est sans doute incompréhensible. Mais je crois que vous pourriez comprendre ce sentiment, et que ça vous pousserait de l’avant autant que ça l’a fait avec moi…

Elle plongea son regard dans le sien, durant quelques secondes, comme pour affirmer encore une fois la promesse qu’on pouvait y lire… Elle avait parlé lentement depuis le début, et son ton était sur la fin devenu un peu plus animé, pas plus rapide ou plus fort, mais porteur de plus de lyirsme, comme si elle était sur le point de se mettre à chanter, et sa voix profonde et calme en devenait presque envoûtante... Avant de décrocher ses pupilles de celles du naga, et de se détourner légèrement. Le sourire étirant ses lèvres disparaissait, le ton redevenait neutre. Elle s’accroupit pour caresser sa vulpine, ses oreilles frémissant en chœur avec celle de sa maîtresse grâce au plaisir de quelques gratouilles…

Que diriez vous que nous restions ensemble pour la nuit ? Les dangers dont vous semblez familier ne me le sont pas tant, et un bivouac à deux est à la fois plus sûr et plus agréable qu’un campement solitaire, n’est-ce pas ? Je pourrai vous prêter un peu de vivres, j’en ai avec moi.

Si son ton et ses mots pouvaient faire penser que la tirade d’avant n’était qu’un rêve, le regard qu’elle adressa à l’habitant des îles lui, confirmait qu’il n’en était rien. En vérité, cette phrase anodine était peut-être plus que ce qu’elle paraissait… Ou peut-être pas ? L’elfe était devenue aussi illisible qu’à son habitude, désormais.




SLOTS RP : 2/2

Un exilé sur la plage Signat10

Fiche personnage : Une Ombre Automnale
Journal de bord : L'Ombre et la Feuille

" Il n'est de plus douce quiétude que celle de l'Ombre. "
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




Un exilé sur la plage Empty
MessageSujet: Re: Un exilé sur la plage   Un exilé sur la plage Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Un exilé sur la plage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Présentations des membres :: Le Vallon initiatique [Zone débutante]-