AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Sylhsilscesth
Le Monde de Dùralas a précisément 3162 jours !
Dùralas, le Lun 27 Juin 2022 - 20:56
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le Deal du moment :
Tome 34 édition collector de My Hero Academia : ...
Voir le deal
17.25 €

 

 Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
4 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dame Ara
Parangon de Bienveillance

Dame Ara

Messages : 375
Expérience : 2885
Féminin Âge RP : 152 ans

Politique : 00
Métier : Bûcheronne - Maîtresse absolue
titres:

(Hydro Cyno de Dame Ara +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 644535102350/2350Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 242396barresante02  (2350/2350)
Vitesse: 155
Dégâts: 973

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptyDim 19 Déc 2021 - 14:29
Séparation du contenu
Le ciel est si beau ce matin, la nuit sombre laisse place petit à petit aux tons orangés du soleil. La nuit et le jour se mélangent brièvement pour former des nuances de rouge, de rose et de violet aussi multiples que surprenantes. Le soleil est toutefois plus pâle ici que dans nos contrées de l’est, c’est peut-être le fait d’être plus au nord qui donne cette impression. Me réveillant avec les lueurs de l’astre solaire et avec les bruits de la nature, je baille paresseusement. Krakha dort encore, le voyage lui est forcément plus pénible qu’à moi. Malgré son grand âge, elle fait preuve d’une grande endurance. J’essaie de ne pas faire de bruit en sortant de la ruine de bois nous servant de hutte.

L’horizon est magnifique, et je m’émerveille d’être ici, à faire ce voyage de retour vers notre village, très loin des forêts de Sylfaen dont nous partons. Nous avons pris la décision de prendre la route du nord. Nous devrions passer par les plaines, en suivant la rivière qui nous mènera directement à Kastalinn. Ensuite, nous devrons faire attention, car le chemin sera plus périlleux. Il nous amènera à traverser la Perracie avant de retrouver nos montagnes. Ce n’est pas pour tout de suite, car c’est un bien long voyage.

Krakha m’a expliqué que nous arrivons dans une région très particulière, un endroit unique de par son emplacement. La mer s’enfonce dans les terres à la manière de rivières ou de fleuves, l’eau inonde souvent les berges. Les glaciers, plus au nord, fondent progressivement avec les températures aux gré des saisons, augmentant le niveau de l’eau lors des chaleurs. Lorsque Krakha parle de la chaleur, j’imagine que tout est relatif à ce lieu froid et parfois glacial. Il m’est d’ailleurs assez surprenant de voir que la nature est aussi vivante dans un tel endroit.

En cherchant de quoi faire un petit-déjeuner pour prendre quelques forces avant de poursuivre notre périple, je croise des petits animaux, rongeurs, reptiles et autres petits oiseaux qui se chamaillent les quelques graines que la nature peut offrir. La flore n’est pas en reste, l’herbe est d’un vert profond, riche, et les arbres sont aussi hauts que ceux de nos montagnes. Quelques fleurs poussent malgré la rudesse du climat, blanches, comme la neige persistante à certains endroits. Je ne trouve pas grand-chose pour deux grandes herbivores comme nous. Je n’ai pas le cœur à arracher les quelques fleurs, je préfère prendre au sol des racines d’arbuste et des feuilles. Pas de fruits, nous devrons faire sans ces bonnes vitamines.

De retour à notre campement, je suis accueillie par une Krakha qui semble revigorée par une bonne nuit et la fraîcheur du matin. Cette joie spontanée est légèrement atténuée par le menu de notre repas. Nous mâchons les racines avec quelques feuilles qui semblent comestibles. Certaines de ses racines sont très goûteuses, elles chauffent le corps de manière agréable, même si le goût est piquant et acide. Un petit lavage de nos corps à la neige fondue rabaisse nos températures corporelles et nous sommes prêtes à prendre la route. Cette hutte en bois était bien utile afin de ne pas dormir à la belle étoile et d’éviter le vent froid du nord, arrivant probablement de la toundra. Nous avons pu voir plusieurs de ces constructions abandonnées, pour la plupart en état de ruines ou branlantes. Les habitants de cet endroit devaient être fort grands, car nous avons pu rester debout et dormir allongées sans problème.

Nous marchons côte à côte, avec Krakha, au bord de la rivière d’eau de mer qui nous montre la voie vers Kastalinn. De l’autre côté de la berge, se trouvent les plaines d’Aràn, bien plus vertes que les fjords. Bien plus loin, au nord, nous pouvons voir de la fumée et ce qui semble être de l’architecture humaine, ou d’une autre race peut-être. Nous comptons bien laisser ce village au loin et l’éviter en restant au plus près de la rivière. En nous éloignant pour de bon de la forêt, nous pouvons désormais voir des créatures plus grosses et plus robustes. Des renards blancs comme la neige, à la technique de chasse drôlissime. Sautant à pic, tête la première dans la neige, ils tentent de surprendre des petits rongeurs qui se seraient enfouis à quelques centimètres de profondeur. Aussi, des chevaux galopants à toute vitesse par troupeaux entiers, un spectacle impressionnant dans cette zone reculée.

Après quelques heures à longer la berge, je peux voir au loin des huttes formant un petit village creusé dans les rocailles du rivage. Je regarde Krakha pour voir sa réaction, elle devrait connaître l’endroit, elle a parcouru ces chemins, il y a très longtemps. Elle semble sourire, et ne me donne comme réponse qu’un signe de tête bien mystérieux, m’invitant simplement à poursuivre la route, encore.




La Dame Ara discute en #cc6699
Trois aventures en cours !
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Bloggi17
@montage par Tamel


Dernière édition par Dame Ara le Jeu 13 Jan 2022 - 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yọr
du Premier Âge

Yọr

Messages : 57
Expérience : 827
Âge RP : ??

Politique : 10
Métier : Mineuse - Apprentie
Titres:

(Comète, élémentaire de pierre de Yor +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 644535101520/1520Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 242396barresante02  (1520/1520)
Vitesse: 47
Dégâts: 770

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptyJeu 13 Jan 2022 - 23:15
Séparation du contenu
Je marchais sur les routes, insouciante. Mes pas étaient guidés sans craintes par les chemins lumineux qui m'apparaissaient parfois dans les nuits noires. J'avais dit au-revoir au Nord, à la banquise, mon ancienne prison de glace et mes sauveurs aux oreilles pointues. J'avais dit au-revoir à la tribu des mineuses des montagnes de Kanaan. Sans faire de tirade dramatique -j'en était de toute manière incapable- j'étais simplement partie, avec assurance et simplicité. Poursuivre cette aventure vers l'inconnue relevait de l'évidence et les mots ne m'étaient pas utiles pour décrire une telle chose. C'était un désir profond et mon corps l'exécutait pour l'heure sans encombres.

Après être descendue des zones les plus froides du monde, j'avais parcouru les plaines au climat bien plus doux. Il faisait en vérité encore assez froid pour que je puisse m'adapter progressivement à la température et il m'était en revanche peu désirable d'aller plus au Sud encore, pour le moment. Ainsi après avoir marché vers l'Ouest durant de longues journées, souvent interrompues par la présence d'éléments attisant ma curiosité disséminés sur le trajet, voilà que mes pieds foulaient les Fjords.

La première chose qui captait mon attention ici était la grandeur. J'avais beau mesurer plus de deux-mètres-et-demi de hauteur, les grandes vallées conquises par les étendues d'eau, et les points de vues qu'une telle situation donnaient à voir me provoquaient une étrange sensation de petitesse. J'aurais bien été inapte à l'expliquer mais je sentais très bien la vulnérabilité. En dépit de ma robustesse de géante, je pouvais être engloutie à tout moment par les falaises, les fourrées denses et rêches, les pentes infinies, les lacs immenses. Et, tandis que le vide m'emplit en même temps que des papillons chatouillant mon ventre, je découvrais -ou redécouvrais- sans le savoir les grisantes joies et craintes de l'aventure.

Tapotant mon bâton de marche (qui était en réalité une grande branche un peu biscornue) contre la roche, une énergie nouvelle s'emparait de mes jambes et je dévalais le petit mont sur lequel j'avais atterri. Le sol était bien plus escarpé que dans les plaines et je devais contenir mon allure, sentant très bien que mon poids pouvait me faire choir au moindre malentendu entre un pied et une pierre. Mais comme je ré-apprenais à cet instant les joies de la vitesse alors peu m'importait. Soudain, je cassai la pierre avec mon pieds, déboulant comme une avalanche sur les berges de la mer. Les gravats me suivirent pernicieusement et un trou fit dérober le sol sous moi. Je tombai inéluctablement face contre terre.

Pas de blessures, mais la douleur avait été suffisante pour calmer cet engouement et retrouver un peu de raison. Oubliant vite cet événement, ma tête tourna pour contempler l'horizon en quête de la suite du voyage. L'improvisation était mon point fort. Ou plutôt ma ligne de conduite. Non, disons que l'improvisation s'imposait de lui-même. Néanmoins, les habitations que je devinais au loin étaient sûrement le signe que les aurores boréales ne me guidaient pas n'importe où.

La suite logique de mon cheminement m'amenait au seuil de ce qui était un petit village d'humains, installé dans le creux de la pierre, un peu surélevé, pour ne pas finir englouti par les crues fréquentes de la région. Si j'étais rendue ici c'était probablement que j'avais un rôle à jouer pour ces gens. Mais pour l'heure, ce qui m'incita à faire irruption chez eux étaient plutôt les affres de la faim que ma curiosité d'exploratrice. Il devait bien y avoir quelque chose à manger par là...Poussée par les gargouillis de mon estomac, je m'approchais d'un pas un peu trop avenant pour ne pas leur faire peur, inconsciente de ce que ma différence de carrure pouvait inspirer chez l'autre.

Un villageois riva une lance sur moi en me mettant en garde et en adoptant une posture défensive. Je lui offrit alors une fleur des Fjords cueillie plus tôt puis lui tapota la tête avant de continuer mon chemin. Ce détail effectué, j'enclenchais le pas, impatiente de me balader pour découvrir à quoi pouvait ressembler la vie de ces gens. Et me remplir la panse.
Revenir en haut Aller en bas
Dame Ara
Parangon de Bienveillance

Dame Ara

Messages : 375
Expérience : 2885
Féminin Âge RP : 152 ans

Politique : 00
Métier : Bûcheronne - Maîtresse absolue
titres:

(Hydro Cyno de Dame Ara +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 644535102350/2350Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 242396barresante02  (2350/2350)
Vitesse: 155
Dégâts: 973

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptyJeu 20 Jan 2022 - 16:39
Séparation du contenu
La marche jusqu’au village aux huttes accrochées à la rocaille du rivage me sembla durer des heures interminables. Nous n’avions pas croisé de créatures parlantes depuis une bonne dizaine de jours, j’avais sincèrement hâte de pouvoir retrouver un minimum de civilisation, au moins pour quelques instants. Il m’était impossible d'accélérer l’allure, Krakha soufflait à mes côtés, marchant à un rythme déjà respectable pour son grand âge. Tentant de ne pas sombrer dans une certaine impatience, je profitais de ce paysage toujours aussi unique, mais émerveillant de par sa grandeur et cet aspect sauvage indéniable.

Le soleil est presque à son zénith alors que nous avançons toujours sur la berge de la rivière d’eau de mer et que le village se rapproche, petit à petit. J’entends Krakha pouffer de rire par moment. Cela m’amuse de la savoir aussi enjouée à l’idée d’atteindre ce lieu, vestige d’anciens souvenirs joyeux et agréables pour elle. Il est inutile de lui demander pourquoi elle se met à rire soudainement, en plein milieu de nul part, je sais déjà qu’elle sera sa réponse : un signe de tête sans déclaration, juste pour me rendre folle, par pure taquinerie. Alors, je ne vais pas chercher à savoir avant l’heure, je verrais bien ce qui va m’attendre, là-bas.

La berge sur laquelle nous marchons devient bien plus boueuse et nous devons remonter vers les flancs de la montagne pour que le parcours soit moins pénible. Krakha semble avoir terminé ses épisodes de souvenirs du bon temps, car elle ne souffle plus rien, ni mot, ni bruit. Elle n’a d’yeux que pour le village, à tel point que je dois lui dire de faire attention à ses déplacements et où elle pose ses vieilles pattes. Une glissade vers la berge lui serait un coup dur et je ne tiens pas à la porter. Heureusement, ma patience est récompensée et nous voici enfin à notre objectif.

Les huttes sont fabriquées en bois, certainement ceux de la forêt dans laquelle nous avons passé la dernière nuit, avec de grandes tentures en cuir et en branchage. Elles sont accolées à la roche de la berge, et si j’en crois l’entrée de la première hutte, les habitants vivent dans la roche creusée, les huttes ne servant qu'à créer un espace supplémentaire à l’extérieur. Je n’ai pas encore le temps d’en voir davantage, car dès notre arrivée, nous sommes accostées par un garde humain peu amène à notre passage. Krakha décide de prendre la parole, à ma grande surprise, elle qui préfère souvent me laisser les politesses d’usage, et nous présente comme deux probotyres de passage. Elle demande même des nouvelles d’un certain Olvir le Voyant.

Stupeur dans le regard du garde qui abaisse sa lance doucement jusqu’à la planter dans le sol neigeux. Apparemment, Krakha sait ce qu’elle fait, puisqu’après quelques secondes de réflexion, il nous laisse le suivre jusqu’à la hutte au centre de ce village linéaire où toutes les habitations se succèdent au fil de la berge. Disparaissant à l’intérieur après avoir soulevé les panneaux en cuir servant de porte, il réapparaît quelques instants plus tard avec un jeune homme. Nous faisons face au chef de ce village, un certain Brodir le Fort, jeune adulte plutôt robuste pour un humain, je me dis qu’il doit certainement bien mériter son surnom. Fort, mais légèrement inquiet. Une fois sa présentation terminée, il s’empresse de nous questionner pour en savoir plus sur notre sujet.

- Qui êtes-vous pour réclamer des nouvelles d’Olvir le Voyant ? C’était mon grand-père. Il n’est plus de ce monde.
- Que son âme trouve son chemin dans le Grand Dessein. C’était un homme juste et bon. Après un moment d’éternité perdu dans le temps, Krakha reprend la discussion. Il a aidé une probotyre, jadis, prise au piège par des traqueurs. Je ne l’ai jamais oublié. Et même si je me doutais de venir bien tardivement, j’aurais été heureuse de le revoir. J'espère que vous suivez sa voie avec sagesse.
- Jadis ? L’homme semble surpris, mais tente clairement de déterminer l’âge de Krakha en la scrutant d’un air intense. Après plusieurs battements de cœur, il semble se souvenir d’un vestige du passé. Vous êtes Krakha du Clan Kelah, n’est-ce pas ? Il m’a raconté l’histoire de la probotyre guerrière qui était resté vivre quelques mois parmi nous. Vous êtes de retour avec votre fille pour nous aider à votre tour, c’est ça ? Comment avez-vous su ?

Le visage de l’humain s’illumine, ainsi que celui du garde à ses côtés. Je rougis sans m’en rendre compte en l’entendant se méprendre sur le pseudo-lien familial entre Krakha et moi. Ce n’est pas la première fois, mais cela reste toujours surprenant. De plus, il y a méprise complète puisque nous n’avons aucune idée de ce qui peut bien se passer dans cet endroit reculé des fjords. En tout cas, Krakha ne sourcille pas une seconde et profite même de ce quiproquo pour nous obtenir à boire et à manger.

- Il s’agit de la Dame Ara, presque comme ma fille, certes. Pour le moment, nous avons très soif et faim, peut-être pourrions nous discuter autour d’un bon feu ? Inutile de le préciser, je sais que nous sommes trop grandes pour venir à l’intérieur, nous resterons dehors.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Le chef du village donne quelques ordres rapides et voici qu’un grand repas se prépare devant sa hutte. Les humains s’affolent pour faire au plus vite, et je me demande bien ce que nous allons pouvoir goûter. Je remarque que nous ne serons pas les seules à profiter de ce petit banquet improvisé en format pique-nique, les quelques badauds de passage se regroupant avec nous auprès du feu. Mais un détail me tourne tout de même dans la tête, de quelle aide parlait ce chef ? Que se passe-t-il par ici ? Et puis, Krakha ne m'avait jamais parlé de cette histoire de traqueurs dans les fjords. Tout cela m'est bien mystérieux…




La Dame Ara discute en #cc6699
Trois aventures en cours !
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Bloggi17
@montage par Tamel


Dernière édition par Dame Ara le Mer 16 Fév 2022 - 15:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yọr
du Premier Âge

Yọr

Messages : 57
Expérience : 827
Âge RP : ??

Politique : 10
Métier : Mineuse - Apprentie
Titres:

(Comète, élémentaire de pierre de Yor +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 644535101520/1520Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 242396barresante02  (1520/1520)
Vitesse: 47
Dégâts: 770

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptyJeu 10 Fév 2022 - 20:03
Séparation du contenu
Mes yeux couraient partout. Ils sautillaient de tentures en tentures, d'objet en objet, de visage en visage. Mon corps, lui, se hissait paresseusement pas après l'autre, d'une démarche propre aux géants, et les habitants du village se retournaient, me fixaient du regard. Ils n'avaient probablement jamais vu de créature aussi étrange que moi, mais à ce moment je n'en avais guère conscience. J'avançais simplement en tentant de capter la moindre information qui défilait face à moi, la plupart du temps en vain.

Car mon odorat fut le plus sollicité dans cette recherche. Mes pupilles n'étaient là que pour déceler des formes alimentaires parmi le flot d'images. Une cuisse de dinde ? Non, un morceau de cuir en boule ! Des oeufs de cailles ? Non, de simples galets ! Des poireaux et des carottes ? Argh non, le couvre-chef extravagant d'une quarantenaire en manque d'attention ! Désespérée, ma tête se tourna vers le rivage où quelques pêcheurs s'affairaient à leur besogne. Je crus au salut. M'approchant d'un pas ferme, je restais interdite, à une certaine distance, tandis que je constatais fort bien que ma présence les importunait. Pourtant, je ne faisais rien de mal à part regarder avec insistance les poissons du jour qui pendaient sur un piquet proche d'eux. Un trait de salive sortait de mes lèvres sans que je ne m'en rende compte. Si seulement...

Du bruit ! Des gens s'affairaient par là-bas. Ils allumèrent un grand feu de camp. Quelque chose d'important semblait se présenter. Ils prirent quelques uns des poissons et les y amenèrent. Ils sortirent de leur cachette les poireaux et les carottes, mais pas seulement, des pommes de terres et autres tubercules, de l'ail des fjords, des courges farfelues, des racines étonnamment alimentaires, d'autres produits de mer, des oeufs et quelques pièces de viande. Un rassemblement se faisait au centre du village, de rares voyageurs suivaient le mouvement, j'en profitais pour me mêler à eux, affolée par l'odeur de toute cette nourriture. De toute manière, mon statut d'étrangère ne faisait aucuns doutes et l'on m'associa bien vite avec les quelques excentriques qui avaient fini ici. Il y avait même deux mystérieuses créatures à cornes buccales, aux nez allongés comme des anguilles et aux oreilles étirées comme des nénuphars. Je restais un moment à les observer sans dire mot, si éberluée que j'en oubliais les affres de la faim un instant.

Je m'approchais de ces intrigantes femmes, et du banquet en général, avant de m'installer comme les autres. Les observant encore, je me rendis compte qu'elles étaient plus grandes que les villageois. Je réalisais alors ma propre taille et je me sentais dans un même temps moins seule parmi ce petit monde grâce à leur présence. Un sourire adoucit mon visage tandis que les flammes du feu apaisaient mes muscles et que les gens s'affairaient à la préparation d'un repas. Mais pourquoi offrir la nourriture gratuitement ? Cette question, je ne me la posais même pas à ce moment-là et je ne doutais aucunement que cet accueil chaleureux pouvait être intéressé...et je commençais à saliver de plus belle en voyant des bols et des saladiers fumants pointer le bouts de leurs nez.
Revenir en haut Aller en bas
Dame Ara
Parangon de Bienveillance

Dame Ara

Messages : 375
Expérience : 2885
Féminin Âge RP : 152 ans

Politique : 00
Métier : Bûcheronne - Maîtresse absolue
titres:

(Hydro Cyno de Dame Ara +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 644535102350/2350Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 242396barresante02  (2350/2350)
Vitesse: 155
Dégâts: 973

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptyMer 16 Fév 2022 - 16:17
Séparation du contenu
Qu’il était agréable de pouvoir s’asseoir et de laisser reposer mes jambes lourdes du voyage dans la neige. Les humains du village creusé dans la roche étaient désormais excessivement accueillants avec nous. Même si les probotyres ne sont pas des créatures qui profitent des biens des autres, pour une fois, je compte profiter du moment pour bien manger, boire et discuter avec qui aura la langue assez pendue. Installées sur un gros tronc qui venait d’être tiré là par des villageois, Krakha et moi regardons un peu toute cette cohue et cette soudaine joie se disséminer entre les villageois et les visiteurs. Dans cette agitation, et tant que personne ne nous écoute, je profite pour questionner Krakha au sujet de cette fameuse histoire de traqueurs et de probotyre guerrière.

- Krakha, tu ne m’avais jamais parlé de cette aventure. Tu aurais pu me prévenir tout de même. Alors, qu’est-ce qui s'est passé, jadis ?
- Oh, je pensais t’avoir expliqué cette mauvaise passade pour moi. Tu le sais bien, je voyageais beaucoup, lorsque la Grande Kelah était encore jeune. Il est vrai que je suis venue ici, il y a très longtemps. Attrapée par des traqueurs, ces sagouins avaient fabriqué un piège inextricable, j’ai bien failli y laisser ma peau. Heureusement, le chef de ce village m’a sauvé avec l’aide de ses hommes, de ses femmes, et d’une petite troupe d’hybride. J’étais suffisamment blessée pour être obligée de rester quelques semaines, le temps de me remettre, et de payer une partie de ma dette. Même si une dette de vie, ça ne se règle jamais, elle est éternelle.

J’écoute attentivement l’histoire de ma vieille amie. Sa mémoire doit commencer à lui faire défaut, elle insiste pour dire qu’elle m’avait déjà raconté cette histoire, mais je suis certaine que c’est faux. Je n’aurais pas pu oublier une histoire dans laquelle sa vie aurait été mise en danger. Surtout que dans la plupart des contes qu’elle veut bien nous raconter au sujet de ses voyages, ce sont toujours ses ennemis qui finissent par avoir leurs vies en grand danger. Enfin, ça ne serait pas la première fois que Krakha soit de mauvaise foi, je ne vais pas lui en tenir rigueur pour si peu. Les villageois reviennent vers nous avec beaucoup trop de nourritures et commencent à disposer ce pique-nique géant improvisé sur des tissus et des plateaux en bois ou en cuir. Je culpabilise presque de constater cette abondance de mets, alors que l’endroit ne semble pas être très fertile. Les enfants s’approchent timidement, mais je leur fais signe de venir. Je crois qu’ils ont peur de notre corpulence, mais je prends des baies dans une main et la tends vers un des enfants qui s’approchent. Une fois la crainte passée en me voyant sourire, il dévore les baies et décide de s’installer entre Krakha et moi sur le banc. Le reste des petits humains viennent ensuite autour de nous et touchent nos armures, nos peaux, avec curiosité et esprit de découverte.

- Nous sommes de grandes probotyres. Guerrières de la Déesse Magnésie. La Déesse de la nuit, elle-même. Nous venons de loin, très loin dans les montagnes à l’Est. Ne vous inquiétez pas les enfants, nous ne laisserons personne menacer votre village.

Krakha parle de sa voix de conteuse d’histoire, celle qui pourrait faire croire à n’importe qui que tout va bien se passer et que tout finira pour le mieux. J’approuve sa parole en faisant un signe de tête vers les enfants, mais intérieurement, je ne me sens pas vraiment à l’aise. Tant que je ne sais pas quel est le problème des villageois, je ne préfère pas me prononcer.

Le chef du village s’installe non loin de moi, légèrement en diagonale. Il ne veut pas déranger la géante qui se tient là, comme un piquet, à scruter la nourriture, puis nous, puis les enfants, puis encore la nourriture, avec un léger air de surprise dans le regard. Quoi qu’il en soit, je ne vais pas attendre plus longtemps, la question de savoir ce qui menace ce village doit être enfin posée.

- Chef de village, expliquez nous ce qui vous tourmente, vous et vos villageois. Nous vous aiderons, en gratitude de ce que le village a fait pour sauver mon amie Krakha.

Ma question jette un silence total autour du feu et de la nourriture. Les humains ne discutent plus, tout le monde est dans l’attente des mots du chef. Dans le regard de chacun, on peut lire une certaine gêne, une crainte, voire une peur pour les plus anciens ou les plus jeunes.

- Il s’agit de Jebeddo, le roi gnome du clan Bibelot. Le chef du village sourit en prononçant ce nom, mais poursuit d’un air plus grave. Nous les appelions ainsi, car ils avaient l’habitude de voler des objets inutiles ou cassés. Bref, des bibelots sans valeur. Mais depuis quelques mois, les gnomes sont très agressifs. Outre de voler notre nourriture, et tout ce qu’ils peuvent emporter, certains gnomes ont appris l’art de la magie. Ils sont venus ici il y a quelques jours démontrer leurs pouvoirs. Ils n’ont réussi à blesser personne, mais je suis sûr qu’ils comptent revenir. Ce qui me fait dire cela, c’est que nous n’avons plus de nouvelles du clan Sphenia, des hybrides qui vivaient un peu plus haut, vers les Fjords. Je crois qu’ils sont tous morts.

La joie et la bonne humeur ne reviennent pas après les longues explications du chef du village. Les gnomes ne me font pas peur, la magie, elle, reste un élément aléatoire et dangereux.  




La Dame Ara discute en #cc6699
Trois aventures en cours !
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Bloggi17
@montage par Tamel
Revenir en haut Aller en bas
Yọr
du Premier Âge

Yọr

Messages : 57
Expérience : 827
Âge RP : ??

Politique : 10
Métier : Mineuse - Apprentie
Titres:

(Comète, élémentaire de pierre de Yor +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 644535101520/1520Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 242396barresante02  (1520/1520)
Vitesse: 47
Dégâts: 770

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptySam 26 Fév 2022 - 23:45
Séparation du contenu
Les personnes qui m'entouraient paraissaient bienveillantes et chaleureuses, je n'avais aucunes craintes à me détendre un instant. Profitant de ce temps de repos dans mon voyage insolite, je faisais dérouler mon dos et mes épaules pour décontracter mes muscles. Alors vint le défilé somptueux d'une nourriture trop attendue.

Tout en écoutant d'une oreille distraite les paroles des divers protagonistes, je profitais de tout ce que cet endroit semblait vouloir m'offrir. D'une main ferme, j'agrippais un morceau de viande particulièrement appétissant, tandis qu'une malheureuse personne tenta de m'en dissuader, probablement pour une raison obscure et abstraite telle que la politesse. Un grognement ravisa le vassal immédiatement, rendant sa bonne volonté vaine, et il demeura dans le silence le reste du temps afin de ne pas interrompre les dires du maître des lieux. J'engloutissais plusieurs plats de bon coeur, avec le peu de vergogne dont j'étais alors capable à ce moment là, sans que personne ne m'interrompe, et sans pour autant interrompre la conversation.

Les gens commençaient à se dire qu'il allait peut-être falloir prendre des mesures contre mon manque de pudeur et mon ventre sans fond, lorsque les derniers mots de Brodir réveillèrent mon bon sens. Cette gravité dans la voix ainsi que l'apaisement fortuit de mon estomac piquèrent ma conscience jusqu'alors anesthésiée par la faim. Sortie de cette torpeur, je réalisais le poids de la situation rien qu'en observant l'expression des villageois, et la tension, palpable, dans l'air oscillant entre la chaleur des flammes dansantes et le froid mordant des Fjords. Mon visage prit une tournure étonnamment sérieuse, tandis que je me désaltérais avec une cruche remplie d'eau et que plusieurs personnes s'étaient aperçues de mon changement d'attitude. Une fois ma gorge hydratée, je m'inclinais en direction du chef.

-Merci. Ma voix trop grave résonnait dans l'espace, je déployais ma paume vers le ciel en me redressant. Combattre. Bibelot ? Mon deuxième poings s'éclata violemment contre ma main ouverte. BIBELOT !! Fis-je avec philosophie, conférant à mon propos une image tout aussi stupide qu'efficace. Ainsi tout le monde comprit ce qu'un crâne de gnome pouvait devenir entre mes mains et quand bien même certains ne comprirent pas, Brodir acquiesça, quoique dérouté par mes élucubrations.

-Oui...assurément... Fort bien, j'espère que vous apprécierez tous le repas, que nous considérons comme un gage de notre bonne foi, quoique certains y ont déjà touché...Néanmoins, j'ai besoin de savoir qui pourrait nous venir en aide afin de mettre un terme à leurs agissements. Je vous prie de bien vouloir y réfléchir, une magie aussi destructrice...Nous ne pourrions rien y faire ! Il se tourna vers les probotyres. Dame Krakha, Dame Ara, viendrez-vous honorer ce pourquoi le destin vous ont conduit jusqu'à nous ? Quant à ceux qui ne répondent pas à l'appel, fit-il à l'attention de tous, nous leurs offrons l'hospitalité malgré tout, mais ils devront partir demain, cette région n'est plus un endroit sûre de toute manière...

J'étais restée figée lors du discours, absorbée dans mon monde informe de pensées. Le vocabulaire de la violence avait réveillé une fibre sensible en moi, profonde et ancestrale. Dans le ravin de mon âme, ce gouffre rendu obscur et lointain à cause de l'amnésie, je ne discernais les choses du passé que par échos abstraits. Une vague glaçante résonnait du fin fond. Le corps se souvient de tout. Je pouvais sentir dans ma chair qu'il connaissait déjà la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Dame Ara
Parangon de Bienveillance

Dame Ara

Messages : 375
Expérience : 2885
Féminin Âge RP : 152 ans

Politique : 00
Métier : Bûcheronne - Maîtresse absolue
titres:

(Hydro Cyno de Dame Ara +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 644535102350/2350Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 242396barresante02  (2350/2350)
Vitesse: 155
Dégâts: 973

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptySam 5 Mar 2022 - 10:02
Séparation du contenu
Le vent se levait soudainement, accompagnant les paroles d’un chef de village clairement déçu de ne pouvoir contrôler lui-même la menace des gnomes. Plusieurs choses me viennent à l’esprit durant les explications de Brodir. D’abord, les assaillants sont des gnomes, des souris à nos yeux de probotyres, toutes proportions gardées vis-à-vis des humains. Ce n’est pas forcément un avantage stratégique, en fonction du nombre de gnomes à combattre et de leur agilité et rapidité. Ensuite, le fait que cette peuplade était autrefois pacifique et désormais agressive. Quelque chose a changé dans le prisme de vie de ces gnomes. Dans le meilleur des cas, ils se sont découvert des pouvoirs magiques et viennent agrandir leur territoire. Dans le pire des cas, une menace plus grande effraie ce petit peuple qui veut juste sauver sa peau, quitte à prendre par la magie celles des humains de ce village. Enfin, le clan d’hybride, dont le nom, je crois, me dit vaguement quelque chose. Apparemment décimés, cette mauvaise nouvelle ne fait qu'augmenter ma crainte d’une puissance supérieure à celle des gnomes. Je me tourne vers Krakha qui semble choquée par cette dernière nouvelle.

- Les Sphenia sont-ils tous morts ? Ils connaissaient également l'usage de la magie pourtant.

Préoccupée par la situation, je ne faisais pas attention à la géante installée non loin de nous. La faim tiraillait cette pauvre hère qui se jette sur la nourriture sans attendre les éventuelles consignes du chef de village ou de quiconque. Elle dévore la viande goulûment, à un point tel qu'il m’est impossible de la juger comme irrespectueuse ou indécente. Cette créature est tout simplement affamée et ne peut résister à ce simple instinct primaire. Maintenant, qu’elle a commencé à en mettre partout, on peut considérer le repas comme ouvert, je saisis des fruits et des légumes pour préparer deux gamelles, une pour moi, et une pour Krakha. Dans une salve de quelques mots simples mais efficaces, la géante se propose pour combattre les gnomes. Une façon de remercier les humains pour les quelques kilogrammes de viande qu’elle vient d’engloutir. Peu éloquente, mais démonstrative, la géante, gagne rapidement des points de popularité auprès des villageois qui applaudissent lorsqu’elle frappe son poing contre la paume de sa main. Je ne peux qu’approuver cette spontanéité, de son côté, Krakha applaudit dans un tonitruant barrissement. Après quelques signes pour calmer la foule, Brodir souhaite s’assurer de notre soutien et fait le point sur les visiteurs du jour. Evidemment, je réponds par l’affirmative.

- Nous allons vous aider face aux gnomes, Krakha et moi. Pour ce faire, nous aurons besoin de vos meilleurs soldats. Il faut se méfier des pouvoirs de la magie, je propose une attaque surprise, dès que vous serez prêts à partir au combat. Je me tourne vers le reste des villageois pour clarifier mon propos sur la contribution des soldats à cet équipage. Nous risquons des pertes lors de l’affrontement à venir. Nous ne pourrons assurer la sécurité de tous, votre choix, de nous accompagner ou non, devra être fait en votre âme et conscience.

La peur se lit à nouveau sur certains visages, lorsque d’autres expressions s’illuminent d’une rage et d’une détermination sans failles. Maintenant que les choses sont claires pour tous, je donne la gamelle à Krakha qui me remercie d’un signe de tête. Elle semble vouloir me dire quelque chose, me prévenir d’un détail supplémentaire vis-à-vis de ce qui nous attend contre les gnomes. Elle s’approche et parle à voix basse.

- Le clan d’hybride connaissait bien la magie. Il s’agissait d’une magie vertueuse, pacifique. Nous allons exterminer ce clan Bibelot, pas de prisonniers.

Sa voix tremble d’une rage contenue, me laissant deviner qu’elle connaissait également ce clan dont le chef de village a fait mention. Pour l’heure, je décide de prendre des forces en mangeant à mon tour les grappes de fruits que je venais de choisir. Ne pouvant contrôler l’avenir et l’issue de cette bataille, je profite de ce moment qui devient plus léger, moins solennel maintenant que les villageois savent que nous allons les aider. D’ailleurs, quelques humains reviennent de leurs habitats avec des instruments de musique, prêts à entonner ce qui est apparemment une ode en notre honneur. Pour accompagner cet hymne festif, quoiqu’un peu guerrier, quelques tonneaux de bière sont amenés jusqu’à nous. Une fois l’un des tonneaux ouverts, je me mets au service des autres pour donner un pichet de cette bière à Krakha, à quelques villageois puis à la géante. Cette dernière faisant partie de l’expédition, elle mérite bien de se réchauffer avec un peu d’alcool.




La Dame Ara discute en #cc6699
Trois aventures en cours !
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Bloggi17
@montage par Tamel
Revenir en haut Aller en bas
Yọr
du Premier Âge

Yọr

Messages : 57
Expérience : 827
Âge RP : ??

Politique : 10
Métier : Mineuse - Apprentie
Titres:

(Comète, élémentaire de pierre de Yor +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 644535101520/1520Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 242396barresante02  (1520/1520)
Vitesse: 47
Dégâts: 770

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptyLun 4 Avr 2022 - 2:07
Séparation du contenu
Devant les plats et les gamelles qui passaient de mains en mains, je restais figée, le regard perdu dans la forme des tubercules cuites, le potage, les cuisses grillées, blanches et maigres. Mon estomac rempli ne m'empêcha pas d'envisager mécaniquement de me resservir plusieurs fois, mais j'étais absorbée ailleurs. Des Fjords, j'étais passée à un tout autre endroit, rempli de montagnes et de glaces également, et peuplé de toute autre gens, d'une toute autre taille et d'une toute autre allure. Je voyais des visages et des corps qui me semblaient familiers mais innommables. Des cris, de la neige, des rayons de lumières, le sang, la force, le vide, puis, de la bière sous mon nez.

On me tendait une chope dont je prenais la considération un instant. Je sortais de mon monde impalpable, sans vraiment savoir ce que mon absence pouvait provoquer, et pris le contenant. Après la victuaille, les villageois avaient pris soins de nous abreuver. Je remercia alors l'hybride qui m'avait servi et remarqua, avec une curiosité certaine, qu'elle arborait une peau grise et bleue, pas vraiment comme la mienne, mais bien plus proche de moi que de celle des petits hommes. Avait-elle été dans la glace elle aussi ?

-AHaha santé grand nez glacé ! fis-je à son attention sur un ton complice.

Cette différence commune me fit sourire, tandis que je plongeais mon regard, puis mes lèvres, dans le liquide brun et mousseux qui nous était distribué en quantité. Mon attention se déposa ensuite sur le chant et la musique qui nous étaient dédiés. Bien que cela ne fut pas une occasion de fête, les rythmes des percussions appelaient au mouvement du corps et cela me fit taper du pied un moment. Quiconque percevait que personne du village n'était vraiment d'humeur festive d'ailleurs. C'était plus un état d'esprit combattif et Brodir était soulagé de savoir que les prototypes avaient répondu à son appel. Une poignée d'hommes plutôt chasseurs que guerriers furent désignés afin de nous accompagner dans cette entreprise, le lendemain matin. Ils se joignirent à notre banquet improvisé et se présentèrent un à un.

-Thoriom, Lantanne, Rhodiom, Krom, Sériom, répétais-je après chacun en les pointant du doigts pour être sûr de ne pas me tromper. Puis je me tournais vers les deux probotyres et mon index alla dans leur direction, sans que je ne trouve quoi dire. Uuuh...L'air benêt trahit mon ignorance sur leurs prénoms. Grand nez glacé ce n'était pas terrible comme appellation...Alors pour me rattraper, je criai mon propre nom en me désignant du pouce, le sourire aux lèvres. Yọr !
Revenir en haut Aller en bas
Dame Ara
Parangon de Bienveillance

Dame Ara

Messages : 375
Expérience : 2885
Féminin Âge RP : 152 ans

Politique : 00
Métier : Bûcheronne - Maîtresse absolue
titres:

(Hydro Cyno de Dame Ara +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 644535102350/2350Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 242396barresante02  (2350/2350)
Vitesse: 155
Dégâts: 973

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptyVen 8 Avr 2022 - 9:56
Séparation du contenu
- Oui, à la bonne vôtre, nez glacé !

Je ne comprenais pas vraiment la formule de politesse utilisée par la géante. Néanmoins, si j’avais bien appris quelque chose de notre cohabitation forcée avec les Gaïades, ce serait qu’il n’est vraiment pas nécessaire de vouloir interpréter les propos des géantes, ces créatures possèdent leur propre construction du langage qui diffère beaucoup du raffinement de notre langue probotyre. Par exemple, je ne serais pas surprise que la géante s’imagine que ma trompe soit une stalactite, ou quelque chose du genre pour l’appeler ainsi. Autrement, il s’agit d’une simple politesse liée à l’alcool, tout est possible dans les esprits simples et pourtant si paradoxaux des géants.

La soirée était dansante, le genre de veillées où tout un chacun profite du moment présent pour oublier un lendemain incertain. Alors que la géante marquait le rythme du pied, ce qui faisait fuir les enfants autour d’elle sans qu’elle ne puisse s’en rendre compte, Krakha et moi applaudissons en rythme. Après quelques morceaux bien balancés par les bardes, Brodir, le chef de village, annonce la fin de la petite fête improvisée. Il faut prendre des forces pour la bataille à venir, chacun devant essayer de trouver un sommeil sans rêve. Trop grandes pour profiter des grottes creusées dans la roche par les Humains servant d’habitation, nous devons rester toutes les trois à l’extérieur, sous les paravents en bois et en cuir formant des avancées devant les grottes. C’est mieux que rien, même si le froid pique et que le confort est inexistant.

Le réveil du lendemain matin se fait de bonne heure. Enfin, si je peux appeler ça un réveil, le sommeil me fut difficile, je songeais trop à la magie des gnomes et aux éventuels dangers que nous courons en allant les combattre. Avant que les habitants du village ne viennent nous rejoindre, j’aide Krakha à se lever et à se parer pour l’affrontement. Malgré son âge et sa fatigue, elle veut venger la mémoire des Sphénia. Je l’ai entendu cette nuit, parler dans son sommeil. Des paroles glaçantes, des mots de violence dont nous, les probotyres, n’utilisons qu’en de rares occasions. Evidemment, je ne lui en parle pas, elle est déjà suffisamment en colère contre les gnomes.

Embrumé, le village se réveille à son tour et nous arrivons pour notre repas du matin. La géante est déjà debout, presque en équipement complet, et elle semble faire l’intendance des humains qui souhaitent nous accompagner. Elle récite les noms des hommes un par un avec lenteur, à la manière des géantes, mais cela me permet également de retenir ces noms à mon tour. Un air satisfait sur son visage s’éteint lorsqu’elle se tourne vers nous. Les quelques minutes de recherche dans son esprit semblent durer une éternité, jusqu’à ce qu’elle comprenne qu’elle ne sait pas comment nous dénommer. Ah, les géants.

- Je suis la Dame Ara du Clan Kelah. Voici la Dame Krakha, du Clan Kelah. Je la montre du doigt pour que la géante ait le temps de faire le lien. Nous sommes enchantés de combattre à tes côtés, Yor.

La géante semble se satisfaire de ses présentations et il est maintenant temps de prendre des forces et de nous nourrir. Je sers une large assiette de fruits, de légumes et d’herbes à Krakha avant de me servir à mon tour et de manger. Pour un matin de bataille, c’est frugal, mais devrait être suffisant. Quelque temps après, Brodir fait son apparition pour déclarer qu’il est l’heure de terminer les préparatifs, tout le monde doit être prêt pour partir, c’est le moment intense des au-revoirs, en espérant que ça ne soit des adieux pour personne.

Les armes et les armures sont équipées, et nous prenons la route du village des gnomes avec Brodir à notre tête. Les quelques hommes qui viennent avec nous ne sont clairement pas des guerriers. Tout au mieux, des trappeurs, chasseurs voire même forgerons. Je procède à quelques recommandations durant notre marche dans les fjords à la neige fondante sous nos pas. Brodir est certes le chef du village, mais la crainte de perdre ses hommes se lit sur son visage comme dans un livre, il ne sera pas sûr de lui pour cet affrontement.

- Nous prendrons le village des gnomes par surprise. Suivez-nous comme si vous étiez nos ombres et rapprochez-vous des gnomes pour les tuer. Il faudra être rapide, ne pas leur laisser le temps de réfléchir à un repli stratégique ou à l’usage de la magie. S’il y a des enfants, nous essayerons de les tenir à l’écart des violences.




La Dame Ara discute en #cc6699
Trois aventures en cours !
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Bloggi17
@montage par Tamel
Revenir en haut Aller en bas
Yọr
du Premier Âge

Yọr

Messages : 57
Expérience : 827
Âge RP : ??

Politique : 10
Métier : Mineuse - Apprentie
Titres:

(Comète, élémentaire de pierre de Yor +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 644535101520/1520Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 242396barresante02  (1520/1520)
Vitesse: 47
Dégâts: 770

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptySam 16 Avr 2022 - 1:28
Séparation du contenu
Je regardais les probotyres avec une mine perplexe. Le matin ne m'avait pas réussi, bien que j'avais pu dormir profondément et ce, en dépit de l'endroit rudimentaire qui nous avaient été réservé pour la nuit. Un éclair de lucidité m'envahit soudain et je répondis à la courtoisie de ces dames. J'avais mémorisé cette étrange coutume de l'enchantement durant mon voyage...

-Enchantée, Ladamaraduclankela, fis-je solennellement à l'une, et Ladamkrakaduclankela, à l'autre, tout en courbant l'échine. Je me redressais ensuite, épuisée, mais fière, d'avoir effectuer la prouesse qu'était de répéter autant de syllabes sans se tromper.

Mon attention suivit ensuite le mouvement général qui se rassemblait autour d'un repas. Enthousiaste à l'idée de me remplir une fois de plus la panse sans rien n'avoir à faire, ni chasser, fouiner, rendre des comptes...je me jeta à la suite des dames éléphantes. Les végétaux servis n'étaient pas le festin de la veille, mais la déception ne m'emporta pas, car c'était bien plus que ce que l'on pouvait trouver sur certaines routes du Grand Nord en plusieurs jours. D'autant que désormais, c'était un repas partagé entre amies ! Eh oui, puisque nous étions enchantées.

Ce faisant, une dernière inspection de nos équipements était de mise avant de prendre le chemin jusqu'à ces Bibelots. J'imitais chaque homme vérifier son attirail, et constatait avec stupeur que je n'avais pas tout les bouts de métal dont ils étaient parés. Cependant, on avait beau tenté de trouver des pièces d'armure à ma taille, j'appréciais le confort et la liberté de mouvement que m'offraient les quelques fourrures qui recouvraient en partie mon corps. Finalement, considérant la potentielle fonction martiale de mon bâton de marche récupéré et abîmé, on me proposa une autre arme, à ma mesure. Affublée d'une énorme massue à pointes osseuses, j'étais prête.

Sur le chemin, je pouvais sentir, comme les autres, une certaine tension dans le rang de notre petite bande. Mais distraite par le schplouik schplouik de nos pas dans la bouillasse aqueuse, je n'écoutais les dires de mes nouvelles amies que d'une oreille. Certains mots néanmoins remontaient lentement à la surface de ma conscience puis éclatèrent comme des bulles.

- ...les...les tuer...pas réfléchir...les enfants...les tuer...enfants...réfléchir...marmonnais-je à demi-voix. Ma méditation cessa avec la marche. Le groupe avait fait une halte soudaine et pour cause : le village des gnomes se profilait à l'horizon. Un silence s'installa alors, tandis que tout le monde était rivé dans la même direction, se préparant psychologique à ce qu'il s'apprêtait à faire.

Les visages des hybrides et des hommes étaient résolus à entreprendre ce massacre. Qu'il s'agissait de venger les morts ou d'une question de survie, le ciel du Nord allait être témoin de nos actes funestes et du sang qui allait couler. Nous marchions plus discrètement, en évitant les zones dégagées pour ne pas nous faire repérer facilement. À l'affût, je ne disais plus mots, et suivais mes amies à la trace qui ouvraient la voie. Alors que l'aube pointait le bout de son nez, illuminant peu à peu les pierres et les feuillages, j'avais pourtant l'impression de m'engouffrer dans un couloir bien sombre...
Revenir en haut Aller en bas
Dame Ara
Parangon de Bienveillance

Dame Ara

Messages : 375
Expérience : 2885
Féminin Âge RP : 152 ans

Politique : 00
Métier : Bûcheronne - Maîtresse absolue
titres:

(Hydro Cyno de Dame Ara +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 644535102350/2350Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 242396barresante02  (2350/2350)
Vitesse: 155
Dégâts: 973

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptyJeu 21 Avr 2022 - 15:59
Séparation du contenu
Nous marchons inlassablement dans la neige fondante, le paysage impressionnant des fjords tout autour de nous. Le silence parmi nous est pesant, chacun imaginant sa place et son rôle face aux gnomes. Je tente de regarder discrètement le visage des membres de notre petit groupe, un par un. Yor semble impassible, lorsque Brodir tente de paraître confiant, sans y parvenir. Krakha fulmine encore de colère, sa volonté est telle qu’elle n’aura de repos que lorsque le chef de ces petites créatures sera entre ses mains, prêts à mourir. Les hommes du village se renferment à mesure que nous approchons de notre but. Ils réalisent que le moment est tout près, que des vies risquent d’être perdues pour conserver la paix de leurs familles.

Alors que le paysage était vallonné jusqu’à présent, nous arrivons à une sorte de plateau. La neige est ici disparue, mélangée à la terre humide, elle est désormais boueuse. Un peu plus loin, des petites cahutes branlantes apparaissent. Nous arrivons chez le fameux Jebeddo, roi des Gnomes. Le village est légèrement en dévers du plateau, comme si les habitants avaient sciemment creusé le sol. Une idée de construction bien surprenante à mon sens et qui me laisse en alerte. Ils ne devraient pas nous voir arriver, mais nous ne verrons pas non plus ce qui se cache dans leurs douves avant de les atteindre.

- Nous allons contourner le village vers l’ouest, nous passerons aussi discrètement que possible derrière les arbres que vous pouvez voir, là-bas. Nous pourrons allumer les torches, et commencer l’attaque par surprise.
- Comment reconnaître ce pseudo-roi ? Je n’ose imaginer qu’il puisse porter une couronne, ce fourbe. La voix de Krakha est agressive, je crains qu’elle ne se laisse emporter par ses émotions. Brodir le ressent également, mais lui répond avec une certaine douceur.
- Non, il n’en porte pas. Jebeddo est armé d’un bâton serti de pierres. Normalement, il est le seul à posséder une telle arme. Il devrait être très protégé, les gnomes donnent une grande importance au pouvoir.  
- Protégé ou non, il goûtera à mon marteau, par Magnésie !


Les hommes sourient en entendant Krakha parler avec une telle fermeté. L’un d’eux s’apprête à applaudir lorsqu’il se rend compte que nous devons rester silencieux pour approcher les masures gnomes. Nous avançons précautionneusement, privilégiant une allure lente. Je fais attention à mes pas, chaque mètre que nous gagnons est un avantage pour nous ainsi qu’une chance supplémentaire de réussir notre coup par surprise. Brodir s’arrête soudainement, faisant un signe de la main suffisamment clair pour que chacun puisse comprendre de faire silence en attendant la suite de ses ordres. Le village est tout près, l’entrée du sud est presque à notre niveau, et nous devons encore parcourir une certaine distance pour atteindre l’ouest et ce qui, selon Brodir, est une faille dans la défense gnome.

Un bruit se fait entendre à l’ouest, un grincement de bois qui signifie que le village n’est déjà plus tout à fait endormi comme nous l’espérions. De la fumée sort de la cheminée d’une baraque qui semble tenir debout par magie tellement elle semble ancienne et mal en point. Les quelques minutes d’arrêt complet paraissent des heures avant que Brodir ne fasse signe de poursuivre la route. Le climat est avec nous, il fait si froid que les petits gnomes restent bien au chaud à l’intérieur, il n’y a que deux gardes à l’entrée sud et nous l’avons désormais dépassée. Je me sens un peu plus sereine de savoir que nous avons réussi à nous approcher aussi près sans être repéré, reste à voir si notre attaque sera aussi fulgurante qu’espérée.

Soudainement, Krakha s’arrête devant moi. Je n’anticipe pas suffisamment et me cogne contre elle dans un bruit d’armure qui risque de nous trahir. Elle pointe du doigt vers le village pour montrer quelque chose. Je plisse les yeux pour constater qu’il s’agit d’une cage avec un prisonnier à l’intérieur. J’ai du mal à discerner qui peut bien être là-dedans, une créature assez grande, appuyée contre les barreaux en métal. Il porte des guenilles en lambeaux, et semble mourir de froid si ce que je perçois de si loin sont bien des tremblements. Le captif bouge légèrement la tête, ce qui me permet de voir un bec à la place d’une bouche.

- C’est un Sphénia !
- Chht Krakha, nous allons le sauver, mais tais-toi !


J’espère sincèrement que le claquement de nos armures et ces quelques mots n’auront pas réveillé la vigilance de nos ennemis. Désormais, outre une vengeance à accomplir et la protection d’un village humain entier, nous avons la lourde tâche de sauver ce pauvre Sphénia emprisonné.




La Dame Ara discute en #cc6699
Trois aventures en cours !
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Bloggi17
@montage par Tamel
Revenir en haut Aller en bas
Yọr
du Premier Âge

Yọr

Messages : 57
Expérience : 827
Âge RP : ??

Politique : 10
Métier : Mineuse - Apprentie
Titres:

(Comète, élémentaire de pierre de Yor +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 644535101520/1520Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 242396barresante02  (1520/1520)
Vitesse: 47
Dégâts: 770

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptySam 30 Avr 2022 - 13:49
Séparation du contenu
Avant de commencer notre embuscade, quelques dernières explications étaient de mises et la petite troupe s'arrêta. J'étais prête à défendre les humains qui m'avaient nourri plus tôt et je serra du poing également, accompagnant les dires de la probotyre plus âgée d'un grognement. J'appréciais le ton avec lequel cette Ladamkraka s'exprimait. Je savais très bien que la vie demandait parfois d'être implacable avec l'adversité, bien que perpétrer un carnage n'était pas une partie de plaisir non plus...Personne ne voulait être ici, à massacrer des gnomes, et j'avais bien compris qu'ils n'avaient pas le choix s'ils voulaient survivre.

Nous entamions alors notre infiltration. Aussi discrets les pas de six humains, de deux probotyres et d'une géante pouvaient être, ce n'était pas gagné. Nous nous approchions doucement mais sûrement de notre but, lorsque, proche de l'entrée, tout le monde se figea. Je déploya des efforts considérable pour ne pas faire de bruit tandis que nous constations que le village était peut-être déjà entrain de se réveiller. Cette entreprise allait-elle tourner au fiasco total ?

Malgré toutes les difficultés qui se présentaient à nous, nous parvînmes à nous glisser dans la brèche désirée. Le temps sembla alors s'étirer indéfiniment à l'intérieur du camp des gnomes. Toujours dans cette pénombre qui se faisait de plus en plus relative, nous nous cachions derrière des marchandises et des huttes, mais l'architecture de ces petites créatures n'était pas vraiment propice à dissimuler d'aussi grandes dames...Cette discrétion incertaine fut d'ailleurs davantage mise à mal par les quelques bruits qui provenaient de nos rangs...

Infiltration :
Spoiler:

...Et pourtant, les gnomes semblaient encore somnolents. Nous profitions de leur léthargie matinale afin de pénétrer plus encore dans leur village, afin de cibler, nous l'espérions, les instigateurs de cette crise. Les gnomes utilisateurs de magie ou possédant un rang important étaient ceux que nous visions, car il valait mieux couper la tête du serpent avant qu'il ne morde. Le sphenia allait devoir attendre un peu, car placé dans une zone dégagée, l'aurore rendait désormais sa libération bien trop risquée et il valait mieux d'abord passer à l'attaque.

Notre assaut ne prit pas plus de temps à se mettre en oeuvre, car nous découvrîmes si-tôt une habitation plus richement décorée que les autres (selon les critères esthétiques des gnomes, bien sûr), supposément la demeure du chef des lieux. Prêts à en découdre, Brodir et deux de ses hommes menaient la première ligne et s'apprêtaient à lancer le signal, tandis que les trois autres fermaient la marche pour surveiller nos arrières. Je serrai ma masse à piques avec fermeté, l'adrénaline galvanisait mes muscles et tout mon corps n'attendait qu'une chose pour se mettre à ravager les environs...

-MORT À BIBELOT !! un cri de guerre énergisa toute la troupe, tandis qu'armes aux poings, chacun alla s'adonner au massacre. Mon souffle s'accéléra soudainement et je criai avec eux. La bataille du clan Bibelot était lancée !!


Dernière édition par Yọr le Dim 1 Mai 2022 - 21:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
Le Destin

Messages : 9073
Expérience : 33080

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptySam 30 Avr 2022 - 13:49
Séparation du contenu
Le membre 'Yọr' a effectué l'action suivante : Actions


#1 'Attaque - Humain' :
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Ec_hum10 Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Cr_hum10 Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Cr_hum10 Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Cr_hum10 Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Cr_hum10 Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Cr_hum10

--------------------------------

#2 'Attaque - Géant' :
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Cr_gya10
Revenir en haut Aller en bas
Le Juge
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
Le Juge

Messages : 7866
Expérience : 27561
Féminin

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptyLun 2 Mai 2022 - 23:55
Séparation du contenu
Les Bienfaitrices CONTRE La Cour du Roi Bibelot


Les gnomes commencent le combat.

Vitesse des bienfaitrices : 247

Dame Ara : 2205
Vitesse : 155
Dégâts : 973
Capacités spéciales :
* Protectrice : les dégâts subis sont divisés par deux.
* Arme ensablée : Réduit les dégâts de la cible de 10% (-30% maximum).
* Armes asiatiques : CC +25%
* Rhi Kantoné : les dégâts subis sont réduits de 25%.
* Mirage : Crée une image rémanente du personnage qui possède 50% de la vitalité (maximum 1000) de son porteur. Elle subira toutes les attaques à l'encontre de son porteur tant qu'elle n'aura pas été dissipée.
* Régénération : Une fois pendant le combat, si la vitalité du maître de ce familier descend en dessous de 25%, sa vie est totalement régénérée. Ne marche pas si le joueur meurt avant.

Mirage : 1000


Yọr : 1440
Vitesse : 92
Dégâts : 550
Capacités spéciales :
* Guérisseuse : Peut utiliser le dé - soin.
* Organisme hors du commun : Les effets négatifs diminuant les stats par tour sont diminués de moitié.
* Shaku : Les valeurs des Coups Critiques et des soins prodigués sont augmentées de 25%.


Contre


Vitesse des gnomes : 850.

Brelok, roi du clan Bibelot : 1200
Vitesse : 400
Dégâts : 500
Capacités spéciales :
* Chef de bande : Invoque au moins un gnome sorcier et 2 gnomes par adversaire. Un ensorceleur peut bloquer l'arrivée de deux gnomes (4 avec la spé). De plus, chaque gnome (sauf le sorcier) gagne 50 de dégâts / tour tant que le roi est en vie.

Gnome sorcier : 500
Vitesse : 250
Dégâts : 500
Capacités spéciales :
* Sorcier : Le gnome sorcier utilise le dé mage, mais divise ses effets par 2 (hors coup réussi).

Gnome des Fjords A : 50
Vitesse : 50
Dégâts : 25

Gnome des Fjords B : 50
Vitesse : 50
Dégâts : 25

Gnome des Fjords C : 50
Vitesse : 50
Dégâts : 25

Gnome des Fjords D : 50
Vitesse : 50
Dégâts : 25

Gnome des Fjords E : 50
Vitesse : 50
Dégâts : 25

Gnome des Fjords F : 50
Vitesse : 50
Dégâts : 25
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Le Juge
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
Le Juge

Messages : 7866
Expérience : 27561
Féminin

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptyLun 2 Mai 2022 - 23:57
Séparation du contenu
Roi attaque à 500 sur le Mirage d'Ara
Gnome sorcier attaque le Mirage d'Ara et se soigne finalement de 12.5% (62)
---
Gnome des Fjords A, B, C attaquent Ara.
Gnome des Fjords D, E, F attaquent Yor.


Dernière édition par Le Juge le Lun 2 Mai 2022 - 23:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Le Destin
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
Le Destin

Messages : 9073
Expérience : 33080

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptyLun 2 Mai 2022 - 23:57
Séparation du contenu
Le membre 'Le Juge' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Mage' :
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Soin_m10
Revenir en haut Aller en bas
Dame Ara
Parangon de Bienveillance

Dame Ara

Messages : 375
Expérience : 2885
Féminin Âge RP : 152 ans

Politique : 00
Métier : Bûcheronne - Maîtresse absolue
titres:

(Hydro Cyno de Dame Ara +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 644535102350/2350Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 242396barresante02  (2350/2350)
Vitesse: 155
Dégâts: 973

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptyLun 9 Mai 2022 - 18:36
Séparation du contenu
Furtif soulagement dans nos rangs alors que nous abordons le village des gnomes. Les petites créatures malfaisantes ne nous auront pas repérés lors de notre approche, leur système de garde et de défense étant clairement défaillant. Ni les gardes postés au sud, ni les probables surveillants dans le village n’auront ressenti la présence d’étrangers prêts à fondre sur eux avec toute la fureur que la Déesse Magnésie pourra leur apporter. Qu’il en soit ainsi, cette bataille doit être une victoire et signe la fin du Clan Bibelot.

Alors que les torches s’allument afin de créer des incendies aux points stratégiques, nous sommes tous prêts à attaquer. Je médite quelques instants, juste une fraction de temps, priant la Déesse de m’apporter la sagesse de combattre dignement et la force de protéger mes alliés humains comme géante dans ce combat. Rouvrant les yeux, je vois les signes de Brodir indiquant que c’est le bon moment, c’est maintenant que nous passons à l’action.

- Mort à Bibelot !  

Nous sortons de notre cachette dans un cri de guerre lancé par le chef du village humain. Juste à sa suite, Krakha tonne d’un barrissement de haine et de fureur qui me cloue sur place. La puissance de son cri me fait vibrer, et je vois la surprise chez les autres guerriers qui préfèrent rester bien sagement derrière nous. C’est à mon tour de barrir, cette fois-ci dans un élan d’encouragement pour mes alliés, que tous doivent croire en leur force intérieure.

Comme convenu, nous chargeons ce qui doit être la demeure du Roi Gnome. Cette cahute ne fait pas le poids face à l’arme de Krakha qui défonce ce qui était une porte sommaire en bois. Le fameux Roi n’est pas seul de ce que je peux entendre puisqu’un fourmillement d'armures ou d'armes se fait entendre depuis l’intérieur dans un branle-bas de combat qui ne fait que prouver la réussite de notre attaque jusqu’à présent. Krakha se penche sur la gauche en me poussant aussi soudainement que violemment, un orbe arcanique était projeté depuis l’intérieur et venait s’écraser dans une petite explosion bien après notre position. Les humains n’avaient pas exagéré la surprenante magie des mages gnomes, cet orbe arcanique aurait pu faire de violents dégâts sur un de nos alliés humains.

Profitant de la confusion provoquée par l’explosion de l’orbe, les gnomes profitent pour se repositionner et nous nous trouvons rapidement encerclés. Dans le lot, il y a des guerriers à épées, des arbalétriers, des armes ressemblant à des griffes, mais aussi les sorciers avec leurs bâtons ornés d’artefacts et enfin, le roi lui-même, grimé d’un ridicule maquillage de cérémonie qu’il ne doit jamais quitter.

- Vous… attaquez… vous… mourrez !   La grammaire gnome semble être aussi faible que celle des Géantes, ça promet.
- ROI GNOME, TU ES COUPABLE DE TOURMENTER LES HUMAINS, COUPABLE DE L’EXTINCTION DES SPHENIAS DES FJORDS ! TU…
- LA MORT COMME SENTENCE POUR TOI ET LES TIENS !


Krakha ne me laisse pas le temps de poursuivre et explique directement le châtiment pour les crimes commis. Pour imager son propos, elle rue le premier guerrier à sa portée et lui assène un coup si violent avec son marteau que celui-ci décolle pour venir s’échouer sur le toit de la royale bicoque. Il faut maintenant charger les sorciers avant que ceux-ci ne recommencent à nous envoyer des sorts des arcanes, nous devons les neutraliser en premier et efficacement. Alors que je m’élance sur un des sorciers, j’entends le fer des armes s’entrechoquer derrière moi, la bataille a bel et bien commencée, les humains se jettent également dans la masse.

Le petit sorcier tente de faire diversion, il arrive à créer une représentation de lui-même qui s’écroule lorsque je frappe dessus. Désabusée, je regarde autour de moi et le vois ricaner à quelques mètres de moi. Je le charge à nouveau et me retrouve encore dans le vide, puisqu’il a réussi à se téléporter un peu plus loin. Je dois changer ma stratégie si je veux l’atteindre, ce petit gnome ne va pas me faire courir plus longtemps. Saisissant mon marteau, je simule une nouvelle charge, et le gnome se croit malin de faire une nouvelle diversion avec une nouvelle image rémanente. Pas de chance pour lui, je m’attendais bien à ce petit stratagème, je lui lance mon marteau en pleine tête une fois que sa position est bien visible. Le mage s’effondre pour mon plus grand soulagement.

Je me retourne finalement pour voir où en sont mes compagnons, constatant que les humains tentent de maîtriser les assauts gnomes et que Krakha semble être au comble de la furie. Elle tient un gnome par la tête et le secoue avec violence à l’encontre du Roi Gnome qui se protège derrière d’autres guerriers. Courageux, mais pas si téméraire que ça ce petit être…

[Ara attaque le gnome sorcier]




La Dame Ara discute en #cc6699
Trois aventures en cours !
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Bloggi17
@montage par Tamel


Dernière édition par Dame Ara le Lun 9 Mai 2022 - 18:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
Le Destin

Messages : 9073
Expérience : 33080

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptyLun 9 Mai 2022 - 18:36
Séparation du contenu
Le membre 'Dame Ara' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Hybride' :
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 1486086620-cr-centaure
Revenir en haut Aller en bas
Yọr
du Premier Âge

Yọr

Messages : 57
Expérience : 827
Âge RP : ??

Politique : 10
Métier : Mineuse - Apprentie
Titres:

(Comète, élémentaire de pierre de Yor +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 644535101520/1520Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 242396barresante02  (1520/1520)
Vitesse: 47
Dégâts: 770

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptySam 14 Mai 2022 - 14:00
Séparation du contenu
La déclaration de guerre avait fait trembler les murs de bric et de broc des petits gnomes. La stupeur avait envahi leur village dès l'irruption des assaillants dans la demeure de leur chef. Leur léthargie était brisée, bientôt, c'était tout les gnomes combattants du camp qui allait se masser au centre de leur domaine pour comprendre ce qui se passait.

Un bain de sang, déjà, se répandait sur le sol bariolé de perles et de colifichets. Les pourparlers avaient étés brefs et n'avaient servi à rien. Nulle sagesse et raison ne semblaient régir l'esprit de ces petites créatures, mais uniquement l'avarice et l'orgueil, portés au ridicule extrême par leur fantaisie saugrenue et malsaine. Illustrant cette noirceur d'âme, l'un de leurs sorciers envoya un projectile probablement létal, qui, fort heureusement manqua sa cible. Les gnomes sont bêtes et méchants, pensais-je, alors qu'ils n'ont clairement pas de quoi se vanter.

Nous les toisions de notre hauteur et de notre stature implacable. Encerclés par les guerriers du roi, par leurs bistouris, leurs couteaux de cuisine, leurs javelots, leurs griffes, leurs arbalètes, et parfois, des armes improbables, comme des tire-bouchons, des fourchettes, des bris de vaisselles, des silex, des aiguilles à tricoter, des fléchettes, des couvercles de tonneaux, nous constations qu'ils n'avaient aucunes chances. Le tout était d'éviter leur magie.

Mon esprit, lui, ne se préoccupa même pas de ce détail, il était ailleurs, ou précisément dans l'instant en question, difficile à dire. Mon sang avait bouillonné quelques temps désormais, et mon âme était échaudée et encouragée par les ondes sonores qui faisaient vibrer les frêles toitures. Les barrissements des guerrières avaient un effet particulièrement puissant et galvanisant. Je n'éprouvais plus aucunes craintes, m'adonnait toute entière au combat. Mon corps s'élança dans cette vague de rage, tandis que mes alliés faisaient déjà de même avec les hôtes de ces lieux. Dans geste ample et violent mon arme ridiculement  imposante défonça une rangée de meubles et d'objets en tout genre mais passa à côté des gnomes visés. Mon attaque avait beau être dévastatrice, elle n'en était pas moins lente pour ces petits monstres qui se faufilent aisément.


Dernière édition par Yọr le Jeu 2 Juin 2022 - 1:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
Le Destin

Messages : 9073
Expérience : 33080

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptySam 14 Mai 2022 - 14:00
Séparation du contenu
Le membre 'Yọr' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Géant' :
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Ec_gya10
Revenir en haut Aller en bas
Le Juge
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
Le Juge

Messages : 7866
Expérience : 27561
Féminin

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptyDim 15 Mai 2022 - 14:46
Séparation du contenu
Les Bienfaitrices CONTRE La Cour du Roi Bibelot - T2


Les gnomes commencent le combat.

Vitesse des bienfaitrices : 247

Dame Ara : 2205
Vitesse : 155
Dégâts : 973
Capacités spéciales :
* Protectrice : les dégâts subis sont divisés par deux.
* Arme ensablée : Réduit les dégâts de la cible de 10% (-30% maximum).
* Armes asiatiques : CC +25%
* Rhi Kantoné : les dégâts subis sont réduits de 25%.
* Mirage : Crée une image rémanente du personnage qui possède 50% de la vitalité (maximum 1000) de son porteur. Elle subira toutes les attaques à l'encontre de son porteur tant qu'elle n'aura pas été dissipée.
* Régénération : Une fois pendant le combat, si la vitalité du maître de ce familier descend en dessous de 25%, sa vie est totalement régénérée. Ne marche pas si le joueur meurt avant.

Mirage : 425


Yọr : 1365
Vitesse : 92
Dégâts : 550
Capacités spéciales :
* Guérisseuse : Peut utiliser le dé - soin.
* Organisme hors du commun : Les effets négatifs diminuant les stats par tour sont diminués de moitié.
* Shaku : Les valeurs des Coups Critiques et des soins prodigués sont augmentées de 25%.


Contre


Vitesse des gnomes : 600

Brelok, roi du clan Bibelot : 1200
Vitesse : 400
Dégâts : 500
Capacités spéciales :
* Chef de bande : Invoque au moins un gnome sorcier et 2 gnomes par adversaire. Un ensorceleur peut bloquer l'arrivée de deux gnomes (4 avec la spé). De plus, chaque gnome (sauf le sorcier) gagne 50 de dégâts / tour tant que le roi est en vie.

Gnome sorcier : 0
Vitesse : 250
Dégâts : 500
Capacités spéciales :
* Sorcier : Le gnome sorcier utilise le dé mage, mais divise ses effets par 2 (hors coup réussi).


Gnome des Fjords A : 50
Vitesse : 50
Dégâts : 25

Gnome des Fjords B : 50
Vitesse : 50
Dégâts : 25

Gnome des Fjords C : 50
Vitesse : 50
Dégâts : 25

Gnome des Fjords D : 50
Vitesse : 50
Dégâts : 25

Gnome des Fjords E : 50
Vitesse : 50
Dégâts : 25

Gnome des Fjords F : 50
Vitesse : 50
Dégâts : 25
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Le Juge
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
Le Juge

Messages : 7866
Expérience : 27561
Féminin

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptyDim 15 Mai 2022 - 14:46
Séparation du contenu
Roi attaque à 500 sur le Mirage d'Ara et le casse.

---
Gnome des Fjords A, B, C attaquent Ara.
Gnome des Fjords D, E, F attaquent Yor.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Dame Ara
Parangon de Bienveillance

Dame Ara

Messages : 375
Expérience : 2885
Féminin Âge RP : 152 ans

Politique : 00
Métier : Bûcheronne - Maîtresse absolue
titres:

(Hydro Cyno de Dame Ara +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 644535102350/2350Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 242396barresante02  (2350/2350)
Vitesse: 155
Dégâts: 973

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptySam 11 Juin 2022 - 12:37
Séparation du contenu
Les humains ne font pas de quartier et le sang chaud des gnomes coule sur la neige qui fond dans une boue rosée particulièrement dégoûtante. La consigne était simple, “pas de prisonniers”, qui semblait aussi vouloir dire “pas de pitié”. Nous portons tous un masque de rage guerrière, de vengeance, d’indignation face à la cruauté des gnomes, nous sommes tous portés par quelque chose de plus grand que nous dans cet affrontement. Nous ne devons pas devenir aveugle de notre propre violence, mais le mal avait déjà été perpétré par choix.

Après avoir vaincu un des mages, je retourne vers le champ de bataille et me fais tailler le cuir de la cuisse par un des guerriers gnomes armé d’une petite épée. La scène est navrante, son arme est toute petite, émoussée et n’aurait jamais eu une seule chance de me blesser. Sans bouclier, ni aucune armure défensive digne de ce nom, sa destinée est toute tracée. Ma massue touche son corps dans un mouvement circulaire lent mais puissant. Le corps du gnome part à toute vitesse s’écraser dans la neige rouge. Au moins, il n’a pas eu le temps d’avoir peur, ni même de souffrir.

Un peu plus loin, Krakha poursuivait sa charge tonitruante autour de la garde rapprochée du roi. Certes massive, mon amie ne semblait pas dans la meilleure des positions pour affronter cette multitude de gnomes. Son âge la ralentissait beaucoup, ce qu’elle compensait par une force brutale et inattendue à chaque attaque. De l’autre côté, Yor frappait de la même façon, avec lenteur, mais également avec une brutalité toute à fait Géante. Derrière elle, un petit attroupement court de manière désorganisée vers une bicoque. Ma curiosité est frappée et je dois avoir l’air suffisamment déconcentrée, car je reçois en plein thorax un javelot de glace magique. Heureusement, le sort n’était pas si puissant et mon armure de très bonne qualité.

Le mage qui m’adressait ce javelot est désormais pourchassé par deux des guerriers du village humain. La tentation est grande de le poursuivre à mon tour et d’aller m’occuper de ce petit mage de pacotille moi-même. Néanmoins, je suis encore intriguée par la course folle dont j’ai été la témoin quelques instants auparavant. Je me dirige vers la maisonnette d’un pas décidé et tente d’écouter à travers la porte branlante en bois. Tout ce que je peux entendre sont des chuchotis et des glapissements bien trop faibles comparés aux cris de guerre des différents protagonistes qui sont encore dans la bataille.  

- Qui est à l’intérieur ?!

Je frappe la porte d’un coup sec qui se dégonde à l’instant, écrasant sur son passage des objets et des meubles qui devaient servir à m’empêcher d’entrer. Dans un coin de la pièce unique, une gnomette tétanisée tient un arc beaucoup trop grand pour elle et donc la ficelle est complétement détendue. Elle cache derrière elle une large couverture en tissu élimé qui bouge d’une drôle de façon. Je crains de comprendre la situation de cette créature éplorée.

- Lâchez tout de suite cet arc. Je ne compte pas faire de mal à vos enfants, mais vous allez me suivre. TOUT DE SUITE !

Je suis pressante, mais je dois protéger ces enfants qui n’ont rien fait de mal. La consigne est bien de ne pas faire de prisonniers, mais moi vivante, aucun mal ne sera fait à ces petits êtres naïfs et encore vierges de toute corruption.




La Dame Ara discute en #cc6699
Trois aventures en cours !
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Bloggi17
@montage par Tamel
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
Le Destin

Messages : 9073
Expérience : 33080

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptySam 11 Juin 2022 - 12:37
Séparation du contenu
Le membre 'Dame Ara' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Hybride' :
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 1486086620-cr-centaure
Revenir en haut Aller en bas
Yọr
du Premier Âge

Yọr

Messages : 57
Expérience : 827
Âge RP : ??

Politique : 10
Métier : Mineuse - Apprentie
Titres:

(Comète, élémentaire de pierre de Yor +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 644535101520/1520Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] 242396barresante02  (1520/1520)
Vitesse: 47
Dégâts: 770

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] EmptySam 11 Juin 2022 - 16:27
Séparation du contenu
Dans l'air frais et humide, le massacre continuait d'être perpétré par les hommes des Fjords, les probotyres et moi-même. Désorientée par toute cette agitation autour de moi mon attention ne se portait même plus sur chaque individu, ou sur chaque action, ou événement. J'étais devenue inarrêtable. Mon bras se balançait dans tout les sens, si bien que mes alliés avaient pris leurs précautions en s'éloignant de moi. Lancée dans la foule des petites têtes diablotines et leurs habitations, ma masse gigantesque pour eux parvenait à détruire une de leur construction rudimentaire en quelques tournoiements seulement.

Ma colère destructrice les terrorisait complètement, mais ne faisait que peu de victime : ça et là, un villageois ou deux encore coincés chez lui, et dont mon arme surprit en défonçant leurs murs, ne leur laissant pas le temps de réaliser ce qu'il se passait. Portée par cet élan de sauvagerie, j'étais imperturbable malgré la violence commise. Toutefois, mon regard croisa ce mage qui projeta de la glace sur ma nouvelle amie. Cette dernière s'étant désintéressée de lui, ne riposta pas. Elle pouvait compter sur moi.

-PAS TOUCHER GRAND NEZ GLACÉ !!


Dernière édition par Yọr le Ven 24 Juin 2022 - 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
MessageSujet: Re: Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]   Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr] Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Les Voyageuses des Fjords [PW : Yọr]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Les plaines d'Aràn :: Les Fjords-