AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Herbier  

Le Monde de Dùralas


Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Nous sommes actuellement en l'An 811 du Ve Âge.
Bienvenue à notre dernier membre : Papy_Shadock
Le Monde de Dùralas a précisément 3882 jours !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Dùralas, le Dim 16 Juin 2024 - 5:40
La Spécialisation de classe s'obtient à Wystéria.
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Le Deal du moment : -42%
Acer Chromebook Plus Vero 514 – PC portable ...
Voir le deal
319.99 €

 

 Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Sslozmek Hann
Rôdeur

Sslozmek Hann

Messages : 778
Expérience : 3245
Masculin Âge RP : 38

Politique : 15
Titres:

(Seltin, corbeau de Sslozmek [Modifié], +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Gauche102855/2855Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] 242396barresante02  (2855/2855)
Vitesse: 983
Dégâts: 1192

Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Empty
MessageSujet: Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï]   Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] EmptyDim 25 Juin 2023 - 0:25
Séparation du contenu
Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Dbltxj11



    Sholma avait réussi à convaincre les contremaîtres de la laisser filer vers un autre système pour récolter le strygium. Certaines comètes en regorgeaient, mais il fallait savoir comment les trouver. Certains filons échappaient aux détecteurs ou n’en valaient pas toujours la peine. Cependant, durant ses missions chez les enfants de la Lune, elle avait pu arrêter notamment des trafiquants qui avaient établis une base sur l’un des plus gros astéroïdes qu’elle avait jamais vu. Vendant le précieux minerai à des prix défiant toute concurrence puisqu’ils ne payaient aucune taxe. Leur emprise sur le secteur avait attiré de nombreux criminels voulant faire fortune et il était donc urgent de les arrêter pour endiguer la menace d’un réseau encore plus difficile à maîtriser. Depuis, ces astéroïdes avaient été protégés par les autorités locales et restaient sous surveillance pour éviter que des pirates ne s’y établissent à nouveau. Sholma n’en avait cure. Elle avait installé un dispositif de furtivité sur le vaisseau minier que la société lui avait prêté.

    L’appareil était loin d’être de toute première jeunesse mais il était plutôt pratique. Conçu pour une seule personne, le vaisseau allongé de classe criquet ressemblait à l’animal du même nom dont la tête était remplacée par un immense hublot blindé. A l’avant, un laser découpait la roche ou la fracturait selon la puissance, alors qu’un long tube aspirait les débris. Le corps allongé était équipé de six longues pattes capables de se mouvoir indépendamment pour se fixer aux rochers afin d’économiser du carburant. L’arrière était équipé d’un centre de tri et d’une micro raffinerie afin de se débarrasser des matériaux indésirables et de traiter le strygium pour être conditionné sous forme de lingots. Le vaisseau était également équipé du nécessaire pour partir sur plusieurs semaines voir mois. Le vaisseau était plutôt rustique, c’est le moins qu’on puisse dire. Mais à vrai, dire, Sholma ne connaissait que très peu le confort. Même dans ses quartiers chez les enfants de la Lune, elle n’avait pas fait installée de lit mais plutôt une couchette plus que modeste, similaire à ce qu’elle avait l’habitude. Elle s’était toujours obligée à ne pas s’habituer à trop de confort, car la vie était toujours faite de haut et de bas et qu’il était toujours plus difficile de descendre que de remonter une pente. La couchette intégrée au vaisseau était fixée au mur pour gagner en place et la douche n’était qu’en fait que des jets de vapeur projetés sur des rouleaux similaires aux stations de nettoyages. La vapeur était ensuite absorbée, filtrée et réutilisée.

     Sholma nagea en apesanteur et s’aida des poignets pour se propulser jusqu’à la raffinerie. Elle ouvrit le sas pour contrôler les réserves de matériaux. Les stockages étaient presque pleins. Encore quelques kilos et elle pourra rentrer sur Dùralas V. Elle retourna alors à l’avant du vaisseau posé sur un petit astéroïde. Les détecteurs indiquaient une veine de Strygium non loin de sa position. Elle s’installa à la console, s’attacha au siège et activa les pattes du criquet qui grimpèrent à la surface et s’adaptèrent au terrain cahoteux. La veine était en vue. Le laser d’extraction découpa la roche superficielle. Il y avait en réalité beaucoup de glace et de fer, mais ces matériaux ne valaient pas grand-chose face au strygium et le vaisseau n’était de toute façon pas programmé pour le conserver dans ses soutes. Le minerai qui formait des petites billes aux couleurs argentées était enfin visible. Sur les planètes, il prenait une teinte bleutée à cause de son oxyde, c’est de cette manière qu’il était repéré, du moins, en surface. Mais dans l’espace, à cause du manque d’oxygène, il pouvait être aisément confondu avec du mercure. Sholma activa le laser d’extraction et l’aspirateur à matière jusqu’à ce que l’alarme de surcharge résonne dans le cockpit.

-Oui ! Oui ! Oui ! Oui ! Ta gueule !

    Sa queue chercha le bouton mettant fin au cri strident de l’alarme et l’écrasa de toutes ses forces. Le bruit dérangeant cessa et la reptile put enfin mettre le cap sur Dùralas V. Les pattes du criquet se replièrent, tout comme les instruments de minage. La raffinerie, elle, fonctionnait à plein régime et émettait un bourdonnement constant. La chaleur qu’elle émettait était également redirigée par des systèmes de ventilation permettant de lutter contre le froid de l’espace que la maigre coque du vaisseau ne parvenait à isoler. Sholma calcula les coordonnées d’hyper espace elle-même en prenant le trajet le plus court tout en évitant les étoiles, les planètes et les ceintures d’astéroïdes. Elle n’était pas à l’abri de corps célestes aléatoires ou débris de combats mais en théorie, le secteur qu’elle traversait était sûr. De plus les systèmes du vaisseau étaient conçus pour sortir de l’hyperespace à la moindre anomalie détectée. Du moins, en théorie.

     Sholma enclencha le saut. Les étoiles s’étirèrent peu à peu, et le vaisseau activa ses inhibiteurs d’inertie alors que le générateur d’hypervitesse commença à vrombir encore plus puissamment que la raffinerie. Une fois la vitesse de croisière atteinte, Sholma se détacha et fit deux heures d’exercices physiques. Le vaisseau, n’étant pas équipé de générateur de gravité,  ses muscles risquaient de s’atrophier peu à peu jusqu’à ce qu’ils ne puissent même plus supporter le poids de son propre corps. Heureusement, elle ne partait que une à deux semaines et il était peu probable qu’elle en vienne à cet extrême. Néanmoins, elle tenait à rester en forme et le vaisseau, malgré sa rusticité, avait les équipements nécessaires pour garder les muscles fonctionnels. « Rustique mais pratique » avait-elle dit en rentrant pour la première fois dans le Criquet.

     Les indicateurs de proximité se mirent à crier alors que le vaisseau sorti d’hyperespace. Dùralas V était en vue, à quelque dizaines de milliers de kilomètres. Les moteurs subluminiques prirent le relais alors que celui d’hyperesapace refroidissait lentement. Sholma tapota la jauge de carburant. Il en restait tout juste assez pour rentrer. Les contremaîtres n’avaient pas jugés bon de faire le plein complet alors elle avait dû employer quelques stratégies pour économiser l’énergie. Heureusement, elle parvint à se poser sur une des stations orbitales entourant la planète sans être tombée à cours de carburant. Là-bas, elle perçut un bon nombre de crédits sur son compte pour sa récolte fructueuse. Mais alors qu’elle s’attendait à repartir, le contremaître, un orc massif vêtu d’une salopette et d’une casquette bleue lui intima le contraire :

-Désolé pt’tite, t’as bien bossé, mais on a besoin de monde en bas. Il y en a cinq qu’ont crevés et la mine du secteur doit être vide dans six cent cinquante-sept rotations. Et on est en retard.

    Ses épaules s’affaissèrent de dépit. Elle qui pensait être récompensée, finalement, elle était considérée comme tous les autres ouvriers. Reléguée au rang de « terreux » comme les mineurs se faisaient appelés affectueusement. Elle fut alors conduite à l’ascenseur spatial où se bousculaient plusieurs dizaines d’ouvriers dans chaque cabine. La descente dura plus de trois heures, debout, dans une semi pénombre, collés aux corps chauds et humides des ouvriers en sueur. Sholma n’était pas la moins chanceuse puisqu’elle les dépassait presque tous d’une tête. Mais elle ne fut pas épargnée par les relents de sueur et d’haleines pestilentielles de certains travailleurs. Arrivée sur la station non loin la fosse, on lui donna une micro foreuse en lui expliquant subtilement le fonctionnement :

-Un bouton : t’appuie une fois, ça tourne, tu rappuie, ça tourne plus. Aller, dégage main’nant.

    Elle fut renvoyée à coup de pied vers les tunnels en se jurant qu’elle allait descendre celui qui lui avait botté le derrière. Un autre contremaître distribuait des masques et des bouteilles d’oxygène ainsi que des batteries pour les foreuses. Elle suivit le groupe de mineurs et ils descendirent encore par des ascenseurs. Pourquoi n’utilisaient ils pas du matériel d’extraction plus avancé ? Cela, elle l’ignorait. Au lieu de cela, ils utilisaient des techniques datant du sixième âge. Ils descendirent, encore et toujours plus profond. Finalement elle comprenait. Extraire cent mètre de terre c’était simple avec des machines. Mais ici, les veines de strygium étaient profondes, trop profondes et il aurait fallu retirer des milliards de tonnes de terre et de roche dure comme de l’adamantium pour les atteindre alors que descendre avec des ascenseurs était plus économe.  A mesure que l’ascenseur continuait sa descente, la chaleur augmentait de plus en plus. Si bien que sans avoir activé la foreuse, Sholma commençait déjà à transpirer et à être essoufflée. Quatre cent mètres de profondeurs. Le thermomètre affichait cinquante degré. Elle n’avait qu’une seule envie c’était de retourner dans le froid de l’espace et de retirer son masque mais l’ascenseur remonta en vitesse.

-Hé ! Mollassonne. Grouilles- toi ! On a des quotas !

    Elle reçut un coup de fouet qui lui lacéra le dos. Elle se retourna alors vers le contremaitre mais quatre autres se précipitèrent vers elle. Des droïdes, cette fois-ci, chargés de veiller à la sécurité et au maintien de l’ordre. Avec un rictus, elle se détourna et se dirigea vers sa zone d’extraction en trainant des pattes.

-J’aime mieux ça.

    Alors, avec peu de conviction, elle commença à miner le strygium en suivant les traces d’oxyde bleu. Les foreuses faisaient un bruit assourdissant et de nombreux éclats étaient projetés un peu partout et fouettaient les mineurs voir même déchiraient leurs habits. Si Sholma avait une bonne constitution, elle savait néanmoins qu’elle ne pourrait pas résister plus d’une semaine dans ces conditions. Elle n’était pas mineuse, elle était une voleuse, une espionne, une hackeuse et une combattante. « Tu es tombée bien bas pour gagner ta vie, ma vieille. ». pensa-t-elle.




Slots RP 3/3



Fiche combat
Revenir en haut Aller en bas
Kaïna Garnet
Voleuse

Kaïna Garnet

Messages : 519
Expérience : 3097
Féminin Âge RP : 22 ans

Politique : 48
Titres:

(Hibou +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Gauche102106/2106Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] 242396barresante02  (2106/2106)
Vitesse: 1088
Dégâts: 1285

Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Empty
MessageSujet: Re: Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï]   Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] EmptyLun 26 Juin 2023 - 11:51
Séparation du contenu
Nakaï venait de mettre fin à sa collaboration avec Savant Dred. Le moins que l'on pouvait dire, c'était que l'ambiance avait été électrique. Elle s'apprêtait à quitter Dùralas V lorsqu'elle aperçut une mine de Strygium. Peut être pourrait elle laisser un souvenir à ce rabclaw tyrannique avant de partir. Elle se rapprocha donc de la mine, revêtit une combinaison antigravité et descendit. A peine posa-t-elle le pied à terre qu'elle fut abordé par un orc.

"Hé toi, je te connais pas! Tu es nouvelle?

-Ouais, on m'appelle Lheure Duchangement.

-Une minute mademoiselle Lheure, tu serais pas en train de te payer ma tête?

-Bravo, je suis sûr que c'est toi le génie de la bande. Où sont les mineurs?

-Moi un génie? Euh ouais... ouais, c'est moi le génie de la bande. Où veux tu qu'ils soient? Ils sont dans la mine.

-Merci petit génie. Allez, rentre chez toi, tu as finis ta journée!

-Mais, c'est pas toi le chef!

-Non mais, j'ai un flingue. Alors soit tu fais ce que je te dis, soit me désobéir sera la dernière idée que tu auras.

-Hein? J'ai pas très bien compris.

-T'es pas le flingue le plus chargé de l'artillerie. Bref, dégage ou je te fais sauter la cervelle!"

L'orc balbutia quelques mots inintelligibles et décampa lorsque Nakaï commença à saisir son flingue. Elle avait réussi à faire décamper un garde isolé mais, plus elle s'approcherait de la mine et plus les risques de devoir faire feu seraient élevés. Est-ce que ça la dérangeait vraiment? Pas le moins du monde. D'ailleurs, elle ne tarda pas à devoir éliminer deux autres gardes qui lui fonçaient dessus. Après avoir descendu plusieurs autres assaillants, elle allait désormais devoir descendre dans la mine. Elle monta donc dans l'ascenseur et enclencha la descente. Bordel, ce qu'il pouvait être lent.

"Il est où le mode turbo? Putain, y a pas de foutu bouton turbo! Ah, j'ai trouvé, faut l'activer en mode manuel!"

Elle ouvrit alors le toit de l'ascenseur et tira sur le câble, ce qui activa effectivement le mode turbo. L'ascenseur descendait à une vitesse folle et allait s'écraser. Pour ne pas finir aplatie, Nakaï activa sa combinaison antigravité juste avant l'impact. Avec sa combi, elle pourrait remonter facilement mais, les mineurs n'en avait probablement pas. Elle contacta donc Frelon pour qu'il envoie des membres de l'équipage en livrer. Elle en demanda une vingtaine, disant que si ça ne suffisait pas, ils redescendraient celles des premiers sortis. Ce qui était pratique avec ses combinaisons, c'était qu'elle s'adaptaient à celui qui la portait. Pas besoin donc d'en prendre de différentes. Seuls les coloris changeaient mais, on n'était pas là pour un défilé de mode. Ils prendraient la première venue.

Nakaï n'attendit pas le reste de l'équipage. Ils la rejoindraient. Toutefois, son arrivée fracassante avait alerté les contremaîtres qui arrivaient en masse. Hélas pour eux, l'étroitesse du tunnel permis à la Corsaire de tous les éliminer en seulement deux tirs. Elle finit par arriver jusqu'à un nouvel ascenseur et le même manège se répéta plusieurs fois jusqu'à ce qu'elle trouve finalement les mineurs. Le bruit des foreuses avait couvert celui de son arrivée mais, n'avait pas été suffisant pour couvrir la chute de l'ascenseur. Une partie des contremaîtres était resté garder un oeil sur les mineurs et les fouettait pour éviter qu'ils ne s'échappent ou se rebelle tandis que les autres se lançaient à l'assaut de Nakaï. La capitaine des Corsaires les élimina et rejoignit les mineurs. Elle dit alors:

"La fête peut commencer! Que ceux qui savent se battre me rejoignent!"





Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Kazcna11
Fiche combat:
Revenir en haut Aller en bas
Sslozmek Hann
Rôdeur

Sslozmek Hann

Messages : 778
Expérience : 3245
Masculin Âge RP : 38

Politique : 15
Titres:

(Seltin, corbeau de Sslozmek [Modifié], +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Gauche102855/2855Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] 242396barresante02  (2855/2855)
Vitesse: 983
Dégâts: 1192

Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Empty
MessageSujet: Re: Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï]   Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] EmptyMar 27 Juin 2023 - 23:45
Séparation du contenu
Nakaï Garnet : 610
Vitesse : 224
Dégâts : 1245
Capacités spéciales : Canon hydraulique :  en cas d'attaque réussie, l'adversaire voit ses dégâts réduits de 25% pour le tour suivant



Sholma : 1130
Vitesse : 805
Dégâts : 565
Capacités spéciales : Rapidité : Sholma jette deux dés sur le droïde contremaître et le scarabée récolteur

CONTRE


Contremaître orc (Anubis) : 800
Vitesse : 400
Dégâts : 400
Capacités spéciales ? Renfort : un Scarabée géant (400/200/200) arrive automatiquement en début de combat. [Imblocable]
Butin ?



Droïde contremaître (Scarabée géant) : 400
Vitesse : 200
Dégâts : 200
Capacités spéciales ? Renfort : une Momie (200/100/100) arrive automatiquement en début de combat. [Imblocable]
Butin ? /



Scarabée récolteur (Momie) : 200
Vitesse : 100
Dégâts : 100
Capacités spéciales ? /
Butin ? /




les joueurs commencent le combat




    Depuis combien de temps était-elle là, à forer méticuleusement tandis que des droïdes ramassaient les pépites, les triaient et envoyaient le minerai à la surface via des conduites à air comprimé. Elle ne comptait plus les heures, mais plutôt les coups de fouets qu’elle avait reçus. Et dire que son vaisseau était arrimé à la station orbitale. Comment allait-elle le récupérer maintenant ? La période de son contrat n’était pas terminée. Qu’est ce qui lui avait pris de travailler dans cette mine ? Si l’employeur n’était pas très regardant sur la main d’œuvre, il y avait bien une raison. Même s’ils étaient payés, les ouvriers étaient traités comme des esclaves et se contentaient du peu qu’on leur donnait, tout juste suffisant pour nourrir leur famille. Pour la plupart, les systèmes instaurés sur les planètes ne les avaient pas épargnés. D’anciens prisonniers non réinsérés, ou des nouveaux, que les prisons ne voulaient pas mais que le Savant Dred leur rachetait.

    Les discussions n’étaient pas tolérées. Alors, pour glaner des informations Sholma observait tout autour d’elle et n’avait pu s’empêcher de remarquer certaines tenues de prisonniers chez ses collègues. C’était sa curiosité et son inattention qui lui avaient valu un autre coup de fouet. Alors Sholma, épuisée et le dos lacéré, se remit au travail. Si l’atmosphère était toxique à respirer, elle était également chargée en particules qui aimaient bien se mélanger avec le sang. Voilà pourquoi elle ne voulait pas aller dans les mines ! Elle avait entendu suffisamment d’histoires, lu suffisamment d’informations pour savoir que les blessés ne faisaient pas de vieux os et se retrouvaient généralement au bout de quelques mois avec leur sang empoisonné. Leur état se dégradait alors petit à petit. Perdant d’abord l’usage de la vue puis de la plupart des fonctions motrices jusqu’à ce que le cœur, du jour au lendemain, décide de cesser de battre.

    Une vie bien peu enviable même pour nourrir sa famille. Sholma ne comprenait même pas pourquoi les veilleurs ou les autres factions dites « bienfaitrices » ne mettaient pas leur nez dans ce genre de magouille. Puis elle se souvint des paroles d’un capitaine de vaisseau se plaignant du coût du carburant pour l’hyperespace. Lui aussi contenait du strygium. Tout comme de nombreux appareils ou implants devenus indispensables à cette société. La ressource abondait sur Dùralas V. Mais la demande était si forte et la concurrence si rude qu’il fallait bien faire des sacrifices quelque part pour baisser les prix. Un autre coup de fouet, mais cette fois-ci, Sholma avait laissé tomber sa foreuse pour se retourner vivement vers le contremaître.

-Aïe ! Putain ! Je vais te défoncer la gueule toi !

    Sa voix était étouffée par le masque et sa respiration haletante trahissait son épuisement.

-Vas-y, essaye. J’ai hâte de te foutre une bonne raclée comme les abominations de ton espèce le méritent.

    Un droïde, armé d’un bâton électrique apparut du côté gauche du mastodonte, tandis que le second semblait être un robot scarabée récolteur qui avait répondu présent à l’appel du premier droïde. Sholma ferma ses poings et les positionna prêts à frapper, tandis que sa queue s’enroula discrètement autour de la foreuse à terre. Au même moment, un énorme fracas, couvrant jusqu’au bruit des foreuses, résonna à travers tous les tunnels. Certains ouvriers avaient arrêtés leur travail, d’autres, craignant d’être fouettés, restèrent focalisés sur leur tâche en ignorant les perturbations extérieures.

-Tiens…fff…je crois que…fff…l’heure du changement approche. Affirma Sholma.

-C’est qui ça « l’Heure Duchangement » ?

    Puis le contremaître se retourna vers la source du bruit et alluma son bâton électrique. Sholma lui répondit, la sueur perlant à grosses gouttes à l’intérieur de son masque et la chaleur devenant de plus en plus pesante.

-Non…mais…c’est pas une personne c’est…fff…une…expr...oh…fff…puis…merde…fff

    Elle profita alors que le contremaître lui tourne le dos pour attaquer les deux droïdes qui eux, avaient toute leur attention sur elle. Le scarabée, se retrouva écrabouillé par la foreuse tenu jusqu’à lors par la puissante que de Sholma, tandis que le second droïde, fut désarmé alors qu’il avait tenté une approche plutôt maladroite. Les pauvres ne devaient pas avoir un entretien très régulier et leur rôle était d’être plus dissuasif qu’autre chose. Elle lui fit un croche pied, se saisit de son bâton électrique et le planta dans son torse. Cette action utilisa le peu d’énergie qu’il lui restait. La bouteille d’oxygène devenait si lourde que ses jambes flanchèrent. « Courage, soit forte » tenta-t-elle de s’encourager. La lueur d’espoir devint encore plus brillante lorsqu’elle entendit subrepticement une voix, intimer à tous les mineurs de se révolter. Le contremaître hurla de rage et se précipita vers la source de l’ordre en ignorant Sholma qui s’était agenouillée pour reprendre son souffle.


[attaque les droïdes]




Slots RP 3/3



Fiche combat


Dernière édition par Sslozmek Hann le Mer 28 Juin 2023 - 0:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
Le Destin

Messages : 12404
Expérience : 40881

Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Empty
MessageSujet: Re: Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï]   Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] EmptyMar 27 Juin 2023 - 23:45
Séparation du contenu
Le membre 'Sslozmek Hann' a effectué l'action suivante : Actions


'Djöll. - Lagmarù' :
Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] 1507758634-3-massacre-des-impies Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] 1507758633-7-hecatombe
Revenir en haut Aller en bas
Kaïna Garnet
Voleuse

Kaïna Garnet

Messages : 519
Expérience : 3097
Féminin Âge RP : 22 ans

Politique : 48
Titres:

(Hibou +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Gauche102106/2106Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] 242396barresante02  (2106/2106)
Vitesse: 1088
Dégâts: 1285

Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Empty
MessageSujet: Re: Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï]   Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] EmptyMar 27 Juin 2023 - 23:51
Séparation du contenu
Il semblait que Nakaï arrivait juste à temps. Les contremaîtres n'étaient pas tendres avec leur main d'oeuvre et l'une des mineuse semblait avoir commencé à exprimer son ras le bol. Elle avait réussi à détruire les deux drones mais, avec les coups de fouets qu'elle avait reçu et l'épuisement, elle manqua de s'effondrer. Les mineurs s'agitèrent lorsque la Corsaire incita à la rébellion mais, aucun ne semblait réellement savoir quoi faire. La plupart essayaient de briser leurs outils ou les jetaient dans les profondeurs de la grotte. Bon, au moins, ils avaient compris qu'il fallait cesser de travailler, c'était déjà un début. Bien que le contremaître aurait voulu les mater, il savait que son principal souci était la nouvelle arrivante. Entre elle et cette maudite djöllfulline, il savait que s'il voulait ramener le calme et remettre tout le monde au travail, il devrait les tuer. En éliminant les instigatrices du chaos, il parviendrait peut être à éteindre la mèche qui venait d'être allumée. Hélas, il passait beaucoup trop de temps à réfléchir. Ce n'est que quand il fixa Nakaï qu'il comprit que c'était trop tard. Elle arborait un sourire narquois et elle n'attendait qu'une chose, qu'il redresse la tête pour tirer. Il eut l'impression que tout cela se passait au ralenti, il était comme figé puis, plus rien. Sa tête venait d'exploser sous l'impact.

"Oups, j'en ai mis partout... Bon, est ce que tout le monde va bien?"

Tandis que les mineurs commençaient à se regrouper autour d'elle et du cadavre, Nakaï se fraya un chemin jusqu'à la combattante blessée. Aucune de ses blessures ne semblait trop grave mais, il allait falloir que l'équipage arrive rapidement avec les combinaisons. Nakaï ne pourrait pas la porter, surtout lors de l'ascension. Elle lui demanda alors:

"Tu penses pouvoir marcher? Mes subordonnés ne devraient plus tarder. On va vous emmener dans un lieu sûr, en tout cas plus que celui là. Bien sûr chacun sera libre de partir quand il veut mais, toi on va d'abord te remettre sur pieds. Y a une médecin à bord du vaisseau qui pourra te soigner, tu es vraiment dans un sale état."

Nakaï se baissa alors pour qu'elle puisse prendre appui sur elle et l'aida à se redresser.

[Attaque le contremaître Anubis]




Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Kazcna11
Fiche combat:


Dernière édition par Kaïna Garnet le Mer 28 Juin 2023 - 2:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
Le Destin

Messages : 12404
Expérience : 40881

Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Empty
MessageSujet: Re: Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï]   Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] EmptyMar 27 Juin 2023 - 23:51
Séparation du contenu
Le membre 'Kaïna Garnet' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Humain' :
Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Cr_hum10
Revenir en haut Aller en bas
Kaïna Garnet
Voleuse

Kaïna Garnet

Messages : 519
Expérience : 3097
Féminin Âge RP : 22 ans

Politique : 48
Titres:

(Hibou +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Gauche102106/2106Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] 242396barresante02  (2106/2106)
Vitesse: 1088
Dégâts: 1285

Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Empty
MessageSujet: Re: Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï]   Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] EmptyMer 28 Juin 2023 - 10:07
Séparation du contenu
Les joueurs remportent le combat. Ils gagnent 25 XP et 20 crédits.




Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Kazcna11
Fiche combat:
Revenir en haut Aller en bas
Sslozmek Hann
Rôdeur

Sslozmek Hann

Messages : 778
Expérience : 3245
Masculin Âge RP : 38

Politique : 15
Titres:

(Seltin, corbeau de Sslozmek [Modifié], +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Gauche102855/2855Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] 242396barresante02  (2855/2855)
Vitesse: 983
Dégâts: 1192

Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Empty
MessageSujet: Re: Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï]   Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] EmptyMer 28 Juin 2023 - 23:39
Séparation du contenu
    Elle aperçut le contremaître s’éloigner d’elle, ignorant complètement les deux cadavres de droïdes. Au moins, elle avait un répit. Un répit qui ne fut pas de courte durée, puisque des morceaux d’orcs volèrent jusqu’à elle après qu’une jeune fille armée d’un sacré fusil ait tiré son projectile. Elle essuya son masque du sang de la créature. C’était sûrement le dernier contremaître, car la grande majorité des mineurs avaient abandonnés leur poste et massacraient les derniers droïdes restants à coup de foreuse ou rejoignaient leur sauveuse en la remerciant de ses actions. Certains ne semblaient pas faire montre d’autant de gratitude et restaient les bras croisés, en arrière. Ceux-là, ne semblaient pas avoir beaucoup de marques de coups de fouets et leur silhouette semblait moins famélique que les autres. Des privilégiés peut-être ? La jeune fille se précipita vers la djöllfuline et lui proposa immédiatement son aide. Une âme bien généreuse. Sholma se releva, difficilement. La jeune fille était arrivée à point nommé, une heure de plus dans les mines et la reptile serait probablement tombée de fatigue. Mais, quelque part, elle avait honte d’elle. Ce n’était que sa première journée dans les mines et c’était elle que la jeune fille était venue sauver en première.

-Oui…fff…ça devrait aller. Merci…fff…d’au…d’autres sont sûrement…m…moins…

    Elle s’appuya sur l’épaule de la jeune fille. Sa queue, mollassonne, trainait par terre sur une belle longueur et ne garantissait plus vraiment son équilibre. Elle n’était pas en état de piloter, mais heureusement, son vaisseau, lui, pouvait aller à n’importe quelle destination quasiment en autonomie complète. Il lui était primordial de le récupérer, d’autant qu’elle avait toute sa vie dedans. Autrement dit, pas grand-chose. Mais elle tenait plus que tout à ses armes et ses gadgets qu’elle avait en partie fabriqués et peaufinés toute seule.

-La…la station…fff…mon vaisseau…fff.

    La chaleur était toujours aussi suffocante, même avec le masque et l’oxygène qui lui arrivait dans les poumons. Elle regarda l’arme de la jeune fille aux cheveux rouges. Soit elle l’avait fabriqué elle-même, soit elle avait modifié profondément une arme déjà existante pour en faire un fusil dévastateur.

-C’est…fff…impre…impressionnant. C…cette arme.




Slots RP 3/3



Fiche combat
Revenir en haut Aller en bas
Kaïna Garnet
Voleuse

Kaïna Garnet

Messages : 519
Expérience : 3097
Féminin Âge RP : 22 ans

Politique : 48
Titres:

(Hibou +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Gauche102106/2106Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] 242396barresante02  (2106/2106)
Vitesse: 1088
Dégâts: 1285

Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Empty
MessageSujet: Re: Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï]   Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] EmptyMar 4 Juil 2023 - 15:25
Séparation du contenu
Le ménage était fait, plus de méchants. La femme lézard s'appuya sur Nakaï pour se relever mais, elle semblait vouloir dire quelque chose du genre d'autres ont d'avantage besoin d'aide. Pas surprenant venant de la part d'une esclave qui voulait jouer les héroïnes. Nakaï n'était pas là pour ça. Bien sûr, elle voulait les sauver mais, son but premier était de semer le chaos dans la mine. Elle ne pouvait pas aider tous les paumards mal en point. Elle dit alors:

"Ouais, t'es pas la seule qui est mal en point mais, tu es la seule qui semble vouloir t'en sortir. T'en fais pas, mes chooms vont venir ramasser les autres. Toute seule, je peux pas faire grand chose. Je suis pas une sauveuse, je suis l'incarnation du chaos, de la liberté. Tant qu'on laissera des tyrans comme ce foutu lapin en combinaison latex diriger les choses, rien ne tournera rond. Bien sûr que le Strygium est devenu une nécessité mais, on ne peut pas laisser les puissants nous réduire en esclavage. Contrairement à ces types, tu sembles en avoir conscience. Je vais faire en sorte d'en sauver un maximum mais, je vais pas te mentir, pour moi, tu es la seule qui vaille la peine d'être sauvée."

Nakaï était dure dans ses propos. Elle n'en pensait pas la moitié mais, elle avait une faction à gérer et ne pouvait pas laisser transparaître ses faiblesses. Bien sûr, les Corsaires n'étaient pas des assassins mais, ils n'étaient pas des justiciers. Elle ne pouvait pas se permettre de donner cette impression, même sur une action menée sur un coup de tête. Bien sûr, son équipage et elle aideraient les mineurs à s'enfuir par contre, après cela, ils seraient livrés à eux même.

Voilà que la femme lézard lui parlait de son vaisseau. Elle aurait dû lui dire qu'elle ne faisait pas taxi mais, en tant que Corsaire, elle comprenait l'importance qu'un vaisseau représentait, surtout que le sien était un héritage vieux de quatre millénaire qui avait évolué au fil du temps. Nakaï dit alors:

"Je vais te conduire à ton vaisseau mais, tu auras une sacrée dette envers les Corsaires. J'espère que t'es du genre à les honorer. Je ne te demande pas de crédits mais, si un jour, on te demande un coup de main, je compte sur toi. Deal?"

Même si Nakaï se moquait de sa réponse concrètement et que c'était principalement un moyen de ne pas perdre la face, elle espérait que son interlocutrice répondrait par l'affirmative. Dans son état actuel, elle avait fait preuve d'une belle ténacité. Nakaï considérait donc que ce serait une alliée de choix. Elle ne comptait pas la forcer mais, elle camouflait le fait qu'elle lui laissait le choix. Cela pouvait sembler fourbe. C'était clairement le cas. Pourtant, il n'y avait aucun mensonge. Tant qu'elle ne causait aucun tort aux Corsaires, elle avait quartier libre. De plus, tant qu'elle ne les trahissait pas, ils feraient leur possible pour la protéger. Après tout, les temps avaient changé et la protection rapprochée pouvait être plus rentable qu'un braquage. En tout cas, créer de nouvelles alliances l'était. Plus on avait de monde de notre côté moins on en avait dans le camp adverse. C'était mathématique. Face à cette évidence, Nakaï voyait tout l'intérêt d'aider sa prochaine. Surtout que ça allait emmerder ce foutu Rabclaw et que la lézarde cornue voudrait sans doute se venger. Et si les ennemis de nos ennemis ne sont pas nos amis, ils peuvent au moins être des alliés de choix.

Elles arrivèrent là où l'ascenseur s'était craché. Nakaï soupira, il fallait attendre que l'équipage arrive avec les combinaisons. Ils auraient déjà dû arriver. Sans doute avaient ils croisé des ennemis. Après tout, la capitaine n'était pas passée en finesse. Ils n'avaient pas eu besoin de sonner l'alerte, elle l'avait fait pour eux à tirer dans tous les sens. En parlant de tirs, elle en entendait justement. Très vite, il n'y eut plus rien et elle vit Dahlia, Frelon et Lys arriver avec une vingtaine de combinaisons. Elle en prit une et la tendit à la blessée puis, demanda aux autres Corsaires d'aller en distribuer aux autres mineurs. Elle expliqua alors à sa camarade comment paramétrer la combinaison pour qu'elle s'adapte à sa morphologie.

"Bon, on ira chercher ton vaisseau dès que mes hommes nous rejoindront. J'espère que ça te convient. En attendant, nous devrons protéger l'entrée de la mine. Les contremaîtres vont rappliquer et si on ne fait rien, ils vont descendre tous les mineurs qui remontent. Je sais que tu es mal en point mais, va falloir y mettre du tien."

Nakaï s'assura que la lézarde parvenait à activer sa combinaison et à s'en servir puis, s'engagea à sa suite. Bien que cela soit plus rapide qu'avec l'ascenseur, l'ascension restait plus longue que la descente.




Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Kazcna11
Fiche combat:
Revenir en haut Aller en bas
Sslozmek Hann
Rôdeur

Sslozmek Hann

Messages : 778
Expérience : 3245
Masculin Âge RP : 38

Politique : 15
Titres:

(Seltin, corbeau de Sslozmek [Modifié], +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Gauche102855/2855Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] 242396barresante02  (2855/2855)
Vitesse: 983
Dégâts: 1192

Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Empty
MessageSujet: Re: Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï]   Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] EmptyVen 14 Juil 2023 - 0:44
Séparation du contenu
    Sholma fut assez surprise des paroles de la jeune femme. Elle semblait assez froide aux premiers abords. Ses actions étaient nobles mais lorsqu’elle parlait, elle avait néanmoins comme une part sombre. Elle ne faisait pas tout cela pour sauver des mineurs à proprement parler mais plutôt pour nuire au patron de l’entreprise qui avait la charge des mines. Cela dit, si son cœur n’était pas aussi noble, elle se serait contentée de bombarder les installations et n’aurait pas risqué sa vie pour venir elle-même s’occuper des contremaîtres. La djöllfuline aussi, luttait contre les puissants. C’était l’assaut d’un cargo d’un riche entrepreneur qui lui avait valu sa séance d’interrogatoire chez les veilleurs. Ca et un Enfant de la Lune qui l’avait trahit. Sinon elle aurait pu s’échapper. Dans tous les cas, chacune des missions qu’elle avait acceptées concernait généralement une situation injuste que les Enfants de la Lune étaient à même de débloquer. Elle avait eut, grâce à ses compétences et ses hauts faits, le loisir de choisir elle-même ses missions sans qu’elles soient imposées. A chaque fois elle refusait celles proposées par les riches et les puissants qui les aideraient à asseoir leur pouvoir sur les populations démunies ou qui lui assuraient la destruction d’un rival politique ou industriel pour permettre son ascension ou son monopole. Mais ce luxe, jalousé par certains, avait entraîné sa perte. Maintenant elle se retrouvait contrainte à travailler pour ceux qu’elle avait toujours essayé de combattre et contribue à ce que leur empire soit encore plus fructueux. Quelle ironie. Elle avait honte d’elle-même. Elle s’était jurée de remonter la pente un jour, de faire des missions intéressantes valorisant ses capacités au combat. Mais elle avait besoin d’argent, d’une manière simple et rapide de se faire des crédits ne serait-ce que pour faire le plein de son vaisseau et de ses munitions.

    Elle avait toujours fait en sorte de ne jamais s’endetter, de ne jamais rien devoir à personne. Aucune banque n’accepterait de lui prêter de l’argent et faire appel à la mafia ou autre organisations peu scrupuleuses n’était jamais une bonne idée. Mais elle devra se faire une raison. « C’est ça ou mourir dans les mines ». Il y avait toujours des mines. Ailleurs sur la planète, tenue par d’autres coopératives. Mais il y avait peu de chances qu’elles l’engagent. Eux recherchaient de la main d‘œuvre formée, expérimentée et de qualité et non de la chair à foreuse.  Cela dit, maintenant elle avait déjà de l’expérience en minage dans l’espace et dans les mines. Peut-être que finalement elle trouvera son bonheur dans les installations concurrentes.

    Sholma se retrouva flattée par la femme. Ses dires n’avaient rien de très philanthropes. Elle aidait, ceux qui le « méritaient » selon son propre jugement. Pourquoi ? Car elle savait se battre ? En quoi cela faisait d’elle une personne plus méritante à être sauvée par rapport aux autres ? Elle était plus utile ? Mais sur le coup, elle n’allait pas s’en plaindre. Elle restait concentrée sur sa propre survie et sa seule envie : rejoindre la surface et fuir la chaleur écrasante des mines qui n’avait fait qu’augmenter depuis l’arrivée de la jeune femme.  

    Finalement elle acceptait de l’aider pour retrouver son vaisseau. Sholma fit un rictus en entendant qu’elle faisait partie des Corsaires. Evidemment, ils ne s’entendaient pas très bien avec les Enfants de la Lune puisqu’il pouvaient évoluer sur le même terrain et les confrontations étaient inévitables. Néanmoins, la djöllfuline ne les portait plus vraiment dans leur cœur maintenant et s’était elle-même affranchie de cette faction, bien qu’officiellement elle en fasse toujours partie. Seulement, elle menait son enquête. Ou du moins, elle cherchait d’abord à acquérir de l’argent afin d’avoir les moyens de la mener. Peut-être pourrait-elle l’aider à nouveau. Mais d’abord, elle allait devoir s’acquitter d’une dette. Pas de crédit, fort heureusement, sinon le sauvetage n’en aurait plus vraiment été un, mais un service. De toute façon, même si Sholma ne l’avait pas proposé immédiatement, une fois guérie, elle aurait elle-même proposé de lui garantir son aide en cas de besoin. Donc évidemment, elle aurait préféré le lui dire après le sauvetage et non que la pirate impose ses termes alors qu’il n’était même pas terminé. Sholma eut presque l’impression qu’elle profitait de sa faiblesse pour lui demander ce qu’elle voulait sans lui donner le choix. Et c’était efficace.

- fff…deal…oui. De toute façon…fff…si je suis là…c’est…c’est que je n’ai pas…fff…d’argent

    L’ascenseur avait disparu. Du moins, la cage brûlait encore. C’était donc ça le vacarme qu’elle avait entendu lorsqu’elle était encore en train de miner. Sholma se demanda pourquoi la pirate avait détruit leur seul moyen de sortir de la mine mais elle comprit vite que c’était nécessaire pour empêcher les contremaîtres d’entrer et qu’au final, les combinaisons anti-gravité de l’équipage seraient un moyen plus rapide même s’il y en avait pas pour tout le monde. La corsaire lui en donna une. Elles étaient de taille unique, mais en partie organiques et intelligentes : ces combinaisons pouvaient s’étirer, se rapetisser et épouser parfaitement la forme d’un corps. Elle détacha les deux moitiés de la combinaison, plaqua la première sur son torse alors qu’elle sentait déjà des minuscules filaments, similaires aux podias des étoiles de mers et terminés par des ventouses du même diamètre. Elles cherchaient à rejoindre l’autre moitié de la combinaison que Sholma fixa dans son dos. Les filaments se joignirent et formèrent un joint étanche alors que l’ensemble de l’armure s’ajustait toute seule en fonction de sa morphologie et s’adaptait à ses mouvements. Un bijou de technologie qui était très loin d’être à portée de toutes les bourses.

    Elle acquiesça à la proposition de la pirate. C’était plus qu’honnête et au moins elle ne perdrait pas tout ce qu’elle possédait. La montée dura un moment mais les températures commencèrent à être de plus en plus acceptables. Cela donna un petit regain d’énergie et d’espoir à Sholma qui, malgré tout, restait faible. Mais pas encore assez pour ne pas avoir de répondant en cas de combat. Et du combat, il y en aurait. Alors qu’ils approchaient de l’entrée du puit, d’autres tirs se firent entendre suivis de plusieurs explosions et de cris. Sholma espérait qu’il ne s’agissait pas des membres de l’équipage de la pirate. Tout d’un coup, elle vit une ombre, immense, flotter au-dessus du puit de la mine. En s’approchant de plus près, montant à la vitesse maximum de la combinaison. Elle vit qu’il s’agissait d’une sorte de container qui était positionné grâce à une grue alors que des tirs fusaient de tous côtés de l’objet. Sholma et la pirate parvinrent à sortir in extremis du trou avant que le container ne bouche l’entrée. Le reste de la mine, constitué de divers machines de broyage et de raffinage et de d’autres puits, était maintenant devenue un véritable champ de bataille. Les pirates se battaient avec férocité, caché derrière des barricades de fortune alors que l’ennemi avait formé un mur de bouclier autour de l’ascenseur spatial. Des contremaîtres, qui avaient maintenant l’apparence de soldats, étaient armés de pistolets et de boucliers en blindage épais. Tandis que, un peu en retrait, celui qui sembla leur chef, une sorte d’immense minotaure, encore plus imposant qu’un géant et encagé dans une énorme armure d’adamantium observait la situation et discutait avec un autre contremaître, probablement pour connaître la meilleure façon de vaincre les pirates. Pour sûr, même la pétoire de Kaïna ne pourrait que l’entamer en un seul tir. Sholma, accroupie sur le container avec la pirate, souffla en direction du minotaure :

- Méca…fff…armure 4.18.2. Blindage…adamantium, f…fusée dorsale…fff…intégrée, ch…champs de f…force, comme si ça ne suffisait pas….fff…C’est du lourd…fff…d…du très lourd. M…même mon vaisseau n…n’est pas aussi…fff…solide.

    La grue avait été pilotée à distance par la salle de contrôle qui se situait dans le bâtiment principal d’où partait l’ascenseur spatial. Le regard de la djöllfuline se porta à nouveau sur le minotaure qui pointa son gros doigt dans sa direction. Son cœur rata un battement alors qu’un homme les visa avec ce qui semblait être un lance-missile. Grâce à leur combinaison, elles parvinrent à rapidement esquiver le projectile et se cacher derrière le container, à l’abri de tous tirs. La situation était critique. Foncer dans le tas n’était cette fois-ci peut être pas la bonne option.




Slots RP 3/3



Fiche combat
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Empty
MessageSujet: Re: Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï]   Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï] Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Mineuse, un métier d'avenir. Ou pas. [PW Nakaï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Métier
» Livre d'or - Spécial invité
» Choix d'un métier
» Nakaï VS 4L1C3 [Duel]
» [Métier] Mine de Strygium

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Dùralas :: Objectif Stàralas (Fermé pour l'instant) :: Système solaire de Stàralas :: Dùralas V-