AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Herbier  

Le Monde de Dùralas


Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Nous sommes actuellement en l'An 810 du Ve Âge.
Bienvenue à notre dernier membre : Shae Elendris
Le Monde de Dùralas a précisément 3773 jours !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Dùralas, le Mer 28 Fév - 11:25
La Spécialisation de classe s'obtient à Wystéria.
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Le Deal du moment :
Captive : où commander le Tome 2 Collector de ...
Voir le deal
26.90 €

 

 Le soleil sous les étoiles [Pw Nina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Holy
L'Aubergiste ♦ Mélomancienne

L'Aubergiste ♦ Mélomancienne
Holy

Messages : 1392
Expérience : 7030
Féminin Âge RP : 21

Politique : 154
Titres:

(Lune, âme et compagnon abyssale d'Holy ; +50% stats et effets)

Stats & équipements
Vitalité:
Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] 644535103742/3742Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] 242396barresante02  (3742/3742)
Vitesse: 917
Dégâts: 1102

Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] Empty
MessageSujet: Le soleil sous les étoiles [Pw Nina]   Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] EmptyMer 10 Jan - 12:41
Séparation du contenu
Voilà plusieurs jours que j'étais rentrés à Stellaraë, un petit aparté dans ma quête, un retour sur terre plutôt violant. La pile de paperasse qui c'était empilé sur le bureau d'Azriel m’avait aussitôt fait regretter mon voyage.
Biensur, j'avais d'abord pensée rester à Spelunca jusqu'à l'arrivée du vampire afin d'éviter toutes rencontres… Délicates
Mais les maigres rapports d'Elise, compliqués à obtenir de la part de la créature magique et souvent d'une complexité ridicule à comprendre, ne me suffisait plus. Les caisses du cirque ne cessaient de se vider de manière incompréhensible et une sorte de chaos bourdonnant avait gagné les employés dont le moral frôlait les pâquerettes.
De plus, les Mis avaient bien du mal à créer un pont entre le cirque et l'endroit où je me trouvais car sans les pouvoirs d'Azriel, il m'était impossible de les invoquer. Ils devaient donc puiser dans leurs propres magies pour apparaître devant moi.

Mais tout me rappelait notre histoire, et la manière dont j'y avais mis un terme. Jack me manquait terriblement, à chaque instant depuis que j'avais mis un pied sur le sable pâle de l'oasis. Je brûlais d'aller le voir, de le prendre dans mes bras, de m'étendre en excuse et en promesse que je ne pourrais pas tenir... Chaque fois, je me rappelais les raisons qui m'avaient poussé à agir ainsi et ça m'aidait un peu à ne pas craquer. Mais mes paroles résonnaient dans mon esprit avec la violence du regret.

Affalé sur le bureau de mon père vampire, alors que je classais des parchemins en ordre de priorité, j'écoutais le Mi qui me rapportait comme tous les matins les activités de mon amour perdu. Le rapport fut léger, puisque sa routine n’avait pas changé. Je lui avais rendu sa liberté, mais à quel prix ? Je le savais en sécurité, mais était-ce la bonne méthode ?
Il disparaissait avant même que je pose un pied dans la ménagerie. Revenant que lorsque j'étais occupée ailleurs. Bien sûr, je savais où le trouver, mais à quoi bon maintenant ? C'était trop tôt. Ce ne serait bénéfique ni pour lui, ni pour moi.
Veillant dans l’ombre à ce qu’il ne se mette pas en danger. Témoin aux premières loges de son état dont moi, et moi seule, en était la cause.

L'air se fit étouffant entre les quatre murs de la petite habitation sur roue. J’avais cruellement besoin de respirer autre chose que de la poussière. Aussi, je pris le temps de me changer. Troquant mon vieux sarouel contre un ensemble de soie aux couleurs chaudes, chic, léger, et parfaitement adapter à une promenade dans les rues de la ville cosmopolite avant de traverser la propriété du cirque.

Lune, louve à la fourrure de jais parsemé d’arabesque luminescente, me suivait de près alors que nous profitions du soleil encore faible du désert. J’ignorais où mes pas me mèneraient, mon esprit vagabondant, sautant d’une pensée à une autre. J’essayais un instant de ne penser à rien d’inquiétant, de frustrant, de déroutant ou de totalement morbide. Ma vie ne semblait composée que d’adjectif plus glauque et peu joyeux les uns que les autres. Brodant une partition morose dont je n’arrivais pas à me défaire.
Revenir en haut Aller en bas
Nina-Lou Knywett
Tornade spirituelle

Nina-Lou Knywett

Messages : 150
Expérience : 730
Féminin Âge RP : 30

Politique : 00
Titres:

(Elijane, crapaud de Nina [Modifié] +150, v+80)

Stats & équipements
Vitalité:
Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] 644535101100/1100Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] 242396barresante02  (1100/1100)
Vitesse: 342
Dégâts: 551

Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] Empty
MessageSujet: Re: Le soleil sous les étoiles [Pw Nina]   Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] EmptySam 13 Jan - 16:40
Séparation du contenu
Nina est de retour à Stellaraë depuis sa résurrection. Sa mère et une partie de sa famille veillent sur elle dans la confidence d’une résurrection certaine, affirmée : toutes l’ont vu revenir à la vie. Les sorcières qui ont partagé le rituel sont pour la plus part retournées auprès des leurs. D’autres crèchent encore au sein de la demeure familiale à Stellaraë, reprenant des forces avant leur grand départ.

Venues des quatre coins de Dùralas ces sorcières-alliées offrent l’opportunité à Nina de crécher, même temporairement, aussi bien au nord, qu’au sud, qu’à l’ouest ou encore à l’est. Toutes ont encouragé Nina à partir à la recherche de l’autre moitié du pendentif qui trône au sein de son buste. La jeune louve a dédié les précédents jours à son bien-être physique mais aussi psychologique. Couverte de petites attentions, la jeune femme s'est remise et se remet encore doucement d’aplomb pour affronter l’extérieur. Les sorcières l’accompagnent commençant par lui offrir des petites balades quotidiennes de dix ou quinze minutes. Elles lui réapprennent, aujourd’hui encore, à apprécier des choses simples comme la caresse du vent sur sa peau ou encore l’odeur alléchante d’une viande cuite à la broche au sein du marché le plus proche. Elles lui réapprennent à ne pas avoir peur de son ombre et à trouver la force en elle pour avancer. Nina avance pas à pas, vers une résurrection mentale désormais souhaitant délaisser toutes ses angoisses et toutes ses nuits de peur, d’insomnies, derrière elle. Elle progresse, lentement mais elle progresse surement, parvenant à délaisser les fantômes de Sobek et Saigo derrière elle mais aussi les fantômes de toutes ces personnes qu’elle a mis à mort lors de son passage à Château Rouge.

Comme le ferait une rescapée d’un accident, elle prend le temps de marcher, de respirer à grandes goulées d’air. Toutes ses sœurs s’inquiètent pour elle : bienveillance, sororité sont les mots d’ordre de la nouvelle vie de Nina qui néanmoins évolue toujours sans la réapparition de sa louve. Certaines de ses consœurs mettent ça sur le dos d’une hallucination de la part de Nina suite à un traumatisme certain : elles présument que la louve n’a jamais existé, rejetant et reniant la vérité que Nina leur offre. D’autres attestent qu’elles ressentent la présence d’une louve en son sein mais que la dite-louve est si affaiblie, si traumatisée, qu’elle se refuse à refaire surface. Un sortilège puissant, un lieu de magie pourrait ramener la louve à faire front. Mais Nina tente la méthode douce, tente de se soigner en se parlant à elle-même. Elle tente de raviver la vie en son sein, encourageant la louve les soirs de pleine lune à reprendre possession de son corps mais tout est vain, incompréhensible pour le moment.

Et tandis qu’elle se tient au bras de l’une de ses sœurs, Nina cesse de progresser. Son doux faciès se relève et elle esquisse un petit sourire en la direction de cette jeune femme bien vêtue. A l’abri du monde, à l’abri du brouhaha, les deux femmes se retrouvent. En quelques enjambées Nina franchit la distance qui les sépare et souffle :
« Holy ! »

Elle ne lui tombe pas dans les bras pour autant néanmoins un profond sentiment de quiétude vient accaparer et bercer ses sens. Des rares souvenirs positifs qui lui restent au sein de Spelunca, Holy et Jack semblent en faire partie intégrante. Rencontre fortuite, hasardeuse mais terriblement enrichissante, Nina ne peut s’empêcher d’esquisser un petit sourire en l'observant. Deux fossettes malicieuses viennent pourfendre ses joues mais bien rapidement, en voyant le regard bercé par la tristesse de son amie à en devenir, Nina perd de sa superbe. Elle ramasse ses jupes d’une main et tend son bras de l’autre à la jeune mélomancienne. La sorcière qui accompagnait Nina s’éloigne légèrement tandis que la jeune louve relâche ses jupes pour déposer une main réconfortante sur le bras de Holy. D’une voix douce, un peu maladroite, elle lui souffle :
« J’ai appris la nouvelle Holy-Douce. Comment te portes-tu ? »

Elle l'observe brièvement : le sentiment de connaître cette Holy depuis toujours vient affubler ses sens. Le visage de Nina se tourne légèrement vers l’horizon, délaissant ses propres problèmes au profit de ceux de sa camarde. Le soleil décline droit devant elles leur offrant un parfait coucher de soleil aux deux jeunes femmes. Les faibles rayonnements du soleil en déclin viennent effleurer les âmes attristées des deux créatures. Un doux vent se lève semblant balayer sur son passage tout semblant de souffrance inutile. Au sein de sa poitrine le cœur de Nina se resserre et la pierre qui trône au sein de son buste se réactive, laissant Nina songeuse mais en parfait état de quiétude. Une compassion infinie envers Holy semble se diffuser au travers de ses veines. La jeune louve laisse retomber sa main et désigne d’un geste du menton le chemin qui s’offre à elles. Les retrouvailles s’annoncent riches en confidences.
Revenir en haut Aller en bas
Holy
L'Aubergiste ♦ Mélomancienne

L'Aubergiste ♦ Mélomancienne
Holy

Messages : 1392
Expérience : 7030
Féminin Âge RP : 21

Politique : 154
Titres:

(Lune, âme et compagnon abyssale d'Holy ; +50% stats et effets)

Stats & équipements
Vitalité:
Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] 644535103742/3742Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] 242396barresante02  (3742/3742)
Vitesse: 917
Dégâts: 1102

Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] Empty
MessageSujet: Re: Le soleil sous les étoiles [Pw Nina]   Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] EmptyLun 15 Jan - 12:39
Séparation du contenu
Le soleil déclinait vers l’horizon, on pouvait déjà apercevoir les premières étoiles éclairer le ciel, couver l’astre d’un manteau pailleté. Un spectacle magnifique que j’aimais contempler jusqu’à ce que la Lune prenne totalement place sous la voûte céleste.

« Nina… » Soufflais-je à mon tour, mon cœur se gonflant d’émotions alors qu’un millier de questions fusèrent dans mon esprit. Que faisait-elle là ? Pourquoi ? Comment ? J’avais failli ne pas la reconnaître. Non pas que sa voix ou son visage aient changé. Mais son odeur, son aura. Il lui était arrivé quelque chose… Quoi ? La magie vibrait en son cœur, puissante, incomplète.

Mais la joie de la retrouver, elle, un visage familier, amical, bienveillant. Balaya toutes ces interrogations inutiles. Une amie qu'il me semblait connaître depuis des années. Un coeur qui vibrait sur les mêmes ondes que le mien. Déchiré, recollé tant bien que mal mais toujours fissuré, pleins de cicatrices hideuses, invisibles. Des yeux qui ne savaient quelles couleurs adoptés, tout pareil aux miens.

« Nina ! » Bredouillais-je, plus fort. Des larmes pleins les yeux. Je lui sautais dans les bras, enfouissant mon visage dans son cou, m’agrippant comme à une bouée qui pourrait disparaître à chaque instant. Ces derniers jours avaient été emplis de solitude. À la tête du cirque, je ne trouvais de réconfort auprès de personne car tous s’attendaient à ce que je prenne les rênes aussi bien qu’Azriel. La solitude avait rythmé bien trop vite mon quotidien. Sans lui, sans Jack. Je l’avais bien mérité !
Ah ! Moi qui voulais la paix, la tranquillité de l’esprit. Ne plus ressentir le bourdonnement pesant des émotions d’autrui. La roue de mes propres émotions ne cessait de tourner, de me hanter. Concentré sur moi-même, je n’étais plus qu’une magicienne inutile. L’ombre d’une Holy.

« La nouvelle ? Que… Quelle nouvelle ? Tu as vu Jack ? Co… Comment… ? » Bredouillais-je perplexe. Comment va-t-il ? Était la question qui mourut entre mes lèvres. Mal, il allait mal, je ne le savais que trop bien. Même si l’entendre n’aurait certainement pas eu le même effet. Tandis que je desserrais mon étreinte, libérant la louve qui m’invita à marcher. Je lui emboîtais le pas sans pour autant lui lâcher le bras, certaine qu’elle pourrait disparaître à tout moment… Quoi en dire ? Comment je me portais ?

« Moi ? Ça va… Vraiment, je t’assure… Mentis-je avec la moue de « crois-moi s’il te plaît. » Mais toi alors ? Il s’est passé quelque chose… Je le sens… » Ou comment changer drastiquement de sujet en accordant le moins d’importance que possible à sa propre personne. M’enquérir du bien-être des autres, faire ressentir du positif. Soigner l’esprit et le cœur était censé être mon essence. La raison même de mon existence. Pourtant j’avais semble-t-il pris grand soin de tout détruire autour de moi depuis quelques mois. Avais-je aujourd’hui l’occasion de redevenir un peu moi-même durant un instant ?
Nous continuâmes à marcher ainsi, contemplant tout en parlant le soleil sous les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Nina-Lou Knywett
Tornade spirituelle

Nina-Lou Knywett

Messages : 150
Expérience : 730
Féminin Âge RP : 30

Politique : 00
Titres:

(Elijane, crapaud de Nina [Modifié] +150, v+80)

Stats & équipements
Vitalité:
Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] 644535101100/1100Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] 242396barresante02  (1100/1100)
Vitesse: 342
Dégâts: 551

Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] Empty
MessageSujet: Re: Le soleil sous les étoiles [Pw Nina]   Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] EmptyVen 9 Fév - 23:08
Séparation du contenu
Elle réceptionne ce petit cœur pur entre ses bras. L’étreinte est forte, intangible tandis qu’elle passe doucement une main dans son dos. L'objectif, l’espoir vain, est de faire taire ces vilaines larmes qui viennent border ses jolis yeux par le prisme d'une douce étreinte.
« Holy » murmure-t-elle d’une voix tendre, quasi maternelle, à l’encontre de cette jeune femme qu’elle semble connaître depuis toujours. Sa main se fige dans son dos avant de doucement s’en détacher pour venir passer un pouce sous les yeux vairons de son amie. Nina sèche ses larmes avec grand soin et surtout, Nina l’accepte telle qu’elle est se doutant bien qu’elle porte elle aussi les stigmates d’une vie d’errance entre ce qu’elle a pu être et ce qu’elle est en train de réellement devenir.

Nina entend sa confusion, ressent toute la tristesse qui l’accable et qui vient en écho pincer son propre cœur. L’ancienne cheffe de meute relâche progressivement son étreinte opinant du chef : oui, elle a vu Jack. Elle ne peut délibérément pas mentir face à cette bombe émotionnelle qui lui fait face. Libérée des bras quasi tremblants de son amie, Nina ose reculer d’un pas pour mieux l'observer du coin de l’œil. Un profond sentiment de compassion vient l’accabler rendant ses sentiments plus humains qu’elle ne le soupçonnait.

Bras dessus bras dessous, elles se mettent doucement en marche. Nina est attentive à Holy et se concentre sur le timbre de sa voix. Ce dernier trahit légèrement ses émotions lorsqu’elle ne revêt pas une mimique quelconque dans l’espoir vain de tromper l’ex-cheffe de meute. Sur leurs bras entrelacés, Nina vient ajouter par-dessus sa main libre. Elle marque une pause et d’un air parfaitement sérieux, plantant son regard dans celui de Holy, elle lui indique factuellement :
« Oui, j’ai vu Jack. »

Avant qu’elle puisse questionner davantage son agent-infiltrée, Nina continue : « J’ai appris que vos chemins se sont séparés. Un petit peu. Mais surement pour mieux vous retrouver, n’est-ce pas ? Vous vous aimez, c’est indéniable. » Elle raffermit sa prise sur l’étreinte de leurs bras, venant glisser sa main contre la jonction de leurs coudes. La pulpe de ses doigts vient s’enfoncer légèrement sur le bras de Holy. Elles s'accrochent l'une à l'autre, déterminées à ne pas se quitter pour le moment. « Il m’a dit qu’il s’en irait voguer peut-être auprès des pirates. Tu sais ce soir-là, j’ai pas mal bu. »

Elle marque une pause de quelques secondes, semblant réfléchir. Doucement à nouveau sa voix s'élève et elle poursuit :
« J’ai simplement retenu de toute cette entrevue qu’il t’aime, sincèrement et que les distances s’imposent. Un mal nécessaire Holy. »

Sa main tapote légèrement la jonction de leurs bras en un geste affectueux, légèrement maladroit. Puis, l'instant d'après, sa main retombe et ses épaules se relèvent très légèrement avant de retomber. Nina profite de ce climat de confiance qui progressivement s’installe entre elles pour lui confesser en moins de temps qu'il n'en faut pour dire ouf :
« Me concernant, je suis morte. »

Elle annonce la nouvelle comme elle pourrait annoncer qu’elle a acheté deux pommes ce matin pour faire une tarte. Nina lâche l’information sans détour, sans gêne. Sa voix est neutre, imperturbable. Elle accepte ce fait et fait preuve d’aucune violence comme l’ont suggéré ses sœurs sorcières lors de son rituel de résurrection. La Sororité a appelé au calme par conséquent Nina s’applique à faire régner le calme tout autour d’elle. Néanmoins le fait de parler de sa meute l’amène à se renfermer quelque peu. Un peu plus tangible dans ses émotions, un peu plus à fleur de peau, elle souffle :
« Ma meute est également… morte. »

Son regard vient chercher celui de son ami tandis qu’elle abat un premier pas devant elles, déterminée à reprendre leur petite marche confession. Observer les paysages tout en déliant sa langue... en voilà un charmant programme ! Véritable chemin de croix confidentiel Nina sait qu’en ces lieux toutes les deux pourront vider leur sac et se décharger d’un trop plein émotionnel. Sans qu’elle n’explique encore le pourquoi du comment, l’ex-cheffe de meute à une confiance aveugle envers Holy. Elle a la vague impression de connaitre Holy-Jolie depuis toujours c’est pourquoi elle se permet d’ajouter en un souffle :
« Prenons le temps de discuter réellement si tu le souhaites, Holy. J'ai envie de te connaître et de comprendre d'où me vient cette sensation de te connaître depuis toujours. »

Elle marque une pause dans ses propos, esquisse un adorable sourire qui vient pourfendre ses joues de deux fossettes malicieuses. Elle lui laisse le temps de la réflexion, ajoutant à ses propos précédents :
« Pour commencer et par exemple, je me nomme Nina. Pas Nina-Lou. »

Premier aveu d'une longue série tandis que son regard triste ne s’illumine pas d’une lueur quelconque de vie. Nina s'applique à donner l'illusion de bien aller, reprenant :
« Je n’ai pas toujours été cheffe de meute. J’ai été humaine. Et toi Holy, as-tu déjà été humaine ? » elle lui jette un petit regard encourageant, tout en marchant tentant de se concentrer l'horizon qui se dessine droit devant elles.
Revenir en haut Aller en bas
Holy
L'Aubergiste ♦ Mélomancienne

L'Aubergiste ♦ Mélomancienne
Holy

Messages : 1392
Expérience : 7030
Féminin Âge RP : 21

Politique : 154
Titres:

(Lune, âme et compagnon abyssale d'Holy ; +50% stats et effets)

Stats & équipements
Vitalité:
Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] 644535103742/3742Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] 242396barresante02  (3742/3742)
Vitesse: 917
Dégâts: 1102

Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] Empty
MessageSujet: Re: Le soleil sous les étoiles [Pw Nina]   Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] EmptyLun 12 Fév - 12:24
Séparation du contenu
Elle me serre dans ses bras, m'empêchant de sombrer. Son étreinte me réchauffe, ranime un peu l'étincelle vacillante de mon âme. L'Immatériel est grand, beau, et terriblement enivrant, si bien que la vie à côté me semble pâle et sans saveur, j'avais faim de la Source, de la magie à l'état la plus pure qu'il puisse exister. En Nina je la sentais, vibrant faiblement, chantant doucement en son cœur, m'appelant comme la lueur d’une bougie attirerait un papillon.
Mon nom, soupiré entre ses lèvres, semblait me ressusciter.

On se met en marche sans pour autant se défaire l'une de l'autre et la gravité des confessions ne fit que s'accroître.
Elle l'avait vue... Lui avait parlé même. Nos chemins séparés pour mieux nous retrouver...

« J’ai fait ça pour le protéger, de lui… Mais surtout de moi… » Soupirais-je, las d'essayer de me donner bonne conscience. Ses mots me réconfortaient, mais aussi me faisaient voir la réalité en face, il partait pour de vrai... Le vide se creusa un peu plus en mon cœur effrité. C'est mieux ainsi.

« Il m'aime vraiment... » Murmurais-je pantoise, mon plan avait lamentablement échoué, autant pour lui que pour moi, le manque que je ressentais semblait traduire l'évidence. Il ne me détestait pas comme j'avais imaginé qu'il le ferait, et la culpabilité me rongeait d'autant plus.

Mais mon attention se porta sur Nina, ces lourdes nouvelles apportées n'étaient que la face émergée de l'iceberg. Elle soupire, je souffle, perdu dans les méandres de réflexions tournoyantes alors que peu à peu le silence s'installe tandis que le paysage Stellarois évolue lentement au rythme de nos pas accordés.

Cette révélation me cloua sur place, le ton léger tranchant avec le poids de ses mots. Quelqu'un d'autres aurait pu voir là une figure de style, un sens figuré, "Je suis morte de fatigue", "je suis éreintée." Mais venant de Nina-Lou, je sentais que Morte n'était pas un euphémisme. Abasourdi, je me suis arrêté net, plongeant mes yeux dans les siens, s'ils ne pétillaient pas la joie de vivre, il trahissait sans gêne son état de Vivante.
Tout d'abord, je ne dis rien, gardant un silence respectueux tandis que nos pas se remirent lentement en marche. Sa meute… Disparut également… Ces mots ne demandaient aucun questionnement, aucun commentaire. J’acquiesçais doucement, prenant délicatement en mon cœur ses confessions, gardant précieusement cette partie d’elle-même, la couvant auprès de mon âme comme s’il s'était agi du plus précieux cristal de ce monde.
Nos yeux se croisèrent à nouveau, fenêtres illuminées de nos âmes chantantes sur les mêmes ondes. Et brisant une nouvelle fois la faible distance qui nous séparait, je la pris dans mes bras.

« Lorsque tu te sentiras prête, raconte-moi… »

Si je brûlais de savoir, je n’en montrais rien, certaine que faire ressurgir de tels souvenirs, là maintenant, la détruirait. Mon amie avait mal, souffrait douloureusement. Peu à peu les voilages de son petit cœur brisé se levaient et je pouvais mettre des mots sur les souffrances que je sentais en elle, comme un rouage qui s'assemble lentement, mettant la roue de la souffrance en branle paresseusement.
Bras dessus, bras dessous, nous reprenons notre chemin, si je ne lui avais posé aucune question sur la femme qui nous suivait de loin, je la scrutais de temps en temps, afin d’être sûre qu’elle ne nous quittait pas. Elle semblait couver Nina-Lou d’une aura bienveillante et quelque part, cela me rassurait de la savoir accompagner.
Sa question ne me surprit pas, cette sensation, je la partageais. Je n’avais aucunement l’impression de rencontrer quelqu’un devenant peu à peu cher à mon cœur, mais plutôt de la retrouver après des années d’égarement. Comment pouvions-nous nous sentir si proches, sans pour autant se connaître ?

« Oui… J’aimerais comprendre, également. Pourquoi j'ai le sentiment qu'on se connaît depuis toujours ? » Après d’aussi lourds aveux… Parler de sujet plus léger me semblait irréel. « Oh… Juste Nina alors… Mais pourquoi Lou ? » Perplexe, j’entrais pourtant peu à peu dans le jeu du tout va bien. Celui qui ne dépeignait pas nos blessures comme notre identité, mais comme une part secondaire de nos âmes.

« Qu’est-ce que ça fait, de se sentir humaine, juste Nina ? Je suis née lycanne. En fait, je descends d’une longue et puissante lignée Speluncienne… Mais je l’ai sus il y a peu de temps, j’ai grandis dans les montagnes des Baldors. Quand on s’est rencontré, c’était la première fois que je venais au centre du Massif, je cherchais quelque chose, et j’espère bientôt le trouver. » Mes mots étaient saccadés, hachés par l’hésitation et la pudeur de mon histoire.

Que pouvais-je lui révéler qui ne la mettrait pas en danger elle aussi ? Je voulais la préserver, la garder loin de la complexité de ma vie chaotique. Loin des démons et de l’Immatériel. Mais j’avais pourtant l’impression qu’elle pourrait gérer, qu’elle comprendrait, qu’elle survivrait à pareille traversée, car finalement, n’avait-elle pas vécu bien pire ? Je voulais en savoir plus, être certaine de pouvoir lui ouvrir les portes de mon cœur sans qu'elle ne se consume. « Comment es-tu devenu louve ? Et pourquoi semble-t-elle si faible ? » Si je sentais sa part animale, c’était grâce à mon flair hors du commun tant elle était lointaine. Comme endormie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] Empty
MessageSujet: Re: Le soleil sous les étoiles [Pw Nina]   Le soleil sous les étoiles [Pw Nina] Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Le soleil sous les étoiles [Pw Nina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un voyage sous le soleil [P.W Veronia]
» Sous un soleil ardent [PW : Siyas Baeren]
» Sous le soleil de Wystéria [Pw Ara, Elijah et Cthonyak][TERMINE]
» Traque aux morts sous un soleil ardent [PW Baldwin, Cylicia, Neivin] [PAUSE]
» La louve des étoiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Dùralas :: Centre de Dùralas :: Stellaraë :: Au Canari jaune [Zone communautaire]-