AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Herbier  

Le Monde de Dùralas


Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Nous sommes actuellement en l'An 810 du Ve Âge.
Bienvenue à notre dernier membre : Shae Elendris
Le Monde de Dùralas a précisément 3773 jours !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Dùralas, le Mer 28 Fév 2024 - 3:14
La Spécialisation de classe s'obtient à Wystéria.
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
-25%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse à air Moulinex Dual Easy Fry & Grill – Inox, 2 tiroirs
149.99 € 199.99 €
Voir le deal

 

 Initiation culinaire au village [Melhyndil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Lariela
Guérisseuse

Lariela

Messages : 312
Expérience : 1019
Féminin Âge RP : 370 ans

Politique : 07
Titres:

(Archéoptéryx, +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
Initiation culinaire au village [Melhyndil] 644535101084/1084Initiation culinaire au village [Melhyndil] 242396barresante02  (1084/1084)
Vitesse: 404
Dégâts: 516

Initiation culinaire au village [Melhyndil] Empty
MessageSujet: Initiation culinaire au village [Melhyndil]   Initiation culinaire au village [Melhyndil] EmptyJeu 11 Jan 2024 - 11:36
Séparation du contenu
Décidemment, la vente n'était pas une bonne idée. Mais elle devait trouver le moyen de gagner de quoi acheter les ingrédients qui leur serviraient à se nourrir, Elaran et elle. Alors, si elle ne pouvait pas vendre de plats... Pourquoi ne pas vendre autre chose ? L'enfant avait réussi, à ses côtés, à se découvrir la même passion qu'elle. Et s'il n'était pas le seul ? Si elle proposait d'initier les amateurs, aurait-elle du succès ? Le seul moyen de le savoir était d'essayer. Et avant, il lui fallait faire des courses. Elle ne savait pas combien d'élèves elle aurait, ni même si elle en aurait, et quels seraient leurs goûts. Car évidemment, il était hors de question qu'elle leur enseigne la confection de quelque chose qu'ils n'aimaient pas. Le but était de pouvoir reproduire les gestes appris chez eux... Et donc, quelle meilleure motivation que l'envie de reproduire quelque chose qu'on a aimé ?

Par conséquent, elle devait être prête à tout. Il lui fallait tous types d'ingrédients pour pouvoir satisfaire tous types d'appétits... En espérant que le jeu en vaudrait la chandelle. Dans tous les cas, rien ne serait perdu : les denrées qui ne lui plaisaient pas étaient rares. Par conséquent, elle consommerait elle-même les restes s'il y en avait. Mais ils n'étaient que deux, il ne fallait donc pas qu'il reste de trop grandes quantités... Elle avait horreur du gâchis. Elle soupira. Tant pis. Ce serait peut-être l'occasion d'inviter... Elle ne savait pas qui. Ce n'était pas comme si son mode de vie d'ermite lui permettait de rencontrer beaucoup de personnes. Mais elle trouverait. Après tout, qui pourrait refuser un repas gratuit ?

Mais tout cela, ce serait pour plus tard. Lors de ses courses, elle croisa des curieux, qui lui demandèrent pourquoi elle faisait de telles provisions. Evidemment, il lui fallait se construire une clientèle, elle ne fut donc pas avare de détails. Ce qui lui valut de se faire offrir le théâtre des opérations : une auberge acceptait de lui mettre à disposition sa cuisine et ses tables, en échange d'une bonne publicité. L'accord une fois conclu, elle put s'installer et profiter des conseils des propriétaires au sujet des goûts de leurs habitués. Mais elle voulait toucher un public plus large. Elle voulait que n'importe qui puisse potentiellement s'y intéresser. C'est alors qu'Elaran se porta spontanément volontaire pour aller lui faire de la publicité à l'extérieur. Elle sourit.

- Très bien. Mais ne t'éloigne pas trop et sois prudent. Si tu as froid, n'hésite pas à rentrer...

Il était déjà parti. Elle soupira. Décidemment, les enfants avaient une énergie débordante... Mais nul doute que s'il croisait d'autres enfants, les familles entières seraient obligées de les suivre. Bien. Des familles... Il fallait donc quelque chose qui se partage. Et si les clients venaient par les enfants... Du sucre, voilà ce qui leur plairait. Donc, des desserts. De plus, c'était facile à faire et chacun pouvait participer à son échelle. Elle avait trouvé. Et ça, enfant ou non, il y avait peu de chances de ne pas aimer le faire.

Alors, ayant enfin décidé quoi faire, elle commença à s'installer, attendant la foule joyeuse qui ne tarderait probablement pas à franchir les portes. Mais elle se tenait églament prête à dégainer d'autres types de plats si la prochaine personne qui franchissait cette porte n'était pas un enfant. Il lui faudrait savoir déceler dans ce que cette personne dégagerait ce qui pourrait lui faire plaisir... Et, surtout, savoir se vendre pour lui donner envie de se laisser tenter. ça, c'était son point faible, elle le savait. Mais autant travailler dessus.




Ma fiche combat:
Revenir en haut Aller en bas
Melhyndil
Nouvel(le) habitant(e)

Melhyndil

Messages : 48
Expérience : 344
Masculin Âge RP : 377

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Initiation culinaire au village [Melhyndil] 64453510110/110Initiation culinaire au village [Melhyndil] 242396barresante02  (110/110)
Vitesse: 132
Dégâts: 69

Initiation culinaire au village [Melhyndil] Empty
MessageSujet: Re: Initiation culinaire au village [Melhyndil]   Initiation culinaire au village [Melhyndil] EmptyLun 15 Jan 2024 - 6:51
Séparation du contenu
Une fois n'est pas coutume, ce matin, lorsque Melhyndil s'est levé, il n'est pas allé parcourir la forêt en découverte de nouvelles choses. Il a l'envie de faire autre chose, sans savoir pourquoi, mais comme il n'a rien de prévu, il se décide pour un passage au village, préférant cette destination à la capitale, ayant une activité moindre. Il s'avance donc d'un pas léger, une aura de curiosité émanant naturellement de lui, telle une brise légère à travers la canopée. Sa chevelure d'or cascade dans son dos et sur ses épaules tandis que ses yeux verts, comme les feuillages des arbres, scrutent tout ce qui l'entoure en même temps qu'il s'achemine jusqu'au village. Sa flûte rangée à son côté, et la mandoline dans le dos, son arc sur son épaule, il avance d'un pas certain vers sa destination.

Une fois sur place, sa tête va de droite à gauche, avide de trouver un objet insolite, ou quoi que ce soit qui vienne l'inspirer, sans aucune idée en tête. Les étals des marchands, alignés avec soin sur la place du village offrent une variété de choix intéressante. Des herbes aux couleurs vives, des fruits mûrs, des bijoux, tout semble avoir sa propre histoire à raconter, ce qui attise l'elfe. Ses yeux font des mouvements incessants d'un article à l'autre, à la recherche de n'importe quoi, juste pour le plaisir. Ici, il achète un fruit juteux dans lequel il mord à pleine dent, là, il s'arrête devant un marchand d'arme, ou les arcs côtoient les dagues.

Le temps passe sans que rien ne l'interpelle réellement, c'est alors qu'il entend un enfant crier avec enthousiasme à qui veut l'entendre qu'un cours de cuisine va se tenir à l'auberge dans quelques instants. Il fait l'éloge de celle qui donnera cette leçon, invitant toutes les personnes présentent à ne pas manquer cet évènement. Pour sûr qu'il est très doué pour faire la promotion de son amie. Voilà quelque chose que Melhindil n'a pas pour habitude de faire. Il sait se débrouiller pour ne pas mourir de faim, mais il est loin d'être un expert en cuisine. Ses yeux brillent soudainement de cette nouvelle expérience qui peut également lui apporter une aide pour ses pérégrinations au sein de la forêt. Il se décide donc à se rendre à ladite auberge pour voir de quoi il retourne.

Celle-ci se dresse avec une allure chaleureuse au sein du village, ses murs en bois savamment monté. Poussant la porte de l'auberge, Melhyndil est accueilli par une vague de parfums alléchants. À l'intérieur, l'atmosphère est animée, des rires et des conversations s'entremêlant bruyamment. Il avise un coin plus calme, dans lequel les tables ne sont pas occupées. Son regard se pose sur une elfe, parée d'une longue chevelure d'un vert éclatant qui évoque la luxuriance de la canopée. Elle semble être celle qui organise la future leçon.

Se rapprochant avec vivacité et légèreté, Melhyndil s'incline légèrement devant l'elfe, son visage encadré par ses mèches de cheveux couleur émeraude.

"Bonjour, madame, je me nomme Melhyndil, j'ai entendu parler d'un cours de cuisine qui va se dérouler ici-même, et l'idée de découvrir de nouveaux horizons m'a attiré ici. Je pense que c'est vous qui allez le prodiguer ?"

Il est bien entendu respectueux dans ses mots et ses gestes, attendant de savoir s'il y a des conditions requises afin de pouvoir participer à cet évènement qui ne manque pas d'attiser sa curiosité. Il en profite pour dévisager rapidement, sans paraitre, celle qui se trouve devant lui. Outre sa chevelure, il constate un tenue vestimentaire simple, sans arrogance, et un regard agréable au milieu de ce minois qui représente une personne qui semble douce, du moins au premier regard.
Revenir en haut Aller en bas
Lariela
Guérisseuse

Lariela

Messages : 312
Expérience : 1019
Féminin Âge RP : 370 ans

Politique : 07
Titres:

(Archéoptéryx, +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
Initiation culinaire au village [Melhyndil] 644535101084/1084Initiation culinaire au village [Melhyndil] 242396barresante02  (1084/1084)
Vitesse: 404
Dégâts: 516

Initiation culinaire au village [Melhyndil] Empty
MessageSujet: Re: Initiation culinaire au village [Melhyndil]   Initiation culinaire au village [Melhyndil] EmptyLun 15 Jan 2024 - 7:46
Séparation du contenu
Plusieurs personnes s'approchaient. Hum. Visiblement, elle avait sous-estimé son petit protégé, il ne lui avait amené que peu de familles. Bon... Il fallait s'adapter. Alors qu'elle se faisait la remarque, elle sentit plus qu'elle ne vit Elaran se glisser à ses côtés, sa petite séance de promotion visiblement terminée.

- Allez allez, on y va !

Elle rit, mais n'eut pas le temps de répondre qu'un candidat se présenta, de manière polie et formelle. Elle hocha la tête en réponse :

- Oui, du moins, je vais essayer. Je dois avouer que...

- Rho, tu es la meilleure, tout le monde le sait.

Elle soupira. Non, tout le monde ne le savait pas. Vivre en ermite au beau milieu de la forêt n'aidait pas à se faire connaître. Peut-être tenait-elle là un moyen de faire évoluer sa carrière, d'ailleurs. Peut-être que si elle venait vivre au village... Non. Elle préférait de loin rester seule avec son fils adoptif, recueillir temporairement les voyageurs égarés et, surtout, vivre à son rythme, sans personne pour le lui reprocher. Elle aimait son petit territoire à elle, protégé malgré elle par les ents.

- Oh mais pardonnez-moi, je manque à toutes les règles de l'hospitalité ! Je suis Lariela, voici Elaran... Et franchement, inutile d'être trop formel. Faites-vous simplement plaisir. Hum...

Elle l'observa alors, tentant de jeuger ses goûts. Elle remarqua assez vite les traces caractéristiques de quelqu'un qui vient de manger un fruit. Oh, il n'était pas sale, seulement... Elle savait reconnaître ce genre de choses. Ce qui fit naître un sourire sur ses lèvres. Elle tenait son idée. Finalement, sa préparation pour les desserts ne seraient pas perdue...

- Vous aimez les fruits, si je ne me trompe pas ? Il y a plusieurs manières de les préparer. Tarte, gâteau, compote... De plus, aucune de ces recettes n'est vraiment compliquée, dites-moi simplement ce qui vous ferait plaisir, et on pourra commencer.

Dès qu'il avait entendu "fruit", Elaran avait foncé dans la cuisine sans que personne ne le lui demande, visiblement à la recherche de tous les fruits qu'il pourrait trouver. Et en effet, il ne tarda pas à revenir, chargé comme un mulet de toutes sortes de fruits... Que Lariela vint l'aider à apporter au moment où il trébucha.

- Elaran ! Tu te souviens de mes recommandations ? Sois prudent. Je sais que tu veux bien faire, mais ne va pas te blesser.

- Boh, tu pourras me soigner de toutes façons.

Elle se racla la gorge. Non, elle n'était pas encore une experte des soins. Mais l'enfant refuserait de l'écouter si elle cherchait à le lui expliquer, elle avait déjà essayé à de nombreuses reprises. Elle se contenta donc de lui glisser une pomme dont il se saisit avec avidité. Elle le savait, ainsi, il resterait tranquille un moment. Elle put donc revenir vers son potentiel élève.

- Veuillez m'excuser. Avez-vous fait votre choix ?

Mine de rien, les facéties de l'enfant avaient eu l'avantage de lui permettre de laisser cet homme réfléchir tranquillement sans avoir l'impression de devoir se dépêcher... Du moins, elle l'espérait. Tout comme elle espérait ne pas s'être ridiculisée dès le début en détournant son attention de quelqu'un qui la requérait... C'était épuisant, les enfants.




Ma fiche combat:
Revenir en haut Aller en bas
Melhyndil
Nouvel(le) habitant(e)

Melhyndil

Messages : 48
Expérience : 344
Masculin Âge RP : 377

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Initiation culinaire au village [Melhyndil] 64453510110/110Initiation culinaire au village [Melhyndil] 242396barresante02  (110/110)
Vitesse: 132
Dégâts: 69

Initiation culinaire au village [Melhyndil] Empty
MessageSujet: Re: Initiation culinaire au village [Melhyndil]   Initiation culinaire au village [Melhyndil] EmptyMer 17 Jan 2024 - 4:26
Séparation du contenu
Humble à la première apparence, la professeure semble un peu gênée, expliquant qu'elle va "essayer" d'être à la hauteur, mais l'enfant qui s'est égosillé pour attirer du monde lui coupe la parole, énonçant simplement le fait qu'elle est la meilleure. Heureusement que ce sont des mots d'enfant, la pression serait bien plus forte dans le cas contraire avec les attentes que cette déclaration aurait suscité.

La cuisinière se présente, ainsi que son acolyte. Lariela et Elaran, deux noms que Melhyndhil peut maintenant associer à ces visages qui lui font face. Deux personnes qui semblent des plus sympathiques et attachants, mais cela ne fait que quelques instants qu'il les connaît, alors ne hâtons pas les choses. Il écoute ce qu'elle dit, hochant de la tête pour montrer son attention, et son approbation. Pas de formalisme, cela lui convient aussi, c'est plus convivial dans ces conditions, et c'est sans nul doute pour le mieux vu le contexte qui est le leur.

Surpris quand elle annonce qu'il aime les fruits, sa réflexion l'amène à se rappeler qu'il en a mangé un juste avant de venir. Il comprend qu'il doit avoir des résidus sur lui, le faisant rosir alors qu'il s'essuie la bouche avec la paume de sa main avant d'utiliser un mouchoir qu'il a dans sa poche.

Lariela vient de lui demander ce qui lui ferait plaisir, Melhyndil regarde autour de lui, un peu surpris qu'elle s'adresse à sa personne, et non au groupe qui commence à se former. Mais n'est-il pas arrivé le premier ? Lui donnant ce privilège. Il a la chance d'avoir un peu de temps de réflexion pendant qu'Elaran accapare l'attention de la professeure. Plusieurs idées lui viennent alors en tête, mais ce n'est pas un expert en cuisine, il se contente souvent de ce qu'il trouve ou de ce qu'on lui sert au domaine familial.

Melhyndil inspecte les nombreux fruits qu'Elaran vient de ramener, il y a un choix large, c'est évident. Sylfaën est vraiment généreuse pour ses habitants. C'est avec un sourire bienveillant aux lèvres qu'il répond quand elle le questionne de nouveau

"Quelque chose qui capture l'essence de la forêt. Une tarte aux fruits, ou peut-être une compote de baies mêlée à la douceur des pommes elfiques ? ?"

Il hésite, et alors qu'il se dit que ce dessert est peu transportable, lui qui adore courir à l'aventure, il rajoute

"A moins que vous ne nous appreniez à faire un dessert plus solide, permettant son transport aisément, mais mon savoir n'est pas suffisant, je m'en remets à vous ?"

Les personnes qui se sont rassemblées derrière lui, venues elles aussi pour le cours, acquiescent à ses dires, chacun énonçant sa préférence, mais n'aidant au final pas beaucoup l'hôtesse.
Revenir en haut Aller en bas
Lariela
Guérisseuse

Lariela

Messages : 312
Expérience : 1019
Féminin Âge RP : 370 ans

Politique : 07
Titres:

(Archéoptéryx, +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
Initiation culinaire au village [Melhyndil] 644535101084/1084Initiation culinaire au village [Melhyndil] 242396barresante02  (1084/1084)
Vitesse: 404
Dégâts: 516

Initiation culinaire au village [Melhyndil] Empty
MessageSujet: Re: Initiation culinaire au village [Melhyndil]   Initiation culinaire au village [Melhyndil] EmptyJeu 18 Jan 2024 - 6:16
Séparation du contenu
Visiblement, il n'était pas certain. Ce serait donc à elle de se faire coniance pour conseiller... Et ce fut à ce moment qu'elle se souvint de la présence d'autres curieux. Ah. C'était vrai. Ce n'était pourtant pas dans ses habitudes d'ignorer autrui... Discrètement, du moins elle l'espérait, elle secoua la tête, dans l'espoir de clarifier ses pensées.

Mes ces messieurs-dames ne semblaient pas l'entendre de cette oreille, car leurs différentes sugestions achevèrent de créer le chaos dans sa tête. Rha, stop ! Il lui fallait reprendre la direction des opérations. Se plaçant au milieu du groupe, elle se mit à frapper dans ses mains d'un ton autoritaire, comme lorsqu'elle rappelait Elaran lorsqu'il s'aventurait trop loin dans le territoire des ents.

- ça suffit, tout le monde ! Il y a des tables à notre disposition, choisissez vos places. Elaran, toi aussi.

- Quoi ?! Mais je suis ton assistant !

- Tu es certainement plus doué que la plupart des autres personnes ici présentes, mais tu as encore certaines choses à apprendre, j'aimerais profiter de l'occasion pour t'y initier.

Alors que l'enfant, boudeur, obéissait et allait rejoindre la table de ce qui semblait être la famille d'un de ses amis, d'autres personnes se mirent à protester, comme quoi elle ne devait pas présumer de leurs compétences...

Mais elle ne se démonta pas. Elle se saisit d'outils de pâtisserie qu'elle déposa sur la table du trublion.

- Vous vous dites doué ? Très bien, permettez-moi de vérifier. Faites-moi une pâte feuilletée !

Elle l'observa d'un oeil critique pendant qu'il semblait assembler les ingrédients au hasard. Lorsque, fier de lui, il déclara avoir terminé, Lariela secoua la tête, dépitée.

- C'est bien ce que je pensais. Une pâte feuilletée n'est pas n'importe quelle pâte. D'ailleurs, si vous saviez vraiment le faire, vous auriez dû refuser quand je vous l'ai demandé. En effet, ça demande énormément de temps, c'est une tâche beaucoup trop longue pour une simple démonstration. Et donc, Monsieur, je vous prie de quitter les lieux. Et ça vaut aussi pour quiconque se croit encore meilleur que tout le monde. La première leçon que je vous donnerai est une leçon d'humilité. Chacun de vous a ses points forts, je n'en doute pas. Mais ce n'est pas une preuve de faiblesse que d'admettre qu'on n'est pas bon en tout... Votre simple présence ici devrait démontrer que vous pensez avoir des progrès à faire en cuisine. Je serai ravie de vous aider si c'est le cas. Mais si d'autres veulent encore prouver je ne sais quelle supériorité... Je ne vous retiens pas.

Elle attendit donc que les quelques autres frimeurs quittent les lieux. Après quoi, elle prit un moment pour se calmer. En effet, elle avait pris cet affront comme une attaque personnelle. Certes, elle ne se prétendait pas la meilleure dans son domaine, quoi que puisse en dire Elaran, mais si on se présentait à un cours de cuisine, c'était censé être pour s'améliorer. Et elle ne permettrait à personne d'insulter son art.

Enfin. Elle ne devait pas s'énerver, ceux qui restaient étaient probablement vraiment motivés. Pour eux, elle devait donner le meilleur d'elle-même. Elle repensa donc aux propositions. Surtout celle de cet homme qui l'avait captivée, elle ne savait pas trop pourquoi. Elle croisa donc son regard alors qu'elle réfléchissait. Quelque chose de pratique pour voyager, hein ? Voilà qui lui rappelait son expédition dans les marais... Oh ! Elle se retint de rire en se remémorant son expérience avec les champignons. C'était décidé, elle leur proposerait quelque chose à base de cet aliment ! Mais, évidemment, elle en utiliserait qu'elle connaissait parfaitement et dont elle savait qu'il n'y avait aucun risque, même s'ils n'étaient pas parfaitement préparés. Cela, c'était un prérequis. Elle animait un cours, pas une compétition. Il y aurait donc forcément des ratés. Mais c'était en corrigeant ses erreurs qu'on apprenait... Donc, il fallait faire des erreurs en cours de route.

- Sachez que pour moi, les voyages sont synonymes de champignons. Vous devez savoir qu'il faut être très prudent avec ces aliments, si on les choisit mal, on peut tomber sur un specimen toxique. Mais ne vous en faites pas, ceux que je vous propose poussent près de chez moi, je les connais très bien, ils sont sans danger... La preuve, je suis encore là pour vous parler !

Elle rit doucement à son trait d'humour, espérant détendre l'atmosphère. Puis vint le moment de choisir la recette.

- Bien qu'elles soient rares, il existe des recettes de desserts aux champignons... Mais je ne pense pas que tout le monde aimerait ça. Donc je vous demande votre avis : on essaie quand même ? Ou on peut aussi rester sur une compote de fruits plus classique, c'est sucré, emballé dans un récipient qui ferme bien, on peut le transporter sans problème pendant quelques jours. Et c'est très facile à faire ! Ou si quelqu'un ici a déjà goûté quelque chose qu'il voudrait pouvoir faire lui-même, n'hésitez pas. On peut aussi décider de quelque chose de différent à chaque table, et vous pourrez partager. La cuisine et la nourriture en général, on peut en profiter seul, mais c'est encore meilleur partagé. Je veux qu'à la fin de cette séance, tout le monde ait vécu un moment de partage spécial et privilégié avec au moins une personne d'une autre table que la sienne.

Eh oui, ça, ils ne l'avaient certainement pas vu venir. Mais c'était son état d'esprit. Lorsqu'elle cuisinait pour elle, c'était uniquement pour s'entraîner. La véritable cuisine était pour elle un moyen de faire plaisir à autrui. Elle n'aimait rien de plus qu'un visage satisfait après avoir goûté ses créations. Et elle espérait bien transmettre cette passion à au moins une personne parmi toutes celles qui étaient restées après son coup d'éclat.




Ma fiche combat:
Revenir en haut Aller en bas
Melhyndil
Nouvel(le) habitant(e)

Melhyndil

Messages : 48
Expérience : 344
Masculin Âge RP : 377

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Initiation culinaire au village [Melhyndil] 64453510110/110Initiation culinaire au village [Melhyndil] 242396barresante02  (110/110)
Vitesse: 132
Dégâts: 69

Initiation culinaire au village [Melhyndil] Empty
MessageSujet: Re: Initiation culinaire au village [Melhyndil]   Initiation culinaire au village [Melhyndil] EmptyVen 19 Jan 2024 - 7:31
Séparation du contenu
Bien qu'ayant l'air réservé au départ, Lariela se présente sous un nouveau jour lorsqu'un brouhaha s'installe entre toutes les personnes voulant un plat particulier. Tapant dans ses mains comme à l'école devant une classe, elle ramène le calme, invitant chacun à s'installer à une table, même son fils. Melhyndil s'avance donc pour en prendre un, ne se précipitant pas, et ne pouvant donc pas choisir, mais cela ne le dérange pas. Il se retrouve donc aux côtés d'Elaran, la table n'étant pas toute petite comme c'est la coutume dans les auberges. Il lui jette un coup d’œil et un sourire bienveillant en prenant sa place avant de redonner toute son attention à la cuisinière qui a rabroué son enfant, lui donnant une leçon d'humilité au passage.

Humilité, un mot qui lui tient apparemment à cœur, puisque c'est autour de ce mot que la suite des évènements va se dérouler. En effet, devant les mécontentements de ceux se disant des bons cuisiniers, et désirant quelque part la remettre à sa place, une fois de plus, Lariela ne se démonte pas, lançant un défi à l'un des protagonistes sur une pâte feuilleté. Melhyndil serait bien en peine d'en faire une, sachant ce que c'est, mais n'ayant aucune connaissance sur la façon d'en préparer une. Intérieurement, il souffle de soulagement de ne pas avoir été choisir, mais après tout, lui ne fait pas partie des gens qui se sont plains.

Devant l'échec du malheureux, la professeur n'hésite pas à lui demander de quitter les lieux, lui faisant la leçon sur sa suffisance, et revenant au mort d'ordre du jour, avec un petit discours comportemental. L'on peut se demander l'utilité de celui-ci étant donné que tous les participants sont adultes, mais au vu de ce qu'il vient de se passer, personne n'a rien à y redire, et beaucoup hochent la tête en compréhension, Melhyndil compris. D'autres quittent l'auberge, sans doute des personnes trop imbu d'elle-même, amenant un sentiment de déception pour l'elfe qui ne pensait pas voir cela se produire. Il est affligeant de constater la stupidité de certaines personnes, mais bon, tant que ce n'est pas lui, tant pis pour les autres.

Lariela a conquis son auditoire avec brio, chacun étant attentif à ce qu'elle dit. Le regard d'émeraude de Melhyndil est fixé sur elle, ne la lâchant pas des yeux, scrutant ses moindres gestes, et écoutant ce qu'elle dit. Leur regard se croisa avant qu'elle ne reprenne son discours, parlant des champignons et lançant son idée pour le cours à venir. Lui-même connaît pas mal de champignons, mais il est loin de savoir tous les identifier, il n'a jamais fait attention, en revanche, au fait qu'il existe des desserts avec cet ingrédient. Cela attise encore plus sa curiosité déjà exacerbée. Par contre, le fait de devoir sociabiliser et faire goûter aux autres le rebute un peu. Il ne remet clairement pas en cause l'idée, c'est juste qu'il n'est pas cuisinier, et n'aime pas mal faire les choses. Il ne savait pas de trop si elle vient de poser les questions en attendant une réponse ou si elle a déjà décidé de la suite. Bien droit, il se permet donc de prendre la parole, espérant ne pas se faire reprendre sur une idée incomprise de sa part

"Quelle magnifique idée que de faire un dessert à base de champignons, je n'ai jamais essayé, cela doit vraiment être bon."

Même si chacun doit cuisiner de son côté, il espère bien que celui à base de champignon soit pour lui, mais une nouvelle crainte s'empare de lui.

"Je ne sais absolument pas en préparer par contre, je compte sur vous pour me...nous...guider à chaque étape"

Il espère bien qu'elle va l'aider, et vu que ça semble se tourner sur un mélange, il se demande bien comment elle va faire pour se départager entre toutes ces tables. Elle en a du courage, pour sûr qu'elle va être fatiguée à la fin de ce cours.

"Devons nous choisir nos ingrédients nous-même ?"

Il faut bien avouer que Melhyndil se retrouve un peu perdu à cet instant, bien incapable de savoir ce qu'il doit faire. Si elle emploie du jargon technique, il ne va rien comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Lariela
Guérisseuse

Lariela

Messages : 312
Expérience : 1019
Féminin Âge RP : 370 ans

Politique : 07
Titres:

(Archéoptéryx, +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
Initiation culinaire au village [Melhyndil] 644535101084/1084Initiation culinaire au village [Melhyndil] 242396barresante02  (1084/1084)
Vitesse: 404
Dégâts: 516

Initiation culinaire au village [Melhyndil] Empty
MessageSujet: Re: Initiation culinaire au village [Melhyndil]   Initiation culinaire au village [Melhyndil] EmptyVen 19 Jan 2024 - 9:03
Séparation du contenu
En contraste avec l'intervention précédente, l'homme avec qui elle avait pu parler plus tôt reprit la parole. Elle sourit. Lui, c'était décidé, elle l'aimait bien. Elle se rapprocha donc de sa table, satisfaite que ce soit le compagnon d'Elaran qui aie décidé de tenter l'expérience... Hum, d'ailleurs, elle ne serait pas étonnée que ce soit le garçon qui l'y ait encouragé.

- Ce n'est pas à moi de dire si c'est bon ou non, c'est à chacun d'en juger. Et puis, je pourrais parfaitement aimer quelque chose que vous détesteriez, et inversement. Mais laissez-moi vous préciser que j'apprécie la prise de risque. Vous me direz ce que vous en pensez. Tenez, puisque vous êtes dans la même équipe, Elaran. Tu peux proposer quelque chose ? Quelque chose que tu n'aurais jamais vu depuis que tu es avec moi. Quant à vous, Monsieur, n'hésitez pas à proposer si vous avez une envie quelconque, aucune idée n'est mauvaise. Prenez le temps de discuter, je reviens.

Elle alla faire le tour des autres tables pour recueillir également leurs envies. Une fois tout le monde consulté, elle entama des allers-retours entre la cuisine et les tables pour apporter les ingrédients nécessaires, aidée cette fois par l'aubergiste. Eh oui, elle semblait désormais incapable de se débrouiller sans aide... D'un autre côté, gérer seule autant de personnes était impossible. Surtout qu'elle n'était ni professeur ni habituée à socialiser... Ses seuls points forts dans cette situation étaient son amour de la cuisine et des gens. Elle n'avait pas la prétention de jouer les professeurs expérimentés. Elle partageait simplement sa passion.

***
De son côté, Elaran ne savait pas trop comment se comporter. Depuis que Lariela l'avait adopté, il avait toujours fait de son mieux pour l'aider. C'était la première fois qu'il se trouvait au même niveau que les autres personnes présentes. Et puis, il devait bien avouer qu'il était fier d'être associée à l'experte en ces lieux. Et ça, on pourrait lui dire l'inverse, qu'elle n'était peut-être pas la meilleure, autant qu'on voudrait, il ne changerait pas d'avis. Après tout, il ne connaissait personne d'autre qui serait capable d'adopter quelqu'un qui venait de voler ce qu'elle tentait de vendre... Lariela était juste l'elfe la plus gentille de tous, voilà tout.

Enfin, il allait visiblement avoir quelque chose à faire : l'homme avec qui sa tutrice parlait plus tôt l'avait rejoint. Il faisait de son mieux pour paraître assuré, mais, à en juger par les questions qui suivirent, il manquait certainement de confiance. Alors, il tenta de s'inspirer de l'ermite aux cheveux verts en lançant, avec la spontanéité propre aux enfants de son âge :

- Ne vous inquiétez pas, elle ne laissera personne seul... Enfin, personne à qui elle n'a rien à reprocher. Et vous, vous n'avez aucun souci à vous faire, elle a l'air de vraiment vous apprécier !

Comme d'habitude, il parlait sans réfléchir. Mais il ne s'en voulait absolument pas. Après tout, pourquoi mentir ? Il connaissait sa vérité et la révélait, sans chercher à savoir si elle était véritablement vraie ou pas, voilà tout. Qu'y avait-il de mal à cela ?

- Et pour les ingrédients, regardez, on lui a dit ce qu'on voulait faire, la voilà qui... Eh ! Pourquoi elle se fait aider par quelqu'un d'autre !! Je ne suis pas assez bien, c'est ça ?!

Si rien ne se passait dans les prochaines secondes, l'enfant risquait, poussé par sa jalousie, de faire une bêtise...




Ma fiche combat:
Revenir en haut Aller en bas
Melhyndil
Nouvel(le) habitant(e)

Melhyndil

Messages : 48
Expérience : 344
Masculin Âge RP : 377

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Initiation culinaire au village [Melhyndil] 64453510110/110Initiation culinaire au village [Melhyndil] 242396barresante02  (110/110)
Vitesse: 132
Dégâts: 69

Initiation culinaire au village [Melhyndil] Empty
MessageSujet: Re: Initiation culinaire au village [Melhyndil]   Initiation culinaire au village [Melhyndil] EmptyJeu 1 Fév 2024 - 8:15
Séparation du contenu
Très terre-à-terre, Lariela énonce le fait que les goûts de chacun sont différents. C'est une réalité en effet, mais puisque Melhyndil n'a jamais essayé, autant le faire pour voir s'il aime à son tour ce genre de dessert à base de champignon ou s'il passera son chemin pour les prochaines fois. De toute façon, curieux de nature, tester de nouvelles choses est toujours quelque chose d’intéressant, quel que soit le résultat. Cela lui ouvre de nouveaux horizons sur des associations différentes qu'il n'a jusqu'à maintenant jamais réfléchi. Bon après, ce n'est pas un cordon-bleu, il se débrouille juste pour survivre et préparer des plats basiques, et lorsqu'il est chez lui, ce sont les serviteurs qui le servent. Saurait-il même cuisiner s'il ne se promenait pas trop souvent, à devoir manger par ses propres moyens dans la forêt ?

"Je n'hésiterais pas à vous dire si cela m'a plu ou non, soyez en certaine, en tout cas, il fallait y penser, et rien que pour ça, merci pour ce partage que vous nous offrez."

Se concerter avec son binôme est indispensable en effet, Melhyndil se tourne donc vers l'enfant alors que la cuisinière va de table en table pour leur parler, et apporter les ingrédients qu'ils demandent. Il réfléchit un peu avant de lui parler, mais c'est ce dernier qui prend la parole, candide, pour dire que Lariela l'apprécie en ajoutant "vraiment". Voilà qui rend l'elfe perplexe, il ne s'était rendu compte de rien du tout, et il ne comprend pas forcément ce qu'il entend par la

"Elle m'apprécie, comment ça ?"

Melhyndil ramène son regard sur Lariela, elle est jolie avec sa gracieuse silhouette, avec sa chevelure couleur des feuilles. Elle est douce, sans se laisser faire vu l'expulsion de l'elfe hautain d'avant. Comment Elaran peut en conclure qu'elle l'apprécie alors qu'ils viennent juste de se rencontrer, et qu'ils n'ont échangé que quelques mots ? A moins qu'elle ne sache cerner les gens rapidement. Surpris par cet aveu sortit de la bouche d'un enfant, l'elfe est un peu déboussolé. Son attention de nouveau sur le petit bonhomme, celui-ci continue, sans le regarder, auquel cas il verrait sans doute la confusion sur son visage. Melhyndil est pourtant vite ramené à la réalité alors que son partenaire du moment s'enflamme en apercevant que l'aubergiste aide Lariela. L'enfant semble ressentir un brin de jalousie envers la collaboration des deux. Il semble qu'il désire l'attention exclusive de la professeure. Cette rivalité potentielle nécessite l'attention de l'elfe sylvain bienveillant.

Se penchant vers l'enfant, Melhyndil comprend qu'il faut lui changer les idées

"Je pense que Lariela veut surtout que tu m'aides vu mon incompétence, cela n'a rien à voir avec le fait que tu sois trop bien pour elle ou pas. De plus, elle souhaite peut-être que tu fasses une nouvelle expérience. Dans tous les cas, moi, j'ai besoin de toi, alors s'il te plaît, aide moi, nous pourrions faire de notre mieux ensemble, et cela rendrait le plat encore plus spécial, ce qui ferait vraiment plaisir à Lariela, tu ne penses pas ?"

Il ne sait pas s'il est parvenu à le distraire de sa jalousie, il continue donc sur sa lancée, cherchant ce qu'ils peuvent utiliser comme ingrédient pour aller avec les champignons

"Si nous associons des fruits rouges avec une crème pour accompagner les champignons, qu'en penses tu ? Je t'écoute si tu as des idées, tu as sans doute vu plus de choses que moi en cuisine."

Humilité est un mot qui cerne assez bien l'elfe.
Revenir en haut Aller en bas
Lariela
Guérisseuse

Lariela

Messages : 312
Expérience : 1019
Féminin Âge RP : 370 ans

Politique : 07
Titres:

(Archéoptéryx, +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
Initiation culinaire au village [Melhyndil] 644535101084/1084Initiation culinaire au village [Melhyndil] 242396barresante02  (1084/1084)
Vitesse: 404
Dégâts: 516

Initiation culinaire au village [Melhyndil] Empty
MessageSujet: Re: Initiation culinaire au village [Melhyndil]   Initiation culinaire au village [Melhyndil] EmptyVen 2 Fév 2024 - 9:38
Séparation du contenu
Elle hocha la tête, prenant note des derniers mots qui lui furent adressés avant que le devoir ne l'appelle vers d'autres tables.

Elaran, de son côté, dut apporter des précisions... Qui lui semblaient pourtant inutiles. Il haussa les épaules :

- Ben c'est évident, non ? Vous l'avez vue parler autant avec les autres ? Moi j'ai vu. Elle ne les a même pas accueillis... Ce qui ne lui ressemble pas, elle a dû oublier. Bon, après, c'est vrai que je ne l'ai jamais vraiment vue détester quelqu'un, même celui qu'elle a viré, elle ne le détestait pas. Juste... Je ne sais pas, mais je dirais qu'elle a juste remarqué que ce cours n'était pas pour lui. Et comme c'est SON domaine, ce qu'elle aime vraiment, en plus de pratiquer ses sorts, forcément, ça a dû la blesser. Mais elle est assez intelligente pour ne pas diriger cette douleur directement sur quelqu'un... Je vous ai déjà dit que c'est la meilleure ?

Il aurait pu continuer longtemps sur ce thème, s'il n'avait pas remarqué qu'il n'était visiblement pas si exceptionnel aux yeux de sa bienfaitrice, qui semblait pouvoir se faire aider par n'importe qui. Certes, l'aubergiste savait mieux y faire avec les foules qu'elle, puisqu'il s'agissait de son métier, mais cela, jamais Elaran ne le comprendrait... Ou peut-être pas avant quelques décennies.

C'est alors que son voisin décida de lui changer les idées. Son incompétence ?

- Elle ne peut pas savoir si vous êtes doué ou pas, vous n'avez rien essayé. Non, vraiment, je... Je ne sais pas. Elle regrette peut-être de m'avoir adopté. Après tout, elle a toujours vécu seule, peut-être qu'elle en a marre de devoir supporter quelqu'un d'autre... Pourtant, je fais de mon mieux... Elle m'a sauvé la vie, je veux qu'elle en soit fière, pas être un poids...

Il tentait bravement de retenir les larmes qui naissaient de ces idées, dont il n'avait aucune idée de la véracité ou non, mais dont il finit par se convaincre. Oui, voilà, c'était ça. Elle l'avait accepté chez elle pour le soustraire à la colère de l'humain avec qui elle parlait quand il avait fait irruption, et maintenant, elle regrettait, mais était bien trop gentille pour l'abandonner à nouveau. Alors... Il devait faire quelque chose. La convaincre qu'il n'était pas un poids mort. L'aider en cuisine lui avait semblé une bonne solution, mais il venait de se convaincre tout seul que cela n'avait servi à rien.

C'est alors que les mots de son voisin finirent par faire leur chemin dans sa tête. L'aider. Faire plaisir à Lariela. Peut-être que comme ça, elle arrêterait de souffrir à cause de lui. S'il faisait de son mieux et lui prouver qu'il pouvait aussi l'aider autrement qu'en tant que marmiton... Oui, ça valait le coup d'essayer. Se saisissant d'un saladier, son énergie retrouvée, il déclara, tout fier :

- Bonne idée ! C'est parti, on doit montrer qu'on est la meilleure équipe ! Comme elle a dit, je ne suis pas au même niveau que les autres, et vous, vous avez certainement un style qu'elle ne connaît pas, ensemble, on peut la surprendre de la meilleure des manières ! C'est parti !

Il écouta la proposition, jouant distraitement avec les ustensiles alors qu'il réfléchissait. Des champignons... Une crème... Crème...

- Des macarons !

Puis il prit le temps de se calmer pour s'expliquer :

- On peut tenter des macarons aux champignons... Et peut-être faire une assiette avec d'autres macarons plus classiques, comme ça il y en aura pour tous les goûts, tu en... Euh VOUS en pensez quoi ?

C'était plus fort que lui, il avait spontanément commencé à traiter son binôme comme un ami. Mais au moins, la stratégie de ce dernier avait fonctionné : il avait oublié sa jalousie... Du moins pour un temps.

Ce fut à ce moment que Lariela revint. Elle avait volontairement laissé leur table être la dernière qu'elle viendrait voir, pour leur laisser le temps de discuter. Et surtout car elle savait que l'enfant pouvait avoir une imagination débordante lorsqu'il s'y mettait, il fallait donc du temps pour trier ses propositions et ne garder que les plus réalisables. Mais elle l'avait vu s'animer du coin de l'oeil (elle ne le laissait jamais vraiment quitter son champ de vision, probablement un réflexe maternel... Après tout, qu'en savait-elle, elle n'avait jamais eu d'enfant biologique).

- Alors, Elaran, j'espère que tu n'as pas trop assommé Monsieur... Je ne doute pas que tu lui as fait une tonne de propositions. Est-ce que vous avez pu vous fixer sur quelque chose ? De la pâtisserie, peut-être ?

Elle avait remarqué le saladier qu'Elaran n'avait pas vraiment lâché. Ce dernier consulta alors son aîné du regard. Après tout, c'était vrai, il ne lui avait pas vraiment laissé l'occasion de donner son avis...

- Erm... je crois que j'ai encore monopolisé la parole... Il va te dire ce qu'il veut et moi je vais me taire, voilà.

Voilà qui était étrange, songea Lariela. Elle posa donc un regard plus sévère sur l'adulte.

- Je sais qu'il peut parfois se montrer agaçant, mais j'espère que vous n'avez pas détruit sa confiance en lui ou quelque chose comme cela. Autrement... Je ne voudrais pas être à votre place !

Quelle ironie ! C'était l'enfant lui-même qui s'était détruit tout seul. Mais cela, Lariela l'ignorait.




Ma fiche combat:


Dernière édition par Lariela le Ven 2 Fév 2024 - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Melhyndil
Nouvel(le) habitant(e)

Melhyndil

Messages : 48
Expérience : 344
Masculin Âge RP : 377

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Initiation culinaire au village [Melhyndil] 64453510110/110Initiation culinaire au village [Melhyndil] 242396barresante02  (110/110)
Vitesse: 132
Dégâts: 69

Initiation culinaire au village [Melhyndil] Empty
MessageSujet: Re: Initiation culinaire au village [Melhyndil]   Initiation culinaire au village [Melhyndil] EmptyVen 2 Fév 2024 - 10:39
Séparation du contenu
C'est évident ? Et bien pour Melhyndil, non, ça ne l'est pas pour l'elfe sylvain, mais il faut bien avouer qu'il ne s'est pas beaucoup intéressé aux relations avec d'autres personnes que sa famille. Il relève donc la tête pour regarder de nouveau Lariela, s'interrogeant sur la véracité des propos d'un enfant, non pas qu'il remet en question ce qu'il dit, juste de savoir s'ils ont la même vision de la phrase. Enfin, il n'a pas le temps d'y songer longuement qu'Elaran reprend avec un Melhyndil qui remet toute son attention sur l'enfant. Il apprend que celui-ci a été adopté, il apparaît au son de son discours qu'il craint d'être rejeté par celle qui est devenue sa mère.

Toujours bienveillant, cherchant à comprendre les sentiments d'Elaran, ressent une pointe de tristesse pour ce jeune elfe en quête d'acceptation, d'autant plus qu'il est évident qu'il retient ses larmes. L'elfe sylvain réalise que, peut-être, cette journée de cuisine pourrait être plus qu'une simple leçon culinaire. Il décide de se rapprocher d'Elaran, cherchant à lui offrir du réconfort. Il lui parle d'une voix qu'il espère apaisante.

"Elaran, tu sais, l'amour d'une mère ne dépend pas du sang. Lariela t'a choisi, et c'est ce qui compte vraiment. Ne laisse pas la peur de l'abandon obscurcir la réalité de son amour pour toi."

Il ne sait pas si les mots qu'il vient de dire arrivent jusqu'à l'enfant qui a déjà rebondi sur les paroles d'avant. En-tout-cas, joignant le geste à la parole, il s'empare d'un saladier et d'un ustensile tout en parlant avec un enthousiasme retrouvé qui fait chaud au cœur, amenant un sourire à l'équipier d'Elaran qui le tutoie avant de se rendre compte qu'il parle à un adulte

"Tu peux me tutoyer, nous sommes partenaires."

Melhyndil ne s'est jamais pris pour quelqu'un de supérieur malgré sa noblesse, il apprécie vraiment la sincérité qu'il ne trouve pas lorsqu'il y a des bals familiaux, avec l'hypocrisie ambiante des nobles ensembles. Il préfère largement ce genre d'ambiance, plus sereine et apaisante malgré les révélations. C'est un moment de partage, une compréhension partagée entre deux elfes. Melhyndil décide alors de guider Elaran à travers la création du dessert qui captivera le cœur de Lariela. Mais il n'a pas le temps de lui en faire part que celle-ci arrive justement.

Il laisse Elaran répondre, mais il semble que celui-ci reste sur la réserve, ou qu'il soit un peu honteux ? Mais non, il ne le faut pas. Et c'est à ce moment que L'elfe aux cheveux verts lui faisant une réflexion sur la confiance en lui du petit. Ne comprenant pas trop, mais étant donné le balbutiement de l'enfant, Melhyndil répond à la cuisinière, ses yeux verts se rivant dans son regard avec assurance

"Melhyndil est mieux que monsieur, je préfère en tout cas. Quant à la confiance qu'il a en lui, j'espère bien qu'il ne l'a pas perdu, puisque l’enthousiasme qu'il a est important dans notre recette, d'autant que c'est lui qui a eu l'idée. Je la trouve excellente, et je suis certain qu'il saura parfaitement me guider avec tout ce qu'il a appris à vos côtés, n'est-ce pas Elaran ?"

Il passe sa main dans ses cheveux, les ébouriffants au passage dans un signe de complicité. Les yeux d'Elaran s'écarquillent devant les mots aimables qui sont fait à son encontre.

"Explique donc ce que nous allons faire, je ne vais pas récolter tes efforts."

Il laisse donc l'enfant expliquer la recette de macaron qu'ils vont faire, son ardeur revenue aussi vite qu'elle était partie, montrant une fois de plus la capacité des enfants de passer d'une émotion à une autre en l'espace d'un instant.

"Vous voyez, je pense que vous pouvez nous laisser, il saura mettre le cœur qu'il faut dans ce dessert afin de vous montrer ses talents, je n'en doute pas. Nous vous appellerons si vous avons des questions."

Il chasse Lariela, mais sans méchanceté aucune. C'est surtout qu'il veut préserver cet instant avec Elaran, et qu'il soit fier de ce qu'il a fait pour celle qui lui a sauvé la vie, et l'a adopté. Une fois qu'elle est retournée vers d'autres tables, Melhyndil se rapproche de l'enfant, parlant à voix basse, comme quelqu'un qui complote quelque chose avec son acolyte, cherchant la proximité

"C'est une brillante idée, Elaran. Les macarons seront notre toile, et les saveurs, nos pinceaux. Montrons à Lariela que tu as largement les compétences pour l'aider plus qu'elle ne le pense. Pour l'impressionner, nous devons lui montrer notre créativité. Les champignons ajouteront une touche magique à nos desserts, une magie naturelle et délicate qui nous reflète. Et tu te doutes que sans toi, je suis incapable de faire cela, alors je t'écoute, je suis à ta disposition."

Il dit cela à la fois pour encourager l'enfant le valoriser, que parce qu'il ne sait en effet pas la procédure à suivre pour les faire. Il espère que Lariela a compris qu'il ne veut pas la blesser dans les propos qu'il a tenus, que ce n'est pas pour la chasser qu'il a dit ça. Il se doute aussi qu'elle reviendra pour les aider, puisqu'en fait il ne sait pas si Elaran est capable de connaitre la recette entière pour ces réalisations, et lui ne le sait pas du tout.

Aussitôt, les deux elfes travaillent de concert, mélangeant les ingrédients avec soin, parlant ensemble pour créer des saveurs variées et conversant sur la préparation des coques des macarons. Leur collaboration devient une danse harmonieuse, chaque geste renforçant le lien entre Melhyndil et Elaran, le ton au diapason de l'enfant qui démontre des connaissances sur la marche à suivre tout en ayant quelques hésitations.

"Avec ça, Lariela ne peut que comprendre tout l'amour que tu as pour elle, je suis certain qu'elle sera fière de toi"

La confection avance, mais il reste encore beaucoup de choses à faire, et ce n'est pas Melhyndil qui va pouvoir l'aider. Profitant d'un moment où Elaran est dans une concentration accrue, l'adulte lance des regards à Lariela, espérant qu'elle comprenne qu'il l'appelle à l'aide sans que cela ne soit trop visible pour ne pas embarrasser l'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Lariela
Guérisseuse

Lariela

Messages : 312
Expérience : 1019
Féminin Âge RP : 370 ans

Politique : 07
Titres:

(Archéoptéryx, +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
Initiation culinaire au village [Melhyndil] 644535101084/1084Initiation culinaire au village [Melhyndil] 242396barresante02  (1084/1084)
Vitesse: 404
Dégâts: 516

Initiation culinaire au village [Melhyndil] Empty
MessageSujet: Re: Initiation culinaire au village [Melhyndil]   Initiation culinaire au village [Melhyndil] EmptySam 3 Fév 2024 - 10:28
Séparation du contenu
Lariela l'avait choisi ? Vraiment ? Elaran avait plutôt l'impression de s'être imposé. Pour lui, elle l'avait accueilli seulement pour que l'humain ne le punisse pas. Elle avait voulu le protéger, oui... Mais avait-elle réalisé tout de suite ce que cela impliquait d'adopter un enfant ? Probablement pas. D'un autre côté, les paroles de son nouvel ami résonnaient en lui. Certes, elle ne l'avait pas choisi, mais elle l'avait protégé. C'était donc une preuve d'amour ? Alors qu'ils ne se connaissaient pas du tout à ce moment-là ? En pleine réflexion, il ne répondit pas. Il réagit cependant lorsqu'il obtint l'autorisation oficielle de tutoyer son partenaire du jour.

- Oh ! J'ai donc mon premier ami adulte, super ! Il faudra se revoir après, alors, c'est indispensable ! Et oh, tiens, tu pourras peut-être m'aider à convaincre Lariela de venir vivre en ville, on est trop loin de tout, là !

Oui, il s'égarait. Mais la ville lui semblait beaucoup plus adaptée à son caractère énergique que ce bosquet où il fallait faire attention à chaque pas pour ne pas se faire attaquer. Et puis, Lariela faisait partie de la Garde Zéphyr, même si elle ne semblait pas beaucoup s'y investir. Qu'est-ce qu'elle attendait pour aller s'installer chez eux ? D'après l'enfant, cela ne lui ferait pas de mal de se rapprocher d'autres personnes, au contraire. Et lui pourrait aller souvent en ville, ce serait bénéfique pour tous les deux !

Mais là n'était pas la question. Il se le promit, il irait comploter avec son nouvel ami plus tard. Il en était certain, en tant qu'adulte, il arriverait mieux que lui à convaincre Lariela. Il garda cette idée dans un coin de sa tête tandis qu'il se recentrait sur la cuisine. Et sur Lariela qui revenait. Evidemment, Elaran ayant été dans la lune (visiblement, elle avait déteint sur lui à ce niveau), ce fut son nouvel ami qui répondit. Il apprit donc son nom. Melhynd... Hum, compliqué, tout ça. Ce serait juste Mel, pour lui.

Du côté de Lariela, elle ne put dissimuler sa surprise. Ah bon, elle pouvait appeler un inconnu par son prénom ? D'un autre côté... Il prenait soin de son protégé, elle ne pouvait donc plus le traiter comme un inconnu. Elle lui devait d'ailleurs une fière chandelle d'avoir accepté de le prendre en charge sans que personne ne le lui aie demandé. Et malgré son inquiétude, elle voyait bien qu'Elaran semblait l'apprécier. Quiconque entrait dans les bonnes grâces de l'enfant était digne d'entrer dans les siennes aussi. Sans compter que dans ce cas-là, elle n'avait pas vraiment à se forcer. Mais elle se devait de rester prudente et responsable. Elle devait être un exemple pour l'enfant. Donc, elle ne devait pas sembler faire confiance au premier venu.

Il laissa l'enfant expliquer leur idée. De son côté, il décida de jouer un peu en faisant l'indécis :

- Euh... On a parlé de macarons. Mais on ne sait pas encore quel goût leur donner... On pourrait avoir plusieurs choses, pour faire des tests et décider ensuite ? On a parlé de champignons, donc ça c'est sûr, il y en aura. Pour le reste, hum... Quelques fruits ? Des fraises ! Des framboises, de la pomme... Du chocolat ! Du café, pour les grands. Et... Eh, c'est l'une de ces recettes fourre-tout, comme tu les appelles ! Prends tout ce que tu peux trouver !

Elle rit.

- Exact, c'est le genre de recettes très utiles à la maison. Mais ici, tous les ingrédients ont été amenés spécialement pour ce cours, l'aubergiste pourra tout réutiliser dans ses propres recettes s'il y a des restes. Je vais ajouter quelques groseilles et des mûres à la sélection, et vous devriez avoir de quoi vous inspirer.

Joignant le geste à la parole, elle refit quelques allers-retours pour tout disposer sur leur table. Puis elle se fit chasser poliment. Avec un hochement de tête, elle glissa un conseil au fameux Melhyndil avant de s'éloigner :

- Il n'a pas choisi la recette la plus facile, loin de là. Je compte sur vous pour qu'il ne s'en veuille pas si vous ne réussissez pas. Il se lance un défi, je respecte sa démarche, mais il ne faut pas le laisser se détruire.

Puis elle s'éloigna. Elle s'inquiétait pour rien, n'est-ce pas ? Tout se passerait bien ? S'ils ne réussissaient pas, Elaran ne remettrait pas toute sa vie en question ? Elle savait que les réponses à ces questions risquaient de ne pas lui plaire. Mais elle devait aussi lui faire confiance. Il savait que ce n'était pas facile. Mais peut-être que justement, c'était sa manière de se mettre à l'épreuve pour tester son niveau. Elle devait lui faire confiance. Et puis, son aîné semblait assez doué pour communiquer avec lui. Tout se passerait bien. Il le fallait. Elle ne devait pas se laisser distraire, les autres tablées avaient également besoin d'elle.

***

Sous les encouragements de son partenaire, Elaran lança les hostilités, indiquant les instructions qu'il connaissait par coeur. Oui, Lariela avait dit vrai, en pratique, il était complexe d'arriver à un résultat parfait visuellement. Mais il maîtrisait parfaitement la théorie. Et, se sentant soutenu, il se sentait capable de déplacer des montagnes.

Répondant sur le même ton de confidence que ce qu'avait fait précédemment son ami, il déclara :

- Evidemment, on va utiliser tout ça. Je lui ai dit qu'on hésitait pour garder la surprise, puisque dans tous les cas, c'est elle qui amène les ingrédients, donc elle sait ce qu'elle nous a donné.

Puis la confection reprit. Leur table était l'une des moins bruyantes, étant plutôt studieuse. Les autres étaient venus pour s'amuser tout en faisant quelque chose d'utile, Elaran prenait tout cela au sérieux. Et visiblement, c'était également le cas de son partenaire.
Lariela n'eut aucune diffiulté à remarquer cette différence d'ambiance, alors qu'elle leur jetait régulièrement des coups d'oeil attendris. Eux travaillaient dur, ils apprendraient donc forcément beaucoup, aussi bien l'un que l'autre, indépendamment du résultat de leur confection. Et c'était ce qu'elle voulait. Que ses élèves du jour réussissent ou non lui était complètement indifférent. Elle voulait simplement qu'ils apprennent des compétences qu'ils n'auraient jamais obtenu autrement. Hormis Elaran, évidemment. Lui avait l'habitude d'apprendre à ses côtés, il savait comment elle s'y prenait et pouvait donc se concentrer exclusivement sur sa recette.

À un moment, toutes les tables étaient lancées, chacun mettait tout son coeur dans sa confection, Lariela n'avait donc plus rien à faire. Elle rejoignit donc l'aubergiste, satisfaite. Elle savait que tous ne réussiraient pas, mais les voir si concentrés lui faisait du bien. Chacun avait trouvé ce qu'il voulait faire et s'y investissait corps et âme, avec passion. C'était ce qu'elle voulait transmettre. Elle avait la sensation d'avoir choisi les bonnes personnes et de leur avoir donné les bons conseils. À présent, ce serait à eux de faire la suite.

Ce fut à ce moment qu'elle capta le regard de Melhyndil. Elle y répondit silencieusement pour lui faire comprendre qu'elle l'avait vu. Puis elle abréga sa conversation et rejoignit leur table, feignant de simplement faire un tour pour voir où tout le monde en était.

- Alors, comment ça se passe, ici ? Tout va bien ?

Visiblement, Elaran n'attendait que cette bouée de sauvetage :

- Ma meringue ne prend pas, rha !

Souriante, doucement, elle lui prit ses ustensiles.

- Alors, déjà, ne t'énerve pas. Voyons voir.

Elle mélangea un peu pour voir ce qu'il se passait, puis, une fois sa vérification effectuée, elle fit signe à l'adulte.

- C'était pourtant très bien. ça manque simplement un peu de force... C'est là que ton partenaire doit entrer en scène. Si vous pouviez mélanger ça un peu plus vigoureusement. Il s'agirait de casser les éventuels grumeaux... Sans faire déborder la préparation.




Ma fiche combat:
Revenir en haut Aller en bas
Melhyndil
Nouvel(le) habitant(e)

Melhyndil

Messages : 48
Expérience : 344
Masculin Âge RP : 377

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Initiation culinaire au village [Melhyndil] 64453510110/110Initiation culinaire au village [Melhyndil] 242396barresante02  (110/110)
Vitesse: 132
Dégâts: 69

Initiation culinaire au village [Melhyndil] Empty
MessageSujet: Re: Initiation culinaire au village [Melhyndil]   Initiation culinaire au village [Melhyndil] EmptyLun 5 Fév 2024 - 8:19
Séparation du contenu
La candeur des enfants est rafraîchissante. Melhyndil sourit sincèrement à Elaran quand il lui dit être son premier ami adulte. Il apprend par la même occasion qu'il semble habiter loin de la ville, ce qui lui rappel sa réclusion, même si pour sa part, il y avait sa famille, et beaucoup d'employés. Ce n'est évidemment pas du tout la même chose s'ils ne vivent qu'à deux. Pour un enfant de l'âge d'Elaran, cela doit être pesant, il le comprend bien.

"Content d'être ton premier ami adulte alors, et il faudra en effet que nous nous revoyons, c'est ce que font les amis non ?"

Il ne sait pas s'il pourra tenir cet engagement, surtout s'il se décide un jour à partir à l'aventure. Mais il est certain qu'il ne refusera pas s'ils sont toujours dans des lieux proches l'un de l'autre, ou s'ils se croisent de nouveau. Mais bon, pour l'instant, il ne sait que son prénom, et rien d'autre, de même pour le garçon à son encontre. Il va falloir qu'ils fassent plus ample connaissance s'ils veulent vraiment être ami.

"Vous êtes si éloigné que ça de la ville ? Tu sais, il n'est pas facile de faire changer d'avis un adulte sur son mode de vie, surtout s'il y a une raison à cela. Mais je peux essayer bien entendu, juste je ne te promets pas d'y parvenir".

Il lui fait un clin d'œil pour confirmer ses bonnes intentions. Dans tous les cas l'interaction qu'à Lariela avec Elara, puis ses inquiétudes à son égards quand elle demande à Melhyndil de faire attention sont autant de pistes sur le fait qu'elle aime cet enfant, même s'il a été adopté. Une fois partie, l'elfe reprend, près de l'oreille de l'enfant.

"Même si nous ne réussissons pas, il faudra que nous essayions de nouveau, le principal est de faire tout son possible. Mais je suis certain que nous allons réussir, tu es la tête, et moi les bras. Concentrons-nous surtout sur le goût, c'est le plus important à mon avis."

Tout va pour le mieux en tout cas, Elaran guidant son ainé dans les tâches à accomplir, même s'il semble, que voulant bien faire, il préfère tout faire lui même. Il n'est pas évident pour Melhyndil de se voir déléguer quelque chose. Il a naturellement appelé silencieusement Lariela quand il s'est aperçu que quelque chose ne va pas, l'enfant stressant, et communicant sa détresse même sans le vouloir.

Après lui avoir fait signe qu'elle a vu son appel, et s'être dirigée vers eux après avoir fait des détours pour éviter qu'Elaran se rende compte qu'elle vient exprès, un nouvel échange se fait entre eux. Melhyndil écoute attentivement, constatant l'effet apaisant immédiat de la cuisinière sur l'enfant, pressé de saisir la main tendue. A entendre Lariela, après avoir pris la préparation et fait quelques tours avec l'ustensile adéquat, elle tend le saladier à l'elfe, lui expliquant qu'il faut plus de dynamisme et de force.

"Ah voilà une tâche qui doit m'aller. Je vais tout faire pour que cette meringue soit à la hauteur des espoirs d'Elaran."

Il tourne vigoureusement la préparation dans le saladier à l'aide d'un fouet, cassant les grumeaux comme il le peut. Il est plus difficile d'éviter que cela ne sorte du saladier. Trop de panache, et il risque de faire tomber une bonne partie, alors il accélère et ralentit au départ, afin de trouver la vitesse appropriée, alliant vigueur et précision.

"Est-ce que comme ça, c'est bon ?"

Il baisse le contenant pour qu'Eleran puisse suivre l'évolution, avant de le diriger vers Lariela, pour donner de l'importance à l'enfant qu'il consulte avant la cuisinière attitrée. Ce n'est pas pour embêter la pauvre, mais plutôt pour valoriser son équipier du moment, et nouvel ami.

"Il ne faut pas hésiter à me dire si je ne fais pas les bons mouvements, je ne suis pas habitué à tout cela, j'espère réussir à ce que notre dessert soit aussi bon que l'investissement que tu as mis dedans."

Quelques louanges pour continuer de le garder sur la bonne mentalité à avoir sur cet exercice, il commence à avoir le bras douloureux. Comme quoi, on peut être musclé, mais trouver une chose que vous n'avez pas l'habitude de faire et qui vous met au supplice.

"Pendant combien de temps faut-il faire tourner cette meringue pour qu'elle soit parfaite ? Dis-moi tout."

Dans la même veine, il doit remercier Lariela, comme c'est lui qui l'a appelé, tout cela sans que les soupçons ne surviennent

"Merci pour votre passage, Lariela, nous avons toujours besoin de gens plus compétents que nous lorsque le besoin s'en fait sentir. Grâce à votre intervention, nous n'avons pas perdu de temps à devoir recommencer. Elaran est si brillant, ça aurait été du gaspillage de bloquer à cette étape, encore plus de ma faute."

Il est évident qu'il a du mal, ce qui doit amuser ceux et celles qui ont plus l'habitude de mélanger les ingrédients que lui.

"Allez, nous allons y arriver, vous croyez en nous Lariela ?"

Une petite intervention demandée afin que le petit soit satisfait d'un compliment de la part de sa mère. On apprécie toujours ce genre d'attention de la part de ceux que l'on aime.
Revenir en haut Aller en bas
Lariela
Guérisseuse

Lariela

Messages : 312
Expérience : 1019
Féminin Âge RP : 370 ans

Politique : 07
Titres:

(Archéoptéryx, +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
Initiation culinaire au village [Melhyndil] 644535101084/1084Initiation culinaire au village [Melhyndil] 242396barresante02  (1084/1084)
Vitesse: 404
Dégâts: 516

Initiation culinaire au village [Melhyndil] Empty
MessageSujet: Re: Initiation culinaire au village [Melhyndil]   Initiation culinaire au village [Melhyndil] EmptyLun 5 Fév 2024 - 17:00
Séparation du contenu
Evidemment, l'idée de revoir son ami égayait l'enfant, mais pour le moment, il préférait se concentrer sur leur création. De toutes façons, il le savait, il ne reverrait pas un adulte sans l'avis de sa tutrice. Mais il était certain que cette dernière ne lui refuserait pas de revoir cet adulte. Et cela l'arrangerait probablement : après tout, il pourrait peut-être le garder lorsqu'elle irait chasser...

Néanmoins, il ne pouvait pas ignorer la question suivante. Pour réfléchir, il voulut poser le doigt sur son menton... Mais il tenait encore son fouet et se retrouva, tout surpris, de la préparation partout sur le visage. Il se dépêcha de reposer son fouet à sa place, autrement dit, dans le saladier, avant d'aller se mettoyer.

- Oups !

Une fois satisfait, il revint, pour enfin lui répondre :

- Alors... Pour elle, ce n'est probablement pas pareil, mais moi oui, je trouve qu'on est troooop loin de la ville ! Je peux aller dans n'importe quelle direction, il n'y a toujours que des arbres ! Et je n'ai même pas le droit d'aller jouer avec les Ents !

C'était pour sa propre sécurité, Lariela le lui avait expliqué un nombre incalculable de fois... Mais, comme tous les enfants de son âge, il était irrésistiblement attiré par l'interdit. Un interdit qu'il n'avait cependant jamais osé braver. Après tout, il idolâtrait Lariela, il ne voulait pas la décevoir... Même si l'envie de tester l'inconnue l'étreignait souvent. Mais jusqu'à présent, il avait toujours réussi à résister. Alors, au lieu d'y repenser, il préféra encourager son compère. Il ne pensait pas réussir à convaincre Lariela ? Il répliqua, mi-taquin mi-sérieux :

- Rho, utilisez votre charme, elle ne pourra pas résister !

Une fois Lariela partie (heureusement, elle n'avait pas entendu cette dernière réplique... Ou faisait-elle semblant ?), Melhyndil en profita pour lui glisser quelques conseils qui lui attirèrent un regard étrange de la part de l'enfant :

- Non mais tu répètes ce qu'elle vient de te dire ou quoi ? On croirait l'entendre ! "Même après un échec, ne te laisse pas abattre, recommence, encore et encore, c'est comme ça que tu finiras par y arriver." Elle me le dit tous les jours. Quand je dis que vous êtes faits pour vous entendre !

Il laissa échapper un rire clair d'enfant heureux, avant de se concentrer à nouveau sur sa tâche, qui avançait peu. Ils discutaient beaucoup mais ne travaillaient pas autant.

Ils travaillèrent ainsi en silence pendant encore quelques instants, avant qu'Elaran ne commence à se sentir dépassé et que Lariela, comme par magie, apparaisse derrière lui, tel un ange gardien, pour le sauver. Immédiatement, il lui céda la place du connaisseur... Après tout, c'était elle la spécialiste.

De son côté, Lariela observa d'un oeil amusé le fanfaron. Finalement, son fils avait dû déteindre sur lui... Ou était-il simplement du genre détendu à ne pas se prendre au sérieux ?

- Elaran a l'habitude de me côtoyer, ses espoirs sont donc probablement à la hauteur. Montrez-moi donc ce dont vous êtes capable.

Plusieurs fois, elle fut tentée de lui reprendre le saladier, voyant le gâchis que ce serait si ne serait-ce qu'une goutte s'en échappait. Mais ce fut Elaran qui, lui prenant doucement la main, réussit à faire en sorte qu'elle laisse le noble réaliser tout seul son erreur. Et cette indulgence sembla payer, puisqu'il faisait des efforts visibles pour s'adapter à l'état du contenu de son bol.

Lorsqu'il demanda confirmation à Elaran, puis à Lariela, ce dernier, après avoir cherché et obtenu l'approbation visuelle de son aînée, déclara :

- Oui, c'est bien. Mais on va devoir se relayer, ce sera trop fatigant sinon. Quand tu en auras marre, passe-le moi, ça devrait être moins dur... Et au pire, je me contenterai de le faire assez longtemps pour que tu puisses te reposer.

Lariela se baissa alors pour se mettre à la hauteur de l'enfant, dont elle toucha d'un coup léger le bout du nez.

- Dis donc, bonhomme... La dernière phrase était de trop. Tu fais partie de ce groupe, d'accord ? Au même titre que Mons... Melhyndil. Et tu sais quoi ? Regarde autour de toi. Vous êtes la seule équipe exclusivement masculine.

Elle se releva alors, pour donner plus d'emphase à son propos.

- Soyez fiers de votre spécificités, tous les deux ! Démontez-moi ces clichés comme quoi seules les femmes font de la bonne cuisine. Montrez ce que vous, les hommes, savez faire !

Elle était cependant amusée par les efforts visibles que faisait l'adulte pour mettre l'enfant en avant. Même si ce dernier ne semblait pas s'en rendre compte, elle adressa un regard à son homologue, signifiant "j'apprécie votre démarche, mais n'en faites pas trop". Après tout, si l'enfant en venait à se sentir gêné d'être le centre d'attention, elle ne saurait pas comment réagir. D'un autre côté, elle était d'accord, cela ne pourrait lui faire que du bien de gagner en confiance en lui. Il la fit d'ailleurs sursauter en hurlant :

- Le bec d'oiseau !

Lorsque son partenaire lui demanda jusqu'à quand il fallait battre. Tout le monde les observait, probablement aussi surpris qu'elle par le cri. Elle s'adressa alors doucement aux autres élèves :

- Mais enfin, vous savez ce que c'est, les enfants, il ont besoin de se défouler. Ne vous déconcentrez pas, c'est ma faute et je promets de faire plus attention à l'avenir.

Visiblement, elle avait réussi à les apaiser, et sans élever la voix. En effet, petit à petit, les uns après les autres, les autres candidats revinrent à leurs recettes. Lariela put donc s'expliquer auprès de leur compère :

- Ce qu'il veut dire, c'est que lorsque ce sera prêt, vous le saurez lorsque, en retirant votre fouet, la préparation aura assez épaissi pour ne pas complètement s'affaisser... Laissant un pic, comme un bec d'oiseau. Vous comprendrez quand vous le verrez.

Puis l'aîné du duo la remercia... En en faisant encore trop à son goût, mais tant pis. Elle se contenta de lui faire les gros yeux alors qu'elle répondait simplement :

- La vraie sagesse est de connaître ses faiblesse et de demander humblement de l'aide lorsque la tâche dépasse nos compétences. Je n'ai aucun mérite, j'aime simplement ce que je fais. Et j'ose espérer pouvoir à mon tour demander votre aide le jour où je m'essaierai à votre spécialité.

Quelle était-elle, d'aileurs ? Ce n'était pas le moment de le lui demander, mais, aucun doute, elle devrait y penser une fois le cours terminé, avant de le laisser s'en aller.

La question qui suivit, elle le savait, était entièrement destinée à gonfler à bloc la confiance du garçon. C'est pourquoi ce fut uniquement à lui qu'elle s'adressa, mettant à nouveau ses yeux au niveau des siens.

- Je crois en toi, garçon. Tu es le meilleur des apprentis. Et voici ton contrôle, fais de ton mieux pour obtenir la meilleure note. Je sais que tu en as les moyens. Et n'hésite pas à faire participer ton partenaire. Le travail en équipe, c'est mon point faible. Je veux que tu l'apprennes. Alors tu vas laisser Melhyndil t'aider, d'accord ? Et comme ça, tu seras plus fort que moi.

Elle lui adressa une caresse affectueuse à l'arrière du crâne alors qu'elle se relevait, et adressait quelques derniers mots à l'adulte :

- Et vous, arrêtez de vous dévaloriser. C'est ensemble que vous détrônerez tous les autres. Je ne veux pas entendre que l'un de vous est plus fort que l'autre. Vous avez chacun vos forces et vos faiblesses. Utilisez les premières pour compenser les secondes. Prouvez-moi que c'est possible, que j'en suis simplement incapable. Permettez à Elaran de réussir là où j'ai échoué. Que l'élève dépasse le maître !

Ce qu'elle disait n'était pas complètement vrai. En effet, en tant que guérisseuse, en intégrant une équipe, elle pourrait se concentrer sur le fait de les soutenir alors qu'eux partiraient au combat. Elle appliquerait donc le conseil qu'elle venait de leur donner. Mais elle aussi voulait qu'Elaran soit fier de lui. Qu'il se pense plus doué qu'elle... Et puis, si on se limitait au strict domaine culinaire, elle n'avait techniquement pas menti, puisqu'elle n'avait jamais cuisiné en groupe, hormis avec lui. Elle n'était pas mauvaise en travail en équipe... Elle ne savait simplement pas du tout ce qu'elle valait à cet exercice. Peut-être était-elle douée, peut-être ne l'était-elle pas du tout... Seul l'avenir le lui dirait.

- Vous avez bientôt terminé l'étape compliquée. Le reste sera rapide.

Puis elle rejoignit le centre de la salle et tapa dans ses mains pour attirer l'attention de tout le monde :

- Vous êtes tous sur la fin. Il est temps de s'organiser pour l'utilisation du four. Pas plus de trois créations dans le four à la fois, sans quoi la cuisson pourrait mal se passer ou les saveurs se mélanger. Pour être sûre de ne pas vous gâcher vos créations, écoutez bien, je vais faire des groupes. Retenez bien les numéros de tables qui seront cités avec le vôtre, vous devrez aller enfourner en même temps, car les saveurs de vos plats se ressemblent et ne devraient pas trop se contaminer mutuellement. Si l'un des membres du groupe n'est pas prêt, le ou les autres devront attendre. Nous allons également limiter le nombre de fournées en faisant le plus de groupes de trois possibles, afin de ne pas trop chauffer la pièce.

Puis elle se mit à lister les numéros de tables en énonçant les groupes qu'elle avait définis plus tôt. Evidemment, les garçons se trouvaient dans le dernier, ce qui leur laisserait le temps de terminer tranquillement leur préparation.




Ma fiche combat:
Revenir en haut Aller en bas
Melhyndil
Nouvel(le) habitant(e)

Melhyndil

Messages : 48
Expérience : 344
Masculin Âge RP : 377

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Initiation culinaire au village [Melhyndil] 64453510110/110Initiation culinaire au village [Melhyndil] 242396barresante02  (110/110)
Vitesse: 132
Dégâts: 69

Initiation culinaire au village [Melhyndil] Empty
MessageSujet: Re: Initiation culinaire au village [Melhyndil]   Initiation culinaire au village [Melhyndil] EmptyVen 16 Fév 2024 - 7:10
Séparation du contenu
Utiliser son charme, c'est ce qu'Elaran dit à Melhyndil lorsque ce dernier lui a demandé de l'aide pour convaincre Lariela de se rapprocher de la ville. Voilà une idée qui n'a jusque la pas encore faire son chemin dans l'esprit du pauvre elfe qui n'a jamais utilisé ses charmes, trop reclus, et trop occupé à explorer par la suite. Ses joues rosissent alors qu'il y pense, mais le moment ne s'y prête pas pour l'instant de toute façon, ils ont des choses importantes à faire, et il doit être présent pour son nouvel ami. Le rose tourne au rouge quand Elaran explique qu'ils sont faits l'un pour l'autre, et que leurs idées convergent dans la même direction.

Heureusement Lariela est revenu après lui avoir fait un signal de secours discret. Elle explique des choses, et l'enfant tempère l'adulte afin de ne pas faire du gâchis avec la préparation. Ils conversent un peu, parlant de la masculinité de leur groupe jusqu'à ce qu'Elaran ne s'exclame avec mot que Melhyndil n'arrive pas à associer à la cuisine, attirant toute l'attention sur eux. Lariela les aide une fois de plus à calmer tout cela, avant d'expliquer la signification du "bec d'oiseau", rendant l'image cohérente dans la tête de l'archer. Enfin elle motive son fils avant de réprimander Melhyndil sur le fait qu'il se dévalorise, rajoutant à son embarras. Se ressaisissant, il se doit de répondre

"Nous allons être la meilleure équipe, c'est certain nous pallierons aux problème que l'autre rencontre sans nul doute, n'est-ce pas Elaran ?"

Joignant le geste à la parole, Melhyndil reprends le mélange de la mixture, plus délicatement, mais avec ardeur, pour ne pas décevoir l'enfant qui met ses espoirs dans leur association.

Lariela rejoint ensuite le centre, prenant la parole pour expliquer la suite du déroulement. Elle n'a rien laissé au hasard, preuve de son talent qui force le respect

"Dis moi, elle a pensé à tout, c'est incroyable."

Il ne s'attendait pas à passer un aussi bon moment quand il s'est inscrit, pensant juste à acquérir des connaissances basiques pour son exploration. C'est un instant qu'il gardera en mémoire c'est certain, alors qu'il regarde Lariela avec admiration.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Initiation culinaire au village [Melhyndil] Empty
MessageSujet: Re: Initiation culinaire au village [Melhyndil]   Initiation culinaire au village [Melhyndil] Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Initiation culinaire au village [Melhyndil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique
» Melhyndil [terminé]
» 2ème quête de la série « Initiation djöllfuline » - Les larmes de la solitude
» Prémices d'une nouvelle vie [Melhyndil, Ceiwynn]
» Rencontre fortuite dans les bois [Pw Melhyndil]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Dùralas :: Ouest de Dùralas :: La forêt Sylfaën :: Village des elfes [Zone communautaire]-