AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Herbier  

Le Monde de Dùralas


Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Nous sommes actuellement en l'An 811 du Ve Âge.
Bienvenue à notre dernier membre : Somembamb
Le Monde de Dùralas a précisément 3860 jours !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Dùralas, le Sam 25 Mai 2024 - 1:53
La Spécialisation de classe s'obtient à Wystéria.
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
-28%
Le deal à ne pas rater :
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 couverts – L60cm
279.99 € 390.99 €
Voir le deal

 

 Meurtres en ville [ft Alienor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Noctula Kalâal
Nouvel(le) habitant(e)

Noctula Kalâal

Messages : 37
Expérience : 274
Féminin Âge RP : 31 ans

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Meurtres en ville [ft Alienor] 64453510510/510Meurtres en ville [ft Alienor] 242396barresante02  (510/510)
Vitesse: 99
Dégâts: 139

Meurtres en ville [ft Alienor] Empty
MessageSujet: Meurtres en ville [ft Alienor]   Meurtres en ville [ft Alienor] EmptySam 13 Jan 2024 - 1:45
Séparation du contenu
Depuis trois jours, la garde de Stellaraë se mettait en branle pour retrouver un meurtrier en série qui assassinait de jeunes femmes dans des ruelles sombres tous les soirs, c'était devenu une course contre la montre pour éviter que les rumeurs ne s'ébruitent et qu'un mouvement de panique ne soulève le quartier où se passaient les meurtres. Impuissante à retrouver le coupable, la garde avait fait appel à des aventuriers pour les aider en échange d'une coquette somme. Noctula répondit présent par avidité pour l'or. Très tôt, le matin, avant que le soleil ne se lève sur le désert, elle marcha avec trois gardes jusqu'à la rue où le dernier corps venait d'être retrouvé quelque trente minutes plus tôt, le corps ne présentait aucune marque de confrontation, la jeune adolescente avait été assassinée probablement par-derrière, la gorge tranchée d'un coup sec avec une petite lame. Plongeant toujours plus dans le sordide, le meurtrier avait soigneusement ouvert l'abdomen de la victime après la mort dû à l'absence d'ecchymose, pour prélever le cœur de la jeune fille.

- Troublant, remarque Noctula. Ce n'est probablement pas un meurtre passionnel, il n'y a aucune rage, aucun sentiment dans le mode opératoire du chirurgien.

Le chirurgien était devenu son surnom chez la garde.

- Toutefois, le cœur est le symbole de l'amour. Il retire cet organe chez chacune de ses victimes, pourquoi ? Ça n'a pas de sens, explique t'elle au garde qui l'accompagne.

Noctula inspecta soigneusement le corps et la ruelle dans laquelle le cadavre reposait. Elle ne trouva rien de particulier, pas d'indices, comme les gardes, elle faisait chou blanc.

- On pense que le coupable agit toujours de nuit et dans le périmètre de ce quartier, il semble opérer toujours de la même manière et avoir son territoire de chasse comme un prédateur, dit un garde à Noctula.

Elle pensait à la possibilité d'échafauder un piège pour l'attirer, d'utiliser un appât et de bondir dessus au bon moment, mais elle doutait que le tueur soit assez bête pour tomber dans le panneau. Il fallait au moins que le piège soit très subtil et la subtilité, ce n'était vraiment pas son fort.

- Elle s'appelait Lucinda Chambertine, elle avait seize ans et servait au manoir d'un noble, son père est forgeron et sa mère se rendait tous les matins au marché avec sa fille pour vendre des fleurs, après, Lucinda faisait une pause de plus ou moins une heure, elle se rendait avant midi au manoir de son seigneur pour faire la cuisine et le ménage, elle rentrait chez elle le soir. Sauf que cette fois-ci, elle n'est jamais rentrée, la pauvre.

- Vous avez parler aux parents, demande Noctula au garde.

- Pas encore, vous voulez venir avec nous, répond t'il à la stryge.

- J'aimerais, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Alienor
Guérisseuse

Alienor

Messages : 112
Expérience : 1614
Féminin Âge RP : 22

Politique : 00
Titres:

(Eidunn, griffonne d'Alienor [Modifié], +200, v+200, Vitesse macabre : Les debuffs de vitesse (équipements, pouvoirs, météo, etc.) n'ont aucun effet sur le propriétaire. En contrepartie, les buffs de vitesse n'ont pas non plus d'effet sur lui/elle)

Stats & équipements
Vitalité:
Meurtres en ville [ft Alienor] 644535101094/1094Meurtres en ville [ft Alienor] 242396barresante02  (1094/1094)
Vitesse: 329
Dégâts: 900

Meurtres en ville [ft Alienor] Empty
MessageSujet: Re: Meurtres en ville [ft Alienor]   Meurtres en ville [ft Alienor] EmptyDim 14 Jan 2024 - 20:35
Séparation du contenu
« S’il tue ses victimes c’est uniquement parce qu’il a besoin de leur cœur. Elle ne semble pas vidée de son sang, nous n’avons donc pas affaire à un vampire. Un sorcier, un magicien peut-être ? Ce sont uniquement les cœurs de jeunes filles qui l’intéressent, partons du principe qu’il faut qu’elles soient vierges.
Beaucoup de rituels nécessitent l’utilisation d’un cœur humain… Et de la pleine lune. La prochaine aura lieu dans quelques jours seulement… Quand bien même ça ait un rapport…
Vous là-bas, allez éplucher la bibliothèque de Stellaraë, on recherche un cultiste, un fanatique ou tout autre mage assez barge pour commettre des meurtres en série en y connaissant rien à l’art de l’assassinat. Rendez-vous utiles au lieu de lambiner !
»

Alienor venait d’arriver sur la scène de crime. Si au départ elle comptait faire fi de la présence de la stryge noire déjà présente, elle ne put qu’être surprise par son manque d’analyse. Ni salut, ni présentation, elle n’avait qu’une envie : lui tordre le cou fissa.
Mais la ville cosmopolite étant neutre et loin de la juridiction de la Tour-Blanche, la jeune purificatrice n’était pas en droit d’agir. Dommage, pour une fois qu’on lui servait une créature de son espèce sur un plateau…
Mais sa mission était de trouver un tout autre assassin. Avoir un objectif commun était suffisant pour l’instant afin de ne pas s’entretuer.

« Il n’a même pas pris la peine de cacher le corps… Pourtant la coupure est nette. Un vrai travail de professionnel. S’il n’est pas un as du meurtre, il connaît les arts de la chirurgie. Un médecin sous couverture peut-être ? Mmh… »

Elle se releva, gonflant le plumage immaculé de ses grandes ailes repliées dans son dos, écoutant l’échange entre le commissaire et la stryge noire. Faisait-elle partie de la caste des Exécuteurs ? Alienor l’analysait, enregistrant le plus de détails possible afin de préparer au mieux son exécution.

« Oui, allons voir les parents de la défunte… Ils pourraient être au courant de quelque chose. Il n’est pas rare que les victimes aient un lien avec leur assassin. »

La jeune emplumée suivit de près l’homme un peu rondouillet qui les guidas à travers la ville. Il s’arrêta devant la porte d’une maison typique de l’Oasis. Façonnée dans un mélange de sable et de terre ocre et doré, elle se trouvait dans un quartier simple sans toutefois transpirer la pauvreté.
Il toqua à la porte, et une petite bonne femme sortie presque aussitôt sa tête par l’entrebâillement. L’inquiétude se lisait sur son visage marqué de cerne.

« Ooooh commissaire… Ma petite Lucinda… L’avez-vous retrouvé ? » Demanda-t-elle, des larmes pleins les yeux.

« Heu… Madame Chambertine… En fait… Nous avons une mauvaise nouvelle à vous annoncer… »

L’homme perdit ses moyens, bredouillant, on s’entait qu’il n’était pas franchement à l’aise.

« Nous avons retrouvé le corps de Lucinda ce matin… Dans une ruelle près du manoir où elle travaillait. Nous sommes terriblement désolés Madame… »

La stryge fit preuve de compassion, mais aussi de réalisme. Parlant comme s'il c'était agit de faire son rapport. Il ne servait à rien de laisser traîner le suspens. La femme balbutia, puis s’effondra sur le perron. Alienor la rattrapa in extrémis.

« Madame… Je… Rentrons à l’intérieur voulez-vous ? Nous y serons mieux que dans la rue. » Reprit-elle d’une voix la plus douce possible.




Du soleil nait la lumière et de la lumière nait le pouvoir.



Alienor parle en : D3A54F
Revenir en haut Aller en bas
 

Meurtres en ville [ft Alienor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cécile Sharentil arrive en ville
» La chaleur de la ville [ PW. Moradund Marteau-de-Fer ]
» Vol à la ville [PW Mademoiselle Charme][termine]
» Une ville sombre aux personnages étranges. [PW Wyrm & Sargas]
» [DUEL] Dame Ara VS Alienor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Dùralas :: Centre de Dùralas :: Stellaraë :: Les rues et ruelles-