AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Herbier  

Le Monde de Dùralas


Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Nous sommes actuellement en l'An 810 du Ve Âge.
Bienvenue à notre dernier membre : Fëanor
Le Monde de Dùralas a précisément 3823 jours !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Dùralas, le Jeu 18 Avr 2024 - 1:02
La Spécialisation de classe s'obtient à Wystéria.
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Baskets Nike Air Huarache Runner
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

 

 Les récits de la taverne [PW Caelan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Dame Ara
Parangon de Bienveillance

Dame Ara

Messages : 644
Expérience : 4466
Féminin Âge RP : 152 ans

Politique : 07
titres:

(Hydro Cyno de Dame Ara +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Les récits de la taverne [PW Caelan] 644535102810/2810Les récits de la taverne [PW Caelan] 242396barresante02  (2810/2810)
Vitesse: 199
Dégâts: 1314

Les récits de la taverne [PW Caelan] Empty
MessageSujet: Les récits de la taverne [PW Caelan]   Les récits de la taverne [PW Caelan] EmptyMar 20 Fév 2024 - 4:21
Séparation du contenu
Alors que je pénètre dans le Logis du Chasseur, une vague d'excitation m'envahit. L'atmosphère chaleureuse et animée de la taverne m'accueille comme une vieille amie, me rappelant les histoires et les aventures partagées autour de ce feu crépitant. Je ressens le poids familier de mon armure lourde, ornée de mes fleurs éternelles roses, un rappel constant de mon devoir et de ma dévotion envers mon clan.

Le cliquetis des armes et les éclats de rire résonnent dans la grand-salle décorée de trophées imposants, témoins des exploits passés des chasseurs intrépides. Je me fraye un chemin à travers la foule, sentant les regards curieux se poser sur moi. Je suis habituée à attirer l'attention en tant que Probotyre, mais aujourd'hui, c'est différent. Aujourd'hui, je sens que quelque chose est sur le point de se produire.

Je m'approche du comptoir, où le tavernier m'accueille avec un sourire chaleureux.

"Bonjour, Dame Ara," dit-il en essuyant un verre. "Quel plaisir de vous voir ici ce soir. Que puis-je vous servir ?"

"Deux pintes de dragonne ambrée, s'il vous plaît, et une assiette de fruits frais," réponds-je, montrant du doigt les fruits colorés étalés sur le comptoir.

"Bien sûr, Dame Ara. Les pintes de dragonne ambrée arrivent tout de suite," dit-il en se tournant vers les tonneaux derrière lui.

Je me laisse tomber sur un tabouret en pierre, laissant échapper un soupir de soulagement. La journée a été longue et épuisante, et rien ne vaut une bonne bière elfique pour apaiser mon esprit fatigué.

Pendant que j'attends, je laisse mon regard errer autour de la taverne, observant les visages familiers et les nouveaux venus. Des chasseurs racontent leurs exploits, des voyageurs échangent des nouvelles de contrées lointaines, et les rires et les conversations emplissent l'air.

Enfin, le tavernier revient avec les pintes de dragonne ambrée, déposant les verres devant moi avec un sourire.

"Voilà vos boissons, Dame Ara. Profitez-en bien," dit-il avant de retourner à ses autres clients.

Je prends une gorgée de la bière ambrée, savourant le goût riche et complexe qui se répand dans ma bouche. C'est vraiment une boisson exquise, digne des elfes qui l'ont créée. Je me sens déjà plus détendue, plus légère, prête à affronter ce que la soirée pourrait me réserver.

Je m'empare d'un morceau de fruit frais, laissant éclater en bouche les saveurs sucrées et juteuses. C'est le parfait complément à ma boisson, et je me sens reconnaissante pour ce moment de paix et de répit.

Alors que je savoure ma bière et mes fruits, je me sens enveloppée par l'ambiance chaleureuse et familière du Logis du Chasseur. Je me lève de mon tabouret, prenant soin de porter mes deux pintes de dragonne ambrée et mon plateau de fruits avec précaution. Je cherche du regard un banc en pierre, sachant que c'est la seule option viable pour moi. Après quelques instants, je repère un coin tranquille près de la cheminée et je me dirige vers un banc robuste. Avec un soupir de soulagement, je m'assois confortablement, prête à profiter de ma soirée au Logis du Chasseur.




La Dame Ara discute en #cc6699
Trois aventures en cours !
Les récits de la taverne [PW Caelan] Bloggi17
@montage par Tamel
Revenir en haut Aller en bas
Caelan
Nouvel(le) habitant(e)

Caelan

Messages : 38
Expérience : 326
Masculin Âge RP : 20

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Les récits de la taverne [PW Caelan] 64453510110/110Les récits de la taverne [PW Caelan] 242396barresante02  (110/110)
Vitesse: 110
Dégâts: 78

Les récits de la taverne [PW Caelan] Empty
MessageSujet: Re: Les récits de la taverne [PW Caelan]   Les récits de la taverne [PW Caelan] EmptyDim 25 Fév 2024 - 9:04
Séparation du contenu
Les récits de la Taverne
FEATURING. Dame Ara

L’ennui était vif dans le cœur et l’esprit de Caelan en ce jour. Il avait passé la semaine à travailler à la ferme des Granells, sans vraiment de répit ou de temps pour lui. Ce qui avait le don de totalement émousser sa patience et de le rendre quelque peu agacé. Il rêvait du monde extérieur, poussé par son désir ardent d’accomplir de grandes choses en ce monde, rêvant de Dùralas et de ce qu’il pourrait y découvrir. Cette émotion était bien concrète en lui, mais ses applications étaient encore très vagues. Le plus paradoxal chez Caelan, c’est que l’inconnu le stimulait au plus haut degré, mais l’effrayait également au plus haut degré.

“T’as terminé le nouvel enclos pour les p’tits gars, Cael’ ?” demanda le père Granell, Gaspard de son prénom.

Les “p’tits gars” étant le troupeau des précieux moutons des Granells.

“Oui, monsieur Granell.” répondit Caelan avec lassitude en s’armant de ses javelots de chasse.

“Tu pars chasser encore ?” redemanda Gaspard, visiblement embarrassé.

“Oui !” répondit sèchement Caelan, comme s'il était question de survie dans le fait d’aller chasser. La chasse demeurait la seule activité qui procurait des émotions fortes à Caelan, le sentiment d’être vivant, d’accomplissement. De plus, elle lui permettait de se sentir plus proche de ses objectifs, d’entretenir quelques notions durement apprises durant son enfance dans les Terres du Sud.

Le père Granell voulut répondre quelque chose, quelque chose de sensé, de juste et de profond qui aurait résolu ce différend grandissant entre Caelan et toute la famille de paysans qui l’avait recueilli il y a dix ans. Mais le père Granell était incapable de tenir ce discours. Les Granells étaient des gens honnêtes, aimables et aimants, et très travailleurs. Jamais il n’avait regretté d’avoir adopté Caelan parmi eux. Caelan, du moins jusqu’à ces derniers mois, accomplissait des travaux difficiles pour eux, pour rembourser ce noble geste de les accueillir alors qu'ils ignoraient tout de lui. Aujourd’hui, Caelan était de plus en plus absent.

Gaspard demeurait planté là, devant Caelan, gêné de la situation, voire dépassé. Ne comprenant plus cet enfant devenu adulte, ne ressentant pas ce besoin d’aventure, mais appréciant ce jeune homme comme le fils qu’il n’avait jamais eu.

Caelan tourna les talons et partit, déterminé vers les bois, avant de disparaître de la vue du père Granell. Caelan était peiné de cette situation. Ses yeux devinrent humides au détour d’un grand chêne. Il aimait ces braves gens, mais il ne pouvait pas demeurer avec eux et vivre ainsi. Quelque chose d’autre l’appelait. Cela devenait incompatible avec ce qu’il était en train de devenir.

Sa démarche était pressée, comme s’il évacuait sa charge émotionnelle dans ses pas. Il marcha ainsi durant des heures. En vérité, il ne chassait pas. Du moins, pas encore. Ses pensées et son cœur étaient trop occupés à digérer sa situation pour penser à du gibier.

Il ne prêta même pas attention à sa direction. Il déambula dans les plaines d’Aràn pendant des heures avant de se rendre compte qu’il était perdu. Il regarda le soleil couchant et conclut qu'il ne s'était jamais aventuré de ce côté-là.

Il sentit monter en lui cette fameuse peur, empoignant son ventre avec une froideur extrême, une peur implacable héritée de son enfance difficile dans l’agogé. La discipline à son paroxysme sur de jeunes enfants provoquait quelques séquelles de toutes sortes. Pour Caelan, c’était cette peur.

Il prit un moment pour effectuer des respirations profondes en fermant les yeux. Il s’adossa à un arbre et essaya de retrouver un semblant de calme. L’exercice lui prit dix bonnes minutes. Il se remit en marche.

Dépassant un dernier arbre sur son chemin, hors des sentiers pédestres, il fut soudain frappé d’étonnement. Il y avait en ces lieux une bâtisse assez imposante pour l’endroit, érigée en son centre. C’était déjà surprenant pour Caelan, mais la vraie stupeur était qu’un éléphant venait de rentrer dans le bâtiment. Un éléphant !

Il s’interrogea sur son état mental. Non, ce n’était pas le fruit de son imagination. Caelan était sain d’esprit et de corps. Avec sa peur quelque peu balisée en lui, mêlée à une grande curiosité, il décida de rentrer dans l’endroit qui semblait destiné à accueillir du public.

D’une main quelque peu tremblante, et après avoir repris une profonde inspiration, Caelan ouvrit la porte, sans trop deviner ce qu’il pourrait bien trouver.

Ce fut d’abord une odeur de bois chaud et d’alcool très sucré qui lui parvint aux narines, suivie par la chaleur d’un feu de cheminée réconfortant qui enveloppa son corps entier. Ses yeux, quant à eux, virent d’abord plein de dos face à lui, accoudés au comptoir de la taverne. Enfin, ses oreilles baignèrent dans un brouhaha amical. La peur baissa d’intensité. Il déglutit et avança dans l’endroit.

Il se trouvait au Logis du Chasseur, à en juger par les trophées présents sur les murs et la clientèle. Il avait déjà entendu parler de cet endroit, sans jamais y avoir mis les pieds de sa vie.

“Bonjour, monsieur. Bienvenue. Qu’est-ce qu’il vous faut ?” demanda une voix féminine dans son dos.

Caelan se retourna et découvrit une jeune femme qui devait avoir le même âge que lui, plateau en main, tablier à la taille et large sourire commercial.

“Bonjour ! Et bien, heu… Je vais réfléchir à ma commande et je vous dirai, d’accord ?” bredouilla Caelan.

La vérité était qu’il n’avait absolument pas prévu de se retrouver ici et n’avait pas d’argent sur lui. D’ailleurs, dans sa vie de fermier, il n’en avait rarement besoin. Elle conserva toutefois son sourire avant de répondre :

“Eh bien, installez-vous. Je reviens vers vous quand vous vous serez décidé.”

“Merci, c’est très gentil.”

La gentille serveuse se dirigea vers le comptoir aux côtés de ce qui semblait être le tavernier des lieux. Caelan regarda de quel côté le tavernier était venu et retrouva le fameux éléphant assis dans un coin de la pièce. Les yeux de Caelan s’écarquillèrent. Éléphant, ou plutôt éléphante, à en juger par les bijoux et le maquillage qu’elle portait. La description de la scène, c’est-à-dire voir une femelle éléphant assise dans une taverne, bière et fruit en main, pouvait être assez rocambolesque, mais c’était passer sous silence la grande majestuosité qui émanait de la créature. Il y avait une grande sérénité dans son attitude, voire une sagesse que Caelan perçut vivement.

Caelan se sentit idiot durant ces quelques brèves secondes à l’observer de la sorte. Il ne savait pas quoi dire, ni quoi faire dans cet endroit méconnu pour lui. Il hésita à fuir. À cette idée, sa peur reprit de son emprise sur lui. Il éviterait ainsi le désagrément au moment de payer la serveuse avec de l’argent qu’il n’avait pas.

Il fit quelques pas vers la porte avant de s’arrêter net. Il lança un dernier regard vers l’éléphante. Elle était immense. Caelan était grand pour un spécimen humain, avoisinant les 1 mètre 90 avec une stature très élancée et une grande amplitude d’épaules, ce qui accentuait son gabarit, mais à côté d’elle, même assise, elle devait probablement encore le dépasser.

“C’est pas commun, n’est-ce pas, une probotyre ?” demanda la serveuse à côté de lui, toujours son plateau de serveuse à l’horizontale sur sa main droite.

Caelan se sentit gêné d’être observé en train de lancer des coups d’œil furtifs à la “probotyre”.

“Une probotyre ?” demanda-t-il pour confirmation.

“Oui, elle vient de temps en temps. Vous hésitez aussi ou vous installez ?” demanda-t-elle, rieuse."



MALICE




«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.»






Mes Pensées pour moi-même sont en italique et en #9e0b0b
Revenir en haut Aller en bas
Dame Ara
Parangon de Bienveillance

Dame Ara

Messages : 644
Expérience : 4466
Féminin Âge RP : 152 ans

Politique : 07
titres:

(Hydro Cyno de Dame Ara +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Les récits de la taverne [PW Caelan] 644535102810/2810Les récits de la taverne [PW Caelan] 242396barresante02  (2810/2810)
Vitesse: 199
Dégâts: 1314

Les récits de la taverne [PW Caelan] Empty
MessageSujet: Re: Les récits de la taverne [PW Caelan]   Les récits de la taverne [PW Caelan] EmptyDim 3 Mar 2024 - 10:55
Séparation du contenu
Alors que je me cale confortablement sur le banc de pierre, le feu crépitant à mes côtés, je sens la chaleur bienvenue envahir mes membres fatigués. D'un geste habitué, j'attrape une bûche et la glisse dans les flammes, ravivant leur danse dorée. Le bois s'enflamme avec un crépitement joyeux, répandant une lumière chaleureuse dans la pièce et réchauffant mon corps endolori. Je prends une gorgée de ma bière, savourant son goût riche et réconfortant, tandis que les fruits frais apportent une touche de fraîcheur à ma langue. C'est dans ces moments simples que je trouve la paix et le réconfort dont j'ai besoin après une journée bien remplie.

Soudain, une Naine se glisse sur le banc en face de moi, sa tenue soignée laissant deviner sa nature de prêtresse. Elle me salue d'un signe de tête poli, déposant une assiette de charcuterie sur la table. "Salutations, à vous dame Probotyre, je me permets de m’installer avec vous, les places sont chères ce soir," dit-elle d'une voix guttural. "Je suis Houburika, de passage à Kastalinn pour vendre mes dindes et dindons au marché. Ça vous intéresse ?"

Je lui offre un sourire amical en retour. "Cela dépendrait de la robustesse de vos volailles face aux rigueurs de nos montagnes, Houburika. Mais je suis certaine que nous pourrions trouver un terrain d'entente." Alors que nous entamons une conversation animée sur les mérites des dindes et des dindons, Houburika me coupe discrètement. Son air n’indique rien de bon, elle ne semble pas inquiète, mais suspicieuse.

"Dame Ara, excusez-moi de vous interrompre, mais il semble qu'un jeune homme vous fixe depuis un moment, à l'entrée. Auriez-vous des ennuis ?" Je me retourne pour jeter un coup d'œil à l'inconnu qui attire tant l'attention de Houburika. Un jeune homme, étranger à mes yeux, se tient là, son regard fixé sur moi. Pourtant, je ne ressens aucune menace de sa part.

"Non, Houburika, je n'ai pas d'ennemis dans cette partie de Dùralas," répondis-je calmement, cherchant à apaiser les inquiétudes de ma compagne de table. Houburika laisse échapper un petit rire, amusée par la situation.

"Eh bien, Dame Ara, vous semblez avoir gagné un admirateur pour la soirée," dit-elle en plaisantant. "Permettez-moi de remédier à la situation." Elle fait signe au serveur, lui demandant d'inviter le jeune homme à nous rejoindre. Je ne peux m'empêcher de sourire devant la jovialité de Houburika, reconnaissante pour sa compagnie et son humour léger dans cette soirée paisible au Logis du Chasseur.

Le serveur s'approche du jeune homme avec un sourire engageant, lui transmettant l'invitation de Houburika et de moi-même. Le regard du jeune homme s'illumine d'une lueur d'étonnement ou de crainte alors qu'il accepte l'invitation avec un geste de tête reconnaissant. Je lui adresse un sourire chaleureux alors qu'il se dirige vers notre table, curieux de découvrir qui est cet inconnu qui semble avoir été attiré par ma présence. Les flammes dansent joyeusement dans la cheminée, éclairant la scène de leur lueur dorée alors que nous nous apprêtons à accueillir un nouveau compagnon à notre table.




La Dame Ara discute en #cc6699
Trois aventures en cours !
Les récits de la taverne [PW Caelan] Bloggi17
@montage par Tamel


Dernière édition par Dame Ara le Sam 23 Mar 2024 - 6:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caelan
Nouvel(le) habitant(e)

Caelan

Messages : 38
Expérience : 326
Masculin Âge RP : 20

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Les récits de la taverne [PW Caelan] 64453510110/110Les récits de la taverne [PW Caelan] 242396barresante02  (110/110)
Vitesse: 110
Dégâts: 78

Les récits de la taverne [PW Caelan] Empty
MessageSujet: Re: Les récits de la taverne [PW Caelan]   Les récits de la taverne [PW Caelan] EmptyVen 8 Mar 2024 - 14:44
Séparation du contenu
Les récits de la Taverne
FEATURING. Dame Ara


"Visiblement, ils vous veulent à leur table. Installez-vous. Bon, je vous apporte une bière du coup," improvisa la serveuse, incitant Caelan à s’installer à la table de la probotyre et d’une naine qui s’était jointe à lui, elle ?

Peut-être une femelle après tout, à en juger par les parures raffinées et l’énergie qui se dégageait de la créature. Caelan était complètement étranger à ce genre d’endroit. Ses connaissances du monde extérieur étaient déjà très limitées. Ayant passé son enfance et adolescence dans les terres Désolées à suivre l’entraînement le plus rude jamais prodigué sur des êtres humains, il n’avait eu aucune occasion de se confronter lui-même à Duralàs.

Il respira profondément, calmant le petit stress qui se logeait dans son ventre, et le chassa avec de pleines expirations. Il se récita des principes stoïciens à la manière d’une litanie.

"Puisse-t-il chasser ses désirs, ses craintes, et il n’y aura plus de tyran pour lui." pensa-t-il.

Agir humblement et accueillir ce qui ne dépend pas de soi. Caelan se dirigea vers la table d’un pas décidé, détendu de toute tension, avant de se présenter poliment.

"Bonsoir, pardonnez mon audace, mais je me demandais si je pouvais me joindre à vous ? Je me nomme Kaliclès et je dois bien avouer que c’est la première fois que je me rends en ce lieu," dit-il de sa voix grave et suave.

Il avait utilisé son faux nom. Il ne se méfiait aucunement de la dame Elephant ni de la naine qui lui paraissaient fort sympathiques, mais un lieu bondé de monde comme celui-ci attirait beaucoup d’oreilles qui risquaient de colporter son nom jusqu’à d’autres oreilles beaucoup moins sympathiques à l’égard du jeune homme. Caelan vivait caché dans la ferme des Granells et pour le moment, c'était très bien comme cela, même si l’ennui le tiraillait ainsi que l’envie d’explorer ce monde inconnu.

Il prit soin d'attendre l’approbation des dames avant de s'installer en face d’elles d’un geste consciencieux. Il se tenait droit et affichait son sourire plein d’honnêteté et d’empathie. La serveuse revint avec une boisson qui n’avait jamais frôlé le gosier de Caelan : une bière bien moussante.

Elle lui plaça la bière devant lui avant de disparaître dans l’assemblée de consommateurs rassemblés dans la taverne. Caelan regarda le breuvage avec curiosité car c’était bien la première fois qu'il voyait une boisson alcoolisée. Il tendit son nez au-dessus de la chope pour en humer l’air et ne put s’empêcher de réprimer une grimace.
Il en conclut qu’il n'aimait pas la bière, tout simplement.

"Hum, excusez-moi, je ne suis pas un grand amateur de ce genre de boisson. Est-ce que l’une d’entre vous la veut ?" dit-il gentiment en proposant la boisson.

Il est vrai que durant son agogé, les vieux mentors prenaient soin de l’alimentation des jeunes recrues et donc Caelan, tout comme ses frères, avait un régime strict. Évidemment, l’alcool était banni. La découverte de cette boisson avait fait l’effet d’un dégoût assez fort rien qu’avec l’odeur.


MALICE




«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.»






Mes Pensées pour moi-même sont en italique et en #9e0b0b
Revenir en haut Aller en bas
Dame Ara
Parangon de Bienveillance

Dame Ara

Messages : 644
Expérience : 4466
Féminin Âge RP : 152 ans

Politique : 07
titres:

(Hydro Cyno de Dame Ara +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Les récits de la taverne [PW Caelan] 644535102810/2810Les récits de la taverne [PW Caelan] 242396barresante02  (2810/2810)
Vitesse: 199
Dégâts: 1314

Les récits de la taverne [PW Caelan] Empty
MessageSujet: Re: Les récits de la taverne [PW Caelan]   Les récits de la taverne [PW Caelan] EmptySam 23 Mar 2024 - 7:13
Séparation du contenu
Alors que le jeune homme s'approche de notre table, une lueur d'audace perce dans son regard. Sa voix, grave et suave, brise le silence de la tablée. "Bonsoir, pardonnez mon audace, mais je me demandais si je pouvais me joindre à vous ? Je me nomme Kaliclès et je dois bien avouer que c’est la première fois que je me rends en ce lieu," déclare-t-il avec une politesse sincère.

Houburika éclate de rire à sa réponse, un rire franc et contagieux qui résonne dans la salle. Quant à moi, je ne peux m'empêcher de sourire devant sa timidité apparente. "Bonsoir, Kaliclès," dis-je en lui faisant signe de s'asseoir à notre table près du feu. "Je suis Dame Ara, originaire des montagnes du Baldor à l'est. Et voici Houburika," ajoutai-je en désignant la Naine qui se remet lentement de son fou rire.

Une fois installé, le serveur apporte une pinte de bière à Kaliclès, qui semble hésiter devant la boisson ambrée. "Hum, excusez-moi, je ne suis pas un grand amateur de ce genre de boisson. Est-ce que l’une d’entre vous la veut ?" demande-t-il avec une moue de dégoût.

Le rire de Houburika redouble d'intensité, et je ne peux m'empêcher de sourire face à sa réaction. Prenant la bière pour moi, je propose à Kaliclès une alternative plus douce. "Je vais prendre la bière, merci Kaliclès," dis-je en souriant. "Si vous préférez quelque chose de plus léger, peut-être pourrions-nous commander un mélange de fruits ou un lait de chèvre aux épices ?"

Je lui prends la bière des mains avec un geste amical, espérant qu'il se sentira plus à l'aise avec une boisson qui lui convient mieux. Et puis avec un léger sourire, je m'adresse à lui. "Les Nains peuvent parfois être taquins, mais je vous assure, Kaliclès, leur cœur est toujours empreint de bienveillance," lui dis-je en lui lançant un regard complice.

Je tourne mon attention vers Kaliclès, curieuse de connaître son histoire. "Alors, Kaliclès, que vous amène ici, au Logis du Chasseur de Kastalinn ?" demandai-je d'une voix amicale.

Puis, intriguée par son nom qui semble détonner dans cette contrée nordique, je lui demande d'où il vient. "Excusez-moi, Kaliclès, mais votre nom ne sonne pas très nordique à mes oreilles. D'où êtes-vous originaire ?" questionnai-je avec un sourire curieux.

Houburika, finalement calmée après son accès de rire, s'excuse auprès de Kaliclès pour son comportement. Il était temps, la moitié des clients de la taverne avaient les yeux rivés sur notre tablée."Pardonnez-moi, Kaliclès, je ne m'attendais pas à une telle candeur de votre part. Vous avez réussi à nous surprendre," s'excuse-t-elle en essuyant une larme d'amusement de son œil.

"Ne vous en faites pas, Houburika, votre réaction était des plus divertissantes," je réponds avec un sourire complice. "Et puis la candeur de Kaliclès est rafraîchissante dans ce monde souvent empreint de mystère et de danger." Houburika hoche la tête avec un sourire reconnaissant, ses yeux pétillants d'amusement.

"En effet, Dame Ara, vous avez raison," acquiesce-t-elle. "Il est agréable de rencontrer quelqu'un d'aussi sincère et ouvert d'esprit dans cette taverne pleine de secrets."




La Dame Ara discute en #cc6699
Trois aventures en cours !
Les récits de la taverne [PW Caelan] Bloggi17
@montage par Tamel
Revenir en haut Aller en bas
Caelan
Nouvel(le) habitant(e)

Caelan

Messages : 38
Expérience : 326
Masculin Âge RP : 20

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Les récits de la taverne [PW Caelan] 64453510110/110Les récits de la taverne [PW Caelan] 242396barresante02  (110/110)
Vitesse: 110
Dégâts: 78

Les récits de la taverne [PW Caelan] Empty
MessageSujet: Re: Les récits de la taverne [PW Caelan]   Les récits de la taverne [PW Caelan] EmptySam 23 Mar 2024 - 15:17
Séparation du contenu
Les récits de la Taverne
FEATURING. Dame Ara


Les rires suscités par le jeune homme auraient pu le rendre mal à l'aise, mais il fut rassuré d'entendre ces rires. Il n'avait jamais conversé avec une Naine, ni même une Probotyre. Encore une fois, Dùralas lui était un monde très méconnu et il avait tout à apprendre. Les rires de la Naine n'entamèrent pas le stoïcisme de Caelan. Elle se présenta comme Dame Ara et la Naine en fou rire à côté d'elle, Houburika.

Comme Caelan aurait pu le prévoir, la probotyre du nom de Dame Ara prit la bière de ce dernier. Vu la morphologie de son espèce, peut-être avaient-ils besoin de plusieurs litres de bière pour être totalement désaltérés ? C'était une question sans grand intérêt qu'il chassa de son esprit. Dame Ara lui proposa donc une alternative à la bière.

“Oh, c’est très aimable, mais à vrai dire, je n’avais pas prévu de me rendre ici. C’est juste ma curiosité qui m'a poussé ici et non ma soif”, avoua Caelan, même si le lait de chèvre aux épices lui faisait bien envie.

La naine continuait de rire, ce qui provoqua en Caelan un sourire radieux, comme contaminé par l’énergie de Houburika. Ce sourire sur le visage du jeune et beau garçon témoignait d’une très grande sensibilité et d’une noblesse d’âme sans équivalent chez ses confrères humains. On aurait peiné à croire que toute son enfance et adolescence il fut entraîné pour propager mort et désolation contre tout ennemi de la nation Stellaroïse…

“Je vous crois sur parole, Dame Ara. D’ailleurs cela s’entend drôlement ! Ah ah !” répondit Caelan en cédant quelques quintes de rire pour accompagner Houburika.

Le rire d’Houburika était très drôle et provoquait facilement le rire chez Caelan. La question de Dame Ara fit reprendre un semblant de sérieux au jeune Caelan.

“Je ne suis qu’un jeune homme en quête de son destin. M’est avis que je peux le trouver ici !” répondit Caelan, amusé.

Il avait répondu avec humour et légèreté, mais le fond de ses propos demeurait sérieux. Oui, le destin pouvait se trouver n’importe où. Même dans un endroit comme celui-ci. On ne sait rien des entreprises des Dieux. Caelan n’avait pas prévu de rencontrer Dame Ara et Houburika dans cette taverne.

“Oui, effectivement, mon nom n’est pas nordien du tout. Je suis un orphelin de la belle cité de Stellaraë, tout comme la personne qui m'a attribué ce nom”, répondit-il sans hésiter. Il était réellement un orphelin de Stellaraë et Kaliclès était un nom crédible pour lui. Il aimait, non pas mentir car son honnêteté légendaire le rendait incompatible avec l’exercice du mensonge, mais plutôt manipuler la vérité. La personne qui l’avait baptisé Kaliclès était lui-même, Caelan.

Il chassa la culpabilité de son cœur. Il s’en voulait de divulguer son identité de la sorte à ses deux charmantes personnes, mais sa situation l'exigeait ; dans cette taverne, les oreilles étaient partout.

Houburika s’excusa d’avoir ri autant, ce qui fit sourire Caelan.

“Oh, mais je vous en prie. On ne devrait pas avoir à s’excuser de rire de bon cœur comme cela. Votre rire m'a fait rire également”, répondit Caelan à la naine rieuse.

“Vous m’en voyez ravi. Merci pour votre compagnie. Je n’ai pas souvenir d’avoir passé un si bon moment en toute innocence depuis longtemps. J’ai passé mon enfance loin de tout, surprotégé par ma famille d’adoption. À tel point que j’ignore tout du monde de Dùralas. Que serait-il bon de savoir sur ce monde ?”


MALICE




«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.»






Mes Pensées pour moi-même sont en italique et en #9e0b0b
Revenir en haut Aller en bas
Dame Ara
Parangon de Bienveillance

Dame Ara

Messages : 644
Expérience : 4466
Féminin Âge RP : 152 ans

Politique : 07
titres:

(Hydro Cyno de Dame Ara +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Les récits de la taverne [PW Caelan] 644535102810/2810Les récits de la taverne [PW Caelan] 242396barresante02  (2810/2810)
Vitesse: 199
Dégâts: 1314

Les récits de la taverne [PW Caelan] Empty
MessageSujet: Re: Les récits de la taverne [PW Caelan]   Les récits de la taverne [PW Caelan] EmptyDim 31 Mar 2024 - 14:21
Séparation du contenu
Alors que je savoure la chaleur réconfortante du feu dans l'âtre, mes compagnons de table continuent d'échanger des plaisanteries et des histoires. Kaliclès, comme nous l'appelons maintenant, commente avec humour la sonorité du rire des Nains. Je ris doucement, acquiesçant d'un mouvement de tête. "C'est vrai, les Nains ont un rire contagieux et des plus plaisants," répondis-je, appréciant la jovialité de la conversation. Puis, lorsque Kaliclès évoque sa présence dans la taverne, ses mots laissent planer un voile de mystère sur sa personne. Je hoche la tête, reconnaissant la sagesse dans ses paroles, bien que je reste méfiante face à son humilité apparente.

Ensuite, il partage l'origine de son nom, provenant d'une cité bien connue, nommée Stellaraë, et attribué par une personne qui lui est chère. "Ah, je vois," murmurais-je, comprenant mieux l'origine exotique de son prénom. Lorsque Houburika s'excuse de son rire, Kaliclès la rassure avec une douceur bienveillante. La Naine trinque à ses paroles, et je ne peux m'empêcher de sourire face à leur échange.

Enfin, Kaliclès exprime sa gratitude pour notre compagnie, révélant son passé isolé et son désir de découvrir le monde de Dùralas. Je regarde Houburika, nos yeux se rencontrant dans une complicité silencieuse. Que serait-il bon de savoir sur ce monde ? Une question vaste et complexe à laquelle nous pourrions parler des heures durant. Houburika prend la parole, évoquant l'importance du commerce et de l'argent dans ce monde tumultueux. "En effet," acquiesçais-je. "L'argent peut ouvrir bien des portes, mais les richesses de Dùralas ne se limitent pas à cela. Les paysages variés, les cultures diverses, il y a tant à découvrir et à apprécier."

Nous partageons nos connaissances sur les merveilles de Dùralas, offrant à Kaliclès un aperçu de la richesse et de la diversité de ce monde fascinant. Je me sens de plus en plus à l'aise en compagnie de Kaliclès et de Houburika. Le feu crépite doucement à côté de nous, emplissant la pièce de sa lueur chaleureuse. "Vous savez, Kaliclès, si vous cherchez à découvrir le monde, les plaines d’Aràn sont un endroit parfait pour commencer. Avec ses vastes étendues sauvages, ses petits villages animés et ses mystères insondables, vous ne vous ennuierez jamais," lui dis-je avec enthousiasme.

Houburika ajoute alors : "Et ne néglige pas les affaires, mon garçon. Avec un peu d'argent, tu peux t'offrir tout ce dont tu as besoin pour voyager confortablement et en sécurité." Je hochai la tête, approuvant à nouveau les paroles de la Naine. "C'est vrai. Mais n'oubliez pas de suivre votre cœur et vos instincts. Parfois, les plus grandes aventures commencent là où où s'y attends le moins."

Je me tourne vers le serveur avec un sourire aimable. "Excusez-moi, pourriez-vous nous apporter de nouvelles boissons ?" demandai-je poliment. "Je prendrais bien une autre pinte de dragonne ambrée, et peut-être une boisson plus douce pour Kaliclès, comme un mélange de fruits. Et pour accompagner cela, une assiette de fruits frais agrémentés d'herbes et d'épices serait parfaite." Le serveur acquiesce avec un sourire et disparaît dans la foule bruyante de la taverne. Je me tourne ensuite vers Kaliclès et Houburika, attendant avec impatience nos nouvelles consommations.

"J'espère que ces boissons seront à votre goût," dis-je à Kaliclès avec un sourire encourageant. "Et ces fruits frais, agrémentés d'herbes et d'épices, devraient ajouter une nouvelle dimension à notre expérience culinaire ce soir."




La Dame Ara discute en #cc6699
Trois aventures en cours !
Les récits de la taverne [PW Caelan] Bloggi17
@montage par Tamel
Revenir en haut Aller en bas
Caelan
Nouvel(le) habitant(e)

Caelan

Messages : 38
Expérience : 326
Masculin Âge RP : 20

Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Les récits de la taverne [PW Caelan] 64453510110/110Les récits de la taverne [PW Caelan] 242396barresante02  (110/110)
Vitesse: 110
Dégâts: 78

Les récits de la taverne [PW Caelan] Empty
MessageSujet: Re: Les récits de la taverne [PW Caelan]   Les récits de la taverne [PW Caelan] EmptyLun 1 Avr 2024 - 11:20
Séparation du contenu
Les récits de la Taverne
FEATURING. Dame Ara


Adossé confortablement sur sa chaise en bois, Caelan se sentait bien en cette compagnie atypique. C’était bien la première fois qu’il se trouvait dans ce genre d’endroit, et l’expérience était agréable. Dame Ara lui donna un premier conseil en matière d’argent. Il est vrai que ce domaine lui faisait cruellement défaut. Il travaillait bien à la ferme de sa famille d’adoption en échange du gîte, couvert et d’un petit pécule financier, mais rien de mirobolant. La dame éléphant semblait lui indiquer que l’argent était un vecteur important d’opportunité en Dùralas, ce que Caelan prit bonne note. Elle mentionna la diversité ethnique et culturelle. À l’entendre parler, cela semblait être une richesse très positive. C’était la première fois, de mémoire, que cet aspect de Dùralas était abordé avec tant de curiosité enjouée, ce qui contrebalançait avec ce que le très jeune Caelan avait subi… Il ne put s’empêcher de réprimer ce souvenir à l’évocation des races de Dùralas, celui de son ex-mentor Mercer…

₪₪₪

"Encore !" répétait le bourreau Mercer au jeune Caelan, sous les yeux inquiets des autres enfants.

Dans ce souvenir, Caelan, âgé de 7 ans, devait réussir à porter un coup à son mentor, Gardien de vocation et animé d’une énergie de rage froide à glacer le sang de n’importe qui.

Caelan, couvert de bleus suite aux crocs-jambes répétés de Mercer, peinait de plus en plus à se relever du sable chaud des Terres Désolées. Le sentiment d’injustice le submergeait jusqu’aux larmes aux yeux. Impossible non plus de contenir sa frustration.

"Tu pleures ? Le défi te semble insurmontable, c’est ça ? Il y a un écart de force entre nous ? Tu n’es qu’un gosse et moi un soldat de métier. Cela ne vous semble pas équitable, hein ?!" dit-il en se retournant vers l’assemblée d’enfants terrorisés.

"Sais-tu qu’il existe des Orcs en ce bas monde qui ont quatre fois ma force, Caelan ? Que vas-tu faire le jour où tu croiseras le fer contre un de ces animaux ? Tu vas pleurer et te plaindre de l’injustice ?!"

₪₪₪

Ce souvenir traversa son regard qui était perdu dans l’espace d’un instant. Peut-être ses chaleureux compagnons l’avaient-ils perçu ? Ce regard perdu dans le vide signifiait qu’il n’était plus vraiment parmi eux. Il revint au présent et afficha derechef son sourire franc en entendant Dame Ara lui vanter les bienfaits des plaines d’Aràn.

"Je suis garçon de ferme pour le moment dans les plaines d’Aràn. Le travail à la ferme est ennuyeux pour moi et me prend beaucoup de temps, mais j’aimerais un jour me libérer du temps pour explorer ce côté-là de Dùralas," enchaîna Caelan, plein d’humilité.

Le jeune homme afficha un large sourire quand ces dernières lui conseillèrent de suivre son cœur et son instinct en toute circonstance.

"Mesdames, je ne suis uniquement que ces deux capitaines : mon cœur et mon instinct. Ils ne m’ont jamais fait défaut."

"Oui, le mélange de fruits serait parfait," répondit le soi-disant Kaliclès à la serveuse.

Dame Ara semblait être une fine gourmette, appréciant le goût sucré des fruits et le goût, infâme pour le palais du jeune Caelan, de la bière. Le partage de ces plaisirs simples avait des vertus apaisantes pour l’esprit de Caelan.

"Pardonnez ma curiosité qui ne m’a pas quitté depuis le début, Dame Ara, mais je n’ai jamais eu la chance de rencontrer quelqu’un comme vous," dit-il, impressionné par la nature éléphantesque de Dame Ara.

MALICE




«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.»






Mes Pensées pour moi-même sont en italique et en #9e0b0b
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les récits de la taverne [PW Caelan] Empty
MessageSujet: Re: Les récits de la taverne [PW Caelan]   Les récits de la taverne [PW Caelan] Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Les récits de la taverne [PW Caelan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les récits d'un gros orc
» Les tribulations du Renard
» Refonte de La Taverne
» Bucheronnage intensif [PW Caelan]
» Animation à la taverne du coin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Dùralas :: Nord de Dùralas :: Kastalinn :: Logis du Chasseur [Zone communautaire]-