Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : arkmyc
Le Monde de Dùralas a précisément 1338 jours !
Dùralas, le Jeu 29 Juin 2017 - 17:52
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim

Partagez | 
 

 Aussi dure soit la vie, de glace est mon âme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olórin Calen
Mage

avatar

Messages : 206
Expérience : 1176
Masculin Âge RP : 573

♦ Politique : 32
Métier : Sculpteur - Maître (195)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Fée d'Olorin +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
1386/1386  (1386/1386)
Vitesse: 568
Dégâts: 916

MessageSujet: Aussi dure soit la vie, de glace est mon âme.   Sam 1 Oct 2016 - 8:38

Citation :
Olórin Calen

Aussi rude soit la vie, de glace est mon âme.



Unforgiven - Two Steps From Hell







Chroniques



  • [RP Initiatique] ft. Maximilian Weiss, Samaël et Arwen.
    Alors qu'Olórin regagne sa terre natale après plusieurs jours passés à la Bibliothèque de Stellaraë, il croise sur son chemin un groupe de personnes en difficulté. Bien qu'agacé par cet imprévu il n'hésite pas à leur donner un petit coup de main.

  • [Géant cherche ami] ft. Undvik
    En route vers la Forêt de Sapins pour découvrir de nouveaux horizons et surtout en quête de connaissances magiques perdues, il rencontre un géant en traversant les Marais Hukutav. Néanmoins, il n'est pas ici question d'un simple mastodonte mais également d'une entité magique corrompue.

  • [Une apparence trompeuse] ft. Saünee Starvation
    À l'entrée de la Forêt de Sapins, une rencontre violente et inattendue...





Ouvrages publiés


  • La Magie Additionnelle
    Explication du fonctionnement des artefacts et du transfert d'énergie qui en découle.

  • La Magie Curative
    Explication d'une magie propre à la guérison et aux traitements des maladies.






Rêves & Objectifs


  • Devenir un puissant mage reconnu sur le continent ;

  • Prendre du galon dans l'Institut de Magie (Directeur des Daemonciens) ;

  • Rejoindre la Garde Zéphyr, y occuper une place importante et contribuer à sa prospérité ;

  • Venger sa mère en éliminant son père (il considère qu'elle est morte à cause de la magie qui le constitue désormais, supposée transmise par son géniteur) ;

  • Il rêve un jour de voir un dragon, et d'en avoir un qu'il pourrait monter ;

  • Il sera toujours en quête d'accroître ses pouvoirs au travers ses diverses aventures ;

  • Il n'est pas contre trouver quelqu'un qui partagera sa vie, dure tâche pour celle qui essayera car il ne recherchera jamais de lui même.






C'est pô terminé, z'énervez pô !


Dernière édition par Olórin Calen le Mer 22 Fév 2017 - 17:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olórin Calen
Mage

avatar

Messages : 206
Expérience : 1176
Masculin Âge RP : 573

♦ Politique : 32
Métier : Sculpteur - Maître (195)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Fée d'Olorin +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
1386/1386  (1386/1386)
Vitesse: 568
Dégâts: 916

MessageSujet: Re: Aussi dure soit la vie, de glace est mon âme.   Lun 12 Déc 2016 - 7:37

Citation :
Magie

Introduction :

Olórin est un cryomancien maîtrisant le phénomène de cryurgie, c'est à dire qu'il est en mesure de produire de la matière ; de glace plus précisément. Une particularité dont la source est incertaine mais qu'il suppose venir fortement de son géniteur, un elfe de glace. C'est donc pour cela que dès la découverte de son pouvoir il savait déjà concevoir cette matière à son plus jeune âge. C'est innée chez lui, tandis que certains mages n'arriveront à ce niveau qu'avec de longues années d'entraînement.



Cryomancie ou cryokinésie :

Rappelons qu'il s'agit de la capacité de contrôler et donner vie à la glace qui se trouve proche de soi. Cette source originelle de son pouvoir est celle qu'il qualifierai de moindre. En effet, c'est à la fois la moins consommatrice de son flux énergétique, communément appelé la texture magique, mais également la forme la plus difficilement exploitable d'un point de vue géographique ; la glace ne courant pas les rues du continent Dùralassien. Néanmoins, il favorisera cette approche de la magie dès que possible car même avec une mouvance importante de matière il s'épuisera toujours moins qu'en confectionnant quelque chose d'inexistant.



Cryurgie :

Pour la cryurgie il est question d'ajout de matière dans le monde. Une opération des plus délicates puisque bien plus éreintante et complexe que la simple modification d'un environnement déjà présent. D'ailleurs, peu de gens le savent ou ne le comprendront mais ses globes oculaires de couleur cyan s'illumineront plus ou moins, selon la puissance nécessaire, quand il fera usage de la cryurgie. Il serait misérable d'essayer de lister toutes les possibilités que pourrait lui apporter cette facette de son pouvoir si ce n'est que les limites fournies par son imagination et la résistante de son anatomie à une exposition dangereuse et trop soutenue de sa puissance.



Bâton de mage :

Son bâton, offert par son père à la fin de son premier siècle de vie, est composé d'un alliage de fer et d'argent jusqu'à son sommet où un réceptacle spécifique a été conçu pour y accueillir le diamant qui y trône ; lui même provenant des mines de Wysteria. Il y a dans ce dernier quelques molécules magiques intiment liées à la glace ce qui permet à son détenteur d'en faire usage à distance. Attention à ne pas confondre avec une manipulation de mêlée à distance, ce n'est pas de ça dont il s'agit. En fait, Olórin lui même ne sait pas de quoi il est question puisqu'il n'a encore jamais su exploité cet aspect de la chose.

Il est convaincu qu'il ne fabriquera et n'utilisera jamais de la matière sans passer par intermédiaire de son bâton avant projection de toute forme de texture magique. La texture magique, ou flux d'énergie comme il aime à l'énoncer, se lie ou non au corps du mage. Pour la cryomancie ce n'est pas le cas puisqu'on use déjà d'une matière présente dans le monde ; la texture magique est donc libre et non dépendante du mage bien que contrôlée par ce dernier.

Pour la cryurgie c'est tout l'inverse. Votre aura s'en amplifie et alors vous devenez vulnérable, surtout pour ceux qui ne contrôle pas encore forcément leur pouvoir. D'après les ouvrages de techniques sur la magie à la Bibliothèque de Stellaraë, l'aura représente une espèce de récipient, une frontière de contenance pour la texture magique. Par conséquent, pour Olórin, elle est l'ultime barrière qui permet de rester en vie face à une vague incontrôlée et dévastatrice de puissance quantique. C'est pour cette raison que son bâton - davantage le diamant au sommet - lui est indispensable, non pas comme le pense la plupart des gens en tant qu'amplificateur de son pouvoir, mais comme second réservoir quantique qui lui permet de contrôler le flux créer lors d'utilisation de la cryurgie.


Dernière édition par Olórin Calen le Lun 12 Déc 2016 - 7:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olórin Calen
Mage

avatar

Messages : 206
Expérience : 1176
Masculin Âge RP : 573

♦ Politique : 32
Métier : Sculpteur - Maître (195)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Fée d'Olorin +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
1386/1386  (1386/1386)
Vitesse: 568
Dégâts: 916

MessageSujet: Re: Aussi dure soit la vie, de glace est mon âme.   Lun 12 Déc 2016 - 7:37

Citation :
Liens sociaux
En cours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olórin Calen
Mage

avatar

Messages : 206
Expérience : 1176
Masculin Âge RP : 573

♦ Politique : 32
Métier : Sculpteur - Maître (195)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Fée d'Olorin +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
1386/1386  (1386/1386)
Vitesse: 568
Dégâts: 916

MessageSujet: Re: Aussi dure soit la vie, de glace est mon âme.   Mer 22 Fév 2017 - 22:50

Une naissance meurtrie


Au premier jour de sa naissance, il n'était pas certain qu'Olórin vive bien longtemps dans le foyer familial. En effet, nombreuses familles elfiques n'auraient pas tolérées cette situation et auraient très certainement fait taire l'histoire avant que des rumeurs ne puissent se propager au quatre coins du monde. Il faut dire que le père adoptif du mage, Idrill Calen, n'avait pas prévu dans sa vision de la vie, un enfant illégitime, qui plus est, issu d'un elfe de glace... D'autant qu'il n'avait pas songé apprendre tout ça le jour de l'accouchement de son épouse, et encore moins de la voir souffrir atrocement avant que la mort ne l'emporte en ces instants de vérité.

Spoiler:
 

Dès lors, la nuit fut longue pour le père Calen. Rien de tout cela n'avait aidé dans sa quête de sommeil, raison pour laquelle il n'avait roupillé que très peu, s'embrumant ainsi profondément dans sa réflexion. Ses songes nocturnes portaient principalement sur les derniers mots de sa femme qui retentissaient en boucle dans son esprit : "Je t'en prie Idrill, fais de lui ton fils, épargne le... Si tu m'aimes sincèrement... il y a un peu de moi en lui..." Loin d'être un individu impulsif, il continua de border son "fils" durant les heures ténébreuses qui s'annonçaient. Il lui faudrait faire un choix au petit matin ; garder cet enfant illégitime ou le renier officiellement et le faire envoyer dans les contrées froides du continent.

L'astre diurne commençait à poindre à l'horizon. Les premiers rayons du soleil traversaient les vitres de la chambre tandis qu'Idrill émergea d'un sommeil que seule l'extrême fatigue avait justifié. Son corps était crispé, ses bras voulaient s'étirer mais ils ne purent y parvenir avec le nourrisson blottit en leur centre. Les yeux rouges et cernés, exténué et anéanti, il tourna la tête vers sa dulcinée. Elle gisait désormais proprement vêtue sur le lit conjugal dont les draps avaient été changés. Plus aucune once de vie ne s'éveillait en elle, mais les sages-femmes avaient travaillés dans l'ombre pour que cette vision matinale soit la moins choquante. Et ce même si la situation restait inchangée.

Puisant dans ses dernières ressources, le père Calen se leva de son fauteuil. Il se dirigea vers la bassine d'eau chaude qui figurait sur la commode de la chambre. Tout le nécessaire pour baigner son nourrisson était situé à une dizaine de centimètres de lui. Découvrant son garçon du linge qui lui servait de couverture, il le déposa soigneusement et progressivement dans l'eau du bain. Se munissant d'un savon à la lavande, il commençait à frotter ce petit bout tandis que ce dernier, silencieux, l'observait avec la plus grande insistance, ses yeux si ressemblant à ceux de sa génitrice. Minutieusement, il tourna le garçon pour lui nettoyer le dos et les fesses. Et puis, il s'arrêta net. Il venait d'identifier la tâche bleuâtre et minuscule qui occupait les lombaires d'Olórin.

Pris alors de frénésie vengeresse il s'empara de la mousse végétale qui servait habituellement d'éponge et l'imprégna de savon avant de frotter avec vivacité le bas du dos du bébé. Cette tâche ne semblait pas partir et pourtant il le fallait. Cette marque apparaissait comme une violence morale pour l'elfe, comme s'il était question du sceau de son véritable propriétaire. Il commença à appuyer tellement fort que le nourrisson pleura de douleur, sa peau désormais rougeoyante sous la véhémence des gestes paternels. Les sentiments de trahison et d'impuissance s'élevaient en lui tandis que la porte s'ouvrit bruyamment, une surprise à laquelle il ne s'attendait pas mais l'ayant fait cesser dans son acte.

- Tout va bien, monsieur Calen ? dit une sage-femme alerté par les cris de l'enfant.

Oui, je m'en occupe vous pouvez y aller, annonça-t-il sobrement.

Voyant les rougeurs dans le dos du bébé elle se permit d'ajouter quelques mots qu'elle n'eut pas le temps de compléter.


- Vous êtes sûr que...

- Sortez, j'ai dit ! Il venait d'hurler comme jamais cette maison ne l'avait entendu.

Cette dernière ne se fit pas attendre et elle disparue aussi vite qu'elle était arrivée. Le père Calen reposa doucement Olórin dans sa baignoire, posa ses mains de part et d'autres de la commode tout en soupirant, exténué et ne sachant trop quoi faire. Son esprit se perdit dans les méandres de l'amour fusionnel qu'il avait eut la chance de vivre auprès de Narië Valis pendant près d'un an. Il réfléchit longuement pour en arriver à la conclusion qu'elle n'était pas fautive dans l'histoire. En effet, elle avait rencontré l'elfe de glace avant qu'ils ne soient promis l'un à l'autre et malgré cet amour passé elle avait su lui ouvrir son cœur avec le temps. Un petit cri amusé le fit sortir de ses songes. Il constata ce petit bout d'elfe en train de taper dans l'eau froide désormais. Récupérant sa progéniture dans un linge propre, il le sécha et l'encapuchonna dans un tissu cousu au préalable par sa défunte épouse. Là, ses yeux s'arrêtèrent sur le nourrisson avant qu'il n'ajoute.

- Tu t'appelleras Olórin, mon fils. Olórin Calen.

Et tandis que ce petit être venait de l'écouter sagement il gazouilla amusé, un sourire pendu aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aussi dure soit la vie, de glace est mon âme.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aussi dure soit la vie, de glace est mon âme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aussi dure soit la vie, de glace est mon âme.
» Une rose aussi belle soit-elle peut cacher une guêpe. [Terminé]
» Serais-tu aussi chaste que la glace et aussi pure que la neige... | ft. Bobby
» . le business reste le business . aussi agréable soit-il . [Dess']
» Dolfi' ~ Le bonheur c'est d'avoir des amis tous aussi fou que soit..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Présentations des membres :: Journal de bord-