AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Gil Duavir
Le Monde de Dùralas a précisément 1720 jours !
Dùralas, le Mar 17 Juil 2018 - 1:45
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Partagez | 
 

 [WIP] Yvar Björnson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yvar Björnson
Nouvel Arrivant

avatar

Messages : 1
Expérience : 0
Politique : 01
Métier : Novice (0)
Titres:
 


MessageSujet: [WIP] Yvar Björnson   Ven 27 Avr 2018 - 19:55

   
   
____________________________________



   
Spoiler:
 


   


   Prénom et nom : Yvar Björnson.

   Âge : 25 années.

   ♀ ou ♂ : Homme.

   Race choisie : Humain.

   Classe envisagée : Barbare.

   Métier envisagé : Forgeron d'arme.

   Pouvoir : /

   Mode hardcore : Non.

   Mode de présentation : Voie Standard.


   

    Haut de ses deux mètres, le Nordien possède un corps solidement construit. Sous une peau pâle roule des muscles épais et solides à chacun de ses mouvements. Un seul de ses bras fait la taille d'une cuisse des hommes du sud. Ses épaules sont larges et solides, ses trapèzes imposant et fort et son torse imposant. Sa posture est droite, assuré et implacable. Il incarne la robustesse de ceux qui survivent dans des contrées glaciales, ainsi qu'un aspect de géant parmi les siens.
Malgré son apparence qui impose le respect aux inconnus, son visage n'en est pas moins accueillant. Un sourire jovial tire ses lèvres régulièrement. Son visage est à l'image de son corps, robuste et carré alors que ses traits sont marqués par les vents glacials du nord, comme si ils étaient sculptés dans la roche d'une montagne. Son visage possède des allures rustres. Des yeux d'un bleu perçant observe le monde qui l'autour, d'un bleu qui fait songer à celui des icebergs dans les mers du nord. Ses sourcils d'une teinte d'or marquent ses arcades tandis qu'une longue barbe épaisse tombe du bas de son visage. Couvrant ses mâchoires, entourant ses lèvres, pour tomber jusqu'à son torse dans des tresses travaillés, passées dans des anneaux de fers où sont inscrits des symboles Nordiens. Une balafre traverse son visage horizontalement en passant par son nez à l'arrête carrée, marquant d'une vision douloureuse le visage tandis qu'une cicatrice désagréable entaille l'une de ses lèvres. Une épaisse tignasse blonde tombe de son crâne jusqu'à son dos. Elle est décorée également par des tresses tribales mais nullement de bijoux comme la barbe du nordique. On peut observer sur le visage rustre du Nordien des cicatrices laissés par les morsures du froid, ces zones de la peaux qui sont comme irrités ou brûlés par les vents glaciales de la toundras. Ces imperfections marquent ainsi les traits du Nordien ainsi que son corps dont la peau est marqué par ces brûlures du froid. Lorsqu'Yvar sourit, on peut voir que ses dents sont jaunis comme la plupart des habitants de Dùralas qui n'ont pas accès à du sel pour les frotter tous les jours. L'hygiène n'est pas le fort du barbare qui sent régulièrement la sueur. Son visage est souvent marqué par la crasse des jours qu'ils passent à voyager, ainsi que ses cheveux qui en deviennent gras. Sa barbe est plus souvent lavé à l'hydromel que par l'eau également.
Yvar est un Nordien imposant de sa stature, chaque partie de son corps semble sculpté dans le granite comme une statue. Lorsqu'il est nu -ce qui arrive relativement souvent-, on peut observer que chaque partie de son corps est dessiné par des muscles. Que ça soit ses pectoraux qui se soulèvent à chacune de ses inspirations, de ses bras dont les muscles roulent à chacun de ses mouvements, de son abdomen où l'on peut compter les abdominaux ou même des cuisses dont on peut contempler les lignes que formes ses muscles. Une toison dorée couvre son torse en descendant jusqu'à son bas-ventre. Elle n'est traversé que par des cicatrices multiples qui marquent le corps du nordique funestement dans des traits profonds et hideux. Des morsures de loups qui transpercent ses biceps, des griffures d'ours qui traversent son torse en marquant ses cuisses auprès d'autres morsures de loups. Mais également des entailles anciennes offertes par les dieux lors de ses combats contre d'autres guerriers dans les landes glaciales du nord. Il est difficile de trouver un endroit de son corps qui soit encore intacte. Et pour les curieux qui viendrait observer son fessier, ils découvriront une sinistre morsure lupine sur celle de droite, qui leur affirmera qu'aucune partie de son corps n'est intouché. Si il les arbore avec fierté car elles témoignent de sa vie difficile dont il a survécu, elles n'affichent pas moins un spectacle sinistre et effrayant, la majorité des cicatrices étant hideuses et repoussantes.

Mais ce n'est pas la seule décoration qui marque le physique d'Yvar, loin de là.
Yvar possède des tatouages nordique sur son corps qui créaient d'étranges symboles tribaux. Aux tons d'un bleu sombre, les connaisseurs y verront les marques dont les significations sont simples : Elles sont le récit des exploits du Nordien, allant du jour où il est devenu un homme, jusqu'aux derniers combats qu'il mena. Régulièrement, il les accompagne de peintures de guerres ou de chasses. Autour de son cou de taureau, on peut observer des colliers aux nombreux trophées symboliques : Des crocs de loups ainsi que des griffes, dont quelques'unes d'ours, ainsi que des oreilles pointues d'elfes, au côté d'oreilles humaines.
 Le Nordien porte -lorsqu'il n'est pas nu- une armure propre aux barbares qui sillonnent le vaste nord. Elle est essentiellement composé de cuir épais qui couvrent ses hanches ainsi que ses épaisses jambes. Ses gantelets sont en plaques qui couvrent le cuir qui entourent ses mains. Son torse est nu, affichant ses muscles ainsi que ses tatouages, cicatrices et peintures de guerres à tous ceux qui le contemplent, sans pudeur et avec fierté. Il couvre le haut de son visage ainsi que sa tête d'un heaume en plaque dont deux cornes filent derrière. Lorsque le froid est intense, il vient à couvrir ses épaules d'une fourrure d'ours polaire dont il couvre son visage de la tête de la bête. A ses côtés, deux armes viennent l'accompagner continuellement : Une impressionnante hache à doubles tranchants qu'un humain autre qu'un barbare, manierait avec ses deux mains en règle générale. Et un imposant bouclier de bois, renforcé par des plaques de fers, où sont disposés des cornes de béliers. A sa ceinture est également glissé un cor de guerre dont des runes sont gravés à la surface.


Portrait Yvar sans armure:
 

   

   Yvar est né dans une lointaine tribu isolé du monde civilisé. Les siens sont des sauvageons qui suivent encore un mode de vie nomade, suivant les troupeaux selon les saisons et vivant principalement des chasses et des rares pillages qu'ils peuvent accomplir lors des saisons froides où ils se rapprochent des plaines du sud. Sa personnalité est profondément marqué par cette vie difficile et austère où la vie ne tient qu'à un fil et ou la spiritualité et la croyance sont des gardes fous.
Suivant les croyances de sa tribu, le Nordien est un esprit libre et indomptable. Il aime être libre de ses choix, de ses voyages ainsi que de sa vie. Indomptable, Yvar est une personne qui n'accepte jamais de suivre des mœurs ou des décisions qui ne viennent pas de lui ou dont il est en désaccord. Et il ne supporte pas non plus qu'on lui impose une conduite qu'il ne soutient pas. Le Nordien aime également voyager, découvrir et explorer. Vivre des aventures et rencontrer de nouvelles personnes et horizons. Il n'est pas le genre d'homme qu'on peut faire vivre dans une maison, dans une ville, durant toute une vie, ni même un mois. Le Nordien a besoins de se sentir libre et de toujours être en mouvement. Lorsqu'il observe ces personnes qui vivent derrière des murs, naissent et meurent dans la même ville, il ne parvient pas à les comprendre. En général, par arrogance, il vient à croire qu'ils ont peur du danger et se cachent.
La bravoure est également inscrite dans son esprit par sa culture et l'enseignement des siens. Yvar est une personne brave qui même si ils possèdent des peurs, les surmontent. Il est très attaché aux concepts de bravoure et de courage. Surmonter ses peurs et les affronter, toujours avancer malgré le danger et les craintes qu'on ressent. Il admire ce trait et s'y attache autant que possible. Mais cette bravoure frôle souvent avec la témérité. Yvar est le genre de personne qui voit en la peur une faiblesse mais qui oublie qu'elle peut être bonne conseillère. Il ignore les avertissements des autres ou de son esprit et fonce tête baissé. Et malgré le fait qu'il en souffre toujours, et que son corps en porte les marque, il reste téméraire et à tendance à se surestimer.
Il est également né dans des terres difficiles où les forts survivent et les faibles meurent. Yvar est une personne qui juge la force comme au-dessus de tout, et lorsqu'il voit des êtres frêles, il a tendance à les sous-estimer. Yvar est fort physique, il possède des muscles et de la force ainsi il voit les personnes qui n'en ont pas, comme des faibles. Cette arrogance est une faiblesse chez le Nordien qui, si pour l'heure n'en souffre pas chez les siens, aura à en souffrir ailleurs. Durant toute son enfance, et sa jeune vie d'adulte, il n'a eu à compter que sur sa force en ignorant que dans le monde, elle ne régit pas tout. Jusqu'à présent, rien n'est venu effriter cette vision qu'il possède mais ses aventures pourraient lui faire ouvrir les yeux douloureusement sur le fait que la force n'est rien sans l'intelligence et la maîtrise. Et que sans maîtrise, même un guerrier du sud qui serait plus frêle que lui, n'aurait aucun mal à le vaincre.

Malgré cette vision de la force, il n'est pas dénué d'intelligence. Il sait qu'on peut être faible pour diverses raisons et que les forts doivent les protéger. Parmi les siens, les forts protègent les femmes, les enfants ainsi que les vieillards. Ils sont une meute unie qui ne laissent aucun de ses membres derrière. A ses yeux, sa force est à mettre au service des faibles qu'ils rencontrent. Afin de les protéger, de les inspirer et de repousser les menaces. Etre faible n'est pas un mal car on ne peut tous être fort pour lui mais si quelqu'un se plaint de sa faiblesse et qu'il peut devenir fort, alors il doit le faire. Yvar apprécie les enfants, vivant avec eux dans sa tribu, et il aime les encourager à devenir fort et brave. Il aime apprendre et inspirer les autres. Il n'a beau pas être bon dans le langage, ni dans les discours politiques ou désirer gouverner. Pour Yvar, rien n'est plus agréable que voir d'autres suivre ses traces et d'inspirer une nouvelle génération ou d'autres personnes. Il respecte énormément les vieillards également, ils sont ceux qui ont vécu leur vie, ils transmettent la sagesse et la connaissance. Ils sont ceux qui ont protégé les jeunes autrefois, qui les ont guidé. Il respecte en conséquence les anciens comme ils le méritent à ses yeux. Veillant à ce qu'ils aient de quoi manger et boire, qu'ils aient des fourrures pour leur tenir chaud et qu'ils ne souffrent pas. Ce rôle de protecteur plaît à Yvar qui aime également lorsqu'on compte sur lui, qu'on se repose sur ses épaules.
Vous l'aurez compris, Yvar est une personne qui est très fier. Il fait tout pour satisfaire sa fierté, en accomplissant des tâches difficiles, en faisant en sorte qu'on compte sur lui et en marchant en tête. Il se voit comme quelqu'un qu'on respecte. Cette fierté est à double tranchant. Si elle l'inspire et lui fait tenir droit, elle est souvent arrogante ou présomptueuse. De plus, lorsqu'on touche à sa fierté, Yvar peut s'emporter rapidement dans des accès de colère puérile qui se base sur sa fierté et qui a la plus grosse. Car oui, Yvar est une personne qui mise beaucoup d'importance sur sa fierté et qui en plus est bagarreur. Un mélange qui n'a rien de subtile surtout le jour où il découvrira les légendaires tavernes. Mais Yvar ne craint pas les coups, bien au contraire, il est un amoureux des bagarres. Cela fait mal mais il se défoule, se donne à fond et apprécie les défis que ça offre. Il aime se battre, et le mieux, étant une bagarre durant un festin ou une beuverie.
De plus, Yvar possède une vision de l'honneur très guerrière et propre à lui même. Pour lui, l'honneur est d'affronter ses ennemis face à face. De ne pas user de poison, d'assassin ou d'autres stratagèmes qu'il juge déshonorable. A ses yeux, l'honneur est de toujours rester droit, fier et soit même. De ne jamais plier l'échine, de toujours avancer malgré la difficulté. Et de mourir avec un sourire aux lèvres sans crainte de la mort, l'arme en main. L'honneur se trouve également dans le fait de tenir sa parole, de ne pas mentir. Ainsi que dans la loyauté envers ses compagnons, ses frères et soeurs et ses amis. La loyauté est importante pour Yvar, jamais il n'offrira sa loyauté légèrement.

Yvar croit dans une religion propre à sa tribu, et quelques rares qui parcourent les toundras lointaines de Dùralas. Il croit que les animaux suivent des Esprits Animaux. Pour chaque animal, il y a un esprit et cet esprit symbolise des concepts. Frère Ours est l'esprit de la force, Frère Loup est l'esprit de la famille, de la meute, le Corbeau est l'esprit de l'intelligence et de la sagesse, le frère Renne est l'esprit de la liberté et de la fougue. A ses yeux, ainsi qu'à ces croyants, ces Esprits maintiennent l'équilibre dans le monde depuis une terre astrale. Veillant à ce que l'équilibre alimentaire soit maintenu dans le monde. Lorsqu'on témoigne son respect envers un esprit, il nous accorde ses faveurs. Et lorsqu'un enfant atteint l'âge adulte, il reçoit également un totem qui symbolise son attachement à l'un des Esprits. Les saisons sont changés par ces Esprits, les troupes sont guidés par ces esprits et lorsque les hommes meurent, ils rejoignent ces Esprits. Ils sont les gardiens d'un équilibre ancestral et naturel, on naît d'eux et lorsque notre heure arrive, on retourne auprès d'eux.
Et cette croyance passe également par un grand respect envers les animaux qui peuplent le monde car ils sont les fils d'un Esprit. Lorsque Yvar vient à tuer une bête, il le fait avec respect en faisant attention à ce que chaque partie de l'animal ait une utilité. Avant de le remercier de son sacrifice pour la survie des siens. Ainsi, aux yeux de Yvar, vivre en nomade en ne détruisant ni forêt, ni plaine, mais en vivant en harmonie avec la faune, est une vie digne. Et le monde irait mieux si tous le monde vivait ainsi. Néanmoins, il ne juge pas les modes de vie différent. Il n'aspire pas à changer les mœurs des autres. A ses yeux, ils sont libres de faire ce qu'ils désirent mais il est certain qu'en brisant l'équilibre, ils en souffriront.



Pour résumer ses qualités : Simple, jovial, brave, honorable, loyal et sincère. Il possède une grande force physique ainsi qu'une certaine endurance de par son mode de vie. Il résiste très bien au froid par ailleurs.

Pour résumer ses défauts : Ivrogne, brutale, indomptable, arrogant et téméraire. Yvar est également un bagarreur qui aime en découdre. Il n'est pas quelqu'un de sage, ni même d'intelligent qui a tendance à foncer tête baissé plutôt que réfléchir. Il ne mâche pas ses mots. Il ne supporte pas bien les fortes températures. Il compte sur sa force, manquant de maîtrise dans ses techniques. Il a la phobie des serpents et des mauvais esprits.




 


Cette histoire n'est pas la mienne. Je ne suis qu'un Skaald qui traverse les contrées du Dùralas en quête de savoir, de connaissance et de compréhension des rouages qui mènent le monde. Je suis un conteur pour certains, un voyageur pour d'autre ou encore un compagnon de route. Mon rôle en ce monde ne m’octroie que le droit de raconter les récits qui le font vivre mais jamais d'y participer moi même. Je suis un simple observateur qui fait le récit des histoires dignes d'être chanter ou conter. Asseyez-vous, mes amis, et fermez vos yeux pour entendre mes paroles. Concentrez vous sur le crépitement des flammes, sur l'odeur du bois et des peaux qui viennent à vous ainsi que des souffles du vent qui fait trembler les toiles de cette hutte.  
Ce récit que je vais vous conter, prend naissance dans les terres glaciales du nord de Dùralas en une époque fort différente de celle que nous connaissons. Une époque où nous étions encore libre de marcher où nous le désirions. Ce récit est celui d'un sauvageon, d'un fils du nord, dont le nom deviendra peut-être un jour celui d'une légende : Yvar Björnson.



Le clan de l'Ours Blanc s'élève depuis l'aube des Hommes dans une terre impitoyable. En des temps ancien, un guerrier mena les siens dans cette terre enneigée de glace et de pierre qui s'élèvent dans les contreforts des Sombres Montagnes de Kanaad. Son nom est chanté encore par les fils et filles du Clan, Orthar Ours-Blanc. Ses frères et soeurs avaient quitté les terres plus au sud en fuyant l'avancée d'envahisseur aspirant à soumettre les nordiens, forçant Orthar a mené les survivants dans cette terre mortelle dans l'espoir de survivre. Hors l'hiver qui s'annonça, était sans merci. Un à un, les Hommes du clan tombaient sous la morsure glaciale du Grand Nord. La nourriture était rare, le gibier fuyant cette terre désolée et la famine frappait les Hommes. Mais Orthar avançait toujours plus, certain que la destinée des siens se trouvaient derrière les montagnes aux pics sombres. Mais vînt finalement le jour où lui même ne pût avancer plus.
Dans une vallée enneigée, Orthar et les siens trouvèrent un gouffre s'ouvrant dans la montagne. Ils ne pouvaient continuer plus loin tant le froid était implacable. Décidant de s'y aventurer, Orthar et les siens trouvèrent abris du vent mordant au sein de cette caverne profonde. C'est alors que surgît face à eux, l'hôte de cette montagne. Jaruthar était un géant des neiges qui vivait depuis longtemps dans cette vallée, loin des siens. A la vision de ces frêles humains entrant dans son domaine, le Géant fut courroucé. Son rugissement en fit trembler la montagne tandis qu'il attaqua les intrus qui n'avaient plus la force de tenir tête à un tel adversaire. Sauf l'un d'eux. Orthar saisit son épée en hurlant après des esprits de son Clan pour lui donner la force de tenir tête à Jaruthar. Un duel impitoyable débuta alors entre les deux guerriers.
Durant trois jours et trois nuits, la puissance brutale du Géant affronta l'agilité et l'intelligence du Nordien. Mais la faim eut raison des deux guerriers qui s'écroulèrent à l'aube du quatrième jour sur le sol de la caverne. Orthar était plus faible que le Jaruthar qui trouva alors la force de tendre sa main vers le Nordien pour le briser. Mais à cet instant, une femme aux cheveux flamboyants se mit en travers de la route du Géant des Neiges. Elle était la fille légitime d'Orthar, Helga fille d'Helga, et sa beauté n'avait rien de comparable parmi les terres du nord. Elle supplia le Géant d'épargner les siens ainsi que la vie de son père en gardant des yeux inflexibles vers ceux du Géant. Devant un tel courage et une telle noblesse, Jaruthar s'éprit de la jeune demoiselle. En échange de sa protection, ainsi que du droit de vie en son domaine, Jaruthar fit un pacte avec Orthar. Sa fille deviendrait l'épouse du Géant, et la lignée qu'elle engendrera régnera sur le Clan. Cette lignée portera en elle le sang des Géants des Neiges, offrant ainsi la force et la robustesse de sa race pour assurer l'avenir du Clan d'Orthar. Le Nordien accepta le pacte et ainsi naquît le Clan de l'Ours Blanc, de l'union d'un Géant des Neiges et d'une Sauvageonne.

Aux fils des années, le Clan de l'Ours Blanc se fit maître de son domaine en apprenant à dompter ce monde hostile, auprès de Jaruthar qui se montra être comme un Grand-Père pour tous les nordiens du Clan. Orthar était comme le fils du Géant des Neiges qui lui enseigna les secrets du Grand Nord. Tandis que le premier fils de Jaruthar et d'Helga vînt au monde sous le nom de Rothar. En ce temps, les Nordiens étaient encore rare aussi loin dans le nord mais plus les années passèrent, plus de nouveaux clans s'aventuraient en cette terre hostile et libre. Vînt un jour où un puissant Clan s'avança dans le Grand Nord en pliant les autres à son autorité. Orthar quitta la vallée des Ours Blancs avec les meilleurs guerriers pour affronter ce nouvel ennemi mais celui-ci possédait de nombreux guerriers et clans mineurs sous sa coupe. Et malgré la bravoure de Orthar et de ses frères, celui-ci tomba sur le champs d'honneur.
Le Clan de l'Ours Blanc se préparait à un ultime affrontement dans sa vallée tandis que les bannières ennemis s'avançaient dans la toundra vers eux. Au côté de Jaruthar, Rothar se dressa face aux ennemis en tendant une hache vers les cieux tumultueux. Devant la présence du Géant des Neiges, l'ennemi hésita quelques instants mais celui qui les dirigeait, ne craignait nul défis. La bataille du Renouveau débuta sous les vents glaciales du Grand Nord. Le Clan de l'Ours Blanc lutta sans faillir contre les envahisseurs, la fureur de Jaruthar déchirant la terre, les cieux et les montagnes ! Ses pieds écrasant des dizaines de guerriers tandis que ses mains en balançaient jusqu'aux confins de Dùralas ! Mais s'avança à lui le Chef des envahisseurs. Un duel sans merci débuta dans la bataille de la vallée de l'Ours Blanc entre le Géant des Neiges et le Nordien. Jaruthar était néanmoins vieux à présent tandis que son ennemi était fougueux et imprévisible. Après des heures de lutte, Jaruthar chuta contre la montagne dans un ultime souffle.
Lorsque Rothar vit son père tomber contre cet adversaire, la colère emplie son coeur en éveillant la rage primordiale qui grondait chez les Hommes. Traversant les lignes ennemis sans faillir, le Demi-Géant atteignit l'adversaire de son défunt Père dans la volonté d'avoir vengeance. La bataille fut si brutale que les guerriers des deux camps cessèrent leurs combats pour observer leurs chefs dans ce duel impitoyable. Lorsque les haches s'entrechoquaient, les éclairs résonnaient dans les cieux. Lorsque les poings cognaient, des avalanches dévalaient les monts. Mais le jeune Rothar fit vaincu par son adversaire lorsque son arme se brisa sous le marteau de son ennemi. Tombant dans la neige, Rothar observait les cieux en acceptant cette mort digne. Cependant, son adversaire n'aspirait pas à le laisser partir ainsi. Tendant une main vers le jeune Chef, il scella un pacte en reconnaissance de la ténacité des Ours Blancs et de la force de Rothar. En échange de leur loyauté, il aurait le droit de vivre selon leurs aspirations.
Ainsi le Clan de l'Ours Blanc devînt-il l'un des clans mineurs des sauvageons du Grand Nord, au sein des clans insoumis qui règnent dans ces terres sauvages. Et jusqu'à ce jour, des siècles après cet événement, le Clan de l'Ours Blanc règne en maître sur la vallée de Jaruthar sous le règne des descendants du Géant des Neiges. Sa volonté inflexible devenant légende.


Des siècles passèrent avant que mon récit ne commence réellement, celui d'un Nordien au coeur indomptable : Yvar fils de Björn.

L'hiver était difficile cette année encore dans le Grand Nord. Un fort vent soufflait maintenant depuis des semaines en portant avec lui des tempêtes de neiges qui recouvraient la trace des gibiers. Ici, on survivait grâce aux gibiers qui parvenaient à survivre dans cette terre désolée. Il n'y avait aucun espoir de survivre grâce à une flore qui n'existait pas. Et c'est pour cette raison que s'aventurèrent loin des terres du Clan des Ours Blancs trois chasseurs. Ils portaient des peaux d'ours blancs sur leurs dos, couvrant leur visage pour protéger la peau de la brûlure mortelle du froid. La neige atteignait leurs genoux tandis qu'ils puisaient dans leurs endurances pour parvenir à travers de longue distance en creusant dans cette neige épaisse. Ils portaient dans leurs dos des fourrures pour des campements de fortunes, ainsi que des lances pour leur chasse. Et dans leurs mains, des arcs étaient glissés alors qu'à leur ceinture, un carquois dévoilait des flèches.
Ils marchaient depuis maintenant plusieurs jours en quête d'un troupeau de renne dont ils avaient repérés les traces plus au sud. Mais rapidement, les vents ainsi que les neiges avaient masqués les empreintes. En temps normal, la chasse se serait terminé à cet instant mais ces sauvageons étaient des survivants. Ils savaient suivre une piste sans même en voir les traces. Ils connaissaient leur terre comme nul autre et devinait quel chemin prenait le gibier. Il ne suffisait que de trouver une touffe de poils après des heures, pour confirmer leur soupçon. Et si ce n'était pas le cas, ils s'en retournaient ailleurs.
Mais cette fois, les esprits étaient avec eux. Sans un bruit, l'homme qui avançait en tête du groupe indiqua les falaises sombres devant eux où on pouvait apercevoir des silhouettes regroupés en troupeau sous un promontoire abritant du vent. L'homme était le plus grand du groupe, mais également un homme d'une taille impressionnante pour tous les nôtres. Il n'était nullement un Géant car il n'atteignait pas ces tailles mais il était plus proche d'un géant nain, que d'un humain de grande taille. Quoi qu'il en soit, il fit des mouvements vers ses compagnons grâce à sa main. L'instant d'après, les chasseurs expérimentés s'écartèrent en se recroquevillant dans la neige glaciale.

Les peaux d'ours qui couvraient leur dos, masquer leur silhouette dans la neige pâle tandis que les vents et la neige tombant des cieux, les cachaient d'autant plus. Même un nordien habitué aux embuscades, auraient eu du mal à apercevoir les trois chasseurs s'approchant du troupeau. Ils ne faisaient guère de bruit, ou si ils en faisaient, la brise l'emportait loin des proies. Ils étaient patient, ils avançaient lentement en gardant un œil sur les leurs. Puis une fois à distance correcte, ils s'arrêtèrent en observant le troupeau de robustes rennes qui se tenait là. Ils ne pouvaient en tuer que quatre ou cinq, il fallait donc choisir les plus robustes et nourrissante. Ainsi, les chasseurs prirent le temps d'étudier le troupeau qui broutaient des herbes robustes qui étaient parvenu à pousser ici, à l'abris du vent et des glaces. Puis un cri résonna dans la vallée lorsque le meneur se dressa de la neige en tendant son arc pour lâcher une flèche vers l'un des rennes. A l'instant où il agît, les deux autres se relevèrent en tirant également.
Mais l'un d'eux ne parvînt pas à atteindre sa cible. Il gronda devant son échec tandis que le troupeau s'agitait en fuyant vers eux. Il n'y avait rien de plus dangereux qu'un troupeau de cervidé qui vous charge dans un élan de panique pour fuir. Le chasseur lâcha son arc dans la neige en tirant l'une de ses lances tandis que ses deux comparses lui faisaient signes de s'écarter en hurlant. Le Nordien commença à courir vers un abris mais les rennes s'approchaient rapidement. Et il n'avait pas ramené sa part de viande. Tournant son corps vers la charge, le Nordien rugit en laissant tomber sa fourrure d'ours dans la neige tandis qu'il dressait ses bras vers les cieux. Dévoilant le corps d'un jeune adulte, à peine dix huit hivers, le garçon portait une longue tignasse de blé qui lui tombait dans le dos. Il était robuste, étonnement robuste pour un garçon de son âge mais plus petit de le meneur. Pourtant, même pour un adulte, il était de grande taille.
Les rennes s'avançaient rapidement vers lui. Il arma sa lance en criant dans les vents du Grand Nord alors qu'il lançait sa lance vers l'une des bêtes en approche. L'arme se planta sèchement dans l'encolure de l'animal qui s'écroula dans un gémissement. Courant vers celui-ci, le Nordien en arracha la lance alors qu'une bête bondissait vers lui en même le remarquer, ne cherchant à fuir le danger. Le Nordien poussa un cris en tendant sa lance. Un sabot lui percuta le visage, un éclair brillant l'aveuglant avant que tout ne devienne noir. Il ne sentit pas même la neige sur laquelle il tomba.

"-Tu es un imbécile, mon fils."
Son visage ainsi que son crâne lui faisait atrocement mal tandis qu'il clignait ses yeux vers le plafond d'une caverne.


 

   Suite à tout ce que tu as écrit sur ton personnage, c'est le moment d'avouer ce qu'il souhaite accomplir sur ces terres, quelles aventures va-il y vivre et pour quelle raison ? Quelles sont ses convictions, et tout ça...


   

   Alors je m'appelle Arthur, j'ai actuellement vingt deux ans. Je suis actuellement en Fac de Lettre Moderne en aspirant à être professeur de Français dans des pays étrangers car j'aime voyager, et j'aime surtout rencontre de nouvelles cultures et personnes. Alors j'apprécie lire -heureusement en fac de lettre me direz-vous !- mais également écrire. Je travaille actuellement sur l'écriture d'un roman d'ailleurs. Je fais du RP depuis maintenant 16 ans après avoir découvert Donjon et Dragon avec des amis de mon village natale, et c'est avec nostalgie que je me souviens encore de nos parties endiablés de JDR sur papiers et plateaux où à l'époque, j'incarnais déjà un barbare qui avait la fâcheuse habitude de perdre son armure, et de finir nu. Je suis une personne qui adore les films et les séries, surtout la fantasy mais également le médieval et la science-fiction. J'écoute principalement du métal en tout genre, mon groupe favoris étant Powerwolf, mais en soit, j'écoute de tout. J'apprécie énormément aussi les mangas / animés ainsi que la culture japonaise. J'apprécie aussi le Bouddhisme d'ailleurs. Mais ma culture favorite est celle normande / scandinave selon mes origines nordiques ! J'aimerais aller en Islande un jour et en Norvège. Que dire de plus ? C'est déjà un bon début non ? J'ai trouvé le site en cherchant sur un annuaire RPG et j'en suis tombé amoureux ! Et voici pour ma présentation !


Dernière édition par Yvar Björnson le Dim 29 Avr 2018 - 18:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moradund Marteau-de-Fer
Prætor Primaris ♦ Imperator ♦ Paladin

avatar

Messages : 1216
Expérience : 3475
Masculin Âge RP : 125

Politique : 57
Métier : Forgeron - Maître
Titres:
 

(Bolgrong, Ours de Moradund [Emblème Kazharien]  +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
2820/2820  (2820/2820)
Vitesse: 561
Dégâts: 1360

MessageSujet: Re: [WIP] Yvar Björnson   Lun 4 Juin 2018 - 11:44

Bienvenue en Dùralas!

Je suis le Praetor Primaris, modérateur de RP. N'hésite pas à m'envoyer un mp si tu as une question (bien que tu semble avoir bien bossé ton bazar!) ou à m'attraper, moi ou un des membres du forum sur la ChatBox (lorsqu’on y est).

Je te souhaite une bonne journée et un bon voyage en nos contrées!
Praetor Primaris




Que ton marteau sonne clair.
Que ton enclume résonne.

Dialogues: -Moradund : ffffff ~Ronin: bbbbbb
Rappel : Ronin n'est audible que par les télépathes,
ou lors de crises de rages (Dialogues lors des crises: ~Ronin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/MrMomory
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

avatar

Messages : 743
Expérience : 1785
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 27
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge +200, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
2850/2850  (2850/2850)
Vitesse: -79
Dégâts: 1744

MessageSujet: Re: [WIP] Yvar Björnson   Lun 4 Juin 2018 - 13:07

Jolie présentation que tu nous ponds là, je lirais tout ça et éditerais mon message en conséquence une fois mon épisode de la Casa de Papel achevé. Cette série a pas usurpé son titre de bonne série Sourire
D'ailleurs n'hésite pas à passer dans la Taverne si tu as envie de participer aux jeux (c'est un petit passe temps sympathique) ou si tu as envie de discuter dans le bar.
Je reviens du coup Clin d'oeil
PS: Il te manque plus qu'à remplir le paragraphe sur les rêves de ton personnage

EDIT: Bon! J'ai fini la Casa de Papel et c'était excellent, je conseille la série Sourire
Pour en revenir à ta fiche, je vais procéder par étape, même si j'ai l'impression qu'elle n'est pas tout à fait finie, j'imagine qu'un avis extérieur n'est jamais de trop x)

Pour commencer, les points négatifs. Bon déjà il y a quelques fautes par ci par là, rien de gravissime, pour un texte aussi fourni. Une simple relecture devrait suffire pour corriger la plupart je pense. Ensuite je trouve qu'y a beaucoup de répétitions, surtout dans la partie Description Mentale. Comme dit précédemment c'est pas gravissime, mais autant que ça soit corrigé pour rendre la lecture plus confortable x)
Ensuite, pour ce qui est du nom d'Yvar, Bjornson, ça fait un peu cliché, même si je pense pas que ça soit interdit t'en fais pas x)

Pour ce qui est des points positifs maintenant! Tout d'abord tu as fait un texte pas trop court, ce qui est un plus quand on voit qu'il est bien écrit (malgré quelques fautes, mais c'est humain). Personnellement je trouve que tu as su mettre une ambiance dans ton texte, une ambiance nordiste telle que je l'avais en tête, mais c'est Mohana la professionnelle dans le milieu, donc à elle de voir si ça semble cohérent avec le BG du Nord.
Ensuite, tu as fait un personnage fort MAIS tu n'as pas ajouté la beauté aux muscles, et pour ça félicitations. Tu as même dressé une liste des défauts du personnage, ça c'est cool, ça évite d'avoir un personnage sans lacunes et trop parfait. Tu as même ajouté que malgré sa force il est loin d'être le meilleur bretteur du monde, et je plussoie vu que de toute façon tu commenceras niveau 1 x)

J'ai sûrement oublié des trucs, j'écris ça juste après ma lecture sans avoir pris de notes donc désolé si ça m'a l'air un peu brouillon. D'habitude je fais pas de si longs pavés sur les autres présentations mais là je me sentais motivé Sourire

J'espère que tu te reconnecteras pour finir ta fiche, parceque pour l'instant ton perso me plait bien personnellement Clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohana Dharitri
Administratrice ♦ Chamane

avatar

Messages : 1966
Expérience : 3502
Féminin Âge RP : 26

Politique : 151
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Hibou de Mohana +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4318/4318  (4318/4318)
Vitesse: 1293
Dégâts: 2330

MessageSujet: Re: [WIP] Yvar Björnson   Mar 26 Juin 2018 - 21:18

Présentation passée en attente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[WIP] Yvar Björnson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Sieg" Siegfried Thorbjörnson alias Loup gris.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Présentations des membres :: Présentations en attente-