AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Baërlon Manîthil
Le Monde de Dùralas a précisément 2594 jours !
Dùralas, le Dim 6 Déc 2020 - 2:01
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le deal à ne pas rater :
Pack : Manette Xbox sans fil Carbon Black + 3 Jeux Xbox One
69.99 €
Voir le deal

 

 All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saigo
Élu de Marihser

Saigo

Messages : 289
Expérience : 2573
Masculin Âge RP : 26

Politique : 45
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Corbac, corbeau de Saigo [Modifié] +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) 1559870510-barre-vie-gauche2287/2287All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) 1559871461-barre-vie-rouge  (2287/2287)
Vitesse: 826
Dégâts: 1402

All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) Empty
MessageSujet: All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti)   All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) EmptyMer 15 Avr 2020 - 23:33
Séparation du contenu

Il avait du sang sur le visage et le torse. Ce n'était pas le sien.

Quelques heures plus tôt, Saigo et un autre membre de la Congrégation de l'Ombre avait perpétré l'assassinat de Sir Knught. Le Guetteur, officiellement au service de l'Ombre, vendait des informations confidentielles aux ennemis de Lédéhi. Le genre d'opérations qu'il vaut mieux mener distraitement, sous peine de se retrouver enterrer au creux d'une dune, sans pierre tombale. Knught n'avait même pas reçu cet honneur. Le stryge noir, accompagné d'un mercenaire vampire, avait décidé de laisser le cadavre pourrir au soleil, à la merci des charognards.

Le combat en lui-même n'avait pas été outrageusement compliqué. À deux contre un, les assassins s'étaient présentés avec l'effet de surprise. Ils avaient vite pris le dessus. Mais le Guetteur avait chèrement vendu sa peau. Un ultime baroud d'honneur, le dernier souffle belliqueux d'un condamné. Ceux qui portent le masque sont rarement des guerriers, celui-là ne faisait pas exception. La magie arlequine du vampire et les poings entraînés de l'Exécuteur s'étaient avérés plus efficaces qu'une simple dague. La lame n'était clairement pas du calibre du Jugement Blanc. Mais nulle arme ne pouvait égaler l'artefact légendaire perdu.

La vue de la dague de Knught avait rappelé à Saigo ses débuts dans les cachots. Il avait longtemps manié des lames d'une qualité similaire, voire inférieure. Mais même lorsqu'il avait fait forger son matériel à Stellaraë, rien n'avait jamais pu égaler le Jugement Blanc. Parfois, il avait la sensation que la lame divine l'appelait, inconsciemment. Comme s'il s'agissait d'un artefact envoyé par Mahriser lui-même. Comme si le but ultime du Parricide était en réalité de retrouver son bien le plus précieux. Cependant, depuis des mois déjà, il avait écarté cette idée. Il s'était engagé sur la Voie de l'Exécuteur Parfait. Il suivait les leçons des différents Maîtres. Son corps devenait l'arme, un peu plus chaque jour. Sir Knught en avait fait l'expérience. D'autres viendraient bientôt. Il n'avait plus besoin du Jugement Blanc. Une fois son entraînement terminé, il serait le Jugement Blanc.

Pour l'heure, Saigo avait fait halte à l'Oasis, à quelques kilomètres seulement du lieu où la Congrégation avait frappé. À l'ombre des arbres, le stryge noir s'était assuré qu'il était seul. Il s'était dévêtu, et s'était lavé, nettoyant le sang de son ennemi qui avait séché sur sa peau. L'eau était tiède. Dans le désert de Harena, la fraîcheur de la nuit n'était pas vraiment suffisante pour refroidir les eaux de l'Oasis. Une anomalie de la nature, une sorte de petite mare au cœur des dunes de sable bouillant. Il y en avait plusieurs aux alentours, certaines d'ailleurs était plus grande et profonde encore. Mais elles servaient de point d'eau à différentes espèces, qui pouvaient être agressives. L'assassin ne craignait pas la confrontation, mais quitte à se battre, il préférait le faire avec des vêtements.

Une fois lavé et habillé, Saigo se sentait prêt à repartir. Il avait un bout de chemin à faire pour rallier Lédéhi. Non pas qu'on l'y attende, le vampire avait peut-être pris les devants pour faire son rapport au naga qui se faisait appeler « Ombre ». S'il devait se charger de la paperasse lui-même, alors le stryge noir était encore moins enclin à se presser à rentrer. Ses réflexions furent subitement interrompues par du mouvement, derrière lui. Les sens en éveil, prêt à combattre, l'Exécuteur se mit en garde. De derrière les arbres parut une silhouette qui lui sembla familière. Quelques instants plus tard, le doute n'était plus possible. Le stryge noir se détendit légèrement, abaissant légèrement ses poings. Un sourire amusé se dessina sur son visage. La personne qui lui faisait face venait d'une autre vie.

Et moi qui pensait être le seul fantôme dans le coin... On dirait que les revenants se sont donnés rendez-vous. Lança-t-il avec confiance.

Il n'imaginait plus vraiment avoir à se battre dans l'immédiat. Peut-être avait-il tort. Il gardait cette possibilité dans un coin de son esprit. Mais elle... malgré les années, il ne s'imaginait pas qu'elle puisse être une ennemie.






Soon they will all remember...

:mort::mort:Everybody Dies:mort::mort:

...Just how terrifying I really am.
Revenir en haut Aller en bas
Shakti Vhahweyar
Maîtresse d'armes

Shakti Vhahweyar

Messages : 487
Expérience : 5026
Féminin Âge RP : 23

Politique : 00
Métier : Bûcheronne - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Manticore de Shakti +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) 1559870510-barre-vie-gauche5827/5927All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) 1559871461-barre-vie-rouge  (5827/5927)
Vitesse: 778
Dégâts: 2397

All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) Empty
MessageSujet: Re: All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti)   All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) EmptyJeu 16 Avr 2020 - 1:19
Séparation du contenu
Shakti revenait des marais, accompagnée de sa fidèle manticore, Inanna. Elle avait dû répondre présente à une réunion à laquelle son père l'avait conviée. En effet, en temps qu'héritière des Vhahweyar  et ayant fait ses preuves au sein de sa famille, elle se voyait confier de plus en plus de rôles au sein de celle-ci.

Cette fois, elle devait surtout apparaître comme apparat familial, son père étant bien conscient de l'effet que provoquait sa fille sur les hommes. Un nouvel accord auprès d'une famille aisée était prêt à se conclure, et le patriarche avait jugé bon de choisir sa fille afin de divertir les hôtes grâce à sa beauté et son éloquence.
Shakti préférait combattre plutôt que les rencontres diplomatiques, mais elle savait qu'elle aurait de plus en plus de missions de ce genre, et surtout qu'il faudrait pour l'instant qu'elle obéisse aux consignes de son père.

La naga n'avait jamais accepté l'autorité d'un homme sur elle, à l'exception de son père. Cependant, elle voyait en Konda Vhahweyar bien plus qu'un simple père. Il était à la tête d'une famille noble, mais surtout d'un empire de l'assassinat. C'était en effet l'homme d'affaire et le valeureux guerrier que Shakti respectait au plus haut point, tout comme chacun des patriarches Vhahweyar avant lui dont elle avait entendu les légendes contées. Elle espérait bien qu'un jour, ça serait de sa légende dont on parlerait, dans la postérité de sa famille.

Après de longues heures de marche, Shakti voyait enfin son voyage presque terminé. Avec le temps, elle avait appris à voyager à dos de sa manticore, bien qu'utiliser sa redoutable compagne comme une monture ne soit pas une chose qu'elle appréciait. Quoiqu'il en soit, Inanna avait soif, à l'instar de Shakti.
L'oasis, comme beaucoup d'autres de cette région, se trouvait au cœur de quelques herbes hautes et roseaux, allant des plus jaunâtres aux plus verdâtres, ainsi que de quelques palmiers. Toute cette végétation était assez haute, cachant à la naga toute possibilité de voir si quelqu'un se reposait déjà au bord du point d'eau. Cependant, il était plutôt rare de croiser d'autres personnes lorsqu'on se stoppait en plein désert, oasis ou non.

Toutefois, la réaction d'Inanna vint contredire l'habitude qu'avait vue naître Shakti à force de se promener dans les plaines sableuses. La manticore avait émis un léger grognement et découvert ses dents, avant de stopper son avancée. Shakti s'était alors laissée glisser sur le côté de l'animal, et à pas feutrés, avait continué d'avancer, suivie de près par la manticore.

Prêtant l'oreille, la naga n'entendait aucune voix ou animal bruyant, ce qui lui indiquait qu'il ne s'agissait pas d'un quelconque attroupement de créatures sauvages venues s'abreuver ni d'une diligence d'humanoïdes. Peut-être était-ce là uniquement une créature solitaire.

Chakram en main, Shakti continuait d'avancer, le pas léger, à travers les herbes et guettant les environs, jusqu'à passer les derniers arbres. Et quelle ne fut pas sa surprise...

- Et moi qui pensait être le seul fantôme dans le coin... On dirait que les revenants se sont donnés rendez-vous.

L'homme face à elle arborait un sourire amusé, et avait légèrement baissé sa garde. Shakti ne percevait rien de menaçant dans l'immédiat chez lui, vu l'air détendu qu'il avait pris en s'adressant à elle. Elle aurait pu reconnaître cette voix parmi beaucoup, quand bien même elle en avait oublié le son, ces dernières années.

Il n'avait pas changé, aux premiers abords, mais il n'était pas l'heure de le détailler, bien que son regard le balaya.

- Ainsi donc, les rumeurs disaient vraies. Saigo, l'ancien Éxecuteur en chef, est en vie. Moi qui te croyait rongé par les vers depuis longtemps.

La naga lui adressa un sourire en coin, celui qu'elle avait l'habitude de faire lorsqu'elle lançait une raillerie. La dernière fois qu'elle avait vu Saigo, c'était juste avant de quitter la Congrégation de l'Ombre, lorsqu'elle avait été envoyée par les Vhahweyar à la Tour Noire, il y a plusieurs années. Ensuite, elle avait entendu, comme beaucoup, parler de l'histoire de sa mort. Elle n'avait jamais été proche de ce compagnon de faction, à vrai dire ni l'un ni l'autre étaient du genre à s'attacher, quand bien même ils avaient du respect quant à la manière de combattre l'un de l'autre.

Shakti rattacha son Chakram à sa hanche, et avança de quelques pas, faisant face au stryge noir, toujours plus grand qu'elle.

- Tu m'as même l'air en forme !




All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) Shakti12
Histoire | Généalogie | Dialogue : RosyBrown
Revenir en haut Aller en bas
Saigo
Élu de Marihser

Saigo

Messages : 289
Expérience : 2573
Masculin Âge RP : 26

Politique : 45
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Corbac, corbeau de Saigo [Modifié] +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) 1559870510-barre-vie-gauche2287/2287All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) 1559871461-barre-vie-rouge  (2287/2287)
Vitesse: 826
Dégâts: 1402

All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) Empty
MessageSujet: Re: All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti)   All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) EmptyJeu 16 Avr 2020 - 1:57
Séparation du contenu
Depuis son réveil, Saigo avait recroisé quelques fantômes de son passé. Axe, évidemment, lui venait en tête. La gamine avait été le premier visage qu'il avait aperçu à son réveil, et elle l'avait aidé à réactiver sa mémoire, qu'il s'agisse de souvenir ou d'exercice physique. Puis il y avait eu les proies d'antan, devenues des prédateurs. Garràn et Équinoxe, devenus le nouveau duo fort de la Congrégation de l'Ombre. Le naga avait beau utiliser ses tours de passe-passe pour moderniser Lédéhi, la faction avait perdu énormément de prestige aux yeux du stryge noir.

Peu importe à quel point les deux leaders en place étaient devenus puissant. Pour l'Exécuteur, ils demeuraient un serpent avec un complexe de supériorité et un traitre à sa race. Axe n'apparaissait que très rarement dans le désert. Valphégas ne partageait clairement pas son état d'esprit. Quant à Azriel... il ne savait pas encore trop quoi en penser. On était bien loin de la grande époque. Styx, Alrun, Rekhan, Jack... et Shakti. Les quatre premiers étaient morts ou présumés comme tel. Quelques minutes plus tôt, Saigo n'aurait pas été surpris d'apprendre que la jeune femme avait subit le même funeste destin.

Sa relation avec la Vhahweyar s'était toujours basée sur une certaine indifférence mutuelle. Ils avaient travaillé ensemble, combattu ensemble plusieurs fois. Mais ils n'étaient en aucun cas proche, comme la naga avait par exemple été proche de Styx. Ils se respectaient, chacun sachant pertinemment que l'autre était un combattant aguerri. Le stryge noir avait vu la précision de la naga dans les ruines de Fata-Morgana. Cette dernière l'avait vu dépecer seul la Dame du Lac sans aucune difficulté.

Combien de temps depuis leur dernière rencontre ? Deux ans ? Peut-être plus encore. Largement le temps pour la légende de Saigo de tomber dans l'oubli. Autant de temps pour que les ennemis de Shakti retrouvent sa trace. La jeune femme avait quitté la Congrégation avant même que le Parricide n'accède au Trône des Crânes. Malgré tout, une vie d'assassinat rémunéré permettait rarement une retraite tranquille dans une cabane en bord de mer. Quoi que, connaissant Shakti, elle aurait préféré un palace.

Pourtant, la Vhahweyar lui faisait face. C'était elle, sans nul doute. Elle n'avait pas beaucoup changé physiquement. Son arme-cerceau était toujours là. Mais elle semblait moins... sauvage ? Moins intense ? En tout cas elle avait toujours cette aura de danger, qui émanait de tout bon mercenaire qui se respecte. Et elle avait toujours une langue acérée, prompte à railler son vieil allié.

Manifestement, tuer la Mort m'a donné le droit à une belle boîte en baobab. Bien épais, mais assez inconfortable si tu veux tout savoir.

Tuer la Mort lui avait sans doute redonner vie, d'ailleurs. Sans cet exploit, et sa filiation aussi légendaire que moralement douteuse, nul doute que personne n'aurait pensé à ressusciter l'Exécuteur. Nul n'aurait pu d'ailleurs. S'il ne s'était jamais assis sur le Trône, Saigo n'aurait jamais eu accès à la crypte dédiée aux stryges marquants.

Shakti s'avança vers lui, il en fit de même. Elle avait amené sa manticore de compagnie, qui restait derrière elle, l'air pas totalement calme, mais pas totalement agressive. De son côté, Saigo savait qu'il pouvait compter sur Corbac pour l'aider à se battre.

Non, c'était faux, le piaf tournait sans doute au-dessus de leur tête. Mais si jamais il y avait bagarre, à part trois coups de bec, ce bon vieil oiseau n'allait pas faire une grande différence. Mais il était dans le coin, et ça, c'était toujours plaisant.

Les deux protagonistes se retrouvaient donc face à face, se toisant mutuellement avec un léger sourire aux lèvres.

Aussi affûté que possible. Selon les standards de l'au-delà, je me porte pas trop mal. Tu m'as l'air bien en jambes aussi, content de voir que ton départ de Lédéhi ne t'a pas rendu fainéante.

Il n'avait jamais demandé à Shakti les raisons de son départ. Il s'était méfié d'elle, pendant quelques temps, mais il n'avait jamais ressenti de rancœur envers la naga. L'ancien Bras Droit craignait qu'elle ne soit passé de l'autre côté de la barrière. Qu'elle ait décidé de livrer des informations cruciales aux ennemis de la Congrégation. Mais rien n'était venu, et la Vhahweyar avait simplement... disparue. Saigo n'en avait plus entendu parler... jusqu'à aujourd'hui.

J'espère que mon... altercation avec Ulfma n'a pas trop entachée les relations commerciales avec les cachots ? Si c'est toujours toi qui t'occupe de ce genre d'affaires ?

Pour le coup, il imaginait bien que les affaires avaient marché au ralenti, pendant les semaines ayant suivi sa mort. Il savait que Shakti, ou tout du moins sa famille, traitait directement avec l'ancienne Main de la Mort, devenu cadavre déchu après son acte de trahison. Avec la réorganisation des forces dans les cachots, il avait sans doute fallu un temps d'adaptation. Cela dit, au bout de deux ans, ces choses-là devaient avoir été réglées depuis longtemps.






Soon they will all remember...

:mort::mort:Everybody Dies:mort::mort:

...Just how terrifying I really am.
Revenir en haut Aller en bas
Shakti Vhahweyar
Maîtresse d'armes

Shakti Vhahweyar

Messages : 487
Expérience : 5026
Féminin Âge RP : 23

Politique : 00
Métier : Bûcheronne - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Manticore de Shakti +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) 1559870510-barre-vie-gauche5827/5927All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) 1559871461-barre-vie-rouge  (5827/5927)
Vitesse: 778
Dégâts: 2397

All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) Empty
MessageSujet: Re: All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti)   All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) EmptyVen 17 Avr 2020 - 1:22
Séparation du contenu
- Aussi affûté que possible. Selon les standards de l'au-delà, je me porte pas trop mal. Tu m'as l'air bien en jambes aussi, content de voir que ton départ de Lédéhi ne t'a pas rendu fainéante.
J'espère que mon... altercation avec Ulfma n'a pas trop entaché les relations commerciales avec les cachots ? Si c'est toujours toi qui t'occupe de ce genre d'affaires ?


Shakti avait souri à l'évocation du cercueil de baobab. Elle n'était pas du genre à se préoccuper de la vie des autres, mais en l’occurrence cette histoire de résurrection dont elle avait entendu parler, maintenant que l'objet de celle-ci se tenait face à elle, l'intriguait. La jeune femme comptait bien poser quelques questions une fois les premières banalités échangées.

-
Non, ce n'est plus moi qui m'occupe de ce genre d'affaires, et ça me paraît si loin. Il est certain que tout ce remue ménage chez les tiens à quelque peu ébranlé les accords de ma famille. Mais il en faut plus pour ébranler les accords chez les Vhahweyar.

Shakti esquissa de nouveau un sourire. Certaines unions ne pouvaient se défaire simplement. Un chef après l'autre, quand bien même celui-ci étant puissant, il y avait toujours des gens dans l'ombre prêts à veiller à ce que les accords soient tenus.

-
Quitter Lédéhi a sans doute été la meilleure décision que j'ai pu prendre, que ce soit pour ma santé mentale ou physique. Cette bande de bouseux incapables me sortait littéralement par les yeux. Je crois que si j'y étais restée un peu plus longtemps, j'aurais égorgé dans une joie euphorique toutes les dernières recrues. De plus, vive dans ce taudis, ce n'était pas pour moi.

Shakti ne gardait pas que de bons souvenirs de ce temps à la funestement célèbre Congrégation des Ombres. Cette faction avait été un moteur et un but pour cette enfant de la famille d'assassins dont elle était issue. Elle en avait même entendu des louanges durant quelques années, et pour cause, elle regroupait en son sein de précieuses et puissantes personnalités.

C'était sa rencontre avec Styx, alors qu'elle était à peine sortie de l'enceinte du palais familial, qui avait précipité sa venue au sein de la faction. Elle y avait connu des instants de joies et de glorieuses victoires, mais bien vite, elle s'était aperçue que bon nombre de cloportes aimaient rôder dans les couloirs de Lédéhi. Et Shakti aspirait à bien plus que de simplement répondre aux aspirations grandiloquentes de son Ombre, quand bien même s'il était un ami, et de rester aux côtés d'êtres qu'elle ne parvenait pas à tolérer.

-
Je me sentais piégée dans la médiocrité de certains, et sur un coup de tête, j'ai préféré partir. Grand bien m'en a fait, car suite à cela, j'ai eu bien plus à faire au sein de l'entreprise familiale. Mais je vais cesser mon venin ici, qui sait, toi qui était le Bras Droit, peut-être as-tu souhaité retrouver ta place ?

Shakti ne souhaitait pas affronter physiquement Saigo dans une lutte physique, du moins, pas pour si peu, quand bien même le souvenir de la dernière fois où elle l'avait affronté la fit sourire. Cependant, elle se doutait qu'ils ne seraient certainement pas sur la même longueur d'onde concernant la faction qu'ils avaient tous deux fréquentée. Après tout, chacun d'eux avait vécu sa propre expérience, qu'elle soit bonne ou mauvaise. Quand bien même Shakti avait beaucoup appris d'elle même et du monde grâce à ses missions au sein de la faction, et que globalement ça avait été une bonne expérience, elle ne regrettait jamais ce départ soudain, qui lui avait insufflé un regain d'énergie, et surtout qui lui avait permis d'autant s'épanouir.




All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) Shakti12
Histoire | Généalogie | Dialogue : RosyBrown
Revenir en haut Aller en bas
Saigo
Élu de Marihser

Saigo

Messages : 289
Expérience : 2573
Masculin Âge RP : 26

Politique : 45
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Corbac, corbeau de Saigo [Modifié] +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) 1559870510-barre-vie-gauche2287/2287All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) 1559871461-barre-vie-rouge  (2287/2287)
Vitesse: 826
Dégâts: 1402

All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) Empty
MessageSujet: Re: All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti)   All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) EmptyVen 17 Avr 2020 - 14:21
Séparation du contenu
Lorsqu'il aperçu le sourire à la commissure des lèvres de Shakti, Saigo se détendit un peu plus. Elle n'était pas agressive, pas aujourd'hui. Il pouvait baisser la garde, au moins en apparence. L'esprit d'un Exécuteur n'oublie jamais l'hypothèse du combat. Pour l'heure, le stryge noir décida de repousser cette possibilité au rang des improbabilités. Ils avaient été alliés, avant sa mort. Lorsqu'elle avait quitté Lédéhi, la naga n'avait trahi personne. Jusqu'à preuve explicite du contraire, il décida donc qu'il pouvait se détendre un peu face à elle.

En effet, voir les deux Mains de la Mort déchue monter une rébellion contre le nouvel Exécuteur-en-Chef, c'était assez inattendu, même pour nous... Mais j'imagine qu'Onyxia s'est fait une joie de reprendre les affaires.

En prononçant ce nom, le visage du Parricide se crispa dans un tic rageur. Onyxia Ventress avait été la seule à survivre parmi les dix insurgés qui avaient assassinés Saigo. Après avoir vu l'Exécuteur-en-Chef résister à son emprise mentale, fruit de son entraînement avec Onze, elle avait fait amende honorable et affirmé que le désormais ex-maître des cachots était bien digne du Trône. Aujourd'hui encore, l'Élu de Mahriser se demandait comment cette traitresse avait pu être épargnée par Kova et Katsuo. Pire encore, comment elle avait pu accéder à un poste aussi prestigieux que celui de Main de la Mort ?

Ainsi donc, la Vhahweyar ne supportait plus la vie à Lédéhi, ni ces habitants. Évidemment, Saigo n'avait pas tout à fait la même vision des choses. Déjà parce que pour lui, la vieille bicoque branlante était tout aussi luxueuse que sa cellule dans les cachots de la Tour Noire. De plus, il ne s'était jamais préoccupé des nouvelles recrues, malgré son statut de Bras Droit. Il savait que les têtes d'affiches de la Congrégation, dont ils faisaient tout deux partie, pouvaient abattre n'importe qui. Ça lui suffisait amplement. Les jeunes pousses avaient ainsi tout le temps de devenir un tant soit peu utile. Le problème... c'est que désormais ces enfants étaient aux commandes.

De ce que j'entendais à l'époque, tu avais pris tes aises. Nota Saigo avec amusement. Il n'avait jamais visité les appartements de Shakti, mais les rumeurs sur la superficie des lieux étaient aussi nombreuses que les rumeurs sur ce qu'il s'y tramait. Il se murmurait que tu vivais dans le luxe et la luxure à longueur de journée. Je suppose maintenant, si tout cela est vrai, que c'était un moyen de t'aider à supporter les "bouseux".

Il y en avait toujours eu, des incapables. Un temps, Saigo avait sans doute été considéré comme l'incapable du groupe. Arrogant comme il était, le stryge noir avait pris une sacrée claque lors de ses premières missions. Mais plutôt que de se laisser porter par bien plus puissant que lui, le stryge noir avait travaillé deux fois plus dur et avait rattrapé son retard, puis dépassé ses camarades. Il était devenu le Bras Droit, et il l'avait mérité. Son retour à Lédéhi avait été bien moins idyllique que prévu.

Les responsabilités à Lédéhi ne m'intéressent plus. Je ne sais pas quand est-ce que les choses ont dégénéré. Mais à mon retour, tout avait bien changé... et les cloportes d'hier sont devenus les dirigeants d'aujourd'hui.

Saigo ne craignait pas de révéler ce genre d'informations à Shakti. Elle avait beau ne plus faire partie de la Congrégation, elle n'avait rien trahi jusqu'ici, et n'avait pas de raison de le faire maintenant. De plus, il avait suffisamment d'animosité envers Equinoxe pour ne pas se soucier de s'il apprécierait ou pas.

Je suis peut-être nostalgique de la belle époque. Sans doute même. Mais aujourd'hui, la Congrégation est bien loin de ce qu'elle était. On m'y parle d'amour de la faction, de peur de se faire des ennemis... très honnêtement, je comprends ton point de vue sur la question.

Forcément, voir Shakti parler aussi ouvertement de son départ soudain le faisait réfléchir sur son propre avenir. Et s'il décidait de faire pareil ? Après tout, il détestait sincèrement l'Ombre actuelle, et son Bras Droit était un traitre. Parmi les autres membres influents, il n'avait aucune affinité avec Valphégas ou Azriel. Quant à Axe, elle n'était jamais présente. Si seulement elle avait pu conserver son rôle de Régente... le stryge noir n'aurait pas hésité à lui apporter son soutien. Elle, au moins, avait prouvé qu'elle avait les épaules pour ce genre de responsabilités.

En tout cas une chose est sûre... le débile assis sur le trône en ce moment donne une bien piètre image de ton peuple.






Soon they will all remember...

:mort::mort:Everybody Dies:mort::mort:

...Just how terrifying I really am.
Revenir en haut Aller en bas
Shakti Vhahweyar
Maîtresse d'armes

Shakti Vhahweyar

Messages : 487
Expérience : 5026
Féminin Âge RP : 23

Politique : 00
Métier : Bûcheronne - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Manticore de Shakti +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) 1559870510-barre-vie-gauche5827/5927All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) 1559871461-barre-vie-rouge  (5827/5927)
Vitesse: 778
Dégâts: 2397

All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) Empty
MessageSujet: Re: All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti)   All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) EmptyMer 24 Juin 2020 - 19:46
Séparation du contenu
- Il se murmurait que tu vivais dans le luxe et la luxure à longueur de journée. Je suppose maintenant, si tout cela est vrai, que c'était un moyen de t'aider à supporter les "bouseux".

Shakti esquissa un large sourire amusé à ces mots, mais elle n’interrompit pas Saigo, qui lui racontait son retour à la Demeure isolée et son ressenti vis-à-vis de cela.

-
Je suis peut-être nostalgique de la belle époque. Sans doute même. Mais aujourd'hui, la Congrégation est bien loin de ce qu'elle était. On m'y parle d'amour de la faction, de peur de se faire des ennemis... Très honnêtement, je comprends ton point de vue sur la question. En tout cas une chose est sûre... Le débile assis sur le trône en ce moment donne une bien piètre image de ton peuple.

Shakti passa devant Saigo, afin de se rapprocher de l'eau. Elle s'accroupit devant celle-ci, et se rafraîchit le visage, avant de se redresser et faire de nouveau face au stryge noir. Alors que quelques gouttes ruisselaient le long de sa mâchoire et de sa gorge, elle reprit la parole :

-
La nostalgie n'a jamais fait de mal à personne. Ce que tu dis là confirme effectivement ce que j'ai entendu dire. La faction semble sous une pseudo dictature, où l'organisation et le professionnalisme n'est plus ce qu'il était, et - elle soupira - oui... J'ai aussi entendu parler de ce naga. Il se prend pour un dieu, parait-il. Quel blasphème. Je suis certaine que même le Dieu Basilic n'en voudrait pas pour son repas. Par chance, nous sommes très différents les uns des autres chez les nagas, je peux donc t'assurer que ce spécimen n'a rien à voir avec les gens de mon peuple !

Shakti enleva ses bottes de voyage, l'une après l'autre. Elle préférait nettement être pieds nus sur le sable. Autant, elle arrivait à se faire sans problème au fait de passer d'un corps reptilien à des jambes humaines, qu'elle appréciait beaucoup d'ailleurs, autant elle n'appréciait pas de porter des chausses.
Elle déposa sa besace au sol, et sortit un tapis qu'elle déploya. Désormais, c'est de son chakram et de sa dague qu'elle se sépara, les posant sur le tapis, avant de s'y installer à son tour.


- Les murmures étaient vrais, en tout cas. J'avais réclamé presque tout un étage de la demeure à Styx, afin de m'y faire des appartements plutôt agréables. On était loin de ce à quoi je peux être habituée, mais cette petite chambre était parfaite, tant pour étudier l'art du combat que celui de l'amour. J'espère que de ton côté, tu n'es plus dans ta cave miteuse en compagnie des rats ! Et d'ailleurs, j'y songe, mais tu sembles physiquement moins crasseux qu'à l'époque.

La jeune femme était moqueuse, et bien souvent Saigo avait eu à subir les railleries sur sa personne de la part de la naga et du vampire qui n'était - dit-on- plus de ce monde. Elle n'allait pas se priver de ces retrouvailles pour en rajouter quelques couches.




All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) Shakti12
Histoire | Généalogie | Dialogue : RosyBrown
Revenir en haut Aller en bas
Saigo
Élu de Marihser

Saigo

Messages : 289
Expérience : 2573
Masculin Âge RP : 26

Politique : 45
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Corbac, corbeau de Saigo [Modifié] +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) 1559870510-barre-vie-gauche2287/2287All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) 1559871461-barre-vie-rouge  (2287/2287)
Vitesse: 826
Dégâts: 1402

All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) Empty
MessageSujet: Re: All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti)   All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) EmptyJeu 25 Juin 2020 - 20:42
Séparation du contenu
Tant mieux. Ça m'aurait beaucoup déçu de découvrir que depuis des temps immémoriaux, les stryges noirs étaient alliés à un peuple majoritairement composés d'ahuris mégalomanes.

En évoquant Équinoxe, le ton de Saigo était devenu glacial. Sa dernière rencontre avec la nouvelle Ombre n'avait pas tourné en sa faveur. Il devait voir les choses en face : il n'avait pas fait le poids. Certes, il avait porté un coup, aussi puissant que possible, mais il avait été balayé. Pourtant, il n'était pas dépité, sa confiance était loin d'être brisée. Au contraire, il savait bien que ça faisait partie du processus. Dans une autre vie, il avait connu pareille déconvenue face à Rekhan, puis face à Alrun. Les deux fois, il était passé tout près de la mort (pour changer). Les deux fois, il avait survécu et avait réussi à devenir plus puissant. En un sens, il avait besoin de ces défaites. De ce retour à la réalité. L'Exécuteur n'est pas revenu à la vie depuis si longtemps. Il n'est pas encore redevenu le guerrier qu'il était avant. Il suivait un chemin différent, inédit pour lui. Son heure viendrait, à force de travail. Il n'en doutait pas.

Alors que Shakti évoquait ses appartements passés à Lédéhi, Saigo ne put s'empêcher d'afficher un sourire moqueur. Ainsi, pour la naga, un étage entier n'était qu'un petit appartement, bien loin de ses standards habituels. La vanité de la jeune femme le surprendrait toujours. Il avait été élevé dans une culture minimaliste. Le moindre coin de sol sans cafard était un lit. Les Exécuteurs n'avaient pas énormément d'espace. Leur domaine, dans les cachots de la Tour Noire, ne pouvait pas être réaménagé en un claquement de doigt. Tout y était question d'optimisation de l'espace, et de minimalisme. Ils vivaient les uns sur les autres, et personne ne se plaignait car ça avait toujours été le cas.

Par Mahriser, selon tes standards, je dois encore dormir dans un placard à balais. Rétorqua Saigo avec amusement. Mais en effet, j'ai quitté ma cave. À croire que passer un an et demi dans une boîte m'a passé l'envie de dormir par terre.

Il laissa échapper un petit rire, mais il était quelque peu amer. Le crasseux de la Congrégation. C'était encore l'image qu'il avait après tout ce temps. Il ne pouvait pas le nier, son sens du style n'avait rien à voir avec celui de Styx ou de Shakti, voire de cette petite traînée de Yuli. Eux aimaient le confort, les beaux habits. Shakti avait également ce côté séductrice, qu'elle cultivait. Saigo, lui, n'avait jamais été qu'un guerrier. Encore aujourd'hui, la tunique simple et la veste en cuir étaient ses seuls vêtements. Il pouvait bien avoir l'air d'un paysan, son attitude et l'aura qu'il dégageait sur son passage suffisaient à en faire un homme des plus craints.

Il y a quelques minutes à peine, j'étais couvert du sang d'un autre. Tu n'aurais sans doute pas eu la même impression. Souffla l'Exécuteur. J'ai changé quelque petites choses dans mon entraînement. Je ne te semble peut-être plus aussi "crasseux", mais bientôt, je serais tout aussi létal.

Il ne le cachait qu'à demi-mot. Il n'était pas encore au sommet de son art, loin de là. Il s'approcha du tapis de la Vhahweyar et s'accroupit face à elle. Il la toisa un moment, d'un air neutre, sans laisser transparaître ses intentions. Puis il se dérida quelque peu.

Et puis, quand le corps de tes amants est couvert de sueur après une étude approfondies des arts de l'amour, tu les trouve crasseux aussi ? Où je suis le seul à bénéficier de ce point de vue ?






Soon they will all remember...

:mort::mort:Everybody Dies:mort::mort:

...Just how terrifying I really am.
Revenir en haut Aller en bas
Shakti Vhahweyar
Maîtresse d'armes

Shakti Vhahweyar

Messages : 487
Expérience : 5026
Féminin Âge RP : 23

Politique : 00
Métier : Bûcheronne - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Manticore de Shakti +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) 1559870510-barre-vie-gauche5827/5927All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) 1559871461-barre-vie-rouge  (5827/5927)
Vitesse: 778
Dégâts: 2397

All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) Empty
MessageSujet: Re: All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti)   All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) EmptyDim 22 Nov 2020 - 11:23
Séparation du contenu
Shakti avait observé l'homme s'accroupir jusqu'à son niveau. Il était de stature plus grande qu'elle évidemment, c'est donc naturellement qu'accroupit sa tête demeurait plus haute que celle de la jeune femme. Elle le fixa dans les yeux de son regard vert et chaud, intensément, souriant d'un air amusé à son discours.

La jeune femme redressa gracieusement le buste, prenant son air naturellement enjôleur. Elle était assise, s'appuyant majoritairement sur une hanche, laissant ses jambes étendues et à peine pliées. La naga était très souple et habile de son corps, et cette position avait quelque chose d'impérial et de captivant. Shakti se penchat très légèrement vers Saigo, comme pour lui souffler une confidence.

-
Je les aime justement recouverts d'humeurs bien caractéristiques, que ce soit la leur ou la mienne. Il n'en est rien de plus réjouissant, et preuve d'un acte puissamment accompli.

L'attitude racoleuse de Shakti ne faisait pas de doute pour Saigo, celui-ci l'ayant côtoyée bien suffisament pour reconnaître ses manières. Les deux individus n'avaient jamais été très proches, jamais intimes, mais Shakti s'était déjà amusée à se retrouver dans des positions tendancieuses vis-à-vis du stryge, notamment une fois, il y avait bien longtemps, aux alentours du territoire de la Tour Noire. Elle n'avait rien oublié de cet échange et était persuadée que c'était également le cas pour Saigo.

Shakti recula légèrement et prit un air plus détaché, bien que son regard et quelque chose dans l'expression de son visage conserve cet air charmeur.

-
Viens donc te joindre à moi, qu'on papote tous les deux. Que t'a donc fait cette pauvre âme pour que tu t'en trouves couvert de son sang ? Je suis d'ailleurs curieuse de connaître les projets du nouveau et moins crasseux Saigo, d'autant que tu me sembles motivé à retrouver ta réputation d'antan.

Shakti s'appuya sur ses mains, posées sur le tapis de chaque côté de ses hanches. Ses jambes étaient étendues devant elles, chevilles croisées l'une sur l'autre. Elle offrait à Saigo une parfaite vue sur sa gorge, et cette attitude était désormais plus naturelle. La jeune femme espérait bien passer la soirée en compagnie de ce vieil acolyte, sa curiosité piquée à l'état vif. Ce n'était pas tous les jours qu'on croisait d'anciens camarades revenus des morts, et celui-ci n'était pas des moindres. Ils avaient passé de nombreuses heures ensemble, à élaborer des plans, à traquer, à blesser, à tuer, à se supporter...




All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) Shakti12
Histoire | Généalogie | Dialogue : RosyBrown
Revenir en haut Aller en bas
Saigo
Élu de Marihser

Saigo

Messages : 289
Expérience : 2573
Masculin Âge RP : 26

Politique : 45
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Corbac, corbeau de Saigo [Modifié] +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) 1559870510-barre-vie-gauche2287/2287All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) 1559871461-barre-vie-rouge  (2287/2287)
Vitesse: 826
Dégâts: 1402

All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) Empty
MessageSujet: Re: All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti)   All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) EmptyLun 23 Nov 2020 - 23:46
Séparation du contenu
Shakti était égale à elle-même. Lascive, séductrice, sensuelle, elle jouait de ses formes pour troubler ses sens. Saigo adorait et haïssait ces manières. La vue était des plus plaisantes, mais il se flagellait mentalement à l'idée d'être distrait par celle-ci. La naga le troublait, il devait l'admettre. Elle ne le craignait pas. Elle n'était pas la seule dans ce cas-là. Mais elle, contrairement aux autres, n'affichait pas une arrogance déplacée quand à sa supposée supériorité au combat. De son côté, si le stryge noir ne doutait pas vraiment des compétences de son ancienne collègue, il n'était pas dans ses habitudes de laisser paraître le doute quand à l'issue d'un combat.

- Oh, je ne doute pas que tes compagnons te prêtent toute leur... puissance. Et plus encore.

C'était un sujet que Saigo ne connaissait pas. L'anatomie de toutes les races, il la connaissait par cœur. Toutefois, son fond de commerce avait toujours été la guerre et la torture. L'Exécuteur savait où appuyer pour faire crier, où planter pour faire agoniser et où trancher pour tuer. Il n'avait jamais appris comment procurer d'autres sensations à ceux qui avaient le malheur de finir dans une cellule en sa compagnie.

L'air du désert était encore chaud, malgré la proximité de l'eau. Alors que Shakti l'invitait à se joindre à elle quelques instants, le stryge noir hésita un instant. Jugeant qu'il n'avait guère d'obligation pressante, ni de raisons particulières de craindre d'une embuscade, il passa d'une position accroupie à agenouillée. Son fessier vint se poser contre ses talons. Dans cette position, instinctivement, l'Élu marmonna machinalement un verset à la gloire de Mahriser. Ensuite, il prit le temps de répondre à la question de Shakti.

- Rien de bien passionnant. Un petit malin vend des informations qu'il est supposé protéger et finit avec un trou dans le ventre. Tu connais la musique.

Au fond, Saigo n'avait pas vraiment d'intérêt pour les informations que détenait le guetteur, ni à qui il avait bien pu les vendre. La Congrégation telle qu'il l'avait retrouvé n'était plus que ruine. Un ramassis d'ahuris à sa tête. Une aura complètement évanouie. Il n'y avait pas grand-chose pour l'Élu à Lédéhi. Mais au moins, le contrat du Guetteur lui avait permis de s'entraîner un peu.

- La curiosité est un vilain défaut, tu sais. Commença-t-il d'un air moqueur. Mais en effet, je compte faire plus que retrouver ma réputation. D'abord, je dois retrouver des forces, encore. Mais une fois que ce sera fait, il sera temps pour tout le monde de mettre du respect sur mon nom. Son regard se durcit brutalement, braqué sur la naga. D'un ton plus grondant, il ajouta. Quelque chose que tu n'as que trop peu fait durant ma première vie.

Elle n'était pas la seule. Elle n'était pas la pire. Mais Shakti était là, devant lui, et elle n'avait que trop rarement eut égard des accomplissements de l'Exécuteur.

- Je me suis engagé sur la Voie de l'Exécuteur parfait. C'est un long chemin, difficile. Il me rendra plus fort que jamais. Un jour viendra où de Kastalinn à Wystéria, ils se rappelleront tous à quel point je suis dangereux.

Sa tirade guerrière avait exalté ses sens. Son visage s'était ombragé d'un masque de haine. L'espace d'un instant, il avait revu les visages de ses ennemis, de ceux qui l'avaient sous-estimé, de ceux qui l'avaient trahi. Leur heure viendrait, à tous. Mais il n'était pas encore prêt. Cependant, alors qu'il toisait la Vahweyar, une lueur s'alluma subrepticement dans son regard.

- Et le premier à avoir besoin d'une piqûre de rappel est vautré dans le fauteuil du Valet.

Le Roi manquait à l'appel. Le Valet n'était plus de ce monde. Le Cavalier y revenait à peine. Les Amants de Dame Fortune n'avaient jamais eu le loisir de collaborer, du moins pas sous cette bannière. Peut-être que Shakti serait tentée à l'idée de faire taire pour de bon un hérétique à son culte.






Soon they will all remember...

:mort::mort:Everybody Dies:mort::mort:

...Just how terrifying I really am.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) Empty
MessageSujet: Re: All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti)   All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti) Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

All we know of heaven, all we need of hell (PW Shakti)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Désert de Harena :: Oasis-