AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  Dernières imagesDernières images  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Eddy
Le Monde de Dùralas a précisément 3324 jours !
Dùralas, le Mar 6 Déc 2022 - 1:37
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le Deal du moment : -59%
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont ...
Voir le deal
21.99 €

 

 [SOLO] Sur les traces de mes ancêtres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Urua
L'Archiviste ♦ Paladin

L'Archiviste ♦ Paladin
Urua

Messages : 876
Expérience : 6335
Masculin Âge RP : 32

Politique : 222
Métier : Forgeron d'armure - Maître Absolu
Titres:

(Diagoras, Compagnon thérianthrope d'Urua ; +50% stats et effets)

Stats & équipements
Vitalité:
[SOLO] Sur les traces de mes ancêtres 644535106922/6922[SOLO] Sur les traces de mes ancêtres 242396barresante02  (6922/6922)
Vitesse: 320
Dégâts: 2287

[SOLO] Sur les traces de mes ancêtres Empty
MessageSujet: [SOLO] Sur les traces de mes ancêtres   [SOLO] Sur les traces de mes ancêtres EmptyDim 20 Nov 2022 - 17:46
Séparation du contenu
Après avoir rencontré un autre représentant de sa race dans sa forêt, Urua se mit en tête que la folie qui avait atteint son congénère était quelque chose de très semblable à celle dont avait souffert son propre grand-père. Tous deux des Löwens parfaitement respectables, respectés, innocents, un héros pour l'un d'entre eux. Mais parfois, sans crier gare, leur attitude changeait du tout au tout. S'il voulait pouvoir aider le jeune félin à se contrôler et à maîtriser ce pouvoir qu'il avait acquis, d'en faire une force plutôt qu'une crainte, il fallait qu'Urua remonte aux origines de cette histoire. Malheureusement, l'histoire de son grand-père était si maudite que les Löwens de son clan évitaient d'en parler et ne racontaient que le minimum pour faire comprendre à ceux qui posaient des questions que l'événement était tabou.

Tout ce qu'Urua savait était qu'un grand héros s'était transformé en bête sanguinaire au retour d'un voyage mystérieux et qu'il avait commencé à massacrer ennemis comme innocents alors qu'il était réputé pour son sens de la justice et de la mesure. Étrangement, personne n'avait enquêté sur les raisons qui avaient provoqué ce changement. Tous étaient soulagés qu'il finisse submergé par une horde de Vampire qui avaient décidé que c'en était trop et qu'ils n'allaient pas continuer à se faire chasser et exterminer comme du vulgaire bétail. Urua trouvait ce manque de curiosité aberrant. Comment empêcher que le phénomène se reproduise si on en ignorait la cause ? Et la preuve que ce comportement était inconscient se promenait en toute impunité, comme une réserve de gaz souterrains prête à exploser à tout moment. Et cela, Urua ne le permettrait pas dans sa forêt !

Accompagné par son camarade de toujours, le Löwen se prépara pour un voyage vers le territoire qui l'avait vu naître. Il était quelque peu réticent à l'idée de retourner sur ces terres qu'il avait quittées pour une bonne raison mais se consolait en se disant qu'il n'approcherait pas de très près son ancien clan et ses parents. Ce qu'il allait chercher se trouvait en plein territoire Vampire, ce qui allait rendre l'entreprise assez périlleuse. Il n'irait pas chercher un laisser-passer auprès de celui qui se prétendait Roi de Spelunca. Urua avait tout de même gardé quelques traces de ses premières leçons, à savoir que les Vampires et les Change-Peaux ne s'entendraient jamais et trouveraient toujours une façon de renouveler le conflit, peu importe qui essayerait de les apaiser. Il n'irait pas non plus en représentant de telle ou telle organisation, comme la Garde Zéphyr ou les Dragonniers, bien que son rang dans chacune d'entre elles pourrait lui faciliter la tâche. Non, cette quête était personnelle et il irait en tant que lui-même, un Löwen qui cherchait des réponses et à qui on ne devrait pas chercher querelle.

Les affaires empaquetées comprenaient un assortiment de vêtements chauds, des provisions et de quoi se soigner, herbes, bandages, au cas où les pouvoirs limités d'Urua se révéleraient insuffisants. On ne savait ce qu'on pouvait rencontrer sur le chemin ou ce qu'une mauvaise chute sur les contreforts glacés des montagnes pouvaient occasionner comme blessures. Il y avait aussi un pourcentage de chance qu'ils rencontrent des créatures ou des personnes qui auraient besoin de soins et ils ne se voyaient pas les refuser en continuant sereinement leur route. Ce n'était pas dans leur caractère. D'autant que les deux compagnons s'étaient liés d'amitié au cours d'une des rares démonstrations des capacités médicinales d'Urua. Depuis lors, ils étaient devenus inséparables. L'heure du départ avait sonné, ainsi se mirent-ils en route.

Le chemin se fit à pied, sans se presser. Il n'y avait pas d'urgence. Toute trace ou indice qu'ils pourraient trouver ne s'envoleraient pas après des décennies s'ils arrivaient quelques jours plus tard que prévu. Sur la route, les deux amis devisèrent gaiement, parlant de la situation politique du royaume, des différentes espèces d'animaux qu'ils croisaient, de leur mission auto assignée, de leurs progrès depuis qu'ils avaient tout deux commencé leur aventure. Le temps était clément, ainsi pouvaient-ils se concentrer sur ce moment de franche camaraderie. Bien avant de voir le paysage se modifier, ils pouvaient apercevoir les sombre silhouettes des montagnes au loin. Elles étaient impressionnantes dans leur majesté et leur terrible beauté. Entre le moment où on pouvait les admirer et celui où on les atteignait pouvait se passer plusieurs jours selon le rythme du voyage. C'est ce qu'il arriva. Six jours après que la vision eut atteint leurs yeux, ils commencèrent l'ascension des parties occidentales de ces géants de roche et de glace. Le territoire Vampire.

Pendant la plus grande partie de la journée, ils ne croisèrent âme qui vive. Malheureux choix de mot compte tenu des habitants de ces régions, disons plutôt qu'ils ne croisèrent qu'animaux et plantes résistantes à ces rudes climats. Ce ne fut qu'aux alentours du crépuscule qu'ils avisèrent une certaine forme d'activité. Ils s'étaient préparés mais c'était toujours surprenant la façon qu'ils avaient d'apparaitre des ombres sans bruit, comme s'ils glissaient sur les rochers. En voyant un Löwen seul traverser leur territoire, les buveurs de sang s'était probablement dit qu'il s'agissait d'une proie facile, une menace à éliminer rapidement et un ennemi de moins. Mais en voyant l'air détendu et nonchalant d'Urua, ses armes rangées et le manque d'agressivité, ils se posèrent quelques questions et hésitèrent à attaquer. Celui qui avait l'air de commander la petite troupe se détacha du groupe, restant tout de même sur ses gardes et interrogea les intrus.

Il fallut un certain temps de pourparlers pour convaincre les Vampires de l'identité des deux compagnons. Certains, parmi les plus extrémistes ne souhaitaient en aucun cas voir leurs adversaires séculaires déambuler sans conséquences sur leurs terres. Toutefois, certains qui avaient déjà quitté les montagnes, avaient entendu parler de la réputation du duo et parvinrent à réfréner les ardeurs de leur camarades et ainsi à prolonger leur non-mort. La nuit était déjà bien avancée lorsqu'ils purent enfin continuer leur périple et que des messagers étaient dépêchés pour avertir les autres membres des clans de la nature de leur visite. Ils furent conduit dans un village où des Anciens siégeaient et pourraient potentiellement les renseigner. L'hostilité était palpable mais aucun des habitants ne fit un geste pour s'en prendre aux visiteurs. Ils avaient tous compris la consigne et, même s'ils étaient dubitatifs quant aux capacités du Löwen et du Mouss'Queterre, ils ne tenaient pas tellement à les vérifier.

Une fois assis dans une salle d'une rare magnificence, en compagnie de Vampires paraissant aussi vieux que le monde lui-même, les choses sérieuses purent commencer. Une discussion s'installa durant laquelle Urua apprit les exploits tantôt glorieux, tantôt funestes de son aïeul. Il consigna tout ce qu'il put apprendre dans un petit carnet et se promit de révéler l'histoire au grand jour quand il en aurait l'occasion afin que les membres de son clan et les Thérianthropes en général connaissent leur héritage. Après sa défaite face à une véritable armée de Vampires, les possessions encore en état du guerrier furent transférées dans une musée d'une ville plus haut dans les montagnes. Sans fanfares mais sans conflits, les Anciens donnèrent les indications pour se rendre dans ce lieu et souhaitèrent à leurs invités de trouver des réponses à leurs questions.

Il fallut moins de deux heures au duo pour atteindre la ville, dont le village semblait dépendre directement. Le même climat de méfiance teinté d'agressivité réprimée flottait dans les rues tandis que les deux compagnons se dirigeaient vers un bâtiment bas et agréablement ornementé qui leur avait été décrit comme le musée de Spelunca. Vivant aussi longtemps, il n'était pas étonnant que les Vampires conservent des artefacts chargés d'histoire afin de se remémorer les grands âges de ce monde. Une brève introduction au conservateur plus tard, celui-ci ayant été prévenu de leur visite, ils furent conduit dans l'aile réservée aux guerres et conflits. Passant plusieurs armes, armures, tableaux et antiques ouvrages dédiés aux conflits ayant marqué Dùralas, ils arrivèrent enfin à une vitrine dans laquelle trônait un tableau aux détails stupéfiants sur lequel le visage paisible d'un Löwen d'une blancheur immaculée souriait à celui qui l'observait. Une cicatrice barrait son œil gauche, preuve d'une ancienne blessure de bataille et ses traits étaient incroyablement similaires à ceux d'Urua. Les yeux de ce dernier s'embrumèrent en découvrant ce qui devait être l'un des rares portraits de son ancêtre et put enfin mettre un visage sur le nom. La larme qui refusait de couler miroita un éclat métallique. Sur un coussin posé devant le tableau reposait un gantelet de fourrure et de plaques, prolongé de griffes acérées. Le conservateur expliqua à ses interlocuteurs qu'il s'agissait de la dernière arme dont s'était servi le Löwen fou avant d'être maîtrisé. Devant l'émotion de son visiteur, il ouvrit la vitrine et s'apprêta à le laisser s'imprégner des dernières traces d'un membre de sa famille.

Avant qu'Urua ne puisse avancer la patte, Diagoras avait déjà bondit sur le coussin pour admirer de plus près la peinture. Il avait passé tant de temps auprès de son compagnon qu'il le connaissait par cœur mais il n'avait guère eu l'occasion de rencontrer d'autres membres de sa race. Il découvrit les similitudes et les différences bien mieux qu'Urua n'aurait pu le faire. Reculant d'un pas pour avoir une vue d'ensemble, le bout de sa queue effleura l'arme posée derrière lui. Instantanément, elle se mit à luire d'une aura inquiétante. Une sorte de vrombissement sourd paraissait venir de la griffe. Non, pas de la griffe, ce son provenait de Diagoras lui-même. À chaque instant, la souris devenait de plus en plus terrifiante. Son visage changeait, la couleur de son pelage aussi. Bientôt, il ne resta plus rien de Diagoras tel qu'on le connaissait. Il était devenu une sorte de guerrier enragé, flamboyant, minuscule mais tout de même terrible. L'impression de puissance qui émanait de lui faisait même douter Urua.


Apparence de Diagoras:

[SOLO] Sur les traces de mes ancêtres To-be-continued-gif-2
Revenir en haut Aller en bas
 

[SOLO] Sur les traces de mes ancêtres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Odyssée (solo)
» [Solo]Prêches
» Homéostase [Solo]
» Ecriture solo and I need your help
» [Solo] Investigations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Les cavernes de Spelunca :: Centre du massif [Zone communautaire]-