Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Guéguen Fustec
Le Monde de Dùralas a précisément 1508 jours !
Dùralas, le Sam 16 Déc 2017 - 21:45
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 [2017] La surprise du Sud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3553
Expérience : 12422
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: [2017] La surprise du Sud   Sam 2 Sep 2017 - 12:30

L'équipe du Sud


85%


Avec le plus d'actifs au sein de leur groupe, les Sudiens sont sûrs de pouvoir utiliser cet avantage pour récupérer la victoire de cette épreuve, bien que leur groupe ne soit pas le plus adapté au monde de la cuisine. À moins d'une cuisine carbonisée, mais ce n'est pas le genre de Sitlantà...

Si vous n'êtes pas encore inscrit, allez vite en faire la demande dans le sujet correspondant.

Hauts faits obtenus
Aucun pour l'instant...

Hauts faits possibles
  • Chef cuistot de l'Océan : Êtes-vous un bon cuisinier à la maison ? On met à l'épreuve les plus téméraires dans la vie réelle. Cuisinez un plat dans le thème marin (pourquoi pas de simples crevettes, mais vous devez l'avoir fait !) et partagez des photos de ce que vous avez fait (quelques photos durant la recette + la photo du plat préparé + d'autres si affinités).
    Chaque plat réalisé vous fera gagner 10 Perles abyssales. La récompense n'est valable qu'une fois / semaine pour chaque compte. De plus, vous pourriez potentiellement obtenir le maximum de points pour votre équipe.


-----

> 1 message par participant par semaine.
> Attendre la venue du Juge pour actualiser l'objectif avant de poster de nouveau.
> Semaine 1 : Du 2 au 8 Septembre.
> Semaine 2 : Du 9 au 15 Septembre.


Dernière édition par Le Juge le Mar 14 Nov 2017 - 1:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1661
Expérience : 4926
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2467/2467  (2467/2467)
Vitesse: 1604
Dégâts: 2078

MessageSujet: Re: [2017] La surprise du Sud   Dim 3 Sep 2017 - 18:21


Parcourir Sitlantà à la recherche des meilleurs plats à déguster, tu parle d'une épreuve... Saigo grommelait en arpentant les ruelles bondées de la cité sous-marine. Bien sûr, avec la venue des continentaux dùralassiens, il devait y avoir encore plus de monde que d'habitude, et tous les chefs plus ou moins reconnus voulaient se tailler leur part du gâteau. Après tout, le festival d'Ynatlatt n'avait lieu qu'une fois par an, et cela représentait une opportunité énorme de faire affaires. Les aubergistes déjà acclamés se devaient de présenter un chef-d’œuvre d'inventivité capable de surpasser leurs précédentes productions. Les jeunes loups aux dents longues avaient à cœur de prouver leur valeur... et les escrocs ne pensaient qu'à se faire quelques pièces d'or bonus sur le dos de pauvres participants peu au fait de la gastronomie locale.

Si l'Exécuteur-en-Chef aurait adoré déambuler avec confiance devant les meilleurs plats, il devait se rendre à l'évidence : il était l'exemple même de ce participant un peu perdu quand aux mets proposés. Ses occupations professionnelles ne laissaient que peu de place aux plats élaborés, et l'alimentation du stryge noir se composait principalement de viandes et de pommes de terres, l'alimentation des champions comme certains se plaisaient à la surnommer. Le Faucheur était complètement perdu face à ce que les locaux nommaient fruits de mer et autres noms de recettes compliqués. Finalement, après avoir marché au hasard quelque minutes, Saigo fut alpagué par un jeune serveurs qui semblait déterminé à faire du zèle.

La dernière personne qui a osée poser les mains sur moi ainsi a subi plus de sévices que ta mère le jour de ta conception. Menaça l'assassin, tout en fusillant l'inopportun du regard.

Mille excuses, brave stryge noir. Répondit le gamin, pas impressionné pour un sou. Si je me suis permit une telle outrecuidance, c'est pour notre bien à tous les deux. En effet, en ce genre d'occasions, les visiteurs sont plus enclins à suivre les mouvements de foule, et donc à se diriger vers les auberges les mieux cotées de la ville. Mon maître m'a donc chargé de... "rediriger" les passants vers notre enseigne de manière plus efficace que les amateurs qui se contentent de beugler à longueur de journée.

Le stryge considéra un instant le jeune apprenti. Il n'avait pas cillé malgré les menaces, et semblait maîtriser l'art de la parole. De plus, perdu comme il était et complètement incapable de deviner les éléments qui influeraient sur une potentielle victoire de l'équipe du Sud, l'Exécuteur décida de se laisser tenter... pour le moment.

Soit. Dis à ton maître de me préparer ce qu'il a de meilleur. Et alors que le serveur inclinait la tête et tournait les talons, Saigo le retint par la manche. Cependant... je préfère prévenir... Si le plat proposé est mauvais ou pire, destiné à m'extorquer de mon argent en me rendant malade... je vous tue tous les deux.

Cette fois, le jeune homme déglutit plus péniblement. Je... vais faire passer le message. Balbutia-il en pressant le pas.

Un petit quart d'heure plus tard, le serveur reparut, une assiette blanche immaculée à la main. Il la déposa devant l'Exécuteur-en-Chef, attablé seul au fond de l'auberge. Ce dernier considéra le contenu de son repas, et énonça sa première pensée à voix haute :

J'hésite... on dirait soit des insectes du désert de Harena, soit de la merde de rhinocéros laineux. Tu as intérêt à me vendre ça correctement gamin, parce que ce n'est pas appétissant du tout.

Avec les compliments du chef, il s'agit de pouces-pieds au court-bouillon. Les pouces-pieds sont des crustacés que les Sitlantéens récoltent eux-mêmes, et qui vivent accroché aux rochers battus par les vagues. Mon maître les préparent avec un court-bouillon maison, composé de deux gousses d'ail, du persil, du thym, du laurier, une carotte, et une touche de céleri, de poivre et de sel marin. Il dit qu'il y a aussi un ingrédient secret qu'il n'est pas disposé à révéler.

Bien que peu enchanté, Saigo se décida tout de même à laisser une chance au plat. Ce n'était que justice après tout, et le cuisinier semblait y avoir mis du sien. Cela faisait tout de même beaucoup d'herbes, mais peut-être que cet ingrédient secret ferait la différence. Armé d'une fourchette, l'Exécuteur-en-Chef piqua un premier pouce-pieds, accompagné d'un morceau de carotte, et enfourna le tout dans sa bouche. Il mastiqua longuement, incertain quand à son opinion sur le plat. Mais lorsqu'il avala, sa perception des choses changea drastiquement. Le stryge noir cracha de la bile à plusieurs reprises, envoya valser le plat à peine entamé, et se retrouva rapidement plié en deux. Le jeune serveur se précipita en cuisine et lui rapporta un grand verre d'eau que Saigo descendit d'une seule traite. Cela calma quelque peu son mal, mais il sentait que quelque chose lui restait en travers de la gorge. Ce n'était pas le crustacé, il était certain de l'avoir bien avalé, mais c'était dérangeant. Il toussa longuement, sous le regard inquiet de l'apprenti, et parvint finalement à recracher ce qui semblait être un petit œuf. Celui-ci était en train d'éclore, et laissait déjà apparaître de petites mandibules. Un peu plus loin, des êtres similaires s'échappaient déjà des pouces-pieds renversés.

Par les douze premiers nés... S'estomaqua le serveur. Ces insectes... est-ce ça l'ingrédient secret ?!

Explique. Vite, parce que ta vie est en jeu. Gronda Saigo qui retrouvait lentement tous ses moyens.

Je ne sais comment ils sont nommés, mais je connais ces insectes. Ils sont carnivores, et se développent très rapidement. Oh par les divinités du Panthéon, si vous aviez mangé tout le plat, vous seriez mort à l'heure qu'il est ! Ces bêtes vous auraient dévorées de l'intérieur !

Saigo était à deux doigts de trancher la gorge de ce gamin, mais il se retint. La peur dont il faisait preuve, la réelle inquiétude qu'il semblait ressentir vis-à-vis de l'Exécuteur-en-Chef et sa volonté de l'aider étaient autant de preuve qu'il n'avait rien à voir avec cette tentative de meurtre. Saigo décida donc de le laisser en vie. Se redressant, il fonça vers les cuisines, avec la ferme intention de faire payer cet arnaqueur de pacotille. Il enfonça la porte d'un coup de pied : personne. Une porte entrouverte était visible au fond de la pièce. L'aubergiste avait filé.

Tu as une idée d'où il a pu aller ? Demanda le Bras-Droit. Pour toute réponse, le serveur hocha la tête et fonça vers l'extérieur, talonné par Saigo.

Le Faucheur s'apprêtait à faire très mal à quelqu'un.

Pouces-pieds au court-bouillon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Undvik
Géant du Pilier

avatar

Messages : 193
Expérience : 2340
Masculin Âge RP : 69

♦ Politique : 46
Métier : Bûcheron - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Rouxcool, l'Esprit des Hommes Nus d'Undvik +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
2974/2974  (2974/2974)
Vitesse: 421
Dégâts: 53%

MessageSujet: Re: [2017] La surprise du Sud   Jeu 7 Sep 2017 - 19:01


MAAAAAANGEEEEEEER !!!

Je ne connaissais pas Undvik fin gourmet, avide de découvertes culinaires à base de fruit de mer et de poissons ! Je le voyais plutôt amateur de bière, de viande et des plaisirs de la chair.

Vous êtes pile poil Rouxcool. Mais Undvik est aussi un goinfre, et trois mètres de gras après une chasse aux trésors comme celle que nous venons de vivre, croyez-moi quand je vous dit que les aubergistes sitlantéens ne sont pas prêts.

On a un quelconque plan pour cette épreuve ? Qui ressemble plus à de la détente qu'autre chose, mais tout de même...

Boarf... non. Laissons notre hôte mener sa barque comme un grand.

Alors ça... c'est une première.

La bouffe et le sexe. Ce sont les deux seules choses qu'Undvik peut gérer tout seul, sans que je ne dicte ses pas. Et encore, si je ne lui dit pas quoi manger, il serait bien capable d'ingurgiter son caca...

HUHUHUHU CACA

Et puis en ce qui concerne le sexe... Honnêtement...

Laissons ce sujet de côté, voulez-vous ? Sinon on en a pour des plombes. Et m'est avis qu'on va devoir gérer un transit douloureux.

Vous l'avez guidé vers une taverne ? Et vous comptez le laisser gérer la commande tout seul ?

Je me serais bien transformé pour passer la commande, mais d'une, j'ai grave la flemme, et de deux, ça ferait peur à ce pauvre homme. Et puis il a l'air suffisamment impressionné par la taille du bonhomme. Regardez-le bégayer pour lui demander ce qu'il veut.

TOUT !

Euuuh... si je peux me permettre, là c'est nous qui allons bégayer quand on va voir la note.

Laissez faire... Je sens qu'on va bien se marrer.

Wammu ?! Est-ce bien vous ? Vous qui êtes d'habitude peu enclin à laisser Undvik fait trois pas tout seul, vous vous montrer bien laxiste.

Certaines légendes racontent que le poisson rend intelligent. On va voir ça, peut-être que le gros aura un accès de lucidité ?

En tout cas le mec est un rapide, regardez tous les plats qu'il apporte déjà ! Qu'est-ce que c'est que tout ça ?

Je sais pas, laissons-le expliquer... Langoustines aux artichauts et chorizo... Crumble au saumon... Curry de lotte au lait de coco et aux poivrons...

Lasagnes courgettes et cabillaud... Saint-Jacques au poireaux... Mais bordel c'est quoi ces trucs ? On dirait que c'est cru, mais chaud. Vous pensez que c'est de fabrication magique ?

Sois ça, soit notre aubergiste est un magnifique empoisonneur, soit c'est le mec le plus efficace de tout Sitlantà. Dans tous les cas, il a plutôt intérêt à lancer la deuxième vague, parce que d'ici dix minutes, il y a plus rien.

ITADAKIMASU !!!








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 559
Expérience : 1979
Féminin Âge RP : 15

♦ Politique : 55
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +300, 100, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
2045/2045  (2045/2045)
Vitesse: 803
Dégâts: 1151

MessageSujet: Re: [2017] La surprise du Sud   Ven 8 Sep 2017 - 18:41

Les mains dans les poches, Axe s'affairait à se perdre dans les rues engorgées de Sitlantà, scrutant les étals marchands qui défilaient sur son chemin d'un oeil peu convaincu. Si l'épreuve précédente lui avait plu, presque récréative, l'espèce de quête gustative que les compétiteurs d'Ynatlatt devaient accomplir lui restait en travers de la gorge. Elle s'échauffait à peine, bon sang ! Ce n'était pas le moment de flâner tranquillement dans les rues de la grande cité, ni d'engraisser en en engloutissant à la chaîne toutes les spécialités. N'étant pas spécialement friande d'exotisme, la mercenaire fouillait les échoppes de cuisiniers ambulants à la recherche d'un plat que son estomac de lycanthrope voudrait bien tenir correctement, presque sans résultat ; les coutumes locales semblaient inciter les chefs à assaisonner leurs plats le plus lourdement possible, épiçant et sauçant sans vergogne les chairs déjà fortes des bestioles chassables aux alentours. Partout où la jeune fille posait les yeux, tout n'était que cuves d'huiles diverses et variées à l'odeur entêtante, grappes d'épices colorées pendues aux montants des baraques de fortune, marmites remplies de mixtures étranges à base d'algues et de condiments confits par la chaleur des braseros au-dessus desquels les grands récipients de fonte étaient suspendus, broches de viandes trop grasses fumant au-dessus de feux de bois encore jeunes dont la sève s'évaporait en une fumée épaisse et nauséabonde, et herbes douteuses jetées à pleines brassées dans des bouillons pour leur donner du goût - comme si les carcasses qui terminaient d'y cuire ne suffisaient pas, frottées au sel et au piment comme elles étaient. Le tout dégageait un fumet si puissant que la jeune fille avait repris l'habitude de se couvrir le nez et la bouche, comme lors de sa première descente des grottes de Spelunca après sa transformation en lycanthrope, il y avait déjà presque un an de cela. Un an...la vache.

Une nuage de vapeur écoeurante lui fit soudain cracher ses poumons,  l'interrompant dans ses réflexions. Dégoutée, Axe vira dans la première ruelle qui se présenta et respira à fond le courant d'air frais qui y soufflait. Avec l'arrivée imminente de la pleine lune, ses sens étaient en effervescence et son organisme mutait lentement pour la préparer à la nuit fatidique ; son odorat et sa vue avaient gagné en efficacité, et une envie de viande fraîche et sans damnée quelle que sauce que ce soit la taraudait méchamment. Inutile de tenter quoi que ce soit auprès de toutes ces mixtures indigestes, elle leur donnait trois minutes dans son estomac.
Ses nerfs aussi étaient à vif, ce qui ne facilitait pas l”aspect «détente et découverte» qu'était censée présenter l'épreuve. Il fallait qu'elle se dépense ou la crise risquait d'être violente, la mercenaire n'ayant pas de salle d'entraînement pour massacrer des pantins à la chaîne derrière une porte blindée ; si seulement l'épreuve avait consisté en la chasse d'un monstre quelconque ou une activité un minimum sportive, elle aurait pu se gérer, mais...Pour l'instant, nous seulement elle gardait ses forces, mais elle était en train de s'affamer.
Ce qui n'était pas l'idée du siècle.
Tapotant nerveusement le manche d'une de ses dagues du plat de l'index, Axe reprit son errance dans les boyaux de la ville, ne s'arrêtant qu'une fois pour acheter une sorte de pâte spiritueuse à mâcher comme de la chique ; ça avait mauvais goût, mais apparemment, ça comptait comme une confection locale - en plus d'avoir la vertu de la détendre un peu. Le vendeur avait appelé ça "L'opium bleu". À en juger par la tête que tiraient les quelques habitués rôdant autour de l'échoppe, ce devait être à la fois fort et plutôt addictif, mais à l'avant-veille d'une nuit de pleine lune, la lycanthrope était toujours moins touchée par ce genre de produits ; pourtant, ce n'était pas faute d'avoir essayé de s'assommer à coup de rhum ou d'herbes diverses et variées, la manoeuvre n'ayant fonctionné qu'une fois - mais pas sans séquelles. Axe avait appris à ses dépends que lutter contre le virus se payait toujours d'une manière ou d'une autre.

Soudain, une odeur similaire à celle des boucheries de Kastalinn lui fit relever la tête, humant la direction dans laquelle le coup de vent qui l'avait alertée avait soufflé. À présent que les odeurs des épices et des aliments frits avaient repris leurs droits, le fumet était plus ténu, mais il était toujours là, entêtant et terriblement attirant. Enfin de la viande fraîche dans cette ville de fous. Sous les regards intrigués des quelques passants qu'elle bouscula dans son empressement, Axe s'élança vers la promesse olfactive d'un repas adapté à sa condition, mâchant sa pâte de plus belle pour se retenir de renverser quelqu'un. C'était leur faute s'ils étaient sur son chemin, mais il devait y avoir une milice dans le coin, la mercenaire n'avait pas envie d'ajouter les geôles de Sitlantà à sa collection immédiatement.
«Chasse au Requin Renard / Boucherie-poissonnerie / Stand de dégustation» annonçait l'écriteau qui lui sauta immédiatement aux yeux, rouge et bleu profond sur fond jaune, tout neuf au-dessus de son échoppe flambant neuve. Une baraque de bois et de tissus aux couleurs criardes pour attirer l'oeil, ce qui fonctionnait plutôt bien vu la petite foule qui se pressait autour de son bar. La plupart des badauds qui se massaient devant le stand observaient les requins qui y étaient pendus pas la queue, leur sang gouttant dans des sceaux de bois disposés pour éviter de salir les pavés de la rue. Axe sourit, écarta les abyssaux qui lui bouchaient l'accès au comptoir et s'y accouda, hélant le gérant du lieu.
"Hé, mon brave ! On peut chasser ici ?
- Bonjour, madame ! Le dernier groupe est parti depuis une heure, navré, s'excusa l'intéressé. Mais les cessions recommencent dès demain midi.
- C'est tard, grommela Axe, mais le tenancier n'entendit pas.
Soudain, une porte de taverne claqua à plusieurs reprises un peu plus loin, attirant l'attention d'une partie des passants. La mercenaire tourna la tête et vit un gamin paniqué débouler depuis l'intérieur d'une taverne, blanc comme un linge et talonné par un stryge noir furieux. Elle sourit.
- Qu'est-ce que c'est que ça ? fit le commerçant pour lui-même. Pardon, madame, je vais...
- Laissez, je le connais.
- Le garçon ?
- Non, l'autre, répondit la jeune fille sous le regard un peu perdu de l'abyssal. Ça ne risque rien. Si c'était le gamin qui l'avait mis dans cet état, il serait déjà mort. "

Finalement, le marchand consentit à rester pour la renseigner sur les séances de chasses qu'il organisait avec quelques autres collègues, qui fournissaient en partie le stock de la boucherie. Des chasseurs volontaires partaient s'amuser aux alentours de Sitlantà pour quelques heures et avaient le droit de goûter à ce qu'ils ramenaient, ou d'en acheter un bout. Axe s'inscrit immédiatement pour la première chasse du lendemain, puis acheta deux filets du requin le plus frais ; un cru pour le plaisir, et un cuit pour le concours. Le marchand se proposa de les assaisonner à la Sitlantéenne, désignant les couteaux de cuisine et les épices qu'il gardait sous le comptoir pour les clients curieux et les dégustations.
"Même nature, c'est une spécialité ? demanda la mercenaire.
- Ma foi, oui, mais...
- Alors non merci. Bon vent !"
Puis Axe s'en alla déguster sa trouvaille de la journée au calme, les bras chargés de ses deux steaks de squale.
Après tout, en tartare ou pas, un bout de viande restait un bout de viande.





...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3553
Expérience : 12422
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: [2017] La surprise du Sud   Sam 9 Sep 2017 - 14:14

Puisque deux des cinq participants manquent à l'appel sur cette session, un malus a été appliqué à l'équipe.
Pas facile de se faire une place dans un monde culinaire, pas vrai ?

L'équipe du Sud obtient un total de 37 points.

  • Saigo obtient 1 Perle Abyssale pour sa participation de la semaine.

  • Undvik obtient 1 Perle Abyssale pour sa participation de la semaine.

  • Axe obtient 1 Perle Abyssale pour sa participation de la semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1661
Expérience : 4926
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2467/2467  (2467/2467)
Vitesse: 1604
Dégâts: 2078

MessageSujet: Re: [2017] La surprise du Sud   Mar 12 Sep 2017 - 13:30


Commettre un meurtre en pleine période d'Ynatlatt n'était sans doute pas le meilleur plan possible, mais en l'état, Saigo avait un mobile, un suspect, et surtout une démangeaison dans l'avant-bras droit qui lui hurlait de tuer. On avait tenté de l'assassiner, ce qui n'était pas forcément nouveau pour lui, mais la méthode était inédite. Empoisonnement avec de la nourriture... il allait faire payer à ce chef de pacotilles.

En attendant, l'Exécuteur-en-Chef peinait quelque peu à suivre le jeune serveur qui le précédait. Ce dernier, bien plus à l'aise dans l'eau, fendait la foule avec maîtrise, accentuant toujours un peu plus son avance. Fort heureusement, le stryge noir avait eu la bonne idée de prendre un peu de hauteur. Il n'était pas forcément bien plus à l'aise à la nage, mais au moins il ne perdait pas le petit de vue, et il pouvait toujours espérer repérer un cuistot suspect au loin. Ils se dirigeaient vers des ruelles plus étroites, de moins en moins fréquentée. Le genre d'endroit que la CO aurait sans doute privilégiée pour un quelconque traquenard.

Mon maître m'expliquait que se fournir dans ces quartiers là revenait moins cher, et ne faisait pas trop baisser la qualité. Et puis, c'est là qu'il achetait l'ingrédient mystère... Expliquait le mousse.

Tiens c'est étonnant. Se contenta de remarquer sarcastiquement le Faucheur.

Il était redescendu à hauteur du mousse, qui zigzaguait entre les ruelles. Les deux hommes s'éloignaient de plus en plus du centre névralgique de Sitlantà. Jusqu'au moment où ils débouchèrent sur un cul-de-sac. Un mouvement groupé se fit dans le dos de Saigo, qui poussa un soupir. Il n'avait pas besoin de se retourner pour comprendre qu'il était en effet tombé dans un piège. Devant lui, le serveur dégainait un gros couteau de cuisine, dissimulé sous son tablier. Ils étaient deux autres abyssaux derrière le stryge noir.

Bon... Je connais la chanson. Il n'y a aucun chef sournois, c'est toi qui a essayé de me tuer, tu espérais que ton verre d'eau achèverait de faire glisser l'insecte dans mon bide pour me tuer à petit feu, mais ça n'a pas marché alors tu as enclenché le plan B. Jusqu'ici, classique. Maintenant, tu va mourir, tu le sais, je t'ai prévenu avant d'entrer. Tes deux petits copains aussi. Mais avant ça, si ça ne te dérange pas, tu va me donner les raisons de ton acte ? C'est les menaces avant d'entrer ? Une haine particulière contre les stryges noirs ? J'ai tué un membre de ta famille ?

Un peu de tout ça. Ton peuple est une bande de barbares illettrés seulement avide de sang et de guerre. Votre seule existence pisse sur les principes de la Muse, sur la beauté de la vie. Tes menaces l'ont reflétés tout autant. Et puis... ta haine des abyssaux ne m'est pas étrangère, et elle ne fait que renforcer ma haine contre toi ! Et pour finir... l'an dernier, deux de mes amis ont débarqués sur une plage d'Ishtar, et tu as participé à leur mise à mort !

Alors c'est-à-dire que... non. Indiqua le Faucheur, qui se remémorait clairement cet épisode sur la plage. J'aurais bien voulu hein, là n'est pas la question. Mais je suis arrivé après la bataille. Bon, j'ai quand même tué une abyssale après. Mais pas tant que ça au final, puisque j'ai appris récemment qu'elle avait survécu ! Donc bon, maintenant que le pourquoi du comment a été traité, on va pouvoir passé au moment où vous mourrez, si vous voulez bien.

Les trois abyssaux s'avancèrent, l'air confiant. L'Analyste, quand à lui, examinait ses options. Il se trouvait à trois contre un, dans une ruelle étroite, dans un environnement subaquatique qui ne l'avantageait pas du tout. Les circonstances jouaient contre lui. Il se munit du Jugement Blanc, et effectua quelques mouvements de bras, histoire de jauger la résistance de l'eau. Ses ennemis seraient plus rapides, car plus habitués à celle-ci, mais ils seraient tout de même affectés. De plus, il était peu probable que l'un d'entre eux ai l'expérience du stryge noire en combat. Tout ce qu'il avait à faire, c'était réduire leur nombre au plus vite.

Opportuniste, le Bras Droit frappa là où il était le moins attendu : derrière lui, sur sa gauche. A aucun moment durant la conversation il ne s'était retourné pour faire face aux deux hommes de mains. Son demi-tour, rapide, couplé à un estoc précis, droit dans la gorge, ne laissa aucune chance à l'abyssal. Leur plan mis à mal par cet événement inattendu, les deux autres montrèrent des signes de panique. Ils accélérèrent le mouvement, se jetant sur le stryge noir plus vite que ce dernier l'avait prévu. D'une vrille, il esquiva le gros de leur double fente, recevant tout de même deux belles estafilades. Dans le même mouvement, il parvint à trancher la main armée du serveur belliqueux. Ce dernier, temporairement mis hors combat, poussa un hurlement de douleur. Tout se déroulait parfaitement, et Saigo pouvait désormais gérer son un contre un avec le dernier agresseur encore intact. Il ne demeura pas ainsi longtemps, sa garde approximative et son manque d'assurance ayant rapidement raison de lui. Ne restait plus que le cerveau de la bande. Main tranchée, l'hémoglobine s'écoulait rapidement et se diluait dans l'eau. Il semblait estomaqué.

Comment... à trois contre un...

Grande nouvelle petit : même à douze, vous n'auriez pas pu me vaincre. Pourquoi ? Parce que vous êtes une bande de blaireaux, et que je suis l'Exécuteur-en-Chef. Si tu détestais tant les stryges noirs, cette race de "barbares avide de sang" comme tu oses le dire, tu saurais qu'il vaut mieux ne pas se frotter à nous. Faute de quoi... voilà comment ça se finit.

Sur ces dernières paroles, le Faucheur trancha la gorge du serveur. Mission accomplie, il devait désormais retourner sur la grande rue pour déguster un vrai repas. Toute cette adrénaline lui avait donné faim.

A peine arrivé à destination, le stryge noir décida de ne pas prendre de risque. Il se dirigea vers l'échoppe la plus fréquentée, et attendit patiemment son tour. Il n'était plus pressé. Lorsqu'il arriva au comptoir, le serveur lui sourit poliment et lui demanda :

Vous venez goûter au plat du chef ?

J'ai joué de malchance aujourd'hui. J'espère que ce plat en vaut la peine...

J'en suis navré noble sire, mais ne vous en faites pas ! Notre établissement est reconnu dans tout Sitlantà, vous n'allez pas être déçu ! Allez vous asseoir, je vous apportes ça dans un instant.

Et c'est ainsi que Saigo dégusta... un délicieux risotto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Undvik
Géant du Pilier

avatar

Messages : 193
Expérience : 2340
Masculin Âge RP : 69

♦ Politique : 46
Métier : Bûcheron - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Rouxcool, l'Esprit des Hommes Nus d'Undvik +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
2974/2974  (2974/2974)
Vitesse: 421
Dégâts: 53%

MessageSujet: Re: [2017] La surprise du Sud   Mer 13 Sep 2017 - 22:13


Quinze minutes de manger, quarante-cinq de caca. Félicitations Wammu, vous aviez tout prévu.


Et avec ça, on apprend même qu'Undvik digère mal les fruits de mers. Ou le poisson. Ou les deux.

CACAAAAAA UUUUUURGH

Vous trouvez pas que ça fait un running gag un peu moyen ? Je crois qu'il a dit caca chaque semaine depuis le début de cet event...

Running gag ? Semaines ? Event ? Qu'est-ce que vous ra... Rouxcool... Est-ce que vous venez encore de briser le quatrième mur ?

Avouez que ça faisait longtemps, ça me manquait un peu.

Et qu'est-ce qu'on a dit à propos du quatrième mur ?

ON NE DOIGT PAS CASSER KATRIAIME MURE

Vous voyez ? Même lui il s'en souvient !

Ne vous pavanez pas trop, vous savez tout aussi bien que moi qu'il parle littéralement. D'ailleurs, Undvik, rappelle-toi qu'à moins qu'on te le demande, il ne faut pas casser le moindre mur. Du premier au quatrième.

En attendant, je plains la pauvre personne qui va devoir nettoyer ces toilettes...

Et moi la personne qui va passer derrière notre hôte... Mais voyons le positif, on est enfin sortis !

AKEUKOUKOU MADAME

AH ! Une loli !

Une lo-quoi ? Oh peu importe, on est dans un lieu public, à l'occasion d'un festival soudainement devenu attraction touristique, il n'y a pas de raison pour que...

Eeeeeet il vient de l'emporter avec lui.

Pourquoi j'ai encore des accès d'espoirs pour lui alors que je connais parfaitement sa passion démesurée pour les petites filles ?

Vous espériez un accès de lucidité grâce au poisson, non ? Bah... raté. Il l'emmène où à votre avis ? Et pour faire quoi ?

Globalement, je crois que le premier coin isolé qu'il trouvera fera l'affaire. En plus de ça, je peux même pas me transformer pour sauver cette pauvre petite, car la corruption des mains d'Undvik serait fatale...

Et en plus, c'est vous qui disiez que la bouffe et le sexe étaient les deux domaines où vous laissiez Undvik faire comme il voulait !

J'ai dit ça mais BORDEL DE MERDE ROUXCOOL SOYEZ INTELLIGENT DEUX SECONDES IL S'APPRÊTE A VIOLER UNE ABYSSALE PROBABLEMENT TROP JEUNE POUR CE GENRE DE CHOSES EN PLEIN MILIEU D'UNE VILLE ABYSSALE !

Allons Wammu, soyons pédagogue, cela fera une excellente session d'entraînement à la magie des hommes nus. Je vais pouvoir observer tout ça de prêt.

VOUS POUVEZ DÉJÀ VOIR SOUS LE PAGNE ET VOUS EN AVEZ MÊME PAS BESOIN PARCE QUE LE BOUT D'UNDVIK DÉPASSE ALORS QU'IL EST AU REPOS !

Un spécimen de toute beauté ! Voyons ce qu'il va dire maintenant...

BAISSE TA CULOTTE C MOA KI PILOTE !

C'est pas mal !

C'est terriblement beauf...

J'AIME PAS TROP LES FRUITS DE MER... MAIS J'AIME BIEN LES MOULES !

C'est encore pire... Je désespère...

Voyez le bon côté des choses ! On mange du poisson et des fruits de mer en dessert !

Pardon:
 








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 559
Expérience : 1979
Féminin Âge RP : 15

♦ Politique : 55
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +300, 100, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
2045/2045  (2045/2045)
Vitesse: 803
Dégâts: 1151

MessageSujet: Re: [2017] La surprise du Sud   Ven 15 Sep 2017 - 23:56

Undvik.

Bordel.


Même Saigo était moins indéfendable dans le genre.
Axe arrivait un peu trop tard pour plaider la cause du géant, de toute manière. Undvik était déjà dans la merde jusqu’au cou quand elle l’avait remarqué, alertée par un brouhaha inhabituel. Avec sa petite fille pas très consentante sous le bras, il avait déjà attiré l'attention de quelques passants dans les rues bondées de Sitlantà ; à présent, une petite foule d’abyssaux –mais pas que- s’était massée autour de lui, et semblait revendiquer la loi du peuple ou Axe ne savait quelle connerie. C’était le bruit qui l’avait attirée depuis une rue voisine alors qu’elle se rendait à son rendez-vous, les voix combinées des Sitlantéens véhéments portant plutôt loin.
Ils veulent le pendre ? lança-t-elle à ses voisins.
- Le lyncher.
- Ça lui fera du bien, grommela la jeune fille en se détournant. 
Si Wammu avait le tact de laisser Undvik se faire submerger, peut-être n’y aurait-il pas trop de problèmes avec le Jury d’Ynataltt. S’il se mettait à décimer du Stilantéen à coup de corruption, en revanche…Axe haussa les épaules. Ce n’était plus son problème.

La mercenaire remonta les grandes rues de Sitlantà, retrouvant sans grand mal le grand bâtiment immaculé qu’elle avait visité une semaine auparavant. Encore une fois, sa visite était intéressée ; le collectionneur l’avait invitée à goûter quelques spécialités et discuter un peu des termes de leur arrangement en ce qui concernait l’achat de l’orbe. Prévisible. La dernière fois, ils s’étaient quittés sur trois contrat gratuits contre l’objet, ce qui n’était ni cher payé ni totalement donné ; les quelques gorges à trancher n’étaient pas des plus faciles à approcher, par ailleurs, mais Axe verrait cela en temps voulu.

Les mêmes gardes et le même hall pompeux que lors de sa visite précédente l’accueillirent, toujours ni chaleureux ni trop officiels. Mêmes marbre blanc luisant de propreté, fresque compliquée et fenêtres en hublot également. Seul le maître des lieux avait changé, cette fois affublé d’une barbe de trois jours et d’une robe de chambre richement brodée.
- On se laisse aller, Monsieur ?
- À part vous, demoiselle, je ne reçois pas, la salua l’ancien pirate en retour.
Vêtue de la tunique de lin encore tâchée de sa chasse de l’avant-veille et d’un pantalon de toile usé, Axe n’avait rien à rétorquer.
Le collectionneur l’entraîna à travers son dédale de couloirs surchargés, nettement moins bavard que la fois précédente – ce qui n’était pas plus mal. Son débit de parole semblait plus réduit lorsqu’il n’avait pas de vases à vendre ; peut-être aussi était-il moins à l’aise maintenant qu’il s’adressait à une mercenaire, et non pas à une jeune châtelaine. Ironie du sort, si Axe avait été amenée à rester à Malorane, elle l’aurait peut-être vraiment visité un jour pour lui acheter une pièce…La pensée lui arracha un sourire.

Ils débouchèrent dans une pièce circulaire et basse de plafond, sans aucune fenêtre. Quelques méduses aux filaments lumineux, grandes comme le bras de la jeune fille, flottaient au hasard dans l’espace tout en largeur - seule source de lumière à part un gros bulbe doré au centre de la pièce, posé au milieu de la table qui en occupait tout le centre. Les victuailles avaient déjà été servies, amoncelées sur le meuble avec une fausse négligence à la fois très chic et très prétentieuse ; c’était plutôt à l’image du lieu, d’ailleurs.
- Il y en a pour trente, fit remarquer Axe.
- Au cas où vous auriez l’appétit fourni.
La jeune fille marqua une pause.
- Les deux requins entiers ne sont-ils pas de trop ?
- On n’est jamais trop prudent. On m'a rapporté que vous aimiez.
- C’est vrai, répondit Axe. Mais rien ne vaudra jamais un beau morceau de viande, si vous voulez mon avis.
- On peut dire que l’épreuve tombe bien pour vous…Le collectionneur poussa un petit rire nerveux. Dois-je renvoyer les homards et les poissons ?
- Surtout pas. Axe s’avança vers ce qui semblait être sa place et fit mine de s’asseoir. Mais attablons-nous, voulez-vous ?
- Certainement.
Le galeriste la rejoignit, assit à l’opposé de la mercenaire.
- Tenez, vous voyez les têtes de poisson bleutées, à votre gauche ?
- Les fourrées ?
- Tout juste. On dit que les abyssaux en chassaient déjà au début du quatrième Âge, même s’ils les fourraient différemment. La flore des profondeurs a plus évolué qu’on pourrait le croire, depuis.
- Comment s’appellent les poissons ?
- Les bars géants, répondit le collectionneur en s’en servant une tranche. On les chasse pour leur tête essentiellement, le reste de leur chair est immangeable. Le marché n’est pas gigantesque, mais il fait le bonheur des blerghz qui ont élu domicile près de la cité.
- On leur jette les carcasses ?
- Une fois qu’on en a extrait toutes les glandes, oui. Ce sont elles qui leur donnent si mauvais goût, mais on en tire l’opium bleu…vous connaissez ?
- J’y ai goûté. Effectivement, c’est immonde. Axe, qui avait grignoté sans conviction un bout du plat, se servit une épaisse tranche d’une chair rouge vif qui ne sentait pas trop mauvais. Et ça ?
- À l’œil, je dirai de l’espadon, tout simplement. Attention, c’est cru. On l’assaisonne avec ceci…
Axe réceptionna le petit récipient de terre cuite que lui avait lancé le pirate.
- Je crois connaître. Sauce au piment et…?
- Ingrédient secret Sitlantéen. Un sourire malicieux se dessina sur les lèvres de l’homme. Presque aussi tabou que la signification d’ « Ynatlatt ».
- J’ai trop flirté avec le poison pour être tout à fait à l’aise avec les ingrédients secrets, répondit Axe. La crème jaune juste ici, ça ira ?
- C’est très épicé aussi, mais si vous avez la gorge et l’estomac robuste, ne vous en privez pas. Passé l’incendie, le goût est délicieux.

Des carapaces et des arrêtes s’accumulèrent sur le coin des assiettes des deux interlocuteurs, qui finirent par aborder le vif du sujet ; le collectionneur voulut négocier une tête de plus, demande rejetée net par sa jeune invitée. Les contrats, c’était aussi du temps – déplacements, renseignements, mise à mort plus ou moins stratégique…Étant donné qu’elle travaillerait gratuitement, Axe était intraitable à ce sujet. Elle céda en revanche à plusieurs conditions d’assassinat, qui allaient certes lui demander un peu de préparation, mais en soi n’étaient pas insurmontables.
Furent convenues trois morts, des assassinats propres et discrets, aucune boucherie sauf pour le dernier, et obligation de rapporter une preuve. Tout ceci réparti sur un an au maximum.

Les plats et les boissons consommés jusqu’à satiété complète, ils conclurent leur accord définitif. Axe se vit offrir une petite flasque d’une essence fruitée forte mais moins entêtante que certains vins ; en retour, elle donna au collectionneur une adresse à laquelle la contacter si besoin était, et un sceau avec lequel cacheter les lettres. Elle le remercia et quitta les lieux, vidant sa flasque à grandes gorgées gourmandes, puis s’enfonça à nouveau dans les rues de Sitlantà pour tenter de glaner des informations sur ce qu’il était advenu d’Undvik - et accessoirement pour compléter son expérience de la boisson locale en attendant la fin de l’épreuve.





...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3553
Expérience : 12422
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: [2017] La surprise du Sud   Mar 14 Nov 2017 - 1:38

Puisque deux des cinq participants manquent à l'appel sur cette session, un malus a été appliqué à l'équipe.
Pas facile de se faire une place dans un monde culinaire, pas vrai ?

L'équipe du Sud obtient un total de 48 points.

  • Saigo obtient 1 Perle Abyssale pour sa participation de la semaine.

  • Undvik obtient 1 Perle Abyssale pour sa participation de la semaine.

  • Axe obtient 1 Perle Abyssale pour sa participation de la semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [2017] La surprise du Sud   

Revenir en haut Aller en bas
 

[2017] La surprise du Sud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [2017] La surprise du Sud
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Baptême surprise de Petite Plume.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Mers & Océans :: Ville sous-marine de Sitlantà :: Ynatlatt :: [Épreuve] Découvertes Culinaires-