AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : DainIronfoot
Le Monde de Dùralas a précisément 2522 jours !
Dùralas, le Ven 25 Sep 2020 - 23:46
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 [SOLO] La Soeur de Charité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cylicia Condoris
Archiviste ♦ Prêtresse du sacrifice

Cylicia Condoris

Messages : 874
Expérience : 3656
Féminin Âge RP : 27

Politique : 01
Métier : Mineuse - Apprenti
Titres:
 

(Litanies du Sacrifice, Livre magique de Cylicia, +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
[SOLO] La Soeur de Charité 1559870510-barre-vie-gauche2205/2205[SOLO] La Soeur de Charité 1559871461-barre-vie-rouge  (2205/2205)
Vitesse: -159
Dégâts: 1771

[SOLO] La Soeur de Charité Empty
MessageSujet: [SOLO] La Soeur de Charité   [SOLO] La Soeur de Charité EmptyMar 9 Avr 2019 - 4:37

Introduction à la section

Toutes les horribles vérités ont déjà été dites sur Cylicia Condoris ainsi que d'indignes mensonges dont nous ne nous ferons pas relais. Il est temps à présent de rétablir quelques vérités bien que celles-ci ne soient pas du goût de certains esprits manichéen. Si tous à la Tour Blanche connaissaient à l'époque l'amour de notre héroïne pour son prochain et sa tendresse envers les plus faibles, le reste de Dùralas n'avait pas la moindre idée de qui était cette Purificatrice excentrique au physique intrigant. C'est à Stellaraë, où le crime flirt avec la noblesse et la misère avec le luxe, que notre héroïne commença à se faire connaitre en dehors de l'Est de notre monde. Voici donc, ci après, quelques divers événements qui donneront matières à réfléchir aux détracteurs de cette pauvre âme.

Jimmy "Dents-de-lait"

Un silence partiel s'était abattu dans le Canari Jaune,  qu'est-ce que cette poulette venait donc faire dans ce coin? Encore une naïve touriste de la Tour Blanche... Ainsi pensèrent probablement les divers habitués de ce coupe gorge en voyant arrivée Cylicia. Certes son armure rappelait son rang mais tous savaient que seuls les Gardiens avaient leur mot à dire dans cette ville. Ne faisant pas attention à tous ces regards qui s'attardaient sur elle, elle se dirigea à son aise vers le bar où le tavernier l'a dévisageait, surpris.

- Bonjour messire tavernier, ce serait pour une Stellaroise je vous prie.

L'on pouvait voir sur l'expression du tenancier que c'était bien la première fois que quelqu'un l'appelait messire. Sans doute pris de pitié, il finit par répondre :

- Ecoutez ma jolie p'tite oiselle, je vous conseille fortement d'allez boire votre Stellaroise dans une autre échoppe...


Encore une fois on ne l'a prenait pas très au sérieux. Etait-ce dut à sa condition de femme ou de stryge? Qu'importe, elle n'était pas là pour se laisser guider ainsi par des inconnus.

- Une Stellaroise je vous prie, dit elle en accentuant la sévérité de son regard.

Le tavernier soupira et n'insista plus.

- Moi j'dis ça, c'est pour vous! Mais pas d'embrouilles hein, ici c'est pas la Tour Blanche!

Après avoir payer sa bière elle s'en alla s'installer à une table au fond de la salle. Là, elle allait avoir vu sur tout ce qu'il y avait de louche et suspect tout en dégustant une des bières les plus fameuses de Dùralas. A vrai dire, elle ne lui fallut pas longtemps avant de déprimer devant ce spectacle triste à mourir. Certains étaient là pour oublier leur chagrin, d'autres pour se faire détroussé par quelques savantes charmeuses, et la plupart ne savaient probablement même plus bien ce qu'ils faisaient là. Du moins, c'était l'impression qu'ils donnaient.

Peu à peu la taverne se remplissait tout doucement au fur et à mesure que la journée avançait, jusqu'à ce qu'un homme presque tout à fait moyen vint à la table de Cylicia. Il n'avait pas l'air très riche ni très fort, et devait approché la quarantaine.

- J'peux m'asseoir ici? Demanda l'inconnu en pointant une des chaises du doigt.

La Purificatrice fut tout d'abord surprise par les dents de cette homme. Elles étaient toutes petites comme si elles n'avaient jamais pris la peine de pousser réellement, si bien que ses gencives ressortait assez grossièrement du lot.

- Bien sûr, dit Cylicia avec le sourire, faites donc.

Elle pensait alors que le bougre avait été envoyé pour l'espionner de plus prêt ou tirer quelques renseignements à son sujet, voir à lui faire définitivement comprendre qu'elle n'était pas la bienvenue. Mais le long silence qui suivi son arrivée fit comprendre à notre héroïne qu'il n'était là que pour boire tranquillement sa bière. Une bonne demi-heure s'écoula ainsi dans un silence gênant sans précédant dans la vie de Cylicia. Elle restait concentrée sur le petit peuple de la taverne, quant à lui il restait concentré sur ses bières. Au bout de la troisième blonde, il finit par demander :

- Alors, qu'est-ce qui nous vaut l'honneur d'une Purificatrice dans c'trou à rats?

Etonnéé que le bonhomme lui adresse la parole, elle tourna subitement la tête vers lui et répondit presque machinalement :

- Je passais par là, tout simplement. Essayant de suivre les préceptes de mon Dieu.

L'inconnu l'a regardait étrangement, comme si quelque chose de bizarre était sur la figure de Cylicia. Il finit par lever une main que notre héroïne saisit immédiatement.

- Qu'est-ce que vous faites?!

- Aïe, vous me faites mal! Lâchez moi par tous les Dieux!

Ce n'était pas le moment d'attirer l'attention sur elle, et cet homme avait l'air encore plus surpris qu'elle ne le fut. Elle donc son étreinte du poignet du malheureux et celui-ci fini par s'expliquer.

- Excusez-moi, j'pensais que vous étiez aveugle! Vos yeux, ils sont bizarres...

Effectivement, mais cela notre héroïne l'oubliait encore souvent. Pour elle, elle était toujours brune aux yeux foncés bien que Baldwin lui avait rappelé récemment à quelle point elle avait changer. Bref, elle savait toujours au moins qu'il était de mauvais ton de se laisser faire dans pareils endroits.

- Vos dents ne font pas de vous un enfant, vous devriez comprendre cela... Lui envoya-t-elle sèchement.

- Héhéhéhéhé, ricana étrangement l'inconnue en lui présentant sa main. Jimmy, enchanté, on m'appel Jimmy Dents-de-Lait dans l'coin.

Cylicia saisit sa main avec vigueur afin de lui faire comprendre qu'elle n'était pas qu'une femme et renvoya sa politesse à Jimmy.

- Cylicia Condoris, Purificatrice de la Tour Blanche, enchantée... Dents-de-Laits, ce n'est pas très aisé à porter en société!

- Héhéhéhéhé, recommença à ricaner Jimmy, j'vous aime bien vous, vous êtes marrante!

Plutôt sincère, pensa tout bas Cylicia.

- Je ne suis qu'un simple roturier, et loin d'être riche qui plus est... Les titres ronflants, c'est pas fait pour les gars dans mon genre.

Typiquement humain, pensa Cylicia, complètement prisonnier de son carcan social, pauvre homme.

- Les gars dans votre genre m'ont l'air plutôt sympathique si vous voulez mon avis, finit-elle par lui dire en souriant.
Et puis, qu'est-ce qui vous retiens de changer de vie?

Le roturier pris soudainement une mine plus sombre et conclue avant de se replonger dans sa bière :

- Si vous saviez...

C'était mal connaitre notre Purificatrice.

- Oh, mais j'en sais des choses... Dit-elle d'un ton compatissant. Par exemple que vous n'êtes pas venu vous asseoir à côté de moi par hasard. Vous savez pertinemment à quoi ressemble un Purificateur et quelle est sa mission. Vous n'étiez pas bien sûr de vous au début mais l'alcool aidant vous avez enfin fini par parler. Je comprends, vous n'imagiez pas entamé une telle conversation en entrant au Canari Jaune et il est difficile d'être sûr de soi lorsqu'on demande de l'aide. Mais parlez donc, mon aide n'a pas de prix, contrairement à ce que risque apparemment de vous coûter votre silence et aux malfrats que vous comptiez engagés ici.

Abasourdi, le roturier ne sut plus quoi dire ni quoi penser. Y'avait-il une quelconque magie dans ces grands yeux blancs qui faisait apparaître à leur propriétaire la vérité toute nue? Nous savons que non, mais c'était la seule explication que trouva Jimmy sur le coup.

- C'est vrai, finit-il par dire, votre aide serait la bienvenue...

Notre héroïne voyait bien qu'elle avait froissé l'ego de cet homme, elle posa sa main sur son épaule et lui dit :

- Et elle vous sera donnée... Mais vous devez m'expliquez tout en détails, et je ne saurais que vous déconseiller de me mentir.

Voilà qui, accidentellement, renforçait la thèse des yeux magiques du roturier qui commença à se livrer à elle comme si il s'agissait de sa dernière confession.

- Voyez-vous, j'ai une fille, dit-il en crispant ses doigts sur sa bière, et on me l'a enlevé tout simplement.

- Ah bon?! Qui cela?

- Mon ancien propriétaire... Ce salopard a décidé il y'a quelque temps d'ça que ses logements ne lui rapportaient pas assez. Le prix a presque doublé mais mon salaire n'a pas changé d'un pouce! Il a finit par m'envoyer une bande de gredins pour me mettre la pression mais, hey, je ne suis pas la poule aux oeufs d'or moi! Enfin, ces enfoirés ont finis par m'enlevé mon unique fille sans que je ne puisse rien faire et je suis loin d'avoir la chance de la récupérer.

Triste histoire que celle de Jimmy Dents-de-Lait. Inutile de vous dire que Cylicia prévoyait déjà de donner une bonne leçon autant au propriétaire véreux qu'à ses acolytes. Au moins, elle était heureuse de savoir que ce problème était tout à fait dans ses cordes.

- Je vois... Donnez-moi donc votre adresse et celle de votre propriétaire, puis parlons un peu de votre fille si vous le voulez bien.


Notre héroïne du noté elle-même les informations du roturier, ce dernier ne sachant pas écrire. Ils discutèrent ensuite pendant une bonne heure de sa fille, Kimmy, pour laquelle il avait travaillé comme un esclave dans les forges afin de lui payer un minimum d'éducation. Après cela, Cylicia quitta la taverne prête à sortir ce brave homme du pétrin.

Grâce à l'aide précieuse de Baldwin, le travail d'enquête pris bien moins de temps que prévu. Apparemment ce n'était pas la première fois que des troubles étaient survenus de la part de ces vauriens. Deux jours suffirent donc pour connaitre l'endroit de leur planque, il ne restait plus qu'à entrer en action.

Deux solutions s'offraient à elle : le carnage ou la discrétion. Comme elle ne souhaitait pas qu'on fasse de liens entre cette opération et celle du propriétaire, il était impensable de se faire trop remarqué. Et comme elle avait une immense paire d'aile blanche accrochée au dos, elle choisit assez rapidement le carnage.

C'est aux alentours de deux heures du matin qu'elle fit sauter la porte d'une cave situé dans le quartier des Résidences de Sable. Nous vous passerons les détails sordides de cette nuit de violence, l'important étant qu'au petit matin elle ramenait Kimmy à Jimmy. Et bien que la jeune fille d'à peine quinze ans fut quelque peu effrayée par Cylicia, c'est avec plaisir que cette dernière apprécia ce moment de retrouvailles plein de larmes. Mais il restait tout de même un détail à régler, le propriétaire. Il est toujours difficile d'aller dans les beaux quartiers expliquer à un homme se pensant au dessus des lois qu'il ferait mieux de laisser ces braves gens tranquille. Tout aussi difficile d'ailleurs de trouver une excuse auprès des Gardiens pour une telle disparition, d'autant plus que Baldwin était au courant d'une partie de cette affaire.

Cylicia ne voyait qu'une seule solution, elle reparti à l'auberge où elle était installée et revint une heure plus tard avec suffisamment d'or que pour combler la dette de Jimmy. A présent elle marcherait pieds nus mais le coeur léger, ainsi s'en alla-t-elle chantonnant sous les yeux ébahis de Dents-de-Lait et de sa fille :


"La la la la la, la la la la la, la la la la la la la.
La la la la la, la la la la la, la la la la la la, la la la.
Tous les chemins de ce monde te conduisent vers son aile
Et le vent qui vagabonde t'emmène vers le soleil.
Et chantent les prés, et chantent les fleurs
La joie est dans mon cœur.
Et chantent les prés, et chantent les fleurs
Moi, j'ai ma joie dans le Seigneur.
Tous les chemins de Morkez sont parsemés d'amitié
Et le regard de ton frère attend de te rencontrer.
Et chantent les prés, et chantent les fleurs
La joie est dans mon cœur.
Et chantent les prés, et chantent les fleurs
Moi, j'ai ma joie dans le Seigneur.
Tous les chemins de la plaine s'en vont inlassablement
Malgré les joies et les peines, vers l'horizon éclatant.
Et chantent les prés, et chantent les fleurs
La joie est dans mon cœur.
Et chantent les prés, et chantent les fleurs
Moi, j'ai ma joie dans le Seigneur.
Tous les chemins de la vie te demandent d'espérer
Le Seigneur qui te convie au banquet de la gaieté.
Et chantent les prés, et chantent les fleurs
La joie est dans mon cœur.
Et chantent les prés, et chantent les fleurs
Moi, j'ai ma joie dans le Seigneur.
La la la la la, la la la la la, la la la la la la la.
La la la la la, la la la la la, la la la la la la, la la la."
Revenir en haut Aller en bas
Cylicia Condoris
Archiviste ♦ Prêtresse du sacrifice

Cylicia Condoris

Messages : 874
Expérience : 3656
Féminin Âge RP : 27

Politique : 01
Métier : Mineuse - Apprenti
Titres:
 

(Litanies du Sacrifice, Livre magique de Cylicia, +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
[SOLO] La Soeur de Charité 1559870510-barre-vie-gauche2205/2205[SOLO] La Soeur de Charité 1559871461-barre-vie-rouge  (2205/2205)
Vitesse: -159
Dégâts: 1771

[SOLO] La Soeur de Charité Empty
MessageSujet: Re: [SOLO] La Soeur de Charité   [SOLO] La Soeur de Charité EmptyMar 10 Sep 2019 - 10:57

Ali Gator (1/2 : Ali's Anatomy)

Le lecteur avisé aura sans doutes déjà entendu parler de ce Naga Bestial que Cylicia avait rencontrer dans les égouts de Stellaraë, lors de ses chasses aux crocodiles. Pour ceux n'en ayant jamais entendu parler, sachez simplement que ces deux là ont dut fuir les égouts, lieu d'habitat principal de ce Naga, sous peine de finir dans l'estomac des reptiles carnassiers. Cette fuite s'est très mal finie, le Naga s'étant fait croquer le visage et Cylicia sa jambe, seule l'intervention miraculeuse de Jimmy Dents-de-Laits, les sauvèrent d'un destin plus tragique.

L'histoire continue directement au réveil de Cylicia, si il nous est permit d'appeler cela un réveil. En effet la fièvre était déjà vite monté et tout ce qu'elle voyait, ou ressentait, semblait venir de quelques puissances pandémoniques. Ses propos également étaient incompréhensible mais Jimmy et sa fille, Kimmy, étaient tous deux là pour veiller sur elle tandis qu'elle répétait tremblotante ce qui ressemblait à des prières.

- Tu dois l'aider père... S'en allait inquiète la jeune fille de Dents-de-Laits, elle qui fut justement sauvée des mains de notre héroïne.

L'on pouvait lire l'inquiétude dans l'expression de Jimmy, si bien qu'il ne voyait pas de raisons de la cachée plus avant.

- Son état est grave... C't'un vrai mirac' qu'son corps reprenne ses droits p'tit à p'tit, mais l'amputation reste sans doute la meilleure solution.

Après une profonde respiration il enchaîna :

- Mais j'm'inquiète surtout pour ce pauvre malheureux qu'elle a sauver. Même entre les mains du doc', sa destinée ne pourra être que celle d'un monstre ou d'un macchabée après ce qu'il lui est arrivé...

La jeune fille regarda dans le vide, terrifiée en se remémorant le visage informe du Naga arrivé en plein milieu de la nuit. Cylicia, quant à elle, s'était rendormit.

------------------------------------------------

Le lendemain, c'est un réveil difficile qui attendait notre héroïne. Un goût puissant et amer lui remplissait la bouche, et ses forces étaient grandement amoindries. Elle reconnue tout de suite le modeste habitat de Jimmy, et les souvenirs peu à peu faisaient leur apparition. La créature des égouts, le crocodile, tout lui revenait peu à peu bien qu'elle n'avait nul souvenir d'avoir croisé Jimmy. Morkez aura encore veiller sur moi, se disait-elle en retirant tout le mérite du pauvre homme. Ce dernier ne tarda d'ailleurs pas à faire son apparition, muni d'un linge humide disposé dans une bassine rudimentaire en bois.

- Ah tu es réveillée... Lui dit-il en l'a voyant.

Se rapprochant pour lui toucher le front, il constata avec étonnement que sa température avait chuté puis s'en alla inspecté sa jambe.

- Que s'est-il passé? J'étais dans les égouts avec cet homme... Comment va-t-il?!

Son inquiétude transpirait dans ses paroles, mais Jimmy n'avait pas grand chose pour la rassurer.

- Il est en vie... Si l'on peut appeler ça être en vie.

Comme elle se rappelait que le crocodile avait attaqué le Naga au visage, elle n'avait pas de mal à s'imaginer ce que son ami voulait lui dire par là.

- Je vous ai trouvé là, au beau milieu de la nuit... Je t'avais bien dit que tu allais t'attirer des emmerdements à traîner dans les égouts!

Difficile à dire si c'était bien la nature de cet homme, ou le contact récurrent avec la Purificatrice qui le poussait à l'humilité. Tout en est-il que cette dernière avait bien l'attention de rendre visite au blessé. Elle tenta de se relever mais son infirmier de fortune la stoppa net.

- Hey là, où est-ce que tu vas comme ça?! Hier encore l'amputation était à l'ordre du jour, tu pourras remercier le Dieu que tu pries sans cesses si tu remarches droit un jour!

Cylicia, elle, savait que le problème était résolu. Elle n'avait pas parler plus en avant de son don à Jimmy, afin qu'il ne se sente pas éloigné de sa personne, mais à partir du moment où elle était envie et que tous ses morceaux tenaient bien ensemble, ce n'était plus qu'une question de temps avant qu'elle ne retourne chasser le crocodile.

- Je t'ai déjà dit que j'étais solide comme du diamant, quelle idée saugrenue que de vouloir m'amputé! Tu ferais mieux de m'apporter de quoi manger l'ami, j'ai comme l'impression d'avoir jeûné durant plusieurs jours... J'espère que tu as garder ce vilain crocodile sous le coude, cela te rendra bien ce que tu nous as donner.

Jimmy fit la moue sur cette dernière phrase puis fini par avoué :

- Hum, malheureusement, j'ai déjà dut vendre ce crocodile pour vos soins... Mais j'ai de quoi faire gras pas d'inquiétude!

Il se remit ensuite à examiner la jambe de Cylicia, l'air surpis.

- Elle va très bien te dis-je...

------------------------------------------------

Quelques heures plus tard, et après avoir repris quelques forces, rien n'aurait put arrêté notre héroïne d'aller s'enquérir du Naga qui partagea son sort. Malgré les jérémiades de Jimmy elle parvint jusqu'à l'hospice le plus proche où se trouvait le malheureux. Il avait, en effet, eut besoin des secours d'un véritable guérisseur d'où la vente si rapide des restes du crocodile.

- Avez-vous vu un Naga en piteux état arrivé la nuit d'avant? Demanda-t-elle a la première infirmière venue.

Elle sembla surprise que quelqu'un puisse demander des nouvelles de l'individu, puis lui indiqua le chemin à la suite de quoi elle l'a mise en garde.

-...mais je vous préviens, ce n'est pas très beaux à voir...

Cylicia leva les yeux au ciel et s'empressa de suivre la direction indiquée. Arrivée à la chambre, elle aperçue le corps allongé du mastodonte. Sur son visage, une serviette imprégnée de sceaux magiques qui étincelaient sous les mains rayonnantes du guérisseur. A leur côté, un autre soigneur se reposait sur une chaise paraissant fort fatigué, apparemment ils se relayaient pour les soins.

- Comment va-t-il? S'enquerra  notre héroïne inquiète.

- Il vivra, dit celui qui se reposait, mais dans quel état, cela dépendra de nous à présent... Honnêtement, vous auriez peut-être dut le laisser là où il était...


La Purificatrice ne releva pas cette remarque, à quoi bon? Ce qui était fait était fait. Elle se mit au chevet  du malade et commença à prier pour des heures durant.

------------------------------------------------

Au réveil de cet impressionnant Naga, il ne restait plus que notre héroïne dans la pièce. Les guérisseurs ayant finit leur travail ils s'en était allés avec le jour. Alors que la Purificatrice relevait la tête, pleine d'espoir, le Naga comprenait doucement ce qui lui était arrivé et, en essayant de parler, il compris sa détresse ainsi que le misérable état auquel il état réduit. Doucement, tandis qu'il se redressa en poussant d'étranges gémissement, la serviette pleine d'inscriptions magique glissait de son visage, dévoilant peu à peu l'horreur de son nouveau visage. Mâchoire renfoncée, oeil balafré et nez devenu inexistants, n'étaient là que de malheureux détail face à sa laideur. Sa respiration et son articulation semblaient être devenus deux pénibles efforts.

Voyant la détresse dans l'unique oeil de son protéger, la Purificatrice quitta difficilement sa position si longuement gardée pour s'approcher de lui. D'un geste maternel, elle l'entoura de ses bras et lui chantonna une de ses comptines religieuses en caressant sa peau rêche.
Revenir en haut Aller en bas
Cylicia Condoris
Archiviste ♦ Prêtresse du sacrifice

Cylicia Condoris

Messages : 874
Expérience : 3656
Féminin Âge RP : 27

Politique : 01
Métier : Mineuse - Apprenti
Titres:
 

(Litanies du Sacrifice, Livre magique de Cylicia, +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
[SOLO] La Soeur de Charité 1559870510-barre-vie-gauche2205/2205[SOLO] La Soeur de Charité 1559871461-barre-vie-rouge  (2205/2205)
Vitesse: -159
Dégâts: 1771

[SOLO] La Soeur de Charité Empty
MessageSujet: Re: [SOLO] La Soeur de Charité   [SOLO] La Soeur de Charité EmptyDim 29 Sep 2019 - 16:52

Le Roi Brendan


Dans l'antichambre de la salle du trône, Cylicia attendait qu'on l'introduise avec anxiété. C'était à la fois un honneur qu'elle avait et une lourde responsabilité à porter. Non pas la responsabilité qu'elle portait habituellement, à savoir celle d'une Purificatrice, mais plutôt celle pour laquelle elle s'était engagée ses dernières semaines.

Tout cette affaire avait commencer lorsque notre héroïne s'enquiert des orphelins de Stellarë. Elle essayait du mieux qu'elle pouvait de les nourrirt, de les vêtir et de les éduquer. Mais c'est l'indépendance qu'elle voulait par dessus tout leur légué, et pour cela elle allait devoir leur apprendre un métier.

- Tu n'arriveras jamais à rien avec ces salopiauds de morveux là! S'entêtait à lui répéter le tenancier du Canari Jaune.

Mais Cylicia ne voyait pas les choses de la sorte. Tant pis si l'aubergiste se plaignait sans cesse des marmots qui filaient entre jambes, la finalité de son action valait bien ça. Elle avait pour cela tout essayer, la couture, le théâtre, la danse, les petites courses, mais rien n'y faisait. Il était clair pour eux comme pour Cylicia que les tentations de l'illégalité aurait mieux rempli leur poche. C'est un soir où Cylicia priait que l'idée naquit, non de son esprit mais de celui d'une des orphelines qui l'écoutait chanter de sa voix céleste. Le lendemain, elle convoqua tout les enfants dont elle s'occupait, une petite dizaine, et au premier La qu'ils sortirent en choeur notre Purificatrice compris comment elle allait pouvoir mettre en avant ces petits chérubins.

La suite se passa plus vite que prévue.Après quelques entraînements avec ses chers protégés, ils allèrent se représenter sur la place du marché où un franc succès les attendait. Les curieux se rassemblait toujours plus nombreux jusqu'au jour où, sûre de leur progrès et de leur réputation au sein de la cité, elle décida de demander audience auprès du roi Brendan. Si celui acceptait et appréciait cette entrevue, le destin de ces malheureux allait  pouvoir changé du tout au tout.

- Tout ce qu'il me faut Jimmy, c'est une chanson capable de ranimer le coeur d'un roi...

Son ami ne manqua pas de lui faire remarquer que c'était plus facile à dire qu'à faire. Le vieux roi Brendan avait régner longtemps et en avait vu de toutes les couleurs. Quelle musique ensorceleuse allait pouvoir raviver son coeur aigri par le temps et la réalité de ce monde? C'est dans sa propre culture que notre héroïne alla piocher cette musique enchanteresse. Sûre de son choix, elle avait écrit au roi pour solliciter quelques minutes de son temps. Le régent avait accepter, peut être grâce au statut de Cylicia, ou encore a la réputation montante de leur petite chorale d'orphelins. Quoi qu'il en fut, c'était une occasion en or qu'elle se devait de saisir.

- Cylicia Condoris, Purificatrice de la Tour Blanche, présente La Chorale Orpheline de Stellaraë!


C'était enfin leur tour. Notre héroïne respira un grand coup avant de dire à ses protégés :

- Allons les enfants, c'est à nous, faites comme on a répéter et tout se passera bien. N'oubliez pas de rester bien droit surtout!

En regardant toutes ces petites bouilles, elle ne put s'empêcher de penser qu'ils en avait fait du chemin. C'est avec le coeur remplit d'espoir qu'elle entra donc dans la somptueuse salle du trône. Tout n'était que luxe et grandeur. En face d'eux était assis Brendan, roi de la plus vaste des races de ce monde. Son regard était celui d'un homme las dont l'exercice du pouvoir était devenu une familiarité. Cylicia s'approcha à une distance tout a fait raisonnable et plia le genoux tandis que les courtisans de tout poil l'épiait comme une curiosité.

- Grand Seigneur, puissant roi des hommes, je vous rend grâce en mon nom, celui de la Tour Blanche, et ceux de ces orphelins...

Le roi n'avait pas l'air très enthousiasmer par toutes ces civilités. De sa voix autoritaire et grave il répondit simplement :

- Levez vous donc ma chère, les envoyés de la Tour Blanche ont toujours été les bienvenus a Stellaraë.

Nonchalamment, il fit un geste de main pour que Cylicia et sa petite troupe s'exécute.

- Faites donc, j'ai fort hâte d'ouïr ces voix qui font grand bruit ces derniers jours.

Notre héroïne s'inclina respectueusement puis se retourna pour allez vers ses protégés bien rangés sur deux rangs. L'on pouvait lire sur leur visage l'étonnement et l'angoisse, deux sentiments qui furent aussi vite balayer par le sourire bienveillant de Cylicia. La chef d'orchestre improvisée leva une de ses mains et envoya la première note enchanteresse de cette chanson qui berça son enfance, note magique qui attira tout de suite l'attention du roi.



A la dernière note, tous les regards de la cour étaient braqués sur le roi, et plus précisément sur la larme qui s'était échappé de son oeil. Etait-ce la beauté des accords Strygiens? La douceur des voix qui emportaient ses sens? Les plus perspicaces comprendront aisément qu'il y'avait sans doutes un lien plus intime entre le roi et les paroles de ce chant, un enfant probablement...

- Donnez à ces enfants ce qu'ils méritent... Et sortez, sortez tous! Se contenta de dire sa majesté.

Cylicia s'inclina du plus bas qu'elle pouvait. Ils avaient réussis. L'avenir de ces enfants étaient à présent assuré. A l'extérieur de la salle du trône, ce n'était plus à présent que formalité de savoir qui allait aller où, avec une bonne éducation, de la bonne nourriture, et un avenir tout tracé. Comme seul au revoir, Cylicia pris dans ses bras chacun de ces enfants, les larmes yeux.

C'est ainsi qu'en Stellaraë, la réputation de Cylicia bondit d'un coup. Elle qui n'était qu'une religieuse charitable était maintenant celle qui avait tirer une larme du roi Brendan. Mais elle se retira bien vite de son rôle de mentor maintenant que les enfants avaient été sauvés de la misère pour retourner où elle se sentait le mieux, dans l'ombre de la bonté humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Cylicia Condoris
Archiviste ♦ Prêtresse du sacrifice

Cylicia Condoris

Messages : 874
Expérience : 3656
Féminin Âge RP : 27

Politique : 01
Métier : Mineuse - Apprenti
Titres:
 

(Litanies du Sacrifice, Livre magique de Cylicia, +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
[SOLO] La Soeur de Charité 1559870510-barre-vie-gauche2205/2205[SOLO] La Soeur de Charité 1559871461-barre-vie-rouge  (2205/2205)
Vitesse: -159
Dégâts: 1771

[SOLO] La Soeur de Charité Empty
MessageSujet: Re: [SOLO] La Soeur de Charité   [SOLO] La Soeur de Charité EmptyLun 3 Fév 2020 - 18:52

Ali Gator (2/2 : Balada Triste De Trompeta)

Des semaines étaient passées depuis l'accident. Cylicia avait pris le malheureux Naga à sa charge, ce qui pesait lourd sur ses comptes. Enfin, elle avait encore de quoi tenir quelques temps et Jimmy passait à l'occasion leur apporter du lait ou quelques vivres qu'il avait en trop. Durant cette période de nombreuses choses s'était passé dans la vie de celui qui auparavant vivait dans les égouts. Déjà, il avait à présent un nom.

---------------------------------------------------------------------

- Ali... Gator?! S'étonna Cylicia quand le Naga lui répondit.

Ce dernier fit un signe de tête affirmatif. Il était difficile de comprendre ce qu'il disait à présent au vue de l'état de sa mâchoire, alors il se réjouissait encore souvent de s'être fait comprendre.

- Mh... Je ne pense que ce soit vraiment un nom approprié. Continua  Cylicia, bien consciente que le malheureux n'avait pas même conscience de cette moquerie que lui faisait ses tortionnaires.

Mais Ali ne voyait pas les choses de la même façon, il insista en frappant sa poitrine de sa paume.

- Ali! Ali! Mo'nom!

La Purificatrice n'insista pas, après tout c'était probablement la seule chose que cet être ait jamais possédé : son nom.

---------------------------------------------------------------------

En plus de cela, Cylicia avait entendu son histoire. Une histoire que personne n'a envie d'entendre et encore moins de vivre. Son existence ne fut que servitude et maltraitances, les chaines, les coups et les moqueries étaient son quotidien. Notre héroïne comprenait à présent pourquoi il préférait vivre dans ces égouts, le pauvre n'avait eut que la lie de l'humanité comme exemple.

Ali avait également commencer à apprendre à lire, écrire et compter. La Purificatrice savait que cela ne pouvait que lui servir par la suite. Il avait un peu de mal mais les choses avançaient à leur rythme. Enfin, tout aurait put se passer de la meilleur des façons, mais mieux ne vaut pas sous estimer le regard d'une foule sur un être aussi fragilisé. Et bien que notre héroïne ne fut pas aveugles aux regards apeurés et dégoûtés de la masse, elle n'imagina pas la réaction du crocodilien.


*boum*boum*boum*

- Dame Condoris, ouvrez!

C'était la voix de l'aubergiste mais il était évidant qu'il était accompagné. Cylicia se leva rapidement, la tête encore endormie et alla entre-ouvrir la porte. Deux Gardiens accompagnaient le tenancier, visiblement sur les nerfs.

- Que se passe-t-il?! Nous sommes en plein milieu de la nuit...

- C'est votre ami, Ali, il a fait une bêtise, répondit l'aubergiste sur un ton attristé.

Depuis le temps que la Purificatrice était installée au Canari Jaune, le tenancier s'était petit à petit attacher à elle. Non seulement elle faisait en sorte que les embrouilles restent en dehors de son établissement, mais elle était source d'une rente convenable et sûre. Notre héroïne comprit vite sur son intonation qu'il ne s'agissait pas de broutilles. Elle alla se vêtir rapidement, emportant avec elle la lame qui témoignait de son statu.

Sur le chemin qui allait jusqu'à la prison, on lui expliqua les détails de l'affaire. Ali avait été retrouver avec le corps d'un enfant sans vie, des témoins l'auraient vu l'étrangler suite à quelques moqueries. Déjà Cylicia savait où se situait son devoir, mais quel déception! Elle avait tant investi dans cet être dénué de tout, comme on l'avait fait auparavant avec elle à la Tour Blanche, et voilà que son acte charitable avait fait perdre la vie à un être innocent...

Arrivée à la cellule d'Ali, on ouvrit la porte à Cylicia, les Gardes Royaux étaient toujours présents. Elle s'approcha de lui qui était assis sur un tas de paille. Il voulu se relever en la voyant mais Cylicia l'en empêcha d'un geste. Son autorité, ou plutôt le respect qu'il avait envers elle, avait toujours effet.

- Ali Gator, vous êtes accusé d'infanticide...

L'émotion la gagnait, elle avait du mal à ne pas se sentir hypocrite, elle qui avait accidentellement tué un enfant quelques mois auparavant dans les Baldors.

- La loi du Roi Brendan est très claire, si vous êtes déclarés coupables, vous serrez condamnez à mort. L'êtes-vous?

Ali commençait alors à sangloter. Ce n'était pas tant à cause de cette sentence que de la déception qu'il lisait dans le visage de sa bienfaitrice. Elle avait tant fait pour lui et il avait tout gâcher sur un coup de sang. Sa réponse finale fut plus un braillement qu'un mot :

- Ouiiiii!...

Suite à cette réponse sans équivoques, Cylicia sorti lentement sa lame de son fourreau et dit ces mots :

- Vous qui étiez sous ma responsabilité, je vous enlève la vie pour l'honneur de la Tour Blanche et la paix de ceux qui nous ont quittés par votre faute. Un dernier mot?

La dernière chose que vu alors Ali fut les larmes roulées sur les joues rosies d'émotion de la Purificatrice. Il baissa la tête et se contenta de dire :

- Pa'don.

*SLASH*

Tous furent surpris du détachement et du professionnalisme de Cylicia quant à cette affaire. Elle avait exécuter ce Naga comme si il s'agissait d'un inconnu, alors qu'elle était une mère à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Cylicia Condoris
Archiviste ♦ Prêtresse du sacrifice

Cylicia Condoris

Messages : 874
Expérience : 3656
Féminin Âge RP : 27

Politique : 01
Métier : Mineuse - Apprenti
Titres:
 

(Litanies du Sacrifice, Livre magique de Cylicia, +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
[SOLO] La Soeur de Charité 1559870510-barre-vie-gauche2205/2205[SOLO] La Soeur de Charité 1559871461-barre-vie-rouge  (2205/2205)
Vitesse: -159
Dégâts: 1771

[SOLO] La Soeur de Charité Empty
MessageSujet: Re: [SOLO] La Soeur de Charité   [SOLO] La Soeur de Charité EmptySam 7 Mar 2020 - 2:19

Petit Tambour

[SOLO] La Soeur de Charité The-Drummer-Boy-William-Morris-Hunt
- Petit Tambour -

La vie de Cylicia Condoris à Stellaraë, comme nous avons put le constater jusqu'ici, était en grande partie passée au contacte des orphelins. Ceux-ci était en grande partie laissez à l'abandon. Dans la grande fourmilière de Stellaraë, on avait pas le temps de s'arrêter pour ceux laisser sur le bas côté de la route. Parmis ces orphelin, l'un d'eux eut une importance plus grande que les autres dans la vie de Cylicia et sans doutes, comme toute rencontre que nous faisons, une relative influence. Il s'agissait d'un jeune garçon d'à peu près onze ans.

L'histoire de ce gamin était assez misérable. La seule possession de celui-ci était un tambour sur lequel il veillait avec plus de ferveur qu'un nain sur sa fortune. Il l'avait toujours eut, si bien qu'il finit par pensé lui-même qu'il lui venait de son père. Racontant à tout va que son père avait été un Gardien mais tout cela était faux, un des Gardes Royaux que Cylicia avait en amitié lui avait bien confirmer. En réalité, un des Gardiens, pris de pitié lui avait avait offert son tambour de guerre quitte à en repayer un de sa poche. L'attention était louable, mais le pauvre petit avait fini par s'inventer une lignée irréelle semée de gloire et d'honneur.

La Purificatrice que vous connaissez déjà mieux à présent ne pouvait laisser pareil situation se perpétuée. Elle l'invita un soir à manger au Canari Jaune, prête à lui avouer toute la vérité. Cylicia n'avait pas lésiné sur la nourriture et avait même permis au bambin de prendre un peu de vin, avec la vie qu'il menait cela n'était pas de trop. A la fin du repas, alors que, malheureusement, le gosse était ivre de bonheur, elle lui avoua toute la vérité. Evidemment, il resta dans un premier temps dans son délire puis, quand elle insista, partis de la taverne, furibond. Mais Cylicia avait toujours l'oeil sur lui, et voyait bien que l'information l'avait profondément affecté. Cela ne l'empêchait pas d'aller jouer de son tambour sur le marché, où elle pouvait d'ailleurs l'observé, mais il y'avait clairement quelque chose d'éteins dans ce petit bonhomme.

C'est bien après que les choses changèrent pour Cylicia et pour l'enfant. Pour cela il nous faut voyager jusqu'au coeur des montagnes des Baldors, durant la guerre qui opposa le monde connu aux Fragments de la Calamité. Alors qu'elle rentrait du combat en même temps que les Gardiens qui avaient pris le temps de se reposer et de panser leur blessés, comme ils étaient le bienvenues dans les montagnes, elle revit son ami qui lui avait expliquer l'histoire du gamin.

- Cylicia, vous voici...
L'avait il apostrophé la mine grave.

Elle ne se demanda pas trop ce qui pouvait bien lui être arrivé, après la bataille c'était encore trop.

- Oui, qu'y'a-t-il donc?

L'homme s'approcha encore un peu et lui dit :

- Ecoutez, j'ai une nouvelle qui ne va pas vous plaire. Vous vous souvenez de l'homme qui avait donner ce tambour au gamin?


- Oui, pourquoi?

- Et bien, c'était vraiment son père apparemment, il me l'a avouer au seuil de la mort... Je suis désolé, mais c'est comme ça...

Le Gardien s'en alla de son côté, bien assez triste comme cela d'avoir perdu un camarade que pour subir de quelconques reproches. Cylicia était abattu, quelques jours plus tard elle en appris plus sur les circonstances de cet abandon. Il s'agissait apparemment d'une erreur de jeunesse, précédant un mariage arrangé. Une histoire d'humains en somme, comme il n'y'en avait tant et dont personne n'était vraiment responsable.

En rentrant à Stellaraë, Cylicia réinvita une nouvelle fois le gamin pour s'excuser. Elle lui expliqua la situation et que son père était malheureusement mort avant qu'il ne puisse le connâitre. L'enfant était dévastée, la Purificatrice se contenta de conclure sur ces mots :

- Reviens ici demain, nous nous occuperons de ses funérailles.

Ainsi, le lendemain Petit Tambour revint. Cylicia le fit attendre que tous les proches officiels en ait terminer avant de l'y emmener. L'ambiance était lourde et il n'y'avait que deux. L'enfant semblait vouloir garder une espèce de fierté militaire, il n'exprimait aucune émotion. Avec la vie qu'il avait eue, il avait probablement l'habitude. Au bout d'un moment Cylicia s'avança et dit au gamin :

- J'ai écrit une chanson pour ton pète et toi, tu veux l'entendre?

Les larmes aux yeux et le nez coule, le gamin répondit, en reniflant, d'un geste affirmatif de la tête. Cylicia lui sourit, et commencer à chanter de sa voix envoûtante :

Une fois terminer, ils repartirent pour le Canari Jaune. L'ambiance était lourde et pesante, ils passèrent un long moment sans rien dire. Cylicia se contenta de commander de quoi manger pour le petit et se pris une bière pour digérer tous ces évènements. Au bout d'une bonne heure, elle finit par dire simplement au gamin :

- Tu veux venir vivre avec moi?...

Comme toute réponse de la part de cette jeune âme encore sous le choc, un hochement de tête qui voulait dire oui. Cylicia ne savait pas encore comment elle allait s'en occupé mais il avait déjà onze ans, et elle avait quelques amis qui pouvaient l'aider lors de ses missions.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[SOLO] La Soeur de Charité Empty
MessageSujet: Re: [SOLO] La Soeur de Charité   [SOLO] La Soeur de Charité Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[SOLO] La Soeur de Charité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Retrouvaille!!! (PV Ryofu Itô) HENTAï
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\
» [Solo] Selantis Shya - Intro [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Ville de Stellaraë :: Au Canari jaune [Zone communautaire]-