AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : RosaFantazy
Le Monde de Dùralas a précisément 2086 jours !
Dùralas, le Mer 17 Juil 2019 - 20:31
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 [SOLO] La Soeur de Charité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cylicia Condoris
Protectrice

Cylicia Condoris

Messages : 234
Expérience : 1223
Féminin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 

(Darmok, Chérubin de Cylicia, +350 v+300, 150) [Modifié]

Stats & équipements
Vitalité:
[SOLO] La Soeur de Charité 1559870510-barre-vie-gauche2025/2025[SOLO] La Soeur de Charité 1559871461-barre-vie-rouge  (2025/2025)
Vitesse: 141
Dégâts: 980

[SOLO] La Soeur de Charité Empty
MessageSujet: [SOLO] La Soeur de Charité   [SOLO] La Soeur de Charité EmptyMar 9 Avr 2019 - 4:37

Introduction à la section

Toutes les horribles vérités ont déjà été dites sur Cylicia Condoris ainsi que d'indignes mensonges dont nous ne nous ferons pas relais. Il est temps à présent de rétablir quelques vérités bien que celles-ci ne soient pas du goût de certains esprits manichéen. Si tous à la Tour Blanche connaissaient à l'époque l'amour de notre héroïne pour son prochain et sa tendresse envers les plus faibles, le reste de Dùralas n'avait pas la moindre idée de qui était cette Purificatrice excentrique au physique intrigant. C'est à Stellaraë, où le crime flirt avec la noblesse et la misère avec le luxe, que notre héroïne commença à se faire connaitre en dehors de l'Est de notre monde. Voici donc, ci après, quelques divers événements qui donneront matières à réfléchir aux détracteurs de cette pauvre âme.

Jimmy "Dents-de-lait"

Un silence partiel s'était abattu dans le Canari Jaune,  qu'est-ce que cette poulette venait donc faire dans ce coin? Encore une naïve touriste de la Tour Blanche... Ainsi pensèrent probablement les divers habitués de ce coupe gorge en voyant arrivée Cylicia. Certes son armure rappelait son rang mais tous savaient que seuls les Gardiens avaient leur mot à dire dans cette ville. Ne faisant pas attention à tous ces regards qui s'attardaient sur elle, elle se dirigea à son aise vers le bar où le tavernier l'a dévisageait, surpris.

- Bonjour messire tavernier, ce serait pour une Stellaroise je vous prie.

L'on pouvait voir sur l'expression du tenancier que c'était bien la première fois que quelqu'un l'appelait messire. Sans doute pris de pitié, il finit par répondre :

- Ecoutez ma jolie p'tite oiselle, je vous conseille fortement d'allez boire votre Stellaroise dans une autre échoppe...


Encore une fois on ne l'a prenait pas très au sérieux. Etait-ce dut à sa condition de femme ou de stryge? Qu'importe, elle n'était pas là pour se laisser guider ainsi par des inconnus.

- Une Stellaroise je vous prie, dit elle en accentuant la sévérité de son regard.

Le tavernier soupira et n'insista plus.

- Moi j'dis ça, c'est pour vous! Mais pas d'embrouilles hein, ici c'est pas la Tour Blanche!

Après avoir payer sa bière elle s'en alla s'installer à une table au fond de la salle. Là, elle allait avoir vu sur tout ce qu'il y avait de louche et suspect tout en dégustant une des bières les plus fameuses de Dùralas. A vrai dire, elle ne lui fallut pas longtemps avant de déprimer devant ce spectacle triste à mourir. Certains étaient là pour oublier leur chagrin, d'autres pour se faire détroussé par quelques savantes charmeuses, et la plupart ne savaient probablement même plus bien ce qu'ils faisaient là. Du moins, c'était l'impression qu'ils donnaient.

Peu à peu la taverne se remplissait tout doucement au fur et à mesure que la journée avançait, jusqu'à ce qu'un homme presque tout à fait moyen vint à la table de Cylicia. Il n'avait pas l'air très riche ni très fort, et devait approché la quarantaine.

- J'peux m'asseoir ici? Demanda l'inconnu en pointant une des chaises du doigt.

La Purificatrice fut tout d'abord surprise par les dents de cette homme. Elles étaient toutes petites comme si elles n'avaient jamais pris la peine de pousser réellement, si bien que ses gencives ressortait assez grossièrement du lot.

- Bien sûr, dit Cylicia avec le sourire, faites donc.

Elle pensait alors que le bougre avait été envoyé pour l'espionner de plus prêt ou tirer quelques renseignements à son sujet, voir à lui faire définitivement comprendre qu'elle n'était pas la bienvenue. Mais le long silence qui suivi son arrivée fit comprendre à notre héroïne qu'il n'était là que pour boire tranquillement sa bière. Une bonne demi-heure s'écoula ainsi dans un silence gênant sans précédant dans la vie de Cylicia. Elle restait concentrée sur le petit peuple de la taverne, quant à lui il restait concentré sur ses bières. Au bout de la troisième blonde, il finit par demander :

- Alors, qu'est-ce qui nous vaut l'honneur d'une Purificatrice dans c'trou à rats?

Etonnéé que le bonhomme lui adresse la parole, elle tourna subitement la tête vers lui et répondit presque machinalement :

- Je passais par là, tout simplement. Essayant de suivre les préceptes de mon Dieu.

L'inconnu l'a regardait étrangement, comme si quelque chose de bizarre était sur la figure de Cylicia. Il finit par lever une main que notre héroïne saisit immédiatement.

- Qu'est-ce que vous faites?!

- Aïe, vous me faites mal! Lâchez moi par tous les Dieux!

Ce n'était pas le moment d'attirer l'attention sur elle, et cet homme avait l'air encore plus surpris qu'elle ne le fut. Elle donc son étreinte du poignet du malheureux et celui-ci fini par s'expliquer.

- Excusez-moi, j'pensais que vous étiez aveugle! Vos yeux, ils sont bizarres...

Effectivement, mais cela notre héroïne l'oubliait encore souvent. Pour elle, elle était toujours brune aux yeux foncés bien que Baldwin lui avait rappelé récemment à quelle point elle avait changer. Bref, elle savait toujours au moins qu'il était de mauvais ton de se laisser faire dans pareils endroits.

- Vos dents ne font pas de vous un enfant, vous devriez comprendre cela... Lui envoya-t-elle sèchement.

- Héhéhéhéhé, ricana étrangement l'inconnue en lui présentant sa main. Jimmy, enchanté, on m'appel Jimmy Dents-de-Lait dans l'coin.

Cylicia saisit sa main avec vigueur afin de lui faire comprendre qu'elle n'était pas qu'une femme et renvoya sa politesse à Jimmy.

- Cylicia Condoris, Purificatrice de la Tour Blanche, enchantée... Dents-de-Laits, ce n'est pas très aisé à porter en société!

- Héhéhéhéhé, recommença à ricaner Jimmy, j'vous aime bien vous, vous êtes marrante!

Plutôt sincère, pensa tout bas Cylicia.

- Je ne suis qu'un simple roturier, et loin d'être riche qui plus est... Les titres ronflants, c'est pas fait pour les gars dans mon genre.

Typiquement humain, pensa Cylicia, complètement prisonnier de son carcan social, pauvre homme.

- Les gars dans votre genre m'ont l'air plutôt sympathique si vous voulez mon avis, finit-elle par lui dire en souriant.
Et puis, qu'est-ce qui vous retiens de changer de vie?

Le roturier pris soudainement une mine plus sombre et conclue avant de se replonger dans sa bière :

- Si vous saviez...

C'était mal connaitre notre Purificatrice.

- Oh, mais j'en sais des choses... Dit-elle d'un ton compatissant. Par exemple que vous n'êtes pas venu vous asseoir à côté de moi par hasard. Vous savez pertinemment à quoi ressemble un Purificateur et quelle est sa mission. Vous n'étiez pas bien sûr de vous au début mais l'alcool aidant vous avez enfin fini par parler. Je comprends, vous n'imagiez pas entamé une telle conversation en entrant au Canari Jaune et il est difficile d'être sûr de soi lorsqu'on demande de l'aide. Mais parlez donc, mon aide n'a pas de prix, contrairement à ce que risque apparemment de vous coûter votre silence et aux malfrats que vous comptiez engagés ici.

Abasourdi, le roturier ne sut plus quoi dire ni quoi penser. Y'avait-il une quelconque magie dans ces grands yeux blancs qui faisait apparaître à leur propriétaire la vérité toute nue? Nous savons que non, mais c'était la seule explication que trouva Jimmy sur le coup.

- C'est vrai, finit-il par dire, votre aide serait la bienvenue...

Notre héroïne voyait bien qu'elle avait froissé l'ego de cet homme, elle posa sa main sur son épaule et lui dit :

- Et elle vous sera donnée... Mais vous devez m'expliquez tout en détails, et je ne saurais que vous déconseiller de me mentir.

Voilà qui, accidentellement, renforçait la thèse des yeux magiques du roturier qui commença à se livrer à elle comme si il s'agissait de sa dernière confession.

- Voyez-vous, j'ai une fille, dit-il en crispant ses doigts sur sa bière, et on me l'a enlevé tout simplement.

- Ah bon?! Qui cela?

- Mon ancien propriétaire... Ce salopard a décidé il y'a quelque temps d'ça que ses logements ne lui rapportaient pas assez. Le prix a presque doublé mais mon salaire n'a pas changé d'un pouce! Il a finit par m'envoyer une bande de gredins pour me mettre la pression mais, hey, je ne suis pas la poule aux oeufs d'or moi! Enfin, ces enfoirés ont finis par m'enlevé mon unique fille sans que je ne puisse rien faire et je suis loin d'avoir la chance de la récupérer.

Triste histoire que celle de Jimmy Dents-de-Lait. Inutile de vous dire que Cylicia prévoyait déjà de donner une bonne leçon autant au propriétaire véreux qu'à ses acolytes. Au moins, elle était heureuse de savoir que ce problème était tout à fait dans ses cordes.

- Je vois... Donnez-moi donc votre adresse et celle de votre propriétaire, puis parlons un peu de votre fille si vous le voulez bien.


Notre héroïne du noté elle-même les informations du roturier, ce dernier ne sachant pas écrire. Ils discutèrent ensuite pendant une bonne heure de sa fille, Kimmy, pour laquelle il avait travaillé comme un esclave dans les forges afin de lui payer un minimum d'éducation. Après cela, Cylicia quitta la taverne prête à sortir ce brave homme du pétrin.

Grâce à l'aide précieuse de Baldwin, le travail d'enquête pris bien moins de temps que prévu. Apparemment ce n'était pas la première fois que des troubles étaient survenus de la part de ces vauriens. Deux jours suffirent donc pour connaitre l'endroit de leur planque, il ne restait plus qu'à entrer en action.

Deux solutions s'offraient à elle : le carnage ou la discrétion. Comme elle ne souhaitait pas qu'on fasse de liens entre cette opération et celle du propriétaire, il était impensable de se faire trop remarqué. Et comme elle avait une immense paire d'aile blanche accrochée au dos, elle choisit assez rapidement le carnage.

C'est aux alentours de deux heures du matin qu'elle fit sauter la porte d'une cave situé dans le quartier des Résidences de Sable. Nous vous passerons les détails sordides de cette nuit de violence, l'important étant qu'au petit matin elle ramenait Kimmy à Jimmy. Et bien que la jeune fille d'à peine quinze ans fut quelque peu effrayée par Cylicia, c'est avec plaisir que cette dernière apprécia ce moment de retrouvailles plein de larmes. Mais il restait tout de même un détail à régler, le propriétaire. Il est toujours difficile d'aller dans les beaux quartiers expliquer à un homme se pensant au dessus des lois qu'il ferait mieux de laisser ces braves gens tranquille. Tout aussi difficile d'ailleurs de trouver une excuse auprès des Gardiens pour une telle disparition, d'autant plus que Baldwin était au courant d'une partie de cette affaire.

Cylicia ne voyait qu'une seule solution, elle reparti à l'auberge où elle était installée et revint une heure plus tard avec suffisamment d'or que pour combler la dette de Jimmy. A présent elle marcherait pieds nus mais le coeur léger, ainsi s'en alla-t-elle chantonnant sous les yeux ébahis de Dents-de-Lait et de sa fille :


"La la la la la, la la la la la, la la la la la la la.
La la la la la, la la la la la, la la la la la la, la la la.
Tous les chemins de ce monde te conduisent vers son aile
Et le vent qui vagabonde t'emmène vers le soleil.
Et chantent les prés, et chantent les fleurs
La joie est dans mon cœur.
Et chantent les prés, et chantent les fleurs
Moi, j'ai ma joie dans le Seigneur.
Tous les chemins de Morkez sont parsemés d'amitié
Et le regard de ton frère attend de te rencontrer.
Et chantent les prés, et chantent les fleurs
La joie est dans mon cœur.
Et chantent les prés, et chantent les fleurs
Moi, j'ai ma joie dans le Seigneur.
Tous les chemins de la plaine s'en vont inlassablement
Malgré les joies et les peines, vers l'horizon éclatant.
Et chantent les prés, et chantent les fleurs
La joie est dans mon cœur.
Et chantent les prés, et chantent les fleurs
Moi, j'ai ma joie dans le Seigneur.
Tous les chemins de la vie te demandent d'espérer
Le Seigneur qui te convie au banquet de la gaieté.
Et chantent les prés, et chantent les fleurs
La joie est dans mon cœur.
Et chantent les prés, et chantent les fleurs
Moi, j'ai ma joie dans le Seigneur.
La la la la la, la la la la la, la la la la la la la.
La la la la la, la la la la la, la la la la la la, la la la."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

[SOLO] La Soeur de Charité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation Bob Solo [Validée]
» La bourse ou la vie (Solo Rang B)
» La liberté ne meurt jamais [RP solo]
» Tom présente Victoire à sa soeur (nous 3)
» [FB solo] 14 ans, Marine 1ière classe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Ville de Stellaraë :: Au Canari jaune [Zone communautaire]-