AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Arkanius Druzath
Le Monde de Dùralas a précisément 2059 jours !
Dùralas, le Jeu 20 Juin 2019 - 17:37
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 À la faveur des bois [diplomatique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

Axe

Messages : 737
Expérience : 2443
Féminin Âge RP : 16

Politique : 132
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manticore d'Axe +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
À la faveur des bois [diplomatique] 1559870510-barre-vie-gauche2576/2576À la faveur des bois [diplomatique] 1559871461-barre-vie-rouge  (2576/2576)
Vitesse: 905
Dégâts: 1769

À la faveur des bois [diplomatique] Empty
MessageSujet: À la faveur des bois [diplomatique]   À la faveur des bois [diplomatique] EmptyDim 19 Mai 2019 - 19:03

Axe, parfaitement anonyme, mesurait l'atmosphère particulière qui planait sur Endorial en ce début d'après-midi.

Elle était arrivée en avance au lieu de son rendez-vous, une large plateforme en contrehaut de la Grand-Place qui offrait une vue d’ensemble sur le carrefour bondé et ses alentours. On y accédait en gravissant un escalier sinueux et excessivement long, seul accès et seule issue, dont les marches semblaient avoir poussé à même le tronc de l'arbre où était nichée la construction. Le panorama qui s'offrait aux yeux de ceux que l'épreuve n'avaient pas découragés constituait leur unique récompense, la plateforme n'offrant pas d'autres services que ce point de vue remarquable, aussi cette dernière était-elle déserte la plupart du temps. Axe, qui connaissait l'endroit du temps où elle fréquentait Endorial régulièrement, avait jugé qu'il se prêterait bien à l'entretien discret qu'elle avait sollicité auprès de cette jeune hybride repérée par ses hommes quelques mois auparavant, une recrue encore récente au sein des rangs de la Garde Zéphyr mais non moins investie ; elles avaient beaucoup à se dire et la régente ne voulait pas être dérangée.

L'intéressée avait été contactée quatre jours auparavant, en urgence. Un monstre était apparu à la frontière du territoire de la Congrégation et de Sylfaën. Sortie de nulle part, couvant dans la bourbe d'Hukutav des desseins encore incertains, la bête avait ravagé l'étang où elle avait élu domicile et son aura délétère, transportée par l'eau, empoisonnait lentement le nord de la région. Un cadavre de troll s'était échoué sur les plages du delta, entouré de ceux des charognards qui avaient été assez fous pour y goûter malgré son aspect repoussant. Des voyageurs avaient été égarés dans les terres désolées par la lueur de pitiponks fuyant leurs eaux natales. Les experts de la Congrégation, amassant les dépouilles putrescentes dans leurs laboratoires sans trouver y la moindre trace de corruption ou de maladie, avaient alerté Axe, dépêchés immédiatement sur les lieux pour élucider le mystère au plus vite ; avec la menace de l'invasion skarnienne qui gonflait de jour en jour sur son territoire, la régente n'avait pas besoin d'une préoccupation supplémentaire, elle voulait que la source du problème soit éliminée au plus vite et sans pertes humaines. Ses mages, ses scientifiques et ses alchimistes lui étaient trop précieux, ils ne pouvaient pas se permettre de se disperser au prétexte qu'une curiosité de plus était née sur Dùralas et que cela tuait un peu mieux et un peu plus vite que le gros des prédateurs locaux.

Le moins qu'on puisse dire, c'est que tout le monde avait déchanté très vite. Un mage s'était empoisonné en marchant pieds nus dans la mauvaise mare, au simple contact de l'eau, perdant successivement ses jambes, la vue, la raison et la vie. Deux de ses compagnons s'étaient rendus malades en le soignant, dans un premier temps, puis en tentant de le disséquer avec toutes les précautions possibles, comprenant qu'il suffisait d'un rien au mal étrange pour s'étendre d'un tissu à un autre ; Axe avait interdit qu'on les rapatrie à Lédéhi et leur avait envoyé un assassin d’élite chargé de les escorter jusqu’à une hydre, dont le sang aux vertus curatives puissantes permettrait peut-être de stopper le mal. À défaut d’en effacer les séquelles, ce fut le cas, et les deux mages blessés avaient consacré le reste de l'expédition à fabriquer en arrière-garde de quoi éviter à leurs compagnons les douleurs qu'ils avaient éprouvées. Il restait alors quatre hommes valides pour mener à bien des recherches sur lesquelles la régente avait finalement consenti à se pencher sérieusement, inquiète pour sa mainmise sur les marais.

On avait fini par trouver un seigneur des marais à qui demander des comptes, gravement touché par le mal, qui s'était traîné jusqu'à un îlot assez haut pour crever les brumes en attendant la mort. Il avait prévenu les mercenaires qu'ils n'avaient fait face qu'à une infime partie de l'horreur sévissant sur le Nord d'Hukutav et leur avait décrit des mares entières où ne volait plus un seul dartique depuis plusieurs jours, aux eaux froides comme la mort, dont les rives avaient noirci sans prévenir le temp d'une nuit. Le batracien lui-même n'était pas une victime directe de ce qui avait provoqué ce désastre, piqué par une larva alors qu'il fuyait la zone sinistrée, mais tenait d'un congénère que le poison venait d'une gueule cauchemardesque aperçue par quelques bêtes miraculées entre deux pans de brouillard, dégorgeant dans l'eau un suc à l'odeur atroce. Il avait fallu faire miroiter la promesse d'une fiole de sang d'hydre pour lui arracher la location précise de l'abomination. Lorsqu'il avait avoué, sentant qu'il n'était pas à son avantage de faire durer les négociations, n'avoir rampé que quelques minutes après s'être fait piquer, il était déjà trop tard pour le soigner sans gaspiller une quantité importante du seul antidote que possédaient les quatre mages contre le poison du monstre mystérieux.

Comprenant qu'on l'avait bernée, la bête avait tenté d'attaquer les mercenaires, mais avait été contenue sans mal ; le groupe s'était scindé en deux, une moitié chargée de faire parvenir l'information jusqu'à Lédéhi pour obtenir des renforts, l'autre d'investiguer le territoire infecté en évitant au mieux de reproduire les erreurs du seigneur des marais. Axe, avertie, s'était rendue elle-même à Hukutav par des moyens et pour un motif qu'elle avait gardés secrets, jugeant que le contrôle de la menace qui pesait sur ses terres ne dépendait plus des compétences de quelques lointains hommes de main. Elle avait raison. La créature qu'elle avait convoquée là-bas, s'enfonçant seule dans les boyaux de ruines habitées par une mémoire bien supérieure au savoir de ses alchimistes, connaissait l'origine du mal pour en avoir entendu parler de son vivant. La gueule n'était autre qu'une abomination née avec la Garde Zéphyr, durant le même âge tout du moins, que la défaite des Calamités avait plongée dans un sommeil si long et si profond qu'on avait longtemps été tenté de considérer que la bête était bel et bien morte ce jour-là. "Mais voilà que ssson ssilence ssss'achève, avait ricané la créature dont Axe buvait les paroles, c'en est assssez de la paresse des Sssseigneurs Sylvestres !"
Ainsi, l'abomination projetait d'étendre son domaine à la forêts des elfes...

La régente n'avait rien pu tirer de plus de son informateur et de ses sifflements sournois, qu'il prenait plaisir à multiplier à travers un lexique que plusieurs millénaires d'errances sans but lui avaient permis de peaufiner à l'extrême. Les recherches qu'elle mena une fois rentrée à Lédéhi, en revanche, appuyées par le témoignage horrifié du seul des deux mages envoyés à la rencontre du monstre qui était parvenu à regagner le Quartier Général en vie, lui avaient permis de déterminer enfin l'identité de ce nouvel ennemi. Un des avantages des registres de la Congrégation était le soin qu'ils apportaient à la description des horreurs de ce genre, compilant avec vénération tous les documents, parfois très anciens, que la faction avait réussi à se procurer au sujet des Calamités et de leurs cousines. Axe ajouta aux raisons de craindre la bête la rapidité avec laquelle elle était parvenue à trouver son nom parmi les monceaux de parchemins dont elle disposait. Pour figurer avec les honneurs dans les chroniques des Ombres, ne suffisait pas d'être n'importe quelle saleté...

Shelob, répondant également au doux titre de Reine des arachnides, était son nom.

De la mort du Troll à la découverte de l'identité de l'abomination, il ne s'était écoulé que trois jours, trois jours de trop cependant. À l'instant où Axe contemplait la Grand-Place, les premières manifestations de la créature dataient donc déjà d'une semaine complète et l'étau annoncé par son informateur et ses persiflages se refermait lentement sur Sylfaën. La lycanthrope sentait les effluves sinistres que le vent répandait sur Endorial, ville-forêt luxuriante emblématique du lien qui unissait son peuple à la nature sous sa forme la plus prospère. À contempler son marché et l'égide verdoyant des branchages qui s'étendait au-dessus de ses ruelles saines et lumineuses, on ne pouvait nier que la Garde Zéphyr n'avait pas volé sa réputation de protectrice de la vie...
Les raisons pour lesquelles Axe, qui portait la mort dans son titre tout aussi sûrement, se préoccupait de la migration de Shelob sur le territoire de ce que tout désignait comme ses ennemis naturels, étaient nombreuses et ne méritaient pas toutes d'êtres abordées dans l'entretien qui suivrait. Il était évident que l'abomination ne trouvait pas son content dans la destruction de la nature déliquescente de son territoire actuel et que les marais finiraient vite de l'amuser. Pour autant, son poison ne disparaîtrait pas d'Hukutav tant que son aura sévirait en Dùralas, la régente le savait car elle possédait elle-même une créature destructrice et avait pu constater la manière dont ses pouvoirs affectaient le monde autour d'elle ; il ne s'agissait pas pour ces monstres-là de prendre la vie mais de désagréger toute chose, finalité pour laquelle Axe n'avait aucun intérêt. Elle avait juré de protéger l'intégrité de Dùralas le jour ou elle avait obtenu cette puissance, faux sacrifice au demeurant puisqu'elle ne nourrissait aucun dessin à son encontre, avait déjà oeuvré plusieurs fois dans ce sens et continuerait sur ce chemin. De là à se prétendre alliée de la Garde Zéphyr, il y avait un pas qu'elle ne franchirait pas par honnêteté...mais la régente était prête à défendre l'idée qu'elles étaient moins ennemies l'une de l'autre que de Shelob et de ses plans funestes.

À vrai dire, l'abomination tombait presque bien, la Congrégation avait besoin de purger un peu sa réputation. La Garde Zéphyr elle-même ne se résumait pas à un troupeau de botanistes bienheureux et Axe comptait sur la sagesse de ses membres pour permettre une collaboration efficace de leurs forces face à Shelob. Puis -ne dit-on pas que la guerre forge des amitiés durables ?-, la régente tenterait peut-être de prolonger cet échange de bons procédés, nourrissant l'espoir que l'alliance de la faction de elfes avec les Gardiens, adversaires plus légitimes de la Congrégation des Ombres, ne leur interdirait pas de considérer un lien avec son organisation. Après tout, les zéphyriens comptaient parmi les forces armées les moins politiques historiquement, préférant dès la fin du premier âge la cause de la protection de leur monde sylvestre à celles des guerres qui sévissaient entre les autres peuplades dùralassiennes. Axe s'attendait à un refus et le faisait en toute sérénité, mais l'espoir était là. L'espoir et les moyens.

Dans la lettre qui avait été envoyée à Arhiann, la régente indiquait mettre fin à l'implication de la Congrégation dans le braconnage qui sévissait à Sylfaën. C'était un appât, bien sûr, mais pas un mensonge. Ce commerce n'avait d'autre intérêt que de défier l'autorité du Seigneur Sylvestre et de rapporter quelques royalties mineures aux coffres de la Sombre Demeure, instauré par une Ombre antérieure. Futile...Axe, posant les yeux sur le marché en contrebas, savait que ses hommes étaient déjà en train d'y purger les clients qu'ils avaient enregistrés ces quelques dernières années, pacifiquement bien entendu. Toute l'opération était passée sous le signe du pacifisme, jusqu'à la tenue de la jeune femme à la dominante blanche assez rare pour être remarquée. Un ensemble tout droit sorti des ateliers de Sitlantà avait remplacé son habit noir éternel, constitué d'une tunique de soie qui courait le long de son dos et de ses flancs, profondément échancrée, d'un pantalon de toile épaisse bleue et blanche tressée de perles baroques et d'une paire de chaussures basses à la semelle de chanvre fine et plate ; rien d'animal, donc, mais des broderies raffinées représentant des poissons de toutes les formes courant sur sa chemise, toutes réalisées du même fil au bleu profond caractéristique des manufactures abyssales.

La ficelle était grossière mais tirée franchement et en connaissance de cause, en somme.

Axe soupira. L'hybride était bien longue à se montrer...Il fallait dire que l'escalier était un sacré morceau et ne devait pas être du premier confort pour une paire de sabots. La régente, elle, n'avait pas eu à le gravir et ne quitterait pas la plateforme par ses marches abruptes ; pour les maîtres de la discrétion et des passages dérobés, il y avait d'autres moyens.
Après tout, n'était-ce pas le propre d'une Ombre que d'aller à sa guise ?




À la faveur des bois [diplomatique] Captur22
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arhiann
Ensorceleuse

Arhiann

Messages : 312
Expérience : 945
Féminin Âge RP : 60 (éq. humain 30)

Politique : 30
Métier : Sculpteur - Compagnonne
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
À la faveur des bois [diplomatique] 1559870510-barre-vie-gauche1195/1195À la faveur des bois [diplomatique] 1559871461-barre-vie-rouge  (1195/1195)
Vitesse: 427
Dégâts: 871

À la faveur des bois [diplomatique] Empty
MessageSujet: Re: À la faveur des bois [diplomatique]   À la faveur des bois [diplomatique] EmptyDim 26 Mai 2019 - 17:05

Le jour de la rencontre avec l'Ombre de la Congrégation était donc venue. Arhiann n'était pas persuadée qu'elle parviendrait à se montrer à la hauteur, et ne comprenait toujours pas très bien pourquoi elle avait été la personne contactée parmi tous les zéphyriens, mais elle cachait ses doutes sous un air faussement serein. Ainsi qu'elles en avaient convenu, Shaoni et elle s'étaient retrouvées auprès de rocher formant l'entrée à leur faction, pour se rendre ensemble jusqu'au lieu de rendez-vous. Elle ne connaissait pas bien la djöllfuline, et ne savait pas grand chose de cette autre race à cornes, mais peut-être que cette mission diplomatique permettrait de commencer à nouer contact... En tout cas, leurs supérieurs avaient décidé de lui faire confiance, et cela suffisait à la faune.

Après la missive qui l’avait surprise dans son quotidien pas encore tout à fait installé parmi la garde Zéphyr, elle s’était efforcée d’obtenir, auprès de ses collègues, le plus d’informations possibles sur les différents sujets concernés : la Congrégation, les négociations diplomatiques, le monstre Shelob… Ses résultats restaient modestes, mais lui permettaient de s’aventurer un peu moins à l’aveuglette dans ce qui promettait d’être une expérience toute neuve pour elle. Tous lui avaient conseillé la prudence, sans pour autant fermer la porte aux négociations qui s’annonçaient, et cela correspondait bien à son opinion. Elle ne pouvait s’empêcher de se demander si elle avait été choisie comme premier contact par simple hasard, ou justement parce qu’elle était récemment arrivée au sein des veilleurs sylvestres, et que son inexpérience la rendrait plus facile à berner. Cependant, il n’y avait aucun moyen de connaître avec certitude le fin mot de cette histoire, aussi s’était-elle résolue à faire de son mieux, avec l’aide de Magnésie.

C’est donc une Arhiann à la mise simple et nette, dans l’uniforme vert de sa faction, qui fit le chemin depuis le château de Maenor jusqu’à la grand place d’Endorial. Au cours de cette marche, elle avait confié quelques-uns de ses doutes et suppositions à la djöllfuline, mais s’était tue dès que la ville elfique avait été proche : en lui faisant parvenir cette missive, la Congrégation prouvait qu’elle possédait des espions partout, autant donc éviter de lui donner encore davantage d’avantages. La montée à la plate-forme, bien connue des gardes locaux pour son point de vue imprenable, se fit sans parole, seulement rythmé par le claquement d’une paire de sabots ferrés accompagné d’une paire de pieds bottés. Circonvolution après circonvolution, les zéphyriennes se rapprochaient de leur but, Arhiann tournant ses pensées vers sa divine créatrice pour lui demander d’inspirer ses actes et ses paroles en ces instants qui promettaient d’être cruciaux, et pour éviter à son esprit de trop tourner en rond comme un sombral en cage.


Elle fut la première à émerger, et se figea le temps d’un battement de cœur, la partie ovine d’elle-même détectant la présence du prédateur immémorial qui l’attendait là. La raison reprit rapidement le dessus, après tout, cette présence n’était que minime, rien à voir avec un loup véritable. La faune avança d’un pas pour permettre à sa collègue de prendre pied à ses côtés, et découvrit une femme, seulement marquée par deux oreilles lupines, et singulièrement jeune pour les fonctions qu’elle disait occuper. Ou y avait-il quelqu’un d’autre ? Ses yeux couleur de sylve balayèrent la plate-forme en un instant – il n’en fallait pas davantage, étant donnée la nudité des lieux. Personne d’autre qu’elles trois, et pour mobilier, seulement une petite table ronde de bois, délicatement gravé d’entrelacs elfiques, ainsi que quatre chaises assorties garnies de coussins aux couleurs de la garde Zéphyr, placées là par leurs collègues en prévision de cette rencontre.

« Bienvenue à Endorial, »
commença poliment la blonde, se raccrochant à une formule de politesse passe-partout dans son ignorance des mots qu’il convenait de présenter en de telles circonstances.
« Je suis Arhiann, et voici Shaoni, qui complète notre délégation, »
indiqua-t-elle encore, en présentant la djöllfuline d’un geste sobre, puis en offrant franchement sa main tendue à l'émissaire de la Congrégation. Elle se sentait tout de même en confiance ici, au cœur de sa forêt, et malgré la récente preuve du contraire qu'avaient donnée les skarniens.
« La garde Zéphyr est prête à écouter vos propositions, et vous remercie pour votre geste envers la faune de la forêt. »
Voilà qui était très consensuel, là encore, mais autant en rester à de telles banalités avant de démarrer un échange plus sérieux.




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Shaoni Drajoll
Pugiliste

Shaoni Drajoll

Messages : 270
Expérience : 1189
Féminin Âge RP : 42 ans (20 d'apparence)

Politique : 41
Métier : Mineur - Compagnon
Titres:
 

(Maevn, Alicanto de Shaoni [Modifié] +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
À la faveur des bois [diplomatique] 1559870510-barre-vie-gauche1840/1840À la faveur des bois [diplomatique] 1559871461-barre-vie-rouge  (1840/1840)
Vitesse: 599
Dégâts: 853

À la faveur des bois [diplomatique] Empty
MessageSujet: Re: À la faveur des bois [diplomatique]   À la faveur des bois [diplomatique] EmptyMar 28 Mai 2019 - 11:55

Assigner à une mission par ses supérieurs, Shaoni c’était renseigner auprès de ses collègues au sein de la Garde Zéphyr avant de devoir partir vers Endorial avec une de ses collègues, Arhiann. C’était une mission importante qu’on lui avait confiée avec sa collègue au sein de la Garde Zéphyr, et elle ferait son tout son possible pour réussir. La première chose à faire était de se renseigner sur la Congrégation de l’ombre et sur la créature Shelob. Cependant, elle n’apprit pas grand-chose de nouveau. Et concernant la Congrégation, auparavant, on lui avait déjà dit de se méfier de la Congrégation et aujourd’hui encore, on lui demande de faire la même chose. Même si on savait peu de chose sur eux, tout ceux qu’elle avait rencontré et qui connaissait la Congrégation lui avait dit qu’ils étaient dangereux. Toutefois, même en sachant cela, une alliance serait bénéfique pour vaincre Shelob, la reine des arachnides. Après tout, avant même cette mission, elle avait entendu dire que Shelob menaçais la forêt Sylfaën et que son poison pourrait menacer tous les êtres vivants de la région.

La garde sylvestre rencontra la jeune hybride devant l’entrée de leur faction, dans l’uniforme vert de leur faction, qu’elle avait enfiler pour cette mission particulière. Et c’est sans attendre qu’elles se mirent en route pour Endorial, après une brève salutation. Shaoni se demanda, alors qu’elles commençaient à marcher, pourquoi la Congrégation avait envoyer leur missive à Arhiann. Cette dernière était peut-être arrivée récemment au sein de la Garde Zéphyr, mais elle s’était vite impliquer dans cette faction et, en l’écoutant parler de quelqu’un de ses doutes et suggestions, elle constata très vite qu’elle n’était pas naïve, au contraire. La djollfuline partageait les mêmes doutes qu’Arhiann, mais seul l’entretien à venir pourra répondre à leurs craintes.

Le silence s’installa entre les deux quand elles arrivèrent à la capitale elfique. Shaoni était déjà venu ici, mais en cette circonstance elle avait l’impression que l’atmosphère était plus sombre. Était-ce le fait que ce soit une mission importante qui lui donnait un sentiment d’appréhension, ou la rencontre avec la Congrégation qui la rendait méfiante, ou encore la menace de Shelob qui la tourmentait. Elle ne le savait pas, mais elle resta calme et déterminer. Elle ferait tout son possible pour que cette mission ne soit pas un échec, au nom de la Garde Zéphyr, mais aussi pour tous les habitants de la région qui sont menacer par la reine des arachnides.

Shaoni arriva finalement à l’endroit convenue avec sa collègue qui prit les devant pour monter sur la plate-forme. Elle rejoignit la faune un court instant après que celle-ci soit arriver. Ce fut une jeune femme avec des oreilles de loup qui les accueillirent. Malgré la jeunesse apparente de cette femme, la djollfuline ne doutait pas qu’elle fût dangereuse. Après tout, elle faisait partie de la Congrégation et occupait de haute fonction si elle était venue seule pour représenter la Congrégation de l’ombre. Elle se demanda même s’il y avait d’autre personne cacher dans la région, au cas où. Et venant de la Congrégation et de tout ce qu’elle avait entendu dire sur eux, cela ne l’étonnerait pas.

Ce fut Arhiann qui commença la conversation, par de simples politesses qui n’engageait à rien. Voyant que la faune prenait correctement les devants, Shaoni se contenta de hocher la tête à l’émissaire de la Congrégation quand elle fut présentée par sa collègue. Elle se demandait ce que la Congrégation voulait vraiment de cet entretien, mais après avoir vu qu'ils s'engageaient à sortir du marcher du braconnage, elle espérait qu’ils n’avaient pas de mauvaises intentions et que tout se passerait bien, sans que le sang coule. Maintenant, la garde sylvestre attendait la réaction de la jeune femme à ces salutations, cela déterminerait, probablement, comment ce passerait la suite de cette entrevue. Ce fut la Congrégation qui avait envoyer cette missive, alors cela se passerait peut-être honnêtement. Aussi, honnête que peut être la Congrégation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

Axe

Messages : 737
Expérience : 2443
Féminin Âge RP : 16

Politique : 132
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manticore d'Axe +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
À la faveur des bois [diplomatique] 1559870510-barre-vie-gauche2576/2576À la faveur des bois [diplomatique] 1559871461-barre-vie-rouge  (2576/2576)
Vitesse: 905
Dégâts: 1769

À la faveur des bois [diplomatique] Empty
MessageSujet: Re: À la faveur des bois [diplomatique]   À la faveur des bois [diplomatique] EmptyMer 5 Juin 2019 - 16:28

Enfin, des pas se firent entendre en provenance de l'escalier, énergiques.

Axe perçut le claquement des fers de son contact sur les marches de bois avant celui des semelles de l'homme ou de la femme qui semblait l'accompagner. Elle ne fut pas surprise. Un tête-à-tête avec la Congrégation n'avait pas dû tenter l'hybride, à qui elle avait de toute manière précisé que la rencontre n'était pas destinée à être tenue secrète - du moins pas auprès de sa faction.
Après avoir jeté un dernier regard au gouffre qui s'étendait sous ses yeux, la régente pivota sur ses pieds pour accueillir les deux émissaires de la Garde Zéphyr. Ariahnn, comme convenu et comme on la lui avait décrite, trahie par ses sabots, et une jeune femme à la constitution solide qui dissimulait dans l'ombre de ses deux cornes un regard ferme. Seule l'hybride était vêtue de vert.

"Bienvenue à Endorial, engagea l'intéressée. Je suis Arhiann, et voici Shaoni, qui complète notre délégation."

Axe hocha la tête et saisit la main de la jeune femme aux boucles blondes. Son animal originel marquait ses traits de manière évidente, ne l'empêchant pas cependant de présenter au monde un visage aux courbes agréables, et était sans doute en grande partie la cause de la crainte contrôlée qui dormait derrière ses deux prunelles vertes. Axe savait que le prédateur avec qui elle partageait ses veines possédait des ennemis ancestraux et doutait que la fille, sous sa physionomie pleine de douceur, fût du genre à s'effrayer devant une gamine du simple fait de son alignement politique. Elle était une soldate, après tout.

"La garde Zéphyr est prête à écouter vos propositions, et vous remercie pour votre geste envers la faune de la forêt."

Voilà qui sonnait bien. La régente adressa un geste de la tête à Arhiann et engagea une seconde poignée de main avec sa compagne à la peau rouge, qui surplombait l'assemblée d'une bonne demie-tête. La fameuse Shaoni qu'elle avait entendue dans l'escalier. Rien dans son pas n'avait laissé présager une carrure si solide, qu'elle ne devait sans doute qu'à sa race, jouissant d'une musculature souple et fine. Probablement une pugiliste.

"Je remercie les Seigneurs Sylvestres d'avoir permis cette rencontre. Vous avez le pas remarquablement léger, Shaoni, mes félicitations."

Il ne fallait pas être bien malin pour deviner que c'était l'assassin qui parlait. Axe désigna la table qui avait été dressée non loin.

"Prenons place, voulez-vous ?"

En tête, la lycanthrope se dirigea vers un des sièges raffinés qui y étaient rangés. Elle le tira pour elle-même, jugeant que ses deux compagnes n'avaient pas besoin de civilités supplémentaires. Quoique leur accueil fut tout à fait aimable, la petite Ombre avait senti la méfiance qui planait sur leur rencontre et ne voulait pas s'étaler en politesse forcée, il y avait de meilleurs moyens d'utiliser le temps qui leur était imparti.

"Je connais la réputation de ma faction, engagea la louve quand tout le monde fut installé. Que cela soit clair, elle est justifiée et j'y ai grandement participé. Je ne suis pas ici pour dissimuler la nature des actes qu'ont commis mes hommes sous mon commandement et celui de mes mentors, ni pour les excuser de quelle que manière que ce soit. Non...Je suis ici pour envisager la suite des évènements uniquement et je pars du principe qu'en vous rendant à cette rencontre, vous et votre hiérarchie avez consenti à faire de même au moins pour le temps de notre échange. J'espère pouvoir vous faire confiance à ce sujet."

Les termes de la négociation exposés, Axe laissa passer un court silence. Elle reprit d'un ton moins protocolaire.

"Bien entendu, je ne vous demande pas de jeter votre opinion à mon sujet par-dessus la rambarde. Mais les modalités relatives au positionnement passé et futur de ma faction, quoique j'aimerais en discuter avec vos dirigeants si notre échange aboutit, ne sont pas la question ici. C'est pour cela que j'ai fait appel à vous, Arhiann. La politique attendra d'être débattue avec qui de droit, je ne propose aujourd'hui qu'une entraide face à un problème commun comme il est d'usage de procéder à Dùralas face à l'apparition d'une nouvelle menace."

Axe s'enfonça un peu plus dans son siège et une ride plissa son front pâle.

"Pour être honnête, parler de "problème commun" n'est pas tout à fait juste. Comprenez bien : quoique cela ne m'amuse pas beaucoup de voir mes terres dépérir, j'aurais pu les sacrifier à Shelob avec votre forêt et, ainsi, perpétuer l'héritage des Ombres qui m'ont précédée. Peut-être l'auriez-vous arrêtée vous-même au bout d'un temps, mais Hukutav, qui m'appartient, aurait été prolongé de manière significative et vous m'auriez débarrassée du monstre ; mes troupes seraient demeurées toutes disposées à enfoncer son assaut tandis que les vôtres, fatiguées, auraient été occupées à panser leurs plaies. Cette attaque n'aurait sans doute pas suffi à soumettre vos forces, certes. Le sang en revanche aurait coulé à flot. Mes hommes auraient tué, pillé, prélevé quelques jeunes gens pour célébrer l'occasion, en bref auraient eu leur content. La jeune femme pencha la tête sur le côté. N'y voyez aucune mesquinerie...c'est ainsi que les miens - mais pas que - procèdent en temps de guerre, voilà tout. Je vois bien que vous êtes jeunes, même vous, Shaoni, et je doute vous ayez déjà essuyé un conflit entre deux factions."

Avec un soupir, la régente se redressa.

"Je suis jeune, moi aussi, et pourtant j'ai vu beaucoup de ces choses-là. C'est assez. Vous n'avez sans doute pas une très haute opinion d'Hukutav si vous êtes habituées à la vie dans cette forêt, mais l'endroit ne se résume pas à un tas de boue déliquescent, croyez-moi. Je suis lassée de la destruction et voir ce territoire, dont j'ai fait le foyer de mes hommes, pourrir sous le joug d'une abomination sans but et sans avenir...un rictus plissa les lèvres de la petite louve...m'écoeure. Il sera facile de dire que je ne me préoccupe de Shelob que parce qu'elle s'est attaquée à moi. Ce n'est pas entièrement faux. Mais si quelqu'un par chez vous y voit clair dans la politique de notre beau pays, alors vous ne pourrez ignorer que, pour les raisons que j'ai déjà exposées et pour d'autres, ce ne peut simplement pas être mon unique motivation dans cette affaire."

Les yeux de la louve s'étaient perdus dans le vide, animés d'une flamme étrange. Elle avait beaucoup parlé, peut-être était-il temps de laisser son auditoire s'exprimer à son tour...

"Je suis un loup, vous savez. Peut-être pas l'animal le plus clément ou le plus majestueux, mais une bête néanmoins. Il n'en a pas toujours été ainsi, et pourtant, aujourd'hui, je ne saurais pas me dissocier de ce que certains nommeraient mon..."hôte". Axe, en parlant, avait levé une de ses main, qui s'était couverte d'un fin duvet blanc. On a eu coutume d'accuser ce pendant animal d'être à l'origine de mon agressivité, de confondre prédation et cruauté. Dùralas devrait le remercier, pourtant, car il est la seule chose qui me lie sincèrement à la vie dont il regorge. Grace à lui, la folie humaine ne m'a pas tout à fait emportée...Il est nécessaire que mes hommes continuent à admirer sa violence, ainsi ils ne se sentiront pas trahis par ma décision de prendre un tournant par rapport à la politique habituelle de leur faction, mais peut-être votre propre lien à la nature vous permettra-t-il de comprendre qu'au delà de cet aspect, il me rattache inéluctablement à vos intérêts et à ceux de vos dirigeants."

Axe jugea qu'elle en avait dit assez, cette fois-ci. C'était le moment de passer la main.

"Beaucoup de bruit pour dire, tout simplement, que ma proposition est honnête. Pardonnez-moi si je vous ai ennuyées."




À la faveur des bois [diplomatique] Captur22
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arhiann
Ensorceleuse

Arhiann

Messages : 312
Expérience : 945
Féminin Âge RP : 60 (éq. humain 30)

Politique : 30
Métier : Sculpteur - Compagnonne
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
À la faveur des bois [diplomatique] 1559870510-barre-vie-gauche1195/1195À la faveur des bois [diplomatique] 1559871461-barre-vie-rouge  (1195/1195)
Vitesse: 427
Dégâts: 871

À la faveur des bois [diplomatique] Empty
MessageSujet: Re: À la faveur des bois [diplomatique]   À la faveur des bois [diplomatique] EmptyDim 9 Juin 2019 - 18:06

Les salutations furent sobres, mais correctes. L’Ombre de la Congrégation, si c’était bien elle, donnait l’image d’une femme directe et énergique, même si Arhiann préférait ne pas lui donner Magnésie sans confession en termes de franchise. Elle dirigeait tout de même une faction d’assassins… mais il aurait été aisé de l’oublier. Quoique son habitude du commandement transparaissait dans la manière qu’elle eut d’amener tout le monde à la table des négociations, au sens propre : elle agissait comme si elle se trouvait chez elle, prenant possession des lieux avec un naturel qui n’attendait nulle contestation. A moins qu’elle n’eut souhaité ainsi souligner la charge de son emploi du temps, et donc, son désir de ne pas le perdre, ce temps, en vaines politesses ? Quoi qu’il en soit, la faune n’allait pas commencer par chipoter sur ce point de peu d’importance réelle, et se contenta de prendre place aux côtés de Shaoni.

Les seigneurs sylvestres avaient choisi une table ronde, sans doute pour insister sur l’aspect égalitaire des discussions qui allaient s’y tenir. Malgré tout, les deux cornues s’étaient installées l’une auprès de l’autre, laissant un peu plus de distance avec leur interlocutrice de la Congrégation. Elles pouvaient bien faire tous les efforts possibles pour gommer leurs préjugés, quelque chose persistait à les dissuader de trop s’approcher. La thérianthrope dut s’en rendre compte, ou peut-être s’en était-elle doutée bien avant leur arrivée : dans tous les cas, elle commença par évoquer les bruits qui courraient sur ses ouailles, et ce sans chercher à les démentir le moins du monde. Au contraire, elle disait les assumer, tout en exhortant ses interlocutrices à les oublier pour le temps de leur entretien. Voilà qui n’était pas banal, mais assurément habile…

Elle n’eut que le temps d’opiner prudemment du chef pour indiquer qu’elle comprenait le point de vue, sans pour autant afficher l’enthousiasme d’une adhésion aveugle. La jeune femme précisait sa pensée, et semblait se laisser emporter par ses propres paroles, comme si elle avait déjà imaginé les objections qui pourraient lui être faites, et qu’elle avait décidé de les balayer avant qu’elles ne soient formulées. Silencieuse, Arhiann continua à l’écouter, sans manifester quoi que ce soit, attendant seulement qu’elle termine, sans se laisser distraire par autre chose. Elle eut seulement un infime mouvement de recul, lorsque la louve confirma sa nature, exhibant une main qui se couvrait de fourrure, mais se reprit bien vite.

♈ ♈ ♈ ♈ ♈ ♈ ♈

Vint une première conclusion, et la faune se risqua à esquisser un sourire léger, sans trace de moquerie, mais avec une indulgence certaine.
« Vos paroles ne nous ennuient pas, ou nous ne serions pas ici. Pour autant, je ne pense pas que vous vous attendiez à ce que la garde Zéphyr vous offre sa confiance sur votre simple bonne foi, aussi argumentée soit-elle. »
Elle n’avait pas changé d’expression, gardant cet air presque bonhomme qui ne l’empêchait pas de considérer avec recul les bonnes intentions affichées par Axe. Jusqu’à maintenant, il n’y avait rien d’autre que des mots…

Elle laissa le temps à Shaoni d’ajouter quelque chose si elle le souhaitait, avant de tenter de diriger leurs efforts de communication vers le point qui les avait rassemblées, et dont un approfondissement se montrait nécessaire à ses yeux.
« Puisque la politique n’est pas au menu, et c’est très bien ainsi, peut-être devrions-nous nous concentrer sur le problème qui nous préoccupe toutes. Que savez-vous de Shelob ? Vous semblez l’avoir étudiée de près, ou du moins, autant qu’il est possible pour pouvoir se tenir ici sans en porter les marques. Avez-vous pu imaginer une stratégie pour la contrer, et quelle part attendez-vous que nous y jouions ? »
Sans s'en rendre compte, elle s'était penchée légèrement en avant, comme pour mieux capter chaque bribe d'information qui serait émise.

S'il fallait une levée en masse de soldats, l’hybride était quasiment certaine que le seigneur Calenardhon ne participerait pas à une chasse à l’araignée en compagnie, et sur le territoire, de la Congrégation. Même s’il en émettait le souhait, le Conseil ne l’y autoriserait jamais… Et d’autres elfes risquaient, pour d’autres raisons, de refuser également la mission. De nouveau, elle attendit de voir si sa collègue souhaitait prendre la parole, avant de terminer.
« Nous ne pouvons nous porter garantes de la participation de la totalité de notre faction, ni même de sa majorité. Je suis prête à m’impliquer personnellement contre la créature, et à répéter les arguments qui m’auront paru percutants, mais mon pouvoir s’arrête là. »




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




À la faveur des bois [diplomatique] Empty
MessageSujet: Re: À la faveur des bois [diplomatique]   À la faveur des bois [diplomatique] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

À la faveur des bois [diplomatique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une fabrique de jouets en bois
» Faire du mastic à bois
» [Terminé] Robin des bois ? Non...
» Je plante en ta faveur cet arbre de Cybèle... {Victoire}
» Ecu de bois ou de métal??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ouest de Dùralas :: Ville d'Endorial :: La Grand-Place [Zone communautaire]-