AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : DainIronfoot
Le Monde de Dùralas a précisément 2526 jours !
Dùralas, le Mar 29 Sep 2020 - 5:19
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Greil
Pubbeur ♦ Général du Stolenmark

Greil

Messages : 880
Expérience : 2079
Masculin Âge RP : 45

Politique : 75
Métier : Sculpteur - Maître absolu
Titres:
 

(Griffure, griffon de Greil [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3775/3775Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3775/3775)
Vitesse: 650
Dégâts: 1595

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyLun 9 Déc 2019 - 22:17

img_rp
Machin de Taverne
Grabuge & Greil
“L'altruisme est souvent un alibi.”




Une fois n'est pas coutume, notre histoire du jour commence dans une taverne. Non pas un boui-boui mal famé, mais bel et bien une belle taverne essentiellement naine, donc avec de bonnes bières et bien entretenue. Des murs et un sol en bois sombre et ciré, probablement du vieux chêne, accueillent un éclairage tamisé où l'on peut aspirer à la discrétion sans être plongé dans la pénombre. Une série de meubles plus rougeoyants, sans doute en merisier, viennent accueillir les commandes des clients depuis visiblement beaucoup d'années et pourront les accueillais pendant encore bien des décennies. Une belle taverne en somme, mais que vous connaissez en plus. Sa spécialité est le fourré à la myrtille.

Accueillant une clientèle pour le moins hétéroclite, personne ne prêterait attention à un humain et une vampire fréquentant les lieux. C'est ce que nous recherchions justement, un endroit tranquille et anonyme. Un endroit ou la Congrégation n'entendrait pas de rumeur sur une de ses cibles sensée être morte depuis longtemps. Ce fut donc cette taverne fréquentée et anonyme qui fut choisi pour notre petit rendrez-vous en cette fin d'après-midi au combien glacé dans cette ville qu'on appelle BaldorHeim. Nous attendions sagement la visite d'un habitué des lieux, une aide providentielle envoyé de la guilde des Dragonniers en aide à l'ex-général du Stolenmark. Car oui, d'aides, j'allais avoir grands besoins. Mon ordre n'est plus, donc je n'ai ni structures, ni même soutient logistique et encore moins d'hommes pour m'aider, que ce soit pour retrouver la mémoire comme retrouver mes soldats disparus. Pour ce qui est de Fort-Bastel, la question ne se pose même pas tant l'objectif est éloigné. Par chance, la guilde des dragonniers semblait encline à aider les gens dans ma situation.

Nous attendions donc, autour d'une table au fond de la taverne, une bière posée sur celle-ci. Nous en profitions pour regarder l'animation dans cet établissement. Nous y voyions de tout, Stryges, nains, hybrides de toutes sortes. Mais bien que les esprits s'échauffaient parfois, aucun conflit sérieux n'éclatait et l'ambiance semblait bien plus festive que conflictuelle ici. Malheureusement, malgré la haute fréquentation des lieux, aucun visage familier ne semblait faire partit de la foule agitée de l'établissement qu'il soit allié ou ancien indicateur. Nous attendions donc ainsi notre contact dont nous n'avions que peu d'informations. La seule chose que les Dragonniers nous avaient donnée était son surnom 'Grabuge' et la simple information suivante 'Lui, il vous reconnaîtra, ne vous en faites pas'. J'ignore la raison d'un tel anonymat, peut-être pour qu'il puisse s'éclipser sans être vu si sa 'mission' lui paraissait compromise ou pas tout à fait honnête.

Nous étions ici depuis presque une heure, se rappelant les aventures passées et spéculant sur les aventures à venir. Il faut dire que cette petite expédition dans les égouts avec cette mystérieuse orque ne nous avait pas laissées sans traces. Outre l'odeur et la crasse habituelle de cet endroit dont il faudrait qu'on se débarrasse, nous avions pu constater la virulence des gnomes accrochés à leur butin. Il semblerait aussi qu'ils ne fassent pas le meilleur des repas pour une vampire non plus. Il y a également une arène dans cet endroit, peut-être y trouverais-je des indices sur mes anciens compagnons. Cela peut valoir le détour. Bien sûr, une fois que nous aurons eut l'aide de la Guilde des Dragonniers.







RP en cours : 1 - 2 - 3
Arènes en cours : 1 - 2 - 3
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1861
Expérience : 4028
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3242/3242Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3242/3242)
Vitesse: -721
Dégâts: 4059

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyJeu 12 Déc 2019 - 0:47

Je me tenais devant la porte du Fourré à la Myrtille, célèbre taverne locale où j’avais déjà passé quelques soirées. L’ambiance était généralement chaleureuse, et les emmerdeurs étaient rapidement mis à la porte par le courtois mais néanmoins autoritaire Hal, patron de l’établissement. Par conséquent, quand je venais ici, c’était rarement pour le travail, et plus souvent pour me détendre en fumant la pipe et en sirotant une bière. Un fourré de temps en temps même, quand j’étais d’humeur. Mais ce soir-là, la raison de ma venue était tout autre.
Tôt ce matin, j’avais reçu une missive de la part de mes camarades dragonniers. Apparemment, une âme en peine vivant dans les alentours avait grand besoin de quelqu’un pour l’aider dans une quête périlleuse, et j’avais été choisi pour être cette fameuse aide. Il fallait croire que j’étais un des rares kazhariens parmi les Dragonniers, et de ce fait il semblait judicieux que ça soit moi qui ait reçu cette mission. Le message stipulait que notre protégé nous attendait au Fourré à la Myrtille, en début de soirée. Sans hésiter j’acceptai, chargeant le messager de renvoyer une missive aux Dragonniers, et commençai ma journée comme toutes les autres: par l’entraînement.

Les heures défilèrent rapidement, et ma journée fut bien remplie, quoi qu’assez commune vis à vis de mes journées habituelles. Je me félicitai néanmoins d’avoir enfin réussi à apprendre la formation du fer de lance à mes hommes, une formation aérienne plutôt complexe mais diablement efficace pour atteindre une cible précise. Utile dans le cadre de nos missions de reconnaissance ou de capture de criminels. Outre ce net progrès dans l’entraînement de la Brigade Ailée Kazharienne, mes enquêtes actuelles n’avancèrent pas de trop, et ma patrouille hebdomadaire ne donna rien de concret. A croire que les crapules de BaldorHeim avaient décidées de se tenir à carreau depuis quelques temps, malgré la guerre contre les skarniens. Dans un tel contexte, les incivilités étaient monnaie courrante, mais la capitale naine avait visiblement de la chance. Quoi que le calme apparent de la cité tenait certainement aussi du génie de l’Impérator qui, contrairement à tous les autres dirigeants de faction, était parvenu à repousser la première attaque de skarniens, les empêchant de ce fait de s’installer durablement où que ce soit. Peut-être que cette efficacité ostentatoire redonnait de l’espoir aux gens, au lieu de faire sombrer la ville dans le chaos comme il arrive souvent en temps de guerre?

Quoi qu’il en soit ma journée fut vite terminée, et je n’oubliai pas le rendez-vous fixé le soir même. Par chance, mon service finissait une bonne demi-heure avant, je pus donc me diriger tranquillement au Fourré, arrivant à l’établissement pile à l’heure du rendez-vous, et ce sans avoir eu à courir dans toute la ville. J’ouvris la porte sans cérémonie, habitué au lieu, et saluai le patron qui nettoyait une tâche de vomi près de l’entrée. Il me fit un aimable signe de tête, et je m’approchai de lui tout en scrutant les gens attablés.

Salut Hal! Dis-moi, tu n’aurais pas vu un humain, dans la fleur de l’âge, les cheveux grisonnants? J’ai rendez-vous avec lui ici.

L’interpelé prit le temps d’arrêter de nettoyer un instant, et me fit le sourire qu’il réservait à tous ses clients, avant de répondre sur son habituel ton cordial:

Bonsoir, brigadier. Mmh, si si, il me semble bien avoir vu quelqu’un qui correspond à votre description. Il est… là-bas!

Il me désigna une table que mon oeil vieillissant n’avait pas pu voir tout seul, et je reconnus l’homme que l’on m’avait décrit dans la missive. Aucun doute, c’était bien notre protégé. C’était le seul humain ce soir là, qui plus est, la clientèle étant composée notamment de nains et de stryges blancs. Je remarquai qu’il était accompagné par une femme, belle d’apparence, mais dégageant quelque chose d’étrange. De sombre. M’enfin, ces impressions étaient sûrement dûes à la fatigue. Je remerciai Hal d’une tape amicale sur l’épaule avant de sortir ma pipe et de tasser un peu de tabac dedans. Ceci fait, je sortis mon briquet et allumai la pipe avant de m’approcher de notre homme. C’était, comme décrit dans le message des Dragonniers, un homme d’âge mûr, quoi que faisant plus vieux avec ses cheveux gris. Il avait le visage dur, et un oeil averti aurait tout de suite repéré qu’il était un guerrier. Pas de balafres trop visibles sur le visage, mais il devait certainement en avoir sur tout le reste du corps. Il était accompagné - et ça, ça n’était pas dans le message - d’une jolie femme, quoi qu’à l’allure discrète. Elle aussi semblait humaine, mais elle pouvait tout aussi bien être thérian ou vampire.

Je m’assis devant eux calmement, tirant quelques bouffées sur ma pipe et rabattant ma lourde cape de fourrure sur mon armure lourde avant de lancer:

Les Dragonniers vous saluent! Je suis Grabuge, brigadier mais aussi dragonnier, pour vous servir. Alors, il paraît que vous avez des ennuis et que je pourrais vous aider?
Revenir en haut Aller en bas
Greil
Pubbeur ♦ Général du Stolenmark

Greil

Messages : 880
Expérience : 2079
Masculin Âge RP : 45

Politique : 75
Métier : Sculpteur - Maître absolu
Titres:
 

(Griffure, griffon de Greil [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3775/3775Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3775/3775)
Vitesse: 650
Dégâts: 1595

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptySam 14 Déc 2019 - 19:35

img_rp
Machin de Taverne
Grabuge & Greil
“L'altruisme est souvent un alibi.”




Un curieux personnage venait de pénétrer dans la taverne. Il ne semblait pas spécialement menaçant, mais beaucoup de détails dans sa démarche et dans son apparence montraient chez lui une certaine expérience du terrain. C'était une peau-verte, plus précisément un gobelin d'un âge proche du mien. D'une taille proche d'un nain, il ne semblait pas avoir hérité de leur aspect pour le moins bourru même s'il en demeure pour le moins plutôt trapu. Une chevelure mi-longue et de couleur feu, un œil noir et l'autre visiblement crevé à en juger par son cache-œil. Nous avions affaire à un gobelin aux traits sévères et logé dans son armure lourde dissimulée sous une lourde cape de fourrure, justifiée par le froid extérieur de nos contrées.

Cet individu venait donc de rentrer dans la taverne, et je l'observais se diriger dans celle-ci. Je fut quelque peu surpris de voir que celui-ci se dirigeait vers nous et encore plus de le voir s'asseoir à notre table sans y être invité. Ce fut lorsqu'il rabattit sa cape et tira quelques fois sur sa pipe que notre individu fit les présentations.

Les Dragonniers vous saluent ! Je suis Grabuge, brigadier, mais aussi dragonnier, pour vous servir. Alors, il paraît que vous avez des ennuis et que je pourrais vous aider ?

Ainsi donc, ce curieux gobelin était celui que la guilde des dragonniers nous avait envoyé. Une guilde assez ancienne et pour le moins efficace, du moins d'après Elincia. S'ils estimaient que ce Grabuge était le plus indiqué à nous aider, nous pouvions leur faire confiance aussi, je me présentais à lui, modestement avant qu'Elincia ne complète en faisant un peu moins dans la modestie avant de me confirmer la confiance qu'elle porte à la Guide des Dragonniers.

Greil : Enchanté Grabuge, je m'appelle Greil.
Elincia : Général Greil, de l'ordre du Stolenmark. Je pense qu'on peut faire confiance à la Guilde des Dragonniers sur ces informations. Grabuge ? Ce nom m'est familier, mais je ne saurais dire pourquoi. Je suis Elincia, en quelque sorte, le bras droit du général.

Il était évident qu'Elincia mentait sur un point. Elle avait une excellente mémoire et devait certainement se rappeler ou elle avait entendu ce nom. Ceci doit être une ouverture à la discussion, pour que ce Grabuge se présente un peu plus de lui-même. Quoiqu'il en soit, j'enchaînais rapidement, expliquant le début de nos projets et laissant ainsi à Grabuge l'occasion de répondre à toutes nos indications en un bloc. Elincia en profita pour commander quelques bières, l'alcool aidera sans doute à simplifier les échanges.

Greil : Nous avons pour projet de faire renaître le Stolenmark de ses cendres mais, avant cela nous avons besoin de trouver qui nous a attaqué et pourquoi. Sur un second plan, nous devons aussi retrouver nos anciens soldats, je doute que nous ne soyons que deux survivants.

"Retrouver nos soldats", comment une idée aussi logique pourrait paraître aussi impossible dans la pratique ? Un général amnésique doit retrouver ses soldats alors qu'il n'est plus fichu de se rappeler de leur apparence ? Un travail sur ma mémoire doit être fait en amont de cette étape, mais pour le moment, je vais éviter de surcharger d'informations notre allié dragonnier. Commencer une enquête sur les assassins du Stolenmark avec les ressources des dragonniers en support sera déjà un grand pas en avant.






RP en cours : 1 - 2 - 3
Arènes en cours : 1 - 2 - 3
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633


Dernière édition par Greil le Sam 14 Déc 2019 - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1861
Expérience : 4028
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3242/3242Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3242/3242)
Vitesse: -721
Dégâts: 4059

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptySam 14 Déc 2019 - 22:20

Les deux personnes que je venais d’aborder eurent d’abord un mouvement de surprise, jusqu’à ce que j’annonce la raison de ma venue ici. Leur regard changea, et il semblèrent avoir un peu plus confiance en moi sans me connaître. Ils devaient vraiment être désespéré pour s’appuyer sur un parfait inconnu qui aurait tout aussi bien pu être un escroc. Celui que l’on m’avait décrit, l’humain aux cheveux grisonnants, me répondit chaleureusement:

Enchanté Grabuge, je m’appelle Greil.

A la mention de ce nom, je fronçai les sourcils. Greil, ce nom me disait quelque chose… L’avais-je déjà rencontré par le passé? Une personne que j’avais sauvé, peut-être? Un ancien client d’Egide? La femme à ses côtés répondit à mes questions sans que je les pose:

Général Greil, de l'ordre du Stolenmark. Je pense qu'on peut faire à la Guilde des Dragonniers sur ces informations. Grabuge ? Ce nom m'est familier, mais je ne saurais dire pourquoi. Je suis Elincia, en quelque sorte, le bras droit du général.

J’écarquillai les yeux à mesure que je prenais conscience de qui était en train de me demander de l’aide. Mais bien sûr que le nom de Greil me disait quelque chose! Bien plus récente qu’Egide, la compagnie de Stolenmark était un ordre de braves qui avaient apaisé les tensions entre humains et nagas il y a quelques années, dans les marais Hukutav. Ils avaient participé à l’effort de paix en portant secours autant aux nagas qu’aux humains, et avaient ensuite diversifié leur champ d’action en faisant régner la justice sur leur sillage. Ils s’étaient rapidement établis dans un fort dont le nom m’échappe, et avaient grandement aidé à rendre Dùralas plus accueillant. Beaucoup, parmi mes anciens frères d’armes qui avaient désertés lors des exactions de Barathorn, avaient soumis l’idée de rejoindre Stolenmark, et j’avais moi-même décidé, après avoir détruit l’Egide salie par Barathorn, de les rejoindre pour leur demander de l’aide dans ma quête de reconstruction d’Egide. Mais après plusieurs semaines de voyage, j’appris que l’ordre de Stolenmark n’était plus, et qu’ils avaient été chassés de leur place forte. Le général Greil était présumé mort, ainsi je changeai mes projets et ralliai BaldorHeim, ce qui m’amena à la place qui était la mienne actuellement. Si j’avais su que le général Greil, visiblement bel et bien en vie, avait survécu et demanderait de l’aide aux Dragonniers, je me serais un peu plus apprêté.
Le-dit général reprit, ne s’étant sûrement pas encore rendu compte de ma réaction:

Nous avons pour projet de faire renaître le Stolenmark de ses cendres mais, avant cela nous avons besoin de trouver qui nous a attaqué et pourquoi. Sur un second plan, nous devons aussi retrouver nos anciens soldats, je doute que ne nous soyons que deux survivants.

Je repris ma contenance et acquiesça, comprenant le but de tout ceci. C’était évident après tout, et je souris en me rendant compte que nos quêtes étaient très similaire. Je répondis néanmoins rapidement, préférant éviter qu’ils se vexent en interprétant mal mon sourire, en baissant toute fois la voix pour que les tables alentours ne nous entendent pas:

Voilà donc pourquoi votre nom m’était familier! Greil du Stolenmark, je vous pensais mort. Je suis Grabuge, ancien membre de la compagnie d’Egide depuis trente ans, mais aussi celui qui a dissout la compagnie. C’est une longue histoire que je serais ravi de vous conter, mais je ne suis pas ici pour ça. J’avais eu vent de la disparition de l’ordre de Stolenmark, car j’avais décidé de vous rejoindre lors de la destruction d’Egide, mais j’ai dû me rendre à l’évidence quand les nouvelles me sont parvenus: votre ordre n’était plus. Heureux que vous ayez survécu, en tout cas. Quant à vous Elincia, je ne sais pas qui vous êtes, mais si vous dites être le bras droit de Greil, vous êtes probablement de confiance.

Je présentai ma main à mes deux interlocuteurs, en signe d’amitié, puis repris:

Vous voulez donc des informations sur la destruction de Stolenmark, ainsi que retrouver vos anciens frères d’arme? Et bien, les dragonniers ne m’avaient rien dit sur la mission, ni même sur vous si ce n’est votre apparence, mais je dois dire que peut-être sans le savoir, ils ont choisis le plus qualifié pour participer à cette mission. Quoi que, c’est possible que le père Tungstène est bel et bien organisé tout ça. Il sait tant de choses qu’il n’est pas impossible que cette entrevue ne soit pas le fruit du hasard. Quoi qu’il en soit, vous êtes bien conscient que ce que vous me demandez ne peut pas se régler en quelques jours? Il va me falloir du temps, pour réunir mes contacts, réussir à choper des informations, mais aussi réunir les survivants du Stolenmark. Et j’ai, pour cette dernière tâche, une idée qui pourrait bien vous intéresser.

En effet, quoi de mieux qu’un appel à la Justice pour rallier des hommes justes?
Revenir en haut Aller en bas
Greil
Pubbeur ♦ Général du Stolenmark

Greil

Messages : 880
Expérience : 2079
Masculin Âge RP : 45

Politique : 75
Métier : Sculpteur - Maître absolu
Titres:
 

(Griffure, griffon de Greil [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3775/3775Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3775/3775)
Vitesse: 650
Dégâts: 1595

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyLun 16 Déc 2019 - 15:04

img_rp
Machin de Taverne
Grabuge & Greil
“L'altruisme est souvent un alibi.”




Suite a notre exposé de la situation, nous attendions la réponse du gobelin surnommé Grabuge. Assis en face de nous, je pouvais le voir acquiescer à notre discours, mais également esquisser un sourire. Je me demandais la raison de ce rictus soudain, ne sachant pas comment interpréter ce geste. Se réjouissait-il de la chute du Stolenmark ou se réjouissait il d'aider à sa renaissance ? La réponse nous fut parvenue bien rapidement, avant même qu'Elincia ne pose la question d'ailleurs.

Grabuge : “Voilà donc pourquoi votre nom m’était familier ! Greil du Stolenmark, je vous pensais mort. Je suis Grabuge, ancien membre de la compagnie d’Égide depuis trente ans, mais aussi celui qui a dissout la compagnie. C’est une longue histoire que je serais ravi de vous conter, mais je ne suis pas ici pour ça. J’avais eu vent de la disparition de l’ordre de Stolenmark, car j’avais décidé de vous rejoindre lors de la destruction d’Égide, mais j’ai dû me rendre à l’évidence quand les nouvelles me sont parvenu : votre ordre n’était plus. Heureux que vous ayez survécu, en tout cas. Quant à vous Elincia, je ne sais pas qui vous êtes, mais si vous dites être le bras droit de Greil, vous êtes probablement de confiance.”

Ainsi, cet homme semble me connaître au moins de noms ou de réputation. Celui-ci me parle de son ordre, l'Égide, à laquelle il aurait mis fin. Un ancien aspirant si je comprends bien, de surcroit, mais je n'ai malheureusement aucun souvenir de lui. Le Gobelin fini sa sentence envers une Elincia que je regarde d'un air confus, cherchant un indice chez elle indiquant si je devais, ou non, connaître ces informations. Son discours après un petit sourire vers moi et me donna l'information dont j'avais besoin, bien sûr après avoir serré la main tendue de notre interlocuteur et écouter tout ce qu'il avait à dire.

Grabuge : “Vous voulez donc des informations sur la destruction de Stolenmark, ainsi que retrouver vos anciens frères d’arme ? Et bien, les dragonniers ne m’avaient rien dit sur la mission, ni même sur vous si ce n’est votre apparence, mais je dois dire que peut-être sans le savoir, ils ont choisis le plus qualifié pour participer à cette mission. Quoi que, c’est possible que le père Tungstène est bel et bien organisé tout ça. Il sait tant de choses qu’il n’est pas impossible que cette entrevue ne soit pas le fruit du hasard. Quoi qu’il en soit, vous êtes bien conscient que ce que vous me demandez ne peut pas se régler en quelques jours ? Il va me falloir du temps, pour réunir mes contacts, réussir à choper des informations, mais aussi réunir les survivants du Stolenmark. Et j’ai, pour cette dernière tâche, une idée qui pourrait bien vous intéresser.”

Le gobelin nommé Grabuge semblait plus qu'apte, mais même tout indiqué pour cette mission, du moins d'après ses dires. Cependant, il nous informe que ceci ne sera pas réglé en quelques jours. Peu surpris, nous avions tabler sur quelques années au minimum pour une telle tache. Et retrouver ma mémoire serait primordiale pour pouvoir finir celle-ci également. Quoiqu'il en soit, Elincia prit la parole d'une manière amicale.

Elincia : Bonne nouvelle si vous ne me connaissez pas, Grabuge. Cela signifie que je fais correctement mon métier. Cela dit, je compatie sincèrement pour le sort d'Égide, nous avons eut vent de sa destruction, mais elle n'était plus que l'ombre d'elle-même depuis quelques années. Je me rappelle qu'autrefois elle répondait aux mêmes principes que nous autres du Stolenmark. J'ai ouï dire qu'elle donnait même dans l'attaque de convoi de marchandises vers sa fin. Nous pourrions peut-être nous aider mutuellement pour restaurer nos ordres cela dit. Qu'elle est donc votre idée ?

Je n'avais pas vraiment eu l'occasion de prendre la parole, Elincia ayant dit le principal et m'ayant permis discrètement de situer qui était notre interlocuteur et qui était son ordre. J'attendais donc que notre interlocuteur nous expose son idée, l'écoutant avec la plus grande attention. Malgré mon défaut de mémoire, je peux encore être utile pour tout ce qui est stratégie après tout.






RP en cours : 1 - 2 - 3
Arènes en cours : 1 - 2 - 3
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1861
Expérience : 4028
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3242/3242Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3242/3242)
Vitesse: -721
Dégâts: 4059

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyLun 6 Jan 2020 - 3:12

L'ancien général Greil semblait un peu perplexe, cherchant visiblement quelque chose de la part de sa compagne de route. Ne se souvenait-il pas d'Egide? Ma foi, ça n'était peut-être pas si étonnant. Si à l'apogée de sa puissance, il y a plus d'un siècle, Egide était une compagnie glorieuse qui n'avait rien à envier à aucun ordre, elle ne représentait plus qu'une poignée d'homme à l'époque où je l'avais rejoins, et aux ambitions bien floues quand je l'avais quitté et détruite. La dénommée Elincia prit alors la parole:

Bonne nouvelle si vous ne me connaissez pas, Grabuge. Cela signifie que je fais correctement mon métier. Cela dit, je compatie sincèrement pour le sort d'Égide, nous avons eut vent de sa destruction, mais elle n'était plus que l'ombre d'elle-même depuis quelques années. Je me rappelle qu'autrefois elle répondait aux mêmes principes que nous autres du Stolenmark. J'ai ouï dire qu'elle donnait même dans l'attaque de convoi de marchandises vers sa fin. Nous pourrions peut-être nous aider mutuellement pour restaurer nos ordres cela dit. Qu'elle est donc votre idée ?

J'acquiesçai doucement, alors que des bribes de souvenir refaisait surface à la mention de l'attaque des marchands. C'était à ce moment-là que ma décision avait été prise, et qu'Egide prit fin. J'avais mis longtemps à m'assurer que mon choix était le bon, et je traversai une sombre période alcoolisée avant de trouver refuge chez les kazhariens. Heureusement tout ceci était derrière moi, et nous étions plus proche de la reconstruction d'Egide que de sa destruction, il y a de cela plusieurs années. Je repris ma contenance très rapidement, et me redressa un peu plus sur mon siège non sans tirer quelques bouffées sur le tabac qui continuait à se consumer dans ma pipe. Je lui répondis alors, serein:

"Vous êtes une des rares à connaître la triste fin d'Egide. Ma compagnie n'était en effet plus que l'ombre d'elle même, tel que vous le dites, et sa dissolution eut l'effet d'un pétard mouillé aux yeux des dùralassiens. Quant à mon idée, elle est en lien avec la dissolution de cette antique compagnie. Je pense que si j'étais simplement parti après l'avoir détruit, sans but fixe, je serais devenu fou. Imaginez-vous détruire ce qui vous a rendu tel que vous êtes, ce qui vous as élevé en son sein et bercé de principes. Non, quand j'ai brûlé le campement et tué les vermines qui avaient décidé de suivre le capitaine Barathorn dans son avarice, je n'ai eu jusqu'alors qu'un seul but: refonder Egide en lui redonnant ses lettres de noblesse. Et après plusieurs années d'économie, de sacrifices et de sueurs, je ne suis plus très loin d'atteindre mon but. Les derniers préparatifs sont en cours, et bientôt Egide renaîtra de ses cendres, avec moi à sa tête. Un budget parmi mes économies est dédié à l'envoie dans tout le continent de pamphlet invitant toute âme avide de justice de me rejoindre pour l'inauguration, et je pense que c'est là un bon moyen d'attirer les quelques survivants du Stolenmark qui ne se cachent pas. Enfin, c'est à vous de me dire si vous pensez vos compagnons susceptibles de répondre à cet appel, cher général."

Je jetai un coup d'oeil à Greil qui, vut la popularité que je lui avais connu à l'époque, devait sûrement autant que moi accorder une importance absolue à connaître ses hommes et donc leur aspirations.
Revenir en haut Aller en bas
Greil
Pubbeur ♦ Général du Stolenmark

Greil

Messages : 880
Expérience : 2079
Masculin Âge RP : 45

Politique : 75
Métier : Sculpteur - Maître absolu
Titres:
 

(Griffure, griffon de Greil [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3775/3775Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3775/3775)
Vitesse: 650
Dégâts: 1595

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyLun 6 Jan 2020 - 12:31

img_rp
Machin de Taverne
Grabuge & Greil
“L'altruisme est souvent un alibi.”



Le gobelin acquiesce aux dires de la vampire me secondant. Visiblement, il partageait le point de vue d'Elincia sur ce qu'était devenue l'Égide tandis que je collectais mentalement les informations qui m'étaient donnée. Un ordre plus ancien que le Stolenmark, mais ayant une ligne de conduite similaire. Cet ordre aurait décliné avec le temps, vivant suffisamment longtemps pour se voir devenir ce qu'ils avaient juré de combattre. Un avenir que je n'aurais jamais souhaité pour le Stolenmark qui avait été fauché dans sa jeunesse par un ennemi inconnu. Le gobelin sembla perdu dans ses souvenirs et ce ne fut qu'après quelques bouffées de tabac prise sur sa pipe, ajoutant à l'odeur peu agréable de la taverne, que celui-ci reprit de plus belle. Exposant son idée et demandant les informations dont il avait besoin. Requête d'information dont je ne pouvais me rappeler que très partiellement.

Grabuge : Vous êtes une des rares à connaître la triste fin d'Égide. Ma compagnie n'était en effet plus que l'ombre d'elle-même, tel que vous le dites, et sa dissolution eut l'effet d'un pétard mouillé aux yeux des dùralassiens. Quant à mon idée, elle est en lien avec la dissolution de cette antique compagnie. Je pense que si j'étais simplement parti après l'avoir détruit, sans but fixe, je serais devenu fou. Imaginez-vous détruire ce qui vous a rendu tel que vous êtes, ce qui vous as élevé en son sein et bercé de principes. Non, quand j'ai brûlé le campement et tué les vermines qui avaient décidé de suivre le capitaine Barathorn dans son avarice, je n'ai eu jusqu'alors qu'un seul but: refonder Égide en lui redonnant ses lettres de noblesse. Et après plusieurs années d'économie, de sacrifices et de sueurs, je ne suis plus très loin d'atteindre mon but. Les derniers préparatifs sont en cours, et bientôt Egide renaîtra de ses cendres, avec moi à sa tête. Un budget parmi mes économies est dédié à l'envoi dans tout le continent de pamphlet invitant toute âme avide de justice de me rejoindre pour l'inauguration, et je pense que c'est là un bon moyen d'attirer les quelques survivants du Stolenmark qui ne se cachent pas. Enfin, c'est à vous de me dire si vous pensez vos compagnons susceptibles de répondre à cet appel, Cher Général."

Grabuge avait raison sur le dernier point énoncés. Me connaissant, je n'aurais jamais recruté quelqu'un qui ne répond pas au code d'honneur du Stolenmark, même si la divergence n'était que partielle. Cependant, il allait être difficile de parler des différences individuelles de mes anciens soldats. Non pas que je ne m'en suis pas enquiert de par le passé, mais que l'amnésie dont je souffre me prive de l'accès à ces informations. Si je pouvais me rappeler de ce qui fut ma seconde famille, je n'aurais pas besoin des dragonniers pour les retrouver après tout. J'allais reprendre donc mon discours, révélant honnêtement la situation actuelle. Un discours auquel le gobelin ne s'attendrait certainement pas, mais un discours honnête sur ma situation.

Greil : Évidemment que mes hommes seront attirés par la renaissance d'Égide. Si nos ordres ont les mêmes principes de conduite et que l'Égide renaît telle qu'elle devrait être, et non, telle qu'elle était, les membres du Stolenmark ne pourront qu'être intéressés par celle-ci à défaut d'être dans le Stolenmark en lui-même. Ceci est ce dont je suis certain, pour la globalité de mes hommes. L'égide, la Milice et les Dragonniers sont des ordres qui pourraient attirer mes anciens ressortissants. Pour ce qui est de la différence individuelle, malheureusement, je ne la connais plus. Je ne saurais dire qui de mes hommes a d'autres priorités et quelles sont ses priorités en question. Non pas que je n'attache pas d'importances à mes soldats, ceci serait indigne d'un bon leader. Je connaissais ces informations, mais je ne suis pas sorti indemne de notre dernier affrontement. Ma mémoire a été grandement altérée et, hormis quelques flash-back, je ne me rappelle de presque rien.

Ce dernier point avait donc été révélé à ce gobelin dragonnier nommé Grabuge. S'il tenait réellement à refonder l'Égide, son comportement sur cette révélation devrait également indiquer comment il souhaite la gérer et aussi comment il s'occuperait de ses hommes. C'est pourquoi je redoublais d'intérêts envers sa réaction après cette révélation. Après tout, si certains de ses hommes seraient mes anciens compagnons d'armes, je voulais m'assurer qu'ils soient particulièrement bien traités. Elincia reprit son discours presque aussitôt que j'avais terminé le mien, ne laissant le temps de glisser un commentaire entre les deux laïus. Visiblement, elle s'attendait à ce que je révèle a notre nouvel allié mon état de santé.

Elincia : Et c'est pour ça que je suis ici. Je remplirais le rôle de sa mémoire tant que mon général ne l'aura pas retrouvé entièrement. Je dispose d'une liste de noms, ainsi que la particularité et la situation familiale de chacun de nos hommes. Malheureusement, mes corbeaux ont arrêtés de voler lors de la chute du Stolenmark et de Fort-Bastel. Mes dernières informations datent de cette époque. Aujourd'hui, il nous faut trouver qui est en vie parmi eux et ou ils se trouvent. Vous voulez cette liste écrite ou des informations orales vous suffiront, Grabuge ?

Une liste de noms qui ne me parlent plus, mais qui, de part le passé, devaient sans doute signifier ce qui me restait de plus cher dans cette vie. Des particularités uniques, des espèces différentes, mais une mentalité commune et une volonté de faire le bien qui se démarque de l'individu lambda. Nous attendions ainsi la réponse du gobelin pour répondre a ses interrogations et écouter ses propositions pour la suite des opérations.






RP en cours : 1 - 2 - 3
Arènes en cours : 1 - 2 - 3
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1861
Expérience : 4028
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3242/3242Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3242/3242)
Vitesse: -721
Dégâts: 4059

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyLun 3 Fév 2020 - 11:47

La réponse de l'ancien général ne se fit pas attendre, mais je devais avouer qu'elle me surprit:

"Évidemment que mes hommes seront attirés par la renaissance d'Égide. Si nos ordres ont les mêmes principes de conduite et que l'Égide renaît telle qu'elle devrait être, et non, telle qu'elle était, les membres du Stolenmark ne pourront qu'être intéressés par celle-ci à défaut d'être dans le Stolenmark en lui-même. Ceci est ce dont je suis certain, pour la globalité de mes hommes. L'égide, la Milice et les Dragonniers sont des ordres qui pourraient attirer mes anciens ressortissants. Pour ce qui est de la différence individuelle, malheureusement, je ne la connais plus. Je ne saurais dire qui de mes hommes a d'autres priorités et quelles sont ses priorités en question. Non pas que je n'attache pas d'importances à mes soldats, ceci serait indigne d'un bon leader. Je connaissais ces informations, mais je ne suis pas sorti indemne de notre dernier affrontement. Ma mémoire a été grandement altérée et, hormis quelques flash-back, je ne me rappelle de presque rien."

Ainsi donc il avait perdu la mémoire? C'était une information pour le moins utile, heureusement qu'il n'avait pas décidé de me la cacher. Même si, à terme, j'aurais sûrement pu le deviner tout seul. On ne peut pas jouer la comédie bien longtemps sur ce genre de chose, et au moins avait-il la décence de me l'avouer directement. Cependant, ça posait plusieurs questions qui allaient avoir besoin de temps pour avoir une réponse. Si l'ancien général était un homme bon et juste, qui était le nouveau général sans souvenirs? Je n'avais jamais rencontré d'amnésiques, et je n'avais donc pas d'avis arrêté sur le sujet, mais n'était-ce pas les souvenirs qui faisaient de nous ce que nous sommes? Que serais-je, sans les souvenirs de mes principes pour me faire avancer? Serais-je le gobelin atypique que je suis devenu, ou une autre crapule peau-verte parmi tant d'autres? La dénommé Elincia répondit en partie à mes interrogations:

"Et c'est pour ça que je suis ici. Je remplirais le rôle de sa mémoire tant que mon général ne l'aura pas retrouvé entièrement. Je dispose d'une liste de noms, ainsi que la particularité et la situation familiale de chacun de nos hommes. Malheureusement, mes corbeaux ont arrêtés de voler lors de la chute du Stolenmark et de Fort-Bastel. Mes dernières informations datent de cette époque. Aujourd'hui, il nous faut trouver qui est en vie parmi eux et ou ils se trouvent. Vous voulez cette liste écrite ou des informations orales vous suffiront, Grabuge ?"

Je plissai les yeux à la première information, ne sachant pas trop sur quel pied danser. Etais-je sensé être rassuré? Car si le nom du général Greil me disait quelque chose et inspirait le respect, je ne connaissais rien d'Elincia, et elle aurait tout aussi bien pû être une inconnue voulant profiter de l'amnésie du général pour ses propres desseins. Préférant ne pas exposer ma méfiance, j'acquiesçais simplement en décidant de me faire un avis plus tard, avec le temps. Restait que leur histoire tenait la route, et que je ne voyais pas de raison de retrouver des hommes qui n'existaient pas, à part pour nous faire perdre du temps à moi et aux Dragonniers. Hypothèse peu probable, selon moi.
Je répondis donc à sa question sans une pointe de méfiance ou de malice, préférant leur accorder le bénéfice du doute:

"Ses informations sont pour le moins... intéressante. Merci de me les avoir confié dès le début, au moins je ne serais pas pris au dépourvu en l'apprenant tout seul. Je ne sais pas si ça va réellement m'aider pour l'enquête, mais c'est toujours mieux de savoir ce genre de chose. Je vous souhaite un bon rétablissement alors, général, et j'espère que vous saurez être une bonne guide sur la voie de la Justice, Elincia. Enfin, pour répondre à votre question, je préférerais quand même avoir une liste écrite. Soyez sans crainte, elle sera bien gardée. C'est juste que moi aussi, depuis un récent affrontement, les fréquents maux de crâne qui m'assaillent ne m'aident pas à me concentrer et à tout retenir de tête."

Je tapotai mon cache-oeil de ma pipe, leur signifiant ce que m'avait coûté ma dernière rixe et leur disant clairement ce que ça impliquait. Je repris, après avoir tiré quelques lattes sur ma pipe:

"Concernant votre amnésie, général, je peux vous rediriger vers l'institut de magie, en plein coeur de la forêt de Sylfaën. Je n'ai jamais fréquenté personnellement les mages, mais je les connaissais de réputation, à l'époque où je vivais parmi les miens dans la forêt. Ils saurons peut-être guérir ce genre d'inconvénients, qui sait? Pour ma part, ma formation de shaman ne m'a jamais appris à guérir l'amnésie, navré."

L'idée m'était venu naturellement, et me replongeait un court instant dans la nostalgie de cette vie tranquille, lorsque j'étais l'apprenti du shaman de la tribu Shlazvork. Un passé révolu, mais une part de ma vie néanmoins.
Revenir en haut Aller en bas
Greil
Pubbeur ♦ Général du Stolenmark

Greil

Messages : 880
Expérience : 2079
Masculin Âge RP : 45

Politique : 75
Métier : Sculpteur - Maître absolu
Titres:
 

(Griffure, griffon de Greil [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3775/3775Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3775/3775)
Vitesse: 650
Dégâts: 1595

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyJeu 6 Fév 2020 - 14:15

img_rp
Machin de Taverne
Grabuge & Greil
“L'altruisme est souvent un alibi.”



Ce gobelin envoyé par la Guilde des Dragonniers, ce Grabuge plissait de son œil valide lors du discours de ma seconde comme-ci celui-ci analysait ses propos, a moins qu'il ne réfléchisse à ceux-ci et ce qu'ils impliquent tout simplement. Ce ne fut donc qu'après avoir acquiescé au discours d'Elincia que je pus voir cet étrange personnage répondre d'un air naturel, visiblement ni inquiet ni suspicieux par ce que nous venions de lui révéler. À défaut d'avoir sa pleine confiance, nous étions au moins sûrs de ne pas attiser sa méfiance, ce qui est une bonne chose, car nous avons besoin de lui et du support des Dragonniers pour retrouver nos hommes. La confiance viendra sans doute avec le temps, une fois qu'il sera habitué à notre duo et notre dynamique et nous aurons apprit, nous aussi, à mieux le connaître. J'écoutais donc sa réponse, histoire de capter les éléments utiles de celle-ci et cerner ses besoins pour notre mission, s'il en avait.

Grabuge : "Ses informations sont pour le moins... intéressante. Merci de me les avoir confié dès le début, au moins je ne serais pas pris au dépourvu en l'apprenant tout seul. Je ne sais pas si ça va réellement m'aider pour l'enquête, mais c'est toujours mieux de savoir ce genre de chose. Je vous souhaite un bon rétablissement alors, général, et j'espère que vous saurez être une bonne guide sur la voie de la Justice, Elincia. Enfin, pour répondre à votre question, je préférerais quand même avoir une liste écrite. Soyez sans crainte, elle sera bien gardée. C'est juste que moi aussi, depuis un récent affrontement, les fréquents maux de crâne qui m'assaillent ne m'aident pas à me concentrer et à tout retenir de tête."

Grabuge exprime ses craintes pour l'enquête à venir, le manque d'informations liés a mon amnésie étant un handicap plus qu'une aide là-dessus. Cela dit le gobelin dragonnier exprime son souhait d'avoir une version écrite des informations dont dispose Elincia. En tapotant son cache-oeil, Grabuge nous signifie ainsi comment il avait été affecté lui aussi par son dernier combat. Sa mémoire n'étant également plus ce qu'elle était en plus de la perte de son œil dans cette rixe, le gobelin voulait avoir un support papier sur lequel s'appuyer. Faisant confiance aux dragonniers, celle-ci s'attelle à l'écriture de la fameuse liste après avoir hoché à l'affirmative de la tête. Se rappelant par cœur des différents éléments du Stolenmark la composant, Elincia ne devrait pas être longue à l'écriture. Pendant ce petit laps de temps, le gobelin tire un peu plus sur sa pipe et reprend, concernant mon amnésie en me redirigeant vers l'atelier de magie. Une réponse simple, mais sincère, lui fut apportée avec ma compassion pour sa blessure qui génère elle aussi une autre forme de handicap.

Greil : Vous m'en voyez désolé pour la perte de votre œil et des effets secondaires pour le moins handicapant que celle-ci génère. Aussi, si nous pouvons aider sur ce plan-là, n'hésitez pas à nous le faire savoir. Et Merci, également pour votre soutien, mais il semblerait que voir certaines choses de mon passé, ou en lien avec celui-ci, me permette de récupérer une partie de ma mémoire. Via des flash-back assez douloureux malheureusement, mais je vais tout de même explorer cette voie avant d'explorer celle de la magie. Cela dit, je suis pleinement conscient que c'est un handicap pour notre mission. Ne pas pouvoir reconnaître mes propres hommes... Par contre eux, pourront me reconnaître.

Je marque un léger temps de pause après cette phrase, indiquant implicitement que je ferais forcement partit de toutes les expéditions visant à retrouver mes hommes. Mais cette "reconnaissance" pouvait être à double tranchant et tant que nous n'avions pas régler la question de qui voulait la fin du Stolenmark et pourquoi, mes ennemis risquaient aussi de me reconnaître. Il fallait peut-être en parler également.

Greil : Je ne sais pas si révéler ma survie au monde serait une bonne idée actuellement ou si ceci n'est pas encore quelque peu prématuré. Mes ennemis sauront sans doute me reconnaître aussi bien que mes hommes et je ne saurais pas les reconnaître non plus. Comme nous le disions au début de cette entrevue, notre objectif est double. Retrouver nos hommes, mais aussi découvrir qui voulait la mort du Stolenmark. Et pourquoi, bien entendu. S'ils sont toujours actifs et belliqueux, je tacherai de m'en occuper personnellement.

Empathique, altruiste, mais pas pour autant stupide. Cette phrase indiquait clairement que si je mettais la main sur les responsables de la destruction du Stolenmark, je leur ferais ressentir ce qu'ils ont fait subir à mes hommes à grands renforts de coups d'épées dans le crâne, histoire de leur ôter toute envie de recommencer. Pendant mon discours, Elincia écrivait la liste sur un morceau de papier pris dans nos affaires. Ce fut bien rapidement qu'elle lui tendit la liste écrite au complet avant de lui en parler plus avant non sans me glisser une petite remarque avant. Voici ce que le gobelin pouvait lire sur cette feuille de papier soigneusement pliée.

La liste:
 

Elincia reprit simplement envers Grabuge, apportant plus de détail une fois la liste lue par celui-ci. Des détails transmis à l'oral et pouvant être oubliés sans grandes conséquences. Cependant, celles-cis méritaient d'etre entendues au moins une fois par notre allié Dragonnier.

Elincia : Grabuge, concernant Arthur, il est jeune et idéaliste, il tachera de trouver un substitue du Stolenmark ou y cacher sa sœur pour s'en occuper à sa manière. Earwen sera la plus difficile à retrouver, nous ne l'avions pas recruter pour rien. Sa discrétion est exemplaire et elle sait se rendre parfaitement introuvable. Il Vaudrait mieux commencé par son oncle, Venta. Achroma était le plus impliqué d'entre nous, mais je n'ai jamais eu d'informations sur lui hormis le fait qu'il a une sœur. Peut-être s'est-il plus confié à ses élèves qu'a nous. Astriel doit sûrement être à l'école de magie, s'il a survécu, mais j'en doute. Pour Oghren... Aucune idée, il est aussi unique qu'invivable. Arkos ne peut être que dans une forêt en pleine nature, mais s'il ne souhaite pas être retrouvé, il ne le sera pas non plus. Mais sa femme est aussi unique qu'impossible à supporter. Si vous entendez parler d'une Dryade plus hautaine qu'une calamité, il devrait pas en être très loin. Pour finir et concernant Ghorloz, seule sa force physique le rendait unique. Je n'ai aucune idée d'où il a pu aller ni comment trouver des informations parmi les siens. La culture des Orc n'est pas ma spécialité.






RP en cours : 1 - 2 - 3
Arènes en cours : 1 - 2 - 3
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1861
Expérience : 4028
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3242/3242Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3242/3242)
Vitesse: -721
Dégâts: 4059

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptySam 8 Fév 2020 - 16:38

L'ancien général me répondit, l'air sincèrement compatissant:

"Vous m'en voyez désolé pour la perte de votre œil et des effets secondaires pour le moins handicapant que celle-ci génère. Aussi, si nous pouvons aider sur ce plan-là, n'hésitez pas à nous le faire savoir. Et merci, également pour votre soutien, mais il semblerait que voir certaines choses de mon passé, ou en lien avec celui-ci, me permette de récupérer une partie de ma mémoire. Via des flash-back assez douloureux malheureusement, mais je vais tout de même explorer cette voie avant d'explorer celle de la magie. Cela dit, je suis pleinement conscient que c'est un handicap pour notre mission. Ne pas pouvoir reconnaître mes propres hommes... Par contre eux, pourront me reconnaître."

J'acquiesçai à ses dires, certain que s'il était un aussi bon leader que les rumeurs le rapportait, ses hommes n'auraient aucun mal à le reconnaître. C'était là la base même d'un bon capitannat que d'être reconnu par ses hommes. La tâche la plus simple certainement, car même les capitaines tyrans étaient reconnus par les gens sous leur commandement, même si c'était pour d'autres raisons. Greil enchaîna:

"Je ne sais pas si révéler ma survie au monde serait une bonne idée actuellement ou si ceci n'est pas encore quelque peu prématuré. Mes ennemis sauront sans doute me reconnaître aussi bien que mes hommes et je ne saurais pas les reconnaître non plus. Comme nous le disions au début de cette entrevue, notre objectif est double. Retrouver nos hommes, mais aussi découvrir qui voulait la mort du Stolenmark. Et pourquoi, bien entendu. S'ils sont toujours actifs et belliqueux, je tacherai de m'en occuper personnellement."

Je finis de fumer ma pipe et la posai donc sur la table alors que je remarquais qu'à côté, Elincia était en train de griffonner sur un morceau de papier. Sûrement écrivait-elle la liste que je lui avais demandé. J'en profitai pour répondre à Greil, de façon assez concise:

"Mes handicaps se résument à des migraines fréquentes, rien de comparable à votre amnésie heureusement. Je ne pense pas que vous pourriez m'aider sur ce plan-là, à part trouver un substitut au pavot, qui a la fâcheuse tendance à engourdir un peu mes sens. Et je ne saurais que trop vous conseiller la prudence également, je ne sais pas qui a détruit Stolenmark mais si votre ennemi a la puissance de feu pour vous rayer de la carte en quelques heures, il a sûrement la puissance de feu suffisante pour vous retrouver si vous vous affichez."

Je m'arrêtai au moment où Elincia me tendit la petite fiche, que je lus en biais afin de ne pas leur faire perdre trop de temps. J'aurais tout le temps de lire ceci plus en détail plus tard, car l'enquête n'allait pas s'écourter et durerait probablement des semaines, voir des mois. Une fois ma brève lecture achevée, je reportai mon attention sur Elincia qui prit la peine de compléter sa liste de quelques commentaires oraux, toujours utiles et que je pris la peine de retenir:

Elincia reprit simplement envers Grabuge, apportant plus de détail une fois la liste lue par celui-ci. Des détails transmis à l'oral et pouvant être oubliés sans grandes conséquences. Cependant, celles-cis méritaient d'etre entendues au moins une fois par notre allié Dragonnier.

"Grabuge, concernant Arthur, il est jeune et idéaliste, il tachera de trouver un substitue du Stolenmark ou y cacher sa sœur pour s'en occuper à sa manière. Earwen sera la plus difficile à retrouver, nous ne l'avions pas recruter pour rien. Sa discrétion est exemplaire et elle sait se rendre parfaitement introuvable. Il vaudrait mieux commencer par son oncle, Venta. Achroma était le plus impliqué d'entre nous, mais je n'ai jamais eu d'informations sur lui hormi le fait qu'il a une sœur. Peut-être s'est-il plus confié à ses élèves qu'a nous. Astriel doit sûrement être à l'école de magie, s'il a survécu, mais j'en doute. Pour Oghren... Aucune idée, il est aussi unique qu'invivable. Arkos ne peut être que dans une forêt en pleine nature, mais s'il ne souhaite pas être retrouvé, il ne le sera pas non plus. Mais sa femme est aussi unique qu'impossible à supporter. Si vous entendez parler d'une Dryade plus hautaine qu'une calamité, il devrait pas en être très loin. Pour finir et concernant Ghorloz, seule sa force physique le rendait unique. Je n'ai aucune idée d'où il a pu aller ni comment trouver des informations parmi les siens. La culture des Orc n'est pas ma spécialité."

Je hochai la tête, me concentrant pour retenir les détails qu'elle me délivrait, n'ayant pas de plume sous la main pour les ajouter à la liste. Je me demandais cependant pourquoi cette liste était si courte, même si la réponse me semblait évidente, et malheureuse. Je me risquais néanmoins à demander, dans l'espoir de me tromper:

"Merci pour ces informations. C'est peut-être bête de demander, mais je vais quand même le faire: si la liste est si courte, c'est parceque vous n'y avez écrit que les noms de ceux que vous savez avoir survécus? Si oui c'est bien peu, et j'en suis navré pour vous. Mais je ferais mon possible pour les retrouver avant notre ennemi."

Je hochai la tête avec assurance, leur montrant que j'étais un homme d'honneur et que je les retrouverais, quel que soit le temps que cela me prendrait, et n'arrêterait de les chercher qu'une fois que je les aurais tous débusquer, morts ou vifs. J'ajoutai, pour les rassurer un peu:

"Avec la création imminente d'Egide, j'ai bon espoir d'en retrouver une partie. Et qui dit retrouver des anciens du Stolenmark dit plus de pistes pour trouver ceux qui restent. Voir même d'autres qui auraient survécu sans que vous n'en ayez connaissance. Dans tous les cas, la création d'Egide ne pourra que faire du bien à votre projet de réunion, j'en suis sûr."

Je levai la main pour prendre commande, et un jeune nain vint rapidement à ma demande. Je lui demandai une bière brune, jetant un coup d'oeil à mes hôtes pour savoir ce qu'ils désiraient, et le laissa repartir avec un sourire aimable en guise de remerciement. Si nous devions rester ici encore quelques temps, alors c'était peut-être l'occasion de se vider une petite chopine après tout. Je repris alors que le jeune nain s'éloignait:

"Comment puis-je vous contacter au cas où je trouve une piste exploitable et que je doive aller sur le terrain pour enquêter?"
Revenir en haut Aller en bas
Greil
Pubbeur ♦ Général du Stolenmark

Greil

Messages : 880
Expérience : 2079
Masculin Âge RP : 45

Politique : 75
Métier : Sculpteur - Maître absolu
Titres:
 

(Griffure, griffon de Greil [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3775/3775Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3775/3775)
Vitesse: 650
Dégâts: 1595

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyDim 9 Fév 2020 - 16:49

img_rp
Machin de Taverne
Grabuge & Greil
“L'altruisme est souvent un alibi.”



Ainsi, le gobelin envoyé par les dragonniers semblait en accord avec moi sur ce point. Révéler ma survie à la face du monde serait quelque peu hasardeux actuellement ainsi que dangereusement prématuré. Il va nous falloir jouer discret, voir même prendre un nom d'emprunt le temps que nos ennemis soient découverts et neutralisés. Une force de frappe équivalente à celle qu'a reçue le Stolenmark ne laisserait aucune chance de survie à Weissaupt comme à ses habitants et il fallait d'abord se débarrasser de cet ennemi avant de faire ressurgir des tréfonds le nom du Stolenmark et celui de Greil Dalen. Cette enquête et découverte sera donc la première priorité pour nous, avant même de retrouver nos hommes, car ils pourraient être également en danger en refaisant surface. Quoiqu'il en soit, j'observais silencieusement le gobelin hochant de la tête et se concentrant sur la liste expliquée par ma seconde. L'esprit avisé de notre interlocuteur fini par demander, sur le ton de la confirmation plus que de la vraie question.

Grabuge : "Merci pour ces informations. C'est peut-être bête de demander, mais je vais quand même le faire : si la liste est si courte, c'est parce que vous n'y avez écrit que les noms de ceux que vous savez avoir survécus ? Si oui, c'est bien peu, et j'en suis navré pour vous. Mais je ferais mon possible pour les retrouver avant notre ennemi."
Elincia : oui, malheureusement. Ceux-là étaient en manœuvre extérieure et ont une chance de s'en être sortie. Autant que je sache, ceux sur places sont tous mort. Il pourrait y avoir Fléau et quelques autres hommes en patrouilles ou missions extérieures qui auraient put survivre, mais seul Achroma pourrait nous en dire plus là-dessus.

Une réponse directe de la vampire, et pour cause. Elincia savait qui était de sortie en mission de jour là puisqu'elle avait fait elle-même les affectations aux différentes missions. Peut-être qu'il y avait d'autres survivants étant, à ce moment-la, également de sorties sous les ordres d'Achroma, mais Elincia n'avait pas ces informations. Cependant, ce Grabuge hochait la tête avec assurance, visiblement confiant sur la réussite de la mission, et fini par nous répondre, rappelant son propre ordre et sa grande utilité.

Grabuge : Avec la création imminente d'Égide, j'ai bon espoir d'en retrouver une partie. Et qui dit retrouver des anciens du Stolenmark dit plus de pistes pour trouver ceux qui restent. Voir même d'autres qui auraient survécu sans que vous n'en ayez connaissance. Dans tous les cas, la création d'Égide ne pourra que faire du bien à votre projet de réunion, j'en suis sûr."

Je ne pouvais qu'acquiescer silencieusement, étant en accord avec Grabuge sur ce point. De plus, la création de l'Égide sous les préceptes qu'elle suivait à sa fondation pourrait me permettre de retrouver mes anciens soldats et glaner plus d'informations, et cela, sans révéler ma survie, ni celle de mes ressortissants. Nous pourrions ainsi nous organiser en masse et avec le soutient d'un autre ordre de justicier pour contre-attaquer nos assaillants dans l'ombre avant de faire renaître de manière officielle le Stolenmark. Finalement et après une commande de bières brunes pour tout le monde, Grabuge posa une simple question dont la réponse allait être un peu plus compliquée.

Grabuge : Comment puis-je vous contacter au cas où je trouve une piste exploitable et que je doive aller sur le terrain pour enquêter ?

Après avoir entendu la question du gobelin, Elincia sourit à son interlocuteur et tendis le bras pour reprendre la liste qu'elle avait écrite précédemment. Sans mot dire, la vampire marquait et dessinait quelques petites indications dessus, au dos de la liste de noms, tandis que je reprenais pour lui indiquer un autre moyen de nous contacter. Plus officiel et plus risqué, mais moins contraignant que celui qu'Elincia allait lui indiquer par écrit.


Greil : Et bien pour toute information apportée de manière épistolaire, vous pouvez nous contacter au Pavillon de Thrud. Nous avons nos quartiers au sein de la Milice et le courrier y sera consulté et répondu le plus rapidement possible.

Il est vrai que les missives officielles risquaient d'être lues en chemin si des espions venaient à surveiller le courrier arrivant au pavillon, mais pour les informations de moindres importances, cela serait amplement suffisant et nettement moins chronophage. Cela dit, Elincia tendait de nouveau la liste au Gobelin, le dos de celle-ci griffonnée d'un schéma et de plusieurs indications pour pouvoir se rendre à un endroit dans le Grand Nord, tout au Nord-est de Duralas. Il ne s'agissait de rien de moins que de la route a emprunter pour rejoindre Weissaupt, la forteresse gelée et oubliée de tous. Lorsque le gobelin reprit la liste tendu, la vampire rajouta simplement et à voix nettement plus basse tandis que les bières arrivaient à notre table.

Elincia : S'il s'agit d'éléments que vous souhaitez nous confier de vive-voix ou d'informations qui doivent se tenir loin des oreilles de certains murs ou des yeux indiscrets. Venez à cet endroit. Nous y vivons la plupart du temps, coupé du monde et de tous espions.

Weissaupt, la forteresse gelée du nord et l'ultime bastion de l'ancien général du Stolenmark. Greil pourra y recevoir Grabuge autant de fois qu'il le souhaitera. Là-bas, les murs n'ont pas d'oreilles et seule la neige peut entendre ce qui se dit dans la forteresse. Là-bas, le Stolenmark se reconstruira.






RP en cours : 1 - 2 - 3
Arènes en cours : 1 - 2 - 3
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1861
Expérience : 4028
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3242/3242Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3242/3242)
Vitesse: -721
Dégâts: 4059

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyLun 9 Mar 2020 - 6:28

On me confirma rapidement que la situation était bel et bien aussi pourrie que je le pensais. Ainsi, il ne restait plus que de ce glorieux ordre qu'une poignée de combattants éparpillés dans tout Dùralas, et le gros des troupes du Stolenmark étaient morts lors de la bataille. Je fis une moue à cette information, mais garda tout de même ma contenance. Je croyais en la renaissance d'Egide, alors que j'étais le seul réel survivant. Il n'y avait pas de raison pour que cela se passe autrement pour le Stolenmark, surtout si Greil et Elincia n'étaient pas tout à fait seul.
Elincia d'ailleurs me reprit la liste après ma question, et commença à écrire quelque chose au dos alors que le général répondit vocalement:

"Et bien pour toute information apportée de manière épistolaire, vous pouvez nous contacter au Pavillon de Thrud. Nous avons nos quartiers au sein de la Milice et le courrier y sera consulté et répondu le plus rapidement possible."

J'acquiesçai en retenant mentalement l'information. Probablement que je la réécrirais quelques part en revenant à mon bureau, car les migraines dûes à mon énucléation forcée m'empêchaient d'avoir une mémoire aussi efficace qu'avant. La compagne de Greil finit par me rendre la liste, au dos duquel elle avait dessiné sommairement quelques indications menant à ce qui semblait être, selon le dessin, une forteresse ou une place-forte. Elle s'expliqua dans le même temps, baissant la voix pour ne pas être entendue par des oreilles indiscrètes:

"S'il s'agit d'éléments que vous souhaitez nous confier de vive-voix ou d'informations qui doivent se tenir loin des oreilles de certains murs ou des yeux indiscrets. Venez à cet endroit. Nous y vivons la plupart du temps, coupé du monde et de tous espions."

J'acquiesçai à toutes ses informations, soulagé qu'elle l'ait écrit quelque part et m'évitant de ce fait d'avoir à trop me concentrer pour retenir des indications. Surtout pour aller dans un lieu où je n'avais encore jamais mis les pieds. Je comptais aller un jour faire du ménage dans le Grand Nord, lieu où semblait se trouver cette forteresse d'après ce qu'elle avait écrit. Mais pas tout de suite, avec la guerre contre les skarniens qui faisaient rage et mes obligations qui me forçaient à rester présent. Néanmoins, l'information était bonne à prendre, et je saurais au moins où les trouver en cas d'informations délicates. Je finis par répondre à mon tour, l'air reconnaissant:

"Et bien merci de toutes ses informations et de la confiance que vous placez en moi mais plus généralement à la guilde des Dragonniers. Nous sommes un ordre de fiers défenseurs des justes, même si notre sphère d'influence est un peu différente d'Egide ou du Stolenmark vu que nos ennemis principaux sont les abominations et les créatures des ténèbres plutôt que les brigands, sans forcément les exclure de la balance. Vous devriez venir au campement à l'occasion, le Père Tungstène serait sûrement ravi de recevoir l'aide de l'ancien général de Stolenmark, et si vos intentions sont nobles comme elles le semblent, de vous aussi Elincia."

Je pris une pause alors que la serveuse revenait avec nos bières, et j'invitai mes compagnons du soir à prendre les leurs avant que je prenne la mienne, par politesse, avant de reprendre, décidant d'aborder le sujet de l'avenir:

"Et une fois les derniers membres réunis, comment comptez-vous rebâtir la forteresse et attirer du monde à rejoindre votre cause? Depuis la destruction d'Egide je n'ai de cesse d'économiser et de réfléchir à toujours plus de questions sur la logistique, afin d'être fin prêt le moment venu. Mais cela fait longtemps que j'économise la moindre piécette, espérons que vous avez soit déjà les fonds, soit des idées, soit de la patience."
Revenir en haut Aller en bas
Greil
Pubbeur ♦ Général du Stolenmark

Greil

Messages : 880
Expérience : 2079
Masculin Âge RP : 45

Politique : 75
Métier : Sculpteur - Maître absolu
Titres:
 

(Griffure, griffon de Greil [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3775/3775Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3775/3775)
Vitesse: 650
Dégâts: 1595

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyMer 11 Mar 2020 - 11:34

img_rp
Machin de Taverne
Grabuge & Greil
“L'altruisme est souvent un alibi.”


Après toutes les informations écrites, mais aussi les informations orales que notre duo avait donné à assimiler au dragonnier, le gobelin Grabuge fini par leur répondre sur un ton de reconnaissance, mais également sur quelques interrogations. Il semblerait qu'il ai besoin de plus d'éléments, non pas pour son enquête, mais plutôt pour cerner l'organisation de ses commanditaires sur les différentes étapes à venir.

Grabuge : Et bien merci de toutes ses informations et de la confiance que vous placez en moi, mais plus généralement à la guilde des Dragonniers. Nous sommes un ordre de fiers défenseurs des justes, même si notre sphère d'influence est un peu différente d'Egide ou du Stolenmark vu que nos ennemis principaux sont les abominations et les créatures des ténèbres plutôt que les brigands, sans forcément les exclure de la balance. Vous devriez venir au campement à l'occasion, le Père Tungstène serait sûrement ravi de recevoir l'aide de l'ancien général de Stolenmark, et si vos intentions sont nobles comme elles le semblent, de vous aussi Elincia. Et une fois les derniers membres réunis, comment comptez-vous rebâtir la forteresse et attirer du monde à rejoindre votre cause ? Depuis la destruction d'Egide, je n'ai de cesse d'économiser et de réfléchir à toujours plus de questions sur la logistique, afin d'être fin prêt le moment venu. Mais cela fait longtemps que j'économise la moindre piécette, espérons que vous avez soit déjà les fonds, soit des idées, soit de la patience.

La commande de bière était venue pendant le discours du dragonnier et celui-ci avait invité nos deux compagnons à se servir avant que celui-ci ne prenne sa commande. En la matière, bien que le Général préfère les brunes, sa brune avait opté pour une blonde cette fois-ci. Pas du tout habitué aux breuvages alcoolisés, Elincia avait prit commande pour ne pas être impolie, mais son virus vampirique ne suffirait pas à compenser l'entrée d'alcool dans son organisme autrement que par la consommation de sangs alcoolisés. Greil, vu sa masse corporelle et son habitude pour les liqueurs fortes et le rhum, n'aura pas ce genre de soucis. Après avoir pris une lampée de sa brune pour en savourer le goût et laisser son interlocuteur finir de formuler ses questions, Greil répond simplement, montrant son antipathie envers la congrégation de l'ombre. Elincia ne releva pas et essayait de boire son breuvage, l'ancien général disant l'essentiel et son implication dans les objectifs de son général n'étant plus a prouver.

Greil : Tout comme la congrégation de l'ombre, les autres abomimnations ne sont pas exclus de ma balance non plus. Si nos objectifs sont si proches, nous pourrions même envisager de proposer notre savoir et nos compétences aux dragonniers en effet. Le campement se trouve dans les plaines d'aran, c'est bien ça ?

Cela dit, concernant la reconstruction de Fort-Bastel, c'était la une toute autre histoire d'une toute autre complexité. Greil y répondit sur un ton proche de quelqu'un faisant un exposé. Mais il est évident que la patience sera de mise. La patience et le travail, car le fort ne se reconstruira pas tout seul.

Greil : Déjà, il faudra reprendre le fort. Une partie est détruite et n'est accessible que via d'anciens tunnels miniers sous le mont Bastel. Il doit regorger de créatures pour le moins dangereuses mais serait le parfait point d'entrée pour une attaque surprise et totalement furtive. De ce que j'ai compris, la partie "exploitable" et habitable est occupée par des bandits qu'il faudra déloger et la, ce sera forcement une bonne grosse attaque frontal. Je vais devoir recruter des mercenaires en plus et solliciter mes alliés pour cette partie. Attaquer mon propre fort, quelle ironie.

Histoire de compléter ses informations et indiquer que le Stolenmark se refera en premier, sans fort-bastel. Greil montre le schéma dessiné par Elincia sur ces derniers propos, indiquant Weissaupt du doigt, mais évitant de mentionner son nom. Dans ses indications, Greil explique l'importance de la forteresse du nord.

Greil : Cela dit, le stolenmark renaîtra avant d'avoir fort-bastel. J'ai un endroit remis à neuf pour les accueillir. Une fois les survivants rassemblés et le triumvirat réunis et refondé. Nous reprendrons nos activités et, avec les recettes nous recruteront et monteront l'expédition pour reprendre notre fort. Je ferais toutes les missions qui se présenteront et ferais tout mon possible pour trouver les fonds pour rebâtir. Cela dit, je compte bien sur mes ressortissants pour m'aider à reconstruire Fort-Bastel, bâtiments par bâtiments. Cet endroit était un foyer pour nous, je sais que nos survivants, nous aiderons.

Elincia, après avoir fini sa blonde et ayant quelque peu la tête qui tourne, rajoute le petit détail important sur l'exposé de son général. L'aspect finance et commerce n'est ni du ressort de l'un ni du ressort de l'autre, mais bel et bien du troisième dont il fallait prioriser la recherche.
Elincia : Pour le moment, nous mettons de coter tout ce que nous pouvons mais les finances sont surtout du ressort d'Achroma. Il doit toujours avoir nos accords commerciaux et nos reconnaissances de dettes. Et même s'il ne les a pas avec lui. Il n'a pas son pareil pour la politique et le commerce. Ce n'est pas la seconde tête du Triumvirat pour rien.






RP en cours : 1 - 2 - 3
Arènes en cours : 1 - 2 - 3
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1861
Expérience : 4028
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3242/3242Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3242/3242)
Vitesse: -721
Dégâts: 4059

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptySam 14 Mar 2020 - 0:53

Mes compagnons de soirée prirent leur boissons et Greil me répondit alors, mettant en lumière un ennemi du Stolenmark que je ne soupçonnais pas:

Tout comme la congrégation de l'ombre, les autres abomimnations ne sont pas exclus de ma balance non plus. Si nos objectifs sont si proches, nous pourrions même envisager de proposer notre savoir et nos compétences aux dragonniers en effet. Le campement se trouve dans les plaines d'aran, c'est bien ça ?

J’acquiesçai silencieusement tout en sirotant ma bière, content de pouvoir me détendre un peu après les efforts que je fournissais quotidiennement en tant que général de brigade provisoire, notamment dans la lutte toujours plus importante contre les skarniens. Ainsi donc Greil avait une dent contre la Congrégation de l’Ombre? C’était là de puissants ennemis, et dangereux qui plus est. Pas le genre d’ennemis à se faire quand on remontait péniblement sa compagnie. Greil ajouta, alors que je voyais Elincia peiner à boire son verre:

Déjà, il faudra reprendre le fort. Une partie est détruite et n'est accessible que via d'anciens tunnels miniers sous le mont Bastel. Il doit regorger de créatures pour le moins dangereuses mais serait le parfait point d'entrée pour une attaque surprise et totalement furtive. De ce que j'ai compris, la partie "exploitable" et habitable est occupée par des bandits qu'il faudra déloger et la, ce sera forcément une bonne grosse attaque frontal. Je vais devoir recruter des mercenaires en plus et solliciter mes alliés pour cette partie. Attaquer mon propre fort, quelle ironie.

J’acquiesçai à nouveau, écoutant attentivement le plan qu’il comptait mener à bien. En effet, sans l’aide de quelques hommes d’arme, il paraissait difficile de débarasser le lieu de ses marauds qui l'occupaient. Cela me rappelait la bataille qu’y avait eu lieu contre les chevaliers d’Heishvaldd, bandits occupant la forteresse du même nom. Forteresse sur laquelle j’avais jeté mon dévolu et qui allait bientôt être mienne, afin de pouvoir refonder Egide. Greil continua, parlant plus précisément de ce qu’il comptait faire pour refonder le Stolenmark:

Cela dit, le Stolenmark renaîtra avant d'avoir Fort-Bastel. J'ai un endroit remis à neuf pour les accueillir. Une fois les survivants rassemblés et le triumvirat réunis et refondé. Nous reprendrons nos activités et, avec les recettes nous recruteront et monteront l'expédition pour reprendre notre fort. Je ferais toutes les missions qui se présenteront et ferais tout mon possible pour trouver les fonds pour rebâtir. Cela dit, je compte bien sur mes ressortissants pour m'aider à reconstruire Fort-Bastel, bâtiments par bâtiments. Cet endroit était un foyer pour nous, je sais que nos survivants, nous aiderons.

Il semblait en effet sage de reprendre le fort une fois que toutes les personnes réellement intéressées par l’expédition serait retrouvée. Même si une dizaine de guerriers ne suffiraient peut-être pas, j’espérais pouvoir participer à la bataille avec ma compagnie, si les démarches pour la prise de fort d’Heishvaldd et la reconstruction du dit-fort ne prenaient pas trop de temps. Le plan de Greil, même s’il restait vague, me semblait suffisament ficelé pour être exécuté. Simple, mais efficace. Elincia ajouta, pour me rassurer sur le côté logistique:

Pour le moment, nous mettons de côté tout ce que nous pouvons mais les finances sont surtout du ressort d'Achroma. Il doit toujours avoir nos accords commerciaux et nos reconnaissances de dettes. Et même s'il ne les a pas avec lui. Il n'a pas son pareil pour la politique et le commerce. Ce n'est pas la seconde tête du Triumvirat pour rien.

Ils comptaient donc sur ce dénommé Achroma pour prendre les initiatives commerciales et contractuelles afin d’engranger de l’argent? C’était tout à leur honneur, et moi-même il me manquait encore un intendant pour être tout à fait au point pour la reconstruction d’Egide. Les quelques trésoriers que j’avais rencontré lors de la mise en place de mon projet ne me semblait pas encore tout à fait correspondre à ce que je recherchais, mais je ne perdais pas espoir de trouver un financier suffisament intègre et avec un sens de la justice solide pour diriger l’économie de ma future compagnie. Sûrement que lors de son inauguration une des recrues feraient un candidat idéal. Le monde ne pouvait pas se composer seulement de guerriers, et les talents intellectuels allaient m’être fort utile pour redonner à Egide son âge d’or. Je répondis donc à Elincia, afin de lui exposer le fond de ma pensée:

C’est louable de comprendre que l’esprit est tout aussi utile voir plus que l’épée. Moi-même mes connaissances en plantes et remèdes de toutes sortes m’ont autant sauvé la mise que ma capacité à manier les armes. C’est entendu donc, je vais commencer mes recherches sur Achroma en priorité. En espérant qu’il ne soit pas trop dur à trouver, et qu’il soit encore en vie. Je vous tiendrais au courant si je trouve quelque chose avant vous, et je vous invite à me faire part de vos découvertes aussi. Je me suis engagé à vous aider et je le ferais.

J’acquiesçai pour moi même, tentant de les rassurer sur la sincérité de mon discours. Un Dragonnier n’avait qu’une parole, et plus généralement je n’avais qu’une parole. Je trouverais tous les membres survivants du Stolenmark, morts ou vifs, et je les ramènerais à leur forteresse provisoire, parole de Grabuge. J’ajoutai toutefois, revenant sur un des commentaires de Greil:

Vous m’avez dit plus tôt que vous comptiez la congrégation de l’ombre parmi vos ennemis. Vous n’êtes pas sans savoir la dangerosité d’une telle organisation, mais aussi le fait qu’ils sont l’épée et non le bras. Ils agissent sous contrat, et ne recherchent que l’or. Je ne sais pas s’il est judicieux de se frotter à un ennemi si grand, surtout pour commencer. Pour ma part, je reste mitigé sur comment traiter avec ses mercenaires. Ce sont eux, après tout, qui m’ont infligé cette blessure à l’oeil, mais ce ne sont pas eux qui ont mis un contrat sur ma tête. A voir à l’avenir, si nos chemins se croisent j’imagine. Mais si je vois un des mercenaires de la Congrégation attaquer un innocent, je m’en chargerais comme s’il s’agissait d’un simple maraud. Après, si je vois un mercenaire chasser un brigand dont la tête est mise à prix comme il leur arriver régulièrement, je n’interfèrerait pas.

Tout était dit quant à mon positionnement vis à vis de la Congrégation. J’étais curieux de connaître celui de Greil et d’Elincia.
Revenir en haut Aller en bas
Greil
Pubbeur ♦ Général du Stolenmark

Greil

Messages : 880
Expérience : 2079
Masculin Âge RP : 45

Politique : 75
Métier : Sculpteur - Maître absolu
Titres:
 

(Griffure, griffon de Greil [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3775/3775Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3775/3775)
Vitesse: 650
Dégâts: 1595

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptySam 14 Mar 2020 - 15:18

img_rp
Machin de Taverne
Grabuge & Greil
“L'altruisme est souvent un alibi.”

Tandis que l'ancien général finissait sa bière brune, après qu'Elincia a exposé la partie logistique de son plan et la nécessité de trouver Achroma. Le dénommé Grabuge exposait son soutien, mais aussi son point de vue sur la situation auquel notre duo faisait face et comment ils comptaient s'en occuper. Il serait sans doute d'un soutien particulièrement efficace et derrière lui se tenait les dragonniers qui pourraient renforcer ce soutient envers l'ancien général. Il faudrait que Greil lui rende la pareille un jour, histoire d'entretenir des relations saines, équitables et que l'Égide comme le Stolenmark, puissent être des ordres de nouveau flamboyants.

Grabuge : C’est louable de comprendre que l’esprit est tout aussi utile voir plus que l’épée. Moi-même mes connaissances en plantes et remèdes de toutes sortes m’ont autant sauvé la mise que ma capacité à manier les armes. C’est entendu donc, je vais commencer mes recherches sur Achroma en priorité. En espérant qu’il ne soit pas trop dur à trouver, et qu’il soit encore en vie. Je vous tiendrai au courant si je trouve quelque chose avant vous, et je vous invite à me faire part de vos découvertes aussi. Je me suis engagé à vous aider et je le ferais. Vous m’avez dit plus tôt que vous comptiez la congrégation de l’ombre parmi vos ennemis. Vous n’êtes pas sans savoir la dangerosité d’une telle organisation, mais aussi le fait qu’ils sont l’épée et non le bras. Ils agissent sous contrat, et ne recherchent que l’or. Je ne sais pas s’il est judicieux de se frotter à un ennemi si grand, surtout pour commencer. Pour ma part, je reste mitigé sur comment traiter avec ses mercenaires. Ce sont eux, après tout, qui m’ont infligé cette blessure à l’œil, mais ce ne sont pas eux qui ont mis un contrat sur ma tête. À voir à l’avenir, si nos chemins se croisent, j’imagine. Mais si je vois un des mercenaires de la Congrégation attaquer un innocent, je m’en chargerais comme s’il s’agissait d’un simple maraud. Après, si je vois un mercenaire chasser un brigand dont la tête est mise à prix comme il leur arriver régulièrement, je n’interférerais pas.

Ainsi, le Dragonnier ne portait pas la Congrégation de l'Ombre dans son cœur, mais il ne leur était pas hostile non plus. Responsables de son œil perdu et des maux de tête gagnes en échange, ils étaient malgré tout qualifié de simples exécutants. Greil était nettement plus revanchard que Grabuge visiblement et sa volonté était de briser l'épée tout autant que de briser le bras qui la manie. L'ancien général avait perdu la mémoire, mais se souvenait tout de même de l'assaut lui ayant causé cette blessure. Elincia se rappelait de tout, dans son intégralité et ce n'est pas le mal de tête que cette maudite bière blonde était en train de lui infliger qui allait effacer ce souvenir. Ce fut d'ailleurs elle qui reprit la parole en premier, exposant son point de vue avant de poser le front sur la table et se masser les tempes. La bière n'était pas une bonne idée quand on est conçu pour boire exclusivement du sang. Et c'est que ça commence a tourner, mine de rien.

Elincia : "La Congrégation de l'Ombre vous salue." C'étaient les derniers mots de l'Orc technophile qui avait essayer de nous tuer et qui à mi mon général dans cet état. Ça digère assez mal les grenades khazarienne dans son armure, un orc.
Greil : Ils sont l'épée et nous étions le bouclier. Même s'ils agissent sous un contrat orchestré par un commanditaire extérieur, il faut protéger les innocents qui se retrouvent sous ce contrat. Même si le meilleur moyen est de s'attaquer au commanditaire, il faut aussi compter sur les attaques de cette congrégation si nous protégeons leurs cibles. En somme, un bon bouclier doit savoir protéger de l'épée et du bras qui la manie. Sinon d'une manière plus personnelle, l'Orc dont parlait Elincia était un membre de la Congrégation de l'Ombre. Cela veut dire que nos agresseurs ont assez d'influence pour rassembler une petite armée et se payer un contrat chez eux, mais cela veut aussi dire que la Congrégation a des informations sur qui voulait la fin du Stolenmark. Ils sont déjà nos ennemis puisqu'ils nous ont attaqués et je crains que leur rentrer dedans soit une étape obligatoire pour avoir des réponses. Cela dit, vous avez raison. Cette entité est trop puissante pour s'occuper d'eux maintenant. Il me faut d'abord me reconstruire et gagner en puissance. Pour répondre à votre dernière question, Grabuge. Je ne tuerais pas à vue un assassin de la congrégation non plus, surtout s'il fait le sale travail que plus personne ne veut faire depuis la mort de mes ombres. Mais s'il y a une chance qu'il ai une info sur mes assaillants, je le ferais parler, peu importe la manière à utiliser.

Le point de vue du général était clair. Il ne comptait pas la congrégation de l'ombre parmi ses amis. Greil ne jugerait jamais quelqu'un selon ses origines ou son espèce, mais la nous parlons d'une guilde d'assassins que les membres ont choisit d'intégrer en toute connaissance de cause. Il n'y aurait pas de guerre frontale entre les deux guildes, mais les contrats de protections du général étaient et seront volontairement un bouffe-business envers la congrégation. Cela dit, il faudra aussi que la cible du contrat prouve être un innocent pour bénéficier de la protection du Stolenmark.






RP en cours : 1 - 2 - 3
Arènes en cours : 1 - 2 - 3
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1861
Expérience : 4028
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3242/3242Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3242/3242)
Vitesse: -721
Dégâts: 4059

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyDim 15 Mar 2020 - 0:31

Mes interlocuteurs ne semblaient pas tout à fait de mon avis et ne tardèrent pas à me le prouver, après qu'Elincia m'ait également démontré qu'elle ne tenait pas bien l'alcool. Cette dernière me répondit néanmoins:

""La Congrégation de l'Ombre vous salue." C'étaient les derniers mots de l'Orc technophile qui avait essayer de nous tuer et qui à mi mon général dans cet état. Ça digère assez mal les grenades khazarienne dans son armure, un orc."

J'acquiesçai en prenant les informations qu'elle me donnait. Cela changeait un peu la donne, même si la parole d'un ennemi ne valait pas grand chose à mes yeux. Il aurait tout aussi bien pû dire "La royauté humaine vous salue" si cela lui chantait, rien ne le forçait à donner de vrais informations, notamment si son but était de cacher l'implication de son organisation quelle qu'elle soit. Greil surenchérit en précisant son point de vue sur la situation:

"Ils sont l'épée et nous étions le bouclier. Même s'ils agissent sous un contrat orchestré par un commanditaire extérieur, il faut protéger les innocents qui se retrouvent sous ce contrat. Même si le meilleur moyen est de s'attaquer au commanditaire, il faut aussi compter sur les attaques de cette congrégation si nous protégeons leurs cibles. En somme, un bon bouclier doit savoir protéger de l'épée et du bras qui la manie. Sinon d'une manière plus personnelle, l'Orc dont parlait Elincia était un membre de la Congrégation de l'Ombre. Cela veut dire que nos agresseurs ont assez d'influence pour rassembler une petite armée et se payer un contrat chez eux, mais cela veut aussi dire que la Congrégation a des informations sur qui voulait la fin du Stolenmark. Ils sont déjà nos ennemis puisqu'ils nous ont attaqués et je crains que leur rentrer dedans soit une étape obligatoire pour avoir des réponses. Cela dit, vous avez raison. Cette entité est trop puissante pour s'occuper d'eux maintenant. Il me faut d'abord me reconstruire et gagner en puissance. Pour répondre à votre dernière question, Grabuge. Je ne tuerais pas à vue un assassin de la congrégation non plus, surtout s'il fait le sale travail que plus personne ne veut faire depuis la mort de mes ombres. Mais s'il y a une chance qu'il ai une info sur mes assaillants, je le ferais parler, peu importe la manière à utiliser."

Cela était une manière de voir les choses, à laquelle j'opposais plusieurs arguments que j'allais leur lister. Je continuais de siroter ma chopine de bière, ravi de pouvoir un peu décompresser. Si je faisais en sorte d'économiser la moindre dépense, il allait sans dire que cela ne me permettait pas d'aller souvent à la taverne, et je profitais donc de cet écart pour boire un peu, sans pour autant risquer de retomber dans mes travers de l'époque, après que j'ai détruit mon ancienne compagnie et que j'ai sombré dans une profonde dépression. Cela n'était pas une période joyeuse de ma vie, mais j'en étais sorti et était parvenu à donner peu à peu vie à mon projet. En partie grâce au recrutement de Jûken'Maw, un djöll'fulin aux idéaux similaires aux miens, que je n'avais d'ailleurs pas revu depuis un long moment. Je me demandais ce que devenais mon vieil ami justicier, mais le temps n'était pas aux questions mais aux réponses. Je répondis donc, développant ce que je pouvais opposer à leur point de vue:

"Je suis en partie d'accord avec vous, sur certains points comme la protection des cibles de la Congrégation, en revanche je préfère vous prévenir avant qu'il n'y ait méprise: la Congrégation n'est pas une organisation aussi soudée que vous ne le pensez. Si vous espérez récolter des informations autre que les quelques contrats qu'exécutent le mercenaire que vous interrogez, je pense que vous faites fausse route. Les mercenaires de la Congrégation sont majoritairement indépendants, de ce que je sais, et bien peu croient en leur organisation et serait prêt à la défendre. La plupart ne recherche que l'argent, argent que leur offre les contrats juteux de la Congrégation qui a de multiples informateurs capables de leur fournir multiples contrats. Et je pense que seul une poignée des agents de la Congrégation possèdent un réseau d'informateurs, et que la plupart sont de simples épées à louer ou des assassins, mais guère plus. J'ajouterais que l'orc pourrait bien vous baratiner pour couvrir sa véritable organisation. Lancer le nom de la plus puissante organisation de mercenaire est bien facile, et ça ne serait pas le premier à accabler la Congrégation pour passer entre les mailles du filet. A mon avis vous ne devriez pas sauter aux conclusions mais enquêter, pour espérer un jour avoir toute la vérité. Après un tel discours, vous pourriez penser que je porte la Congrégation dans mon coeur mais il n'en est rien. De ce que je sais de l'histoire d'Egide, cette dernière a un passif avec la Congrégation, qui a essayée de la détruire de l'intérieur quand elle comprit qu'Egide leur faisait de la concurrence. C'était une sombre période, où le capitane de l'époque a créé un ordre secret interne à Egide de guerriers fidèles et loyaux, les Chasseurs de Têtes, afin de traquer les traîtres dans la compagnie et de les tuer en secret. Donc non, je ne porte pas la Congrégation dans mon coeur, mais je ne veux pas non plus voir vous perdre dans une guerre perdue d'avance et qui a peu de chance de donner quoi que ce soit de concluant."
Revenir en haut Aller en bas
Greil
Pubbeur ♦ Général du Stolenmark

Greil

Messages : 880
Expérience : 2079
Masculin Âge RP : 45

Politique : 75
Métier : Sculpteur - Maître absolu
Titres:
 

(Griffure, griffon de Greil [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3775/3775Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3775/3775)
Vitesse: 650
Dégâts: 1595

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyLun 16 Mar 2020 - 11:48

img_rp
Machin de Taverne
Grabuge & Greil
“L'altruisme est souvent un alibi.”

Le gobelin n'ayant toujours pas fini sa bière, celui-ci continuait à la siroter pendant que l'ancien général exposait son point de vue sur la Congrégation. Le point noir sur l'interrogatoire de la congrégation pour le dragonnier était leur manque d'implication. L'absence de structure conçue pour souder les assassins mercenaires prenant des contrats et leur isolation avec le reste de la hiérarchie.

Greil : Les contrats ne tombent pas du ciel. Quelqu'un doit bien leur donner. Même avec l'absence d'une structure ou d'un soutien de la part de leurs supérieurs. Ces assassins ont au moins un interlocuteur à désigner. Il suffit de remonter la chaîne jusqu'à quelqu'un qui en sait plus ensuite. Simple sur le papier, mais ardue en réalité, j'en ai conscience. IL y a aussi l'option de les infiltrer qui permettrait d'avoir quelques informations. Moins hasardeux, mais beaucoup plus dangereux.

Concernant le doute du gobelin sur la véracité des propos l'Orc, juggernaut. Ce fut Elincia qui prit la parole, malgré les tambours dans sa tête. Vu le contexte du combat et des paroles, et vu les événements c'étant déroulé après, il serait très dur de penser que l'Orc mentait. Il semblerait que ce soit plus un trait de défi et d'arrogance d'un mourant pensant à juste titre qu'il sera vengé par meilleur que lui.

Elincia : Je ne pense pas que l'Orc a menti. Ce Juggernaut était vaincu, mourant et avait une grenade dégoupillée dans le bide. On dirait plus une dernière provocation d'un idiot vaincu et blessé dans sa fierté. Visiblement, il n'avait pas été recruté pour son intelligence et les deux assassins envoyés par la suite lors de notre exode ont tendance à renforcer cette idée qu'il n'avait pas menti.

Le doute n'était pas permis dans leur esprit, mais le Gobelin semblait vouloir éviter les erreurs. En soit, il avait raison et une enquête ne serait pas de trop. Cependant, le vocabulaire utilisé indiquait qu'il y avait une petite incompréhension. Le but n'était pas une guerre frontale, mais une infiltration, une enquête et si possible, un épuisement des ressources de la Congrégation. Ce fut le général qui répondit au gobelin, se vouant rassurant sur ce point.

Greil : je, compatie pour Égide et c'est une des manœuvres typiques de la Congrégation de l'Ombre que je souhaiterais pouvoir endiguer. Mais mon but n'est pas l'affrontement frontal, une guerre serait antiproductive et générerait trop de morts. Non, le but pour avoir mes informations, c'est de procéder via l'enquête, l'infiltration et les interrogatoires. Pour empêcher la congrégation de nuire, je ne comptais pas non plus les prendre d'assaut une fois remis sur pied. Je préfère les étouffer en bloquants leurs ressources. C'est à ça que servent les contrats de protections. Personne ne prendra de contrat chez la Congrégation s'ils n'arrivent plus à tuer leur cible. L'infiltration sera de mise aussi, histoire d'avoir des informations sur les cibles de la congrégation et savoir qui protéger ou non, histoire de ne pas protéger un agent de la pègre montrant une fausse patte blanche. Elincia avait quelques guetteurs qui faisaient très bien ce travail de ce que j'ai pu comprendre. Je laisserais à la maîtresse des corbeaux et des ombres le soin de gérer ses corbeaux et ses ombres.

Le ton se voulait explicatif et rassurant. Si Grabuge pensait que Greil voulait se lancer à corps perdu dans un affrontement frontal contre la Congrégation de l'Ombre, cela devrait le rassurer. Cette entité est trop grosse pour être endiguée par la force, il faudra jouer à leur propre jeu, leur faire goûter à leur propre cuisine en somme.






RP en cours : 1 - 2 - 3
Arènes en cours : 1 - 2 - 3
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1861
Expérience : 4028
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3242/3242Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3242/3242)
Vitesse: -721
Dégâts: 4059

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyVen 27 Mar 2020 - 15:57

Greil, qui s'accrochait tant bien que mal à sa théorie, rétorqua simplement:

"Les contrats ne tombent pas du ciel. Quelqu'un doit bien leur donner. Même avec l'absence d'une structure ou d'un soutien de la part de leurs supérieurs. Ces assassins ont au moins un interlocuteur à désigner. Il suffit de remonter la chaîne jusqu'à quelqu'un qui en sait plus ensuite. Simple sur le papier, mais ardue en réalité, j'en ai conscience. IL y a aussi l'option de les infiltrer qui permettrait d'avoir quelques informations. Moins hasardeux, mais beaucoup plus dangereux."

J'acquiesçai devant ses propositions, même si j'avais mon petit avis sur la question. En effet, il devait sûrement y avoir des supérieurs qui leur donnaient les contrats, et ses supérieurs étaient probablement en contact avec les commanditaires des contrats ou des informateurs qui étaient eux-même en contact avec les commanditaires. Mais cela faisait une longue chaîne à remonter, surtout pour un ordre vaincu uniquement composé désormais de deux membres, aussi influents ou puissants soient-ils. De mon avis, la rage de Greil était tout à fait compréhensible, mais lui faisait peut être perdre de vu la sécurité de son entreprise. Après tout, il parlait là de s'attaquer à l'organisation de mercenaire la plus influente de Dùralas, voir même à l'infiltrer. Si cette dernière option n'était pas une attaque directe, elle n'en demeurait pas moins une attaque détournée, et je me doutais malheureusement bien de comment finirait une recrue de la Congrégation que l'on découvrirait être une taupe. Elincia répondit quand à elle, convaincue de l'honnêteté de l'orc:

"Je ne pense pas que l'Orc a menti. Ce Juggernaut était vaincu, mourant et avait une grenade dégoupillée dans le bide. On dirait plus une dernière provocation d'un idiot vaincu et blessé dans sa fierté. Visiblement, il n'avait pas été recruté pour son intelligence et les deux assassins envoyés par la suite lors de notre exode ont tendance à renforcer cette idée qu'il n'avait pas menti."

J'acquiesçai à nouveau tout en achevant ma chopine de bière. Je comprenais également son insistance, elle qui avait vécu de près les évènements. Néanmoins tout ceci manquait d'objectivité, et n'invalidait absolument pas mon hypothèse qui, comme la sienne, demeurait une hypothèse. J'avais mené plusieurs enquêtes depuis que j'étais rentré chez les kazhariens et que j'avais gagné en gallons, ainsi j'avais développé peu à peu une méthode mais surtout un recul sur les choses qui me permettait d'éviter de tomber dans un piège ou une fausse piste, et surtout qui m'incitait la prudence et me déconseillait de me précipiter. Peut-être que leur compagnie, plus habitué au convoyage qu'aux enquêtes, ne leur avait pas donné ses mêmes clés pour mener à bien une enquête. Greil finit par dire, alors que j'étais visiblement aux yeux de tous en pleine réflexion:

"Je compatis pour Égide et c'est une des manœuvres typiques de la Congrégation de l'Ombre que je souhaiterais pouvoir endiguer. Mais mon but n'est pas l'affrontement frontal, une guerre serait antiproductive et générerait trop de morts. Non, le but pour avoir mes informations, c'est de procéder via l'enquête, l'infiltration et les interrogatoires. Pour empêcher la congrégation de nuire, je ne comptais pas non plus les prendre d'assaut une fois remis sur pied. Je préfère les étouffer en bloquants leurs ressources. C'est à ça que servent les contrats de protections. Personne ne prendra de contrat chez la Congrégation s'ils n'arrivent plus à tuer leur cible. L'infiltration sera de mise aussi, histoire d'avoir des informations sur les cibles de la congrégation et savoir qui protéger ou non, histoire de ne pas protéger un agent de la pègre montrant une fausse patte blanche. Elincia avait quelques guetteurs qui faisaient très bien ce travail de ce que j'ai pu comprendre. Je laisserais à la maîtresse des corbeaux et des ombres le soin de gérer ses corbeaux et ses ombres."

Peut-être pensait-il que ses moyens détournés empêcherait toute perte de son côté, mais je pensais sincèrement qu'il se trompait. La Congrégation de l'Ombre n'était pas de la dernière pluie, et il y avait fort à parier qu'elle se rendrait compte à un moment ou à un autre que le Stolenmark tenterait de saper ses ressources. Si Greil n'y voyait pas là une guerre ouverte, il y avait peu de chance que la Congrégation la voit comme autre chose qu'une guerre froide, et qu'elle utilise les mêmes moyens que si c'était une vraie guerre, mais de façon plus discrète. C'était mon intime conviction en tout cas, et c'est pourquoi je lui répondis, dans l'espoir d'éviter à un allié de foncer tout droit vers un piège mortel:

"J'entends vos avis à tous les deux, n'en doutez pas. Mais je vous rappelle, sans prétention aucune je vous assure, que je mène souvent des enquêtes dans le cadre de mon appartenance aux kazhariens. Je ne pense pas être un vétéran enquêteur encore, mais j'ai développé en revanche quelques méthodes efficaces, et aucune ne préconise de sauter aux conclusions immédiatement. Je ne vous jette pas la pierre, bien sûr. Vous êtes directement impliqué, émotionnellement par exemple, et cela peut fausser votre jugement. Mais retenez bien ce que je vous dis: la Congrégation est un ennemi dangeureux. Ce que vous me proposez, cette sorte de "guerre froide" jamais officielle, vous croyez sincèrement que la Congrégation ne va pas se défendre, avec les moyens qu'elle possède? Pensez-vous qu'elle vous laissera tranquille parceque les attaques ne sont pas directes mais détournées? Tout ce que je souhaite, camarades, c'est de ne pas voir un allié tomber tête baissé dans un piège mortel. Voilà mon avis, à vous d'en faire ce que vous voulez. Je vous invite à enquêter longuement, et à ne pas tenter quoi que ce soit de stupide à l'encontre de la Congrégation pour le moment. Mais vous n'êtes pas tenus de m'obéir, je n'ai aucun ordre à vous donner, seulement les conseils d'un vieux gobelin qui a quelque peu baroudé."

Rien n'était aggressif dans mes paroles, mais tout était plutôt dans le conseil et la bienveillance. Espérons que Greil et Elincia n'en prenne pas ombrage en y voyant là une mauvaise manière de gonfler mon orgueil, ce qui n'était pas du tout le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Greil
Pubbeur ♦ Général du Stolenmark

Greil

Messages : 880
Expérience : 2079
Masculin Âge RP : 45

Politique : 75
Métier : Sculpteur - Maître absolu
Titres:
 

(Griffure, griffon de Greil [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3775/3775Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3775/3775)
Vitesse: 650
Dégâts: 1595

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyLun 30 Mar 2020 - 0:17

img_rp
Machin de Taverne
Grabuge & Greil
“L'altruisme est souvent un alibi.”

Pendant notre discours, le gobelin dragonnier avait également fini sa bière, il semblerait que sa descente soit au moins aussi bonne que celle du général. Elincia avait nettement plus de mal avec la sienne, et avec tout ce qui est nourriture humaine de toute façon. Pendant que le gobelin finissait son ambré, il acquiesçait aux dires du duo devant lui, indiquant un certain accord, au minimum partiel, sur ce qu'il entendait. Ce fut après que notre duo eût fini que le petit homme vert répondit, visiblement toujours sur ses positions vis-à-vis de la Congrégation de l'Ombre. Greil avait du mal à comprendre le Gobelin sur ce point, celui-ci parlait de justice, mais refusait que quelqu'un se fasse justice lui-même.

Grabuge : J'entends vos avis à tous les deux, n'en doutez pas. Mais je vous rappelle, sans prétention aucune, je vous assure, que je mène souvent des enquêtes dans le cadre de mon appartenance aux kazhariens. Je ne pense pas être un vétéran enquêteur encore, mais j'ai développé en revanche quelques méthodes efficaces, et aucune ne préconise de sauter aux conclusions immédiatement. Je ne vous jette pas la pierre, bien sûr. Vous êtes directement impliqué, émotionnellement par exemple, et cela peut fausser votre jugement. Mais retenez bien ce que je vous dis : la Congrégation est un ennemi dangereux. Ce que vous me proposez, cette sorte de "guerre froide" jamais officielle, vous croyez sincèrement que la Congrégation ne va pas se défendre, avec les moyens qu'elle possède? Pensez-vous qu'elle vous laissera tranquille parce que les attaques ne sont pas directes mais détournées ? Tout ce que je souhaite, camarades, c'est de ne pas voir un allié tomber tête baissé dans un piège mortel. Voilà mon avis, à vous d'en faire ce que vous voulez. Je vous invite à enquêter longuement, et à ne pas tenter quoi que ce soit de stupide à l'encontre de la Congrégation pour le moment. Mais vous n'êtes pas tenus de m'obéir, je n'ai aucun ordre à vous donner, seulement les conseils d'un vieux gobelin qui a quelque peu baroudé.

Greil : J'ai du mal à te suivre là-dessus. Tu prônes la justice, mais tu nous conseilles de laisser la Congrégation de l'Ombre en paix, car ils sont dangereux et vont attaquer ? Ils ont fait tuer beaucoup de mes hommes, si je ne fais rien pour leur rendre justice, le seul message que je ferais passer à cette congrégation est qu'ils peuvent nous attaquer impunément et ceci n'est pas envisageable pour un chef de guerre. Du coup, tu nous préconises de faire quoi concrètement ? Certes, il faudrait s'en prendre à leur commanditaire, mais il n'y a que la Congrégation de l'Ombre qui pourra nous indiquer de qui il s'agit et je doute qu'ils nous donnent cette information en toute-bonne fois. Il faudra les faire parler tôt ou tard.

La Congrégation de l'Ombre est une bande d'assassins visant à tuer sur contrat, sans égard de morale, et doivent être endigués au même titre que les autres calamités parcourant ce monde. Le Stolenmark avait et aura pour mission de protéger les innocents, y compris de la Congrégation si celle-ci venait à vouloir les tuer, car ils étaient au mauvais endroit, au mauvais moment. Quoiqu'il en soit, la priorité est la reconstruction et le recrutement, dans le feutré, le secret. Puis viendra ensuite l'heure de l'enquête et celle de récupérer Fort-Bastel. Ceci est un projet pour un avenir lointain, la priorité étant l'enquête et retrouver les survivants. Pour cela, l'homme attendait le concours du gobelin.






RP en cours : 1 - 2 - 3
Arènes en cours : 1 - 2 - 3
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1861
Expérience : 4028
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3242/3242Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3242/3242)
Vitesse: -721
Dégâts: 4059

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyMar 7 Avr 2020 - 14:24

L'ancien général tenta de titiller ma fibre de justicier en me répondant, me prouvant son implication émotionnelle louable mais à mon avis mal placée pour un meneur d'hommes:

"J'ai du mal à te suivre là-dessus. Tu prônes la justice, mais tu nous conseilles de laisser la Congrégation de l'Ombre en paix, car ils sont dangereux et vont attaquer ? Ils ont fait tuer beaucoup de mes hommes, si je ne fais rien pour leur rendre justice, le seul message que je ferais passer à cette congrégation est qu'ils peuvent nous attaquer impunément et ceci n'est pas envisageable pour un chef de guerre. Du coup, tu nous préconises de faire quoi concrètement ? Certes, il faudrait s'en prendre à leur commanditaire, mais il n'y a que la Congrégation de l'Ombre qui pourra nous indiquer de qui il s'agit et je doute qu'ils nous donnent cette information en toute-bonne fois. Il faudra les faire parler tôt ou tard."

Peut-être qu'à une autre époque, je me serais énervé devant ce pauvre homme qui n'avait pas compris le fond de ma pensée, car il y a longtemps, j'étais jeune, impulsif, et parfois un peu colérique. Mais cela appartenait au passé, et le temps m'avait apporté les graines de la sagesse sans pour autant éteindre la flamme de la justice. Gardant une voix bienveillante et calme, je répondis à mon interlocuteur, patiemment, et dans le but de conclure cette phase de la discussion et de, pourquoi pas, le faire réfléchir sur mes craintes:

"Tu ne comprends pas le fond de ma pensée Greil. Je ne t'ai pas dit de ne pas t'attaquer à la Congrégation, je t'ai dit de ne pas le faire tant que tu n'as pas de plus gros soutien qu'un gobelin qui va bientôt créer une compagnie et une fidèle compagne de route. Je comprends ton implication émotionnelle, mais un bon meneur d'homme ne doit pas laisser ses émotions influer sur son jugement. Si la Congrégation est impliquée, elle mérite de payer ses dettes de sang, mais ça ne mènerait à rien de nous faire tuer tous les trois pour laver ton honneur. Car attaquer la Congrégation maintenant, avec si peu de force, cela reviendrait à nous faire tuer tous les trois, car ne doute pas que je tenterais de te sortir de ton guêpier si tu venais à foncer dans le tas. Tu dis avoir perdu ta mémoire dans cette attaque de la Congrégation..."

Ma voix se fit plus ferme et résolue, légèrement sèche pour les plus observateur:

"Une mémoire, ça se reconquert avec le temps. Moi j'ai perdu un oeil, et je ne le retrouverais jamais. Tout ce que j'ai récolté en essayant de lutter contre les bourreaux venus me briser, c'est des maux de crâne pour le reste de mes jours et des compétences martiales amoindris. Et leur contrat ne stipulait sûrement que de me briser."

Ma voix se refit plus douce, plus bienveillante, maintenant que j'avais exposé concrètement le vécu que j'avais eu afin de faire comprendre à mon camarade la contreproductivité de son empressement:

"Imagine ce qu'ils feraient à quelqu'un qui les attaque directement. Tu as peut être perdu la mémoire, camarade, mais il faut que tu te rappelles de la responsabilité énorme que cela implique d'être meneur d'homme. Ne fous pas ta vie en l'air parceque tu as été trop pressé ou pas assez préparé. Ceux qui t'ont suivi à l'époque ont sûrement compris l'importance de ton poste, car ils ne sont plus là pour en parler mais toi oui. Ne rends pas leur sacrifice vain et soit patient si c'est la vengeance que tu recherches. Voilà mes seuls conseils, la discussion est close et comme je te l'ai dit plutôt, ce ne sont là que des conseils, de meneur à meneur."

Je lui tapotai amicalement l'épaule pour lui signifier d'autant plus mes bonnes intentions. Tout ce que j'avais dit était vrai, et je n'hésiterais pas à sortir un camarade justicier de la merde où il s'était fourré dussé-je en perdre la vie. Mais autant éviter cette situation si possible, car une fois mort il n'y aurait probablement plus personne pour reconstruire ni Egide ni le Stolenmark.
Revenir en haut Aller en bas
Greil
Pubbeur ♦ Général du Stolenmark

Greil

Messages : 880
Expérience : 2079
Masculin Âge RP : 45

Politique : 75
Métier : Sculpteur - Maître absolu
Titres:
 

(Griffure, griffon de Greil [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3775/3775Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3775/3775)
Vitesse: 650
Dégâts: 1595

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyDim 12 Avr 2020 - 18:17

img_rp
Machin de Taverne
Grabuge & Greil
“L'altruisme est souvent un alibi.”

Le Gobelin répondit au général tandis qu'Elincia abandonnait doucement l'idée de finir sa choppe de bière. Une voix douce et calme venait d'une peau-verte ayant visiblement déjà beaucoup guerroyé, indiquant que Grabuge se voulait porteur de conseil plutôt que d'imposer sa façon de voir les choses. Son discours était calme et indiquait surtout d'un malentendu pensant que l'ancien général allait foncer tête baissée dans les bras de la congrégation de l'Ombre à peine sorti de la Taverne.

Grabuge : Tu ne comprends pas le fond de ma pensée Greil. Je ne t'ai pas dit de ne pas t'attaquer à la Congrégation, je t'ai dit de ne pas le faire tant que tu n'as pas de plus gros soutien qu'un gobelin qui va bientôt créer une compagnie et une fidèle compagne de route. Je comprends ton implication émotionnelle, mais un bon meneur d'homme ne doit pas laisser ses émotions influer sur son jugement. Si la Congrégation est impliquée, elle mérite de payer ses dettes de sang, mais ça ne mènerait à rien de nous faire tuer tous les trois pour laver ton honneur. Car attaquer la Congrégation maintenant, avec si peu de force, cela reviendrait à nous faire tuer tous les trois, car ne doute pas que je tenterais de te sortir de ton guêpier si tu venais à foncer dans le tas. Tu dis avoir perdu ta mémoire dans cette attaque de la Congrégation....

Ce petit discours indiquait clairement l'incompréhension du Gobelin et Greil allait le lui signifier, mais Grabuge reprit de plus belle, invoquant ses blessures de guerre pour illustrer la puissance de la Congrégation avant de repartir sur le type de discours qu'un chef de faction donnerait à un autre.

Grabuge : Une mémoire, ça se reconquiert avec le temps. Moi, j'ai perdu un œil, et je ne le retrouverais jamais. Tout ce que j'ai récolté en essayant de lutter contre les bourreaux venus me briser, c'est des maux de crâne pour le reste de mes jours et des compétences martiales amoindris. Et leur contrat ne stipulait sûrement que de me briser. Imagine ce qu'ils feraient à quelqu'un qui les attaque directement. Tu as peut-être perdu la mémoire, camarade, mais il faut que tu te rappelles de la responsabilité énorme que cela implique d'être meneur d'homme. Ne fous pas ta vie en l'air parce que tu as été trop pressé ou pas assez préparé. Ceux qui t'ont suivi à l'époque ont sûrement compris l'importance de ton poste, car ils ne sont plus là pour en parler, mais toi oui. Ne rends pas leur sacrifice vain et sois patient si c'est la vengeance que tu recherches. Voilà mes seuls conseils, la discussion est close et comme je te l'ai dit plutôt, ce ne sont là que des conseils, de meneur à meneur.

Je me posais un instant, regardant l'état d'Elincia après que Grabuge ai fini de tapoter mon épaule. M'assurant qu'elle allait bien malgré l'alcool consommé dont elle n'avait pas l'habitude, le fini par reprendre doucement à l'intention du Gobelin. Il semble qu'il y ai une petite incompréhension entre nous et je vais juste la rectifier. Rien d'agressif ou de négatif en soit et ensuite nous pourrons entamer nos recherches et nous tenir informer de nos progrès respectifs.

GGreil : J'entend bien tes conseils, Grabuge mais je pense qu'il y a eu un petit quiproquo dans nos propos. Je n'ai pas l'intention de me jeter dans les bras de la Congrégation dès sortis de la Taverne, si c'est ce que tu crains. Toutes actions contre elle ne seront faites qu'une fois que tout sera reconstruit de mon côté et pas avant que nous soyons prêt, nombreux et absolument sûr et certains de gagner. Ce sera donc après recrutement, reconstruction et alliances avec les forces capables de nous aider. Je veux perdre le moins d'hommes possibles, ne pas les envoyer au casse-pipe. Même si le risque zéro n'existe pas, je dois m'en approcher le plus possible pour la sécurité de mes gars. J'espère que ça te rassure sur mes intentions.

Comme le Gobelin le signifiait, la discussion touchait à sa fin et les prochains échanges seraient sans doute épistolaires jusqu'à découverte d'un des anciens éléments du Stolenmark par l'un ou l'autre. Greil tendit la main au Gobelin, souriant, pour sceller cette alliance et sans doute future amitié.






RP en cours : 1 - 2 - 3
Arènes en cours : 1 - 2 - 3
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1861
Expérience : 4028
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3242/3242Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3242/3242)
Vitesse: -721
Dégâts: 4059

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyMar 14 Avr 2020 - 16:03

Greil, qui avait visiblement bien compris où je voulais en venir, finit par me répondre:

"J'entend bien tes conseils, Grabuge mais je pense qu'il y a eu un petit quiproquo dans nos propos. Je n'ai pas l'intention de me jeter dans les bras de la Congrégation dès sortis de la Taverne, si c'est ce que tu crains. Toutes actions contre elle ne seront faites qu'une fois que tout sera reconstruit de mon côté et pas avant que nous soyons prêt, nombreux et absolument sûr et certains de gagner. Ce sera donc après recrutement, reconstruction et alliances avec les forces capables de nous aider. Je veux perdre le moins d'hommes possibles, ne pas les envoyer au casse-pipe. Même si le risque zéro n'existe pas, je dois m'en approcher le plus possible pour la sécurité de mes gars. J'espère que ça te rassure sur mes intentions."

J'acquiesçai, même si je doutais encore un peu de la manière dont il allait réagir si jamais il se retrouvait confronter à devoir agir ou à laisser couler. Je ne connaissais pas bien l'effet de l'amnésie, mais je pouvais imaginer que l'on retournait à un état un peu plus primaire, et que les réflexes qui nous auraient auparavant paru évident ne l'était peut-être plus tant que ça. Néanmoins, ses propos me rassurèrent, et nous purent donc passer à autre chose. La suite de la discussion fut bien plus pragmatique, nous parlâmes notamment de la marche à suivre pour pouvoir retrouver ses anciens hommes, mais je lui donnai également mon adresse afin qu'il puisse me joindre par missive si jamais il venait à trouver une piste. Après une bonne demi heure de préparation, où je ne repris personnellement pas de bière, ni Elincia qui semblait avoir un peu mal encaissé la première, nous scellâmes notre accord par une poignée de main symbolique et solennelle, avant que je ne tourne les talons et retourne dans le quartier général, afin de commencer à écrire quelques missives à mes informateurs que j'enverrais le lendemain. Une nouvelle alliance venait de naître, et j'étais convaincu qu'elle serait fructueuse pour Egide comme pour Stolenmark.

[FIN]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Est de Dùralas :: Ville de BaldorHeim :: Archives-