AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Furiia
Le Monde de Dùralas a précisément 2282 jours !
Dùralas, le Mer 29 Jan 2020 - 17:56
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Greil
Maître d'armes

Greil

Messages : 175
Expérience : 780
Masculin Âge RP : 45

Politique : 00
Métier : Bûcheron - Compagnon
Titres:
 

(Jais, licorne de Greil, +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche1075/1075Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (1075/1075)
Vitesse: 200
Dégâts: 552

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyLun 9 Déc 2019 - 22:17

img_rp
Machin de Taverne
Grabuge & Greil
“L'altruisme est souvent un alibi.”




Une fois n'est pas coutume, notre histoire du jour commence dans une taverne. Non pas un boui-boui mal famé, mais bel et bien une belle taverne essentiellement naine, donc avec de bonnes bières et bien entretenue. Des murs et un sol en bois sombre et ciré, probablement du vieux chêne, accueillent un éclairage tamisé où l'on peut aspirer à la discrétion sans être plongé dans la pénombre. Une série de meubles plus rougeoyants, sans doute en merisier, viennent accueillir les commandes des clients depuis visiblement beaucoup d'années et pourront les accueillais pendant encore bien des décennies. Une belle taverne en somme, mais que vous connaissez en plus. Sa spécialité est le fourré à la myrtille.

Accueillant une clientèle pour le moins hétéroclite, personne ne prêterait attention à un humain et une vampire fréquentant les lieux. C'est ce que nous recherchions justement, un endroit tranquille et anonyme. Un endroit ou la Congrégation n'entendrait pas de rumeur sur une de ses cibles sensée être morte depuis longtemps. Ce fut donc cette taverne fréquentée et anonyme qui fut choisi pour notre petit rendrez-vous en cette fin d'après-midi au combien glacé dans cette ville qu'on appelle BaldorHeim. Nous attendions sagement la visite d'un habitué des lieux, une aide providentielle envoyé de la guilde des Dragonniers en aide à l'ex-général du Stolenmark. Car oui, d'aides, j'allais avoir grands besoins. Mon ordre n'est plus, donc je n'ai ni structures, ni même soutient logistique et encore moins d'hommes pour m'aider, que ce soit pour retrouver la mémoire comme retrouver mes soldats disparus. Pour ce qui est de Fort-Bastel, la question ne se pose même pas tant l'objectif est éloigné. Par chance, la guilde des dragonniers semblait encline à aider les gens dans ma situation.

Nous attendions donc, autour d'une table au fond de la taverne, une bière posée sur celle-ci. Nous en profitions pour regarder l'animation dans cet établissement. Nous y voyions de tout, Stryges, nains, hybrides de toutes sortes. Mais bien que les esprits s'échauffaient parfois, aucun conflit sérieux n'éclatait et l'ambiance semblait bien plus festive que conflictuelle ici. Malheureusement, malgré la haute fréquentation des lieux, aucun visage familier ne semblait faire partit de la foule agitée de l'établissement qu'il soit allié ou ancien indicateur. Nous attendions donc ainsi notre contact dont nous n'avions que peu d'informations. La seule chose que les Dragonniers nous avaient donnée était son surnom 'Grabuge' et la simple information suivante 'Lui, il vous reconnaîtra, ne vous en faites pas'. J'ignore la raison d'un tel anonymat, peut-être pour qu'il puisse s'éclipser sans être vu si sa 'mission' lui paraissait compromise ou pas tout à fait honnête.

Nous étions ici depuis presque une heure, se rappelant les aventures passées et spéculant sur les aventures à venir. Il faut dire que cette petite expédition dans les égouts avec cette mystérieuse orque ne nous avait pas laissées sans traces. Outre l'odeur et la crasse habituelle de cet endroit dont il faudrait qu'on se débarrasse, nous avions pu constater la virulence des gnomes accrochés à leur butin. Il semblerait aussi qu'ils ne fassent pas le meilleur des repas pour une vampire non plus. Il y a également une arène dans cet endroit, peut-être y trouverais-je des indices sur mes anciens compagnons. Cela peut valoir le détour. Bien sûr, une fois que nous aurons eut l'aide de la Guilde des Dragonniers.







RP en cours : 1 - 2
Arènes en cours : 1 (libre)- 2 (libre) - 3 (libre)
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1710
Expérience : 3529
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 143
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3555/3555Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3555/3555)
Vitesse: -408
Dégâts: 3894

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyJeu 12 Déc 2019 - 0:47

Je me tenais devant la porte du Fourré à la Myrtille, célèbre taverne locale où j’avais déjà passé quelques soirées. L’ambiance était généralement chaleureuse, et les emmerdeurs étaient rapidement mis à la porte par le courtois mais néanmoins autoritaire Hal, patron de l’établissement. Par conséquent, quand je venais ici, c’était rarement pour le travail, et plus souvent pour me détendre en fumant la pipe et en sirotant une bière. Un fourré de temps en temps même, quand j’étais d’humeur. Mais ce soir-là, la raison de ma venue était tout autre.
Tôt ce matin, j’avais reçu une missive de la part de mes camarades dragonniers. Apparemment, une âme en peine vivant dans les alentours avait grand besoin de quelqu’un pour l’aider dans une quête périlleuse, et j’avais été choisi pour être cette fameuse aide. Il fallait croire que j’étais un des rares kazhariens parmi les Dragonniers, et de ce fait il semblait judicieux que ça soit moi qui ait reçu cette mission. Le message stipulait que notre protégé nous attendait au Fourré à la Myrtille, en début de soirée. Sans hésiter j’acceptai, chargeant le messager de renvoyer une missive aux Dragonniers, et commençai ma journée comme toutes les autres: par l’entraînement.

Les heures défilèrent rapidement, et ma journée fut bien remplie, quoi qu’assez commune vis à vis de mes journées habituelles. Je me félicitai néanmoins d’avoir enfin réussi à apprendre la formation du fer de lance à mes hommes, une formation aérienne plutôt complexe mais diablement efficace pour atteindre une cible précise. Utile dans le cadre de nos missions de reconnaissance ou de capture de criminels. Outre ce net progrès dans l’entraînement de la Brigade Ailée Kazharienne, mes enquêtes actuelles n’avancèrent pas de trop, et ma patrouille hebdomadaire ne donna rien de concret. A croire que les crapules de BaldorHeim avaient décidées de se tenir à carreau depuis quelques temps, malgré la guerre contre les skarniens. Dans un tel contexte, les incivilités étaient monnaie courrante, mais la capitale naine avait visiblement de la chance. Quoi que le calme apparent de la cité tenait certainement aussi du génie de l’Impérator qui, contrairement à tous les autres dirigeants de faction, était parvenu à repousser la première attaque de skarniens, les empêchant de ce fait de s’installer durablement où que ce soit. Peut-être que cette efficacité ostentatoire redonnait de l’espoir aux gens, au lieu de faire sombrer la ville dans le chaos comme il arrive souvent en temps de guerre?

Quoi qu’il en soit ma journée fut vite terminée, et je n’oubliai pas le rendez-vous fixé le soir même. Par chance, mon service finissait une bonne demi-heure avant, je pus donc me diriger tranquillement au Fourré, arrivant à l’établissement pile à l’heure du rendez-vous, et ce sans avoir eu à courir dans toute la ville. J’ouvris la porte sans cérémonie, habitué au lieu, et saluai le patron qui nettoyait une tâche de vomi près de l’entrée. Il me fit un aimable signe de tête, et je m’approchai de lui tout en scrutant les gens attablés.

Salut Hal! Dis-moi, tu n’aurais pas vu un humain, dans la fleur de l’âge, les cheveux grisonnants? J’ai rendez-vous avec lui ici.

L’interpelé prit le temps d’arrêter de nettoyer un instant, et me fit le sourire qu’il réservait à tous ses clients, avant de répondre sur son habituel ton cordial:

Bonsoir, brigadier. Mmh, si si, il me semble bien avoir vu quelqu’un qui correspond à votre description. Il est… là-bas!

Il me désigna une table que mon oeil vieillissant n’avait pas pu voir tout seul, et je reconnus l’homme que l’on m’avait décrit dans la missive. Aucun doute, c’était bien notre protégé. C’était le seul humain ce soir là, qui plus est, la clientèle étant composée notamment de nains et de stryges blancs. Je remarquai qu’il était accompagné par une femme, belle d’apparence, mais dégageant quelque chose d’étrange. De sombre. M’enfin, ces impressions étaient sûrement dûes à la fatigue. Je remerciai Hal d’une tape amicale sur l’épaule avant de sortir ma pipe et de tasser un peu de tabac dedans. Ceci fait, je sortis mon briquet et allumai la pipe avant de m’approcher de notre homme. C’était, comme décrit dans le message des Dragonniers, un homme d’âge mûr, quoi que faisant plus vieux avec ses cheveux gris. Il avait le visage dur, et un oeil averti aurait tout de suite repéré qu’il était un guerrier. Pas de balafres trop visibles sur le visage, mais il devait certainement en avoir sur tout le reste du corps. Il était accompagné - et ça, ça n’était pas dans le message - d’une jolie femme, quoi qu’à l’allure discrète. Elle aussi semblait humaine, mais elle pouvait tout aussi bien être thérian ou vampire.

Je m’assis devant eux calmement, tirant quelques bouffées sur ma pipe et rabattant ma lourde cape de fourrure sur mon armure lourde avant de lancer:

Les Dragonniers vous saluent! Je suis Grabuge, brigadier mais aussi dragonnier, pour vous servir. Alors, il paraît que vous avez des ennuis et que je pourrais vous aider?
Revenir en haut Aller en bas
Greil
Maître d'armes

Greil

Messages : 175
Expérience : 780
Masculin Âge RP : 45

Politique : 00
Métier : Bûcheron - Compagnon
Titres:
 

(Jais, licorne de Greil, +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche1075/1075Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (1075/1075)
Vitesse: 200
Dégâts: 552

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptySam 14 Déc 2019 - 19:35

img_rp
Machin de Taverne
Grabuge & Greil
“L'altruisme est souvent un alibi.”




Un curieux personnage venait de pénétrer dans la taverne. Il ne semblait pas spécialement menaçant, mais beaucoup de détails dans sa démarche et dans son apparence montraient chez lui une certaine expérience du terrain. C'était une peau-verte, plus précisément un gobelin d'un âge proche du mien. D'une taille proche d'un nain, il ne semblait pas avoir hérité de leur aspect pour le moins bourru même s'il en demeure pour le moins plutôt trapu. Une chevelure mi-longue et de couleur feu, un œil noir et l'autre visiblement crevé à en juger par son cache-œil. Nous avions affaire à un gobelin aux traits sévères et logé dans son armure lourde dissimulée sous une lourde cape de fourrure, justifiée par le froid extérieur de nos contrées.

Cet individu venait donc de rentrer dans la taverne, et je l'observais se diriger dans celle-ci. Je fut quelque peu surpris de voir que celui-ci se dirigeait vers nous et encore plus de le voir s'asseoir à notre table sans y être invité. Ce fut lorsqu'il rabattit sa cape et tira quelques fois sur sa pipe que notre individu fit les présentations.

Les Dragonniers vous saluent ! Je suis Grabuge, brigadier, mais aussi dragonnier, pour vous servir. Alors, il paraît que vous avez des ennuis et que je pourrais vous aider ?

Ainsi donc, ce curieux gobelin était celui que la guilde des dragonniers nous avait envoyé. Une guilde assez ancienne et pour le moins efficace, du moins d'après Elincia. S'ils estimaient que ce Grabuge était le plus indiqué à nous aider, nous pouvions leur faire confiance aussi, je me présentais à lui, modestement avant qu'Elincia ne complète en faisant un peu moins dans la modestie avant de me confirmer la confiance qu'elle porte à la Guide des Dragonniers.

Greil : Enchanté Grabuge, je m'appelle Greil.
Elincia : Général Greil, de l'ordre du Stolenmark. Je pense qu'on peut faire confiance à la Guilde des Dragonniers sur ces informations. Grabuge ? Ce nom m'est familier, mais je ne saurais dire pourquoi. Je suis Elincia, en quelque sorte, le bras droit du général.

Il était évident qu'Elincia mentait sur un point. Elle avait une excellente mémoire et devait certainement se rappeler ou elle avait entendu ce nom. Ceci doit être une ouverture à la discussion, pour que ce Grabuge se présente un peu plus de lui-même. Quoiqu'il en soit, j'enchaînais rapidement, expliquant le début de nos projets et laissant ainsi à Grabuge l'occasion de répondre à toutes nos indications en un bloc. Elincia en profita pour commander quelques bières, l'alcool aidera sans doute à simplifier les échanges.

Greil : Nous avons pour projet de faire renaître le Stolenmark de ses cendres mais, avant cela nous avons besoin de trouver qui nous a attaqué et pourquoi. Sur un second plan, nous devons aussi retrouver nos anciens soldats, je doute que nous ne soyons que deux survivants.

"Retrouver nos soldats", comment une idée aussi logique pourrait paraître aussi impossible dans la pratique ? Un général amnésique doit retrouver ses soldats alors qu'il n'est plus fichu de se rappeler de leur apparence ? Un travail sur ma mémoire doit être fait en amont de cette étape, mais pour le moment, je vais éviter de surcharger d'informations notre allié dragonnier. Commencer une enquête sur les assassins du Stolenmark avec les ressources des dragonniers en support sera déjà un grand pas en avant.






RP en cours : 1 - 2
Arènes en cours : 1 (libre)- 2 (libre) - 3 (libre)
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633


Dernière édition par Greil le Sam 14 Déc 2019 - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1710
Expérience : 3529
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 143
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3555/3555Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3555/3555)
Vitesse: -408
Dégâts: 3894

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptySam 14 Déc 2019 - 22:20

Les deux personnes que je venais d’aborder eurent d’abord un mouvement de surprise, jusqu’à ce que j’annonce la raison de ma venue ici. Leur regard changea, et il semblèrent avoir un peu plus confiance en moi sans me connaître. Ils devaient vraiment être désespéré pour s’appuyer sur un parfait inconnu qui aurait tout aussi bien pu être un escroc. Celui que l’on m’avait décrit, l’humain aux cheveux grisonnants, me répondit chaleureusement:

Enchanté Grabuge, je m’appelle Greil.

A la mention de ce nom, je fronçai les sourcils. Greil, ce nom me disait quelque chose… L’avais-je déjà rencontré par le passé? Une personne que j’avais sauvé, peut-être? Un ancien client d’Egide? La femme à ses côtés répondit à mes questions sans que je les pose:

Général Greil, de l'ordre du Stolenmark. Je pense qu'on peut faire à la Guilde des Dragonniers sur ces informations. Grabuge ? Ce nom m'est familier, mais je ne saurais dire pourquoi. Je suis Elincia, en quelque sorte, le bras droit du général.

J’écarquillai les yeux à mesure que je prenais conscience de qui était en train de me demander de l’aide. Mais bien sûr que le nom de Greil me disait quelque chose! Bien plus récente qu’Egide, la compagnie de Stolenmark était un ordre de braves qui avaient apaisé les tensions entre humains et nagas il y a quelques années, dans les marais Hukutav. Ils avaient participé à l’effort de paix en portant secours autant aux nagas qu’aux humains, et avaient ensuite diversifié leur champ d’action en faisant régner la justice sur leur sillage. Ils s’étaient rapidement établis dans un fort dont le nom m’échappe, et avaient grandement aidé à rendre Dùralas plus accueillant. Beaucoup, parmi mes anciens frères d’armes qui avaient désertés lors des exactions de Barathorn, avaient soumis l’idée de rejoindre Stolenmark, et j’avais moi-même décidé, après avoir détruit l’Egide salie par Barathorn, de les rejoindre pour leur demander de l’aide dans ma quête de reconstruction d’Egide. Mais après plusieurs semaines de voyage, j’appris que l’ordre de Stolenmark n’était plus, et qu’ils avaient été chassés de leur place forte. Le général Greil était présumé mort, ainsi je changeai mes projets et ralliai BaldorHeim, ce qui m’amena à la place qui était la mienne actuellement. Si j’avais su que le général Greil, visiblement bel et bien en vie, avait survécu et demanderait de l’aide aux Dragonniers, je me serais un peu plus apprêté.
Le-dit général reprit, ne s’étant sûrement pas encore rendu compte de ma réaction:

Nous avons pour projet de faire renaître le Stolenmark de ses cendres mais, avant cela nous avons besoin de trouver qui nous a attaqué et pourquoi. Sur un second plan, nous devons aussi retrouver nos anciens soldats, je doute que ne nous soyons que deux survivants.

Je repris ma contenance et acquiesça, comprenant le but de tout ceci. C’était évident après tout, et je souris en me rendant compte que nos quêtes étaient très similaire. Je répondis néanmoins rapidement, préférant éviter qu’ils se vexent en interprétant mal mon sourire, en baissant toute fois la voix pour que les tables alentours ne nous entendent pas:

Voilà donc pourquoi votre nom m’était familier! Greil du Stolenmark, je vous pensais mort. Je suis Grabuge, ancien membre de la compagnie d’Egide depuis trente ans, mais aussi celui qui a dissout la compagnie. C’est une longue histoire que je serais ravi de vous conter, mais je ne suis pas ici pour ça. J’avais eu vent de la disparition de l’ordre de Stolenmark, car j’avais décidé de vous rejoindre lors de la destruction d’Egide, mais j’ai dû me rendre à l’évidence quand les nouvelles me sont parvenus: votre ordre n’était plus. Heureux que vous ayez survécu, en tout cas. Quant à vous Elincia, je ne sais pas qui vous êtes, mais si vous dites être le bras droit de Greil, vous êtes probablement de confiance.

Je présentai ma main à mes deux interlocuteurs, en signe d’amitié, puis repris:

Vous voulez donc des informations sur la destruction de Stolenmark, ainsi que retrouver vos anciens frères d’arme? Et bien, les dragonniers ne m’avaient rien dit sur la mission, ni même sur vous si ce n’est votre apparence, mais je dois dire que peut-être sans le savoir, ils ont choisis le plus qualifié pour participer à cette mission. Quoi que, c’est possible que le père Tungstène est bel et bien organisé tout ça. Il sait tant de choses qu’il n’est pas impossible que cette entrevue ne soit pas le fruit du hasard. Quoi qu’il en soit, vous êtes bien conscient que ce que vous me demandez ne peut pas se régler en quelques jours? Il va me falloir du temps, pour réunir mes contacts, réussir à choper des informations, mais aussi réunir les survivants du Stolenmark. Et j’ai, pour cette dernière tâche, une idée qui pourrait bien vous intéresser.

En effet, quoi de mieux qu’un appel à la Justice pour rallier des hommes justes?
Revenir en haut Aller en bas
Greil
Maître d'armes

Greil

Messages : 175
Expérience : 780
Masculin Âge RP : 45

Politique : 00
Métier : Bûcheron - Compagnon
Titres:
 

(Jais, licorne de Greil, +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche1075/1075Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (1075/1075)
Vitesse: 200
Dégâts: 552

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyLun 16 Déc 2019 - 15:04

img_rp
Machin de Taverne
Grabuge & Greil
“L'altruisme est souvent un alibi.”




Suite a notre exposé de la situation, nous attendions la réponse du gobelin surnommé Grabuge. Assis en face de nous, je pouvais le voir acquiescer à notre discours, mais également esquisser un sourire. Je me demandais la raison de ce rictus soudain, ne sachant pas comment interpréter ce geste. Se réjouissait-il de la chute du Stolenmark ou se réjouissait il d'aider à sa renaissance ? La réponse nous fut parvenue bien rapidement, avant même qu'Elincia ne pose la question d'ailleurs.

Grabuge : “Voilà donc pourquoi votre nom m’était familier ! Greil du Stolenmark, je vous pensais mort. Je suis Grabuge, ancien membre de la compagnie d’Égide depuis trente ans, mais aussi celui qui a dissout la compagnie. C’est une longue histoire que je serais ravi de vous conter, mais je ne suis pas ici pour ça. J’avais eu vent de la disparition de l’ordre de Stolenmark, car j’avais décidé de vous rejoindre lors de la destruction d’Égide, mais j’ai dû me rendre à l’évidence quand les nouvelles me sont parvenu : votre ordre n’était plus. Heureux que vous ayez survécu, en tout cas. Quant à vous Elincia, je ne sais pas qui vous êtes, mais si vous dites être le bras droit de Greil, vous êtes probablement de confiance.”

Ainsi, cet homme semble me connaître au moins de noms ou de réputation. Celui-ci me parle de son ordre, l'Égide, à laquelle il aurait mis fin. Un ancien aspirant si je comprends bien, de surcroit, mais je n'ai malheureusement aucun souvenir de lui. Le Gobelin fini sa sentence envers une Elincia que je regarde d'un air confus, cherchant un indice chez elle indiquant si je devais, ou non, connaître ces informations. Son discours après un petit sourire vers moi et me donna l'information dont j'avais besoin, bien sûr après avoir serré la main tendue de notre interlocuteur et écouter tout ce qu'il avait à dire.

Grabuge : “Vous voulez donc des informations sur la destruction de Stolenmark, ainsi que retrouver vos anciens frères d’arme ? Et bien, les dragonniers ne m’avaient rien dit sur la mission, ni même sur vous si ce n’est votre apparence, mais je dois dire que peut-être sans le savoir, ils ont choisis le plus qualifié pour participer à cette mission. Quoi que, c’est possible que le père Tungstène est bel et bien organisé tout ça. Il sait tant de choses qu’il n’est pas impossible que cette entrevue ne soit pas le fruit du hasard. Quoi qu’il en soit, vous êtes bien conscient que ce que vous me demandez ne peut pas se régler en quelques jours ? Il va me falloir du temps, pour réunir mes contacts, réussir à choper des informations, mais aussi réunir les survivants du Stolenmark. Et j’ai, pour cette dernière tâche, une idée qui pourrait bien vous intéresser.”

Le gobelin nommé Grabuge semblait plus qu'apte, mais même tout indiqué pour cette mission, du moins d'après ses dires. Cependant, il nous informe que ceci ne sera pas réglé en quelques jours. Peu surpris, nous avions tabler sur quelques années au minimum pour une telle tache. Et retrouver ma mémoire serait primordiale pour pouvoir finir celle-ci également. Quoiqu'il en soit, Elincia prit la parole d'une manière amicale.

Elincia : Bonne nouvelle si vous ne me connaissez pas, Grabuge. Cela signifie que je fais correctement mon métier. Cela dit, je compatie sincèrement pour le sort d'Égide, nous avons eut vent de sa destruction, mais elle n'était plus que l'ombre d'elle-même depuis quelques années. Je me rappelle qu'autrefois elle répondait aux mêmes principes que nous autres du Stolenmark. J'ai ouï dire qu'elle donnait même dans l'attaque de convoi de marchandises vers sa fin. Nous pourrions peut-être nous aider mutuellement pour restaurer nos ordres cela dit. Qu'elle est donc votre idée ?

Je n'avais pas vraiment eu l'occasion de prendre la parole, Elincia ayant dit le principal et m'ayant permis discrètement de situer qui était notre interlocuteur et qui était son ordre. J'attendais donc que notre interlocuteur nous expose son idée, l'écoutant avec la plus grande attention. Malgré mon défaut de mémoire, je peux encore être utile pour tout ce qui est stratégie après tout.






RP en cours : 1 - 2
Arènes en cours : 1 (libre)- 2 (libre) - 3 (libre)
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1710
Expérience : 3529
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 143
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche3555/3555Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (3555/3555)
Vitesse: -408
Dégâts: 3894

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyLun 6 Jan 2020 - 3:12

L'ancien général Greil semblait un peu perplexe, cherchant visiblement quelque chose de la part de sa compagne de route. Ne se souvenait-il pas d'Egide? Ma foi, ça n'était peut-être pas si étonnant. Si à l'apogée de sa puissance, il y a plus d'un siècle, Egide était une compagnie glorieuse qui n'avait rien à envier à aucun ordre, elle ne représentait plus qu'une poignée d'homme à l'époque où je l'avais rejoins, et aux ambitions bien floues quand je l'avais quitté et détruite. La dénommée Elincia prit alors la parole:

Bonne nouvelle si vous ne me connaissez pas, Grabuge. Cela signifie que je fais correctement mon métier. Cela dit, je compatie sincèrement pour le sort d'Égide, nous avons eut vent de sa destruction, mais elle n'était plus que l'ombre d'elle-même depuis quelques années. Je me rappelle qu'autrefois elle répondait aux mêmes principes que nous autres du Stolenmark. J'ai ouï dire qu'elle donnait même dans l'attaque de convoi de marchandises vers sa fin. Nous pourrions peut-être nous aider mutuellement pour restaurer nos ordres cela dit. Qu'elle est donc votre idée ?

J'acquiesçai doucement, alors que des bribes de souvenir refaisait surface à la mention de l'attaque des marchands. C'était à ce moment-là que ma décision avait été prise, et qu'Egide prit fin. J'avais mis longtemps à m'assurer que mon choix était le bon, et je traversai une sombre période alcoolisée avant de trouver refuge chez les kazhariens. Heureusement tout ceci était derrière moi, et nous étions plus proche de la reconstruction d'Egide que de sa destruction, il y a de cela plusieurs années. Je repris ma contenance très rapidement, et me redressa un peu plus sur mon siège non sans tirer quelques bouffées sur le tabac qui continuait à se consumer dans ma pipe. Je lui répondis alors, serein:

"Vous êtes une des rares à connaître la triste fin d'Egide. Ma compagnie n'était en effet plus que l'ombre d'elle même, tel que vous le dites, et sa dissolution eut l'effet d'un pétard mouillé aux yeux des dùralassiens. Quant à mon idée, elle est en lien avec la dissolution de cette antique compagnie. Je pense que si j'étais simplement parti après l'avoir détruit, sans but fixe, je serais devenu fou. Imaginez-vous détruire ce qui vous a rendu tel que vous êtes, ce qui vous as élevé en son sein et bercé de principes. Non, quand j'ai brûlé le campement et tué les vermines qui avaient décidé de suivre le capitaine Barathorn dans son avarice, je n'ai eu jusqu'alors qu'un seul but: refonder Egide en lui redonnant ses lettres de noblesse. Et après plusieurs années d'économie, de sacrifices et de sueurs, je ne suis plus très loin d'atteindre mon but. Les derniers préparatifs sont en cours, et bientôt Egide renaîtra de ses cendres, avec moi à sa tête. Un budget parmi mes économies est dédié à l'envoie dans tout le continent de pamphlet invitant toute âme avide de justice de me rejoindre pour l'inauguration, et je pense que c'est là un bon moyen d'attirer les quelques survivants du Stolenmark qui ne se cachent pas. Enfin, c'est à vous de me dire si vous pensez vos compagnons susceptibles de répondre à cet appel, cher général."

Je jetai un coup d'oeil à Greil qui, vut la popularité que je lui avais connu à l'époque, devait sûrement autant que moi accorder une importance absolue à connaître ses hommes et donc leur aspirations.
Revenir en haut Aller en bas
Greil
Maître d'armes

Greil

Messages : 175
Expérience : 780
Masculin Âge RP : 45

Politique : 00
Métier : Bûcheron - Compagnon
Titres:
 

(Jais, licorne de Greil, +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559870510-barre-vie-gauche1075/1075Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] 1559871461-barre-vie-rouge  (1075/1075)
Vitesse: 200
Dégâts: 552

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] EmptyLun 6 Jan 2020 - 12:31

img_rp
Machin de Taverne
Grabuge & Greil
“L'altruisme est souvent un alibi.”



Le gobelin acquiesce aux dires de la vampire me secondant. Visiblement, il partageait le point de vue d'Elincia sur ce qu'était devenue l'Égide tandis que je collectais mentalement les informations qui m'étaient donnée. Un ordre plus ancien que le Stolenmark, mais ayant une ligne de conduite similaire. Cet ordre aurait décliné avec le temps, vivant suffisamment longtemps pour se voir devenir ce qu'ils avaient juré de combattre. Un avenir que je n'aurais jamais souhaité pour le Stolenmark qui avait été fauché dans sa jeunesse par un ennemi inconnu. Le gobelin sembla perdu dans ses souvenirs et ce ne fut qu'après quelques bouffées de tabac prise sur sa pipe, ajoutant à l'odeur peu agréable de la taverne, que celui-ci reprit de plus belle. Exposant son idée et demandant les informations dont il avait besoin. Requête d'information dont je ne pouvais me rappeler que très partiellement.

Grabuge : Vous êtes une des rares à connaître la triste fin d'Égide. Ma compagnie n'était en effet plus que l'ombre d'elle-même, tel que vous le dites, et sa dissolution eut l'effet d'un pétard mouillé aux yeux des dùralassiens. Quant à mon idée, elle est en lien avec la dissolution de cette antique compagnie. Je pense que si j'étais simplement parti après l'avoir détruit, sans but fixe, je serais devenu fou. Imaginez-vous détruire ce qui vous a rendu tel que vous êtes, ce qui vous as élevé en son sein et bercé de principes. Non, quand j'ai brûlé le campement et tué les vermines qui avaient décidé de suivre le capitaine Barathorn dans son avarice, je n'ai eu jusqu'alors qu'un seul but: refonder Égide en lui redonnant ses lettres de noblesse. Et après plusieurs années d'économie, de sacrifices et de sueurs, je ne suis plus très loin d'atteindre mon but. Les derniers préparatifs sont en cours, et bientôt Egide renaîtra de ses cendres, avec moi à sa tête. Un budget parmi mes économies est dédié à l'envoi dans tout le continent de pamphlet invitant toute âme avide de justice de me rejoindre pour l'inauguration, et je pense que c'est là un bon moyen d'attirer les quelques survivants du Stolenmark qui ne se cachent pas. Enfin, c'est à vous de me dire si vous pensez vos compagnons susceptibles de répondre à cet appel, Cher Général."

Grabuge avait raison sur le dernier point énoncés. Me connaissant, je n'aurais jamais recruté quelqu'un qui ne répond pas au code d'honneur du Stolenmark, même si la divergence n'était que partielle. Cependant, il allait être difficile de parler des différences individuelles de mes anciens soldats. Non pas que je ne m'en suis pas enquiert de par le passé, mais que l'amnésie dont je souffre me prive de l'accès à ces informations. Si je pouvais me rappeler de ce qui fut ma seconde famille, je n'aurais pas besoin des dragonniers pour les retrouver après tout. J'allais reprendre donc mon discours, révélant honnêtement la situation actuelle. Un discours auquel le gobelin ne s'attendrait certainement pas, mais un discours honnête sur ma situation.

Greil : Évidemment que mes hommes seront attirés par la renaissance d'Égide. Si nos ordres ont les mêmes principes de conduite et que l'Égide renaît telle qu'elle devrait être, et non, telle qu'elle était, les membres du Stolenmark ne pourront qu'être intéressés par celle-ci à défaut d'être dans le Stolenmark en lui-même. Ceci est ce dont je suis certain, pour la globalité de mes hommes. L'égide, la Milice et les Dragonniers sont des ordres qui pourraient attirer mes anciens ressortissants. Pour ce qui est de la différence individuelle, malheureusement, je ne la connais plus. Je ne saurais dire qui de mes hommes a d'autres priorités et quelles sont ses priorités en question. Non pas que je n'attache pas d'importances à mes soldats, ceci serait indigne d'un bon leader. Je connaissais ces informations, mais je ne suis pas sorti indemne de notre dernier affrontement. Ma mémoire a été grandement altérée et, hormis quelques flash-back, je ne me rappelle de presque rien.

Ce dernier point avait donc été révélé à ce gobelin dragonnier nommé Grabuge. S'il tenait réellement à refonder l'Égide, son comportement sur cette révélation devrait également indiquer comment il souhaite la gérer et aussi comment il s'occuperait de ses hommes. C'est pourquoi je redoublais d'intérêts envers sa réaction après cette révélation. Après tout, si certains de ses hommes seraient mes anciens compagnons d'armes, je voulais m'assurer qu'ils soient particulièrement bien traités. Elincia reprit son discours presque aussitôt que j'avais terminé le mien, ne laissant le temps de glisser un commentaire entre les deux laïus. Visiblement, elle s'attendait à ce que je révèle a notre nouvel allié mon état de santé.

Elincia : Et c'est pour ça que je suis ici. Je remplirais le rôle de sa mémoire tant que mon général ne l'aura pas retrouvé entièrement. Je dispose d'une liste de noms, ainsi que la particularité et la situation familiale de chacun de nos hommes. Malheureusement, mes corbeaux ont arrêtés de voler lors de la chute du Stolenmark et de Fort-Bastel. Mes dernières informations datent de cette époque. Aujourd'hui, il nous faut trouver qui est en vie parmi eux et ou ils se trouvent. Vous voulez cette liste écrite ou des informations orales vous suffiront, Grabuge ?

Une liste de noms qui ne me parlent plus, mais qui, de part le passé, devaient sans doute signifier ce qui me restait de plus cher dans cette vie. Des particularités uniques, des espèces différentes, mais une mentalité commune et une volonté de faire le bien qui se démarque de l'individu lambda. Nous attendions ainsi la réponse du gobelin pour répondre a ses interrogations et écouter ses propositions pour la suite des opérations.






RP en cours : 1 - 2
Arènes en cours : 1 (libre)- 2 (libre) - 3 (libre)
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty
MessageSujet: Re: Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]   Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Machin de tavernes [Pw: Grabuge & Greil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Est de Dùralas :: Ville de BaldorHeim :: BaldorHeim-