AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Herbier  

Le Monde de Dùralas


Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Nous sommes actuellement en l'An 810 du Ve Âge.
Bienvenue à notre dernier membre : Fëanor
Le Monde de Dùralas a précisément 3823 jours !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Dùralas, le Jeu 18 Avr 2024 - 0:12
La Spécialisation de classe s'obtient à Wystéria.
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
-34%
Le deal à ne pas rater :
-34% LG OLED55B3 – TV OLED 4K 55″ 2023 – 100Hz HDR 10+, ...
919 € 1399 €
Voir le deal

 

 Flore et Faune magiques [Cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Père Tungstène
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
Père Tungstène

Messages : 446
Expérience : 8743
Masculin Âge RP : Inconnu

Politique : 200
(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Flore et Faune magiques [Cours] 644535104500/4500Flore et Faune magiques [Cours] 242396barresante02  (4500/4500)
Vitesse: 1850
Dégâts: 4000

Flore et Faune magiques [Cours] Empty
MessageSujet: Flore et Faune magiques [Cours]   Flore et Faune magiques [Cours] EmptyLun 29 Avr 2019 - 8:28
Séparation du contenu

Ancien professeur : Aelia Siblae (PNJ)

Présentation d'Aelia Siblae:


Professeur actuel : @Philyros (PJ)

Présentation de Philyros


Dernière édition par Père Tungstène le Mer 3 Juin 2020 - 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Père Tungstène
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
Père Tungstène

Messages : 446
Expérience : 8743
Masculin Âge RP : Inconnu

Politique : 200
(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Flore et Faune magiques [Cours] 644535104500/4500Flore et Faune magiques [Cours] 242396barresante02  (4500/4500)
Vitesse: 1850
Dégâts: 4000

Flore et Faune magiques [Cours] Empty
MessageSujet: Re: Flore et Faune magiques [Cours]   Flore et Faune magiques [Cours] EmptyLun 1 Juin 2020 - 19:35
Séparation du contenu
Introduction à la flore et faune magiques


Flore et Faune magiques [Cours] F6416cdc70da2a679df6b08583521558
Source : Alayna Danner

Les élèves conviés au premier cours de faune et flore magiques se trouvent actuellement à l'extérieur de l'institut, dans la cour. De là, il est possible de contempler l'académie de magie, creusée au sein même d'un gigantesque chêne. La cour est assez vaste, et des petites créatures tels que des gnomes ou des korrigans y gambadent. Elle est délimitée par des murs de ronces qui entourent l'école de Tungstène.

- Le ciel est bleu aujourd'hui, vous ne trouvez pas ?

S'exclame d'une voix mélodieuse la professeure de FFM, qui vient d'arriver devant les élèves. Elle est assez grande, atteignant pratiquement le mètre 90, avec des vêtements simples, et une démarche légère. Sa peau est blanchâtre, et ponctuée de tatouages tribaux disposés ci et là. Si vous observez bien, vous pouvez remarquer que les peintures sur sa peau représentent des symboles abyssaux, et plus particulièrement des Abyssaux de la Muse.

- Je me prénomme Aelia Siblae, et je serai votre professeure cette année pour vous faire découvrir ce que je sais des animaux et des plantes magiques. Pendant mes séances, je serai accompagnée de ma fidèle compagnonne : voici Sibylle !

Une petite fée de Sylfaën apparaît alors sur l'épaule d'Aelia. Elle est vêtue de feuillages qui forment une robe de couleur vert foncé, ainsi qu'un petit chapeau fait à partir d'un capuchon de gland. Sibylle fait un grand sourire à l'assistance et un signe de la main avant de voleter autour de la tête de l'abyssale de la Muse.

- Sibylle est muette depuis sa naissance. Mais ne vous inquiétez pas, elle comprend bien évidemment tout ce que vous lui dites et fait une excellente assistante ! Elle pourra même vous être utile dans certaines tâches. Si je suis particulièrement à l'aise en ce qui concerne la faune, Sibylle me dépasse largement en botanique.

La fée rosit et fait un geste de la main à Aelia, d'une manière qui voulait dire "vile flatteuse, va".

- Je vous propose d'entamer le premier cours en vous présentant le programme de l'année. N'hésitez pas si vous avez des questions, contrairement à certaines plantes présentes ici, je ne mords pas !


Cours

I. Qu'entend-t-on par faune et flore magiques ?

Peut-être que certaines ou certains d'entre vous se sont posé(e)s la question avant d'arriver à ce cours : qu'est-ce que l'on appelle faune magique ? Qu'est-ce que l'on appelle flore magique ? Ce sont d'excellentes questions, et je vais vous y répondre point par point. Commençons par la faune.

De manière générale, la faune désigne l'ensemble des espèces animales qui vivent à Dùralas. Si cela ne tenait qu'à moi, je vous parlerai pendant des heures de tous les animaux présents dans mon livre préféré : le Bestiaire de Dùralas ! Mais toute une vie ne serait pas suffisante pour tout ce que j'aurais à vous raconter.

Par contre, je peux m'arrêter sur la notion de "faune magique". Nous entendons par là deux types de créatures :

  • Les créatures qui ont développé des capacités hors normes, magiques. Je ne parle pas là de poisons, mais plutôt de capacités qui ne peuvent être expliquées autrement que par la magie. Je pense notamment à l'aura magique de l'hydrocyno qui permet de protéger son maître, ou bien des animaux ayant la possibilité de contrôler un ou plusieurs éléments naturels (les escargots cracheurs de feu, par exemple).

  • Les créatures lâchant des composants aux vertus magiques. Cette deuxième catégorie est généralement en lien avec la précédente, car elles sont étroitement liées. Mais il est possible qu'une créature ait l'un, mais pas l'autre. Ces composants sont usités dans des rituels, des potions magiques ou encore de l'alchimie, et provoquent des effets complètement inattendus. Je pense notamment à la poussière de fée -Oui Sibylle, tu en fais tomber beaucoup lorsque tu virevoltes de la sorte- qui est utilisée dans de nombreuses préparations magiques.


Passons à la flore maintenant. L'explication est semblable à celle de la faune. la flore désigne l'ensemble des espèces végétales qui vivent à Dùralas. Tout comme pour la faune magique, la "flore magique" se décompose en deux catégories :

  • Les végétaux animés d'une magie quelconque. Un arbre ayant la capacité de se mouvoir par exemple (je ne parle pas des dryades ou des ents, mais bien d'arbre ensorcelé, bien que la pratique me dérange légèrement...), ou bien aux plantes ayant développé des capacités liées aux éléments naturels.

  • Les végétaux aux vertus magiques. C'est-à-dire qui sont utilisés pour leurs vertus magiques et/ou thérapeutiques dans de multiples préparations magiques. L'une des plus célèbres est certainement la mandragore, qui doit être autant utilisée que la poussière de fée dans les recettes/rituels/potions magiques.


II. L'étude d'une créature/plante magique

Afin de vous familiariser avec mes cours, je vais vous présenter une créature et une plante magique, afin que vous compreniez comment le tout fonctionne. Vous remarquerez que les cours de FFM portent beaucoup sur la pratique et les études de cas, c'est pourquoi je vous invite à expliquer toutes les remarques qui vous viendraient à l'esprit.

Commençons par la Créature magique. Oui, suivez-moi jusqu'à l'enclos qui se trouve dans le coin ici.. Juste un instant... Voilà, je vous présente Sidonie!

Apparence de Sidonie:

"- Qui peut me dire ce que nous avons devant les yeux ? Oui, vous vous appelez Invité c'est bien cela ?

- Oui, il s'agit d'une licorne !

- Effectivement, votre maison gagne 10 points supplémentaires."

Nous avons bel et bien devant les yeux une licorne. Vous pouvez la caresser, mais attention à ne pas faire de gestes brusques, les licornes préfèrent les êtres doux... Et plutôt de nature féminine.

De la famille des équidés, la licorne est un animal qui vit principalement dans les milieux forestiers, ainsi que les plaines. Si elle est réputée d'abord pour sa corne, la licorne est aussi connue pour son sang aux vertus magiques, qui peut procurer des remèdes très efficaces. La licorne n'a pas de capacités magiques en soit, si l'on n'excepte une cicatrisation quasi exceptionnelle, et une élégance sans pareille. Elle rentre donc dans la catégorie des créatures aux composants magiques.

Attention toutefois, quand il est hors de question de blesser un animal aussi majestueux pour obtenir son sang. Mais il arrive qu'une licorne se blesse en courant dans les fourrées, c'est à ce moment-là que le sang trouvé par terre peut par exemple être récolté. Bien évidemment, je n'accepterai aucunement qu'une créature ou qu'une plante soit maltraitée durant mes cours.



Passons maintenant à la Plante magique. Je vous présente la Plante lance-pierre !

Apparence de la plante lance-pierre:

Quelqu'un connaissait cette plante ? Non ? Cela ne m'étonne pas trop à vrai dire. Si les connaissances sur les animaux sont assez développées, il y a peu d'ouvrages sur la flore dùralassienne, et les végétaux sont donc moins réputés.

Cette plante vient également de Sylfaën. Vous pouvez les retrouver surtout aux abords des cours d'eau qui ruissellent dans la forêt. Elles poussent au bord de l'eau, enracinées dans la terre et généralement sous les pierres. Cette plante a développé un talent unique pour échapper à ses prédateurs : grâce à ses racines animées, elles s'emparent des pierres environnantes, et n'hésitent pas à projeter violemment les cailloux en direction des ennemis.

Cette plante n'a ni l'ouïe, ni le goût, ni l'odorat, mais elle interagit avec les vibrations ressenties dans la terre et dans l'air, pour les oiseaux. Les pierres jetées peuvent être plus ou moins grosses selon la taille de la plante lance-pierre (qui mesure entre 20 et 80 cm).

Si ce végétal n'a pas de vertus magiques particulières, il rentre quand même dans la catégorie des végétaux animés par la magie.

III. Le programme pour la suite

Vous avez donc eu un aperçu de ce qu'allait être le cours de FFM pour les fois prochaines. Laissez-moi vous présenter ce que nous étudierons ensemble... Avec Sibylle bien évidemment, je ne t'oublie pas.

Le prochain cours portera sur plusieurs familles de créatures aux capacités/vertus magiques. La liste ne sera pas exhaustive, mais vous devriez en apprendre plus sur le bestiaire dùralassien.

Le troisième cours portera sur plusieurs familles de végétaux aux capacités/vertus magiques. Encore une fois, la liste ne sera pas exhaustive.

Le quatrième cours portera sur les élémentaires. Ces humanoïdes, presque considérés comme des objets magiques, sont façonnés et remplis de magie. Cela fera le lien avec vos cours sur les voies arcaniques.

Le cinquième cours, enfin, portera sur les créatures de légende : les dragons et les phénix.

*DRIIIIIIIIIIIIIIIIIIING* Portez-vous bien, et profitez de ce ciel bleu ! Mais avant, n'oubliez pas de prendre un exemplaire du devoir ci-après, portant sur ce cours. Le renvoyer par missive privée à @Philyros vous permettra de gagner jusqu'à 20 points de maison (selon votre note /20), ainsi que 5 cristaux de roche.

Devoir


Devoir a écrit:

Première partie : questions sur le cours : (10 points)

1. Qu'est-ce que la flore magique ? Donnez un exemple. (2 points)

2. Qu'est-ce que la faune magique ? Donnez un exemple. (2 points)

3. Citez les deux catégories qui composent la faune magique ? Et celles de la flore magique ? (2 points)

4. Les licornes préfèrent la gente masculine ou la gente féminine ? Pourquoi ? (2 points)

5. Où peut-on trouver la plante lance-pierre ? (2 points)

Deuxième partie : la pratique : (5 points)

Postez un message d'au moins 10 lignes dans la Pratique de la flore et faune magiques en expliquant votre arrivée à ce cours, et vos impressions pendant celui-ci. Envoyez ensuite le lien de votre RP dans cette partie. Attention à l'orthographe ! (5 points)

Troisième partie : expression écrite : (5 points)

Décrivez en quelques lignes une rencontre que vous auriez faite avec une créature/plante magique appartenant à la forêt Sylfaën.


Code:
[u]Première partie : questions sur le cours[/u] : (10 points)

1. Qu'est-ce que la flore magique ? Donnez un exemple. (2 points)

2. Qu'est-ce que la faune magique ? Donnez un exemple. (2 points)

3. Citez les deux catégories qui composent la faune magique ? Et celles de la flore magique ? (2 points)

4. Les licornes préfèrent la gente masculine ou la gente féminine ? Pourquoi ? (2 points)

5. Où peut-on trouver la plante lance-pierre ? (2 points)

[u]Deuxième partie : la pratique[/u] : (5 points)

Postez un message d'au moins 10 lignes dans la [url=https://www.lemondededuralas.org/t2970-flore-et-faune-magiques-pratique]Pratique de la flore et faune magiques[/url] en expliquant votre arrivée à ce cours, et vos impressions pendant celui-ci. Envoyez ensuite le lien de votre RP dans cette partie. Attention à l'orthographe ! (5 points)

[u]Troisième partie : expression écrite[/u] : (5 points)

Décrivez en quelques lignes une rencontre que vous auriez faite avec une créature/plante magique appartenant à la forêt Sylfaën.

Membres ayant validé ce cours

@Arhiann
@Corbeau
@Holy
@Elizabeth Pot-en-beurre


Dernière édition par Père Tungstène le Sam 18 Juin 2022 - 14:12, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Philyros
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
Philyros

Messages : 2
Expérience : 6002
Masculin Âge RP : 237 cycles

Politique : 00
Titres:

(Sphinx, +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Flore et Faune magiques [Cours] 644535103982/3982Flore et Faune magiques [Cours] 242396barresante02  (3982/3982)
Vitesse: 929
Dégâts: 2158

Flore et Faune magiques [Cours] Empty
MessageSujet: Re: Flore et Faune magiques [Cours]   Flore et Faune magiques [Cours] EmptyVen 15 Avr 2022 - 12:26
Séparation du contenu
Les créatures aux capacités magiques


Le deuxième cours de flore et de faune magiques était sur le point de débuter dans la cour extérieure de l'académie de magie. Des changements avaient eu lieu depuis la dernière fois, en effet, une magnifique végétation pleine de vie s'épanouissait désormais tout le long des murs de ronces, et même de-ci, de-là, sur le sol et l'herbe grasse. Les petites créatures courraient et sautaient de joie à travers cette étendue et les oiseaux faisaient entendre leur douce symphonie, tandis qu'une myriade d'insectes butinaient. En son centre, un élaphaure s'harmonisant parfaitement avec le lieu était installé confortablement sur ce lit de verdure, méditant profondément les yeux fermés, écoutant ce que la Nature avait à lui dire et se chargeant de son énergie bienveillante, les courbes et formes s'étalant sur tout son corps pulsant d'une apaisante lumière dorée au rythme de son cœur.

« Nous vous présentons nos salutations, chers élèves de l'Académie. Veuillez vous installer devant nous. »

Sans sourire, ses yeux d'argile perçants s'ouvrirent pour observer attentivement ceux à qui il allait désormais transmettre son savoir, ne manquant pas d'en rendre plusieurs mal à l'aise. Une fois tous installés, il continua de son même ton grave et calme.

« Nous nous nommons Philyros, et comme vous le savez déjà, nous sommes à partir de maintenant votre professeur de Flore et de Faune magiques. Celle que nous remplaçons, Aelia Siblae, a dû malheureusement laisser sa place suite à des problèmes personnels, mais nous comptons bien reprendre correctement à partir de là où elle vous a laissé, tel un arbre continuant sa pousse même après avoir été brisé par la foudre. »

Il fit une nouvelle pause, observant une fois de plus les élèves et tentant de repérer le caractère de chacun. Certains le firent tiquer, manquant de concentration, souriant et plaisantant entre eux, voir en manquant tout simplement de respect.

« Tout d'abord, nous tenons à vous signaler que tous ceux qui ne viennent pas à notre cours dans le seul but de travailler correctement et sérieusement, et d'apprendre tout ce qu'ils peuvent, ne sont pas les bienvenus ici, et que nous n'hésiterons pas à les en chasser nous-même si nécessaire. Sans surprise, vous devinerez que cela aura possiblement un impact non-négligeable sur vos points de maison. »

Le silence se fit aussitôt, le sérieux et la concentration prirent place, pour la joie intérieure du professeur.

« Bien, nous allons maintenant pouvoir commencer. Le cours d'aujourd'hui sera donc, comme prévu, porté sur plusieurs familles de créatures aux capacités ou aux vertus magiques. Vous devriez normalement connaître les différences entre ces deux types, aussi, nous ne reviendrons pas dessus et allons aussitôt entrer dans le vif du sujet. »


Cours



L'hybride se redressa de toute sa stature et leva la main gauche paume vers le ciel, tandis que les lumières pulsant de son corps gagnèrent soudainement en intensité. Sans tarder, plusieurs longues racines sortirent de terre et se placèrent de sorte à ressembler à un petit escalier à deux marches, sur lesquelles vinrent aussitôt s'asseoir sagement un duo de petites créatures vivant autour d'eux. Le guérisseur les désigna chacune leur tour de haut en bas.

« La fée et le gnome. Vous connaissez déjà la première grâce à notre prédécesseur, mais sachez que tous font partie de la même famille, aux côtés des farfadets et korrigans, celle que nous nommons '' Petits Peuples ''. Tous les membres de cette famille ne possèdent pas forcément de capacités ou de vertus magiques, à l'exemple des deux derniers cités, mais la majorité si. De plus, elle a tendance à être la plus connue des Dùralassiens en raison de leur forte présence autour des villages, villes, et même capitales. La majorité de ces êtres vivants préfèrent d'ailleurs vivre en communautés plus ou moins grandes, ainsi, il n'est, par exemple, pas rare pour un voyageur de tomber sur un village de gnome. »

Le professeur indiqua à nouveau d'un signe de la main la première créature qui l'intéressait.

« La fée est l'une des exceptions, car on la trouve plus généralement seule, en forêt, à moins que leur grande vitesse nous empêche d'en découvrir plus en même temps. Il est déjà très difficile d'en apercevoir qu'une, et elles possèdent des pouvoirs magiques les aidant à se mouvoir, à se cacher, voir à se protéger s'il leur en est nécessaire, car, comme vous le savez, la poussière qui tombe de leurs ailes est très prisée pour les préparations magiques, ce qui peut aboutir à du braconnage. Il existe également des cousines à cette espèce, encore plus rares et peuplant un territoire bien plus dangereux que la forêt : la fée des glaces, ou encore fée nordique. Elle est très intelligente, mais si jamais vous en croisez une, faites très attention, car elle est forte agressive et n'hésitera pas à vous attaquer à l'aide d'une dangereuse magie de glace, qu'elle utilise également pour chasser ses proies de petites tailles. Fort heureusement, vous aurez peu de chances d'en croiser une un jour, comme elles peuplent exclusivement le Grand Nord. »

La petite créature ailée s'envola avant de repartir joyeusement à travers les plantes, la racine sur laquelle elle était posée rentrant dans le sol pour disparaître sans laisser de traces.

« Merci, notre amie virevoltante. »

L'élaphaure pointa alors le deuxième.

« Le gnome, lui, est un parfait exemple d'adaptabilité et de vie en communauté. En effet, on peut en trouver aux quatre recoins de Dùralas, que ce soit dans le désert, dans la forêt, dans la montagne, voire même dans les étendues glacées. Leur apparence diffère en conséquence, montrant que les gnomes ont évolué au fil du temps en différentes sous-espèces spécialisées à leur milieu de vie. Toutefois, un point commun qui ne diffère pas est leur communauté. Il est aisé de trouver un de leur village, mais méfiez-vous car, même si notre ami ci-présent est sympathique, il n'est pas de même pour la majorité d'entre eux. Celui-ci est un gnome tout ce qu'il y a de plus classique, dépourvu de pouvoirs, mais il en existe que nous appelons sorciers pour une bonne raison. Ils réussissent à maîtriser les arcanes magiques et à les utiliser contre les aventuriers et leurs ennemis, si bien qu'ils peuvent surprendre et terrasser même de puissants combattants. Ils sont bien plus vicieux et maléfiques en plus d'être chef d'un groupe complet, et nous vous conseillons de prendre garde si vous tombez face à eux et n'êtes pas certains de pouvoir les terrasser rapidement. Cette hiérarchie amène des fois à l'arrivée au pouvoir d'un roi gnome, mais celui-ci étant dépourvu de capacité magique, la seule chose à savoir est qu'il est très violent et n'est jamais seul, avec souvent plus d'un sorcier sous ses ordres. »

Le petit être descendit à son tour de la racine, disparaissant tout aussi vite que la dernière, avant de retourner jouer avec des farfadets, Philyros le remerciant également.

« Voici deux bons exemples de la famille des '' Petits Peuples ''. Nous pourrions également vous citer les chérubins et serrubins, deux espèces opposées et étonnantes vivant chez les lointains Stryges Blancs et Stryges Noirs. Ils sont en quelques sortes les équivalents des fées et des farfadets dans leurs sociétés respectives, ressemblant à des bébés stryges, cornus pour les deuxièmes. Ils vivent également en groupe et se montrent plutôt discrets, mais savent très bien utiliser la magie pour se défendre. Il faut donc faire attention, et se méfier de la nature belliqueuse des serrubins. Avant d'avancer, nous vous conseillerions d'aller lire le livre '' À propos des petits peuples de la forêt '', qui présente de façon intéressante plusieurs membres de cette famille, bien qu'elles n'entrent pas toute dans le sujet de notre cours. »

Une nouvelle fois, le professeur fit appel à sa magie, les veinures de son corps s'illuminant plus fortement et une multitude de nouvelles racines s'extirpant de terre pour s'entrelacer les unes dans les autres, jusqu'à former l’apparence très reconnaissable de plusieurs animaux, tel le cheval, le loup, ou encore le cerf.

« Passons maintenant aux familles dites '' animales ''. Elles sont classiques, et tout le monde ici les connaît sans difficultés. La majorité des animaux ne possèdent aucune particularité magique, ni capacité, ni vertu, et même s'ils représentent en sois une merveille de la Nature, ce n'est pas ce qui nous intéresse en ce jour. Ce qui nous intéresse vraiment représente toutes les variantes, les évolutions de ces créatures, qui elles possèdent des pouvoirs, mais font toujours partie de ces familles. »

Aussitôt, la forme de cheval se modifia légèrement, devenant plus fine, plus majestueuse, et une corne poussant sur son front.

« La licorne de la famille des équidés est un parfait exemple de créatures aux vertus magiques. Il en existe des variantes, par exemple dans le Grand Nord, aux cornes libérant la lumière d'une aurore boréale et à la magie plus puissante, et également les licornes noires du Sanctuaire, corrompue par une vile magie, mais vous avez appris tout ce qu'il y avait à savoir lors de votre derniers cours, ainsi, nous ne nous épancherons pas plus sur leur cas. »

Les traits de la forme de licorne s'amincirent encore, semblant devenir squelettique, une paire d'ailes apparaissant de chaque côté de son poitrail.

« Vous ne devez certainement pas pouvoir deviner ce qu'est cet animal, car ce n'est pas un pégase qui, malgré son apparence et les croyances autour de lui, n'a pourtant rien de magique, et vous n'avez certainement jamais pu en voir un même s'il était en face de vous, à moins que vous n'ayez un triste passé. En effet, il s'agit là d'un sombral, une créature aux capacités magiques. Ils ont un aspect cadavérique, mais peuvent malgré cela très bien voler, ils sont aussi carnivores et très loyaux. Toutefois, ce qui les rend aussi particuliers est la légende qui les entoure, car l'on dit qu'il faut avoir vu la mort de ses propres yeux pour pouvoir les observer, et cela est vrai. Comme souvent, les légendes ont un fond de vérité, peu de personnes peuvent voir un sombral, et celles qui en ont la capacité passaient souvent pour des menteurs ou des fous. Seulement, comment expliquer les traces de sabots laissées au sol sans qu'aucun cheval ne soit passé par là récemment ? Ou encore les bruits que font naturellement ces animaux ? Ou encore les cadavres qui se font dévorer tout seul ? Au fil du temps, des guerres, des pillages et des massacres toujours plus nombreux, les liens finirent par être établi entre la vision de la mort et l'existence réelle des sombrals, que plus en plus de monde pouvaient apercevoir, même ceux qui n'y croyaient pas par le passé. Une capacité qu'ils possèdent explicable uniquement par la magie, mais comment et pour quelles raisons ? Ils restent encore à ce jour des créatures très mystérieuses. »

Soudainement, la forme équidé disparu dans le sol, indiquant qu'ils allaient passer à la famille suivante, celle des cervidés, dont les racines la représentant se mouvaient déjà pour former une nouvelle apparence, plus petite, possédant des bois de cerf, mais aussi comme des écailles sur le corps.

« Cette bête-ci est un kirin, un petit cervidé qui rentre dans les deux catégories de créatures magiques. La première chose que nous remarquons à leur vu est leur apparence peu commune, composée plus d'écailles que de fourrure, mais ce n'est pas le plus intéressant. Leurs sabots, comparables à ceux des espèces ovines, renferment des propriétés très intéressantes et proches du diamant, d'où leur nom de sabots diamantés. Ils sont notamment utilisés couramment pour la fabrication d'armes, mais aussi également pour la préparation des potions d'insensibilité, ce qui en fait des matériaux recherchés. Malgré cela, leur survie n'est pas menacée, ils sont même considérés comme nuisibles dans les montagnes de l'est, et cela pour une très bonne raison : leur dangerosité. Ils sont capables de manier la foudre et de paralyser une personne, temporairement certes, mais bien suffisamment pour la mettre hors d'état de nuire, ce qui rend sa chasse risquée. Encore une fois, une partie de leur espèce a su s'étendre et s'adapter aux territoires du Grand Nord, leur contrôle sur la foudre se transformant en contrôle des aurores boréales, les rendant aussi magnifiques que mortels. »

Aussitôt après, la forme végétale s'en alla également dans le sol rejoindre la première. Un long silence s'ensuivit, rompu seulement par le vent dans les feuillages, les petites créatures qui continuaient leurs jeux, et quelques élèves chuchotant, se demandant ce qu'il se passait. Philyros se retourna alors pour observer l'ouverture de la cour vers l'extérieur, et sourit pour la première fois de la journée tout en levant une main pour exiger le silence. Deux magnifiques bêtes apparurent alors, entrèrent dans la cour et s'avancèrent tranquillement vers le groupe.

« Merci infiniment, mes amis, pour avoir accepté de vous montrer en ce jour... »

Un cerf majestueux, plus grand encore que les autres, aux bois bien plus fournis et imposants, possédant des symboles sur la tête, se tenait là en compagnie d'un daim, plus petit, mais tout aussi impressionnant. Personne dans la classe ne pouvait détourner les yeux d'eux tandis que leur professeur les rejoignait, ils pouvaient presque apercevoir comme une aura de pureté les entourant. Ils étaient, sans conteste, les seigneurs de ces lieux.

« Le cerf royal et le daim ancestral nous font l'honneur de se présenter à vous, veuillez ainsi leur montrer le respect qui leur est dû. Ils sont l'équivalent des lions dans le désert : les rois de la forêt. Ce sont des bêtes rares, d'aucuns diraient légendaires, très intelligentes et pacifiques, et l'on dit qu'elles porteraient chance à ceux qui ont eu l'honneur de se lier d'amitié avec elles, chose rare. »

Son sourire ne quittait plus l'enseignant, tandis que le cerf et le daim observait chaque élève de leurs yeux plein de sagesse. L'instant était presque solennel.

« Leur prestance et leur présence sont dues à une sorte d'imprégnation magique qui n'arrive que rarement, de la magie naturelle qui toucherait quelques membres de leurs espèces et les feraient devenir ce qu'ils sont dorénavant, expliquant par là même la présence de ces signes qui apparaissent parfois sur leurs têtes, et les désignant comme '' dirigeant '' auprès des autres créatures de la forêt. Cette imprégnation affecte également leurs bois, qui peuvent être récupérés une fois tombée, au début de l'année, et utilisés dans la fabrication de plusieurs armes différentes, transmettant ainsi leur qualité et leur magie à l'arme en question. Profitez-en pour les observer plus en détail. »

Encore quelques minutes passèrent dans le calme et la concentration, même les autres créatures semblaient avoir cessé toutes leurs activités en présence de ses rois, puis ces derniers finirent par se retourner et repartir fièrement d'où ils venaient, dans les profondeurs boisées de Sylfaën. C'était comme si tous les êtres vivants de la zone reprenaient soudainement leur respiration après une longue apnée, toute l'ambiance redevenant comme avant, et le visage de l'hybride retrouvant son sérieux habituel. Il revint se placer devant les étudiants en magie et continua alors son cours où il en était.

« Un troisième exemple de famille animale que nous voulons vous présenter est, elle, typique de la région nord de Dùralas. Cette dernière est revenue souvent lors de ce cours, mais c'est une chose tout à fait logique au vu de la dangerosité de cet endroit, la difficulté de vie et toute la magie qui flotte dans l'air. Les espèces '' normales '' ont dû évoluer pour survivre, s'imprégnant de son énergie, et devenant ce qu'elles sont aujourd'hui. »

La dernière forme créée par les racines, celle de canidé, se changea à son tour en un magnifique loup pourvu d'ailes.

« Peut-être que certains d'entre vous le reconnaîtrons, il s'agit d'un manegarm, ou plus exactement, d'une sous-espèce. Les manegarms sont des créatures fascinantes, l'exemple parfait de l'adaptation. Ils se sont répandues dans la totalité des territoires, que ce soient ceux du Petit ou ceux du Grand Nord, mais, mis à part qu'ils restent tous des loups, vous trouverez à chaque fois une sous-espèce différente, tant physiquement que mentalement, tant dans ses capacités physiques que magiques. Certains sont bons envers des êtres, certains autres sont tout l'inverse, qu'importe votre mentalité, votre métier et votre expérience, vous en trouverez toujours qui vous seront amicaux, et d'autres qui vous seront hostiles. En rencontrer peut être un fait rare, ou un signe du destin, voir encore un symbole plus fort que tout cela. Les manegarms ne font qu'un avec les terres où ils habitent, ne font qu'un avec sa magie qui les lie à elles. On dit qu'ils sont imprégnés de l'Esprit du Nord. »

Le professeur se tourna vers sa sculpture et se prépara à utiliser sa magie.

« Celui-ci est un manegarm ailé, on peut les trouver dans les Fjords et ils possèdent les mêmes ailes que les stryges blancs, ce qui, au passage, explique également leur caractère, bienveillant envers les êtres bons, agressif envers les mauvais. Il est à noter l'étrange lien de caractères qu'ils ont l'air de partager avec ces habitants du lac Fresha, mais rien n'a pu être établis de façon véridique jusqu'à présent. »

La silhouette se modifia, perdant ses grandes ailes, pour les remplacer par de simples plumes extrêmement longues.

« Pour reprendre un terme souvent usité envers les stryges, voici le sombre cousin du manegarm ailé, le sombre, d'un noir profond là où le premier est d'un blanc pur. Nous n'avons pas besoin de nous étendre plus sur lui, il est exactement l'inverse dans sa façon de faire et d'agir, appréciant les êtres mauvais, et vit dans les Sombres montagnes de Kanaan. »

Nouvelle transformation des racines, les plumes disparurent complètement, le poil se hérissa, et une bonne partie fut même remplacée par ce qui représentait des cristaux.

« Dans la zone immense du Grand Nord, nous pouvons observer la sous-espèce de manegarms la plus proche des Nordiques, le manegarm de glace. Comme vous pouvez le voir, il est aussi particulier en son genre, puisque des cristaux de glace remplacent en partie littéralement sa fourrure, comme s'il était une créature formée dans cet élément pour servir ce territoire, ce que pourrait faire tendre à croire le fait qu'ils n'hésitent pas à venir en aide et à se battre aux côtés de ses habitants, jusqu'à leur sauver la vie même s'ils doivent payer les conséquences de leurs actes. »

La forme changea une fois de plus, perdant ses fameux cristaux pour redevenir de la fourrure normale, mais des bois de cerf fleuris apparaissant sur le crâne.

« Ce dernier exemple que nous vous montrons est le manegarm fleuri, celui qui aurait la mentalité la plus proche des habitants de Sylfaën et naissant dans la Toundra. Il a la particularité de porter des bois sur lesquels fleurissent des plants de bruyères roses, ses yeux luisent d'ailleurs de la même couleur, lui donnant l'impression d'avoir été béni par la Nature et le rendant quelque peu mystique pour les observateurs avec leur fourrure immaculée. Ils protègent farouchement la faune et la flore de leur territoire, ou, plus exactement, ils veillent à leur équilibre, ce qui les rend très agressifs envers les chasseurs qui rompent ce dernier. Cela se traduit en général par une meute d'animaux sauvages s'en prenant à lui pour le chasser. Tout comme les deux premières sous-espèces de manegarms présentées, ils possèdent comme un sixième sens ou une magie leur permettant de détecter cela chez les créatures pensantes, et personnes ne peut y échapper. »

Le manegarm s'enfonça à son tour dans le sol, laissant la place vide.

« Il existe, bien sûr, encore toute sortes de manegarms, toutes aussi intéressantes à étudier que celles-ci, mais cela suffit pour vous les présenter et que vous vous rendiez compte de leur potentiel, ou simplement de leur existence. Pour beaucoup de Nordiques et de Nordiens, c'est un signe de leurs Dieux d'en apercevoir un, que ce soit un mauvais ou un bon. »

Le guérisseur s'arrêta quelques instants, observant ses élèves et les laissant prendre des notes comme ils le souhaitaient. Il ne restait plus beaucoup de temps avant que la fin de ce cours retentisse, mais il était satisfait de ce qui avait été accompli jusqu'à maintenant. Son visage devint plus grave.

« La dernière famille que nous allons vous présenter aujourd'hui est de loin la plus sombre et maléfique de toutes, sans compter les démons. Il s'agit des abominations. La quasi-totalité des créatures qui en font partie ne sont pas naturelles. Des mutations d'autres êtres vivants, des créations ou résurrections dues à la magie, voir des invocations qui ont mal tournées... La magie est fortement présente en eux et autour d'eux, et ils sont extrêmement dangereux, ajouté au fait que l'on puisse en trouver dans les moindre recoins de Dùralas. Ils sont les cauchemars de bons nombres de personnes. »

L'élaphaure leva à nouveau sa main gauche paume vers le haut, et une nouvelle salve de racine creusa la terre pour arriver à l'air libre, bien plus nombreuses encore que les fois précédentes. Elles s'assemblèrent, s’entremêlèrent, et finirent par former un être horrible, une sorte de centaure possédant une deuxième gueule garnie de crocs sur la partie basse, dont les pattes se terminaient par des mains griffues et non des sabots, et tout le corps en partie squelettique.

« Voici le Nuckelavee. Si, soudainement, les récoltes d'un village ou d'une région deviennent mauvaises, ou que leur bétail tombe malade en quantité, ce sera certainement à cause de cette abomination et de son aura de pestilence contre-nature et certainement de nature magique. Comme vous pouvez le voir, il a une apparence plutôt repoussante, comme si un mage fou aurait réussi à faire fusionner un corps humain avec un corps canin, perdant la peau et de la chaire dans l'opération. Heureusement, il paraît très dangereux et peut combattre aisément au galop, mais si vous faites bien attention, ils sont très fragiles. »

De nouvelles racines apparurent, rejoignant les autres pour changer l'apparence de la silhouette et l'agrandir, la faisant prendre une forme bien plus massive, faisant facilement la taille cumulée de plusieurs humains, avec une grosse tête aux petits yeux et aux dents gigantesques.

« Il existe une multitude de trolls, dans les marais ou les montagnes par exemple, mais contrairement à ceux de Wystéria, bien plus imposants, ils ne possèdent pas de magie en eux. En effet, leur plus grand et dangereux représentant est corrompu jusqu'au fond de son être par de l'énergie noire, ce qui lui donne des capacités hors du commun, qu'il n'hésite pas à utiliser en combat, et qui le rendent souvent mortel si vous n'êtes pas préparé au mieux avec une bonne équipe. Il est, par ailleurs, justement recherché par les corrompus pour la sombre ressource qu'ils peuvent récupérer sur son cadavre... »

L’apparence végétale rétrécie et devint plus fine, descendant dans les environs de deux mètres et demi et gagnant un corps quasiment humanoïde, si ce n'était un crâne cornu en guise de tête, elle tenait également deux grandes lames.

« Malgré ce que pourrait indiquer leur nom, les démons Capra sont bels et biens des abominations, avec des capacités physiques tout à fait liées à la carrure que vous pouvez observer. Néanmoins, ce qui est très intéressant avec eux, et ce qui les rend par là même vraiment dangereux en groupe, est la sorte de lien mental qui les lie entre individus de leur espèce. En effet, bien qu'ils soient psychiquement fous, chaque nouveau membre à leur groupe se lie mentalement aux autres, se renforçant tous mutuellement. Même si personne n'a jamais pu savoir d'où ces créatures proviennent, il est certain que de la magie, soit est la raison de leur existence, soit possède une place importante dans cette dernière, et la nature identique de cette '' malédiction '' leur permettrait de réagir ainsi entre eux. Il y a encore beaucoup de choses à découvrir rien que sur ces monstres... »

La sonnerie retentit alors, annonçant la fin du cours, dénotant totalement avec l'ambiance calme et concentrée qu'il y avait jusqu'à présent, faisant même sursauter quelques élèves. Philyros était assez satisfait, ils semblaient avoir prit beaucoup de notes et s'être bien intéressés à ses leçons, il espérait maintenant que les résultat suivront.

« Voici votre devoir à accomplir, lié à notre cours d'aujourd'hui. Faites-le de votre mieux, avec application, et vous obtiendrez des petites récompenses pour vos efforts et votre maison. Vous pouvez nous le rendre dès qu'il sera terminé. Le prochain cours portera donc sur les plantes aux vertus magiques. »

Il attendit patiemment que chaque étudiant prenne son devoir et sorte, répondant avec patience aux questions qui pouvaient lui être posé, s'étant réinstallé tel qu'il était au tout début, prêt à méditer dès que le calme sera revenu.

« Profitez bien de ce que la Nature a à vous offrir. »



Devoirs




Devoir a écrit:

Première partie : questions sur le cours : (10 points)

1. Quelles sont les différences entre les créatures aux capacités magiques et celles aux vertus magiques ? (2 points)

2. Qu'elles sont les particularités de la famille des '' Petits Peuples '' ? Citez une espèce qui fait exception. (2 points)

3. Indiquez une famille dite '' animale '' qui contiendrait des espèces aux capacités ou vertus magiques, autre que celles données dans ce cours. Citez au moins une espèce. (2 points)

4. Comment peuvent apparaître de nouvelles espèces d'Abominations ? Citez deux espèces autres que celles données dans ce cours. (2 points)

5. Quelle zone a en point commun la plupart des familles ? Pourquoi ? (2 points)

Deuxième partie : la pratique : (5 points)

Postez un message d'au moins 10 lignes dans la Pratique de la flore et faune magiques en expliquant votre arrivée à ce cours, et vos impressions pendant celui-ci. Envoyez ensuite le lien de votre RP dans cette partie. Attention à l'orthographe ! (5 points)

Troisième partie : expression écrite : (5 points)

Imaginez une nouvelle espèce de créature aux capacités magiques. De quelle famille ferait-elle partie ? Pourquoi serait-elle dans cette catégorie ? Que pourrait-elle faire de spécial ?


Code:
[u]Première partie : questions sur le cours[/u] : (10 points)

1. Quelles sont les différences entre les créatures aux capacités magiques et celles aux vertus magiques ? (2 points)

2. Qu'elles sont les particularités de la famille des '' Petits Peuples '' ? Citez une espèce qui fait exception. (2 points)

3. Indiquez une famille dite '' animale '' qui contiendrait des espèces aux capacité ou vertus magiques, autre que celles données dans ce cours. Citez au moins une espèce. (2 points)

4. Comment peuvent apparaître de nouvelles espèces d'Abominations ? Citez deux espèces autres que celles données dans ce cours. (2 points)

5. Quelle zone à en point commun la plupart des familles ? Pourquoi ? (2 points)

[u]Deuxième partie : la pratique[/u] : (5 points)

Postez un message d'au moins 10 lignes dans la [url=https://www.lemondededuralas.org/t2970-flore-et-faune-magiques-pratique]Pratique de la flore et faune magiques[/url] en expliquant votre arrivée à ce cours, et vos impressions pendant celui-ci. Envoyez ensuite le lien de votre RP dans cette partie. Attention à l'orthographe ! (5 points)

[u]Troisième partie : expression écrite[/u] : (5 points)

Imaginez une nouvelle espèce de créature aux capacités magiques. De quelle famille ferait-elle partie ? Pourquoi serait-elle dans cette catégorie ? Que pourrait-elle faire de spéciale ?

Membres ayant validé ce cours


...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Flore et Faune magiques [Cours] Empty
MessageSujet: Re: Flore et Faune magiques [Cours]   Flore et Faune magiques [Cours] Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Flore et Faune magiques [Cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Flore et Faune magiques [Pratique]
» Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III]
» Les Quêtes magiques
» Les Quêtes magiques
» Thèses magiques de Leigli Delnoch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Dùralas :: Ouest de Dùralas :: La forêt Sylfaën :: Les salles de cours-