AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Ludmila
Le Monde de Dùralas a précisément 2726 jours !
Dùralas, le 17th Avril 2021, 17:47
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
-34%
Le deal à ne pas rater :
Hauck Lit Parapluie Dream N Play – jusqu’à 15 kg
32.99 € 49.99 €
Voir le deal

 

 Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hissaëyia Min'Arinth
Nouvel(le) habitant(e)

Hissaëyia Min'Arinth

Messages : 23
Expérience : 254
Féminin Âge RP : 105 ans

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 

(Chat commun +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ] 644535barresante01160/160Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ] 1559871461-barre-vie-rouge  (160/160)
Vitesse: 93
Dégâts: 221

Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ] Empty
MessageSujet: Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ]   Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ] Empty3rd Avril 2021, 17:53
Séparation du contenu
Les pieds d'Hissaëyia lui semblaient s'enfoncer dans trois mètres de vase à chacun de ses pas, et ce malgré le fait qu'elle ne marche pas les pieds dans l'eau.

Elle était partie quelques jours plus tôt de sa chère forêt, et se mettait presque à la regretter plus tôt que prévu, tant tout ce qui l'entourait dans ce marais nauséabond lui paraissait sale. Entre les insectes qui volaient autour de sa tête découverte, s'emmêlant dans ses longs cheveux roux, et les relents fétides qui montaient des mares d'eau croupies qui barraient parfois la route, sans oublier la boue qui semblait s'immiscer dans chaque pli de sa tenue, sans oublier les semelles de ses bottes.

Ses oreilles frémirent d'ailleurs rien qu'à cette dernière pensée, et à la horde d'insectes qui pouvaient encore se cacher derrière la brume qui coupait la jeune elfe de la ligne d'horizon. Frémissement qui fut partagé par la jeune renarde qui était lovée autour de son cou. La rousse sourit en sentant ce mouvement de son amie feuille, et leva la main pour venir gratouiller entre ses oreilles. Elle se félicitait une fois de plus de l'avoir rencontrée dans l'immensité de la forêt.

Elle continua à marcher, encouragée par la chaleur autour de son cou et à la pensée que, tant qu'il ferait assez clair pour voir la route, elle pourrait mener son amie dans une région plus hospitalière que ce bourbier informe. Puis le ciel s'assombrit finalement, et Hissaëyia dû s'arrêter sur un groupe de grands rochers plats qui semblait former une plateforme très légèrement surélevée par rapport à la grande mare sur lequel trônait. Elle ne devait pas être la première à l'avoir découvert, étant donné la rampe de fortune faite de pierres, bois pourrit et terre qui y menait, assez large pour même faire passer un chariot.

En grimpant la rampe, elle pu découvrir rapidement sous la lumière faiblissante des restes d'un feu de camp, et une charrette en ruines. Voilà qui explique la rampe, pensa-t-elle en tachant de démonter ce qu'elle pouvait du bois de l'attelage, pour pouvoir allumer son propre feu.

Et après avoir récupéré tant bien que mal quelques morceaux suffisament imposants pour entretenir le feu toute la nuit, et allumé ce dernier, le soir était tombé. La nuit était noire, et elle grignotait un morceau de viande séchée qu'elle avait acheté avant de quitter la forêt, en pensant à l'aubaine qu'elle avait eu de trouver un tel lieu pour se reposer...

Son oreille lui fit soudain parvenir un bruit. Une voix ? Un animal ? Elle ne le savait pas, mais ce n'était pas un insecte. Le bruit paraissait encore lointain, elle aurait le temps de se préparer à toute éventualité. Elle sortit son arc, et y mit sa corde en un mouvement, en posant une main sur le carquois qui pendant à sa ceinture, guettant la brume pour tenter de discerner ce qui approchait se son campement.




SLOTS RP : 2/2

Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ] Signat10

Fiche personnage : Une Ombre Automnale
Journal de bord : L'Ombre et la Feuille

" Il n'est de plus douce quiétude que celle de l'Ombre. "
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Yaghmurassen - l'Apostat
Néophyte

Yaghmurassen - l'Apostat

Messages : 15
Expérience : 253
Masculin Âge RP : 28 ans.

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 

(Cléopâtre, dromadaire de Yaghmurassen, +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ] 644535barresante01160/160Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ] 1559871461-barre-vie-rouge  (160/160)
Vitesse: 129
Dégâts: 65

Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ] Empty
MessageSujet: Re: Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ]   Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ] Empty4th Avril 2021, 16:06
Séparation du contenu
L’odeur nauséabonde du marais piquait le nez de Yaghmurassen. Quelle idée stupide que de passer par ici pour rejoindre la ville la plus proche. Manifestement, Rezqueyya, la cartographe de la caravane, ne réussissait pas encore tout à fait à lire les cartes communes du continent. Voilà donc la compagnie qui s’enfonçait irrémédiablement dans les étendus visqueuses et purulentes. Les dromadaires marchaient bizarrement, peu rassurés d’enfoncer leurs pattes dans cette mixture molle. Seul l’âne semblait aimer la balade, naturellement plongé dans l’apathie de son espèce. Manquant de s’étaler dans l’eau noir, le chef de groupe insulta copieusement le monde et ses habitants.

─ Je vais avoir de la saleté partout sur ma robe de voyage et rien ne part, peu importe comment je frotte mes superbes tissus, fit-il d’une voix enfantine, apparemment blasé par la situation qu’ils tentaient de traverser. On ne peut pas continuer comme ça, on est trop lourd et encombrant pour continuer à s’enfoncer aussi bêtement dans cet endroit sordide. Rezqueyya, viens ici.

Son ton n’était plus vraiment très courtois, il observa les alentours jusqu’à voir poindre une drôle de silhouette. La demoiselle, bien portante, avait les joues rouges d’efforts et les cheveux collés par la sueur. Elle le rejoignit en soufflant bruyamment, poussant sur ses jambes jusqu’à se frayer un chemin praticable.

─ Oui mon frère, tu m’as sollicité ? La jeune fille avait la voix tremblante, les yeux illuminés par les larmes qui menaçaient de faire leur apparition. Elle se savait en faute et le regrettait amèrement.

─ En effet. Je veux que tu nous trouves un endroit pour passer la nuit, le soleil commence à se coucher et je n’ai pas très envie de dormir entourer des immondes créatures qui tapissent ces eaux. Cette fois-ci, je veux que tu fasses vraiment attention au chemin que tu nous demandes d’emprunter. Me suis-je bien fait comprendre ?

─ O-Oui !

─ Une erreur suffit pour aujourd’hui, si tu en fait une deuxième, je risque de devoir questionner ta position de guide, Rezqueyya. Je crois que nos frères et sœurs sont nombreux et nombreuses à vouloir prendre ta position. Tu as la chance de pouvoir passer tes journées à piloter la cariole … A la prochaine erreur, tu remplaceras notre âne, souffla-t-il sans un regard.

La traversée dura encore quelques heures avant que la cargaison puisse se poser convenablement, au détour d’une lisière de forêt dont les abords étaient à peu près secs et plats. Les animaux se reposèrent au-devant du campement, dévorant leurs rations alors que les membres du clan préparaient à manger en allumant un feu dans les marais. Les insectes tourbillonnaient autour, cherchant ce qui provoquait cette lumière au cœur de la nuit. La viande commençait doucement à cuire lorsqu’un cri de peur retentit. Le cuisinier, Hennuba, avait la main en sang. Une créature se tortillait à ses côtés, dévorant le morceau de chèvre dans une cacophonie de déglutition atroce. D’autres cris retentirent à mesure que les larves pullulaient, visiblement affamées et prêtes à en découdre pour récupérer quelques bouts de chaires à mâcher.




1/2 ─ Disponible pour un RP
Sur une route ... / ?

Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ] Lg4d

La caravane marchande des derniers Zaouad-jinns arrive bientôt chez vous.
Revenir en haut Aller en bas
Fudo Arakan
Néophyte

Fudo Arakan

Messages : 11
Expérience : 263
Masculin Âge RP : 20

Politique : 00
Métier : Bûcheron - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ] 644535barresante01110/110Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ] 1559871461-barre-vie-rouge  (110/110)
Vitesse: 92
Dégâts: 73

Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ] Empty
MessageSujet: Re: Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ]   Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ] Empty5th Avril 2021, 17:57
Séparation du contenu
Le quotidien d'un Adepte du Cri solitaire pouvait souvent sembler bien monotone. On allait d'un village à un autre, inlassablement, propager la parole du Dragon Blanc. Démontrer Sa grandeur et convertir les brebis égarées à la seule vraie foi. Alors, embrassant entièrement sa mission divine, Fudo Arakan poursuivait sa quête sur les routes dùralassiennes.

Enfin, si on pouvait appeler ça une route.

Ses pas l'avaient conduits le long de la côte Sud du continent, là où les skarniens imposaient un régime de terreur aux braves villages de pêcheurs, condamnés à l'exil. De là, le stryge noir avait choisi de remonter vers le Nord, et Mahriser avait guidé ses pas depuis lors. Désormais, il progressait difficilement dans un marais puant. La capuche de sa cape de voyage couvrant son visage, l'apôtre se protégeait tant bien que mal des piqûres d'insecte et de la végétation bien peu avenante qui longeait son chemin.

Le soleil se couchait sur les marais d'Hukutav. Au loin, à l'horizon, l'astre solaire disparaissait derrière la lisière de la forêt d'Endorial. Fudo ressentait un certain mal-être. La fatigue d'une journée de marche, des jambes endolories par une progression chaotique dans la boue, et ses souliers imbibés de ladite boue. Il peinait à sentir ses orteils, ce qui n'était que rarement bon présage. Mieux valait faire halte pour la nuit.

C'est alors qu'un cri perça l'obscurité grandissante. Un cri de douleur, bref mais intense, qui alerta Arakan. Un instant plus tôt, il distinguait, à l'orée d'un bois, dans un recoin quelque peu protégé de la faune locale, la faible lueur d'un feu de camp. Dans la boue, on devinait les traces du passage d'un groupe important. Le stryge noir n'avait jamais eu l'esprit de déduction d'un chasseur, mais il n'y avait pas besoin d'être un génie pour s'apercevoir, malgré la pénombre, que quelqu'un était passé par ce même chemin peu de temps avant lui.

Pressant le pas, autant que possible, Fudo atteint rapidement le campement de ce qui ressemblait à une caravane marchande. Depuis sa position, il était impossible pour lui d'aviser de la situation. Il ne cherchait pas à se faire discret, il héla le groupe à quelques mètres de distance, pour ne pas les surprendre. Le quotidien d'un Adepte du Cri consistait aussi à ne pas sembler trop hostile, malgré la paire d'ailes noires dans leur dos et leur signification auprès d'esprits non-éduqués. Ce qui représentait l'intégralité de la population dùralassienne n'ayant pas baigné dans la lumière de Mahriser. Autant de brebis égarée...

Parvenu au niveau de la caravane, Fudo se stoppa net. Un homme se tenait la main, des larves semblaient s'entredéchirer pour un morceau de viande. Sortaient-elles du marais ? Où avaient-elles déjà élu domicile dans la nourriture ? Auquel cas, toute la cargaison était sans doute bonne à jeter.

Une chance que ce ne soit pas une plus grosse bestiole qui ait flairé la viande... Commenta Fudo.

Cependant, il convenait de rapidement éliminer les nuisibles, sous peine de les voir tourner leurs mandibules vers du plus gros gibier.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ] Empty
MessageSujet: Re: Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ]   Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ] Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Sur une route boueuse... [ PW Yaghmurassen - l'Apostat ; Fudo Arakan ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ouest de Dùralas :: Les marais Hukutav-