AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Herbier  

Le Monde de Dùralas


Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Nous sommes actuellement en l'An 810 du Ve Âge.
Bienvenue à notre dernier membre : Shae Elendris
Le Monde de Dùralas a précisément 3773 jours !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Dùralas, le Mer 28 Fév 2024 - 11:11
La Spécialisation de classe s'obtient à Wystéria.
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

 

 Atelier des sculpteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
+28
Eyara Kilab
K'illa
Nath'rae Glannath
Marania
Yharnam
Mowgl'ia
Toz
Oskar Gretter
Charlotte Roseline III
Greil
Ehawee
Moradin Murmevent
Arhiann
Zayn Awarth
Uskøl
Shenzy
Athanasia Darkan
Nahérynn Daliann
Bladr
Veronia Pyraethus
Amaryelle Chal'di
Leigli Delnoch
Yuli Sibly
Isilia Alquarame
Shane Morthall
Mohana Dharitri
Dragnizzo
Le Marchand
32 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18
AuteurMessage
Eyara Kilab
Rose du désert

Eyara Kilab

Messages : 475
Expérience : 1624
Féminin Âge RP : 29

Politique : 00

Titres:

(Boris, élémentaire de pierre d'Eyara Kilab +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 18 644535102555/2555Atelier des sculpteurs - Page 18 242396barresante02  (2555/2555)
Vitesse: 785
Dégâts: 460

Atelier des sculpteurs - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 18 EmptySam 20 Jan 2024 - 4:22
Séparation du contenu

Quête II : Première fabrication de compagnon

Il était temps pour la femme renarde de créer des sculptures plus avancées, ayant enfin eu son grade de compagnon. N’ayant jamais créé de sceptre, mais trouvant la création de Cèptrionix relativement simple, l’harenienne voulut tenter le coup avec ce type d’arme. Elle acheta donc ses premiers morceaux de bois de sapin, ainsi que des serres d’aigles des Baldors et des cornes de rhinocéros. Cette nouvelle essence de bois était plus tendre, mais aussi plus solide que ce à quoi la divinatrice était habituée. Voilà donc qui  lui offrait un nouveau défi. Comme à son habitude, la maman installa ses filles dans un grand berceau et donna quelques travaux de peinture à PetitTembour avant de se mettre à la tâche. Se sentant en confiance, la jeune femme s’installa pour confectionner trois copies de son projet.

Avec son surnom de rose du désert, l’arlequine décida de tailler les sceptres en forme de rose. Eyara commença par le plus simple : les tiges. Avec son couteau, la jeune femme grava des motifs d’épines et de feuilles dans le bois, puis creusa la pointe, où la corne de rhinocéros serait incruster lors de l’assemblage final. Elle s’attaqua ensuite à la fleur en elle-même. Chaque pétale avait son importance, alors l’arlequine prit son temps afin que l’ensemble soit parfait. Eyara plongea ensuite les pièces de bois assembler dans un mélange d’huile et de résine, avant de les mettre à sécher au-dessus du feu. Prenant ensuite les cornes et les serres, la maman tailla les premières en fine pointe et les secondes en croissant de lune, avant de chasser une pièce de métal sur ces dernières pour les transformer en breloque qu’elle nouera juste sous la rose. Une fois le bois sec, la divinatrice assembla le tout, lui donnant trois magnifiques Cèptrionix.

Bien sûr, Eyara avait créée une nouvelle figurine pour le petit, mais cette fois, elle en avait fait une articulée, illustrant la créature préférée du maître des lieux, Erza, pour le plus grand bonheur de PetitTembour.

Code par Liliebia sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Eyara Kilab
Rose du désert

Eyara Kilab

Messages : 475
Expérience : 1624
Féminin Âge RP : 29

Politique : 00

Titres:

(Boris, élémentaire de pierre d'Eyara Kilab +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 18 644535102555/2555Atelier des sculpteurs - Page 18 242396barresante02  (2555/2555)
Vitesse: 785
Dégâts: 460

Atelier des sculpteurs - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 18 EmptyMar 23 Jan 2024 - 8:24
Séparation du contenu

Sculpture de cinq Cèptrionix

Décidément, les affaires allaient bien pour l’harenienne. Bientôt, elle aurait sa propre boutique où travailler, mais en attendant, l’atelier général de la ville devrait lui suffire. Ayant bien aimé fabriquer quelques Cèptrionix la dernière fois, la renarde décida de retenter l’expérience. Passant d’abord au marché, l’arlequine fit le plein de bois de sapin, de serres d’aigles et de cornes de rhinocéros. La quantité de bois étant importante, la jeune femme paya un petit surplus au commerçant afin de faire livrer le lot à l’attelier.

Dès son arrivée, la maman suivit sa petite routine de travail, plaçant ses enfants dans un grand berceau avec plusieurs jouets. PetitTembour, qui désirait apprendre le métier, se vit offrir quelques retailles de bois. Afin d’éviter au maximum les éventuels accidents, Eyara lui confia un bois plus tendre, et donc plus facile à tailler. L’harenienne lui montra comment se servir des outils de base, puis s’attela à sa propre tâche. Gardant en tête l’idée de sculpter les sceptres en forme de rose, la jeune femme commença par le manche, duquel elle grava des motifs d’épines et de feuilles. S’armant ensuite d’une tige de fer chauffée régulièrement, la jeune femme repassa dans le creux de ses gravures afin de noircir légèrement le bois et faire ainsi mieux paraître les traits. Eyara creusa ensuite le trou ou serait inséré la corne de rhinocéros ainsi que l’encoche pour la tête du sceptre. L’harenienne s’attaqua ensuite à cette dernière partie. Les fleurs étaient le point le plus long à tailler, puisqu’elle y allait un pétale à la fois. La maman y passa la journée, s’arrêtant de temps à autre pour s’occuper des enfants. Le soir venu, toutes les fleurs étaient terminées, mais l’arlequine décida de rentrer et de revenir le lendemain pour terminer le travail.

Le matin suivant, le petit groupe poursuivit la routine. Il ne restait que les cornes à tailler, mettre les serres en forme de gri-gri à accrocher sur le sceptre, et l’assemblage. Sans compter la peinture. Mais d’abord, Eyara trempa les pièces de bois dans un mélange d’huile et de résine, avant de les placer au-dessus du feu afin de les faire sécher. Ce trempage et le séchage avait pour but de renforcer le bois et le rendre plus solide. Elle s’attaqua ensuite à la taille des cornes de rhinocéros, les transformant en pointes finement ouvragées. L’arlequine travailla ensuite sur les serres, les chassant dans des anneaux en argent ouvragés puis sur des lacets de cuir, lacets qu’elle nouerait plus tard sur les manches des sceptres. Et justement, toutes les pièces de bois étaient enfin secs. Sortant sa peinture, la renarde ajouta des couleurs fantaisistes, puis assembla toutes les pièces ensemble. Voilà donc qui lui faisaient cinq nouveaux Cèptrionix, et donc un peu de profit sur l’achat des matériaux.

En bonus, elle offrit quelques nouvelles figurines à PetitTembour : Hégésippe, Zatana et Erk, ainsi qu’une dizaine de Mis, avaient rejoint sa petite collection.

Code par Liliebia sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Eyara Kilab
Rose du désert

Eyara Kilab

Messages : 475
Expérience : 1624
Féminin Âge RP : 29

Politique : 00

Titres:

(Boris, élémentaire de pierre d'Eyara Kilab +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 18 644535102555/2555Atelier des sculpteurs - Page 18 242396barresante02  (2555/2555)
Vitesse: 785
Dégâts: 460

Atelier des sculpteurs - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 18 EmptyMer 24 Jan 2024 - 20:51
Séparation du contenu

Quête III : Première fabrication d'expert

Désormais considérée comme une experte dans son domaine, il était temps pour Eyara de relever un nouveau défi. D’ailleurs, un marchand lui avait commandé une nouvelle arme pour refaire son stock : un Van H’Elzio. Voilà bien une arme utile dans une escarmouche. N’ayant jamais sculpté ce type d’arme, la jeune femme commença par faire quelques recherches. Heureusement pour elle, des schémas anciens étaient disponibles à l’atelier, il lui suffisait donc de les étudier. Ce modèle se construisait apparemment avec deux essences de bois avec lesquelles l’harenienne n’avait pas l’habitude de travailler : le chêne et le baobab. En questionnant ses collègues, la maman retint ce qu’elle devait savoir : le premier était une essence de bois relativement dure et lourde, contrairement à la seconde, très molle et généralement gorgée d’eau à la coupe. Voilà donc où serait le vrai défi : réussir à fabriquer quelque chose avec deux types de bois aux antipodes.

Sa première étape fut de se rendre au marché. En plus du bois, Eyara devait également trouver quelques ressources tirées de la chasse, à savoir des plumes et des serres d’aigles des Baldors. C’était rassurant, puisqu’il s’agissait de matériaux connus avec ceux-là. Ce à quoi l’harenienne ne s’attendait pas, c’était le prix du bois, en particulier le baobab. Bien que n’étant pas le plus évident à sculpter, c’était le plus cher du lot. Avant la moindre dépense, la renarde prit le temps d’estimer son profit. Après tout, une petite partie de ce qu’elle avait amassé dernièrement serait utilisé pour acheter la quantité nécessaire à sa commande. Mais voilà, la maman devait penser à ses enfants, mais aussi à PetitTembour, le protégé d’Holy, pour le moment sous sa tutelle. Il lui fallait bien nourrir tout ce beau petit monde, sans compter l’achat d’une propriété sur une rue marchande. Au final, le profit était suffisamment grand pour tenter le coup. C’est donc sur cette pensée que l’arlequine acheta à un homme chat une petite quantité de bois de chêne et de baobab et se le fit livrer à l’atelier. Et t’en qu’à être au marché, Eyara en profita pour faire d’autres achats : de l’encens pour la purification, pour ses prochaines séances de divination, de meilleurs outils et des loukoums pour le petit, sachant qu’il en raffolait.

De retour à sa table de travail, la maman suivit sa routine habituelle, plaçant ses filles dans leur grand berceau et donnant quelques exercices à PetitTembour. La divinatrice posa ensuite ses fesses sur son banc de travail et s’attaqua à sa prochaine création. D’abord, elle devait créer le fût de l’arme, le corps de l’arbalète. Prenant son temps afin de ne pas commettre d’erreur, l’harenienne mesura chaque détail : la taille de l’arme, le trou de la détente, l’emplacement des mains, la rainure pour la corde et le carreau. Ses outils tracèrent également des motifs magiques sur le fût, sans doute car la tête de la jeune femme réfléchissait également aux devoirs de l’Institut du Père Tungstène. Elle était si concentrée que s’en était presque à s’en mordre la langue. L’arlequine poursuivit avec la petite pièce qui servirait à relâcher le projectile. Mais elle n’assembla pas les deux pièces tout de suite, préférant attendre d’avoir tous les morceaux.

La prochaine étape consistait à créer l’arc en lui-même, avec le fameux bois de baobab. La maman prit le temps d’étudier ce bois un peu spécial. Il n’était pas aussi gorgé d’eau qu’elle ne le craignait, à moins que les cernes que l’harenienne voyait n'étaient dû au pré-séchage avant la vente. Au moins, dans l'immédiat, le matériel était sculptable. Suivant une tradition qu’elle suivait depuis que la maman créait des armes avec une corde, Eyara tressa celle pour cette arme en mêlant lanière de cuir et fils de fer fin. Cela la rendrait ainsi plus solide. Puis, avec les serres qu’elle tailla et assembla sur chaque extrémité, l’arlequine noua le tout. La renarde testa ensuite le petit arc, histoire de s’assurer qu’il était fonctionnel. La maman retira la corde et donna un rapide bain d’huile et de résine à ses pièces afin de les solidifier, puis les installa pour le séchage au-dessus du feu. Pendant ce temps, Eyara utilisa se qu’il restait de bois, ainsi que les plumes, afin de faire quelques munitions.

Lorsqu’il ne resta plus que la décoration et l’assemblage de l’arme, la divinatrice décida de peindre celle-ci d’une jolie couleur fraise. Elle fit ensuite l’assemblage finale, testa son arme et la considéra parfaite.

Utilisant les dernières retailles et les lueurs du jour déclinant, la maman offrit également de nouvelles figurines à PetitTembour : l’une ressemblant à Holy avec son violon, elle-même avec sa queue et ses oreilles de renarde toujours visible, et Jack sous sa forme humaine. Après nettoyage, elle livra son arme et rentra avec ses enfants et le protégé du Cirque.

Code par Liliebia sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Eyara Kilab
Rose du désert

Eyara Kilab

Messages : 475
Expérience : 1624
Féminin Âge RP : 29

Politique : 00

Titres:

(Boris, élémentaire de pierre d'Eyara Kilab +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 18 644535102555/2555Atelier des sculpteurs - Page 18 242396barresante02  (2555/2555)
Vitesse: 785
Dégâts: 460

Atelier des sculpteurs - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 18 EmptyDim 4 Fév 2024 - 20:05
Séparation du contenu

Sculpture de sept Cèptrionix

Maintenant officiellement propriétaire de sa boutique, Eyara songeait à remplir ses stocks. Quoi de mieux dans le cas présent que de travailler dans son atelier, aménagé dans l’arrière-boutique ? L’avantage maintenant, c’est qu’elle pouvait travailler à la maison grâce à cela. Après une petite tournée des boutiques pour refaire le plein en matériaux, notamment du bois de sapin et des ressources de la chasse, la renarde rentra chez elle. Une fois les jumelles dans leur grand berceau avec une myriade de jouets dans un coin de l’atelier, la maman confia la boutique à PetitTembour, lui promettant de l’appeler au besoin. Ainsi, le petit pourrait gagner en autonomie peu à peu. À douze ans environ, il était temps qu’il s’y mette tout doucement afin d’apprendre les ficelles du métier commercial. Et qui sait, peut-être avait-il la fibre marchande ? C’était l’endroit idéal pour le vérifier.

Revenant à son travail, l’harenienne sortit plusieurs planches de sapin. Elle aimait bien créer les Cèptrionix, et au vu de la quantité de matériaux en sa possession, la maman pouvait en créer sept pour l’instant. Le travail allait certainement lui prendre quelques jours mais cela ne l’incommodait pas. Après tout, il lui fallait bien remplir sa boutique si la jeune femme voulait que cela fonctionne. L’arlequine commença donc par tailler le corps du sceptre, qui, comme à son habitude, ressemblerait à une rose. D’abord, scier les matériaux à la bonne taille, puis creuser les trous à chaque extrémité, qui recevront la corne de rhinocéros et la fleur en elle-même. La jeune femme y grava ensuite les motifs de feuilles et d’épines avant d’utiliser une tige métallique chauffé à blanc et de repasser sur ses traits pour les rehausser puis de mettre les pièces de côté. Voulant que l’ensemble soit harmonieux, joli et utile, la divinatrice prit son temps pour sculpter chaque pétale de chacune des fleurs. À la fin de la première journée, seules deux fleurs étaient complétées, et la troisième était bien entamée, ce qui n'était pas mauvais en soi. Le second jour ressembla au premier, à ne faire que tailler, former et graver chaque détail. Lorsqu’enfin elle termina, durant le troisième jour, l’harenienne fut satisfaite de cette part du travail accompli. La prochaine étape consistait ensuite à durcir le bois. Pour ce faire, Eyara plongea toutes les pièces sculptées dans un bain mélangeant huile et résine puis les plaça sur une grille au-dessus du feu afin de les faire sécher. Pendant ce temps, la maman commença la sculpture des cornes de rhinocéros. Ces dernières serviraient de pointes pour les sceptres, donc l’arlequine devait tailler jusqu’à faire disparaître la courbe naturelle de la kératine, puis d’ajuster la longueur selon son désir. Afin de les rendre ensuite bien lustrer, la renarde les enduisit d’une huile à base de végétaux à l’aide d’un chiffon jusqu’à y voir son propre reflet. Le soir arrivant, la jeune femme rangea les pièces de bois et le reste du matériel dans un coin jusqu’au matin suivant. Lorsque la Rose du Désert se remit au boulot, elle en vint à la confection des gris-gris qui tiendraient les serres des aigles des Baldors. Se servant de lanières de cuir, de billes de bois et de quelques retailles en métal, retravaillées pour en faire des breloques, la divinatrice fabriqua les sept colifichet en un temps record. Passant ensuite à la peinture, Eyara donna chaque coup de pinceau de façon méticuleuse, prenant un temps fou à ajouter énormément de détails par-ci par-là. Les tiges furent bien évidemment peinte dans des teintes de vert, tandis que chaque fleur obtenait une couleur différente : rouge, un classique, mais également rose, orange, jaune, bleu, violet et blanc. Nouvelle couche de résine afin de garder les couleurs éclatantes, puis ce fut l’assemblage. La renarde installa d’abord les pointes en corne de rhinocéros, puis assembla les pétales des roses sur chaque fleur avant de les fixer sur leur sceptre respectif. Une fois les gris-gris en place, les Cèptrionix étaient prêts pour la vente.

Fière du résultat, la renarde mit l’un des sceptre de côté avec un Van H’Elzio créé quelques jours plus tôt pour une autre commande avant de demander à PetitTembour de placer les autres à leur place dans la boutique. Voyant le foutoir de son atelier, l’harenienne rangea un peu, rangeant les retailles de bois dans une caisse et jetant le reste, afin de faire un peu de place pour la suite. Dans l’optique de terminer la collection de figurines de l’enfant liées au Cirque, Eyara remit cependant rapidement la main à la pâte. L’arlequine commença d’abord par en faire une de Lune, la créature d’Holy. L’ayant principalement vu sous la forme d’un louveteau, c’est ainsi que la jeune femme l’illustra. S’en suivit ensuite deux autres figurines, représentant respectivement Melphoër et son tigre. Il ne resterait plus qu’à laisser le petit s’amuser à les peindre. Une fois cette tâche terminée, la Rose du Désert retourna dans la section boutique et regarda les présentoires, faisant une liste mentale de ce qu’elle pouvait bien fabriquer pour bien garnir son stock. Déjà, les enchantements, il n’y avait presque rien dans les vitrines. Il serait temps pour la maman de suivre le cours dédié à cette matière. Dans quelques jours sans doute, le temps de trouver quelqu’un pour surveiller la maison pendant son absence.

Code par Liliebia sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Eyara Kilab
Rose du désert

Eyara Kilab

Messages : 475
Expérience : 1624
Féminin Âge RP : 29

Politique : 00

Titres:

(Boris, élémentaire de pierre d'Eyara Kilab +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 18 644535102555/2555Atelier des sculpteurs - Page 18 242396barresante02  (2555/2555)
Vitesse: 785
Dégâts: 460

Atelier des sculpteurs - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 18 EmptyLun 5 Fév 2024 - 19:56
Séparation du contenu

Sculpture d'une Fronde'boisier

Ayant enfin les matériaux pour terminer une commande de la guilde marchande, la renarde se mit rapidement au travail. Il ne lui restait que deux armes à créer. Se préparant à faire la première, la jeune femme sortit du bois de sureau et quelques défenses de sanglier de sa réserve. Commençant par le corps de l’arme, l’harenienne tailla et assembla les pièces de bois afin de former un Y. Il lui fallut ensuite creuser les pointes, où elle y insérerait les morceaux de cochon sauvage un peu plus tard. Par la suite, l’arlequine grava quelques motifs végétaux, avant de prendre une tige chauffer à blanc et de repasser sur ses traits afin de rehausser les détails. Plongeant ensuite la pièce de bois ouvragée dans un mélange d’huile et de résine, puis le posa sur une grille au-dessus du feu afin de le faire sécher. Passant ensuite à l’ivoire, la jeune femme les sculpta afin de former trois têtes de loups, dont deux qui avaient un trou au niveau de la gueule, afin de tenir le lien de cuir qui servirait à tirer le projectile. Petit coup de résine et de séchage pour ces pièces-là aussi, suivi d’un tressage de lanières de cuir. Une fois tous les morceaux assemblés, voilà qui lui donnait une jolie Fronde’boisier pour sa commande.

Code par Liliebia sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Eyara Kilab
Rose du désert

Eyara Kilab

Messages : 475
Expérience : 1624
Féminin Âge RP : 29

Politique : 00

Titres:

(Boris, élémentaire de pierre d'Eyara Kilab +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 18 644535102555/2555Atelier des sculpteurs - Page 18 242396barresante02  (2555/2555)
Vitesse: 785
Dégâts: 460

Atelier des sculpteurs - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 18 EmptyLun 5 Fév 2024 - 21:56
Séparation du contenu

Quête VIII : La Guilde Marchande

S’attaquant à la dernière partie de sa commande, Eyara se lança dans la fabrication d’un Arc argenté. Pour ce faire, elle commença par sortir du bois de cerisier, un peu d’argent ainsi que deux défenses de sanglier. Travaillant d’abord sur le bois, la renarde lui fit subir un traitement afin de l’assouplir, puis força doucement le bois à prendre la forme incurvée d’un arc. Utilisant ensuite ses couteaux à gravure, la jeune femme traça des motifs d’arabesques dans un style traditionnel harenien, avant de rehausser les détails avec une tige de métal chauffer à blanc et de creuser les extrémités, là où elle insérerait les défenses de sanglier. L’arlequine plongea ensuite la pièce de bois dans un mélange d’huile et de résine, avant de faire sécher le bois au-dessus du feu. La prochaine étape consistait ensuite à travailler l’ivoire. Tout doucement, ses outils transformèrent les crocs des porcs sauvages en œuvre d’art illustrant des courants aériens. Nouveau traitement de résine et d’huile, suivi d’un séchage afin de rendre les défenses taillées le plus brillant possible. Utilisant ensuite l’argent, la jeune femme forgea les quelques pièces qui serviraient à faire la poignée de l’arme. Avant d’assembler toutes les pièces, la divinatrice donna quelques coups de pinceaux sur le bois, ajoutant des teintes de jaune, d’orange et de rouge à l’arme, puis tressa une corde dans un mélange de chanvre, de lin et de cuir pour une bonne solidité. Finalisant l’ensemble, Eyara fabriqua quelques flèches et un carquois.

Le lendemain, l’harenienne se rendit au bureau local de la guilde marchande, ses dernières créations dans sa besaces. Au comptoir, elle déposa une Fronde’boisier, l’Arc argenté de la veille, un Cèptrionix ainsi qu’un Van H’Elzio, puis lança :

- Bonjour, je viens vous livrer la commande de monsieur Delnich.

Après avoir empoché ses gains, la renarde rentra chez elle.

Code par Liliebia sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Sslozmek Hann
Rôdeur

Sslozmek Hann

Messages : 719
Expérience : 2732
Masculin Âge RP : 38

Politique : 15
Titres:

(Seltin, corbeau de Sslozmek [Modifié], +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 18 644535102805/2805Atelier des sculpteurs - Page 18 242396barresante02  (2805/2805)
Vitesse: 933
Dégâts: 1142

Atelier des sculpteurs - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 18 EmptyMar 6 Fév 2024 - 21:51
Séparation du contenu
RP pour la quête : 0.Initiation



    L’homme lézard s’aventura à nouveau dans cette bonne vieille ville d’Ishtar. Il se souvient d’y avoir commencé ses aventures juste après s’être rendu à Stellaraë. Cela remontait à si loin et pourtant il lui semblait avoir rencontré Kaïna hier. Le temps passait vite et de jour en jour il perdait espoir de retrouver sa fille. Il faut dire que cette année fut chargée en péripéties. Il avait affronté de nombreux ennemis et récolté les cicatrices qui allaient avec ses blessures. Mais il avait aussi fait des rencontres. Pas toujours bonnes, mais pour la plupart, elles lui permettraient d’avancer dans ses quêtes.

    Alors qu’il réfléchissait, il parvint à l’adresse qu’on lui avait fournit s’il voulait apprendre le travail du bois. Il avait déjà quelques notions mais pas suffisantes selon lui. Il était loin de connaitre toutes les essences et encore moins capable de tailler lui-même des armes en bois. La plupart des manches qu’il assemblait à ses armes étaient déjà faits. Il avait réellement le sentiment de repartir de zéro tout comme lorsqu’il avait débuté la forge.

    Sslozmek frappa à la porte du petit atelier, ce fut une humaine qui lui ouvrit et l’examina de pied en cape :

-Bonjour, c’est pour quoi ?

-C’est bien ici qu’il est possible d’apprendre le métier de sculpteur ?

-J’utilise l’atelier et le loue à ceux qui veulent mais vous n’aurez pas de leçons de ma part.

    L’homme lézard allait s’en contenter et finalement il entra dans la petite bâtisse. Les lieux étaient sales et mal rangés. Il y avait des morceaux de bois dans tous les sens et il y faisait si sombre que l’homme lézard se demanda comment la femme faisait pour travailler dans ces conditions.

-Allez, installez-vous et faites ce que vous avez à faire.

    Elle lista tout le matériel disponible et précisa qu’elle ne fournissait pas le bois. L’homme lézard, n’ayant pas les matériaux demanda poliment si pour cette fois elle ne pourrait pas lui fournir de quoi s’entraîner.

-Bon d’accord, ça va pour cette fois. Mais la prochaine fois, je te ferai payer le double !

    Sslozmek lâcha un soupire et commença à fabriquer sa première flèche. Il était habitué au travail minutieux mais  tailler du bois requérait encore d’avantage de doigté que le pauvre naga ne semblait pas encore avoir. Sa première création fut imparfaite et il n’eut même pas l’envie de fixer l’une de ses pointes. Il savait pertinemment que le projectile n’atteindrait jamais sa cible.

-Il y a un début à tout , lâcha finalement le lézard sous le regard amusé de la femme.




fabrication de x5 frond'boisier + 1 gratuite avec la quête




Slots RP 3/3



Fiche combat
Revenir en haut Aller en bas
Eyara Kilab
Rose du désert

Eyara Kilab

Messages : 475
Expérience : 1624
Féminin Âge RP : 29

Politique : 00

Titres:

(Boris, élémentaire de pierre d'Eyara Kilab +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 18 644535102555/2555Atelier des sculpteurs - Page 18 242396barresante02  (2555/2555)
Vitesse: 785
Dégâts: 460

Atelier des sculpteurs - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 18 EmptyMer 7 Fév 2024 - 4:38
Séparation du contenu

Quête IX : L'Arc long du Zéphyr

Une nouvelle commande venait d’arriver sur son bureau, provenant tout droit de la Guilde marchande. Le dirigeant demandait un arc long dans un bois bien particulier : du chêne ancestral. Voilà bien une matière qu’elle ne connaissait qu’en partie, puisque la jeune femme sculptait déjà depuis un moment le chêne classique. Après renseignement, Eyara comprit que cette variante était plus solide, mais on lui indiqua également une technique afin de pouvoir travailler cette essence. Après un petit tour au marché afin d’acheter la pièce de bois unique, l’arlequine commença d’abord par mettre le bois ancestral dans une grande cuve remplie d’eau, un feu en dessus. Un trempage ainsi pendant quelques heures permettrait au bois d’être plus souple. En attendant, l’harenienne commença le travail sur les morceaux de bois plus classique, taillant, creusant et assemblant le chêne afin de former les deux bras de l’arc. Inspirée par le nom de l’arme que le commanditaire désirait lui donner, à savoir Zéphyr, elle grava des motifs rappelant des courants aériens. Après une bonne heure, les dessins étaient enfin à son goût. Chauffant ensuite une tige de fer à blanc, la renarde repassa chacun de ses traits avec afin de rehausser les détails. Voulant garder la souplesse du bois pour cette arme, la Rose du Désert mit les pièces de côté plutôt que de les tremper dans le bassin mélangeant huile et résine.

Revenant au chêne ancestral, l’harenienne le sortit de son bassin d’eau chaude. Utilisant l’astuce offerte, elle avait également acquis un gabarit adapté à la forme d’un corps d’arc long. Utilisant des plaques de fer et de larges bandes de cuir, l’arlequine força le bois à prendre une forme courbe bien particulière, puis plaça son gabarit au-dessus du feu afin de faire sécher le tout. Pendant ce temps, la jeune femme en profita pour tresser la corde, mélangeant des fibres de lin, de chanvre et de minces lanières de cuir afin de la rendre résistante. Dans l’optique d’en faire plus, et en attente du bois ancestral, la voilà qui poursuivait avec la création d’un carquois assortis. Avec du cuir de sanglier, la renarde y traça les mêmes motifs que sur l’arc. Puis, l’arlequine applique une teinture à l’aide d’un chiffon pour réaliser quelques contrastes. Quelques flèches en plus pour bien garnir le lot et voilà cette partie du travail terminée.

Une fois le chêne ancestral presque sec, Eyara le retira du gabarit, puis commença à graver les mêmes motifs aériens que les bras de l’arc, afin de garder une certaine continuité. Dans la même optique, l’arlequine chauffa de nouveau sa tige de fer pour repasser dans ses traits. Suivi l’assemblage final de l’arme, quelques tests, et enfin, la livraison à la Guilde des marchands.

Code par Liliebia sur Epicode



[Je souhaite le Tarot du Soleil Levant en récompense de quête svp Sourire ]


Dernière édition par Eyara Kilab le Jeu 8 Fév 2024 - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ceinwynn
Nouvel(le) habitant(e)

Ceinwynn

Messages : 20
Expérience : 212
Féminin Âge RP : 420

Politique : 00

Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 18 64453510105/105Atelier des sculpteurs - Page 18 242396barresante02  (105/105)
Vitesse: 127
Dégâts: 47

Atelier des sculpteurs - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 18 EmptyJeu 8 Fév 2024 - 14:24
Séparation du contenu
Quete d'initiation 0 + V- liste des mots.

Ceinwyn observait les artisans d’Endorial à l’œuvre en ce début de matinée, plus particulièrement un ébèniste dont les doigts habiles achevait les finitions de ce qui lui apparaissant comme une magnifique table ouvragée et sculptée. Il semblait âgé, l’héritier d’une longue tradition, sans doute.

Elle avait toujours aimé le contact du bois sous ses doigts et le travailler. C’était une matière noble, vivante, agréable à travailler.
Les souvenirs de son enfance avait beau manqué, ceux qui lui restaient confirmait cette passion ancrée en elle. Une fesse posée sur la margelle d’un muret, elle contemplait l’artisan à l’œuvre. Elle fronça le nez alors que le vent lui apporta brièvement une odeur déplaisante, un produit âcre servant à la purification des résines, se plaçant plus favorablement par rapport au vent.

Elle opta pour une petite souche ou trônait un beau chat roux qui ne daigna même pas lever les yeux à son approche. Elle se cala près de lui, il balança la queue pour manifester son mécontentement mais ne tenta pas de la mordre.

Elle se plongea dans ses souvenirs en regardant travailler l’ancien.

Bien loin d’ici, tout au sud du continent, dans la bruyante cité d’Ishtar, elle avait elle-même fabriquer son premier objet en bois digne de ce nom.
Elle n’avait alors guère plus de 200 ans. Elle se souvenait avoir accompagné un marchand, et avoir été blessée dans une escarmouche en mer. Contrainte de rester quelques temps la bas, et après avoir longuement flané sur les marches aux couleurs chatoyantes de la ville, elle avait poussé la porte d’une boutique, pour échapper au bruit et à la chaleur.

Elle avait espéré voir un elfe, mais c’était un humain qui devait abuser de l’alcool à sa trogne et son nez gros et rouge comme une fraise.
Mais c’est avec cet homme qu’elle avait appris les bases du métier. Il semblait réellement habile, et elle avait été impressionnée par un bouclier massif de facture elfique aussi dur que du Tungstène et s’était d’abord montrée curieuse, puis avait finalement sympathisé avec cet artisan débonnaire, qui cherchait un apprenti en attendant le retour de son fils d’une visite famillale.

« Une elfe, ça doit savoir fabriquer un arc ? non ? alors qu’est ce que c’est qu’ce truc ? un archet à violon ? une tapette à mouche ? une canne à pêche ? chais pas, mais c’est pas un arc ! » lui lança t il par trois fois avant qu’elle n’obtienne un résultat satisfaisant, son premier arc (M'arc'guerite), qu’elle entreprit de sculpter de petits entrelacs décoratifs qui augmentèrent un peu la valeur de l’objet, pour le coté exotique.

Elle resta le temps de sa convalescence à travailler pour lui, pour rembourser les matériaux que sa maladresse avait fait perdre à l’artisan, qui au fond semblait s’en moquer. Au soir de sa vie, il ne voulait qu’un peu de compagnie et de conversation.

Rouvrant les yeux sur le marché d’Endorial, elle eut une pensée pour maitre Khassim, qui était mort depuis bien longtemps, comme son fils sans doute, mais si elle devait voyager avec Amarïe et Melhyndil, elle le proposerait un jour de tourner leurs pas vers Ishtar.
Revenir en haut Aller en bas
La Marchande
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
La Marchande

Messages : 107
Expérience : 206
Féminin Politique : 00
Titres:


Atelier des sculpteurs - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 18 EmptySam 10 Fév 2024 - 20:35
Séparation du contenu
Rapport de fabrication :

Eyara Kilab : butins déjà réclamés.

Informations complémentaires : Tu gagnes pleins de trucs avec les quêtes et voici la liste :

-VI.la liste de mots : 500 Po

-II.Première fabrication de compagnon : 1 essence sylvestre + 1 minerai d'adamantium + 20 points d'expérience.

-III.Première fabrication d'expert : 1 rubis + 1 saphir + 1 émeraude + 30 points d'expérience.

-VIII.La guilde marchande : x1 sac de ressources diverses (contient x1 crête épineuse + x1 opale + x1 aileron maléfique + x1 dard de manticore + x1 tissu maudit)

-IX.L'arc long Zéphyr : 300 Po + Tarot du Soleil

---

Rapport de fabrication :

Ceinwynn fabrique x1 M'arc'guerite et gagne 5 points métier ainsi que 10 points métiers pour un bon RP

Informations complémentaires : Tu fabrique ton M'arc'guerite gratuitement et tu gagne 500 Po pour la réalisation de la quête 0.Initiation et VI.La liste de mots

---

Rapport de fabrication :

Toz : butins déjà réclamés.

Informations complémentaires : Tu gagnes 500 Po pour la réalisation de la quête VI.la liste de mots


---

Rapport de fabrication :

Sslozmek Hann : butins déjà réclamés.

Informations complémentaires : Tu gagnes x1 frond'boisier gratuite pour la réalisation de la quête 0.Initation
Revenir en haut Aller en bas
Carmina Von Darken
Néophyte

Carmina Von Darken

Messages : 18
Expérience : 212
Politique : 00
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 18 64453510110/110Atelier des sculpteurs - Page 18 242396barresante02  (110/110)
Vitesse: 156
Dégâts: 25

Atelier des sculpteurs - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 18 EmptySam 17 Fév 2024 - 11:46
Séparation du contenu
[quête 0: Initiation et quête VI: La liste de mots]


Liste: table - purification - escarmouche - fesse - fraise - chat - tradition - ancien - mordre - Tungstène

Après un passage auprès du Père Tungstène, pour valider son inscription à l’institut de Magie, Carmina s’était sentie le besoin de créer une nouvelle poupée. C’était un peu devenu une tradition au fil des siècles pour elle. Comme une sorte de rituel très ancien auquel elle s’adonnait très souvent. Certains parleront de folie, ou d’obsession. Elle cela la détendait. De travailler le bois, de façonner de ses mains un nouvel enfant pour qu’il joue avec les autres déjà présents au Château Von Darken. Alors c’est les fesses parfaitement vissées sur son trône, qu’elle s’attardait à perfectionner la taille de ce rond de bois. Sur la table non loin, s’en trouvait d’autres qui serviraient pour le reste du corps et des bras. Elle ne savait trop comment, un chat se trouvait ici. Venant ronronner et se frotter à sa jambe. Il est vrai que les chats en général appréciaient les vampires. Ils avaient sans doute une certaine affinité avec eux. Plus loin Édouard et une autre poupée se livraient à une petite escarmouche. Édouard voulant couper les cheveux de la poupée qui courait en se plaignant.

« Mèrrreeee! Édouard ne cesse de m’embêter! »

Carmina releva les yeux de son ouvrage avec un sourire maternel.

« Édouard… veux tu bien la laisser tranquille s’il te plaît. Tu vois bien qu’elle ne veut pas que tu t’occupes de ses cheveux. »

La petite poupée s’arrêtait alors de courir en faisant claquer les lames de ses ciseaux visiblement déçue.

« Pourquoi n’irais tu pas plutôt avec le Prince Alcot t’occuper de notre invité dans les geôles? Il doit rester encore une fraise ou deux dans le garde manger. Vous n’avez qu’à lui apporter et tu pourras même t’amuser à lui couper les cheveux, il va m’en falloir bientôt. »

Édouard fit de nouveau claquer les lames de ses ciseaux, de façon frénétique alors qu’il suivait le Prince Alcot, laissant à Carmina le loisir de reprendre son ouvrage. Elle travaillait le bois inlassablement. La purification de quelques nervures incrustées demandait beaucoup de doigté. Mais siècles après siècles, Carmina avait acquise une certaine dextérité. Alors que son œuvre était bientôt achevée, ne lui manquait plus que les cheveux à coller et incruster dans le bois. Et cela tombait parfaitement bien, car Édouard revenait avec une longue touffe de cheveux dorée comme les blés. Elle tendit sa main griffue avec grâce alors que les cheveux y étaient déposés.

« Merci Édouard. Tu es un véritable amour. »

Elle collait donc les cheveux sur le crâne de bois de la poupée avant d’y appliquer une sorte de peinture blanche faite à base de diverses sèves de plantes. Il ne lui restait ensuite plus qu’à mordre son pouce pour y laisser perler une goutte de sang et dessiner une figure ésotérique complexe sur le front de sa poupée qui lentement s’animait. Elle la regarda avec bonheur, un grand sourire au lèvres.

« Bienvenue à toi ma chère enfant… tu peux aller rejoindre tes sœurs pour jouer à présent… »

Dit elle satisfaite en la posant par terre pour qu’elle rejoigne ses autres sœurs. Une nouvelle création était née.

[Carmina réalise et équipe une Fronde’Boisier]




Atelier des sculpteurs - Page 18 Img_1310
Revenir en haut Aller en bas
Eyara Kilab
Rose du désert

Eyara Kilab

Messages : 475
Expérience : 1624
Féminin Âge RP : 29

Politique : 00

Titres:

(Boris, élémentaire de pierre d'Eyara Kilab +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 18 644535102555/2555Atelier des sculpteurs - Page 18 242396barresante02  (2555/2555)
Vitesse: 785
Dégâts: 460

Atelier des sculpteurs - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 18 EmptyLun 19 Fév 2024 - 2:10
Séparation du contenu

Quête V : En persévérant on arrive à tout

Une nouvelle commande était arrivée pour Eyara : deux Van H’Elzio. Elle n’avait pas fait cette arme bien souvent, mais la renarde appréciait le défi. Commençant par sortir le matériel nécessaire pour les deux arbalètes, l’harenienne déposa sur sa table de travail du bois de chêne et de baobab, ainsi que quelques plumes et serres d’aigle. S’attaquant d’abord au corps de l’arme, l’arlequine commença par écorcer le bois de chêne. Mesurer, coller, creuser et tailler. C’était devenu si simple au fil des ans pour elle de travailler le bois, bien que le chêne soit bien plus dur comme essence que ce à quoi la jeune femme avait l’habitude. Des arabesques s’ajoutèrent en motif, d’abord graver avec une lame, puis accentué avec une tige de fer chauffé à blanc. La petite pièce de bois qui servirait à relâcher le projectile fut également fabriquée avec cette essence de bois. Une fois que l’harenienne eut terminé cette étape, elle trempa les morceaux de bois dans un bain d’huile et de résine avant de les placer au-dessus du feu pour les faire sécher. Passant ensuite au baobab, la renarde s’en servit afin de sculpter les arcs des arbalètes. Le bois étant souple, c’était une tâche assez simple. Les fabricants sans fioriture ni rien, c’était donc une tâche rapide. Elle utilisa ensuite les serres d’aigles sur les pointes de l’arc, plus solide pour tenir la corde. Le câble, tressé de lin, de chanvre et de cuir, devrait normalement tenir plusieurs années, si l’arme était bien entendu entretenue comme il faut. Avec les plus, Eyara fabriqua de petites breloques à accrocher sur l’arme. Ainsi, les chasseurs pouvaient avoir la direction du vent, ce qui souvent s’avérait utile. Une fois toutes ses étapes accomplies, la renarde assembla toutes les pièces, testa les deux arbalètes et, jugeant le travail terminé, les déposa dans une caisse pour la livraison. Elle ajouta à cela deux carquois contenant une vingtaine de carreaux chacun et fit livrer la marchandise au client. Voilà une autre commande bien menée pour elle, et un peu plus d’or dans ses poches.

Code par Liliebia sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




Atelier des sculpteurs - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 18 Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Atelier des sculpteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 18 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18

 Sujets similaires

-
» Atelier des sculpteurs
» Liste des artisans sculpteurs et des quêtes métier
» Lieu d'artisanat - Sculpteurs
» Atelier des fabricants de remèdes
» Atelier des fabricants de poisons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Dùralas :: Sud de Dùralas :: Ishtar :: Lieu d'artisanat - Ateliers des sculpteurs-