AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Herbier  

Le Monde de Dùralas


Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Nous sommes actuellement en l'An 810 du Ve Âge.
Bienvenue à notre dernier membre : Fëanor
Le Monde de Dùralas a précisément 3821 jours !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Dùralas, le Mar 16 Avr 2024 - 19:04
La Spécialisation de classe s'obtient à Wystéria.
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Le Deal du moment :
Funko POP! Jumbo One Piece Kaido Dragon Form : ...
Voir le deal

 

 Atelier des sculpteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
+28
Eyara Kilab
K'illa
Nath'rae Glannath
Marania
Yharnam
Mowgl'ia
Toz
Oskar Gretter
Charlotte Roseline III
Greil
Ehawee
Moradin Murmevent
Arhiann
Zayn Awarth
Uskøl
Shenzy
Athanasia Darkan
Nahérynn Daliann
Bladr
Veronia Pyraethus
Amaryelle Chal'di
Leigli Delnoch
Yuli Sibly
Isilia Alquarame
Shane Morthall
Mohana Dharitri
Dragnizzo
Le Marchand
32 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant
AuteurMessage
K'illa
Guerrier

K'illa

Messages : 147
Expérience : 1087
Masculin Politique : 00
Titres:

(Livre magique, +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 17 64453510875/875Atelier des sculpteurs - Page 17 242396barresante02  (875/875)
Vitesse: 393
Dégâts: 594

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyMar 23 Aoû 2022 - 16:36
Séparation du contenu
De retour dans les eaux tièdes des profondeurs, bien plus rassurantes que la surface pesante et étouffante, K'illa nagea paresseusement jusqu'à l'imposant squelette pourrissant qu'il avait revendiqué comme son nouveau repaire. En attendant de retrouver sa sœur et nager dans le même sens que la Lune pour retrouver leur récif natal. Certainement d'autres prédateurs auraient revendiqué ce territoire en leur absence. Mais qu'il s'agisse de squale ou de murène, lui ne doutait pas être en mesure d'asseoir sa domination. S'il s'agissait en revanche d'un épaulard...

Un tourbillon d'émotions mêlant peur et colère vint agiter son esprit à ce souvenir. Un tel prédateur avait massacré ses frères et sœurs. Il possédait une férocité et une force surpassant de très loin celles de K'illa. Pareille créature ne pourrait pas être défiée avant bien des marées. Avant qu'il ai suffisamment grandit. Tout comme le titan des profondeurs l'ayant épargné pour quelques raisons inconnues. Non, il ne pouvait lutter contre un épaulard.

A moins que...

Lentement, le regard de K'illa coula jusqu'aux débris de bois osseux complètement pourris qui jonchaient le cadavre immense. Ses précédentes tentatives de reproduire les bâtons bouillonnants des résidents du grand nid sous-marins s'étaient soldés par des échecs. Pourtant, s'il parvenait à en créer un, ou en subtiliser un, il serait alors en mesure de prendre l'ascendant sur des rivaux plus puissants et plus massifs que lui. Néanmoins, comment en arriver là ? Isoler et dévorer l'un de ces bipèdes sous-marins, n'ayant pas besoin de protubérance de chitine sur leurs museaux plats, en vue de lui subtiliser son bâton s'avèrerait risqué. Ils erraient rarement seuls et nageaient vite au secours les uns des autres. Or il ne souhaitait nullement subir le même sort que la chose sans nom venue des abysses, de chitine et de muscle, qui avait bouilli impuissante sous leurs assauts.

Il ne lui restait donc comme seule solution qu'à parvenir à fabriquer l'un de ces bâtons bouillonnant. L'esprit en pleine effervescence, il balaya son environnement du regard. Les cotes et écailles pourrissantes du squelette géant n'étaient pas assez robuste, il l'avait décidé lors de ses précédents essaient. Mais en quoi donc étaient leurs bâtons ? En os ? En pierre ? En varech ? En bois de la surface ?

Brusquement une idée germa dans son esprit. La pierre était bien trop dure pour qu'il la travaille de ses crocs ou griffes et des os de taille suffisante seraient difficile à prélever à leur propriétaire sans écoper de blessures. En revanche, des excroissances de coraux seraient solide sans être impossible à travailler. Elles ne risquaient pas non plus de se défendre de cette mutilation. Fort de cette idée, K'illa s'empressa de se tourner vers le plus proche récif qu'il ai trouvé dans les alentours. Mais son regard se posa sur les outils prélevé aux habitants de la surface. Ceux-ci gisaient à même le sable, près de la dépouille de monstre flottant sur les vagues. Lors de sa dernière escapade, avant qu'il ne les mette en déroute en révélant sa présence, il avait put observer ces individus les manipuler. L'un d'eux en particulier, sous forme de tige à laquelle était greffée un aileron reflétant la lumière. Il avait été utilisé pour sectionner le bois de surface. Sans s'abimer les crocs ou les dents. Si un résident de la surface pouvait trancher ces étranges anémones qui ne poussaient qu'à la surface en utilisant cet outil, alors K'illa lui aussi pourrait l'utiliser pour trancher du corail. Ainsi, il serait en mesure de se confectionner un bâton bouillonnant de corail et combattre d'éventuels épaulards.

Impatient de passer à l’œuvre, il s'empara de l'outil et nagea en direction du récif. Tant réfléchir l'avait d'ailleurs mis en appétit, si par hasard il croisait un mérou ou un habitant de la surface égaré...


Une marée plus tard, K'illa se trouvait encore au récif. Il martelait les coraux avec un acharnement ayant fait détaler les fretins et autres proies de moindre envergure. Nul prédateur n'avait approché durant son tintamarre sous-marin, peu désireux de se frotter à la créature cuirassée. Tant et si bien qu'il continuait, inlassablement, infatigable. Il brisait et mutilait les excroissances de coraux les plus épaisses, décrochait sans remord les algues et bigorneaux accrochés là, puis éprouvait la solidité de ses nouvelles armes en les frappant contre la masse principale de corail. Systématiquement, le résultat était le même. Son bâton de corail fraichement sculpté se brisait sous le choc. Mais il persévérait. Si les résidents du grand nid sous-marin étaient capable de créer des bâtons bouillonnants, il le pourrait également.

Un long moment et beaucoup de coraux détruits plus tard, K'illa senti enfin ses membres devenir lourds. S'agiter ainsi pendant si longtemps n'était pas dans sa nature. Il pouvait nager des jours et des jours sans se reposer, mais cet effort était différent. Fabriquer des bâtons était pénible. Aussi se laissa-t-il couler, reposant dans le sable. Stoïque malgré ses échecs, il contempla la surface et ses jeux de lumière. L'astre brulant les yeux était de retour. Il avait raté son rendez-vous avec la Lune. Néanmoins, il demeurait confiant. Lors de son retour il serait présent pour chanter avec elle sur la terre ferme. La Lune ne lui reprochait jamais ses absences. La Lune était compréhensive. La Lune était son amie. Et une marée venue, il pourrait montrer à la lune son propre bâton bouillonnant.

Tout à ses réflexions, K'illa n'avait pas remarqué que l'outil subtilisé à la surface s'était révélé bien plus solide et résistant que les coraux qu'il avait passé une marée entière à pulvériser en l'utilisant. Pas plus qu'il n'avait perçu les deux silhouettes lointaines, se laissant flotter au grès des vagues, l'observant sans approcher.

- As-tu déjà vu un tempêtueux agir de la sorte ? interrogea le premier abyssal.
- Jamais auparavant. Il a ravagé ce bosquet sans raison. Cela s'est entendu à des milles à...
- Pas sans raison, reprit son interlocuteur. J'ai le sentiment qu'il essai de faire quelque chose. Voire même de fabriquer quelque chose. Mais quoi... ?
- Tu te fais des idées. Regarde le. C'est un animal. Rien de plus. Il n'est pas capable de réfléchir à un problème, fabriquer quelque chose ou être civilisé...

[K'illa va (plus ou moins) confectionner sept TonFatsia pour 21 cuirs de sanglier et 112 bois de sureau]




K'illa essai de baragouiner en #b3fefa

Revenir en haut Aller en bas
Marania
Diva des Abysses

Marania

Messages : 245
Expérience : 1893
Féminin Âge RP : Environ 1300

Politique : 08
Titres:

(Basilic +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 17 644535101885/1885Atelier des sculpteurs - Page 17 242396barresante02  (1885/1885)
Vitesse: 256
Dégâts: 745

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyMar 30 Aoû 2022 - 11:48
Séparation du contenu
L’amphithéâtre de Sitlantà affiche complet ce soir. Rien d’exceptionnel dans l’idée, les Abyssaux adorent la musique et le spectacle. Néanmoins, elle aime à croire que c’est grâce à son nom que cette représentation connaît un tel succès. Marania, la Diva des Abysses, chanteuse émérite et dramaturge réputée, l’Abyssale neutre au corps de murène. Elle se voit déjà sur la grande scène, dans sa tenue de spectacle, une toge blanche ne couvrant que certaines parties de son corps (un millénaire à ne manger que des algues et des coquillages, ça entretient), coiffée et maquillée somptueusement. Le spectacle commence, elle ouvre grand la bouche pour sortir la première note et.

Rien. Marania réalise que ce n’était qu’une rêverie passagère, mensonge éhonté de son imagination fertile et de sa douloureuse nostalgie. La grande chanteuse, la meilleure, accrochée à ses anciens titres, n’est plus dans cet amphithéâtre. Installée à son espace de travail à l’atelier des sculpteurs, terminant un énième arc. Une énième corde à tendre, encore du bois flotté, encore des flèches, cette même routine qui est désormais son quotidien. Elle ne va pas se mettre à pleurer, ce serait vraiment trop pathétique. Cette guerre n’en finira jamais, elle est vouée à rester là, fabriquer, tailler, sculpter, et recommencer.

La murène part vite de l’atelier, voulant se réfugier dans son cocon, sa demeure sitlantéenne confortable. Oublier cette réalité, vivre dans un fantasme d’un passé disparu, et pourtant, si réconfortant.

[Marania souhaite fabriquer 1x Arc argenté : 25 bois de cerisier + 1 minerai d'argent !
Merci d'avance]




Marania chante en #7FFFD4
Une représentation en cours !


Atelier des sculpteurs - Page 17 Signat10
@Montage par Tamel
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
Le Marchand

Messages : 5893
Expérience : 21479
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyLun 5 Sep 2022 - 23:49
Séparation du contenu
Rapport de fabrication :

K'illa fabrique x7 TonFatsia et gagne 35 points métier ainsi que 5 points bonus.

Informations complémentaires : Félicitations, tu passes compagnon.

---

Rapport de fabrication :

Marania fabrique un arc argenté. Elle gagne 5 points métier.

Informations complémentaires : Rien à redire.
Revenir en haut Aller en bas
Ehawee
Archère

Ehawee

Messages : 876
Expérience : 5313
Féminin Âge RP : 189 (21)

Politique : 180
Titres:

(Tadi, Cerf royal d'Ehawee [Modifié] +400, v+400 ; dissuasion : évite la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 17 644535103002/3002Atelier des sculpteurs - Page 17 242396barresante02  (3002/3002)
Vitesse: 2026
Dégâts: 2203

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyMar 27 Déc 2022 - 19:53
Séparation du contenu
Suite à l'expédition speluncienne, qui avait été effectuée en compagnie d'Urua et Diagoras, une nouvelle arme avait été octroyée par Tungstène à l'archère. Cette dernière était unique, et dévastatrice. Après quelques essais, Ehawee n'avait pu que constater l'ampleur de son pouvoir. Relié à l'énergie de glace, l'arc de Thrym permettait de ralentir ses cibles, lorsque celles-ci n'étaient tout simplement pas tuées sur le coup. Mais alors, l'elfe n'avait pas encore oser l'utiliser en situation réelle. Consciente de ce que représentait un tel pouvoir, elle s'était montrée hésitante à son usage.

Ainsi, cela faisait quelques temps qu'Ehawee s'était demandée comment avoir plein contrôle de ce pouvoir. Elle envisageait d'utiliser de nombreux catalyseurs afin de stabiliser cette puissance. Il ne fallait pas oublier que cette arme était ancestrale, et qu'à l'époque, les utilisateurs d'objets magique n'utilisaient pas forcément de quoi équilibrer la puissance de ce qu'ils utilisaient, laissant libre cours à des déchaînements et des accidents parfois dramatiques. La brune commençait à savoir ce qu'elle faisait avec le sertissage.

Le second point de réflexion pour que cet arc puisse être pleinement utilisable par l'archère était la maîtrise spirituelle. En effet, son arme actuelle, le Perce-âme, était en réalité une fusion, dont la corde avait été enchantée pour pouvoir accueillir l'énergie spirituelle et former des flèches magiques. Sans cet enchantement, Ehawee serait incapable d'utiliser sa connexion druidique avec son arc : ce dernier se briserait tout simplement par sa propre puissance. La fusion permettait, en plus d'offrir de nouvelles facultés en un seul objet, d'équilibrer les forces des différentes armes. Et l'elfe savait parfaitement quelles autres armes pouvaient être utilisées pour compenser la puissance glaciale et mortelle de l'arc de Tungstène.

Dans l'atelier de sa cabane, elle disposa sur l'établi les différents éléments qui allaient lui être utiles pour les améliorations. Pour les enchantements, elle allait utiliser exclusivement des fragments d'opales. Cette pierre était parfaite pour la magie des esprits et des druides puisqu'elle possédait toute les couleurs du monde en son coeur. Chaque couleur étant reliée à un élément de la nature, plus le composant d'enchantement en possédait, plus l'objet allait être en harmonie avec ces forces cosmiques. Et les brillances et iridescences des pierres résonnaient avec les remous de l'Immatériel : spectrales et insaisissables.

L'archetière s'empara tout d'abord de l'arc de Thrym, avec lequel elle prit le plus de précaution possible. Afin d'abîmer le moins possible le bois de cette arme, elle réduit presque la pierre en poudre. Chaque petit grain d'opale était ensuite laborieusement fixé un à un le long de la courbure de l'objet, en se concentrant davantage sur la poigne et les extrémités qui allaient recevoir des pressions plus fortes avec le temps. Elle décida de régler la question de la corde après la fusion de l'arme finale, puisqu'elle devra de toutes manières se faire réajuster à ce moment-là.

Étape par étape, minutieusement, elle procéda de la même façon avec les deux armes qui allaient servir d'équilibre et qu'elle avait déjà en possession avant le voyage sous la terre. L'une d'elle était un autre arc qu'elle avait obtenu chez les peuples du désert lors de la perle oasienne. Une arme des sables, secs et chauds, allait parfaitement bien contre-balancer la magie de glace. Néanmoins, contre-balancer ne signifiait pas annuler, alors il fallait faire attention que les catalyseurs n'entrent pas en conflit en choisissant avec intelligence leur placement.

Finalement, elle termina avec la troisième arme qui n'était pas un arc, mais une arbalète. Ehawee savait qu'il était possible, lors de la fusion, de prendre le tronc de cette arme pour s'en servir de renfort aux deux arcs précédents. Elle avait choisi l'arbalète pour son lien avec la Convergence, et donc, avec les forces immatérielles. En effet, l'on racontait que c'était avec ce type d'arme que l'on traquait les créatures de la nuit. À celle-ci, cependant, la sculptrice n'hésita pas à creuser dans la matière fibreuse afin d'y loger les pépites d'opales. Tout ces sertissages lui avaient prit de longues heures et ce sur plusieurs journées. Elle espérait que toutes les énergies qui parcouraient ces ouvrages s'équilibreraient bien comme escompté lors du moment crucial de la fusion.

[Ehawee améliore l'Arc de Thrym, l'Arc Ámmoς et l'Occit-Zombie d'Aryl en utilisant 6 opales en cours d'achat ici, merci !]
Revenir en haut Aller en bas
K'illa
Guerrier

K'illa

Messages : 147
Expérience : 1087
Masculin Politique : 00
Titres:

(Livre magique, +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 17 64453510875/875Atelier des sculpteurs - Page 17 242396barresante02  (875/875)
Vitesse: 393
Dégâts: 594

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyLun 9 Jan 2023 - 16:07
Séparation du contenu
Furtivement, les deux chasseurs se glissaient entre les arbres. Il faisait sombre, mais la lueur de la lune et les branches suffisamment éparses suffisaient pour qu'ils y voient clair. Approchant de leur objectif, les arbres cédant brusquement la place à une butte de sable, ils échangèrent un regard. Le premier des deux posa un index sur ses lèvres, intimant au silence, avant de gravir la pente à quatre pattes, aussi discret que possible. Son acolyte ne perdit pas de temps pour l'imiter et quelques instants plus tard, tout deux étaient allongés et lorgnaient la plage en contre-bas.

Ils n'étaient pas venu en vain. Avant même de repérer leur proie, ils entendirent ses baragouinements primitifs. De l'index, l'un des chasseur la désigna à son confrère. Assise dans le sable, sa longue queue repliée autour des ses membres postérieurs comme l'aurait fait un chat, l'animal avait le museau levé au ciel étoilé. Vers la lune plus exactement, pleine ce soir là et le nimbant d'un voile estompant les couleurs. Se penchant d'un côté puis de l'autre, imperturbable, la bête continuait à grommeler toute seule.

- Quel monstre, murmura le premier chasseur. Les randonneurs avaient raisons...
- Si près des villes... cela fait froids dans le dos...
- Yep. Heureusement...

Discrètement, il s'empara de l'arc qu'il avait jusque là en bandoulière. Puis d'un geste fluide tira une flèche du carquois accroché entre ses épaules et l'encocha.

- ... nous sommes là pour corriger cela.

Lentement, il mit la créature en joue, imité par son second.

- Quand tu veux.
- Go !

Les deux traits fusèrent dans la nuit et firent mouche. Aussitôt ils se redressèrent à genoux en encochant leurs flèches suivantes, faisant pleuvoir la mort. L'animal en contrebas cessa aussitôt ses borborygmes et se tourna dans leur direction, le museau incliné et principalement plongé dans l'ombre.

- On le tue ! s'écria le premier en tirant déjà sa troisième flèche.

Les ayant repéré, l'animal chargea en poussant un rugissement guttural, projetant du sable partout. Plusieurs hampes de flèches dépassaient de son dos et ses épaules, ne semblant nullement l'importuner.

- Mais... mais pourquoi il tombe pas ? commença à paniquer l'un des archers dont le tir vint rebondir sur le crâne renforcé de sa cible.
- Tire !

Néanmoins, après plusieurs bonds qui avalèrent la pente, le monstre fut sur eux. D'un puissant coup de griffes il défigura le premier archer tout en brisant son arme. Avant qu'il n'ai le temps de se tourner vers lui, le second poussa un hurlement de terreur et dévala la dune, abandonnant son arc dans sa fuite.

Redressant le museau, dégoulinant de sang, la créature criblée de flèches le regarda disparaître sous les frondaisons, hors de sa portée. Grondant de colère, il s'acharna encore quelques instants sur la dépouille, lui arrachant les membres et la réduisant en lambeaux. Puis, une fois calmé malgré la douleur lancinante des pointes fichées dans sa chair, il se pencha sur les outils de ses agresseurs. Éparpillés dans le sable se trouvaient des pointes de bois similaires à ceux le faisant souffrir. Son premier instinct fut de les piétiner, passer sa fureur dessus pour ne plus souffrir leur usage.

Néanmoins, il se contint. Les habitants de la surface utilisaient ces pics pour le blesser. Mais tout comme il avait utiliser l'outil de métal pour tailler le corail ou les bâtons bouillonnant qu'il échouait à reproduire, il pouvait les imiter. Lui aussi jeter ces pointes de bois. Mais comment ? Comment ces agresseurs avaient-ils fait ?

La curiosité prenant le pas sur son irritation, K'illa examina plus attentivement les pointes. Par mégarde en brisa plusieurs entre ses doigts épais et maladroits. Mais ne parvint pas à en projeter.

Réfléchissant, il se focalisa sur l'habitant qu'il avait tué et dévorerais bientôt. Celui-ci avait entre les mains un outil étrange, qu'il avait brisé. Mais l'autre ayant prit la fuite avait abandonné le sien. Le prédateur s'empressa de dévaler la pente pour le retrouver. Puis de le manipuler avec d'infinies précautions. Contrairement aux pics, il n'en avait pas davantage. Le bois était souple. Davantage que celui des flèches. De plus il y avait un unique poil tendu reliant les deux extrémités du bâton constituant l'objet.

Malgré une bonne heure à réfléchir et manipuler l'arme, puis une de plus après avoir dévoré le cadavre encore tiède, K'illa fut incapable de comprendre comment utiliser un arc pour tirer des flèches. Mais emporta le tout, bien déterminé à observer d'autres faire et apprendre leurs secrets.

[auto-craft de 4 arcs argentés]




K'illa essai de baragouiner en #b3fefa

Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
Le Marchand

Messages : 5893
Expérience : 21479
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyMer 11 Jan 2023 - 4:32
Séparation du contenu
Rapport de fabrication :

Ehawee fabrique x3 Améliorations pour 6 opales.

Informations complémentaires : Rien à redire !

---

Rapport de fabrication :

K'illa : butins déjà réclamés, tu gagnes 5 points bonus !

Informations complémentaires : Rien à redire.
Revenir en haut Aller en bas
K'illa
Guerrier

K'illa

Messages : 147
Expérience : 1087
Masculin Politique : 00
Titres:

(Livre magique, +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 17 64453510875/875Atelier des sculpteurs - Page 17 242396barresante02  (875/875)
Vitesse: 393
Dégâts: 594

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptySam 14 Jan 2023 - 18:36
Séparation du contenu
test automatisation crafts bracelet d'abondance et quête arc du zephyr




K'illa essai de baragouiner en #b3fefa

Revenir en haut Aller en bas
Marania
Diva des Abysses

Marania

Messages : 245
Expérience : 1893
Féminin Âge RP : Environ 1300

Politique : 08
Titres:

(Basilic +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 17 644535101885/1885Atelier des sculpteurs - Page 17 242396barresante02  (1885/1885)
Vitesse: 256
Dégâts: 745

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyDim 22 Jan 2023 - 11:56
Séparation du contenu
L’atelier de sculpture était en pleine effervescence. Les nombreux dons que les abyssaux avaient fait pour leur effort de guerre avait permis de récupérer des quantités de matériaux bien supérieurs à ce qui avait été imaginé. Une fois les décomptes terminés, il fallait maintenant passer à l'étape suivante pour la création des armes, des armures, et des équipements qui allait permettre à l’armée abyssale de se défendre des attaques incessantes.

C’est ainsi que notre diva, ex-vedette locale et ex-chanteuse principale de l’amphithéâtre, se retrouve bien malgré elle à travailler. Des arcs, encore des arc, toujours des arcs. La murène s’ennuie ferme, mais tente de s’appliquer malgré tout. Les autres abyssaux la regardent avec un certain air amusé, ils ont le temps de fabriquer une petite dizaine d’armes, quand cette femme sophistiquée en fabrique une seule dans le même laps de temps. Que voulez-vous ? Le responsable de l’atelier a perdu tout espoir et laisse faire. Tant qu’elle ne déconcentre pas les autres…

Pour le marchand:




Marania chante en #7FFFD4
Une représentation en cours !


Atelier des sculpteurs - Page 17 Signat10
@Montage par Tamel
Revenir en haut Aller en bas
K'illa
Guerrier

K'illa

Messages : 147
Expérience : 1087
Masculin Politique : 00
Titres:

(Livre magique, +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 17 64453510875/875Atelier des sculpteurs - Page 17 242396barresante02  (875/875)
Vitesse: 393
Dégâts: 594

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyLun 23 Jan 2023 - 16:07
Séparation du contenu
Temporairement échappé du terrier où les habitants de la surface s'efforçaient de l'enfermer, K'illa errait au large de la baie, réfléchissant. A plusieurs reprises, les proies qui lui avaient été servies s'étaient révélée plus dure à terrasser qu'escompté. Non pas qu'elles se révélaient particulièrement féroces. Non. Elles manipulaient des objets avec lesquelles elle frappaient ses membres, son museau ou son corps. Elles utilisaient des piques acérées pour percer ses écailles de loin, soit à bout de bras soit en les projetant. Elles employaient des crocs tenus à la main, assez acérés pour déchirer son cuir.

Les habitants de la surface utilisaient des objets pour le blesser. Tout comme ceux coupant les arbres auxquels il avait dérobé un objet résistant et tranchant pour tailler le corail. Tout comme les résidents du récif au large employaient des bâtons bouillonnants pour repousser les créatures venues du large. Les "monstr" comme lui. Tout comme les créatures à queue de ver ayant emporté sa sœur utilisaient des filets pour les capturer, des filets similaires à ceux des habitants de surface locaux, employés pour capturer du poisson. Même s'il avait prit l'habitude désormais de les déchirer et voler les poissons prisonniers, se repaissant de ces repas servis rien que pour lui.

Les habitants de la surface, du récif, du lagon desséché ou a dos de béhémoth flottant sur l'eau utilisaient des objets pour réaliser des choses normalement au-delà des facultés que la nature leur avaient offerte. Lui-même d'ailleurs avait utilisé un de ces objets subtilisé pour tailler le corail.

K'illa ignorait que ces objets portaient des noms au sein de la civilisation. Mais inconsciemment, il leur en attribua selon sa propre expérience limitée. Par observation et mimétisme, il avait comprit ce qu'étaient des armes et des outils. Leur valeur et leur utilité.

Et maintenant il désirait lui aussi en posséder. En utiliser.

Ce qui passait par se confectionner les plus simples d'entre eux. Ces gros morceaux de bois ou de roche froide, utilisés pour écraser les menaces. Des armes inutiles sous l'eau de par le mouvement freiné par les frottements de l'onde, mais redoutable en surface, là où crocs et griffes devenaient plus difficile à employer.

K'illa auto-craft 2 Tonfat'sia




K'illa essai de baragouiner en #b3fefa

Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
Le Marchand

Messages : 5893
Expérience : 21479
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyVen 24 Fév 2023 - 3:37
Séparation du contenu
Rapport de fabrication :

Marania fabrique x1 Arc argenté et gagne 5 points métier.

Informations complémentaires : Rien à redire !

---

Rapport de fabrication :

K'illa : butins déjà réclamés.

Informations complémentaires : Rien à redire.
Revenir en haut Aller en bas
Eyara Kilab
Rose du désert

Eyara Kilab

Messages : 573
Expérience : 1859
Féminin Âge RP : 29

Politique : 07
Titres:

(Boris, élémentaire de pierre d'Eyara Kilab +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 17 644535102575/2575Atelier des sculpteurs - Page 17 242396barresante02  (2575/2575)
Vitesse: 825
Dégâts: 470

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyMer 24 Mai 2023 - 21:17
Séparation du contenu

[RP de la Quête 0. Initiation]

Stellaraë, capitale humaine. Voilà une bonne heure déjà qu'Eyara, la jeune thérianthrope renarde, farfouillait dans la section des matériaux de l'hôtel des ventes, afin de réaliser sa première sculpture officielle à l'atelier d'Ishtar. Mais pour cela, il lui fallait des matériaux. "Je pourrais commencer par une fronde, c'est simple et ça me permettra de faire mes preuves. Après j'irais pour le plus complexe." C'est ainsi que la renarde acheta le strict minimum pour une Fronde'boisier, à savoir trois défenses de sanglier et seize morceaux de bois de sureau. Elle eu un bref moment de tristesse en pensant à la mort des sangliers qui lui permettait de créer sa première œuvre, mais se ressaisit assez vite. Elle fit signe à Vlad, son mari, qu'il était temps de reprendre la route vers Ishtar afin de rejoindre l'atelier, et le reste de la famille.

****

Il fallut quatre jours au couple pour rentrer à Ishtar. Épuisée par la route, mais aussi et surtout par sa grossesse avancée, Eyara choisit plutôt de se reposer à la maison avec sa petite famille et se rendre le lendemain à l'atelier.

Lorsque la renarde s'y présenta le matin suivant, ses matériaux dans son sac, elle demanda aussitôt un établi où s'installer. On lui pointa un coin de l'atelier des novices. Les outils était en piteux état, mais la jeune femme ferait avec. Elle sortit les matériaux et les posa sur un coin de sa table et se mit à l'ouvrage. Sculpter, tailler, chauffer, coller, graver, polir ... Des actions qui se répétait en boucle. Eyara ne voyais pas le temps filer, concentrée sur sa tâche. Elle y passa plusieurs heures sans s'arrêter. La renarde ajouta même quelques touches de peinture dans ses motifs gravé, afin d'y mettre sa petite touche personnelle.

Fière de son œuvre, la jeune thérianthrope sortit du bâtiment et testa sa fronde. Appréciant le résultat, elle montra son arme à l'un des professeurs, avant de la glisser à sa ceinture et de rentrée. Ce n'est que sur la route du retour à la maison qu'Eyara remarqua qu'elle y avait passée la journée, puisque le soleil se couchait à l'horizon.

[Arme à ajouter à l'inventaire]

Code par Liliebia sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
La Marchande
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
La Marchande

Messages : 113
Expérience : 214
Féminin Politique : 00
Titres:


Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyLun 29 Mai 2023 - 23:30
Séparation du contenu
Rapport de fabrication :

Eyara Kilab fabrique gratuitement une frond'boisier grâce à la quête d'initiation et gagne 5 points métiers + 5 points bonus pour ce bon RP. Tu recevras ton arme sous peu.

Informations complémentaires : Félicitation pour ce premier RP métier, n'hésite pas à demander l'automatisation afin de recevoir tes objets fabriqués directement dans ton inventaire. Clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
K'illa
Guerrier

K'illa

Messages : 147
Expérience : 1087
Masculin Politique : 00
Titres:

(Livre magique, +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 17 64453510875/875Atelier des sculpteurs - Page 17 242396barresante02  (875/875)
Vitesse: 393
Dégâts: 594

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyJeu 8 Juin 2023 - 11:38
Séparation du contenu
Une nuit de plus, K'illa s'était extrait de l'onde pour arpenter la terre ferme, errant sur la plage. Levant le museau, il avait vite retrouvé l'astre céleste, perché tout là-haut à la voute étoilée. Cette vision avait apporté de la joie au cœur de la créature aquatique. Posant son arrière train sans le sable, sa longue queue enroulée autour de ses chevilles, il resta dressé à admirer la lumière si fascinante. Penchant d'un côté et de l'autre, il baragouina des borborygmes sans regarder le temps passer. Jusqu'à ce qu'une voix ne lui réponde, en quelque sorte.

Se détournant avec curiosité, il chercha du regard l'origine du chant qu'il percevait. Un chant gracieux, emplit d'un sentiment inconnu qu'un être civilisé aurait qualifié de mélancolique, mais qui parlait à l'abyssal solitaire. Désireux de comprendre ce qui pouvait émettre cette mélopée, il s'enfonça dans les terres de son pas malhabile. Toutefois, fait rare, il eut l'initiative d'être discret pour ne pas faire fuir le ou les chanteurs. Ou tout du moins, discret selon ses propres standards. Par le passé sur les rives proches de son lagon natal, il lui était arrivé d'espionner des habitants de la surface rassemblés autour de feux de bois pour voler quelques refrains. Chaque fois qu'il avait été découvert, ils avaient soit prit la fuite, soit l'avaient attaqués. Or ce soir là, K'illa était déjà repus, s'étant goinfré de la carcasse d'un phoque dans une crique proche.

Évoluant au milieu des algues sèches jonchant ce pan de terre, s'efforçant de ne pas en dépasser pour camoufler sa présence, le prédateur approcha. Puis enfin identifia les chanteurs.

Quelque chose de différent était à l’œuvre en comparaison de ses expériences passées. Ce n'était pas simplement des habitants de la surface. Des habitants du récif au large étaient mêlés à eux. Partageant un anatomie relativement proche, il les aurait confondus si au fil des mois il n'avait pas eut l'occasion d'espionner l'un comme l'autre. Les habitants de la surface, avec leur cuir rosé ou légèrement orangé et leurs fines algues sur le crâne, ne pouvaient plus être confondus avec ceux des récifs à la peau blafarde ou bleutée, généralement huileuse et ponctuée de tâches, présentant des attributs aquatiques comme des nageoires ou excroissances faciales dont ne disposaient pas ceux de la surface. C'était donc une assemblée hétéroclite. Ce qui étonna K'illa, le détournant momentanément de sa fascination sonore. Momentanément.

Une abyssale dansait autour du feu, agitant les membres en rythme avec la mélodie, se contorsionnant de façon étrange voire grotesque aux yeux du prédateur. Ce n'est toutefois pas son comportement anarchique qui avait l'attention de K'illa. Ni les chanteurs des deux espèces à vrai dire. Non. Certains des membres de cette assemblée possédaient des objets qui, entre leurs mains, produisaient des sons inédit à son oreille interne. Martelant l'un volumineux et générant des chocs sourd qui venaient résonner jusque dans les os de son dos. Portant des espèces de coquillages devant leurs visage et produisant des sifflements doux et harmonieux. Caressant des fils tendus sur un morceau de bois à l'aide d'un autre fil. Un objet d'ailleurs lui rappelant celui utilisé pour projeter des pointes à distance. Se pourrait-il que pareil outil ne soit pas que destiné à compenser des lacunes physiques pour le combat, mais également à produire ce genre de sons si agréables à écouter ?

I
l demeura immobile un long moment, fasciné par ces chant et mélodies étrangères et pourtant si belles. S'asseyant sur son arrière-train, il fini par en oublier de se cacher, penchant d'un côté puis de l'autre au fil des différentes musiques. Il ne remarqua même pas que plusieurs des membres de cette assemblée avaient fini par se lever, le pointant du doigt. Ils émettaient quelques paroles incompréhensibles, mais s'ils s'emparèrent de leurs outils jeteurs de pointes (à moins que se fut d'autre outils sonores ?), ils ne l’agressèrent pas. Aussi continua-t-il à apprécier le spectacle.

- C'est le monstre, grinça l'elfe en serrant les poings sur le bois de son arc. C'est lui qui a mutilé mon frère, c'est lui qui...
- Baisse ton arme, intima l'abyssal torse-nu doté d'une collerette dorsale disparaissant à la base de son dos. Cela fait plus d'une heure qu'il est là et n'a pas un comportement hostile.
- Qu'importe, je vais...
- Tu vas te faire tuer si tu le provoque. Regarde le. Il agit comme un cobra charmé par un joueur de flute. N'effraie pas les autres. Peut-être finira-t-il par partir.
- Ou nous bouffer quand il en aura assez !
- Je ne pense pas.

Scrutant ce représentant de la tempête, l'abyssal l'ayant autrefois chassé à proximité de Sitlantla était prit d'un doute. Cette créature primitive était incapable de communiquer ou passer pour une entité apte à s'intégrer dans une société. Néanmoins, son comportement actuel prouvait qu'elle était plus qu'un animal, qu'elle bête sauvage. Elle était bien un abyssal elle aussi. Et d'un genre atypique, ayant les attributs monstrueux de la tempête, mais de toute évidence fascinée par leurs chants et musiques. Un trait typique des enfants de la Muse.

- Qu'est-ce que tu es le mons... le tempêtueux ?




K'illa essai de baragouiner en #b3fefa

Revenir en haut Aller en bas
La Marchande
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
La Marchande

Messages : 113
Expérience : 214
Féminin Politique : 00
Titres:


Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyJeu 15 Juin 2023 - 22:22
Séparation du contenu
Rapport de fabrication :

K'illa : butin déjà réclamé !

Informations complémentaires : R.A.S
Revenir en haut Aller en bas
Eyara Kilab
Rose du désert

Eyara Kilab

Messages : 573
Expérience : 1859
Féminin Âge RP : 29

Politique : 07
Titres:

(Boris, élémentaire de pierre d'Eyara Kilab +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 17 644535102575/2575Atelier des sculpteurs - Page 17 242396barresante02  (2575/2575)
Vitesse: 825
Dégâts: 470

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptySam 5 Aoû 2023 - 18:41
Séparation du contenu

[RP VII. La Disparition]

Vajaz Vorkon Ot’Limk Rauksha Gadark Ishtar Zug Or'Koma Hoshk, Bukol Durburz, Masha Ugrok Or'Makra Lakur Krovurz. Borz TonFatsia Zug Limk Yâlk Turkurz. Ashk Or'Shakamb Masha, Or'Pafuk Tarhk : Krul Sigurz Tarhk Or'Dafruk Vrauk Ashk Zagjab Alkar, Zug Or'Makra Glak. Krul, Ot’Makra Lakur Krovurz Zug Ot’Limk Yâlk Udalg. Gahk, Makra Ashk Auruk Dromak Zug Vul’Jah Graurk Tabza, Bauk Draugur Sizash Narz Vattak, Saksook Or’Makra Slorg Zug Limk Narz Gauk Fark, Duk Brokta Kab Zug Siz Or’Migul Sikash. Varsh Borz TonFatsia Barshanat Dalgûrz’hor ! Vajaz Vorkon Ot’Sarosh Skuvo Rauksha’Jah Hoshk Zug Koma Vul Zalbur.

Code par Liliebia sur Epicode




Nouvelle venue et Trésorière du Cirque de l'Éclipse • Disciple Daemocienne • Dragonnière d'Argent

Ma fiche de combat : Ici
Ma ménagerie et mes invocations en image : Ici
Ma boutique de sculpture, enchantements et remèdes : Masha'zahk - Bois magique


Dernière édition par Eyara Kilab le Mer 4 Oct 2023 - 23:07, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
K'illa
Guerrier

K'illa

Messages : 147
Expérience : 1087
Masculin Politique : 00
Titres:

(Livre magique, +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 17 64453510875/875Atelier des sculpteurs - Page 17 242396barresante02  (875/875)
Vitesse: 393
Dégâts: 594

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyDim 6 Aoû 2023 - 15:46
Séparation du contenu
Cela faisait cinq nuits qu'il venait s'asseoir sur la souche au-delà de la plage, sur le chemin des clairières verdoyantes plus à l'intérieur où se regroupaient les elfes en veillées nocturnes. Cinq nuits qu'il restait éveillé, attentif, guettant la présence de la créature. Jusqu'ici, elle ne s'était pas manifesté et il avait dû rentrer bredouille. Son arbalète posée contre le bois, il s'efforçait de prendre son mal en patience. Après tout, si entrer en contact avec cette bête pouvait permettre d'éviter davantage de morts ou l'abattre par simple principe de précaution, il se devait de le faire.

Les abyssaux de la tempête, affublés d'une apparence monstrueuse et généralement d'un caractère en conséquence, étaient considérés à Sitlanta comme des aberrations contre-nature à éliminer. Les laisser proliférer serait en effet un risque pour les fonds comme les côtes.

La créature en question, d'apparence clairement tempétueuse, avait agressé et tué à de multiples reprises. Des elfes principalement, bien qu'elle ai aussi tué aux quais d'Ishtar. Toutefois, la justice envers les individus terrestres ne l'intéressaient nullement. Qu'ils se débrouillent. C'était pour une autre raison qu'il prenait son mal en patience par cette nuit de marée montante sous la pleine lune : la créature avait dansé. Captivée par le chant des elfes et la mélodie de leurs instruments, elle n'avait pas attaqué ou montré le moindre signe d'agressivité. Elle avait apprécié les sons harmonieux et envoutant. Là où un véritable rejeton de la tempête aurait simplement déferlé dans la clairière pour massacrer les malheureux. Cette créature, quoi qu'elle soit réellement, était différente. Un abyssal sans ascendance particulière, à l'aspect monstrueux mais à l'âme pure, née en marge de toute forme de civilisation sous-marine ? Cela n'aurait pas été la première fois. Et si éduquer pareils individus n'était pas sans risques, leur apporter la paix et les aider à trouver leur place pouvait apporter davantage à Sitlanta que l'entrainement de dizaines de soldats. Qui mieux qu'un abyssal né, ayant grandit et survécu aux dangers des abysses pouvait en surveiller les rejetons ?

Soupirant, il était premier à reconnaître que son initiative était tout sauf désintéressée. Ficher un carreau entre les deux yeux de...

Alerte, il se redressa brusquement. Une forme sombre venait de bondir des vagues, s'écrasant pesamment dans le sable. Elle était massive. Bien plus que lui. De simples carreaux ne seraient peut-être pas projectiles les plus adaptés. Muselant son angoisse soudaine, il laissa son arme contre la souche et se contenta d'étudier la créature. Sur ses quatre membres, elle toussa et s'étrangla quelques instants avant de se redresser, trahissant ne venir fouler la terre ferme que depuis peu, son anatomie n'étant pas encore habitué à la transition entre respirer de l'air ou de l'eau. Elle se reprit vite toutefois, venant à l'assaut de la pente de sable, se déplaçant à quatre pattes comme un énorme varan. La similitude toutefois s'arrêtait là : les écailles détrempées couvrant son corps miroitaient légèrement au clair de lune, bien différentes d'un cuir reptilien. Une collerette lui partait de la base de la nuque et dévalait le long de son dos pour se perdre vers sa queue, un peu comme celle arborant le crâne de l'observateur et disparaissant entre ses omoplates. Curieusement, sa gueule, sa face et son front n'étaient qu'un imposant bloc osseux où ses yeux reflétant la lueur lunaire étaient incrustés.

D'où qu'elle puisse venir, cette chose n'était pas native des côtes du Sud.

- L'heure de vérité, murmura-t-il pour lui même en restant droit afin que l'arrivant le remarque, ce qui ne prit pas longtemps.

Il n'eut qu'un instant d'hésitation avant de totalement chasser l'arbalète de ses pensées. Définitivement, elle ne lui servirait à rien. Si les choses tournaient au vinaigre, il vaudrait mieux prendre ses jambes à son cou. La créature semblait pataude sur la terre ferme, ce qui pouvait être mit à profit.

Lorsque la bête s'immobilisa, la gueule tournée dans sa direction, lui s'efforça d'expirer calmement. D'organiser ses pensées. Puis il projeta sa conscience à la rencontre de l'autre.

Le premier contact fut chaotique. Confus. Primal. La créature n'avait pas des pensées organisées, des mots pour nommer ce qui l'entoure, de notion du temps ou de l'espace.

- Par la Muse... grinça l'abyssal en serrant les dents pour ne pas se perdre dans le flot d'images et souvenirs, les yeux clots.

Luttant contre le tourbillon dans lequel le lien ténu les unissant l'entrainait, il eut soudain une idée, soufflée par sa déesse mère. Plissant les lèvres, il siffla. Faiblement d'abord, puis avec davantage d'insistance. Il régula son souffle, produisant une mélodie douce bien qu'hachée. L'effet fut immédiat. Le déluge de sensations primitive cessa instantanément, remplacé par une simple plage comme celle sur laquelle ils se trouvaient. Une plage de sable plus grossiers qu'ici, où des vagues venaient paresseusement s'échouer. Calmement, malgré tout focalisé sur la mélodie, il leva les yeux au ciel et fut abasourdit. La lune emplissait tout le ciel. Immense. Imposante. Majestueuse. Magnifique.

Fasciné par la projection mentale de l'autre abyssal, il en oublia un instant le sifflement de sa mélodie. Avant que la situation ne lui échappe, il reprit, cherchant son interlocuteur du regard dans cet autre monde onirique.

- Où es-tu ? appela-t-il. Montre toi. Je ne te veux pas de mal.

Nulle réponse ne lui parvint.

- Je suis Albrecht, s'introduisit-il en posant mentalement sa main sur sa poitrine. Qui es-tu ?

Appuyant l'idée, il imposa des souvenirs à leur scène partagée.

Un autre habitant de la surface s'approche et lui fait signe. Il l'appelle par son nom et lui fait signe en retour.

Un abyssal dans les colonnes sous-marines de Sitlanta appelle son nom. L'entendant il se retourne. C'est ainsi qu'on le désigne. En réponse il nage à sa rencontre.

Il se présente à un employeur en surface, prononçant son nom avant que la scène ne se dissipe.


Des abyssaux nagent à sa rencontre comme il approche l'étrange lagon. Ils brandissent des bâtons bouillonnants. L'un d'eux tends son bâton vers lui mais ne lui décoche pas de traits. "Monstr' !".

Un humain de l'autre côté d'une grille de métal lui décoche un regard mauvaise, s'efforçant de le piquer à travers les interstices pour le forcer à avancer. "Monstr' !".


- Non, rétorqua Albrecht oralement et par le biais d'un sentiment négatif. Tu n'es pas un monstre. Ce n'est pas ton nom.

Un autre placoderme doté de quatre membres nage avec lui. Sa peau huileuse est plus claire et sa taille est moindre. Mais sa queue est plus longue. Ses mouvements sont confus. Quelque chose est anormal. Il ne devrait pas nager tantôt sur le dos et tantôt sur le ventre.

- Ce semblable, insista-t-il. Comment te désigne-t-il ? En pensée ou en...

Un gargouillit difficilement reproductible émana de la gorge de l'autre placoderme. A cela, lui se tourna dans cette direction. Lui et pas un troisième se laissant paresseusement porter par un courant montant. Un borborygme également porté par la pensée alors que leurs regards se croisaient. Un son en deux sillabes bien plus simple à reproduire pour un humanoïde. "K'illa".

- Voici ton nom, se réjouit Albrecht. C'est ainsi que tu te nommes. K'illa. Tu n'es pas un monstre. Tu es un abyssal. Tout comme moi. Tout comme tes semblables, où qu'ils soient.

Lorsqu'il rouvrit les yeux après avoir cessé de siffler sa mélodie, K'illa le toisait de toute sa hauteur. Les crocs effleurant son front, il avait les yeux rivés dans les siens. A cet instant, Albrecht regretta ne pas avoir son arbalète entre les doigts. Sa vie ne tenait plus qu'à un fil ténu, tenue par une créature affamée et à la puissance de morsure colossale dont il venait d'enseigner son nom. Le moment resta suspendu dans le silence.

Finalement, le tempétueux placoderme se détourna et d'un pas pesant, poursuivit son chemin vers l'intérieur des terres, l'abandonnant là. Après ce qui lui sembla une éternité, il s'autorisa a expirer. Quelle folie l'avait prit de tenter cela ?

D'un autre côté... il était en vie. Cela n'avait pas été vain.




K'illa essai de baragouiner en #b3fefa

Revenir en haut Aller en bas
K'illa
Guerrier

K'illa

Messages : 147
Expérience : 1087
Masculin Politique : 00
Titres:

(Livre magique, +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 17 64453510875/875Atelier des sculpteurs - Page 17 242396barresante02  (875/875)
Vitesse: 393
Dégâts: 594

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptySam 23 Sep 2023 - 17:30
Séparation du contenu
- Vous etes sûr qu'il n'attaquera pas ? Que faire cela le dissuadera d'attaquer les elfes ?
- J'en suis convaincu, la rassura Albrecht. Maintenant commence à jouer. Je le vois.

En effet, une silhouette massive s'extrayait péniblement des vagues, posant les griffes sur le sable. Déglutissant d'appréhension, la ménestrelle sitlantéenne leva les bras et, du bout des doigts, effleura la première corde de son instrument.

Lorsqu'après plusieurs laborieux, l'abyssal massif se fut suffisamment éloigné du roulis aquatique, il releva le museau, percevant les premières notes. Perplexe, il identifia vite les deux individus sur la plage au clair de lune, seuls au beau milieu de la nuit.

Laissant une nouvelle fois son arbalète de côté, Albrecht fit quelques pas avant de s'asseoir en tailleur, fermer les yeux et très vite projeter sa conscience en avant. Oui sa précédente expérience avec l'autre abyssal s'était bien déroulée, mais il avait malgré tout frolé la catastrophe. Plus tôt il établirait le contact avec le tempétueux, K'illa, plus il serait serrein.

S'efforçant de rester calme, la musicienne avait les yeux rivés sur la créature devant laquelle son camarade s'agenouillait. Les doigts s'agitant d'eux même au rythmes de la mélodie, elle avait conscience du danger. Albrecht avait été clair. Si elle cessait de jouer, il avait la certitude qu'ils n'auraient plus qu'à courrir pour leur vies. A pas lents, l'abyssal monstrueux s'approcha. Ignorant totalement son camarade, il avait le museau rivé droit sur elle. Elle pouvait discerner ses yeux, enfoncés dans sa peau humide et dénués de paupières, la fixer avec intensité. Lentement, il entrouvrit la gueule. Agita sa longue queue pourvue d'un voila. Puis posa son arrière train dans le sable.

-"K'illa" projeta Albrecht en s'efforçant de communiquer par la pensée plutôt que par la voix. "K'illa te souviens-tu de moi ? Nous nous sommes rencon..."

"Un habitant de la surface qu'il écarte de son chemin, brandissant un objet de bois et de métal. Celui-ci est trop frêle, n'a que la peau sur les os. Il ne l'intéresse pas... son confrère dans son dos en revanche...

Dissimulé dans les fougères, il est assit et reste silencieux. Caché. Invisible. A quelques distances en avant, un cercle d'individus est rassemblé autour d'une lumière dansante qui pique les yeux. Les individus chantent et produisent des mélodies le fascinant. Des mélodies qu'il veut continuer à écouter. Encore et encore et encore..."


-"Oui je... je te laisse profiter de la musique..."

Rouvrant les yeux, Albrecht s'abstint de bouger ou prendre la parole. Le béhémoth se trouvait face à lui. Penchant doucement d'un côté puis de l'autre au rythme de la musique. K'illa aurait facilement put le broyer entre ses griffes ou le trancher en deux d'un coup de machoire. Il était affamé, Albrecht l'avait parfaitement perçu lors de leur connexion. Pourtant, il ne cherchait pas à s'en prendre à eux malgré son estomac hurlant famine.

Il préféra s'abstenir de ré-établir le contact pour lui révéler la présence de deux moutons de l'autre côté de la colline. Du bétail qu'il lui avait apporté et offrait pour établir un lien de confiance. Pour le dissuader de ne pas chasser à nouveau d'humanoïde sur la terre ferme.

Il pouvait attendre que cette musique soit terminée. Ainsi que la suivante et celles venant après...




K'illa essai de baragouiner en #b3fefa

Revenir en haut Aller en bas
La Marchande
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
La Marchande

Messages : 113
Expérience : 214
Féminin Politique : 00
Titres:


Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyMer 4 Oct 2023 - 23:40
Séparation du contenu
Rapport de fabrication :

Eyara Kilab : butin déjà réclamé !

Informations complémentaires : Tu accompli la quête VII la disparition avec brio et gagne x2 potions d'hypersensibilité et x2 potions d'insensibilité. Tes récompenses seront ajoutées à ton inventaire sous peu.

---

Rapport de fabrication :

K'illa : butin déjà réclamé !

Informations complémentaires : R.A.S
Revenir en haut Aller en bas
Eyara Kilab
Rose du désert

Eyara Kilab

Messages : 573
Expérience : 1859
Féminin Âge RP : 29

Politique : 07
Titres:

(Boris, élémentaire de pierre d'Eyara Kilab +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 17 644535102575/2575Atelier des sculpteurs - Page 17 242396barresante02  (2575/2575)
Vitesse: 825
Dégâts: 470

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyDim 12 Nov 2023 - 6:04
Séparation du contenu

[Quête VI. La liste de mots]

Après quelque temps à l’Institut de magie du Père Tungstène, la renarde décida qu’il était temps pour elle de se remettre à la sculpture. En plus, la maman venait justement de recevoir un grand lot de bois de sureau ancien, quoi demander de mieux pour travailler ? C’est donc avec entrain que l’artiste s’installa à sa table de travail. Elle choisit de faire un arc, et, avec son expérience, ce serait un M’arc’guerite. Posant ses fesses sur son tabouret, la thérianthrope commença par retirer l’écorce du bois en sa possession. Elle sculpta ensuite sur chaque partie qui tiendrait la corde une tête de chat, de sorte que le lien tienne dans leur gueule. Une fois l’arc prêt, l’harenienne tressa mélange de chanvre et de lanières de cuir fine qui serviraient de corde pour l’arme, selon une vieille tradition de son clan. Une fois l'arme assemblée, il fallait faire des projectiles. La maman commença d’abord par choisir de jolies plumes dans ce qu’elle avait, des blanches et quelques unes couleur fraise. L’arlequine fit ensuite un petit rituel de purification, prenant le temps de bien nettoyer les plumes avec de l’eau et un linge doux. Puis, elle finit par mordre dans les hampes afin de nouer les empennages et les pointes plus solidement. Et voilà qui faisait un ensemble parfait pour accomplir quelques escarmouches !

Code par Liliebia sur Epicode


Le bois provient d'ici : 10e anniversaire de Dùralas




Nouvelle venue et Trésorière du Cirque de l'Éclipse • Disciple Daemocienne • Dragonnière d'Argent

Ma fiche de combat : Ici
Ma ménagerie et mes invocations en image : Ici
Ma boutique de sculpture, enchantements et remèdes : Masha'zahk - Bois magique


Dernière édition par Eyara Kilab le Dim 19 Nov 2023 - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eyara Kilab
Rose du désert

Eyara Kilab

Messages : 573
Expérience : 1859
Féminin Âge RP : 29

Politique : 07
Titres:

(Boris, élémentaire de pierre d'Eyara Kilab +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 17 644535102575/2575Atelier des sculpteurs - Page 17 242396barresante02  (2575/2575)
Vitesse: 825
Dégâts: 470

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyJeu 16 Nov 2023 - 23:27
Séparation du contenu

Sculpture de TonFatsia

Après un passage rapide à l’hôtel des ventes pour se fournir en cuir de sanglier, la renarde se dirigea vers son atelier de sculpture. Déjà, elle devait trouver une façon d’occuper les enfants avec elle pendant son travail. Les jumelles furent installées dans des sièges à bascule adaptés à leur âge. Jamila et Loona commençaient à tenir assises seules, mais ce n’était pas suffisant au goût de leur mère pour simplement les installer sur une couverture sur le sol pour les laisser jouer. Après leur avoir donné à chacune un hochet, l’arlequine donna quelques petits morceaux de bois à PetitTembour et le laissa libre de faire ce qu’il désirait en faire avec les outils à disposition. Bien entendu, la maman gardait un droit de veto, puisqu’il n’était pas question que le petit utilise des objets risquant de le blesser pendant qu’elle avait le regard ailleurs. Du coup, le gamin opta pour la peinture, ce qu’Eyara approuva.

Il était maintenant temps de se mettre au travail. La renarde avait suffisamment de matériaux pour quatre paires de TonFatsia. Alors c’est qu’elle ferait. De prime abord, il fallut tailler les soixante-quatre morceaux de bois que celà lui demandait, puis les coller et les assembler. Deux pièces longues et deux courtes par paire, donc huit de chaque. Elle creusa également les trous dans les pièces les plus longues afin d’y insérer les plus petites, qui serviraient de poignées pour les armes. Eyara y passa plusieurs heures, mais voilà déjà une première étape d’accomplit. Après celà, la maman s’autorisa une petite pause, car ses mains étaient endoloris par tant de travail … mais aussi parce que les filles avaient faim. Après cela, la sculptrice commença à graver quelques motifs dans le bois. La première journée de travail s’acheva ici.

La seconde étape consistait à travailler le cuir afin de fabriquer des poignées plus confortables aux armes. Douze morceaux cette fois, trois par paire. L’harenienne commença d’abord par le traiter afin de le rendre malléable, puis s’évertua à graver des motifs dans le cuir, bien que cela ne soit pas sa matière de travail habituelle. Prenant plusieurs jours pour tout faire, prenant des pauses pour les repas et le sommeil des enfants, la sculptrice novice façonna des motifs de feuilles pour la première paire, des constellations et autres corps célestes pour la seconde, des arabesques pour la troisième et enfin, des animaux marins pour la dernière. Il lui fallut près d’une semaine pour obtenir ce résultat, mais elle en était fière.

Ne restait qu’une étape optionnelle : la décoration. Et cette fois, elle invita même le garçon à peindre les armes à ses côtés. Après tout, c’était un excellent exercice de travaux manuels pour lui. Le duo collora donc la première paire de couleurs liées à la forêt, telle le vert et le marron, la seconde avec ses étoiles de bleu sombre parsemé de blanc, celle des arabesques de couleurs chaude, allant du jaune au rouge, en passant par l’orangé, tandis que la paire marine recevait une couche de couleur bleu, peut importe la teinte, de vert et de violet. Voilà qui ferait de jolies armes pour quelques débutants.

Fière du travail du gamin, Eyara sortit alors trois petites figurines qu’elle avait taillés pour PetitTembour dans les retailles de bois. Il était temps à son avis que l’enfant ait de nouveaux jouets. Chaque figurine représentait un animal, à savoir un loup, un chien et un renard. L’enfant apprécia l’idée et la remercia grandement.

Code par Liliebia sur Epicode




Nouvelle venue et Trésorière du Cirque de l'Éclipse • Disciple Daemocienne • Dragonnière d'Argent

Ma fiche de combat : Ici
Ma ménagerie et mes invocations en image : Ici
Ma boutique de sculpture, enchantements et remèdes : Masha'zahk - Bois magique
Revenir en haut Aller en bas
Eyara Kilab
Rose du désert

Eyara Kilab

Messages : 573
Expérience : 1859
Féminin Âge RP : 29

Politique : 07
Titres:

(Boris, élémentaire de pierre d'Eyara Kilab +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 17 644535102575/2575Atelier des sculpteurs - Page 17 242396barresante02  (2575/2575)
Vitesse: 825
Dégâts: 470

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyDim 19 Nov 2023 - 21:55
Séparation du contenu

Sculpture de Fronde'boisier

Ayant retrouvé quelques matériaux dans ses affaires, et après avoir acheté ce qu’il manquait, la renarde était de nouveau devant son atelier pour sculpter une nouvelle arme. Elle décida de revenir à ses débuts, à savoir sculpter une Fronde’boisier. Il lui fallait d’abord tailler le bois et assembler les pièces pour former une structure en Y. La maman y grava ensuite des motifs de feuilles et fit les trous pour l’insertion des défenses de sanglier à chaque extrémité. Ensuite, elle taillant lesdites dents, y gravant également quelques motifs végétaux, puis les installa. Ne restait que la corde. L’artiste noua ensuite des lacets de cuir afin de faire une corde solide et y noua un petit carré de cuir qui servirait de nacelle pour le projectile. Quelques coups de pinceaux supplémentaire pour mettre un peu de couleur et voilà, une nouvelle arme pour les débutants.

Code par Liliebia sur Epicode




Nouvelle venue et Trésorière du Cirque de l'Éclipse • Disciple Daemocienne • Dragonnière d'Argent

Ma fiche de combat : Ici
Ma ménagerie et mes invocations en image : Ici
Ma boutique de sculpture, enchantements et remèdes : Masha'zahk - Bois magique
Revenir en haut Aller en bas
Eyara Kilab
Rose du désert

Eyara Kilab

Messages : 573
Expérience : 1859
Féminin Âge RP : 29

Politique : 07
Titres:

(Boris, élémentaire de pierre d'Eyara Kilab +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 17 644535102575/2575Atelier des sculpteurs - Page 17 242396barresante02  (2575/2575)
Vitesse: 825
Dégâts: 470

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyDim 19 Nov 2023 - 21:56
Séparation du contenu

Quête I. Première fabrication d'apprenti

Ayant désormais acquis une certaine expérience, Eyara décida qu’il était maintenant temps de créer une arme plus complexe. Pourquoi ne pas tenter l’expérience avec un arc, et plus précisément un arc argenté. La première étape consistait à tailler puis assembler les bois de cerisier afin de former la base de l’arme. Elle grava ensuite quelques motifs dans le bois, l’ornant ainsi d’arabesques et autres jolies formes. Puis, la renarde inséra les deux défenses de sanglier, une par extrémité, afin que, une fois également taillé en tête de monstre, ceux-ci retiennent la corde. L’artiste tressa ensuite le chanvre et des fils d’argent en un lien solide. Avec ce qu’il restait du minerai d’argent, la renarde sculpta quelques décorations qu’elle ajouta sur l’arme avant d’installer la corde. Ne restait qu’à faire des projectiles, que la maman fit avec les retailles qu’il lui restait. Satisfaite, l’arlequine quitta son atelier d’un pas jovial.

Code par Liliebia sur Epicode




Nouvelle venue et Trésorière du Cirque de l'Éclipse • Disciple Daemocienne • Dragonnière d'Argent

Ma fiche de combat : Ici
Ma ménagerie et mes invocations en image : Ici
Ma boutique de sculpture, enchantements et remèdes : Masha'zahk - Bois magique
Revenir en haut Aller en bas
Toz
Corrompu

Corrompu
Toz

Messages : 125
Expérience : 1578
Masculin Âge RP : Plus de 500 ans

Politique : 00
Titres:

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 17 644535102279/2279Atelier des sculpteurs - Page 17 242396barresante02  (2279/2279)
Vitesse: 227
Dégâts: 33%

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyLun 20 Nov 2023 - 15:32
Séparation du contenu
« Poupouille, tu sais quelle heure il est ? Hihihi ! Bien sûr, celle de fabriquer de quoi nous rendre riches ! »

Je suis d'excellente humeur aujourd'hui, et ce n'est pas seulement grâce à la bonne grosse dose de champignons, tous plus délicieux les uns que les autres, que j’ai ingurgité juste avant ! Non non non ! Actuellement, j'ai plein de ressources, des bois de toutes les tailles et de toutes les formes, que j'ai pu obtenir et rassembler grâce à mon talent, à mon cerveau, et aux gros bras de Roger ! Avec ça, je vais fabriquer plein de petites armes magnifiques qui sauront augmenter la taille de ma bourse, hihi ! Surtout que j'ai pu vendre l'arme que j'avais fait la dernière fois, et que je n'ai eu aucun retour négatif. Ni vu le retour de l'aventurier parti avec, d'ailleurs...

Que vais-je donc faire aujourd'hui ? Ahah ! Je déborde d'idées, j'en danse de joie en chantonnant ! Mais il est temps de me mettre à table, ça ne va pas se faire tout seul, malheureusement ! Ce que je prévois de faire, tout d'abord, est une petite purification de toutes les feuilles et petites brindilles qui restent sur mon bois, même si j'aime bien le rendu que ça pourrait faire, je sais que certains risqueraient fortement de râler. Regardez-moi tout ce petit tas ! Toutes les escarmouches que j'ai subies ces derniers temps auront au moins bien porté leurs fruits !

Je prends du coup quelques branches, et les défenses de sanglier, tien, et aussi des lianes poussant sur les quelques arbres des marais, elles me serviront, car je vais commencer par faire une fronde ! Vous savez, cette arme qui permet de lancer des cailloux avec force dans la tête des gens ? Mais qui n'est pas un lance-pierre, à ne pas confondre ! Je pose donc mes fesses sur mon petit siège à l'extérieur de ma grotte, couteau en main, et commence à tailler ce dont j'ai besoin. Avec talent, bien évidemment ! Ce n'est pas parce que j'ai un certain âge, que je vais sucrer les fraises ! Hihi !

Je ne sais pas vraiment combien de temps j'ai pris pour la fabriquer, mais comme, de toute façon, il n'y a pas un chat dans mes marais pour venir m'embêter, j'ai absolument tout mon temps. En tout cas, voilà ma fronde de terminer ! J'utilise le bois, entouré des défenses de sanglier, pour servir de support à la pierre, le tout attacher avec des lianes fines. Les plus épaisses, elles, m'ont servis pour créer tout le système permettant d'attraper la fronde, de la faire tournoyer pour donner de la force au tir, et puis tout ça, vous connaissez comment ça fonctionne ! Hihihi ! Cela doit être une tradition répandue chez les elfes et les humains !

J'attaque maintenant ma deuxième arme. Cette fois-ci, je prends un long bâton plus ancien, pas trop épais tout de même, et plus ou moins lisse, que je taille légèrement afin de l'amincir sur les bords. Puis, je pratique deux entailles, une à chaque bout, puis m'amuse à tresser quelques lianes fines entre elles pour les rendre plus solides, avant de faire des nœuds épais de chaque côté, puis de les passer dans les fentes. Eh oui, vous avez deviné, j'ai fait un arc de première main ! Il m'a l'air assez bien tendu, et de haute qualité. Hihi, il ne me reste plus qu'à ajouter ma touche personnelle ! Des petites lianes enroulées par-ci, par-là, avec des petits morceaux de bâtons que je trouvais jolis, tordus et tout comme ils étaient, et voilà ! Cette arme sera capable de mordre profondément n'importe quoi, ou qui !

Pour la dernière, cela va être plus marrant. Eh oui, je fais en quantité, moi ! Mais avant, j'ai bien mérité une petite pause champignons ! Hihihi ! Qu'est-ce que c'est bon ! Aahaaah... Hum ! Revenons à nos moutons ! J'ai dégotté un morceau de rondin d'au moins deux pouces de diamètre, il va me servir pour fabriquer une masse ! Il faut juste que... J'arrive... À pratiquer un trou qui le traverse... De part... En part ! Voilà ! Bon, j'ai un peu dévié, ce n'est pas en plein milieu, mais ça lui ajoute du cachet, comme ça ! Il ne me reste plus qu'à tailler un manche à partir d'un long bâton légèrement épais, et le tour sera jouer !...

Zut, hihi, le bout est un peu plus fin que la largeur du trou que j'ai fait précédemment ! C'est ballot ça ! Mais je gère ! Je tape bien fort pour que ça rentre jusqu'à ce que ça ne bouge plus, puis taille le bout pour que ça ne dépasse plus. Et voilà, problème réglé ! Pour achever ensuite cela comme un professionnel, je taille un tout petit bout de branche que je viens enfoncer à coups de marteau sur le dessus du manche, entre lui et la tête, afin de vraiment solidifier le tout. Bon, ça dépasse un peu, mais je le laisse comme ça, ça lui rajoute un certain style ! Hahaha ! Et voilà un trio d'armes qui ferait pâlir celles de Tungstène ! Il ne me reste plus qu'à les vendre à des pig... Des aventuriers désireux de s'équiper du meilleur !



[Création d'une fronde'boisier, d'un m'arc'guerite et d'une masse Ureau, à mettre dans le sac. Validation de la quête 6. Merci !]




Atelier des sculpteurs - Page 17 17b97611

Atelier des sculpteurs - Page 17 Rp_113Atelier des sculpteurs - Page 17 Rp_212
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Eyara Kilab
Rose du désert

Eyara Kilab

Messages : 573
Expérience : 1859
Féminin Âge RP : 29

Politique : 07
Titres:

(Boris, élémentaire de pierre d'Eyara Kilab +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 17 644535102575/2575Atelier des sculpteurs - Page 17 242396barresante02  (2575/2575)
Vitesse: 825
Dégâts: 470

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyMer 17 Jan 2024 - 23:44
Séparation du contenu

Sculpture d'un Arc argenté

Voilà un bon moment que la renarde n’avait pas sculpté quelque chose. Voulant remettre les mains à la pâte, Eyara fit un bond au marché afin d’acheter le matériel nécessaire à la confection d’un nouvel Arc argenté. Le premier qu’elle avait fabriqué avait au final été simple à faire, alors pourquoi ne pas retenter l’expérience ? La maman installa d’abord ses filles et PetitTembour dans un coin tranquille, des jouets à disposition pour les deux petites et des devoirs pour le plus âgé, bien qu’elle ne l’obligeait à aucun moment à les terminer. Il lui fallait ensuite se mettre au travail.

D’abord, le bois de cerisier. Il devait être assez souple pour être travaillé et pour cela, l’harenienne le plongea dans un bain d’huile qu’elle fit ensuite chauffer. Pendant la trempe, la maman en profita pour tailler les crics de sanglier. Ceux-ci, désormais en forme de tête de loup montrant les dents, serviraient à maintenir la corde. Eyara fit ensuite fondre l’argent afin de mouler de petites pièces qu’elle incrusterait dans le bois plus tard. Au début de l’après-midi, la jeune femme testa la flexibilité du cerisier. C’était parfait. Elle sécha d’abord les pièces avant de s’attaquer au plus gros du travail. Entre le collage des pièces, la découpe et la gravure, la maman ne vit pas le temps passer. Ce n’est que lorsque l’ouvrage fut terminé, ainsi qu’un nouveau lot de figurines pour le jeune garçon, un homme masqué, un second arborant des cornes et une troisième, plus petite et portant une flûte à ses lèvres, que la maman remarqua que le soir tombait. Fière de son œuvre, Eyara rangea ses outils et rentra avec ses enfants, l’Arc argenté en bandoulière.

Code par Liliebia sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Eyara Kilab
Rose du désert

Eyara Kilab

Messages : 573
Expérience : 1859
Féminin Âge RP : 29

Politique : 07
Titres:

(Boris, élémentaire de pierre d'Eyara Kilab +800)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 17 644535102575/2575Atelier des sculpteurs - Page 17 242396barresante02  (2575/2575)
Vitesse: 825
Dégâts: 470

Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 EmptyVen 19 Jan 2024 - 22:10
Séparation du contenu

Sculpture de cinq Fronde'boisiers

Décidée à accomplir son projet, Eyara avait de nouveau fait une tournée des marchands de matériaux et fait une petite réserve de bois. Dans l’optique d’atteindre le rang de compagnon, plusieurs idées d’armes à sculpter lui étaient venues en tête, accompagnées de motifs et de gravures toutes plus jolies les unes que les autres. Ce que l’harenienne maîtrisait le mieux, mais aussi le plus simple, restait les frondes. Du coup, la maman opta pour confectionner des Fronde’boisiers avec le matériel acquis. En bonus, elle pourrait en offrir une à PetitTembour, ainsi il pourrait mieux ce défendre s’il se retrouvait en mauvaise situation. Se rendant à l’atelier local, la maman installa ses filles dans un berceau suffisamment grand pour qu’elles puissent jouer. Désormais âgées de sept mois, Jamila et Loona avaient commencé à se déplacer à quatre pattes, et ce n’était ni le moment ni l’endroit pour que les filles aillent fouiner. Eyara donna ensuite un projet de peinture à PetitTembour et s’attela à sa propre tâche.

D’abord, il fallait travailler le bois. Le sureau, trop souple à la base pour des frondes, devait être durci une fois taillé. Ayant du matériel pour faire cinq armes, l’arlequine décida de les rendre unique par leurs motifs. Sur la première, se fut des motifs végétaux. La seconde hérita d’arabesques rappelant le sable du désert. La troisième, ce fut des nuages et des courants aériens. La quatrième, des écailles. La dernière fut gravée de motifs floraux. Une fois cette partie du travail terminé, la renarde tailla les futurs emplacements des défenses de sangliers, avant de plonger les pièces dans une résine. Après quelques minutes, elle plaça ensuite les morceaux de bois sur une grille au-dessus d’un petit feu. Ainsi, le bois durcirait, mais resterait suffisamment souple pour une fronde. Pendant le séchage, Eyara taillant les défenses, afin d’aller avec les motifs des pièces de bois. Certaines ressemblèrent donc à des animaux, d’autres à des oiseaux de proies, et d'autres encore à des poissons. L’harenienne prépara ensuite le cuir qui servirait à lancer le projectile. Lorsque ses frondes furent bien secs, la maman ajouta un brin de peinture afin de rehausser les motifs, puis assembla le tout.

Avec ses retailles de bois, la jeune femmes fit dont de nouvelles figurines au protégé d’Holy : l’une ressemblant aux jumeaux siamois, une autre à Eleonore ainsi que ses licornes. Elle les lui offrit, tout sourire, se promettant intérieurement de lui faire tout les membres du Cirque en figurine.

Code par Liliebia sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 17 Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Atelier des sculpteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant

 Sujets similaires

-
» Atelier des sculpteurs
» Liste des artisans sculpteurs et des quêtes métier
» Lieu d'artisanat - Sculpteurs
» Atelier des fabricants de remèdes
» Atelier des fabricants de poisons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Dùralas :: Sud de Dùralas :: Ishtar :: Lieu d'artisanat - Ateliers des sculpteurs-