AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : karenlarson
Le Monde de Dùralas a précisément 2914 jours !
Dùralas, le Ven 22 Oct - 10:46
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
-30%
Le deal à ne pas rater :
-130€ sur le Moniteur Gaming LG UltraGear 27GN850-B 27″
299.99 € 429.99 €
Voir le deal

 

 Clan Hjarlmar [Zone Communautaire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 7481
Expérience : 25619
Féminin

Clan Hjarlmar [Zone Communautaire] Empty
MessageSujet: Clan Hjarlmar [Zone Communautaire]   Clan Hjarlmar [Zone Communautaire] EmptyJeu 16 Aoû - 15:49
Séparation du contenu

Clan Hjarlmar


Clan Hjarlmar [Zone Communautaire] 1534427301-clan-hjarlmar

Le clan Hjarlmar est un clan issu du Grand Nord, entre la Banquise et Fimbulvetr.
Bien que leur structure sociale se voit assez souple et que chaque chef de guerre ait le droit à la parole, le clan est dirigé par un jarl. Le jarl conduit son peuple, car il a été élu le plus apte et le plus brave pour le faire.
Sous le jarl, on trouvera donc divers chefs de guerre à la tête de villes et villages, à l'instar de la structure politique à Fimbulvetr.
Les Hjarlmarars se différencient néanmoins du fait que dès lors qu'un Jarl n'est plus jugé assez brave, il est déchu de son pouvoir (alors qu'à Fimbulvetr, le pouvoir restera toujours dans la famille, se passant de père en fils).
Les groupuscules sont très solidaires entre eux et sont collectivement responsables, notamment pour l'exercice de la guerre, de la vengeance et du "wergeld", particulièrement condamnable dans ce clan. Le "wergeld", littéralement "prix de l'homme", est une somme d'argent demandée en réparation d'un vol, d'un meurtre ou d'un autre crime grave.

Beaucoup de combattants du Glima viennent des Hjalmars, ce clan possédant un goût prononcé pour le combat.
Les Hjalmarars sont en général valeureux et de fiers combattants, prêts à en découdre dès que l'occasion se présente.
Ils sont très fidèles et dévoués aux dieux norrois, en particuliers aux dieux guerriers.



Tâches
Tous les trois mois, deux tâches sont affichées (elles tournent) et chacun est libre de les réaliser. Au bout des trois mois, si la tâche n’a pas été effectuée, elle est annulée.
Seul un clan à la fois peut être choisi pour réaliser ses tâches.

[Don] Heaume hygal
Description : Apporter l’un des savoirs-faire les plus basiques en termes de heaume aux forgerons Hjalmarars.
Requis : Se munir d’un heaume hygal de quelque manière que ce soit.
Récompenses : 10 points de réputation + 50 pièces d’or + bonus (si en accord avec le clan)

[Combat] Adeptes du Glima
Description : Afin de vous familiariser avec Fimbulvetr et ses habitants alentours, le clan Hjarlmar aspire à vous voir combattre dans l’arène, où ils sont avides de voir se dérouler de beaux combats.
Requis : Affronter l’un des PNJ de Fimbulvetr (correspondant à votre niveau) au Glima, lors d’un combat amical.
Récompenses : 15 points de réputation + 50 pièces d’or + bonus (si en accord avec le clan)




Zone accessible uniquement aux personnages suivant la quête  « Exploration du Grand Nord ».
Revenir en haut Aller en bas
Saigo
Élu de Marihser

Saigo

Messages : 396
Expérience : 3281
Masculin Âge RP : 26

Politique : 10
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Corbac, corbeau de Saigo [Modifié] +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Clan Hjarlmar [Zone Communautaire] 644535102327/2327Clan Hjarlmar [Zone Communautaire] 242396barresante02  (2327/2327)
Vitesse: 1095
Dégâts: 1682

Clan Hjarlmar [Zone Communautaire] Empty
MessageSujet: Re: Clan Hjarlmar [Zone Communautaire]   Clan Hjarlmar [Zone Communautaire] EmptyLun 25 Jan - 22:31
Séparation du contenu
Il était temps. Saigo avait stagné pendant trop longtemps. L'Armure Vivante et le Zéphyr ne lui suffisait plus. Il en avait maîtrisé chaque rouage, avait appris à les combiner et à les exploiter au maximum de son potentiel. Sa discipline, son éthique de travail et sa résistance, forgée dans des centaines de combats, dont certains dans des conditions dantesques, lui avait permis d'assimiler les deux techniques ancestrales, bien plus rapidement que quiconque avant lui. Katsuo et Yone lui répétaient régulièrement qu'il avait encore beaucoup à apprendre. Mais les deux Maîtres s'accordaient à dire qu'ils avaient enseigné chacune de leurs techniques à leur disciple. L'heure était venue pour lui d'aller trouver Rhaast.

Alors l'Exécuteur avait mis le cap sur le Nord. D'abord Kastalinn, où il avait fait l'acquisition de nouveaux vêtements. Le stryge noir n'aurait pas l'arrogance de s'aventurer dans le Grand Nord dans sa tenue habituelle. Au pied des Baldors, au bord du lac Fresha, il faisait quasiment tout le temps frais. Là où il allait, Saigo savait qu'il serait confronté au vrai froid. Celui qui gifle, mord et fait geler les extrémités.

Ainsi, le paquet que lui avait remis le marchand kastalinnois contenait tout le nécessaire. D'abord, des bottes doublées en fourrure. Un pantalon à la fabrique épaisse, chaude. Un large blouson, au col agrémenté de fourrure de rhinocéros laineux. Un bandeau, en laine également, venait couvrir ses oreilles, et lui permettait de conserver ses cheveux noués. Des gants et une écharpe complétait l'attirail. Mais le plus intriguant, c'était ce qu'il portait en-dessous. Une sorte de combinaison intégrale, fine, moulante, presque collante. Elle s'adaptait à chacun de ses mouvements, tout en maintenant sa température corporelle. Une invention fascinante, que l'Élu se jura de rapporter à la Tour Noire.

Malgré tout cela, Saigo ressentait encore l'hiver cruel du Grand Nord. Rester en mouvement l'aidait énormément, lui permettait d'oublier le vent impardonnable. Le ciel était dégagé, heureusement, mais les bourrasques, soudaines et puissantes, faisaient tressaillir ses ailes. L'air gelé s'immisçait dans les interstices qu'il avait dû tailler pour ses membranes et le faisait frissonner. Qu'à cela ne tienne, il continuait à avancer. Rhaast. Il devait trouver Rhaast.

Le stryge noir avait passé les deux premières nuits à ne dormir que d'un œil, recroquevillé dans de petites grottes à l'abri du vent, emmitouflé comme il le pouvait dans une couverture qu'il avait également acheté à Kastalinn. Le Grand Nord était vaste, il n'avait pas d'indices, et le troisième Maître pouvait être n'importe où. Sa détermination ne vacillait pas, mais parfois, au détour d'un sentier, il se demandait s'il n'aurait pas mieux fait de demander à un guide de l'accompagner. Ça aurait été très risqué, il le savait. Tout au long de sa première vie, Saigo avait été un ennemi du Nord. Il avait tué des innocents à Kastalinn, combattu la Milice dans la Guerre des Factions et avait, de manière générale, mené une existence qui ne correspondait guère aux valeurs du Nord. Son retour à la vie avait sans doute atteint les oreilles pointues de la Jarl, depuis le temps. Il était resté prudent dans la cité nordique, ne souhaitant pas faire de vagues et éviter un conflit avec les patrouilles miliciennes.

Cependant, malgré le conflit qui l'avait opposé aux troupes de Selsya, Saigo avait du respect pour les Nordiens. Leurs idéaux, leurs intérêts, leurs croyances divergeaient, mais eux comme lui étaient de vrais guerriers. Ils n'avaient pas peur de mourir. Ils n'abandonnaient pas. Ils étaient dur au mal. Le stryge noir respectait cela. S'il avait pu rester sur le Trône de Cranes plus longtemps, il aurait mis l'accent sur ces mêmes valeurs.

Perdu dans ses pensées, le stryge noir ne remarqua pas immédiatement qu'il s'approchait d'un campement. Il fut interpellé par un homme. Il semblait jeune, sa barbe était peu développée. Un blondinet aux cheveux tressés, au regard vif. Il portait une petite hache à la ceinture. Sa main droite s'était posée sur le manche de celle-ci lorsqu'il avait vu les ailes sombres se dessiner sur la silhouette de Saigo.

Halte ! Qui es-tu, oiseau sombre, pour oser t'aventurer sur le territoire des Hjarlmarars ?

Saigo s'arrêta à hauteur de celui qu'il supposait être un garde. Il avait beau être petit pour un stryge noir, la morphologie naturelle des siens lui permettait de surplomber son vis-à-vis d'une bonne demi-tête.

Je suis Saigo. Exécuteur au service de la Tour Noire. Imperceptiblement, le garde commençait à dégainer sa hache. Il ne savait peut-être pas qui étaient les Exécuteurs, mais l'appellation n'incitait pas à la confiance. Je ne suis que de passage. Je suis à la recherche d'un des miens. Il s'est installé dans la région depuis des décennies. On le nomme Rhaast. Le Tueur de Géants.

Dans une série de mouvements lents, mesurés, Saigo signifia au garde qu'il n'était pas armé. Il ne portait qu'un sac de voyage, qui contenaient des vivres pour quelques jours encore, sa couverture, et un heaume. Fabriqué dans les forges de Stellaraë, il l'avait... obtenu. Quelques semaines auparavant. Mieux valait ne pas demander comment. Ni pourquoi il l'avait gardé, quand bien même il n'en avait pas l'utilité. Mais en voyant le fer froid, le garde sembla se dérider.

Que les Dieux Nordiens te protègent, Saigo l'Exécuteur. Va donc à la rencontre de notre Jarl, il saura peut-être te dire où est ton homme.

Le garde lui indiqua alors une cabane, au centre du campement. C'était la plus imposante du petit village. Devant la porte, un grand feu brûlait. Autour de celui-ci, trois jeunes enfants se réchauffaient comme ils le pouvaient. Des femmes leurs ordonnèrent de les rejoindre immédiatement, alors que Saigo s'avançait dans leur direction. Ils n'avaient sans doute guère l'habitude de rencontrer un représentant d'une autre race. Parvenu à l'entrée, l'Élu donna trois coups secs sur le bois. Quelques secondes plus tard, la porte s'ouvrait révélant un homme au physique impressionnant. Une barbe brune, fournie, tressée, tout comme sa longue crinière, brune également. Des sourcils épais, le regard dur. Son corps était taillé dans la roche. Il était rugueux, puissant. Un vrai guerrier comme Saigo en voyait rarement.

Rares sont ceux qui ont le cran de venir se présenter à moi sans y avoir été invité.

Sa voix était grave, autoritaire, intimidante pour les plus faibles. Saigo, lui, ne broncha pas.

Je suppose que vous êtes le Jarl, ici ?

Les deux hommes se toisèrent quelques secondes. Ils se valaient en taille, mais le Nordique était bien plus épais. Appuyé contre le mur, à gauche de l'entrée, Saigo devina le manche d'une hache à deux mains. Tout ces muscles n'étaient pas seulement faits pour impressionner. Rares étaient ceux qui avaient la force nécessaire pour manier correctement une telle arme. Dans le temps, Onze, son père, pouvait se targuer d'une telle prouesse.

Tu es bien loin de chez toi, oiseau sombre. Que viens-tu chercher dans le Grand Nord ?

Le Tueur de Géants.

Les sourcils du Jarl se froncèrent davantage. Derrière Saigo, femmes et enfants avaient disparus. Seul le feu, qui continuait à crépiter, était témoin de ce face à face.

Entre.

Le guerrier nordique s'effaça pour laisser entrer Saigo. L'intérieur de la hutte était sobre. En plus de la grande hache contre le mur, un large bouclier était exposé au-dessus d'une cheminée, où un feu semblait avoir été nourri récemment. Sur la table, située face à cette cheminée, les restes d'un repas que le stryge avait visiblement interrompu. Au fond, un grand lit défait apparaissait derrière une cloison. Le Jarl reprit la place qu'il occupait sans doute avant d'avoir été dérangé. D'un signe de la main, il invita Saigo à s'asseoir face à lui.

Tu sais, oiseau sombre, le Tueur de Géant n'est qu'une légende qu'on raconte aux enfants ?

Saigo. Et je puis vous assurer que ça n'a rien d'une légende. Je représente l'ordre des Exécuteurs. Nous sommes une caste de guerriers, et de tortionnaires. Parmi les nôtres, certains visent à devenir des combattants supérieurs, en apprenant des techniques leur permettant de se passer d'armes lors du combat. J'aspire à cela. J'ai déjà appris deux des trois techniques. Désormais, je dois trouver le Tueur de Géant, et le convaincre de m'enseigner la troisième.

Le Jarl but une longue rasade de... bière, supposait Saigo. Il garda le silence quelques secondes, pensif.

Quand bien même tu dirais vrai... je n'ai aucune idée d'où peut bien se trouver le Tueur de Géants. Et je ne suis pas vraiment enclin à aider un inconnu, qui vient me déranger pendant mon repas, à chasser des chimères.

Je ne réclame pas votre aide. Si vous ne savez rien, ainsi soit-il. Malgré tout... Il sortit alors le Heaume de son sac et le déposa sur la table. Si vos légendes sur le Tueur de Géants font état d'un lieu plus ou moins spécifique, ce serait bien sympathique de votre part de m'en faire part.

Le visage de Saigo affichait une détermination absolument inébranlable. Quant au Jarl, il considéra un instant le heaume, le prenant dans ses mains et l'examinant sous tous les angles.

Une bien belle pièce... commenta-t-il à voix basse. Puis, relevant les yeux vers Saigo. Il y a peut-être quelque chose. Mais ce n'est pas parce que tu apportes un casque que tu es digne d'entendre la légende du Tueur de Géant. Il faut le mériter.

Que voulez-vous ?

Moi ? Rien. Mais si tu veux obtenir mon respect, tu va devoir me prouver que tu n'es pas qu'un oiseau fébrile qui s'est égaré. Et cela... tu ne peux l'accomplir qu'au Glima.

Saigo n'hésita pas longtemps avant d'acquiescer.

Qu'il en soit ainsi.


[Donne le Heaume Hygal pour la première partie de la quête du clan Hjarlmar]






Soon they will all remember...

:mort::mort:Everybody Dies:mort::mort:

...Just how terrifying I really am.
Revenir en haut Aller en bas
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 7481
Expérience : 25619
Féminin

Clan Hjarlmar [Zone Communautaire] Empty
MessageSujet: Re: Clan Hjarlmar [Zone Communautaire]   Clan Hjarlmar [Zone Communautaire] EmptyJeu 27 Mai - 21:54
Séparation du contenu

Heaume Hygal

Bilan : @Saigo a fait une première bonne impression auprès du clan Hjarlmar qui le surveille, non sans méfiance, mais avec un intérêt certain. Son nom et celui des siens pourraient s'étendre rapidement dans la cité nordienne, mais ce sera à lui de juger si c'est une bonne ou une mauvaise chose...

Récompenses :
10 points de réputation + 50 pièces d’or

Revenir en haut Aller en bas
Saigo
Élu de Marihser

Saigo

Messages : 396
Expérience : 3281
Masculin Âge RP : 26

Politique : 10
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Corbac, corbeau de Saigo [Modifié] +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Clan Hjarlmar [Zone Communautaire] 644535102327/2327Clan Hjarlmar [Zone Communautaire] 242396barresante02  (2327/2327)
Vitesse: 1095
Dégâts: 1682

Clan Hjarlmar [Zone Communautaire] Empty
MessageSujet: Re: Clan Hjarlmar [Zone Communautaire]   Clan Hjarlmar [Zone Communautaire] EmptyMar 31 Aoû - 23:36
Séparation du contenu
Défait au Glima, Saigo avait passé la nuit à l'infirmerie de l'arène nordique, à récupérer de ses blessures. Ce n'était rien de très grave. Un œil au beurre noir, un nez cassé, quelques ecchymoses çà et là, quasiment la routine lorsqu'on appartenait aux Exécuteurs. On lui avait remis les os en place et offert un couchage. Le stryge noir l'avait accepté, quand bien même environ deux heures après sa défaite, il se sentait déjà prêt à reprendre la route. Avant que la nuit ne tombe, il avait déambulé dans les entrailles du Glima, demandant à qui voulait bien l'écouter des informations sur le Tueur de Géant. Nombreux furent ceux qui le regardèrent d'un air circonspect. Une légende pour enfants, par-delà les limites de Kastalinn, voilà tout ce que Saigo put tirer des combattants locaux. Avant de regagner le lit de fortune qu'on lui avait alloué, l'Élu se fraya un chemin vers les gradins pour observer l'ultime combat de la journée. Cette première expérience de combat nordique lui avait ouvert l'appétit. Tôt ou tard, il reviendrait se mesurer à ces fiers gladiateurs.

Le lendemain, dès l'aube, le stryge noir s'était revêtu de ses vêtements de voyage et avait repris la route vers le village Hjalmar. L'un d'eux avait-il assisté à son combat ? Sa défaite lui fermerait-elle les portes de la demeure du Jarl ? Il n'avait qu'un seul moyen de le découvrir.

Il parvint à destination vers midi. Le grand feu de camp au centre du village se repérait de loin, de même que l'odeur de la viande cuite. Le Grand Nord était peu peuplé, mais tout de même, c'était presque demander à se faire piller que de se comporter ainsi. Soit les Hjalmars étaient incroyablement naïfs, soit ils étaient extrêmement sûrs de leur force et de leur capacité à repousser n'importe quel assaut.

Silencieux, emmitouflé dans son manteau doublé en fourrure de rhinocéros laineux, ses cheveux noirs noués dans un chignon fait à la va-vite, le stryge noir s'approcha à nouveau du campement. Cette fois, plusieurs hommes accompagnaient femmes et enfants pour le repas. La bête qui cuisait, sur une broche au-dessus du feu, avait visiblement été tuée le matin même. Alors que Saigo pouvait enfin ressentir la chaleur réconfortante des braises, le Jarl se montra, sortant de sa cabane encore revêtu de son armure, ainsi que du heaume que l'Exécuteur lui avait offert, quelques jours plus tôt.

Bien loin de chez lui, l'oiseau sombre n'a pas su prendre son envol... Lança le nordique à l'attention du stryge. Son ton bourru, accentué par un accent kastallinois très marqué, n'avait rien de railleur. Il prononçait simplement les termes.

En effet. Répondit calmement Saigo en contemplant les flammes. Le Glima est un lieu fascinant. Le Tueur de Géant a dû y passer un jour.

Une demi-douzaine d'enfants, qui jusque là dévoraient silencieusement leur viande, levèrent des regards inquiets vers leurs mères. Les hommes lancèrent des regards mauvais au stryge noir. Le Jarl, lui, laissa échapper un soupir.

J'espérais que Njall te frappe suffisamment fort pour te faire oublier cette quête futile. Mais tu n'as pas tout à fait tort. Viens à l'intérieur.

Saigo obtempéra. Le passage du froid glacial du Grand Nord à la douce chaleur d'un foyer lui fit froncer les sourcils. Avec son nez cassé, il ressentait durement les changements de températures ambiant. Le temps de s'y accommoder, il secoua rapidement la tête. Le Jarl était resté devant sa porte, dévisageant son invité, le jaugeant à nouveau.

La légende du Tueur de Géant mène en effet au Glima. Annonça-t-il sans préambule. Il y a déjà bien des années, la rumeur d'un combattant venu de contrées lointaines, au Sud, s'est répandue dans les villages. Ceux qui l'ont affronté ne conservaient aucun souvenir du combat, tant les coups de cet être sur leurs têtes allaient jusqu'à effacer leurs souvenirs. Même les guerriers les plus gigantesque de nos contrées ont succombés à ses techniques.

Alors comment se fait-il que nul gladiateur, au Glima, n'ait su m'en dire plus à son sujet ?

La légende du Tueur de Géant s'achève aussi vite qu'elle a commencé. Au cours d'un combat, l'oiseau sombre que tu semble chercher s'est déshonoré en tuant son adversaire, quand bien même il l'avait déjà battu. Il a été banni du Glima séance tenante, a accepté sa punition et est parti sans se retourner. Nul ne l'a jamais revu, et prononcer son nom autour du Glima n'est généralement pas une bonne idée.

Saigo garda le silence quelques instants. C'était peu, très peu d'informations. Le Grand Nord était vaste, les clans nombreux, les indices maigres. Ce ne serait pas chose facile de débusquer Rhaast... mais l'Élu n'avait pas le choix. Pour avancer sur la Voie, il devait avoir foi en son Dieu, pour guider ses pas.

Il se dit malgré tout que le Tueur de Géant continue encore aujourd'hui d'observer le Glima, à la recherche d'un combattant digne de devenir son successeur. Conclut le Jarl. Nul ne l'a jamais revu, mais si un de ses semblables à trouvé le chemin jusqu'ici... peut-être que cette légende n'en est pas une à présent. La voix du nordique se durcit soudainement. Les raisons qui te poussent à chasser cet assassin sont les tiennes. Mais le Tueur de Géant est à nos yeux un être de malheur, qui a bafoué les valeurs du Glima. Tu as combattu honorablement. Je te conseille ardemment de poursuivre dans cette voie.

Face à des guerriers tels que vous, nulle ruse n'a sa place. Vous affronter me renforcera énormément. Nombreux sont ceux qui auraient à gagner de se mesurer à vous, nordique. Que Mahriser guide vos pas.

Respectueusement, Saigo s'inclina légèrement face au Jarl, avant de lui adresser un signe de tête et de prendre congé. La suite de sa quête lui apparaissait désormais clairement : regagner le Glima et se battre, encore et encore, jusqu'à attirer l'attention du Tueur de Géant.






Soon they will all remember...

:mort::mort:Everybody Dies:mort::mort:

...Just how terrifying I really am.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Clan Hjarlmar [Zone Communautaire] Empty
MessageSujet: Re: Clan Hjarlmar [Zone Communautaire]   Clan Hjarlmar [Zone Communautaire] Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Clan Hjarlmar [Zone Communautaire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Le Grand Nord-