AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Adrardas
Le Monde de Dùralas a précisément 2551 jours !
Dùralas, le Dim 25 Oct 2020 - 1:18
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 Représentation du Cirque de l'Eclipse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azriel
Arlequin

Azriel

Messages : 665
Expérience : 2911
Masculin Âge RP : 180 ans

Politique : 59
Métier : Forgeron d'A. - Apprenti
Titres:
 

(Linea, Compagnon d'Azriel - stats et pouvoirs/2)

Stats & équipements
Vitalité:
Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559870510-barre-vie-gauche2006/2006Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559871461-barre-vie-rouge  (2006/2006)
Vitesse: 1184
Dégâts: 591

Représentation du Cirque de l'Eclipse Empty
MessageSujet: Représentation du Cirque de l'Eclipse   Représentation du Cirque de l'Eclipse EmptyLun 29 Juil 2019 - 0:07

La saison était lourde, mais par chance, la localisation de Kastalinn, au nord de Dùralas, offrait au Cirque et à ses pensionnaires un temps supportable. Le chapiteau avait été monté en face de la ville, avec une vue directe sur ses murailles. Azriel était quelque peu fermé, perdu dans ses pensées. Lui qui pensait avoir tourné la page kastalinnoise de sa longue existence, voilà que les affaires l'y avait ramené. Comme quoi, quand le destin a quelque chose de prévu pour vous...

Mais l'heure n'était pas à l’apitoiement ou aux questions. Les spectateurs s'étaient amassés sur les gradins, et commençaient à piailler d'impatience. Près du vampire, Charlotte dormait paisiblement. Ou faisait-elle semblant de dormir ? Impossible de savoir avec elle. Azriel enfila son masque, respira un grand coup, et entra en scène.

- Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, damoiseaux, gentes dames, petits et grands, bienvenue au Cirque de l'Eclipse ! Si vous êtes venus jusqu'ici, c'est que vous cherchez l'évasion et le rêve... Et bien laissez-moi vous assurez d'une chose : vous êtes au bon endroit ! Pour notre représentation, vous aurez, entre autres, le plaisir de découvrir Holy, la grande Musicienne des émotions, qui vous emmènera dans son univers onirique. Mais ne partez pas trop loin, car vous manqueriez le désormais célèbre Zecharel, l'Acrobate fantasque, qui vous donnera des frissons à ne pas en fermer l'oeil ! Enfin, pour une exceptionnelle première, vous aurez le privilège d'assister aux déambulations de Mélaskholés Hyprate, l'Innocent mélancolique ! Que le spectacle commence !




Représentation du Cirque de l'Eclipse 1562193775-blason-transparent
La vie est un spectacle dont la mort est la dernière représentation.
Dialogues : Lilas

RP en cours
I / II / III

Hors RP
I / II

Combats d'arène
I / Libre / Libre
Revenir en haut Aller en bas
Holy
Virtuose

Holy

Messages : 583
Expérience : 2637
Féminin Âge RP : 19

Politique : 44
Métier : Forgeron d'A. - Experte
Titres:
 

(Lune, âme d'Holy [Modifié] +400, v+400, dissuasion : évite la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559870510-barre-vie-gauche2370/2370Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559871461-barre-vie-rouge  (2370/2370)
Vitesse: 1153
Dégâts: 550

Représentation du Cirque de l'Eclipse Empty
MessageSujet: Re: Représentation du Cirque de l'Eclipse   Représentation du Cirque de l'Eclipse EmptyMer 7 Aoû 2019 - 17:12

« Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, damoiseaux, gentes dames, petits et grands, bienvenue au Cirque de l'Eclipse ! Si vous êtes venus jusqu'ici, c'est que vous cherchez l'évasion et le rêve... Et bien laissez-moi vous assurez d'une chose : vous êtes au bon endroit ! Pour notre représentation, vous aurez, entre autres, le plaisir de découvrir Holy, la grande Musicienne des émotions, qui vous emmènera dans son univers onirique. Mais ne partez pas trop loin, car vous manqueriez le désormais célèbre Zecharel, l'Acrobate fantasque, qui vous donnera des frissons à ne pas en fermer l'oeil ! Enfin, pour une exceptionnelle première, vous aurez le privilège d'assister aux déambulations de Mélaskholés Hyprate, l'Innocent mélancolique ! Que le spectacle commence ! »

« Ça va commencer ! Ça va commencer ! » Je trépignais d’impatience dans les coulisses.

À vrai dire, j’avais depuis longtemps pris goût à la scène, mais ce spectacle était bien différent qu’animer une taverne remplis de gens, soûls pour la plupart. J’avais hâte de ressentir de nouveau l’apaisement profond que ma musique pouvait provoquer chez les gens.

Et puis j’avais longuement répété chaque instant du numéro pour ce soir, voulant qu’il soit le plus parfait possible.

Melpohër se posta près de moi et d’un raclement de gorge coupa cours à mes réflexions. Je compris de suite le message.

« Oooh c’est à moi ? Ok, j’y vais ! »

L’excitation était à son comble jusqu’au moment où je me postais derrière le rideau qui séparait la piste… Calmant mon trac, je respirai un bon coup avant de m’avancer vers le centre. Contrairement à la dernière fois, j’avais décidé de ne pas commencer à jouer en coulisse.

Mes yeux vairons balayèrent le public toujours aussi nombreux. Gracieusement, avec des gestes théâtraux, je fis une révérence avant de porter mon instrument à mes lèvres. Alors, une mélodie chaleureuse combla le silence. Avec d’abord un rythme lent, laissant la douceur calmer les cœurs les plus durs et les transporter dans mon monde.

Puis petit à petit, il changea, accompagné des jumeaux musiciens, il s’accéléra, devenant joyeux, fêtard et les spectateurs se mirent à taper des mains et des pieds en se dandinant sur leurs sièges. Les rires fusèrent et les gens chantaient à tue-tête, car j’avais choisi une chanson que tous pouvaient connaître.

Alors je laissais le relais à Octave et Rémi le temps de montrer un pas de danse original aux spectateurs devenus danseurs. Je repris la chanson à la flûte en bougeant mes pieds, nous étions désormais dans l’atmosphère d’une fête de village animée.

La chanson se termina, et le silence tomba d’un coup dans la salle. Après quelques secondes de suspense, le public applaudit et je fis de nombreuses révérences avant de me retirer, au bord de l’évanouissement tant j’étais essoufflé, mais ne pouvant pas rester en place. Melpohër me réceptionna, un outre d’eau dans les mains.
Codage par Libella sur Graphiorum





Représentation du Cirque de l'Eclipse 33275d11
Rps en cours :
Couleurs des dialogues : Holy - 458eff -- Lune - a5a5a5-- Autres - 357343
Revenir en haut Aller en bas
Valphégas
Fantôme sanglant

Valphégas

Messages : 870
Expérience : 2870
Masculin Âge RP : 21

Politique : 131
Métier : Mineur - Compagnon
Titres:
 

(Nalphégius, pégase de Valphégas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559870510-barre-vie-gauche1105/1105Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559871461-barre-vie-rouge  (1105/1105)
Vitesse: 889
Dégâts: 1453

Représentation du Cirque de l'Eclipse Empty
MessageSujet: Re: Représentation du Cirque de l'Eclipse   Représentation du Cirque de l'Eclipse EmptyJeu 8 Aoû 2019 - 4:39

J'acquiesçai vivement alors que Rémi me racontait, avec une frénésie presque enfantine, des anecdotes sur son passé dans le Cirque. Octave, lui, tentait plutôt de se focaliser sur leur entrée imminente sur scène, mais on voyait qu'il ne pouvait tout à fait occulter ce que racontait son frère. De tous les artistes du Cirque que j'avais appris à connaître, quand je les suivais pour quelques semaines, c'était bien les jumeaux musiciens qui me fascinaient le plus. Ils me faisaient souvent poser des questions sur Nalphégius et moi, qui partageons le même corps mais d'une façon différente. Lui aussi écoutait-il distraitement quand il prétendait dormir?

"Je te rassure je n'écoute pas tes mièvreries avec la dame Gabrielle ou je ne sais quelle autre traînée."

Je ricanai mentalement.

"Allons, parle mieux de ma future femme, mon cher frère."

Son rire mental se mêla au mien, au moment où Rémi me demanda:

"Et toi, ça t'arrive de repenser à avant le Cirque?"

Je lui fis un petit sourire gêné, comme j'avais l'habitude de travestir mes émotions quand je devenais Zechariel, l'Acrobate Fantasque. Puis je lui répondis sobrement:

"Boarf, pas trop. Ma vie d'avant n'était pas très palpitante. J'aidais mes parents dans les champs, et je faisais quelques tours de jonglage à la taverne. La belle vie, mais trop monotone. T'en penses quoi toi? Tu privigélierais la sécurité à l'aventure?"

Il sembla réfléchir un instant, instant dont je profitai pour parler à mon frère, toujours sans la voix.

"Quel drôle de personnage je me suis fait en devenant Zechariel!"

"Si y a bien un truc avec lequel tu es doué, c'est le déguisement, mon frère. Tu as toujours préféré le velours au fer."

"Comme si j'aimais pas le bruit d'une dague qui s'enfonce dans la gorge d'une proie. Mfuh."

Rémi me répondit finalement:

"J'aimerais bien vivre une vie telle que celle que tu as eu, mais le Cirque est ma famille et j'y suis désormais lié."

Avant que je ne lui demande où il voulait en venir, Azriel finit son discours de bienvenue et Holy rentra sur scène. C'était à leur tour de lancer le spectacle. Je ne saurais dire si c'était une sorte de stimulation qu'ils exercaient sur la musique de Holy, mais les frères musiciens embellissaient toujours la mélodie d'Holy, et augmentait l'efficacité de son obscure magie de contrôle des sentiments. Je préférais d'ailleurs souvent éviter de les entendre répéter, car je n'aimais pas l'idée que quelqu'un ait la moindre influence sur mes émotions. Le contrôle, c'était la clé du succès dans de nombreux domaines.

Ils partirent donc à la suite de Holy et commencèrent rapidement leur numéro, alors que je me tournai vers l'abyssale et son tigre pour les jauger du regard, l'air intimidé. Ce fut l'abyssale qui prit la parole la première, me disant d'une voix erraillée:

"Alors mon mignon, on craint la scène?"

J'acquiesçai de la tête, sans mot dit, et elle me répondit en s'esclaffant:

"Bah, tu t'y feras vite. Mon conseil, c'est de tout oublier quand tu présentes ton numéro. Tu n'es plus Zecharel, mais l'Acrobate Fantasque."

Je marmonai un timide "Merci..." accompagné d'un petit sourire et d'un coup d'oeil vers le tigre avant de replonger mon regard sur scène. Leur numéro semblait bien se dérouler, et le public était captivé par la musique que j'occultais volontairement, afin d'en minimiser les effets. Je passai de longues minutes à les regarder jouer, le regard vide, en réalité occupé à réfléchir à mes ambitieux et sombres projets. Plus rapidement que je ne l'aurais cru, les jumeaux et Holy revinrent en coulisse, me jetant un coup d'oeil qui signifiait que c'était à moi. Sursautant presque naturellement, car j'étais perdu dans mes pensées, je hochai vigoureusement la tête et rentrai en trottinant, déjà en tenue bariolée.

Autour de moi, le public était déjà captivé, et leurs attentes étaient hautes. Bah, que leurs attentes soient hautes, avec moi elles seront comblés et bien plus encore. J'étais sûr de moi, comme toujours, mais tentait tout de même de laisser transparaître cette innocence de Zecharel, crispant mes muscles faciaux pour paraître plus insouciant. Je laissai quelques secondes le temps défiler, seulement baigné par les regards des spectateurs. Puis, sans crier gare, je dégainai deux couteaux de ma poche et les projeta vers le haut du chapiteau. Accrochés à des fils solides mais très peu visibles, ils vinrent s'enrouler autour de deux cerceaux que nous avions installé la veille en mêùe temps que quelques froufrous sur le plafond du chapiteau, et retournèrent dans mes mains. Je ne vis qu'au dernier moment que mes calcules avaient été inexacts de quelques millimètres, et que les couteaux allaient louper ma main pour me glisser des doigts. Heureusement, j'utilisai mon pouvoir pour dévier de peu leur trajectoire et les réceptionnai d'un grâcieux mouvement de poignets. Mais ça, ils n'avaient pas besoin de le savoir.

Désormais accroché par les bras au toit du chapiteau, je tirai afin de me propulser dans les airs, tirant en fait sur les fils afin de me hisser. Les spectateurs semblaient ébahis par la grâce avec laquelle je m'envolai, et certains eurent une exclamation d'émerveillement.

Ce n'était que le début de mon tour. Arrivé à une certaine hauteur, sans crier gare, je me mis à dégainer à la volée plusieurs couteaux et à jongler avec, me payant même le luxe de faire une petite danse dans les airs, sur l'air précédent de Holy qui m'était un peu resté en tête. Avec l'illusion, les gens me voyaient sûrement flotter, alors que je ne faisaient qu'utiliser les fils, limitant ainsi l'utilisation de mes pouvoirs. C'était l'Abyssale qui m'avait donnée l'idée, me voyant me fatiguer inutilement en me propulsant en l'air à l'aide de mes pouvoirs si coûteux en énergie. Elle m'avait rappelé que le Cirque proposait aussi du matériel pour "truquer" les tours. Quoique le vrai terme qu'elle avait employé fut "aider" les tours à aboutir. Au début peu emballé, mon personnage de l'innocent Zecharel oblige, je me pliai finalement à son idée et je dois dire que j'en fus jusqu'à maintenant satisfait. Fini, les problèmes de baisse de tension quand je tirai trop sur mes pouvoirs.

Après avoir passé quelques temps à jongler, tentant parfois quelques folies que je rattrapais bien vite à l'aide de la télékynésie, je me mis à faire quelques tours d'acrobatie, allant d'un bout à l'autre du chapiteau grâce à un effet de balancier, et faisant quelques pirouettes dans les airs.
Puis, alors que je commençais à transpirer et voyant que le tour arrivait à son terme, je chargeai droit vers les froufrous que nous avions installé sur le plafond et les saisit avant de donner un coup de poignet sec, rompant les fils qui me permettaient de donner l'illusion de flotter en l'air. Je me dirigeai alors droit vers le sol, froufrous en main. Je m'écrasai alors violemment, genou en avant, utilisant un peu de mon pouvoir pour freiner la chute. Tout le monde retint son souffle, et j'entendis déjà des murmures chez le public, se demandant si tout ceci était bien normal et si je ne m'étais pas tué.
Finalement, après quelques secondes de flottement, j'ouvris mes bras et dévoilai les froufrous, qui se trouvaient en réalité être des ailes noires. Le public se mit alors à applaudir, voyant que c'était la fin de ma représentation, et je fis quelques courbettes gênées avant de me diriger vers les coulisses. Octave, Rémi et l'Abyssale étaient là, et vinrent me féliciter pour avoir maîtriser le tour et la foule.
Je commençai à apprécier la vie de forain, et me nourissait avec plaisir de la célébrité que cela m'apportait. Mais pour les autres, Zecharel était là pour le frisson, et la gloire ne l'intéressait guère. Le rare qui n'était réellement pas intéressé par la gloire, je pense que c'était le bouffon, Mélaskholès. Tiens, d'ailleurs, n'était-ce pas à lui de passer?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Représentation du Cirque de l'Eclipse Empty
MessageSujet: Re: Représentation du Cirque de l'Eclipse   Représentation du Cirque de l'Eclipse EmptySam 10 Aoû 2019 - 12:49

Attendant patiemment dans les loges que son tour ne vienne, Mélaskholés écouta la première prestation qui était celle d'Holy. Elle joua de son instrument et calma la foule qui avait frappé des mains lors de son entrée sur scène. Ce qu'il entendait lui reposa quelques instants l'esprit emporté par les notes diablement mélodieuses. Cela lui fit le plus grand bien car il ne ressentait que sérénité. Même le public n'osa pas interrompre par des applaudissements avant qu'elle ne termine. Le jeune homme leur en était d'une reconnaissance démesurée. A son plus grand désarroi, Holy termina sa prestation et Mélaskholés fut de ceux qui applaudirent avec frénésie.

Elle quitta la scène, s'effaçant de la scène pour laisser les frères sous les projecteurs. Ils jouèrent vraiment bien également, mais l'effet n'était pas le même, loin de là. Mélaskholés attendit que leur numéro se termine, bercé par ses bâillements réguliers. Ils finirent (enfin) à leur tour sous une salve d'applaudissements qui était toutefois moins énergique que pour la jeune et douce Holy. Après la douceur succéda l'épouvante avec avec L'Acrobate Fantasque. Le public retenait son souffle et parfois, un « Oooh » général retentissait.
Etant bientôt son tour, comme l'avait annoncé Azriel, l'Innocent Mélancolique alla à la rencontre des musiciens afin de préparer sa prestation.

« Hey... Vous ! Là-bas, oui oui vous ! » Héla-t-il sans parvenir à se souvenir de leurs prénoms. Il les rejoignit, l'esprit préoccupé. Pourquoi n'arrivait-il pas à s'en souvenir ? Changeaient-ils de noms ? Cela était la réponse la plus logique après tout et cela expliquerait cette situation. Trop heureux d'avoir réussi à résoudre, ce mystère il leur expliqua ce qu'il attendait d'eux.
« Comme durant la répétition, celle que nous avons faite tous ensemble, vous allez jouer votre morceau pendant que moi je danserai. C'est compris ? » Leur demanda-t-il. Quand il obtint un hochement de tête de leur part, il poursuivit comme un vrai chef d'orchestre. « Soit ». Ils se préparèrent tous à la file indienne derrière le rideau. Le jeune homme n'était pas anxieux, bien au contraire. Il riait intérieurement en repensant à ces bons petits soldats qui lui obéissaient presque aveuglément. Un désir soudain de leur donner des ordres absurdes lui vint à l'esprit. Les réaliseraient-ils ? Très certainement, ce qui le fit rire cette fois-ci ouvertement.

Enfin, leur tour arrivait. La foule acclamait les artistes à venir, annonçant que le spectacle commençait pour eux. Avançant sur la scène le premier, Mélaskholés souriait à pleine dents. Son masque masquait toutefois ses expressions, ne laissant de ce fait que les yeux pour parler. Les musiciens le suivirent alors sur scène. Soudainement, il s'arrêta et se retourna vers eux et les fusilla du regard. Malgré le masque, ils perçurent aussitôt sa colère et s'arrêtèrent à leur tour sans oser bouger.
« Qu'est-ce que vous faites ? » Demanda-t-il suffisamment bas pour que le public ne l'entende pas. « C'est l'Innocent Mélancolique que je sache, pas l'Innocent Mélancolique et ses ombres qui lui collent au cul ! Non ? Alors, Ouste » Fit-il d'un geste de la main. « Votre place est derrière le rideau, on s'en fou de votre tête, on a seulement besoin de votre musique ! »

Ils retournèrent précipitamment se cacher et s'installèrent pour commencer à jouer. Mélaskholés ignora tout des soupirs et des marmonnements plaintifs. Il s'avança alors sur le devant de la scène et se courba en signe de salutation. Le public applaudit, mitigé entre la confusion et la gêne. Mais lorsque la musique débuta, tous oublièrent ce fâcheux contretemps.
Mélaskholés bougeait son corps au rythme de la musique, évidemment. Pendant qu'il gesticulait il sourit à l'idée de danser sans suivre le rythme. Quel drôle d'effet cela aurait ! Toutefois, il s'en abstint et s'en tint à ce qu'il avait répété. Son véritable défi n'était pas de bien danser, ça il savait faire. Ce qu'il cherchait avant tout, c'était de communiquer sans qu'il ne parle et sans son visage. Pour ne pas trahir ses émotions il ferma même les yeux. Seul son corps allait parler ce soir.

Etait-ce une chance que son corps ne lui appartienne pas ? C'était une certitude lorsqu'il était sur scène. Une danse orchestré avait le défaut de manquer de naturel. Or là, il y avait comme une poupée de chiffon dont les ficelles étaient tirées par une main divine. Tel un Dieu qui insufflait la foi, Mélaskholés insufflait des émotions. Il semblait que le public écoutait une histoire des plus tristes. Un lourd silence guidait l'Arlequin qui était seul à exister. Son corps bougeait seul tandis que son esprit pensait à tout autre chose comme s'il s'agissait d'une entité bien distincte. La musique s'arrêta sur une longue note transmettant toute la mélancolie d'une vie. Personne n'osa applaudir de peur de briser cette magie. C'était, semblait-il une véritable réussite - l'émotion était bien là, palpable.
Quand Mélaskholés les regarda et vit des yeux humides ainsi que des expressions épouvantées par tant de beauté, il se mit à rire à gorge déployée brisant définitivement ladite magie. Ils faisaient une de ces têtes, c'était à mourir de rire !
Revenir en haut Aller en bas
Doebroksh
Rôdeur

Doebroksh

Messages : 477
Expérience : 3311
Masculin Âge RP : 32 hivers

Politique : 102
Métier : Chasseur - Maître absolu
Titres:
 

(Nyssa Folkor, Fée nordique de Doebroksh [Modifiée] +250, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559870510-barre-vie-gauche2165/2165Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559871461-barre-vie-rouge  (2165/2165)
Vitesse: 1044
Dégâts: 1304

Représentation du Cirque de l'Eclipse Empty
MessageSujet: Re: Représentation du Cirque de l'Eclipse   Représentation du Cirque de l'Eclipse EmptyMar 27 Aoû 2019 - 17:49

Le minotaure était debout au bords des gradins, un pas en retrait afin de rester dans l'ombre. Il n'avait à aucun moment songé escalader les tribunes. Tout l'édifice aurait basculé sous son poids...

Un spectacle à couper le souffle, des numéros uniques, le fruit d'une vie.

C'était là les traits vantés du cirque un peu partout à la capitale nordique depuis plusieurs jours. De loin il avait assisté à la constitution du chapiteau. La présence de multiples phénomènes de foire - comme il était prévisible d'en trouver au sein d'un tel groupe - ne lui avait pas échappé. Sa curiosité piquée au vif, il assistait à la représentation. Silencieusement. Impassible.

L'individu présentant les numéros lui était familier, mais il ne parvenait pas à le replacer. Et dans un chapiteau aussi remplit, il ne parvenait nullement à capter son odeur. Qu'importe, ce n'est pas pour lui qu'il était venu.

Musiciens, danseurs, flûtistes, percussionnistes, arlequins, violons, chanteurs... ils défilaient par petit groupe avec une fluidité trahissant la pratique régulière de ces numéros. Et, ponctués des applaudissements du public, il fallait reconnaître qu'ils étaient réussi. Même chez l'hybride tout sauf mélomane, ces sonorité tantôt fantasmagorique tantôt profondes éveillaient quelque chose. Ces musiques lui parlaient.

Le groupe changea, laissant place à jongleurs, voltigeurs et acrobates. Des percussions judicieusement calée sur les évènement de la scène faisaient régulièrement monter la pression des spectateurs par un roulement de tambour... s'interrompant sans crier gare au moment fatidique, l'artiste se réceptionnant avec grâce. Pour le plus grand plaisir des tribunes.

Puis vint le danseur. Porté par des notes qui résonnaient à nouveau dans la poitrine du minotaure, il se déplaçait à pas décousus. Comme possédé par ces notes emplies de peine et de tristesse. Doebroksh se surpris à renâcler en silence puis secoua la tête, plus affecté par ce qu'il voyait et entendait qu'il n'aurait bien voulu l'admettre. Puis vint le silence. Suivit de cet éclat de rire. Un éclat où il perçu quelque chose de dérangeant, en contradiction avec le spectacle de l'artiste. Quelque chose... de presque malsain. Lentement il décroisa les bras, étudiant l'individu du regard sans bouger ou prononcer le moindre mot. Attendant de voir ce qui allait suivre.




Slots RP utilisés 4/4
Slot initiatique dispo - Auberge nordique


Représentation du Cirque de l'Eclipse Vlh7Jvj
Doebroksh s'exprime en #ff9999 ♦️ Nyssa s'exprime en #62fff1
Revenir en haut Aller en bas
http://vg11k.tumblr.com/
Azriel
Arlequin

Azriel

Messages : 665
Expérience : 2911
Masculin Âge RP : 180 ans

Politique : 59
Métier : Forgeron d'A. - Apprenti
Titres:
 

(Linea, Compagnon d'Azriel - stats et pouvoirs/2)

Stats & équipements
Vitalité:
Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559870510-barre-vie-gauche2006/2006Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559871461-barre-vie-rouge  (2006/2006)
Vitesse: 1184
Dégâts: 591

Représentation du Cirque de l'Eclipse Empty
MessageSujet: Re: Représentation du Cirque de l'Eclipse   Représentation du Cirque de l'Eclipse EmptyVen 21 Aoû 2020 - 2:13

Un an. Le Cirque de l'Eclipse fêtait sa première année d'existence, et voilà qu'ils étaient de retour à Kastalinn, après avoir bouclé leur première tournée continentale. Bien sûr, Azriel aurait aimé que les choses aillent plus vite, mais il devait bien le reconnaître, les choses avançaient à un très bon rythme. Leurs rangs grossissaient, malgré certaines désertions, et leur réputation avec.

C'était avec un sentiment partagé que le vampire retrouvait la grande ville du Nord. S'il en appréciait le climat, il lui rappelait des années de galère, qu'il préférerait laisser derrière lui. Particulièrement pour une période qui se voulait festive. Il avait donné des ordres, pour que chacun se mette sur son 31. Les Mi avaient redoublé d'efforts pour décorer le chapiteau et les gradins, et même Melpohër semblait de bonne humeur. C'était dire si l'ambiance était belle.

Installée dans sa petite cabine qui servait de caisse, Agatha faisait chanter ses oiseaux - vivants ou sculptés - à chaque nouveau client. Et au plus grand plaisir d'Azriel et d'Oskar, les chants d'oiseaux n'avaient pas cessé depuis une bonne heure.

Une fois le public bien installé, et l'orchestre prêt à jouer, Azriel fit son entrée grandiose sur scène, dans une superbe tenue rouge et or bouffante et emplumée.

- Mesdames, mesdemoiselles, messieurs et damoiseaux, j'ai l'insigne honneur de vous souhaiter la bienvenue sous ce chapiteau. Vous êtes venus ici, au Cirque de l'Eclipse, pour frissonner, pour vibrer, pour être touchés, surpris, émus. Et bien laissez-moi vous dire : vous n'allez pas être déçus. Ce soir, pour fêter l'anniversaire de notre petite troupe, un programme exceptionnel vous attends. Pour notre spectacle de ce soir, parmi nos vedettes, vous aurez le plaisir de retrouver Arkos, la Flèche de la Nature, qui saura vous toucher en plein cœur. Et si vous restez de marbre, vous fonderez en écoutant - en regardant - Holy et sa Symphonie onirique. Enfin, j'ai le grand plaisir de vous présenter un nouveau venu dans notre troupe. Il vous jouera plus d'un tour, et vous fera perdre la tête, ou la sienne. Il s'agit de Rowtag, le Cornu farfelu ! Ils seront bien évidemment accompagné des autres artistes que vous aimez tant ! Cher public, je vous souhaite de passer un agréable moment ! [/color]




Représentation du Cirque de l'Eclipse 1562193775-blason-transparent
La vie est un spectacle dont la mort est la dernière représentation.
Dialogues : Lilas

RP en cours
I / II / III

Hors RP
I / II

Combats d'arène
I / Libre / Libre
Revenir en haut Aller en bas
Arkos
Personnage décédé

Personnage décédé
Arkos

Messages : 291
Expérience : 1666
Masculin Âge RP : 30

Politique : 26
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Baguera, panthère d'Arkos [Modifiée] +400, v+400, dissuasion : évite la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559870510-barre-vie-gauche1790/1790Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559871461-barre-vie-rouge  (1790/1790)
Vitesse: 1036
Dégâts: 998

Représentation du Cirque de l'Eclipse Empty
MessageSujet: Re: Représentation du Cirque de l'Eclipse   Représentation du Cirque de l'Eclipse EmptyVen 21 Aoû 2020 - 19:49





Représentation du Cirque de l'Eclipse - Kastalinn


Il était deux fois!

Après l'annonce du chef du Cirque de l'Éclipse, un noir se fit. Lorsque la lumière revint, ce ne fut qu'en un cercle concentrique éclairant le parterre d'enfants, tous au premier rang. Parmi eux et assis devant sur un vieux fauteuil rembourré, Arkos se tenait sur cette place dans un costume d'ancien conteur, ajoutant à la féerie ambiante et ouvrant son livre d'histoire. Surjouant son personnage et faisant à un petit sourire complice à la jeune Aleynia qui l'avait déjà reconnu, Arkos commençait à jouer son petit numéro de cirque. Ce fut avec la voix ancienne, grasillarde, mais toujours agréable, le vieil homme imaginaire ouvrait son livre et contait le début de ce numéro au parterre d'enfants aux yeux émerveillés.

Arkos : Ecoutez-moi bien, les enfants. Et regardez mes fais et gestes car aujourd'hui, je m'en vais vous raconter l'histoire du valeureux chevalier de lumière et du grand dragon de feu noir. Suivez avec moi cette belle histoire pleine de trésors et tremblez dans ce grand affrontement entre le preux chevalier blanc et le vil Dragon nommé Dentiste. Lequel va gagner ? Écoutez et vous saurez !

Lors de cette dernière injonction, le noir se fit de nouveau. Lorsque la lumière revint, de nouveau uniquement sur le parterre d'enfants, il n'y avait plus personne sur le siège, mais bien quelque chose en cadeau. Un grand sachet de pop-corn, pour les petits enfants qui écoutaient sagement la voix du Narrateur qui se changeait pour être celui d'une Narratrice. La lumière se faisait tamisée et enfin sombre, quasiment éteinte, dans le public. Sur scène, seule une petite lumière blanche brillait, s'allumant doucement au centre de celle-ci. Doucement, lentement, la lumière se faisait de plus en plus grande, éclairant toute la scène pour y voir homme en armure blanche tenant une épée blanche, prenant la pause du chevalier que tout le monde visualise en ce moment. Une impression de pureté du personnage joué par Arkos, et cela se devinaient sur la tenue.

Lilith : Regardez donc, petits et grands, et vivez avec nous l'histoire du chevalier et du dragon. Ici, vous pouvez voir le preux chevalier blanc, recevant sa missive sacrée par le petit peuple. Cette sacrée missive contient sa mission, sauver de par son épée le pauvre petit village que le Dragon de Feu Noir maltraite sur ses terres sacrées.

Le jeu du Chevalier Blanc se calquait sur les dires de la Narratrice. Exagérant ses mouvements, Arkos ouvrit le parchemin tendu par un Mii savamment déguisé en Arlequin. Lisant le contenu de celui-ci, le chevalier Blanc fit quelques gestes horrifiés avant de laisser tomber le parchemin et courir dans tous les sens sur scènes, cherchant son épée, son bouclier et courant hors de la scène, sur un des côté, en pointant son épée vers le haut, visiblement pressé. L'instant ou le Chevalier Blanc quitta sa mise en scène en carton simulant son château fut suivit par un instant de noir, ou la voix de la Dryade résonnait dans la salle avant de se faire remplacer par une voix plus rauque, plus sombre et plus puissante. Arkos faisait la Grosse Voix dans la salle.

Lilith : Sans attendre et prestement, le Chevalier Blanc partit affronter le Dragon Noir ravageant ses terres et terrorisant son petit peuple bien-aimée. Mais le Vil Dragon nommé Dentiste l'attendait et s'était préparé à l'attaquer.
Arkos-Dentiste : Mouahahahha ! Je suis le redouté et Redoutable Dentiste, le Dragon qui fait peur aux enfants ! Que ce preux chevalier vienne donc essayer de m'affronter ! Je lui croquerais le fessier !

La lumière revenait sur scène, doucement, drapée de feu rouge et noir. On pouvait y voir notre Rôdeur déguisé en dragon noir, de son décor et son costume tout en carton-pâte. Le vil Dragon dentiste parlait d'une voix forte et bougeait lentement, tentant par moments d'effrayer gentillement les petits enfants. Un grand dragon noir bougeait sur scène, éclairé de son feu noir et rouge quand soudainement un point de lumière se fit apparaître. Une armure minuscule, similaire à celle du Chevalier Blanc, éclairait de mille feux de lumière le dragon noir faussement aveugler par tant de pureté.

Arkos-Dentiste : Rhaaaaa, cette lumière sacrée m'est insupportables. Vil Chevalier Blanc, tu passeras de vie à trépas !

Le vil et méchant dragon noir cracha son feu en carton-pate sur le chevalier blanc qui s'en protégea de son bouclier de lumière, sous la huée des enfants et aussi, de quelques parents. D'un air faussement pas content, le vil Dragon qui allait bientôt bien porter son nom, attaqua le public faussement mécontent du vil Dragon attaquant le gentil Chevalier Blanc.

Arkos-Dentiste : Quoi ? Vous n'êtes pas content que ce fil chevalier ai perdu ? Et bien goûtez aussi à mon feu sucré alors !

Une grande flamme de carton noir vola au-dessus du public et un peu de magie tellurique et de jeu lumineux et le public n'y vit que du feu, passant au-dessus de leur tête et effleurant leurs cheveux d'un souffle chaud et mécanique qu'un Mi actionnait discrètement dans le public. Une explosion de cette magie dans le haut du chapiteau, un soupçon de ténèbres et une myriade de lumières pour faire croire que le souffle du dragon explose dans un ciel étoilé et voilà qu'une pluie fine de pop-corn, de tagada et de rondoudou tombe doucement sur les enfants du parterre au premier rang, mais sur ceux du public. Merci les Mi et leur précision pour faire tomber depuis les structures du toit du chapiteau et dans la pénombre, toutes les friandises sucrées sur ces enfants émerveillés. Ce fut lors de cette action que la voix de la narratrice raconta la suite du conte, révélant la surprise du Chevalier Blanc aux petits enfants.

Lilith : Malheureusement pour le Vil Dragon Noir, Le Chevalier Blanc disposait d'un bouclier magique le protégeant du terrible feu noir et rouge. Aussi, Brandissant son épée purificatrice, le chevalier Occit, le Vil Dragon donneur de carrie !
Arkos-Dentiste : Quoi ? Nooooooooooooon !

La petite armure blanche composée de Lumière se releva et se tourna vers le Vil Dragon Noir. Portant un coup ultime sur le ventre cuirassé en carton-pate du terrible saurien, le Chevalier Blanc vaincu le Dragon noir en un flash lumineux simulant le coup d'épée final. Tombant au sol dans un râle terrible, le Dragon noir fut vaincu et avec lui, la lumière noir et rouge éclairant la scène. Ce fut donc après un instant de noir sur scène que la lumière revint, chaude, blanche et apaisante. Le chevalier blanc, de nouveau dans son armure et sur son trône dans sa maison faite de décors de carton-pâte savamment peints, jouait et trinquait avec les Mii, ses Millageois fraîchement sauvés du terrible Dragon Noir. Derrière, sur le mur de pierre du fond, la tête du Dragon Noir y reposait, accrochée tandis que la lumière se tamisait jusqu'à s'éteindre une dernière fois. La voix de la narratrice se fit entendre une dernière fois, mettant un point final à ce conte de fées.

Lilith : et c'est ainsi que le Terrible Dragon Noir nommé Dentiste fut vaincu par notre preux Chevalier. Le petit peuple était heureux jusqu'à la fin des temps et plus jamais un vil dragon ne vint les terrifier avec ses terribles carries sucrées.




RP en cours : 1 - 2  (libre)
Arènes en cours : 1(libre) - 2 (libre) - 3 (libre)
Je parle en #FF0000
Lilith en #4a9061
Revenir en haut Aller en bas
Holy
Virtuose

Holy

Messages : 583
Expérience : 2637
Féminin Âge RP : 19

Politique : 44
Métier : Forgeron d'A. - Experte
Titres:
 

(Lune, âme d'Holy [Modifié] +400, v+400, dissuasion : évite la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559870510-barre-vie-gauche2370/2370Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559871461-barre-vie-rouge  (2370/2370)
Vitesse: 1153
Dégâts: 550

Représentation du Cirque de l'Eclipse Empty
MessageSujet: Re: Représentation du Cirque de l'Eclipse   Représentation du Cirque de l'Eclipse EmptyVen 28 Aoû 2020 - 14:32

Le rideau se lève. Tu avances jusqu'au centre de la piste et dans un profond silence, tu observes le public te lorgnant à son tour.

Une révérence extravagante, un sourire amical, un signe discret vers tes complices. Une douce mélodie s’élève et résonne sous la grande toile rouge et jaune.

Les mains vides, les mains libres, une aura bleuté s'en échappe et envahis l’espace. D'une fraîcheur bienvenue, enchanteresse, une étrange atmosphère se répand.

Alors le spectacle peut commencer. Une danse lente, envoûtante et de tes gestes gracieux, des volutes bleutés jaillissent en rythme avec la musique. Comme s'ils étaient animés par elle.

Mais ils le sont, tout est calculé. Ces pas, tu les as répétés cent fois. Tout est parfait. Tu utilises l’énergie produite par leurs mélodies pour alimenter ta magie.

La Brume prend forme sous ta volonté. Modelée à tes souhaits. Dansante autour de toi comme une créature curieuse. Peu à peu elle prend forme, et, apparaît sous des yeux ébahis un dragon-loup comme tu aimes à l'appeler.

Deux grandes ailes battantes dans le brouillard mystique, un long corps se perdant dans une traînée de fumée azur, une tête de loup, énorme, serpentant au rythme des accords oniriques.

Le rythme s’emballe. Tu virevoltes à présent. Faisant voleter tes boucles blondes, les yeux fermés. Le monstre tourbillonne autour de toi avant de hurler à la lune dansante. Il prend son envole, la musique semble vouloir exploser.

Et puis plus rien.

Plus rien.

Plus rien.

L’illusion disparaît.

Le calme.

Le silence.

Le monde s'immobilise, retient son souffle. Tu ne bouges plus.

Les lumières s’éteignent et lorsqu’elles se rallument, la piste est déserte.
Codage par Libella sur Graphiorum





Représentation du Cirque de l'Eclipse 33275d11
Rps en cours :
Couleurs des dialogues : Holy - 458eff -- Lune - a5a5a5-- Autres - 357343
Revenir en haut Aller en bas
Rowtag
Nouvel(le) habitant(e)

Rowtag

Messages : 41
Expérience : 381
Masculin Âge RP : 52 (25)

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559870510-barre-vie-gauche125/125Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559871461-barre-vie-rouge  (125/125)
Vitesse: 122
Dégâts: 279

Représentation du Cirque de l'Eclipse Empty
MessageSujet: Re: Représentation du Cirque de l'Eclipse   Représentation du Cirque de l'Eclipse EmptyDim 30 Aoû 2020 - 16:47

Les roulottes de la troupe avait fait du chemin et s'étaient installées aux abords de Kastalinn. Pour ce premier voyage au sein du cirque, Rowtag était impatient de découvrir la ville nordique dont le paysage ne pouvait que lui rappeler sa jeunesse au village djöllfulin. Mais les joies de la célèbre cité du nord attendraient, pour l'heure, le jeune cornu devenu homme était face à un défi de taille. Après avoir réussi à convaincre le triumvirat de l'eclipse, il devait convaincre son public et, bien que les dirigeants du chapiteau étaient toutes des personnes charismatiques, satisfaire une foule semblait être une épreuve difficilement surmontable pour l'illusionniste. Cela l'était d'autant plus que pour sa première représentation, Rowtag avait le droit à celle marquant l'anniversaire de la troupe.

Le soir venu, les numéros s'enchaînèrent et achevaient d'ébranler sa confiance : était-il à la hauteur ? En premier lieu, la pièce réalisée par Arkos et Lilith était mignonne et enfantine, mais surtout très efficace. Ensuite, la sublime prestation d'Holy ne pouvait que rendre unanime les spectateurs. Malgré que le cornu eut entendu la musicienne répéter à plusieurs reprises, il fut subjugué par sa performance. Désormais, c'était à son tour. Jusqu'à la dernière seconde, il se demanda si un énergumène comme lui avait réellement sa place ici. Puis, le rideau se leva, découvrant sa chevelure sombre et ses cornes pourpres, son fameux costume noir et ses mains gantées. Un sourire illumina son visage, ses pupilles d'ambres brillèrent -l'adrénaline commençait à faire effet, rendant le moment de plus en plus excitant. Il ne pensait bientôt plus à sa place dans le cirque, ni même aux numéros précédents, il avait préparé quelque chose; les rouages s'étaient enclenchés et ne s'arrêteraient pas avant d'avoir fini leur oeuvre.


...

-Mesdames, messieurs, je me présente, je m'appelle Rowtag, c'est un plaisir d'être ici, introduit-il jovialement par commodité -la première impression était souvent cruciale. Kastalinn est une ville fascinante je suis très content d'avoir fait le voyage, d'autant plus que le nord me rappelle mon village natale. Je suis djöllfulin et on à tendance à nous trouver très rares mais je trouve que ce n'est pas mon espèce la plus intéressante, non non. Un jour j'ai rencontré une stryge blanche, de toute beauté. C'est alors que j'me suis posé la question, il fronça les sourcils, comme s'il réfléchissait profondément. Comment cela doit-être la vie d'un stryge blanc ? Cela à l'air génial, voler, être pur, pas de problème de chute ni de culpabilité ! Alors pour essayer, j'ai préparé quelque chose...Il tourna les talons, pivota en direction de la petite table dont il leva le voile pour mettre à jour plusieurs fioles et ustensiles. Ensuite, il bidouilla deux trois composants. Alors, qu'avons nous là...Un peu de générosité, une bonne dose de piété et...l'ingrédient final, marmonna-t-il en plissant les yeux sur son grimoire...une louchée de chaste...té ?! s'exclama-t-il,  confus, en relevant la tête vers le public. Ma foi...glissa-t-il comme pour se résigner avant de mélanger le tout et d'avaler le contenu du flacon.

-Oulah...L'homme grimaça, gesticula, puis une quinte de toux s'empara de lui. Après quelques secondes, il éternua plus violemment et des plumes blanches sortirent de sa bouche comme par enchantement. La scène dura un petit moment, si bien qu'après avoir lâché tout un nuage de plume, le cornu farfelu renonça.
-Argshhou ! Non ! Non il doit y avoir un problème ! Il se remit de tout cela et reprit sa respiration. De toutes évidences, cela ne fonctionne pas, fit-il en se grattant le nez. Non non, essayons sur quelqu'un d'autres...Ou...un éclair de génie écarquilla ses yeux, à moins que cela requiert un être déjà pur ? Mais oui ! Cela ne marche pas sur moi, j'ai déjà passer l'âge d'être pur...Tiens ! Apercevant un mi sur le devant de la scène, il l'interpella et le plaça au centre du plateau. Voyons voir si avec toi cela fonctionne...

Il versa une goutte de potion sur le chapeau de la petite créature. Cette dernière, toussota à son tour, fit des tours incompréhensibles sur le plancher, totalement désorientée. Tout à coup, une étrange fumée apparut autour du mi et révéla, une fois dissipée, un magnifique poulet blanc. Rowtag, totalement stupéfait, examina le sujet de la transformation, se tourna et lança un regard perplexe au public, revint au poulet, puis au public qui fit le lien -ou pas- entre l'animal et le stryge blanc. Après ce moment en suspend, l'homme s'adressa aux spectateurs, hilares pour certains.

-Je...Il allait dire quelque chose, puis fit non de la tête, comme s'il valait mieux ne pas surenchérir sur cette scène grotesque. Merci, merci, fit-il au mi qui revint à la normale avant d'être congédié. Bon...C'était évident en même temps, on ne sait pas vraiment d'où sortent ces mis...Enfin bref ! J'aimerais faire un dernier essai cher public, avec un enfant ! Il y a-t-il des enfants qui voudraient devenir stryge ce soir ? Quelques mains enjouées se tendirent vers le ciel. Oh ! Super ! Je t'en prie ! Il conduisit un enfant avec lui sur scène. Après lui avoir demandé son prénom, Rowtag donna une fiole au dénommé Bahldi qui la but. Plusieurs secondes de flottements s'écoulèrent avant que les effets du breuvages ne prirent effet. Bien qu'il ne ressentit rien du tout, le petit, ainsi que toute l'assemblée, put voir dans son dos deux grandes ailes apparaître peu à peu. Une aura lumineuse émana de l'enfant, terminant le portrait illusoire d'un stryge blanc. Rowtag fut soulagé, avoir utilisé autant de magie s'était avéré payant : le tout semblait faire effet au vue des expressions que firent les spectateurs. Il pouvait désormais clôturer son numéro d'un nuage de plume dévoilant l'enfant revenu à la normale.
-Mesdames et messieurs, vous pouvez applaudir Bahldi, le stryge blanc ! Lança-t-il tout sourire en désignant le petit. Merci de votre attention ! Le cornu farfelu conclut d'une courte révérence avant que les rideaux ne se referment.
Revenir en haut Aller en bas
Azriel
Arlequin

Azriel

Messages : 665
Expérience : 2911
Masculin Âge RP : 180 ans

Politique : 59
Métier : Forgeron d'A. - Apprenti
Titres:
 

(Linea, Compagnon d'Azriel - stats et pouvoirs/2)

Stats & équipements
Vitalité:
Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559870510-barre-vie-gauche2006/2006Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559871461-barre-vie-rouge  (2006/2006)
Vitesse: 1184
Dégâts: 591

Représentation du Cirque de l'Eclipse Empty
MessageSujet: Re: Représentation du Cirque de l'Eclipse   Représentation du Cirque de l'Eclipse EmptyMar 29 Sep 2020 - 2:07

Les représentations du mois dernier s'étaient bien passées, et le public avait été enchanté. Notamment, pour son plus grand plaisir, l'accueil fait à Rowtag avait été à la hauteur de ses espérances. Pour cette fin de mois, alors que les températures chutaient rapidement et que les jours raccourcissaient, pour le plus grand plaisir d'Azriel, le programme promettait d'être intimiste, puisque il serait seul sur scène avec Holy.

- Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, bienvenue au Cirque de l'Eclipse. Moi, Azriel, je serais votre maître de cérémonie ce soir. La lune est pleine, et le ciel clair, un temps idéal pour un spectacle féerique. Et c'est bien ce que je vous propose maintenant, à travers le numéro de notre vedette : Holy, la Symphonie Onirique ! Puis, ce sera à mon tour de vous offrir votre part de rêve. Que le spectacle commence !




Représentation du Cirque de l'Eclipse 1562193775-blason-transparent
La vie est un spectacle dont la mort est la dernière représentation.
Dialogues : Lilas

RP en cours
I / II / III

Hors RP
I / II

Combats d'arène
I / Libre / Libre
Revenir en haut Aller en bas
Holy
Virtuose

Holy

Messages : 583
Expérience : 2637
Féminin Âge RP : 19

Politique : 44
Métier : Forgeron d'A. - Experte
Titres:
 

(Lune, âme d'Holy [Modifié] +400, v+400, dissuasion : évite la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559870510-barre-vie-gauche2370/2370Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559871461-barre-vie-rouge  (2370/2370)
Vitesse: 1153
Dégâts: 550

Représentation du Cirque de l'Eclipse Empty
MessageSujet: Re: Représentation du Cirque de l'Eclipse   Représentation du Cirque de l'Eclipse EmptyVen 2 Oct 2020 - 12:48


☽ ♪ ☾

Kastalinn… Cela faisait à présent un an que je l'avais quitté avec le cirque, pourtant j’avais l’impression que c’était il y a bien longtemps.

Je ne tenais pas en place. Derrière l’épais rideau séparant la piste des coulisses, je tournais en rond depuis une bonne demi-heure. À vrai dire, il m’était impossible de m’arrêter ne serait-ce que deux minutes depuis que je m’étais levé au matin. Mise à part peut-être pour regarder d'un œil distrait le ciel, tentant de percevoir dans la clarté du jour la lueur pâle de la lune. Il était rare que je participe aux représentations les soirs de pleine lune mais je n’avais malheureusement pas pu m’échapper cette fois-ci. La principale raison était probablement que l’immense chapiteau devenait étouffant dans ces moments-là. Pourquoi rester dedans quand on peut être dehors et admiré l’astre lunaire dans sa plus belle nuit ?

Levant les yeux vers le plafond, je me demandais si on pouvait la voir désormais, mes doigts fourmillaient d’impatience et mes petits crocs canins me démangeaient. Détournant le regard, je tentais de porter mon attention sur autre chose. Azriel présentait les numéros de la soirée et soulevant légèrement le rideau, j’observais le public remplissant les gradins.

Tandis que je recommençais mes aller-retours nerveux dans les loges, je me remémorais avec un petit sourire la manière dont le vampire avait changé ma vie.

J'avais l’impression que la gamine pleine de rêves que j'avais abandonnée à Kastalinn était loin derrière moi à présent. Je me souvins parfaitement de ce jour-là. Je n'avais même plus assez d’argent pour rentrer chez moi, dans un petit village entre les Baldors et la forêt de sapins. Je commençais à perdre totalement espoir lorsque la dernière porte vers un maigre salaire s’était fermée devant mes yeux. Mais eux n’avaient pas vu en moi une pauvre ménestrelle perdue. Mélaskholes et Azriel. Ils m’avaient donné une chance de montrer ce que je valais et n'avaient pas hésité à me proposer de me joindre à eux afin de mener à bien leur grand projet. Construire un cirque itinérant et réunir nombres d’artistes afin qu'ils puissent utiliser leurs talents intelligemment.

J’étais rapidement devenue une artiste à part entière. Bien que Mélaskholès nous ait quittés du jour au lendemain, nous avons réussi à développer le cirque, parcourant le continent et recrutant même de nouveaux talents pour mon plus grand bonheur. Je devais tout au cirque et lui en serait éternellement reconnaissante. C’était chez moi, ma maison, ma famille. Ma meute.

Une meute bien étrange, certes, dirigée par un vampire, composé d’humains et même d’un stryge noir. Sans compter les nombreuses créatures dont on ignore quelques fois l'origine. Mais pourtant on ne pouvait pas rêver mieux…

« Ça va être à toi… » La voix douce et aqueuse de Melpoher interrompit le fil de mes pensées.

Effectivement, le vampire sortait de la piste et quelques murmures curieux se faisaient entendre dans les gradins. Je pris le violon blanc et l’archet que me tendais l’abyssale et lui souris en la remerciant. Me dirigeant de nouveau vers le rideau je marquais une pause afin de regarder une dernière fois vers le plafond.

« Elle sera toujours là après ton numéro… Marmonna une voix bougonne dans mon esprit.

-Je sais bien. » Répondis-je mentalement, le visage tendu par la concentration.

J’avançais à présent jusqu’au centre de la piste au côté de la louve brumeuse. La traîne de ma robe en soie, à fois simple et élégante, laissait un léger sillon dans le sable recouvrant le sol de la piste. Les jeux de lumière sur mon passage faisaient briller la gemme bleue qui ornait élégamment mon cou et le diadème finement forgé dans un métal argenté faisait ressortir mes boucles blondes. On pouvait voir de longs gants en dentelles lorsque je levais mon violon pour le poser délicatement sur mon épaule, l’archet non loin, prêt à enchaîner les notes.

Les spectateurs semblaient retenir leur souffle dans l’attente du spectacle, je pris une longue inspiration avant d’expirer une nouvelle fois, lentement, afin de tenter de chasser toutes distractions de mon esprit.

« Concentre-toi ! » M’encouragea Lune qui sentait ma volonté défaillir.

Oui… On y va. D’un hochement de tête, j’indiquais aux jumeaux siamois Octave et Rémi de débuter l’introduction. Le tempo d’un tambour suivit du son cristallin d’une flûte emplirent bientôt le chapiteau. Je sentis aussitôt la magie vibrer dans mon corps et lorsque le moment vint, je rejoignis les virtuoses, prenant la mélodie de tête.

Je sentais l’énergie qui bouillonnait en moi s’évaporer et prendre forme. La Brume se répandit, suivant le parcours que je lui ordonnais. Tantôts ressemblant à une nuée d’oiseaux prenant son envol, tantôts de millier de papillons bleutés. Suivant le rythme de la musique, la puissance de la mélodie. Les illusions s’enchaînaient et le public envoûté semblait émerveillé. Certains courageux tendirent les mains vers les créatures oniriques, la magie avait une drôle de texture, fraîche, électrisante, mais pas désagréable pour autant. Bien au contraire.

La musique accéléra la cadence et j’enchaînais les notes avec une petite danse. Lune ayant pris une forme intangible tourbillonnait autour de moi accentuant certains de mes mouvements dans des gerbes d’énergie bleutée.

Et puis soudain la magie sembla explosée avant de se rassembler dans des paysages fabuleux, de gigantesques arbres dont les feuilles bleues semblèrent se confondre avec les cieux. Le chapiteau avait disparu, laissant la place à un rêve éveillé. Mon rêve… J’avais perdu le fil de mon numéro et mon esprit guidait la Brume. Bientôt une lune ronde se modela entre les arbres géants.

« Holy ! »

Mes yeux papillonnèrent tandis que je me rendis compte des paysages m’entourant, bien que le public semblait toujours admirer le spectacle, ce n’était pas vraiment ce que je comptais lui montrer. Je ne pouvais arrêter de jouer, je devais venir au bout de la partition. Alors je bandais ma volonté afin de faire une nouvelle fois changer le décor. La forêt mystique et sombre disparut, libérant le chapiteau de mon univers afin de laisser la place à de plus joyeuses créatures de brumes illusoires. Mon archet courait toujours sur les cordes de mon violon mais la musique prit un air plus doux. Un kelpi géant naquis alors, prenant une bonne partie de l’espace et nageait dans l’air avec une lenteur élégante.

Le voyage touchait déjà à sa fin mais que d'aventure. La mélodie ralentissait de plus en plus, Octave et Rémi cessèrent totalement de jouer, laissant le violon comme seule mélodie pour clore le spectacle. Puis enfin le silence prit possession des lieux. Les lumières s’éteignirent, j’en profitais alors pour disparaître de la piste. Lorsque la lumière revint, le cercle de sable était désert.

Dans les loges je pus respirer un bon coup, Lune s’était matérialisée à mes côtés et sautillait de joie. Pour une fois, ce n’était pas elle qui avait l'air morose. J'avais raté mon numéro. Comment avais-je pus perdre ma concentration à ce point ? Derrière moi j’entendis le public applaudir, il semblait avoir apprécié mon tour bien qu'une grande partie n'avait été qu’une erreur.

Déçue de ma propre désobligeance, mon premier réflexe avait été de quitter les lieux, de sortir enfin à l'air libre afin d’apprécier la nuit. Mais je ne pouvais pas laisser la troupe terminer la soirée sans moi, je devais prendre mes responsabilités en main et m’acquitter du bon fonctionnement de la suite du spectacle.

☽ ♪ ☾





Représentation du Cirque de l'Eclipse 33275d11
Rps en cours :
Couleurs des dialogues : Holy - 458eff -- Lune - a5a5a5-- Autres - 357343
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Représentation du Cirque de l'Eclipse Empty
MessageSujet: Re: Représentation du Cirque de l'Eclipse   Représentation du Cirque de l'Eclipse Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Représentation du Cirque de l'Eclipse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Ville de Kastalinn :: Alentours de la ville-