AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Herbier  

Le Monde de Dùralas


Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Nous sommes actuellement en l'An 811 du Ve Âge.
Bienvenue à notre dernier membre : Aube Kel'il
Le Monde de Dùralas a précisément 3886 jours !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Dùralas, le Jeu 20 Juin 2024 - 14:49
La Spécialisation de classe s'obtient à Wystéria.
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Le deal à ne pas rater :
PC portable Gamer 15,6” ERAZER DEPUTY P60 (144Hz – i7-12650H – ...
999.99 €
Voir le deal

 

 Un pont entre deux cultures [PW Lariela]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Sslozmek Hann
Rôdeur

Sslozmek Hann

Messages : 778
Expérience : 3245
Masculin Âge RP : 38

Politique : 15
Titres:

(Seltin, corbeau de Sslozmek [Modifié], +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Un pont entre deux cultures [PW Lariela] Gauche102875/2875Un pont entre deux cultures [PW Lariela] 242396barresante02  (2875/2875)
Vitesse: 1003
Dégâts: 1212

Un pont entre deux cultures [PW Lariela] Empty
MessageSujet: Un pont entre deux cultures [PW Lariela]   Un pont entre deux cultures [PW Lariela] EmptyVen 12 Jan 2024 - 13:46
Séparation du contenu
    L’homme lézard observa le champignon. Son allure ne donnait pas vraiment envie de le manger. Cependant, il connaissait bien cette espèce et savait qu’elle pouvait être succulente bien préparée avec de la viande de gigapède, du riz, des poix et des haricots ; le tout accompagné d’un des délicieux Gin des marais que produisait son père, conçu pour savourer ce plat. Pour la plupart des gens et des nagas qui ne connaissaient pas aussi bien la terre que lui, son aspect violacé et ses sortes de tentacules qui s’apparentaient d’avantage à des racines externes pour capter l’eau et les nutriments, pouvaient en rebuter plus d’un.

-Oui, il est délicieux. Il faut seulement faire attention à ne pas percer sa poche de spores, située sous le chapeau. Elle contient des substances hallucinogènes assez puissantes. Celui-ci a l’air assez jeune donc il ne devrait pas être très dangereux. Mais il faut quand même se méfier.

    Sslozmek se baissa pour le ramasser avant de s’apercevoir qu’un des tentacules était anormalement noirâtre. Il semblait être complètement desséché et même avoir été rongé par quelque chose. L’homme lézard dégaina sa dague et gratta un échantillon de la substance du tentacule. Celle-ci semblait être visqueuse. Il ne connaissait que trop bien cette matière.

-De la salive de dartique !

    Il s’abstint de cueillir le champignon et se figea sur place pour écouter les bruits de la forêt. Il n’entendit aucun bourdonnement caractéristique d’une nuée de dartiques.

-Fichons le camp.

    Son estomac se noua et ses pupilles se dilatèrent jusqu’à devenir ovoïdes. Son cou se tordait à chaque bruit qui lui semblait suspect. Mais rien ne ressemblait à celui de dartiques affamées. Il pressa le pas. Non seulement sa vie était en jeu mais il se sentait également responsable de l’elfe qu’il avait invité à venir visiter sa forge. Même si elle avait peu de points en commun avec sa fille, elle semblait d’apparence au moins aussi jeune et il eut d’instinct le sentiment de devoir la protéger. Lors de leur première attaque, il s’était fait prendre par surprise et n’avait pas eu le temps d’avoir ce genre d’état d’âme. Mais ici, il était en terrain connu. Il savait qu’il serait en mesure de la protéger. Il avait déjà eu affaire à ces créatures et en avait vaincu plusieurs malgré leur voracité.

-Nous serons en sécurité une fois à ma forge.

    Ils entrèrent enfin dans les marais. La forêt touffue laissa place à des bosquets entourés de terre boueuse imbibée d’eau. Des sentiers avaient été aménagés. Sslozmek les connaissait par cœur et emmena l’elfe sur son terrain de chasse favori. Les premiers canaux aménagés par les nagas pour leurs rizières apparurent et il suivit l’un d’eux qui les emmènerait non loin de l’ancienne exploitation de son père. Evidemment, ils n’allaient pas s’y arrêter et l’homme lézard n’y jettera même pas un regard. Seulement, à cet endroit, la terre semblait morte et rien ne pourrait y pousser avant plusieurs générations. Mais tout cela était du passé. Aujourd’hui, l’homme lézard avait embrassé le culte de la Mère et avait eu une fille avec celle qui en tenait les rênes. Il avait d’autres responsabilités et d’autres priorités que de se morfondre sur ce qui avait été. D’autant qu’il en voulait toujours à son père, même après sa mort, d’avoir répandu le malheur sur sa famille.

    Ils débouchèrent non loin du village le plus proche de la forêt Sylfaën, et par conséquent, le plus éloigné du centre de la ville principale des Nagas. Le ventre de l’homme lézard criait famine et il ne serait pas étonné que ce soit également le cas de celui de lariela.

-Nous pouvons faire une halte ici, si vous le souhaitez.

    Ils avaient de quoi manger. Même s’il pouvait chasser, il n’avait aucune envie de se séparer de l’elfe. Ici rôdaient de nombreux nagas bestiaux qui traquaient les étrangers en quête de « viande à sacrifice » comme ils le disaient si bien. Il risquait de ne pas retrouver lariela ou alors de voir sa gorge délicate tranchée lors du prochain rituel. Si la plupart du temps cette vision ne lui faisait ni chaud ni froid, ici, il eut un spasme de dégoût. « Tu te ramolli Sslozmek », pensa-t-il. Mais peut-être n’était-ce que le fait de la connaître personnellement qui lui donnait ce sentiment d’horreur.

-Mangeons nos rations.

    Il resta songeur pendant une bonne partie du repas à regarder les fumerolles qui s’échappaient des cheminées du village. Mieux valait rester discret. Même si Lariela était une cliente, il ne savait pas si sa présence serait bien perçue par ses congénères ou si l’homme lézard serait perçu comme un traître.




Slots RP 3/3



Fiche combat
Revenir en haut Aller en bas
Lariela
Guérisseuse

Lariela

Messages : 379
Expérience : 1232
Féminin Âge RP : 370 ans

Politique : 07
Titres:

(Archéoptéryx, +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
Un pont entre deux cultures [PW Lariela] Gauche101234/1234Un pont entre deux cultures [PW Lariela] 242396barresante02  (1234/1234)
Vitesse: 464
Dégâts: 576

Un pont entre deux cultures [PW Lariela] Empty
MessageSujet: Re: Un pont entre deux cultures [PW Lariela]   Un pont entre deux cultures [PW Lariela] EmptyMer 17 Jan 2024 - 13:21
Séparation du contenu
Apparemment, en ces lieux, même les champinons savaient se défendre. Voilà qui était intéressant... Lariela connaissait des plantes venimeuses, ce qui leur servait de moyen de défense. Ou encore des plantes carnivores, mais cela leur servait plutôt à se mourrir qu'à réellement repousser d'éventuels prédateurs. Mais dans le cas de ce champignon... Hum, voilà qui serait intéressant à étudier. Mais plus tard. Là n'était pas l'objet de sa visite.

D'autant plus que, pendant qu'elle étudiait le champignon, son compagnon semblait s'être mis aux aguets. C'était lui qui connaissait les lieux, s'il sentait qu'ils n'étaient pas en sécurité, elle devait se fier à lui. Elle le suivit donc à travers ces paysages visiblement beaucoup plus dangereux que sa forêt. L'idée de ce champignon toxique ne la quittait pas. Certes, la forêt aussi abritait des champignons vénéneux, mais ils ne composaient pas la majorité d'entre eux. Ici, en revanche... Il s'agissait du premier qu'elle voyait dans ce territoire, elle s'imaginait donc qu'il faisait partie des plantes les plus communes en ces lieux.

Elle avait encore la tête pleine de champignons lorsque son guide lui proposa une pause repas. Ah. Avec tout ça, elle en avait oublié le besoin de manger, pourtant essentiel pour n'importe quel être vivant. Elle se contenta donc de hocher la tête en s'installant à ses côtés. Lorsqu'elle déballa son paqetage, elle fut déçue de ne rien trouver aux champignons... Avant de secouer la tête, agacée. Elle avait préparé elle-même ces rations, elle savait donc parfaitement ce qu'elles contenaient ! Avait-elle été contaminée par ce fameux champignon, finalement ? Etait-il capable d'envoûter ses proies pour les pousser à le manger et donc se faire empoisonner ? Cette pensée lui fit froid dans le dos et la ramena sur terre. Inconsciemment, elle se rapprocha légèrement de son compagnon :

- Hum... Il y a d'autres champignons comme celui-là dans les environs ?

Elle espérait de tout coeur que la réponse serait négative.

Un pont entre deux cultures [PW Lariela] 5f69




Ma fiche combat:
Revenir en haut Aller en bas
Sslozmek Hann
Rôdeur

Sslozmek Hann

Messages : 778
Expérience : 3245
Masculin Âge RP : 38

Politique : 15
Titres:

(Seltin, corbeau de Sslozmek [Modifié], +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Un pont entre deux cultures [PW Lariela] Gauche102875/2875Un pont entre deux cultures [PW Lariela] 242396barresante02  (2875/2875)
Vitesse: 1003
Dégâts: 1212

Un pont entre deux cultures [PW Lariela] Empty
MessageSujet: Re: Un pont entre deux cultures [PW Lariela]   Un pont entre deux cultures [PW Lariela] EmptyJeu 22 Fév 2024 - 0:05
Séparation du contenu
    Alors qu’il commençait à manger sa viande séchée, il aperçut Lariela décrire une petite moue devant ses propres rations. Il la regarda alors d’un air interrogateur. Il la connaissait peu, mais de ce qu’il avait vu, elle était une excellente cuisinière. Elle ne devrait pas être repoussée par ses propres plats qui étaient pourtant délicieux. Elle brisa ensuite le silence pour lui parler du champignon qu’ils avaient croisés juste avant d’entrer dans le territoire des nagas. L’homme lézard s’arrêta, bouche bée, entre deux bouchée. Il reposa son met dans le morceau de jute qui lui servait d’emballage et regarda l’elfe droit dans ses yeux verts. Ils étaient injectés de sang. Il était possible que le champignon ait libéré une partie de son gaz psychotrope lorsque les dartiques l’avaient dévoré. Elles étaient immunisées à ses effets et le naga avait également une résistance naturelle au gaz surtout en faible quantité. Néanmoins, l’elfe était exposée pour la première fois au poison et ne pouvait y résister totalement.

-S’il y en a d’autres ?

    Il réfléchit un court instant et secoua la tête.

-Non, ils ne poussent pas ici. Mais centrons nous plutôt sur la raison de notre venue dans les marais. Nous devrions nous remettre en chemin rapidement.

    Il rangea son paquetage ainsi que celui de Lariela  avant de la prendre par le bras.

-Plus que quelques kilomètres et nous arriverons non loin de la ville principale. Ma forge est un peu excentrée du centre. Vous y serez plus en sécurité, il y a moins de chance que nous tombions sur des nagas… « sauvages ».

    Il n’avait pas vraiment d’autres mots, c’est ainsi que ceux du Temple les appelaient. Maladie ou simple erreur génétique, ces créatures tenaient plus de l’animal que du naga et étaient retournées à l’état d’être primitifs. Ils n’en demeuraient pas moins dangereux. C’était un groupe de nagas bestiaux qui un jour avaient attaqués la ferme de son père et tués une partie des employés qui y travaillaient. Heureusement, ils n’étaient pas non plus les bienvenus en ville.


    le duo prit alors la route en empruntant un sentier peu fréquenté qui  menait directement à la ville. Ce n’était pas le chemin le plus court car il serpentait entre les arbres et contournait les zones les plus marécageuses là où la route de commerce avait été construite sur pilotis et traversait le marais en ligne droite. Il y avait cependant moins de chances de trouver la plante que l’homme lézard recherchait. La Corolle obsidienne était trop rare mais il trouva un substitut beaucoup plus fréquent, bien que moins efficace. Il cueillit des petites fleurs bleutées et les broya entre ses mains pour former une petite boule qu’il tendit à Lariela.

-Tenez. Ce n’est pas très bon mais l’envie de manger des champignons vous passera.  

    Il plissa des yeux. L’état de l’elfe ne semblait pas s’être aggravé mais il ne fallait pas sous-estimer le pouvoir psychotrope de la plante.




Slots RP 3/3



Fiche combat
Revenir en haut Aller en bas
Lariela
Guérisseuse

Lariela

Messages : 379
Expérience : 1232
Féminin Âge RP : 370 ans

Politique : 07
Titres:

(Archéoptéryx, +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
Un pont entre deux cultures [PW Lariela] Gauche101234/1234Un pont entre deux cultures [PW Lariela] 242396barresante02  (1234/1234)
Vitesse: 464
Dégâts: 576

Un pont entre deux cultures [PW Lariela] Empty
MessageSujet: Re: Un pont entre deux cultures [PW Lariela]   Un pont entre deux cultures [PW Lariela] EmptyDim 28 Avr 2024 - 10:10
Séparation du contenu
Il n'y avait pas de risque de trouver d'autres champignons semblables. Voilà qui était une bonne nouvelle. Elle espérait qu'en s'en éloignant, elle pourrait réfréner plus facilement ces pulsions qui, par ailleurs, ne lui ressemblaient absolument pas.

Comme s'il avait lu dans ses pensées, son guide la força à la suivre plus loin de la plante problématique. Elle savait que c'était la bonne chose à faire. Cependant, son corps, lui, ne semblait pas d'accord alors qu'il résistait à la prise du naga. Si ce dernier avait laissé Lariela le suivre sans la tenir, nul doute, elle aurait certainement fini par faire demi-tour. Néanmoins, la mention de "sauvages" sembla lui rendre un peu de sa conscience. Elle connaissait ce mot, synonyme de "danger". Dans une telle situation, elle ne pouvait pas permettre à un quelconque poison d'avoir le dessus sur son esprit. Alors, elle fit de son mieux pour le combattre. Néanmoins, elle le savait, à moins d'avoir l'aide du remède naturel, elle finirait pas s'épuiser et ne plus pouvoir résister bien longtemps.

Encore une fois, son guide et elle étaient sur la même longueur d'onde. Lorsqu'il lui présenta la nouvelle plante, elle ne se fit pas prier pour avaler la petite boule azurée, n'imaginant pas un seul instant qu'il pourrait profiter de son ignorance de la flore locale pour terminer le travail du champignon.

Elle grimaça lorsqu'elle sentit le goût amer de la sève des fleurs. Elle n'aimait pas cela du tout, en effet. Mais s'il s'agissait là du remède qu'elle attendait... Elle devait se faire violence et terminer de tout avaler.

Lorsqu'elle rouvrit les yeux, qu'elle ne se rappelait pas avoir fermés, elle rendit un regard reconnaissant à son compagnon. Certes, elle n'était pas guérie, mais elle savait qu'il ne s'était pas moqué d'elle, elle se sentait déjà mieux.

- Merci à vous, on peut se remettre en route.

Inutile qu'elle les ralentisse plus longtemps que nécessaire.




Ma fiche combat:
Revenir en haut Aller en bas
Sslozmek Hann
Rôdeur

Sslozmek Hann

Messages : 778
Expérience : 3245
Masculin Âge RP : 38

Politique : 15
Titres:

(Seltin, corbeau de Sslozmek [Modifié], +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Un pont entre deux cultures [PW Lariela] Gauche102875/2875Un pont entre deux cultures [PW Lariela] 242396barresante02  (2875/2875)
Vitesse: 1003
Dégâts: 1212

Un pont entre deux cultures [PW Lariela] Empty
MessageSujet: Re: Un pont entre deux cultures [PW Lariela]   Un pont entre deux cultures [PW Lariela] EmptyDim 19 Mai 2024 - 23:07
Séparation du contenu
    L’homme lézard regarda l’elfe. Après quelques minutes elle sembla déjà aller beaucoup mieux. Ce n’était pas parfait mais elle affirma qu’elle était en forme pour continuer le voyage. Le siens, finalement, n’avait pas duré très longtemps. Sitôt il avait quitté les marais pour partir à l’aventure que la première personne non naga qu’il avait rencontrée lui avait demandé de visiter les lieux d’où il venait. Assurément, ce n’était pas vraiment pour lui déplaire. Il n’était parti qu’à regret et si sa fille ne lui manquait pas autant il n’aurait probablement jamais quitté les marais de toute sa vie. Il l’aurait passée à vénérer la Mère des nagas et effectuer les mêmes besognes quotidiennes sous les ordres de sa compagne. Cette existence lui aurait convenu. Il avait tout ce dont il avait besoin au Temple et ne cherchait pas à s’en éloigner. Mais les circonstances ont fait que l’homme lézard casanier devait partir loin de son foyer. Trouver sa fille oui, mais aussi rechercher de nouvelles voies pour délivrer le Basilic de la prison dans laquelle les elfes l’avaient enfermés. Peut-être que certains d’entre eux étaient les ancêtres de celle qu’il accompagnait jusqu’à sa forge. Qu’importe ? Elle semblait loin de se préoccuper des guerres de Dùralas et ne connaissait probablement rien du Monde, tout comme lui. Elle aussi avait été extirpée de son foyer, même si pour elle, ce n’était qu’à cause de sa propre curiosité et non un évènement extérieur la poussant à sortir de chez elle. Lariela semblait elle aussi mener une vie simple dans son bosquet, vivant de la cueillette, de la chasse et de la cuisine. Tout le Monde devrait s’en contenter. Lui qui était fils d’agriculteur, il comprenait l’elfe plus que quiconque. Même certains nagas oubliaient comment la Mère avait fait pour engendrer son peuple. C’était grâce à ces marais, emplis d’abondantes richesses, qu’ils avaient pu se développer. Les richesses avaient biens des aspects et celles-ci prenaient la forme d’une faune et d’une flore nombreuse, évoluant sur l’un des sols les plus féconds de Dùralas. Cette terre, il fallait la vénérer et surtout la protéger, comme l’avaient fait ses parents et lui après eux.

    Après plusieurs heures de marche, ils arrivèrent non loin de la ville principale. Les fourneaux de la forge de l’homme lézard crachaient leur fumée habituelle. Le géant Vorna’Tuù ne semblait pas chômer en cette période où la demande de dagues de sacrifices explosait. Tant mieux, il savait que son maître ferait tout son possible pour satisfaire les demandes du Temple. Le duo pénétra dans la forge où il y régnait une chaleur étouffante. Le géant n’avait même pas entendu leur arrivé et se tenait le dos courbé dans la forge assez spacieuse pour un homme lézard mais à peine assez haute de plafond pour lui. L’homme lézard se racla la gorge. La silhouette se tourna vers lui et l’elfe tandis que son regard empli de tristesse et de lassitude fixait l’homme lézard.

-Tu n’étais pas censé partir ?

    Puis il se tourna vers l’elfe, son expression changea en un mélange d’incompréhension et de curiosité.

-Qui êtes-vous ?

-Lariela, je te présente Vorna’Tuù, mon maître de forge. J’ai rencontré Lariela dans la forêt. J’étais poursuivi par des créatures maléfiques et elle m’a offert l’hospitalité. Au détour d’une conversation je lui ai parlé de toi.

Le géant eut un sursaut de surprise et se cogna la tête contre l’une des poutres. Mais il n’émit aucun son de douleur, il avait l’habitude. Son regard sur l’homme lézard changea : il le pensait n’être qu’un suppôt du mal comme un autre mais ce naga avait peut-être une chance d’être sauvé de la folie qui consumait ceux de son peuple. Ses yeux bleus dévisagèrent alors l’elfe et il lui adressa un sourire chaleureux.

-Et bien, que vous a-t-il raconté à mon sujet ?




Slots RP 3/3



Fiche combat
Revenir en haut Aller en bas
Lariela
Guérisseuse

Lariela

Messages : 379
Expérience : 1232
Féminin Âge RP : 370 ans

Politique : 07
Titres:

(Archéoptéryx, +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
Un pont entre deux cultures [PW Lariela] Gauche101234/1234Un pont entre deux cultures [PW Lariela] 242396barresante02  (1234/1234)
Vitesse: 464
Dégâts: 576

Un pont entre deux cultures [PW Lariela] Empty
MessageSujet: Re: Un pont entre deux cultures [PW Lariela]   Un pont entre deux cultures [PW Lariela] EmptyMar 18 Juin 2024 - 12:11
Séparation du contenu
Le trajet dura encore longtemps. Mais cela ne dérangeait pas spécialement Lariela. Après tout, même si elle passait de temps en temps en ville pour faire des achats, lorsqu'elle le pouvait, elle appréciait arpenter la forêt en long, en large et en travers pour se procurer elle-même les matières premières de sa cuisine. Et puis, une balade en forêt était bénéfique pour l'esprit. Elle le laissait vagabonder et s'égarer, ce qui lui permettait de le reposer et d'être plus efficace lorsqu'elle revenait dans une situation requérant de la réflexion.

Enfin, là n'était pas la question. Ils finirent évidemment par arriver à leur destination. Et elle put rencontrer le fameux géant. Malgré elle, elle ne put s'empêcher de le fixer. Après tout, elle n'en avait jamais rencontré dans la vraie vie. Mais si elle en croyait ce que le naga lui avait dit, ce spécimen ne ressemblait pas à ses congénères... Quelque part, c'était décevant. Ce n'était pas aujourd'hui qu'elle pourrait apprendre plus de généralités sur cette race.
Mais d'un autre côté, s'il était véritablement un artiste, cela pourrait grandement l'intéresser.

- Oh euh... Premièrement, excusez-moi pour vous avoir dévisagé de manière aussi impolie, mais voyez-vous... Je n'ai jamais quitté ma forêt, je ne connais donc pas votre peuple... Oh, vous pourrez peut-être m'en parler ! Enfin, si vous êtes d'accord.

Puis elle se tut. Là n'était pas la raison de sa visite. Elle glissa un coup d'oeil contrit à son guide lors du trajet. Avait-elle été impolie ? Après tout, elle ne connaissait rien des règles de bienséance des lieux non plus...

Enfin, elle pensait cependant savoir que quel que soit le lieu, la politesse la plus élémentaire requérait de répondre lorsque l'on vous posait une question.

- Apparemment, vous êtes un merveilleux artiste. Monsieur voulait que je vous missionne pour obtenir les matières premières pour réparer mes fenêtres, mais... Honnêtement et si vous êtes d'accord, je préfèrerais vous voir travailler. Je promets de ne pas vous déranger. Voyez-vous, rencontrer d'autres personne me remplit toujours de curiosité... Mais n'hésitez pas à le dire si cette curiosité vous dérange.

Restons tout de même prudente, on ne sait jamais.




Ma fiche combat:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un pont entre deux cultures [PW Lariela] Empty
MessageSujet: Re: Un pont entre deux cultures [PW Lariela]   Un pont entre deux cultures [PW Lariela] Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Un pont entre deux cultures [PW Lariela]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entre deux berges [Pw Arhiann]
» [Convergence] Interstice entre deux mondes
» Une pause entre deux chasses [PV Axe] [PAUSE]
» [Officiel]Les Cultures Stryges
» Plaisirs complémentaires [PW Lariela]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Dùralas :: Ouest de Dùralas :: Les marais Hukutav-