AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Yavik Vulpes
Le Monde de Dùralas a précisément 1874 jours !
Dùralas, le Lun 17 Déc 2018 - 14:19
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Mais enfin ?! Ça dépasse l'enchantement ! [PW Darrö, Hevoria & Olórin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jûken'Maw
Technophile

avatar

Messages : 515
Expérience : 2484
Masculin Âge RP : 92 ans (38 en apparence)

Politique : 121
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Garuda, Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
3292/3292  (3292/3292)
Vitesse: 917
Dégâts: 1437

MessageSujet: Mais enfin ?! Ça dépasse l'enchantement ! [PW Darrö, Hevoria & Olórin]   Sam 10 Nov 2018 - 0:07

Des bruits de pas répétés au milieu desquels venaient se mêler les échos d'une respiration haletante résonnaient dans les boyaux gigantesques et interminables de la caverne sans fin. Dans ce lieu reculé de tout, un stryge noir dont l'une ailes était en charpie, dégoulinant d'hémoglobine, courait à en perdre haleine. Regardant régulièrement par-dessus son épaule sans jamais s'arrêter, ce dernier semblait fuir quelque chose... qui le poursuivait sans relâche depuis plusieurs jours.


***

Si l'on devait faire une liste des choses qui déplaisaient à Jûken'Maw dans ce bas-monde, la forêt de sapins ne suffirait pas à produire assez de papier pour toutes les noter. Mais celle ayant l'ayant forcé à se rendre dans les tréfonds de la caverne sans fin méritait sans conteste sa place sur le podium : le protocole.

Pour la petite histoire, Jûken'Maw poursuivait un criminel recherché dans tout l'Est du continent pour avoir commis près d'une dizaine d'actes répréhensibles par la Loi à travers les montagnes du Baldor, avec, en tête, l'enlèvement, le trafic d'organes, le viol et l'assassinat. Ce stryge noir avait été reconnu dans un petit village au sud-est du territoire montagneux, puis signalé aux autorités kazhariennes. Le malfrat multi-récidiviste, repéré, décida de quitter prestement la région pour se perdre dans les territoires de non-droit que représentait le sud du continent Dùralassien.

Par soucis de discrétion et de logistique, il fut donc décidé de dépêcher Jûken'Maw pour le traquer et l'éliminer. Rien d'insurmontable. Toutefois... Un élément imprévu vint perturber cette mission bien rodée. Parmi toutes personnes à qui ce déchet criminel avait causé des problèmes, se trouvait une forteresse naine fort peu arrangeante. Cette dernière tenait absolument à le juger de son vivant, devant leur propre conseil, pour les tords qu'il leur avait leur causé (le détournement d'un convoi de marchandises, il y a de cela trois ans). Suite à cela, le stryge pourrait enfin être remit aux autorités kazhariennes afin d'enfin subir ce que la loi Baldoreimoise prévoyait pour ce genre de crimes de la pire espèce : la peine de mort.

C'est donc en vie que Jûken'Maw devait ramener ce type afin que quelques scribouillards férus de règles administratives puisse acter qu'il devait effectivement être condamné à mort (sentence qu'avait déjà décrété l'Imperator). Un bel exemple de la connerie du protocole qui ne facilitait pas, mais alors PAS DU TOUT la mission déjà délicate du djöllfulin. Mais les ordres étant ce qu'ils étaient, Jûken'Maw s'exécuta. Sa chasse à l'homme, parsemée d'embûches, le mena finalement jusqu'au cœur des montagnes de Spelunca, dans un espace où le fuyard se pensait enfin hors de danger... à tort.


***

Apercevant sa cible détalant au bout du tunnel, le technophile arma son fusil, puis mit en joue sa jambe droite afin de le stopper dans sa course. Mais le volatile à plumes noires pris soudainement un virage sur la gauche, esquivant de peu un projectile qui aurait réduit son mollet à l'état de pulpe sanguinolente. Reprenant sa course-poursuite effrénée, Jûken'Maw s'élança, passa le virage, avant de l'apercevoir au loin, zigzagant afin d'éviter de se faire toucher. Visant sa cible à travers sa lunette, il voulut faire feu, mais aperçut soudain... un chariot bâché venant d'un autre embranchement se placer juste devant le stryge, au beau milieu du tunnel souterrain.

Qu'est-ce que c'est que cette connerie ?!
N'en croyant pas ses yeux lui non plus, le stryge ne laissa pas passer cette occasion qui tenait plus du miracle que du coup de chance. Il se jeta à l'arrière du véhicule avant de se camoufler parmi les marchandises. D'abord momentanément sauvé par le protocole, c'était maintenant une improbable charrette qui venait lui donner une occasion de s'en sortir...
Se pinçant les yeux devant la chance insolente de cette volaille, le kazharien rangea son fusil puis dégaina son arme de poing tout en essayant de rattraper le chariot qui filait à vive allure.


Il manquait plus que ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darrö Aldhren
Âme égarée

avatar

Messages : 352
Expérience : 2230
Masculin Âge RP : 10

Politique : 01
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Lui, par Darrö, +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
4140/4140  (4140/4140)
Vitesse: 475
Dégâts: 41%

MessageSujet: Re: Mais enfin ?! Ça dépasse l'enchantement ! [PW Darrö, Hevoria & Olórin]   Mer 14 Nov 2018 - 22:23


" Je peux savoir où nous allons Madame ?! "

Darrö tenait les rênes du cheval qui traînait énergiquement le chariot dans lequel ils étaient depuis quelques heures, il n'arrivait toujours pas à comprendre ce qu'il faisait là. L'étrange femme avec laquelle il avait été transporté, il ne savait pas comment, jusque dans ce village où un élémentaliste très puissant avait manqué de peu de les réduire en poussière était assise à côté de lui, un certain sourie aux lèvres. Il l'avait aperçu dans un village alors qu'il rentrait d'une chasse, sachant qu'elle vivait à l'Académie, il lui avait demandé ce qu'elle faisait là et elle lui avait répondu, le plus simplement du monde, qu'elle se baladait, tout bonnement.
Ne comprenant pas vraiment comment elle pouvait se balader à plusieurs jours de marche de l'Académie, il lui avait proposé son aide si elle en avait besoin, ce à quoi elle avait lui avait juste demandé s'il savait conduire. Il était donc là, les rênes d'un chariot qu'il ne savait absolument pas conduire entre les mains, ne sachant pas vers où ils se dirigeaient, se contentant de suivre les indications de cette femme qui était, et il l'avait compris très tôt, experte en situation farfelue.

" Je ne suis pas sûr de vraiment savoir conduire Madame. Vous feriez peut-être mieux de prendre les rênes. Je ne sais même pas où je vais ! "

Elle ne fit pas attention à ce qu'il venait de dire, elle semblait juste perplexe, observant le chargement de la charrette d'un air interloqué. Se risquant à tourner la tête juste le temps qu'il faudrait pour ne pas se prendre les parois rocheuses de la grotte dans laquelle ils venaient de rentrer, il crut voir du mouvement à l'arrière avant qu'une aspérité sur la route ne fasse voler une toile de lin, découvrant un stryge noir blessé.
Restant les yeux fixés sur l'individu à l'air patibulaire, il ne retourna la tête vers la "route" que lorsque le chariot commença à frotter le long de la roche.

" Aaaaahh ! Mais qu'est-ce qu'il fait là ?! Je peux savoir qui c'est ? "


" C'est peut-être son chariot ? "


" Quoi ! Mais je croyais qu'il était à vous ce chariot ! Mais pourquoi vous me faites le conduire s'il n'est même pas à vous ? "

" C'était marrant. "

Se retournant vers le stryge à l'air sévère qui avait l'air blessé, il espérait que ce n'était pas elle qui lui avait fait ça. Elle avait brisé le bâton de l'élémentaliste et avait volé une charrette, plus il y pensait, plus il se disait qu’elle ne devait pas être laissée seule. Un jour, elle finirait par se faire mal.

" Excusez la Monsieur, elle n'est pas méchante, elle ne réfléchit juste pas avant d'agir. Nous allons vous rendre votre charrette, dès que j'aurais trouver comment arrêter ce cheval. Arrête-toi s'il te plait, allez arrête toi. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Enchanteresse Suprême ♦ Oracle de Wystéria ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 1004
Expérience : 5675
Féminin Âge RP : 25 ans

Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3797/3797  (3797/3797)
Vitesse: 766
Dégâts: 2757

MessageSujet: Re: Mais enfin ?! Ça dépasse l'enchantement ! [PW Darrö, Hevoria & Olórin]   Lun 26 Nov 2018 - 1:10


Grimpant avec difficulté dans le chariot, le stryge noir tentait de faire abstraction de la douleur affreuse émanant de la charpie lui servant d’aile droite. Ce foutu traqueur cornu... Il l’avait pisté depuis les montagnes du Baldor jusqu’ici.

Au cours de sa longue vie de criminel, Nergath (car tel était son nom) avait eu affaire à bon nombre de guerriers téméraires ayant juré de lui mettre la main dessus afin de le punir pour tout ses méfaits. Peu importe ses adversaires, il avait toujours réussi à s’en sortir par divers stratagèmes, jusqu’à simuler sa propre mort il y a quatre ans, lorsqu’un peloton entier de kazhariens prit d’assaut son dernier repaire connu.
Mais ce type… Ce type était un professionnel… Il ne lui avait fallu qu’un instant pour le mutiler gravement ; chose qu’une vie de criminalité toute entière n’avait pas réussi à faire. S’il voulait vivre, il allait falloir foutre le camp en vitesse, car son poursuivant ne le louperait sûrement pas la prochaine fois.

Rampant parmi les innombrables marchandises entassés à l’arrière du chariot, Nergath s’avança vers la tête du véhicule d’où émanait des voix. Ses passagers avaient sûrement dû le remarquer, mais qu’importe. Ces crétins devaient sûrement être des marchands itinérants. Ils feraient d’excellents otages, voir des boucliers humains si jamais l’assassin à ses trousses venait à le rattraper. Soudain, après un violent soubresaut du chariot, le drap sous lequel il s’était dissimulé se souleva, le révélant aux yeux de ses hôtes.

Aaaaahh ! Mais qu'est-ce qu'il fait là ?! Je peux savoir qui c'est ?
Un gamin ?! Surprit, le stryge se ressaisit bien vite, un rictus satisfait se dessinant alors sur son visage.
Parfait… D’abord une charrette salvatrice et maintenant une cible sans défense et paniquée. Prendre le contrôle de ce véhicule serait un jeu d’enfant. Visiblement, Marisher lui souriait… Comme toujours. Confiant, Nergath s’apprêtait à saisir sa dague accrochée au niveau de ses reins… quant une deuxième voix résonna alors, interrompant le stryge dans son action.
C'est peut-être son chariot ? Rétorqua la femme située derrière le jeune garçon. S'en suivit plusieurs échanges rapides sans queue ni tête entre les "propriétaires" de l'engin.
Excusez-la Monsieur, elle n'est pas méchante, elle ne réfléchit juste pas avant d'agir. Nous allons vous rendre votre charrette, dès que j'aurais trouvé comment arrêter ce cheval. Arrête-toi s'il te plait, allez arrête-toi !

Wow... Ces deux couillons avaient pas l'air d'être des lumières.

Y'as... Pas de mal. Vous en faites pas pour moi. Par contre cette charrette elle est pas... Oh et puis merde ! Ne comprenant pas vraiment ce qui se passait (et s'en foutant allègrement), le criminel reprit sa tentative de prise d'otage. Mais au moment où il s'apprêtait à dégainer sa lame...
Que... il s'aperçut avec stupeur qu'elle n'était plus dans son fourreau. Cherchant par de rapides coups d'oeils tout autour de lui, il ne la trouvait pas. Impossible ! Il était pourtant sûr de l'avoir rengainé lorsque l'autre bonne femme s'était mise à jacass...

Eeeh ! Sympa votre couteau ! Je peux le tester ?

Levant les yeux brusquement, Nergath constata avec une stupeur non dissimulée que la femme lui faisant face tenait son arme entre ses mains.
Euuuu... Et bien... Je... Non euuuuu, j'veux dire oui ! Oui bien sûr. Faites vous plaisir...
Super ! S'écria Hevoria en se mettant à jongler avec elle, puis la faisant tournoyer, pointe au bout de son index, avant de faire semblant de poignarder Darrö avec, alors que ce dernier peinait à maintenir la trajectoire du chariot.
De la diplomatie Nergath. De la diplomatie. Songea-t-il. Joue le jeu. Ces deux crétins sont probablement ton ticket de sortie. Mais quand même... Comment cette empaffée s'était-elle retrouvée avec sa dague entre les doigts. Et d'ailleurs... Il n'y avait pas que ça qui était étrange. Elle était franchement louche cette gonzesse. Sa tronche était recouverte de tatouages sortis d'un autre monde. Il n'en avait jamais vu de tels... Pendant ce temps-là, la dite étrangetée, elle, contemplait l'objet avec des yeux ronds comme des billes.
Joli modèle, avec des crans et tout ! La classe ! Soudain, elle décida de se lever, puis s'approcha du bord du chariot qui filait comme le vent. Elle tendit alors le bras vers l'un des parois rocheuses défilants à vive à allure, à quelques centimètres du véhicule, avant d'y frotter la lame qu'elle tenait.

Un immonde bruit métallique accompagné d'une gerbe d'étincelles résonna dans la caverne.

Oups !
MAIS QU'EST-CE QU'ELLE FAIT CETTE CONNASSE !?!?! Hurla intérieurement Nergath en s'arrachant les cheveux.
Meh. C'est pas super solide votre truc par contre. Acheva-t-elle en lui rendant la dague, dont la lame avait été rabottée jusqu'à la garde. Faudra penser à l'aiguiser.
M... Me... Put... Merci... Trop aimable. Bafouilla le stryge, réussissant à se contenir à un fil tout en esquissant un sourire difforme, produit de la volonté de ne pas griller sa couverture mélangé au fait de vouloir lui arracher les yeux scéance tenante.


***

Pour la petite histoire, Hevoria avait piqué ce chariot à une vieille marchande ambulante à la sortie d'un petit village qui essayait à tout prix de lui vendre des trucs dont elle se foutait, la vestale désirant seulement se rendre à la caverne mystérieuse pour aller chasser du gros gibier. Certes, elle aurait pu s'y rendre en un instant grâce à ses portails, mais cela lui enlevait le plaisir du voyage et de ses imprévus. Quoi qu'il en soit, l'ancienne insistait lourdement, jusqu'à se montrer menaçante.
Elle prit finalement la mouche quand la jeune femme lui rétorqua que ses marchandises puaient le hareng (ce qui était vrai). La grand-mère, après avoir insulté l'ascendance de sa cliente... elle tenta alors de foudroyer cette jeune impudente. Non content de ne rien faire à la vestale, la mégère pu bientôt sentir le reste de ses vieux os se briser avant de traverser une demie-douzaine de troncs d'arbres. Comment s'appelait-elle déjà cette sorcière ? Olka ? Olgi ? Non... Non ce n'était pas ça... Bah ! Quelle importance ?

Enfin tranquille, Hevoria grimpa sur ledit chariot, se disant que ce type de traversée la changerait... avant de se rendre compte qu'elle ne savait pas piloter cette chose. C'est alors qu'elle aperçu un jeune garçon au visage familier marcher dans les rues du village voisin.

Peut-être pourrait-il l'aider ?

***


Et voilà comment Darrö et Hevoria se retrouvèrent sur une charrette bâchée propulsée par un puissant destrier à travers d'étroites et interminables galeries perdues au beau milieu de nulle part. Le véhicule filait déjà à vive allure, forçant le stryge à se tenir à une caisse de marchandise, mais cela n'allait pas assez rapidement au goût d'Hevoria. Après tout, pour une fois qu'elle empruntait un nouveau moyen de locomotion, elle avait envie d'en profiter.

Dit ? On peut pas aller plus vite ? Lança-t-elle, visiblement en manque de sensations fortes.
Mais vous êtes malade ?! J'arrive déjà pas à la conduire à cette vitesse !
Elle a dit "plus vite" ?
Roooooh... Boudant quelques instants, la vestale eu soudain une idée brillante. Darrö ayant le dos tourné, elle claqua des doigts. Immédiatement, une salve d'esprits jaillit de son corps, sous les yeux ébahis du stryge noir, puis prit possession des quatre roues du véhicule avant d'accélérer leur rotation. Sous l'impulsion des spectres, le chariot prit brusquement de la vitesse, forçant le destrier à accélérer la cadence afin de ne pas se faire rouler dessus.

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ! Mais qu'est-ce qui se passe encore ?!

Tombant à la renverse à cause de l’accélération, Darrö n’arrivaient plus à contrôler le véhicule, qui filait tel un buffle enragé à travers les galeries. Se relevant tant bien que mal, il vit alors Hevoria, penchée sur le rebord du chariot, le corps à moitié dans le vide et la tête à quelques centimètres d’une des parois de la caverne. Ne s’inquiétant pas le moins du monde de la situation, cette dernière s’esclaffait d’un rire dément venant se mêler au souffle assourdissant de la vitesse plaquant ses cheveux en arrière.

ATTENTION MADAME !!! S’écria le jeune mage en se précipitant vers elle. Arrivé dans son dos, il la tira brusquement par la ceinture, lui évitant de justesse de se faire décapiter par une excroissance rocheuse dépassant du mur. Les deux compères s’écrasèrent l’un sur l’autre, les rires de la jeune femme couvrant les craquements de bois du chariot, ballotté dans tous les sens par l’irrégularité du terrain.
Nergath, lui, était cramponné de toutes ses forces aux rambardes du véhicule afin de ne pas en être éjecté. Récitant ses prières à Marisher, il n’entendit pas qu’une caisse de marchandise glissait de sa pile... avant de s’écraser son crâne, l’assommant net.

Bon sang ! Madame ! Occupez-vous du cheval le temps que je me charge de lui ! S’écria Darrö, sa petite voix tentant de couvrir le bruit assourdissant du vent produit par la vitesse qu’avait atteint leur engin.
Chef, oui chef ! Répondit Hevoria, souriante, tout en se mettant au garde-à-vous.
S’approchant du criminel, Darrö examina son front, sur lequel grossissait dorénavant un hématome violacé déjà large comme un œuf de poule. Le jeune mage apposa sa main sur son crâne avant de diffuser une fine brume blanchâtre qui, lorsqu’elle entra en contact avec la blessure, la fit partiellement diminuer de volume. Ceci fait, le jeune garçon poussa un petit soupir de soulagement, s’accordant quelques instants de répit.

Dit donc... Tu fais ça bien !
Merci madame. Mais il va lui falloir un long de rep… Mais ! Mais qu’est-ce que vous faites là vous ?! Qui manœuvre le chariot maintenant ?!
Ah ? Tu m’as dit de m’occuper du cheval pourtant. Questionna la vestale en se grattant la tête, perplexe.
Oui ! Qu’est-ce que vous n'avez pas compris alors ?!
Bah c’est fait. Du coup je l'ai caressé.
MAIS ? MAIS NOOOON ! Quand je vous disais « s’occuper du cheval », ça voulais dire manœuvrer le chariot !
Ah !
Bon. Pas de panique Darrö. Pas de panique. On peut encore…
Mais alors qu’autour d’eux, les murs de la caverne sans fin défilaient à une vitesse vertigineuse, les deux mages tournèrent soudain à l’unisson leur tête vers le canasson, au-devant duquel apparaissait une intense lumière blanche.
Oh… Franchissant cette dernière à toute vitesse, le véhicule pénétra alors dans un endroit à couper le souffle : une immense jungle souterraine au cœur d’une cuvette, au-dessus de laquelle volaient d’antiques créatures, le tout baignant dans une lumière exotique provenant d’on ne sait où.

Splendide… Mais l’émerveillement de nos passagers fut de courte durée, car ils se rendirent bien vite compte que la piste sur laquelle leur véhicule était lancé se terminait dans une vingtaine de mètres… par un immense ravin plongeant tout droit dans les entrailles de cette jungle.
Bondissant comme un seul homme, Darrö tenta de se précipiter vers les rênes, mais… Trop tard ! Les roues arrière se brisèrent au contact d’un nid de poule, catapultant le véhicule ainsi que ses opposants par dessus la falaise.


AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!
AAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais enfin ?! Ça dépasse l'enchantement ! [PW Darrö, Hevoria & Olórin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mais enfin ?! Ça dépasse l'enchantement ! [PW Darrö, Hevoria & Olórin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tu vois au début je t'aimais pas beaucoup. Mais là plus le temps passe moins je peux te saquer ~ Hansel
» Quand l'élève dépasse le maître
» Les oiseaux ne laissent qu'un chant éphémère ; l'homme passe, mais sa renommée survit. [FANFICTION]
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: La Caverne mystérieuse :: Dasikon Teràs-