AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Arkos Minhem
Le Monde de Dùralas a précisément 2311 jours !
Dùralas, le Jeu 27 Fév 2020 - 12:24
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
-92%
Le deal à ne pas rater :
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 Intérieur – ...
1.59 € 20.94 €
Voir le deal

Partagez
 

 "En selle et Grendel" [PW Le Voyageur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Le Voyageur
Pugiliste

Le Voyageur

Messages : 171
Expérience : 1462
Masculin Politique : 01
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 

(Cheval décédé, +200, v+200, Vitesse macabre : Les debuffs de vitesse (équipements, pouvoirs, météo, etc.) n'ont aucun effet sur le propriétaire. En contrepartie, les buffs de vitesse n'ont pas non plus d'effet sur lui/elle)

Stats & équipements
Vitalité:
"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 1559870510-barre-vie-gauche1022/1022"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 1559871461-barre-vie-rouge  (1022/1022)
Vitesse: 663
Dégâts: 1011

"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: "En selle et Grendel" [PW Le Voyageur]   "En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 EmptySam 23 Nov 2019 - 19:37

Apprenti chaman gobelin ? Eh bien, ne le prends pas mal Grabuge (d'ailleurs c'est pour ça que je ne le dis pas tout haut), mais bizarrement je préfère m'occuper tout seul de ce simple thé. L'idée de voir un œil flotter à côté d'une phalange ne me donne pas du tout envie. C'est curieux, n'est-ce pas ? Non, non, non. On va le faire de la façon la plus normale qui soit : bouillir de l'eau dans mon petit pot en fonte, attendre la bonne température pour plonger mon sachet d'herbes et d'épices juste le temps de laisser ces plantes s'infuser correctement. Pas d'incantation magique, pas de mélange avec des os et des ailes de chauve-souris.
- Tu devrais mettre un peu de cannelle, ça relève le goût des tisanes.

Hum...
Tu la sens ma perplexité ? Bon, je veux bien te faire plaisir et rajouter ton ingrédient démoniaque. Mais... Mais ce sera la seule concession que je vais faire. Non pas que je n'ai pas confiance en tes connaissances. Je plaisante, je plaisante, mais au fond je sais bien qu'il doit sûrement y avoir des tisanes comestibles chez les gobelins, enfin je pense. Non, puis je ne pense pas que cette histoire de cannelle soit liée à un enseignement de peaux-vertes.
Donc je prends ton sachet de cannelle et j'en mets dans mon infusion. Ah... Et dire que je n'aime pas la cannelle... Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour des cyclopes !

Voilà, ça ne devrait pas prendre trop de temps à se préparer. J'enlève mon pot du feu et je n'ai plus qu'à patienter la durée qui me semble la plus optimale pour ce petit mélange aux herbes et à cette fichue cannelle. Quelle idée d'aimer ce truc, sérieusement ? Bon, c'est vrai que j'en fait tout un plat pour pas grand chose ; au final, ça passera beaucoup mieux dans une tisane que dans un gâteau. Pourquoi mettre de la cannelle dans les gâteaux ? Il y a de ces idées farfelues quand même...
- Tu es quelqu’un de juste, Voyageur. L’archétype même de ce que je recherche pour Égide.

Juste, juste, juste... C'est vite dit. On pourrait plutôt dire que j'ai eu de la chance. Mais... Je te vois venir avec tes grands sabots. Je vais écouter ce que tu as à me dire, mais je ne suis pas homme pour ta quête. Et en plus il te faudrait des compagnons en lesquels tu peux avoir confiance. On ne peut pas dire que c'est mon cas.
Par contre, ne m'en veux pas si je perds le fil un instant, j'ai besoin de faire attention à l'infusion du thé si tu espères pouvoir boire quelque chose de potable. Sinon, il faudra qu'on verse tout par terre et qu'on recommence. Ce serait vraiment dommage d'avoir gâché de la cannelle. Oh oui, tellement dommage, héhéhé...
Pas d'inquiétude, je ne fais que plaisanter, jamais je ne saboterai tout ce travail réalisé. Quand même, ce serait idiot !
- Peut-être ton avis a-t-il changé d-ici là ? Dùralas a besoin de gens comme toi pour lutter contre l’injustice, et de gens comme moi pour coordonner nos actions afin qu’elles aient un réel poids sur la criminalité.

Les justiciers de Dùralas œuvrant sur l'ensemble du continent en coordonnant leurs actions à partir d'une forteresse bien agencée. Étrangement, ça me rappelle cette histoire sur les chevaliers blancs mais tout ceci rend aussi hommage aux Khazariens ; si cette faction avait une unité spécialisé dans les interventions en-dehors de leur territoire, ça ressemblerait à cette Égide-là.
Juste besoin de m'occuper correctement de l'infusion et ma réponse te parviendra. De toute manière, tu te doutes bien de ce qu'il en est pour moi, même si tu n'en as pas envie. Malheureusement pour toi, je n'ai pas changé d'avis depuis la dernière fois.
- Voyageur n'est pas un justicier. Si quelqu'un a besoin de mon aide c'est avec plaisir que je viens porter assistance, même si la balle n'est pas dans mon camp, mais ça tu l'as bien remarqué. Mais ça ne fait pas de moi un justicier. Voyageur ne fait que prendre la route et donner des coups de main quand il y a besoin. Attention, c'est chaud.

Ce sont de gros gobelets, mais ça fera bien plaisir d’avoir toute cette contenance entre les mains pour se réchauffer et retrouver des forces après toutes ces épreuves.
- C'est l'influence de ma vie principale, actuellement en pause, qui me pousse à porter mon concours pour des combats de ce genre. Voyageur ne pourra jamais appartenir à Égide mais celui que je suis sous cette capuche n'est, malheureusement, pas intéressé. Je suis plutôt un chevalier qu'un justicier et les Dragonniers me conviennent mieux qu'Égide.

Bien sûr, je me fais une vision un peu différente d'Égide, mais malgré tout je ne me reconnais pas dans cette guilde, que ce soit en tant que Voyageur qu'en tant que moi-même. J'ai un devoir que je fuis, certes, mais c'est un devoir très important.
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1715
Expérience : 3646
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 163
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 1559870510-barre-vie-gauche3600/3600"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 1559871461-barre-vie-rouge  (3600/3600)
Vitesse: -368
Dégâts: 3929

"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: "En selle et Grendel" [PW Le Voyageur]   "En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 EmptyDim 24 Nov 2019 - 0:16

Le Voyageur mit un petit moment à répondre, profitant de cet instant pour s’occuper de sa tisane presque achevée. Puis il finit par me dire, tout en commençant à verser son brevage dans les gobelets qu’il avait:

Voyageur n'est pas un justicier. Si quelqu'un a besoin de mon aide c'est avec plaisir que je viens porter assistance, même si la balle n'est pas dans mon camp, mais ça tu l'as bien remarqué. Mais ça ne fait pas de moi un justicier. Voyageur ne fait que prendre la route et donner des coups de main quand il y a besoin. Attention, c'est chaud.

Je fis un léger sourire en prenant le gobelet qu’il me tendait, profitant de la chaleur bienvenue offerte par la tisane. Il n’avait pas tout à fait raison, sur ce point. Ou en tout cas, son concept de justice était différent du mien. Des justiciers, il y en avait un bon nombre. Un acte de bienveillance sans intérêt personnel derrière faisait déjà de lui quelqu’un de juste. Un justicier, même si ce n’était pas “à plein temps”. Et c’était là la seule chose qui m’importait pour choisir les futures recrues d’Egide. L’envie de faire le bien et de lutter contre le crime et les injustices, indépendamment du talent de la recrue. Après tout, les guerres ne se menaient pas qu’avec des soldats, et chaque bras en plus pouvaient aider à faire tomber le crime, que la personne soit spécialisé dans l’architecture, dans le combat ou dans le recel d’informations.
Mon interlocuteur poursuivit, tout en profitant lui aussi de la chaleur de la tisane qu’il venait de préparer:

C'est l'influence de ma vie principale, actuellement en pause, qui me pousse à porter mon concours pour des combats de ce genre. Voyageur ne pourra jamais appartenir à Égide mais celui que je suis sous cette capuche n'est, malheureusement, pas intéressé. Je suis plutôt un chevalier qu'un justicier et les Dragonniers me conviennent mieux qu'Égide.

Je hochai la tête en guise de début de réponse, respectant son choix. S’il ne ferait jamais partie d’Egide - encore qu’il ne fallait jamais dire jamais - le Voyageur pouvait devenir, à terme un allié de circonstance. Je retins aussi qu’il était intéressé par les Dragonniers, et je répondis donc finalement, reprenant un sujet sur lequel je pourrais l’éclairer:

Je comprends ton choix, Voyageur. Sache néanmoins que les portes de ma future forteresse te seront toujours ouvertes, que tu sois sous mes ordres ou à mes côtés dans la grande lutte contre le mal. Je retiens tout de même que tu es potentiellement intéressé par les Dragonniers? Il se trouve que j’en fais moi-même partie, camarade. J’étais venu à la base pour forger une simple alliance avec la future Egide, mais de fil en aiguille je me suis retrouvé à participer à la vie de cet ordre illustre. Je suis un Dragonnier, même si mon dragon a plus l’allure d’une griffonne de mauvaise augure…

Je jetai un regard complice à Feriel qui, mi-vexée mi-amusée, me mit un petit coup de bec sur la tête. Sans intention de me faire mal, bien sûr, sinon elle aurait aisément pû percer mon crâne comme une coquille d’oeuf. Je me frottai alors la tête, amusé de mon côté malgré ma migraine qui ne disparaissait jamais vraiment, et enchaînai:

Mais je préférerais toujours me battre au côté de ma fidèle Feriel que du côté de cent puissants dragons. C’est là un des objectifs principal des Dragonniers: la communion entre le Dragonnier et son partenaire. Et toi Voyageur, entretiens-tu ce genre de relation avec un ou une partenaire de route?
Revenir en haut Aller en bas
Le Voyageur
Pugiliste

Le Voyageur

Messages : 171
Expérience : 1462
Masculin Politique : 01
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 

(Cheval décédé, +200, v+200, Vitesse macabre : Les debuffs de vitesse (équipements, pouvoirs, météo, etc.) n'ont aucun effet sur le propriétaire. En contrepartie, les buffs de vitesse n'ont pas non plus d'effet sur lui/elle)

Stats & équipements
Vitalité:
"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 1559870510-barre-vie-gauche1022/1022"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 1559871461-barre-vie-rouge  (1022/1022)
Vitesse: 663
Dégâts: 1011

"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: "En selle et Grendel" [PW Le Voyageur]   "En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 EmptyDim 24 Nov 2019 - 18:16

Grabuge n'en démord bien dirait-on, il veut absolument que je travaille avec lui pour sa guilde. Je ne dis pas que selon un concours de circonstance je pourrais potentiellement avoir quelque chose à faire avec Égide, mais c'est seulement dans le cas où la "mission" est sur ma route. D'ailleurs, je ne saurais même pas que c'est une mission ; tout ce fera par le plus grand et le plus pur des hasards. Personne ne viendra me dire d'aller en tel lieu pour sauver une poule qui boite. Soyons très clair là-dessus !

Ce n'est pas étonnant que ce gobelin se trouve mêlé aux Dragonniers ; le contraire aurait été curieux en fait. Si je ne m'abuse, mes majeures connaissances des Khazariens, des Gardiens et des Zéphyriens sont liés aux Dragonniers. Comme quoi, un membre éminent de ces factions qui ne fait pas partie de cette organisation est simplement un futur Dragonnier. Ou alors un espion ? Hum... Peut-être devrait-on mieux se méfier des non-Dragonniers. Je pense que c'est à réfléchir.
- Oui, j'ai cru comprendre que les Dragonniers entretiennent des liens forts avec leurs familiers et montures ; il faut bien se contenter de ça à la place d'un dragon, ahahah ! Je plaisante bien sûr.

La "dragonne" de Grabuge va m'ouvrir le crâne si je dis des choses pareilles avant tant de légèreté et j'aimerais bien garder tous mes membres. Contrairement à un certain gobelin, ce n'est pas prévu que je perde un œil prochainement ou pire : me faire expulser ! Euh... Qu'est-ce que je dis moi en fait ?
- Comme tu le vois, je voyage seul et je préfère me contenter de ma seule compagnie. Ce n'est pas que je n'aime pas les gens ou les animaux, loin de là. Il y a des choses comme ça...

Je change complètement de sujet, mais je commence à avoir faim. Peut-être ai-je un petit croustillant ou quoi que ce soit dans ma besace ? Je pourrais aussi me ravitailler de nouveau en viande porcine ou reptilienne... Reptilienne hein ? Ah ! Quelle plaisanterie est-ce là ? Si je crois ce reptile sans cœur je... je... Oh flûte !
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1715
Expérience : 3646
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 163
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 1559870510-barre-vie-gauche3600/3600"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 1559871461-barre-vie-rouge  (3600/3600)
Vitesse: -368
Dégâts: 3929

"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: "En selle et Grendel" [PW Le Voyageur]   "En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 EmptySam 14 Déc 2019 - 21:33

Le Voyageur me répondit rapidement alors que je prenais mes aises au creux de Feriel, profitant de la chaleur octroyé par ses plumes couleur ténèbres:

"Oui, j'ai cru comprendre que les Dragonniers entretiennent des liens forts avec leurs familiers et montures ; il faut bien se contenter de ça à la place d'un dragon, ahahah ! Je plaisante bien sûr."

Je souris en tapotant le flan de Feriel qui eut une sorte de soupir, préférant poser sa tête sur le sol en jetant un regard hautain à notre camarade. Ma foi, cela valait mieux qu'un coup de bec sur le crâne, et je parlais d'expérience! Le Voyageur continua sur sa lancée, ne se formalisant visiblement pas de la réaction de Feriel:

"Comme tu le vois, je voyage seul et je préfère me contenter de ma seule compagnie. Ce n'est pas que je n'aime pas les gens ou les animaux, loin de là. Il y a des choses comme ça..."

Je comprenais son besoin de solitude, dans un sens. Depuis tout jeune, j'avais toujours été solitaire, et ma tribu me l'avait bien rendu. Je n'étais pas particulièrement aimé parmi les Shlazvork, parceque j'aimais mettre des coups de pieds dans la fourmilière en ignorant les conséquences. L'injustice m'avait toujours pesé, mais elle faisait partie de la vie et de la routine, et la changer revenait à faire changer les choses. Le genre de chose que peu de gens appréciaient. Pourtant, Egide m'avait permis de découvrir la camaraderie, et je mentirais si je disais que je n'avais pas besoin de ça pour m'aider dans les coups durs. Pas depuis que j'y avais goûté, des dizaines d'années durant. Je lui répondis donc, l'air un peu plus profond que je ne l'aurais voulu:

"C'est quand on t'ôte quelque chose que tu te rends vraiment compte de l'importance que ça avait. J'étais solitaire, moi aussi, par le passé. Mais depuis la chute d'Egide, je dois reconnaître que la solitude m'a longtemps pesé. Tu devrais vraiment te trouver un ou une partenaire, l'ami. Aussi fiable que Feriel de préférence. Cela rendra tes longues nuits un peu moins dures à supporter à mon avis. On ne peut pas vivre éternellement seul, ou pas en restant sain d'esprit en tout cas. Rien ne t'oblige de t'entourer de milliers de camarades, après tout, mais pense à ce que je te dis. Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin."

J'eus un petit sourire discret, pas peu fier de mon trait d'esprit. J'avais abandonné l'idée de le recruter, mais peut-être immiscerais-je le doute en lui, et lui ferait réfléchir sur les forces mais aussi les faiblesses d'être seul. Plus en qualité d'ami que de capitaine d'Egide avide d'hommes justes. Je laissai un petit silence s'installer avant de reprendre, me rappelant la conversation laissée en suspens il y a plusieurs heures maintenant:

"Mais dis-moi Voyageur, nous n'avons toujours pas eu l'occasion de nous échanger nos vrais noms. Je pense que tu mérites de connaître le mien, après m'avoir épauler deux fois et risquer ta vie pour moi, après tout!"

Je ne lui révélai pas tout de suite ce secret d'état. Après tout, peut-être préférait-il qu'on en reste là. Peu de personnes connaissaient mon nom, pas pour une question de mystère mais plus parceque cela faisait maintenant trente ans que l'on m'appelait Grabuge.
Revenir en haut Aller en bas
Le Voyageur
Pugiliste

Le Voyageur

Messages : 171
Expérience : 1462
Masculin Politique : 01
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 

(Cheval décédé, +200, v+200, Vitesse macabre : Les debuffs de vitesse (équipements, pouvoirs, météo, etc.) n'ont aucun effet sur le propriétaire. En contrepartie, les buffs de vitesse n'ont pas non plus d'effet sur lui/elle)

Stats & équipements
Vitalité:
"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 1559870510-barre-vie-gauche1022/1022"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 1559871461-barre-vie-rouge  (1022/1022)
Vitesse: 663
Dégâts: 1011

"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: "En selle et Grendel" [PW Le Voyageur]   "En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 EmptyDim 15 Déc 2019 - 15:07

Alerte, alerte, Grabuge fait dans le sentimental. Grabuge est en train de toucher une corde sensible. Grabuge essaye de me faire verser des larmes en me rappelant cette dure réalité. Que quelqu'un m'aide ! Non ? Oh, eh bien on va faire avec. À moi la Garde ? Non plus ? Arf, ce n'est vraiment pas bien ça.
Je plaisante, comme à mon habitude, sûrement pour faire taire mes regrets et ma tristesse. Des camarades, j'en avais et j'avais trouvé la merveille parmi les merveilles. Mais tout ceci n'a aucune importance. Des choses sont arrivées, mais je ne me laisse pas abattre et pour aller de l'avant, j'ai besoin de me lâcher de tout. C'est ce que je lui ai dit ce jour-là, devant la fontaine et je m'y tiens. Un compagnon de route pendant quelques heures ? Pourquoi pas ! Les choses viennent et les choses s'en vont, c'est ainsi que ça se passe et je ne suis personne pour les contrôler. Je veux cette liberté, je veux continuer à en profiter. Donc, ma réponse est...
- Nos noms ?

Je... Ah ? Grabuge ce n'est pas... Oh ? Un... D'accord. En fait c'est...
Calme-toi un instant. J'ai été un peu perturbé par cette demande et par ce qu'elle implique. Ce n'est pas la demande le problème, c'est simplement que je ne m'attendais pas à ça. Je... Enfin... Mais...
Je crois qu'il faudrait que j'arrête de parler, déjà ça me fatigue et puis pour les autres je ne me rends pas compte... Eux quand je fais ça, ça leur met une angoisse ! Ils pourraient me tuer... De chagrin hein ! Mais qu'est-ce que je raconte ?
- Je ne m'étais pas rendu compte que "Grabuge" est aussi un nom d'emprunt. Il te correspondait un peu trop pour avoir été choisi à ta naissance. Ou alors c'est que dans votre culture vous êtes très forts pour donner des noms. Vous avez déjà songé à monter des centres de nommages des nouveaux nés ?

Honnêtement ? Tais-toi tout de suite. Franchement ça veut dire quoi ça ? Mais tu es complètement idiot ou tu le fais exprès ? Tu as bouffé de l'arlequin au petit-déjeuner ?
- Oui, alors... Voilà, voilà. Non, soyons vraiment sérieux. Excuse-moi, les effluves du combat et ma tête qui n'a pas été remise à l'endroit. Ce sont des choses qui arrivent, enfin je crois ? (Je sais ce que j'ai envie de me dire) Je pense que ce n'est pas une décision que tu as prise à la légère et je pense aussi qu'elle doit beaucoup signifier pour toi. Je ne me sens pas encore prêt à faire tomber ma capuche car le jour où j'aurais cessé d'être Voyageur, je devrais rentrer auprès des miens. Ce n'est pas que je n'en ai pas envie, j'ai encore besoin d'un peu de temps.

Respire et pense à tout ce qu'il te reste à accomplir.
- Je ne me sens pas digne d'entendre ton prénom dans la mesure où je ne peux pas te donner le mien. Mais si tu es prêt à me le révéler, j'accepte de l'entendre, de l'écouter et de le garder avec moi.

Je retrouve mes manières, quoique tout ceci fasse un peu penser à une sorte de déclaration. Une créature bizarre, pourquoi pas, mais j'aimerais quand même qu'elle soit de ma taille et de sexe opposé. Il ne faut pas le prendre mal Grabuge.
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1715
Expérience : 3646
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 163
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 1559870510-barre-vie-gauche3600/3600"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 1559871461-barre-vie-rouge  (3600/3600)
Vitesse: -368
Dégâts: 3929

"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: "En selle et Grendel" [PW Le Voyageur]   "En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 EmptyLun 6 Jan 2020 - 3:28

"Nos noms ?" questionna le Voyageur, comme si l'idée lui paraissait invraisemblable. Quoi, pensait-il vraiment que des parents appelleraient leur enfant "Grabuge"? Dans les peuples de barbares du Nord, peut-être, mais pas dans les tribus de gobelin forestier, qui ne nommaient de toute façon que rarement leur enfant par des noms en langue commune.

"Je ne m'étais pas rendu compte que "Grabuge" est aussi un nom d'emprunt." me confirma-t-il. "Il te correspondait un peu trop pour avoir été choisi à ta naissance. Ou alors c'est que dans votre culture vous êtes très forts pour donner des noms. Vous avez déjà songé à monter des centres de nommages des nouveaux nés ?"

Je souris à son étrange réponse et eut un soufflement de nez amusé, de moins en moins étonné de l'étrangeté de mon compagnon de route de circonstance. Et sa réponse ne laissait pas de place au doute quant à ses coutumes particulières:

"Oui, alors... Voilà, voilà. Non, soyons vraiment sérieux. Excuse-moi, les effluves du combat et ma tête qui n'a pas été remise à l'endroit. Ce sont des choses qui arrivent, enfin je crois ? Je pense que ce n'est pas une décision que tu as prise à la légère et je pense aussi qu'elle doit beaucoup signifier pour toi. Je ne me sens pas encore prêt à faire tomber ma capuche car le jour où j'aurais cessé d'être Voyageur, je devrais rentrer auprès des miens. Ce n'est pas que je n'en ai pas envie, j'ai encore besoin d'un peu de temps."

Il respira un grand coup, devenant de plus en plus sérieux au fil de la conversation, et finit par me dire d'un ton presque solennel:

"Je ne me sens pas digne d'entendre ton prénom dans la mesure où je ne peux pas te donner le mien. Mais si tu es prêt à me le révéler, j'accepte de l'entendre, de l'écouter et de le garder avec moi."

Je fis une petite grimace alors qu'un élan de douleur passa dans mon orbite gauche désormais creuse. Rah, la petite brise qui s'infiltrait à travers les replis du bandage n'aidait pas à ce que je me sente mieux, j'espérais qu'avec le temps le vent ne me ferait plus aussi mal. Je repris une certaine contenance et répondit au Voyageur, bien moins solennel que lui:

"Si mon surnom te semble digne de louange tu devrais plutôt remercier les compagnons d'arme qui m'ont recueillis il y a presque trente ans héhé. Je suis devenu bien plus sage avec le temps, mais à l'époque, emporté sûrement par la fougue de la jeunesse, j'avais une manière bien à moi de faire les choses. Aaaah, je me rappelle encore de ma toute première mission, qui se passait d'ailleurs à BaldorHeim. Nous avions pour mission, mes compagnons et moi, d'infiltrer un marché noir local pour donner le plus d'informations possibles à la garde kazharienne. Mais tout ne s'est pas passé comme prévu et j'ai dû improviser. J'ai fait exploser l'entrepôt où se tenait le marché noir, tous ses clients et les marchands avec. C'est depuis ce jour que mes compagnons m'ont appelés "Grabuge". En même temps, quelle idée de faire du trafic illégal de graisse de requin des abysses. C'est hautement inflammable ce truc, alors un stock entier? Bah..."

Je secouai la tête, amusé par ma façon d'improviser de l'époque. J'étais bien jeune et insouciant en cette période, même si en moi brûlait déjà le désir de justice qui m'animait encore aujourd'hui. Je repris, un peu plus sérieux:

"Et mon nom n'est pas un secret, je ne l'utilise juste plus depuis un sacré moment. La dernière fois que je l'ai entendu c'est à mon arrivée chez les Dragonniers. Le Père Tungstène m'a appelé par mon nom d'origine, et je dois avouer que ça m'a surpris et rappeler des souvenirs d'enfance, avant l'existence de Grabuge. L'époque où l'on m'appelait Rorkan."

Je jetai un coup d'oeil au Voyageur, détournant un instant mon oeil du feu, et enchaînai:

"Voilà mon nom, Voyageur. Je suis Rorkan, fils de personne, de la tribu Shlaz'vork."
Revenir en haut Aller en bas
Le Voyageur
Pugiliste

Le Voyageur

Messages : 171
Expérience : 1462
Masculin Politique : 01
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 

(Cheval décédé, +200, v+200, Vitesse macabre : Les debuffs de vitesse (équipements, pouvoirs, météo, etc.) n'ont aucun effet sur le propriétaire. En contrepartie, les buffs de vitesse n'ont pas non plus d'effet sur lui/elle)

Stats & équipements
Vitalité:
"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 1559870510-barre-vie-gauche1022/1022"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 1559871461-barre-vie-rouge  (1022/1022)
Vitesse: 663
Dégâts: 1011

"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: "En selle et Grendel" [PW Le Voyageur]   "En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 EmptySam 11 Jan 2020 - 13:52

Oui, c'est vrai que Grabuge est plutôt impulsif, animé par son devoir de "justice" faisant alors de lui un chevalier vert. Et rouge aussi. S'il s'est assagi avec le temps, je me demande bien ce que ça pouvait donner à ses débuts. Un lévrier lancé à toute allure à la poursuite de lapins ? J'imagine que ça a dû lui apporter pas mal de problèmes dans le passé mais s'il est membre des Khazariens aujourd'hui, ce petit gobelin doit très bien s'entendre avec ses camarades et agir de manière plus... douce ? Non, définitivement non, la preuve avec le cassage de mâchoire de Grendel. Une manière plus fine ? Non plus. Alors... Plus... Plus... A-t-il vraiment changé ou était-ce son état d'avant qui était bien plus extrême ? J'ai beau me triturer l'esprit, ce chevalier vert n'est ni doux, ni tendre, ni à agir avec de la finesse ou de manière réfléchie. Alors oui, il est loin des gros bourrins qui foncent dans le tas et qui ne réfléchissent jamais. Mais Grabuge fonce quand même dans le temps et réfléchit ensuite aux conséquences. En tout cas, c'est l'impression qu'il m'a donné jusqu'à présent mais c'étaient peut-être des comportements exclusifs à leur situation ? J'imagine que si ce khazarien doit agir pour dissiper des bagarres de bar, il ne va pas jouer de son marteau pour mettre un terme aux rixes. J'espère ahahah.
- Rorkan ?

Un prénom qui ressemble plutôt à l'idée que je me fais des prénoms de peaux vertes. C'est assez joli et il doit avoir une signification propore, sûrement. Je n'ose cependant pas demander. Ce n'est pas à moi de provoquer de commentaires aussi louables et ce sera donc à Grabuge de m'en donner les détails s'il le désire.
- Ravi d'entendre et de connaître ce nom. Je suis donc un humain d'une gande ville humaine et le fils d'une certaine personne. Pas une personne très connue ni importante, cela dit.

Donner le nom de mon père reviendrait à donner le mien. Je ne suis pas prêt à faire face.
Même chose pour ma ville natale ; on pourrait rapidement faire le rapprochement si l'on est plutôt attentif. Je ne peux pas encore trahir mes vacances qui n'ont pas forcément été appréciées par mes camarades. Je me demande dans quel état je vais les retrouver quand je serai de retour parmi eux. Je crains n'avoir à en baver plus tard. Mais je l'aurais bien cherché.
- Tu as encore des liens avec ton peuple... Grabuge ?

Je pense que je vais continuer à t'appeler Grabuge et le jour où tu sauras mon identité alors je pourrais donner ton nom. À moins que tu ne le veuilles pas, cela dit. Ce n'est pas à moi de forcer les choses, surtout lorsqu'elles peuvent être très personnelles.
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1715
Expérience : 3646
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 163
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 1559870510-barre-vie-gauche3600/3600"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 1559871461-barre-vie-rouge  (3600/3600)
Vitesse: -368
Dégâts: 3929

"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: "En selle et Grendel" [PW Le Voyageur]   "En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 EmptyLun 3 Fév 2020 - 15:56

Le Voyageur parut légèrement surpris par mon nom, que je ne dévoilais pas souvent. Mais d'un côté, il semblait s'attendre à ce genre de sonorité. Il finit par commenter, respectueusement:

"Ravi d'entendre et de connaître ce nom. Je suis donc un humain d'une grande ville humaine et le fils d'une certaine personne. Pas une personne très connue ni importante, cela dit."

Je soufflai brièvement par le nez, amusé. Autant dire que ça ne m'avançait pas si c'était un indice qu'il essayait de me donner. A moins que ça ne soit simplement une manière de répondre de la même façon que moi? Quoi qu'il en soit, je respectais son choix de garder son pseudonyme, certains avaient de réelles raisons d'en avoir un après tout. Pour ma part, c'était juste l'habitude qui s'était installée et avait éclipsé mon vrai nom, nom donné par des parents que je n'avais de toute façon jamais connus. Le Voyageur coupa court à mes réflexions en me posant une question plus personnelle:

"Tu as encore des liens avec ton peuple... Grabuge ?"

Je souris en coin, autant pour le choix de continuer de m'appeler par mon surnom que pour la question. S'il savait le contexte du départ de ma tribu. Quoi que j'allais probablement lui révéler, de toute façon. Quant à mon pseudonyme, peu m'importe qu'il l'emploie ou non. Tout le monde m'appelait Grabuge désormais, et Rorkan ne signifiait plus grand chose pour qui que ce soit. A part peut-être cette fameuse tribu qui m'avait élevée. Je lui répondis donc, l'air un peu détaché, ayant fait le deuil de cette vie depuis des décennies:

"Ma foi, non. Je viens d'une petite tribu des forêts, la tribu Shlazvork. Ils n'ont jamais été très ouvert aux étrangers, mais je n'étais pas loin derrière dans leur ordre d'agacement. Je n'étais pas très apprécié au sein de ma tribu, parceque la justice m'importait déjà quand j'étais enfant, mais que dans ma tribu comme partout tout n'est pas juste. Néanmoins, j'aurais pû les recontacter, même si je suis parti avec la compagnie Egide qui avait installé son campement quelques temps aux abords du village. Oui, j'aurais pû les recontacter, si je n'avais pas tué le fils du chef de tribu en partant."

Je pris une mine plus soucieuse l'espace d'un instant, me rappelant de la scène comme si c'était hier. Le Voyageur semblait intéressé par l'histoire, ou les histoires en général, donc je poursuivis:

"Cela faisait deux semaines qu'Egide avait reçu l'autorisation du chef de faire leur campement provisoire non loin, du moment qu'ils ne prenaient pas les ressources de la tribu. Tu imagines bien qu'un jeune gobelin était curieux de savoir qui étaient ces inconnus, ces étrangers dont la tribu se méfiait plus encore que de moi. Et il se trouve que j'avais été invité par celui qui est devenu plus tard mon mentor à les rejoindre quelques heures, alors je n'ai pas trop hésité et après avoir terminé ma journée d'apprentissage avec le shaman, je me suis dirigé vers le campement, sans trop savoir ce que j'allais y trouver. Gorgrim, celui qui m'avait invité, m'a alors demandé pourquoi j'étais en train de me battre avec quelqu'un de deux fois plus costaud quand il est arrivé dans notre village, et je lui ai répondu que c'était parcequ'il piquait de la nourriture des réserves sous prétexte qu'il était le fils du chef. Je lui ai dit que je ne supportais pas ce genre d'injustice, et il a alors décidé de me former, le temps qu'ils reprennent leurs routes. Histoire que je sache mieux me défendre face à ce genre d'emmerdeurs. Et ça n'a pas loupé. Une semaine ou deux après qu'il ait commencé à m'apprendre à me battre, je me suis de nouveau retrouvé face au fils du chef, mais cette fois je lui ai mis une sale dérouillée, et il l'a très très mal pris. Je savais que mon statut d'apprenti du shaman n'allait pas me sauver cette fois-ci, mais je m'en fichais, et je savais que ce que j'avais fait était juste. Alors j'ai simplement continué ma vie, et personne n'est venu me reprocher mon geste. Je me dis, avec le recul, que le chef voyait sûrement ça comme une bonne leçon pour son fils un peu trop arrogant. Ou peut-être que ce fameux fils ne lui a jamais avoué qui lui avait fait ça, par honte. Quoi qu'il en soit, le soir du départ d'Egide, je peinais à dormir, regrettant d'être un pauvre gobelin dans une tribu qui ne l'aimait pas, sans famille ou sans amis pour l'épauler dans sa solitude. Et c'est là que je le vis dans la pénombre. Le fils du chef venait de rentrer en douce dans ma tente, et semblait essayer de le faire discrètement. J'eus à peine le temps d'esquiver son coup de poignard quand il se projeta sur moi, pensant sûrement que je dormais encore. Je me suis débattu face à ce gros gobelin, et je me rappelle encore très distinctement de la scène. Il avait clairement l'avantage physique sur moi, mais je ne sais pas si c'est dû à la chance, à mes récents progrès dans la pugilat ou à mon instinct de survie, j'ai réussi à le maîtriser. Profitant de l'effet de surprise, je l'ai ensuite rué de coup. Je l'ai frappé à la tête des centaines de fois, jusqu'à ce que mes poings soient autant recouvert de son sang que du mien. Cette nuit-là, je ne regrette pas que la lumière de la lune ne m'ait pas permis de voir l'état de son crâne car je crois que j'en avais fait de la bouillie. Me rendant alors compte de ce que j'avais fait, j'ai fui discrètement du campement, et j'ai rejoins celui d'Egide qui finissaient les préparatifs pour partir. J'ai expliqué la situation à Gorgrim, en pleurs, et il m'a donné des affaires pour me changer, des chiffons pour m'essuyer et des pansements pour me soigner. Mais plus important encore, ce soir là, il m'a offert ce que je n'avais jamais eu: une famille. J'ai donc pris la route avec Egide, sans jamais me retourner ni regretter ma décision, et pour répondre ultimement à ta question, je n'ai jamais remis les pieds dans ma tribu, dont j'ai été sûrement banni à postériori. "

J'avais dit tout ça avec un certain détachement car cela faisait maintenant une trentaine d'années que cette sombre histoire m'avait ouvert les portes d'Egide et m'avait permis de trouver ma voie dans ce monde rongé par les ténèbres. Mais il demeurait néanmoins une infime part d'émotion, liés aux souvenirs qui ressurgissaient de cette nuit. La nuit où j'ai tué la première fois. La nuit où j'ai sû que je n'étais pas destiné à être shaman. La nuit où j'ai sû que ma voie était celle de la Justice.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: "En selle et Grendel" [PW Le Voyageur]   "En selle et Grendel" [PW Le Voyageur] - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

"En selle et Grendel" [PW Le Voyageur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Les plaines d'Aràn :: La Toundra-