AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Dame Ara
Le Monde de Dùralas a précisément 2833 jours !
Dùralas, le Lun 2 Aoû 2021 - 2:47
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le Deal du moment : -56%
-56% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
Voir le deal
20.59 €

 

 Atelier des sculpteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
Greil
Personnage décédé

Personnage décédé
Greil

Messages : 904
Expérience : 2130
Masculin Âge RP : 45

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Maître absolu
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
900/900Atelier des sculpteurs - Page 14 242396barresante02  (900/900)
Vitesse: 270
Dégâts: 1295

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptyVen 28 Aoû 2020 - 14:55
Séparation du contenu
img_rp
Atelier des Sculpteurs
Greil
L'art de la scupture - tiers 4

La lapilazul'arbalète... Cette arbalète avait été commandée auprès de notre maître sculpteur, il y avait bien des mois, mais le commanditaire n'avait jamais récupéré ni même payé celle-ci. Greil se retrouvait donc avec une lapilazul'arbalète d'une excellente facture et d'une minutie exemplaire mais aussi totalement impayée sur les bras. Cette arme avait demandé beaucoup d'effort et beaucoup d'attention de la part du maître sculpteur et la jeter ou la revendre telle quelle semblait être du gâchis aux yeux de notre concepteur d'armes d'exceptions. Enfin, cela était l'excuse que Greil se disait pour justifier son geste, mais la vérité était que, depuis cette époque où il avait conçu cette arbalète, Greil avait progressé dans l'art de sculpter le bois et notre homme pensait pouvoir mieux faire en reprenant cette petite arbalète.

Cette lapilazul'arbalète avait été conçue avec suffisamment d'attention et avec des matériaux d'une qualité largement assez élevée pour que l'arme soit remaniée en une véritable et magnifique Mini-Baliste. En soit, il ne fallait pas rajouter grand chose. Renforcer le solide bois de cerisier avec une quantité similaire de bois fibreux de Baobab devrait lui faire gagner en puissance et flexibilité à la propulsion du carreau. Ce petit jeu risque de donner une telle puissance de pénétration qu'une baliste n'aurait que peu de différence. Ce n'est pas pour rien que cette arme est appelée "Mini-Baliste" après tout. Par contre, ajouter une telle quantité de bois ajouterait un peu de bois, mais aussi beaucoup de volume à l'arbalète, abandonnant définitivement l'idée de tenir celle-ci qu'a une seule main. De toute façon, avec une telle détonation, le recul serait tel sans une crosse à deux mains que l'arme serait sérieusement dangereuse d'utilisation pour le nez de son utilisateur.

Ce fut donc la première tâche à laquelle l'ancien général s'attela après avoir éclairé, chauffé, démarrer et réchauffé encore une fois son atelier de sculpture et les divers foyers qu'ils comprenaient au sein de la forteresse gelée - Weissaupt. Il fallait donc retailler et étendre les deux branches de l'arc avec le Baobab, puis retailler et renforcer la crosse pour qu'elle puisse prendre appui sur l'épaule du tireur et qu'elle puisse encaisser le choc du nouveau recul de l'arme. Ces petites pièces, ou plutôt ces grandes pièces pour une arbalète à deux mains, devaient être un jeu précis d'emboîtage et de solidité et ceci prit presque une demi-journée rien que pour les tailler et les emboîter.

La seconde tache était donc de renforcer et remplacer les parties métalliques et le système de détonation. Le Fer utilisé lors de la conception du lapilazul'arbalète n'était clairement plus solide pour encaisser le choc sans enrayer la machine ou briser certaines pièces du mécanisme. Après tout, nous passions sur une arme qui était presque dix fois plus puissante que ce que sa base était. Aussi, il ne fallait pas un simple métal prit au hasard et, à défaut de mithril connu pour sa solidité et sa légèreté, Greil dut puiser allégrement dans ses réserves d'adamantiums. Deux unités d'adamantiums furent consommées des réserves des ateliers de Weissaupt et quelques pièces de métal, ainsi qu'un tout nouveau mécanisme à doubles-gâchettes fut créer. Un travail de moulage dans un premier temps puis un travail de sculpture, une fois les pièces refroidies dans la neige blanche et pure de la cour supérieure du Fort. Le travail de sculpture de l'adamantium était d'une minutie exemplaire et il faut le reconnaître, Greil n'avait jamais autant utilisé de loupes grossissantes pour être sûr de tailler pile le bout de métal a supprimer sans casser ni fragiliser celui dont notre créateur d'armes avait besoin pour sa future création.

Inutile de dire que bien des pièces avaient été cassées, fondu, reforgées et retaillées jusqu'à avoir la plus parfaite des pièces et cela était nécessaire car la moindre aspérité, le moindre petit défaut risquer de gripper, enrayer ou pire, briser le mécanisme de détonation. Cela dit, une fois assemblé, cette apparente fragilité disparaîtra, car, une fois encerclé du cerisier et du baobab, l'adamantium, métal connu pour son extrême solidité, serait quasiment incassable. Il faudrait quelqu'un s'acharne à l'épée à deux mains ou à la masse pour défaire ce qui aura été fait et scellé. Cette conception et fabrication des pièces métalliques avaient consommé à elles seules toute l'après-midi du Général et c'est à la lumière des foyers et des bougies que notre homme pouvait admirer sa pièce assemblée, mais pas encore terminée.

L'arme était magnifique. Parfaitement emboîtée et renforcée, la mini-baliste affichait toujours fièrement le Lapis-lazuli taillé et incrusté dans l'adamantium et lui servant de viseur de précisions. Il ne restait maintenant qu'a sceller tout ça définitivement et huiler le mécanisme d'adamantium pour que l'arme soit maniable sans usure précoce du bois comme du métal. Une essence particulière devait être utilisée pour cela, une essence magique et rare que seuls les bûcherons arrivent à trouver de manière régulière. Ce fut donc en puisant de nouveau dans les réserves des ateliers de Weissaupt que Greil utilisa pas moins de trois unités d'essences sylvestres sur cette nouvelle arme, n'en laissant quasiment plus pour l'atelier. Il ne devait en rester que deux unités en stock, tout au plus. Une fois l'arme correctement enchantée et les carreaux allant avec taillés avec précision, notre homme pouvait passer au dernier et plus important point en ce début de soirée dans l'atelier. Quel est ce point ? Et bien le test de l'arme, histoire de voir si celle-ci correspond aux attentes et extrêmes exigences du général ou s'il y avait des choses à refaire ou régler plus finement.

Se mettant dos au mur de son atelier, notre homme avait placé une cible d'arbalète classique à quelques mètres de lui. Le but n'est pas de tester sa précision actuellement, mais juger du mécanisme. S'assurer que celui-ci ne soit ni trop sensible ni trop solide, qu'il n'y ai rien qui grippe ou frotte et que tout fonctionne bien de manière fluide. Le tir du premier carreau fut un succès de ce côté, ne regardant même pas sa cible qui ne pouvait être que dans l'axe de tir, l'ancien général avait tiré en se fiant aux sensations de ses mains et de ses oreilles, jugeant de la souplesse du mécanisme et de son silence. De ce côté, rien n'avait été à signaler, tout était parfait. Le tir du premier carreau fut un succès de ce côté, ne regardant même pas sa cible qui ne pouvait être que dans l'axe de tir, l'ancien général avait tiré en se fiant aux sensations de ses mains et de ses oreilles, jugeant de la souplesse du mécanisme et de son silence. Cette arme n'est décidément pas à manier comme un lapilazul'arbalète, il faut sérieusement deux bras pour absorber sa puissance de tir. En parlant de puissance de tir, tandis que notre homme retendait la corde de son arbalète, Greil leva la tête pour regarder le carreau qui devait être dans la cible normalement. Alors, le carreau n'y est pas, bien sur, mais pas parce que Greil à rater sa cible. Non, le carreau n'est pas dans la simple cible de bois, car celui-ci l'a traversé, ainsi que la table sur laquelle il est posé et le carreau s'est finalement planté jusqu'à la moitié de son bois en plein dans le mur d'en face de l'atelier... À plus de vingt mètres.

Cette arme est puissante, à n'en point douter. Voyons maintenant si elle est précise. Greil partit donc en plein dans le camp d'entraînement de ses archers prendre les ballotins de paille et de bois épais avec les cibles pour des arcs longs. Posant cette cible au point le plus éloigné de la pièce, notre homme parti au point opposé et visa soigneusement avec sa mini-baliste fraîchement créée. Il n'y a pas à dire, viser avec une crosse et ses deux mains est infiniment plus confortable que viser d'une main et se servir de sa seconde main comme pied de stabilité pour son arme. Ce fut donc un plein centre à vingt mètres, Arkos et Magnär en seraient fiers. Cependant, le carreau avait disparu de la vision du général. Avançant vers la cible, Greil put voir que le carreau s'était entièrement enfoncé dans le ballot de paille et avait taper dans le bois épais du fond de la cible.

Tirant la cible vers lui, l'ancien général remarqua que la cible ne bougeait pas d'un poil. Le carreau avait bel et bien touché le fond de la cible, mais l'avait également traversé et s'était figé dans le mur derrière celui-ci, fixant la cible à celui-ci. Cette arme est décidément puissante, digne d'un maître sculpteur absolue, ou presque. Greil avait, sans même s'en rendre compte, conçut et amélioré sa mini-baliste aux limites du possible pour une telle arme.




Création d'une Mini-baliste² : 1 lapilazul'arbalète + 28 bois de baobab + 3 essences sylvestres + 2 minerais d'adamantium

Validation de la quete :
IV. Première fabrication de maître
Objectif : Fabriquer pour la première fois un équipement de maître dans un RP métier.
Butin : L'équipement fabriquée est automatiquement amélioré + 40 points d'expérience.

Validation de la condition :
Pour passer au niveau maximum (soit 200 points métier), vous devez fabriquer une arme à deux mains. Faute de quoi, votre expérience sera bloquée à 199 jusqu'à ce que vous effectuiez cette action.





RP en cours : 1 - 2 - 3
Arènes en cours : 1 - 2 - 3
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
Arhiann
La Tempérance ♦ Ensorceleuse

Arhiann

Messages : 1240
Expérience : 5453
Féminin Âge RP : 60 (éq. humain 30)

Politique : 178
Métier : Sculpteur - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manydh, Compagnon d'Arhiann [Hybride] ; invoque un compagnon qui a 75% des stats d'Arhiann (pendentif zéphyrien))

Stats & équipements
Vitalité:
2272/2272Atelier des sculpteurs - Page 14 242396barresante02  (2272/2272)
Vitesse: 954
Dégâts: 2598

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptyLun 14 Sep 2020 - 21:33
Séparation du contenu
Cela avait pris du temps, mais maintenant, Arhiann était prête à réaliser ce qui couronnerait tout le reste de son travail, et lui permettrait d'être comptée parmi les sculpteurs les plus qualifiés. Elle avait préparé, voilà quelque temps déjà, un bâton d'éther relativement simple, qu'elle avait amplement testé pour confirmer ses qualités. N'ayant décelé aucun défaut, elle avait alors travaillé sur les plans d'un objet plus imposant dont il serait la base. Naturellement, il allait falloir le renforcer en de multiples endroits, et la nature du bois à utiliser s'était imposée comme une évidence : le baobab de Wystéria, bien sûr, le plus rare des matériaux utilisés par les sculpteurs d'armes, et aussi celui dont l'affinité avec la magie était la plus puissante. Rien moins que cela serait nécessaire pour le bâton d'éther exceptionnel qu'elle comptait former.

Il manquait aussi autre chose, un ingrédient qui devrait donner son caractère bien particulier à la future arme. La faune examina longuement le contenu d'une petite besace où elle rassemblait toutes sortes de reliques obtenues de diverses manières, mais souvent à l'issue de combats contre de féroces créatures dùralassiennes. Il lui fallait quelque chose de puissant, donc prélevé sur un être qui l'était tout autant... Ce fut en revenant aux ingrédients qu'elle avait utilisés pour le petit bâton, qu'elle trouva finalement la solution : puisqu'elle y avait intégré une tête de duggueur incluse dans un cristal de glace magique afin de la conserver intacte, il en émanait quelque chose de froid, glacial même. Cette puissance devait être contrebalancée par un élément évoquant davantage la chaleur, ce qu'elle avait dans quelques écailles irisées, restes d'une salamandre de feu.

Ses composants ainsi trouvés, la fille de Magnésie commença à tailler le baobab, conservant la tête du petit bâton, sur laquelle elle ajouta tout de même de fines inclusions de baobab, à la manière de la marqueterie, et selon des motifs qui rappelaient les constellations du ciel nocturne. Sur le corps de l'instrument, ce seraient de réelles épaisseurs de nouveau bois qui viendraient couvrir et renforcer la matière d'origine, tout en aidant à la diffusion des énergies intangibles au long du fût. Rapidement, Arhiann se trouva à court de matière, car elle n'avait pas prévu d'utiliser autant de baobab, mais elle voyait bien maintenant que c'était nécessaire. Heureusement, les hôtels des ventes n'étaient pas en rupture de stock, contrairement à certains autres types de bois, et elle put se réapprovisionner pour reprendre sont travail sereinement.

Elle voulait aussi rallonger l'arme, afin d'en faire une pièce massive, à la fois dangereuse offensivement, et capable de parer les coups ennemis sur un large périmètre autour de son porteur, ou sa porteuse. Pour ce faire, elle tailla plusieurs pièces de bois selon des formes complexes, qui devraient s'emboîter entre elles, ainsi qu'avec le reste de l'arme, pour assurer une parfaite solidité. L'assemblage fut long et précis, et quelques chevilles placées transversalement vinrent achever de fixer le tout, mais au final, le bâton était d'une robustesse à toute épreuve. La faune y sculpta des motifs végétaux, non inspirés de sa chère forêt de l'ouest comme elle l'avait parfois fait, mais plutôt de la sauvage Wystéria où poussait le baobab : ce furent ainsi des lianes entrelacées, mêlées à des branches foisonnantes et des fougères géantes, qu'elle esquissa au long de l'objet.

Il ne manquait plus que la touche finale, et la sculptrice prit le temps de bien la soigner. Elle travailla d'abord avec seulement les écailles de salamandre, les entourant de magie d'éther pour qu'elles développent leur affinité avec cette énergie de vide, sans pour autant se désintégrer à son contact. Soir après soir, car elle travailla toujours en début de nuit, elle augmenta les doses, avec prudence pour conserver intacte la puissance de la salamandre de feu. Le vide lui avait semblé, auparavant, être synonyme de froid, mais elle voyait bien maintenant qu'elle se trompait : car le feu lui restait proche également, lui qui pouvait réduire à néant tant de matériaux, ne laissant derrière lui qu'un petit tas de cendres. Ce qu'il avait consumé se retrouvait-il au même endroit que ce qu'emportait l'éther ? Instinctivement, Arhiann supposait que non, ces deux méthodes étant trop différentes, mais  il n'empêchait qu'elles avaient leurs points communs.

Lorsque les écailles furent prêtes, elle les emmena près du bâton pour, d'une certaine manière, les y accorder, afin qu'elles s'adaptent du mieux possible aux énergies magiques qui le parcouraient déjà. Puis elle travailla le côté physique, ajustant parfaitement les creux où elles se glisseraient, pour qu'il n'existe aucun interstice entre bois et kératine. Un soupçon de colle termina de les fixer, chacune au niveau d'une main, afin de renforcer la puissance du porteur et d'assurer une parfaite canalisation de ses pouvoirs. Leurs irisations luisaient à la lueur des bougies dont la sculpteure s'était entourée, et elle contempla son œuvre, satisfaite et fière. Le lendemain, lorsqu'elle plaquerait ses paumes sur les emplacements prévus à cet effet, elle pourrait sentir la force de son œuvre, inégalée encore dans ses créations. Maintenant, elle pourrait vraiment se considérer comme sculpteure accomplie.

[HJ : fabrication d'un bâton d'éther suprême ! et utilisation d'un bracelet d'abondance + validation de la quête "1ère fabrication de maître", merci Sourire]




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Greil
Personnage décédé

Personnage décédé
Greil

Messages : 904
Expérience : 2130
Masculin Âge RP : 45

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Maître absolu
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
900/900Atelier des sculpteurs - Page 14 242396barresante02  (900/900)
Vitesse: 270
Dégâts: 1295

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptyDim 20 Sep 2020 - 5:18
Séparation du contenu
img_rp
Atelier des Sculpteurs
Greil
"L'arc long du Zéphyr"

"L'arc long du Zéphyr"

L'ancien général devait honorer une nouvelle commande au sein des ateliers de Weissaupts. Une commande pour le moins particulière bien que la base de celle-ci soit pour la moins commune. Il s'agissait tout simplement de la conception et construction d'un arc. Notre maître sculpteur avait déjà sculpter plusieurs arcs de conception connus, et même apprit à ses apprentis sculpteurs comment réaliser à la perfection de telles œuvres afin de les fabriquer en masse et les revendre pour financer les besoins de Weissaupt. Jusque-là, nous n'avions donc rien d'exceptionnel.

L'exception se trouvait dans la nature elle-même de l'arc. Celui-ci n'était pas un arc connu et largement utilisé comme le Renarc ou le Torarc. Non, cet arc était une pièce unique en son genre avec une conception et une fabrication unique en son genre également. Il s'agissait d'un Arc long du Zéphyr. Cet arc était, d'après sa description, sensé avoir une portée colossale et être fluide comme le vent. Un pari risqué pour un arc long, mais un pari à relevé tout de même et ce petit défi semblait intéresser notre sculpteur actuellement.

Comme toute pièce unique, celle-ci à un schéma de fabrication particulier et difficilement reproductible. Par chance, le commanditaire avait fourni celui-ci à Greil. Un dossier épais composé de plusieurs plans et de plusieurs découpes avait été déposé avec la commande. Ainsi, ce fut en allumant la forge des ateliers de Weissaupt que l'ancien général se familiarisait avec cette nouvelle conception et fabrication d'arc. Celui-ci se composerait finalement que de peu de bois. Du chêne dans son intégralité et à peine six unités de celui-ci. Cependant, une pièce de ce chêne devait être particulière.

Il s'agissait d'un bois de chêne ancestral, un bois centenaire d'une solidité sans égale et dont la souplesse devait rivaliser avec cette fameuse solidité. Ce morceau de bois long et effilé serait donc la partie maîtresse de l'arc long. Ainsi le corps de l'arc et ses deux branches, supérieure et inférieure, seraient une seule et même pièce de bois. Les poupées seront ainsi sculptées à même le bois ancestral et tiendront la corde à arc.

Le repose-flèche, le grip et le clicker seront sculptés sur du bois de chêne classique et emboîtés avant d'être scellé sur le bois ancestral. Le scellement se fait par deux autres morceaux de bois de sapin sculptés, deux bois épais et solide destinés à solidifier le corps de l'arc, ne laissant d'apparent en bois ancestral que les branches supérieures et inférieures. Ces deux renforts du corps de l'arc sont importants et doivent être réalisés avec soin. Faisant le poids de l'arc, ceux-ci déséquilibreront celui-ci s'ils ne sont pas d'un poids absolument égal.

Après son travail de minutie, vérifié, mainte fois, et l'emboîtage de ces pièces faisant le corps de l'arc, notre sculpteur n'avait plus qu'a fixer sa corde tout en y marquant son tranche-fil et son repère d'encoche finement forgés quelques jours avant. Ce fut donc toute une journée entière qui fut consacré à cette fabrication particulière. Une fois le travail terminé, l'Arc long du Zéphyr allait pouvoir enfin servir son propriétaire. Une arme d'exception qu'il en est, sans doute pour un archer bien particulier également. Cette arme tenait ses promesses, souple et légère, celle-ci sera dévastatrice si bien utilisée.




achat du bois de chene ancestral ici :
https://www.lemondededuralas.org/t127p725-ventes-de-bois#103094

Validation de la quête IX. L'arc long du Zéphyr
Objectif : Le dirigeant de la Guilde marchande, Leiglo Delnich, a besoin que vous fabriquiez pour lui l'équipement suivant : Arc long du Zéphyr (recette : x5 bois de chêne + x1 bois de chêne ancestral). Pour ce faire, vous devez : écrire un RP dans l'Atelier des sculpteurs en précisant en titre "L'arc long du Zéphyr" - Le Rp doit faire au moins 20 lignes.

Butin : Le joueur ne recevra pas l'équipement fabriqué, mais il reçoit à la place : les points métier liés à son RP + 300 pièces d'or + x1 arme exotique sumisu au choix (arme avec le CC à +25%, à choisir à la fin de votre RP métier)

Arme de sumisu choisie : - Tessen : 78 dégâts ; la valeur des Coups critiques est augmentée de 25%.




RP en cours : 1 - 2 - 3
Arènes en cours : 1 - 2 - 3
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 5160
Expérience : 18618
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptyMer 23 Sep 2020 - 13:27
Séparation du contenu
Rapport de fabrication :

Greil fabrique x1 Mini-baliste² + l'arc long du Zéphyr et gagne 5 points de métier.

Commentaires sur le RP : Tu passes Maître absolu. Tu gagnes x1 Pendentif automnal (+10%/stats si RP dans le sud). Tu valides la quête IV en gagnant 40 d'expérience et en améliorant la baliste. Tu valides la quête IX et gagnes - Tessen : 78 dégâts ; la valeur des Coups critiques est augmentée de 25%.




Rapport de fabrication :

Arhiann fabrique x1 bâton d'éther suprême (+1 bonus avec le bracelet) et gagne 5 points métier + 5 points bonus.

Commentaires sur le RP : Tu passes Maîtresse absolue. Tu gagnes x1 Pendentif automnal (+10%/stats si RP dans le sud). Tu valides la quête IV en gagnant 40 d'expérience et en améliorant le bâton d'éther suprême.
Revenir en haut Aller en bas
Greil
Personnage décédé

Personnage décédé
Greil

Messages : 904
Expérience : 2130
Masculin Âge RP : 45

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Maître absolu
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
900/900Atelier des sculpteurs - Page 14 242396barresante02  (900/900)
Vitesse: 270
Dégâts: 1295

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptySam 26 Sep 2020 - 13:16
Séparation du contenu
img_rp
Atelier des Sculpteurs
Greil
"L'arc long du Zéphyr"

Enfin. Après autant de temps passé à réhabiliter Weissaupt et à reformer ses ateliers de sculpture, notre maître sculpteur pouvait enfin réouvrir les portes de Weissaupt au public. La Congrégation de l'Ombre n'étant plus que l'ombre d'elle-même et Weissaupt pouvant assurer ses défenses, il était maintenant envisageable pour notre maître d'arme d'ouvrir de nouveau les portes du commerce et de faire fonctionner ses ateliers à plein régime et non dans le feutré. Les commandes allaient bon train pour cette journée d'ouverture. Un planché en bois rouge par ici, une poutre de soutènement en chêne par là, sans oublier la roue de carrosse a réparer ou reconstruire, les affaires allaient bon train et les devises entraient tandis que le bois transformé, travaillé en un produit diffèrent, sortait des ateliers de fabrication.

Il ne manquait guère que la forge pour compléter les activités commerciales de Weissaupt, mais les devises entrantes devraient pouvoir aider les bâtisseurs à remettre en état la dernière aile la contenant. Ce fut donc heureux et le cœur léger que notre Maître d'Armes entrait dans son atelier personnel, histoire de voir s'il y avait des commandes d'Arcs ou de Bâtons auxquelles il pourrait s'atteler. Les soldats du Stolenmark, encore peu nombreux mais bien formés et soutenus par les Ombres que gérait Elincia, veillaient au grain et assuraient la sécurité de tout ce petit monde. Greil pouvait donc s'absenter et profiter d'un peu de repos et de silence dans son atelier d'armes sculptées.

Regardant le bon de commande, notre homme pu voir toute une série d'armes diverses à réaliser. En premier lieu, deux Fronde'boisier suivies d'un Lanceur de Topaze et encore un Van H'Elzio. Décidément, cette arbalète a du succès auprès des arbalétriers. La dernière arme à fabriquer était un Renarc, Arc classique, mais au combien efficace à la chasse comme au combat. À la fin du bon résumant les différentes commandes se trouvait les commandes d'améliorations. Il n'y en avait qu'une seule. Un bâton Bô. En lisant le destinataire, le général esquissa un sourire. Il s'agissait de Neivin, le Katzmann avec qui Greil avait parcouru les ruines d'Alequateraze il y a quelque temps. Visiblement, l'homme-chat semblait faire confiance aux talents de sculpteur de l'humain, pour lui confier son arme.

Greil allait également profiter de l'amélioration du Bô pour améliorer deux de ses propres armes. Deux tonfas avec lesquels notre homme combattait ces temps-ci. Mais avant toute chose, l'heure était à la conception des armes demandées. Les fronde'boisiers, en premier lieu, composée de trois défenses de sanglier et de bois de sureau pour lier ces petites frondes, leur commanditaire avait fournit un bracelet d'abondance pour en faire deux d'un coup. Revêtant celui-ci, l'ancien général fut surpris par sa magie. À un mètre de lui, sur la droite, la seconde Fronde'boisier apparaissait au fut et à mesure qu'il fabriquait sa base. Les matériaux apparaissaient comme par magie lorsque notre homme attachait son élastique et y fixer la poche pour recevoir le projectile. Comme-ci un homme invisible mimait chacun des mouvements de notre sculpteur et prenait des matériaux invisibles pour un résultat parfaitement visible et tangible. Bientôt se furent donc deux fronde'boisiers qui furent conçues avec les matériaux d'une seule.

Il vint ensuite sur le Lanceur de topazes, une autre fronde au nom trompeur puisque le lanceur ne lance pas de topaze. Celui-ci est en fait la pierre sculptée qui sert donc de lanceur pour les projectiles. Plus solide que les frondes précédentes grâce au bois de cerisier et à la pierre de Topaze, notre fronde était décorée de plumes d'aigle des Baldors pour le plaisir des yeux lors de la visée. Cette fronde était belle et efficace et avait l'avantage de demander finalement que peu de travail, aussi, ce fut en une heure à peine que notre homme finissait sa deuxième commande.

La troisième était le Van H'Elzio, une arbalète que notre homme avait déjà conçue par le passé. Particulièrement efficace, celle-ci était très demandée à cause de son bois essentiellement à base de chênes pour la solidité et de fibres de baobab pour leur souplesse. Les serres d'aigles et l'os doré venaient donner une dimension tribale à cette arbalète qui en demeurait une des meilleures sur le marché actuel.

Vint ensuite la dernière arme à concevoir avant de passer aux améliorations. Le renarc était un arc équilibré entre son poids et sa puissance. Pas trop lourd et relativement puissant, cet arc tirait son nom des fausses queues de renard qui pendent à chacune de ses extrémités. La corde et le bois, essentiellement en sapin coloré avec un peu de sureau, affichaient également un beau dégradé de roux orangé, rappelant le pelage de l'animal d'où il tirait son nom. Cette arme de conception simple retint particulièrement l'attention du général qui en avait passé quelques heures sur sa finition.

Il ne restait que les améliorations désormais et ce fut l'arme de Neivin, le batôn Bô, qui eut l'honneur d'être amélioré en premier. Avant d'améliorer cette arme, il fallait la restaurer. Non pas qu'elle soit inutilisable ou fortement abîmée, mais on ne peut améliorer qu'une pièce parfaite, sans coup ou aspérité involontaire apparente. Aussi le minerai d'adamantium qui fut fourni servit d'abord à remettre le Bô en un état proche de la perfection. Rebouchant les aspérités involontaires, comblant les fissures et les trous, ce fut là un travail de longue haleine ou le métal en fusion fut utilisé avec une grande attention. Après une heure complète de travail minutieux, le Bô fut donc près à recevoir ses deux gemmes, deux métarias multicolores, du moins, une fois qu'il aurait suffisamment refroidi pour éviter une explosion du bois.

Après le refroidissement du bâton dans un peu de neige propre à Weissaupt, le Bô prenait une autre teinte, tirée de l'Adamantium le recouvrant partiellement. Fixer les métarias multicolores sur une extrémités du bâton fut donc une tâche réalisée avec le métal restant et apportait une dimension colorée, presque féerique, sur le Bô devenu maintenant plus solide que jamais. Le bâton du Katzmann avait été amélioré et le résultat en était parfait. Il ne restait plus que la commande personnelle du général à réaliser, l'amélioration de ses deux tonfas.

Greil avait entendu dire que, tout comme la création, l'amélioration de deux pièces en simultanés était possible grâce à la magie des bracelets d'abondances. Aussi, notre homme en utilisa un second, fraîchement posé sur son poignet, pour améliorer ses deux tonfas. Posées exactement à une distance et une position identique au millimètre prêt, les deux armes allaient être travaillées en simultanées. Prenant deux topazes pour en améliorer les embouts, histoire de les solidifier et d'en faire des armes tout aussi légères, mais beaucoup plus douloureuses, notre sculpteur travaillait d'une manière particulièrement méthodique le tonfa en face de lui. La magie du bracelet d'abondance reproduisait chacun des gestes du maître d'arme sur le second exemplaire, faisant ainsi une nouvelle fois, une arme améliorée exactement à l'identique de la première.

Pour une première journée de travail a Weissaupt en temps qu'endroit d'artisanat du bois, cette journée avait été aussi fructueuse qu'agréable. Et comble de bonne publicité, aucun incident, qu'il soit physique, matériel ou commercial, n'était à déplorer. L'avenir est sous d'excellentes étoiles aujourd'hui.




conception d'un
Fronde'boisier : 3 défenses de sanglier + 16 bois de sureau
Lanceur de topaze :3 plumes d'aigle + 10 bois de cerisier + 1 topaze
Van H'Elzio : 10 bois de chêne + 10 bois de baobab + 2 serres d'aigle + 1 os doré
Le Renarc : 22 bois de sapin + 1 bois de sureau + 2 queues de renard

validation de la quête :
X. Le Recycleur
avec les ventes ici :
https://www.lemondededuralas.org/t129p275-ventes-d-armes-de-sculpteurs
+ utilisation d'un bracelet d'abondance pour concevoir deux frondes'boisiers.

achat des deux bracelets ici :
https://www.lemondededuralas.org/t921p100-boutique-d-armes-et-d-artefacts#103794
achat des ressources chassées ici :
https://www.lemondededuralas.org/t1129p525-ventes-des-ressources-chassees
achat des queues de renard et des topazes, ici :
https://www.lemondededuralas.org/t403p100-l-echoppe-a-top-site#103795

validation de la commande de Neivin - Amélioration : de son bâton Bô ici
https://www.lemondededuralas.org/t205p25-carnet-des-commandes

Amélioration : de mes deux Tonfa du Sacrifice. ( usage de 2 topazes sur le premier tonfa et du second bracelet sur l'autre tonfa.)




RP en cours : 1 - 2 - 3
Arènes en cours : 1 - 2 - 3
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 5160
Expérience : 18618
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptyJeu 1 Oct 2020 - 23:54
Séparation du contenu
Rapport de fabrication :

Greil fabrique x2 Fronde'boisier, x1 Lanceur de topaze, x1 Renarc, x1 Van H'Elzio et améliore x1 Bô et x2 Tonfa du sacrifice.

Commentaires sur le RP : Tu utilises x2 Bracelet d'abondance.
Tu réalises la quête Le Recycleur, gagnant ainsi 2 Bracelets argentés et l'accès au recycleur.
Revenir en haut Aller en bas
Greil
Personnage décédé

Personnage décédé
Greil

Messages : 904
Expérience : 2130
Masculin Âge RP : 45

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Maître absolu
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
900/900Atelier des sculpteurs - Page 14 242396barresante02  (900/900)
Vitesse: 270
Dégâts: 1295

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptyVen 16 Oct 2020 - 13:40
Séparation du contenu
img_rp
Atelier des Sculpteurs
Greil
"Commande d'Urua"

Bien, il fallait maintenant se mettre au travail. Urua était passé la veille pour commander une modification, une amélioration de sa paire de bottes enchantées et un enchantement à conserver. Quelque temps auparavant, l'ancien général avait pu emprunter un livre à l'institut de magie pour, justement, pouvoir faire ce genre travail. Le livre était sobrement intitulé "l'art et la manière de sculpter et forger des armes enchantées" et contenait une myriade d'informations utiles pour son second métier qu'est la sculpture aussi notre homme se dépêcha d'en faire faire une copie par son archiviste. Ce fut également de multiples copies de cette copie qui furent fournies aux différents sculpteurs s'assurant du bon fonctionnement des Ateliers de Weissaupt. Et ce fut sur l'une d'entre elles, prise dans les documentations sur la sculpture soigneusement rangées dans les différents ateliers, que notre homme se reposait.
Savamment ouverte à la page qui parlait de la modification de pièces d'armures enchantées, notre maître sculpteur en suivait les indications à la lettre. Dans un premier lieu, l'ancien général devait dévier alchimiquement le sort de la pièce d'armure vers un matériau d'amélioration. Ce fut donc ainsi dans un savant mélange de différents produits d'alchimie que les bottes furent trempées avec le matériau fourni par Urua. Ce fut donc que le lendemain, lorsque la teinte de celui-ci changea, indiquant que le transfert d'enchantement avait fonctionné, que notre homme pouvait désormais travailler les bottes d'Urua comme une paire de bottes normales.

Ressortant les empreintes séchées dans la glaise, notre homme avait prit soin d'en faire des moulages en cire souple afin d'adapter la semelle d'écorce au pied du Lowën. Ainsi, celle-ci serait parfaitement adaptée à son pied et a nulle autre voûte plantaire osant fouler la semelle interne de ses bottes. L'intérieur du montant de chacune des bottes allait être rembourré de fibres végétales souples et solides, ainsi celle-cis enserreraient confortablement les tibias du Lowën pour en épouser la forme. La difficulté dans cette opération est de trouver le bon équilibre entre l'aération des bottes et l'adhérence de celle-cis aux pieds qu'elles recouvrent. Trop serrées et celle-ci pourraient servir d'arme de jet pour une attaque au gaz, pas assez serrée et il risque fortement de les laisser derrière lui à la première foulée.

Ce fut donc après ce travail consciencieusement effectué et une certaine application que notre homme du suivre de nouveau les préceptes par le livre que Greil avait emprunté et fait copié. Il fallait désormais refaire basculer l'enchantement vers les fameuses Bottes-lierres grimpantes d'Urua. Pour cela, il fallait une autre concoction alchimique au dosage précis, mais également un matériau d'amélioration servant de vecteur de transition entre le matériaux accueillant actuellement le sort de panoplie et les bottes qui doivent recevoir ce sortilège. Urua avait, a cet effet, fournit deux minerais d'adamantiums dont un qui accueillait actuellement le fameux sort à conserver. Ce fut donc après un bain forcé, fermé hermétiquement pendant une durée de deux jours que notre homme pu voit que les deux minerais d'adamantiums avaient disparu, dissous dans la concoction et que les bottes brillaient de mille feux, de nouveau enchantés.

Cette paire de Bottes-lierres grimpantes étaient désormais prêtes, du moins elles le seront une fois que le maître d'arme les aura fait nettoyer et qu'il aura aéré son atelier.






RP en cours : 1 - 2 - 3
Arènes en cours : 1 - 2 - 3
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 5160
Expérience : 18618
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptySam 17 Oct 2020 - 0:22
Séparation du contenu
Rapport d'artisanat :

Greil améliore x1 Bottes-lierres grimpantes.

Commentaires sur le RP : Commande livrée à Urua.
J'ai récupéré 2 ressources aléatoires d'Urua et 50po puisque je n'avais pas plus d'infos à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Roseline III
Technophile

Charlotte Roseline III

Messages : 310
Expérience : 1859
Féminin Âge RP : 32

Politique : 47
Métier : Sculpteur - Maîtresse
Titres:
 

(Lucie, fille de Charlotte [Modifié] +360, 150, v+290 ; contrecoup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
2590/2590Atelier des sculpteurs - Page 14 242396barresante02  (2590/2590)
Vitesse: 295
Dégâts: 1755

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptyMar 20 Oct 2020 - 15:07
Séparation du contenu

Charlotte referma le dernier sac rempli d'or après avoir finit de le compter. Elle laissa une pièce au gardien du coffre et sortit de celui-ci en compagnie de Kerol qui avait les bras chargés de ces fameux sacs. Plus de mille pièces au total qui traversaient le sous-sol de l'arrière boutique. Autour d'elle, une demi-douzaines de petites mains s'afféraient à la fabrication d'armes en tous genre, alimentant le stock déjà bien préparer. Certaines machines technophiliques aidaient à la fabrication des modèles les plus basiques, donnant de l'utilité aux moins qualifiés. Personne ne semblait remarquer la présence de la matriarche et d l'homme-requin, ils avaient pour ordre de ne point se méler de ses affaires quelles qu'elles soient.

Charlotte et Kerol remontèrent enfin les escaliers de la cave pour attérir dans l'arrière boutique elle-même où toute une autre ambiance régnait. Ca fumait, buvait et joueait aux cartes sans modérations sous des airs endiablés d'un petit orchestre local qui se contentait des pourboires et de quelques consommations gratuites. Tous les braves pirates servant de près ou de loin sous la bannière de l'Ombre des Côtes y étaient les bienvenus et ils ne s'en privaient pas. Tout y était moins cher et seul la violence y était prohibé autant que la camaraderie était encouragé. On y venait pour faire des affaires, se distraire ou encore ramener certaines informations. Là, ils ne se privaient pas pour faire remarquer la présence de Charlotte qui répondait aussi aimablement qu'une capitaine digne de ce nom pouvait se le permettre, avec moult grossiertés et remballages. Notre aventurière n'était pas encore bien contente du cercle qui s'y était formé. Elle voulait y voir de gros bonnets, des gens avec un minimum de classe dans le style officier mais sa réputation n'en était pas encore là. Il fallait pour l'instant de se contenter du tout venant de la piraterie, en virant à grand coup pieds dans le train ceux qui s'y comportait mal.

Outre celle menant à la cave, il y avait deux autres portes toutes deux assez étranges aux yeux des prophanes. Comme pour sa propre cabine, Charlotte avait réussi à insonorisé celle-ci et faisait donc un peu penser à celle d'un coffre-fort en moins imposante et sécurisée. Cela n'empêchait pas le bruit de s'échapper par les murs mais c'était déjà cela de pris pour la discrétion. Qui donc pouvait au final les contrôlés si ce n'était leurs propres camarades? Kerol prit une porte, celle qui menait directement vers la sortie arrière, et Charlotte en prit une autre, celle qui menait directement à la boutique.  Cette dernière était tout à fait ravissante, fleurant bon le luxe et la cerise. Une charmante vendeuse tenait la caisse tandit qu'un moins charmant vigile était posté près de l'entrer. Une multitude d'arbalètes étaient en vente dont les plus presitgieuses étaient sous clés à l'intérieur du comptoir-vitrine.

- Bonjour madame Roseline! Dit le vigile qui tenait à garder son poste.

- Bonjour Jules, pas d'problèmes?

- Pas d'problèmes.

- Bonjour madame Roseline, imita la vendeuse.

- Bonjour Sarah, il t'embète pas trop j'espère? Faut pas s'laisser faire par les hommes, crois en mon expérience, ils sont bête à manger du sable! J't'apprendrais p't'être un jour... Mais là, j'ai à faire!

- Ahah, non madame Roseline,
répondit timidement la dites Sarah, vous seriez la première au courant...

Contente de la situation qui lui changeait du départ hasardeux qu'elle avait prit dans ce nouveau corps, elle alla rejoindre son équipage en prenant la direction du port. En sortant de la boutique, elle admira une dernière fois la deventure de celle-ci avec assez de fierté. "Les Arbalètes Roseline" étaient inscrit en grand sur celle-ci. Ah, pensa-elle, en soupirant, enfin l'argent ne sera plus un problème... Tel avait été le but de toute l'énérgie dépenser dans la sculpture et tout l'argent mis à dispotion de la boutique. Elle lui avait fallut bien du temps avant de mettre cette opération en place mais, maintenant, elle avait enfin définitivement son pied dans le milieu ishtarien avec ce petit quartier général de secours, le principal étant le Ruby. Ne restait plus qu'à jouer des coudes pour imposer sa personne tout en restant assez discret pour ne point s'attirer la jalousie de ceux déjà en place. L'affaire allait être délicate mais il s'agissait là d'un bon début.

Pour la matriarche, il était plus que temps qu'Ishtar devienne sienne. Quitte à faire dans la politique aux côtés des hommes de l'Ombre, autant pesé dans cette gigantesque balance. L'attache personnelle qu'elle avait pour cette ville y était probablement aussi pour quelque chose, mais pas moins que son égo à l'appétit gargantuesque. Voir tous ces gens dépendre de sa bonne volonté et sa mauvaise volonté rendre dépendant d'elle tous ces gens était un spectacle dont elle ne se lassait pas.

[Appareil de production en marche : Fabrication de x4 Nénuphar'balète (124 bois de sureaux) &  de x2 Arc argenté (50 bois de cerisier & 2 minerais d'argent)(en attente de minerais)]

H.S.:
 




Atelier des sculpteurs - Page 14 Cr3flag-2
Revenir en haut Aller en bas
Arhiann
La Tempérance ♦ Ensorceleuse

Arhiann

Messages : 1240
Expérience : 5453
Féminin Âge RP : 60 (éq. humain 30)

Politique : 178
Métier : Sculpteur - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manydh, Compagnon d'Arhiann [Hybride] ; invoque un compagnon qui a 75% des stats d'Arhiann (pendentif zéphyrien))

Stats & équipements
Vitalité:
2272/2272Atelier des sculpteurs - Page 14 242396barresante02  (2272/2272)
Vitesse: 954
Dégâts: 2598

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptyMar 20 Oct 2020 - 20:46
Séparation du contenu
Arhiann avait cru atteindre les sommets de la sculpture en fabriquant son grand bâton d'éther, et pourtant, il lui restait un domaine à explorer. Au-delà de la fabrication, elle en avait bien vaguement entendu parler, et désormais, tout ceci s'ouvrait à elle : le sertissage de ces objets déjà exceptionnels, pour les rendre encore plus efficaces. Ses différentes aventures avaient garni quelques petites boîtes bien rangées dans sa cahute contre l'arbre, de fragments divers et variés récupérés après avoir vaincu tel ou tel monstre. Son domaine de prédilection, la magie du vide, s'accordait tout particulièrement avec les reliefs de démons sortis du même néant. Le juste milieu entre une créature suffisamment puissante pour conférer un beau pouvoir, et suffisamment à sa portée pour qu'elle ait pu en ressortir entière, se concrétisait autour des fameux balrogs, dont elle avait eu l'occasion d'affronter la progéniture.

Comme cela risquait de ne pas suffire, la sculpteure choisit d'apporter un complément en l'espèce de morceaux d'adamantium, dont la solidité hors normes ne pouvait pas faire de mal à une arme contondante. En sortant les morceaux de griffes faits de cette matière, elle eut une pensée pour son cousin minotaure, avec qui elle avait fait face aux rabclaws qui avaient fourni les précieuses rognures. Puis elle s'assit en tailleur, les deux bâtons d'éther posés devant elle et se rejoignant par l'extrémité la plus lointaine, et les petits composants magiques posés au milieu du triangle ainsi esquissé. Forçant son corps et son esprit à la détente, nécessaire pour obtenir ensuite la concentration requise par ce travail de précision, tant physique que magique, elle resta longuement immobile, son attention seulement fixée sur sa respiration.

Lorsqu'elle se sentit prête, elle saisit la première arme, déjà préparée sur le plan matériel à accueillir gemme et griffe, et la posa en travers de ses genoux. Ses doigts se refermèrent ensuite sur le tribut du démon et l'éclat terne du minerais, un pour chacune de ses paumes , et les approcha lentement de l'objet à enchanter. Elle sentait, d'un côté, le feu du Balrog, de l'autre, la solidité des défenses rabclaw, et au milieu, cet accumulateur d'énergie du néant qu'elle connaissait si bien. Pour que tous trois s'accordent et se familiarisent suffisamment pour pouvoir fonctionner en parfaite harmonie, elle fredonna des sons sans mots, se concentrant tantôt sur l'un, tantôt sur l'autre, jusqu'à ce que chacun résonne un peu des trois musiques, qui tendaient à n'en faire qu'une. Le plus imposant était bien sur le bâton, déjà formé à l'aide de plusieurs composants joints par le bois et la magie, mais chacun devait aussi s'adapter aux autres.

Dans les emplacements poncés à l'épaisseur d'un cheveu de fée, non sans l'aide de cette magie du vide qui avait décidément bien des usages, la blonde glissa en même temps ses deux accessoires, sans cesser son chant. Elle les poussa bien précisément dans chacun de leurs logements, avant d'évider par la pensée une mince cavité derrière chacun d'eux, dont l'absence de tout contenu les maintiendrait en place plus sûrement que n'importe quelle colle ou cheville. Alors, elle reposa le bâton amélioré, et s'autorisa à prendre quelques profondes inspirations. Tout s'était bien passé. Il ne lui restait plus qu'à recommencer avec le second.

[HJ : amélioration des ethernels actuellement utilisés, l'un avec 1 gemme du Balrog + 1 adamantium, l'autre avec 2 métarias multicolores + 1 adamantium, merciiii !]




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 5160
Expérience : 18618
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptyDim 25 Oct 2020 - 21:36
Séparation du contenu
Rapport de fabrication :

Charlotte Roseline III fabrique x4 Nénuphar'balète, x2 Arc argenté et gagne 30 points de métier.
Ainsi que 10 points métier en récompense bonus.

Commentaires sur le RP : Tu passes au rang Exprt et tu as accès à une nouvelle gamme de sculptures !




Rapport d'amélioration :

Arhiann améliore x2 Éthernel.

Commentaires sur le RP : Rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Arhiann
La Tempérance ♦ Ensorceleuse

Arhiann

Messages : 1240
Expérience : 5453
Féminin Âge RP : 60 (éq. humain 30)

Politique : 178
Métier : Sculpteur - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manydh, Compagnon d'Arhiann [Hybride] ; invoque un compagnon qui a 75% des stats d'Arhiann (pendentif zéphyrien))

Stats & équipements
Vitalité:
2272/2272Atelier des sculpteurs - Page 14 242396barresante02  (2272/2272)
Vitesse: 954
Dégâts: 2598

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptyDim 1 Nov 2020 - 22:58
Séparation du contenu
Particulièrement satisfaite des pouvoirs améliorés accordés à ses ethernels grâce aux gemmes dont elle les avait sertis, Arhiann songea rapidement à faire de même avec l'autre arme qu'elle utilisait régulièrement, un tonfa du sacrifice dont les propriétés de vitesse lui étaient précieuses, même s'il utilisait pour cela sa propre énergie. Elle avait collecté plusieurs pierres précieuses au cours de ses aventures, et se trouva donc avec l'embarras du choix, mais opta finalement pour des émeraudes afin de tempérer les ardeurs de l'objet. En effet, il lui semblait qu'une pierre rouge aurait intensifié le côté féroce, ce qui n'était pas le but. Alors que le vert, au contraire, rappelait la croissance et la vie, simplement, comme celle de sa précieuse forêt.

Le tonfa était plus petit qu'un bâton d'éther, et placer les gemmes ne pourrait se faire au hasard, mais tout sembla clair à la sculptrice après quelques instants de réflexion, en tournant et retournant entre ses mains la pièce de bois : là où les deux tiges se joignaient, là où les énergies venant de la porteuse et de l'arme elle-même se rencontraient, c'était là qu'il fallait les insérer, de part et d'autre de l'extrémité de la poignée. Ainsi, les émeraudes agiraient au mieux sur ce nœud énergétique, et diffuseraient leur pouvoir dans toutes les fibres du bois. La faune commença donc par aplanir les surface destinées à recevoir les pierres vertes, râpant doucement, puis creusa de petites cavités dont elle précisa les contours peu à peu.

Puisqu'elle souhaitait intégrer un peu de la vitalité forestière, la sculpteure se rendit dans un lieu retiré de la sylve, une petite trouée où poussaient de nombreux arbustes en pleine santé, dont un houx, symbole de l'énergie végétale jamais vaincue, pas même par l'hiver. Elle s'assit en tailleur près de ce buisson et, serrant les trois éléments dans ses mains jointes, attendit que le soleil atteigne son zénith. En effet, sa position avait été choisie de manière à ce que les rayons de l'astre à sa pleine puissance, passant par une trouée dans la canopée, viennent l'éclairer de toute leur gloire. Alors, elle procéderait à l'assemblage, tout en emmagasinant dans son arme un peu de la chaleur dorée du gardien diurne.

Ainsi fut donc fait, une émeraude après l'autre étant glissée face à son logement, puis insérée à force, avant d'être fixée définitivement. Pour cela, elle réitéra l'expérimentation de ses bâtons d'éther, en évidant un mince espace de vide derrière chaque gemme qui, faisant effet ventouse, les empêcherait de glisser dans le cas -improbable - où leur entourage de bois ne suffirait pas. Son œuvre achevée, Arhiann la contempla avec satisfaction : les pierres précieuses jetaient de chauds reflets verts, comme lorsque le soleil jouait dans les feuillages printaniers de Sylfaën. C'était parfait.

[HJ : Arhiann améliore le tonfa du sacrifice actuellement utilisé, en y sertissant 2 émeraudes]




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 5160
Expérience : 18618
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptyMer 4 Nov 2020 - 11:05
Séparation du contenu
Rapport d'amélioration :

Arhiann améliore x1 Tonfa du sacrifice.

Commentaires sur le RP : Rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Arhiann
La Tempérance ♦ Ensorceleuse

Arhiann

Messages : 1240
Expérience : 5453
Féminin Âge RP : 60 (éq. humain 30)

Politique : 178
Métier : Sculpteur - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manydh, Compagnon d'Arhiann [Hybride] ; invoque un compagnon qui a 75% des stats d'Arhiann (pendentif zéphyrien))

Stats & équipements
Vitalité:
2272/2272Atelier des sculpteurs - Page 14 242396barresante02  (2272/2272)
Vitesse: 954
Dégâts: 2598

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptyDim 15 Nov 2020 - 18:57
Séparation du contenu
Aujourd'hui, Arhiann avait décidé de tester quelques petites nouveautés en sculpture. Manydh appréciait le maniement de la fronde, et il s'y débrouillait plutôt pas mal, comme elle en avait fait douloureusement l'expérience lorsqu'elle l'avait retrouvé au village, sans qu'ils ne se reconnaissent l'un l'autre. Depuis, il utilisait toujours le même type de lanière de cuir, très basique, certes efficace, mais elle était certaine qu'on pouvait l'améliorer, notamment en utilisant des composants magiques. Cependant, cette arme lui restant méconnue, elle avait décidé de commencer par de modestes modifications.

Le plus évident, ainsi qu'elle l'avait remarqué en allant flâner sur les étals d'Endorial, était de créer une structure capable de soutenir la lanière de cuir. Elle fit donc une première tentative en bois de sureau, formant le "Y" du corps de l'arme en joignant trois morceaux selon une technique qui lui était maintenant parfaitement familière. C'était déjà mieux, mais cela restait vraiment basique. La sculpteure opta donc pour l'ajout de défenses de sanglier, qui viendraient enrichir la fronde par leur apport animal, tout en cassant la monotonie d'une arme qui n'aurait été faite que du même bois. Oui, cela ressemblait maintenant à quelque chose. A une fronde encore assez basique, à vrai dire.

Désireuse de pousser un peu plus l'expérience, la faune s'attela à une seconde réalisation, où elle profiterait de ce qu'elle avait appris avec la première, tout en cherchant à obtenir quelque chose de mieux. C'était bien souvent ainsi qu'elle avait procédé par le passé, et la méthode s'était avérée efficace, car rien en remplaçait la pratique. Cette fois, elle réalisa les trois branches de la structure en cerisier, un bois pour lequel elle avait toujours une certaine tendresse, du fait de sa jolie couleur rosée et de son grain qui, affiné par les vas et viens du ponçage, prenait une douceur particulièrement agréable.

Il lui fallait là aussi ajouter un élément animal, mais quelque chose de plus délicat, de plus léger que précédemment. La pierre projetée devait voler loin, aussi les plumes d'aigle s'imposèrent-elles, qui apporteraient à l'objet un peu du gracieux vol de ce noble rapace. Elle les fixa le long de chacun des tronçons de bois, maintenues par leur axe central, mais leurs barbes libres de frémir avec le vent. En guise de touche finale, Arhiann ajouta une topaze, qui devrait renforcer l'effet des plumes, avec sa couleur ensoleillée poussant le projectile à s'élever en plein ciel, et aider à viser précisément quelles que soient les conditions extérieures.

Plutôt contente de ses œuvres, elle les dissimula dans un buisson un peu à l'écart d'Endorial, puis convia son ami chamane à une promenade, sans lui parler de ses recherches en sculpture. La surprise fit son petit effet, et elle l'invita à essayer le premier modèle d'abord, puis le second, sur lequel il ne tarit pas d'éloges. L'objet était certes légèrement plus encombrant qu'une simple bande de cuir, mais il était esthétique, et projetait une pierre bien plus fort et plus loin que ce que Manydh avait utilisé jusqu'à lors. Fière et heureuse de son approbation, la blonde finit par lui offrir la fronde de cerisier, et ce n'est qu'en lui rappelant toutes les potions qu'il avait fabriquées pour elle, qu'elle parvint finalement à la lui faire accepter.

[HJ : Arhiann fabrique 1 fronde'boisier et 1 lanceur de topaze svp]




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 5160
Expérience : 18618
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptySam 21 Nov 2020 - 0:39
Séparation du contenu
Rapport de fabrication :

Arhiann fabrique x1 Fronde'boisier et x1 Lanceur de topaze.

Commentaires : Rien à redire là-dessus !
Revenir en haut Aller en bas
Arhiann
La Tempérance ♦ Ensorceleuse

Arhiann

Messages : 1240
Expérience : 5453
Féminin Âge RP : 60 (éq. humain 30)

Politique : 178
Métier : Sculpteur - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manydh, Compagnon d'Arhiann [Hybride] ; invoque un compagnon qui a 75% des stats d'Arhiann (pendentif zéphyrien))

Stats & équipements
Vitalité:
2272/2272Atelier des sculpteurs - Page 14 242396barresante02  (2272/2272)
Vitesse: 954
Dégâts: 2598

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptySam 5 Déc 2020 - 19:54
Séparation du contenu
Le tir à l'arc restait, pour la garde Zéphyr, une discipline qui symbolisait en partie la faction de Sylfaën. La plupart des petits Dùralassiens auraient certainement dessiné un centaure ou un elfe, flèche encochée sur sa corde, si on leur avait demandé de représenter un membre de la verte faction. Arhiann, elle, était loin d'exceller dans ce domaine, même si elle parvenait à d'honorables résultats à force d'entraînement, et en s'aidant de son invisible magie. Mais aujourd'hui, elle avait décidé de contribuer au rayonnement des archers sylvestres d'une autre manière : elle allait fabriquer un arc. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas achevé une de ces armes à la ligne épurée, dont l'apparence harmonieuse cachait presque ses capacités mortelles.

Soucieuse de pouvoir céder sa production à quelqu'un qui en éprouverait le besoin, sans pour autant casser sa tirelire, la fille de Magnésie avait opté pour un modèle pas trop compliqué, qu'elle avait d'ailleurs déjà réalisé par le passé : une ossature de sapin - c'était la saison, paraissait-il - avec un renfort de sureau rosé au centre, là où l'archer viendrait poser sa flèche pour procéder à la visée. Pour la suite, elle modifia quelque peu la version précédente : plutôt que d'entortiller les queues de renard à la corde, elle les fixa le long du bois, avec une petite touffe rousse dépassant à chacune des extrémités. Elle n'avait pas oublié, pendant tout ce travail, de porter au poignet un de ces bracelets magiques de Wystéria, afin de trouver une copie conforme de son œuvre une fois qu'elle en aurait terminé.

[HJ : fabrication d'un Renarc (22 bois de sapin + 1 bois de sureau + 2 queues de renard, celles-ci sont en achat à la boutique des top-sites), et utilisation d'un bracelet d'abondance, merci !]




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 5160
Expérience : 18618
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptySam 5 Déc 2020 - 23:49
Séparation du contenu
Rapport de fabrication :

Arhiann fabrique x2 Renarc.

Commentaires sur le RP : Tu utilises le bracelet d'abondance.
Revenir en haut Aller en bas
Toz
Corrompu

Corrompu
Toz

Messages : 32
Expérience : 754
Masculin Âge RP : Plus de 500 ans

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Novice
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
425/425Atelier des sculpteurs - Page 14 242396barresante02  (425/425)
Vitesse: 386
Dégâts: 7%

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptyLun 7 Déc 2020 - 18:06
Séparation du contenu
Bon... Bon... Bon... C'est bien gentil de vouloir faire un truc, mais par où je commence ? L'argent que ça va me rapporter devrait être une source d'inspiration inépuisable... Et pourtant, rien ne vient ! C'est incroyable ! Il est vrai, certes, qu'encombré avec mon panier, et n'étant pas très musclé, je n'ai rapporté que quelques morceaux de bois courts dans ma grotte. Trop courts pour en faire des bâtons, j'en ai bien peur. En même temps, je n'ai pas encore l'œil pour trouver les bons matériaux ! Je ne devais pas avoir pris assez de champignons... Je vais rattraper ça tout de suite !

Alors... Ils sont un peu tordus, ces bâtons, mais pourquoi pas en faire des baguettes ? Hum... Non... Même si je pourrais du coup les vendre tel quel... Mais ça serait génial ! Sauf que je n'ai pas envie d'être ennuyé par des personnes non-satisfaites... Je suis sculpteur, après tout, pas magicien, sauf avec mes petits bijoux ! Par contre, ceux-là, ils ne seront que pour moi, toujours ! J'ai aussi quelques lanières de cuir un peu dépouillées, mais ça, ça n'est pas un problème, tout le monde n'y verra que du feu !

Je sors alors de mon antre, avec le bois et le cuir dans mon panier, inspirant un grand coup de l'air pur des marais. Je le sais, je n'ai pas besoin de respirer, mais faut avouer que ça fait tout de même du bien ! Je pars m'installer sur un petit siège improvisé, non loin. Le genre renversé, style arbre tombé depuis longtemps, à moitié pourri, et recouvert d'une bonne quantité de mousse. Autrement dit, un siège moelleux et confortable, idéal ! J'ai aussi pris mon couteau, et commence tranquillement à l'utiliser, grattant le bois pour retirer l'écorce et les bouts qui dépassent, veillant à ne pas couper les miens. Enfin, l'inspiration me vient ! Même de loin, on doit pouvoir entendre ma joie dans les petits rires que je lâche régulièrement, mais c'est normal, je sais ce que je vais faire ! Ma première œuvre magnifique sera une de ses armes classiques, là... D'une sorte que tu tiens par une poignée, et qui suit le bras, pratique pour se protéger et pour frapper... Bref, on le comprendra mieux une fois faite !

Du coup, c'est parti, je taille, taille, taille, encore et encore, pendant je ne sais combien de temps, tout en chantonnant ! C'est très important pour garder le rythme et la motivation ! Je rends les morceaux de bois plutôt lisses, légèrement affiné, mais assez résistant pour frapper avec, bien sûr, et coupe un autre en deux pour faire les poignées. J'ai tout de même garder leur côté tordu, ça a un charme tout particulier que j'aime beaucoup, ne me demandez pas pourquoi. La question que je me pose maintenant, c'est comment faire tenir les poignées sur le reste ? Il fallait peut-être les sculpter directement dessus, en une seule pièce... ? Bon, je n'en sais rien, mais j'y penserais la prochaine fois ! En attendant, il faut que j'arrange ça...

Je prend du temps supplémentaire pour creuser un trou de la bonne taille dans chacun des longs manches sculptés avec amour, de façon à pouvoir y emboîter les poignées, dont j'ai affiné le bout, puis les assemble. Je suis fier de moi, ça passe parfaitement ! Le seul hic, c'est que ça ne tiens pas en place, normal, et qu'à peine lâché, ça retombe en morceau. Alors, ce que je fais, c'est utiliser le cuir, qui est de base pour les manches, afin de servir de lien avec le reste de l'arme, enroulant le tout tel un bandage des plus efficace, histoire que ça ne bouge plus, et que ça résiste aux chocs ! Une idée de génie ! Bon, ça bouge quaaand même lééégèrement, mais ce n'est pas un problème, si ? Maintenant, comment je vais réussir à les vendre, et surtout où ?

[Création d'un TonFatsia gratuit grâce à la promotion "Branche de protection", à mettre dans le sac.]




Atelier des sculpteurs - Page 14 17b97611

Atelier des sculpteurs - Page 14 Rp_113Atelier des sculpteurs - Page 14 Rp_212
Revenir en haut Aller en bas
Ehawee
Archère

Ehawee

Messages : 469
Expérience : 2820
Féminin Âge RP : 188 (21)

Politique : 48
Métier : Sculptrice - Maîtresse
Titres:
 

(Tadi, Cerf royal d'Ehawee +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1890/1890Atelier des sculpteurs - Page 14 242396barresante02  (1890/1890)
Vitesse: 1176
Dégâts: 1639

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptySam 19 Déc 2020 - 18:10
Séparation du contenu
Suite aux événements qui s'étaient produis au sein de l'arène baldorheimoise et après avoir faire mordre la poussière à l'entraîneuse thérianthrope, Ehawee était restée quelques temps dans la ville naine. Elle avait trouvé qu'elle méritait bien un jour ou deux de repos après avoir vagabonder aussi longtemps et assurer ses missions zéphyriennes sans faillir. Entre, le voyage vers Wystéria, l'escarmouche des skarniens qui n'abandonnaient toujours pas et les aventures de la savane de Tzengah, rares étaient les moments où l'elfe prenait soin d'elle. Aussi cela s'expliquait très bien par le fait que l'esprit d'écorce était toujours malade et que la femme avait cherché sans relâche de quoi le guérir. Elle devait cependant reconnaître que souffler un peu était salvateur si cela ne l'empêchait tout simplement pas de finir totalement folle !

Ainsi l'archère s'était laissé quelques jours de libres afin de faire un tour en arène et changer d'air avant l'expédition en compagnie d'Urua, consistant à aller à la rencontre du grand Tungstène. Ehawee déambulait donc, dans les rues kazhariennes, cette fois-ci sans aucuns buts si ce n'était flâner devant les étals des commerçants. Bien qu'elle n'appréciait guère l'architecture naine, la femme accueillait avec une joie certaine ce petit moment réservée à elle-même...avant bien sûr qu'un badaud dégoûtant ne vienne écourter sa promenade. Alors qu'elle regardait les produits d'un marchand de fruit, un de ces nains, justement, trouva bon de tirer partie de la taille de l'elfe, qui avait bien plusieurs têtes de plus que lui, pour lui mettre une main, sans aucunes formes de procès, sur sa fesse droite. Déroutée, l'archère reposa la fraise qu'elle inspectait et se retourna pour découvrir un petit être au sourire disgracieux et aux cernes creusées, qui avait plus l'apparence d'un perrack tellement sa peau s'était verdie par l'alcool et sans doutes plusieurs maladies infectieuses. Dégoûtée de voir telle engeance, la zéphyrienne décida de ne pas entrer en conflit au risque d'être contaminé par elle-ne-savait-quoi et préféra partir tout en se demandant pourquoi la tradition qui était de détruire peu à peu son corps en s'enfilant dix bouteilles d'alcool par jours existait chez les nains...

Elle rentra donc dans sa chambre d'auberge avec une certaine déception. Cela dit, elle n'était pas tant déprimée que cela de sa mésaventure car au moins elle avait eu le temps d'acheter ce qui était le plus nécessaire : de quoi se sustenter ainsi que quelques rondins de bois de sapin. En effet la femme avait prévu de se réconcilier avec une activité qui lui tenait à coeur, mais qui demandait beaucoup de temps, et le temps, en ce moment, était bien l'une des choses qui lui manquait le plus. Nettoyant la table de la chambre qui servait de plan de travail improvisé, elle y étala la matière première, ses outils, son journal de voyage et d'autres ingrédients. Tout en feuilletant le carnet, elle tomba sur le croquis d'un bâton qui l'intéressait accompagné de sa recette de fabrication qu'elle avait pompé sur un sculpteur ishtarien, un vieil homme chat, il y a de cela quelques temps.

Premièrement, elle s'attela à la raffinerie du bois de sapin, qui paraissait de très bonne qualité, quoiqu'un peu ancien. Puis, après l'avoir tailladé et obtenu une forme de base somme tout à fait satisfaisante, elle commença à étudier plus spécifiquement la partie 'enchantement' de l'arme. En effet, il s'agissait tout de même d'un bâton arcanique et l'elfe n'était pas vraiment une experte en magie, bien qu'elle ait voyagé à plusieurs reprises dans l'Immatériel. L'objectif était donc de suivre les indications qu'elle détenait à la lettre afin de ne pas provoquer une explosion indésirable, par exemple. Le plus difficile et le plus délicat était cette deuxième partie qui consistait en la purification des ingrédients sources de la puissance mystique. Doucement, elle brassa l'essence sylvestre en récitant une incantation précise et la filtra afin de lui ôter toutes les particules imparfaites susceptibles de provoquer des aléas infructueux. Une fois la matière intangible nettoyée, elle incrusta une pierre d'émeraude qui servira de catalyseur à l'énergie sylvestre. L'archetière, au bout de plusieurs heures, semblait avoir achevé la fabrication d'une arme de mage pour sa première fois. Elle était d'autant plus satisfaite que le bâton arcanique en question portait fièrement les couleurs et pouvoirs de sa région natale, Sylfaën, et cela, quoiqu'en disent les nains bourrus !

[Fabrication d'1 Bathön à mettre dans l'inventaire + Réalisation de la quête Première fabrication de compagnon + Réalisation de la quête Liste de mots, merci !]
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 5160
Expérience : 18618
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptySam 2 Jan 2021 - 20:26
Séparation du contenu
Rapport de fabrication :

Toz fabrique x1 TonFatsia et gagne 5 points de métier.
Ainsi que x10 points métier en récompense bonus.

Commentaires sur le RP : Tu utilises la promotion des nouveaux.




Rapport de fabrication :

Ehawee fabrique x1 Bathön et gagne 5 points de métier.
Ainsi que x10 points métier en récompense bonus.

Commentaires sur le RP : Tu réalises la quête "Première fabrication de compagnon" qui te fait gagner 1 essence sylvestre + 1 minerai d'adamantium + 20 points d'expérience et la quête "La liste de mots" qui te fait gagner 500 pièces d'or.
Et tu passes au rang "Maître".
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Roseline III
Technophile

Charlotte Roseline III

Messages : 310
Expérience : 1859
Féminin Âge RP : 32

Politique : 47
Métier : Sculpteur - Maîtresse
Titres:
 

(Lucie, fille de Charlotte [Modifié] +360, 150, v+290 ; contrecoup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
2590/2590Atelier des sculpteurs - Page 14 242396barresante02  (2590/2590)
Vitesse: 295
Dégâts: 1755

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptyVen 12 Mar 2021 - 21:31
Séparation du contenu
Dans sa tentative de maître la main sur les marchés de l'armement à Ishtar et en dehors, Charlotte savait pertinemment l'important d'avoir des contactes externes. Stellaraë était le parfait exemple d'un endroit incontournable si l'on voulait faire des affaires de l'océan aux terres. La route était toute tracée et la ville regorgeait de richesses. Enfin, telle était la raison de sa venue en ces lieux malfamés et de sa rencontre avec le jeune Soren. Maintenant que ce dernier était parti, laissant place à son équipage et aux futures négociations, il était temps de parler affaire et de remettre les pendules à l'heure avec son équipage avant que le dénommer Geiger n'arrive. Tous s'étaient alors servit à boire et à manger, la discutaille allait donc bon train.

- Vous êtes bien sûr que c'est une bonne idée mère? On est en plein dans leur territoire! S'inquiétait déjà Lucie.

- Tu t'fais du soucis pour rien ma fille! C'sont de p'tites frappes ces gens là! Et puis, r'garde un peu la taille des bras d'Kerol! Si ça leur suffit pas à s'tenir tranquille, ils en auront pour leur compte et on r'partira pas les mains vides, parole de Roseline!

- Bien dit cap'taine! S'enjaillait déjà Laurent, un fort oubliable comparse qui les accompagnaient avec son ami Caramel.

Caramel d'ailleurs, restait de marbre, sans doutes avait il au moins la sagesse de ne point prendre cette négociation au sérieux. Après tout, il était facile de mourir, c'est bien ce que vous apprenait Ishtar et qui plus est les Mers Maudites.

- Roh! La ferme Laurent! T'as pas intérêt à l'ouvrir d'ailleurs! Tu va nous foutre une de ces honte... Bref, fait moi confiance ma p'tite, j't'aurais pas amené sinon tu l'sais bien.

Et effectivement, si il y'avait bien une chose dont Lucie pouvait être sûre, c'était que sa mère lui évitait tous les risques possibles. La perte de son corps de secours aurait été trop grande pour cette horrible vieille carne. Ils continuèrent ainsi leur discussion pendant une bonne demi-heure, se goinfrant et buvant sans trop faire attention à leur consommation, jusqu'à ce qu'enfin l'intéresser franchisse les portes de l'établissement.

Charlotte n'avait aucune idée de ce à quoi pouvait bien ressembler Geiger mais, lorsqu'elle vit le groupe d'une dizaine d'hommes débarquer, elle ne lui fallut pas longtemps pour l'identifier. Un grand homme munit d'une veste de cuir épais, le visage traverser d'une longue cicatrice et dont les sous-fifres n'osaient pas même marcher d'un pas devant lui. En entrant, l'imposant personnage vint saisir le reste du cigare baveux qu'il avait au bec pour l'écraser sans remords sur le comptoir de la pauvre tenancière du Coupe-Georges qui devait passer une bien mauvaise journée. Charlotte se leva alors de chaise, un large sourire le visage. Ses compagnons suivirent de près son geste et particulièrement Kerol qui vint se mettre aux côtés de sa matrone de toute son épaisseur.

- Charlotte Roseline j'suppose? Demanda le caïd local à notre aventurière.

- En chair et en os, c'est donc vous qu'on appel Geiger? V'nez donc vous installer! Y'a pas place pour tous vos amis par contre mais j'pensais pas qu'il vous faudrait pareil escadron pour faire affaire...

- Y'a pas d'mal! Allons donc!

Geiger, et sans doutes ses hommes qui avaient le plus sa confiance, vinrent donc les rejoindre à la table et tous se rassoient alors. D'un côté et de l'autre de la table, on pouvait trouver les deux chefs de bande entourés par leurs subalternes. Charlotte avait pleine confiance en elle. Déjà parce que c'était dans sa nature et ensuite parce-que le dénommer Geiger ne semblait pas s'en sortir si bien que ça comparer à elle. En effet, elle avait déjà eut des doutes de loin mais il semblait clair que ses vêtements étaient bien moins luxueux que les siens, sans parler des mains caleuses et de son physique qui laissaient présagés que l'homme avait encore besoin de se salir les mains lui même dans ses combines.

- Alors comme ça, on m'a dit qu'vous pourriez m'avoir des armes de première qualité, et facile à utilisé qui plus est? L'problème est que j'ai déjà mes fournisseurs... Faudra m'convaincre que ça vaut le coup... La loyauté, c't'important en affaire.

Charlotte était un peu surprise que Geiger vienne directement au but. Entre Pirates, on avait plutôt l'habitude de boire un petit coup et de se détendre avant de lancer les hostilités. Qu'importe, à Stellaraë mieux valait faire comme les Stellareois.

- Ah! A qui le dites-vous?! Mais parlons en d'vos fournisseurs justement. Enchaina alors Charlotte tandis que les yeux vicelards des bandits s'attardaient un peu trop sur ses courbes. J'ai pas b'soin de savoir d'où ils viennent pour être sûr que mon marché est meilleur que l'leur! C'que j'vous propose? Des arbalètes de première qualité! N'importe quel gus peut manier une arme pareille! Tu vises, t'appuies, et tu descend n'importe quel balèze qui vient te chercher des noises. Vous savez sans doutes comme quoi qu'c'est à Ishtar qu'on trouve les meilleurs sculpteurs au meilleur prix non?! Et bien j'vous annonce que la ville est doucement en train d'changer d'politique. A partir de maintenant, faudra passer par la famille Roseline pour affaire.

Le visage des deux chefs s'assombrissaient l'un et l'autre, Charlotte était pourtant loin d'en avoir terminer.

- Vous pourrez donc dire à monsieur Vilane que votre petit marché ne tient plus, et qu'vous passer à la gamme supérieur sans grandes inquiétudes.

Un sourire carnassier se dessina sur le visage de Charlotte alors qu'elle jubilait de la surprise que Geiger essayait de cacher.

- Oh, mais j'ai une meilleure idée! Vous n'avez qu'à lui dire vous-même! Kerol?

L'homme-requin se leva alors, créant une légère agitation auprès des personnes présentent mais les deux chefs calmèrent vite le jeu. Kerol se pencha alors et enfonça la quasi entièreté de son bras au fond de sa propre gorge. Dans un horrible bruit de déglutition, il sembla extraire quelque chose du fond de son estomac. Ce quelque chose qu'il extirpa, il vint le placer au centre de la table sans aucune honte malgré les liquides stomacales qui le recouvrait. C'était bien la le crâne de Vilane, Geiger l'aurait reconnut entre mille avec sa dentition moitié faite d'or et de pouriture. La stupéfaction se lu sur tous les visages présents exceptés ceux de Charlotte et de Kerol qui étaient seuls au courant de cette petite charlotterie. Lucie elle-même, qui connaissait bien la dangerosité de son arrière grand-mère, était sous le choc.

- Mahahaha! S'exclaffa Charlotte avant de porter son verre à ses lèvres.

Très vite la pression était montée mais tous préférait attendre un ordre de leur boss respectif avant d'engager la bagarre. Les enjeux étaient posés, la balle était dans le camp de Geiger à présent.

- Bien, finit par dire ce dernier. Mieux vaut suivre le vent lorsqu'il tourne non?...

- Exactement m'sieur Geiger! C'est c'qu'on dit par chez nous! Et comme on est de bon partenaire, on va vous relancer sur le prix qu'vous aviez... Avec un p'tit rab' pour le dérangement, il va de soit.

Visiblement désappointer, l'homme finit par se lever au bout de quelque secondes et répondit en ces termes :

- Nous vous répondrons dans les jours qui viennent... Allez, on décampe avant que j'm'énerve les gars!

Alors que la petite troupe son allait, Charlotte se permit une ultime parole de défi en leur faisant signe de la main.

- Parfait! Faites donc parvenir votre réponse aux Arbalètes Roselines, à Ishar! Que les dieux vous gardent!

L'affaire était régler. Charlotte tapota l'épaule de sa fille en la "rassurant".

- T'as vu, j't'avais bien dit qu'c'était sans dangers! Ces gens là savent bien où sont leurs intérets... Il s'rait quand même temps qu'tu m'fasses confiance quand même!

Tout cela était loin de rassurer la jeune fille qu'était Lucie, mais avait-elle vraiment le choix? Nos aventuriers ne restèrent pas bien longtemps à Stellaraë après cela, et c'était probablement plus sage. De retour à Ishtar, une lettre attendait la matriarche dans son établissement. Les affaires allaient pouvoir reprendre de plus belle avec ce nouveau marché juteux qui venait de s'ouvrir à eux.

[Fabrication de x4 Nénuphar'balète & x2 Léz'arbalète ]




Atelier des sculpteurs - Page 14 Cr3flag-2
Revenir en haut Aller en bas
Arhiann
La Tempérance ♦ Ensorceleuse

Arhiann

Messages : 1240
Expérience : 5453
Féminin Âge RP : 60 (éq. humain 30)

Politique : 178
Métier : Sculpteur - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manydh, Compagnon d'Arhiann [Hybride] ; invoque un compagnon qui a 75% des stats d'Arhiann (pendentif zéphyrien))

Stats & équipements
Vitalité:
2272/2272Atelier des sculpteurs - Page 14 242396barresante02  (2272/2272)
Vitesse: 954
Dégâts: 2598

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptyDim 25 Avr 2021 - 23:40
Séparation du contenu
♈ L'arc long du Zéphyr ♈

Arhiann continuait à sculpter lorsqu'elle se trouvait en Sylfaën, mais elle devait bien avouer que la routine de ce travail toujours apaisant différait bien de la passion de la découverte qu'elle avait connue au début. Elle savait maintenant fabriquer toutes sortes d'objets et armes de bois, était reconnue comme entièrement accomplie dans son art... Cependant, les surprises arrivaient encore, et cela la ravissait. Elle prit cette fois la forme d'une commande, émanant de la puissante mais discrète guilde marchande, et sa teneur ne pouvait qu'inciter la faune à se remettre au travail : il s'agissait en effet de créer un arc exceptionnel, en utilisant un bois bien particulier, du chêne de Sylfaën, mais pas n'importe lequel.

Ayant suivi les instruction indiquées pour se procurer cette matière rare, la faune commença par s'en imprégner de tous ses sens, tenant le morceau de bois ancien sur ses paumes ouvertes vers le domaine de Magnésie. Utilisant les exercices de concentration que sa mère lui avait enseignés, elle s'imprégna de tout ce que dégageait la pièce : texture, poids, senteur, présence vitale et magique, évidemment plus forte dans cette relique d'un arbre d'exception, qu'avec son équivalent ordinaire... Décidément, il s'agissait bien d'un matériau hors du commun, pour lequel la sculpteure se sentait peu à peu éprouver un profond respect.

Cette approche, fondamentale pour la fille de Magnésie, ayant été effectuée sans se préoccuper du temps qui passe, il fallait maintenant songer à la partie pratique de la création. Désireuse de ne pas gâcher le moindre copeau de chêne ancestral, elle réalisa d'abord une ébauche en bois de chêne ordinaire, dont elle aurait de toute façon besoin pour compléter l'arc. Le plus évident était de concentrer le matériau le plus noble sur la zone centrale, la plus sollicitée et la plus importante pour le tireur, mais Arhiann voulait également étendre l'influence de l'antique bois au maximum sur toute l'arme : elle façonna donc le milieu de l'objet, avec deux tiges qui en partaient de chaque côté en un cône se réduisant lentement, et qu'elle avait l'intention de recouvrir de chêne ordinaire.

Il lui fallut donc évider les morceaux précédemment taillés, pour les ajuster exactement à l'âme de bois ancestral qu'elle leur offrait, afin de diffuser l'antique pouvoir jusque dans les extrémités de l'arme. Une fois le tout assemblé, les encoches réalisées pour le confort de celui ou celle qui le manierait, la faune souhaitait encore passer un moment à le décorer : une telle œuvre, si elle n'en serait pas moins efficace, ne pouvait cependant pas rester simplement en bois brut. Alors, elle esquissa des volutes qui, pour elle, représentaient le souffle du Zéphyr, avec, de-ci de-là, quelques évocations de feuillages agités par ce même vent. Elle orna ainsi toute la surface de l'arc, avant de se décider pour un passage à la cire. Ce n'est qu'ensuite qu'elle put le présenter fièrement à son commanditaire.

[HJ : pour la quête métier IX - utilisation de 5 chêne + 1 chêne ancestral - je choisis bien sûr un bâton d'éther, le Jô]




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 5160
Expérience : 18618
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptyJeu 13 Mai 2021 - 3:18
Séparation du contenu
Rapport de fabrication :

Charlotte fabrique x4 nénuphar'balète et x2 Léz'arbalète et gagne 30 points de métier.
Ainsi que x10 points métier en récompense bonus.

Commentaires sur le RP : Tu passes Maîtresse.




Rapport de fabrication :

Arhiann fabrique x1 Arc long du Zéphyr.

Commentaires sur le RP : Tu réalises la quête "L'arc long du Zéphyr" qui te fait gagner 300 PO + Jô : 278 dégâts ; -66 vitesse ; la valeur des Coups critiques est augmentée de 25%
Revenir en haut Aller en bas
Arhiann
La Tempérance ♦ Ensorceleuse

Arhiann

Messages : 1240
Expérience : 5453
Féminin Âge RP : 60 (éq. humain 30)

Politique : 178
Métier : Sculpteur - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manydh, Compagnon d'Arhiann [Hybride] ; invoque un compagnon qui a 75% des stats d'Arhiann (pendentif zéphyrien))

Stats & équipements
Vitalité:
2272/2272Atelier des sculpteurs - Page 14 242396barresante02  (2272/2272)
Vitesse: 954
Dégâts: 2598

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptyJeu 13 Mai 2021 - 21:39
Séparation du contenu
Arhiann avait entendu parler d'un étrange personnage qui errait autour des lieux d'artisanat, et qui se faisait appeler 'le recycleur'. Voilà qui n'était pas nécessairement très encourageant mais, poussée par la curiosité, la faune avait cherché à en savoir plus, et avait fini par aborder ce marchand d'un type bien spécial. Celui-ci affirma qu'il n'offrait pas ses services à n'importe qui, et avait besoin d'une preuve de sa compétence... Un peu vexée par ces soupçons, la fille de Magnésie pensa tout d'abord le laisser à ses affaires sans plus s'occuper de lui, mais finalement, le mystère dont s'entourait l'autre fut le plus fort. Après tout, elle pouvait bien fabriquer un petit quelque chose pour le lui montrer, ce ne serait pas un gros effort. Retournant le voir, elle se fit préciser les modalités, et s'en félicita : il demandait en effet une fabrication simple, mais souhaitait également vérifier la maîtrise des bracelets d'abondance. Ainsi ferait donc Arhiann.

Il lui restait heureusement un de ces bracelets, elle n'aurait pas besoin d'envoyer tout de suite Dourga s'en procurer de nouveaux, même s'il serait bon d'en garder un ou deux en réserve, au cas où. Elle avait aussi encore une petite quantité de bois de sureau, qui devrait suffire. Il ne lui restait plus qu'à se mettre au travail... Elle avait choisi de fabriquer un sceptre de guérisseur, non sans une certaine pensée pour son compagnon. Il s'agirait certes d'un modèle basique, mais un peu plus recherché qu'un bout de bois grossier comme, elle s'en souvenait encore, la massue qui avait constitué sa toute première création. La faune façonna donc la tige en premier, avec une zone légèrement en creux pour une meilleure tenue en main. L'extrémité inférieure serait arrondie, en une orbe régulière ne présentant pas la moindre aspérité.

Enfin, le plus important, la tête du sceptre : il s'agissait d'un bâton de guérisseur qui, même s'il pouvait être utilisé comme arme contondante, devait également aider son porteur à faire converger les énergies de vie, aussi la symbolique importait-elle. Sylfaën restant, pour elle comme pour la plupart de ses habitants, un lieu de santé et de vigueur, c'est à sa région qu'elle emprunta, une fois de plus, l'imagerie qu'elle y ferait figurer. Le sommet de son œuvre s'évaserait donc en une boule irrégulière, où elle sculpta en creux les interstices entre des branches nombreuses et un foisonnement de feuilles d'arbre. Elle termina en entrelaçant des racines tout au long du fût de l'objet, qui figurait désormais un arbre de vie. Bien sûr, elle n'avait pas oublié de porter son bracelet magique tout au long du procédé.

[HJ : Arhiann fabrique un sceptre Opikal (37 bois de sureau) et utilise un bracelet d'abondance, pour rendre la quête métier n°X
Au passage, j'avais aussi rendu la IV (message du 14 septembre, validé par le marchand le 23 sept) même si ce n'est pas noté dans la liste des quêtes]




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 5160
Expérience : 18618
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 EmptyMar 18 Mai 2021 - 18:41
Séparation du contenu
Rapport de fabrication :

Arhiann fabrique x2 Sceptre Opikal.

Informations complémentaires : Réalisation de la quête Le Recycleur et récupération des récompenses suivantes : x2 Bracelets argentés et l'accès au recycleur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 14 Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Atelier des sculpteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sud de Dùralas :: Village d'Ishtar :: Lieu d'artisanat - Ateliers des sculpteurs-