AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Philyros
Le Monde de Dùralas a précisément 2878 jours !
Dùralas, le Jeu 16 Sep 2021 - 18:24
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
-15%
Le deal à ne pas rater :
Manette Xbox sans fil Pulse Red
50.99 € 59.99 €
Voir le deal

 

 Histoire d'une jeunesse sur le fil du rasoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Axe
Maîtresse d'armes

Axe

Messages : 878
Expérience : 3344
Féminin Âge RP : 18

Politique : 197
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manticore d'Axe +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Histoire d'une jeunesse sur le fil du rasoir 644535102374/2638Histoire d'une jeunesse sur le fil du rasoir 242396barresante02  (2374/2638)
Vitesse: 654
Dégâts: 3259

Histoire d'une jeunesse sur le fil du rasoir Empty
MessageSujet: Histoire d'une jeunesse sur le fil du rasoir   Histoire d'une jeunesse sur le fil du rasoir EmptyMer 27 Mai 2020 - 17:21
Séparation du contenu
Réputation • Parcours • Faction • Métier

RÉPUTATION

Par importance décroissante :

• Axe est active sur le territoire dùralassien depuis cinq ans. Aujourd'hui, elle est surtout connue pour avoir gagné très rapidement les hautes sphères de Lédéhi et, après avoir assassiné l'ancienne Ombre, pour y avoir exercé une régence d'un an environ en tant que Trésorière. Après le règne sanglant et chaotique de Styx, elle s'est démarquée par une certaine sévérité, et par une tentative d'alliance avec la Garde Zéphyr. Elle semble aujourd'hui avoir abandonné le contrôle de l'organisation.

• À cause de ses activités, elle est surveillée par les Dragonniers et ne peut plus circuler librement à Stellaraë. Dans le reste du territoire, elle voyage presque toujours dans un uniforme noir, assumant inflexiblement les couleurs de sa faction.

• C'est sous son injonction que le marais Hukutav est passé sous le contrôle de la Congrégation. Pour éviter des tensions avec les peuples locaux, elle a délégué la direction de la zone à Equinoxe, un naga, qui a plus tard pris sa suite à la tête de la faction.

• Même si elle n'est pas rentrée en conflit avec eux durant sa régence, elle n'a jamais caché son animosité envers les pirates, qui ont trahi sa faction lorsqu'elle était un peu plus jeune, et particulièrement envers leur chef Garzvorgh. Elle affectionne beaucoup la ville de Sitlantà, s'habillant souvent suivant la mode de la cité sous-marine lorsqu'elle ne porte pas son uniforme, et ne voit pas d'un bon oeil les pirates qui s'y sont établis quand la ville a été révélée par la colère de Nadshûydr.

• Son parcours de chasseuse l'a conduite à se faire une petite réputation à Sylfaën dans le milieu des trappeurs, mais aussi dans celui des braconniers. Elle a trahi ces derniers pour démontrer sa bonne volonté à la Garde Zéphyr. L'alliance n'ayant pas porté les fruits qu'elle espérait, elle n'est véritablement la bienvenue dans la grande forêt pour aucun des deux camps.

• Elle a participé quelques fois au Championnat de BaldorHeim mais ne l'a jamais gagné, s'y faisant principalement remarquer à cause de son jeune âge. Elle ne s'est pas montrée à l'arène BaldorHeimoise depuis plusieurs mois.


PARCOURS

Initiation
Automne de ma treizième année.
C’est ici que tout commence. Je descends tout juste des monts de Spelunca où j’ai passé un an à guérir de la morsure du lycanthrope qui a fait de moi un monstre. Le virus a une emprise complète sur moi, je sens sa puissance dans mes veines et, à la fois victime et bourreau, je la laisse guider mes pas, se déchainer lorsqu’elle le désire. L’aventure m’appelle.
Je me souviens avoir décidé de me rendre à Ishtar en passant par la Red Sun Belt. Là-bas, j’ai croisé un naga et une jeune fille qui me ressemblait un peu. Quel était son nom ? Pour une raison quelconque, nous nous sommes tous battus et j’ai poursuivi ma route, seule.

Le Lion et le Loup - Automne
Je n’ai pas aimé Ishtar. Ça pue, c’est mal fréquenté (pas dans le bon sens du terme), le port est tellement bondé que lorsqu’on fait ma taille on n’y fait pas deux pas sans se faire bousculer. D’ailleurs, un passant finit par me renverser. À terre et le derrière douloureux, je remarque un homme qui me fixe et je l’interpelle, il pourrait au moins m’aider à me relever. Cet homme, ou plutôt ce stryge, c’est Saigo, un des plus grands tueurs de Dùralas ; il n’a pas pas beaucoup apprécié le ton sur lequel je viens de lui parler.
On a passé l’après-midi à ses chercher des puces. À la fin, on était tous les deux barbouillés de sang des pieds à la tête, moi parce qu’il m’avait mis une raclée, lui parce qu’à cause de moi il avait dû mettre une raclée à une dizaine de gros marins. Le genre d’aventures qui rapproche.
J’avais fini par apprendre qu’il était un membre important de la Congrégation de l’Ombre, une organisation d’assassins dont j’avais entendu parler et que j’avais l’ambition un peu ridicule de rejoindre, alors j’ai insisté pour qu’il me donne les coordonnées de leur Quartier Général. Ce qu’il a fait. Ensuite, il m’a dit que si j’arrivais à m’y rendre et que je me sentais assez forte, je pourrais aller l’y trouver, car il avait une proposition à me faire. Gare à moi si je me présentais avant d’être prête.
Croyez-moi, ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde.

La Bataille d'Ishtar - Hiver
Alors que je m’apprête à repartir, Nadshuydr fond sur Ishtar. Au début, personne n’a rien compris. C’était le chaos. Puis la nouvelle s’est répandue : le monstre, un titan aquatique plus haut qu’une montagne, avait été invoqué par Styx, l’Ombre de la Congrégation en personne, qui venait rejoindre sa créature avec son armée d’assassins. En effet, La Gardiens, Les Zéphyriens, Les Khazariens et les Miliciens dépêchaient des troupes pour venir en soutien à la ville assiégée.
Les deux armées se sont croisées sur le port. Naturellement, j’ai pris ma dague et mon courage à deux mains, et je suis allée prêter main forte aux hommes de Styx. J’ai commis mes premiers meurtres pour la Congrégation ce jour-là. Aidés par notre monstre, nous avons terrassé les troupes de ceux qu’on nommait désormais l’Alliance.
À la fin de l’affrontement, séduite par le déchaînement de puissance auquel j’avais assisté, j’étais plus déterminée que jamais à rejoindre la faction qui vivait alors son heure de gloire.

DEUXIÈME ANNÉE

Entre habitués - Printemps
Ça m’a pris de longs mois, mais je l’ai fait. J’ai trouvé la Congrégation et j’ai intégré ses rangs. J’ai beau être une lycanthrope, je suis en bas de la chaîne alimentaire là-bas et je n’y mets les pieds que rarement et prudemment, mais ça ne m’empêche pas d’arborer l’uniforme noir des assassins avec fierté.
Tâchant de progresser, je chasse beaucoup à Sylfaën.

Pour une poignée de rumeurs - Printemps
Parce qu'il faut bien s'informer.

Qui a peur du grand méchant loup ? - Printemps
Je fais la rencontre de Dhnymos, un elfe sympathique que je prends plaisir à martyriser. Je pense qu’il a le potentiel de rejoindre nos rangs lui aussi, avec un peu d’entraînement.

Les ruines du Chaos - Printemps
J’ai arpenté Lédéhi en long et en large et je m’y sens comme chez moi. Je suis prête, je crois. Je trouve Saigo dans un cloaque qui pue la mort en sous-sols, pas vraiment le genre d’appartements qu’on attendrait d’un haut gradé. Direction les marais d’Hukutav, où nous trouvons des ruines étranges ; Saigo me donne l’ordre d’enlever mon armure, je prends peur, mais je me maîtrise et j’obtempère. Nous pénétrons le complexe.
Dans le noir, nous livrons combat à des créatures de cauchemar qui manquent de m’avoir une fois ou deux. L’exécuteur me donne de précieux conseils. À quoi joue-t-il ? En tout cas, je me donne du mal pour l’impressionner. Je crois nous tissons un genre de lien de confiance.
Lorsque nous ressortons, il me dit qu’il veut faire de moi sa pupille. Ça y est : mon ascension commence.

Premier contrat - Printemps
Mon premier contrat. Je n’y suis pas très utile car la plupart des assassins sont plus expérimentés que moi et que nous sommes venus en nombre, mais je fais la rencontre d’Harzhan, notre cible, que je serai amenée à recroiser dans d’étranges circonstances.

Capture de Peyrton...Peryton - Printemps
Parce qu'il faut bien se déplacer.

BARATHON - Printemps
À stellaraë, la rumeur court que l’Ombre est en train de tendre un piège à un milicien de grande importance sur son propre territoire. À tous les assassins disponibles dans le périmètres, rendez-vous ce soir à l’auberge du Canari Jaune. Je ne veux pas manquer ça.
Dans l’auberge, deux hommes boivent au comptoir. L’un est complètement pété à la bière, c4est Dilon Deraborne, notre cible, l’autre, déguisé, fait semblant. Des miliciens débarquent, quelqu’un a dû vendre l’information. Tant pis. Nous sommes nombreux.
Démasqué, Srtyx sonne l’assaut et nous sautons tous de nos sièges pour aller tailler en pièce les soldats du roi ; malheureusement, des renforts inattendus rappliquent de leur côté et l’affrontement tourne en notre défaveur. Nous sommes arrêtés. On s’est bien amusés, mais cela valait-il le coup ?

(oui)

hCondamnation - Été
Fillette ou pas, je suis jetée en prison. Les conditions sont abominables, mais pas aussi abominables que nous. Je suis grièvement blessée et je ne sais pas si j’aurai droit à un procès ou à un médecin.
Après quelques jours de questionnements dans le noir et l’humidité, je suis libérée mystérieusement, probablement par un agent de la Congrégation sous couverture. Ma mésaventure connaît une fin heureuse, mais je dois avouer que j’ai appris à craindre les Gardiens ce jour-là.

Sa Majesté des mouches - Été
J’invite Dhnymos et une camarade de la Congrégation à aller chasser quelques monstres de notre territoire. J’espère convaincre l’elfe de nous rejoindre, cette fois-ci. Je lui ai même fait un cadeau. Notre petite aventure se déroule tranquillement, mais je n’aurai plus de nouvelles de lui.

Première épreuve - Été
Deuxième épreuve
Troisième épreuve
Quelle surprise ! Nadshuydr a trébûché sur un volcan sous-marin, et pouf, derrière, on découvre qu’il y avait une immense cité abyssale cachée tout ce temps. Naturellement, la ville tombe sous le contrôle de la Congrégation. Ça n’empêche pas les habitants locaux, pas encore sensibilisés à la politique du continent, d’organiser un festival-concours destiné à ouvrir les échanges avec les peuples de la surface. Inscrite, je découvre la ville avec avidité. J’aime l’obscurité des abysses et les gens qu’on y trouve ; d’ailleurs, je m’y fais un très bon ami, mon cher Collectionneur, qui a toujours un nouveau tour (et un artefact de puissance extrême) dans son sac.

Chiens galeux - Automne
Par hasard, je rencontre Uma, une jeune lycanthrope. En prise avec son virus, elle me rappelle celle que j’étais en quittant Spelunca. Je tente de lui dispenser quelques conseils utiles. En la regardant, je me rends compte du chemin que j’ai parcouru…

Brakalum - Automne
Saigo veut aller tuer un monstre dans les montagnes de Kanaan, que je connais relativement bien. Ça fait longtemps que nous n’avons pas fait sa fête à une abomination antédiluvienne ensemble, alors je m’y rends avec plaisir.

Capture d'une manticore - Automne
La classe, c’est aussi une monture qui en impose.

Coup de grâce - Hiver
Harzhan a survécu à son premier contrat. La Congrégation m’envoie corriger le tir. Démonologue puissant mais imprudent, il avait pactisé avec un démon avec lequel il partageait son enveloppe : lorsque nos agents l’ont abattu, le monstre a pris le contrôle de son corps, mais il est encore quelque part, tapis au fond de son propre crâne, âme blessée et réduite à l’impuissance. En le tuant une deuxième fois, je renvoie le démon d’où il est venu et je rends son corps à son propriétaire légitime (pas prévu, mais pourquoi pas).
Le mage noir, beau joueur, me demande si je souhaite une récompense. Moi, j’ai rempli mon contrat. J’accepte.
Ce que je lui demande, lui seul peut me l’offrir.

Des yeux et des oreilles - Au plus fort de l’hiver
Saigo m’invite à le suivre lors d’un contrat sensible dans le grand nord. Nous devons retrouver Styx sur les lieux de l’assassinat. Je prends avec moi une camarade de faction et notre groupe s’empresse de rejoindre l’ombre, mais lorsque nous arrivons, le vampire fou a déjà fait tout le travail. À quoi tout cela rimait-il ? Avec Styx, on ne sait jamais. Toujours est-il qu’à cette occasion, nous nous sommes enfin rencontrés en bonne et due forme.

Mon bateau mon beau bateau - Hiver
La soif de pouvoir me pousse à me mettre en quête d’un vieil homme résidant à Wystéria, un guerrier caché au cœur de la jungle. On dit qu’il peut décupler la puissance de ceux qui triomphent de ses épreuves. Première étape : trouver une embarcation et prendre la mer. Une occasion se présente et je fais la rencontre d’Undvik, un bon gros géant bien membré qui fait partie de la Congrégation, lui aussi.

Il va faire tout noir - Hiver (mais l’été est éternel à Wystéria)
Arrivés à Wystéria, nous reformons une équipe pour partir à la recherche du maître. Nous sommes accompagnés d’une enchanteresse formidablement puissante, quelqu’un de la trempe de Styx ou de Saigo, qui nous est d’une aide précieuse face aux monstres de la jungle. Malheureusement, aux pieds du temple où se cache celui que nous cherchons, Undvik trouve la mort lors d’un ultime affrontement. Je suis un peu secouée, je l’aimais bien. Mais la puissance du maître de compétences m’attend derrière les portes du temple.

Je ne le sais pas encore, mais lorsque j’en ressortirai, mes os seront plus durs que le plus dur l’acier, et je serai capable de soulever un homme adulte à bout de bras. Le secret m’empêche d’en dire plus. Je jubile.

TROISIÈME ANNÉE

La Genèse ou la Fin - Hiver
Je suis à présent une des mercenaires d’élite de ma faction. Hasard amusant, un contrat m’amène à pénétrer à nouveau les ruines où Saigo avait mené mon initiation. Ma cible et celle de mes camarades est un des monstres que nous avions combattus. Il ne semble pas garder un très bon souvenir de notre dernière rencontre.
Alors que nous tentons de le capturer, il essaye de me distraire en prononçant des présages sans queue ni tête. Je ne peux pas m’empêcher d’y prêter oreille. Je crois que Saigo est en danger…

Terminal - Fin de l’hiver
Saigo est mort. Je suis encore une enfant, ma douleur est réelle. Ma rancune envers ceux qui l’ont assassiné aussi.
J’ai la surprise d’être invitée par l’Ombre en personne à un déjeuner en tête-à-tête chez lui, à Spelunca. On sort tout juste de l’hiver, mais il règne déjà une douce chaleur sur les monts.

Rencontre - Printemps
Depuis Spelunca, j’ai foncé jusqu’aux Baldors sur la piste d’un des assassins de Saigo. Je croise dans une taverne un nain qui attire ma curiosité. Le démon que j’ai demandé à Harzhan de m’offrir m’indique que je devrais le suivre dans la forêt, il sent autour du petit individu un pouvoir étrange.
Je parviens à convaincre le nain de m’aider à m’orienter dans les tunnels où je sais que ma cible se cache. Je trouve et tue le triste personnage sans mal. Sa mort n’apaise pas mon amertume, au contraire.
Alors que nous ressortons du dédale, un oiseau chargé d’une missive vient me trouver. C’est le sceau de Faustus Fortuna. Il m’annonce qu’on a assassiné Styx.

On tape d'abord, on parle après - Automne
J’ai passé de longs mois à réfléchir. Quelque chose ne va pas. Je ne conserve aucun souvenir de la fin de mon repas avec Styx.
Faustus m’a nommée Trésorière, on dirait. J’ai décidé d’aller réclamer mon uniforme à Lédéhi et d’assumer mes fonctions. Je suis la dernière haute gradée de la faction, qui se délite petit à petit depuis la mort de ses deux leaders. Cette situation a assez duré.
Consciente que je suis trop jeune pour le poste d’Ombre, je me nomme moi-même Régente et je défie quiconque souhaiterait récupérer les rênes de la faction de venir me confronter. Personne n’a le cran, ni les compétences.
Un important regroupement de bandits défie ma faction, quelque part dans le désert, et je décide d’aller leur présenter mes respects.

La bataille de la demeure du Marionnettiste - Hiver
Des monstres qu’on nomme les skarniens envahissent tout Dùralas. Les factions s’organisent pour leur opposer une défense (à comprendre, elles décident de repousser chacune leur propre assaut dans leur coin, mais passons). Je rassemble mes hommes et je livre bataille aux monstres-rats. Nous leur infligeons une défaite écrasante.

QUATRIÈME ANNÉE

Une pause entre deux chasses - Printemps
Le temps est bon, le ciel est bleu. À Aràn, en tout cas. J’ai pour idée d’aller parlementer au nom de ma faction avec les djolls des montagnes, mais ils sont réputés pour leur culture extrêmement codifiée et je veux être sûre de ne pas faire de bourdes. J’ai entendu dire qu’une jeune diablesse chasse dans le périmètre et je veux la rencontrer pour qu’elle m’apprenne les coutumes de son peuple.

À la faveur des bois - Printemps
Mettant à profit les ressources de notre coffre-fort, j’ai ajouté les marais d’Hukutav au territoire de ma faction et chargé mon camarade Equinoxe d’établir une alliance avec les nagas qui y habitent. Malheureusement, un monstre dangereux vient de s’y installer. Pour innover, je tente de convaincre des membres de la garde Zéphyr que nos troupes devraient s’en occuper ensemble, puisque leur territoire est également menacé.

Un océan de richesses - Début de l’été
Une de mes amies, à la Congrégation, a trouvé la clef d’un Donjon sous-marin. Nous y allons à trois, des rêves de richesse plein la tête, mais y faisons la rencontre très désagréable du chef des pirates, Garzvorgh. Nos deux factions sont en guerre froide. Malgré tout, nous décidons de faire route commune, jugeant que les dangers auxquels nous allons devoir faire face priment sur nos désaccords.
Mon butin : une pierre d’une grande puissance qui me mettra pour toujours à l’abri du sort qu’ont connu Styx et Saigo.
Le prix : si je ne parviens pas à mettre la main sur un Beaume du Rôdeur pour soigner la malédiction qu’elle m’a transmise, dans un an, je serai morte.

Le matin suivant - Été
Mes yeux et mes oreilles, à la Tour Noire, m’apportent une nouvelle impossible. Je m’y rends dans la nuit. L’abomination que je cherche a trouvé refuge sur la berge du Lac Fresha et c’est là que je la trouve, atrophiée par des mois et des mois passés dans la prison de sa tombe.

Des adeptes de Mahriser on ramené Saigo à la vie. Je vais l’aider, mais le monde a changé. Il va devoir s’adapter.

CINQUIÈME ANNÉE

Un chien noir et un chien roux sont dans une caverne - Printemps
Pendant ma Régence, j’ai redressé et même renforcé la Congrégation au-delà de mes espérances, alors je quitte mon poste sans regret. J’ai à faire de mon côté. Je pense que la nouvelle génération de mercenaires qui arrive est amplement capable de tenir la maison en mon absence (sinon ma foi, tant pis pour eux).
À Wystéria, j’ai fait la rencontre d’un nécromancienne grâce à mon ami le collectionneur. Elle prétend qu’elle entend le fantôme de Styx. Je l’emmène à Spelunca dans l’espoir de parvenir à élucider le meurtre de l’ancienne Ombre.

Persön - Printemps
Je n’ai plus qu’à attendre. J’entends parler d’un contrat de grande envergure dans les baldors, alors je vais voir où en sont mes camarades. Ils sont forts, c’est bien. C’est Equinoxe qui a fini par réclamer le titre d’Ombre. Il fera l’affaire.

C'est la fête ! - Automne
La nécromancienne n’a jamais trouvé le fantôme de Styx à Spelunca, car il n’y avait pas de fantôme. Styx n’est pas mort. Savourant une courte retraite à Sitlantà, j’attends qu’il se manifeste. S’il est bien en vie, il voudra me demander des comptes. Je l’ai tué de mes mains après tout.
La nouvelle m’arrive enfin dans une enveloppe qui envoie des confettis à l’ouverture : je suis invitée à une fête privée à Ishtar, maintenant. Je mets mon plus bel uniforme, c’est à dire le même que d’habitude, j’achète un cadeau très cher et un bouquet de fleurs phénoménal. C’est parti.


FACTION

Faits notables :
- Conquête des marais de Hukutav
- Création de l'équipement d'élite
- Défense contre les skarniens


MÉTIER

À son arrivée sur le marché kastalinnois, Axe, à cause de son jeune âge, doit souvent exploiter la force que lui octroie son virus pour être prise au sérieux par les autres chasseurs. Après avoir chassé le sanglier longtemps dans les plaines d’Aràn, rôdée aux rudiments du métier, elle migre vers l’Ouest en quête d’un gibier de meilleure qualité. Elle y évite tant bien que mal le conflit avec les gardes Zéphyrs. C’est l’occasion pour elle d’éprouver sa lycanthropie parfois incontrôlable. Alors qu’elle cherche un moyen d’élargir son tableau de chasse sans risquer d’irriter la faction, elle fait la rencontre d’un naga qui devient son maître à chasser ; celui-ci l’arme et la conseille, tant au sujet de Sylfaën que du reste de Dùralas, qu’ils parcourent ensemble au fil de l’éducation d’Axe. Elle découvre ainsi les aigles, les crocodiles, puis enfin les rhinocéros du grand nord.

Forte de cette formation, Axe revient à Sylfaën et y établit des pièges qu’elle loue à des particuliers : pendant un an, trois hommes de main à son service collectent une taxe hebdomadaire auprès d’habitants de Sylfaën divers et variés, père de famille, sorcière hybride à la transformation ratée, risquant parfois leur peau dans l’exercice. Axe gagne ainsi un nom dans la périphérie d’Endorial, et amasse un petit capital.

La disparition soudaine de la jeune femme pose la question de la personne à qui doit revenir l’or et les ressources stockées à son nom. Finalement, les trois hommes de main s’approprient le butin, qu’ils dilapident rapidement faute de talent pour les affaires. Alors qu’ils s’étaient habitués aux repas copieux et aux belles étoffes, ils doivent abandonner leur train de vie bourgeois et travailler à nouveau, mais la rancune des chasseurs de Sylfaën, qu’ils prenaient autrefois plaisir à saigner pour le compte de la jeune louve, est tenace : personne ne veut les employer. La chute est dure et ils deviennent les clients réguliers d’un rade miteux en bordure de la ville.

Après presque six mois d’absence, Axe refait une apparition éclair à Sylfaën pour interroger le patron de la taverne au sujet de ce qui est advenu de ses propriétés. Celui-ci lui répond honnêtement, mais ne voit pas sa présence dans son établissement d’un bon œil ; la jeune femme a laissé une trace en demi-teinte lors de son passage précédent dans la forêt, et elle a manifestement pris du grade ailleurs, affichant des manières séduisantes mais nettement moins magnanimes qu’auparavant. La louve annonce son retour dans le marché de Sylfaën sans révéler ce qu’elle compte faire au sujet de ses trois anciens employés.  

Ceux-ci sont exclus de l’établissement pendant un temps, pour leur bien et pour celui de la petite taverne, dont le patron craint un retour de bâton un jour où l’autre. Ils finissent pourtant par s’y réfugier un soir de disette pour boire un peu du cidre bon marché qui fait en partie la réputation du lieu. L’endroit est le repère de nombreux chasseurs du coin.
Ils découvrent que leurs voisins de table sont les "barons" Baies-de-Charme, Berc’Basil, Boisbannié et Beaudildéon, quatre nobliaux autoproclamés qui ne possède de quartiers que ceux qu’ils contrôlent en ville, anciens trappeurs et marchands influents. Alors que le trio lorgne d’un œil envieux les bijoux et les ventres replets des quatre commerçants, l’un d’entre eux se lève et leur fait une offre inattendue : lui et ses collègues leur donnent rendez-vous dans leur maison en ville, avec promesse d’un emploi à la clé.

Après une courte concertation, les trois hommes de main décident d’accepter, considérant qu’ils n’ont pas grand-chose à perdre. Willis Berc’Basil les accueille et les entraîne jusqu’à un petit boudoir où il leur expose une offre particulièrement avantageuse. Seul bémol, leur nouvel employeur cache en fait une employeuse : c’est Axe qui a chargé le faux baron de prendre contact avec eux, et de leur transmettre le message qu’elle souhaite les reprendre à son service afin de leur permettre de rembourser leur dette. Acculés, les trois hommes signent le contrat que leur présente courtoisement un Berc’Basil trop heureux de plaire à celle qui est devenue depuis peu la seule prétendante au poste d’Ombre encore en lice.

Les affaires tournent un moment. Axe, lors de son absence, a repris contact plusieurs fois avec son maître à chasser, et a fait la rencontre de son jeune apprenti qui lui voue une admiration mêlée de crainte. Elle les aide régulièrement le temps d’une traque, toujours sans prévenir. Elle assiste ainsi de loin à l’enrichissement progressif du naga, qui cesse petit à petit de chasser pour se consacrer à une vie confortable de marchand itinérant. Un jour, alors qu’elle a choisi de sacrifier les quatre barons et ses hommes de main aux autorités de Sylfaën pour gagner les faveurs de la garde Zéphyr, elle revient solliciter les services du commerçant pour compenser le coût de sa trahison, et les nombreuses ressources qu’elle a investies dans la Congrégation de l’Ombre. Elle apprend au naga qu’elle a pris quelques distances avec l’organisation. Laissant à son disciple la charge de leur boutique, celui-ci accepte de suivre son ancienne élève dans un tour du pays lucratif.

Après avoir vendu le fruit de leurs chasses à Sylfaën, les deux amis se retrouvent au Sud d’Hukutav pour faire voile vers Wystéria : ni l’un ni l’autre n’a jamais combattu de wyverne, renne des tableaux de chasse, et l’exercice les tente tous les deux. Alors qu’ils débarquent sur l’île, ils font la rencontre d’un autre ami de longue date de la jeune louve, un collectionneur Sitlantéen qui s’interroge sur la raison pour laquelle Axe a abandonné la régence de sa faction. Pour la convaincre de se laisser questionner, l’homme lui fait un cadeau qu’elle ne peut refuser : l’occasion d’apercevoir brièvement le fantôme de Styx, ancienne Ombre de la Congrégation qu’elle assassiné de ses mains dans des circonstances troubles alors qu’ils s’échangeaient une promesse hautement confidentielle au cœur du domaine du vampire.

Le prix de la nécromancienne qui se dit capable de convoquer Styx, présentée par le collectionneur sous le nom de Madame Legba, finit de convaincre Axe et son associé : il s’agit d’une tête de Wyverne fraîche. La louve et le naga jettent leur dévolu sur un immense spécimen blanc qu’ils repèrent et blessent depuis la jungle, sans toutefois parvenir à l’abattre de loin. Repérés, ils s’élancent à sa rencontre. Débute alors un affrontement bien plus ardu que ce à quoi les bêtes du continent les avaient habitués. Le naga perd ses moyens et la bête le blesse grièvement ; c’est l’occasion pour Axe, touchée elle aussi, de lui trancher la tête d’un coup net. Malheureusement, lorsqu’elle y parvient, son ancien maître est déjà mort.

Étourdie par le poison de la Wyverne, Axe rejoint le collectionneur et Legba, laissant le corps de son compagnon derrière elle. La nécromancienne révèle alors ses pouvoirs en la soignant à la va-vite : elle se nourrit du venin des bêtes wystériennes, qu’elle peine à capturer seule à cause de son grand âge. Après avoir aspiré celui qui se diffusait rapidement dans l’organisme d’Axe par les griffures qui lardent son bras gauche et son torse, elle s’empare de la tête qu’a rapporté la jeune louve et y trouve deux glandes qu’elle dévore.

Le collectionneur n’a pas menti : les talents de la sorcière lui permettent de faire apparaître Styx sur la plage, à l’endroit où il avait débarqué presque deux ans auparavant. Les pouvoirs de la magicienne décrépie qu’est Legba ayant leur limite, il ne les voit pas, et seule la buveuse de poison est capable de percevoir ses pensées d’alors. Axe sort étourdie de cette rencontre d’outre-tombe. Mais alors que la sorcière s’apprête à dissiper sa magie, elle prévient la maîtresse d’arme de la présence d’un autre spectre dans les environs. Il s’agit de celui du naga, dont les dernières pensées sont allées à son disciple laissé à lui-même sur le continent. Axe écope ainsi indirectement de la charge du jeune homme, à qui elle va devoir annoncer la mort de leur protecteur. Le collectionneur, lui, à la fois émerveillé et terrifié par ce à quoi il vient d’assister, renonce à ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
 

Histoire d'une jeunesse sur le fil du rasoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Présentations des membres :: Journal de bord-