AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Dame Ara
Le Monde de Dùralas a précisément 2828 jours !
Dùralas, le Mer 28 Juil 2021 - 2:11
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
-26%
Le deal à ne pas rater :
[CDAV] – 200€ sur la TV OLED UHD 4K – 65″ LG 65BX3
1399 € 1899 €
Voir le deal

 

 Demande de classe/de changement de classe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
AuteurMessage
Doemino
Corrompue

Doemino

Messages : 82
Expérience : 1063
Féminin Âge RP : 27

Politique : 01
Métier : Bûcheronne - Compagnon
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 12 64453510525/525Demande de classe/de changement de classe - Page 12 242396barresante02  (525/525)
Vitesse: 151
Dégâts: 10%

Demande de classe/de changement de classe - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 12 EmptyDim 7 Mar 2021 - 2:01
Séparation du contenu
Musique d'ambiance:
 

- Moi je dis que même si toi tu bois coupé à l’eau, tu danseras sur la table avant nous !
- Peuh ! Ce qu’il faut pas entendre, renifla Doemino en détournant le regard. Je peux aisément vous aligner tous autant que vous êtes. Évidemment, si vous tournez à la tisane au lait…
- Rappelle moi, insista son camarade de patrouille en approchant de sa gnomette lui arrivant approximativement aux hanches. La dernière fois, combien de bouteille qu’il t’a fallut avant de commencer à chanter ?
- Une seule, grinça l’intéressée dont les joues s’empourprèrent. Mais la prochaine fois j'te promet, s'toi qui...

Un choc sourd ébranla soudain la fanfaronne qui tituba quelques pas en avant. Clignant des yeux d’incompréhension, elle baissa le regard sur la pointe écarlate dépassant de son ventre, juste sous la cage thoracique. En un instant, un silence stupéfait était tombé sur le groupe. Immédiatement brisé par la gnome qui eut un haut-le-cœur en faisant un pas de plus, un goût métallique lui inondant le palais. La douleur irradia brusquement de son abdomen, tétanisant l’aventurière qui s’effondra de côté.

- Une embuscade ! s’écria Oldrak en tirant son épée du fourreau. On nous attaque ! On…

Sa phrase fut coupée net par un impact spongieux. Tombée le visage vers l’orée des bois, Doemino ne pouvait voir ses compagnons. Seulement entendre le chaos soudain s’emparant de la patrouille. Les cris de panique. Les pas confus martelant le sol.

- Mes… mes jambes, balbutia-t-elle en s’efforçant le baisser son menton. Je sens… mes jambes…

Horrifiée, elle leva une main tremblante en direction de ses pieds qu’elle pouvait voir. Mais qu’elle ne pouvait plus sentir. Elle plia les doigts d’impuissance, incapable de bouger le moindre orteil. Un coup à l’omoplate la fit glisser en avant, lui arrachant un gémissement d’agonie comme un nouvel élan de souffrance lui déchirait le ventre. Son regard se fit trouble. Elle avait froid. Une pression sourde pulsait à ses oreilles, assourdissant le fracas des armes autour d’elle. Doemino sentit un liquide chaud ruisseler par terre et s’écouler entre ses doigts comme le monde basculait irrémédiablement de travers.

*


Baignant dans un matelas cotonneux, la halfeline rouvrit lentement un œil. Des silhouettes dansaient autour d’elle. Derrière celles-ci, de sombres montagnes pointues et effilées grimpaient à l’assaut du ciel orangé. Un chant abstrait berçait sa conscience, tendrement murmuré au creux de l’oreille.

Doemino était si fatiguée… les voix du chœur essayaient de l’aider à se rendormir, mais en fait, cela aurait été plus facile si elles s’abstenaient… dans un souffle, elle tenta de réclamer le silence...

Une seconde, les chants se turent. Puis quelqu’un tira la couverture, exposant la gnomette au froid ambiant. Elle grelotta de protestation.

- Celle-ci respire encore, cracha une voix rauque d’un ton mielleux avant d’écarter tendrement une mèche de cheveux de son front.

Un éclat de lumière vint l’éblouir une seconde, accompagné du chuintement qu’elle aurait reconnut entre milles. Celui de la plume d’acier de Callie que l’on sort de son fourreau de velours. Maman était là…

- Retiens ta lame, ordonna une voix plus douce.
- Mais elle va crever de toute façon ! Laisse moi au moins savourer le..

La première silhouette s’éclipsa de son champ de vision sans terminer sa phrase. Rapidement, celle de Callie vint prendre sa place, penchée au-dessus de sa fille. Elle lui caressa affectueusement la joue et l’arête du nez. La lueur écarlate qu’elle discerna dans son regard était nouvelle par contre. Cela lui allait plutôt bien.

- ...aman, murmura Doemino.

Ce à quoi celle-ci gloussa d’amusement.

- On l’emmène. Si elle respire encore en arrivant au camp, elle me permettra de tester le rituel.
- Et si elle crève en chemin ?
- On aura de la naine au dessert.

*

Doemino dodelinait de la tête, incapable de luter contre ses parents. Pendant un temps infini ils lui avaient fait traverser le ciel, parlant et riant, l’empêchant de dormir. A présent, mère lui inclina la tête en arrière, puis la força à ouvrir la bouche. Se laissant faire, la halfeline avait l’étrange impression d’être une poupée entre ses mains. Etait-elle retombée en enfance ? Pourquoi Maman voulait-elle...

- Avale ça, déclara Papa. J’suis sûr qu’il en ont pas de meilleures chez les barbus. Tenez la bien !

S’esclaffant, le khazarien lui versa la mixture entre les lèvres. Doemino manqua s’étouffer et ingurgita de travers. Elle toussa et essaya de se débattre, mais la poigne de maman était trop forte : nez pincé et mâchoire bloquée, elle fut contrainte de déglutir la décoction lui brûlant la langue. Puis la gorge. Étouffant et hoquetant, elle cligna des yeux, cherchant à capter le regard de sa mère en implorant que cesse ce supplice. Mais elle ne parvint qu’à discerner des prunelles écarlates et amusées par sa détresse avant que les larmes ne lui brouille la vue.

- , termina Zook en s’écartant. En voilà une grande fille.

Aussitôt une main vint se plaquer sur ses lèvres, l’empêchant de régurgiter. Le souffle court et l’estomac à l’envers, Doemino se débattit faiblement contre la prise de la calligraphe. Jusqu’à ce qu’après un temps infini le monde ne bascule à nouveau sans dessus-dessous.

*

L’horrible sensation de se faire aspirer les entrailles ramena la prisonnière délirante à la conscience. Hoquetant et les yeux grands ouverts, elle tomba nez à nez avec les villageois affairés autour d’elle. Partageant son étonnement, les montagnards à peau vert grisâtre la dévisagèrent un instant. Puis l’un d’eux s’écarta sans un mot en emportant la flèche qu’il venait de lui extraire du ventre.

Se sentant à nouveau défaillir, incapable de rester assise, Doemino se laissa aller en arrière. La lumière diffuse de la lune lui piquait les yeux, mais elle grimaça et s’efforça de rester éveillée. Elle dormait depuis trop longtemps.

- Tu te réveilles au meilleur-parfait moment, ricana la voix du mastiff.

Il s’agissait du chien des voisins. Un énorme chien de garde qui leur servait à garder leur troupeau de brebis en sécurité. Mais bizarrement, son pelage avait viré de jaune-doré à grisâtre...

- Cela va être succulent-magnifique à écouter-savourer ! se réjouit-il
- Ecarte-toi vermine, gronda toutefois son père en repoussant le museau de l’animal approchant la gnome.

Entrant dans son champ de vision, il s’immobilisa un instant avant de tendre les doigts vers sa poitrine. Assez pour que la halfeline remarque que ses yeux bleu clair brillaient d’un éclat écarlate. N’était-ce pas sa mère qui avait eut ces yeux plus tôt ? Elle ne savait plus... Également, son long nez pointu avait laissé place à deux fentes au-dessus d’une bouche aux lèvres fines. D’ailleurs, n’avait-il pas grandit ? Cela faisait des années qu’elle…

- Papa… lâcha-t-elle comme il soulevait au-dessus d’elle l’amulette nacrée qu’il lui avait confié.

Les braises écarlates jonglèrent entre elle et le colifichet relié à son cou. Sans un mot, il serra les doigts et broya celui-ci. De petits éclats rebondirent sur la peau de son visage. Elle dû tourner la tête en protestant quand l’un d’entre eux lui glissa dans l’œil.

- Portez-la au bain, ordonna-t-il platement. Ensuite j’extrairais son intégrité.

Secouant la tête, Doemino grimaça comme le ciel étoilé emplissait à nouveau son champ de vision. Allongée, elle retrouva l’agréable sensation de voler parmi les nuages. Son corps était léger. Comme si elle ne pesait qu’une plume. Du bout des orteils à la pointe des oreilles, elle se sentait…

L’éclaboussure eut l’effet d’un électrochoc. En un instant, elle se retrouva comme plongée dans un bain d’huile chauffée, chaque centimètre de sa peau exposée à la matière bouillante. C’était comme si des milliers d’aiguilles s’étaient plantées dans sa peau. Des aiguilles qui se tortillaient les unes contre les autres pour s’enfoncer plus profondément que leur voisine. Hurlant, elle expira le peu d’air de ses poumons et de ce fait avala le liquide trouble dans lequel on l’avait plongé. Puis, à nouveau, le néant l’enveloppa d’une étreinte réconfortante.

*

Le monde cessa progressivement de tanguer autour de Doemino. Elle cligna des yeux avant de se redresser, puis lever une main devant elle. Après quelques seconde, elle put la discerner sans plus que ses contours ne soient flous. Se tournant de côté, elle balaya son environnement du regard.

Le soleil commençait à baisser, mais elle n’aurait su dire quel jour l’on était. Assise sur une table, les pieds pendus dans le vide, elle se trouvait au beau milieu d’un camp crasseux. Ici et là allaient des créatures un peu plus grandes qu’elles. Sans doute des gobelins. Personne ne lui prêtait attention. La plupart des peaux-vertes portaient des pièces d’armures mal agencées et ayant connues des jours meilleurs. Les observer poussa la halfeline à s’examiner elle-même. Sa propre cuirasse lui avait été retirée : elle ne portait que des haillons et son ventre nu était exposé. Elle découvrit une cicatrice blanchâtre sous ses côtes du côté gauche qui n’était pas là dans ses souvenirs, bien que ces derniers soient confus.

Les voix de deux personnes captèrent son attention et elle se tourna de côté pour les identifier. Le premier inconnu était affublée d’une longue robe sombre, une capuche rabattue empêchant Doemino de voir ses traits. Son interlocuteur était bien moins imposant, mais plus que les gobelins. Penché en avant, son museau bougeait nerveusement à chaque syllabes prononcées.

- Je ne comprends-saisi toujours pas pourquoi avoir gaspillé les composants pour une minus-gamine, susurra la créature voûtée et couverte de fourrure. Elle ne servira à…
- Tu aurais voulu expérimenter sur un géant adulte je présume, coupa calmement la personne encapuchonné.

Celle-ci se tourna vers Doemino qui put voir son visage pour la première fois. La peau de son visage était plaquée contre les os de son crâne, pratiquement desséchée. Son nez n’était que deux fentes et ses joues manquaient, révélant ses dents et tendons en-dessous. Mais malgré cette apparence, c’est sur son regard que l’observatrice s’attarda. Un regard calculateur, rouge et luisant de curiosité. Il reprit comme elle se détournait, silencieuse :

- Il s’agit de notre premier spécimen. Nous ne savons pas dans quelle mesure le rituel a fonctionné. Dans quelle mesure ses... facultés... se sont développées. Sera-t-elle obéissante ? Sa conscience va-t-elle…

Il soupira sans terminer sa phrase.

- Tant d’efforts-sacrifices, se plaignit à nouveau le rongeur. Tout cela pour un mort-vivant de plus…
- Un mort intelligent et capable d’initiative... corrigea la personne aux yeux rouge. Un mort capable de passer le sort de l’enchanteur. De fouler le monde extérieur et rester lié au Maître.
- Mais comment savoir-deviner si cela a fonctionné ? Tu vas la botter-jeter hors de la foret ?

Ce à quoi il haussa les épaules en revenant à la halfeline.

- Commençons déjà par le lui demander.

En quelques pas, il se plaça face à elle. Mais elle ne soutint pas son regard, préférant regarder ses pieds balançant dans le vide. C’était étrange. Elle avait l’impression que, dans un rêve récent, elle ne pouvait plus les bouger…

- Guerrier Damné, grinça le nécromant à l’aventurière déchue pour réclamer son attention. Qui sers-tu ?

Lentement, Doemino cessa d’observer ses orteils. Elle releva la tête. Son regard désormais luminescent fixait non pas son interlocuteur, mais un point vague à l’horizon. Dans un souffle, presque mécanique, elle murmura :

- Motch… Hollow.




Doemino ne sera  pas Guerrière. Elle ne le sera jamais. On vient de lui dérober cet avenir et tout ce qu'elle possédait. Elle sera Corrompue

Demande de classe/de changement de classe - Page 12 Dbshyb10

Spoiler:
 




Slots RP 2/2


Doemino s'exprime en #2dddd7
avatars credits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6682
Expérience : 6086
Masculin Âge RP : 36

Politique : 296
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Dragonnet magique de Dilon Deraborne (+600, 150, v+400 ; +{nombre_inscrits} stats/tour)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 12 644535104722/4722Demande de classe/de changement de classe - Page 12 242396barresante02  (4722/4722)
Vitesse: 778
Dégâts: 3545

Demande de classe/de changement de classe - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 12 EmptyDim 7 Mar 2021 - 22:52
Séparation du contenu
@Doemino : Tu deviens Corrompue, tu gagneras désormais 20 de vitalité, 5 de vitesse, 1% de dégâts. Tu pourras utiliser les armes et équipements corrompus, ainsi que lancer le dé corrompu qui te permet de régénérer ta vitalité à hauteur de tes dégâts. En outre, ton inventaire est réduit à deux places. Tu peux acheter tes équipements dans la Boutique secrète. Tu gagnes enfin 95 points d'expérience et 20 pièces d'or pour ton RP.

Bonnes corruptions !

PS : pas de souci pour les stats "sans classe" pour ton combat !




Demande de classe/de changement de classe - Page 12 1496547651-banniere
Demande de classe/de changement de classe - Page 12 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Demande de classe/de changement de classe - Page 12 Drapea12 - Dragonnier de Bronze Demande de classe/de changement de classe - Page 12 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lemondededuralas.org
Soren
Voleur

Soren

Messages : 86
Expérience : 657
Masculin Âge RP : 16 ans

Politique : 00
Métier : Forgeron - Apprenti
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 12 644535101470/1470Demande de classe/de changement de classe - Page 12 242396barresante02  (1470/1470)
Vitesse: 563
Dégâts: 527

Demande de classe/de changement de classe - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 12 EmptyVen 16 Avr 2021 - 21:36
Séparation du contenu
Ambiance d'une chaude journée dans le centre de Dùralas:
 

Aaaah... Stellerae. Comme il fait chaud à... mais bien sûr qu'il fait chaud partout dans le désert de Harena ! Tout le monde est au courant et tout le monde s'acclimate de gré ou de force à cet environnement aride. Certains voyageurs néanmoins, ont bien du mal à se faire à la chaleur qui se veut parfois insupportable à la capitale. Un voyageur qui souffre de la chaleur, est un voyageur bien moins vigilant. Et les prédateurs de la capitale sont nombreux et tout aussi dangereux que dans une autre région de Dùralas bien que d'une tout autre nature.

Soren était de cette catégorie, celle des vils criminels des bas-fonds de la cité qui font du mal pour pouvoir être bien. Néanmoins, Soren se détache de ces animaux impitoyables qui s'en prendraientt à n'importe qui de plus faible qu'eux. Soren a une ligne de conduite, un code qu'il fait tout pour la respecter. C'est important pour lui et il y tient. En réalité, ce n'est pas vraiment le cas. Ce n'est que Soren qui se limite lui même à ce qu'il peut faire et ne peut pas faire. Ou plutôt ce qu'il veut faire ou pas. Pourquoi s'en prendre à une vieille femme tout à fait modeste alors qu'on pourrait soulager un riche marchand de quelques-uns de ses biens les plus coûteux ? C'est ce qu'on appelle l'ambition. Voilà ce qu'est Soren, un prédateur ambitieux. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que sa faim est insatiable.

Nous retrouvons notre prédateur alpha allongé sur un toit où un petit muret lui offrait un tout petit espace d'ombre pour se reposer.

- Aaaah... Fais chauuuuuuuuuuud làààààà..-

Un prédateur donc, dans son environnement naturelle.

Puis, le bruit d'un cliquetis comme deux bracelets s'entrechoquant en contrebas. Un simple petit bruit qui sorti Soren de son combat interminable contre la chaleur ambiante. Comme un geste instinctif et naturel, il releva la tête ainsi que le haut de son corps en portant son regard dans la direction d'où provenait le bruit comme un carnivore guettant l'occasion de s'abattre sur sa proie. Une femme, assez riche visiblement au vu de ses habits et des bijoux qu'elle porte fièrement. Il remarqua néanmoins qu'un autre prédateur était déjà sur le coup, tenant sa proie en filature. Un autre voleur, peut être encore plus mal intentionné que Soren l'était déjà. Il fallait prendre une décision rapidement. C'est ce qu'il fit.

Il vient s'accrocher au bord au toit avant de se laisser tomber sur une haute caisse poser sur le sol. Sautant de celle-ci pour se rattraper habilement sur le sol avant de prendre à son tour en filature à la fois la proie et le second prédateur. Les rues étaient bondées et il devenait difficile de s'assurer de ne pas les perdre au milieu de cette foule. La femme et le voleur semblaient se diriger vers l'allée principale néanmoins, quelques rues plus loin. C'est ce qui semblait le plus logique, alors Soren changea de direction et se mit à courir dans quelques ruelles. Il faut dire qu'il connait la ville comme sa poche, il connait les raccourcis et quasiment chaque ruelles de la cité. Il sait comment atteindre la rue principale avant eux, mais il fallait être rapide. Très rapide. Une minute lui suffit pour rejoindre la rue principale, peu avant la femme et l'homme qui la menaçait sans qu'elle le sache.

A bonne allure, il se rapprocha d'eux. De face cette fois, bien que la femme ne semblait pas calculer le moins du monde ce qui était entrain de se passer autour d'elle. Soren arriva face à elle.

Il trébuche. Oui, tout simplement. Il tombe en cognant l'épaule de la femme et faisant tomber le voleur derrière elle au moment précis où il tentait de subtiliser sa bourse ou un quelconque objet de valeur qu'elle gardait précieusement sur elle.

- Oh pardon... suis-je bête... AU VOLEUR ! CET HOMME A ESSAYÉ DE VOLER CETTE FEMME !

- Attends quoi ?! Tu vas voi..- répondit le voleur avant de se faire couper.

Soren lui porta un coup de poing à la joue alors qu'une passante armée d'un sceau en bois commença à lui assener quelques coups dans le ventre bien suivi par quelques autres personnes. Un passage à tabac en règle, mais certainement mérité. Voler n'est pas bon après tout.

La femme s'approcha de Soren pour le remercier en lui glissant quelques pièces dans la main qu'il range immédiatement dans sa petite sacoche accroché à sa ceinture.

- Merci énormément, prends ces pièces en guise de remerciement.

- C'était pas nécessaire mais j'accepte avec plaisir ! Je suis juste arriver par hasard au bon endroit, au bon moment ! Je vous embête pas plus, j'ai une petite course à faire.

Soren s'éloigna pendant que la femme reprit sa route de son côté. Il afficha un sourire stupide sur le visage en empruntant une petite ruelle pour s'éloigner de la rue principale.

- Finalement, j'ai fais une bonne action. Boarf, ça fait pas de mal de temps en temps. J'étais venu pourquoi déjà ?

Par curiosité, il mettra la main dans sa poche de pantalon. Il en sorti un bracelet en or qui, il en était sûr, devait clairement valoir un bon prix.

- Ah. Oui, c'est vrai. On se refait pas j'imagine. Voleur un jour, volera toujours.



[Soren devient un Voleur. Ou plutôt, il l'a toujours été. Il a ça dans le sang.]
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6682
Expérience : 6086
Masculin Âge RP : 36

Politique : 296
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Dragonnet magique de Dilon Deraborne (+600, 150, v+400 ; +{nombre_inscrits} stats/tour)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 12 644535104722/4722Demande de classe/de changement de classe - Page 12 242396barresante02  (4722/4722)
Vitesse: 778
Dégâts: 3545

Demande de classe/de changement de classe - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 12 EmptySam 17 Avr 2021 - 1:03
Séparation du contenu
@Soren : félicitations tu deviens Voleur. Tu gagneras désormais 10 de vitalité/20 de vitesse/15 de dégâts par passage de niveau, et tu recevras -lors des combats normaux- le double d'or que tu devais recevoir à la base. Tu utilises les équipements standards.

Tu gagnes également 100 points d'expérience et 20 pièces d'or pour ce bon RP.


Bons méfaits ! :ninja: (tu as déjà commencé avec ce pauvre voleur volé...)




Demande de classe/de changement de classe - Page 12 1496547651-banniere
Demande de classe/de changement de classe - Page 12 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Demande de classe/de changement de classe - Page 12 Drapea12 - Dragonnier de Bronze Demande de classe/de changement de classe - Page 12 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lemondededuralas.org
Dame Ara
Habitant(e)

Dame Ara

Messages : 56
Expérience : 723
Féminin Âge RP : 152 ans

Politique : 00
Métier : Bûcheronne - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 12 64453510180/180Demande de classe/de changement de classe - Page 12 242396barresante02  (180/180)
Vitesse: 77
Dégâts: 132

Demande de classe/de changement de classe - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 12 EmptyDim 25 Juil 2021 - 0:03
Séparation du contenu
Le vent est frais ce matin et il m’est agréable de marcher dans la forêt entourant notre petit village probotyre. J’ai décidé de faire une longue promenade avant mon rendez-vous avec notre matriarche, la Grande Kelah. Elle veut me voir, et c’est forcément quelque chose d’important. Elle m’a convoquée avec une certaine cérémonie, me faisant livrer une tablette calligraphiée mentionnant une date, une heure et un lieu précis. Nous allons nous rencontrer dans notre Chapelle, dédiée à Magnésie. Vous savez ce que cela veut dire n’est-ce pas ? Elle veut que notre conversation soit entendue par notre Déesse elle-même. Je dois admettre que je ne sais pas vraiment ce qui m’attends.

J’ai bien quelques hypothèses, évidemment. Celle qui me vient la première en tête est le rapport à la maternité, ma “reproduction” pour être directe. Je suis dans un âge où la plupart de mes congénères ont déjà engendré un petit. Et ce n’est pas mon cas. Je ne suis pas certaine de réussir à procréer. Plusieurs tentatives et toujours des échecs. Personne ne le sait, à l’exception de la vieille Krakha et de notre accoucheuse. Elles ne savent pas quel est ce mal qui m’habite. Je n’aime pas penser à cela, car j’ai l’impression d’être une erreur. Une probotyre indigne d’en avoir le nom. J’espère que la grande Kelah n’a pas eu vent des légers flirts avec Khutrar, sinon je ne sais pas comment je vais faire pour détourner son attention. La seconde hypothèse est mon différent avec la Dame Kuziar. Elle a bien dit qu’elle ne voulait plus en entendre parler mais cette situation ne peut pas vraiment continuer ainsi. Nous ne faisons que des politesses aussi brèves que futiles, sans profondeur. Cela divise le village entre ceux qui pensent que Kuziar a ses raisons de se placer comme la prochaine Matriarche de par ses grandes connaissances et ceux qui pensent que je suis la prochaine Matriarche. Je suis gênée qu’on puisse m’imaginer être la prochaine élue de Magnésie. Mais pour autant, je sais que si c’est mon appel, je serais là pour l’honorer. La dernière hypothèse à laquelle je pense, c’est ma volonté de voyager plus loin encore que ce que je fais actuellement. Je pars déjà sur plusieurs jours, j’ai rencontré plusieurs aventuriers et voyageurs tous formidables et très intéressants. Je ne suis pas certaine que cela plaise beaucoup à la Grande Kelah. Les probotyres de notre ligne sont habituellement casaniers. Mais entre la pression d’être peut-être la prochaine Matriarche et celle de mes sœurs probotyres attendant un petit de ma part, j’ai tout simplement besoin de m’évader. Voir le monde et servir à d’autres fins que notre simple village. Mais je ne sais pas si mes arguments sont très entendables pour l’oreille d’une cheffe suprême de clan.

Arrivant à la Chapelle, je respire un grand coup, je tente une méditation simple et rapide pour recentrer mes idées et mes pensées. J’entre et j'aperçois la Grande Kelah derrière l’autel illuminé de la lumière du soleil filtrée à travers les vitraux. La Grande Kelah a toujours cet air confiant, comme si elle savait à l’avance tout ce qui allait se passer. Elle me regarde entrer et je m’approche d’elle.

- Bonjour Dame Ara. Vous êtes pile à l'heure, c’est parfait. Le grand Dessein doit être respecté par nous toutes, n’est-ce pas ? Asseyez vous à mes côtés, nous allons discuter.

Je m’exécute sans broncher et vient m'asseoir sur le siège forgé aux ornements probotyres, illusions de défenses et d’armes. La Grande Kelah évoque le grand Dessein dès le début de notre conversation, je ne sais pas si c’est d’un très bon augure.

- Bonjour Matriarche Kelah. J’ignore quel est le motif de ma convocation ici. Ai-je été à l’encontre de votre volonté ou du grand Dessein ?
- Non ma chère Ara. Mais nous devons discuter de certaines choses. C’est le moment de le faire. Je sais que vous êtes un peu tendue car vous vous demandez ce que vous faites ici. Si ça peut vous rassurer, sachez que Brega, Kuziar et Krakha vous ont toutes précédées.

Tendue, moi ? La Grande Kelah à l'art des euphémismes, c’est évident. Mais, il est vrai que de savoir que les autres Dames sont passées là avant moi me rassure. Je dois souffler un peu fort car la Grande Kelah acquiesce d’un hochement de la tête et d’un léger sourire.

- Sachez que rien ne m’est inconnu dans ce qui se passe au village. Dans notre village, ou en dehors d’ailleurs. Je vous le dis afin d’éviter toute justification inutile.

Que voulez-vous répondre à cela ? De quoi parle t-elle au juste du coup ? Je commençais à me rassurer, et la tension remonte d’un cran. Elle me regarde d’un drôle d’air.

- Je sais que beaucoup vous regardent avec grand honneur car ils pensent que vous êtes la prochaine Matriarche. Et c’est la même chose pour Kuziar. Et je vous le dis comme je l’ai dit aux autres Dames. Il est bien trop tôt pour vous projeter de la sorte. Je ne compte pas mourir bientôt malgré mon très grand âge.
- Personne ne le souhaite ! Je pense que le village s’inquiète simplement d’avoir une prochaine Matriarche qui pourra être à la hauteur.
- Il suffit, Dame Ara ! Je crois que vous devriez toutes envisager, surtout vous et Kuziar, qu’une autre puisse devenir Matriarche, ça vous enlèvera un certain poids sur les épaules. Tout est possible selon Magnésie. Brega a vécu un drame qui la transcende, il est possible que cela soit son appel. Krakha est une ancienne qui ne vieillit que lentement, c’est peut être également le signe de son appel. Il faut rester humble, cessez de tenter la lecture de l’avenir.

Je l’écoute attentivement. Elle ne s’est pas emportée, même si je crois qu’elle en avait l’envie. Je me mets à sa place, elle est âgée, et elle voit toutes ces jeunes probotyres parlant du futur. D’un futur dans lequel elle n’appartient pas ou plus. Je m’en veux et je regrette ce conflit avec Kuziar. Je penche la tête en avant, je songe et je réfléchis à ce que la Matriarche me dit. Il est vrai que je n’imaginais pas Brega ou Krakha en Matriarche, et pourtant, pourquoi pas ? Je me redresse, j’essaie de ne pas pleurer, de rester digne.

- Ara, ne soyez pas si émotive. Je ne suis pas là dans le seul but de vous réprimander. Je vous vois évoluer depuis de si longues années. Vous ne serez peut-être pas la prochaine Matriarche, c’est vrai. Mais vous êtes la meilleure dans les valeurs que vous prônez. Nous n’avons personne ayant votre bienveillance et votre amour envers tout un chacun.
- Je suis émotive car mes récentes aventures m’ont éloignées du village. Et je rate beaucoup de choses que vous voyez, ici. Ma bienveillance sera toujours présente et j’espère que vous pourrez rester fière de moi. Je sais aussi que vous attendez d’autres choses de ma part. Une naissance, par exemple.
- Je le suis, n’ayez crainte à ce sujet. Ara. Quant à cette autre chose, dont vous parlez. Vous ne l'avez pas encore compris, n’est-ce pas ? Cet amour que vous portez en vous. Cette affection et cette gentillesse sont si développées et si profondes, inconditionnelles, offertes avec toute votre générosité et votre naïveté. Toutes ces émotions ne laisseront pas la place à l’amour unique pour un petit, Dame Ara. La trame du Grand Dessein est différente pour vous. Vous connaissez le symbole de la mère universelle, n’est-ce pas ? Mère et protectrice de tous. C’est ainsi que vous vous êtes toujours comportée. Vous êtes notre parangon de bienveillance Dame Ara. C’est cela, votre destinée.

Cette fois, je ne peux m’empêcher de pleurer. Des larmes chaudes, des larmes qui ne sont pas douloureuses ou pesantes. En quelques mots, la Matriarche me donne plus d’informations sur moi que ma propre mère ne l’a fait. Elle me voit comme la mère universelle. Mère de tous par amour mais incapable de l’être par le sang. Ce que je pensais être un mal au fond de moi serait en fait pour elle une lumière ? Parangon de la bienveillance, je serais le modèle de cette valeur si importante à mes yeux. Aimer, c’est protéger, et je crois mieux apercevoir ma destinée. J’entends cet appel, aimer et protéger, je suis prête et déterminée. Même si tout cela me tombe dessus d’un coup brutal, comme un choc, je me sens différente, plus lucide et sereine.

- Dame Ara. Je vous invite à poursuivre vos voyages au-delà de nos frontières. Propagez cette bienveillance et revenez vite conter à nos petits toutes vos aventures. Magnésie sera toujours avec vous.


Complément:
 




La Dame Ara discute en #cc6699
Une aventure en cours ! Une place pour un RP.
Revenir en haut Aller en bas
Elijah Arturson
Habitant(e)

Elijah Arturson

Messages : 60
Expérience : 733
Masculin Âge RP : 19

Politique : 00
Métier : Mineur - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 12 64453510155/155Demande de classe/de changement de classe - Page 12 242396barresante02  (155/155)
Vitesse: 122
Dégâts: 47

Demande de classe/de changement de classe - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 12 EmptyDim 25 Juil 2021 - 19:00
Séparation du contenu
Deux semaines étaient passées depuis son départ des terres de BaldorHeim, sans compter le temps d’arrêt passé dans la cité de Stellaraë. Le trajet avait été plutôt simple en lui-même, c’est grâce à la sympathie de divers marchands ambulants qui parcouraient les terres de Dùralas qu’Elijah put partir des terres de l’Est pour aller jusqu’à celles situées à l’Ouest, cela sans débourser énormément d’argent. En effet, le jeune Nordique proposa qu’en échange d’un voyage à faible frais ou gratuit, il protège le marchand et sa cargaison contre toute attaque qu’elle soit humaine ou non. Le jeune combattant eût la chance que le trajet fût plutôt calme et que lorsqu’un groupe d’individus ou de créatures décidées d’un assaut, lui et l’autre individu qui avait passé le même arrangement furent suffisant pour gérer tout cela.

Arrivé aux portes de la ville d’Endorial, l’émerveillement d’Elijah concernant les paysages forestiers en tout genre et les animaux passifs se calma tandis qu’il remarquait un ralentissement concernant l’avancée du chariot. La file des piétons semblait plus rapide et l’aventurier salua l’autre combattant et remercia le marchand qui lui fit gentiment cadeau de quelques provisions tandis qu’il sortit du chariot afin de rejoindre la file piétonne. L’homme du petit Nord attendit plusieurs minutes avant que cela soit son tour, à ce moment l’un des Gardes posa une sorte de créature étrange sur sa main et lui demanda s’il pensait que sa présence dans les terres de l’Ouest nuirait à la ville d’Endorial ou aux créatures sous protection. Elijah n’ayant aucune raison qu’une de ses actions mène à cela, il dit simplement que non et... rien ne se passa, les gardes se contentèrent de lui demander son identité avant de le laisser passer.

À peine il quitta les gardes qu’une jeune femme alla à sa rencontre et lui demanda s’il se nommait bien Elijah Arturson, il acquiesça et cette dernière se présenta comme un membre du groupe de Kilva et lui demanda de l’accompagner jusqu’à leur auberge. Plusieurs pas après la porte d’entrée, il entendit un cri impressionnant venant de là-bas, la demoiselle lui expliqua alors qu’il s’agissait d’une personne ayant de mauvaises intentions envers Endorial ou les créatures protégées. Impressionné, le Nordique le fut encore plus lorsqu’il accéda à un arbre géant grâce à une sorte d’ascenseur, mais il n’avait pas le temps de s’extasier sur tout vu qu’on l’attendait déjà depuis au moins deux semaines.  

Demande de classe/de changement de classe - Page 12 TvVCDWuDemande de classe/de changement de classe - Page 12 AxFexEIDemande de classe/de changement de classe - Page 12 KnBUAOI

Ellen

Kilva

Joakim

Une fois dans la taverne, Kilva salua le guerrier du Nord avec une profonde accolade qui était bien rare pour cet elfe noir, il présenta ensuite l’individu qui avait accompagné le Nordique et celui qui s’était levé de sa chaise. La jeune femme s’appelait Ellen et était une magicienne versée dans l’art de la guérison tandis que l’homme nommé Joakim était un impressionnant guerrier au corps robuste et au bouclier toujours prêt à les protéger. Après une rapide présentation, l’elfe noir demanda à Elijah de lui raconter ses aventures depuis son départ de Kastalinn, il leur raconta tout – en réduisant un peu ses défaites dans l’arène - jusqu’au moment où Joakim précisa qu’il faudrait peut-être s’occuper de l’affaire en cours.

La raison pour laquelle je t’ai fait venir, Elijah Arturson, c’est la découverte d’un Tombeau dans la Forêt Sylfaën à la suite des dégâts commis par des individus méprisants. Dit-il en finissant avec une certaine amertume avant de reprendre. Le Tombeau a été découvert il y a plusieurs semaines sans qu’on puisse atteindre le fond, la ville d’Endorial y a envoyé deux troupes qui disparurent sans laisser de trace et les aventuriers qui ont suivi n’ont pas subi un sort bien meilleur, comme tu peux le voir autour de toi...”  

*Mais c’est que ça à l’air mortellement dangereux tout cela, pourquoi il a pensé à toi au fait ? Il te déteste c’est ça ? Se moqua l’Esprit.  

Non, il me fait simplement confiance. Tout comme moi je lui fais entièrement confiance.*  

Elijah observa alors autour de lui. Loin de l’ambiance habituelle des tavernes, celle-ci était bien plus calme voir un peu sombre et les mines des individus présents n’aidaient pas à rendre tout cela plus gai. Beaucoup des personnes présentes se retrouvaient avec de nombreux bandages ou des membres qui semblaient être mutilés depuis peu... Kilva expliqua que la ville d’Endorial avait tout d’abord envoyé une troupe afin de vérifier que les choses qui se trouvaient dans ce mystérieux Tombeau ne poseraient aucun problème à la surface, mais lorsqu’aucun homme ne revint, une seconde troupe fut envoyée et subit le même sort. À la suite de cela, ce fut des aventuriers qui furent envoyés avec comme promesse de recevoir toutes les richesses qui s’y trouveraient... les premiers groupes disparurent tandis que les derniers groupes revinrent moins nombreux ou fortement blessés. L’elfe noir expliqua par la suite que les lieux étaient truffés de pièges magiques ou non à usage unique ainsi que de créatures plus ou moins impressionnantes dans ces dédales labyrinthiques.  

Finalement, il fut décidé que le groupe de quatre irait dans ce Tombeau de la Mort le lendemain à la première heure, puis après une potentielle dernière soirée chacun alla se coucher dans une des chambres de l’auberge.  

---

Le lendemain, à la première heure, l’équipe se rassembla aux portes de la ville et s’aventura dans la Foret Sylfaën jusqu’à un poste de garde situé juste devant le Tombeau, les soldats étaient surtout là pour surveiller ceux qui en sortiraient plutôt que ceux qui entreraient. Ainsi, ils s’en fichèrent et laissèrent passer le groupe avant de le qualifier de futur cadavre quand le quatuor fut à distance, distance inutile face à leur voix bien forte. Avant d’entrer, Kilva utilisa ce qui semblait être une forme de magie de pistage afin qu’il puisse savoir notre position à peu près à chaque fois qu’il le désirerait, puis ils allumèrent leurs lanternes accrochées à nos tailles avant d'avancer dans ce lieu de désolation.

*T’es sûr d’vouloir y aller, j’le sens pas c’t’endroit... s’inquiéta étonnamment l’Esprit.  

Fais-moi confiance, répondit Elijah bien qu’il semblait lui aussi légèrement inquiet. *  

Le début du trajet fut plutôt calme si l'on retirait la présence de plusieurs sépultures ou cadavres plus ou moins frais, la marque du passage d’ancienne personne qui s’étaient occupés d’activer les pièges afin que celui-ci devienne plus calme. Il fallut beaucoup de temps avant que ce dédale calme devienne bien plus animé par la présence de pièges en tout genre, mais heureusement pour le quatuor que l’elfe noir était présent pour repérer les pièges et les désactiver sans qu’aucune personne n’ait besoin de mourir. Que ce soit par son ascendance elfique, son talent naturel ou simplement par son expérience, Kilva réussit à percer à jour la plupart des pièges qui se trouvaient sur le trajet du groupe. Elijah profita de la situation pour demander des nouvelles du reste du groupe originel à l’elfe noir, il expliqua alors qu’ils avaient décidé de se séparer à la suite d'une mission dangereuse échouée, tout cela pour parfaire leur expérience avant de se retrouver ensemble dans un an. Kilva profita de cela pour rajouter que Borrick avait fini par promettre une demande au mariage à Tidor lors de leurs retrouvailles.  

C’est après cette révélation des plus choquantes que le groupe se retrouva bien plus actif dû à l’apparition de créatures mort-vivantes sur leur chemin, la plupart n’étaient pas bien fortes, mais le trajet se complexifia lorsque le nombre de créatures augmenta tout en se combinant avec la présence de piège s’activant uniquement pour les vivants. Heureusement pour le groupe, les directives claires du chef de groupe elfique, la protection du guerrier et les soins de la guérisseuse couplées aux capacités combattives de l’homme du Nord limitèrent la casse. Les créatures devinrent plus rares et finalement, le décor changea lorsque le groupe entra dans une pièce. Les dédales rocailleux maintenus par diverses racines laissèrent leur place à de la pierre finement taillée et décorée que ce soit sur le sol, les murs ou le plafond.  

L’équipe entra dans la pièce parfaitement éclairée en comparaison à la semi-pénombre illuminée par leurs lanternes, au fond de la pièce se trouvait une grande porte fermée avec une statue de chaque côté. Derrière eux, la grande entrée disparut quand le mur s’abaissa pour obliger les quatre individus à avancer dans ce Tombeau qui se révélait de plus en plus mystérieux. Un grand fracas se fit entendre devant eux, l’une des statues avait quitté son socle et une seconde suivit la première tandis que l’Esprit dit :  

*C’est fou... Mais je l’avais vu venir à des kilomètres ce bordel... Heureux de t’avoir connu.*  

Loin de s’intéresser aux paroles dans sa tête, Elijah se prépara avec le groupe à affronter ses deux statues gardiennes. Les minutes qui ont suivi cela furent composées de blessures, de soin, d’ordres criés, de bruits de combats violents, d’une victoire partielle à l’effondrement d’une statue et finalement d’une grande fatigue représentée par un essoufflement général. Le groupe se retrouvait épuisé devant le dernier golem de pierre qui était toujours actif malgré la perte de l’un de ses bras lors du combat. Lors d’un assaut qu’on aurait pu qualifier de final, la statue écrasa son poing sur le sol, attaque esquivée de tous. Ce fut la suite qui posa les bases de la catastrophe, le sol commença à se fissurer de toutes parts et la personne qui se retrouvait prise dans cet effondrement n’était autre qu’Elijah. Le Nordique se précipita à toute vitesse aura de la zone à risque, malheureusement sa vitesse était bien loin de suffire et le sol commença à se dérober sous ses pieds... C’est à ce moment que Ellen lui saisit la main afin de le sortir de là, mais la jeune femme fût emporté le poids du combattant et le sol qui se déroba sous ses pieds aussi.  

La chute ne dura pas bien longtemps en fin de compte, le choc contre le sol blessa les deux humains, mais le sol érodé qui servait de sol à cet étage était bien moins solide que celui d’au-dessus et leur simple chute suffit à le faire s’écrouler provoquant une seconde chute, cette fois-ci bien plus longue... Elijah s’écrasa sur le sol qui fut loin d’être aussi doux qu’un lit de paille... Plusieurs côtes cédèrent sous la force du choc, son épaule se disloqua et l’une de ses chevilles se retrouva vite d’une teinte bleue. Le blessé se releva difficilement et chercha la guérisseuse dans l’obscurité ambiante alors que sa lanterne avait cassé. Il finit par retrouver la jeune guérisseuse... morte, vidé de son sang alors qu’elle avait chuté la tête contre une pierre. Elijah espéra qu’elle était morte sur le coup tandis qu’il ne pouvait pas se laisser à la tristesse vue la situation dans laquelle il était, il utilisa l’un des murs de ce qui semblait être une caverne afin de replacer son épaule.  

*Pauvre enfant, souffla l’Esprit*  

Loin d’avoir le choix, l’homme du petit Nord continua son trajet dans la seule direction possible, une légère lumière commença alors à éclairer l’endroit au fur et à mesure qu’il y avançait. Lorsque la lumière fut la plus intense, Elijah entra en boitant dans une pièce immense avec au centre ce qui semblait être... un sarcophage. L’aventurier descendit les marches jusqu’à atteindre le centre de la pièce, il poussa alors le couvercle de la tombe de toutes ses forces après avoir fait une légère prière, le couvercle s’écrasa sur le sol et révéla une montagne d’or, d’argent et de pierres toutes plus brillantes les unes que les autres. Bien qu’alléger d’un poids en comprenant que tout cela n’avait pas été fait sans raison, il remarqua que la tombe n’était composée que de trésors sans qu’aucun corps ne soit présent. Un peu plus loin se trouvait un piédestal où une bague trônait avec devant elle ce qui semblait être un bouquin, dans sa grande curiosité, Elijah s’avança jusqu’à cet endroit et se saisit tout d’abord du bouquin qu’il ouvrit sans comprendre un mot, il le rangea avant d’approcher sa main de l’anneau.  

Au contact de celui-ci, le Nordique fut projeté contre le sarcophage – ce qui n’arrangea pas ses blessures -, il resta inconscient quelques instants et à son réveil la bague n’était plus sur le piédestal, mais à son annulaire gauche. Le jeune homme n’avait aucun souvenir et posa la question à l’Esprit qui ne montra aucun signe de vie contrairement à d’habitude, le guerrier se releva difficilement après avoir essayé de retirer l’anneau sans y arriver. C’est à ce moment qu’une épée fendit l’air à un cheveu de sa personne, il se recula subitement et sortit son épée sans remarquer que cette dernière était désormais d’une teinte rougeâtre. Celui qui avait essayé de tuer Elijah se trouvait être Joakim, mais quelque chose était différent que ce soit par ses yeux injectés de sang, ses paroles irrationnelles ou simplement parce qu’il envoyait son épée dans tous les sens en direction du garçon.  

Elijah esquivait difficilement les attaques de l’homme, car malgré la facilité à voir venir des coups aussi peu précis, les blessures dues aux nombreux chocs couplés à sa cheville enflée et bleu lui causèrent plusieurs taillades. Il essayait désespérément de calmer l’individu qui semblait pris d’une rage meurtrière incontrôlable sans que cela puisse être géré d’une manière aussi pacifique... Malheureusement, le Nordique s’écroula sur le sol lors d'une esquive et l’homme possédé ne comptait pas laisser passer cette chance de m’être fin à la vie du blessé. Ainsi, une gorge fut tranchée et du sang s’éjecta en grande quantité de la plaie tandis que le corps de Joakim s’écroula sur le sol. Étrangement, l’importante quantité de sang se retrouva à remonter le long de l’épée avant de se nicher dans l’étrange anneau, aucune goutte n’était visible que ce soit sur le sol, les vêtements d’Elijah ou même... là où le protecteur aurait dû avoir une plaie.  

Alors qu’Elijah semblait avoir eu un regain d’énergie, il remarqua que sa cheville n’était plus d’une couleur bleuâtre... même l’adrénaline n’avait pas ce genre d’effet, mais le plus choquant était sûrement l’absence de blessure de Joakim et sa respiration qui elle était présente. Kilva descendit alors subitement d’un des nombreux escaliers, recouverts de diverses plaies, il demanda ce qui s’était passé au Nordique qui se contenta de lui expliquait que le guerrier était devenu fou et qu’il avait dû le mettre K.O. Il ne pouvait pas s’expliquer la situation concernant le manque de blessure d’une personne ayant eu la gorge tranchée, alors comment il aurait pu l’expliquer à autrui ? Sachant que l’Esprit ne lui répondait toujours pas. Désormais en forme, l’homme du Nord porta le guerrier inconscient sur son dos tandis que les sacs se remplissaient jusqu’à épuiser la fortune contenue dans le sarcophage.  

L’instabilité s’installa dans le Tombeau tandis que tout commençait à s’effondrer, Kilva détecta un courant d’air derrière l’un des murs et le manque de temps les obligea à détruire ce mur déjà bien érodé au lieu de chercher le mécanisme d’ouverture. Le trajet ne fut pas très long et le passage dérobé finit par mener à l’autre bout de la Forêt Sylfaën, il fallut alors plusieurs minutes de marche intensive afin de trouver un chemin visité par l’homme dans tout cet environnement boisé. Lorsque toute la tension fut calmée par l’arrivée d’un chariot, Elijah s’écroula au sol inconscient en étant complètement épuisé de toutes ces péripéties.  

---

Demande de classe/de changement de classe - Page 12 K76m5SZ

Très loin de se réveiller dans les forêts d’Endorial ou dans sa grande ville aux arbres géants, Elijah se retrouva dans un endroit particulièrement mystérieux alors que son corps ne souffrait plus d’aucune blessure. Pour être plus précis, ce lieu ne ressemblait à rien d’existant, il s’agissait simplement d’une grande étendue infinie de blanc. Une étrangeté en plus dans cette journée qui s’était avérée tragique, fantastique et énergivore.  

Ah ! Te voilà enfin, s’exclama une voix venant d’en face.”

Le jeune Nordique se tourna à un endroit qu’il avait précédemment regardé sans rien voir, cette fois-ci une espèce d’ombre fantomatique d’une teinte bleuâtre avait pris place en tailleur face à lui, quant à la voix il semblait que cette dernière ne lui était pas totalement inconnue...  

Tu es... l’Esprit, c’est ça ? Questionna Elijah.  

L'Esprit par-ci, L’Esprit par-là. Tu n’aurais pas pu me donner un nom après tout ce temps qu’on a passé dans la même tête ?! Se fâcha l’Esprit.  

Je-  

Bref, je vais me présenter. Je suis Sire Aslann Seawin, Troisième fils de la Maison Seawin de Fata-Morgana, Grand Chevalier reconnu du Saint Ordre de la Lumière Pourpre, Redresseur de torts, Pourfendeur de criminels, Chasseur de monstre, Protecteur et Porteur de la lumière du Bien ! Aslann se racla la gorge et comprit qu’il en avait assez fait.  

Donc tu t’appelles Aslann ? S’émerveilla Elijah.  

C’est vraiment tout ce que tu retenues... sembla déçu le Grand Chevalier.  

Non non, mais depuis quand tu te souviens de ton prénom ?  

Depuis que tu as touché cet étrange anneau, je vais t’expliquer.”  

Aslann expliqua par la suite que l’anneau avait été enchanté de manière à y sceller une Âme maudite qui avait pour objectif de détruire la psyché de celui qui toucherait à cet anneau sans qu’il en ait le droit ou les prérogatives. Il continua en expliquant que c’était cet esprit qui l’avait réveillé étant donné que le pouvoir qui avait par le passé poussé le Chevalier dans le corps d’Elijah était composé d’une seconde capacité : celle d’absorber l’âme et l’esprit des individus afin de se renforcer. Ainsi, sire Seawin avait absorbé - inconsciemment – cette âme maudite et cela l’avait requinquée assez pour que ses souvenirs lui reviennent.  

Par la suite, Aslann expliqua de nombreuses choses au Nordique, il commença tout d’abord par lui parler de qui il était. Le troisième fils de la Maison Seawin, une Maison Noble qui avait par le passé signé un arrangement avec une entité en échange d’un pouvoir proche de l’immortalité. Tous les membres de la famille furent frappés d’une stérilité par ce marché, en échange un pouvoir apparut chez chacun d’eux. Ce pouvoir consistait en une capacité d’absorption de l’âme et de l’esprit d’autrui afin de renforcer sa propre âme et son propre esprit, laissant derrière eux une coquille vide. La seconde partie du pouvoir leur permettait de transférer leur esprit et leur âme dans le corps d’une de leurs victimes désormais complètement vide, c’était cette partie qui se rapprochait le plus de l’immortalité tandis que la première partie ne faisait que les renforcer. Aslann ajouta que sûrement la totalité des membres de sa famille était morte désormais - déjà que la plupart n’étaient plus vivant lorsqu’il disparût dans l’épée -. Quant à lui, il justifia ses actes en précisant qu’il absorbait ou volait que le corps de criminel qui ne méritait que la mort et se rachetait par les actes qu’il ferait avec leur corps.  

Pour les questions relatives à son existence actuelle, l’Esprit indiqua que la marque sur le bras du Nordique semblait être une rune qui l’avait scellée en lui, une rune facilement retirable par un magicien un peu doué. Il précisa cela, car Aslann savait que si quelqu’un s’en rendait compte et lui en parler, cela pourrait être vu comme une information cachée. Selon lui, les âmes qu’il aspirera et ce qui ressemble à du sang sans en être et qui est aspiré par l’anneau, renforce son énergie et pourrait le rendre plus fort. C’est d’ailleurs cette force qui explique leur présence ici, Elijah se trouve être inconscient et au lieu de rêver, le Chevalier a pris le contrôle l’emmenant ici, il changea le lieu en une forêt nostalgique pour Elijah afin de lui prouver que cela était vrai. Lorsqu’Elijah demanda s’il pourrait un jour le posséder, le Fantôme acquiesça en précisant que ce n’était pas prévu tant qu’il restait aussi bon qu’actuellement... cela sembla suffire au guerrier.  

Concernant l’anneau, il expliqua que selon lui il s’agissait d’un outil fortement lié à la magie noire d'après ses connaissances magiques. Il fit d’ailleurs remarquer à Elijah que son épée avait changé de couleur lors de son combat contre l’individu possédé, sûrement un signe de l’utilisation de cette magie. Pour la question de si oui ou non il pouvait utiliser la magie, l’Esprit n’en savait rien, peut-être cela venait de l’anneau. En tout cas, il supposa que l’anneau avait un lien avec la magie noire et précisant aux magies liées à ceux que l’on nomme Corrompu, justifiant que ce qui semblait être du sang n’en était pas. Selon Aslann, il s’agissait de vitalité à l’état pur, l’épée avait fauché l’énergie vitale de l’individu et en avait extirpé une partie avant de l’absorber... ce qui n’affecta pas le corps physique par la même occasion.  

Finalement, Le Nordique ne pigea pas grand-chose de tout cela, les seules choses qu’il comprit furent que cette magie l’empêchait de tuer s’il n'en avait pas envie et que pour que cela puisse continuer, il devait apprendre à manier tout cela. Le monde était bien fait, il se trouvait dans les terres de l’Ouest où se situait le fameux Institut de Magie du Grand Tungstène - Lieu où se trouvait son frère qu’il n’avait pas vu depuis bien des années -.  

À son réveil, Elijah eut une discussion avec Kilva sur les évènements du Tombeau, il expliqua le décès d’Ellen et entendit le résultat du maléfice qui visait Joakim, ce dernier était retombé à l’état d’un enfant âgé de 5 ans. Sur un commun accord, le trésor recueilli fut divisé après avoir payé une sépulture pour Ellen. Une partie serait envoyée à la famille de la guérisseuse, une autre à celle de Joakim et le reste servirait à payer les aventuriers ayant participé aux assauts précédents ou envoyés aux familles des défunts. Selon les deux hommes, tout le monde avait participé au travers de leurs tentatives et cela avait mené à bien la recherche de ce Tombeau désormais écroulé sur lui-même.  

Quant au journal qui était désormais recouvert du sang d’Elijah sur la couverture, ce dernier arrivait désormais à cerner les mots inscrits dessus et cela commencer par : “Cher journal…"
Spoiler:
 

[Elijah Arturson devient désormais un Corrompu, la Corruption changea ses yeux marrons chocolats en yeux d'une couleur ambre. Lorsqu'il utilisera trop son pouvoir, ses yeux vireront aux yeux rouges à fond noir]

Explications supplémentaires:
 




Dùralasien : #ffcc99 | Nordien : #00a6d6 | L'Esprit : #8c7d70

Slots RP : 1 - 2 | Slots Arène : 1 - 2 - 3 | Hors Slots : Initiatique - Métier
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Demande de classe/de changement de classe - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 12 Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Demande de classe/de changement de classe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Organisation :: Bureau des réclamations-